RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Les jeux du Fou [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Les jeux du Fou [LIBRE]   Lun 6 Juil - 11:03

Le No Man's Land à Gotham, cette situation durait depuis très longtemps et avait vu la ville sombrer dans un chaos des plus terrifiants. Les organisations de la pègre avaient pris le contrôle de la ville et partagé leurs territoires équitablement, une organisation mathématique et logique avait pu se faire dans la ville même si elle était toujours perturbée par la folie inhérente. L'héritage d'un lieu comme Arkham laissant les fous prendre le contrôle de la ville et s'attaquer au peuple de Gotham. Batman avait longtemps été seul mais face aux vagues de crime grandissantes, d'autres justiciers venaient en ville. Un équilibre s'installait entre le mal et le bien. La situation finirait par progresser.

Ces derniers jours avaient eu une aura particulière à Gotham. Dans une ville pareille, on était souvent influencés par les superstitions et on s'attendait au pire. Il y a une semaine naquit un panda malformé au zoo de Gotham, une créature immonde à deux têtes et cinq jambes qui terrifia les personnes surveillant encore les animaux à l'abandon. Il y a cinq jours, un adolescent de 12 ans tua trois de ses copains dans un jeu et blessa gravement une jeune fille en lui taillant un sourire de l'ange. Ces événements n'avaient aucun lien entre eux mais c'était sans compter sur l'orage qui avait frappé dans la semaine provoquant un court black out dans les quartiers d'Amusement Mile, beaucoup dirent qu'on y entendit un rire long et sinistre. Si vous êtes nés à Gotham, vous ne pouvez voir ces coïncidences qu'au crible de la superstition. Ce sont des mauvais présages qui annoncent qu'il n'est plus très loin. La maladie qui ronge Gotham, la plaie béante qui ne cicatrisera jamais mais dont on peut seulement atténuer la douleur. Gotham se trouvait être comme une blague dont Il serait la chute.

Crown Point. Un quartier régi par les trafics les plus sordides de la ville, un endroit irrécupérable et où chacun faisait son pain tranquillement. Des policiers jouaient dans une arrière cour d'un bâtiment résidentiel et pariaient sur des combats de chiens. Des chiens pas nourris et dressés pour la violence, le gérant des paris poussaient les animaux à s’entre tuer et récupérait son pourcentage sur tout les paris. Les chiens errants était foule à Gotham, il n'avait pas de mal à trouver ce qu'il lui fallait et il en avait même souvent plus qu'il ne lui en fallait. Beaucoup ressemblaient à cet homme dans ce quartier, des personnes qui se faisaient simplement de l'argent sur de petites affaires illicites mais surveillées par de grands chefs comme Black Mask.
Jonathan Crane avait possédé quelques entrepôts dans les environs où étaient entreposés des stocks de sa toxine mais maintenant, l'endroit appartenait à Black Mask et était gardé par des hommes de Black Mask et quelques autres au service de Dark Hawk qui était l'une de ses partenaires. Les affaires marchaient très bien pour Black Mask. Si quelqu'un devait tomber de haut et se faire rappeler l'imprévisibilité des fous d'Arkham, c'était bien lui. Il ne se doutait sûrement pas de ce qui allait arriver et les mauvais présages, il devait n'y accorder aucune importance.

Un char défilait dans les rues jusqu'à se poser à quelques mètres de l'entrepôt, les hommes de Black Mask regardaient ça avec incrédulité. Une immense plateforme roulante s'était rapprochée, il y avait un taureau en bronze de deux mètres monté au centre et il semblait avoir été repeint. Un sourire sur le mufle et des couleurs vives balancées au hasard sur toute la bête. La peinture s'écaillait par endroits. Il y avait des guitaristes sur la plateforme jouant le célèbre air Smells like a teen spirit de Nirvanna. Avant que les hommes du Masque ne comprennent ce qu'il se passe, une silhouette apparut sur le char sous le feu des projecteurs mais des coups de feu retentirent au même moment. Plusieurs hommes de Black Mask tombèrent à terre et n'eurent pas le temps de voir le grand sourire s'étirant sur le visage de celui qui les avait tué. Cinq hommes armés de M16 étaient cachés sous le char et avaient éliminé toutes les cibles visibles à l'extérieur.
Le Joker lui s'était assis sur le dos d'un homme à quatre pattes qu'il avait capturé récemment, ce type était un lieutenant de Black Mask. C'était tout ce qu'il savait et il n'avait pas besoin de plus pour s'amuser avec. L'homme tremblait à la fois sous le poids et sous la peur de ce que le Joker lui réservait.

- Tu as l'air tendu Sucre d'orge.

Il éternua sous le Joker qui eut du mal à se maintenir assis et décida de se lever, attrapant sa cane dans une main et d'un geste de main indiquant aux guitaristes de s'arrêter.

- Tu as froid mon sucre d'orge, je serais malheureux que tu tombes malade. J'ai la solution parfaite pour toi !

Il sourit encore plus alors que deux hommes empoignèrent la victime, le Joker posa la main sur le taureau et la retira aussitôt, il s'agissait d'un taureau d'airain. Les deux hommes ouvrirent le couvercle sur le dos du taureau et l'enfermèrent à l'intérieur alors que la machine chauffait de plus en plus. Il finirait par mourir étouffé et brûlé par la chaleur intense mais elle montait doucement sous le contrôle des hommes du Joker. Il attrapa le micro et s'avança sur le char face à l'entrepôt.

- Bonsoir bande de nouilles ! Cet entrepôt est à moi donc je vous prierais d'en sortir, je vous attends à l'entrée. Si dans vingts minutes, vous n'avez pas déguerpi....On vient vous chercher !

C'est à ce moment qu'il éclata d'un grand rire et se dandina sur sa scène de pacotille mais on n'entendait plus le Joker, on entendait les hurlements inhumains de la victime du taureau d'airain et des échanges de coups de feu quand un homme de Black Mask daignait sortir pour affronter les hommes du Joker. Les gens se cachaient dans leurs maisons, ils savaient que cela devait bien arriver un jour. Ils étaient juste étonnés que le Joker n'ait fait que ça pour l'instant mais ce n'était que le début de la nuit...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
The Jester

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 25/06/2015
Nombre de Messages : 6
Vous à Gotham : Membre du clan Joker

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Lun 6 Juil - 14:57

Le char s'était mis à avancer. Le taureau d'airain, fier et majestueux, luisait sous la pâle lueur de la Lune. Les musiciens étaient prêts, et elle était en tête, assise devant son piano à queue, préparé spécialement pour l'occasion.

Le premier acte de la tragédie gothamite allait se jouer ce soir. Le véhicule de fête se mit à avancer. Le Joker et ses hommes étaient cachés dans le char, seuls restaient visibles les musiciens. Le Jester soutenait comme elle le pouvait les guitaristes dans leur adaptation musicale, renforçant les accords au piano. Le taureau, couvert de blanc, de vert, de noir et de violet, entre autres, n'affichait rien d'autre que le sourire du Joker. Par endroit, la peinture s'écaillait, dénonçant la véritable nature de la machine.

Les doigts fins et gracieux du Jester s'agitaient avec frénésie sur les touches du piano, qui étaient elles aussi dénuées de couleur. Le clown blanc avait prit garde à ce qu'aucune trace de peinture ne vienne gâcher la pureté de l'instrument, qui était un peu sa propriété exclusive sur le char. Les touches noires et blanches s'abaissaient une à une au service de la mélodie majestueuse qui en émanait. La Lune finissait de donner à la scène ce côté pittoresque que le Jester appréciait par-dessus tout. L'heure approchait, et avec la tension, la mélodie s'intensifiait. Elle gagnait en vitesse, en puissance en même temps qu'elle gagnait en poésie.

C'était une véritable déception que le Joker n'appréciait point cet art – ou du moins, pas à sa juste valeur. Le Joker n'avait jamais réellement pris le temps de s'intéresser à l'Art, du moins jusqu'à aujourd'hui. C'était un point qui avait toujours désolé la Jester qui voyait là une occasion de plus au spleen de s'immiscer dans sa vie. Personne avec qui discuter musique et poésie. Pas le Joker, et surtout pas ses hommes.

Encore moins cette pouffiasse de Quinzel. Depuis qu'elle la connaissait, le Jester l'avait toujours trouvée pitoyable. Plus qu'un soldat attiré par les billets verts, Harley avait été attiré par quelque chose qui, d'après la Jester, n'existait plus depuis longtemps : l'amour du Joker. Quinzel avait vécu dans l'illusion beaucoup trop longtemps pour que le Jester puisse la prendre au sérieux, et les quelques tentatives de discussion qu'elle avait eu avec Harley s'étaient soldées par un échec. Mais ce soir, Quinn n'était pas encore là, et il n'était même pas sûr qu'elle pointe le bout de son nez. Tant mieux : Moins la Jester la voyait, mieux elle se portait.

Mais déjà, le char arrivait à destination. Les projecteurs du char mirent le Joker et une poignée de ses hommes en lumière alors que ceux-ci dézinguèrent les premiers gardes de la cible de la soirée : Black Mask.

La dernière fantaisie du Joker fût de capturer l'un des lieutenants de Roman Sionis et de se servir de lui comme d'un cheval. Il l'avait chevauché et celui-ci tremblait maintenant, autant de peur que d'épuisement. Certains avaient surnommés ce pauvre homme « Étalon du Cul », soi-disant en l'honneur de Sionis. C'était absolument charmant...

Celui-ci eût le malheur d'éternuer. Pour le punir, le Joker demanda aux musiciens de cesser de jouer, et envoya le pauvre homme dans La Machine. Le taureau d'étain avait désormais le lieutenant en son sein, et le Jester, sous les ordres du Joker, commença à mettre la machine en route. Très vite, le taureau monta en température, et on commença à entendre les hurlements de souffrance du soldat dans tout le quartier.

Le Joker se saisit du micro.

« Bonsoir bande de nouilles ! Cet entrepôt est à moi donc je vous prierais d'en sortir, je vous attends à l'entrée. Si dans vingts minutes, vous n'avez pas déguerpi....On vient vous chercher !  »

Le prince du crime signa de son tristement célèbre rire, avant de se dandiner devant la scène. Déjà, on ne l'entendait plus à cause des hurlements du prisonnier d'étain.

Le Jester attrapa son arme et cogna la crosse de celle-ci contre la paroi du taureau, à l'endroit où elle supposait être la tête du prisonnier. Un nouveau hurlement de douleur se fit entendre. Elle s'approcha ensuite du micro, esquivant un des coups de pied involontaire du Joker qui continuait de danser sur la scène.

« Chers amis, le règne de Black Mask touche ce soir à sa fin.
Si vous tenez à votre vie insignifiante, nous vous prions de bien vouloir quitter les lieux.
Sinon... Nous viendrons vous libérer de cet abominable fardeau qu'est votre propre existence.
Il vous reste actuellement dix-huit minutes... Faites votre choix. »

Un petit moment de silence.

« Oh, j'allais oublier...
Si nous capturons des résistants vivants, nous prendrons soin de les maintenir au chaud, comme votre collègue... »

Un sourire infinitésimal s'afficha sur les lèvres de la Jester, qui semblait alors retrouver une aura féminine. Ce soir, ces ordures allaient payer.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Dark Hawk

Mafia
Mafia
avatar

Date d'Inscription : 04/11/2014
Nombre de Messages : 39
Vous à Gotham : Patronne de la Famille Morten
Citations : "Il est à Gotham ce que la Peste est à l'humanité. Une maladie qui a fait des dégâts mais qui, maintenant, est facilement neutralisable."

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Mar 7 Juil - 17:14

Enfin, le soir arrivait. Ce fut une longue et pénible journée. L'une de celles qui vous rongent les nerfs et vous donnent envie de détruire tout ce qui vous entoure. Qui vous poussent à votre extrême limite et vous font vous isoler pendant des heures. C'était ce genre de journée que venait de traverser la belle Jessica Morten. Ce soir, elle était à bout et ne souhaitait qu'une seule chose, ne plus avoir à parler à personne. La jeune femme monta dans son bureau, une tasse de café à la main, accrocha son long manteau à son fauteuil en cuir et s'installa confortablement sur ce dernier, les pieds sur le bureau même. Elle lâcha un petit soupire de satisfaction avant de boire une gorgée de café, se rappelant au même moment la phrase que disait toujours son cousin Giuseppe.

"I like my coffee just like my Sabbath," murmura la jeune femme, le regard perdu dans le liquide d'un noir profond.

Elle posa sa tasse sur une pile de dossiers posés sur son bureau, puis ferma les yeux, savourant ce doux moment de tranquilité. Le silence règnait dans la pièce à la lumière presque absente. Le calme permanent de l'endroit la reposait et détendait ses nerfs si durement traités ces derniers temps. Un petit sourire de contentement apporta une nouvelle touche de douceur à ses traits fins. Le calme, le silence, la tranqui-

"Boss ?"

C'est pas vrai.

"Boooss ?"

C'est une blague, n'est-ce pas ?

"Boss, ouvrez !"


Voilà qu'il se met à taper à la porte. Peut-être que si elle fait la morte, il s'en ira ?

"Per l'amor del cielo, Boss, c'est important, ouvrez !"

Tel un Diable, Dark Hawk sauta de son fauteuil, saisissant sa dague au passage et ouvrit la porte avec rage.

"Que veux-tu, misérable vermisseau ? Lui cracha-t-elle en plaçant sa dague sous la gorge du sbire. Tu es bien téméraire pour troubler le repos dont j'ai tant besoin."

Une goutte de sueur coula le long du front de l'homme, qui n'osa pas la regarder dans les yeux. Il détourna le regard vers la droite, effrayé, avant de se risquer à donner son information.

"On a un problème sur Crown Point"

Un sourire étiré et des yeux écarquillés éclairèrent le visage d'habitude dénué d'expression de Dark Hawk. Un problème ? Quel problème ? Les hommes auraient-ils encore mis le souk dans les cargaisons ? Des fouineurs se seraient-ils introduits dans les entrepôts ? La police aurait-elle débarqué ? Quoi ? Que se passe-t-il cette fois-ci ?! Quel malheur avait encore frappé les Morten et leurs affaires ? Cela devenait lassant. Plus le temps passait et plus cela devenait dur de faire fonctionner le business. Maudit No Man's Land, il avait tout bousillé. Et en beauté.

La jeune femme ferma les yeux un instant, prenant une longue inspiration avant de poser son regard d'acier sur son sbire et de répondre:

"Quel est le problème ?

-Les gars sur Crown Point se font attaquer, une sorte de... de char avec un taureau dessus et un type habillé en clown sont arrivés et ont foutu la merde. Ils sont armés, les hommes de Black Mask se sont presque tous fait descendre."

Un soupire s'échappa d'entre les lèvres pulpeuses de la Morten. Le Joker, rien que ça. Décidément, cette journée était vraiment pourrie. Et ce, jusqu'au bout. Une pensée à propos de Dieu lui faisant un doigt d'honneur lui traversa l'esprit un instant, puis elle se ressaisit. Vivement, elle rangea sa dague sans même effleurer la peau de son sbire. Ce dernier remercia ce même Dieu qui en faisait baver sa Patronne depuis quelques temps, puis continua:

"Il ne nous reste que 15 minutes pour les rejoindre et leur apporter de l'aide. Qu'est-ce que l'on fait, Boss ?

-Black Mask est sur les lieux ?

-Les gars ne l'ont pas vu. La plupart d'entre eux sont encore à l'intérieur. Le clown menace de venir les chercher s'ils ne sortent pas avant les 20 minutes... éliminatoires.

-S'il croit que je vais le laisser me voler mes biens, il se trompe. Dis à Vizi et à la flambeuse de se dépêcher de se préparer. Whisper et Inferno vont surveiller l'usine. Attrape dix gars, dont deux snipers, vous prenez le fourgon. On va aller tuer du freak.

-Vous venez aussi, Boss ?"

La jeune femme se retourna, saisit et enfila son manteau, s'assurant au passage que ses armes y étaient bien, puis lâcha:

"J'ai besoin de me défouler."

A présent, il n'y avait plus de temps à perdre. La jeune femme rejoignit ses deux camarades et ils prirent la route en vitesse. Le problème de Crown Point, c'est que c'est un lieu assez éloigné d'East End. Et il fallait faire vite. Durant le trajet, elle fit un court résumé de la situation:

"Le Joker veut faire sa loi chez nous. Ce misérable insecte a déjà mis au tapis la plupart des hommes de Black Mask et certains des nôtres. Quelques uns sont encore à l’abri, mais plus pour longtemps.

-On va s'en occuper gattina, ne t'en fais pas, lui répondit Vizi en lui faisant les yeux doux.

-On va renvoyer ce Clown à Arkham,", rajouta Fiamma en rattachant ses cheveux roux en une longue queue de cheval.

Quelques minutes plus tard, ils étaient arrivés à destination. La chance fut avec eux sur le trajet, puisqu'ils ne croisèrent aucune patrouille et que les rues étaient relativement vide. Comme quoi, le No Man's Land a du bon, sous un certain angle. Les sbires ne tardèrent pas à arriver. Les deux snipers s'installèrent dans des immeubles. La tête du Joker était pile dans leur ligne de mire. Si seulement il arrêtait un instant de gesticuler, ils pourraient l'éliminer en un tir. L'un des deux hommes remarqua un corps supplémentaire dans le groupe du Joker. Une silhouette fine, une femme peut-être, qui se tenait près du taureau grotesque du Clown. Ils firent remonter le message jusqu'à la Miss Morten, qui haussa simplement les épaules.

"Et alors ? Cela fera un cadavre de plus à brûler. Maintenant, nous allons nous occuper de ces tarés colorés."

La Morten fit signe à ses hommes de partir devant après leur avoir donné pour ordre "Butez tout ce qui bouge.". Il se déployèrent près du char et visèrent les musiciens. Sans aucune pitié, ils appuyèrent chacun sur leur détente et ablatèrent certains musiciens dans un déluge de balles. Bien sûr, les hommes du Joker furent alertés et tirèrent sur les sbires Italiens. L'échange de tirs commença alors, et deux de ses hommes tombèrent.

C'est à ce moment là que la Morten décida de se présenter au Joker. Elle grimpa sur le toit de sa berline, sortit son 357 Magnum automatique et tira une balle qui vint se loger dans le piano de la freak accompagnant le Joker. Les deux tarés s'étaient rapprochés du lieu de l'action. Ils devaient avoir oublié toute leur mise en scène grotesque, sur le coup. Les échanges entre les deux camps cessèrent un moment. Deux hommes de Dark Hawk mirent en joug les freaks, tandis que les autres gardaient les opposants en respect. Le calme revint un court instant. La voix mielleuse de la Patronne Italienne brisa le silence:

"Cher ami, que faites-vous en ce lieu ? J'ai eu vent que vous réclamiez un bien qui ne vous appartenait pas. Cet entrepôt est ma propriété il me semble, non ? Et celle de mon collègue Black Mask également. Vous n'êtes pas au courant ?"

Un petit rire malsain échappa à la jeune femme qui, bien protégée par son manteau et son chapeau doublés de kevlar, semblait ne rien craindre. Elle reprit d'un ton plus sec cette fois-ci.

"Repartez d'où vous venez, vous et votre pâle amie. Personne ne veut de vous ici, et je n'ai pas de temps à perdre avec des tarés de votre genre. Partez avant que je ne troue votre peau et utilise vos yeux en décoration dans mon salon."

L'avertissement était fait. Bien entendu, la Miss Morten savait qu'ils n'allaient pas déguerpir de si tôt. Elle souhaitait juste faire gagner du temps au Masque Noir, afin qu'il puisse faire peser la balance en leur faveur. Tout était une question de timing ici, l'équilibre de la situation pouvait si facilement être bouleversé...

_________________________________
"Guarda dietro di te, forse io sono qui ..."
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Doubly

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 08/05/2014
Nombre de Messages : 266
Vous à Gotham : Ancien joueur.

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Mar 7 Juil - 19:01

Roman ne pouvait pas se tenir plus mal. Enfin si, il pourrait. Après avoir débuté le code EI en l'utilisant contre le justicier à ses trousses, le Phantom, il avait mit hors d'état de nuire l'une de ses principales menaces. Mais, dernièrement, Roman restait sur un échec cuisant. Malgré le fait d'avoir mit hors course plusieurs Ergot ainsi que la quasi totalité de la cour des hiboux, il avait raté son coup en laissant le samouraï et le clown prince du crime s'en sortir vivant.

Plus que jamais, il voulait la mort du clown. Celui-ci ne lui avait causé que trop de problèmes par le passé. Il lui avait volé la zone industrielle, après l'avoir humilié. Mais récemment, et avec l'aide de Falcone et de Freeze, il avait réussi à reprendre son dû et à éliminer une bonne partie des hommes du clown. Cependant, il ne s'en était que brièvement félicité, car il connaissait Gotham et ses habitants. Le Joker n'attendrait pas longtemps avant de lui rendre la monnaie de sa pièce, et cela le Black Mask le savait pertinemment.

Il avait, sans vraiment en informer Dark Hawk, pris de son plein gré la moitié des drogues dures ainsi que certains sérums de l'épouvantail, qui avait autrefois utilisé Crown Point comme quartier général, car elles lui étaient nécessaire à une fabrication importante pour le code EI. Néanmoins, il y avait laissé la moitié des drogues dures ainsi que la totalité des drogues douces, Roman les avait laissé sur place, car pour Dark Hawk il fallait bien que commerce se fasse. Les jeux d'argent et petit trafics étaient aussi une très belle source de revenu. Il serait donc une catastrophe que ...

" Le Joker nous attaque ! "

Tranquillement assis dans sa limousine, Roman revenait tranquillement d'un deal, une très bonne vente de drogue justement avec les Jamaïcains, un gang très proche de Crown Point. Stratégiquement, l'attaque ne pouvait pas mieux tomber, mais le Black Mask n'avait aucune envie de faire parler la poudre. Il avait déjà tué bien trop de sbires, et c'était cela le problème. Sbires, sbires, sbires, subalternes, sbires ... Mais jamais le Joker. Lui mettre une balle dans la tête, qu'est ce qu'il adorerait. Devant le silence de son patron, le conducteur de la voiture, qui avait prononcé la phrase après avoir décroché son téléphone portable, fut pris d'un profond sentiment de malaise.

" Apparemment, ils donneraient une quinzaine de minutes pour sortir de l'immeuble principal, et ... Euh ... Serait armés ... D'un char et ... D'un taureau ... Et d'un orchestre ... "

Roman avait du mal à comprendre comment le clown avait pu faire tout Gotham à bord d'un char sans se faire pincer.

" Avec la musicienne qui va avec ? "

" Apparemment ... "

Et dire qu'il n'avait fait que plaisanter ...

" Dans ce cas, je me demande ce qu'est devenu sa copine idiote, Quinn. J'espère qu'elle est morte et incinérée. Bon, envoyez les hélicos de combat et les lance roquette. "

Un long silence s'ensuivit.

" Monsieur, vous n'avez pas d'hélicos de combat. Quand aux derniers lances roquettes, Mlle. Stella Black les a revendus aux russes lors de sa dernière affaire. "

Il avait oublié que son conducteur n'était ni James, ni le Muet, ni John, et que, par conséquence, il y avait 50% de chance qu'il soit con.

" Ce que je voulais dire par là, c'est qu'il faut mettre le paquet. Je n'ai jamais eu l'occasion de mettre une balle dans la tête de ce grand connard. La priorité est de mettre la marchandise en sécurité. On mettra le gang de Hawk à Amusement Miles ainsi que les jeux clandestins si il le faut, mais raser le quartier si il le faut pour trouver cette enflure aux cheveux verts. Ce que je voulais dire par là, c'est que je ne doit pas avoir à fermer les yeux pour ne pas voir le Joker. Ce que je voulais dire par là, c'est que je ne doit pas avoir à mettre des boules dans les oreilles pour ne plus entendre ce foutu orchestre. Ce que je voulais dire par là, C'EST QUE LE CLOWN PRINCE DU CRIME EST UN INSECTE QU'ON SE DOIT D'ECRASER. ME SUIS-JE BIEN FAIT COMPRENDRE ?! "

Le conducteur se fit le plus petit et docile possible. Lorsque le parrain de la pègre entrait dans une rage folle, il était difficile d'y échapper indemne.

" Maintenant que les choses que je voulais dire par là sont CLAIRES, appelez d'autres renforts. On doit être une vingtaine à tout casser avec les 4x4 qui nous suivent derrière. Il faut créer une diversion afin de transporter la marchandise autre part, dans l'optique où le Joker prendrait le dessus je ne veux pas qu'il tombe sur les produits et prenne le contrôle sur les jeux. Ce qui n'arrivera pas puisque personne ne jouerait avec ce taré dans les parages. A part les drogués de l'épouvantail. "

Black Mask comptait toujours une vingtaine de personne pour couvrir ses arrière, et surtout pour montrer son pouvoir. Il n'y avait donc rien d'anormal à être accompagné de ses sbires lors d'une vente de drogue.

" Si il ne reste que cinq minutes avant qu'ils attaquent l'immeuble avec leur char, autant écourter la durée. "

La limousine et les 4x4 arrivèrent en trombe derrière le véhicule de Dark Hawk. Sionis n'avait pas tant tardé que cela à venir, et son retard montrait, aux yeux de tous, sa nonchalance. Mais peu importe, le Joker le savait, il était venu, c'est tout ce qui comptait. Il sortit le premier de la limousine, suivit de ses hommes, tous armés de mitraillettes, sauf lui. La vue de Dark Hawk sur le toit de sa berline l'amusa au plus au point.

" Mlle. Morten. Avoir placé ma confiance en vous ne me déçoit pas, au contraire. Plus d'un n'aurait pas daigné venir et aurait abandonné le territoire face au Joker. "

Il ouvrit sa veste et empoigna les deux Beretta s'y cachant.

" Bon. Il serait temps que la musicienne et son orchestre ferment leurs sales gueules. Un tank et un taureau, rien que ça. On se croirait dans l'Iliade, sauf qu'à la place d'Ulysse, du chœur et du cheval, on a un abruti, des clown et un taureau. "

Puis, il parla d'une voix plus forte, et autoritaire, de sorte que le clown comprenne bien qu'il n'était pas le bienvenue ici et qu'il n'avait pas la main.

" Joker ! Tu a bougé le mauvais pion et choisis le mauvais adversaire. Que ce soit clair : tu ne t'en sortira pas indemne. Je raserai tout le quartier pour te coller une balle dans la tête. Je t'ai manqué durant l'attaque des hiboux, je t'ai manqué durant l'attaque de Freeze, mais cette fois Joker, c'est un face à face et je ne partirai pas tant que l'un de nous deux ne gît pas sur le sol "

Le duel, le match était lancé. Au pire, si il gagnait et que le quartier était vraiment rasé, il donnerait Amusement Miles à Dark Hawk et lui payerait le double, non, le triple de ce qu'elle avait pendant un mois. Eliminer le Joker, ce n'était pas tout les jours. Mais ce serait trop beau pour être vrai.

" Vous avez tous entendu ? Si le Joker meurt ce soir, je triple votre salaire ! "

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Mer 8 Juil - 10:31

Tu connais l'histoire de celui qui pense détenir la puissance et qui finit par s'en mordre les doigts ? Non ? Peut-être que tu connais alors l'histoire de ce mafieux, il s'appelait Jack et était respecté jusqu'au jour où le Parrain découvrit qu'il couchait avec sa femme et il voulut s'en débarrasser. Jack est mort, enfin peut-être. Je ne sais plus très bien...

Le Joker déambulait sur la scène du char autour du taureau et s'en servait comme couverture. La situation se corsait mais c'était ce qu'il avait prévu. Il espérait que tout se déroulerait ainsi et donc, il continuait à danser autour de la scène jusqu'au moment où il vit la femme lui faisant face. Il était très courageux de tenir tête au Joker surtout qu'elle n'était pas l'invitée qu'il attendait. Il lui aurait tiré dans le crâne s'il n'était pas de bonne humeur mais il prit le temps de l'écouter.

"Cher ami, que faites-vous en ce lieu ? J'ai eu vent que vous réclamiez un bien qui ne vous appartenait pas. Cet entrepôt est ma propriété il me semble, non ? Et celle de mon collègue Black Mask également. Vous n'êtes pas au courant ?"

Le Joker sortit une brochure touristique de Gotham de sa poche et prit un air faussement innocent.

- L'office de tourisme ne m'a rien dit la-dessus, c'est scandaleux ! Si on ne peut même plus trouver un coin tranquille pour installer sa ha-hacienda.

Il se payait la tête de celle qui lui faisait face, c'était une habitude chez le clown prince du crime. Il sourit quand quelques minutes après, Black Mask débarqua sur les lieux avec ses renforts. Le Joker tenait sa cane et regardait le chef de la pègre dans les yeux.

" Joker ! Tu a bougé le mauvais pion et choisis le mauvais adversaire. Que ce soit clair : tu ne t'en sortira pas indemne. Je raserai tout le quartier pour te coller une balle dans la tête. Je t'ai manqué durant l'attaque des hiboux, je t'ai manqué durant l'attaque de Freeze, mais cette fois Joker, c'est un face à face et je ne partirai pas tant que l'un de nous deux ne gît pas sur le sol "

Le Joker cessa de rire et continuait de fixer Black Mask en souriant. Il jeta un coup d’œil à sa montre, c'était parfait.

- Blacky, je t'attendais pour commencer les festivités mais tes hommes de main ont été trop impatients pour t'attendre on dirait. Souris un peu Blacky, ce soir est ton grand soir et je ne voulais pas que tu deviennes catatonique dans ton grand bureau. Comment s'appelait la secrétaire sexy que j'ai défiguré déjà ? Tu l'as remplacé ?

Le Joker rit brièvement. 5.
Il s'avança encore un peu pour dire un dernier mot. 4

- Je vous avais donné vingt minutes. Disons qu'il s'agissait de quinze en fait. Oups.

3 2 1.

Les hurlements de la victime dans le taureau se changèrent en rire macabre et on put voir un gaz verdâtre sortir à grande vitesse des naseaux de l'animal et envahir les alentours. En faisant un pas en arrière, le Joker avait reculé dans la fumée verte ainsi que la Jester qui était également devenue invisible. Les hommes du Joker se mirent à se tordre de rire et à mourir un par un, un sourire figé sur leurs visages. Le gaz se répandait jusqu'à l'entrepôt et se dirigeait également vers Black Mask et Dark Hawk. Le Joker se fichait de cet entrepôt, la cible n'était autre que Black Mask depuis le début. Le gaz hilarant ou fameuse toxine Joker était l'une des plus vieilles de ces armes mais le Joker modifiait sans cesse la formule chimique pour contrer les antidotes, Batman était le seul à toujours trouver un antidote pour chaque nouvelle toxine Joker. Le char de défilé ainsi que le taureau étaient noyés dans la fumée et on ne voyait déjà plus signe du Joker. Black Mask et Dark Hawk devraient réagir vite pour ne pas subir le même sort.

- Alors ? Ne sentez-vous pas l'envie de rire vous gagner mes amigos ?!

Le Joker éclata d'un grand rire suivi des rires des personnes atteintes par le gaz et sur le point de mourir.

***

Un mois plus tôt.

Le Joker travaillait dans son entrepôt sur un nouveau gaz. Il mélangea son gaz à l'état de pâte semi liquide avec du goudron. Il fabriqua un moule de l'intérieur d'un taureau d'airain qu'il avait récupéré et recouvrit toutes les parois intérieures de cette pâte collante et gluante. La chaleur jouerait le rôle principal et après plusieurs tests, il se rendit compte que le gaz mettait un quart d'heure à se libérer. Tout serait une question de timing, il le savait. Il leva la couverture sous le char et sourit, il avait un dernier atout au cas où ça dégénèrerait. Black Mask allait adorer sa nouvelle blague, il en était certain.

Il éclata d'un grand rire rien que d'y penser.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Carmine Falcone

Mafia
Mafia
avatar

Date d'Inscription : 06/04/2014
Nombre de Messages : 101
Autres Comptes : Ra's Al Ghul & Harvey Bullock
Vous à Gotham : Parrain de la famille Falcone
Citations : Je préfère encore brûler la ville plutôt que de la laisser à un fêlé !

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Lun 13 Juil - 8:45

Loin. Il était parti très loin. Louisa. Sofia. Mario. Alberto. Et Kitrina. Leurs visages dansaient devant ses yeux telle une macabre danse, l'accablant d'incessants reproches. Et il ne pouvait rien y faire. Il ne voulait rien y faire. Trop tard. Trop tard pour tout. La seule chose qu'il pouvait faire, c'était continuer à se battre. Continuer à faire ce qu'il avait toujours fait. Diriger la famiglia.

Étendu de tout son long sur son fauteuil, les pieds sur son bureau hors de prix et les mains croisées sur son abdomen, le Romain pensait. A ce qu'il avait fait. A ce qu'il aurait dû faire. Quelle ironie que tout cela. Il payait encore le prix d'une décennie de contrôle total sur Gotham City après tout. La seule chose dont il était sûr, c'était qu'il ne referait pas les mêmes erreurs. Alors quand l'un de ses hommes toqua à la porte de son bureau, Carmine Falcone, dérangé dans sa séance bi-mensuelle de vague-à l'âme, se crispa. Qu'est-ce qu'ils voulaient encore ?!

''Don Falcone ? C'est Angelo, il se passe quelque chose à Crown Point.''

L'italien soupira :

''Entre, c'est ouvert.''

A peine avait-il mis un pied dans la pièce que déjà Mr Mirti haussait un sourcil. C'était bien la première fois qu'il voyait son boss dans cet état. Passablement déprimé, Falcone n'avait pas beaucoup dormi et arborait une mine effroyable. Mais lui poser une question sur son état actuel risquerait de ne pas améliorer les choses, et connaissant son patron, Angelo Mirti décida de ne pas s'aventurer sur ce terrain et de simplement s'occuper de ce qu'il était venu faire ici à l'origine. Devant le regard interrogatif de son parrain, il commença, en espérant que la nouvelle qu'il apportait saurait le tirer de sa semi-léthargie :

''Crown Point est attaqué. Par le Joker et son gang. Ils visent apparemment l'entrepôt de Black Mask, celui dont Dark Hawk avait la garde. Ils sont eux aussi sur place. Ce sont deux de nos hommes qui fouillaient l'une des anciennes planques du Chapelier qui viennent de nous avertir.''

Ce foutu clown s'attaquait aux réserves de drogues de Sionis ? Très intéressant. Cela pourrait servir à merveille ses plans de reconquête. D'un bond, comme s'il n'avait attendu que cela pour se remotiver, le Romain se mit en position de travail. Terminé le coup de déprime du début de soirée. Le travail prenait le pas sur sa vie privée :

''Je veux que ces gars surveillent de loin ce qu'il se passe. Qu'ils ne prennent pas de risques, qu'ils n'interviennent pas. Qu'ils me tiennent seulement au courant de ce qu'il se passe à chaque instant à Crown Point. Que tout le monde soit sur ses gardes. Je veux que le casino soit bouclé à double-tour comme cet endroit et que nos entrepôts soient protégés.''

''Et Sionis ?''

Carmine eut un rictus mauvais :

''Cette attaque nous a tellement pris au dépourvu que tous nos gars sont occupés. Et puis de toute manière, je ne suis pas censé être au courant, non ? Si Black Mask n'a pas réclamé mon aide, c'est qu'il n'en a pas besoin.''

Le Tueur sourit à son tour. Enfin il retrouvait celui à qui il avait prêté allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
The Jester

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 25/06/2015
Nombre de Messages : 6
Vous à Gotham : Membre du clan Joker

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Lun 13 Juil - 10:26

La Jester n'avait pas tremblé du sourcil quand les deux invités de la soirée avaient fait leur apparition. Le Joker et ses hôtes commencèrent à échanger au sujet d'une soi-disant propriété privée et les menaces commençaient à fuser. Jester regardait l'heure, quant à elle. Douze minutes. Dix. Huit. Le temps s'écoulait inexorablement. Le Temps était une ressource Ô combien précieuse que Dark Hawk et Black Mask étaient en train de gâcher.

« "Cher ami, que faites-vous en ce lieu ? J'ai eu vent que vous réclamiez un bien qui ne vous appartenait pas. Cet entrepôt est ma propriété il me semble, non ? Et celle de mon collègue Black Mask également. Vous n'êtes pas au courant ? »

Huit minutes.

« L'office de tourisme ne m'a rien dit la-dessus, c'est scandaleux ! Si on ne peut même plus trouver un coin tranquille pour installer sa ha-hacienda.
- Joker ! Tu a bougé le mauvais pion et choisis le mauvais adversaire. Que ce soit clair : tu ne t'en sortira pas indemne. Je raserai tout le quartier pour te coller une balle dans la tête. Je t'ai manqué durant l'attaque des hiboux, je t'ai manqué durant l'attaque de Freeze, mais cette fois Joker, c'est un face à face et je ne partirai pas tant que l'un de nous deux ne gît pas sur le sol »

« Tic. Tac. Tic. Tac. », murmurait la Jester.

« Blacky, je t'attendais pour commencer les festivités mais tes hommes de main ont été trop impatients pour t'attendre on dirait. Souris un peu Blacky, ce soir est ton grand soir et je ne voulais pas que tu deviennes catatonique dans ton grand bureau. Comment s'appelait la secrétaire sexy que j'ai défiguré déjà ? Tu l'as remplacé ?  »

Le Joker lâcha un petit rire. La Jester, quant à elle, reculait déjà de quelques pas, sans cesser de faire face à ses interlocuteurs.

« Je vous avais donné vingt minutes. Disons qu'il s'agissait de quinze en fait. Oups.  »

D'un coup, une épaisse fumée verte enroba la Jester, le taureau et les quelques hommes restants du Joker, qui finirent par mourir de rire. La clown triste, elle, n'en faisait rien. Elle restait impassible alors que le Joker, Black Mask et Dark Hawk disparaissaient derrière ce voile mortel.

Quand la Jester disparu totalement du champ de vision des invités et d'éventuels tireurs embusqués, elle se faufila vers l'entrepôt, dans lequel le gaz avait commencé à sérieusement s'infiltrer. La clown attrapa son revolver et se mit en quête de malfrats à descendre et, surtout, de magot à récupérer. Les premiers ne tardèrent pas à se montrer.

PAN. PAN. PAN. Trois cadavres jonchaient déjà le sol, quelques gouttes de sang déjà noir transpirant autour du trou qui avait percé leur front. Toujours méticuleuse, la Jester rechargea son arme. Les tirs ne manqueraient certainement pas d'alerter une partie des gardes du complexe. Quatre autres tirs retentirent dans la zone, et deux cadavres de plus s'écrasèrent sur les premiers.

Il fallait maintenant faire vite. Le Joker était en train de terminer son petit discours et la fumée nauséabonde commençait à s'élever dans les cieux, pour atteindre la dizaine de mètres de hauteurs. Bien.

Tuant les derniers gardes qui faisaient leur ronde à l'étage, la Jester se mit à fouiller les lieux. Elle finit par tomber sur des drogues diverses et variées, mais surtout sur un diffuseur et sur des capsules particulièrement intéressantes.

La Jester connaissait Jonathan Crane et ses techniques d'épouvantail. Elle savait qu'il utilisait des gaz terrifiants qui insufflaient la peur à ses adversaires. Et elle tenait là de quoi recouvrir toute la zone, au pied du bâtiment.

La Jester attrapa l'un des masques à gaz qui recouvrait le nez d'un des cadavres, en bas, et qui devait expliquer pourquoi il n'était pas mort de rire plus tôt. La clown l'enfila.

Elle attrapa le diffuseur et, après quelques essais, fini par le charger. Elle s'approcha de la fenêtre.

« Attention, all yoctograms!  »

Deux nouveaux tirs retentirent dans la zone. C'était la Jester qui avait tiré en l'air pour gagner l'attention de son auditoire.

« La peur. La peur est ce qui caractérise chacun d'entre nous. C'est elle qui nous fait vivre. C'est l'une de nos plus grandes forces. La peur. C'est parce qu'elle est enfouie en chacun de vous que vous êtes ici aujourd'hui. Peur de perdre votre butin. Peur de perdre votre pouvoir. »

Le gaz phobique commençait déjà à se répandre dans la zone en bas du bâtiment, s'approchant de Black Mask et de Dark Hawk depuis l'autre côté.

« Le rire permet de combattre la peur. Le rire et la peur sont comme la lumière et les ténèbres ; comme la Lune et le Soleil. Deux forces qui s'opposent tellement qu'elles finissent par se compléter. »

La Jester pencha la tête sur le côté.

« Dites-moi... Avez-vous peur ? »

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Dark Hawk

Mafia
Mafia
avatar

Date d'Inscription : 04/11/2014
Nombre de Messages : 39
Vous à Gotham : Patronne de la Famille Morten
Citations : "Il est à Gotham ce que la Peste est à l'humanité. Une maladie qui a fait des dégâts mais qui, maintenant, est facilement neutralisable."

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Dim 2 Aoû - 1:35

"Dites-moi... Avez-vous peur ?"

C'en était trop. Les deux gaz mortels se répandaient et il n'y avait plus aucune issue. La seule solution possible à ce point là était la fuite. Malheureusement. Pour la première fois depuis son arrivée ici, elle devait se résigner à abandonner ses biens. Se replier. Fuir. Ce mot la dégoûtait. Synonyme de lâcheté et de peur, il lui restait en travers de la gorge. Cette sensation de profonde honte et de rage allait rester graver dans sa mémoire. Cet au moment précis où la jeune femme se rendit compte qu'elle allait perdre cette bataille qu'elle commença à nourrir une haine sans égal pour le Joker et sa petite garce couleur farine. Ils souhaitaient donc la guerre ? Soit. C'était une guerre violente et sanglante qu'ils allaient obtenir. Une guerre de laquelle seuls Sionis et la Patronne allaient ressortir vivants. Une guerre de gangs.

Ces deux misérables ne savaient pas à qui ils s'attaquaient. Si Miss Morten était connue pour quelque chose, c'était bien pour sa rancune tenace. Jamais elle n'oubliait un conflit. Jamais elle n'ommetait le visage de ceux qui lui faisaient du tort. Et la Patronne rendait toujours les coups. Elle n'avait plus qu'à attendre le bon moment pour frapper. Et toute sa haine allait s'abattre sur eux. Mais pour l'instant, elle devait sortir de la merde dans laquelle elle était. Et en un seul morceau, tant qu'à faire. Les gaz n'allaient pas tarder à arriver à leur niveau. Il fallait faire vite.

L'Italienne aux yeux d'acier soupira et lança à la Jester:

"J'ai bien peur que vous n'ayez gagné ce round, il est vrai. En revanche, je pense que vous devriez vous en faire pour la suite des évènements. Ce n'est qu'une bataille. Apprêtez-vous à perdre la guerre. Sur ce, bonne soirée."


A ces mots, la tueuse descendit du toit de sa voiture et fit un bref signe de la tête à Sionis et lui fit un simple "Retrouvez-moi dans mon usine." .Elle comptait bien avoir une certaine discussion avec cet homme là. Elle rentra calmement dans sa Berline pendant que Fiamma faisait signe aux snipers de déguerpir le plus vite possible. Vizi, lui, n'attendit pas une seconde pour faire demi tour et partir en direction de l'usine. Durant le voyage, il se risque à engager la conversation avec sa Patronne:

"Je suppose que tu n'es pas ravie par la tournure qu'ont pris les évènements, n'est-ce pas bella ?

-En effet, siffla Dark Hawk en sortant une cigarette de son manteau. Elle la tendit à Fiamma qui, par habitude, sorti son zippo et l'alluma.

-Long day, hein ? Allez, une fois rentrée tu pourras te reposer.

-Tu parles. J'ai demandé à ce cher Sionis de venir à l'usine. Je suppose d'ailleurs qu'il nous suit de loin, à l'heure qu'il est. Cela me laisse juste assez de temps pour préparer mon bureau.

-Tu comptes le faire monter ?"

Miss Morten, assise à l'arrière de la voiture, les bras étendus sur la banquette, la clope au bec et la tête en arrière, redressa ladite tête et regarda sa collègue du coin de l'oeil.

"Tu dis ça comme si nous allions scopare. On se calme Loria, il est juste question d'affaires ici. Et un homme comme lui doit avoir son lot de putains en train de lui cirer les pompes, e molto di più. M. Sionis est un collègue. Et on ne mélange pas travail et vie privée, tesoro."

Le dialogue s'arrêta ici. Le rital aux cheveux d’ébène qui conduisait n'osa pas blaguer ou faire un quelconque commentaire en voyant l'humeur massacrante de la jeune femme. Fiamma se ne dit plus rien et la fin du trajet se fit dans le silence le plus complet, hormis le petit bruit que produisait l'Italienne et soufflant la fumée de sa cigarette.

Une fois arrivés, Dark Hawk monta dans son bureau sans adresser la parole à qui que ce soit. Quand elle fut entrée dans son antre, elle entama le rangement de ce dernier. Son collègue allait venir, il fallait au moins que l'endroit soit présentable. On lui apporta vite une nouvelle tasse de café bien noir, qu'elle avala en quelques secondes. Une fois que tout lui sembla correct, elle s'installa dans son fauteuil et rangea dans un tiroir la dernière dague qui trainait là. Miss Morten s'accorda quelques minutes de repos, se préparant mentalement à s'entretenir avec Sionis. Quelle longue, longue nuit.

[HRP: Ce fut bien amusant, mes amis ^^ Merci pour ce RP mémorable !]

_________________________________
"Guarda dietro di te, forse io sono qui ..."
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Doubly

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 08/05/2014
Nombre de Messages : 266
Vous à Gotham : Ancien joueur.

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Dim 2 Aoû - 15:13

Alors qu'il était sûr de lui et du dénouement de la nuit, Roman tomba de bien haut. Il savait comment tout cela allait finir, mais les mots refusaient tout simplement de venir dans son cerveau. Il n'acceptait pas. Il ne pouvait pas prendre une humiliation de plus de la part de ce clown. Mais les gaz semblaient prendre vie et prendre directement le Black Mask pour cible. Il tourna lentement la tête vers Dark Hawk lorsqu'elle parla, annonçant leurs défaite. Sur le coup, il faillit exploser, éliminer la Morten, la Jester et le Joker au mépris de sa propre vie. Mais liquider une alliée serait totalement irresponsable et il serait aussi mal vu que Double Face. Et, tout comme lui, il savait que le Joker avait pas mal de sosie, et qu'il se sacrifierait certainement pour rien. De plus, ce sacrifice avantagerai Falcone, qui aurait la ville pour lui seul.

En outre, Dark Hawk ne faisait pas preuve de lâcheté, mais de lucidité. Ce gaz avait prouvé maintes et maintes fois sa dangerosité. Si le parrain de la pègre devait partir, c'était maintenant. Il vit Dark Hawk partir au loin.

" Magnez vous les gars, on rentre au bercail. Joker, tu m'a eu pour cette fois. Mais tu mourra ce soir, ou demain. Je te le promet. Tu ne perds rien pour attendre. Rira bien qui rira le dernier, comme tu dis chez toi. "


Tout les sbires du masque noir rentrèrent dans leurs voitures respectives. L'un d'eux, trop proche du gaz, ne rentra pas à temps. Pris d'un rire incontrôlable, il se mit à tirer en l'air, puis tirer vers les deux clown, et au bord de la folie, se tira une balle dans la tête. Le masque noir vit ce terrible spectacle de loin. Il n'en avait cependant strictement rien à faire. Lui aussi, était au bord de la folie. Il ne parvenait pas à comprendre comment tout avait fini comme ça.

" Non non non ... NON ! MERDE ! "

Il s'était ridiculisé devant tout le monde. Dark Hawk, Joker, Falcone, Batman ... Si tous apprenait la nouvelle, il était foutu. Personne ne le prendrai au sérieux. S'être fait battre si facilement par le clown était inacceptable.

" On va chez Morten. Dis aux autres de rentrer au QG. Je veux que toute les armes, tout le restant des drogues et toute les seringues du code EI soient mit en sureté. On va passer à la vitesse supérieure. Le plan doit commencer BIENTÔT. Il est inutile de le retarder plus. Une fois toute cette merde d'isolement terminé, que les habitants se penseront tranquilles, je m'emparerait de Gotham. Le Joker, les justiciers ... Tous vont morfler comme j'ai éliminé ce connard de Phantom. "

" N'est t'il pas imprudent d'y aller que nous deux ? Vous devriez venir accompagné. Un coup de sang est si vite arrivé ... "


" Je m'en contrefiche. Crever à l'heure qu'il est ne me ferait ni chaud ni froid. J'aurai simplement échoué. Transmettez l'ordre de rassembler toute la marchandise là où ils savent. Si il prenait à Miss Morten l'envie de m'abattre, c'est une femme morte. Et si cela venait à arriver, je ne veux pas qu'on oublie le Black Mask. Faites un joli feu de joie sur Gotham. "

Sionis n'en menait pas large. Si il semblait calmé, il était plus que jamais énervé. Il avait envie de détruire le monde. Mais il lui fallait établir un plan. Un plan qu'il établirai, dans quelques minutes, avec sa collègue ...



HRP : Le rôle de Black Mask est finie dans cette attaque ! Merci à vous ^_^

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
The Joker

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 21/05/2015
Nombre de Messages : 41
Autres Comptes : Edward Nigma/The Riddler
Vous à Gotham : Le Clown Prince du Crime
Citations : Ma grande force, c'est que...J'ai pété les plombs ! Mais je suis assez malin pour l'admettre alors qu'est-ce que tu attends ? En t'accrochant à la réalité, tu nies la réalité de la situation. Imbécile ! Comprends-tu que nous avons frôlé la troisième guerre mondiale à cause d'un simple vol d'oies sauvages qui a brouillé un écran radar. Il faudrait arrêter ces conneries, c'est une gigantesque mascarade ! Toutes ces causes pour lesquelles on se bat, tout ces gestes d'humanité, c'est de la merde ! Pourquoi tu ne veux pas te détendre un peu et te fendre la gueule une bonne fois pour toutes ?

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Dim 2 Aoû - 17:10

Alors qu'il se trémoussait sur la scène du char, il savait qu'il avait déjà gagné la partie mais soudainement, son regard fut attiré par la Jester qui lâchait le gaz de Crane. Le sourire se figea un moment et le Joker se gratta la tête quelques secondes. La scène aurait pu paraître comique mais cela demeurait un poil dangereux.

- Oh merde...

Il se baissa et tira de toutes ses forces sur une poignée qui se trouvait au sol, ouvrant une trappe juste devant le taureau d'airain et permettant d'aller à l'intérieur du char. Quelques secondes passèrent et un moteur vrombit sous le char, un véhicule lourd en sortit. Il n'était pas équipé en armement mais cela ressemblait à un mini blindé repeint aux couleurs du Joker et arborant un gigantesque sourire à l'avant. Il se débarrasserait du véhicule en temps voulu mais en attendant, il s'assurait une sécurité et fonça dans les portes de l'entrepôt pour y introduire son véhicule de manière fracassante.
Les portes s'ouvrirent et il épousseta son costume avant de descendre. Il remuait sa cane et tapait au sol avec de manière bruyante. Le Joker se dandinait comme un gamin pour monter voir la Jester et admirer la vue depuis l'intérieur de l'entrepôt, les troupes ennemies s'étaient repliées alors que le gaz hilarant se dissipait. La vision des choses devenait plus claire même si des relents du gaz de peur demeuraient dans l'atmosphère, la quantité était impressionnante.

- Voila qui est du travail rondement mené, je te confie la gestion de cet entrepôt. Pas d'économies, on utilise tout ce qu'il se trouve ici.

Il rit doucement en pensant à la tête que devait faire ce petit Roman, le Joker avait marché sur ses plate-bandes et il allait sûrement vouloir se venger. C'est à ce moment que le téléphone du Joker se mit à sonner, la sonnerie étant la chanson " Staying alive " en version yaourt. Il décrocha.

- Oui ? Un témoin dans les environs ? Très bien, emmenez-la à l'endroit où tout est préparé et je vous rejoins en bas.

Il raccrocha et se tourna vers Jester, ce serait leur dernier échange avant longtemps. Le coup frappé à Crown Point allait déclencher une guerre des plus dangereuses alors que le No Man's Land approchait de sa fin. Le Joker avait son idée sur la question et il savait qu'il allait devoir bientôt s'assurer de la fidélité de tous ses alliés. Il avait besoin de s'assurer que son règne en tant que Clown prince du crime demeurait incontestable et rien n'était mieux qu'une guerre pour prouver sa force au combat.

- Je te laisse la Joker-mobile, on passe me prendre en bas. A très bientôt et gardes le sourire !

Le Joker repartit de sa démarche chaloupée et rejoint ses hommes en bas, il regarda à l'arrière du véhicule avant de monter. Il s'agissait d'une jeune femme et elle semblait dans les vapes pour le moment mais pas atteinte par les gaz, elle n'était donc pas morte de rire ou de terreur. Il monta finalement et regarda les affaires de la jeune femme avant de les lui restituer discrètement.

- Violette Weever ? Je sens que l'on va bien s'amuser....

Il partit ainsi d'un grand rire alors que le transport démarrait en trombe, en direction d'Axis Chemicals...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
The Jester

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 25/06/2015
Nombre de Messages : 6
Vous à Gotham : Membre du clan Joker

MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   Mar 4 Aoû - 21:07

« Dites-moi... Avez-vous peur ?
- J'ai bien peur que vous n'ayez gagné ce round, il est vrai. En revanche, je pense que vous devriez vous en faire pour la suite des évènements. Ce n'est qu'une bataille. Apprêtez-vous à perdre la guerre. Sur ce, bonne soirée.  »

La Jester fit une courbette, faisant une polie révérence devant la mafieuse italienne qui descendait déjà du toit de sa voiture. Les snipers sur les toits rangèrent leurs armes et Dark Hawk regagnait son véhicule dans le calme. Sa berline redémarra pour s'éloigner des lieux.

« Magnez vous les gars, on rentre au bercail. Joker, tu m'a eu pour cette fois. Mais tu mourra ce soir, ou demain. Je te le promet. Tu ne perds rien pour attendre. Rira bien qui rira le dernier, comme tu dis chez toi.  »

Sans le savoir, Black Mask avait vu juste avec sa menace, car c'est un peu plus tard dans la soirée que le Joker allait se faire abattre par une photographe. Mais cet épisode n'avait pas encore commencé. Sans sourire, la Jester fît un salut militaire à Sionis qui rentra dans sa voiture. La Jester se jeta à terre pour éviter la balle de l'un des hommes du masque, qui s'était pris dans le gaz Joker.

Les deux clowns étaient les derniers sur la scène. Le clown triste et l'auguste, le blanc et les couleurs. Le Joker avait sorti la Jokermobile de sa cachette. Le véhicule affichait un monstrueux sourire qui donna, malgré elle, des frissons à la Jester.

« Voila qui est du travail rondement mené, je te confie la gestion de cet entrepôt. Pas d'économies, on utilise tout ce qu'il se trouve ici.  »

Le téléphone du Joker sonna. Celui-là l'attrapa et décrocha, alors que la Jester l'avait rejoint.

« Oui ? Un témoin dans les environs ? Très bien, emmenez-la à l'endroit où tout est préparé et je vous rejoins en bas.  »

Il se tourna ensuite vers la Jester.

« Je te laisse la Joker-mobile, on passe me prendre en bas. A très bientôt et gardes le sourire !  
- Très drôle... »

Le Joker se mit en marche vers le point de rendez-vous qu'il avait fixé avec ses hommes, alors que la Jester cacha la Joker-mobile dans les entrepots. Il allait désormais être temps de profiter des drogues de l'épouvantail...

[RP terminé, merci à vous!]

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les jeux du Fou [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les jeux du Fou [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Les jeux du Fou [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Une feuille ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gramercy Row :: Crown Point-