RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 [Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Red Hood / Jason Todd

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 01/08/2015
Nombre de Messages : 37
Vous à Gotham : Le Véritable Justicier de Gotham.
Citations : "Je suis la justice, pure, immédiate et surtout... sans pitié"

MessageSujet: [Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]   Mar 29 Mar - 18:27



-------------------------------------------------
Arkham City, 2011


Douce nuit, sombre nuit, terrible nuit. Dans une ville divisé, un endroit où l'ordre et le chaos n'avait jamais été aussi proche, séparé par un grand mur. Des fou à la tête d'un projet sans aucun sens.
Red Hood avait approuvé l'idée dans un sens, moins de risques de flinguer des civils si il chassait dans la zone prison... Et bien plus facile de repéré une cible.

Il court, il court. Cette silhouette dans la rue, apeuré, son cœur bat fort, il sens presque sa poitrine se déchirer sous son impulsion. Ses sens affolé lui font imaginer des coups de feu, peut-être y en à t-il vraiment finalement. Mais détail intéressant, du sang sur sa veste, pas son sang, du sang sur son couteau, toujours pas le sien. Les bruits indique qu'il est poursuivi, cinq ou six hommes.
Il faut tirer ça au clair, lequel d'entre eux mourra aujourd'hui?

Il tourne dans un ruelle grave erreur. La forme saute du haut de son perchoir, effectue une roulade puis un autre bond d'un toit à l'autre. Sortant son arme, il saute dans la ruelle en se servant d'une corde à linge qu'il viens de décrocher au passage pour bien atterrir.

Figé, l'homme est figé. Il fixe la silhouette au casque rouge, il ne s'attendait pas à ça. Intérieurement, il panique, un monstre devant, un groupe hostile derrière.

"Trois pas en avant mon gros, range ton arme, pas de mauvais coup"

Non... L'homme ne le fixe pas. Il regarde autre chose.

"Merde, t'étais pas censé être là toi" Dit une voix derrière le Justicier Rouge.
"Flinguez le, ils arrivent!" répond une autre, toujours derrière lui.

Merde, Merde, Merde. Deux voix, surement d'autres encore silencieux. Une guet-appant, pour lui? Non, mauvais endroit, mauvais moment. Possibilité de survivre? C'est évident.

Red Hood effectue un demi-tour rapide tandis que les balles fusent, une, deux, trois, la quatrième n'est pas passer loin.
Les deux flingues bien devant lui, il tir. Un homme tombe à terre, le crâne perforé, un autre est toucher au bras, les autres n'ont rien. Les adversaire envoi une nouvelle salve de tir, il faut courir vers le murs de la ruelle, un salto réatterrir au sol, pas de problème.
Une balle pour un autre homme.

La Lame s'enfonce dans son dos, enflure. Il à profiter de son inattention pour lui planter cette saloperie de couteau recouvert de sang, espérons que sa précédente victime avait pas de maladie.
Le tueur au masque fait un bond en avant, l'homme au couteau tombe au sol criblé de balle, ses collègues l'ont déjà abattu par erreur.

La situation semble figé. Il y à encore trois hommes dans la ruelle face à lui, et ils le visent tous, il se sont arrêter, pourquoi?
Pas question de perdre du temps à se poser la ques....

Une rafale de balle, dans son dos. Pas des petit flingue, clairement du semi-automatique. Impossible d'éviter.
Il voit les balles traverser la ruelle, les hommes devant lui tombent au sol, même ceux bien devant lui. C'est mauvais...
Le voila qui saigne, les balles l'ont traverser malgré ses protections, ou alors la plupart sont encore enfoncer dans son dos.

La douleur, rien d'insurmontable, c'est habituel dans une vie comme la sienne... Par expérience il sait que le pire sont les pieds-de-biche. Il se retourne, pas asses rapidement bien entendu, ses mouvements sont ralentit par la douleur, et tout le sang qui coule.

Les voilas, les poursuivants. Il avait prévu de ramasser le fuyard et monter sur les toit avec lui pour l'interroger, histoire de savoir qui buter, et voila comment tout capote pour avoir été trop presser.
Y à surement encore d'autres facteurs, il c'était impliqué un maximum dans "la chasse" depuis la mise en place d'Arkham City, jusqu'à négliger sa propre santé.

Les silhouettes sont flou, les balles ont vraiment fait des dégâts. Des chapeaux, des vestes... Difficile à identifier... La Mafia? Possible, tout est possible dans le coin.

"Des enfoirés morts, et un Bat copain gratuit. Parfait"

Une nouvelle rafale, il faut tenter d'éviter, trop tard, dans les jambes.
Jason tombe au sol, Red Hood est partit, c'est de nouveau au Petit Robin d'affronter la douleur.
Les individus d'approche, les coups de pied commence, les coups de poings.

C'était encore une balle? Où ça? Dans le torse? Les bras?
Le Justicier ne ressent plus grand chose. Stupide, Stupide, Stupide Jason. Tu es devenu mou, imprudent... Incapable.

Une odeur acide l'envahi, cette bande de sac à merde lui pisse dessus.

Ils s'éloignent, sans oublier de tirer une dernière balle. TING. Le bruit du métal, celle-ci ne le tuera pas au moins, l'armure à au moins fait son boulot vers la fin.

Humilié....


------------

Mexique, 2015

L'air sec, le sable qui craque sous la dent, la bouffe épicée, le soleil si fort qu'il tape même à l'ombre.
Un air de cliché? Et pourtant beaucoup sont vrai... Notamment ceux sur les Cartels, la guerre des drogues, les têtes couper, les hommes abattu par groupe de 30 dans les rues. Dans un sens, un Gotham au soleil.

Le jeune homme, presque la trentaine finalement est là, assis, à table avec deux autres hommes.

"Il va bien falloir s'en occuper un jour"
"A chaque gros coup, chaque exécution de groupe, toujours au courant de tout"
"Comme si il savait tout ce qu'on voulait faire"
"Le groupe de Juarez à le même problème"
"On se retrouve à pouvoir à peine vendre asses de drogue pour rester sur pied"

Il est sortit de ses pensée par un coup de coude, tout le monde le regarde, ils attendent qu'il dise quelque chose.
Il les regardes les uns après les autres, il passe sa main sur son début de barbe... Plutôt les restes d'un rasage mal fini.

"C'est déjà bien, vous avez pas entendu parler de ce qu'il à fait à Ernesto et ses gars? Ce gars, là La Capu..."
"Hé les gars, voila les journaux! Et pour toi Edward, voila ce que j'ai trouver sur ta mère patrie"

Il s'arrêta de parler, jeta un œil aux journaux. Ils étaient pas récent, en retard de plusieurs années. Il parcourra les articles, tentant de comprendre tout en parlant

"La Capuch...."

Voila une chose intéressante. Il passa sa main dans ses cheveux noirs mi-long, tripotant sa mèche blanche.
L'article datait de l'époque d'Arkham City, sa fin surtout. Et le titre....

                                               
BATMAN, TUEUR OU SAUVEUR?

Des mots, des mots et encore des mots mais l’essentiel était là. Batman aurait tuer Sharp, le Maire-Dictateur-Fou avait terminer son règne du haut de la Tour
Wayne.

Il passa d'un journal à l'autre, 2015, et plutôt récent.
                                             
LE JOKER MORT, ACE CHEMICALS POUR TOMBE

Il posa le journal sur la table.
"Ce gars, la Capucha Roja. C'est moi"

Silence, une main se balade sous la table.
"Vous avez été très sympas de m'accepter parmi vous, j'ai dû un peu réguler vos divagation sanguinaires. Mais voila, je dois retourner chez moi."

Trois balles une pour chacun d'entre eux. Vraiment désolé, vous étiez sympas de temps en temps, mais impossible de vous laisser en vie si je suis plus là pour surveiller.

"Je vais faire un petit tour chez Juarez avant"

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Red Hood / Jason Todd

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 01/08/2015
Nombre de Messages : 37
Vous à Gotham : Le Véritable Justicier de Gotham.
Citations : "Je suis la justice, pure, immédiate et surtout... sans pitié"

MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]   Jeu 31 Mar - 17:51






"Laisse toi descendre calmement Juarez, tu sais parfaitement que j'arrive toujours à mes fins"

Le mexicain à la moustache développée était au milieu du hangars, une goutte de sueur perlant sur sa tempe, un semi-automatique dans chaque main. Juarez à toujours été connu pour faire dans la surenchère, même si aujourd'hui il avait bien raison.
Il jeta un dernier coup d'oeil sur la table qu'il avait quitter en catastrophe il y à quelques secondes, les cartes de poker étaient recouverte de sang, les corps de ses hommes étaient en certains endroits totalement démembrer. Les rafales étaient sorties de nul part, suivi d'une détonation toute proche... la réserve de munition.

Par chance pour lui, rien dans le hangars n'était en bois, les flammes ne se rependraient pas, le seul danger venait des caisses d'armes.

Le Mexicain, qu'on surnommait El Ejecutor leva ses armes vers le ciel en hurlant, en tirant
"Capucha! Viens ici si tu l'ose! Viens te frotter à moi comme une homme"

Silence d'un instant.
"Bravo, tu m’a presque toucher"

Il n'eu pas le temps de lever la tête, la lourde masse du bourreau en rouge lui tomba dessus avec une violence inouïe. Le craquement d'un bras, le droit.
La main de la Capucha Roja saisie le bras blesser, et d'un mouvement sec l'os briser découvrit le grand air. Un long hurlement s'en suivi. Ferme-là, rapidement un coup de paume sous la mâchoire le fait taire, une ou deux dents tombent au sol.
Un coup de pied dans le ventre, l'adversaire tombe au sol, le sang coule.
Il découvre son assaillant, cette fameuse Capucha Roja, le Bandit à la tête de démon qui réduit le Cartel local à un simple ramassis de dealer.

Il est là, en face de lui. Le crâne d'acier rouge, la veste en cuir, les bottes. Cette présence menaçante, rendu insoutenable même par la douleur dont il es l'instigateur.

"Crèèèèèèèèève!"

Impressionnant. Il lève son bras gauche, et tir une rafale loin d'être contrôler vers le Démon des sables. Un Bond sur le côté et une roulade, c'est suffisant, puis sauter sur lui. Le flingue dans le bouche du Mexicain.

"Désolé pour ça, tu sais, un peu plus et je serais surement rester ici jusqu'à ma mort. Mais on m'attend à la Maison."

Un Bruit de détonation, une balle fusent, dans l'épaule de la Capucha Roja. Projeter plus loin par le choc, il faut rapidement se remettre debout, ne pas laisser de temps à l'ennemi. C'est lui qui lui à enseigner il y à bien longtemps.
Une roulade pour se réfugier derrière la table qu'il renverse au préalable.

C'est un autre Mexicain, celui qui était de garde à l'extérieur, il était pourtant certains de l'avoir abattu.
L'individu en question marchait difficilement jusqu'à Juarez pour vérifier si il était en vie.

Deux en un, un maximum de mort. Cette partie par contre, il l'avait appris tout seul. Il utilisa une des grenades voler au Cartel juste auparavant et la dégoupilla.

BOOM.

Les flammes s'intensifièrent, et d'autres explosion suivirent, c'étaient les caisses de munitions.
Le boulot était terminer, il était temps de partir.

-----------------------------
Gotham City, 2015


Appartement miteux, arsenal dans le canapé, costume au lave-linge, casque sous le lit.
Comme au bon vieux temps, comme avant Arkham City.

Il était là, dans son appartement, devant sa télé. Techniquement c'est toujours l'appartement d'un Tony Banner, mais là où il était il n'en avait plus besoin. Journaux télévisé, émission de divertissement.
Le quotidien de Jason Todd qu'il avait abandonner le temps de 4 ans à se reconstruire. Oublier l’humiliation, travailler pour devenir meilleur, survivre à la sauvage, voyager comme son ancien mentor. Devenir ou redevenir un véritable guerrier.

Pour être honnête, revenir à Gotham n'avait été un projet que pour la première année. Peu à peu il avait oublier ses attaches, il n'en avait pas beaucoup de toute manière, et serait bien rester au Mexique à réguler les agissements du Cartel local, survivant grâce à lui sans ôter la vie d'innocent, au pire en vendant de la drogues... mais jamais aux enfants.

C'étais les journaux, les articles. Batman aurait franchi la ligne et tuer Sharp. Le Joker serait mort d'un assaillant inconnu... Bruce?
Il n'y croyait pas, mais d'un côté....
De toute manière il était de retour, en plein chaos dans une ville coupée du monde par la Ligue des Ombres, et si Il n'avait toujours pas décider d'être un véritable justicier pour celle ville, il le serait.... Il était à la hauteur cette fois.



_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Red Hood / Jason Todd

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 01/08/2015
Nombre de Messages : 37
Vous à Gotham : Le Véritable Justicier de Gotham.
Citations : "Je suis la justice, pure, immédiate et surtout... sans pitié"

MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]   Mar 5 Avr - 17:05





C'est dans une ville détruite qu'il était revenu, une des nombreuses périodes de chaos de son histoires. Les évènements étaient flou, une attaque de la Ligue des Ombres d'après ce qu'il avait pu comprendre.
Une parfaite occasion d'entrer en scène, des proies dans les rues. Une nouvelle légende, Red Hood, celui qui est né de l'anomie.

Le Revenant n'avait jamais vraiment aimer l'image qu'avait pris le Batman au fil du temps, il s'était ramollit, il avait oublier son but premier: la peur. Il était à présente une figure connu, un étrange individu que l'ont fini par ignorer avec l'habitude. Non, rester une Légende Urbaine était bien plus efficace.

Il serait cette légende, celui qui inspirerait une peur si grande qu'elle deviendrait un héréditaire pour les enfants des rares survivants.

Une Bourrasque de vent le fit revenir à lui, en haut d'une des tours de la ville. Observant le soleil disparaître à l'horizon.

"S'il vous plaît... Je vous en supplie.... Je vais tous dire"

Il tourna la tête vers son invité. Jack Reds. Le gars en question était saucissonner à l'antenne de la tour, capable de voir à quel hauteur il se trouvait.

Sans même se tourner vers lui, reprenant son observation du coucher de soleil.
"J'attend"

Moment d'hésitation chez l'esclavagiste, de toute manière il n’a pas le choix si il veux vivre.

"Ils ont prévu le rassemblement au Vingtième Etage du Ritz Hotel, ce soir, s'il vous plait. Laissez moi partir"

"Tu es bien sûr? Si tu m'arnaque je sais comment te retrouver, même si tu fuis hors de la ville."

"Oui"

Red Hood se retourna vers lui, entièrement. Il sortit une bombe à peinture, et se mis à grossièrement dessiner une chauve-souris rouge sur le torse de Jack. Il le détacha ensuite, le tenant par le col.

"Félicitation, tu es donc officiellement la première victime du nouveau Capuch... Red Hood"

Il le lâcha, il n'étais pas difficile de prévoir la suite, comment rester en équilibre sur un sol aussi pencher, et avec des jambes fraichement mise hors d'état. Il tomba, de manière pathétique d'ailleurs, sans oublier le hurlement, celui qui commence si fort et disparait peu à peu avec la distance.


-----------------------

Gotham City, 2016

La ville est calme. La ville est de nouveau une ville.

Wayne Enterprise, et surements d'autres, avaient remis Gotham en état. Comme un véritable retour aux sources. Du moins... en apparence.
En réalité, beaucoup de choses ont changer.

Pour commencer, fini l'affaire des esclavagistes et pédophiles. Les derniers moments du No Man's Land furent aussi les leurs, Le Justicier rouge s'en était assurer.

Mais le plus important, Batman était mort. Il aurait voulu être là, combattre à ses côtés. Oui, il en voulait énormément à son père adoptif, des vielles rancunes comme des nouvelles, mais jamais il n'aurait accepter qu'il meurt ainsi... Peut-être... Difficile d'en être sûr, lui même ne savait pas vraiment. Il aurait juste voulu être là, à la place il chassait des pédophiles et s'était même permis une pause discussion politique avec une petite anarchiste se vantant d'être celle qui avait tuer le Joker.  Elle était surement mort à l'heure actuelle.

Cette fameuse Lignée, celle qui à mis fin à la chauve-souris, elle est toujours là. Menace insidieuse, ou allié potentiel. Une sorte de milice intangible tuant les criminels, finalement, mis à part les conneries mystico-asiatique il n'était pas vraiment différent d'eux. D'après ce qu'il avait compris en tous cas.

Finalement, il n'aura surement jamais les réponses à ses questions. Bruce avait-il réellement tuer Sharp? Avait-il franchi sa dernière limite? Et le Joker, la jeune fille était-elle vraiment la tueuse, ou lui? Il était mort. Étrangement il en était bien triste, ils avaient eu des bons moments ensemble. Du moins Jason était triste, lorsqu'il était Red Hood il n'avait pas le temps pour les états d'âmes.

Une séparation qui s'était développer au Mexique après sa... seconde mort? En quelque sorte. Non, plutôt pendant son humiliation. Mais jouer d'un côté les agents du Cartel, et de l'autre la Capucha Roja n'avait pas aider, c’était nécessaire pour oublier l'humiliation... en partie.
Rien de semblable à une maladie psychologique bien entendu, juste un blocage presque volontaire, c'étais à l'ex-robin, Jason, de porter le poids du passé et de cette nuit à Arkham City. Red Hood, lui, devait être pur, intouchable, imperturbable.

Il avait passer l'année à combattre les petits criminels, il ne c'était pas passer grand chose cette année avec la reconstruction de la ville.
Soudain....

Impossible...

Non....

A la télévision, c’était lui, impossible autrement.
Le Joker était là, à Lady Gotham. Du moins une forme de Joker. Mais c’était le Joker, un coup de folie l'avait surement motivé à changer de sexe, rien d'impossible à imaginer avec lui.

Il ne c’était même pas donner la peine de regarder "l'émission" avec attention. Gotham avait besoin d'un véritable Héro.
Il le savait, il n'était pas mort.
Pas question d'aller à Lady Gotham directement cependant, si il avait bien appris une chose depuis, c'est la prudence, surtout avec le clown.

Une occasion de se venger, de se venger des coups de pied-de-biche, de se venger d'Arkham City, de se venger de toute une vie finalement. Aujourd'hui est le jour qui verra naître une nouvelle légende.


FIN





_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flash-Back] La Capucha Roja [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-