RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.



-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez
 

 Contre Attaque Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Anonymous


Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 EmptyMar 3 Juin - 17:51

C’était assez difficile de faire peur au Sphinx. Non il ne fallait pas qu’il pense ainsi, sinon ses … collègues pour faute d’un meilleur terme allaient se poser des questions. Plus que d’habitude. Reprenons.
C’était assez difficile de faire peur au Commissaire Nygma. Après des années à se faire jeter par les fenêtres, poursuivre par le chevalier noir, à passer la majeure partie de son temps entre les pires quartiers de Gotham et l’asile d’Arkham, à survivre aux repas en commun avec le Joker, aux thérapies de groupes et surtout aux séances de « soins » avec Crane et Jeremiah Arkham, Edward s’estimait même plutôt résistant.

Quand les rues avaient résonné des tirs lancés par des engins de mort sortis de nulle part, il était resté assez serein. Cela faisait quelques années qu’il était en ville et en vie, cette fois il avait donc regardé les extraits de vidéosurveillance, admiré le travail, avait même soulevé son chapeau au Fool en le voyant au Journal télévisé. C’était bien trouvé, une utilisation magistrale de plans  surement volés, avec effet de surprise et même une apparition à la télévision pour terrifier toute la ville. Un excellent plan. Il aurait presque eut pitié de la pauvre andouille qui allait devoir arranger les choses. Puis il se souvint qu’il était commissaire, et que la pauvre andouille c’était lui.

Là il eut peur.

Ce qui était peut être horrible pour lui, car son cerveau génial à l’amygdale hyper sollicitée rependait la panique dans tout son corps, mais était en fait plutôt bon pour ses chances de survie. C’était quand il avait le plus peur pour sa vie qu’il se débrouillait le mieux, car s’il y avait bien une chose à laquelle le Sphinx tenait c’était à sa peau. Et le petit problème c’est qu’il était mentalement instable, et ayant juré faire de son mieux jusqu’à la reconstruction des ponts, il était désormais tenu par sa promesse comme un bagnard à son boulet.

L’instinct et l’habitude le firent réagir sans même s’en rendre compte. Ses jambes qui étaient la seconde précédente sur son bureau, avaient été prestement remplacées par ses mains. Ses doigts frappaient frénétiquement le clavier tandis que ses yeux étaient rivés sur ses écrans. Edward n’avait même pas eut besoin de réfléchir pour savoir que toutes les troupes du GCSD et du néo-GCPD ne seraient jamais suffisantes pour repousser une telle attaque. Non, son esprit supérieur avait sauté toutes les étapes de la réflexion et étaient directement passé aux stades « hacker tous les signaux radios de la ville ». C’était enfantin, il s’incrustait dans les communications de Batman au petit déjeuner  s’il le fallait. Toutes les hacker ? Cela aurait du être plus long. Mais Nygma était terrifié, et un Nygma ayant peur pour sa vie était capable de miracles. C’est pour cela qu’à peine cinq minute après avoir commencé il lança un message simple, clair et qui, disons le franchement, était un appel à l’aide.

«  Bon... Il paraîtrait que je suis commissaire. Bien qu'occuper ce poste ne m'enchante pas, je me dois de m'acquitter de mes fonctions. Comme vous l'avez probablement vu, Le Fool s'est attaqué à Midtown, ses alliés sont encore inconnus, mais les pertes sont déjà immenses. Tous les justiciers d'Etats sont réquisitionnes, toute l'aide sera la bienvenue. »

Il avait précisé « tout l’aide » parce qu’au point où il en était, il accepterait même de l’aide venant des pires criminels. Bon peut être pas, il espérait arrêter d’être un fusible et pour ça il devait se bâtir une bonne réputat… Mais de qui il se fichait ? C’était de sa vie qu’on parlait là ! Même Killer Moth aurait été le bienvenu ! Ou pire, Batman !

« Je sais que vous ne m'aimez pas, ça tombe bien je ne vous aime pas non plus, mais si personne ne s'élève contre ce monstre, nous mourrons tous. »

Sans même prendre la peine de couper la communication, il sortit de son bureau pour entrer dans le commissariat en effervescence. Il  ne fit pas de discours parce qu’il n’en faisait jamais, les trouvant inutiles. A la place Edward hurla des ordres, répartit les troupes entre trois zones prioritaires, celles où se trouvaient le plus de civils : la bourse, la banque et le centre commercial. Il n’avait pas le charisme de Brisbane, mais le maire n’était pas là et  le commissaire était indéniablement efficace.

C’est la larme à l’œil que ses deux hommes de mains le virent prendre la tête des troupes se dirigeant vers la bourse. Leur petit garçon euh patron devenait grand !
Sauf qu’en fait, il s’attendait à une attaque sur le QG et voulait sortir d’ici le plus vite possible.

La survie avant tout.



[ HRP : Nous nous battons contre ça :
https://gotham-city.actifforum.com/t6146-no-man-s-land-chapitre-deux-destruction#82946
Et à moins que je ne me trompe le Fool ne sera pas là. Pour l’instant on ne sait pas avec qui il est allié. Je dirais Joker parce que y’a des masques de clown. Bonne chance à tous !]

Centre Commercial : Huntress, La Lignée, Batwoman
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Re: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 EmptyMar 3 Juin - 19:18

Les belles journées à Gotham n'était pas très commune. La ville côtière était souvent au proie des pluies torrentielles, du brouillard pesant, des nuages projetant des ténèbres quasi-constante. La faute, diront certain, à sa localisation, plutôt vers le Nord-Est des États-Unis. Pourtant, les villes voisines n'étaient pas aussi inquiétantes. Aussi, diront d'autre, c'était la malédiction de la ville, lancé il y a des siècles par des sorciers tribales obscurs. La magie a souvent été prouvé, dans ce monde de tarés, et les forces occultes n'étaient ainsi plus prise à la rigolade comme il y a quelques décennies. D'autres encore diront, plus sceptique, que c'est un microclimat qui le provoque. Certains encore ne répondra pas car ils n'auront pas d'avis. C'était le cas de Katherine Kane, qui n'avait pas grand chose à faire des pluies fréquentes et des brouillard épais en plein été. Aujourd'hui, à Gotham, le soleil resplendissait. C'était une belle journée, et elle voulait en profiter. Elle avait donc rangé momentanément son costume de Batwoman, mis ses vêtements de sortie.

Elle était sortie dès le début de l'après-midi. Elle avait dragué quelques filles dans la rue, fait les magasins. Elle avait prit une boisson chaude avec un muffin au chocolat dans un café très charmant au coin de de Badger Boulevard, dans le Fashion District. Elle avait dragué d'autres filles. La belle journée continuait ainsi de se profiler. L'une d'entre elle avait attiré son intérêt. Cheveux châtains assez court, les yeux bleues, un style de mode assez masculin, elle était très vive d'esprit et assez drôle. Elle travaillait non loin d'ici, à Diamond District, à la bourse de Gotham. Katherine n'était pas encore sortie avec une fille qui maniait aussi souvent les liasses de billets, préférant d'accoutumé les femmes de terrains, les policières, les justicières, les femmes comme son ex Renée Montoya. Elles continuèrent à discuter jusque 18 heures, elles s'échangèrent leurs numéros. Katherine ne savait pas si elle la rappellerait. Elle n'était pas tellement son genre, au final, mais la solitude de ses derniers mois, éloigner de son père, et de Renée, l'avait fortement poussé à fréquenter de nouveau. Elle avait besoin d'aventures pour ne pas sombrer dans les mauvais souvenirs, ceux de sa sœur qui mourrait, chutant d'une centaine de mètre de l'avion après leur combat.

Elle continua sa sortie jusqu'à arriver au Centre Commercial Killinger. Les magasins fermant assez tard à cette endroit, Kathy en profita pour flâner un peu dans des magasins de vêtements, d'armes aussi, d'équipements de sports. Elle s'arrêta un moment au nouveau magasin, Illumis Cosmetics, qui vendait des produits de beauté de grande qualité, ainsi que des parfums et de tas de produits pour femme. Elle sortit du magasin avec tout un tas d’accessoire qui lui serait très utile si elle voulait sortir de nouveau. Elle avait réussi a trouvé tout ce qui lui fallait, pour son teint de rousse si particulier. Elle continuait ainsi sa route jusqu'à ce que sa belle journée fut troublée.

Une explosion survint. Un léger tremblement de terre. Des cris. Le chaos arrivait.

La guerre arrivait à Gotham. Katherine l'avait si longtemps espérait. Elle ne perdit pas une minute, et dès que le chaos s'installa sortit une arme à feu de son sac à main. Son costume n'était pas sur elle, mais peu lui importait pour le moment. Elle était fille de militaire. Elle avait été élève militaire. Elle se devait d'agir. Des drones de combat pénétrèrent dans le centre commercial et prirent d'assaut le bâtiment. Kathy se mit à couvert des tirs de l'un d'eux, puis tira deux balles bien placé qui le fit disjoncter. C'était des drones militaires, à n'en pas douter. Sans plus tarder, et malgré le fait qu'elle lui en veuille toujours, elle sortit son téléphone composa le numéro du Colonel Jake Kane.

« Colonel ? Vous êtes au courant ?

« Oui Kathy, the Fool est passé à la télévision. Il a expliqué la situation.

« Les drones sont d'origines militaires, personne d'autre que l'armée ne fabriquent ça. Cela provient-il de la base ?

« Si c'était le cas, tu sais bien que je ne peux pas te le dire. Mais je n'ai pas entendu parler de présence de drone militaire à Gotham récemment.

« L'armée va-t-elle intervenir ?

« Non, le No Man's Land est déclaré. Nous avons les mains liés par des ordres du Président lui-même.

« Vous allez laisser tout ces gens mourir à cause d'un décret ? Colonel... Les valeurs de notre famille n'ont rien à voir avec le Président ou un quelconque supérieur.

« Tu peux agir Kathy, sauve le plus de gens possible, et prie pour que Nygma et ses hommes soient assez fort...

Kathy raccrocha au Colonel. Elle n'avait pas envie d'en entendre plus. L'armée ne ferait rien. Elle et ses éventuels alliés de terrains seraient donc seul face à la guerre, leurs ennemis étant plutôt bien armés, beaucoup trop même. Kathy élimina un autre drone. La panique faisait hurler de peur les gens, qui criait un peu dans tout les sens. Katherine tenta de gérer la situation, encourageant les gens à se cacher dans les magasins plutôt que de tenter d'aller dehors, où le chaos serait sans doute plus grand. Katherine courra jusqu'au couloir principal du bâtiment où la plupart des drones étaient concentrés. Elle espérait ne pas être seule dans ce combat qui s'annonçait compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
Takeshi Akuma/ Ashtar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Re: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 EmptyDim 15 Juin - 17:01

Boutique Hunting Shack's
Propriétaire: Mick & Ralph O'Connell


Une journée calme...et sans soucis, c'était ainsi que le voyait l'étrange homme ridé qui se tenait face aux deux propriétaires, apparemment très occupé à discuter affaire et armes. Vous ne le saviez peut-être pas mais se procurer un flingue légalement n'était pas quelque chose de très difficile: 9mm, fusil à pompe, fusil de chasse, lame de chasseur; et parfois même des explosifs. Cela était toutefois plus rare mais il arrivait que parfois.....parfois, certains armuriers vendaient plus que ce qu'ils étaient autorisés, comme ce Lance-Roquettes A330-K ou encore la sulfateuse Tsunami 30mm, des armes à usage strictement militaires et circulant dans les marchés noirs. Inutile de dire que vous ne verrez jamais cela dans une vitrine d'un magasin d'arme à feu.

Des types comme l'homme ridé savaient pourtant ou, quand et comment se fournir. Rien de plus étonnant quand les deux types en face de lui jouaient les fournisseurs de la Lignée depuis un bon moment, en toute sympathie. Mick et Ralph connaissaient leur existence et à vrai dire, ils ne rechignaient absolument pas à se séparer de quelques flingues, et parfois même, ils faisaient quelques cadeaux. Eux-même avaient de bons fournisseurs qui ratissaient les rues, les entrepôts et extirpaient ces armes des mains de ceux jugés trop dangereux quand ce n'était pas littéralement des mains des gosses. Une sorte de pacification passive, en somme. En clair, leurs intentions, loin d'être mauvaise étaient louables et elles auraient pu l'être tout autant si leur décision finale aurait été de les détruire, tant bien même qu'ils ne tiraient pas de gros bénéfices dessus: Des armes utilisées ne valaient pas cher....et eux-même ne plaçaient pas la barre des prix très haut sur les arme de base récupérées dans les rues, par principe.

En définitive, on pouvait dire qu'ils étaient réglo et c'est pour cela que Joseph, alors l'homme ridé, les appréciait. Par contre, sur des armes neuves et souvent militaires, ils se rattrapaient aisément et il fallait avouer que le 86-HK, un fusil d'assaut avec visée laser et chargeur tambour de 200 balles intéressait énormément l'homme ridé qui posait ses mains dessus en examinant chaque élement. Mais quelque chose l'extirpa de son examen.......un bruit de verre brisé, intense, assez pour qu'il se retourne presque instantanément, arme à la main pour voir les corps des 5 gars avec qui il était venu, passer à travers la vitre du magasin, le corps truffé de balles, morts avant d'avoir touché le sol.

Lui et les vendeurs furent salement surpris par ce qui venait d'arriver et même ces derniers dégainèrent leurs armes, des Glocks qu'ils braquèrent en direction de ce qui avait ouvert le feu. Plus ou moins petit, metallique, cette saloperie volait dans un ronronnement presque silencieux.....pas étonnant qu'ils se soient fait avoir......tout comme Mick et Ralph qui se prirent une salve de 5, 56 chacun. L'homme ridé, lui, eut juste le temps de se jeter à terre, puis d'ouvrir le feu à son tour sur l'appareil. Les premiers tirs richochaient, faisait perdre sa stabilité à l'appareil, jusqu'à toucher un des modules de visée, puis la batterie autonome.....Tirer du 5mm à haute cadence suffisait pour que l'appareil finisse par tomber au sol dans un crépitement électrique et une odeur de brulé. Un simple coup d'oeil lui avait permis de reconnaitre un de ses drônes militaires sur lequel bossait l'armée, une sorte d'appareil independant, doté d'une IA et d'une interface tactique....et celui-ci était programmé pour ouvrir le feu sur toute forme de vie, apparemment, un peu comme ceux qui passaient dans le ciel qu'il pouvait voir à travers le grande baie vitrée du plafond maintenant brisée....et vu les bris d'explosions, de tirs et les cris, il se demandait si il n'avait pas débarqué en plein scénario de science fiction.

D'autres personnes passaient à coté de lui, hurlant dans les couloirs. A vrai dire, c'était un foutu bordel. Y'avait des corps devant certaines boutiques, des familles qui se cachaient........et la mort à chaque coin du centre commercial. Il comprit vite que ces "choses", qui étaient entrés dans le centre commercial pour la plupart, avaient décidées de jouer un scénario à la Terminator. Arme à la main, il tentait d'analyser avec rapidité chaque element, passant en revue chaque hypothèse, chacun des schémas tactiques qu'il avait aussi autrefois appris à l'armée, jusqu'à finalement se dire "A quoi bon?".........Joseph avait été entrainé à beaucoup de choses......et pas à combattre des putains de machines comme il pouvait l'entendre un peu partout dans les couloirs. Bien sûr, il n'était pas seul et lorsque Christy, ancienne flic reconvertie en tueuse l'eut rejoint, accompagné d'une dizaine d'autres hommes de la Lignée, tous en civil, ils comprirent vite que les questions seraient pour plus tard. Tant pis pour le stock: Il fallait 'armer, et vite, quitte à se montrer avec des armes militaires.

"Armez vous, et protégez les gens."
"Et toi?"
"Je vais distraire ces foutues carcasses métalliques."


Une nouvelle salve éclate non loin du couloir principal. Joe vise en hauteur deux drônes qui viennent d'abattre une pauvre gosse et sa mère. Qui que soit l'enfoiré qui a provoqué cette situation, il se jure de le retrouver, de tout faire pour rester en vie et de lui coller son flingue dans la gorge avant de lui coller une volée de balles à travers. Pour Christy, proteger les gens allait devenir sa priorité....mais dans un tel chaos, ou pouvait on se mettre à l'abri?

'Tu gagnera pas cette guerre, Joe."
"Non, mais je vais leur couter cher."


Des machines, une douzaine de tueurs de la Lignée en civil.....a vrai dire, ils partaient tous perdants alors que dehors, un scénario digne du Jugement Dernier se déroulaient dans les rues, fauchant et massacrant toute forme de vie. La Mort régnait dan les rues mais il n'était pas dit que tous se laisseraient avoir facilement.

_________________________________
Contre Attaque Partie 3 Coolte10
Contre Attaque Partie 3 Signa_11
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Blake/L'Artiste

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Andrew Blake/L'Artiste

Date d'Inscription : 29/12/2012
Nombre de Messages : 171
Vous à Gotham : Ancien commissaire de la ville. Possède une double identité en tant que justicier d'Etat sous le nom de l'Artiste et en tant que commissaire sous le nom d'Andrew Blake.
Citations : Chapeau, L'Artiste.

Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Re: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 EmptyVen 20 Juin - 2:42

Entrepôt n*464, Dock 4
East End


Un silence de mort, une vieille radio qui captait à peine les chaînes ainsi que deux hommes qui se détestaient. Voilà tout ce qui restait pour Andrew Blake. Autrefois, il fut LE commissaire de Gotham City, LE justicier qui allait sauver cette ville du chaos. Dorénavant, il n’était plus qu’un vieillard croulant et alcoolisé qui picolait sur une chaise tout en fumant jusqu’à s’étouffer. Depuis l’attentat au commissariat, des mois de cela, Blake avait vécu reclus dans l’entrepôt qu’il avait loué pour cacher son matériel de justicier. Le vieux ne voulait plus mettre un pied dehors, ni même retourner à son propre appartement par peur de se faire de nouveau prendre pas surprise par une bande de tueurs assoiffés de sang. Quel massacre cela avait été… Quel échec…

Il se souvenait encore de tout comme si c’était hier, hanté par les cauchemars et les cris perpétuels des policiers qui mouraient de toute part. Il se rappelait encore de l’explosion qui le projeta telle une feuille au vent. Sa tête sifflait, ses doigts tremblaient, pour la première fois de sa vie, le vieux vétéran qui avait fait toutes les guerres – selon lui – avait perdu ses moyens. Il ne trouva son salut que dans le chef de la police – Ari Bodnar – qui le tira hors de ce massacre. Beaucoup de policiers trépassèrent pour protéger la fuite des pitoyables dirigeants du GCPD, une fuite qui n’avait servi à rien au vu de ce que ces deux hommes avaient accomplis jusqu’à présent. La ville était à feu et à sang, la mairie prise par un cow-boy médiocre et le poste de commissaire donné à un criminel sans foi ni loi. Si seulement Maximilien avait encore été là ! Blake et lui aurait nettoyé cette pagaille et remis de l’ordre dans ce bordel monumental ! Quel dément avait donc planifié cet attentat ?

Le long silence fut brisé par les pas de l’ancien chef du GCPD, Bodnar n’était pas un homme qui aimait attendre. Ancien bras droit de Talia Head, cette maire honteuse, il avait été placé à ce poste pour surveiller Blake, contenir sa folie militaire contagieuse. Plusieurs fois pendant ces derniers mois, il essaya tant bien que mal de remuer le vieil hypocrite qui gisait dans ce hangar, mais il ne répondait jamais. Au fond de lui, Andrew n’en avait plus rien à foutre de cette ville, il avait perdu. Toute sa vie, il avait combattu vaillamment, il s’était attiré tous les honneurs en commettant les pires actes, les pires tueries. L’Artiste n’était qu’un leurre, une image de contrefaçon qui n’avait servi qu’à assouvir l’addiction au meurtre de l’homme qui se cachait derrière le masque. Il menait sa propre guerre à Gotham, la seule chose qui lui permettait de se sentir encore vivant au fond de lui. Le poste de commissaire était plus une entrave qu’autre chose au final mais le GCPD, bien que rempli d’empotés et de jeunots, ne méritait pas le sort cruel qui lui avait été réservé. Jamais des honnêtes hommes et femmes de loi n’auraient dû être massacrés comme du bétail à l’abattoir. La défaite en était encore plus humiliante pour l’orgueil du vieux.

« Flash info : la ville est en proie à la panique suite au message diffusé par le criminel dénommé The Fool plus tôt dans la journée. En effet, l’homme aurait trouvé comment contrôler une armée de drones militaires de combat et les aurait envoyé détruire la ville. Le GCPD a été déployé sur les lieux mais la situation est catastrophique, on dénombre plusieurs dizaines de morts dans les civils. La ville n’aura aucun soutien de l’armée, le No Man’s Land étant déclaré. La ville est vouée à elle-même, que Dieu nous garde. »


Un message rapide, affolé. La radio diffusa tant bien que mal le message aux deux hommes. L’un d’entre eux serra son poing d’indignement tandis que l’autre porta de nouveau sa bouteille à ses lèvres, indifférent au malheur du monde.

"Tu ne vas quand même pas rester assis sur ta chaise pendant que des innocents se font massacrer dans nos rues Blake ?! T’étais commissaire putain ! T’étais l’Artiste ! Depuis quand l’homme qui se prenait pour le véritable héros de cette ville est-il devenue une vieille loque imbibée d’alcool et de tabac ? Réagis bon sang !" cria Ari d'indignation.

Blake laissa s’échapper un rire hypocrite. Lui, qui se faisait faire la leçon par un abruti de dernier étage, un jeune blanc-bec qui avait servi de chien de garde à une maire corrompue jusqu’à l’os… Le monde devenait de plus en plus con tous les jours.

"Et depuis quand le petit Ari se soucie-t-il du destin de Gotham ? Rejoins donc ta maîtresse et arrête de me les briser. Ta voix me donne mal au crâne et je n’ai bientôt plus assez de whisky pour faire passer la douleur." répondit le vieux, d'un ton purement désintéressé.

"Cela fait quatre foutus mois que tu picoles et que tu chiales sur ta chaise ! Tu devrais être honteux de ce que tu es devenu ! Une vieille antiquité sans honneur, un lâche."

"Ne me traite pas de lâche, petit. J’en ai dégommé pour moins que ça. Les soucis de cette ville me sont égaux, ils n’ont même pas cherché à retrouver leur commissaire après l’attentat au GCPD. C’est bien tous les mêmes… Putain d’ingrats"

"Alors c’est ça ? Le petit Andrew Blake pleure parce que les citoyens de Gotham n’ont même pas fait attention à sa disparition ? Espèce de con ! Au cas où tu n’aurais pas remarqué, ils ont autre chose à foutre que de chercher après le commissaire le plus lamentable de l’histoire de la ville ! C’est le No Man’s Land ici ! C’est la guerre ! On doit les aider, c’est notre devoir !"

"C’est ton devoir, pas le mien." lui répondit Blake en rigolant.

"Fais le pour ton honneur au moins alors ! Depuis quand capitule-tu face à l’ennemi ? Ils t’ont humilié, ils ont massacré tes hommes et tu ne les venges pas ? Le Vietnam devait vraiment être une guerre de merde à mon avis."


Il n’en fallut pas plus pour que le vétéran se lève de colère. Il poussa violemment le jeune merdeux en face de lui et se dirigea vers les caisses d’armes qui l’entreposaient. Il en jeta plusieurs au sol, toutes aussi imposantes les unes que les autres, puis se dirigea vers sa Humvee et en ouvra le coffre. Dans un ronchonnement haineux impossible à comprendre, il revêtit son armure d’antan et accrocha quelques grenades à sa ceinture. Il en profita pour coincer quelques cigares dans ses poches ainsi que pour jeter une bouteille de whisky dans le véhicule avant de revenir vers Bodnar, qui était sans voix.

"Tu branles quoi ?" lui demanda le jeune, encore sous le choc.

"Comment on explose un drone ?" fit naturellement Blake.

"J’en sais foutrement rien, on tire à l’explosif dessus ? Balles anti-blindages ?"

"On n’a plus que quatre roquettes et une boite de cent balles anti-blindages, t’as quelque chose à te mettre ?"

"J’ai encore mon armure des forces spéciales."
"Equipe-la, on part dans quinze minutes, le temps que je mette le plus de conneries dans le coffre."

"Et après on vient vous dire que les vieux ne sont pas sanguins." soupira Bodnar.

"Ta gueule."

La porte du hangar s’ouvra, un moteur vrombissant dérangeait le silence des Docks. L’Artiste était de retour et chaud comme la braise, son cigare fumant comme il n’avait jamais fumé et ses armes parées à l’action. Bodnar n’eut même pas le temps d’ouvrir la portière que Blake avait déjà appuyé sur l’accélérateur.

"On y est dans vingt minutes gamins, direction le centre commercial. J’espère que t’as encore assez de crédits sur ta carte pour faire des achats !"

"T’es vraiment trop con des fois, Blake…"

HRP : Je prends la place de Huntress vu qu'elle ne participe plus au sujet.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Re: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 EmptyVen 4 Juil - 16:52

La panique était à son comble et gagnait peu à peu les longs et larges couloirs du Killinger. Les visions d'horreur s'accentuaient peu à peu qu'on progressait dans le centre commercial. Des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards, même des animaux... Certains se cachaient, beaucoup étaient morts déjà. Les drones n'avaient qu'un objectif. Viser et tirer sur la foule. C'était la guerre. La véritable guerre. Pas une vulgaire guerre de gang ou une simple attaque terroriste. Non, on utilisait des machines de guerre dans le but de provoquer une véritable boucherie dans la ville. Dans quel objectif ? Apparemment, d'après les renseignements que Katherine Kane avait pu avoir, tout cela avait été provoqué par the Fool. Donc l'objectif était simple, c'était une simple tuerie. Kathy ne comprendrait jamais les psychopathes. Pourquoi ce désir absolu de voir autant de gens morts ? Un plaisir sadique incompréhensible et contre nature. Dans sa vie de justicière, elle avait rencontré des monstres, des véritables monstres. Même d'ancienne créature mythologique. Mais là, cela dépassait l'entendement.

Elle courrait. Elle avait tiré sur pas mal de drone, mais ils avaient un blindage compliqué à transpercer avec une simple arme de poing. Elle avait utilisé tout un chargeur pour venir à bout d'à peine deux drones, et elle était déjà à court de munition. Elle vérifia dans son sac s'il ne lui restait pas un chargeur ou quelques équipements. Elle avait bien un taser et un poignard, mais cela ne lui serait d'aucune utilité. Elle se souvint d'avoir repéré en faisant son shopping un magasin d'arme. Elle se dirigea vers lui, en espérant ne croiser aucun drone.  Sinon, elle pouvait dire adieu a ses jolies fesses. Elle se dépêchait, croisait de plus en plus de civil mort. Elle aurait dû avoir une envie de vomir actuellement. Mais elle avait été formé à pire. Lors de son entraînement pour devenir Batwoman, qui la mena en Ukraine, un homme spécialisé dans la torture l'avait forcé à visionner des jours durant des images de corps parfois méconnaissable, de massacre odieux. Il lui avait fait sentir des odeurs de putréfaction. Là, elle avait vomit. Aujourd'hui, cet entraînement lui servirait sans doute à ne pas faiblir psychologiquement.

Voilà. Hunting Shack's. Un nom charmant et très approprié. Des hommes non loin du magasin tirait sur des drones, et semblaient déjà s'être armé. Kathy ne fit pas attention, et avança vers un des hommes qu'elle avait reconnue comme étant le vendeur un peu plus tôt dans la journée, lorsqu'elle avait fait un tour dans la boutique. Elle lui avait parlé des armes qu'elle préférait manier, celle qu'on utilisait à West Point où elle avait apprit à s'en servir. Ils n'avaient pas discuter très longtemps. Cette fois-ci, les circonstances n'étaient pas tout à fait identique. Ils étaient tous en détresse, et Katherine Kane aussi.

« Je peux réquisitionner quelques armes ? Je vous rembourserez. Je sais m'en servir, j'étais militaire. Si on veut s'en sortir et sauver le maximum de gens, il faut s'unir.

Sans même attendre la réponse de son vis à vis, Kathy pénétra dans la boutique déjà bien dévaliser et récupéra un fusil d'assaut et quelques autres armes qui pourrait lui servir. Elle se joint aux autres en se mettant à couvert et tira sur un drone avec la précision que la situation le lui permettait. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas tenu ce genre d'arme dans les mains. Elle n'en utilisait plus depuis qu'elle était devenue Batwoman. Aujourd'hui, elle n'avait pas revêtu son costume, mais c'était la militaire Kane que la ville avait besoin et non pas la justicière. En espérant que cela suffise. Ils n'étaient peut-être pas assez nombreux, et elle ne savait pas combien de drone encore il pouvait y avoir. Lorsque la situation fut sous meilleurs contrôle, elle leur faussa compagnie pour voir si d'autre lieux importants n'avaient pas besoin d'aide.

La suite ici : https://gotham-city.actifforum.com/t6150-contre-attaque-partie-1#84140
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Contre Attaque Partie 3 Empty
MessageSujet: Re: Contre Attaque Partie 3   Contre Attaque Partie 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Contre Attaque Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
- Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Charlots contre Dracula [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Centre commercial Killinger-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser