RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez
 

 Gotham Purple Night #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyDim 9 Mar - 12:27

Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous !

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge ; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.

Charles Baudelaire

Gotham Purple Night #1 Kat_de11
Miranda Vegas
Gotham Purple Night #1 Pond_a10
The Lady

Illumis Cosmetics, 22h40.
L'allée 6 du complexe commercial Killinger est bouchée, entourée de longues bandes jaunes qui empêchent le passage et permettent seulement la circulation d'un tracteur et de quelques ouvriers. Un arrêté municipal urgent a mis en place tout un tas de déviations pour aider les consommateurs à contourner le bâtiment et faire leurs achats nocturnes plus loin, mais certains véhicules disposant apparemment d'une autorisation spéciale parvienne à passer. Lorsque l'un d'entre eux s'approche, les ouvriers, occupés à réparer et sauver des ruines ce qu'il reste d'une épicerie qui a étrangement explosé - fuite de gaz d'après les autorités - s'arrêtent et s'approchent du passager avant, à qui il demande de s'identifier. Lorsqu'ils sont certains de l'identité du chanceux, ils laissent tomber quelques mots dans le combiné de leur talkie-walkie et comme par magie, les gravats et les bandes d'arrêts jaunes disparaissent, laissant l'invité s'engager sur la voie de l'un des plus grands centres commerciaux du quartier Killinger, tout entier destiné à la vente de cosmétiques et à un institut de beauté : Illumis Cosmetics. Le magasin-palais de la beauté, apparemment fermé, ouvre alors ses portes et laisse l'invité se garer où il le désire dans le parc luxuriant de la propriété, où se reposent habituellement les jeunes filles venus profiter des services de la marque.

L'aile gauche du palais, condamnée pour la nuit et visiblement éteinte, est habituellement la plus occupée : c'est ici que chaque jour des centaines de jeunes gothamites viennent acheter crèmes de jour, mascara, maquillages en tout genre et crèmes de soin expérimentales. Selon les étages et selon leur porte-monnaie, elles peuvent également disposer d'un SPA, de services de massage et de bien être, ou bien subir une chirurgie esthétique sous des mains expertes. Mais pas ce soir. Ce soir, l'aile commerciale du palais est éteinte et personne n'y rentrera. Le reste est par contre accessible, alors que le public n'y a normalement jamais accès. Outre les résidences du personnel et de la mystérieuse Lady, le palais contient une superbe salle de réception, et des réserves d'armes, de drogues et de dossiers cadenassés. C'est par l'entrée principale que les invités étaient poussés à entrer et c'était derrière cette dernière que conversaient actuellement The Lady, dont personne ne connaissait toujours le nom, et une autre jeune femme, habillée d'une somptueuse robe de soirée dévoilant à sa ceinture et à ses chevilles des pistolets de petits calibres, à la portée importante, et un couteau. Au cas où. Lady, qui, elle ne possédait aucune arme apparente, donnait ses dernières consignes à sa numéro 2, tout en goûtant du bout des lèvres le champagne qu'elle avait choisi pour la soirée.

- Très bien, souviens toi : ils arriveront un par un, ou en couple, surtout le Joker et Harley j'imagine, mais tu dois tous les acceuillir de la même façon, pas de jaloux ! Tu leur demande de prouver leur identité, d'une manière ou d'une autre, je ne sais pas, une énigme pour le Sphinx, quelque chose. Tu leur donne les règles de la soirée, c'est à dire : les armes sont autorisées, mais seulement des petits calibres, des armes de poings ou des pistolets et interdiction de s'en servir s'ils ne sont pas attaqués ! Interdit d'attaquer mes filles ou les gardes, et interdit de faire des bêtises qu'ils risquent de regretter. S'ils posent des questions sur l'identité de cette "satanée Lady", dis leur la vérité, c'est à dire ... ?
- Même moi, je ne sais absolument rien sur toi.
-Parfait, et pas de bagarres ! Pour  la fouille, rien ne t'oblige à la faire, c'est seulement.. sur demande. En cas de problèmes, toute la soirée sera surveillée, il y a quelqu'un au bout des caméras, l'intervention sera immédiate. N'oublie pas de leur présenter toutes les.. attractions de la soirée, et de leur demander de bien s'amuser !
- Oui, Lady.

Avec un petit sourire de remerciement, Lady s'en retourna et après un éclair de chevelure rousse, partit inspecter la salle de réception, où alcools, vigiles et attractions étaient prêts. Elle avait mis dans la salle assez d'hommes pour empêcher tout bain de sang, et avait tout prévu pour éviter que les criminels s'entredérangent. Elle avait également marqué les coins de la soirée dépourvus de micros pour ceux qui allaient conclure des alliances ou fomenter des plans. Enfin, elle demanda aux danseuses - qui étaient en réalité d'anciens shahdidka rebelles formées par les tchétchènes- et qui avaient à la ceinture un colt dissuasif, de commencer à monter sur leurs plateformes et de divertir les premiers invités. Les serveurs/gardes déposèrent les victuailles sur les tables prévues à cet effet et se dispersèrent dans les différentes salles ouvertes aux invités.

Miranda Vegas, la maîtresse de soirée et matriarche terroriste que Lady venait de briefer, s'en retourna à la porte, pour acceuillir les invités, avec en tête l'une des règles que la mystérieuse Lady lui avait donné pendant leurs années de combat secret et d'accession progressive aux hauteurs du terrorisme américain. "Règle numéro 43 : Aime ton ennemi"

Le Roleplay durant la soirée

- Votre premier post décrira l'arrivée de votre personnage - accompagné au maximum d'un associé/homme de main-, sa discussion d'entrée avec Miranda Vegas et son arrivée dans la soirée avec les autres invités
- Toute attaque contre l'un des gardes, une "danseuse" ou les installations sera considéré comme une déclaration de guerre à l'organisation de The Lady et les autres criminels seront invités à répliquer pour aider The Lady et gagner l'aide de la mafia russe.
- Je sais pertinemment qu'il y en a un qui va arriver avec des grenades ou des fusils d'assauts et attaquer les autres criminels. C'est dommage, on est là pour se réunir contre les gentils ^^
- Afin d'éviter la confusion des discussions, plusieurs endroits sont prévus : la salle de réception, le jardin et une chambre rose, disponible en cas de gâteries. Rappel : ce forum n'est pas prévu pour les rps pornographiques, alors restez soft. Si la chambre rose est utilisée pour autre chose que des câlins ou une discussion importante à l'abri des regards, évitez la torture ou la dissection de gens dans mes locaux, merci.
- Afin d'éviter la confusion des discussions, si vous changez de lieu, vous pouvez créer un topic attenant précisant qui vous êtes et où vous êtes, comme par exemple "GPN : Chambre Rose ( Fool & Kitty)" ou GPN: Jardin ( DF & Ra's Al'Ghul) Evitez au possible, le sujet principal doit rester le sujet principal ^^ Addendum : il vous est possible de consommer de la drogue à la soirée, pimentez en votre RP, mais attention aux conséquences.
- Outre les discussions et les alliances à venir, l'intérêt principal de la soirée réside dans le divertissement et dans les enchères. Le premier lot n'est autre que les danseuses, alias une task force de vingt jeunes femmes d'élites entraînés pour tuer en Russie et en Israel,  il vous est possible d'aller voir Lady pour enchérir auprès d'elle, elle choisira le gagnant. L'argent est interdit, proposez autre chose. Le deuxième lot est l'accès aux poudres et aux maquillages vendus par Illumis pour vos toxines, poisons et autre idées : utiliser ce moyen de propagation parfait vous donnera un certain avantage. Là aussi, pas d'argent, proposez autre chose.

- Pour donner la musique qui passe en fond durant la soirée pendant votre action, veuillez indiquer le nom de la chanson en début ou en fin de post. Vous pouvez évidemment commenter ou agir en fonction des musiques que mettent les autres invités. La musique de The Lady, qui sera la musique standard en cas de non-changement, est Booty Swing de Parov Stelar
- Je vous rappelle que Lady est une nouvelle à Gotham City, et que son seul pseudonyme est connue, mais son identité et ses objectifs restent mystérieux, vous ne savez rien de ma fiche in game ^^
- Enfin, les entrées sont possibles jusqu'au 18 Mars. Au delà de cette date, il est impossible de rentrer, vous serez répudiés par les gardes à l'entrée. Mais si vous avez envie de finir un RP avant de venir, vous avez jusqu'au 18 Mars minuit.
Amusez vous bien !

Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
Bake Neko/Kitrina Falcone

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyDim 9 Mar - 22:23

Mademoiselle Falcone,

Vous êtes cordialement invitée à une soirée privée dans les locaux de Illumis Cosmetics, qui aura lieu le 09 mars à 20 heures. Tout le gratin de la criminalité Gothamite sera présent et je compte sur vous pour être des nôtres.


Amicalement vôtre,
The Lady




Amicalement vôtre ?? Curieuse formule de politesse venant d'une totale inconnue qui se faisait appeler The Lady. Kitrina s'interrogeait sur le pourquoi de cette invitation. Après tout, elle ne faisait pas vraiment partie de ce qu'on appelait " le gratin de la criminalité "... Enfin, elle aurait tout le loisir de questionner cette Lady le moment venu. La jeune fille n'avait que quelques heures pour se préparer, et elle comptait bien se mettre sortir le grand jeu pour cette occasion unique. Bain relaxant, longue robe rouge, maquillage pour mettre ses yeux en valeur ... elle fut fin prête deux heures plus tard et le résultat était plutôt réussi.


Spoiler:
 

Et cerise sur le gâteau, elle avait même loué une limousine avec chauffeur. Tout avait été mis en œuvre pour qu'elle oublie temporairement les évènements passés. Au point qu'elle aurait oublié son bracelet émetteur si des démangeaisons ne s'étaient pas faites ressentir. Une fois que Batman vous tient, il ne vous lâche pas aussi facilement ... Le maudissant intérieurement, Kitrina s'empara de l'objet et le fourra dans son sac à main où étaient rangés également un beretta et un poignard. Elle sortit ensuite de la villa pour s'engouffrer dans le véhicule qui l'attendait non loin de l'entrée. Le chauffeur n'était pas du tout rassuré de se trouver en ces lieux et démarra en trombe sitôt la portière fermée. Une chance pour lui, aucun garde ne se trouvait dans les parages ce soir-là. Auquel cas il aurait fini pendu par les pieds, démembré ou égorgé. Nul mot ne fut échangé pendant le trajet, et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il la vit partir. Il était tellement soulagé qu'il ne lui fit payer que la moitié de la course et ne lui demanda aucun pourboire. La jeune fille le regarda partir sur les chapeaux de roue d'un air amusé ; faire partie d'un gang avait tout de même ses avantages, en fin de compte. Catgirl se tourna ensuite vers le bâtiment dont l'entrée était gardée par une jeune femme qui lui demanda de prouver son identité aussitôt qu'elle se fut approchée. Fort heureusement, la cambrioleuse avait fait fabriquer chez un faussaire de faux papiers au cas où elle aurait à subir un contrôle d'identité. Ce dernier avait d'ailleurs fini avec une balle dans la tête vu le prix exorbitant qu'il lui avait demandé, sans compter sa proposition de payer en nature.

Peu de personnes étaient présentes, mais nul doute que tout le monde n'était pas encore arrivé. La cambrioleuse sentit quelques regards s'attarder sur elle alors qu'elle se dirigeait vers le buffet pour se servir un verre. Avec sa tenue, difficile de ne pas attirer l'attention, surtout qu'elle était une des rares membres présente à faire partie de la gent féminine, hormis les danseuses. Ce n'était pas dans ses habitudes, Kitrina était plutôt du genre à se fondre dans la masse, aussi en ressentit t'elle une certaine gêne ... bien vite effacée lorsqu'elle eut vidé son verre de champagne. La musique entraînante qui se faisait entendre toucha à sa fin, et fut vite remplacé par un autre morceau.




La mélodie était très prenante, et après avoir vidé cul sec un deuxième verre, la jeune fille s'enhardit jusqu'à aller danser sur la piste. Plus rien n'existait autour d'elle, ses soucis furent vite oubliés alors qu'elle se laissait porter par le rythme entraînant de la musique. Au diable Batman, et au diable l'Insane Gang ! Elle était venue pour s'amuser, et comptait bien en profiter un maximum, avant de retourner à sa vie habituelle.

_________________________________
Gotham Purple Night #1 Catgir10

Revenir en haut Aller en bas
https://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyLun 10 Mar - 18:02

Je n'avais pas mit mon costume de Deathstroke. Pour cette soirée, je resterai Slade Wilson. D'ailleurs, si j'y allais, ce n'était pas pour m'amuser. C'était clair : Cette soirée serait pour les affaires. Déjà, pour rencontrer de potentiels membres pour la Mercenary. Et pour en savoir plus sur cette Lady. Après tout, peut être pourrais je trouver des contrats intéressants ? Pour l'occasion, je m'était habillé en costard cravate noires. Le pantalon était également noir, ce qui contrastait avec mes cheveux blancs.

Lorsque j'arrivais dans une voiture luxueuse, une Vacca, que j'avais achetée à l'aide de l'argent de mon dernier contrat, un homme d'affaires d'une grande entreprise de téléphone mobile où, sans le savoir, quatre de ses concurrents m'avais payés sans savoir qu'ils avaient tous payés le même mercenaire, je la garais à quelques mètres du complexe commercial. Je posais une petite balise dans le coffre, sous la voiture et un autre sous un siège, avant de la fermer à clé. Je tenais à cette voiture. Je parti vers la porte, mes deux shurikens reliés par un long fil de fer, ainsi qu'une valise, où l'on range habituellement les guitares. Soudain, une jeune femme m'arrêta.

- Oh ! Monsieur, pouvez vous nous prouver votre identité, s'il vous plaît ?

Mon identité ? J'aurai bien sorti mes shurikens, pour la lui prouver, mon identité ! Je regardais aux alentours pour voir si personne n'avait vu sur quel ton il me parlait, puis j'ouvrit ma valise, qui contenait mon bâton.

- Slade Wilson, alias Deathstroke. Voici pour vous le prouver, mon bâton.

Elle n'en demanda pas plus pour me laisser passer, aussi entrais-je en paraissant le moins froid possible. Je ne voulais pas d'ennui, ce n'était pas le but de la soirée. Mais avant, il fallait que j'en sache plus sur cette " Lady "

- Au fait, pourriez vous m'en dire un peu plus sur la maîtresse de soirée ?

- Je n'en sais pas plus que vous, Monsieur Wilson, répondit t'elle, le sourire aux lèvres.

Calme, Slade. Elle a du réciter ce petit discours par cœur toute la soirée. Et puis de toute façon, il ne va rien se passer de fâcheux, tu verra juste des tarés, des abrutis et quelques hommes intelligents et aimables. Bon dieu, qu'est ce que je faisais ici ? J'aime beaucoup les soirées, généralement, mais celle-ci était particulière.

La musique était assez entraînante. Mais lorsqu'on me servit un verre de vin, je refusais. N'importe qui aurait pu laisser traîner du poison. Même dans la peau de Slade Wilson, Deathstroke ne me quittait pas.

Hey bien, espérons que cette soirée sois enrichissante !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyLun 10 Mar - 21:18

En recevant l’invitation de celle qui se faisait appeler « The Lady », le Sphinx fut à la fois agréablement surpris et perplexe. Vouloir inviter les criminels de Gotham lors d’un événement mondain pour se faire connaître était une bonne idée. De plus il n’avait pas été capable de trouver d’informations sur elle, que ça soit sur le réseau de l’industrie cosmétique ou en dehors. Cette femme semblait être un fin stratège et il était très intéressé par sa proposition. Cependant les rencontres entre criminels étaient rares pour une bonne raison : ils finissaient toujours par faire exploser quelque chose. C’était probablement  une seconde nature. Ceci dit il n’était pas en position de jeter la première pierre. Mais cette Lady avait probablement paré à cette éventualité, ça serait une occasion en or de former des alliances et ça lui permettrait de sortir Enigma. Elle avait fait beaucoup de progrès récemment, la faire danser ferait une récompense adéquate. La jeune fille de dix-sept ans fut ravie de savoir qu’il l’emmenait faire la fête et passa l’après midi enfermée dans sa chambre. Pourquoi passer toute une après midi à faire ce que lui accomplissait en moins d’une demi-heure ?

Ca, c’était un mystère auquel même Edward Nygma ne pouvait répondre.

Après un voyage rapide à travers les rues de Gotham, le Mark intelligent ouvrit la portière sur le bâtiment d’Illumis Cosmetics. La mascarade utilisée pour garder la soirée secrète était bien trouvée. Ca ne le rendait que plus impatient. Il tendit son bras à sa fille et fit un léger signe à Mark. Il n’était pas question qu’il reste sans protection. Le meilleur de ses hommes resterait dans la voiture au cas où le chaos n’explose, une épée était cachée dans sa lame et Elizabeth avait caché deux petits pistolets ainsi qu’une multitude de scalpels sous la corolle ample de sa robe qui lui arrivait au genou. Elle avait bien tenté plus court mais il l'avait renvoyée se changer.

Ils furent accueillis à l’entrée principale par une femme dont la posture lui informa qu’elle était un des bras droit de Lady. Au moins elle savait soigner ses invités. Celle-ci le regarda de haut en bas, particulièrement son derby et sa cane. Son costume était sobre et ne comportait pas le moindre point d’interrogation mais il était encore facile de le reconnaître. Mais visiblement ça ne lui suffit pas.

« Je suis ce que je suis mais je ne suis pas ce que je suis car si j’étais ce que je suis-je ne serais pas ce que je suis.

Il répondit sans même réfléchir.

- Un chien suivant son maître.

Elle hocha la tête et lui fit poliment  signe d’entrer.

- Bienvenu chez Illumis Cosmetics M. Nygma, Miss. »

Il lui releva légèrement son chapeau et guida Elizabeth jusqu’au vestiaire sans aide. Il n’était pas revenu complètement bredouille de ses recherches tout de même. Ils y déposèrent sa veste –pas question qu’il se sépare de son chapeau !- et le châle noir de son héritière avant qu’il ne les entraîne jusqu’à la salle principale. Tout de même, il était un peu agacé par la question qu’on lui avait posée à l’entrée. Il était le Sphinx, c’est lui qui posait les énigmes. Pourquoi s’évertuaient-ils tous à lui lancer des devinettes ? Pourquoi ne pas plutôt lui demander quelle était la température de fusion d’un atome de plutonium ? Ces gens manquaient d’imagination…

Il accepta un verre de vin mais fit les gros yeux à Enigma quand il la vit tendre son bras. Elle le retira en grimaçant. Pas question qu’elle ne touche à quoi que ce soit tant qu’il serait là pour la surveiller et lui-même n’y toucherait pas, en telle compagnie il vaudrait mieux qu’il garde ses sens acérés. Pendant qu’il faisait tournoyer son verre pour voir comment la pourriture stagnait, Elizabeth faisait tressauter ses épaules au rythme d’un air de swing modernisé tout en cherchant du regard quelqu’un avec qui danser. Alors ça il faudrait lui passer sur le corps. Il la prit par le poignet et l’emmena sur la piste de danse. Tout en la faisant tournoyer il localisa les différents criminels présents.

La nuit ne faisait que commencer.


[La musique est Catgroove de Parov Stelar]
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
Unknown

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptySam 15 Mar - 23:17

Quelques jours plus tôt...

Alors que la routine s'installait sur la presqu'île de Tricorner, que les habitants psychopathes continuaient à chasser l'homme, que Fool passait son temps entre bricoler et dépecer, une lettre arriva dans les mains de Dante, la personne la plus censé de la presqu'île, bien que ce soit lui aussi un terrible assassin. Ce dernier alla toquer dans cette grande salle obscure qui contenait plusieurs machines high tech dont personne ne connaissait l'utilité. Même si Dante avait toquer, personne n'avait répondu. La porte est fermé mais pas à clef. Fool avait interdit formellement à qui que ce soit d'entrer dans cette salle sous peine des pires tortures et d'une mort atroce. Connaissant son mentor, Dante préférait ne pas se risquer à cela et décida d'attendre quitte toquer à la porte une nouvelle fois. Une troisième fois. Puis une quatrième. Soudain, il entendit quelqu'un racler sa gorge derrière. Il se tourna lentement pour voir son boss si l'on considère que L'Insane Gang est bien un gang ou son gourou car d'autres affirment que le clan du Fool n'est rien d'autre qu'une secte où Le Boucher de Gotham est vu comme un prophète, celui de la destruction. Alors que dans les religions monothéistes, on entend parler d'envoyé de Dieu, ici vous entendrez parler de l'envoyé du Diable.

-"Tu comptais entrer, Dante ?" Dit le psychopathe sournoisement.

-"Non ! Bien sur que non Fool ! Tu nous l'as formellement interdit."

-"En effet. Mais veux-tu voir ce qu'il y avait à l'intérieur ?"

Dante bloqua. Sa curiosité le démangeait, il se demandait ce que Fool préparait. Depuis qu'ils sont sortis de la base militaire avec des plans volés, le Boucher de Gotham n'arrête pas de travailler dans cette salle. Mais heureusement (ou malheureusement), Dante connaissait bien le psychopathe masqué et il connaissait bien ses questions pièges sur lesquelles votre vie se joue. Ses questions paraissent anodines, mais si vous répondez mal à la question, le Boucher vous tuera sur le coup. Que vous le connaissez longtemps ou non, il s'en fiche.

-"Non, je ne veux pas savoir..."

Sa voix tremblait. A vrai dire, même si il disait une bonne réponse, il pouvait quand même se faire tuer.

-"Tu sais pas ce que tu manques ! J'ai posé la même question à Thomas, il était intéressé par ce que je faisais, lui !"

Dante sentit son coeur accélérer. Il avait donné la mauvaise réponse ? Thomas était un type du gang (ou de la secte) qui datait dans le gang. Il avait combattu à Amusement Miles et à Little Italy. Il était toujours dans les premières lignes, fier de semer la discorde à Gotham avec le Fool. Ce dernier rentra dans la fameuse salle, noire, puis en re-sortit aussitôt avec la tête de Thomas, prise par les cheveux qu'il portait à hauteur de son visage.

-"Alors Thomas ? Mes recherches te plaisent ?" Fool secoua la tête comme pour dire "oui". "Tant mieux ! Mais en revanche, ta putain de gueule me plait pas !"

Fool donna un coup franc superbe dans la tête décapité qu'il venait de lâcher. La tête d'une personne était relativement lourde mais ce psychopathe arrivait à la faire décoller de plusieurs mètres, preuve d'une grande force athlétique dans ses jambes et surtout, d'une sacrée résistance à la douleur pour ne pas se faire mal. Dante souffla. Il avait eu la bonne réponse, il y avait cru cette fois... Après un grande inspiration, il se souvint pourquoi il était venu. La lettre !

-"Ah, Fool ! On t'a envoyé une lettre. Je ne l'ai pas ouverte parce qu'elle t'ait destiné." Dit-il en lui donnant l'objet en question.

-"Oh, voyons cela... Bla bla bla, vous êtes invités à bla bla bla machin Cosmetis, bla bla bla, tout le gratin de la criminalité sera là."

-"Tu comptes y aller ?"

-"C'est vraiment une expression dégueulasse : gratin de la criminalité. Quand j'entend ça, j'imagine le Joker, le Pingouin, Double-Face et tout le reste en train de se noyer dans un gratin. Pas toi ?"

-"Oui, c'est sur... Mais est-ce que tu comptes y aller ?"

Un formidable coup de poing vint percuter la mâchoire de Dante qui tapa la tête contre le mur de derrière ce qui lui fît perdre connaissance. On remarquait que le choc entre sa tête et le mur avait causé un trou dans celui-ci.

-"Pourquoi tu me parles comme ça Dante ?! Mais qu'est-ce que je t'ai fait bon sang ?! T'es complètement fou ! Tu me refais plus jamais ça ! Et puis que c'est comme ça, tu ne viens pas à la fête !"

Le soir même

Pour avoir "mal parlé" à Fool, Dante avait été puni. Mais c'était gentil, il l'avait juste assommé en lui privant de venir à cette fête. C'est pourquoi, le tueur masqué avait envie de se rapprocher d'autres personnes du gang et plus particulièrement des jeunes. C'est pourquoi il a emmené avec lui le jeune Teddy, un petit schizophrène de 16 ans qui a intégré les rangs du psychopathe. Teddy est d'origine afro-américaine et a vécu dans la misère de Gotham Depth, seul, ses parents l'ayant abandonné à cause de ses nombreuses arrestations pour meurtre et viol. Puis, après de nombreuses péripéties, il se retrouva dans le gang du Fool, qui était maintenant comme une famille pour lui.
Un 4x4 noir arriva à toute vitesse devant le lieu de la soirée en question, musique à fond. Au volant, Amy Jacobs qui portait son masque de "Smiley". Fool, toujours vêtu de la même façon, Teddy, habillé d'un baggy gris troué et d'une veste verte foncé et Amy descendirent donc de la voiture, mais la dernière se précipita sur la jeune femme qui gardait l'entrée alors que Fool traînait derrière, rigolant ensemble comme deux gamins.

-"Hum, le Fool a reçu une invitation de la part d'une certaine "Lady"."

-"Oui, mais peut-il me décliner son identité ?"

-"Heu... A vrai dire, il ne vaut mieux pas... Il le prendrait très mal et vous tuerait..."

-"Illumis Cosmetics s'engagerait dans une vendetta contre votre chef. Ce n'est pas très réfléchi."

-"C'est justement pour ça que c'est moi qui vous parle. Mon chef se fiche de votre vendetta, il n'est pas réfléchi justement !" Amy sortit discrètement l'épée télescopique de sa veste, qu'elle avait emprunté à son boss, pour prouver son identité. "Voilà qui prouve qu'il est bien le Fool. Son arme fétiche, du sang frais y est dessus."

-"C'est bon. Mais par contre, il n'y a qu'une personne qui peut l'accompagner."

-"Oui, oui, moi, je ne viens pas."

Aussitôt, elle se retourna et lança l'épée télescopique au Fool, qui l'attrapa au vol, mais resta surpris. Quand est-ce qu'elle lui avait prit son arme ? Cette fille a vraiment des talents de pick pocket hors du commun. Le temps que Jin comprenne que Amy lui avait prit son arme, celle-ci avait déjà démarré la voiture pour partir. Le cinglél se tourna immédiatement vers la voiture, sortant un pistolet de sa poche et tira de nombreuses fois sur la voiture qui l'avait emmené jusqu'ici, brisant une vitre.

-"Je déteste qu'on me prenne mes affaires !" lâcha-t-il, tel un enfant.

Le Fool et Teddy passèrent devant la gardienne qui faisait une tête étrange, comprenant le comportement de Amy. Ils arrivèrent donc à la salle où était déjà tous les invités.

-"HEY !! Vous êtes tous très courageux d'être venu ici ! Bravo ! D'autant plus que j'ai piégé le bâtiment avec du C4 et que je vais le faire sauter dans quelques secondes !"

Il avait maintenant toute l'attention de la salle. Du C4 ? Avec Fool, c'était largement possible, ceux qui le connaissent savent très bien de quoi il est capable, faire exploser un immeuble tout en étant dedans n'est pas un problème pour lui. Il survit toujours. Certaines personnalités criminelles devinrent pâles alors que tout le monde avait arrêté de parler et regardait le Fool avec un air inquiet.

-"Mais non, j'déconne ! J'ai pas piégé le bâtiment ! Ha ! Ha ! Vous auriez du voir vos têtes ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"

C'était donc une simple blague. Une blague immature, certes, mais qui peut vite devenir réalité avec le Fool. C'est pourquoi il fallait s'en méfier. Sans transition, Jin remarqua qu'il était le seul qui n'était pas habillé "classe". C'était le seul invité masqué.

-"Beh... Pourquoi vous êtes tous habillé de la même façon ? J'croyais c'était une soirée costumé moi !"

Une autre vanne qui ne fît que rire lle psychopathe masquél et le petit schizophrène. Fool mît un peu les mains dans sa veste pour vérifier son équipement. Son épée télescopique que Amy lui avait redonné, deux Glocks et ses gadgets habituels. Son regard se tourna soudainement sur une jeune fille qui dansait. Vêtu d'une robe rouge, elle lui était familier. Mais oui, c'était Catgirl sans son masque ! Fool ne lui prêta qu'une seconde d'attention, il se fichait royalement d'elle. Alors que Teddy alla danser très près des danseuses, Jinl se dirigeait vers le buffet...

_________________________________
Gotham Purple Night #1 11307_557168074416305_4115622259733977298_n

Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Bullock

Police
Police
Harvey Bullock

Date d'Inscription : 07/02/2013
Nombre de Messages : 146
Autres Comptes : Ra's Al Ghul & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Juste un flic qui fait son boulot.
Citations : Les choses ne sont jamais intégralement blanches ou noires. Parfois, tu dois vivre dans le gris.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyDim 16 Mar - 13:59

Adossé contre le mur de la cuisine, je contemplait pensivement le petit bristol doré tout en le retournant entre mes doigts. Une soirée entre criminels ? Une enchère ? The Lady ? Intéressant. Un sourire naquit sur mon visage. Peut être une future cliente... Dans ce cas, autant y aller. Un rapide inventaire dans la chambre m'apprit que je n'avais, hélas, pas grand chose à me mettre. Hésitant longuement entre un veston noir et un blouson de cuir, je favorisai finalement le veston avant de jeter mon dévolu sur le dernier pantalon propre qui me restait, un pantalon léger d'une blancheur éclatante. Une poignée de minutes plus tard, je m'admirais dans la glace fêlée qui me servait de miroir. Enfin, admirer était un grand mot. Constater les dégâts tout au plus. Même en n'ayant aucun sens artistique, je savais que ma tenue, horriblement dépareillée, ne plairait pas à tous.

Bah, au moins ça les ferait sourire. Et puis de toute façon, c'était soit ça, soit y aller en caleçon. Et comme je n'avais pas envie de me faire coffrer pour exhibitionnisme... Passons aux guns à présent. Hors de question que j'emmène mes ''Hands Guns'', j'allais devoir faire plus discret. Je choisis à la place une paire de pistolets spéciaux. Ces derniers se dissimulaient dans les manches, et me sautaient dans les mains d'un brutal mouvement d'épaule. Très efficaces à courte portée, ils étaient absolument inefficaces à longue portée et n'avaient pas un chargeur démesurée, quatre balles chacun tout au plus. Pour combler cette faille, je pris deux autres pistolets : un Glock que j'installais confortablement dans un holster sous mon aisselle, et un USP.45 que je décidais de porter à la ceinture. Glissé dans la ceinture de mon pantalon, il ne me gênerais presque pas et serais un bon allié en cas de soucis. Je fixais également un chargeur pour le Glock sur chacun de mes tibias, et prit un chargeur pour l'USP que je mit dans la poche intérieure de mon veston. Ainsi équipé, j'étais paré à toute éventualité et pouvais m'y prendre en toute sécurité.

Descendant sur le trottoir de mon immeuble, provisoire bien sûr, je hélais le premier taxi qui passait et lui indiquait comme destination le centre commercial Killinger. Là bas, je n'eut aucun mal à me frayer un chemin à l'entrée d'Illumis Cosmetics. Accueilli par une jeune femme du genre veuve noire, probablement une haute gradée. Je décidais donc de la jouer profil bas. Enfin, pour l'instant. Après tout, si j'étais là, c'était aussi pour m'amuser non ?

''Et vous êtes ?''

''Hein ?''

La question me prit au dépourvu. Qui j'étais ? Ça ne se voyais pas ? Enfin, quoi, j'étais quand même connu au niveau facial par les criminels, ne serais-ce qu'au niveau moustache. Mais ça ne suffisait pas apparemment. En soupirant, je plongeais la main dans la poche de mon veston. J'en gardais toujours une de côté pour signer certains contrats dont j'étais fier. En souriant façon mannequin dentifrice, je sortis une douille avec le nom ''DEADSHOT'' gravé dessus.

''Est ce que ça répond à votre question ?''

D'un petit sourire en coin, elle me répondit d'entrer. Je remis le petit objet métallique dans ma poche et pénétrai dans le bâtiment. Musique entraînante. Buffet fourni. Ma première analyse fut des plus concluante. D'un pas tranquille, je me rendis au bar, tout en essayant de repérer des éventuelles connaissances. J'y vis assez rapidement le borgne, Deathstroke. Il était là, lui ? Je n'étais même pas au courant de sa présence à Gotham. Qu'importe. Je n'avais pas prévu de me battre ce soir et je tiendrais bien une soirée sans tirer sur quelqu'un ? Non ? Pfffff, on verrais bien.

Ingurgitant rapidement quelques petits sushis fort appétissants, dégustant au plus vite le contenu d'une coupe de vin, je reposai ma coupe avant de m'élancer sur la piste de danse. J'y croisais Nygma, le fou d'énigmes accompagnée d'une fort jolie demoiselle. Après un clin d'œil grivois à celle-ci, je mis à la recherche d'une partenaire. Avisant une belle brune, je décidais d'aller tenter ma chance.

Mais soudain un dingue masqué entra en hurlant qu'il avait piégé le bâtiment et que tout allait sauter dans quelques secondes. En un éclair, j'avais dégainé mon Glock.

''Dans ce cas, on partira ensemble, enfoiré.''

Le type regarda tout le monde avant d'éclater de rire.

-"Mais non, j'déconne ! J'ai pas piégé le bâtiment ! Ha ! Ha ! Vous auriez du voir vos têtes ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"

''Abruti...''

Je rengainais mon arme, agacé par cet imbécile. J'avais jamais pu supporté les cinglés dans ce genre-là. C'était qui d'abord ce type ? En l'observant attentivement, je vis qu'il n'était pas venu seul, il était accompagné par un gosse. C'était soirée crèche ou quoi ?

Lentement, je me retournais vers un autre invité tout en gardant l'homme au masque blanc en vue.

''Vous savez qui est ce mec ?''

Mon interlocuteur, certainement un gros bonnet de la Mafia au vu de sa tenue, me regarda un instant sans rien dire d'un air méprisant avant de lâcher d'un air pincé que l'abruti masqué était le Fool, un tueur en série et chef de gang.

Mmmmh. Il allait falloir garder ce type à l’œil. Tout en le gardant dans mon champ de vision, je me remis à la recherche de la brune aperçue un instant plus tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
Bake Neko/Kitrina Falcone

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyVen 4 Avr - 0:35

Les invités arrivèrent les uns les autres, et parmi eux, quelques têtes bien connues tels que Deadshot, le Sphinx et Deathstroke. Le Fool était aussi de la partie, et ne put s'empêcher de se faire remarquer, comme à son habitude. Toujours en train de danser, Kitrina ne lui prêta guère d'attention, pas plus qu'aux autres. Elle ne s'arrêta que lorsque la musique laissa place à un autre morceau, et se dirigea à nouveau vers le buffet. Elle jeta son dévolu sur les sushis, un plat qu'elle adorait par dessus tout, ce qui est assez drôle quand on pensait à son costume de chat. Après s'être bien rassasiée, il lui prit l'envie de se désaltérer. Et à défaut de lait, le champagne ferait tout aussi bien l'affaire, et était plus adapté pour ce genre de circonstances. C'est donc sans plus attendre que la jeune fille vida cul sec son verre deux fois d'affilée, et bien évidemment les effets de l'alcool commencèrent à se faire ressentir. L'euphorie la gagnait lentement et elle se mit à sourire sans raison pendant que son regard allait et venait vers les autres criminels. Edward Nigma dansait avec une jeune fille blonde plutôt bien roulée, Deadshot semblait chercher quelqu'un, et Deathstroke avait l'air de s'ennuyer ferme. Elle reconnut aussi l'un des membres de l'Insane Gang, un adolescent de seize ans qui s'était collé aux danseuses, et paraissait bien s'amuser. Quant au Fool ... et bien il se trouvait tout simplement à quelques mètres d'elle et lui tournait le dos. Kitrina l'observa quelques instants, son sourire idiot toujours accroché au visage, avant de jeter son verre dans sa direction qui s'écrasa juste à ses pieds. Puis elle s'approcha de lui, lui mit une claque sur les fesses et se posta devant lui en éclatant de rire.

" Hello le brûlé ! Je vois que tu n'as pas résisté à la tentation de venir t'amuser aussi ! Désolée pour la claque, c'était trop tentant. "

Reprenant deux verres sur la table, elle lui en mit un dans les mains avant de lever le sien.

" A la tienne, Etienne ! "

Sitôt son contenu avalé, la tête commença à lui tourner, s'ajoutant ainsi à son euphorie qui allait grandissant. Il lui restait cependant assez de lucidité pour constater qu'elle devrait mieux stopper pour ce soir si elle ne tenait pas à finir dans le caniveau, ou en plein coma éthylique. Assez de lucidité, mais pas assez d'équilibre. Alors que la cambrioleuse reposait son verre, elle trébucha et se rattrapa au bras du Fool en renversant un peu de champagne sur sa veste.

" Oups ! Décidément, le champagne ne me réussit pas trop. J'aurais bien pris une bière à la place, mais il n'y en avait pas. "

Malgré sa maladresse, Kitrina ne pouvait s'empêcher de rire bêtement entre deux phrases. Elle avait bien conscience qu'elle devait paraître pitoyable, mais se moquait royalement de ce que les autres en pensaient. Son occupation principale était de se dérider avant tout, peu importait l'image qu'elle donnerait. Et en parlant de s'amuser, l'envie de danser la reprit lorsqu'un nouveau morceau de musique se fit entendre, tout aussi entraînant que les précédents.



Toujours accrochée au bras du Fool, elle le regarda quelques instants, prise d'une idée soudaine. Danser seul avait fini par l'ennuyer ; à deux, c'était beaucoup mieux !

" Je dois avouer que leur musique est pas mal du tout ! M'accorderais-tu cette danse ? "

Sans attendre de réponse de sa part, elle lui ôta son verre des mains, le posa sur la table et l'entraîna sur la piste au milieu des autres convives.

Spoiler:
 

_________________________________
Gotham Purple Night #1 Catgir10

Revenir en haut Aller en bas
https://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyMer 9 Avr - 15:28

Ben voyons. Après avoir noté les numéros de certains criminels présents, j'avais finalement pris un verre, plutôt par ennui que pour autre chose. Y'avais qui, de présent ? Un imbécile doublé d'une tête d'idiot. Jamais il n'accepterai un contrat de sa part, même si il lui proposait des millions, tout simplement parce qu'il était ... Excessivement mal poli de faire croire à tout le monde qu'il allait faire sauter le bâtiment, et parce que je n'étais même pas certain que ce type ait assez d'argent pour me payer des millions. Y'avais qui d'autre ? Un mercenaire. Deadshot. A son regard, j'eut l'impression qu'il avait une folle envie de me tirer une balle dans la tête. J'aurai voulu lui mettre un poing dans la tête mais ... Quoi ? Je pense que l'alcool commençais à faire effet. Non, je recruterai Deadshot plus tard pour la Mercenary, mais de toute façon, là, j'était dans une soirée, il était hors de question de m'occuper de choses, comme les contrats du moment. Pas question de travailler lorsque je m'autorisais des pauses.

Je faillit jeter mon dévolu pour un futur contrat sur une jeune femme, mais je me raidit lorsque je la vit presque se précipiter vers le taré. Bon, au moins, c'était clair, elle était aussi taré que lui. Quoique ... Lui, il dégageais vraiment cela, un homme imprévisible, capable de tout ... Alors qu'elle, avait l'air plus posée. Bref ... Qui avait il d'autre ? Hmm. Edward Nygma, alias le Sphinx. Au moins quelqu'un d'assez intelligent, ou du moins qui pensait l'être. Je me dirigeais vers cet homme d'un pas confiant, en avalant un petit four au passage. Avant de me présenter à lui, qui était de dos, je réalisais que j'avais la bouche pleine. Je la finissait avant de l'interpeller.

- Mr Nygma ?

L'homme, avec un costume des plus sobres, ne laissait rien reconnaître qu'il puisse être l'homme mystère. De tout les hommes qu'il avait vu, il était certainement le seul apte à lui donner une mission de grande envergure, digne du meilleur mercenaire du monde.

- Pardonnez moi de vous déranger dans votre soirée. Je suis Deathstroke, alias le Terminator. Je suis tueur à gage et mercenaire, le meilleur dans ce domaine. Voudriez vous prendre mon numéro ? Ou peut être avez vous déjà une mission pour un mercenaire ?

Il jeta un vif coup d'œil à la jolie jeune femme qui l'accompagnait, puis aux autres hommes d'affaires véreux qui voudraient bien de mes services. Mais peut être Nygma aurait il une mission pour moi à l'avenir ?

J'attendais sa réponse, alors que je piochais quelques petits fours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyJeu 10 Avr - 18:02

Lorsque le Fool était arrivé, comme tout les autres le Sphinx et Enigma avaient réagi purement par réflexe. La lame de sa cane qu'il gardait au bras pour danser avait été révélée et Elizabeth avait sortit les deux pistolets cachés sous la corolle de sa robe, laissant apercevoir les scalpels sous la tulle. Ils s'étaient attendus à ce que tout cela serve, mais pas aussi vite. La soirée commençait juste à être agréable !

-"Mais non, j'déconne ! J'ai pas piégé le bâtiment ! Ha ! Ha ! Vous auriez du voir vos têtes ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"

Evidemment. Il était fou, pas idiot et ça n'était certainement pas une bonne idée de s'attaquer à cette "Lady" sans avoir la moindre idée de ses forces ou de ses faiblesses, sur son territoire encore en plus. Agacé contre lui même et à cause de l'interruption il fit un signe discret à sa fille, lui signifiant qu'elle pouvait ranger ses armes. Une seconde plus tard alors que son épée regagnait son fourreau il se sentit profondément stupide. Soit le Fool était juste fou et immature, soit ils s'étaient tous fait avoir comme des lapins de six semaines. Si la deuxième hypothèse était vraie, alors ça voulait dire qu'il les avait tous choqués dans le but expresse de voir ce qu'ils avaient apportés comme moyens de défense. On ne survit pas dans le monde de la nuit sans acquérir quelques réflexes utiles en passant. Leurs réponses étaient prévisibles. Et pour le coup, tout le monde savait comment étaient armés les autres. Saleté d'effet de surprise. Edward était bien plus un stratège qu'un homme d'action, trouver quelque chose de brillant sous le coup de l'adrénaline et du stress n'était pas son forte. Qu'on l'oblige à réagir contre son gré le mettait toujours de mauvaise humeur, mais il se félicita néanmoins pour ne pas avoir touché à une seule goutte d'alcool. En parlant de ça...

Il avait aperçu Catgirl il y a quelques minutes et elle se semblait pas être en très bonne forme. Oui si au contraire, ça dépendait du point de vue. Lorsqu'il l'avait perdu de vue la jeune femme enchaînait les verres d'alcool et il avait été sur le point d'aller l'arrêter. Elle était bien trop jeune pour boire autant, et de toutes façons on ne laissait pas une femme seule quand elle était sous l'emprise de l'alcool. Point. Ce fut le son d'une claque qui lui permit de la retrouver. Il ne savait pas ce qui l'avait provoqué mais vu la façon dont elle s'approchait du boucher de Gotham, il se doutait que ça allait mal finir. Après quelques secondes d'hésitation, il décida de ne rien faire pour le moment. Après tout c'était une criminelle endurcie et pas une demoiselle en détresse. Et même ci ça en avait été une, il n'était pas DU TOUT un sauveurs de demoiselles en détresse. Il avait fait ça une fois ou deux, peut être trois à l'extrême limite mais ça ne voulait rien dire.

Et il ne surveilla pas la voleuse du coin de l'oeil en faisant danser Elizabeth. Et cette dernière ne se fichait pas de lui, non ça c'était de l'admiration ! Oui madame ! Parce qu'il était un gentleman et...

- Mr Nygma ?

Il se retourna pour voir qui l'avait interpellé et se retrouva en face de Slade. Il sourit, de la même expression d'intérêt poli qu'il figeait sur son visage à chaque fois qu'il devait parler affaires avec quelqu'un. Il semblerait que la soirée allait enfin devenir rentable.

- Pardonnez moi de vous déranger dans votre soirée. Je suis Deathstroke, alias le Terminator. Je suis tueur à gage et mercenaire, le meilleur dans ce domaine. Voudriez vous prendre mon numéro ? Ou peut être avez vous déjà une mission pour un mercenaire ?

Immédiatement il se mit à l'analyser. Coupe propre, rasé, costume neuf, il était encore dans ses fonds. Il n'était pas passé par la piste de danse, il venait donc uniquement pour se faire un réseau de clientèle. Aucun tremblement dans ses mains, il ne prenait donc plus cette drogue qu'il lui avait fait faire tant d'erreurs par le passé. Mais à la façon dont ses pupilles étaient dilatées et son comportement peu professionnel et peu caractéristique du personnage, Nygma se rendit compte qu'il avait bu et que l'alcool commençait à avoir des effets néfastes sur lui. L'opération prit moins d'une demi seconde et il répondit juste après.

- Ravi de vous rencontrer en personne M. Slade. Je ne doute pas de votre habilitée dans votre travail, votre réputation vous précède. Mais je pense qu'il serait beaucoup plus profitable pour nous deux si nous attendions que vous soyez en pleine possession de vos capacités mentales avant que nous ne parlions affaires. Ceci dit je veux bien prendre votre numéro, cela pourrait toujours m'être utile.

Il sortit son portable de sa poche, prêt à noter le numéro ou ranger une carte de visite dans la pochette. Du coin de l'oeil, il vit Elizabeth qui semblait regarder Lawton d'un peu trop près.

-N'y pense même pas.

Elle soupira et leva les yeux au ciel mais se détourna. Non mais.
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
Unknown

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyMer 16 Avr - 19:22

Devant le buffet, Fool semblait calme comparé au son rejeton qui dansait bien trop près des danseuses à la solde de cette Lady. Puis soudainement, il reçu une tape sur le derrière. C'était Kitrina, bien amochée par l'alcool qui venait de faire une grave erreur. Ceux qui connaissent le Fool savait qu'il est instable, imprévisible, que le moindre mot, le moindre geste qui ne lui va pas et il vous massacre en une seconde, sans que vous n'ayez compris pourquoi. La jeune femme continua les erreurs, lui mettant un verre dans les mains, l'appelant "le brûlé" (en effet, ce dernier est en grande partie brûlé à cause d'un accident... D'hélicoptère)...

Kitrina était pitoyable dans cet état, Fool paraissait tellement plus intelligent à côté, alors que son nom signifie bien "abruti". Mais le plus surprenant était que le Boucher de Gotham ne bronchait pas, ne disait pas un mot. Fallait-il s'inquiéter ? Il faut toujours s'inquiéter quand on s'approche de ce type. Silencieux et immobile, il regardait droit devant lui. Mais si vous arrivez à entrevoir ses yeux rouges sous son masque, vous verrez qu'il fixe Kitrina depuis le début.
Les mafieux qui connaissaient bien le Fool, dans les coins le regardaient du coin de l'oeil, transpirant rien qu'en regardant le masque blanc du tueur. Ils savaient très bien ce qu'il faisait à ces victimes. Ce qu'il avait fait à des mafieux Italiens qu'il a tué par centaine. Des familles détruites, anéanties rien que par la volonté d'un homme. Enfin, était-ce encore un homme ? Il n'avait plus une once d'humanité, comment peut-on le considérer comme "homme" si il n'en a que l'apparence ?
Fool ne bougeait pas, jusqu'à ce que Kitrina, ivre, l'emmène sur la piste pour danser.

" Je dois avouer que leur musique est pas mal du tout ! M'accorderais-tu cette danse ? "

-"Oh, bien entendu ! Mais je ne connais qu'une seule danse, elle s'appelle..." Fool se détacha de l'emprise de la jeune femme. "LE POING DANS TA GUEULE !"

Ainsi soit-il. Un puissant coup de poing vint percuter la tempe de la jeune femme qui décolla pour s'écraser brutalement contre le mur, renversant table et chaises au passage. Une fois de plus, il avait gagné l'attention de tout le monde. Kitrina, allongé sur une table qui avait cédé semblait inconsciente si elle n'était pas terriblement sonné par la puissance de frappe du taré. De son côté à lui, il avançait lentement vers la jeune femme en sortant son épée télescopique qu'il déplia d'un coup dans le vent. Tout le monde le regardait, les mafieux savaient très bien ce qu'il allait faire à cette pauvre jeune fille. Cela s'annonçait sanglant. Certains, connaissant bien le Boucher, détournaient le regard pour ne pas voir ça. Quelques mafieux avaient retrouvés les restes de leurs amis ritals, en plusieurs morceaux. Ils n'avaient aucun doute sur le fait que le Fool pouvait massacrer cette jeune fille ici ou ailleurs.

-"Je vais tellement te massacrer qu'on pourra faire passer ça pour un spot de prévention contre l'alcool. Hé ! Hé ! Hé ! Hé !"

Mais, alors qu'il s'approchait lentement de sa victime, Teddy, son rejeton se jeta sur la jeune fille en faisant signe au Fool d'attendre quelques secondes le temps qu'il "fasse un truc". Il monta à cheval sur Kitrina, lui plaquant le visage contre le sol avec un air sadique. Envoyer son fils en colonie de vacance avec le plus sanglant des tueurs n'est pas forcément la meilleure idée quand on voit ce qu'est devenu son gosse au retour. Mais bon, Teddy, bien avant de connaître le Fool, était un violeur et un meurtrier. Il s'apprêtait à profiter d'elle, avant que son boss n'en finisse, commençant par baisser sa braguette puis...

Du sang gicla, parce que Fool tua. Sa lame, enfoncée profondément dans le crâne de son ex-protégé qui était, finalement, pas si protégé que ça. Pauvre Teddy. La lame avait fendu sa tête jusqu'à la gorge, une autre preuve de la force du tueur, mais également, de la qualité de sa lame, très tranchante. Il retira son sabre du crâne de sa victime, la laissant tomber sur Kitrina, coincé par le cadavre qui l'aspergeait de sang. Un coup d'épée dans le vent pour faire rétrécir sa lame qu'il rangea dans son manteau. Est-ce que la Lady allait lui en vouloir pour avoir cassé une table et sali le sol ainsi que le mur ? Si elle cherchait à le combattre, cela l'amuserait.

_________________________________
Gotham Purple Night #1 11307_557168074416305_4115622259733977298_n

Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Bullock

Police
Police
Harvey Bullock

Date d'Inscription : 07/02/2013
Nombre de Messages : 146
Autres Comptes : Ra's Al Ghul & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Juste un flic qui fait son boulot.
Citations : Les choses ne sont jamais intégralement blanches ou noires. Parfois, tu dois vivre dans le gris.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptySam 26 Avr - 13:03

D'un rapide coup d'œil, je déterminais la position des différentes personnalités criminelles importantes que je connaissais. Soit très peu de personnes. Deathstroke, passablement bourré, ou qui avait pris un bon petit coup de chauffe, accosta de façon assez cavalière le Sphinx qui arriva à le faire déguerpir poliment. J'étais estomaqué. Arriver à faire dégager un Wilson bourré, ça valait son pesant d'or ! Une petite brune ayant elle-aussi abusée des bienfaits de la boisson se dirigea vers le timbré au masque qui avait fait suer tout le monde quelques minutes auparavant.

''J'te souhaite bonne chance, ma petite.''

La brunette typée italienne que je suivais ayant disparue, je décidais d'aller explorer leurs locaux, histoire de voir à qui j'avais à faire. On n'est jamais trop prudent. C'est ce qu'aurait pu m'enseigner mon cher papa si seulement ce n'était pas un enfoiré alcoolique. Suivi des yeux par les hommes, ou plutôt les femmes de Lady, qui étaient sûrement armées jusqu'aux dents, je poussais une porte puis pénétrais dans un long couloir blanc, au bout duquel se dressaient fièrement deux portes sur lesquelles étaient apposé un panneau. Toilettes pour Hommes. Toilettes pour Femmes. Ouvrant la première porte et poussé plus par la curiosité que par une réelle envie pressante, je pénétrais dans la pièce. Déserte, froide, odeur de javel, blancheur éclatante furent mes premières impressions et ce que j'en retins. Des pas claquant sur le lino blanc du couloir puis le bruit de la porte s'ouvrant me firent me retourner, seulement par curiosité. Me retrouvant en face d'un minuscule asiatique que je pariais être d'origine chinoise, je le salua en souriant.

Pas lui. Il me présenta son flingue, à la place.

''Tu as tué mon frère à Gstaad. Tu vas mourir.''

''Oh non, ça recommence... T'es le cinquième, mec !''

Tout en lui faisant part de ce dur constat, je le rejetais en arrière d'une bourrade avant de me réfugier dans la cabine de toilettes la plus proche et passa ma main droite derrière mon dos. Mon USP muni de son silencieux apparu comme par magie dans ma main et je tirais à l'aveuglette les douze balles du chargeur à travers la mince paroi d'une blancheur éclatante qui nous séparait, mon adversaire et moi, de manière à ne lui laisser aucune chance. Je sentis trois balles s'écraser autour de moi, faisant voler des éclats de carrelages et de plâtre dans l'atmosphère. Puis un corps s'écroula tandis qu'un bruit métallique résonna par terre. En un éclair, j'avais éjecté le chargeur vide, l'avait remplacé, et poussait ce qui restait de la porte.

Le chinois était étendu par terre, son arme à quelques mètres de lui, foudroyé par la pluie de balles que je venais de lui balancer. Il s'était mangé minimum quatre balles dans le thorax et l'abdomen et au moins trois balles dans le haut du corps dont une vilaine en pleine tête. Le résultat était assez dégueu à voir et j'empoignais le cadavre par les aisselles pour le planquer dans les chiottes, rajoutant à la poussière blanche de plâtre quelques taches de sang du nabot. Une rapide toilette me redonna un aspect à peu près présentable puis je quittais en vitesse la pièce, histoire de ne pas avoir trop d'ennuis. Même si nos deux flingues étaient équipés de silencieux, le bruit de la fusillade avait dû résonner et s'entendre jusque dans le couloir. Je jetais un dernier regard derrière moi au moment de quitter la pièce. Ce qui nous sautait aux yeux dès qu'on y entrait, c'était l'énorme traînée d'hémoglobine qui conduisait à la quatrième cabine et une minuscule chaussure noire vernie qui dépassait de sous la porte. Haussant les épaules, je repartis vers la salle. Après tout, c'était pas qui avait commencé.

Dans la grande salle, je découvris un autre genre de spectacle. Le masque blanc avait encore fait des siennes. La petite brune bourrée était par terre, inconsciente, tandis que le cadavre du petit black aperçut plus tôt en compagnie du dingue était affalé sur elle, le crâne apparemment fendu. Personne n'agissait. Tout le monde était passif, spectateur. Peut être que la fille l'avait cherché. Mais ce n'était pas une raison.

Susan, ma femme, prétend que j'ai toujours eu au fond de moi une âme de justicier. C'est peut être vrai. C'est peut-être ce qui me fit me précipiter au chevet de la jeune femme. Le ''Fool'' s'était sûrement éloigné, pour continuer ses conneries, ce qui me permit sans problème de dégager la fille du corps avant de la relever. Une petite gifle sans méchanceté la fit émerger mais elle était quand même encore dans le coltar.

''Ça va ?''

Elle n'eut même pas le temps de me répondre qu'à ce moment précis un de mes musiques préférées fut lancée.

''M'accordez-vous cette danse, dis-je avec un grand sourire enjôleur sur les lèvres, Mlle ?''

(la musique est ''Coco Bongo Club'' du film The Mask : https://www.youtube.com/watch?v=keM17OMZE9I)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyMar 29 Avr - 14:05

Le Pingouin avait finalement réussi à monter sur Double-Face. Dans un équilibre précaire, il souriait avec largesse, perché sur les épaules de son collègue, qui finit par tomber, entraînant le gros bandit avec lui. Dans le même temps, Flamingo arriva au galop, accompagné, sur l'autre flanc, du professeur Chen et les deux étranges comparses fondirent sur les criminels tels des boulets de canon, les écrasant, les faisant éclater en morceaux, avant de saluer la foule, souriants si forts que leurs mâchoires semblaient totalement défaites et que leurs sourires ne pourraient plus jamais s'effacer. Derrière eux, cachés dans l'ombre, Harley Quinn et Laetitia Casta s’entre dévoraient, insouciants des horreurs qui se déroulaient juste devant eux. Mais soudainement, Harley disparut et retomba au sol en poussière, dépossédée d'une partie de son corps. Flamingo suivit le même chemin et le Pingouin se brisa entre les doigts d'un géant qui le porta à sa bouche et le dégusta avec un lent mais certain plaisir, prolongeant son agonie pour lui retirer toutes ses saveurs. Une fois repu, le géant, qui ne faisait somme toute qu'un mètre soixante sept, cessa de jouer avec ses Monster Munch et s'en empiffra avec une certaine sauvagerie, faisant éclater ce qui fut un instant des célébrités et des criminels réputés entre ses doigts aux ongles mal coupés, avant de les éclater entre sa langue et son palais, tout en faisant sursauter ses cheveux gras, qui occupaient une partie de son visage, et retombaient étrangement sur ses tempes, comme s'ils la caressaient. L'homme, qui disposait d'une certaine musculature malgré sa taille déposa ses bras noueux et puissants sur la table où reposait les restes de son repas raffiné et la poussa pour se relever, puis bondit de sa chaise, pour faire le tour de la pièce, attendant qu'on vienne le chercher en riant, encore amusé par les combats de ses Monster Munch.

Au bout d'un certain temps, son téléphone sonna ( C'ETAIT ROUGE ) et s'arrêta dans son geste, attrapa l'appareil dans la poche de son veston, enfilé à l'envers et sautilla sur son lit de camp, posé à même le sol, comme un adolescent recevant le premier coup de fil de sa dulcinée, et tomba dans le tissu durci, sans broncher, du haut de ses cinquante neuf ans. C'était son avocat, qui se racla la gorge avant d'envahir le combiné avec sa voix posée et chaleureuse, sa prononciation claire, son ton dictatorial, comme s'il s'apprêtait à parler de choses graves à un enfant de cinq ans et qu'il l'appréhendait.

- Eumh... Monsieur... C'est à propos du meurtre de Mary Sunderland. C'est à dire que.... notre appel a été rejeté par la cour.

- Eh bien, appelez à nouveau ! Allez, hop hop hop !


- Mais monsieur... nous ne pouvons pas passer en appel plusieurs fois ]sinon...

- QUOI ? COMMENT CA ? J'AI ACHETE UN FORFAIT « APPEL ILLIMITE », VOYEZ CA AVEC SFR !

Et il raccrocha. Au loin les échos de la fête tintèrent à son oreille, comme un verre de champagne pétillant qu'on aurait rapproché de ses tympans et frappé délicatement avec une cuiller à gateau et il se renfrogna, pensant à la mort cette miss Sunderland, qui, s'il ne se trompait pas, l'avait égayé voilà dèjà deux mois et demi, pour la soirée de la Saint Valentin. Il avait eu du mal à garder sa blague sur le forfait pendant tout ce temps, mais il aurait encore plus de mal à imaginer la tête des jurés lorsqu'il leur expliquerait que le mobile du meurtre était un Nokia. Il se mit à rire tout seul dans sa chambre et tomba de son lit, son corps vieillissant frappant le sol avec un petit bruit qui intensifia son rire et libéra ses poumons et son diaphragme pour un long fou rire. L'intensité de ses éclats de rire ne fut concurrencée en étrangeté que par la brusquerie avec laquelle il arrêta, retrouvant un visage de marbre dès que sa porte résonna de deux coups donnés par un membre de l'Illumis Stakeout. Après avoir plissé les yeux, le vieil homme s'approcha à quatre pattes de la porte et se releva pour passer son œil à travers le juda. Ses sourcils aquiliens se soulevèrent lorsqu'il perça l'identité de l'intrus et il fit coulisser la porte de son cagibis, le dos penché, tel un bossu, il inspecta le nouvea venu en contre plongée et se heurta à son torse puissant de garde du corps, habillé d'un costume de sécurité.

- Lady vous appelle.


Un grand sourire illumina le visage du vieil homme, lequel s'échappa de la pièce renfermée et se mit à courir dans le couloir, à la recherche de sa maîtresse. Avec un plissement du nez révélateur, le vigile suivit le parcours du dangereux tueur, révulsé, comme si le simple contact de leurs yeux l'avait sali à jamais. Beaucoup de rumeurs couraient sur ce personnage fortement détesté, que la criminelle utilisait comme exécuteur et nettoyeur. Certains de ses actes étaient connus, et il aimait à les conter et les répéter devant chaque public qui avait le malheur de se présenter à lui, que ce dernier soit attentif ou non, et il avait plusieurs fois accompagné certains émissaires de la triade naissante, qui avaient pu contempler certains de ses penchants et la façon dont il achevait ses victimes. Mais seule Lady et ses proches associés savaient réellement de quoi il en retournait et la façon dont elle regardait et traitait le personnage avait convaincu tout le monde de faire de même, et à Illumis, la règle était claire : personne ne s'approchait de Milton Beaumont.

Lorsque Lady, qui s'était retirée derrière la scène, vit son exécuteur approcher, elle inspira longuement, jetant un coup d'oeil à travers le rideau aux exactions qui se déroulaient dans la salle, et fit signe – inutilement puisqu'il était dèjà en pleine course – au vieux fantôme de s'approcher. Elle avait recueilli le tueur une année plus tôt, à l'occasion d'un assaut infructueux contre un camp d'entraînement de Red Claw, en pleine Somalie, sous le giron des pirates qui agressaient chaque jour tous les navires du détroit tout proche du Golfe d'Aden. Le vieil homme croupissait dans les caves, enchaîné et n'avait pu se livrer à ses... pulsions... depuis quelques temps, aussi offrit il immédiatement une affection sans bornes à sa libératrice, lui promettant de la servir tant qu'elle lui permettrait de faire ce qu'il aimait le plus. Elle s'était renseigné sur lui et avait compris son histoire au fil du temps. Milton n'avait pas toujours été américain : c'était un ancien soldat japonais qui avait servi dans le Pacifique, mais qui s'était révélé très vite atteint d'une maladie incurable et incomprise, qu'aucun médecin, qu'aucune poudre et aucune médecine parallèle japonaise ou américaine n'avait su sauver. Certain qu'un remède devait forcément exister dans la nature, il apprit, dans son désespoir, les bienfaits que pouvaient avoir la chair humaine, trouvant dans des livres occultes et quelques archives des guérisons provoquées par la consommation d'organes de façon cannibale. Se retenant à cet espoir avec une incroyable obsession, il profita de son statut de soldat pour voler les dépouilles des ennemis du peuple japonais et se soigner au sang et à la chair d'hommes encore chauds. Voyant que cela fonctionnait mal, il se mua en serial killer et se mit à dévorer ses victimes encore vivantes. Peu à peu, il se persuada que sa consommation cannibale rallongeait sa fin de vie et se créa même des corps garde à manger, qu'il grignotait peu à peu, ou transformait en poudre et en médicaments. Au fur et à mesure que ses activités étaient découvertes, il fuit le Japon, puis la Chine, l'Italie et les Etats Unis, précédé du surnom d'Ogre Blanc, qui devint son deuxième nom. C'est en Somalie, fait prisonnier par les pirates alors qu'il tentait de passer le détroit, qu'il fut retrouvé par Lady et engagé pour nettoyer, exécuter, et devenir l'ogre d'Illumis en échange de la chair des prisonniers. Beaumont avait tout vu, tout fait, et la concurrence du Fool ne lui faisait pas peur.

C'est exactement ce pourquoi elle l'avait fait venir.

- Ogre blanc. A mes pieds.

Il ne s'exécuta pas, mais ses yeux s'ouvrirent, pétillants et s'approcha du rideau, attiré par les bruits des combats et le cri de l'agresseur, qui tentait tant bien que mal de paraître original.

- Ogre blanc, il y a des pertubateurs qui dérangent ma soirée parce qu'ils trouvent ça amusant et original. Je m'y attendais, mais mes services de sécurité ne feraient qu'aggraver les choses. Descendez dans la salle, allez voir les perturbateurs et proposez leur ceci : je dispose de prisonnières, et d'un certain nombre de membres du personnel que je peux sacrifier : des espions d'autres gangs qui ne savent que je les ai percés. Je les ai fait amener et emprisonner dans ma chambre rose : retirez vous y avec les perturbateurs et proposez leurs des concours, partagez vos expériences communes. Ainsi, je pourrais continuer ma soirée tranquillement. Allez. Et au passage, achevez les blessés, je n'ai pas le temps de soigner les miens.

HRP : Si Fool et Deadshot accepte, je ferais donc mon gage avec Kitrina, puis on passera aux enchères. Sinon.... eh bien... ce sera la guerre je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
Bake Neko/Kitrina Falcone

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyDim 4 Mai - 3:16

Kitrina regretta aussitôt d'avoir abordé le Fool lorsqu'elle se retrouva propulsée contre le mur, avant de retomber au sol, complètement sonnée. Faut dire qu'il n'y était pas allé de main morte, comme à son habitude. Et apparemment, il avait bien l'intention de finir le travail.

-"Je vais tellement te massacrer qu'on pourra faire passer ça pour un spot de prévention contre l'alcool. Hé ! Hé ! Hé ! Hé !"

A moitié assommée, la jeune fille ne distinguait qu'une silhouette s'avançant à sa rencontre, alors que les mots peinaient à traverser la barrière embrumée de son cerveau dues aux vapeurs d'alcool. Elle n'essaya pas de lutter contre l'inconscience qui l'entraînait peu à peu ; avec un peu de chance, elle ne sentirait rien lorsque la mort la faucherait. Tout comme elle sentit à peine le poids du corps de ce pauvre Teddy qui s'écroulait sur elle, le crâne fendu. Mettez vous entre le Boucher et sa victime, et vous vous en mordrez les doigts. L'adolescent venait de le payer de sa vie après avoir tenté de violer Kitrina, qui avait maintenant totalement perdu conscience. Une gifle entreprit de lui faire ouvrir les yeux. La première chose qu'elle vit fut une silhouette penchée à ses côtés, s'enquérant de son état. Si ça allait ? Mais oui, en pleine forme, comme quelqu'un qui vient de se prendre un mur de plein fouet ! Et sinon, il avait d'autres questions à la con en stock ? Et voilà que maintenant il l'invitait à danser, alors qu'elle était à peine remise.

" Mlle Falcone ... Ouais, pourquoi pas, une fois que j'aurais relevé le numéro du camion qui m'a renversé ... Et je dois aller me nettoyer un peu, sauf si préférez être couvert de sang, vous aussi."

Catgirl s'empressa de rejoindre les toilettes, et s'aspergea le visage d'eau froide. Technique efficace qui lui remirent bien vite les idées en place. Ne persistaient qu'un beau mal de crâne et un coquard sur l'œil gauche, qui mettrait certainement plusieurs jours à partir. Au moins en garderait-elle un souvenir. La cambrioleuse ne s'attarda pas plus et rejoint Deadshot où il l'entraina sur la piste. Elle oublia bien vite l'incident en se laissant porter par la musique qui lui rappelait le film The Mask, un des rares films qui avait réussi à la faire rire aux éclats. Malgré cet accrochage, la soirée reprenait de plus belle, et personne n'aurait pu faire en sorte que Kitrina renonce à s'amuser. Encore moins cet étrange individu qui les interrompit dans leur danse, proposant à Deadshot de participer à un concours dit "sanglant", avec pour concurrent le tueur masqué. La jeune fille devinait sans mal en quoi consisterait ce concours, aussi prévint t'elle son partenaire de danse.

" Faites attention, Fool est passé maître dans l'art de torturer ses victimes. Et si c'est bien de cela qu'il s'agit, il risque fort de vous battre à plate couture. Bonne chance ! "

_________________________________
Gotham Purple Night #1 Catgir10

Revenir en haut Aller en bas
https://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Invité

Invité
Anonymous


Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyVen 16 Mai - 0:10

Le Sphinx poussa un soupir très long et très profond, emprunt de toute la fatigue et l’agacement qu’il ressentait.

Les réunions à Gotham…

Il ne savait pas comment ça pouvait bien se passer entre primates sous développés se pensant du bon côté de la justice, mais pour les criminels cela se passait toujours de la même façon. En y pensant bien c’était alarmant à quel point la dangerosité de ses collègue pouvait l’ennuyer. Quand ils se regroupaient c’était toujours la même chose. D’abord ils venaient, l’endroit paraissait sécurisé et le terrain était neutre. C’était une bonne occasion de se montrer, de faire connaissance avec de potentielles menaces, de former des alliances à court termes, de signer des contrats… Et puis venait l’alcool. Les gens commençaient à faire la fête, devenaient moins attentifs, plus surs d’eux, plus téméraires, plus stupides. Les Rogues n’étaient pas connus pour leur calme, mais la présence de spiritueux augmentait les risques de pagaille. Alors très vite toutes leurs petites sauteries avaient des chances de sauter de façon beaucoup plus littérales. Parce que tôt ou tard l’un d’entre eux se déclarait roi de la montagne, commençait à menacer tout le monde, des égos étaient blessés, des verres renversés et  avant même que vous n’ayez eut le temps de dire « ouf » votre interlocuteur vous utilise comme bouclier humain parce que la bataille fait rage.

Oui, il parlait d’expérience. De beaucoup trop d’expérience.

Mais ça avait au moins un bon point : il sentait la poudre avant qu’elle ne se repende. Il avait bien fait de surveiller le Fool du coin de l’œil, parce que c’était lui qui avait tiré le premier coup de feu, et comme il s’en doutait il s’en était prit à la jeune Falcone. Il voulu réagir mais fut prit de vitesse par Deadshot, plus entraîné et plus rapide que lui l’aida rapidement et l’emmena danser loin du Boucher de Gotham. Mais le mal était déjà fait. Il doutait très fort que Lady accepte un tel comportement de la part d’un de ses invités sans broncher. Bien que cela puisse être potentiellement instructif, il préférait ne pas rester dans les parages. Il n’avait pas besoin de voir son visage pour savoir que le Fool cherchait les ennuis. S’il cherchait les ennuis c’est qu’il était capable de se défendre, s’il était capable de se défendre, d’attaquer et qu’il cherchait les ennuis… Et bien pas besoin d’être un génie pour comprendre la suite. Même le plus attardés les macaques de cette ville comprendrait que l’ambiance avait des chances de se réchauffer très vite.

C’est donc sans le moindre regret que le Sphinx prit Elizabeth par le bras en ignorant ses protestations et retourna chercher son manteau au vestiaire, marchant aussi rapidement que la politesse le lui permettait. Il avait fait acte de présence, il avait sorti Enigma et elle était désormais connue publiquement, son but pour la soirée avait été atteint. Rester ici était dangereux en plus d’être une perte de temps. Il fit part de ses respects envers l’employé de Lady pour sa patronne, s’excusa pour son départ et s’éloigna le plus rapidement possible de l’immeuble.

Savoir combattre, c’était aussi savoir fuir.


[HRP: Vous pourrez désormais passer mon tour, Nygma prend le large!]
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
Unknown

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptyVen 23 Mai - 22:03

Fool s'était éloigné de sa victime, oubliant aussitôt Kitrina. Il regardait les invités, les scrutant de haut en bas, sans dire un mot. Seul ses gestes, ses mouvements, ressemblant à ceux d'un animal qui cherche une proie laissait transparaître son état émotif. Tous savaient qu'il avait soif de sang, qu'il allait tuer, encore. Des mafieux s'écartèrent, ne voulant pas rester plus près de ce dingue. Certains avaient même pris la fuite comme Nigma. Le tueur masqué s'approcha soudainement d'un mafieux en smoking, le regardant droit dans les yeux, sans montrer une part "d'humain", son comportement était celui d'un animal. Le mafieux avait tellement reculé, par peur, qu'il venait de renverser la table derrière lui ainsi qu'une partie du buffet qui était dessus. Ses gardes du corps n'osaient pas bouger, la peur les paralysait totalement.    
Soudainement, une voix grave vint interrompre le tueur. Qui osait ? Qui allait payer ?

Un vieil homme.
Fool se tourna lentement, souleva son épée télescopique et la posa sur son épaule droite. Ce vieil homme lui proposa un petit "jeu", ayant pour thème la tuerie. Fool pourrait alors assouvir ses pulsions sadiques et meurtrières sur des espions de l'entreprise, des otages et autres prisonniers, autres ennemis de l'entreprise de la Lady. Il parlait bas, il ne voulait certainement pas se faire entendre des autres. Mais sa voix était grave et son visage semblait insensible face à la monstruosité de la personne se trouvant devant lui. Jin ne dit rien, le laissant finir, puis, lorsqu'il finit, il rangea son épée télescopique, écarta lentement les bras, faisant monter la tension dans la salle. Si il tentait quelque chose contre un membre de la Lady, ça allait partir en guerre, ce qui implique des morts et des blessés. Les corps des deux tueurs se rapprochèrent, le psychopathe masqué prit 'l'Ogre Blanc" dans ses bras, et lui chuchota doucement à l'oreille :

-"Si quelque chose me déplaît, je fais écraser un hélicoptère sur votre magnifique propriété."

La menace était claire. Il fallait la prendre au sérieux, mais il fallait également comprendre que Fool acceptait la proposition de la Lady. Mais il fallait garder la menace en tête. Pas le fait, qu'il écraserait un hélicoptère, il pourrait faire en sorte d'exploser le complexe autrement, il fallait juste garder en tête la menace. Ce dingue n'hésiterait pas à tout faire sauter, lui à l'intérieur, cela n'a aucune importance, ce personnage, est immortel. Du moins, il l'est dans sa tête.
Jin s'écarta de l'Ogre Blanc, le tenant pas les épaules. Après quelques secondes de silence, il le lâcha et parla d'une voix excité...


-"Allons-y."

_________________________________
Gotham Purple Night #1 11307_557168074416305_4115622259733977298_n

Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Bullock

Police
Police
Harvey Bullock

Date d'Inscription : 07/02/2013
Nombre de Messages : 146
Autres Comptes : Ra's Al Ghul & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Juste un flic qui fait son boulot.
Citations : Les choses ne sont jamais intégralement blanches ou noires. Parfois, tu dois vivre dans le gris.

Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 EmptySam 31 Mai - 17:12

La jeune femme partit aux toilettes se nettoyer un peu puis revint sur la piste. Puis nous nous sommes mis à danser. Toujours sur la musique du ''Coco Bongo Club''. Sacré film. Malgré son état, elle se débrouillait pas trop mal. J'étais pas non plus un trop mauvais danseur. Son visage, toutefois, me rappelait quelqu'un mais je n'arrivais pas à me souvenir de qui il s'agissait. Bizarre. On dansait et on oubliait un peu ce qui se passait autour de nous. C'était sympa, on décompressait un peu, une pause dans le boulot, tout ça...

Mais après seulement quelques minutes de pas de danse effrénés, un vieux type, apparemment sous les ordres de la Lady, vint nous accoster et me proposer un concours de... Torture ? Avec l'autre timbré ? Il était sérieux le grand-père ? Et ma cavalière du moment en rajouta une couche. Le Fool, maître en torture. Bon, okay. Le truc, c'était que j'avais pas spécialement envie de me taper un concours de torture avec un cinglé notoire. Le problème, c'est que apparemment, je n'avais pas le choix.

Après avoir remercier ma partenaire de danse pour son conseil, ou plutôt son avertissement, je quittais la jeune Falcone, hein quoi Falcone ? Ce vieux débris a combien de gosses, enfin ? Bon, je me tais. Après l'avoir saluée, je me mis à suivre le vieux type. Il se dirigea vers le fou masqué et lui sortit le même laïus auquel j'avais eu droit. Ils se firent même un câlin. Adorable, vraiment.

Le papy partit  vers une porte on ne peut plus dérobée ou tout du moins très discrète, le Fool sur ses talons. Là, devant la porte par laquelle venait de disparaître le Fool et le vieux, je dois dire que j'hésitais. J'hésitais parce que je ne savais pas ce qui se passerait exactement derrière. J'hésitais parce que je n'étais pas sûr de revenir et que j'avais pourtant encore quelques trucs à régler sur cette bonne vieille Terre.

Mais j'étais Deadshot. Et c'est pour ça que je franchis également la porte. Après avoir vérifié la présence de mes flingues et de leurs chargeurs, cependant. Il me restait deux chargeurs pour le Glock, plus celui du flingue, l'USP et mes deux flingues planqués dans mes manches.

Si ils voulaient me liquider, ça ne serait pas sans déluge de plombs, loin de là. N'étais-je pas le meilleur tireur du monde ? Avant Deathstroke, Constantine Drakon, et tant d'autres. C'était moi, le maître du tir, et je ferais en sorte que la situation reste comme elle l'est. Au moins pour l'instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Gotham Purple Night #1 Empty
MessageSujet: Re: Gotham Purple Night #1   Gotham Purple Night #1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Gotham Purple Night #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
- Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» DESMOND » I got the need for speedin' on a hot night, pushing 150 just to get a rise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Centre commercial Killinger-