RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Jeu 4 Aoû - 17:58

Le respect est la règle d'or dans les milieux criminels du monde entier. Si tu ne respectes pas celui qui est supérieur à ta petite personne, ta vie peut vite se retrouver en danger et dans un monde aussi disgracieux, il n'est guère étonnant de voir autant de règlements de comptes mal se finir. Vous n'imaginez pas ce que cela donne dans une ville comme Gotham City. Le crime y est monnaie courante mais pas seulement. La ville est malade d'une folie incurable depuis qu'une chauve-souris arpente les rues, crainte par tout les malfrats et depuis que tout citoyen lambda abhorre les clowns comme s'il s'agissait d'une règle tacite entre gothamites. Ils savent. Point.

Horatiu Petrescu représente le schéma classique du mec qui tente de s'en tirer en ayant des relations avec les bonnes personnes. Il fait partie de la famille Ibanescu, unique représentant de la mafia roumaine à Gotham. Leur business ? Combats de coqs, trafics d'êtres humains et le plus rentable de tous : la prostitution.
Ces messieurs se sont installé à leurs aises dans l'East End et ont commencé à faire tourner leurs affaires en ouvrant leur propre petit club appelé " Fiul Balaurul " que l'on peut traduire par " Le fils du dragon ". Seul hic car il doit bien y en avoir un, ce territoire était occupé à l'époque par le gang du Joker qui était parvenu à le soutirer aux familles mafieuses de Gotham. Cela avait engendré un conflit sanglant et c'est à cette période que la famille Ibanescu entra en contact avec le Joker pour se placer sous sa protection en échange d'une partie de leurs recettes. Dragos Ibanescu profita de cette protection mais le temps passant, il finit par devenir un peu trop confiant en son petit empire très lucratif.

Ce soir, Horatiu Petrescu avait décidé de sortir et de se balader dans l'East End. Il comptait bien tirer un coup avant la fin de la soirée mais ça ne l'intéressait pas de baiser ses compatriotes, c'était les afro-américaines qui le faisait bander. Il pensait néanmoins trouver une bonne affaire en rôdant dans l'East End sans sortir du territoire de sa famille. Alors qu'il allumait sa clope et tournait au croisement de rue, il se cambra en deux après avoir reçu un coup dans le ventre. Deux hommes habillés en noir et portant des masques de clown le réceptionnèrent, l'un deux portait une barre de fer. Deuxième coup à la tête, le roumain perdit connaissance.
C'est une odeur particulière qui réveilla Horatiu. Un véritable mélange d'âpreté et d'odeurs sucrées et caramélisées. Un tumulte de voix incompréhensibles, les cuisiniers s'agitent dans la cuisine étroite et odorante. Il était dans les cuisines d'un restaurant asiatique de l'East End. Horatiu reconnut l'homme en face de lui, une armoire à glace nommée Bob. Ce type était l'un des lieutenants du Joker opérant dans l'East End, ce qui n'était pas franchement bon signe.

- Hey les gars ! Vous savez qu'on est potes, y a pas de problèmes entre nous non ?

- Pas de problèmes ?

Horatiu entendit pouffer derrière lui alors qu'une main se posa sur son épaule. Cette sensation glaça le roumain alors qu'il reconnut cette voix. L'homme vint faire face à Horatiu. Il portait une chemise blanche et un élégant gilet noir traversé de motifs rouges faisant comme des veines. Le visage grimaçant du Clown prince du crime était devant lui. Ses cheveux verdoyants ramenés élégamment en arrière, ses yeux cerclés de noir et ce sourire maladif et rouge vif.

- Tu devrais vraiment apprendre à la fermer, Horace. C'est pas bon pour toi.

Alors qu'Horatiu s'apprêtait à répondre, un violent coup de barre de fer lui arriva en plein visage faisant tomber trois dents et ruisseler le sang baveux hors de sa bouche.

- Tsk tsk ! Encore une vilaine carie. Un peu comme vous tous d'ailleurs, vous mentez comme des arracheurs de dents. On vous l'a déjà dit ?

Horatiu pleurait et n'ouvrit pas la bouche alors que le clown lui souriait entouré de ses bras droits. Le Joker retira son gilet et le jeta, il était tâché de sang projeté par le choc de la barre de fer.

- Allez me chercher un costume décent. Noir, ça me va. Nous allons assister à une grande occasion ce soir et ce ne sera pas à rater.

Le Joker s'inclina et approcha son visage de celui d'Horatiu dans un sourire morbide.

- Fais passer mon message dès que tu le peux mais tu ne pourras le faire avec tes dents.

Enfilant son costume, le Joker sortit de la cuisine du restaurant asiatique et passa par les salles où tout le monde mangeait pour sortir. Craintif, le directeur le salua et le Joker lui rendit ce salut avec un sourire. Les habitués ne levèrent pas la tête de leur assiette et firent comme s'il de rien n'était. Bob s'était déjà muni de la barre de fer alors que le Joker quittait l'établissement.
Il prit son portable et laissa un message à Harley.

- Coucou Harley. Préviens-moi quand tu auras fini et rejoins moi au point de rendez-vous aussi vite que tu le peux !

Parmi les protégés de Dragos Ibanescu, Horatiu Petrescu et un certain Mikhaïl avaient manqué de respect à celui qui les protégeait. Ces deux-la se disputaient sur un sujet trivial mais qui allait leur coûter la vie : Qui des deux pourrait se taper Harley Quinn en premier ?
Dragos eu vent de ce petit jeu entre eux et organisa une soirée à thème sur Harley où les prostituées singèrent la reine de Gotham et où les cliens se déguisèrent en Joker. La blague fit du bruit et Dragos ne se rendit pas compte du danger provoqué par cette dernière imprudence.
Le Joker avait envoyé l'adresse du mystérieux Mikhaïl et son signalement à sa chère aimée pendant qu'il s'occupait d'Horatiu. Le Mikhaïl semblait lié à la mafia russe, il devait être dangereux mais il avait confiance en sa compagne pour régler cela sans accroc. Elle l'aurait vite rejoint pour mettre le coup final dans la fourmilière roumaine.

Portant un costume trois-pièces noir luxueux et un chapeau à bords larges de la même couleur, le Joker guettait l'entrée du club. Cane en main et accompagné de deux gardes du corps, il n'attendait plus que sa reine pour entrer en scène. Dragos Ibanescu allait avoir une sacré surprise, ce vieux croulant dégueulasse ne s'attendait certainement pas à ça.
C'était l'heure de pointe et entre deux bâtiments, le Joker pouvait attendre dans l'ombre. Un club vivant et fêtard en apparence, un club comme les autres en apparence mais dont l'arrière boutique dissimulait les longues rangées de chambres où les vendeuses de plaisir s'affairaient et une cour intérieure où les cries retentissaient autour des combats de chiens.
Une odeur de crime nauséabonde se dégageait de ce lieu et le Joker adorait ça. C'est alors que ces sens s'aiguisèrent et qu'il entendit un bruit subtil non loin de lui.

- Déjà de retour, mon poussin ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Lun 8 Aoû - 23:27

Dans les rues de Gotham tu peux croiser des dealers, des assassins ou des fous costumés. Mais ce soir-là, une belle paire de gambettes tâtait le bitume corrompu de la ville. En effet, une blonde traversait le pavé en quête de sa cible. Son audace de dominatrix professionelle la poussa dans une ruelle pour raccourcir son trajet. Gotham est une chaîne alimentaire toutefois la blondinette avait un mauvais jugement qui se matérialisa lorsqu'un marteau géant percuta le sommet de son crâne et propulsa sa jolie p'tite tête dans son oesophage. La croqueuse d'hommes avait succombé à sa prédatrice, Harley Quinn. La compagne du Joker voulait s'infiltrer chez une espèce de bandit russe, Mikhaïl. Donc quoi de mieux que de se faire passer pour la "régulière" du truand? Son entourloupe fut facilitée par l'excitation aveuglant Mikhaïl et sa cravate autour de ses yeux, même l'accent russe à deux balles d'Harley marcha. En parlant de balles, l'arlequin révéla sa couverture en écrasant de sa cuisse les bijoux de famille de Mikhaïl. Ses amis de la mafia russe prirent cela pour un simple "jouissement" puisqu'ils n'entendaient que des gémissements depuis l'intérieur de l'appartement. Mikhaïl couinait alors que la désaxée le força à jouer à la roulette russe. Résultat? Mikhaïl perdit 1 fois et Harley 3 fois. Son pistolet ne tirait que du jus d'orange mais lorsqu'arriva le tour de Mikhaïl, un drapeau "Bang!" troua ses tympans et sa cervelle.

Le silence s'interrompit au bruit des gloussements de l'arlequin qui remarqua que le manche du drapeau était un vibromasseur. Ses éclats de rire furent rejoints par le grincement plaintif d'un Mikhaïl encore vivant qui avait les neurones chatouillés par le vibromasseur. La blonde foldingue sortit et indiqua que leur ami avait besoin de se reposer un long moment. Les mafieux sifflèrent et aboyèrent en analysant le popotin de la belle s'éloignant. Ces derniers ne se doutaient même pas que Mikhaïl était allongé nu dans son lit avec un sourire béat sur les lèvres et un vibromasseur embrochant ses oreilles. Bien sûr, l'aliénée n'avait pas oublié son Mr. J et laissa une carte avertissant qu'il ne fallait pas trahir le Prince Clown du Crime et une facture de 1994 dollars pour les services de satisfactions mortelles.

La cinglée retourna dans la Ha-Hacienda de son puddin' à la nitroglycérine pour la soirée romantique qu'ils allaient passer ensemble. Instinctivement, dès que l'amazonienne se déshabilla tous les regards se posèrent  sur elle, qu'ils soient crapules, marionnettes ou yeux arrachés mis sous verre. La nymphe assassine enfila un bas à moitié résille tandis que l'autre jambe se recouvrait d'un jean, en satin rouge, troué par des symboles de sourires ou d'un "Ha". Ses sous-vêtements en tulle se voilèrent d'une robe s'arrêtant aux genoux et ouvert de devant. La jupe, se terminant sur de la blanche dentelle, était noire à gauche pour du rouge à droite alors que le buste se colore à l'inverse. Ce même haut s'étendait en une capuche de bouffon en latex s'ouvrant à l'arrière pour laisser tomber une crinière dorée. Le couvre-chef à grelot se paraît d'une tiare argentée sertie de losanges en rubis. D'ailleurs l'emblème de l'arlequin se trouvait aussi sur une manchette protège-épaule noire et sur la droite du supérieur de sa robe. Le mannequin maniaque s'affublait également d'un bandeau rose, encerclant son regard d'un bleu perçant, et d'une ceinture en argent incrustée de rubis et d'opales arlequins dont celui du milieu qui était les deux à la fois. Puis son gant de motard, rouge à doigts et dos de la main découverts, s'accompagnait d'une paire de bottines pointues à talons 1X22 cm rouges et noires. Pourquoi 1X22 cm et pas 22 cm tout simplement? Eh bien, 1X22 cm c'est plus fun! Pareillement, son teint sublime de mime faisait ressortir ses lèvres noires de nuit et ses deux paires d'eye blacks rouges et noires sur les joues. La cerise sur la tarte à la crème de la crème était son marteau géant qu'elle customisa pour l'occasion. Effectivement elle avait taillé, à l'aide d'une dent de lait du requin du Pingouin, dans le bois de son arme diverses inscriptions. Ainsi, sur le manche se lisait verticalement "Hammuck", pendant que sur un côté du maillet apparaissait "Recoil" avec l'autre côté où l'on voyait "Hooker" avec des losanges remplaçant le "o". Par ailleurs, sur les deux faces du marteau était dessiné un smiley souriant dont le sourire se formait grâce à une Vaudeville cane.

Enfin prête, Harley se réjouit en remarquant le texto de son chéri qui pensait qu'elle était encore occupée avec Mikhaïl. Pour une fois que la rapidité d'un mec au lit est bonne, plaisanta-t-elle.  Cependant, ce qui avait pris le plus du temps était son addiction à la mode, mais celle pour son Joker a évité qu'elle ne s'habille durant 52 heures. Par accoutumance, elle embrassa son téléphone et surtout le message de son poussin, son portable était un peu tordu car une fois elle avait reçu un "sextoc toc toc" de son Mr. J et ne put se retenir de mâchouiller l'écran. Son showroom bien que peu loin du lieu de rendez-vous ne la découragea pas et elle s'excita en crescendo.  Par conséquent, elle rangea son portable dans son sillon intermammaire afin que l'option vibreur fasse patienter cette zone érogène, et fonça vers l'endroit.  Arrivant dans un cabriolet rose qu'elle avait volé et dont elle avait découpé le toit pour en faire une décapotable. Pour se détendre de son dégoût face à ce canular costumé, elle se gara sur le pied d'un faux Joker qui avait un pied aussi grand qu'une chaussure de clown avant de lui gifler les côtes avec la portière. Dans sa démarche insouciante, ses talons caressaient le trottoir tandis qu'elle approchait le club. Soudainement, une voix familière cajola ses oreilles et ses cheveux se balancèrent en une vague d'or lorsqu'elle se retourna vers son puddin' à la nitroglycérine.

- Déjà de retour, mon poussin ?

Harley bondit vers son chéri et tourna sur elle-même en manquant de le soulever dans les airs. Elle le relâcha et reprit un certain calme, enfin plutôt le calme que son état mental considérait comme tel.

-Parce que je le vaux bien Mr. J, par contre ton russe il a juste saigné comme un veau à l'abattoir!

Dit-elle avant de sortir un flacon de parfum "Nightshade Chocolate" fait de fèves de cacao et du sang de Mikhaïl. En regardant derrière elle, un désenchantement durement dissimulé apparut sur son visage. Elle pesta en empoignant furieusement le manche de son marteau géant.

-Je ne vois ce qu'il y a de marrant à vous imiter Mr. J. A la limite j'aurais envie de faire une piñata les yeux bandés avec une tronçonneuse contre tous ces crétins parce que ça me gène un peu de zigouiller vos pâles copies... Par contre, vous n'avez qu'à demander et je ferai un massacre à la Kama Sutra avec les filles!

Elle finit de s'asperger alors que son effluve sucré se mélangeait à celle du club bordel et se mordit les lèvres en admirant les habits neufs de l'empereur de Gotham, fantasmant sur l'idée que la soirée finirait comme le conte, complètement nue.

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Mar 9 Aoû - 20:39

Ce soir-la, le Joker était de plutôt bonne humeur et accueillait favorablement les embrassades de la bouffonne. En d'autres circonstances, il lui était arrivé de rendre ces familiarités de manière violente à la pauvre Harley et pourtant, elle revenait toujours vers lui quoiqu'il puisse arriver. On dit des femmes qu'elles sont incompréhensibles mais elles le sont d'autant plus lorsqu'elles tombent amoureuses. En apprenant le destin du russe réservé par Harley, il ne put s'empêcher de retenir un rire nerveux et de taper dans ses mains comme pour réagir à une excellente blague. Les gens dans la rue devaient trouver leur comportement incongru mais personne ne leur ferait de remarque pour une seule et unique raison : il s'agissait du couple le plus dangereux de Gotham City.

- Je ne vois ce qu'il y a de marrant à vous imiter Mr. J. A la limite j'aurais envie de faire une piñata les yeux bandés avec une tronçonneuse contre tous ces crétins parce que ça me gène un peu de zigouiller vos pâles copies... Par contre, vous n'avez qu'à demander et je ferai un massacre à la Kama Sutra avec les filles!

Le Joker esquissa un sourire et s'appuya sur sa cane, pensif. C'était décidément une bien étrange sauterie que celle-la et heureusement que tout le monde ne jouait pas le jeu ce soir, ils avaient trop peur pour certains. Il y aurait au moins quelques survivants pour raconter ce que ça faisait de se faire exploser la cervelle par les plus grands criminels de Gotham. Les costumes étaient néanmoins originaux et certains semblaient avoir imité certains des nombreux looks que le Joker avait arboré au long de ces années. Ce ne serait pas des imposteurs, il aurait sûrement ressenti une bouffée de nostalgie mais l'avantage d'être le Clown prince du crime, c'est de pouvoir sans cesse se renouveler.

- Je pense que je vais discuter un peu avec ce cher Dragos chou.

Ce vieux croulant s'était placé sous sa protection. Avant tout massacre, il était d'usage de discuter un peu même si le Joker pensait avoir pris sa décision. Dragos l'accueillerait sûrement comme un roi s'il venait à entrer et se confondrait en excuses si jamais le Joker s'énervait mais ce serait trop facile ainsi.

- Si ça ne t'embête pas, je pense qu'on pourrait faire semblant d'apprécier un bref instant. Tout ces clowns vont mourir d'extase quand ils vont savoir que la vraie Harley Quinn est parmi eux.

Le Joker s'avançait contemplant l'entrée du club, joliment décoré d'ailleurs. Un dragon ondulait au néon autour des lettres formant le nom du club.

- Je sens déjà la ferveur de ces jeunes premiers amoureux avant de connaître le sens du mot, les mains moites, la goutte de sueur perlant sur leur front.

Le Joker prit une grande inspiration comme humant un vin délicat et bonifié par tant d'années passées.

- Le voila, le vrai pouvoir de ce qu'on appelle à tort le sexe faible.

En souriant, il se rapprocha d'elle et déposa un baiser sur les lèvres de l'harlequine sans prévenir.

- Tu es très en beauté ce soir. Allons-y, les affaires n'attendent pas !

Le Joker comptait sur Harley pour le suivre et se dirigea vers l'entrée sereinement, faisant mine de saluer tout le monde comme une star sur le tapis rouge. Les gens se prosternaient devant le roi psychotique de Gotham et devant sa reine qui resplendissait d'autant plus sous les éclairages. Le Joker avait retiré son chapeau pour dévoiler son visage et les cheveux élégamment ramenés en arrière. Le vert prenant une teinte d'autant plus inquiétante sous l'éclairage de ces lumières artificielles.

A l'intérieur, la salle était décorée d'une manière des plus classiques. Un bar puis plusieurs tables disséminées autour d'une scène surélevée traversant la pièce et sur laquelle se trouvaient au moins trois barres de pole dance où s'amusaient des filles déguisées en harlequin. Le Joker aurait voulu rire mais il doutait que sa dulcinée ne goûte l'humour de la situation. Dragos Ibanescu, un vieil homme âgé d'au moins la soixantaine, se dirigea vers eux à bras ouvert. Il portait un costume bleu foncé assez fatigué par les années et des chaînes dorées autour du cou. Il portait des lunettes noires, prétendument à cause d'une conjonctivite mais en réalité, c'était pour dissimuler son plus grand vice : le voyeurisme. Il était paranoïaque et préférait que les gens ne sachent pas où ses yeux se dirigeaient.
Autour de leur entrée, le Joker sentait les regards et les murmures dans la foule. Crainte, admiration, haine et respect mêlés dans un fratras incompréhensible. Une majorité n'avait d'yeux que pour la compagne du clown.

- Oh ! Je ne m'attendais pas à recevoir votre visite ce soir mais j'en suis ravi et vous me faites un immense honneur. J'espère que la fête est à votre goût et que vous aurez le temps de demeurer un bon moment avec nous.

Il semblait néanmoins gêné mais cela ne faisait que faire sourire plus le Joker. Un malaise certain s'installait entre les personnes présentes.

- Si ce genre de futilités ne vous plaît pas, je pense que nous avons des choses plus à votre goût en arrière boutique.

Le Joker fit la moue et balaya du regard l'endroit.

- Je ne sais pas, je suis un peu perplexe ce soir. Qu'en dis-tu mon poussin ?

Il ne savait pas comment les choses allaient tourner à l'heure actuelle mais pour une fois, il avait décidé de laisser un peu de latitude à Harley Quinn. Il se contenterait de lâcher un petit trait d'esprit quoiqu'elle fasse et suivrait sa démarche d'une certaine manière. Ils se faisaient néanmoins confiance et une chose était certaine, le couple lunatique voulait la même chose ce soir...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Mer 10 Aoû - 21:48

Harley eût un petit sursaut instinctif après son étreinte et fut presque surprise de ne même pas se faire gifler, peut-être même déçue. Elle maintint un large sourire mais avait ironiquement un regard de chien battu en attendant la réaction de son chéri et se réjouissait en l'admirant rire. Dans ces moments, le temps ralentissait. Dans son passé  où elle travaillait à Arkham, le docteur Quinzel avait pour habitude d'observer les comportements des autres, or quand son Joker s'égayait chaque détail comptaient pour elle. L'éprise s'animait si elle arrivait à dénombrer le nombre de ses dents et s'extasiait si elle réussissait à voir sa luette. Elle priait pour que cela dure plus longtemps et remercia le ciel à l'instant où il applaudit. Le Joker est une divinité et Harley sa prêtresse, peu importe qui elle devait sacrifier si ça le rendait heureux. Lorsqu'il parla, l'ouïe de la blonde mémorisa toutes les paroles, les conjugua à tous les temps et en trouva chaque synonyme ou traduction. D'ailleurs il lui arrivait de l'entendre en Espagnol pour leur donnait des airs de couple de telenovela. Qu'elle aimait le voir comme ça. Ainsi, l'arlequin retint sa jalousie au moment où il appela quelqu'un d'autre "chou", pour vous dire que "Batounet" n'a pas la place N°1 dans son encyclopédie du Joker ou comme elle le surnomme, dico Joker. L'entichée voulait bondir sur place en écoutant les éloges de son puddin' à la nitroglycérine. Emportée par l'humeur festive de son cher et tendre, elle se risqua à intervenir.

-Mais poussin, tous ces péquenots reviendraient à la vie à l'idée de pouvoir te  rencontrer.

Son coeur chantonnait, le Joker lui faisait part de sa philosophie, celle que Batman ne savait pas apprécier à sa juste valeur. Au milieu de tous ces tourtereaux de passage, Harley et le Joker étaient un couple de cygnes blancs. Perdue dans ces pensées et autres désirs ardents, elle s'étonna en sentant brusquement les lèvres de son compagnon touchant les siennes. Savourant la moindre parcelle, la blonde voulait s'autorisait un mouvement de langue ou une simple morsure avec ses dents mais elle préféra préserver la chaleur de son amoureux. Une tornade ou Killer Croc pouvait lui tomber dessus, peu importe. Elle resta un moment ainsi, remuant les lèvres et ne réalisant pas qu'elle embrassait du vide. En effet, son homme avait entrepris d'avancer vers le club. Après quelques battements de cils, elle se hâta de le rejoindre et de faire signe à des femmes et hommes un peu trop fan du Joker "Je te surveille!". L'arlequin n'avait pas le temps de céder à sa jalousie donc se contenta de pénétrer dans le "Fiul Balaurul" et de donner un uppercut discret à une fille hystérique.

A l'intérieur du club, des dragons chinois serpentaient dans tous les sens, des clients chassaient le dragon et il y avait même un gars félicitant son portable d'avoir trouvé Dracofeu. Ses yeux firent une inspection de l'endroit afin qu'elle puisse connaître mieux le lieu si une bagarre survenait toutefois la blonde revint vite à son Mr. J. Des coureuses de remparts et polissons se raidirent en apercevant le Prince Clown du Crime, ce qui énerva Harley, se trouvant derrière lui, qui menaça la populace de continuer à s'amuser en montrant son poing. Evidemment, elle voulait profiter de sa place pour pouvoir humer l'arôme de son roi si seulement ça ne le contrariait pas. Celui-ci s'éclairait de toute sa splendeur sous les projecteurs qui devraient toujours être sur lui. Sa chevelure semblait telle un Soleil vert, dévorant les pupilles de la blonde, sans pour autant qu'il ne fasse fondre la féérie hivernale étant sa peau. Sa vision de rêve se trouva squattée par un vieil homme dégueulasse.

-Ras Al Ghul?! Le temps t'as pas fait de cadeau dis donc!

L'un des deux gardes du corps lui signala que le gâteux était en fait  Dragos Ibanescu. La blonde s'excusa sans le penser et regarda mollement la peau de ses lèvres tombantes qui essayait de former des mots. Elle aimait bien plus contempler le rictus magnifique de son Joker. Elle voulait être un acarien pour pouvoir manger sa peau d'un blanc si immaculé. Nonchalamment, elle vola les flûtes à champagne d'un couple tétanisé et les but d'une gorgée pour saouler l'apparence répulsive de Dragos et intensifier le merveilleux de son partenaire. Cette fête costumée la poussait vraiment à la rêverie, pensa-t-elle avant d'entendre la voix mélodieuse de son accompagnateur.

-Qu'en dis-tu mon poussin ?

-Hein quoi ?

-Ma charmante demoiselle, je proposais à votre élégant compagnon et vous si vous désireriez visiter l'arrière-boutique qui bien plus plaisante, à mon opinion. Qu'en dites-vous ?

-Si le dragon s'avance dans des eaux peu profondes, le crabe se moque de lui ; si le tigre s'aventure dans une plaine, la hyène se rit de lui. Médite là-dessus Dragou.

-Euh, que dois-je méditer ?

-Les tigres ça marche à quatre pattes!

Harley donna un coup de pied dans le genou de Dragos qui vacilla et faillit s'écrouler si ses mains ne l'avaient pas rattrapé.

-C'est ça que t'appelles marcher à quatre pattes, Dragos? Même Catgirl quand elle était bébé faisait mieux!

-Ahh! Pauvre folle!

L'arlequin l'ignora royalement et partit autre part tout en veillant à écraser les lunettes du vieillard, tombées aussi. Elle s'arrêta devant une fille de joie, déguisée en une version bien plus "révélatrice" du costume original d'Harley,  et la dénuda avant de revenir vers Dragos et de lui arracher ses vêtements aussi.

-Tu voulais amuser le seul et unique roi de Gotham Dragos? Voilà ta chance! Enfile ça, je suis sûre que t'as la poitrine assez graisseuse pour combler le balcon.

Dragos voulait grogner quelques insultes, cependant la blonde enfourna sa nouvelle tenue dans sa bouche. Le vieux croulant se personnifia en un bouffon tandis que sa bedaine débordait du haut trop court. Spontanément, des personnes de la foule crièrent alors que d'autre se gondolèrent en appréciant le spectacle d'une vieille raclure qui essayait de s'habiller tout en souffrant de son dos tordu. Des faux jokers lancèrent des tartes à la crème et des poissons souriants, sur l'idiot du village, accompagnés d'une Harley factice qui essayait de le frapper avec un bâton sauteur. Tout d'un coup, Harley s'inquiéta en réalisant qu'elle avait créé ce grabuge sans l'accord certain de son conjoint. La blonde se rassurait en se disant qu'elle devait au moins se réjouir de ne pas avoir irrité le patron plus tôt. Endormant tous les nerfs de son corps, elle se retourna prêt à recevoir le courroux du Joker. Elle se retourna raide comme une ballerine automate avec un sourire étendu et tendu sur le visage.

-Tu veux que Dragos nous serve de guide ou qu'on aille visiter l'arrière boutique par nous-même Mr. J? Et au fait, euh... Bah... Ah! Tu penses que ce caleçon t'irait bien?

Prêt à diluer la situation, Harley baissa le pantalon d'un simili Joker et réussit à lui enlever ses sous-vêtements qu'elle présenta fièrement et anxieuse à son puddin' à la nitroglycérine. Au moins elle avait vu trois personnes nues ce soir, songea-t-elle.

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Ven 12 Aoû - 14:06

Divertissant, c'était véritablement le mot pour qualifier ce qui était en train d'arriver actuellement. Harley s'était surpassé et Dragos vivait une expérience des plus uniques que jamais personne avant eux ne lui aurait fait subir. Il faisait une de ces têtes et il était quasi certain qu'il maudissait intérieurement le couple de clowns criminels. Le public ne prêtait pas rigueur à ce numéro et préférait rire de la débâcle de leur hôte. Une chose était certaine, cela n'allait pas durer très longtemps.
Alors que les ersatz sautillaient en tout sens autour du Dragos humilié par son Harley, le Joker s'avançait tout sourire et faisant des arcs de cercle avec sa cane en s'approchant. Le Joker se tourna vers Harley alors qu'elle l'interpellait.

-Tu veux que Dragos nous serve de guide ou qu'on aille visiter l'arrière boutique par nous-même Mr. J ? Et au fait, euh... Bah... Ah! Tu penses que ce caleçon t'irait bien ?

Le Joker fit une moue puis se rapprocha encore plus près d'Harley comme pour examiner le fameux caleçon comme s'il s'agissait d'un Picasso.

- Gardes-moi ça de côté et concernant ce cher Dragos...

Le Joker sortit un revolver de son veston et le pointa sur le visage du roumain. Souriant, le Joker se mettait à rire alors que le roumain suppliait tentant de réprimer des larmes. Le moment parut figé et les autres se retirèrent laissant le pathétique Dragos seul face au psychopathe en puissance. Le doigt du Joker pressa la détente et le petit parrain lâcha un " NON ! " larmoyant.

click.

Le Joker éclata de rire encore plus fort en montrant le flingue de son autre main. Rassuré, le roumain se mit à rire lui aussi. Ce n'était qu'une blague après tout. Le Joker adorait les blagues, il affectionnait cela plus que tout mais ce que le roumain oubliait, c'était la préférence pour les très mauvaises blagues.

BANG !

Le deuxième coup fut le bon et un troisième œil rougeoyant se forma entre les deux yeux de Dragos Ibanescu qui s'effondra devant eux. Le Joker jeta un regard noir dans l'assemblée avant d'esquisser un mince sourire goguenard. Une mare de sang s'écoulait du crâne de ce personnage et son corps ne faisait plus penser qu'à un vieux cochon sortant de l'abattoir.

- Mesdames et messieurs ! La famille Ibanescu n'est plus sous ma protection à partir d'aujourd'hui. Vous voulez devenir le Joker ou Harley Quinn ? Tuez tout les autres et je ferais du survivant ou de la survivante un de mes lieutenants mais je n'ai que deux places à pourvoir. Si vous n'avez pas décidé dans cinq minutes, je tue tout le monde. Bon jeu !

Le Joker se rapprocha de sa compagne, arme en main pour parer contre toute attaque. Le chaos allait bientôt frapper la pièce et ils en seraient la cause. Le Joker fit face à Harley et lui fit un clin d'oeil.

- Que la fête commence !

Profitant de ces paroles pour recharger, le Joker fit feu à plusieurs reprises sur les quelques hommes armés situés près du bar. Les hommes de Dragos s'effondrèrent laissant leurs armes à feu à disposition. Certains hésitèrent mais d'autres profitèrent de l'aubaine pour faire le travail demandé par le Joker plus facilement et dès que l'un d'eux faisait mine de menacer le couple, le Joker répliquait dans l'instant et disqualifiait le participant. Harley devait également bien s'amuser de son côté. Après ça, ils en auraient des choses à se dire ou à faire à la maison.

Le chaos le plus total gagnait la pièce et la nouvelle se répandit dans tout le bâtiment comme une traînée de poudre...

[J'espère que cette folie ambiante te convient. Je te laisse le plaisir de choisir si nous avons des gagnants ou pas où si tu préfères qu'on les bute tous Wink]

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Sam 13 Aoû - 16:55

Dans un comique de répétition, ce fût la troisième fois qu'Harley fût laissée sans voix en se rendant compte que le boss était plus amusé qu'excédé. Rangeant le caleçon, elle laissa volontiers son amoureux profiter de Dragos. De tous les gens dans la salle, la blonde se trouvait la meilleure spectatrice puisqu'elle tressaillait à chaque pas du Joker, ne pouvant s'empêcher de murmurer "Oh Oui!" face au vieillard apeuré. L'obnubilée ferma les yeux, pas pour se censurer la scène, mais pour en sentir toutes les vibrations et résonances. Son dévouement s'intensifiait tellement que le premier (faux) tir fût comme un coup de semonce sexuel. Heureusement, elle s'extasia lorsqu'elle ouvrit les yeux et vu que le prochain coup pénétra un trou dans les tréfonds du mafieux, jouissant de la grosse blague du clown, avant de s'effondrer au sol avec du fluide charnel coulant dans sa bouche grande ouverte. Tandis que la foule se noyait dans leur sueur, l'arlequin gesticulait sur place, hyperventilant en écoutant les paroles emplies de charisme de son compagnon et couina quand il lui fit un clin d'œil aussi vif que les battements du cœur de la blonde. Elle applaudissait toute la scène depuis la table d'un couple qu'elle avait squattée. Ainsi, le trio se divertissait en murmurant entre eux le temps que leur idole termine son monologue. Par chance, ils faisaient aussi partie du blog consacré au Joker (Harleyttropbg//MrJpoussinpuddin.comique) dont Harley était l'administrateur et fournisseuse anonyme des photos coquines du Prince Clown du Crime en pyjama ou sous la douche. De ce fait, le couple s'exultait de rencontrer l'acolyte et amante du roi de Gotham.

-Une minute, ça veut dire que CémoiSexyHarleyQuinn est Harley Quinn?! C'est Jokool!

-Jokool? Mais il y a qu'un membre qui dit... Oh, c'est toi JveuxlesboulesdejonglagedeMrJ?

-Ouais, mais mes amis m'appellent Jewelee et mon copain c'est Ptitcochondubouffon que tu peux raccourcir par Punch.

-Punch et Jewelee? Vous êtes un duo de criminels aussi! J'espère que vous allez trucider les autres!

-C'est génial, de l'amour...

-...et du carnage...

- … un orgasme d'organe.

-AAawwwwwwww!

La blonde fit un câlin à ses confrères et les laissa rejoindre la bataille royale. Remarquant que les truands de Dragos étaient indésirables, la cinglée fonça vers l'entrée et bloqua la fuite des deux vigiles terrifiés. Voulant jouer un peu, elle fît mine de les inspecter avant de les laisser partir en courant. Cependant, ils n'avaient pas remarqué que la nymphe assassine avait attaché ensemble leurs lacets ce qui les fit tomber en avant contre les cordes barrières de sécurité. L'un des deux se creva un œil directement sur un étançon tandis que l'autre s'empala sur un second. L'arlequin avait constaté que celui avec une barre poignardant son ventre était encore vivant et tambourina son maillet sur lui pour lui enfoncer la tige dans l'estomac jusqu'à ce qu'il cessât de geindre. Rentrant à l'intérieur, elle encourageait Punch et Jewelee et ovationnait son Mr. J.  

-Wouhou! Donnez moi un gémissement de plaisir pour le Joker et l‘Autre Monde dans la mythologie celtique et vous avez HoMrJcide!  

La paire de criminelles avait tous les deux leurs propres armes. Punch défigurait ses assaillants avec un pistolet gant de boxe en fer et esquivait les attaques grâce à ses chaussures à ressorts alors que sa partenaire matraquait de son triboulet, servant aussi de canon à paillettes et fragments de zircon pour les ennemis à distance. Rassurée de leur aisance, elle retourna à son aimé qui avait fini de canarder les sous-fifres du bar. Caché en dessous, il y avait d'ailleurs le barman déguisé en Batman qui fût assommé en se faisant percuter par une pile de bouteilles. Son assaillante prit une bouteille de vin rouge intacte et la vida dans la bouche d'un truand troué par une balle dans le torse. Le breuvage coula en dehors de l'orifice fumant et atterrit dans une flopée de verres tenus par l'autre main d'Harley. Ensuite, la blonde tira la parodie du vengeur masqué par la cape et le présenta devant son chéri. Malheureusement, le barman était encore dans les vapes jusqu'à ce que Harley le réveillât en lui faisant boire une gorgée de sa boisson ensanglantée. Ce dernier faillit s'étouffer et cracha au sol avant de se relever en fixant le Joker droit dans les yeux. Amusément, sa voix devenait rauque à cause de la décoction qu'il avait ingurgitée.

-Je suis pas Batman!

-Regarde qui j'ai trouvé mon puddin' à la nitroglycérine! Tu veux goûter le vin de Dragos? On m'a dit qu'il saigne de délices!

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Dim 14 Aoû - 20:49

Le Joker tournoya un moment sur lui-même comme humant l'odeur du sang gagnant les lieux et tirant au hasard autour de lui. Le sourire s'élargit sur son visage et un rire grinçant s'éleva au sein du grabuge autour à moitié couvert par la musique. Pendant un moment, le Joker ne fit plus attention à ce qu'il se passait pour Harley. Elle semblait occupée ailleurs avec d'autres personnes visiblement.
Le Joker s'avança dans la pièce et commença à examiner le mur près des barres de pole dance, cherchant une zone creuse en tapant du poing. Après un certain temps, il mit un grand coup de coude et sortit des papiers qui semblaient retenus dans une enveloppe en papier kraft. Il la rangea soigneusement dans son costume et s'en retourna vers le hall de la pièce.

- Je suis pas Batman !

Au début, il n'avait pas remarqué le déchet à ses pieds mais son regard fut finalement attiré dessus, cette présence étant soulignée avec emphase par Harley Quinn.

- Regarde qui j'ai trouvé mon puddin' à la nitroglycérine ! Tu veux goûter le vin de Dragos ? On m'a dit qu'il saigne de délices !

Le Joker attrapa le verre et but entièrement le contenu du verre. Tout sourire avait disparu du visage du Joker qui se rapprocha du faux Batman à terre et de sa dulcinée.
Tout se passa très vite, le verre valdingua contre une table éparpillant des éclats de verre autour et la main droite du Joker rencontra la joue d'Harley Quinn à très grande vitesse, lui faisant tourner la tête sur le coup.

- Gâcher tant d'hémoglobine avec une piquette, c'est juste infect. Les roumains n'ont aucun bon goût.

Le faux Batman semblait déconcerté mais mais amusé par la situation. Tout d'un coup, le Joker se pencha et rapprocha son visage près de celui du barman.

- On veut rire maintenant ? Mais c'est que nous allons bien nous entendre même si tes goûts vestimentaires laissent sérieusement à désirer...

Le Joker appuya sur la fleur à son veston de sa main droite et une fumée verdâtre en sortit envoyée en pleine figure du barman dont le visage pâlit soudainement. Les zygomatiques du barman se retrouvèrent étirées et il commença à rire jusqu'à en mourir, perdant toute respiration et crachant du sang jusqu'à ce que les organes internes éclatent.
Le Joker se releva et épousseta son costume. Il n'y avait plus grand monde et il semblait que les deux derniers survivants étaient ceux avec qui dialoguait Harley. Punch et Jewelee, il avait déjà entendu parler d'eux mais ne les avait jamais vraiment reconnu. Le vent aurait-il tourné pour ce genre de petites frappes ? Il allait devoir demeurer méfiant, certains d'entre eux ne désiraient que devenir calife à la place du calife.

- Félicitations chers participants, il semble que vous ayez dépassé mes attentes. Avant de vous recruter officiellement dans ma grande famille, un dernier test s'impose ?

Le sourire du Joker s'éclipsa pour faire apparaître un visage plus dur et plus inquiétant. Le rictus était visible du fait de la figuration mais ce n'était plus un sourire de joie que l'on voyait mais celui d'un monstre assoiffé de sang. Punch et Jewelee l'intéressaient mais on ne pouvait recruter quelqu'un aussi facilement et il était curieux de voir si Harley Quinn avait un quelconque intérêt pour ses petits protégés...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Jeu 18 Aoû - 0:48

L'arlequin regardait son Joker, se demandant ce qu'il avait réservé au cadeau qu'elle lui avait apporté. Se sentant comme une femme au foyer ayant dressé la table entière pour l'arrivée de son mari. Le vin et les invités étaient prêts, mais Harley ne l'était pas pour ce qui allait venir. Pensant que le maître de maison se sentait dans l'humeur de la supporter, elle réalisa qu'elle avait tort lorsqu'un verre se brisa en même temps que son fantasme sur la table familiale, redevenue un vulgaire meuble du club à prostitués. Son choc se retourna à nouveau contre elle en une gifle qui efface sa joie. Trois fois elle croyait avoir agacé son compagnon et finalement son exaspération apparut au moment où elle s'imaginait que tout se déroulerait bien. Reprenant légèrement de l'impact elle osa regarder vers le patron, effrayée que sa colère ne venait que de débuter. C'est comme-ci elle était un jouet madame patate et que la claque avait retourné son sourire. Baissant un peu la tête, elle ne se réjouissait même pas de voir le pauvre barman se rire d'elle. Ce dernier déchantât, ou du moins pour l'instant, en se faisant parfumer de gaz hilarant avant d'agoniser dans un rictus grimaçant propre à la plupart des victimes de Mr. J. Au fond, la blonde n'était pas très différente d'eux. Non. C'est faux. Elle devrait se débarrasser de cette horrible idée avant que...

-Bonjour Harley.

-Pas maintenant Harleen. Chuchota-t-elle ou pensa-t-elle, peu importe.

-Je te félicite, tu l'as bien amusé, surtout pour la gifle. Je suis même sûre que c'est le moment qu'il a préféré.

-Arrête. Tu te trompes.

-Si j'étais ton reflet tu aurais raison, mais ce n'est pas le cas. Si tu veux un miroir, tu n'as qu'à regarder à ce cadavre défiguré, vous êtes tous pareil pour lui. Des marionnettes avec lesquelles il joue, le divertissant jusqu'à ce qu'il les abandonne quand elles ont souri à en mourir. La seule différence avec toi, c'est qu'il te frappe à chaque fois qu'il voit que ton sourire est plus grand que le sien. Tu penses vraiment qu'il tient à toi? Quand il t'a blessé, ça te fait mal bien sûr, ton esprit créer un véritable roman à chacun de ses gestes. Mais lui il s'en fiche. S'il te gifle, un mot, deux mots? Ah! Trois lignes seraient déjà un record.

-Mais oui c'est vrai!

-Alors tu es enfin d'accord avec moi?

-Non pas ça. J'avais crû trois fois que Mr. J allait me frapper mais finalement il l'a fait au moment où je m'y attendais le moins, et tu sais pourquoi?

-Parce que c'est un sadique psychopathe et lunatique?

-Nan, enfin si mais pas que ça... Il m'a frappé pour m'étonner. C'était une surprise, parce qu'il sait que j'aime les surprises. Oh mais oui, mon poussin me surprend pour ne pas que j'm'ennui de notre vie conjugale. C'est tellement mignon!

-Est-ce que tu as au moins retenu quelque chose de ce que j'ai dit?

-Oui, je ne dois pas sourire plus que mon puddin' à la nitroglycérine.

-… Essaye de ne pas te faire défenestrer et ce sera un progrès.

La conscience d'Harley s'évapora des bouts du verre fracassé dans lesquels elle s'était manifestée. A nouveau joyeuse, la blonde se réjouit de constater que le temps ralentissait quand elle délire et qu'elle n'avait donc rien manqué du discourt de son partenaire. Le carrousel tournait en sa faveur puisque son couple favori, après le sien, avait gagné le combat de "gagliadeurs". Ainsi, elle attendu que son amoureux eût fini de parler et fonça vers le duo et les serra dans ses bras et manqua d'écraser le pied de Punch avec son marteau géant. Reprenant vite ses esprits, elle les relâcha et s'aperçut que le talon de l'une de ses bottines avait embroché la tête d'un truand.

-Oops, j'ai marché sur une tête.

Enlevant la caboche d'un coup de semelle et se rangeant bien vite du côté de son Jules un peu en arrière, attendant le test évoqué par son poussin. Il y eut un moment de silence, on entendait les mouches avalaient. Un peu gênée, la blonde regarda sa montre et remarqua qu'elle n'en avait pas alors elle souleva le bras d'un cadavre, qui en portait une, pour savoir l'heure. Punch et Jewelee la fixaient ce qui l'embrouilla. Elle fît risette, embarrassée et chuchota au travers de ses dents aux deux gagnants.

-Est-ce que je suis censée faire quelque chose?

Punch haussa les épaules lui aussi confus tandis que Jewelee essayait d'être élégante face au Prince Clown du Crime. Celle-ci transpirait faiblement d'anxiété et donna un coup de coude à son partenaire pour qu'il reprenne une posture plus présentable.

-Oh Mr. J, je suis impatiente de savoir quel test tu as préparé pour eux!

-Ce serait un honneur de passer une épreuve de plus venant d'un génie clownesque tel que vous Monsieur Joker.

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Dim 21 Aoû - 17:03

- James ! Reviens, s'il te plaît ! Tu vas te faire mal !

Le gamin continuait malgré tout de courir en pleurant. Alors il n'en aurait plus ? Plus de pièces ou de bonbons au goût acidulé ? FINIES ? C'est bien ça que tu veux ?!
Lilian Burkiss, la nourrice du petit James, tremblait quand elle entendait les pas de loup du gamin dans la nuit. La lumière qui s'allumait à la salle de bain alors que le petit James de huit ans se brossait les dents avec un objet des plus singuliers. Des flots rouges se mélangeait à l'eau dans le robinet alors que le couteau allait et venait entre joue et gencives.

- J'en aurais d'autres...La petite souris...Cette salope reviendra...

Le couteau glissa et coupa une entaille à la commissure des lèvres, le sang gicla sur le miroir sale et plein de toiles d'araignées.

***

Le Joker tournait autour de Punch et Jewelee en faisant tournoyer sa cane, pensif. Il semblait être comme en train de réfléchir alors qu'il savait déjà ce qu'il comptait faire. Il souriait comme un malade à l'idée qu'il puisse arriver quelque-chose de tragique. Harley les connaissait ? C'était encore mieux. Cette garce allait bien devoir apprendre qui était le patron et que l'on avait pas le droit de passer une seule fois devant l'unique star de ce numéro.

- Voyez-vous, je crois au destin. Je crois qu'il y a des rencontres et des événements qui sont écrits d'avance et qui ont le don de tout changer. Ce soir, nous allons lancer un défi au destin. Voir si votre destin est radieux et recouvert de relents de barbapapa où admettons simplement que votre avenir se situe dans les immondices putrides des fonds de caniveaux. Les ordures nous tiennent aux tripes et nous rattrapent tôt ou tard avant même que l'on ne se souvienne du goût que pouvait avoir une pomme d'amour.

Un revolver tomba au sol avec un bruit sec, juste devant les pieds de l'autre couple bigarré. Comprendraient-ils que les jeux du Joker n'étaient pas ceux que la plupart des gens pratiquaient ? S'y risqueraient-ils ?

- Il n'y a qu'une seule balle dans le barillet, je suis certain que je n'ai pas à vous nommer ce jeu.

Le Joker se saisit du revolver et l'inséra dans sa bouche avec un air de défi. Il fit tourner le barillet et appuya sur la gâchette. Un clic sonore se fit entendre et le Joker éclata de rire. Que pouvait-il penser faire en insérant une arme chargée dans sa bouche ? Pourquoi un enfant se mutilerait seul dans sa salle de bain après tout ? C'était juste un coup de tête, rien de plus. L'unique balle dans le chargeur était bien une vraie, prête à tuer et à tapisser les murs avec la cervelle de quelqu'un.
Il suffisait juste de voir ce qu'il pouvait se passer. Si un enfant met ses doigts dans la prise, c'est exactement pour la même raison.

Le Joker tendait désormais le revolver vers ses nouveaux acolytes en souriant.

- N'allez surtout pas vous couper...Une seule partie suffira...

***

tac tac tac

Les dents tombaient dans le fond du lavabo, sanguinolentes et veineuses, alors que malgré la douleur, un enfant ne pouvait se retenir de pouffer de rire en voyant le sourire rouge vif sur son visage.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Lun 22 Aoû - 11:17

La blonde se réjouissait d'avoir surmonté la colère du Joker, seulement ses doutes revinrent dès qu'elle observa le rictus de son partenaire. Ce dernier avait un sourire pour chacune de ses humeurs, toutefois Harley devait avouer qu'elle les confondait tous avec un seul: celui d'un amoureux fou d'elle. Dans ce genre de moment, elle pouvait parfois se demander si ce sourire avec une fois existé. Voyant bien que face à lui, ses favoris tremblaient de terreur, mais qui ne le ferait pas en voyant le charisme du Prince Clown du Crime? Harley accompagnait d'un petit sourire les paroles philosophiques de son compagnon et même hochait légèrement la tête pour approuver les pauses. Lorsqu'un bruit métallique retentit contre le plancher, l'arlequin ne sursauta même pas et laissa seulement sa vision glissait mollement sur le pistolet. Elle espérait que son poussin se pouffe de rire en s'excusant d'avoir fait tomber l'un de ses jouets mais il n'en fit rien. Du moins rien qu'elle ne souhaitait. Horrifiée par la vision de son puddin' à la nitroglycérine avec un flingue dans sa bouche, prêt à lui rajouter une deuxième. Cependant, il n'arriva rien à part le rire enfantin et dément de Mr. J. La blonde n'avait plus envi de sensation forte pour ce soir, craignant que ce ne fût pas la dernière chute qu'elle allait connaître.  

L'arlequin s'efforça de grimacer mélancoliquement envers le couple, leur ordonnant presque de quitter la pièce en courant. Et si le Joker les poursuivait, Harley mimerait s'être pris les pieds et baissera le pantalon de son poussin pour le faire rire comme avant, peut-être cela marcherait. Malgré ses implorations faciales le duo fît tout le contraire, en particulier Punch qui prit le revolver et lui serra presque la main. 'Pourquoi une arme à feu et pas une poignée de main électrique?' S'interrogeait-elle. Celui-ci répéta le geste du Joker sous le regard médusé d'Harley qui ne voyait plus Punch mais elle dans son costume originel d'arlequin. La bouffonne la fixait apeurée, une voix intérieure hurlait à la blonde d'arrêter le Joker, un coup de marteau et tout serait fini. Tout serait fini, mais que deviendrait-elle sans lui? Ses pensées s'arrêtèrent au moment où le tour de Punch se termina. Il avait répondu à toutes conditions du Joker mais il avait échoué à la dernière, il était encore vivant. Rassurée, Harley se rendit compte que Jewelee était la prochaine et son cœur battit plus vite. Non, il n'avait plus de plaisanterie, seulement des clowns jouant à la roulette russe. Et devant elle ne se tenait plus sa camarade mais Harleen Quinzel qui la suppliait.

-Regarde ce qui se passe! Tu peux arrêter tout ça! Harley!

Jewelee prit le pistolet, Harleen se battait de sa voix.

-Je t'en supplie, ne la laisses pas faire ça.

Punch donna un regard tendre à Jewelee et lui caressa la main.

-Harley pourquoi tu ne fais rien!?

Jewelee força un sourire sur son visage et ouvrit la bouche, l'arme au niveau du cou.

-Je joue!

Jewelee s'arrêta interloquée tandis que la blonde lui prit l'arme des doigts avant de revenir dans son box. Tout d'abord, elle pointa le pistolet sur le duo. Qui disait que le Joker n'en avait pas fini? Si elle les tuait tout de suite elle leur éviterait d'agoniser dans un autre de ces jeux sadiques. Hésitante, elle se tourna vers le clown, elle ne put s'empêcher de rire intérieurement en pensant au nombre de gens rêvant d'être à sa place. Si Harleen disait la vérité, pour lui il n'y a aucune différence entre la gifler ou l'embrasser ou... S'il ne l'aimait pas. Une seule balle qui pouvait tout arrêter ce soir, mais pour qui serait-elle? Harley le savait déjà quand elle sentit le canon du revolver lui effleurait les lèvres. Elle n'était pas encore prête pour choisir, alors elle prendrait une troisième option. Au fond, elle avait raison, plus de Batman, de GCPD. Oui, elle souhaitait que la balle soit pour elle. Et puis une partie d'elle était jalouse que la mort de quelqu'un d'autre qu'elle fasse rire le patron ce soir. N'adressant même pas un regard aux deux camps l'entourant, elle appuya sur la gâchette. Rien. Lançant un regard inquiet vers elle, Jewelee reprit le pistolet.

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Mer 24 Aoû - 13:45

Le Joker se dandinait comme un enfant attendant une friandise et fit une courbette en saluant le tour glorieux de Punch. Il souriait toujours et s'amusait comme s'il ne s'agissait clairement pas du sacrifice d'une vie pouvant arriver à tout moment. La vie est imprévisible, craindre la mort est une perte de temps. Le Joker n'en a plus une définition claire le concernant, sa victoire serait d'être tué par Batman après tout car le grand justicier aurait finalement craqué. Jewelee s'apprêtait désormais à jouer et alors que le sourire du clown s'élargissait...

- Je joue !

Non ! Ce n'était pas ce qui était prévu mais la bouffonne avait été beaucoup plus rapide que lui et il ne pouvait qu'assister, interloqué, à la scène qui se jouait devant lui. Il ne réagit pas et ne laissa rien paraître hormis son sourire monstrueux pendant qu'Harley jouait. La balle ne partit pas et Jewelee récupéra l'arme. Pour une raison inconnue, un déclic se fit dans l'esprit du Joker et il s'avança, arrachant l'arme des mains de Jewelee et la jetant le plus loin possible.

- Le jeu est terminé. Vous êtes recrutés, venez à la foire abandonnée d'Amusement Mile dès que vous le pourrez. Le mot de passe pour entrer est canard de bain. Ne traînez pas, ce mot de passe change toutes les semaines.

Le Joker s'en retourna vers Harley, les deux autres n'existaient plus pour lui sur le moment. Ce n'était plus son affaire en tout cas et il en avait assez vu pour ce soir. La première chose qu'il fit fut de saisir Harley par le bras fermement et de la tirer vers la sortie de secours. Il ne la regarda pas sur le moment et ne dit rien mais son sourire avait totalement disparu. Le Joker n'avait pas le cœur à rire ce soir, il y avait autre-chose mais qui pourrait décrypter l'esprit d'un fou ?
Une fois dans la ruelle, il la poussa devant quitte à ce qu'elle tombe au sol et se rapprocha dangereusement d'elle, lui lançant un regard noir.

- Ne refais plus jamais ça ou tu le regretteras amèrement...

La voix du Joker était comme éraillée sur ce dernier mot, sa voix n'exprimait aucune colère. Harleen avait passé tant de temps avec lui, elle avait peut-être les clés pour le comprendre ou elle pensait les avoir. Peut-être s'agissait-il une des rares marques d'amour que lui montrait son taré de petit ami ou n'était-ce encore qu'une illusion maintenue pour garder son jouet personnel auprès de lui. Personne ne pourrait le dire et pas même le Joker lui-même.
Il se ravisa et épousseta son costume, l'air de rien.

- Lèves-toi, notre sortie est terminée.

Le Joker partit devant sans regarder derrière. Après tout, c'était le choix de cette femme de le suivre ou non. Il retrouverait bien le chemin pour rentrer tout seul mais il comptait néanmoins sur elle pour le suivre. Elle savait encore l'amuser dans un sens donc il regretterait amèrement si jamais elle revenait à la raison.
Ce serait dommage qu'elle finisse par comprendre la blague...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Harley Quinn

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/03/2016
Nombre de Messages : 137
Vous à Gotham : La Princesse Clown du Crime
Citations : Il sera le cinglé et je serais la folle.

MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   Sam 27 Aoû - 0:59

S'attendant au pire lorsque Jewelee prit le pistolet, Harley fût ébahie en suivant du regard chacun des gestes de son poussin balançant l'arme. La blonde voulait même l'avertir qu'il avait oublié que personne n'était mort mais se retint. Son effarement se poursuivit en apprenant la réussite de ses protégés. Sa joie était certaine, elle avait sauvé son couple favori et aucune balle ne lui avait traversé le crâne. Sa quiétude ne s'arrêta même pas au moment où elle fût emportée par son chéri vers la sortie de secours et s'autorisa même un léger clin d'œil et un signe de la main à ses deux amis. Ceux-ci la regardèrent comme une Reine de beauté crédule de son prix des plus redoutables. Mais Harley elle ne le voyait pas comme ça, s'il la tenait d'une main robuste, c'est qu'il voulait la protéger ou la garder afin qu'elle ne s'enfuisse pas. Evidemment, elle dût reprendre ses esprits pour ne pas tomber alors que son Mr. J la poussa dans la ruelle. Toutefois l'amour ne peut se contenter que de geste tendre, pas vrai? Agenouillée, elle sentait la fougue animale de son amant proche d'elle qui lui glissa quelques mots. Peu après cela, il marcha devant l'arlequin qui ne le quittait pas des yeux.

D'abord neutre, un large sourire apparut bientôt sur son visage. Son puddin' à la nitroglycérine s'inquiétait pour elle! Le pauvre avait tellement peur qu'il ne lui arrive du mal, bien sûr il devait garder son honneur et sa prestance comme tout grand homme. Ainsi elle se réjouissait car après tout, qui à part elle pouvait rendre le Prince Clown du Crime dans un tel état? La chevelure en pagaille et la robe éraflée, elle se contenta de rééquilibrer sa tiare avant de gambader devant son biquet sans néanmoins exagérer. Elle scruta rapidement les trottoirs à la recherche d'un civil à qui elle pourrait voler une voiture. Ses yeux se perlèrent de gaieté à la vision d'un vieux monsieur qui avait une voiture acceptable. S'excitant à l'idée de le marteler avec son maillet, elle se rappela bien vite de son cabriolet rose. Elle haussa les épaules et présenta humblement la décapotable étincelante à son patron avant d'ouvrir les portières.

-Tu veux que je te conduise chez nous poussin? On pourrait même renverser des gens en route!

Gardant le sourire, l'arlequin se laisser divaguer sur ce qui venait de se passer. Sans l'intervention de sa conscience, Punch et Jewelee seraient peut-être déjà morts. Quoique. Les trois tirs étaient sans risque et Jewelee se tenait en quatrième. Et la personne qui la sauva ne se trouvait pas être Harleen, mais son Mr. J! S'il n'avait pas réagi que serait-il advenu de son amie? Son Joker est le seul qui savait ce dont elle avait vraiment besoin, et personne d'autre. Tellement de gens dans cette ville prétendent mériter d'être considéré de citoyen honnête, se réfugiant sous des couches d'une banalité hypocrite. Mais au fond, ils sont tous aussi pourris que la chauve-souris de Gotham. Contrairement à eux, le Joker comprenait tout, pas de mal ni de bien, seulement une folie enfouie dans les esprits des habitants qui ne demandent qu'à éclater hors de leur boîte crânienne. Harley regarda une dernière fois le club ravagé et s'intrigua en admirant le chez d'œuvre de son compagnon. Par conséquent, sa tête naïve dodelina sur le côté avec un air interrogatif d'ingénue sur le visage.

-Mr. J, où sont passés tes gardes du corps?

_________________________________
Photos cochonnes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6603-harley-quinn http://etredifferentsexyharleyquinn.blog4ever.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Did you get the joke ? [PV Harley Quinn]
» Vous allez arrêter de gueuler ? [PV ~ Harley Quinn / Teski Night / Eriana River ]
» Harley Quinn : Death of the Family
» /Vilain/ Harley Quinn
» Harley Quinn ? La Folle Au Marteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-