RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Ven 18 Mai - 12:50

Un poing ganté s'écrasa avec rage sur l'écran vidéo. Le bras musclé et protégé s'extirpa sans difficulté des ruines de la machine, tandis qu'un homme usé et énervé levait les yeux vers le plafond sale et inhumain de la salle. Les pièces précédentes avaient été bien pires, mais il sentait que le Mal avait régné trop longtemps entre ces murs - tout ceci lui donnait envie de vomir.

"Je sais que vous m'entendez."

Sa voix était roque, froide et glaciale. Il avait entendu les coups de feu, il avait lu les alertes, il avait entendu les paroles de l'inconnue sur la prudence et la rapidité ; il savait qu'il devait se dépêcher. Mais il avait quelque chose à dire avant de se mettre en route.

"Je sais que vous pensez pouvoir me tuer, pouvoir gagner - que vous pensez avoir gagné. Vous croyez être meilleur que mes ennemis habituels, que moi, car vous vous préparez depuis des années, car vous avez vos formules, vos virus, vos monstres, vos pouvoirs et une extrême certitude d'être le plus grand Mal sur Terre. Vous croyez que tout ceci vous donne une supériorité sur moi, qui ne suis qu'un homme, qui ne vous ai jamais connu alors que vous savez tout de moi."

Le Batman prit une grande inspiration en se retournant et en s'avançant vers l'ultime étape de son périple ici.

"Vous vous trompez."

La phrase n'avait été qu'un murmure, qu'un souffle, mais il savait que ceux qui l'écoutaient seraient suffisamment attentifs pour tout entendre.

"Si vous savez tout de moi, vous connaissez mes raisons d'agir comme je le fais. Batman est né quand un criminel a tout pris à un enfant, en le laissant seul, à genoux dans le sang des cadavres de ses parents. Le plus grand Mal au monde pour moi n'est pas un groupe de pervers sadiques, qui utilisent la science à mauvais escient ; ce n'est pas un rassemblement de psychotiques qui jouissent en donnant des noms mythologiques à leurs expériences cruelles et inutiles ; c'est de voir, dès que je ferme les yeux, les corps de ma mère et de mon père tombant, abattus, sans que je puisse faire quelque chose.
J'ai fixé l'abîme, l'abîme m'a fixé - et elle a reculé d'elle-même. Rien de ce que vous m'enverrez ne m'arrêtera. Rien de ce que vous essayerez ne m'arrêtera. J'ai perdu mes parents, j'ai perdu un bras, j'ai perdu une colonne, j'ai perdu des proches et je suis encore là. Le monde me craint. Les criminels sont terrifiés par ma seule évocation. Des surhumains sont à la retraite car ils espèrent ne jamais croiser ma route. Les plus grands héros du monde ont besoin de moi, un simple humain. Des dieux murmurent mon nom avec terreur.
Le temps du jugement est venu pour vous - pour vous tous. Et vous savez déjà que rien ne pourra m'arrêter : vous n'êtes pas à la hauteur."


Le Chevalier Noir quitta alors la pièce, sentant contre son dos les Batarangs géants qu'il avait récupérés et repliés quelques secondes auparavant ; il n'avait plus peur. En découvrant toutes les horreurs de la Biosyn ici, il avait dû admettre que les monstruosités créées par ces fous l'avaient choqué et, en un sens, terrifié. Jamais il n'avait imaginé qu'ils puissent aller aussi loin.
C'était désormais terminé.

En découvrant les messages du docteur Keen, en découvrant ce que Pandora avait définitivement enduré et quel était le lien véritable entre elle et Silberman, il en avait eu vraiment assez. La Biosyn était un regroupement d'individus pervers et violents, narcissiques et instoppables ; ils devaient être anéantis. Et il acceptait d'en prendre la responsabilité s'il n'y avait pas d'autre solution.

Le dernier message apparut sur l'ordinateur avait été la goutte d'eau. Être menacé, voir sa ville attaquée à cause de tels monstres... c'était trop. Comprendre ce qu'ils avaient fait depuis plus de vingt ans... c'était trop. Savoir ce que Pandora et le vieux colonel avaient dû vivre pour s'entraider et survivre... c'était trop.
Ses doutes vis-à-vis du militaire s'étaient envolés : si tout était vrai, il ne pouvait que comprendre - et compatir. Si Marcus était bien l'oncle de Jennifer, il avait dû se cacher et se protéger pour essayer de la préserver de ces monstres. S'associer au Mal pour tenter d'aider un petit peu son propre sang - sacrifier son âme pour sauvegarder un peu de la sienne. Un noble sacrifice. Un noble personnage. Un grand allié.

Evidemment, Bruce avait vu l'étrange date des documents : novembre puis décembre 2012, alors que l'année était encore jeune. Problème informatique ? Malveillance ? Erreur ? Il n'en savait rien, mais il devrait interroger l'inconnue à ce sujet. C'était peut-être le premier faux-pas de la Biosyn, le premier signe de la manipulation dont il faisait l'objet, mais il verrait cela plus tard.

Les minutes disparaissaient, les ennemis approchaient - et il était désormais dans la pièce de l'Araignée.

Deux sentiments contraires régnaient désormais dans son esprit : soit se dépêcher de rejoindre l'inconnue pour obtenir des réponses et fuir, soit chercher l'affrontement et lâcher sa colère sur une créature qui devait périr, quitte à se mettre définitivement en danger.
Habituellement, Wayne aurait pris la première option, mais après ce qu'il avait vu, après ce qu'il avait découvert... il était dégoûté. Enragé. Il se sentait sali. Il se sentait vengeur. Et il en avait assez de garder pour lui ces sentiments alors que des monstres devaient être détruits et qu'il en avait assez de faire le jeu de la Biosyn.

Debout, à quelques mètres de l'entrée, dans le noir, le Batman arracha trois grenades à sa ceinture et les lança au Nord, à l'Est et à l'Ouest. Il s'empara immédiatement d'autres petites bombes entre ses doigts et déplia ses Batarangs géants, prêt au combat.

Qu'importe l'ennemi, qu'importe la menace.
Qu'importent ceux qui viendraient, qu'importent leurs niveaux.
La Biosyn espérait le terroriser et le faire fuir pour montrer son pouvoir ; elle allait maintenant comprendre quelle force indomptable elle venait de déchaîner contre elle.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Ven 18 Mai - 17:03

La réaction du jeter de grenades ne se fit pas attendre. Explosant aux trois points de la salle de l'araignée, cette dernière, visiblement secouée, venait de se laisser tomber au sol, et, comble de malchance, sur ses pattes. Une chute sur le dos aurait été de bon ton, mais la créature avait réussie à se rattraper à temps et à se replacer comme il se devait. et comme toute explosion, les grenades avaient dégagées assez de chaleur pour mettre le feu aux toiles de la zone, et provoquer la panique dans le nid de la créature.
Bruce en avait assez et la colère le dévorait de seconde en seconde. Les monstruosités de la Biosyn étaient bien pire que l'enfer.....Non, encore plus atroce, comme si l'enfer avait élu son avant poste ici, dans le seul et unique but de s'emparer des territoires de ce monde, un à un.
Le message de Bruce avait été clair, net et bien sûr, entendu par une mystérieuse oreille, un homme qui, caché dans ce monde, s'était permis un rictus et une pensée bien narcissique à son égard avant de couper l'écoute de tout ce qui s'était passé sur Mallet Island. Depuis le début, Erebius avait été au fait de tous les mouvements, tous les faits et gestes du justiciers.....et cela l'avait amusé de voir à quel point ce dernier était aussi démuni qu'un petit pantin qu'on animait avec quelques fils.
Que croyait il faire? Pensait il vraiment faire face à la super puissance d'une industrie équipée du meilleur matériel? D'une armée privée et d'une légion de monstres? Son discours, aussi effrayant soit il sur l'instant, était démuni de réalité, empli d'un fol espoir auquel Wayne croyait dur comme fer. Cet homme était un utopiste, un enfant perdu qui n'avait plus aucun repere, un justicier de l'ombre, mais c'était surtout un revanchard, un tueur qui s'ignorait et refoulait ses pulsions les plus extrêmes. Erebius connaissait le Batman et l'avait étudié, analysé, en reliant des éléments de sa vie en tant que Batman, et son passé en tant que Bruce Wayne, tissant des liens entre chaque événements, chaque décision ou acte commis par le jeune héritier de la famille Wayne......Le pousser à bout, l'amener à faire un faux pas et enfin, détruire ses convictions idiotes en lesquelles il croyait.
Cela prendrait du temps, s'était il dit il y'a quelques mois, mais la décision de celui qui se définissait comme une incarnation d'une idée avait finalement décidé d’accélérer la procédure à partir du moment où le croisé de Gotham avait pris sur lui de protéger Pandora.

Mais ce rictus disparut aussitôt quand il vit la Black Tiger en déroute, une nouvelle fois, victime des flammes et de l'incendie qui ravageait son antre. L'araignée ne se focalisait plus sur Wayne, ni sur quoi que ce soit d'autre mais courait maintenant d'un point à un autre de sa tanière en essayant de mettre un maximum de ses petits à l'abri. Certains avaient été fauchés par les explosions, alors qu'ils attendaient fermement le chevalier de Gotham, certains arrivés à maturation. Quelques œufs furent aussi pris dans l'explosion et il ne restait plus que la bête et sa couvée qu'elle essayait de protéger, poussant des hurlements stridents sous la panique. La soie avait vite prise feu et Batman pouvait en tirer parti, frapper la bête par derrière, ou se contenter de passer. Et quelque chose allait démontrer que la deuxième décision serait celle qu'il prendrait.
Au milieu des flammes du refectoire, deux créatures allaient maintenant se livrer un combat à mort....et une seule des deux en sortirait gagnante.





_______________________________________________________

Identification: N-2 Omega "Black Tiger"
Affiliation: Biosyn Corporation
Statut: A.B.O de classe A+
Taux de dangerosité: EXTREME
Points faibles connus à ce jour: Le feu

La Black Tiger est la reine de l'île, la créature qui dirige les mutants du labo par un lien telephatique. Considerée comme le "cauchemar de l'humanité, cette créature a gagné en force et en rapidité avec les années, en se nourrissant de l'ADN modifié de certaines des créatures de l'île. Mesurant à peu près la taille d'un semi-remorque, elle se bat avant tout à distance, en utilisant sa soie comme matière paralysante. En cas de nécessité, elle en vient à utiliser un acide extrêmement corrosif. Toutefois, la densité de l'acide fait qu'elle ne peut que l'utiliser une fois par jour. Une fois cela fait, elle se doit d'attendre 24 heures avant de pouvoir disposer d'un nouveau lancer.
Elle peut toutefois décider, lorsqu'elle n'a plus le choix, de combattre au corps à corps, en utilisant ses pattes à la manière d'une massue, avant d'attrapper ses adversaires avec ses mandibules, et de les arracher en deux.
A ce jour, personne n'a pu se targuer de survivre plus de 5 minutes face à la Black Tiger avec des moyens conventionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Lun 21 Mai - 18:23

Le feu.
Habituellement, Bruce n'était pas à l'aise avec cet élément. Trop lumineux, trop incontrôlable, trop versatile pour être une arme efficace et acceptable. Bien sûr, il avait été utile, il lui avait même déjà servi, notamment lorsque les Martiens Blancs avaient cru bon de conquérir la Terre, mais il n'était pas à l'aise avec lui. Il comprenait maintenant qu'il allait devoir forcer sa nature pour parvenir à ses fins.

En lançant ses grenades, il avait appréhendé l'idée qu'un incendie puisse se déclarer, mais il n'imaginait pas qu'il puisse prendre une telle proportion. Désormais, la Black Tyger tentait de protéger ses petits et d'éviter les flammes, visiblement affolée et terrifiée par une telle attaque directe dans son repaire. Elle ne devait pas être habituée à être traitée ainsi, elle ne devait pas être habituée à être autant en danger ; il y avait un début à tout.

Fixant pendant quelques secondes la bête et ses créatures, le Batman s'empara dans sa ceinture d'une petite bouteille remplie de produit inflammable et le fit couler sur un de ses Batarangs géants. Il passa ensuite rapidement l'arme dans une flamme, permettant de transformer son outil en véritable bâton tranchant de feu - évidemment pour s'en prendre directement à la Black Tyger.

Il avait désormais le choix entre profiter de l'évènement pour foncer en avant et essayer de détruire l'ennemi ; en réalité, le choix n'en était pas un. Il avait décidé de prouver à la Biosyn et à ses maîtres qu'il n'avait définitivement pas peur d'eux, et que chacune de leurs monstruosités périrait sous son impact ; il commençait dès aujourd'hui.
Le Chevalier Noir se précipita donc vers la Black Tyger, profitant des ombres et des flammes pour se déplacer discrètement et sans être réellement vu. Il voulait frapper rapidement et brutalement la bête, puis disparaître à nouveau pour la harceler et la troubler. Il comptait sur son besoin de sauvegarder ses petits et son envie de se défendre pour la ralentir et lui permettre de gagner quelques secondes et quelques coups d'avance. Wayne savait combien le combat serait éreintant et violent, et un tel avantage ne pouvait être négligé.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Lun 21 Mai - 19:44


Le cri strident de la bête à 8 pattes résonnait toujours plus fort dans son antre ravagé par les flammes et en proie à un nouvel ennemi inconnu. La bête n'en était pas à sa première descente sur sa tanière mais force était de reconnaitre que cela la prenait toujours de cours. Son instinct maternel avait le dessus sur l'evenement et bien qu'elle était d'apparence, une abomination, elle restait une mère avant tout qui souhaitait protéger ses petits. Cette idée venait de partir très vite en fumée lorsque le coin dans lequel elle avait stockées ceux qu'elle voulait sauver venait de se prendre une rafale de flammes, incendiant les oeufs. Cette fois, plus aucun membre de sa couvée ne survivrait et la mère Araignée se retrouvait seule, envahie de colère envers celui qui avait eu l'outrecuidance de s'en prendre à elle. Une seule idée traversa l'esprit de l'arachnide: Se venger, massacrer, mettre en pièce l'immonde salopard qui avait décidé de faire la loi sur son ile, dans sa tanière. Ses petits venaient de mourir, sa vie, sa seule famille, et l'envie de vengeance de la bête se fît plus impérieuse. Ses coups martelaient maintenant le sol et les murs de sa tanière. Chaque impact, chaque attaque, se faisait plus violente que la précédente, et l'une d'elle vint à détruire un des murs du repaire de la reine. La bête frappait pour tuer et n'avait pas l'intention de laisser son agresseur s'en sortir aussi facilement.

Mais la panique et les flammes troublaient son raisonnement, ses déplacements et sa visions. Ses grands yeux globuleux fixaient à divers endroit, essayant de discerner l'ennemi grâce à sa chaleur corporelle. Sa vision était mauvaise, et certains de ses yeux ne discernaient que les vibrations. Sa seule paire d'yeux encore valides scrutaient, la forçant à se déplacer plus rapidement, à tourner sur elle-même, alors qu'elle tentait de mettre des coups de patte dans le vide, manquant de peu à chaque fois l'ombre qui la tourmentait durant ces minutes qui furent les plus longues et les plus atroces de sa vie. La voix, paniquée par le choix du justicier, s'adressait de nouveau à lui. Elle semblait si présente, si apeurée par la tournure des événements qu'il était difficile de croire qu'elle se trouvait du coté de l'ennemi. Elle avait décidée de s'impliquer dans le combat de Batman, de l'aider du mieux qu'elle pouvait, et elle se devait de lui donner toutes les infos possibles pour détruire définitivement cette abomination.


"Bruce, écoutez moi, vous ne pourrez pas la battre à la régulière, et le feu seul ne pourra pas vous permettre d'en venir à bout. Vous n'avez que 3 solutions: Détruire son cerveau, en traversant ses yeux et sa glande à venin à l'avant, ou en frappant son cœur, au niveau du ventre. Frapper les poumons par en dessous pourrait aussi en permettre d'en venir à bout, mais il faut que vous la forciez à se dresser sur ses pattes arrières. Vous n'aurez droit à qu'à une seule chance si vous choisissez cette alternative. Frapper par devant pourrait la tuer en un coup, mais son venin pourrait vous terrasser au premier tir. Viser le coeur au niveau de l'opistosome est encore la meilleure alternative."
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Jeu 24 Mai - 19:45

Le Batman évitait les coups de l'immense araignée avec de plus en plus de difficulté. S'il n'avait pas encore été touché par la bête, chacune de ses attaques se rapprochait, chacune de ses tentatives se faisait plus pressante. La fatigue, les combats livrés jusqu'à maintenant avaient un impact sur son corps, et il savait qu'il devait définitivement achever rapidement cet affrontement pour se préparer aux autres mauvaises surprises qu'il savait découvrir bientôt dans les entrailles de Mallet Island.

Cependant, la situation n'allait malheureusement pas en s'améliorant.
S'il avait espéré compter sur les sentiments maternels de la créature, qui voulait protéger ses petits, il accueillait avec rage le fait de voir les oeufs être déjà brûlés par les flammes. Evidemment, le Chevalier Noir avait toujours compté les détruire, mais il avait voulu le faire après avoir achevé. De plus, celle-ci était logiquement devenue encore plus folle et dangereuse, dépassant même sa compréhension de sa puissance en faisant s'écrouler, seule, un mur entier de l'énorme base. Il ne pouvait pas se permettre de continuer ainsi.

Silencieusement, il écouta les paroles et conseils de l'inconnue. S'il ne lui faisait toujours pas réellement confiance, il ne pouvait pas passer à côté de la possibilité qu'elle disait effectivement la vérité - et ses propositions pour détruire la Black Tyger semblaient fondées. Autant essayer, il n'avait de toute façon pas d'autre choix pour le moment.
Alors qu'il évitait une nouvelle attaque de la bête, Bruce ne put cependant s'empêcher de sourire à la dernière remarque de la mystérieuse voix, qui semblait être persuadée qu'une unique solution était possible.

"Je ne suis pas quelqu'un qui suit et accepte les alternatives."

En roulant sur le côté, il se plaça en position idéale et envoya vers la créature son Batarang géant non-enflammé. Profitant de l'effet de surprise, il s'empara à sa ceinture de ses cinq dernières grenades et commença à les lancer sur le sol, pour pousser la bête jusqu'à un mur. Avec les flammes, les explosions et la menace de son autre Batarang géant, enflammé celui-ci, il menaçait la Black Tyger et espérait l'obliger à s'élever sur ses pattes arrières, et ainsi montrer son ventre.

"Je me créé mes alternatives."

Wayne envoya sa dernière grenade de sa main droite tandis que sa main gauche s'emparait de son grappin à sa ceinture. Dans la même dynamique, il tira immédiatement vers le ventre et le coeur de la bête, tandis que sa main droite, désormais libre, cherchait quelque chose dans son dos, à l'arrière de sa ceinture.

"Et des armes de rechange."

Son bras droit émergea de sa cape avec un deuxième grappin, dont la pince fila rapidement vers les yeux de la créature. En cherchant à percer son regard et son coeur avec des objets conçus et améliorés par Lucius Fox, il était persuadé d'avoir au moins une chance de l'emporter - ou au moins de se créer une nouvelle situation favorable par la suite.

(HJ/ Dis-moi si l'enchaînement des actions fait "trop". /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Jeu 24 Mai - 23:55

HRP: Au contraire. C'est génial, Batou^^

En temps normal, la mystérieuse voix se serait faire plus insistante, plus sévère et aurait presque traité la personne avec qui elle parlait d'imbécile. Mais les événements qui se déroulaient, ici, à Mallet Island, ainsi que l'affrontement qui mettait en scène de bien étranges protagonistes, n'avait absolument rien de normal. D'un coté, une abomination vomie des abysses d'Hadès, mythe incarné par Arachné, maudite par Athena, et de l'autre, le symbole de Gotham, chevalier des causes perdues, enfant déchiré et dirigé par une promesse qu'il honorerait jusqu'à la fin des temps si il le fallait. Lui-même le disait: Tous le craignaient, et la créature arachnide ne faisait pas exception. Au bout d'un moment, la monstruosité à 8 pattes cessa tout assaut, toute tentative pour se défendre et essayait tant bien que mal de reculer, de fuir...mais ou pouvait elle aller, dans cette pièce qu'elle avait soi-même isolée, dans cette tanière transformé en piège, face à un prédateur nocturne dont elle ne savait rien, mais envers lequel elle sentait l'envie de meurtre qui émanait de sa personne.

Les grappins étaient fixés sur la peau de la bête, traversant l'épaisse couche de protection et les différents fluides qui circulaient dans l'opistosome de la chose. L'un de ses plus gros yeux était lui aussi la proie du chasseur et jamais elle n'aurait pensée rencontrer un adversaire aussi coriace. De tout les affrontements depuis son existence, la créature l'avait plus ou moins remporté sans véritable soucis. Les humains finissaient en pièce, enfermés dans des cocons, ou se retrouvaient liquéfiés par son venin corrosif avant de finir dans son estomac. Mais jamais elle n'eut autant de difficulté à se sortir d'une telle situation, alors qu'elle tirait vainement en arrière, tentant de reculer afin d'attirer le protecteur de Gotham à elle, ou bien, simplement, d'arracher les grappins, quitte à y' laisser quelques morceaux.
Tout se déroulait vite, et la chose à 8 pattes y' mettait toute son ardeur, semblant même prendre l'avantage au bout d'un moment, tirant avec toutes ses forces alors qu'un craquement désagréable se fit entendre, celui de le chair écrasé par laquelle d'étranges mélanges visqueux et ce qui semblait être du sang, commençait à s'écouler des zones ou les grappins étaient fixés.
Mais ce que la créature avait oublié, c'était le mur effondré derrière elle, l'accès de fortune qui aurait pu lui permettre de fuir et de préparer une nouvelle attaque, un accès qu'elle s'était crée et qui serait son tombeau à tout jamais alors que dans un ultime effort, la créature arachnide parvient finalement à se libérer des grappins, ouvrant d'immenses blessures aux endroits touchés, et énuclée d'un de ses nombreux yeux, tout comme elle fût emporté par son élan, basculant brusquement en arrière en direction du mur détruit par lequel elle disparut........en chutant, comme l'attestait son cri strident qui retentissait dans les ténèbres de l'ile...avant d'être presque immédiatement suivi par un bruit d'eau, comme celui d'un corps plongé dans un liquide. Si le justicier avait daigné observer il y'a un instant à travers l'accès de fortune, il aurait pu voir un gigantesque réseau de tuyau et une cuve immense rempli d'un mystérieux liquide rouge opaque dans lequel la créature arachnide se débattait maintenant en hurlant. Chaque mouvement de sa part était maintenant une tentative désespéré pour s'accrocher à la structure de la cuve en tentant de l'atteindre et chaque éclaboussure la recouvrait un peu plus du liquide, détachant doucement ses chairs, les faisant fondre, la transformant peu à peu en masse suintante et gélatineuse,alors qu'elle venait de lancer un dernier cri désespéré en pensant que ses sujets allaient venir la secourir. Le spectacle n'avait rien de réjouissant, rien d'agréable, malgré le status de la bête.
La créature, ex-fierté de la Biosyn Corporation et du Docteur Kimberley Stride gémissait toujours plus intensément, crachant et agitant ses pattes dans tous les sens sous l'effet de la panique, dans une grossière danse d'agonie et la douleur désagrégeant doucement ses chairs lui arracha un autre cri de detresse, un appel à l'aide pour ceux qui daigneraient l'entendre.

Mais personne ne vint et la Reine Araignée était seule, à subir une fois de plus les affres de la douleur alors qu'elle commençait à disparaitre doucement sous les flots rougeâtres des différents produits toxiques de la cuve.....jusqu'à finalement s'enfoncer définitivement dans le mélange toxique, levant une de ses pattes avant qui fut la dernier chose que le Chevalier noir vit.........La Black Tiger venait de disparaitre dans les profondeurs de la cuve.

Et au milieu des flammes qui s'éteignaient doucement, le chevalier noir se tenait debout, fatigué, harassé, à bout.....mais en vie, entouré par l'odeur âcre de la mort et de la fumée qui se dissipait par l'accès, alors que le système anti-incendie vint seulement à se mettre en route, certainement enclenché selon la bonne volonté de la voix, qui venait d'ouvrir l'accès au dernier couloir, avant la salle finale. L'odeur insoutenable de putréfaction des cadavres calcinés s'engouffrait avec force par les deux accès ouverts, laissant passer un léger courant d'air.

Au fond du couloir, environ 200 mètres, une grande pièce circulaire, éclairé par un grand pilier de lumière central pulsait à un rythme régulier et quelques sons monocordes électroniques se faisaient difficilement entendre. Quelque part, dans cette pièce, celle qui avait aidée le Chevalier attendait maintenant son arrivée.

"Venez....Nous allons enfin nous rencontrer."
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 27 Mai - 16:12

En fixant la carcasse agonisante de la bête, quelques mètres sous lui, dans une cuve remplie de produits impies et pervers, le Batman poussa un long soupir. Alors que les flammes dévoraient la pièce autour de lui, que ses poumons avaient du mal à faire leur oeuvre face à la fumée, aux cendres et aux odeurs insupportables, il prenait quelques secondes de repos après un long, très long affrontement.

La Black Tyger n'avait été qu'une victime innocente de la Biosyn, créée et utilisée par des monstres malheureusement bien humains. Elle n'avait jamais choisi de vivre, jamais choisi de commettre de telles horreurs, mais... elle l'avait fait quand même. Malgré la responsabilité totale de ses créateurs, elle avait commis des monstruosités et il n'avait pas pu lui permettre de continuer son existence.

Rangeant son Batarang géant dans son dos, sa dernière arme encore entière, il s'empara d'un masque à oxygène autonome de sa ceinture et le glissa sur le bas de son visage. Prenant une grande inspiration d'air frais, il se détourna finalement du cadavre de la créature : il n'avait pas le temps de s'y attarder trop, et surtout de se mettre encore plus en danger. Le Chevalier Noir n'avait pas oublié les menaces de la Biosyn et la future attaque nucléaire, et il avait encore beaucoup à trouver - et beaucoup à découvrir.

Acquiesçant en silence aux paroles de l'inconnue, qui lui avait finalement apporté une aide réelle, il s'avança calmement vers la suite, vers l'endroit où elle semblait l'attendre. Les poings crispés, prêts à reprendre le combat, prêts à se défendre à nouveau en cas de nouvelle attaque. Même si l'étrangère semblait être de son côté, Bruce comprenait maintenant bien que la Biosyn pouvait être capable de tout, même de sacrifier ses troupes pour le mettre dans un faux sentiment de confiance et le trahir.
A voir comment l'inconnue se comporterait, et à voir comment son nouvel hôte réagirait en la découvrant et en l'interrogeant.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 27 Mai - 17:06



"N'ayez aucune crainte. Je ne vous ferais aucun mal, Mr Wayne."


La voix avait résonné dans la salle circulaire, semblait provenir de plusieurs endroits à la fois, alors qu'une forme se matérialisa face à lui. Une représentation holographique d'une jeune femme brune, habillée d'une longue robe blanche et à la longue chevelure noire apparut en face de lui, affichant un visage empli de tristesse. N'importe qui, à cet instant précis, se serait demandé ce qui se passait. La jeune femme ne semblait présenter aucune intention belliqueuse et se tenait à quelques mètres du Batman, lui faisant face sans le quitter du regard.


"Oui.....Comme vous le voyez, je ne suis pas réelle. Je suis une projection mémorielle, un hologramme, une représentation de celle que je fûs de mon vivant. Mon nom de code est Echidnea-4. Ancien nom de code "Ariane"...Et je suis le cerveau mère qui gère le laboratoire de cette île. Je suis à la fois présente physiquement et immatériellement. Mon corps est emprisonné dans cette colonne de lumière que vous voyez devant vous...Une représentation de plus de la folie de celui derrière tout vos malheurs et ceux de Gotham City...Un cerveau pour réfléchir....Un cœur pour ressentir."

Bien que la jeune femme avait semblé formelle sur l'instant, il n'était pas difficile de se douter qu'elle ne semblait pas apprécier ce qu'elle était devenu. Bien qu'elle n'était qu'une image projetée, elle affichait ses sentiments sur son visage, comme si cela se faisait inconsciemment. La jeune femme fit alors un revers de la main, et alors, elle et lui furent entouré d'une myriade de lumière avant d'être submergés par un nombre impressionnants d'archives videos et photos dont la plupart concernant Pandora et les derniers événements en date à Gotham City. On y' revoyait l’incarcération de la jeune fille à Arkham, son premier combat contre le justicier, le combat entre elle et le NKVDemon, ainsi que son intervention aux cotés de Ra's Al Ghul. Quelques images du jour de Sonatine firent leur apparition mais bien plus brièvement. Ces images s’effacèrent bien vite pour laisser apparaitre des informations sur Bruce Wayne en lui-même: Ses dernières interventions, son passé, ses actions pour la Wayne Tech, ses relations....Des informations en grand nombre, mais imcompletes...Mais assez nombreuses pour permettre à celle qui vivait en ce lieu pour se faire une idée de la personne à qui s'adresser.

"J'ai longuement observé tout ce qui s'est passé ses derniers mois. Cela m'a permise de vous connaitre, vous analyser sur de nombreux points et ma conclusion personnelle m'a ainsi amenée à cette inéluctable réponse: Vous seul êtes capable de les arreter, et de mettre fin à leurs monstruosités, Mr Wayne. "

Il y'eut un silence lourd alors que l'hologramme continuait d'observer le justicier. Puis, elle reprit à nouveau en baissant le regard.

"J'imagine que vous devez avoir de nombreuses questions à me poser. Nous devons faire vite. J'ai pu isoler les deux agents de la Biosyn qui sont actuellement au niveau -1, mais ma parade ne les retiendra pas longtemps. Je vous en prie, Mr Wayne. Posez vos questions, et j'y répondrais."
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mer 30 Mai - 19:13

Le Batman s'était avancé dans la pièce jusqu'à l'apparition de l'hologramme. Détaillant l'endroit, il s'était stoppé malgré son expérience et ses grandes connaissances quand les premières paroles s'échappèrent des lèvres numériques de l'inconnue. Rapidement, son esprit, même fatigué, analysa les informations - et sa bouche s'ouvrit pendant de longues secondes de stupeur et de terreur. Il comprenait, comprenait réellement ce qui avait dû lui arriver, ce qu'elle avait dû subir... ce qu'elle devait ressentir maintenant encore.

Silencieux, stoïque, légèrement terrifié par la définitive absence de limite et de morale de la Biosyn, il se laissait absorber par l'horreur de la situation. Torturée, dépecée, mutilée, déshumanisée - pour quoi ? Pour qui ?
Pour les projets malsains et sales de l'ennemi, des monstres capables d'aller aussi loin, d'aller dans les confins inexplorés de la Science. Une grimace de dégoût passa quelques secondes sur son visage, mais il la chassa rapidement pour ne pas mettre mal à l'aise l'inconnue. Même si elle était plus artificielle qu'humaine, même si elle avait perdu toute réalité physique, il ne pouvait pas lui faire subir encore cette gêne. Elle méritait mieux que ça.

Le Chevalier Noir décida même qu'elle ne méritait aucun gant, aucune douceur inutiles. Elle avait souffert, souffrait, mais l'avait apparemment aidé et elle proposait de continuer. L'apparition d'hologrammes résumant les principales activités de Pandora à Gotham City et ses réactions était un signe, et le rappel de la menace des hommes de la Biosyn un autre ; ni elle, ni lui n'avaient de temps à perdre.

"Que puis-je récupérer des fichiers de la Biosyn ? Qui sont les principaux responsables : véritables identités, façades publiques ? Quelle est la puissance réelle des troupes ? Quel est le but véritable de leurs activités ? Quelles sont leurs faiblesses ? Quels sont leurs plans pour Gotham City ? Où est leur base principale ?"

Le débit avait été rapide, le ton brusque. Bruce s'en rendit compte et adopta une voix plus calme, plus sympathique, même si le poids des combats et de la fatigue se faisaient quand même ressentir après de telles épreuves.

"Pardon de ce nombre important de questions, mais je sais que le temps nous est compté. Puis-je... puis-je faire quelque pour vous ? Pour vous aider ?"

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Jeu 31 Mai - 1:04

La jeune femme sentait bien à quel point Batman se sentait de plus en lus révulsé par ce qu'il avait pu voir, subir et ce qu'il allait encore devoir subir au cours des heures à venir. Elle pouvait le deviner à bout, exténué mais encore combattif et prêt à tout, un homme capable d'un calme inquietant...et qui pouvait, avec le temps, laisser exploser ses pulsions les plus noires. Son visage était caché, mais les differents mouvements de sa bouche, de ses lèvres et le ton de sa voix trahissait son état bien qu'il était assez habile pour le dissimuler rapidement. La jeune femme n'eut d'autre choix que de lui accorder un sourire amical et de lui offrir sa voix la plus douce pour le calmer et le mettre à l'aise.

"Ne vous inquiétez pas. Je comprends votre formalité. Ma demande viendra en temps voulu, Bruce. Je dois d'abord vous expliquer à qui vous faites face."

Tournant le dos un instant à Batman, la jeune femme balaya d'un revers de la main les différentes informations pour laisser apparaitre une rangée de photos dont l'une d'elle n'était autre que Sonatine, décédé il y'a maintenant quelques mois lors de la prise d'assaut de la Confrérie d'Hécate. Il était temps de refaire les présentations alors que la jeune femme faisait maintenant face au chevalier noir, un visage plus formel que tout à l'heure.





"Les adversaires que vous affrontez sont parmi les plus dangereux que vous aurez à vaincre. Ils ne connaissaient ni la pitié, le remord et sont dénués de toute éthique comme vous avez pu vous en apercevoir. Tous ne sont pas des mutants mais la majorité d'entre eux ont préféré échanger leur humanité contre la puissance. Pour certains, seul le virus qui parcourt les veines de Jennifer leur permettent de devenir plus fort. D'autres sont allés bien plus loin dans l'experience et n'ont pas hésité à partager leur corps avec une créature créee en laboratoire. Le premier que vous voyez est le Docteur Necron, alias Stuart Conroy. Il est le créateur des Parasites Hécatés et protége la Reine. Sa folie l'a poussé à offrir son corps à un des parasites. Il a gagné en intelligence et en rapidité d'esprit et son ingéniosité rivaliserait facilement avec celle du Sphinx. Mais il a également gagné en perversité. Ma banque de donnée le concernant est incomplète, Bruce.....Je suis désolée. Il a rejoint les rangs de la Biosyn après la révolte de Jennifer et de Marcus en 1995, mais il m'est impossible d’accéder à un fichier plus récent. Mais il a tout de l'archetype du savant fou. Il a participé au jour de Sonatine et est responsable du kidnapping des enfants de l'orphelinat de Rutledge

Le deuxième que vous apercevez est le Docteur Thadeus Keen, l'une des nemesis de Jennifer. Son corps est habité par le virus Héraclès, mais pire encore, il est parvenu à le fusionner avec le nouveau virus, le Hera, une version bien plus puissante, et également celle qui parcourt actuellement le corps de Jennifer. Il a été l'auteur de nombreuses tortures morales et physiques sur Jennifer et n'a pas hésité à détruire tout ce dont à quoi elle tenait pour en faire une tueuse plus inhumaine.... Théoriquement déclaré mort en 1995, il est maintenu en vie, le tout en cryostase. Le secret est déclaré autour de lui jusqu'à il y'a peu de temps. Revenu à la vie sous le nom de Drake, j'ignore quels sont ses objectifs mais je suis persuadé qu'il est toujours aussi obsedé par Jennifer. J'ignore quelles capacités il a pu gagner grâce au virus, mais il est bien plus pervers et retord que vous ne pouvez le croire. Mes derniers scans des communications de la Biosyn m'ont permise de savoir qu'il était actuellement à Gotham. Ses projets actuels ne sont entrés dans aucune base de données actuelle à ma disposition.

"Passons maintenant à Yuri Sonatine, nom de code Thanatos, meurtrier de la famille Willis-Silberman, chien de chasse de la Biosyn et de la Confrérie d'Hécate, et autrefois n°1 du Conseil sous les ordres d'Erebius. Il est responsable de la capture de Jennifer à la fin des années 80, ainsi que des atrocités commises à Gotham il y'a quelques mois. Yuri avait subi une thérapie génomique par le biais du Docteur Necron, qui lui a injecté le Héraclès afin d'en faire un tueur plus efficace......Comme vous le savez, il a été tué par votre ami, Mr Valley......ainsi que par Jennifer."


L'espace d'un instant, la mystérieuse jeune femme se tut, et paru presque génée lorsqu'elle mentionna le nom de la jeune femme. Pendant tout l'entretien, elle insistait bien sur son véritable prénom et non, son nom de code, comme si cela semblait la révulser à son tour. Il ne serait pas difficile pour le justicier d'établir qu'il y'aurait un lien entre elle et Pandora.
Si seulement il savait, alors il comprendrait toute l'horreur de la situation, toute l'ignominie qui a détruite les deux femmes et de nombreuses vies au cours des années. La jeune femme n'eut pas le temps de reprendre qu'elle fût coupé par une communication radio qui résonna dans la grande salle, une communication d'une femme, plutôt enervée et que Bruce reconnaitrait tout de suite, comme celle l'ayant menacé quelques jours avant les evenements de Sonatine......La voux de Miss White.


"Echidnea....ECHIDNEA, OUVRE LES PORTES...JE TE JURE QUE SI ON DOIT LES FORCER PAR NOUS MEME, QUE TON SORT SERA BIEN PLUS DOULOUREUX QUE CE QU'ON TE RESERVAIT ET.....LYCAON, DERRIÈRE TOI ....."

La communication laissa place à des salves violentes de tirs et des cris monstrueux s'eleverent avant que le tout ne soit coupé. Il fallait maintenant esperer que les deux agents avaient fini sous les crocs et les griffes des abominations qu'ils avaient eux-même crée. La jeune femme ne parierait toutefois pas sur cette alternative alors qu'elle adressait un regard bien plus inquiet au justicier avant de reprendre, plus paniquée que tout à l'heure. Pour un hologramme, elle exprimait à merveilles des émotions humaines. C'était compréhensible malgré le fait que son corps était melé à la machinerie informatique de l'île, et quoi de mieux qu'un humain connecté pour gerer tout cela.

"J'ignore combien de temps il leur faudra pour arriver. J'ai verrouillée l'ensemble des accès mais la plupart des créatures n'occuperont Alicia et Anthony qu'un moment. Si vous voulez m'aider et si vous voulez que je continue de vous révéler ce que je sais, alors il y'a une chose que vous devrez faire, quelque chose que vous devrez me promettre. Êtes vous prêt à m'entendre, Bruce? Notre temps est compté alors je ne reposerais pas la question et j'attends une réponse immédiate..........Dites moi........Êtes vous prêt à protéger Jennifer jusqu'au bout?? Êtes vous prêt à protéger...........ma fille?"

Révélation choquante qui allait certainement sidérer le justicier alors que ce dernier devait être persuadé corps et âme que la famille de Jennifer était decedée, assassinée par Sonatine. La representation holographique avait bien mentionné la famille de Pandora mais pas en tant que parent. Il les avait cité comme étant le couple "Willis-Silberman" mais pas en tant que véritables parents biologiques de la jeune femme enfant. Quels étaient les sombres secrets qui entouraient la Confrérie, Jennifer, l'hologramme et tous les autres? Bruce le saurait si il acceptait de respecter la volonté d'Echidnea.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mar 5 Juin - 20:59

"Votre... ?"

Durant le discours et la présentation de la femme holographique, le Batman s'était acharné à prendre le plus de notes possibles sur l'ordinateur intégré à son costume. Tapotant sur le clavier placé sur son avant-bras gauche, essayant déjà de faire quelques liens dans son esprit entre les informations et ce qu'elles pouvaient lui apporter pour lutter contre la Biosyn, il avait fait fi de l'environnement terrible de la pièce et était même passé au-delà des menaces de Miss White, qui ne tarderait sûrement pas à pénétrer ici.

"Votre... votre..."

Ses doigts s'étaient immobilisés au-dessus des touches, son cerveau s'était gelé. Il avait évidemment tilté sur la famille Willis-Silberman, et avait lié ça aux informations sur l'attachement extrême du vieux soldat pour Pandora - attachement finalement causé par le fait qu'elle était sa dernière parente. Cependant, si les parents de la femme-enfant avaient été assassinés, Marcus devait être un cousin, voire un oncle... en tout cas, ça légitimait amplement sa présence ici, et éclairait d'une lueur particulière son comportement.
Néanmoins, tous ces éléments disparurent lors de la révélation de l'hologramme. Lentement, très lentement, il releva un regard étonnamment surpris vers elle. La femme-image était une des seules à pouvoir se targuer d'avoir stupéfait le Chevalier Noir, qui mit quelques secondes avant de se reprendre et d'adopter une attitude plus en phase avec sa discipline.

"Jennifer. Pandora. Votre fille."

Il ne nota pas cette information - celle-ci, il n'aurait pas besoin de mémo pour s'en souvenir.

"Je suppose que ce lien de parenté justifie votre... état. Et le besoin de la Biosyn de s'en prendre autant à vous et de vous maintenir en vie."

Le ton était neutre, même si Bruce était évidemment troublé par la nouvelle. Sa détermination à détruire, à ravager, à réduire à néant la Biosyn n'en était qu'accentuée.

"Jennifer a d'abord été mon ennemie, madame. Elle a causé des drames et a été à l'origine de nombreux meurtres et actes de cannibalisme, et j'ai dû la malmener. Cependant, lorsque Sonatine a agressé Gotham City, j'ai pu mieux connaître et... comprendre Pandora. Jennifer. J'ai pu apprendre sa véritable histoire et les raisons de ses actes, ainsi que sa volonté farouche de se libérer du poids des manipulations de la Biosyn. Suite à cela, suite à son envie de s'amender et son acceptation de mes conditions, j'ai aidé Jennifer. Grâce à moi, elle peut arrêter de dévorer de la chair humaine et survivre. Elle peut m'aider à détruire la Biosyn. Elle peut espérer racheter ses fautes et avoir une vie convenable comme prisonnière - mais comme prisonnière humaine, et traitée comme telle. Elle a accepté mes conditions, et je me suis engagé à l'aider et à la ramener de ce côté de la ligne, madame. Et je ne suis pas de ceux à revenir sur ma parole."

Ses doigts se posèrent à nouveau sur son clavier, prêts à prendre de nouvelles notes avant que l'affrontement, obligatoire et certainement violent, n'éclate définitivement.

"Allez-y."

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mer 6 Juin - 0:02

"Oui, ma fille.......... Je concois votre surprise car rien de ce que vous avez pu découvrir ici ne laissait envisager cette possibilité. Pourtant, cela est une bien triste vérité, Bruce. Mais avant de vous dire plus sur vos adversaires, je dois éclairer certains points qui doivent vous paraitre obscurs."

Un revers de la main de la jeune femme fit disparaitre l'ensemble des informations sur les membres du Conseil pour laisser place à nouveau à une myriade d'informations déroulant un nombre incroyable d'informations. Il était difficile d'estimer la taille des archives mais les nombreux serveurs informatiques incrustés dans les murs autour du justicier et de la femme hologramme laissait envisager la possibilité qu'un aucun ordinateur, et pas même que celui du combattant de Gotham, ne pourraient emmagasiner autant d'informations.
Des documents de toutes sortes s'affichaient maintenant sur les écrans holographiques de la zone: Carte d'identité, rapports médicaux et autres paperasses informatiques. qui ne pouvait être retenus sur le moment.


"Mr Wayne, je sais que ma petite fille a commis des actes que je ne peux moi même pas cautionner. Ce qu'elle a fait..........n'est pas pardonnable et je comprends ce qui vous tourmente. Vous avez pourtant fait le choix de l'aider et si elle a acceptée, alors c'est qu'elle vous fait entièrement confiance. Pendant ces années, j'ai observé ma fille tenter de tenir tête aux tortures, faire face aux abominations de mon mari, sans..........sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Malgré ce que je suis, je continue à ressentir.........j'ai toujours cette peine que je ne peux véritablement exprimer, comme si j'étais en partie vidée.........Ce que je suis aujourd'hui est ma punition pour avoir voulue protéger ma fille de la folie de mon mari et de sa maudite cabale de fanatiques. Pour vous dire la vérité, je n'ai jamais su ce qui l'avait changé et je me fiche bien de le savoir maintenant. La seule chose qui compte à mes yeux est Jennifer et c'est pour cela qu'à sa naissance, je me suis échappée......J'étais en cavale, avec mon bébé dans les bras, à la recherche de personnes qui sauraient s'occuper d'elle.......être de meilleurs parents que ceux que moi et Friedrich avons été."

Il y'eut alors un long silence dans la salle alors que la mère de Jennifer baissa le regard, empruntant une voix accablée, attristée, détruite par le poids de son fardeau, moralement détruite par cet enchevêtrement et enchainements d’événements sur lesquels elle n'avait absolument aucun contrôle. Sa tristesse était bien plus palpable qu'il y'a quelques minutes et il n'était plus possible de douter de sa sincérité.

"Mais en faisant cela, j'ai condamnée une famille entière à la mort........J'ai condamnée les familles Willis et Silberman à la mort. Sonatine avait fini par retrouver la trace de Jennifer après 10 ans de recherches pendant lesquels je n'ai pas divulguée un seul mot. Friedrich était furieux, hors de lui, et l'influence des membres de sa cabale n'arrangeait rien. Keen a alors eu l'idée de faire de moi le nouvel hôte de l'ordinateur de cette base, tout comme les autres bases sont dotés d’hôtes, souvent des gens ayant tentés de tenir tête à la Confrérie. Tous furent lobotomisés pour être plus obéissants.......mais pas moi.........Je suppose que Friedrich voulait que je ressente pleinement la douleur d'être devenue un être en partie immatériel, prisonnière à tout jamais de cette machinerie infernale. Pendant longtemps, j'avais murement réfléchie à la possibilité de mettre fin à mes jours, en provoquant le système d'auto-destruction de la base, tout faire voler en morceaux afin de me moquer une dernière fois de lui.........jusqu'à ce que Marcus arrive, et me redonne l'espoir de voir un jour Jennifer leur échapper à nouveau....Vous connaissez la suite, Mr Wayne. Pendant longtemps, Marcus Silberman s'est évertué à tenir tête à la Biosyn en jouant le rôle d'agent double, dans le seul but de délivrer Jennifer mais aussi les autres enfants prisonniers.....jusqu'à ce jour fatidique ou tout à basculé.....en 1995, lors de la révolte."

Une explosion venait maintenant de secouer la zone. Bien que son épicentre était éloigné, il n'était pas difficile de dire que cela devait certainement avoir été provoqué par les deux tueurs de la Biosyn, dont la voix résonna à nouveau dans la salle. C'était une Miss White furieuse qui s'exprima à travers les système de communication de la base, une Alicia dont le ton haineux était plus puissant, plus intense que jamais.

"SARAH.......SARRRAAHHH.....TES PETITS PIÈGES NE NOUS RETIENNENT PAS. DANS MOINS DE 15 MINUTES, NOUS SERONS LA, ET JE TE JURE QUE TU VA REGRETTER TA TRAHISON."

La communication coupa brusquement et le visage de la femme hologramme affichait maintenant un visage déterminé. Il était temps d'en finir et de divulguer le plus important à Bruce avant qu'il ne soit trop tard. Le ton toujours plus haineux de la tueuse de la Confrérie montrait bien à quel point cette dernière pourrait aller loin dans sa folie, victime de sa propre haine. Quand on avait un passé aussi sombre que le sien, cela n'avait rien d'étonnant.....et toutefois, rien d'excusables dans ses actes. Un des écrans holographiques venait de montrer l'accès de secours du niveau -2 menant au -3 forcé par la jeune femme et le loup-garou qui la suivait de près, obéissant et docile à la manière d'un chien bien dressé.

"Bruce.....Je suis.....Je suis désolée, mais je ne peux vous en dire plus. Dans quelques minutes Alicia sera là et je ne peux plus me permettre de perdre du temps. Celle que vous venez d'entendre est Alicia Rayner, alias Miss White, nom de code: Dollface, la 4eme membre du groupe, et la 4eme à apparaitre sur l'écran holographique. Elle est une des rares à pouvoir se targuer de ne pas avoir reçue de modifications génétiques et pour cause: Elle est une semi-cyborg. Malgré cela, elle est extrêmement douée en close-combat et utilise un système de camouflage optique pour tourmenter ses adversaires. C'est également elle qui a capturé et dressé Anthony Romulus pour qu'il soit une arme plus efficace. Pour une raison qui échappe encore aux membres du Conseil, le corps d'Alicia présente des incompatibilités à la fois avec le virus mais aussi les Parasites. Dans le cas du 1er, il est simplement absorbé et détruit. Dans le cas d'un parasite, il ne peut se fixer à son hôte. Vous comprenez maintenant quel danger potentiel elle représente pour eux, malgré qu'elle soit définitivement de leur côté."

"Passons maintenant à Aurora William, alias Miss Blue. Nom de code: Scylla. Totalement humaine, son sang et son son corps ne sont ni porteur du virus Héraclès, ni d'un parasite Hécaté. Jeune prodigue, elle est sortie de l'université avec la mention "Exceptionnel". Compétente en biologie et en bio ingénierie, tacticienne et extrêmement manipulatrice, elle souffre de psychoses délirantes et de troubles bipolaires pouvant la pousser à commetre des actes irréfléchis......comme abattre ses alliés sur un simple coup de tête. Ne vous fiez pas à son physique car elle est toute aussi dangereuse qu'Alicia et n'hésitera pas à vous envoyer ses soldats Geists pour vous tuer."


"........Et enfin.....celui responsable de tout nos maux: Friedrich Von Reagan........nom de code: Erebius.......mon mari......et le père biologique de Jennifer. L'homme qui, il y'a quelques temps, a tenté de s'emparer de la mairie avant que Maximilien Shreck ne lui fasse un pied de nez. Il est le créateur du virus Héraclès. Autrefois biologiste compétent, Friedrich était un homme obsédé....effrayé par la mort. Alors qu'il se savait malade et condamné, il n'a pas hésité à investir l'ensemble de son héritage dans des recherches sur l'immortalité.....Aujourd'hui, il est devenu plus fort et plus puissant que jamais et à un contrôle absolu sur la Confrérie d'Hécate, un groupe composé de quelques élus ayant une grande influence sur l'ensemble de nos dirigeants actuels, parfaitement au courant de leur machinations....et ayant pourtant décidés de garder le silence....................Après tout, jusqu'au iriez vous pour vivre éternellement?"

Les présentations venaient de se clore sur un florilège de révélations toutes plus surprenantes les unes que les autres concernant les membres du conseil de la Biosyn. Tous se rejoignaient dans le domaine de la monstruosité et aussi ironique que cela pouvait l'être, l'un d'entre eux semblait posséder un phénotype sanguin résistant à toutes les créations de la Biosyn Corporation. En s'attardant sur son cas, la jeune hologramme dont Miss White avait révélée le nom, avait espérer faire comprendre au justicier qu'il y'avait peut-être moyen de contrer le virus en utilisant le sang de la jeune tueuse au masque de porcelaine.

L'ensemble des écrans s'éteignirent alors pour laisser place à une carte générale de Gotham City, montrant divers points de la ville: Mairie de Gotham, Opera de Pandora, Wayne Corp, G.C.P.D, Shreck Industry et même Dagget Industry. La manoir Wayne, en dehors de la ville, était également pointé d'un cercle rouge. Un point désignait aussi l'orphelinat de Rutledge, lieu honteux, insalubre et véritable prison pour enfants érigée lors du règne de Quincy Sharp et son odieux projet d'Arkham City.


"Bruce, les différents points que vous voyez sur cette carte indiquent les objectifs de la Biosyn. Si mon mari à échoué dans sa tentative de se faire élire, mes scanners et mes outils d'écoute m'ont permis d'apprendre qu'il est parvenu à acheter le quartier de Gramercy Row, là ou se trouve l'orphelinat de Rutledge....Cela n'a rien d'un hasard et je suis persuadée qu'il compte à nouveau se servir et cette fois, sans éveiller les moindres soupcons. Vous ou un autre devez absolument reprendre le contrôle de cette zone ou j'ai peur que ce qui s'est passé le jour de Sonatine ne recommence. De plus, mes informations m'ont permise de savoir à coup sur que Roland Daggett s'est rendu complice de certains actes de la Biosyn Corp. Je pense aussi que le maire actuel est en danger et que Friedrich compte, d'une manière ou d'une autre, prendre sa place. Je connais Maximilien Shreck de réputation et il n'est pas le genre d'homme à aider autrui mais nous ne pouvons pas non plus le laisser se faire tuer. De plus, si vous parvenez à le sauver d'une quelconque tentative, alors il se pourrait qu'il rejoigne les rangs des nombreux ennemis de la Confrérie."

La carte de Gotham City venait maintenant de disparaitre pour laisser place à un croquis représentant la zone nord de Gotham Harbor. De mémoire, cette zone fût, comme de nombreuses autres, victime des attaques de Sonatine, mais il y'avait une dernière information importante à savoir, quelque chose que Wayne devait intégrer dans ses informations.

"Tout à l'heure, vous m'avez demandé les lieux ou vous pourriez trouver la Confrérie et la Biosyn. Vous les trouvez dans la région nord de Gotham Harbor. Le narcissisme grandissant de mon mari l'a poussé à s'installer ici, dans un complexe qu'il a appelé "Akropolis". Il siège au milieu d'une tour entouré de 4 autres bâtiments. Cette tour porte le nom de "Calypso Tower". Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus. Mes capacités restreintes ne me permettent pas de me connecter à l'ensemble des serveurs du complexe........Je suis désolé, Bruce. Mais il y'a fort à parier que comme ici, la plupart des laborantins sont en train de créer une armée d'abominations pour les lâcher ensuite sur Gotham.....Il y'a aussi fort à parier que la Reine Hécatée Parasite a été déplacée dans ce complexe."
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 10 Juin - 16:11

"Alors ce complexe brûlera."

Le Batman, qui avait repris des notes sur son clavier placé sur l'avant-bras gauche, releva les yeux vers la femme-hologramme en affirmant avec force sa détermination.

"Ainsi que tous ceux qui se placeront en travers de ma route."

Il avait bien évidemment inscrit toutes les informations sur les différents membres de la Biosyn, notamment l'étrange capacité de "Miss White" à résister aux virus et autres parasites de l'entreprise. S'il parvenait à l'appréhender, à l'étudier et à récupérer ce qui pouvait lui servir comme une arme ou comme un vaccin. Evidemment, il n'avait pu que tiquer quand la femme-hologramme avait avancé des informations sur son mari - jusqu'à finalement dire clairement les choses, jusqu'à finalement révéler que le géniteur de Pandora était bien le monstre derrière toute cette machination.

Pendant de longues secondes, le Chevalier Noir avait fixé la femme devant lui, essayant d'appréhender ses émotions et ses réactions quand l'homme qu'elle avait aimé s'était peu à peu transformé en monstruosité. Maintenant, tout se réunissait, tout devenait enfin clair : Friedrich Von Reagan, ça rappelait les éléments découverts dans sa marche à l'intérieur du complexe.
Les Von Reagan avaient possédé cette île et Friedrich avait utilisé sa fortune pour lutter contre le Temps par des manoeuvres impies, qui avaient empiré dans l'échelle de l'horreur. Et sa femme et sa fille en avaient été les pires victimes.

"Sarah... je ne sais que faire. J'ai bien enregistré les informations utiles, j'ai des idées pour pouvoir lutter contre les plans de Friedrich Von Reagan, et je pense pouvoir aider encore plus Jennifer par la suite - tout en entrant en contact avec le colonel Silberman, que je soupçonne être votre frère. Cependant... cependant, vous êtes ici, et coincée apparemment. Je ne peux pas accepter de vous laisser subir l'attaque nucléaire que votre mari m'a promise."

Il fit un pas en avant, visiblement sincère et très concerné par son sort.

"Mon costume ne me permettrait pas de télécharger vos données - votre "esprit" ou votre "âme", mais mon avion le pourrait peut-être. Nous pourrions également vous transférer dans mon ordinateur personnel, bien plus puissant. Je refuse de vous laisser ici, Sarah. Vous et Jennifer n'avaient que trop souffert des horreurs de la Biosyn, et j'en ai assez de devoir subir ses activités et ses décisions. Je veux prendre la main et déjà leur montrer qu'ils ne pourront rien pour me stopper.
Miss White et Romulus viendront ici et seront vaincus par mes soins, Sarah. Ils ne seront pas un problème, mais votre destin en est un pour moi. Je ne veux pas annoncer à Jennifer que j'ai laissé sa mère mourir ; je ne veux pas laisser Friedrich vous emporter encore."


L'horloge tournait : Miss White et Romulus approchaient, ainsi que la destruction nucléaire. Bruce, bouffi d'arrogance, était persuadé de pouvoir vaincre ses deux ennemis, même si l'affrontement serait certainement dantesque. Il avait encore assez de force et d'armes sur lui pour cela, et il attendait presque ce moment avec impatience. Stopper et humilier deux agents phares de la Biosyn, ça n'avait pas de prix.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 10 Juin - 16:58

"Bruce....Croyez vous que Jennifer supportera ce que je suis devenue? Mon corps est relié à un système de survie dont je suis devenue dépendante. La moindre manœuvre me tuerait instantanément....Vous ne pouvez plus rien faire pour moi. Mais vous pouvez encore aider Gotham City toute entière et Jennifer......Bruce.....Ne lui dites rien. Cela ne ferait que la briser plus profondément encore. Si elle apprenait ce qu'Erebius m'a fait, les conséquences pourraient être désastreuses. Ne pensez vous pas qu'elle a assez souffert?"

Les regards des deux êtres se croisèrent une fois de plus, sans que la jeune femme ne daigne quitter des yeux pendant quelques secondes le justicier, comme si elle essayait de lui imposer sa propre volonté, lui faire comprendre que quoi qu'il ferait, que cela serait sans espoir. Sarah Von Reagan avait souffert pendant des années de voir ce que son propre mari avait pu imposer comme horreurs à leur propre fille, tout comme elle avait subies les atrocités qu'il avait décidé pour elle, sous la houlette de conseillers pervers et retords comme le Docteur Keen, qui avait eu l'idée de faire de Sarah, le nouvel hote de l'ordinateur central de l'île. Telle avait été sa punition pour avoir voulue être une mère protectrice face à des démons.

"Protegez là.....Malgré son pouvoir, elle est bien plus vulnérable qu'elle en a l'air.....C'est maintenant de vous qu'elle a besoin.....de vous et de Marcus.....de votre aide.....sinon, elle mourra ou pire, se perdra dans une folie destructrice. Sa souffrance doit se terminer et vous êtes son seul espoir. Mais elle ne doit plus s'impliquer davantage dans cette bataille. Friedrich ne cherche qu'à éveiller le potentiel destructeur qui est en elle afin de la pousser à ce qu'il souhaite: Faire d'elle la nouvelle Hécate. Arrêtez le avant qu'il ne soit trop tard.....Détruisez ses armées....Liberez les autres victimes, Bruce.....Mettez fin à sa démence...."

Ceci furent les dernières paroles de la jeune femme qui disparut dans un cri cauchemardesque, un cri qui se perdit dans les profondeurs du complexe alors que la colonne de lumière fût criblée d'une rafale de balles brisant en parti le verre qui s'écrasait sur le sol métallique de la salle. Du sang coulait en parti du verre, confirmant que Sarah se trouvait bien à l'intérieur, et pire encore, qu'elle avait été blessé.....peut-être même pire alors que plus aucun son ne se fit entendre dans la salle. Bruce avait été occupé par les paroles de la jeune femme et il ne fît pas assez attention lorsque la porte d'un des sas s'ouvrit pour laisser apparaitre la jeune femme au masque de porcelaine accompagné de son agent lycan qui ne semblait pas tout à fait au point, présentant une blessure au flanc, mais semblant tenir bon. Etre un lycan avait parfois du bon.
Alicia baissait maintenant son arme de la zone qu'elle visait, braquant maintenant le chevalier noir, grimaçant de haine derrière son masque.


"Elle avait une trop grande gueule, tu ne crois pas? Maintenant, tu sais tout....ET TU VA LA REJOINDRE."



Lâchant son arme à feu pour dégainer un sabre de son fourreau, la jeune femme passa à l'attaque sans aucune forme de procès, suivi de près par Anthony, qui, malgré sa blessure se ruant en rugissant sur son adversaire. Il était maintenant temps de commencer à régler les comptes. Le cri de guerre de la semi-cyborg venait de donner le ton et l'ultime ballet de mort de Mallet Island allait donner sa représentation dans un final dantesque. Pas de fioriture, pas de discours de grand méchant, et juste une détermination sans faille à vouloir mettre fin aux aventures du chevalier noir, et lui planter son sabre dans les entrailles. Alicia comptait bien repartir en vie d'ici et le combattant de Gotham repartirait, quant à lui, les pieds en avant.



____________________________________________________


Identités: Alicia Rayner A.K.A Miss White/Anthony Romulus
Nom de code: Dollface/Lycaon
Affiliation: Biosyn Corp/Confrérie d'Hécate
Taux de danger: Maximal en duo
Points faibles: Inconnus

Bruce, tiens compte du fait que Miss White est maintenant plus forte qu'avant. Son camouflage optique est à nouveau opérationnel et ses attributs cybernétiques ont été revu à la hausse. Tu a un avantage sur Romulus qui est maintenant blessé au flanc gauche, sachant que cette blessure semble l'handicaper, mais qu'elle n’atténue pas sa rage au combat. Toutefois, fais toi plaisir quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 17 Juin - 0:41

"Non."

Bruce était dos à Miss White et à Romulus. D'un geste ample, il sortit son dernier Batarang géant de son dos, le dépliant avec grâce tandis que ses deux adversaires fonçaient vers lui. Le sang encore chaud de Sarah coulait le long de la vitre et sur le sol nu de la salle.

"Maintenant, je suis énervé."

Il se retourna subitement, envoyant son Batarang géant vers la jeune femme, persuadé qu'elle se baisserait pour l'éviter - mais perdrait quelques précieuses secondes pour se protéger. Profitant de l'occasion, le Batman serra les poings tandis que le lycaon parvenait enfin sur lui. Son expérience lui avait permis de détecter sa faiblesse au flanc gauche, et le tranchant de sa main droite vint frapper avec une très grande technique et violence la zone.
Ne perdant aucun instant, il se tourna vers Miss White, qui n'avait certainement pas apprécié le déroulement du combat. Le visage grave, dur, son agresseur se préparait au choc en bouillonnant intérieurement.

Il s'était préparé à une telle réponse de Sarah, et avait déjà envisagé des arguments pour parvenir à son accord. S'il comprenait bien qu'elle voulait éviter une telle douleur à Pandora, il savait également que celle-ci ne lui pardonnerait jamais de lui avoir caché cette information. Surtout, touché par le sort de la mère de Jennifer, il voulait absolument la sortir d'ici et lui offrir une "existence" plus réelle, plus douce ou au moins plus acceptable.

Hélas, Miss White et Romulus venaient de lui soutirer cette chance de faire sortir quelque chose de positif de Mallet Island. S'il ne savait pas encore si Sarah était encore en "vie" ou non, il était bien conscient qu'elle était gravement blessée et que les séquelles seraient terribles - si elle s'en sortait.
A cause des deux créatures de la Biosyn, une innocente venait de souffrir, peut-être une fois de trop... peut-être la dernière fois.

Son poing droit s'écrasa brutalement sur le masque de la jeune femme. Son autre main la frappa à la poitrine, là où ça faisait mal, là où ça coupait le souffle. Il enchaîna avec un coup de genou dans la gorge, avant de se tourner à nouveau vers Romulus, qui avait dû se remettre du premier coup porté. Le Chevalier Noir ne lui laissa aucune possibilité de prendre l'avantage et récupéra son dernier grappin à sa ceinture ; sans hésitation, sans remords, il tira pour que la pince vienne pénétrer la chair du lycaon sur le flanc gauche.

Wayne frappait fort, frappait dur - sous la ceinture. Sans s'interdire aucun coup, aucune bassesse. La Biosyn et ses monstres étaient allés trop loin, une fois de trop. Il l'avait déjà dit, il l'avait déjà pensé, mais c'était désormais vrai : il était énervé. Et personne, pas même le Joker, ne l'avait mis dans un tel état.
L'instant allait être long pour Miss White et Romulus ; et très, très douloureux.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 17 Juin - 2:02

Le combat était douloureux aussi bien pour l'un que pour l'autre. Wayne n'avait pas l'intention de laisser les deux adversaires s'en tirer à si bon compte et à vrai dire, l'ardeur qu'il mettait à la violence des coups envoyés prouvait jusqu'à quel point il était maintenant capable d'aller. Trop d'horreurs l'avait changé. Trop d'atrocités l'avaient mutilé aussi bien psychologiquement que physiquement. Il n'était plus question que cela arrive. Mais il avait beau avoir frappé envers Miss White, cette dernière semblait capable de récupérer plutôt bien malgré les borborygmes qu'elle avait balancée après le violent coup de genou à la gorge.
Le tranchant de la lame de la jeune femme venait de fuser en direction du grappin, le coupant net dans un bruit de claquement alors que la jeune femme enchaina avec un violent coup de pied au torse du justicier, sans dire un mot, et sans aucune insulte.

Pourtant, la colère se dessinait sur son visage en partie visible derrière le masque endommagée alors qu'elle venait de charger son adversaire en hurlant comme une démente. Romulus, quant à lui, hurlait à s'en décrocher la mâchoire alors qu'il tentait vainement d'enlever le grappin fixé solidement sur sa blessure, enfoncé plus profondément qu'il n'aurait pu le croire. Il faisait preuve encore d'un comportement en partie humain, là où une bête sauvage aurait chargée sans aucune autre forme de procès. Il savait que le grappin allait le gêner dans ses mouvements, et pire encore, peut-être s'enfoncer plus profondément dans la chair.
La vérité, est que pour le moment, Miss White était la seule en état de vraiment combattre et Romulus risquait fort de se retrouver rapidement sur la touche après sa rencontre avec le Behemoth qui ne l'avait pas loupé. Wayne n'avait fait que le mettre définitivement à terre en donnant le petit plus nécessaire à ce que sa blessure l’empêche tout bonnement de se mouvoir efficacement, le rendant totalement vulnérable.
Alicia s'y était attendue et savait qu'elle devrait rapidement faire face seule et alors qu'elle semblait prête à frapper le chevalier noir de face avec son épée, ce dernier put la voir disparaitre de son champ de vision, comme si elle s'était volatilisé, fondue avec le décor et seul un petit halo bleuté laissait une preuve évidente de la présence de la jeune femme.
Ce qui fût toutefois moins agréable, fût la volée de coups envoyés à la figure et au corps du croisé à la cape. Chaque coup était envoyé avec le plat des mains cybers de la tueuse et plus intriguant encore, elle ne semblait pas frapper au hasard mais à des endroits bien précis du corps, comme si elle cherchait à atteindre des zones particulièrement sensibles. Pas difficile de reconnaitre du Karaté Shotokan de bon niveau et une précision de la jeune femme qui frappait des points vitaux des zones "Gedan" et "Jodan", donc, au niveau de la tête des jambes. Pas difficile de comprendre qu'elle ferait tout pour le priver de mobilité et le tuer rapidement, alors qu'elle venait de finir son enchainement et de l'envoyer valser au sol.
L'effet de surprise avait été violent, rapide et malgré ses protections, Batman devait forcement avoir souffert de cette attaque en traitre, alors que la jeune femme se rematérialisa face à lui, épée à la main, levée et prête à frapper alors que l'acier de l'arme était sur le point de fendre l'air.


"TOI D'ABORD. PANDORA ET SILBERMAN ENSUITE."
hurla elle à l'encontre de son adversaire, le coeur plein de rage, débordant de haine alors que sa garde était temporairement baissée.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mar 19 Juin - 19:02

"Non."

Le Batman avait été surpris par l'avalanche de coups extrêmement bien placés de la jeune femme. Tandis que Romulus continuait d'essayer d'arracher la pince pour se libérer enfin, même s'il saignerait alors abondamment et signerait certainement son arrêt de mort, la victime des coups de Miss White avait posé un genou à terre, légèrement affaibli par les attaques et par la fatigue. Il releva cependant un regard rempli de haine et de défi à son adversaire.

"Toi d'abord."

Il appuya soudainement sur un bouton caché sur son poignet gauche, et Miss White fut frappée quelques secondes plus tard par le Batarang géant, qui venait d'être rappelé par un système d'attraction vers son propriétaire - qui se tenait juste après la jeune femme. Celle-ci fut violemment touchée dans le bas du dos, ce qui ne put que la troubler et lui faire perdre quelques secondes d'attention. Quelques secondes amplement nécessaires à son ennemi pour reprendre la main.

En se relevant, son genou vint frapper à nouveau le visage masqué de son adversaire, avant d'enchaîner avec un violent coup de coude sur la colonne vertébrale. Sachant que la jeune femme pouvait étonnamment disparaître pour lui faire subir une véritable bastonnade, le Chevalier Noir refusait de subir le même sort et d'abandonner. Il s'empara du torse de Miss White, et la fit brutalement passer au-dessus de son épaule pour la faire chuter terriblement sur le sol, dans une prise de catch bien connue.

Roulant par terre pour suivre le mouvement, se relevant quelques mètres plus loin, il rappela encore son Batarang géant, dont il s'empara cette fois-ci sans souci.
Il enchaîna en frappant à nouveau au flanc gauche Romulus, avant de se retourner vers son ennemie principale et lui envoya deux petites sphères. Celles-ci fusèrent dans la salle avant d'exploser à quelques centimètres de son visage masqué. Si la puissance n'était pas grande, le choc serait certainement suffisant pour la blesser et la troubler, et donc l'affaiblir.

Bruce n'avait aucune envie que le combat continue longtemps, et il voulait faire souffrir ses adversaires. A eux de l'accepter et d'essayer de ne pas trop souffrir avant de céder.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mar 19 Juin - 20:34

Les répliques du justiciers face aux attaques d'Alicia avaient été plus percutantes, plus violentes et ce dernier refusait de mettre des gants pour règler leurs comptes à ces deux êtres. Bien que Romulus n'était pas véritablement responsable de son propre état, en tant que victime manipulée depuis le début, Alicia avait parfaitement acceptée ce qu'elle était tout en ayant conscience de ses actes des plus monstrueux. Pourtant, à y' reflechir, cette tueuse, qui se voyait comme une mercenaire, était celle qui avait le moins commise d'atrocités. Oui, elle avait tuée, pillée, massacrée, mis en pièce, mais elle ne battait pas les records de ses collègues du Conseil d'Hecate mais était crainte pour son niveau de combativité qui dépassait largement celui de Sonatine.
Mais alors, comment expliquer le fait qu'elle se fasse mettre copieusement à l'amande à ce moment prècis, tout comme son compagnon canin? Leurs combats précedents les auraient ils affaiblis? Le Justicier était si fort que cela au point de faire paraitre la femme au masque de porcelaine pour une débutante?

La réponse: Tout à la fois. Batman, alias Bruce Wayne, avait forgé sa maitrise des arts-martiaux à travers de nombreux pays, et par le biais de nombreux maitres. Il s'était isolé de Gotham, avait pris du recul avec son passé pour mieux revenir, mieux se relever et faire face au mal qui pouvait déferler dans sa ville. Batman était lié à une promesse qu'il honorerait jusqu'à la fin de sa vie, grâce au symbole qu'il incarnait, mu par l'espoir de jours meilleurs, perdu dans une croisade sans fin et déjà perdue d'avance....et pourtant, il n'abandonnait pas.
Alicia, elle, n'avait que l'entrainement d'un vieux soldat, la maitrise au combat du Colonel Silberman, ce vieux soldat usée, Alicia, qui, autrefois, était une membre de DeadLight, releguée, rejetée de l'unité après une opération en Libye qui avait mal tournée. Mais que valait un soldat sans ses bras et sans ses jambes. La depression l'avait gagnée, et petit à petit, sa haine pour le vieux soldat avait grandie jusqu'à devenir imprérieuse, destructrice, elle qui jurait qu'elle le retrouverait et lui ferait la peau, pour elle, pour son passé, et sa vie...Son appel avait été entendu par les Abysses et le contrat avait été signé. En échange du bonheur de pouvoir remarcher, Erebius avait exigé une loyauté totale de la part de la jeune femme, qui n'avait pu qu'accepter, pour enfin prendre sa revanche sur l'homme responsable de son malheur.

Mais elle ne pouvait plus rien faire. Les coups du justiciers étaient comme des marteaux pilons en pleine figure, et son masque en fût brisé à jamais, alors qu'il revelait le visage de la jeune femme, un visage marqué par la guerre, une carte de la douleur où se melaient cicatrices et brulures, des stigmates de son passé...Son secret.
Et pourtant, malgré tout ce qu'elle avait subie, elle tenait encore debout, sonnée, pissant le sang mais encore debout....sans avoir consciente que le combat était terminé pour elle. Alicia avait toujours eu cette sale manie de présumer de ses forces et n'avait qu'une seule envie: Planter le couteau de combat qu'elle venait de sortir du fourreau pour le planter et le tourner lentement dans le ventre du justicier...Mais cela n'arriverait pas, car le regard de la jeune femme s'était détourné de lui, comme si quelque chose venait de provoquer en elle un choc immédiat, comme si une terrible vision s'imposait à elle de force....celle de son camarade agonisant sur le sol, blessé, empoisonné, mutilé par les assauts du Behemoth, ayant perdu trop de sang pour pouvoir tenir debout et encore moins pour simplement espérer tenir. Les deux assauts du justicier l'avaient achevé et bien que tout cela n'était pas intentionnel, Wayne venait de déclencher une réaction en chaine par le biais de la mort à venir de Romulus vers qui, en titubant, Alicia se dirigeait.

Le combat pour ces deux là venait de se terminer. Ils étaient arrivés blessés, épuisés pour la longue route emplis d'obstacles et déjà, le monstre canin fermait doucement les yeux en respirant difficilement alors que la jeune femme se laissait tomber à genoux devant lui, sans rien dire. Il y'eut un long silence pendant lequel les deux êtres s'étaient regardés avant que Romulus ne rende le dernier soupir.
Pas un cri de la part de la jeune femme, des pleurs silencieux et à nouveau un regard empli de noirceur du chevalier noir vers qui elle se tourna en se relevant, difficilement. Dans son esprit, un seul mot résonnait: Vengeance.


"............Il était le seul qui me comprenait.......Le seul qui m'aimait, qui ne me traitait pas comme un monstre........Wayne.....WAYNE......TU NE REPARTIRAS PAS DE CETTE ILE JE TE LE ......"






Alicia ne terminerait jamais sa phrase. La salle toute entière venait d'être prise sous un étrange tremblement et un coup sourd et monstrueux se fit entendre. Pendant tout ce temps, aucun des combattants n'avait fait attention à une ouverture, un accès de secours quelques mètres au dessus et qui donnait accès à de nombreuses autres zone, un accès souvent utilisé par les ingénieurs de la base, et assez grand pour permettre à quelque chose d'assez énorme de passer, quelque chose comme une gigantesque Nemesis qui avait décidée que le combat n'était pas encore terminée, une masse d'instinct revancharde, mue, tout comme la jeune femme, par une vengeance sanguinaire. Cette biomasse n'était pas encore prête à passer l'arme à gauche et avait quelques comptes à régler avec le justicier, quitte à exterminer tout ce qui se mettrait sur sa route.
Miss White n'eut que le temps de pousser un cri étouffé quand elle s'était retournée ver l'origine du bruit. Son regard s'était empli de terreur face à la myriade d'yeux noir de la monstruosité arachnide qui la fixait bien en face.
La réaction de la bête s'était traduite par un cri strident alors qu'une de ses pattes venait de traverser intégralement le corps de la tueuse qui hurlait de douleur alors que, toujours plantée sur la patte, la pauvre était maintenant secouée dans tous les sens, comme si la bête cherchait à s'en débarrasser avant de parvenir à s'en débarrasser en l'envoyant s'écraser sur l'un des serveurs informatiques de la salle.

Brulée, tuméfiée, la chair à vif et quelques yeux en moins, la bête arachnide faisait à nouveau face au justicier, bien décidée à lui faire payer la mort de sa progéniture.
Le systeme de sécurité de la salle venait, quant à lui de se mettre en route alors qu'une voix monocorde qui n'était pas celle que le justicier avait entendu résonnait dans la salle.




"Alerte. Présence d'un agent biologique détecté. Chargement du Canon à Ion en cours."




____________________________________________________


Identification: N-2 Omega "Black Tiger"
Affiliation: Biosyn Corporation
Statut: A.B.O de classe A+
Taux de dangerosité: EXTREME
Points faibles connus à ce jour: Le feu


HJ: Bruce, voici venir le dernier combat. La Black Tiger est de retour pour faire payer la mort de sa couvée. La Bête est blessée, aveugle, mais se repère au son. Elle présente maintenant des brulures dues à de l'acide et différents produits corrosives ainsi que plusieurs bubons sur son dos. Elle a perdu en rapidité mais a conservée sa force monstrueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Jeu 21 Juin - 21:05

Les doigts gantés intensifièrent leurs prises sur le Batarang géant. Les yeux fixèrent avec rage la silhouette monstrueuse de la Bête, qui refusait la Mort. Le coeur se mit à battre plus fort, plus dur. La silhouette devint plus agressive, prête à foncer vers l'ennemi pour lui arracher son dernier souffle de vie - enfin.

Le Batman s'était acharné sur Miss White et Romulus, mais avait refusé de profiter de la faiblesse de l'adversaire qui venait de perdre son allié... voire plus. Même s'il la haïssait, même si elle représentait à ce moment-là la Biosyn et avait réussi à le mettre en dehors de lui, jamais il ne s'abaisserait à la frapper dans le dos et à l'achever dans un moment d'émotion. Malgré la colère, malgré le dégoût, malgré la fatigue et la lassitude, il n'accepterait pas de sacrifier ses principes pour eux - il ne leur donnerait pas ça.

Cependant, la Black Tyger l'avait précédé et avait assassiné Miss White, la traitant comme un vague objet brisé par un propriétaire négligent et omniscient ; c'était insupportable. Encore plus en connaissant les caractéristiques, l'historique et le rôle de la Bête dans la vie de Mallet Island.
Il pensait l'avoir détruite. Il pensait l'avoir annihilé. Et il souriait en découvrant que ce n'était pas le cas - en découvrant qu'il avait une nouvelle chance de la supprimer définitivement.

Sans rien dire, sans émettre aucun son, le Chevalier Noir se précipita vers la Black Tyger, son arme en avant. Avec une extrême violence, il la frappa au milieu du crâne, dans un mouvement vertical et parfaitement brutal. Il profita de l'élan et de la puissance de ses muscles pour sauter définitivement au-dessus de la Bête, former un salto avant et se recueillir derrière elle. Sans même se retourner, il enfonça lourdement son Batarang géant, l'extrémité pointue vers l'arrière de la chose, pour la blesser et l'occuper.

Il enchaîna en roulant sur le côté et en lançant deux sphères explosives - les deux dernières. A nouveau, elles filèrent vers la Bête, explosant à quelques centimètres de la chose pour attirer son attention et la faire souffrir.
Comme face à Miss White et Romulus, comme face à la Black Tyger auparavant, il n'y avait plus de limite, plus de règle, plus de ligne rouge. Juste le besoin, obsessionnel, de détruire la Bête et de partir d'ici avec la certitude que le monde était un peu plus lumineux, car ceux qui régnaient dans l'obscurité avaient un peu reculé. C'était pour ça, pour ces petites victoires du quotidien, qu'il luttait depuis quasiment vingt-cinq ans ; et il en vivrait beaucoup, beaucoup d'autres face à la Biosyn.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Jeu 21 Juin - 21:41

Miss White était morte, et avait rejoint son compagnon d'infortune derrière le voile de la réalité. Il ne restait plus que la chauve souris contre l'Arachnide, Barbatos contre Arachnée, l'homme contre la bête qui ne pliait pas sous les assauts de Wayne. Pire encore, les blessures infligées n'avaient pas l'air de la déranger car elle continuait plus que jamais ses assauts tout en débattant quand le justicier avait eu l'idée de grimper sur elle.
L'instinct qui la motivait la rendait plus forte à chaque seconde, plus enragée, mais les brulures aux extrémités de ses pattes rendaient ses déplacements difficiles, la ralentissaient plus que jamais malgré qu'elle pouvait encore se mouvoir.
C'est ce qu'on appelait la rage, l'obstination et aussi curieux que cela puisse paraitre, c'était un principe que l'arachnide connaissait et comme beaucoup le savent, la colère d'une mère est souvent bien plus à craindre que celle d'un dieu.

Les sphères explosives avaient fait des dégâts, détruisant ce qui restait de ses globes oculaires et ouvrant une blessure au niveau de son oesophage et sa glande à venin d'où suintaient un étrange liquide noir corrosif qui attaquait le sol de la salle. Le cri de la bête redoubla d'intensité lorsque la douleur s'empara de tout son être, la rendent encore plus destructrice alors qu'elle se mettait à marteler le sol tout en chargeant en direction du chevalier noir qu'elle envoya s'écraser avec violence contre le pilier de lumière dans lequel reposait le corps inanimée de Sarah, et nul doute que le choc physique devait avoir été rude pour Bruce qui ne devait pas s'être attendu à ce que la bête parvienne à le frapper aussi violemment et avec autant de précision malgré la perte de ses yeux.
Oui, la bête était aveugle, mais le moindre son lui permettait de détecter son adversaire, tout comme les vibrations de la salle, à la manière de ses toiles dans lesquels ses victimes se prenaient.
Mais la respiration de la bête se faisait plus difficile, plus saccadé et la vérité s'empara de tout son être: Le coeur avait été touché et la circulation sanguine de la bête était compromise.
Soit, elle allait mourir ici, et elle le pressentait, mais elle emporterait avec elle le Batman en enfer.

Pendant ce temps, la voix monocorde de tout à l'heure se fit à nouveau entendre, scandant une nouvelle information dans la salle.




"Canon à Ion chargé à 50%. Alignement du satellite Damoclès en cours. Veuillez gagner la zone minimale de sécurité."
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 24 Juin - 0:12

Le Batman avait été surpris, évidemment. Propulsé au loin par la Bête, affaibli par un coup d'une extrême fureur, il s'était retrouvé auprès du corps immobile et certainement sans vie de Sarah. S'il savait, au fond, qu'elle était certainement déjà morte avant le choc, il ne pouvait s'empêcher de se demander s'il ne l'avait pas "achevé", s'il n'avait pas directement conduit à son trépas.
En relevant les yeux vers la Black Tyger, un torrent de rage et de colère y coulait. Et sa prise redevint terrible sur son Batarang géant.

Désormais aveugle, la créature avait réussi à le frapper et donc à découvrir sa présence. Malgré la fatigue, malgré la lassitude, son esprit fonctionnait encore et il se persuada que la Bête avait, évidemment, des sens sur-développés ; qu'elle utilisait pour le localiser grâce à son ouïe, certainement. Il ne pouvait pas continuer à l'affronter alors qu'elle agonisait et voulait absolument l'emporter dans la Mort - surtout avec cet étonnant décompte qui avançait.

Son arsenal s'était grandement démuni suite à ces terribles moments sur Mallet Island, mais le Chevalier Noir avait encore quelques atouts dans sa ceinture. En se relevant complètement, il s'empara d'un micro haute-fréquence et arracha de son oreille droite un de ses deux dispositifs d'écoute, un des deux récepteurs que son masque comprenait. En collant les deux ensemble avec un scotch, en allumant les deux, il créa un bruit aigu d'une grande violence et qu'il fit glisser rapidement vers la Black Tyger.

Son idée était simple : créer un bruit aigu violent pour troubler la créature, l'empêcher d'utiliser ses sens sur-développés pour le repérer et donc prendre encore l'avantage.
Après avoir envoyé son petit dispositif, Bruce se précipita vers la Bête et lança son Batarang géant droit vers son crâne déjà blessé. Sautant et roulant sur le côté, il prit appui sur un mur pour tomber, bottes en avant, sur le corps déjà affaibli de la Black Tyger. Sa volonté était claire et directe : achever la chose et fuir d'ici, au cas où le canon se mettrait définitivement en marche et pour définitivement échapper à l'attaque nucléaire à venir. A voir si ses plans fonctionneraient bien, et s'il pourrait enfin partir loin de Mallet Island.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Dim 24 Juin - 1:17

L'idée du justicier fût bonne et la réaction du monstre ne se fit pas attendre. Bien qu'elle captait les vibrations du sol, le tout subissait comme un assaut de millions de bourdonnement qui lui faisaient perdre pied dans la bataille. La créature en vint à ne même plus faire attention au justicier placé sur son dos, vue qu'elle se mettait maintenant à charger furieusement l'ensemble des serveurs informatiques de la salle, les détruisant un à un en poussant ce cri strident.
Dans l'esprit de la bête, l'appareillage autour d'elle était responsable de ce qui lui arrivait. Il n'était pas possible qu'un petit être humain comme celui-là parvienne à un tel exploit. De tout ceux qu'elle avait affrontée, tuée et dévorée, aucun ne pouvait faire une telle chose. Le pire était aussi la blessure à la tête, plus ouverte et sanguinolente que jamais qui suintait bien plus que tout à l'heure. La glande à venin avait totalement explosée, attaquant le visage même de la bête et son cerveau, ce qui expliquait les accès de fureur qu'elle avait à l'instant précis et le fait qu'elle se mettait à tout démolir. La bête souffrait et perdait complétement l'esprit. Mais elle n'agonisait pas encore et pire, elle montrait une résistance bien plus acharnée à vouloir en finir avec son adversaire, car chaque charge dans le décor provoquait un tremblement terrible qui commençait à détruire la structure même. Privée de la vue, de la possibilité d'attaquer à distance et de tout ses repères, la bête était livrée au justicier.....Elle ne comprenait pas que c'était déjà terminé.

Pourtant, la dernière charge, plus violente encore, se fit sur la colonne de lumière dans lequel se trouvait Sarah. L'impact fût encore plus violent que lorsque Batman avait été éjecté dessus, ce qui eut pour effet de détruire totalement la partie en verre qui cachait la mère de Pandora....blessée aux bras et d'une balle dans le bas-ventre.....mais toujours en vie, bien qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps.
Le monstre arachnéen se devait de fuir, de s'éloigner pour mieux réattaquer et quelle ne fût pas la surprise lorsque, prenant appui sur ses pattes, la bête plaça un saut qui la fit reculer de plusieurs mètres du justicier dont elle s'était débarrassée, non sans difficulté.
Ce qui allait maintenant se produire, ce qui allait arriver, serait le dernier assaut entre les deux êtres. Il ne restait plus assez d'énergie ni pour l'un ni pour l'autre pour combattre plus longtemps. Le dernier round allait se jouer.....ou pas......car la voix monocorde de tout à l'heure venait d'annoncer la fin du décompte.

"Canon à Ion chargé.....Tir imminent....5....4....3...2....1.......Mise à feu"

Quelque part, au delà des étoiles, au dessus de tout, un mystérieux satellite commençait à condenser en son bout un mystérieux amas de lumière bleue, percée de flammes électriques oranges où se mêlaient d'étranges éons étincelants pour finalement ne former qu'une gigantesque colonne de lumière qui fonçait maintenant droit sur son objectif. La lumière d'avant impact filtrait même à travers l’ensemble de structures de l'installation, à la manière d'un laser de visée et la créature, qui ne comprenait pas ce qui se passait, était entourée d'une mince lumière pale, l'entourant totalement, calibré sur elle malgré ses mouvements. Chaque mouvement, chaque tentative de fuite de la lumière était vaine car elle finissait toujours par se replacer à l'endroit exact où se trouvait la bête.
Le plus terrible arrivait enfin lorsque, à la manière d'une bombe, l'immense colonne d'énergie traversa de part en part le complexe, creusant plus profondément et créant un accès béant en dessous de la bête qui, malgré la puissance du tir continu qui illuminait la salle, continuait à s'accrocher avec l'énergie du désespoir dans un hurlement strident d'agonie.
Toute la salle était prise sous le violent tremblement du à l'impact et l'onde de choc balaya l'ensemble des protagonistes, dont le Batman qui fût propulsé une fois de plus contre le mur principal et maintenu pendant tout le tir sans pouvoir bouger. Les corps sans vie de Romulus et Alicia furent balayés dans les airs avec une plus grande violence, séparés l'un de l'autre. Celui de Miss White partit s'écraser dans le dernier serveur informatique encore en état.....et celui de Romulus venait de disparaitre dans l'accès par lequel il était apparu avec Miss White, il y'a quelques minutes.

Finalement, la gigantesque colonne de lumière consomma entièrement la bête, l'emportant au fond d'un abysse sans fin, arrachant son corps des pattes qui la maintenait encore à cet étage. Pendant sa chute au milieu de cette colonne d'énergie pure, la créature, ex-fierté de la Biosyn, hurla une dernière fois alors que ses couches de chairs et ses os les plus solides se désagrégeaient ou fondaient, jusqu'à ce que le cerveau fût lui-même intégralement touché, traversé à son tour, grillant une fois pour toute.
La Black Tiger cessa d'exister pour de bon et quelques secondes plus tard, le canon du satellite, surchauffé, s’arrêta de lui-même et le tir cessa, ainsi que l'onde de choc qui bloquait le Batman contre la paroi de la salle.
Là où se trouvait il y'a un instant le monstre,il n'y avait plus qu'un trou d'une profondeur abyssale dont il était impossible de voir le fond et il ne restait plus que les pattes de la bête, soudée au métal dans un amalgame de grumeaux de chair à vif et compact. Wayne n'avait désormais plus à s'en faire pour cette abomination.
Seule Sarah, solidement harnachée et fixée dans le tube, avait été plus ou moins épargnée par l'onde de choc et, chose étonnante, avait encore assez de souffle de vie pour pousser un léger gémissement...Batman aurait pu se sentir soulagé si le courant ne s'était pas arrêté de lui-même dans la salle, la plongeant dans une pénombre temporaire, avant de se rallumer et de laisser entendre la voix monocorde de tout à l'heure annoncer une autre mauvaise nouvelle.

"Alerte...ALERTE...Le systeme d'auto-destruction de la base vient d'être activé. Tous le personnel doit évacuer la zone immédiatement."
"Déverrouillage des accès de secours pour évacuation autorisé
"



Il fallait maintenant faire vite: Détacher Sarah qui semblait encore s'accrocher désespérément la vie et prendre ce dont il avait besoin sur le corps de Miss White, qui reposait à présent sur le sol froid de la salle. En prime, des cris monstrueux s’élevèrent d'un peu partout du niveau -3 du complexe, comme si les créatures survivantes commençaient à affluer en grand nombre en direction du justicier. Derrière ce qui restait de la colonne de lumière, une gigantesque porte, hermétiquement fermée lors des événements précédents venait maintenant de s'ouvrir avec, au fond, un ascenseur de petit taille. Un panneau indiquait "Héliport 2".
Il fallait maintenant faire vite car dans quelques minutes, la base allaient cesser d'exister. Wayne pouvait toujours se poser la question de ce qui avait bien pu activer le système d'autodestruction de la base. Était ce volontaire? Du à un dysfonctionnement à cause des différents dégâts causés? Ça, il ne le saurait jamais. Ce qui importait maintenant, c'était de fuir avant que tout n'explose ou pire, qu'il soit pris au piège par les autres créatures de la base qui affluaient pour répondre à la mort de la Black Tiger.

Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Sam 30 Juin - 22:25

Lentement, difficilement, une forme se releva de l'intérieur de la salle ravagée par l'étonnant et destructeur rayon venu du ciel. Le Batman, malgré le choc, malgré la puissance, malgré les efforts de la Biosyn et de ses monstres, était encore debout - en vie. Il en faudrait plus pour le faire tomber, et rien de ce qu'avait Friedrich Von Reagan n'était suffisant.

Cependant, le guerrier avait perdu beaucoup depuis son arrivée à Mallet Island. Touché en sa chair et son être par ses découvertes sur la Biosyn, ses activités et ses créatures, il se remettait encore difficilement des épreuves qui avaient émaillé son existence ces dernières semaines ; sa chute, son retour difficile et mutilé, et depuis peu le retour de son bras et de sa pleine forme physique avaient laissé des marques. Lutter aussi rapidement contre une structure comme cette île n'avait peut-être pas été la meilleure des idées, mais il refusait de laisser ces monstres continuer un jour de plus ici.

Alors qu'une voix informatique et mécanique se faisait entendre, et l'avertissait d'une destruction à venir ; il n'avait plus que quelques minutes pour fuir, et profiter de l'ouverture d'une porte qui semblait mener vers la sortie.
Son regard fatigué se posa d'abord sur Sarah, qui semblait étonnamment encore en vie alors qu'il avait été persuadé du contraire, puis sur Miss White, dont le corps reposait pathétiquement dans la salle, ravagée par la mort et la puissance du rayon qui avait frappé tout le complexe quelques minutes auparavant.

Lentement, le Chevalier Noir s'avança vers Alicia, sacrifiant à contre-coeur la survie de Sarah pour se concentrer sur sa lutte contre la Biosyn. Il avait besoin de savoir quels secrets recelaient son corps désormais sans vie, et il était bien conscient de ne pas avoir beaucoup de temps pour chercher sur elle la clef de la lutte contre Von Reagan.
Accroupit devant le cadavre, il passa de longues secondes à chercher, analyser, observer et recueillir sur son corps, son sang, son costume et le reste des éléments qui pourraient lui permettre d'avancer dans son combat.

Après quelques longues secondes d'extrême concentration et de longue analyse, il se releva et s'approcha, en se pressant, vers Sarah. L'arrachant de ses liens, la prenant dans ses bras, il tapota son visage pour la réveiller, ou au moins s'assurer qu'elle était encore vivante.
Puis, sans rien dire, car le moment ne le permettait pas, car l'instant était plus au danger qu'à la sympathie, Bruce se précipita vers la porte nouvellement ouverte, appuyant rapidement sur un bouton de sa ceinture en accélérant l'allure. A plusieurs kilomètres de là, le Batplane se rallumait soudainement et s'élançait sur la piste, prêt à s'élever dans les airs pour attendre, patiemment, l'ordre de son propriétaire pour venir le récupérer ailleurs. Celui-ci était en effet persuadé de ne pas être près de la première aire d'atterrissage, et il préférait encore assurer ses arrières pour fuir au plus vite de ce lieu maudit.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Mer 4 Juil - 7:50

Dans les couloirs en feu, en proie aux explosions, les créatures évoluaient en direction du justicier. Parmi elle, le Behemoth qui renversait la horde mort-vivante des employées et autres soldats qui tentaient vainement de rejoindre le combattant de Gotham en tendant désespérément le bras alors qu'il tentait maintenant de s'échapper de ce lieu infernal.
Une nouvelle explosion secoua alors toute la zone et un déluge de feu venait d'engloutir les créatures alors que l'accès par lesquels ils arrivaient venait de se condamner de lui-même, les enfermant dans une coursive sans possibilité de sortie. Si les zombies étaient bloqués, le mutant géant, lui, ne mettrait qu'une minute ou deux avant de faire voler la gigantesque porte en métal.
e cri de frustration du Behemoth était audible, même de l'autre coté alors que Bruce se dépêchait d'évoluer vers l'ascenseur qui descendait au niveau où il se trouvait.

Sarah était encore en vie et elle gémissait de douleur, incapable de se maintenir d'elle même dans un état de reveil constant. Avoir passé autant d'année dans une machine sans pouvoir en sortir, sans pouvoir revoir la lumière du jour ou se déplacer, l'avait affectée bien plus qu'on aurait pu le croire. En prime, sa blessure au ventre était plus grave et elle avait perdue beaucoup de sang. Alicia avait visée dans l'intention de tuer mais elle n'avait pas pensée que la mère de Pandora serait encore en vie après une telle salve...mais pour combien de temps encore?

Une nouvelle explosion secoua la zone et des gerbes de flammes émergèrent de l'ensemble des murs, bien qu'elles étaient encore loin du justicier. La salle ou étaient encore prisonniere Sarah, il y'a quelques heures, fût prise dans les flammes, noyés dans un torrent de feu alors que l'ensemble commencait à s'écrouler, certainement à cause de l'affaiblissement de la structure causée par le tir.



"Alerte, reacteur endommagé. Destruction des lieux imminente. Tout le personnel doit quitter le complexe immédiatement. Il vous reste 10 minutes pour atteindre la zone minimale de sécurité"

Le compte à rebours venait maintenant de s'enclencher. Bruce ne pouvait plus se permettre de trainer ou de perdre du temps avec les créatures survivantes, car toutes appartiendraient au passé dans moins de 10 minutes et si le labo ne s'en occupait pas, l'ogive nucléaire qui serait tirée à l'aube, elle, s'en chargerait à coup sur. L'ascenceur, quant à lui, venait d'arriver à l'instant et d'ouvrir ses portes, permettant à Wayne de passer avec la jeune femme dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   Lun 9 Juil - 19:53

Le Batman avait couru, plus vite, plus loin, plus fort que jamais.
Portant à bout de bras, à bout de volonté, le corps rachitique et blessé de Sarah, il avait évité les flammes, les explosions, les bêtes et les dangers qui s'étaient trouvés sur leur route. Mû par son seul esprit, il avait trouvé en lui la capacité d'aller de l'avant et d'amener son alliée auprès de l'ascenseur. Alors que les cris de douleur et les terribles bruits de combustion se faisaient encore entendre, il put la déposer, saine et sauve, contre une paroi alors qu'il ordonnait à la machinerie de les emmener au plus vite au plus haut.

"Sarah... tenez bon. Pour elle. Pour Jennifer."

Accroupit devant la victime de la Biosyn, il tapota avec douceur sa joue en espérant qu'attiser son instinct maternel serait suffisant pour la maintenir en vie. Avec des gestes rapides et précis, malgré la fatigue et les douleurs, il bandait du mieux possible et avec le peu de moyens à sa disposition la blessure de Sarah. Elle ne survivrait pas longtemps, mais il n'avait pas besoin de beaucoup plus : ils devaient simplement rejoindre l'appareil, et après tout pourrait aller mieux.

"Elle a besoin de vous. Elle a besoin de sa mère. Vous ne pouvez pas l'abandonner."

Le Chevalier Noir se releva et commença à pianoter sur son avant-bras gauche, cherchant à amener son engin au plus près possible. Essayant d'analyser la structure même de Mallet Island, il ordonnait au Bat-plane de se rapprocher et de trouver rapidement un terrain d'atterrissage, ou au moins un endroit où se rapprocher pour pouvoir pénétrer à l'intérieur.
Alors que l'ascenseur les élevait, que Sarah luttait pour sa survie, lui combattait le Temps lui-même : parvenir à gérer un appareil aussi compliqué était ardu, surtout dans une position aussi difficile que la sienne ; si on rajoutait les interférences de Mallet Island, ses blessures, sa fatigue, le danger et l'état dans lequel il était, ça en devenait une mission presque impossible. Et c'était bien à ce "presque" que Bruce s'accrochait, comme il l'avait fait à chaque instant de sa vie - comme il le ferait jusqu'à la fin. Abandonner ne serait jamais une option, même dans un tel enfer.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'Antre de la folie (PV Batman-Biosyn Corp)
» Dans l'antre de la folie [Darth Velvet]
» Dans l'antre de la folie... [Rp Linnet - Sasha]
» A FOS NOU GOUMEN ANTRE NOU
» La folie des BAM ! [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-