RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.



Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 Mes amis les bêtes (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Snake

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2810
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) EmptyMer 19 Sep - 14:21

S'il y avait une chose que Waylon appréciait en ce bas monde, c'était les animaux. Les seuls être vivants qui n'étaient pas insignifiants à ses yeux, qui n'étaient pas cruels avec les personnes différentes. Évidemment, lorsqu'il avait vécu seul dans les marais de Floride durant des mois, il avait été obligé de tuer des animaux, de chasser. Mais c'était l'ordre naturel des choses, la dure loi de la jungle : le plus fort mange le plus faible. Il ne l'avait pas fait par cruauté, il ne l'avait pas fait pour la valeur d'une fourrure ou d'une peau écailleuse, ce n'était pas un braconnier. Il l'avait fait uniquement pour survivre, et il était persuadé que c'était de cette façon que l'Homme devait faire. La chasse, la pêche, la loi du plus fort, voilà quel était le véritable ordre naturel selon lui. Il fallait revenir à l'époque du Neandertal. Au lieu de cela, au fil des années, l'homme s'était affaibli physiquement, au profit de sa supposée intelligence très surestimée. Après tout, malgré cette intelligence, l'homme n'avait pas été capable de voir qu'il courait à sa perte. Les dinosaures avaient dominé la Terre durant 165 millions d'années avant de disparaître. Et l'homme ? Cela ne faisait qu'environ 2 millions d'année, et l'on parlait déjà de sa fin proche. Et l'Homme n'avait jamais été assez intelligent pour accepter ses semblables, si ceux-ci étaient quelque peu différents. Que ça soit avec le racisme, ou l'intolérance d'une façon plus générale. La société ne l'avait jamais accepté, lui, et ce pour une simple maladie de peau. Les animaux étaient plus simples. Ils ne se souciaient pas des apparences. C'était pour cette raison qu'il les appréciait plus que l'être humain.

Nouveau à Gotham City depuis une semaine environ, Waylon se devait de visiter cette ville qui serait, dans un futur proche, son empire du crime. Et il décida de commencer la visite par le parc zoologique. Il n'était jamais allé dans un zoo de toute sa vie, il n'en avait jamais eu l'occasion. Celui de Gotham avait l'avantage d'être gratuit, au frais de la ville. Un endroit où il pourrait voir autre chose que ces cloportes humains le changerait un peu. C'était un bel après-midi ensoleillé, il faisait chaud, et Waylon transpirait beaucoup sous son long manteau fermé et son chapeau profondément enfoncé dans son crâne. Un déguisement nécessaire pour cacher sa maladie qui attirait les regards. D'autant plus qu'avec sa taille immense, il lui était difficile de se faire discret. Mais heureusement, comme nous étions Mardi et qu'il était aux alentours de 15 heures, beaucoup de gens travaillaient et par conséquent, peu de personnes se baladaient au zoo.
Il commença sa visite par l'allée des oiseaux, enfermés dans des cages. Ils étaient bruyants et très actifs. Beaucoup de gens prenaient des photos, mais lui se contentait de passer en les regardant. Ce fut autour des petits singes qui étaient derrière des vitres. Cela lui rappelait l'exposition des horreurs qu'il y avait à la fête foraine dont il faisait partie, et où on entreposait les monstres comme des animaux sous le regard cruel des visiteurs. Heureusement, il avait refusé d'en faire partie, pour être la vedette d'un autre spectacle consistant à se battre contre un crocodile à mains nues. Mais il ne put s'empêcher de ressentir de la peine pour ces animaux, qui préféreraient sans doute être en liberté. Après quelques minutes, il entra dans le vivarium, qui était couvert par un toit, dans une pièce particulièrement sombre, contrairement au reste du zoo. Il y avait plusieurs serpents et lézards, ainsi que des chauve-souris et autres animaux nocturnes. Les crocodiles, quant à eux, se situaient à l'extérieur, près d'un bassin, et ne rentraient à l'intérieur que pour l’hiver. Waylon s'approcha donc d'un vivarium dans lequel se trouvait un boa constrictor. Comme il ne bougeait pas, restant inactif comme la plupart des reptiles, un sale gamin se mit à taper plusieurs fois sur la vitre pour le forcer à bouger. Waylon baissa la tête et lui prit le poignet pour l'empêcher de recommencer.


"Arrête ça. T'arriveras pas à le faire bouger, c'est un reptile." lui dit-il d'une voix sombre et désagréable.

Le garçon leva la tête, un peu apeuré par le colosse, et s'en éloigna sans un mot lorsqu'il lui lâcha le poignet. Comme l'endroit était très sombre, il n'avait pas pu voir son visage. Et comme Waylon portait toujours des gants, il n'avait pas pu sentir à quel point sa peau craquelée était rêche. Il remit les mains dans les poches et fixa le serpent durant quelques secondes. Il se sentait assez proche d'eux, car lui aussi avait une peau légèrement écailleuse, qui muait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Re: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) EmptyDim 23 Sep - 19:47

Félicia avait décidé de s’offrir un moment rien qu’à elle, la jeune femme loin du monde dans lequel elle vivait depuis son arrivée dans cette métropole sombre et corrompue qu’était Gotham. Elle avait exécuté quelques menues taches pour le Capo de la famille mafieuse qui s’était allouée ses services, dont un petit meurtre. N’importe quels larbins trainant aux basques du mafieux auraient pu s’en charger, mais ce dernier avait voulu que ce fût elle qui le fasse. L’homme n’avait rien vu venir et sa mort avait été rapide et sans douleur. La victime était une petite frappe qui avait eu la mauvaise idée de voler la Famille, du moins le Capo, Escaponne.

Mais aujourd’hui Félicia s’était éloignée de cet univers et pouvait être elle et non le personnage qu’elle jouait pour Escaponne. La jeune femme avait troqué ses tenues sexy et féminine, pour un ensemble unisexe et passe partout, un jeans, un tee shirt noir, une paire de Nike et une petite veste en cuir. Quiconque la voyant en ce jour aurait eu du mal à reconnaitre Félicia. Outre son style vestimentaire, la jeune femme n’était nullement maquillé ou particulièrement coiffée.

Pour cette journée, la jeune femme avait décidé de se rendre au Zoo, ce dernier possédait un espace réservé aux reptiles. Félicia était plus particulièrement intéressée par la zone des serpents, la jeune femme trouvant ces créatures magnifiques et captivantes. Lorsque la jeune femme parvint au niveau des vivariums du zoo, elle assista à une scène qui la fit sourire. Il aurait été difficile à quiconque l’observant à ce moment d’interpréter ce dernier. Un homme de forte et impressionnante corpulence venait de faire la morale à un jeune garçon qui avait tapoté à la vitre d’un vivarium. Ce dernier avait pour résident un magnifique boa. La jeune profita de l’obscurité ambiante pour s’approcher de ce colosse.


« Il est regrettable de constater à quel point les enfants manquent de respect envers ces magnifiques créatures. »

Ceci dit la jeune femme s’approcha du vivarium et s’accroupit afin que son regard soit au niveau du boa. On pouvait voir dans son regard de l’affection, mais aussi de l’admiration envers le serpent.

« Mais n’est-ce pas aussi le cas de leurs parents, qui éduquent leurs petits à l’image de cette société corrompues qui ne sait plus respecter la pureté de la nature. »

Félicia jeta un regard vers l’homme à ses côtés, mais ne chercha pas à percer l’anonymat qu’offrait l’obscurité à ce dernier
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Snake

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2810
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Re: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) EmptyJeu 27 Sep - 20:31

Une voix de femme se fit entendre non loin de lui. Il se tourna et vit une silhouette s'approcher de lui, c'était apparemment une jeune femme (cela s'entendait au son de sa voix principalement, puisqu'il avait du mal à distinguer son visage dans l'obscurité), habillée d'un jean et d'un tee-shirt. Waylon ne répondit pas à la première phrase, se demandant plutôt ce qu'elle lui voulait et pourquoi elle lui adressait la parole. Il la regarda d'un air un peu méfiant. Il fallait dire qu'il n'avait pas vraiment un bon sens du relationnel. Misanthrope et paranoïaque, il ne s'adressait aux gens que pour les affaires, en général. Les affaires criminelles. Mais jamais il n'aurait eu l'idée d'adresser la parole à quelqu'un de... normal... sans avoir une bonne raison de le faire.

La fille semblait intéressée par le serpent et s'accroupit devant lui pour le fixer dans les yeux. Waylon resta silencieux tout en la surveillant, et réajusta son chapeau sur son crâne, c'était une manie qu'il avait prise depuis qu'il s'habillait ainsi, lorsqu'il était proche d'un inconnu et que ce dernier risquait de le dévisager. Quelque chose qu'il voulait éviter à tout prix. La jeune femme continua alors à parler, prétextant que le mauvais comportement du gamin était dû à l'éducation parentale et plus globalement, à la société qui ne respectait plus la nature. Elle parlait un peu comme une noble ou une intellectuelle, en tout cas ce fut l'impression que Waylon eut à l'écouter, car elle parlait de façon assez distinguée. Légèrement mal à l'aise, à la fois parce qu'une inconnue lui adressait la parole, ce qui était extrêmement rare (en fait, ça n'était même jamais arrivé depuis des décennies), mais également parce qu'il se sentait bête en écoutant la jeune femme s'exprimer ainsi et en lui demandant son avis. Il se gratta l'arrière du crâne, un geste qui pouvait trahir son embarras. Au fur et à mesure qu'il se grattait, plusieurs petits morceaux de peau se décrochèrent et tombèrent dans son col, et glissèrent dans son dos, à cause de sa maladie de peau. Heureusement, avec la pénombre cela ne se voyait pas, d'autant plus qu'il était face à la jeune femme. Il répondit alors de sa voix grave et rauque, mais d'un air un peu hésitant :


"Heu, ouais... Sûrement..."

Il n'était pas vraiment un pro de la conversation. Il resta quelques secondes silencieux, en faisant passer en boucle les phrases qui lui venaient à l'esprit et qu'il aurait pu sortir dans cette situation :


*Qu'est-ce tu m'veux ?... Non... T'es qui ?... Trop direct... Rah, pourquoi elle vient me parler cette fille, j'lui ai rien demandé !* pensa t-il.

Ne sachant pas comment entamer une conversation, il dit finalement la première chose qui lui vint à l'esprit en voyant l'intérêt qu'éprouvait la fille pour le reptile :


"C'est cool, les serpents... 'fin, moi j'aime bien."

Mouais, pas terrible, Waylon. Il faudrait qu'il pense à s'acheter le livre "La conversation, pour les nuls" et qu'il s'entraîne à parler devant son miroir. Cette deuxième option était impossible étant donné qu'il n'avait pas de miroir : il ne supportait pas de se voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous


Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Re: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) EmptyMar 2 Oct - 8:29

Félicia remarqua l'embarras de cet homme, pourtant de carrure importante. Mais elle avait déjà vu un grand nombre de solides gaillards chercher leurs mots dès qu'elle leur adressait la parole, mais cette fois ci la raison de cet embarras ne semblait pas être sa beauté, mais juste le fait qu'elle lui ai adressé la parole. Cet homme aurait surement réagit de la même manière si n'importe qui venait lui adresser la parole. La jeune femme ignora cet embarras, du moins ne le releva pas. Puis la jeune femme posa sa main sur la vitre comme si elle désirait toucher le serpent, mais la vitre du vivarium l'en empêchait. On pouvait voir l'affection que portait Félicia dans le geste et le regard de la jeune femme.
La réponse de l'homme, fit sourire Félicia, un sourire amical et heureux, il était rare qu'elle croise une personne appréciant les reptiles en dehors de certaines personnes. Pour la majorité ces magnifiques animaux étaient répugnant et source de craintes ou peurs. Félicia se releva, prenant garde de ne pas embarrasser cet homme mystérieux et mal à l'aise. Puis elle se dirigea vers un autre vivarium dans lequel se trouvait des serpents plus redoutable que le Boa. Même si Félicia aimait les serpents, elle avait ses favoris et ces derniers étaient surement la source des peurs que ces animaux généraient dans l'esprit des gens.


"Vous avez raison, ils sont vraiment cool et intéressant."

La jeune femme arriva devant le vivarium dans lequel se trouvait un magnifique cobra, ce dernier était lové sur lui même.

"Le cobra est vraiment majestueux, mais je lui préfère les vipère et autres crotales. Et vous, Monsieur ..... , vous avez une préférence ?"

La voie était amicale, presque complice, surement du fait de l'ambiance qui se dégageait de ce lieu assez sombre. On aurait pas été surpris de trouver deux agents secrets, à la place de la jeune femme et de cet homme mystérieux. Félicia elle aussi se tenait dans l'ombre et ceci avec beaucoup de talent, la rendant presque indétectable, tel ses prédateurs silencieux et mortels qu'elle admirait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
Snake

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2810
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Re: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) EmptyLun 8 Oct - 21:50

C'était assez rare que Waylon ressente de l'embarras ou de la timidité à parler avec quelqu'un. En général, dans le monde de la criminalité, il était plutôt sûr de lui, froid, distant et confiant en sa carrure qui en imposait. Il avait également cette assurance lorsqu'il allait de lui-même vers une autre personne, quand c'était lui qui adressait la parole. Mais cela était extrêmement rare avec les personnes honnêtes, il faisait généralement en sorte d'avoir le moins de contact possible avec les autres. S'il avait semblé si embarrassé lorsque cette femme lui avait parlé, c'était parce qu'il avait été pris de court. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'on s'adresse à lui, cela n'était pas arrivé depuis bien longtemps. En général, les gens préféraient le fuir à cause de sa taille quand il avait la chance de pouvoir se dissimuler dans la pénombre, et sinon ils le fuyaient à cause de l'apparence de son visage. Mais il n'était pas du tout embarrassé à cause du physique de cette femme, la première raison était qu'il la distinguait à peine dans le noir et la regardait peu, la deuxième raison, plus macabre, était qu'il considérait toute personne honnête comme un simple bout de viande qui pourrait garnir son frigo quelque temps avant de remplir sa panse. Avec les criminels, il avait une autre approche, puisqu'ils pouvaient être utiles et qu'il était obligé de les côtoyer pour se faire un nom.

Elle se dirigea vers un vivarium voisin pour y trouver un cobra, et discuta des serpents qu'elle préférait. Elle semblait vraiment s'y connaître en serpents. Lui n'était pas aussi cultivé, tout ce qu'il connaissait d'eux, c'était leur goût et la façon de les chasser sans se faire mordre. Il avait appris sur le tas, il n'avait pas eu le choix pour survivre dans les marais de Floride où il s'était exilé quelques temps pour fuir la race humaine. Lorsqu'elle lui demanda s'il avait une préférence, il ne savait pas vraiment quoi répondre. Il ne s'y était jamais vraiment intéressé et ne connaissait pas les noms des différentes races de serpent. Mais il se souvenait s'être déjà battu contre un gros serpent constricteur, il s'agissait d'un python mais il l'ignorait.


"Moi j'aime bien les gros serpents qui s'enroulent autour de leurs ennemis pour les étrangler ! Ils sont très forts et quand ils t'étranglent t'as aucune chance d'en réchapper !"

Contrairement à son interlocutrice qui l'avait vouvoyé probablement par respect, lui tutoyait la plupart des gens. Était-ce un manque de respect envers les autres ? Possible, puisqu'il n'avait aucune considération pour l'espèce humaine. Il ne tutoyait que les criminels hiérarchiquement supérieurs à lui avec lesquels il devait faire affaire, principe de politesse pour pouvoir être bien vu. Mais en dehors de cela, il n'avait rien à faire de ces marques de politesse hypocrites et inutiles selon lui.

Le goût qu'avait Waylon pour ces gros serpents constricteurs représentaient bien sa personnalité. Il considérait la force physique comme la plus grande des qualités et pensait que cela suffisait à devenir quelqu'un. Il avait d'ailleurs adopter leur technique d'étranglement pour se battre contre les alligators lorsqu'il faisait son spectacle dans la fête foraine. Il utilisait ses deux bras pour les enrouler autour de la gorge des alligators afin de les étouffer. Comme pour ces serpents, sa technique d'étranglement était très efficace. Lors de ses spectacles, il relâchait la pression une fois que les animaux étaient tombés dans l'inconscience pour ne pas les tuer, sans quoi ils auraient eu des problèmes avec les sociétés protectrices des animaux. Ils avaient déjà eu pas mal de problèmes quant à la légalité du spectacle, et plusieurs procès à l'encontre des forains et de lui-même avaient été lancés pour pouvoir protéger les alligators. Mais grâce à la lenteur de la justice, aucun n'avait abouti avant que Croc ne décide de fuir pour Gotham City après avoir massacré ses anciens compagnons qui avaient voulu le virer.
Mais il pouvait très bien utiliser cette technique sur un être humain, l'étreindre de façon à bloquer ses bras contre son corps pour paralyser toute sa partie supérieure, et entendre ses os craquer les uns après les autres. Il l'avait déjà fait, une fois, pour pouvoir menacer la victime et lui poser des questions. Malheureusement, il l'avait tuée avant qu'elle n'ait pu révéler quoique ce soit. C'était une technique redoutable, mais un peu longue si l'objectif est uniquement de tuer, c'est pourquoi il l'utilisait assez peu. En général, il préférait en finir rapidement en brisant la nuque d'un coup sec par exemple ou en utilisant son redoutable couteau de chasse.

A présent, Waylon cherchait un moyen de se débarrasser de la jeune femme pour qu'elle le laisse tranquille. Il fallait absolument qu'il le fasse avant qu'ils ne sortent de la zone aux vivariums, sans quoi elle risquerait de voir son visage, et il connaissait à l'avance la réaction qu'elle aurait si une telle chose arrivait. Il savait aussi la réaction qu'il aurait en réponse à celle de la femme, il risquerait de ne plus pouvoir se contrôler, de se faire remarquer et d'être poursuivi par la police. Et c'était quelque chose qu'il voulait éviter à tout prix, étant donné qu'il n'était pas encore connu des services de police. Il voulait tout faire pour éviter de retourner en prison.
Il décida de prendre un peu d'avance dans la visite par rapport à la femme, en passant assez rapidement devant les vivariums suivants pour s'éloigner un peu d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mes amis les bêtes (libre) Empty
MessageSujet: Re: Mes amis les bêtes (libre)   Mes amis les bêtes (libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mes amis les bêtes (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
- Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Robinson Park :: Zoo de Gotham-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser