RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Réunion au Lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Réunion au Lounge   Jeu 8 Sep - 18:12

Oswald Chesterfield Cobblepot attendait patiemment dans son bureau, remplissant des papiers traitant de différents trafics illégaux. Il avait envoyé plusieurs de ses hommes envoyer des messages à différents criminels d'Arkham, leur demandant de venir participer à une réunion importante. il n'avait pas dit pourquoi mais la raison devait être claire, il souhaitait recruter. Certes, il avait une influence croissante dans l'asile ouvert, mais cela ne suffisait pas pour un homme comme lui, il lui fallait toujours plus, que ce soit au niveau de l'argent que du pouvoir.

Il avait très mal supporté d'avoir été enfermé avec les autres Tarés et comptait se venger violemment sur Gotham. Mais d'abord, il lui fallait prendre le contrôle de Arkham et remplacer celui qui s'y disait chef. Le Pingouin avait été très satisfait de remarquer que le Joker en avait pris le contrôle car il avait quelques différents à régler avec lui. Certes, cela rendrait les choses bien plus difficiles, mais Oswald y arriverait et cela ne ferait que le faire monter dans l'estime des gens, et dans leur crainte. Il avait beaucoup travaillé avec le Joker, et chacun avait trompé l'autre bien des fois. Cependant, sur ce niveau là, Chesterfield avait une longueur d'avance depuis qu'il avait été élu maire et qu'il avait trahi son allié en le frappant à mort.

On avait souvent dit que Cobblepot était le pire ennemi de Batman après le Joker, et cette qualification l'avait profondément outré. Il devait être le premier, et mater ce clown loufoque d'une telle manière ferait enlever les moindres doutes. Oui, il aurait aimé que le Joker soit maître de la ville, mais ce n'était, depuis peu, plus le cas... Une certaine Pandora avait failli avoir sa peau et se disait déesse d'Arkham City. Le Pingouin ne la connaissait pas beaucoup, il ne l'avait jamais affronté, et était déçu de voir le Joker doublé par quelqu'un d'autre, mais comptait toujours avidement prendre le contrôle de la prison.

Or, malgré un nombre d'effectifs important dans son gang, Oswald n'était pas en mesure de faire une telle montée en pouvoir pour l'instant, il avait besoin d'autres "Grands" comme lui. Les "Grands" (il les appelaient ainsi), étaient les criminels de Gotham les plus dangereux tels que le Scarecrow, le Ventriloque, Killer Croc, le Chapelier Fou, et bien d'autres. Ces pièces maîtresses permettaient d'accomplir des crimes spectaculaires lorsqu'ils s'associaient en vendant leurs services. Chesterfield se rappelait du temps où, dans sa jeunesse criminelle à Gotham, il s'associait ou combattaient beaucoup de ces Tarés, une période fascinante qui lui manquait légèrement.

Mais aujourd'hui, il aurait aimé passer outre ces personnages car il savait qu'ils ne se laisseraient plus recruter facilement. Tout d'abord, la vie à Arkham était très dure lorsqu'on était pas chef d'un gang influent, et il fallait apprendre à se méfier de tous pour survivre. De plus Chesterfield avait trahi presque tous les "Grands" lors de sa montée au post de maire et s'était donc attirer la haine de ceux-ci. Cependant, Oswald était un des trois "sous chefs" d'Arkham City, en concurrence avec Double Face et Balck Mask, et avait donc une grande influence. Les Tarés pourraient donc trouver une protection solide en se joignant à lui, et beaucoup se doutaient que Cobblepot voulait prendre le contrôle d'Arkham, or, ils ne voulaient pas être dans le camps opposé si cela arrivait.

On frappa à la porte, et Oswald releva la tête. D'un oui sans chaleur, il fit entrer son homme de main qui lui annonça que les premiers invités étaient arrivés. Souriant de ses dents légèrement plus pointues qu'à la normal, le Pingouin se leva, rajusta monocle, chapeau et veste, puis enleva la cigarette terminée de son porte clopes et en fourra une autre avant de la caler dans sa bouche. Sans avoir besoin de faire un signe, l'homme de main sortit en quatrième vitesse un briquet de sa poche et alluma la cigarette de monsieur. c'était une des nombreuses règles loufoques imposées par le Pingouin : tous devaient avoir un briquet à disposition pour pouvoir allumer la clope de leur patron s'il était à proximité.

Tirant sur ses gants noirs et tapotant la petite grille en fer qu'il avait sur le coup, Chesterfield se rendit finalement vers la salle où ses invités avaient été installés. On leur avait prié de s'asseoir autour d'une table et on leur avait proposé de la boisson. On prévint Oswald qu'ils n'étaient que deux pour l'instant, et celui-ci espérait vraiment que d'autres allaient arriver. En entrant dans la salle, il ouvrit les bras et sourit de manière chaleureuse.


Mes chers amis, merci d'avoir répondu à mon invitation.

Le Ventriloque et le Chapelier Fou étaient installé. Bien évidement, on avait proposé du thé à Jervis dans un service en porcelaine. Cobblepot leur serra la main puis s'installa, arborant toujours ce sourire amical. On se pressa de lui apporter un vers de champagne qu'il porta bien vite à ses lèvres. Ne sachant pas si ses invités fumaient, il prit bien soin de ne pas leur envoyer sa fumée dans la figure. Le recrutement allait pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 8 Sep - 18:34

Une soirée à l'Iceberg Lounge ! Cela faisait très longtemps que ce bar n'avait pas été actif et Tetch était content de voir un ancien de Gotham refaire surface après sa fin d'élection il y'avait plus d'un an. Tetch et Cobblepot avaient de nombreux points communs, ils avaient été maires de Gotham City, et aimaient les hauts de forme. C'était toujours très important !
Un homme du Pingouin était venu inviter Jervis Tetch à la soirée qu'offrait le Pingouin. Au début, le Chapelier était dubitatif, il savait que le Pingouin était un être parfois roublard, mais le bon vieux temps primait sur les traitrises, et peut être que BlackGate avait adouci le comportement du Pingouin ? Qui sait ?

Le Chapelier Fou changea sa blouse de scientifique et enfila son magnifique chapeau vert démesuré, sa chemise a carreaux, sa veste verte, son pantalon vert, et ses chaussures de groom, avant de se diriger, lettre d'invitation à la main à l'Iceberg Lounge. le trajet n'était pas long, a travers les différents quartiers en ruine d'Arkham City. Il faut dire que Tetch avait une espèce de réputation qui faisait qu'on le laissait souvent tranquille, après tout, c'était un des grands criminels de Gotham, pas un de ces petits rigolos qui se prenaient pour les caïds de Gotham non non ...

Arrivé au Lounge, Tetch fut surpris de l'activité. Il y'avait encore une semaine, le bâtiment était vidé, oublié, mais maintenant, il s'en dégageait une atmosphère très agréable. Des hommes avec des costumes ressemblant a des pingouins circulaient dans les allées surélevées du Lounge, et Tetch donna sa lettre avant d'entrer.

Le décor état le même, certes, il n'y avait pas de clients. On l'invita à entrer dans un coin plutôt réservé. Un salon un peu plus accueillant ou lui servait un thé qui était délicieux, la porcelaine mettait en relief ce côté très chic que le Pingouin aimait avoir dans ses réunions. C'était un homme de gout, c'était certain. Dégustant son précieux thé, Tetch se retrouva alors en compagnie du Ventriloque et de sa poupée Scarface. Il lui adressa un franc sourire avant de continuer a boire son thé. Les grands de Gotham se réunissaient, c'était agréable cette nostalgie.
Le Pingouin arriva, et salua la petite assemblée, Tetch refusa poliment le cigare, il ne fumait certainement pas. De sa voix flutée, Tetch répondit au gangster.

- "Mais de rien, mon cher Oswald. Nous nous demandions ou vous vous cachiez ces derniers temps. Comment vont les affaires ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 8 Sep - 19:32

Scarface devait bien l’admettre, depuis l’ouverture d’Arkham City, on allait de surprise en étonnement, à tel point que même un esprit brillant comme le sien se trouvait dépassé, incapable de prévoir les évènements du jour au lendemain. Dernier coup de théâtre en date, ce type en chapeau melon et queue de pie qui était venu lui remettre une invitation en main propre. Pas besoin d’avoir fait sciences po pour savoir de qui ça venait : après une longue période de discrétion, le Pingouin sortait à nouveau son bec. Connaissant le vieil oiseau, la fête allait être spectaculaire et les invités nombreux et prestigieux. Comme au bon vieux temps, si on pouvait dire ; le pantin aurait pour un peu senti de la nostalgie parcourir son corps de bois s’il avait été capable de ce genre de sentiments. A l’Iceberg Lounge, voilà qui faisait un bail…

Lorsque la limousine du caïd modèle réduit s’arrêta devant le night-club, on pouvait constater que la bâtisse que les rumeurs disaient fantôme, avait mieux supporté le chaos ambiant que la moyenne ; il était resté intact, offrant une sorte de sanctuaire, une terre d’asile dans l’asile, pensa dans un rare moment de rêverie le vieux Wesker, dont l’âme était nettement plus encline à la poésie que celle de son pantin de patron. Accompagné de ses fidèles Rhino et Mugsy, Scarface et son Ventriloque furent conduits dans un salon privé. Tout ce qu’ils purent voir était très bien tenu, apparemment Cobblepot avait passé ses dernières semaines au calme à soigner la déco. Il fallait lui accorder ça, l’emplumé mettait toujours un point d’honneur à soigner la présentation. On proposa un cigare et des rafraîchissements, que Scarface déclina, car il essayait d’arrêter (il gardait certes son éternel cigare à la bouche mais c’était uniquement par habitude, il ne l’allumait jamais). Arnold quant à lui, demanda poliment un jus d’oranges.

Cette chère crapule de Chapelier était là lui aussi, Scarface répondit à son sourire tout en ratiches d’un signe de tête. Le maître des lieux vint prendre place, lui aussi tout sourire, le Joker se serait senti en bonne compagnie.

« C’est vrai qu’on t’avait pas vu depuis un sacré bail, Pingouin. On se demandait ce que tu devenais. Y en a même qui commençaient à dire que ta boîte avait viré maison hantée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 8 Sep - 19:58

[hrp] Je réponds maintenant, mais d'autres peuvent arriver au fur et à mesure^^[/hrp]

Installé confortablement dans son fauteuil, Cobblepot savourait son champagne et sa cigarette. il remarquait que le cigare de Scareface était éteint et se demanda si c'était une négligence de Wesker. ce n'était pas son genre avec sa double personnalité, il se fondait tellement dans sa marionnette qu'il lui donnait presque vie. Bref, il ne chercha pas à comprendre et écouta les propos du Chapelier. Il lui demanda comment il allait et si les affaires allaient bien. Apparemment, il s'était inquiet de ne pas l'avoir vu pendant si longtemps.

Scareface releva le même point. C'était vrai que Oswald était resté dans l'ombre pendant quelques temps, histoire de s'installer et de faire des affaires. Si bien qu'il avait pu étendre un réseau sans que les gens ne le remarque, et du jour au lendemain, on se rendit compte que Chesterfield occupait une lourde place dans Arkham. Il fut presque surpris en entendant la voix de Wesker. Elle était si différente que celle de son associer. Son pantin et lui étaient deux être différents, et même opposés, et, même si cela n'était pas facile pour Cobblepot, il devait s'y habituer.


Comme vous le voyez, je me porte à merveille! Les affaires tournent parfaitement et j'ai quelques projets à exécuter. Je m'installe à Gotham et j'ai déjà réussi à m'imposer, mais les temps sont durs et ce climat ne me convient pas.
Mais passons, vous savez pourquoi je vous ai fait venir? Pour mes "projets", j'ai besoin de personnes compétentes sous mon aile. J'ai donc fait appel à vous, mes amis, en souvenir de nos collaborations d'antan.


Le sujet était lancé, il fallait maintenant attendre les réactions et les exploiter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Ven 9 Sep - 19:40

Tetch reposa sa tasse en porcelaine dans la coupe qu'il tenait de la main gauche, main droite tenant la tasse, avec le petit doigt levé. Le Pingouin évoquait ses histoires, et Tetch l'écouta. Le Ventriloque semblait absent, mais Scarface passait déjà dans le détail de la soirée. L'absence de Cobblepot ... Et ce qu'il manigançait. Bien entendu, Tetch était un froussard et parfois même un lâche, mais en se remémorant le bon vieux temps, il avait toujours une pensée particulière pour le Pingouin, quand celui ci offrait du très bon thé dans de la porcelaine de Chine, il était le seul a pouvoir se procurer un tel luxe. C'était donc par politesse et amitié que Tetch était la.
Reposant donc sa tasse, il consulta sa montre avant de dire d'une petite voix.


- "J'imagine que nous ne serons pas les seuls. Donc je profite pour prendre la première place en tant qu'orateur. Cher Oswald, vous connaissez mes talents en tant que Maitre a pensées et de l'Hypnose électronique. Mais permettez moi de vous expliquer durement la chose ..."

Tetch prit un petit temps pour reposer sa tasse sur la table magnifique de Cobblepot et retourna s'asseoir a l'opposé de sa place ou il était. C'était le fameux "Changement de place" comme dans le conte de Lewis Carroll, lorsque le Lièvre, le Loir et le Chapelier s'amusent a changer de place pour trouver des tasses propres. Il reprit alors.


- "Il y'a dans ces bas fond d'Arkham City, une menace plus importante. Qui défie même les légendes que nous sommes. Elle se nomme Pandora, une autre aliénée d'Arkham. Elle veut faire main basse sur la ville, et ce pauvre Joker en a fait les frais. Je pense que c'est cette gamine que nous devons éliminer, elle a d'ailleurs tenter de me plomber, vous imaginez ? Mon magnifique chapeau troué !"

Dit il avec un petit piaillement dans la voix peine audible. Il se concentra et resta calme, très calme. Il repensait aux jeunes filles qu'il y'avait dans le repaire de Pandora, Tetch eut un sourire légèrement pervers.


- "Pour ma part, pour me sortir de la, j'ai du m'associer avec le Prince des Clowns, je tenais à ma tête. Elle m'a donné déjà, le nom de ses alliés, Victor Freeze est avec elle, ainsi que le procureur Harvey Dent, et même ce cher Jonathan Crane. S'ils doivent venir a cette réunion, si vous les avez convoquez bien sur, faites attention, le double jeu c'est le cas de le dire entrera en action."

Mais il y'avait aussi un autre problème. Le cas R'as Al Ghul. Mais Tetch le garda pour la fin. Nul doute que ce vieux vautour attendra le moment propice pour venir déguster les restes lorsque les grandes factions se seront déchirées dans Arkham City, c'était d'un prévisible, et Tetch n'était pas un abruti congénital.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Sam 10 Sep - 0:20

On lui avait envoyé un oiseau, un petit oiseau noir en guise d'invitation. Se levant péniblement d'après les évènements de The Fall, le Joker prit quelques bandages, s'enfila quelques piqures de morphine et se dirigea à l'adresse nommée. Il prit soin d'étrangler le piaf et de le fourrer dans sa poche, une bonne blague quoi.
Il marchait péniblement, escorté par deux de ses hommes, il avait un béquille et se tenait maladroitement dessus. Cette Pandora le faisait souffrir. Il avait trouvé un nom pour elle : "Prostate". Le mal de vieillir des hommes, c'était la prostate du Joker. Le seul moyen de l'annihiler, c'était de recourir à des solutions extrêmes. Et le Joker en avait des tas, de la plus farfelue à la plus terrible. Ricanant en passant aux multiples tortures qu'il pourrait infliger aux Asuras, le Clown en rigolait d'avance. Mais il était hors de question de dire que le Joker était fini. Il perdait des batailles ? Et alors ? Il revenait encore plus monstrueux après.
L'Iceberg Lounge, un endroit revenu à la vie. La dernière fois que le Joker y'était entré, le Red Hood agitait un fusil a pompe sous le nez de Cobblepot et un Colt 45 sur le Joker. Les invités surprises, c'est souvent décevant.

Arrivé dans le Lounge, c'était la vérification. De la veste au Pantalon, en passant par le caleçon, avec un type comme le Joker, il fallait se méfier, sur et certain. On retira donc, deux lames rasoir des manches du Joker, deux pistolets a long canon de sa chemise et enfin un mini révolver qui fait sortir un drapeau "BANG" de son caleçon. Et enfin, on le fit entrer dans la salle réservée.
Du beau monde, Tetch, Scarface et Cobblepot prenaient l'apéro. Et bien sur, le Clown apportait les bonnes nouvelles, ou pas.


- "Coucou cher voisin ! En gage d'amitié, permettez moi de vous offrir ce modeste présent qui exprime toute la chaleureuse amitié dont je vous fais part en cette belle soirée d'automne."

Dit il en jetant le cadavre de l'oiseau aux pieds du Pingouin. Un rendu pour un prêté. Une manière de dire que maintenant, le Joker n'en voulait plus à Cobblepot depuis la dernière fois à la Mairie. Il s'installa dans le fauteuil, près du Ventriloque, et regarda la pièce plutôt cossue, avant de revenir au Pingouin, posant sa béquille et en disant d'un ton franc.


- "Content de revoir ton visage Cobblepot, pour une fois, je dois te dire que ça me fait un beau sourire au cœur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 13 Sep - 0:03

Le Chapelier avait abordé le cas Pandora. Un nom que Scarface commençait à entendre un peu trop souvent ces temps-ci et qui avait le don de lui chauffer ses oreilles de bois. Elle avait recruté du beau monde dans ses rangs : Double-Face, l’Epouvantail et Mister Freeze. Sur ces entrefaites, le Joker s’était ramené, malgré lui l’œuvre la plus célèbre de la demoiselle. Le pantin avait comme du mal à croire que quelqu’un puisse provoquer autant d’ennuis en étant aussi manifestement dénué d’intelligence.

« Misère ! Nos trois lascars doivent pas beaucoup de fierté pour faire les beaux devant cette Pandora de mes deux ! Moi, je comprends pas pourquoi tout le monde en fait un tel plat de cette petite chieuse. On dit des tas de trucs sur elle, que c’est une saloperie de mutante et cannibale par-dessus le marché, et alors ? Qu’est-ce que ça lui donne de plus que Croc ou même que cette face de zombie de Cornelius Stirk ? Personne l’appelle le roi d’Arkham, lui. Le truc avec celle-là, c’est qu’elle cause comme si elle était le nouveau Darkseid, rien que ça, mais qu’est-ce qu’elle a fait à part envoyer sa bande d’écolières au casse-pipe pour se payer une tranche de Joker ? Que dalle ! J’invente rien, sur tous ses gros coups, la soi-disant étoile montante du crime s’est plantée lamentablement et même qu’elle a vidé sa baraque prétentieuse la queue entre les jambes au premier encapé venu. Ça, pour causer, elle est fortiche, mais dès qu’il s’agit de faire ses preuves dans la rue, y a plus personne ! La reine d’Arkham City, je me marre, du bac à sable, oui ! A nous quatre, on peut lui fermer son clapet en moins de deux. On est des grands, des génies, alors que elle non, elle est pas des nôtres. Elle a osé mettre une prime sur ma tête, la morveuse ! Comme si elle avait de quoi se la payer. Remarquez, quand j’y pense, maintenant que je sais que Moite-Moite s’est maqué avec elle, je comprends mieux. Il est tombé bien bas s’il peut même plus faire ses commissions lui-même. Nom de Dieu, cette ville est vraiment devenue dingue… Une foutue gamine, bon Dieu ! Une gamine horrible mais une gamine quand même…

Le caïd modèle réduit était ulcéré. Il n’avait pas tellement de respect pour les trois criminels qui s’étaient ralliés à Pandora de toute façon mais là, ils le dégoûtaient franchement. C’était comme s’ils faisaient du mal à leur communauté en quelque sorte.

Mais pour en revenir à ce que tu disais, Pingouin, tu parlais de prendre du beau monde sous ton aile. Je te le dis tout de suite, si t’espères faire de moi ton sous-fifre, c’est niet. Vois-tu, mes affaires marchent pas mal non plus et j’ai bien l’intention de continuer à être mon propre boss. Jamais Scarface ne portera la casquette d’un autre. Je suis peut-être prêt à bosser avec toi mais pour toi, sûrement pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 13 Sep - 2:10

"Scarface a raison."

La voix froide, calme et posée n'avait rien à voir avec celle d'un certain saurien géant qui avait quelques problèmes à connecter ses neurones entre eux.
Tapi dans l'un des rares coins d'ombre, à deux pas de la porte d'entrée, un homme assez grand, au crâne rasé, et à la peau beurrée, s'avança lentement vers la table à moitié remplie, au milieu de la salle. Portant son habituelle robe égyptienne, l'homme au regard noir qui se prénommait Nefer fixa les célèbres têtes de Gotham City les unes après les autres durant quelques secondes, avant de s'arrêter à quelques pas de la table, posant son sceptre doré pied contre le sol. C'était la première fois qu'il les rencontrait pratiquement en face-à-face, ce qui le rendait un peu nerveux. Leurs réputations les précédaient, et Nefer savait à quoi s'attendre. Le Chapelier Fou, un cinglé qui se croyait être dans le célèbre livre de Lewis Carrol et qui avait la faculté de manipuler l'esprit de ses victimes. Le Ventriloque, un type souffrant d'un dédoublement de personnalité, soumis à une simple marionnette en bois dont il était persuadé qu'elle était vivante. Et bien sûr, le fameux Joker, le prince clown du crime, Nemesis du grand Batman, qui était l'un des seuls criminels fous dont il avait entendu parler même jusqu'en Égypte. Et puis, finalement, l'hôte, le Pingouin, le seul individu qui ne semblait pas souffrir d'une maladie mentale. Un peu de raison allait lui faire du bien, car c'était une denrée très rare dans cette ville chaotique, et côtoyer Croc tous les jours était loin d'être une partie de plaisir. Ce dernier répugnait un peu l'égyptien d'ailleurs. Petit, gros, nez crochu, il était d'une laideur incroyable, mais il prenait grand soin de son apparence. Mais pour ce qui était de la laideur, plus rien ne pourrait vraiment le dégouter, puisqu'il était forcé de rester avec l'être le plus dégoûtant et le plus puant de tout Arkham City.
Après une courte pause de silence nécessaire pour dévisager les gens présents ici, il reprit :


"Aussi bien en ce qui concerne cette Pandora, que pour votre proposition, Pingouin."

Nefer était arrivé durant le monologue du Ventriloque, le plus discrètement possible, ne souhaitant pas les déranger. Cela avait été plutôt compliqué de rentrer, car les hommes du Pingouin s'attendaient à recevoir un colosse tout en écailles de deux mètres cinquante de haut, et finalement il n'y avait que lui qui avait pu venir. Il avait eu beau expliquer que Croc n'avait pas pu venir et qu'il le représentait, il n'avait rien voulu savoir, jusqu'à ce qu'il insiste en leur montrant la lettre d'invitation qu'ils avaient reçus, et qu'on le laisse finalement rentrer.
En fait, il avait un peu menti. S'il était venu tout seul à la réunion du Pingouin, ce n'était ni pour représenter Croc, ni parce que ce dernier n'avait pas pu venir. En réalité, Croc n'avait même pas été mis au courant de cette réunion. Nefer souhaitait simplement en profiter pour mettre certaines choses au clair auprès des gros criminels d'Arkham City. Il ignorait qu'elles seraient leurs réactions en le voyant, mais ils étaient partis sur une mauvaise base. Et c'était compréhensible, ils l'avaient pris pour un illuminé, avec son histoire de seigneur Sobek qui allait gouverner Arkham City. Et Nefer savait qu'à cause de cela, beaucoup n'avait pas pris la défense de Croc durant la supposée exécution de Batman, et peut-être même que ça lui avait fait des ennemis. Il fallait s'empresser de régler tout cela, mais avant toutes choses il devait se présenter. Après tout, tous ne le connaissaient pas forcément malgré les derniers événements, il n'était là que depuis quelques semaines et son histoire du seigneur Sobek avait un peu surpris tout le monde.


"Oh, navré, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Nefer, et je suis le représentant de Killer Croc à cette table."

Il se tût pendant quelques secondes, supportant les regards des grands bonnets du crime qui ne devaient probablement pas le porter dans leurs cœurs.

"Je pense que vous et moi, commença t-il en s'adressant aux quatre criminels présents, sommes en mésentente suite aux derniers évènements qui auraient dû voir l'exécution du Chevalier Noir. Nous sommes partis sur une mauvaise base, et je comprends tout à fait votre réticence à mon égard après que vous ayez vu ce... spectacle, en rapport avec Sobek et le reste. Vous devez probablement me prendre pour un fou, un illuminé..."

Il dut retenir une envie de ricaner en pensant à sa dernière phrase. C'était plutôt ironique en sachant à qui il s'adressait.

"Mais je tiens à vous rassurer : tout ceci n'était qu'une mise en scène. Vous le savez comme moi, Croc n'a rien d'un dieu, et lui-même ne croit pas en être un. Jamais nous n'avons souhaité gouverner totalement Arkham City, et je pense d'ailleurs qu'un tel territoire ne doit appartenir à aucun maître unique. Je rejoins d'ailleurs Scarface sur cet avis, ni lui, ni moi, ni même Joker ici présent, je présume, allons nous abaisser à obéir à une autre célébrité de Gotham. Même s'il s'agit de quelqu'un d'aussi influent et important que vous, Pingouin."

La flatterie, il espérait que cela marcherait. Un hideux personnage comme lui qui cachait ses complexes sous un costume classieux et un chapeau haut de forme devait probablement avoir un besoin de reconnaissance énorme.

"Si nous avons organisé cela, c'était avant tout pour terrifier les ennemis de Croc, et pour faire comprendre aux criminels d'Arkham City qu'il n'y a pas que Pandora ou même le Joker, en lisse, et que notre gang gagne peu à peu de l'ampleur, même si nous sommes encore très loin d'avoir l'argent, le pouvoir et la notoriété de monsieur Scarface ou même de vous, Pingouin. Nous ne voulions pas vous forcer à nous rejoindre, vous forcer à vous soumettre, ce n'est même pas en notre pouvoir. Ce que nous voulions, ce que nous voulons toujours, c'est créer une unité criminelle suffisamment puissante et robuste pour régner sur Arkham City et se la partager, en éliminant nos ennemis communs. Je pense notamment à toute la troupe de Pandora, mais aussi à ceux qui croient pouvoir gérer cet amas de chaos qu'est Arkham City : Maximilien Shreck et Quincy Sharp les premiers. Pas de chef, pas de rois ni de dieux. Simplement, au sommet, un comité de têtes pensantes, vous et moi, et, à nos pieds, une véritable armée de criminels, nos troupes respectives collées les unes aux autres, soudées et parfaitement synchronisées. Avec, en bonus, Croc, comme arme de poids. Car, contrairement à ce que vous pouvez penser, Croc n'est pas mon maître. Il en a moins dans la cervelle qu'une huître et c'est pour cela qu'il ne s'en rend pas compte, mais... Croc est simplement mon arme. Notre arme, j'ose espérer, et cela jouerait évidemment en votre faveur. Bien évidemment, je serai obligé de continuer ce petit jeu de Sobek pendant quelques temps pour le flatter et le garder dans nos rangs, mais je peux vous certifier qu'il ne prendra aucune décision, et qu'il n'aura aucun privilège que vous, vous ne puissiez pas avoir. J'espère avoir été clair et qu'il n'y a désormais plus de malentendus entre nous, j'espère également que nous sommes sur la même longueur d'onde... N'est-ce pas ?"

La gorge sèche, il avala difficilement sa salive avant de finalement décider de s'assoir à la table pour boire un verre d'eau. Il se sentait extrêmement nerveux, car il savait qu'avec des individus comme le Joker, il pouvait y passer à n'importe quel moment pour le peu qu'il ait dit involontairement quelque chose qui ne leur plaise pas. Pourtant, sa proposition qui tenait du 50-50, ou plutôt du 1/5éme d'Arkham City pour chacun d'entre eux, était plutôt alléchante. Le contrôle total d'Arkham City ne l'intéressait pas vraiment, il savait que s'il pouvait dominer même simplement 20% du territoire, il amasserait une fortune bien plus importante qu'avec sa secte. Il était temps pour lui de changer d'orientation et de prendre une voie qui payait plus. Il était temps de passer d'un simple arnaqueur sectaire à un véritable baron du crime. Mais cela, uniquement s'ils voulaient bien de lui, ce qui n'était pas gagné étant donné sa faible expérience et le peu de temps qu'il avait passé ici, par rapport à eux.


[HRP : Voilà, comme prévu c'est donc Nefer qui intervient dans ce sujet et non pas Croc directement. J'espère que mon entrée et que mon monologue (aussi long soit-il) ne posent aucun problème !]

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 13 Sep - 13:03

[hrp]Parfait Croc! Très bon post d'ailleurs^^[/hrp]

Tetch fut le premier à mettre sur la table les problèmes que l'on trouvait à présent dans Arkham. Pandora se disait maîtresse du domaine et comptait bien éradiquer chaque personne qui s'opposerait à elle. Elle avait vaincu le Joker, et, rien que pour avoir volé cette victoire à Oswald, elle méritait la mort. Le Chapelier expliqua ensuite les criminels qui avaient rejoint la jeune fille et qui se plaçaient sous son contrôle. Il n'avait pas eu de nouvelle de Mr Freeze depuis fort longtemps, et, depuis peu, il savait où il avait (ou plutôt n'avait pas) atterri. Il était toujours à Gotham, et cette information le révoltait. Lui, le criminel sans pitié qui gelait ses victimes se trouvaient de l'autre côté de la barrière, alors que le Pingouin, gentleman tenu et élégant, se retrouvait à croupir dans la plus grande prison du monde.

Tss! J'étais au courant que Harvey Dent avait rejoint la gamine et cela ne m'étonnait pas d'un poltron comme lui, mais l'Epouvantail? Freeze? Il sont vraiment au plus bas et ne mérite pas la moindre pitié! J'avais d'ailleurs envoyé une invitation à Crane, et, au moins, s'il se ramène, nous aurions un ennemi en moins...
Pour ce qui est de Freeze, il est toujours à Gotham. Ce Cold dod n'a même pas eu les miches de se ramener ici. J'ai toujours quelques taupes de l'autre côté du mur, mais, elles n'ont pas pu définir ce qu'il préparait. Je m'occuperai de lui en temps et en heure.
Je suis navré que la morveuse t'ai causé du tord, Tetch, et je compte bien réparer cela.


Puis, tous tournèrent la tête lorsque des bruits de chaussures résonnèrent dans la salle. Un nouvel invité était arrivé et, tous à part le Pingouin étaient surpris de voir un tel personnage oser se présenter ici. Le Joker, tout souriant, avançait péniblement vers la table. Oswald put remarque quelques bandages, dissimulés ou pas, ici et là. Son visage était recouvert de bleus, ce qui donnait un air d'arc en ciel au maquillage général. Affichant un sourire mauvais pour la première fois depuis qu'il était allé accueillir ses invités, il jouissait intérieurement de voir une telle figure criminelle dans un tel état, mais rageait de ne pas l'y avoir mis. Il fallait rester des plus prudent avec le Joker, il était tellement imprévisible qu'on risquait la mort rien qu'en le regardant dans les yeux. Mais le Pingouin ne s'en privait pas.

"Coucou cher voisin ! En gage d'amitié, permettez moi de vous offrir ce modeste présent qui exprime toute la chaleureuse amitié dont je vous fais part en cette belle soirée d'automne."

Puis il déposa sur la table quelque chose qui fit disparaître le sourire de Cobblepot. L'oiseau que ses gardes avaient envoyés avait été étranglé et gisait, mort, le cou d'un angle immonde, sur la table. Fumant de rage, Oswald comrpit bien vite qu'on ne lui avait pas obéi. Il avait demandé qu'on envoie l'oiseau à Jonathan, sûrement pas au Joker, car il savait que le messager serait tué. Or, les hommes de main du Pingouin, craignant pour leur vie, avaient discrètement échangé les rôles pour que le piaf aille quérir le Joker et qu'ils s'occupent du reste. Leur châtiment serait des plus terribles, Chesterfield s'en portait garant!

"Content de revoir ton visage Cobblepot, pour une fois, je dois te dire que ça me fait un beau sourire au cœur."

Cette voix insupportait l'hôte, mais il garda son calme et sourit de nouveau, même si ce sourire n'avait rien d'amical. Il se souvenait avec délice du passage à tabac qui s'était déroulé à la mairie, et espérait bien que ce moment ne serait pas le dernier. Oswald leva la main et claqua des doigts. Le serveur le plus proche se tourna vers eux, souleva sa serviette et en sortit un pistolet qu'il posa sur la tempe du Joker.

Je suis aussi très heureux de te voir, mon ami. Mais ne crois-tu pas que venir ici malgré nos différents était légèrement... dangereux?

Joker était tombé dans le piège et avait couru dans la gueule du loup. Le maître d'Arkham city était à la merci du Pingouin qui avait toujours convoité cette place. Il ne restait plus à Cobblepot qu'à le descendre et à jouir d'une influence sans limites! il l'avait sa victoire, enfin! Et il allait aussi pouvoir s'acharner sur ce clown comme à la mairie!

Mais le Joker n'était plus le seigneur du crime, il avait été détrôné et vaincu. Le tuer maintenant n'apporterait qu'une bien maigre satisfaction, ensuite, il faudrait affronter Arkham sans cet allié potentiel de taille. Le clown voudrait à coup sûr se venger, et, pour l'instant, la personne qui pouvait l'aider à l'accomplissement d'une telle oeuvre n'était autre que le Pingouin. Il serait plus utile vivant que mort, même si Chesterfield devait s'arracher ces mots de la bouche tellement ils lui semblaient abjectes. Bref, cela n'avait été qu'une mise en scène, et, dans un autre claquement de doigts, Cobblepot ordonna au serveur d'abaisser son arme. Il nota que le Joker n'avait pas cillé et que son sourire avait été toujours aussi large du début à la fin. Qu'est-ce qu'il aurait aimé lui arracher une petite goutte de sueur! Mais rien ni personne ne pouvait l'intimider, et Pingouin devrait faire avec.


Belle blague n'est-ce pas? Je ne suis pas maître dans le domaine, donc tu y trouveras peut-être des erreurs, toi, le grand farceur. Non, si je t'ai demandé de venir, ce n'est pas pour te traiter en tant qu'ennemi mais en tant que potentiel allié. Je sais que tu veux ta revanche, je sais qu'elle t'a traîné dans la boue, et je sais qu'elle mérite le pire.

Ce fut au tour de Scareface de parler, il fit un long monologue dans lequel il critiquait la morveuse et ses partisans. Il était écoeuré de voir que des figures telles que Crane ou encore Two face se joignent à la première venue. Elle n'était pas la reine de Gotham, c'était un titre qu'elle s'était donnée dans sa grande folie et méritait de mourir pour un tel acte. Oswald était entièrement d'accord avec lui. L'épouvantail, Harvey, Freeze et cette chiure de criminel allaient être écrasés et réduits au silence. Mais il était vrai que, pour l'instant, Pandora se rapprochait le plus du pouvoir dans Arkham et il ne serait donc pas aisé de la devancer. C'est alliances étaient donc nécessaires.

Mais la suite du discours du pantin fut moins agréable aux oreilles de Chesterfield. Il refusait de se soumettre, voulait travailler d'égal à égal. Le Pingouin s'était attendu à une telle réaction, mais aurait tellement souhaité que ce ne soit plus simple. Alors qu'il ouvrait la bouche pour répondre, un autre personnage fit son entrée dans la salle. Celui qu'on appelait "l'illuminé", un personnage qui s'était fait connaître peu de temps auparavant mais que Cobblepot n'avait jamais rencontré, Nefer. Le Pingouin avait aussi entendu dire que ce personnage était le sous-fifre de Killer Croc. or, il avait envoyé une invitation à celui-ci et imaginait donc que Nefer était là en tant que représentant. Ce qui eut pour effet d'exaspérer Chesterfield qui y vit une marque de manque de respect profond.

Nefer fit un long, très long monologue dans lequel il expliquait sa situation, celle de Croc, et son point de vue sur la chose. Il semblait intimidé, ce qui eut pour effet de faire sourire le Pingouin. Ainsi il se prenait pour le maître de Croc? Quoi de plus amusant. Un personnage comme lui ne pouvait pas avoir d'autorité sur un monstre tel que Killer, cela, Oswald en était sûr. Il essayait juste de se mettre en valeur. de plus, il essayait à tout prix de prouver qu'il n'était pas fou, ce qui avait pour effet de le faire baisser dans l'estime du Pingouin. Il était définitivement fou, rien que le fait de se rendre à cette réunion sans Croc n'était pas sensé.


Tu te dis maître de Killer Croc? Ha! J'aimerait vraiment voir ça! Ramène-le nous et répètes ton discours à ses côtés, on verra qui sera le chef! Cependant, j'admets que tu as du culot de te ramener ici alors que tu n'as pas été invité. C'est plutôt courageux et c'est pourquoi je t'accepte chez moi.

Ces paroles très peu aimables signifiaient pourtant que Chesterfield n'était pas l'ennemi de Nefer et qu'il était prêt à l'écouter et à analyser ses remarques. Apparemment, il ne souhaitait pas se soumettre non plus, il expliquait que Croc pourrait être utilisé comme une arme dévastatrice, sans plus, et qu'il fallait former un ensemble pour tenter de prendre le pouvoir. Encore une fois, Cobblepot fut déçu de ne pas pouvoir s'affirmer maître directement, il ne pourrait pas tous les convaincre de se soumettre et devait faire avec. En un sens, il savait que cela arriverait, et avait adapté ses plans. Ils formeraient un ensemble et attaqueraient Arkham et le pouvoir tel un seul être, tous soudés. Ce point de vue avait ses avantages, la frappe serait plus forte et plus violente, mais, une fois le combat terminé, un autre s'engagerait pour définir qui aurait le pouvoir.

Mes amis, ai-je une seule fois parlé de "soumission"? Je n'ai employé que le terme de "collaboration". Je pense que nos gang, nos organisations, nos forces devraient se lier et s'abaisser au même niveau. Ce serait une entente et une alliance, non pas un contrat mal signé qui vous obligerait à lire entre les lignes pour desceller la moindre tromperie. Arkham est au plus bas, mais nous pourrions l'élever, et nous avec! Ne restons pas séparés à jouir chacun d'un morceau de territoire grignoté, occupons-nous de cette Pandora au plus vite.
Nefer, j'ai besoin de savoir si Croc accepterait de se joindre à nous pour cette bataille. Vous autres, je souhaiterais aussi être informé de qui nous suit et qui nous lâche. Une fois que ce sera fait, on pourra définir le rôle de chacun et monter un plan. Arkham est à porté de main, les amis.


Il fixa le Joker dans les yeux, il aurait besoin de parler avec lui en privé une fois la réunion terminée. Mais pour l'instant, il devait savoir qui le suivrait. Evidement, tout ceux qui lui tourneraient le dos seraient vus comme des ennemis, mais il devait s'assurer que chacun pense avoir le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 13 Sep - 14:52

Tetch souriait malicieusement. Scarface venait de résumer la situation, visiblement malade que des criminels qui ont une étoffe se joignent à une petite chieuse de bas étage. C'était le pompon. Il se resservit une tasse de thé et la but délicatement pendant que Nefer et le Pingouin parlaient de leur vision, de leur plan. Tetch remua le sucre dans sa tasse et lécha la cuillère avant de la reposer dans la soucoupe prévue.
Une chose à laquelle ils ne pensaient pas, c'était les Asuras et au gang allié. Un gang de chinois qui travaillaient dans Arkham City. Le gang du dragon, une chose comme cela. Il prit une petite voix timide avant de prendre la parole suite au Pingouin.


- "Il me semble que cette Pandora se soit jointe à un club asiatique, celui du dragon, quelque chose comme ça. Si nous pouvions couper leur ligne de ravitaillement, nous pourrions sans doute prendre possession de leurs réserves d'armes, et les encercler."

Tetch abordait déjà une stratégie, c'était un génie, mais aussi un fou, et ses plans étaient parfois trop fous pour être réalisés. Il fallait voir tous les aspects possibles et inimaginables.

- "Cette Pandora m'a fait venir récemment, elle veut que je lui concocte une arme pour contrôler Azrael. Quelque chose qui puisse contrôler l'esprit humain avec un masque. Bien entendu, je ne lui donnerais rien, au mieux, je pourrais créer un appareil qui lui fera fondre son cerveau. Ce serait d'une amusante farce !"

Mais Tetch dut retourner à la simple réalité. Son visage exprimait l’inquiétude et la peur.


- "Elle ... Elle m'a dit qu'elle m'arracherait le visage si je ne lui donnais pas ce qu'elle voulait ... J'ai besoin de votre protection, Pingouin, Scarface, ou même Joker. Si vous saviez ce que j'ai subis au Gotham Nights ... Une triste humiliation pour un fidèle d'Arkham comme moi ..."

Dit il en étreignant son chapeau qu'il avait posé sur ses genoux, il le serrait comme si c'était sa mère. Son visage était creusé par la peur et l'inquiétude. Sans son gang, Tetch aurait surement fini dans le caniveau depuis un petit moment, mais le gang du Chapelier ne faisait vraiment pas le poids face à des poids lourds comme le Pingouin ou Scarface.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 15 Sep - 23:21

Le Prince des Clowns ricana lorsque le serveur pointa son flingue sur la tempe du Joker. Bien entendu, il en fallait plus pour faire peur au Clown. De plus, le coup de la balle dans le crane, Red Hood l'a déjà faite. Et la blague n'était pas drôle quand on la répétait. Il prit son milk-shake à la fraise tout en fixant l'homme-oiseau. Pas un mot, rien, juste un beau grand sourire. Il regarda le serveur s'éloigner, et le Joker écouta Tetch et le Pingouin. Lorsque Tetch eut fini, le Clown reposa son verre sur la table.

- "Des plans, toujours des plans, des plans qui en camouflent d'autres. Et si pour une fois, on fonctionnait sans plan ?"

Dit il avec un grand sourire, comme d'habitude. Son dos lui faisait mal, ses bras aussi. La seule idée de réutiliser cette béquille insupportait le Prince des Clowns. Pandora avait frappé fort, Nightwing aussi, mais au moins, il avait tué un petit oiseau.


- "Lorsque Batman était ligoté comme un saucisson, j'en ai profité pour apprendre le tricot à ce gamin ... Red X, il voulait être le nouveau Robin. Il me semble que la dernière chose qu'il ait vu, ce soit une lame de rasoir qui lui trancha le ventre, et un grand pas en avant dans le vide. Au moins, il ne mourra pas de froid dans son petit cercueil. Comme vous le voyez, pas de plan fixe, tout est dans l'im-pro-vi-sa-tion !"

Dit il en éclatant d'un rire cristallin et abject. Le Clown était un monstre, un vrai. Et grâce à la mort de cette imitation de Robin, les hommes se sont rangés, en bonne partie dans le gang du Joker ces derniers jours. il avait rappelé que, même dépourvu de son trône, le Joker était toujours présent, en tant que monstre sanguinaire de Gotham. Et que Pandora était bien loin derrière lui.


- "Nous avons des atouts ici. Tetch est un génie, Pingouin un stratège, Scarface un homme de terrain, et enfin moi, un séducteur né qui passionne les foules de Gotham. Nous pouvons être les meilleurs et défaire les plans de nos ennemis. Que veut Pandora ? Arkham City. Comment y'arrive t'elle ? Parce qu'elle est entourée de jeunes filles comme elle. Elles manquent cependant d'expérience, et c'est sur ce point que nous devons frapper. Nous sommes des pros. Combien de temps attaquons nous Batman ? Des années ! Elle, elle commence seulement. Nous avons de quoi la satisfaire ... Et je peux vous assurer, que j'arracherais moi-même le cœur de Pandora avec mes mains ! J'apposerais la blague finale sur ses lèvres."

Dit il en montrant ses mains gantées de blanc. Ses yeux laissèrent place à une flamme noire, avide de destruction et de massacres. Pandora avait battue le Joker bien trop souvent, et maintenant, c'était le retour aux affaires. Plus question de lui laisser la moindre parcelle de terrain. Plus question de la laisser régner.
Elle devait mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mer 21 Sep - 21:06

Le Joker en était à la moitié de son discours final, lorsque fut introduit dans la salle de réunion un élément plutôt inattendu. Escortée par deux serveurs à la fois étonnés et méfiants, le docteur Anne Carver, encore revêtue de sa sempiternelle blouse blanche, fit son entrée dans la pièce. Qu'est-ce qu'une humble psychiatre, au demeurant très inoffensive, venait faire dans cette réunion de criminels ?

Son regard d'abord pragmatique, de plus en plus surpris à mesure qu'elle découvrait les participants, allait de gauche à droite le long de la tablée. Objets d'ébahissement, des patients dont le Chapelier Fou et le Ventriloque qui posaient aux côtés de l'hôte de ces lieux, le Pingouin. Il y avait également un homme habillé comme un antiquaire passionné d'égyptologie, dont ni le nom ni la tête ne lui revenaient. Sa bouche avait fini par former un O des plus amusants.
Puis un plissement irrité se forma de ses lèvres, quand son regard tomba, en fin de course, sur le Joker.

Avec un toussotement, elle regagna sa distance professionnelle, et réajusta ses lunettes du bout de l'index. Avant de glisser sa main gauche dans la poche de sa blouse, autour du manche lisse d'un scalpel.
Le docteur fixa un regard de mère sévère sur le Joker, avant de s'avancer lentement vers lui. Dans toute sa dignité outrée.

"Figurez-vous que j'étais au beau milieu d'une consultation des plus intéressantes, quand un mal élevé peinturluré a défoncé la porte de mon bureau. Pouvez-vous m'expliquer le pourquoi de cette interruption ?"

De sa main droite, elle agitait bien en vue une carte de jeu encore tachetée du sang de l'importun, avec, très reconnaissable, l'effigie d'un Joker. Un geste fort accusateur envers le Maître du Rire. Et, comme elle constatait l'état du malade en question, couvert d' hématomes et autres signes de brutalité, son regard s'adoucit. Anne s'immobilisa à quelques mètres de la cible de son courroux, son irritation temporairement oubliée.

"Vous, vous vous êtes encore fait passer à tabac. Et vous aimez trop votre liberté pour venir réclamer de vrais soins médicaux. Cependant, cela n'excuse en rien la dégradation de mes locaux... Alors ? Quel est l'objet de ces nouvelles magouilles ?"

Sur ces derniers mots, ses yeux à nouveau empreints de sévérité s'étaient reportés sur le Pingouin. C'est dans la direction de Cobblepot qu'elle s'était tournée, en lui présentant le dos de la carte tenue à bout de bras.

"Car vous reconnaissez sans doute le logo de l'Iceberg Lounge là-dessus, n'est-ce pas ? Daignerez-vous m'expliquer, vous, ce que je fais dans votre maison ?" demanda-t-elle en le fixant de manière insistante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 22 Sep - 19:57

Oswald écouta avec attention les réflexions de Jervis. Apparemment, Pandora pouvait compter sur un autre allié, et celui-ci n'était autre que le Clan du Dragon. Cobblepot ne put s'empêcher de sourire, car il connaissait ce gang ridicule qui n'avait jamais réussi à se faire une véritable place dans Gotham.

Gnahahahaha! Je ne compterais même pas ces vendeurs de sushis comme des effectifs de combat. j'ai déjà eu affaire à eux, et ce n'est vraiment pas la peine de s'en inquiéter! Il faut juste se méfier qu'ils ne nous explosent pas à la figure, c'est une coutume très fréquente chez eux!

En effet, même si Oswald les considérait comme des moins que rien par leurs origines, il ne fallait pas les sous-estimer. Leur sens de l'honneur pouvait, même lorsqu'ils étaient en grande infériorité numérique, faire changer la donne. Pingouin se rappelait d'une expérience qu'il avait eu avec eux, une attaque de fourgon où, malgré leur infériorité numérique de moitié, ils avaient bien failli l'emporter.

Le Chapelier expliqua ensuite que Pandora lui avait demander de lui confectionner un appareil capable de prendre le contrôle de Azrael. En effet, l'opportunité avait été immense de lui faire un cadeau empoisonné! Mais, en y réfléchissant, la jeune fille avait sûrement dû prévoir le coup et aurait fait tester l'engin au créateur d'abord. Mais Chesterfield y réfléchit rapidement, pourquoi ne pas faire un appareil qui fonctionnerait parfaitement la première fois, mais qui ferait sauter la tête de son hôte lors du deuxième essai? C'était risqué, mais Pandora ne ferait probablement pas tester l'engin deux fois et l'essayerait elle-même ensuite!


Hum, c'est une opportunité magnifique de réduire notre ennemi commun à néant... Mais oublie de suite cette idée. C'est bien trop risqué pour toi Chapelier, je suis prêt à parier ma fortune qu'elle est au courant de cette réunion. Elle n'est pas vraiment secrète, je voulais qu'un maximum de monde vienne, mais très peu de gens savent exactement en quoi elle consiste. Il ne savent pas, par exemple, que le Joker est là.

Vois-tu Chapelier, je suis presque sûr que, si tu te ramènes maintenant chez la morveuse, la bouche en coeur, elle te séquestrera et te torturera jusqu'à la mort car il n'est pas très compliqué de deviner que cette réunion n'est pas innocente et de faire le rapprochement entre ma soif de pouvoir et ton envie de vengeance. Non, je ne te laisserai pas en pâture à cette dégénérée, tu nous es bien trop précieux.


En effet, les prochaines paroles de Tetch furent emplies de terreur et de colère. Il ne se sentait plus en sécurité et avait besoin d'un véritable bouclier derrière lequel se cacher. Chesterfield voulait le Chapelier chez lui car il serait un allié de taille et que sa technologie lui serait extrêmement utile. Aussi, il décida de doubler tout ceux qui avaient peut-être eu l'intention de l'inviter et parla avec chaleur.

Tu es le bienvenue au Lounge, mon ami! En échange de tes services, tu obtiens un foyer et une protection non négligeable.

Après cette note accueillante, Joker prit la parole en s'adressant surtout au Pingouin. Il n'y avait rien à faire, Oswald ne supportait pas ce personnage qui lui avait si souvent volé la vedette. Oui, il voulait sa mort, mais, pour l'instant, sa vie avait plus de valeur, et Cobblepot savait avoir le sens des priorités, en l’occurrence, Arkham City. Il se plaignait d'entendre sans arrêt parler de plans et proposait un système pur et simple : l'improvisation. Le Pingouin grimaça avec dégoût, on ne pouvait pas improviser de telles choses, il fallait tout organiser, du début à la fin! Et comme rien de se passait jamais comme prévu, il fallait avoir au moins cinq plans de secours dans chaque situations! Voilà comment Oswald avait réussi, il avait toujours tout organisé à la lettre.

Mais il fut pris de colère, le Joker se vantait de cette façon d'agir, cela signifiait-il qu'il avait toujours tout improvisé? Ses coups tordus et splendides? Sa prise d'Arkham Asylum avec le projet Titan, que Pingouin admirait secrètement et regrettait de ne pas y avoir participé? Non! c'était impossible, il fallait au moins des bases, il n'avait pas pu tout improviser! Puis, une idée traversa l'idée de Oswald et les engrenages de son cerveau machiavélique se mirent en place. Un plan commença à se former et il écouta à moitié ses commentaires sur le manque d'expérience des jeunes filles qui trônaient avec Pandora.


L'improvisation, dis-tu? C'est ingérable, il nous faut des bases pour une opération de cette envergure. Non, mais je ne rejette pas entièrement ton idée...
TU improvises, TU attires l'attention pour attirer l'oeil de Pandora et lui faire oublier le reste. Tu auras une force de frappe gigantesque, la plus grosse, obligeant la lady à mettre tous ses efforts dans la bataille. Fais ce que tu veux, mais occupe son armée, avec des plans aussi farfelus que immondes. Pendant ce temps-là, nous autres, nous la prendrons par surprise, suivant un plan structuré et comme je les aimes. Tu auras Son appui, ainsi que celui d'autres poids lourds tels que Killer s'il accepte. Scareface, son gang, le mien et Jervis, nous nous faufilerons jusqu'à la demeure de la miss et ferons un des plus grands carnages de Gotham!!


Les idées affluaient dans tous les sens, Chesterfield essayait tant bien que mal de les contrôler. Il se tourna vers le Chapelier Fou.

Tu seras un élément majeur, grâce à tes capacités de contrôle mental, tu pourras nous permettre de contrôler des fidèles de Pandora et d'analyser le terrain avant la bataille. Tu tenteras de conditionner un maximum de ses hommes pour qu'en suite ils se retournent contre elle au dernier moment, mais il faudra viser la garde rapprocher aussi. En voyant l'attaque du Joker, elle pensera que son ego ridicule ne lui permettra pas de s'allier avec d'autres et n'imaginera pas qu'il n'est pas seul. Bref, sa garde sera baissée! Nous pourr...

Mais soudain, un évènement inattendu coupa le Pingouin dans sa montée en puissance. Il regarda avec curiosité la nouvelle personne qui venait de rentrer, escortée par deux des hommes de main du Pingouin. Chesterfield le reconnu et fut des plus surpris, n'imaginant pas avoir un jour à revoir ce personnage. Lorsqu'il lui tendit la carte, Cobblepot rougit de colère et s'emporta.

Je t'ai pas invité! Cette carte n'est pas de moi!

Il regarda ensuite en direction du Joker et vit celui-ci sourire de toutes ses dents en lui faisant un petit signe de main amical. Bref, ce n'était pas compliqué à comprendre, la chute d'une petite blague du Joker venait de tomber. Se tassant pour contenir sa colère, Chesterfield se maîtrisa puis reprit la parole d'une voix tremblante mais calme.

Bon, et bien puisque tu es là, c'est tant mieux pour toi, je t'autorise à rester. Le sujet de conversation est la tentative de prendre Arkham en renversant ses actuels dirigeants. Soit tu es avec nous et tu t'assois, soit tu es contre nous et tu meurs sur le champs. Je ne peux pas te laisser partir avec ces informations dans la tête.

Et encore une personne qu'il faudrait surveiller et abattre si elle se rapprochait du domaine de Pandora. Les conversation téléphoniques, etc, etc. Ca pouvait paraître imprudent de confier de cette façon des informations au premier venu, mais, en réalité, Pingouin était très prudent, et surveillerait par son réseau immense chaque personne une fois la réunion terminée. Il fallait être extrêmement attentif car la moindre fuite ferait tout capoter. Alors qu'il comptait reprendre la parole pour demander l'avis des autres, un serveur arriva un peu trop vite au goût du Pingouin, quelque chose n'allait pas...

Il lui murmura quelque chose à l'oreille, et le teint de Oswald vira au blanc. Une réaction aussi vite? C'était inattendu. Chesterfield remercia Dieu que ses gardes n'aient ouvert le "colis" avant lui pour vérifier son contenu. Une caisse avait été déposée devant le Lounge, avec un contenu ignoble et une lettre aux caractères rouges sang. Le serveur n'avait que la lettre car il savait que montrer la caisse à son patron lui vaudrait un allez simple chez la Chose. Ignorant ses invités, Cobblepot prit la lettre et la lut les sourcils froncés. Il fallait plus pour l'intimider, mais il ne pouvait avaler cette boule qui restait dans sa gorge. La température montait et il se sentit pour la première fois trop couvert.




A la fin de la lettre, il la claqua violemment sur la table, renversant les verres qu'elle supportait. La lettre était visible de tous. Oswald avait repris le contrôle de lui-même, il était digne, malgré un teint étrange et un front en sueur. Il prit délicatement son mouchoir dans sa veste et s'essuya le front en prenant son temps. Puis, il regarda ses invités un par un et dit simplement.

Des commentaires?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 22 Sep - 20:58

Tetch tremblait littéralement de peur quand Cobblepot lu la lettre de la monstruosité. Les têtes des hommes du Pingouin ne le rassurait pas du tout, vraiment pas ... Il tremblait tellement qu'on entendait le doux tintement de la soucoupe, de la cuillère et de la tasse qui faisaient du bruit. Il dit il en bégaiement, suite à la dernière phrase du Pingouin.

- "Je ... Je ... Je ... Il faut vraiment que l'on se débarrasse d'elle. Ce ... Ce n'est qu'une morveuse non ? Il est forcément possible de la tuer ! Ou bien de la jeter dans la gueule d'un justicier. Je ne sais pas moi ... Mais il faut que l'on s'en débarrasse."

Le Pingouin avait surement un atout dans sa manche. Et si LUI pouvait s'en charger ? On avait informé Tetch qu'il y'avait une créature donc le Pingouin s'était approprié mais qu'était ce ? Ça c'était la belle surprise. Tetch regarda Croc, peut être qu'il devait la dévorer ? Ou bien cette femme noire qui s'était incrustée. Quelque chose retenait son attention, il l'avait ... déjà vu ? Dans l'asile ? Surement.

Un médecin peut être, ou une psychopathe cachée de l'autre côté du miroir, comme disait Alice.


- "On ne peut pas se laisser faire, nous sommes Arkham quand même. Pas des froussards !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 22 Sep - 22:57

Le Pingouin avait convié Croc mais c’était le grand prêtre en carton qui lui servait de crieur qui avait ramené sa fraise. Il avait mis de l’eau dans son vin depuis la dernière fois et avait arrêté de débiter ses conneries de gourou. Il parlait bien, trop bien pour être honnête, c’était clair qu’il essayait de tous se les mettre dans la poche. Scarface n’était pas étonné outre mesure, il savait reconnaître un filou quand il en voyait un, il avait flairé le charlatan dès la première seconde et il ne devait pas être le seul. Croc n’était plus fiable à présent, ce n’était pas une bonne nouvelle. Le Pingouin à son tour tâchait d’arrondir les angles comme quoi on était tous sur un pied d’égalité et voilà, tout le monde est content. Ce vieux rapace n’en pensait sûrement pas moins mais pour l’instant, chacun avait plus important à s’occuper.

Le Chapelier avait d’autres infos intéressantes. La petite galeuse avait demandé ses services sous la forme d’un échantillon de sa technologie. Encore une preuve qu’elle n’était pas si maligne que ça ; règle de base à Gotham : ne jamais vouloir s’approprier la recette d’un collègue. Du reste, si quelqu’un devait avoir la tête d’Azrael, c’était Scarface et pas l’autre immonde petite raclure.

« Au Gotham Nights qu’elle se planque ? Jamais trop aimé l’endroit, je pourrais trouver quelqu’un un pour y mettre le feu. Je crois qu’on peut se mettre Firefly dans la poche. Je pense pas qu’il ait vu d’un très bon œil les choix stratégiques de la reine des boutonneuses à Arkham. »

L’intervenant suivant en surprit plus d’un. Une psy d’Arkham que Cobblepot n’avait de toute évidence pas invité, à moins que… Scarface ne connaissait qu’une personne à Gotham pour faire une entrée pareille.

« Clayface ? Si c’est toi, je t’ai connu plus inspiré. »
La soirée ne s’arrêta pas sur ce rebondissement. Le gros Oswald reçut un colis très spécial. Le Ventriloque mit la main devant la bouche à la vue de cet horrible spectacle mais Scarface, lui, resta littéralement de bois.

« On peut pas faire plus clair, la guerre est déclarée. C’est comme l’a dit le Joker : elle ira pas loin avec seulement une bande de gamines qui font du karaté d’autant que ça se trouve pas à tous les coins de rue. Et elle le sait, c’est pour ça qu’elle a recruté les autres : Moite-Moite pour la main d’œuvre, l’Empaillé pour les armes et Pisse-Froid pour la technologie. Mais nous aussi, on peut ramener du beau linge, je me charge d’en rameuter autant que possible. Et c’est qui ça, Stigma et Sigma ? Je finirai bien par le savoir. »

Le caïd modèle réduit avait été pris de cours par les dernières informations car il avait refusé de prendre Pandora au sérieux mais maintenant qu’il avait des noms, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’il ne soit au courant de tout car il avait des oreilles partout dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Ven 23 Sep - 13:33

Bien entendu, le Joker savait qui se cachait sous les traits d'Anne Carver. Il ne disait rien, préférant laisser la surprise à ces congénères. Si elle avait été la véritable Anne Carver, jamais elle ne serait en ce moment même dans Arkham City, avec les autres fous comme le Joker, le Pingouin et autre.
Le Joker ricanait déjà lorsque celle vieille Jane Doe le pointa du doigt pour lui faire la morale comme à un gamin mal élevé qui se serait battu contre un autre gosse. Elle était amusante cette fille, elle avait tenté de s'évader en même temps que le Joker lorsque le Grand Requin Blanc a fait son apparition à Arkham, mais Batman l'attendait derrière la porte. Dommage. Il se leva et désigna la jeune femme noire avec une certaine élégance.


- "Veuillez faire honneur à une invitée un peu spéciale. Comme moi elle aime trancher les chairs, et comme vous, elle est aussi pensionnaire à l'asile des toc-tocs. Voici Mademoiselle Jane Doe !"

Dit il en présentant le docteur Anne Carver. Puis il fit mine de chuchoter au Pantin Scarface, plaçant sa main pour couvrir le mot, mais le dit de manière assez audible pour que tout le monde puisse entendre.

- "Mais en ce moment, elle a dépecée le docteur Anne Carver qui nous soignait à l'asile. C'est une façon d'agrémenter un peu la soirée."

Dit il en regardant la nouvelle invitée, après s'être détaché du Pantin. Il fixa longuement le Pingouin. Puis une idée lui vint, une merveilleuse idée. Une infiltration des plus basiques avec une experte comme Jane Doe. Elle était la seule, avec Gueule d'Argile, a pouvoir se transformer littéralement en la personne convoitée. Le but était alors lisible.


- "Et si on envoyait notre charmante demoiselle s'occuper d'une des filles de Pandora ? Cela pourrait être amusant ! Un poignard dans le noir, furtif, et tellement discret. Ces cadavres que vous voyez dans la boite, ce sera NOUS si on ne fait rien dans les prochains jours. Et je ne tiens pas a mourir sans combattre Pandora aussi facilement. J'espère qu'elle est contente de la toxine que je lui ai injecté dans son corps."

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Ven 23 Sep - 15:25

Le docteur Carver soutint avec un calme inflexible la réaction d'Oswald, ses yeux ne se détachant pas de lui. Un coup d'oeil aux hommes alentour confirma le danger qu'il y aurait à reculer. Cependant, ici, on parlait prise de pouvoir. Ce pourrait intéresser Jane Doe. Après tout, pourquoi avait-elle tenté de s'approprier l'apparence de Bruce Wayne, sinon pour un certain pouvoir, et tous les avantages qui en découlaient ?

"Et bien, je suis là. Autant rester." fit-elle en haussant les épaules. Le docteur rangea la carte dans sa poche gauche.

Être prise pour de la boue par un pantin de bois.

Un léger sourire flotta sur les lèvres de la quarantenaire. Voilà bien une idée de fou... même si, et c'est étonnant, ce n'est pas le délire habituel du Scarface. Ma foi, c'était intrigant, d'être pris pour quelqu'un qui vous imiterait à la perfection.

Arriva un large paquet, dont le contenu déclencha un certain émoi chez les spectateurs. La vue des têtes et des corps dans la boîte la laissa de marbre.
Après tout, se dit-elle, Jane Doe ne s'intéresse qu'aux vies qu'elle prend de ses propres mains.
Néanmoins, comme ceci était accompagné d'une lettre de menace, que chaque personne dans cette pièce sembla plus ou moins affectée par cette vision... ce n'était pas difficile d'en déduire que tous, ici présents, vouaient une grande inimitié envers l'auteur de ce colis.
Pandora, d'après la lettre. Elle en avait vaguement entendu parler. Ne serait-ce que lors de cette monstrueuse émeute autour de l'asile, où Waylon Jones exposait le Batman, vaincu. Le Justicier s'en était tiré, d'ailleurs. Quel dommage.

Le Joker prit la parole, aussi théâtral que d'habitude. Elle l'écouta d'une oreille distraite, tandis qu'elle se remémorait les dernières activités de Jane Doe.

Jane, tu étais en train de fignoler ta dernière acquisition, quand cet abruti de clown a ouvert la porte, et, sourde a ses appels, tu as sursauté quand il t'a prise par l'épaule. La surprise t'a fait commettre un accroc dans tes délicats découpages. Sans un mot, tu t'es d'abord mise debout, et tu as commencé à suivre le gars, qui te disait des choses auxquelles tu ne prêtais pas attention. Car tu n'avais qu'une idée en tête.

"Ma peau. Tu m'as fait trouer ma peau."

Tu l'as poignardé au ventre, puis tu t'es reculée, en le laissant tomber au sol. Apparemment il survivrait. Assez longtemps, du moins, pour qu'à ton retour tu puisses mieux le connaître. Tu remarques alors qu'il te désigne sa poche, moitié riant moitié pleurant, baignant dans une flaque de sang de plus en plus large, et tu vois la carte qui dépasse. Tu te penches nonchalamment pour la lui soutirer. Typique du Joker, tout ça. Mais tu sais que travailler avec le Joker permet d'approcher d'intéressantes personnes.

"Je connais un bon médecin." as-tu murmuré en sortant de la pièce. "Il viendra te voir à son retour. S'il y pense."

Mais tu sais qu'il ne s'en tirera pas.


"Bien sûr. Jane sait se fondre dans la masse." remarqua-t-elle alors, sans se départir de la voix du docteur Carver. Ce ne fit que rendre la suite plus saisissante.
Ayant sorti son habituel dictaphone de sa poche, Jane, ou peu importe qui, enclencha la lecture de la bande.
Un hurlement à faire dresser les cheveux sur la tête en jaillit.

...ON ! NE FAITES PAS CA ! ARRÊTEZ ! AAAR...!

Malgré la terreur et la douleur, on reconnaissait bien là Carver elle-même.

"Hmm. Trop en arrière." murmura-t-elle en pressant le bouton d'avance rapide. Puis, s'étant arrêtée sur un emplacement de bande libre, Anne s'avança vers la table jusqu'à pouvoir lire chaque mot de la lettre et activa, cette fois, l'enregistrement. Elle porta le dictaphone à ses lèvres, tout en parcourant l'écriture rouge sang des yeux.

"Pandora. Sujet féminin. Cannibale sans inhibition. Démontre un goût antéchrétien de la mise en scène. Dispose d'hommes - mais plus certainement de femmes - de main, pour accomplir de basses oeuvres. Entourée, donc pleine d'assurance. Leader déviant, meurtrier et charismatique. Conclusion: sujet hautement dangereux. Moi, Anne Carver, suggère isolement et sécurité maximale. La muselière semble également toute indiquée."

Sur ces derniers mots, elle coupa l'enregistrement et rempocha l'objet, l'expression neutre. Levant la tête, elle regarda chaque personne, s'attarda brièvement sur le Joker, puis fixa son attention sur le Pingouin. La seule personne, actuellement, que le docteur Carver voyait comme saine d'esprit.

"Au cas où vous voudriez suivre cette idée folle... seriez-vous d'accord pour présenter à Jane le chauffeur mentionnée dans la lettre ?"

Cette personne, à défaut d'être une des filles de Pandora, pourrait être une possibilité afin d'approcher le gang, la secte, ou peu importe la dénomination exacte. Restait à savoir si le Pingouin verrait d'un bon oeil le sacrifice de cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 27 Sep - 9:28

Tetch ne s'attendait pas a voir Jane Doe débarquer comme ça dans le Lounge. Alors comme ça c'était le Joker qui l'avait débauchée dans Arkham City ? Il a toujours eu un contact des plus pragmatiques quand il s'agissait de contacter les vrais monstres. C'est vrai, le Joker était un vrai malade cynique. Mais Tetch se sentait plus rassuré chez le Pingouin. D'ailleurs, après que la bande sonore eut fini de passer, Tetch eut un léger sourire.

- "Il semblerait qu'elle ait perdu la tête. Mais en tout cas, vous l'avez retrouvé ma chère, et elle vous va a ravir. Bien que vous ne soyez absolument pas mon type. J'affectionne toujours les jeunes filles pour ma part."

Dit il en se resservant une nouvelle tasse de thé du Pingouin. Il eut un sourire élargi. Un très grand sourire d'ailleurs. Pas un tendre, mais un plutôt sadique.


- "Il paraitrait, enfin, je l'ai moi même vu, que Pandora s'entoure de jeunes filles. Si la coupeuse cannibale n'y était pas, je me ferais une joie de les cueillir une à une. C'est ce genre de gamine comme Pandora qui perturbe et qui pervertit l'innocence de ces chères petites blondinettes. C'est triste, c'est toute une innocence vouée à la violence. Snif."

Dit il avant d'éclater un petit rire saugrenue. Tetch était connu pour ses délires pédophiles avec de jeunes petites filles blondes. L'idée d'éliminer Pandora et de s'occuper des fillettes par la suite l'intéressait le plus possible. Bien entendu, il se ferait une joie de boire le thé sur le cadavre de Pandora.


- "Et si nous essayions de convaincre l'autre moitié de Double Face de nous rejoindre. Après tout, c'est le maitre du Double Jeu. SI Harvey est avec elle, c'est qu'il y'a forcément une intention néfaste ou bonne de chaque côté."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 27 Sep - 20:18

La nouvelle serveuse du Pingouin s'approcha alors de la table des convives, légèrement tremblante. En face d'elle, autour de la même table, se trouvaient les criminels les plus redoutés de la planète : Le Pingouin, le Joker, le Chapelier Fou, le Ventriloque et une autre bonne femme dont Theodora n'avait jamais entendu parler.
Polie et courtoise, elle se pencha vers eux, mandatée par la barmaid en chef pour prévenir les besoins des honorables invités du grand patron. Sans doute aucun journaliste avant elle n'avait approché d'aussi près une aussi belle brochette de criminels. Et ils étaient là, tranquillement installés, en train de fumer et de boire, et de comploter à détruire le monde. Elle déposa délicatement whisky et autres alcools forts sur la table, puis reprit son plateau pour s'éloigner et retourner à son poste, debout près du bar. Trop loin pour être entendue, trop loin pour qu'on s'en méfie.

Mais c'était sans compter la petite boule de pâte à modeler qu'elle venait de glisser imperceptiblement sous la table, prenant garde à ne frôler personne. Elle s'était entraînée des dizaines et des dizaines de fois dans la chambre qu'elle occupait au-dessus du Lounge, avec une table recouverte de verres, de clochettes, et autres choses sonnantes et tintinabullantes. Puis, avant de passer aux choses sérieuses ce soir, elle avait placé des dizaines d'autres bouts de pâte à modeler sous la table de divers clients, sans jamais se faire prendre. Sauf que les autres fois, ils ne contenaient pas de micro.

Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Ven 30 Sep - 20:51

Après le long monologue de Nefer, l'hôte des lieux fit une remarque qui ne lui plut pas vraiment, à propos de sa relation de dominant/dominé avec Croc. Il défiait l'égyptien de faire venir Croc et de lui dire en face qu'il n'était que son arme. Mais Nefer était plus malin que ça. Croc n'était pas un être à qui l'on pouvait donner des ordres si facilement. Il était beaucoup trop puissant et beaucoup trop fier pour n'être qu'un simple larbin. Pour l'avoir à sa botte, il fallait être plus subtil que ça, c'était pour cette raison qu'il faisait passer Croc pour son dieu.

Puis le Joker parla d'improvisation, une idée qui fut à moitié rejetée par le Pingouin. Le débat tournait autour de Pandora et sur les différentes façons de la piéger, jusqu'à ce que le volatile reçoive un colis de cette mystérieuse femme justement qui avait déclaré la guerre à Croc durant les événements à l'asile d'Arkham. Bien qu'elle ait l'air horrible et monstrueuse, Nefer resta de marbre et réagit à peine, restant toujours aussi droit, le regard sérieux posé sur la lettre. Ayant vécu auprès de Killer Croc 24h/24 pendant des semaines, et étant toujours en vie, il avait appris à avoir le cœur bien accroché. Quand on assistait presque quotidiennement à des démembrements et du cannibalisme extrêmement sauvage et brutal, en même temps qu'on assistait aux repas des crocodiles qui avaient les restes de Croc et parfois d'autres humains s'étant opposés à eux, plus grand chose pouvait nous faire tourner de l’œil. En terme de monstruosité, il avait très certainement assisté au pire.

Une nouvelle femme avait fait son apparition au sein du groupe le plus étrange qu'il n'ait jamais rencontré, il ne la connaissait pas du tout et se sentait d'ailleurs très étranger à cette réunion et à leurs paroles. Pourtant, s'il voulait se faire une place dans Arkham City, il allait falloir entrer dans le moule. Même si la plupart des gens avec qui il était à cette réunion ne lui donnaient pas vraiment envie de les côtoyer. Entre le cinglé qui faisait parler sa marionnette, et l'autre peureux au goût prononcé pour la pédophilie, il y avait le plus taré de tous qui se prenait pour un clown. Finalement, Nefer avait l'impression d'être le seul sain d'esprit ici, avec le Pingouin.
Au moment où une serveuse vint leur servir à boire, Nefer prit la parole :


"Pour ce qui est de Pandora, ça ne sera pas difficile de convaincre Killer Croc de s'en occuper. En fait, il est même déjà à sa recherche depuis plusieurs jours. Shreck lui a promis une prime de 500 000 dollars pour la capturer. Shreck prévoit également de s'occuper de vous tous, les uns après les autres, en utilisant Croc. Mais nous ne le ferons pas : nous prévoyons de nous venger de cet homme une fois Pandora morte. Votre soutien serait d'ailleurs appréciable, car je pense que Shreck fait également partie de vos listes d'ennemis, n'est-ce pas ?"

Le gourou but une gorgée d'eau, seul liquide qu'il s'autorisait, avant de regarder les fous les uns après les autres.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Sam 1 Oct - 18:12

Oswald resta silencieux devant les présentations du Joker. Il se rappelait, en effet, de cette femme physiquement monstrueuse qui prenait un grand plaisir à voler le visage des gens. Un secret venait d'être révélé, elle avait volé le visage de la femme pour qui elle se faisait passer, mais ce n'était qu'un détail sans importance. En effet, en apprenant la véritable identité de la nouvelle invité, Cobblepot sourit et vit un nouvel as dans sa manche. Quelqu'un qui savait se déguiser et qui pourrait ainsi voler le visage d'une des morveuses de Pandora. Ainsi, elle n'aurait plus qu'à se faire passer pour elle et serait une taupe, voir un assassin parfait pour la nouvelle alliance.

Joker proposa ensuite l'idée qui avait traversé l'esprit de Oswald de manière indirect. Chesterfield comprit sans mal et tenta d'évaluer les différentes possibilités qui s'offraient à eux. Apparemment, il ne serait pas aisé de trouver une de ces fillettes car elle ne sortaient que rarement. Mais c'était probablement faisable, il fallait juste s'organiser correctement. De plus, il n'était pas concevable de faire passer Jane pour une nouvelle recrue car ils ne lui donneraient sûrement pas un post important et confidentiel dès les premiers mois. Or, Pingouin devait agir vite et n'avait pas le temps d'attendre.


J'y réfléchissais et, en effet, l'idée est abordable. Ce serait le meilleur moyen de nous servir de toi, Doe. Mais il sera difficile d'approcher une des filles de Pandora, il faudra monter un plan.

Jane prit ensuite la parole, sortant un enregistrement et diffusant "sans le faire exprès" une partie funeste de la bande. Pingouin resta de marbre et trouva cette tentative d'intimidation grotesque et ridicule, mais il ne fit pas de commentaire. Il écouta les informations enregistrées sur Pandora avec intention, notant tout moralement. Cependant, il n'aimait pas le dernier commentaire dans la bande.

En isolement?! Oh que nenni! La torture à long terme suivie d'une mort tellement immonde qu'elle servira d'exemple pour le reste de Gotham et d'Arkham. Elle sera notre drapeau de victoire, le signe que nous sommes dominants. D'ailleurs, en y réfléchissant, utiliser sa peau comme drapeau au sens propre me paraît une très bonne idée.

Enfin, Jane proposa quelque chose qui irrita Oswald. elle voulait utiliser l'identité de son chauffeur après lui avoir arrachée le visage.

Minute, l'affreuse, tu t'emportes. J'ai deux raisons de refuser cette proposition. D'abord, on ne touche pas à MA marchandise. Ensuite, Pandora a un minimum d'intelligence, et si elle voit mon chauffeur débarquer la bouche en coeur en demandant de la rejoindre, elle va bien évidement savoir que c'est un piège et te tuera après t'avoir torturé.
Non, il faut se focaliser sur des personnes en qui elle a confiance, exclusivement des femmes, évidement.


Jervis prit ensuite la parole et écoeura Cobblepot avec ses propos pédophiles. Déçu, Oswald écouta en silence ses projets pour les collègues de Pandora. Pingouin aimait bien voir en Tetch un ami aristocrate, mais il détestait par dessus tout son côté pédophile. C'était impropre et indigne d'un personnage tel que lui qui, en plus, s'affiliait avec un personnage d'un conte pour enfants, rendant la chose d'autant plus malsaine. En même temps, ce serait un châtiment tellement humiliant pour ces fillettes que Cobblepot ferlerait volontiers les yeux sur cet acte.

Il proposa ensuite de rallier Double-Face à leur cause, et à cela, Pingouin répondit d'un ton qui ne souffrait pas de réplique.


Non. Je sais très bien pourquoi il a choisi de s'allier avec Pandora. Il n'a presque rien fait depuis pas mal de temps et a perdu presque tout ce qu'il a entrepris, traînant dans la boue. Il souhaite donc rejoindre la gamine pour regagner son honneur perdu. En réalité, c'est l'inverse qui se produit, ce n'est plus qu'un caniche dressé qui doit couiner auprès de son maître pour recevoir ses croquettes. Cette situation lui va très bien et, à moins qu'il ne vienne à nous, nous n'irons pas le chercher.
Nous pourrions envisager de rallier Black Mask, mais j'ai eu vent de rumeurs dans lesquelles il avait déjà rejoint Pandora. Il faut étudier cela de plus prêt.


La serveuse encore novice mais pas loin de monter en grade leur servit de nouvelles boissons. Oswald ne se souvenait évidement plus de son prénom et ne prit pas soin de la remercier. Il prit son nouveau verre avec élégance et en bu une gorgée d'un geste gracieux. Il était assoiffé et aurait aimé finir la coupe d'une traite, mais ses manière d'aristocrate ne le lui permettaient pas.

Nefer reprit la parole après un long silence. Le Pingouin l'avait presque oublié et regrettait, une fois de plus, que ce n'était qu'un messager qui s'était présenté à eux. Il expliqua que Croc les rejoindrait sans problème, car Shreck lui avait promis une grosse prime en échange. Première erreur. Il expliqua ensuite que Shreck donnait une autre récompense pour que Killer ne les tue tous. Deuxième et plus grosse erreur.

Soit Nefer était incroyablement stupide, soit il était très légèrement intelligent, mais toujours imbécile. Cette déclaration était d'une maladresse exceptionnelle, car expliquer à quelqu'un qu'on avait promis de l'argent en échange de sa mort mais qu'on ne le ferait pas par sentiment de vengeance était le meilleur moyen de lui expliquer "Je m'allie avec toi pour gagner ta confiance et pour atteindre un but, puis, je te poignarde dans le dos quand tu t'y attends pas... Deal?".

La confiance n'existait pas dans Arkham, seuls les intérêts étaient présents. Killer comptait assassiner quelqu'un pour de l'argent en rendant service à Shreck. Qu'est-ce qui l'empêchait de tuer de nouveau pour lui? Après tout, il recevrait plus d'argent. Soit Nefer avait fait cette déclaration par maladresse absolue, soit il décidait être franc avec ses alliés, ayant peur que la vérité n'éclate et qu'ils ne se retournent contre lui. Cela demeurait, malgré tout, une vilaine maladresse et, même si Cobblepot accepterait Killer Croc dans ses rangs par nécessité, il placerait le minimum de confiance en lui.

Aussi, en réponse à cette phrase, le Pingouin éclata de rire, surprenant tous ses invités.


Gnahahahaha! Je ne crois pas que tu évalues l'ampleur de ce que tu viens de nous dire! Ahahaha! Soyons sérieux, malgré le fait que cette déclaration avec Shreck nous prouve les intérêts de Croc à participer à l'affaire, elle démontre aussi qu'il a beaucoup à gagner en nous trahissant tous. Au moins, je sais qu'il ne tentera pas cela avant d'avoir atteint Pandora, mais ensuite, je sais à présent de qui je devrai me méfier...
Mais c'est bien vrai, il est sur ma liste d'ordures à mettre à la poubelle. Si Killer nous aidait à le tuer, il prouverait sa loyauté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Dim 2 Oct - 11:28

Le Joker patientait. Tous ces plans, de la parlotte. Il fallait agir maintenant, il y'en avait assez d'attendre que cette saleté de Pandora crève dans son vomi. Une idée vint au Joker.

- "En attendant, je sais ou se trouvent son gang à Pandora, je veux dire, les chinetoques. On pourrait les exterminer, et les transformer en nems j'imagine. J'ai jamais aimé la couleur jaune de toute façon. Et cela serait déjà une épine en moins avant de s'occuper d'elle."

Le Joker ne souriait plus. Mais a vrai dire, faire de nouveau alliance avec le Chapelier, le Pingouin et les autres lui rappelaient l'époque du Long Halloween. Lorsqu'ils étaient entrés dans le bureau de Falcone avec Harvey Dent comme Leader. Pauvre Harvey ... Il avait vraiment perdu la tête.


- "Mettons nous à la place de Pandora, en ce moment, elle croit que nous sommes devenus faibles, elle croit qu'après nous avoir envoyé ces têtes, nous nous tiendrons à carreaux ..."

Le Clown se leva et fit les cent pas dans la pièce, son cerveau en ébullition imaginait plusieurs scénarios.


- "MAIS ! D'un côté, elle s'attend à ce que nous répliquions. Or ! Si nous répliquons, elle répliquera, et nous serions piqués à notre propre jeu. Hé Hé Hé ..."

Il ricanait de son jeu de mots, un petit jeu de mots naze mais qui le distrayait. Tant pis si ça ne faisait pas rire les autres mais soudain l'idée géniale arriva.


- "Et si nous aiguillions les justiciers de Gotham sur Pandora ! Nous commettrions des atrocités dignes de Pandora, les indices laissés la pointeraient du doigt, et pendant que les Justiciers s'occupent d'elle, on l'écrase ! Adieu les Asuras ! Adieu les gamines et Bonjour Arkham City !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Dim 2 Oct - 21:27

C’était donc la peu fameuse Jane Doe qui s’était incrustée à la réunion. Une aliénée s’il en était mais d’un calibre moindre à ceux déjà présents et que Scarface ne connaissait que vaguement de réputation. On parla de rallier des alliés de Pandora : Double-Face ? Une chance sur deux que ça marche, comme toujours. Black Mask ? Très calme ces derniers temps. Le parrain pantin aurait plutôt misé sur l’Epouvantail vu que le bruit courait qu’il avait réussi un coup que Pandora avait foiré, en prenant son ego en compte, on pourrait peut-être espérer lui faire tourner casaque. C’est là que le sournois Nefer fit une révélation pour se mettre l’assistance dans la poche, comme quoi le grand Shreck était prêt à payer Croc 500 000 dollars pour le petit monstre. Bien cher payé pour un si petit gibier, qu’est-ce qu’ils avaient tous à lui accorder tant d’importance ? Et il avait bien parlé de capture, pourquoi la vouloir vivante ? Question à creuser.

Là-dessus, le Joker eut une idée presque aussi dingue que lui : commettre des crimes en faisant porter le chapeau à Pandora pour lui mettre les justiciers à dos ? Le clown avait dû recevoir un coup sur la tête tant cette suggestion entrait en contradiction avec son style, lui qui aimait tant signer ses crimes. Le connaissant, il ne serait peut-être même pas capable d’appliquer son plan sans laisser un indice ou deux.

« En gros, faudrait lui faire de la pub ? Sans moi ! Ca risquerait trop de nous péter à la gueule, on aura l’air fin si elle récolte les lauriers de nos crimes et qu’elle arrive à attirer encore du monde parce qu’elle fait plus peur que nous. Et puis faut pas compter sur les encapés pour régler le problème pour de bon, la preuve : on est tous encore là. Non, moi je dis qu’il faut l’isoler jusqu’à ce qu’elle puisse plus sortir de chez elle. On commence par dégommer ses petits copains un par un, ça servira d’exemple pour tous les autres et ça lui coupera l’herbe sous le pied. S’attaquer aux chinetoques du dragon machin, c’est plutôt une bonne idée, ça lui sucre un territoire en ça en fait plus pour nous. Et comme on n’est jamais trop bien informé, avec les bidouillages du Chapelier, on pourra faire cracher à leur chef tout ce qu’il sait sur la morveuse. Le truc à faire, c’est de s’imposer dans le plus de quartiers possibles, petit bout par petit bout s’il le faut, pour lui laisser le moins de marge de manœuvre possible. Si on lui pique tout ce qu’elle a et qu’on flingue tout ce qu’elle touche, sa réputation s’en relèvera pas et sans réputation, on n’est rien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Lun 3 Oct - 0:25

[HRP : Bon, je poste maintenant parce que je ne sais pas si j'aurai le temps dans la semaine. Jane Doe, si ça te dérange, ce que je comprendrais, dis-le moi et je supprimerai mon poste. Wink ]


Une fois de plus, le gros volatile difforme osa se moquer de Nefer. Il plissa ses yeux tout en fixant le Pingouin intensément. Ce grossier personnage commençait véritablement à lui déplaire. C'était la deuxième fois qu'il se moquait de lui, et il ferait sans doute moins le malin si Croc était là avec lui. Il était resté silencieux la première fois que le Pingouin s'était moqué de lui devant les autres en mettant en doute le fait qu'il manipulait Croc, mais il n'allait pas laisser passer cette moquerie supplémentaire, même s'il était sur son territoire. Il avait tout de même sa fierté et sa dignité et, mégalomane qu'il était pour être gourou d'une secte, il ne pouvait supporter d'être rabaissé de la sorte par un nain obèse et hideux qui cachait son apparence grotesque par des vêtements classieux.

"Réfléchis une seconde, Pingouin. Crois-tu réellement que je vous aurais avoué le marché que Shreck a offert à Croc si nous avions l'intention de tous vous tuer pour avoir les primes ? Il y a beaucoup plus à gagner en m'alliant à vous, si nous restons tous sur un pied d'égalité, qu'en vous éliminant pour toucher l'argent du milliardaire. Surtout que vous vous doutez qu'une fois que Croc aura servi Shreck, la seule récompense que ce dernier aura à lui offrir, ce sera de l'exécuter sur place pour ravir les Gothamites et Sharp. Nous n'avons donc aucun intérêt à faire ce qu'il demande, et quand bien même nous en aurions un, je ne vous aurais pas divulgué cette information. Si je l'ai fait, c'est pour vous mettre en garde : Shreck veut tous vous éliminer. Et il sera difficile pour Croc de se venger de Shreck tout seul, vu comme il est protégé de l'autre côté de la douane."

La mort de Shreck était, pour Nefer et Croc, une priorité. Et ils n'avaient pas l'intention de faire affaire avec cet homme d'affaire plus longtemps. Croc avait été forcé d'accepter le boulot sous la menace, et pour ça, Shreck méritait de mourir. Mais sans l'aide des grands barons d'Arkham City, ce serait impossible. C'était aussi pour cela que Nefer était venu. L'entre-aide fonctionnait dans les deux sens, et si Nefer avait à offrir les services de Croc, il allait bien falloir que le Pingouin rende la pareille un jour.

"Autre chose : Croc n'a nullement besoin de prouver sa loyauté, il a déjà fait ses preuves. Dois-je déjà vous rappeler qui a exposé Batman humilié et mutilé devant vous tous ? Il l'aurait tué si cette Pandora et Ras Al Ghul n'avaient pas tout fait échoué, si vous ne l'aviez pas lâchement abandonné."

Il se tourna vers le Joker et lui lança un regard accusateur.

"Vous, Joker, avez même assassiné l'un des nôtres. Vous, le Némésis de Batman, avez contribué à son évasion."

Puis il se tourna vers le Ventriloque.

"Et vous ? Vous auriez pu envoyer vos hommes pour affronter Pandora, vous auriez pu empêcher le Batman de s'enfuir. Mais vous avez préféré fuir lâchement. Quant à vous..."

Il se tourna cette fois-ci de nouveau vers le Pingouin.

"Où êtiez-vous, hein ? Que faisiez-vous lorsque nous êtions sur le point d'exécuter Batman ? Killer Croc, lui, s'est battu jusqu'à la fin, contre Azraël, contre Ras Al Ghul, dans le seul but de tuer votre pire ennemi commun. Si quelqu'un, parmi nous, doit prouver sa loyauté, c'est bien vous Pingouin, qui revenez mystérieusement demander nos services après un temps d'absence. Et vous, Joker, qui êtes bien trop instables pour qu'on puisse vous faire confiance. Croc, lui, n'a plus rien à prouver. Je vous propose une arme qui pourrait nous éventrer tous les six dans la seconde, c'est à prendre ou à laisser, mais si j'étais vous, je ne laisserai pas passer cette chance. La seule chose que je demande en échange, c'est que l'on s'occupe ensemble de Shreck."

Oui, il gardait beaucoup de rancunes envers ces criminels qui n'avaient pas levé le petit doigt au moment le plus propice pour tuer le chevalier noir. Nefer tenta de se calmer un peu en buvant une gorgée d'eau, puis tourna la tête vers le Ventriloque. Bien qu'il était complétement cinglé et que son petit numéro prêtait à sourire, il fallait reconnaître qu'il en avait dans le ciboulot.


"Pour en revenir à Pandora, excellente idée, Ventriloque."


Hors de question, pour Nefer, de discuter avec une marionnette en bois. Il n'était pas venu pour jouer à la poupée, mais pour parler affaires.

"Nous avons d'ailleurs expérimenté cette méthode autour d'Acajia Avenue, près de l'ancienne piscine 'Le Nil'. Par la force, nous avons contraint les habitants à nous rejoindre, et tué ceux qui s'opposaient à nous. Gagner du terrain petit bout par petit bout fonctionne très bien. Le plus dur reste de défendre le territoire conquis, pour le garder entre nos mains. Je suis également d'accord sur le fait qu'il faut laisser les justiciers en dehors de ça, ils pourraient nous attirer des ennuies plus qu'autre chose. Une fois que nous aurons affaibli les forces de Pandora et que nous l'aurons encerclée, il ne nous restera plus qu'à l'attaquer, elle. Avec les puces du Chapelier, et les talents de Jane d'après ce que vous venez de dire et ce que j'ai vu, nous pourrions facilement prendre le contrôle des troupes rapprochées de Pandora pour qu'elle se retrouve seule. Nous n'aurions alors plus qu'à porter le coup décisif. D'ailleurs, il me vient une idée à l'instant, pourquoi ne pas faire d'une pierre, deux coups ? Vous connaissez tous l'histoire du Cheval de Troie, n'est-ce pas ? La mort, ou la capture de Pandora sera un excellent moyen de s'introduire dans les douanes et obtenir un rendez-vous avec Shreck. Si nous pouvions cacher quelques hommes dans un véhicule apportant la dépouille de Pandora à Shreck, en compagnie de Croc, nous pourrions les attaquer de l'intérieur de la douane principale. De là, avec un bon timing, nous pourrions ouvrir la porte principale pour faire rentrer vos armées d'hommes de main et déclarer la guerre à Shreck et ses mercenaires. En étant nombreux, lourdement armés, et en jouant sur l'effet de surprise, nous pourrions même prendre le contrôle de la douane, voire créer une faille vers Gotham City pour sortir de notre prison en plein air. "


Le plan était risqué, et beaucoup d'hommes de main perdraient la vie, car ce serait une guerre. Une guerre pour la liberté. Nombreuses avaient été les guerres à l'époque de l'Antiquité, et l’Égypte s'était d'ailleurs souvent bien débrouillée. Une bataille historique, voilà ce que voulait voir le gourou égyptien.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Lun 3 Oct - 4:59

[Hrp: Ça ne m'ennuie pas, bien au contraire...]

Ici, tant d'opportunités se dessinaient, s'entrecroisaient. Le motif qui en ressortait, quoique confus au premier abord, intéressait beaucoup Jane. C'est pourquoi le docteur Carver était tout ouïe.

Le compliment de Tetch la fit glousser, et ses yeux se plissèrent dans un bref éclat métallique. Oh, elle saisit très bien à quoi il peut penser, en cet instant.
Anne pouvait appréhender l'état psychologique d'une gamine violée. Et Jane connaissait intimement le bonheur que tire le bourreau de sa victime.
Et si les rôles s'inversent...? Quel bonheur ressent la victime qui dispose de son bourreau ?
Tableau d'une joie aussi brute que brève, à la couleur de sang et d'encre.
Horriblement fascinant.

Et très heureusement, Jane, les morts ont toujours tort.

Le docteur Carver souriait, comme jamais elle n'aurait souri avant... avant que Jane ne l'investisse.
Même la légitime colère du Pingouin à son égard n'avait pu lui enlever cette expression de sauvage réjouissance. Tout ça lui rappelait ce qu'elle avait ressenti, ce fameux jour où le docteur Jeremiah Arkham lui a suggéré de pousser Warren White dans "un tout nouvel état de folie."

"S'il n'y a que ça pour vous faire plaisir..." susurra-t-elle sans regarder personne de particulier.

Sauf que c'était mieux, aujourd'hui. Bien, bien mieux... Cette fois, il ne s'agissait pas que d'une seule vie.
Pandora, pour commencer. Bon, d'accord, Anne doutait qu'une telle personne puisse incarner un bonheur viable, mais... mais sa mort en procurerait à tellement de monde, du bonheur... tellement... Un agréable frisson remonta son épine dorsale, à cette pensée.

Encore fallait-il un point de départ à ce plan. Et des plans, cette soupe commune de neurones en fournissait en pagailles. Elle préférait laisser au maître des lieux la tâche d'articuler quelque chose de cohérent à partir de ces multiples propositions.
Cependant, elle détourna la tête à la perspective de décaniller un gang. Difficile pour Jane de ressentir de l'attrait pour un massacre aveugle. Ce n'était pas intéressant, à aucun de ses points de vue.
Un seul loup déguisé en mouton lui semblait préférable. Or, de mouton, elle n'en avait aucun sous la main.

Puis, Shreck... ce nom résonnait comme l'écho d'une récompense, aussi attirante qu'incertaine. Avoir sa peau ? Comme ce pourrait être gratifiant. Encore fallait-il l'avoir de ses propres mains, ce qui ne serait pas très aisé...
Le docteur Carver eut une grimace. Aux dernières nouvelles, Killer Croc avait mâché et saccagé la peau du Batman. Saurait-il se retenir de faire pareil avec cet autre ennemi...? Rien de moins sûr, hélas.
Sans parler de centaines, voire de milliers de balles de tous calibres qui pourraient être crachées à tort et à travers... et du temps, bien sûr. Du temps qu'il faudrait pour mettre Pandora en difficulté. Du temps qu'il faudrait pour l'abattre. Du temps pour déjouer les imprévus. Du temps pour se rendre aux douanes.
Du temps, qui rend tout projet tellement instable.

D'un autre côté, quoi de mieux qu'un crocodile pour faire disparaître l'encombrant contenu d'une peau ? L'impulsion étant irrésistible, elle se tourna vers Nefer.

"Une arme qui pourrait nous éventrer tous les six dans la seconde... joliment dit, et si véridique... Vous proposez de prendre les douanes par les armes. J'imagine sans mal le coût en vies d'une telle opération, et s'il doit en être ainsi, alors Jane se joindra aux armes."

Anne se remit à sourire, enthousiasmée.

"Mais, vous savez quelle tête il y a, au sommet des douanes: celle de Shreck, justement. Si cette tête traverse cette épreuve intacte, je peux vous garantir une toute autre sorte d'ouverture sur Gotham."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion au Lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle :: Iceberg Lounge-