RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Autour d'un feu (PV Pandora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Autour d'un feu (PV Pandora)   Mar 14 Fév - 16:24

Camp d'Alkaly Lake
Zone forestière
23H28
4 Decembre 1989
______________________________________________________________________________

Elle semblait étrangement calme, ce soir. Un peu trop pour ne pas dire que cela m’inquiétait. En fait, elle semblait intensivement plongée dans des pensées que je n'osais moi-même pas m'imaginer, tout en scrutant le fond de ce feu de bois qui nous séparait de quelques centimètres. Je repense encore à son sourire moqueur et à la colère de Keen, et tout ce que cela a engendré.
Dans mon boulot, prendre une vie, c'était devenu banal, et je n'en tirais aucune satisfaction. Je le faisais parce que j'étais un soldat et que c'était mon job......un job de merde pour un système de merde, vous en conviendrez. Mais dans le cas de ce qui s'est passé aujourd'hui, étaler des cervelles avait presque été comme une rétribution divine qui m'apportait satisfaction sur l'instant présent....puis de la haine envers moi-même et ces salopards contre qui personne n'osait tenter quoi que ce soit.

Elle tremble, ose à peine me regarder comme si elle en ressentait de la honte, bien que son regard parle pour elle. Chaque journée est entourée par la peur qu'il lui arrive quelque chose, que je la perde à tout jamais. Je pourrais très bien la prendre avec moi, partir loin de tout cela, et oublier, recommencer, mais je n'avais pas le droit d'abandonner les autres, de les laisser subir ces expériences innomables....Eux aussi avait été arrachés à une vie de normalité, selectionné par le vice du destin pour devenir les pantins sans âme d'une multinationale cachée dans l'ombre comme un morpion au cul.

Une des branches dans le feu crépite et la fait sursauter, ce qui attire mon attention. J'essaye de lui porter un regard rassurant en lui faisant signe de la tête que cela vient bien du feu, mais le choc qu'elle a subie aujourd'hui semble l'avoir renfermée dans son univers de chimère, de peur et de haine...Je la comprends, car tout comme moi, elle a perdue ce qui lui était le plus cher pour finir au fond de l'abysse, en proie à la malice de démons cachés et camouflés en agneau.
Biosyn Corp, un nom sorti de l'immensité pharmacologique, dirigés par des monstres cachant bien leur jeu. Aujourd'hui, j'ai eu un nouvel apercu de ce dont ils étaient capable, et cette fois, je n'ai pas eu peur.......je n'ai pas ressenti ce frisson habituel precedant l'acte de la mise à mort, comme j'en avais l'habitude...car ce que j'allais tuer, avai perdu toute humanité, et je ne faisais que renvoyer ses propres troupes au Diable en personne.
Vous appelez cela un meurtre?? J'appelle cela "Retribution Divine" ou "Justice"....Pensez ce que vous voulez, mais un être détruisant l'innocence d'une enfant, ne mérite aucune pitié et encore moins la vie.
Elle m'observe à nouveau, toujours avec ce regard qui m'emplit de peine, celui de la peur et de l’incompréhension, et je ne sais pas quoi lui dire pour la rassurer, essayer d'entamer une discussion, car j'ai peur d'employer des mots qui ne seraient pas les bons, qui pourraient reveiller une colère endormie en elle.
Peu importe ce qu'ils disent, ce qu'ils veulent, car jamais je ne permettrais qu'ils réveillent ce qu'ils nomment "La Deesse".

Elle essaye pourtant de parler. Ses lèvres tremblent, bougent dans des petits mouvements, comme si elle essayait de me dire quelque que chose, mais au final, aucun mot ne sort de sa bouche. Peut-être devrais je ouvrir ce dialogue, histoire de la rassurer un peu? Le silence de cette foret n'est pas toujours rassurant, je le conçois.

"Demain, j'irais m'expliquer avec Keen.....Je sais que c'est lui qui a donné l'ordre de faire ca. Il n'ya que lui pour faire cela, Jen."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'un feu (PV Pandora)   Mar 14 Fév - 17:20

Le silence de cette forêt avait quelque chose d'angoissant, de terriblement terrifiant, et cela ne faisait que renforcer un peu plus et chaque minute cette peur et la honte de ce que tu étais, ce que tu avais du subir, jusqu'à la destruction même de ce qui faisait de toi une humaine. Qu'est tu, maintenant, jeune enfant, toi qui venait de perdre un peu plus de ton humanité de par l'acte et la monstruosité de ceux ayant donné naissance à la tueuse que tu étais.
Nombreuses furent les tortures depuis ton arrivée, et immense furent ta peine et ta colère, comparable à un coeur noir qui grandissait de jour en jour. En terme d'objet de torture, tu étais devenue un cas d'école et d'étude, et selon certains idiots, cela était une partie de ton héritage infernal, un droit à la naissance eternel, car tu étais ce que tu devais être: La solution jaillie des tréfonds les plus ténèbreux de l'âme humaine.
Chaque jour était une souffrance accumulée, un jeu pour des démons plongeant leurs mains dans ton âme pour en arracher un bout, par simple plaisir pervers....Peu importe ce qui allait se dire ce soir, ce qui arriverait par la suite, car cela ne serait jamais oublié.
Il y'a encore quelques années, tu vivais une vie normale; Des amis, une famille aimante, un toit, un chien.....la vie normale pour une fille de 12 ans. Et puis, ce terrible jour est arrivé, bouleversant l'essentiel de tes croyances, rendant ta vie autrefois si simple, en quelque chose d'extremement compliqué, retord et infernal, alors que l'enfer avait finalement décidé d'entrer dans la danse.
Vois aujourd'hui ce que tu est devenue, toi qui étais une enfant innocente, passer de celà à l'état de paillase couverte de blessures et enchainée à un destin dont tu ne voulais guère.
Tout ce rêve, tout ce dont en quoi tu croyais, venait de virer au cauchemar, et seul l'homme en face de toi pouvait te faire esperer des jours meilleurs....l'homme qui avait su empecher à temps la souillure ultime, celle de l’empoisonnement de ta chair et de ton sang, le port de la vie interdite...

Le moindre bruit t'effraye, te fais sursauter, et pourtant, dans cette forêt, il n'y a que toi et lui, et pourquoi pas, quelques animaux sauvages qui observaient sans crainte et de loin l'étrange spectacle entre les deux bipèdes que vous étiez. Sur l'instant, tu envies presque leur vie simple, sans soucis, sans ces problèmes, bien qu'ils aient leur propre croix à porter, car tout comme toi, la jalousie et la stupidité des humains les ciblent, dans tout les sens du terme, aussi bien littéral qu'au sens propre. L'humanité avait fait de toi une force du chaos et d'abandon sauvage tout comme ils faisaient des autres, des victimes.
Oubliez tout monde de gentilesse et de lumière, et soyez les bienvenus sur Terre, le seul monde rempli d'immonde pourceaux, et de quelques rares exceptions qui nous poussaient à esperer...des exceptions comme Marcus qui se tient en face de toi, prêt à en découdre avec celui qu'il pense être responsable de cet acte odieux sur ta personne.

Tu les sens encore en toi, leur mouvement de va et vient, leurs rires sardoniques et tes cris à l'aide, alors que personne ne venait t'aider. Cela rendait les choses plus odieuses, plus dangereuse, et bien moins pardonnable.
Mais peut on pardonner une souillure sur l'âme d'un être vivant?


".........Je veux partir d'ici......Je ne peux plus supporter ca" articule tu difficilement, ta voix tremblante , alors que les larmes montent lentement, mencant d'exploser dans un torrent incontrolable. Bien sur, tu connais déjà la réponse de Marcus, et tu sais qu'il aura obligatoirement raison, que cela ne servirait à rien. Mais alors, que faire?? Que faire à part attendre.......et subir, toujours plus. Ce soir, Marcus avait été là pour chatier les coupables, mais demain?? Et les autres jours?? Sera il toujours là pour te tirer d'affaire? Arrivera il un moment où il sera malheureusement trop tard? L'étau se resserrait, et tu le savais, ce qui t'effrayais, car ce même piège risquait de se renfermer sur lui.
Cela ne semblait pas l'affecter, et contrairement à toi, il semblait extremement calme.


"Je t'en prie......"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'un feu (PV Pandora)   Mer 15 Fév - 4:36

Ses paroles resonnent comme un coup de poignard dans le peu de coeur qu'il me reste. Je voudrais pouvoir la sortir de là, partir, comme je l'ai dit, mais elle savait que quoi que nous tenterions, ces types nous retrouveraient. Que pourrais je lui dire de plus, à part cette vérité unique? Je n'allais pas lui mentir en lui disant en plus que nos chances de survie dehors avoisinaient le zero absolu.

"Tu sais bien que ce n'est pas aussi simple, Jen...Où que nous irons, ils nous retrouveraient. Et tu sais aussi bien que moi qu'on ne peut pas laisser les autres entre leurs mains. Tu est ma priorité, mais mon travail est de tous vous sauver. Et surtout, on ne peut pas prendre le risque de te laisser contaminer d'autre personnes avec la saleté qui court dans tes veines. "

Je me doute que mes paroles lui font mal, que ce n'est pas ce qu'elle aurait aimée entendre, mais je sais qu'elle m'approuve sur certains points. Qu'elle se mette à leur place quelques minutes, en supposant qu'un ou une autre soit à ce place, devant ce feu, devant moi, à l'instant présent. Ne voudrait elle pas alors bénéficier d'un secours potentiel?? Je tiens à elle plus que tout, elle est tout ce qui me reste, le dernier héritage de ma soeur, ma seule et unique nièce, et vous savez ce qui est le pire dans cette histoire?? C'est qu'elle ne sait même pas que je suis son oncle, et le dernier survivant de notre famille.
Pardonne moi, Sharon, de ne pas avoir été là à temps....Pardonne moi de ne pas t'avoir secourue avec ton mari, de ne pas avoir été là.....Voilà ce que je me dis à chaque fois que mon regard croise celui de Jen. Peu importe ce qu'on me dira, que cela soit ma faute ou pas, car je considere que j'aurais du être là....Maintenant, il n'y a plus que moi, et Jen, et une mission que nous nous sommes fixés malgré les atrocités que nous vivons chaque jour.

Mes pensées sont de plus en plus bordéliques, chaotiques et j'avoue avoir du mal à m'y retrouver mais je sais au moins une chose: Quand tout cela sera enfin terminé, nous partirons loin de tout ca, refaire notre vie quelque part, là où plus personne ne pourrait nous trouver, là où même l'armée ne pourrait avoir d'emprise sur elle....et sur moi, aussi bien pour mon grade que pour la malédiction que nous portons elle et moi. Seulement, je n'ai jamais osée lui avouer et il ne vaut mieux pas qu'elle le sache. Le choc vécu aujourd'hui a été intense, et j'ai peur que le peu d'esprit qu'il lui reste finisse par lacher. Quoi qu'ait décidé Keen et sa clique de batards, autant dire qu'ils mettent le paquet et qu'il va falloir que je les calme tant que j'ai encore le Conseil dans la poche car je suis près à parier que cet enfant de putain va tout faire pour inverser la tendence, et je suis même sur qu'il doit ruminer dans son coin. Autant dire qu'il ne sait pas ce qui l'attends dès demain. J'auais pu m'en occuper aujourd'hui, règler l'affaire, mais je préférais passer la soirée avec Jen, m'isoler en faisant croire à un interrogatoire dans le cabanon nord....Les Gardes Minotaures sont tellement facile à duper que ca en devenait presque lassant.

Elle a faim, tremble et n'ose pas me demander quoi que ce soit. Keen a encore du la laisser sans manger pendant un moment, à croire qu'il veut l'obliger à se passer de nourriture. En clair, j'ai été inspiré d'embarquer quelques rations militaires, même si j'aurais souhaité qu'elle prenne un vrai repas au Mess. Au moins, elle aura quelque chose dans le ventre, et ça la remplumera un peu.
J'ai du mal à me lever, et pourtant, je préfère venir poser le sac doucement à coté d'elle et me rapprocher, histoire qu'elle se sente plus rassurée...Elle ne bronche pas et porte à peine un regard sur le sac de victuailles.

"Je sais ce que tu va me dire, mais tu devrais manger un peu, Jen.....Juste un petit peu. Tu pourras me prétendre le contraire, mais je vois bien que tu est affamée. Cette ordure de Keen t'a encore privée de repas, je l'ai lu dans les rapports. Quant à moi, il fait tout pour m'évincer de plus en plus du conseil et j'ai la ferme impression qu'il commence à comprendre. Stride aussi devient curieuse et sa chienne d'assistante, le docteur Cheyung, est pire qu'une sangsue. Je ne peux même pas contacter la base sans risquer de me faire repérer, et je parierais presque qu'ils ont du envoyer des gardes pour nous surveiller"

Comme pour confirmer mes dires, une explosion se fait entendre, assez loin à 5 heures de notre position actuelle. Je me retourne en partie, malgré le peu de lumière de la zone et ne peut m’empêcher de penser à la trogne de Keen quand ce dernier apprendrait qu'un de ses gardes s'est fait méchamment dégommer par une claymore bien placée....Sur le coup, ca me donne presque envie de faire de l'humour, chose assez inhabituelle chez moi.

"Tiens, je crois bien qu'il y'en a un qui a trouvé ma mine!"


J'imagine que même de l'humoir noir ne pourrait la dérider juste un petit peu. Compréhensible, direz vous, alors je décide de lui lacher au moins une bonne nouvelle, histoire d'avoir un peu plus son attention. Je suis presque persuadé que cela aura son petit effet. A vrai dire, cela faisait un moment que je le savais, mais je ne pouvais me permettre d'en parler à Jen directement dans les labos sans qu'il y'a un rapporteur de premier ordre qui aille ensuite lecher la truffe de Keen et sa clique de débiles mentaux.

"Le Docteur Fang m'a contacté. Elle pense avoir trouvée une solution à ton problème.....une sorte de sérum recombinant. Je n'ai pas saisi toute les subtilités, mais il y'a toutes les chances pour que cela fonctionne. Par contre, ce que j'ignore, c'est si tu gardera ta force et ton intelligence actuelle. "


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'un feu (PV Pandora)   Mar 6 Mar - 8:03

"MAIS CE N'EST JAMAIS SIMPLE, AVEC TOI, COLONEL....." hurle elle à l'encontre de son protecteur, sans que ce dernier ne semble être impressionnée. Tu te tenais debout, serrant le poing et attendant sa réaction, avant de te reprendre et de t'assoir à nouveau à ses cotés. Ce que tu a vecue ces dernières heures te hante, s'imprime plus intensément dans ta psyché, un ensemble d'images perturbantes, une cacophonie de cris de detresse et une haine grandissante pour le genre humain...ces humains en particuliers, ceux qui ont finie par te souiller une fois de plus, plus profondément encore dans ton esprit jusqu'à t'en extirper des larmes une fois de plus, larmes que tu caches à ton formateur.

"J'en ai assez, Marcus....Ils me tuent à petit feu. Chaque jour est un enfer que je vis de manière plus douloureuse. Chaque journée est une torture, une déchirure et ils en rient, encore. J'entends leur rire sardonique résonner dans ma tête, encore et encore ET ENCORE. Je ne veux plus attendre, Marcus....JE NE VEUX PLUS. Je les connais assez pour dire qu'ils ne cesseront pas, qu'ils continueront jusqu'à ce que j'en meure, car je ne suis qu'un objet à leurs yeux, un numéro de plus à leurs damnées experiences de merde......JE VEUX MA VENGEANCE. Je ne veux pas seulement me battre ou survivre. Juste se battre ne sert à rien....Juste survivre n'a pas de sens.....JE VEUX MA VENGEANCE...ET LA JUSTICE POUR LEURS VICTIMES."

Ainsi résonnèrent les paroles de la femme enfant au fin fond de la foret, sans que qui que ce soit puisse être témoin, excepté Gaia et ses enfants, dame nature qui venait d'entendre la supplique d'âme de l'enfant maudite. Ainsi tu voulais à la fois la vengeance et la justice, deux choses incompatibles, deux sentiments, deux volontés diamétralement opposée. L'horreur que tu vivais chaque jour faisait naitre en toi cette profond amertume et ce dégoût envers ceux qui te tenais et ce que tu étais devenue.
Se montrer forte était une chose, mais subir les pires tortures sans devoir dire un mot, sans même pouvoir répliquer, était pire que tout, et le manque de reaction de Marcus te sidérait. Tu pourrais le blâmer, le traiter d'hypocrite, de lache, mais pourtant, tu t'y refusais, car il avait fait tellement pour toi, avait été présent dans les pires moments et encore aujourd'hui, n'hésitant pas à abattre de sang-froid plusieurs hommes aux envies bien directes, dont les sourires de possédés ne te quittaient plus. Cette image d'eux pénétrant au plus profond de ta personne dans ce mouvement violent de va et vient est encore present, te noue l'estomac jusqu'à te couper l’appétit. La vérité, est que tu aurais aimée les châtier de ta propre main...Ces morts t'ont été épargnée et crois le: Cela était bien mieux pour toi.
Tu ne peux t’empêcher de t’effondrer contre le Colonel, à nouveau en pleurs et tremblante à l'idée que ce genre d’évènements pourraient recommencer. Tu sens, devine que Keen est responsable et qu'il n'en restera pas là.


"Je ne peux plus...J'EN PEUX PLUS. ILS M'ONT TOUT PRIS. POURQUOI DEVRAIS JE CONTINUER A VIVRE?? POURQUOI DEVRAIS JE CONTINUER A SUBIR CES TORTURES...POURQUOI ME LAISSE TU VIVRE, COLONEL?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Autour d'un feu (PV Pandora)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Autour d'un feu (PV Pandora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Yume No Pandora ~
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» [MAJ] Pandora No Kokoro...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-