RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.



Le Deal du moment : -36%
Bose QuietComfort 20 – Écouteurs ...
Voir le deal
159 €

Partagez
 

 In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 11:31

Il était aux alentours de 7 h PM et c'était une soirée comme une autre. Les gens avaient quitté pour la plupart leur boulot, et s'apprêtaient à rentrer chez eux, ou bien flânaient en ville pour prendre un verre entre collègue, rejoignaient leurs moitiés pour aller dîner ou faisaient quelques emplettes dans les grandes surfaces pour remplir le frigo. Tel était le cas d'un jeune étudiant qui poussait son caddie au hasard des allées dans un petit supermarché de l'immense Killinger's Department Store.
Un jeune homme vêtu d'un jean et d'une veste de costume bon marché, qui finissant ses cours était venu faire ses courses. Le week-end avait été un peu fou, et il lui fallait faire le plein de victuailles, une formalité plutôt gênante car un jeune homme a mieux à faire de ses soirées que de les passer à dépenser son argent dans les sociétés de grande distribution, surtout lorsque le dit jeune homme a une autre vie nocturne qu'il met à profit pour traquer et combattre le crime. Mais hélas, manger est un besoin naturel et nécessaire et tout le monde n'a pas la chance d'avoir des majordomes pour s'occuper de ce genre de petites formalités.

Jean-Paul poussait donc son caddie, son casque audio posé sur ses oreilles et circulait dans les rayons au gré de la musique. Conserves, pâtes, la base pour avaler quelque chose de nutritif en toute vitesse, lorsqu'il était prit par le temps. Pour les soirées où il aurait un peu plus de temps, quelques produits frais : légumes, viandes, un peu de fromage.

Alors qu'il était en train d'étudier minutieusement une offre promotionnelle sur des packs de jus d'orange posés en tête de gondole, une main se posa sur son épaule. Instinctivement il sursauta, malgré ses réflexes et son intuition hors-normes, coupé du monde dans sa musique il avait été tiré de ses rêveries par ce contact.
Il se retourna en sursaut et contempla la personne qui venait de l'interpeller, une jeune femme en tenue de charcutière et qui lui offrait un grand sourire.

" John !" lui dit-elle de manière chaleureuse.
"- Claire ! ah ben tiens ... tu travailles ici ?
- Et oui, il faut bien payer le loyer et les études.
- Ouais, tu m'étonnes, mais je ne m'attendais tout de même pas à te voir ici.
- Bah, j'ai postulé, ils m'ont prit, c'est proche de chez moi, ça paie ce qu'il faut et ça me laisse du temps."

Les deux jeunes gens étaient des amis de faculté, étudiants en thèses tous les deux. Ils se croisaient de temps en temps, s'entendaient plutôt bien mais n'étaient pas de véritables amis, ils n'appartenaient pas aux mêmes cercles, mais il n'empêchait que lrosqu'ils se croisaient comme ce soir, ils ne se snobbaient pas.
Ils restèrent donc quelques minutes à discuter de tout et de rien, de l'avancement de leurs recherches jusqu'à ce que Claire mette un terme à l'entrevue pour cause de service à assurer. Ils se quittèrent sur une promesse d'aller boire un café un de ces quatre à la cafet de la fac et John retourna à ses offres promotionnelles.

Mais soudain, une troupe d'hommes en arme pénétra dans le magasin et intima à tout le monde de se coucher au sol et de rester bien sage.
John jeta un coup d'oeil en arrière et regarda ou en était Claire. La pauvre jeune femme semblait paniquée et vouloir obtempérer. Il s'avança jusqu'à elle en catimini et l'aborda, sur un ton feignant la peur :
"- dis, faut qu'on dégage de là. Tu connais pas une issue de secours ?" demanda-t-il.
La jeune femme apeurée tenta de l'en dissuada, mais le jeune homme mis toute sa persuasion en action pour tenter de la faire bouger et à force d'obstination parvint à la faire bouger, discrètement avec lui vers les coursives par lesquels les employés circulaient.

Une fois en sécurité, du moins provisoirement, ils se mirent debout et commencèrent à courir vers une issue quelconque.

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 13:20

HJ : Permettez ? Je m'incruste.

L'attaque de l'Université de Gotham avait été un échec cuisant. Le dénommé Baseball s'était interposé entre le summum des flammes et moi. Cela aurait put être un beau feu de joie sur le lieu jadis, où je fis mes études, avant d'être recalé et renvoyé. Soit-dit en passant, je peux remercier ces imbéciles, sans eux, je n'aurais pas connu les joies d'être un technicien d'effets spéciaux, et mieux encore, ma rencontre avec les flammes infernales. Tout devait brûler, mais pour avoir suffisament de liquide, il fallait de l'argent, beaucoup d'argent pour avoir assez de kérosène, de nitroglycérine et d'autres ingrédients nécessaires à améliorer mes effets. Gotham était en quelque sorte un film que je me repassais souvent dans la tête, une ville magnifique, énorme, tentaculaire, le summum de la construction. Née de la psyché de nombreux artistes comme les Frères Porter, tout ça c'était grandiose, et quoi de plus magnifique que d'offrir à cette ville une fin monstrueusement magnifique ? Digne des plus grands films du cinéma. Le feu, c'était cet être qui survivait à jamais, qu'importe ce qui se passait, le feu était le maitre de tout, il détruisait et il ne restait que cendres.

Ce soir, on avait demandé à Firefly de prendre la tête d'un petit groupe. Enfin, un vieux partenaire qui était mon fournisseur à mes débuts, veut renouveler son contrat d'échanges, si je voulais encore des ingrédients pour mes recherches en pyrotechnie. Ce soir, je devais accompagner des gugusses habillés avec des masques du dimanche pour rançonner quelques badauds. Rien de bien transcendant, et surement pas une chose difficile. Et puis, ça me permettrtait de brûler un peu tout ça.
Alors que les hommes de main de l'employeur commençaient a rançonner et a dire à tout le monde de se tenir à l'écart, j'inspecte les lieux, je regarde s'il y'a la moindre trace d'humidité. L'air était sec. J'astique un peu mon lance-flammes et je fais cracher quelques flammes en l'air, histoire de faire peur. Sous mon costume, je souris, c'était beau d'être un dieu, d'être le dieu du Feu. J'aurais aimé être le Cro-Magnon qui découvrit ce sublime élément. J'observe mes complices, et je positionne mon arme vers une jeune femme, avant de la crâmer sous les yeux des otages.

"Tu m'allumes, poupée ?"

J'éclate d'un rire cynique. Le Firefly était bien de retour à Gotham City, et ça allait brûler sévère. Je ricane, peut-être que j'aurais la chance de brûler les ailes de cuir d'une chauve-souris ?
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 14:09

HJ : pas de soucis, mais ne nous tombons pas dessus directement. je savate quelques uns de tes hommes pour le moment, continue à faire le méchant !

https://www.youtube.com/watch?v=ZdUuPo6PkdU

Courant le long de la coursive, les deux jeunes avant entendaient les cris d'horreur des otages retentir dans tout le magasin. Instinctivement, Claire s'arrêta et se retourna pour regarder derrière elle. c'était une jeune femme profondément empathique, elle n'avait aucune capacité de combat et ne serait d'aucune aide sur le front, au contraire elle serait probablement une cible de choix, mais elle ne pouvait retenir cet élan de compassion qui lui donnait envie d'aller se jeter dans la gueule du loup alors que d'innocents personnages souffraient.
John lui mit une main dissuasive sur l'épaule pour l'empêcher de faire une bêtise et le regard dur mais compréhensif qu'il lui lança en disait long : lui aussi n'aimait pas ce qui se jouait là-bas, mais ils n'avaient pas le choix.



Les deux jeunes gens reprirent donc leur course vers une sortie, récupérant les ascenseurs au bout du couloir, ils montèrent au troisième étage où se trouvaient les bureaux administratifs, sortirent de l'appareil, après que Jean-Paul se soit assuré qu'il n'y ait personne dans l'angle et foncèrent vers l'issue de secours, qui donnait sur un dédale de couloirs dédiés aux allées et venues des employés du centre commercial.
Sentant la liberté à portée de jambes, ils foncèrent, accélérant encore et toujours, le coeur battant la chamade, pour Claire par là promesse de liberté et pour John, par la colère.
Mais, alors que les portes de la sortie se dessinaient à l'horizon, un homme en tenue militaire jaillit d'un détour, une arme d'assaut pendant en bandoulière dans son dos.
Les deux jeunes gens furent stoppés nets, les yeux de Claire s'écarquillèrent de stupeur et de terreur : ils allaient mourir.

" Tututu, je croyais qu'on vous avait ordonné de rester bien sage et de ne pas tenter quelque chose de stupide."


Tout en parlant d'un ton supérieur et faussement résigné à leur administrer une petite correction tout en satisfaisant son goût pour le carnage, le soldat tenta de se saisir de son arme, mais le couloir étant exigu il eut du mal à la faire passer devant lui. John mit cette latence à profit pour lui sauter dessus. De manière instinctive le soldat, surpris par le toupet de ce jeune homme qui voulait jouer aux gros bras, mit son arme enfin en main entre eux deux pour maintenir une barrière physique.
Seulement, John la saisit et prit facilement le dessus en lui arrachant des mains et en lui portant un coup de crosse au moment où son propriétaire la lâchait. Ejectant le chargeur et lançant l'arme au loin, le tout très rapidement John frappa de sa paume son adversaire au menton pour le déséquilibrer et l'empêcher de se mettre en garde, lui décocha un coup de poing, le plaque contre le mur et lui fracassa la tête avec son front.
La pauvre Claire ne comprenait pas vraiment ce qui était en train de se passer, mais cela lui convenait parfaitement.

John lui tendit la main, pour la relever, tombée à genoux qu'elle était, et lui intima de le suivre. Le long du trajet restant, il sortit son téléphone et appela un interlocuteur mystère.

"Père, je vais avoir besoin d'une livraison."



Les portes donnant sur le centre commercial côté public s'ouvrirent et Paul resta quelques secondes à analyser la situation.
Il y avait un garde en arme qui regardait par dessus la ballustrade.

" A mon signal, tu cours à toute allure et tu te mets en sécurité." lui lança-t-il d'un ton autoritaire.

Alors que le mercenaire se retournait par hasard et surprenait les deux jeunes fuyards, John ramassa une canette qui traînait par terre et la lança avec force en direction de la tête du garde.

" Maintenant, cours !"

Claire détalla à toute allure et en un instant, John avait bondit sur son ennemi, pour le neutraliser, le désarmer et lui briser les bras, le laissant inconscient sur le sol.

Quelques minutes après, une moto arrivait dans le centre commercial et son pilote lança un sac de sport en direction du jeune homme qui s'en saisit et disparut par là où il était venu.

"Tu penseras à pirater le système de surveillance du centre et à effacer les bandes vidéos".
avait il lancé au motard, acquiesçant, avant que celui-ci ne reparte aussi promptement qu'il était venu.

En bas, dans le supermarché, Firefly et ses hommes continuaient à se livrer à leur petites barbaries sans savoir que la colère de Dieu s'apprêtait à leur tomber dessus.

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 15:15

"Tout doit brûler ! Vous ne comprenez pas ?!"

Les hommes de main venaient de terminer le nettoyage des caisses du centre commercial. Le Directeur avait été amené devant Firefly avant de subir les coups des hommes de main. On le forcait a avaler son argent, ses papiers verts de 1 dollar, il subissait les effets néfastes de l'argent. Le pauvre homme pleurait, il devait surement s'en vouloir d'avoir tant cru au capitalisme. Le pauvre commençait a s'étouffer, et d'un coup, il s'écroula. Firefly incinéra le cadavre et souffla un feu dans une boutique de jouets. Les peluches, les jouets en plastiques, tout commençait a brûler, sous les yeux des enfants, rougeoyants et empreints aux larmes.

"Brûlez votre enfance, embrassez la terrible doctrine du feu. Tout doit brûler pour renaitre de ses cendres."

Les enfants pleuraient, pleuraient. Ces cris étaient si bons, si doux. Le résultat du feu. J'en éprouvais un certain succès, une certaine jouissance. Des rêves d'enfance venaient de se consumer, insufflant à tous ces gamins une expérience traumatique suffisante, ça en plus de voir quelqu'un se faire crâmer vif. C'était magnifique, et tellement créateur. De futures recrues pour Arkham dans quelques années, la nouvelle garde sera magique.

"Allez les gars, chargez moi tout ça .. Je m'occupe de mettre le feu, l'ambiance devient glaciale par ici."

Firefly se saisit alors de son lance-flammes et visa les plantes décoratives du centre commercial. Ce serait un bon facteur pour brûler tout ça. N°2, un des autres membres du braquage appelait ses troupes sur les talkie-walkies. Il intimait aux hommes de se ramener vers la place centrale du Centre Commercial en vue de préparer l'évasion. Firefly, quandt à lui, alluma son jetpack et s'éleva vers les autres étages, vides. Il fallait lancer la destruction enflammée du centre.

Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 16:55

Caché au creux d'une petite alcôve, John déboutonna sa chemise, ôta ses chaussures et dégrafa son pantalon pour enfiler son costume. Il passa la tunique, enfila le pantalon, fixa le plastron, arnacha son baudrier qui portait ses épées, son poing se referma pour donner de la prise aux gants et son regard criant la colère disparût lors qu'il fit tomber le masque sur son visage.
Azrael était prêt et s'élança punir les blasphémateurs.

Habité qu'il était par la colère de l'Ange Vengeur, il n'en était pas moins conscient que des vies innocentes étaient en jeu et qu'il ne connaissait pas encore l'identité de l'âme damnée qui perpétrait ce massacre.
Le justicier arracha une grille de ventilation et s'y engouffra, la première étape était une analyse précise de la situation, nul besoin de se lancer à l'aveuglette, s'il ne connaissait pas son ennemi il en allait de même dans la réciproque : Azrael était inconnu au bataillon et le criminel ne savait pas qu'un vengeur allait se mettre en travers de sa route.

Rampant pendant un certain moment dans ce conduit fort étroit, il fini par arriver devant une autre grille qui donnait sur le premier étage du magasin. Quelques hommes montaient la garde aléatoirement, les otages avaient tous été évacués à l'espace de vente alimentaire.
Silencieusement, il arracha la grille du mur, sa force supérieure lui garantissant aisance et discrétion, et se laissa glisser au sol, juste derrière une sentinelle qui venait de passer.
Posant ses mains fermes autour de son coup, et étouffant sa bouche pour l'empêcher de crier, il le plongea dans l'inconscience. Une technique de base des opérations d'infiltration qu'il s'était résigné à appliquer alors même que son corps lui criait de broyer ses ennemis.
Tel un prédateur nocturne, il s'élança tour à tour sur les gardes restant, les laissant pour mort dans le plus pur silence qu'il fut possible. Le dernier homme de main n'eut en revanche pas droit à tant d'égards. Après l'avoir rendu à sa merci, il devait le questionner.
"Qui est derrière tout cela ? Parle et tu mourras pardonné" lui intima-t-il à demi-voix mais néanmoins de manière extrêmement autoritaire.
Le pauvre criminel cracha le morceau, il avait déjà eu maille à partir avec quelques justiciers de la ville, mais aucun ne lui avait fait sentir comme celui qui le tenait à bout de bras, l'extrême faiblesse du fil qui le rattachait à la vie.
Une fois les aveux fait, l'Ange Vengeur le bâillonna, le ligota et le jeta au sol, tout saucissonné qu'il était
Le soldat lui lançait un regard mêlant peur, supplication et haine incommensurable. Le justicier dégaina son épée qui s'embrasa de flammèches bleutées, posa la pointe de sa lame sur le torse du criminel et d'un coup sec, l'y enfonça.
Le malheureux, responsable de son sort, n'en mourrait pas. Mais il allait vivre avec ses propres démons intérieurs jusqu'à ce que son âme soit lavée de ses péchés, si Dieu décidait de lui pardonner. Lui, ne faisait que le préparer afin qu'il confronte son créateur.

Une fois son forfait accomplit, le bras armé de Dieu descendit jusqu'aux otages, toujours silencieusement. Il savait que son adversaire n'était autre que le tristement célèbre Firefly. C'était la première fois qu'il affrontait un ennemi de ce calibre là, la première fois où un criminel pouvait ôter la vie de dizaines de personnes d'un seul mouvement.
Sous le masque, le visage de John se fit plus sévère. C'était l'heure de prouver enfin ce qu'il avait en réserve, l'heure d'honorer le costume qu'il portait et la premier véritable étape dans le rachat des fautes de son père.
Avec la discrétion absolue dont il pouvait faire montre, il commença à neutraliser chacune des sentinelles qui patrouillaient de manière isolée. Moins de gêneurs potentiels, épurer l'arène.
La phase deux, serait d'amener Firefly à s'éloigner pour pouvoir l'affronter dans un combat sanguinaire.
En chemin, il croisa le corps calciné d'un être humain, non identifiable. Le justicier posa deux doigts sur le front du cadavre et pria pour son salut. Le pyromane était vraiment un criminel odieux et il allait devoir répondre de ses actes.

Une fois le champ libre, bien qu'il resta à Lynns quelques hommes de mains, il attrapa une conserve et la jeta pour attirer l'attention des malfaiteurs.
Le véritable combat allait enfin pouvoir commencer.

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 24 Mar - 17:51

"Qui est derrière tout cela ? Parle et tu mourras pardonné."

L'homme de main déballa tout. Qui en était le commanditaire et le responsable de tout ce merdier. Le Grand Requin Blanc avait envoyé Firefly aux affaires, rançonner les supérettes, préparer le terrain pour les cinglés d'Arkham, récupérer l'oseille, tout cela était un coup du grand requin, alias Warren White. Toujours confiné à Arkham cela dit en passant. Alors que les derniers hommes de main ne revenaient toujours pas, Firefly commençât a suspecter quelque chose de louche. Il avait déja combattu le Batman, cette chauve-souris aux ailes de cuir. Beaucoup trop de défaites, et il fallait bien qu'un jour, cette chauve-souris soit vaincue. Firefly pourrait avoir une belle réputation suite à cela, le genre de réputation que tous les criminels rêveraient d'avoir. Alors que les hommes de main de Shark terminaient le chargement, les sentinelles avaient disparu. Tant pis pour eux, s'ils venaient a cramer, ce n'est pas ça qui l'ennuierait. Le peu d'hommes restant venait de terminer le boulot.

"Tirez-vous ! Je vous retrouverais à la planque, j'ai quelque chose a finir ..."

Et c'est ainsi que la camionnette s'en alla, laissant seul Firefly et le bâtiment qui prenait tranquillement le feu. Doucement, mais surement. Firefly s'avançât sur le sol marbré qui s'étendait devant lui. La fontaine avait été arrêté, et le feu brûlait l'espace décoration du magasin. Les boutiques se consumaient, c'était l'aube d'une nouvelle ère, celle de la lutte du feu. Ses bottes résonnaient, le feu bruissait, c'était merveilleusement apaisant et si calme pourtant.

"Ce feu de joie ! Brûle, brûle tout, détruit ! Avale ! Il faut que tu t'étendes HA HA HA !"

Et un nouveau coup de lance-flammes. Il savait pertinement qu'il y'avait un autre protagoniste dans la place. A Gotham, rien ne passe inaperçût et le manque à l'appel de ses hommes lui mettait la puce à l'oreille. Le Batman, surement lui ou son jeune débile prodige. Ils étaient surement en train de le fixer. Et tout à coup, Firefly leva son arme vers le ciel.

"Allez Batman ! Montre-toi, râclure. Je suis de retour uniquement pour toi ! Viens m'offrir ta chaleur et laisse-moi t'incinérer !"
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyVen 29 Mar - 21:36

" Je ne suis pas Batman"

Firefly pu enfin entendre la voix de celui qui avait envoyé ses hommes et venait troubler la fête. Pour l'heure, elle semblait provenir de derrière.

" Ton Batman n'est rien d'autre qu'un flic sans badge."


Si le terroriste Lynns voulait se repérer au son des voix, la tâche ne lui serait pas aisée, car cette fois elle semblait provenir du côté gauche.

"Je suis pire."

A nouveau, la voix provenait de l'opposé, du côté droit. Azrael se déplaçait à grande vitesse et silencieusement. Il s'agissait de faire monter la pression, pour que le criminel commence à perdre patience et s'éloigne des otages.

"Je suis ce qui arrive lorsqu'on se détourne de la voie de Dieu."


Avec le même rebondissement, la voix revint à son endroit d'origine. Pour brouiller les pistes.

"Je suis ..."


La dernière parole avant un long moment de pause, provenant d'un tout autre endroit.

Soudain, un pan d'étagère, là où étaient stockée des conserves tomba juste derrière Firefly, mais le justicier surgit de l'endroit opposé, bondissant tel un guépard sur sa proie, l'épée levée qu'il abattit droit en direction du tuyau alimentant le lance-flamme de son ennemi, pour le sectionner.

"Azrael !"

---------
HJ : Le coup est en train de se porter, tu peux esquiver si tu veux Wink; n'hésite pas à me cramer la gueule si tu veux, mon costume est ignifugé donc n'aie crainte (par contre, ton personnage n'a aucun moyen de le savoir.)

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyLun 1 Avr - 11:47

Je passe tranquillement dans les rayons, mon lance-flammes à la main. C'était entre lui et moi, depuis le temps que je lui dois ça. De trop nombreuses fois, j'ai essuyé l'échec, trop longtemps, j'en ai pris plein la gueule, trop longtemps, j'ai été enfermé à Arkham, sans air, pour me propager. Il fallait maintenant que tout ça soit rouge de feu ! Que le Batman grille dans mes ailes.
Pas Batman, ce n'était pas Batman, pas Batman, pas Batman, pas Batman ... Encore un héros à la gomme, sur relents nauséabonds de religion, tout ça puait la connerie religieuse, et j'aimais absolument pas ça.
Firefly commence a perdre patience, dans son casque, il transpire non pas de chaleur, mais de peur. Si ce mec se disait plus méchant que Batman, il n'imaginait pas les os et autres fractures qui prendraient du temps a soigner, resaisit toi ! Tu es Firefly ! Garfield est mort sous la carapace, tu n'es PAS un trouillard, tu es un élément libre et destructeur.
Non ... Les paroles de cet être dont j'ignorais tout instillaient la terreur dans mon âme. Et s'il y'avait vraiment un Dieu monstrueux, destructeur et sanguinaire ? Et s'il me prenait pour cible maintenant ? Non non ! Cela ne pouvait pas exister, pas dans l'esprit athée de Firefly. Tu es Firefly, tu es Firefly, sans peur et sans reproches.

"QUI ES-TU ?"

Et la réponse ne tarda pas. Le Monologue s'interrompit et une espèce de guerrier angélique sortit de derrière Firefly. Qu'est-ce que c'était que ça ? Comment pouvait-il être aussi rapide ? Il tenta malencontreusement de s'en aller, et tomba à la renverse. Sur le sol, le tuyau de son lance-flammes avait échapper à une guillotine sévère. Sauvé ! Mais de peu, il était maintenant au-dessus de Firefly. Prenant son courage à deux mains, il balançât la sauce sur le dénommé Azrael. Il aspergeait de feu l'être qui sortit sorti des cieux, et continuait, jusqu'à ce que Garfield puisse danser sur un petit tas de cendres.
Pas Arkham, Pas Arkham, se martelait-il en tête. Il ne devait pas y retourner, il ne voulait pas revoir le docteur Dax, Arkham, ou les autres bourreaux qui s'amusaient a lui balancer des électrochocs. Firefly n'aimait pas Arkham, il détestait cet endroit plus que tout.
Pendant qu'il aspergeait l'être de Dieu, Firefly commençait a pleurer dans son casque, et a rire, frôlant l'hystérie maladive.

"BRÛLE DANS LES FLAMMES DE LA PASSION, MON FILS ! ET PRIE POUR QUE L'ENFER T'ACCEPTE !"

Dit-il en éclatant d'un petit rire. Non seulement, Firefly avait eu une belle trouille, mais il avait trouvé quelqu'un de complètement fou, en guise de justicier, c'était un cinglé, qui terrorisait mentalement les criminels. Firefly ne se laisserait pas faire, et il commençait a glisser sur le sol, pour lui échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyMer 3 Avr - 13:05

Firefly esquiva de justesse le coup d'Azrael, pour sauver son précieux équipement. La puissance du coup lui aurait peut être même coûté le bras.
Ratant donc sa cible, la lame termina sa course dans le vide en décrivant un arc de cercle, avant que le Justicier ne rétablisse sa trajectoire, tout naturellement en attendant la fin du mouvement initial, en l'impulsant vers l'extérieur comme si ce second coup n'était que la continuité du second. Bien évidemment, si le premier avait raté, il n'escomptait pas que le second réussisse, il s'agissait plus d'un coup de parade, pour dissuader l'ennemi de profiter de l'ouverture pour contre-attaquer prestement. La lame revenant au devant interdisait ce genre de prise de risque.
En revanche, pour conserver l'avantage de l'assaut, au moment où le bras d'arme tendait vers son déploiement maximal (avant qu'il ne soit tendu entièrement), le croisé blanc porta un coup de pied frontal, qui fit mouche, pour dégager le terrain et envoyer valser son adversaire, afin d'ajouter à l'impact psychologique, le temps de reprendre une position sûre.

Firefly, lui, était tout simplement paniqué. Etait ce là sa nature profonde que de perdre ses moyens dès qu'il rencontre un obstacle, ou était-ce dû à Azrael spécifiquement ? L'heure n'était pas à ce genre de réflexion, mais à l'action, tout simplement.
Car bien même, il commençait à agir imprudemment sous l'effet de la panique, il n'en était pas moins dangereux, bien au contraire. Ne sachant plus vraiment ce qu'il faisait, les otages toujours présents risquaient de devenir des dommages collatéraux en un rien de temps.

L'incendiaire tendit ses bras et déversa son feu sur le justicier, qui dans un mouvement réflexe croisa ses deux lames devant lui, comme pour se protéger. John savait que le costume d'Azrael était entièrement ignifugé, en tant que symbole flamboyant de la colère divine, mais même s'il avait eu deux ou trois l'occasion d'en tester la solidité, il n'était réellement un justicier que depuis quelques mois et n'avait jamais été confronté à une telle situation où c'était lui même qui allait rechercher l'affrontement et le feu.
Sur ce réflexe de débutant, il se rappela néanmoins de la chose et accueillit la seconde salve de feu avec plus de sérénité.

Azrael décroisa ses lames et laissa retomber ses bras et marcha sur le feu.
Si Firefly avait créé un véritable torrent de flammes, une silhouette commençait à s'en détacher, une figure qui marchait droit, de manière résolue, comme si le feu ne lui faisait absolument rien, ou comme si, tel un phénix, il s'en nourrissait.
Azrael reparut alors, tel l'Ange de Feu qu'il était la tête légèrement penché en signe de détermination et ne pipa mot.

Le voir sortir intact de ce tourbillon rougeoyant continuerait à terrifier le pyromane.

D'un coup, Azrael donna l'assaut. Avec tout ce qu'il pouvait donner, il s'élança, lames devant, frappa au niveau de l'épaule -blindée- de Firefly pendant que d'un autre moulinet, il s'apprêtait à lui fendre le crâne.
Il aurait pu lui planter la Sword of Sin et le laisser en proie à ses démons, mais avant, il devait détruire entièrement la carapace de la libellule pour le mettre à nu devant la toute puissance de l'Azrael, en ensuite lui montrer la conclusion inévitable de quiconque sort du chemin de Dieu.

" Je suis ce qui arrive lorsqu'on se détourne du Bien, je suis le Mal qui se retourne contre les malfaiteurs, le feu qui combat le feu. Je suis l'exécuteur de la volonté divine, je suis ton bourreau."

Et sur ces mots prononcés froidement, il martela Firefly de coups rapides et dirigés vers les points d'arrimage de son armure pour le sortir de sa coquille.


------
Tu me diras jusqu'où je peux aller dans les coups portés. N"hésite pas à faire toucher certains de tes coups, du moment qu'ils ne sont pas too-much. Je suis plus fort, plus rapide que toi, mais beaucoup moins expérimenté que Batman vis à vis de tes ressources perfides Wink

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptySam 6 Avr - 14:12

HJ : Je t'autorise a me faire très mal. Renvoie moi droit dans les flammes de la folie à Arkham. Il faut bien être marqué au fer rouge par un ange exterminateur.

---------------

Cette fois, je pensais que tout irait bien, que c'était un coup qui marcherait, personne ne peut résister au feu, personne ne peut en ressortir vivant. A l'intérieur du casque, je me met a rire et a pleurer. Les médicaments que j'avale en masse se sont déjà dissipés : Merde. Mon adrénaline surchauffe et je suis même paré a péter les plombs à tout bout de champs. C'était vraiment, mais vraiment pas le moment. Firefly continuait d'arroser mais c'est alors que les torrents de flammes s'écartèrent ...

Impossible

Pensait Garfield. Firefly venait de disparaitre de son inconscient, il ne restait quele pauvre Garfield, celui qui était le peureux, le raté, cet ... Monstruosité venait de couper son torrent de chaleur, l'essence même de Firefly ... Il avait coupé le vol de la Luciole de Feu. C'était impensable, que portait-il ? Une combinaison ignifugée ? C'est de la triche.
C'est alors que Garfield poussa un long cri, un cri presque inhumain. La terreur de voir la colère divine s'abattre sur lui ? Un sentiment de peur d'une quelconque rédemption proche ? Peut-être ...
Je me débat, j'essaie de l'empêcher de me frapper, j'essaie de déterminer les coups qu'il va surement et assurément me porter. Il martèle si fort mon armure que je me recroqueville sur moi-même. A l'intérieur, je me met a pleurer fort, les larmes coulent dans mon casque. Pourquoi Firefly m'avait-il quitté si tôt ? Nous venions a peine de nous remettre en semble.
Les coups du Démon de Dieu me détruisent l'armure, mon casque s'est ouvert en deux, révélant ma chevelure blanche et mon visage de jeune garçon brisé par la vie. Les larmes sur les joues, j'ouvre la gorge et j'articule un maigre...

"Pitié .."

Dis-je en ne regardant pas le monstre en face de moi. Il avait brisé mon arme, il avait détruit ce que j'étais, il essayait de me détruire jusqu'au bout. Gotham était ma ville, mais c'est à ce moment précis, que je compris qu'elle ne serait jamais en ma possession.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 7 Avr - 21:17

"Il ne s'agit pas de pitié..."
Firefly était vaincu.
Avant même d'avoir réellement engagé le combat, il était à terre suppliant pour de la pitié. Intérieurement, sous le masque, John fût soulagé. Même s'il n'était pas aussi vicieux qu'un Joker ou autre Scarecrow, Firefly n'en demeurait pas moins une des plus tristes figures de la ville, un meurtrier multirécidiviste et sadique qui brûlait vif des innocents, pour le simple plaisir de les voir brûler.
Mais maintenant que les otages ne courraient plus de réel danger, la sanction pouvait tombait.

"Il ne s'agit pas non plus de justice..."

Le croisé s'avança d'un pas lourd vers un Garfield Lynns désemparé, l'agrippa par l'encolure, le souleva comme s'il n'était qu'une vulgaire marionnette et le lança sur le côté. Le criminel heurta une étagère qui s'affaissa sur ses james.
Azrael marcha sur lui, et se mit à lui décocher plusieurs coups de pieds.

" A vrai dire, il ne s'en est jamais agi."


Il parlait d'une voix grave et sévère, comme une espèce de juge, ou de bourreau qui explique gravement l'inéluctabilité de son sort au condamné.

" Il s'agit de ce qui arrive lorsqu'on fait le mal : souffrance et douleur. Je suis la conséquence de tes choix, le reflet de ton manque de pitié, la réponse inéluctable qui attend tout criminel."

D'un point de vue moral, John n'appréciait pas ce qu'il était en train de faire. N'en déplaise, au fond il demeurait humaniste et voulait aimer son prochain, un chrétien convaincu. En revanche, sentimentalement, piétiner un criminel ne lui faisait ni chaud, ni froid. En raison du System, Azrael n'éprouvait rien dans le combat, il n'était que pur instinct.
Cela avait ses avantages comme ses inconvénients, mais l'alliance de Valley et Azrael en faisait somme toute un vengeur mais humain.

Le masque de Firefly, dernier artifice qui cachait le véritable Lynns vola en éclat. L'Ange Exterminateur le mi à quatre pattes, et lui colla une lame contre le visage. Et l'embrasa.
Le visage de Garflied Lynns brûla, jusqu'à ce qu'Azrael n'éloigne son épée.

" A chaque fois que tu sortiras du droit chemin, tu t'attireras les foudres du Seigneur. A chaque fois que tu t'égareras, je te retrouverai. Je serai là, pour te châtier."


L'Ange de la Mort resta droit, dans toute sa majesté, regardant de haut le pauvre hère qui hurlait sa douleur.

" Je te laisse quelques secondes pour faire la paix avec Dieu."

Et d'un mouvement vif, Azrael dégaina la Sword of Sin et la planta dans le buste de Firefly, livrant son âme aux supplices de son pouvoir : se retrouver confronter à toutes les atrocités qu'il avait commises, et à la culpabilité qui va de pair.

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyMer 10 Avr - 18:21

L'expiation ?
Telle était la pensée de ce que l'Ange exterminateur semblait tenter d'inculquer à Firefly, et à son entité personnelle Garfield Lynns.
Firefly n'était plus qu'un masque brisé, une coquille vide, n'en restait pas moins que le pauvre et le triste sire "Garfield". Azrael lui brûla le visage, le cri que poussa Garfield fut celui d'une âme brisée, d'un cri qui sortit des profondeurs de la folie. Quelque chose de brisé, de détruit qui se matérialisait dans la tonalité et le timbre du cri. Il ressentait la douleur, la chaleur, l'épée semblait être ensorcelée.
C'est alors que, a terre, vaincu par la chaleur de l'épée et les coups portés par l'ange, Garfield fut poignardé par l'épée. C'est alors qu'il plongea dans une sorte de vision. Il se sentait seul, sans lumière, sans feu pour s'éclairer, et c'est alors qu'il les vit. Les victimes, ceux qu'il avait brûlé, dans sa colère, dans sa folie. Ceux qu'il avait tué, ceux à qui la vie avait été terminée par un petit tas de cendres infect sur le sol. Il les voyait, tous, défilés devant lui, le regard accusateur.
S'écroulant à genoux, Garfield implorait le pardon. Il entendait leurs cris, leurs accusations. Ils parlaient tous d'une même voix, leurs regards dirigés vers l'être qui s'auto-proclamait Firefly. Et c'est alors qu'il la vit ...

Amanda ... Sa compagne, enfin, celle qu'il avait tant aimé, et qu'il avait tué car elle s'était refusée à lui ... C'est à ce moment-là que Firefly/Garfield s'écroula en larmes. Elle était morte, et lui continuait de vivre, sans elle, sans sa muse, sans rien ... Juste avec la passion du feu, sans rien d'autre. Sans la flamme qui dévore les coeurs ... L'amour. Brûlé à jamais. C'était le moment où les péchés de l'Homme le rattrapaient ... Le Jugement dernier.

Dans un soupir, Garfield, entre deux sanglots, se mit a geindre, suppliant, pleurant, le coeur déchiré ...

"Achèvez-moi ... Je vous en prie ..."

Mais le pire des châtiments pour un Homme, c'est de brûler dans ses péchés, de le laisser vivre, hanté par toutes ses atrocités. La mort est parfois préférable dans de nombreux cas, et cette fois, pour une fois dans sa vie, Garfield la réclamait.

Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Az

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptyDim 14 Avr - 11:24

[ HJ : L'effet de la sword of sin n'est pas juste d'éprouver de la culpabilité, c'est plus une véritable torture psychologique qui rend dingue, genre tu revois tes victimes qui te harcèlent, un truc du genre]

Azrael se tenait droit devant Firefly, le dominant de sa stature angélique majestueuse.

"Le jugement de Dieu t'a été donné, ton sort lui appartient."


Toujours aussi impassible, il rengaina ses lames et lui lança un regard noir.

"Si tu survis, c'est qu'il te pardonne, tâche de mettre à profit la paix du Christ. Auquel cas, la prochaine fois que tu te fourvoieras ce sera la mort, froide et absolue."

Puis, le justicier tourna les talons, après avoir ligoté le malfaiteur, et s'en alla rejoindre les otages, pour les libérer et les absoudre de leur peur.
Les pauvres hères regardèrent avec un mélange de stupéfaction, d'effroi, de crainte et de gratitude l'homme en costume qui s'avançait vers eux.
Si le Dieu qu'il servait était impitoyable avec les criminels, il n'en restait pas moins un pasteur pour ses fidèles, les innocents, un père bienfaiteur que son représentant sur Terre devait incarner.
L'Ange Exterminateur posa une main puissante, mais en même temps douce, véritable contraste divin, sur l'épaule d'un enfant qui avait assisté à toutes ces scènes de massacre.

"Vous êtes saufs. Allez vous en, soignez vous, guérissez vos âmes de ces tourments sinistres. Le criminel sera livré devant la justice des hommes, n'ayez plus crainte, je veille sur vous."

Au fond de lui, John se trouva un peu ridicule de proférer un tel discours solennel. Sa relation à Dieu était personnelle et intime. Il ne se sentait pas comme un apôtre devant répandre la parole du Christ, mais comme un croyant, un chrétien qui avait une vision du monde lumineuse, et un homme qui voulait se lever contre l'injustice. Seulement, il était aussi débutant, et se laissant emporter par la fougue de la victoire et de la puissance, il s'était laissé aller à quelques effets théâtraux un peu too-much. Mais au final, peu importait, il avait gagné et stoppé son premier grand criminel.

[réponds si tu veux FF, moi j'ai fini. Merci pour le RP, c'était fort sympa.]

_________________________________
In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Scaled.php?server=84&filename=signazraelcopie

Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] EmptySam 20 Avr - 10:15

[HJ / C'est comme ça que je l'ais mentionné Smile non ?]

D'un coup d'air, la flamme de la bougie s'éteignit.
Mes péchés m'ont rattrapé, toutes mes victimes, mes actes, tout se bousculaitr affreusement dans ma tête. Tout était pourtant si calme dans l'esprit de Firefly, mais Garfield était une vraie entité, un vrai raté qui ne savait pas où était sa place dans ce monde. C'est donc pour ça que le Firefly avait pris sa place. Maintenant, grâce à l'épée de l'Azrael, Lynns était redevenu un homme normal. Sans grande prétention, comme s'il avait été libéré de Firefly. Mais au fond de lui-même, il savait très bien qu'il rechutera, qu'il retomberait dans la beauté des flammes infernales. A genoux, ses yeux pleurant et sa culpabilité enfin éveillée, il savait que c'était maintenant le moment de reprendre une vie normale. Serait-ce vraiment la fin du Criminel Firefly ? Aucune idée.

Le GCPD arriva sur les lieux et coffra les membres du gang, ils trouvèrent Firefly à genoux, ne comprenant pas très bien ce qui a put se passer. Les yeux grands ouverts, Garfield lançait des regards effrayés, en balbutiant des choses incohérentes à propos d'un "ange ténébreux" et d'une "rédemption".
Le GCPD savait très bien que Lynns n'avait jamais été sain d'esprit, et c'est d'ailleurs sur ce même motif qu'il fut enfermé dans le fourgon, en l'attente d'un nouveau jugement et d'un nouvel envoi dans l'asile d'Arkham.
Retour case cinglés. Pas de chance, mais l'avantage, c'est que Gotham était débarassé d'un pyromane notoire. Garfield n'avait plus rien dit durant tout le trajet, ses yeux grands ouverts, comme toujours, il savait très bien que sa rencontre avec l'exterminateur avait été bénéfique, et que, telle la luciole, il reviendrait toujours se nourrir auprès d'une lumière. Garfield se sentait renaitre, comme s'il avait pris de l'importance.

Un léger sourire sur le visage lorsqu'on le ramena dans sa cellule. Il attendrait le moment, mais cette fois, il se préparerait a prendre sa revanche, et il remercierait cet "Azrael", en le renvoyant dans les Flammes des Enfers d'où il s'était extirpé.
Gotham est un Enfer ... Sans flammes ... Pas encore.



[HJ / Merci d'avoir joué avec moi, je viens d'étoffer et de trouver une nouvelle raison à Firefly de continuer a répandre la terreur à Gotham. Un grand merci à toi Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty
MessageSujet: Re: In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]   In the corner of your eye [Libre à un seul criminel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

In the corner of your eye [Libre à un seul criminel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
- Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Centre commercial Killinger-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser