RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Mer 1 Juil - 21:34

Cela faisait trois jours depuis l'assaut sur la Cour des Hiboux. Trois jours que Waylon Jones errait dans les égouts et souterrains de la ville, sans aucun but, s’apitoyant sur son sort perpétuellement. Et pour cause, il avait recouvré la mémoire durant cette sombre nuit sanglante, lorsqu'il avait aperçu Bane dans une pièce de l'hôtel Powers. Bane avait été la cause de son amnésie. Il s'était battu contre lui des mois plus tôt, avant son internement à l'asile d'Arkham, et s'était pris une rouste. Sa défaite était la cause de son amnésie. Officiellement, Croc avait subi un traumatisme crânien résultant de la violence de leur combat, et c'était ce qui avait provoqué sa perte de mémoire. Toutefois, les médecins d'Arkham avaient toujours été sceptiques à ce sujet, car son cerveau ne semblait pas être endommagé, et malgré l'état pitoyable dans lequel il avait été retrouvé après sa défaite, aucune blessure ne semblait pouvoir être à l'origine d'une perte de mémoire. Alors, il y avait une autre hypothèse. Peut-être que Waylon avait effacé sa mémoire, de lui-même. Peut-être qu'inconsciemment, ne pouvant accepter ni supporter sa défaite, son cerveau avait enfoui tous ses souvenirs récents au plus profond de lui et les avait verrouillés. Mais sitôt évadé d'Arkham, il était parti à la recherche de ses souvenirs, et avait retrouvé la mémoire petit à petit. Jusqu'à tomber par hasard sur Bane, et débloquer la totalité de sa mémoire.

Et depuis lors, il était perdu. Retrouver ses souvenirs, se souvenir de sa défaite, de son humiliation, avait été un véritable choc psychologique. Il ne savait plus qui il était, il avait l'impression de se connaître encore moins que lorsqu'il était partiellement amnésique. Il n'avait plus aucune envie. Plus aucun but. Il se sentait vide au fond de lui....


*Pourquoi ? Pourquoi c'est tombé sur moi ? Est-ce que c'est Dieu qui m'a fait comme ça ? Et si c'est lui, alors pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il a fait de moi un monstre ? Pourquoi il a recouvert ma peau d'écailles ? Pourquoi il m'a condamné à vivre une vie entière de souffrance ? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça, bordel ? J'étais même pas né, j'avais encore rien fait de mal quand il a fait de moi c'que j'suis. J'ai rien voulu... J'ai pas demandé à naître... Et je serais même pas né si on m'avait dit que la vie serait aussi merdique !....

Les médecins disent que j'ai une maladie orpheline... Un truc qui se soigne pas. Irréversible, comme ils disent. Pfff... Tu parles. Sur les milliards de connards d'êtres humains qu'y a sur cette foutue planète, il a fallu que ça tombe sur moi ! Pourquoi ?!?!

Ça peut pas être Dieu. J'crois même que Dieu, il existe pas. Parce que, si y en avait un, y m'aurait jamais fait comme ça. Y m'aurait jamais transformé en monstre alors que j'ai rien fait pour mériter ça. J'ai fait des choses mal, dans ma vie, c'est vrai. J'ai tué tout un tas de gens. Mais j'avais pas le choix... C'est eux qui m'ont rejeté, pas moi ! C'est pas ma faute. J'aurais jamais tué personne si j'étais pas né avec des griffes et des écailles et des crocs. Si j'suis devenu comme ça, c'est parce que les autres ont jamais voulu m'accepter. J'devais leur donner une leçon. J'devais leur montrer qui j'étais, leur montrer que j'étais pas qu'un moins que rien, que j'méritais le respect ! Le respect... Je pensais que devenir fort ça suffirait à être respecté. Mais j'ai eu tord. C'était de la connerie. Personne m'a jamais respecté. Les gens sont terrifiés, ils me craignent et me fuient, mais jamais ils me respecteront... Et les autres criminels ? Tout c'qu'ils font, c'est se servir de moi, je suis qu'un outil pour eux, une arme.... Joker, Moth, le Fool et même cette Amy, là... Ils veulent juste m'utiliser et quand ils ont plus b'soin d'moi, ils me jettent comme une vieille chaussette ! Parce qu'au fond, ils savent... Comme tout le monde, ils savent que j'suis qu'un monstre. Et que j'mérite pas de vivre parmi les humains...

J'suis condamné à avoir cette vie de merde pour le restant de mes jours... Sans jamais personne pour m'accepter, personne pour m'aimer pour ce que je suis... Je ne suis qu'une erreur de la nature aux yeux des autres. Une bête de foire dont la vie n'a aucune valeur...

Tout est fini... Je me laisserai plus manipuler par les autres. Amy peut aller se faire foutre avec son Ra's Al Ghul. Et Killer Moth peut retourner jouer avec ses insectes. J'ai jamais eu aucun ami, et j'en aurai jamais. Je vivrai seul, pour le restant de ma putain de vie. Puisque les gens veulent pas d'moi en haut, je resterai là... Sous la surface.*


Il s'arrêta de marcher et posa une main à plat contre le mur.

*Je me sens bien ici... Il fait sombre et humide, et y a pas un bruit. Et surtout, je suis tout seul. Y a personne pour me juger, personne pour me dévisager, personne pour me fuir ou m'insulter ou se moquer de moi. Ici c'est tranquille... Je vais rester là. A attendre que mon heure vienne. Et ce sera pas trop tôt.*


Il reprit sa marche d'un pas lent, la tête baissée, en continuant de ruminer. Après plusieurs minutes, il entendit des bruits, comme des humains malades qui toussaient. Il arriva à un endroit où s'étaient regroupés des gens qui n'avaient pas eu la chance de fuir le No Man's Land, et qui s'étaient réfugiés ici. Ils étaient maigres, fatigués, affamés et la plupart avaient l'air malades, allongés, recroquevillés ou adossés contre un mur. Ils avaient même l'air trop mal en point pour faire attention à Croc, se contentant de le regarder passer en ayant aucune réaction.

*Mince, j'pensais être tout seul ici... Ces gens sont sûrement coincés dans le No Man's Land, comme nous tous. Eux aussi ce sont des déchets de la société, personne s'en occupe, les gros riches qui contrôlent tout là-haut se contentent d'attendre qu'ils crèvent de faim. Pfff... J'ai qu'à trouver un autre endroit, les souterrains sont assez grands. Pas la peine que j'les tue, c'est à peine s'ils peuvent tenir debout et ils font même pas attention à moi.*


Il continua donc de marcher, passant silencieusement au milieu de la troupe de clochards sans faire de vagues. Il marcha encore plusieurs minutes avant d'entendre des voix dans un couloir des égouts.

"Alors ?! Dis-nous où est ton groupe ou je te coupe un doigt !"

Intrigué, Croc se dirigea vers les voix. Deux hommes aux allures de malfrats s'en prenaient à une jeune adolescente, l'un la plaquait au sol pendant que l'autre lui maintenait le poignet tout en la menaçant avec un couteau.

"Je vous l'ai dit ! Nous ne possédons rien ! Nous n'avons aucune provisions ! Lâchez-moi !" s'exclama la gamine en se débattant en vain.

Elle aperçu alors Croc à une dizaine de mètres, alors que les criminels ne l'avaient pas encore remarqués. Elle lui lança un regard de détresse, ses yeux baignés de larmes.


"A l'aide !"

"Hun hun hun, personne ne va venir t'aider ici ma jolie ! C'est ta dernière chance ! Si tu nous conduis pas à ton groupe, on te découpe en morceaux !"

"Et on les mangera, aussi !"

"Ouais, on les mangera aussi ! Hun hun hun !"

Waylon les regarda un moment qui sembla durer une éternité pour la jeune fille. Il observait leurs comportements, se demandant s'il devait intervenir, pesant le pour et le contre.

"Je vous en supplie... Aidez-moi..." supplia t-elle en pleurant.

*Elle... Elle me parle... comme si j'étais... un humain ordinaire... !*

"Mais à qui elle parle ?!" s'exclama l'un des deux malfrats avant de se retourner et de se retrouver en face à face avec Killer Croc. Il sursauta et écarquilla les yeux tout en s'exclamant :

"Holy fucking shit motherfucker de Diantre !"

BAM !

Le marto-poing de Killer Croc venait d'enfoncer la tête du malfrat dans sa cage thoracique. Il ne s'en remettrait pas de si tôt...

L'autre s'écarta aussitôt de la fille en criant de stupeur, et brandit le couteau qu'il tenait dans la main droite vers l'avant pour le menacer et espérer lui faire peur.


"Oh la vache ! Espèce de sale..."

"Non, ne l'dis pas."

"... monstre !"

Aussitôt, Croc attrapa le poignet droit du type avec sa main gauche et lui donna un puissant coup de poing au niveau de l'articulation du coude, ce qui eut pour effet de lui briser en faisant ressortir son os à l'air libre.

"AAAARGH !!!!"

Puis Croc plaqua ses deux mains de chaque côté du visage du criminel, et appuya de toutes ses forces tout en s'exclamant furieusement :

"Je t'avais dit de PAS le dire !!!!"

Puis il aplatit la tête en une seconde, l'écrabouillant comme une crêpe en faisant gicler sa cervelle tout autour.
Il écarta les mains,  laissant l'homme à la tête écrasée retomber mollement sur le sol, puis il observa ses mains recouvertes de sang et de morceaux de cervelle et d'os.


*.... Je l'ai encore fait... Encore...*

La fille avait l'air encore plus terrorisée que lorsqu'elle était détenue par les deux types. Elle s'était recroquevillée contre la paroi froide des égouts, et tremblait de tout son corps. Elle avait l'air paniqué. Ce n'était pas tous les jours qu'on avait l'occasion de voir des têtes éclater comme des pastèques, alors elle avait un petit choc émotionnel.
Waylon tourna le regard vers elle, et la fixa quelques instants d'un air vide. Puis, sans un mot, il lui tourna le dos et repris son chemin.


*C'est toujours la même chose... Pas un merci... Y a aucune gratitude envers un monstre...  Mais ça change rien. J'encadre pas les sous-merdes qui s'en prennent aux gamines parce qu'ils ont pas les couilles de s'en prendre aux hommes. J'pouvais pas leur laisser ce plaisir.*


A peine eut-il fait cinq pas, qu'il entendit la voix de la fille résonner derrière lui, tout en sentant une étreinte autour de son bras.


"A-attends !"


"?!"

Le géant tourna lentement la tête vers elle.
La fille l'avait rattrapé et l'agrippait par le bras, ce qui le mettait un peu mal à l'aise car il détestait les contacts physiques tant il n'y était pas habitué.


"M... Merci... Je serais morte si t'avais pas été là."

"..."

Il y eut un silence gênant de quelques secondes.

"Tu es tout seul ?... Tu n'as pas de famille ni d'amis ?"

"...?!"

*Je suis un monstre. Elle est aveugle ou quoi ?!*


"Je n'ai pas de famille non plus... Mes parents ont été tués il y a quelques mois par une bande... Mais des gens biens m'ont recueillis. Tu peux venir avec nous, si tu veux !"

".... Moi ?... Tu veux que je vienne... avec toi ?" demanda t-il d'un air un peu hébété comme s'il ne comprenait pas, tout en la pointant du doigt avec son index.

"Ouais ! Je leur dirai que tu m'as sauvée ! On est pas très nombreux, mais on veille les uns sur les autres."

"Ah ouais, t'es sûre de ça ?... J'ai vu personne veiller sur toi, là."

"C'est normal, j'étais partie chercher de la nourriture pour le groupe quand ces deux connards me sont tombés dessus. C'est de plus en plus dur de trouver à manger... Et comme à la surface, tout le monde veut notre peau, on se cache ici, dans les égouts. Alors, tu veux venir ? Je suis sûre que tu seras très utile pour le groupe !"


Aussitôt, la main de Croc empoigna la gorge de la gamine et il la souleva brusquement avant de s'exclamer sur un ton énervé :

"Tu veux te servir de moi, hein ?! Je suis pas un outil qu'on utilise !"

"N-non... ! C...C'est... pas... ça... du tout... !" parvint t-elle à articuler malgré la poigne du reptile sur ses cordes vocales.

Il la relâcha et elle tomba à genoux dans les 10 centimètres d'eau qui s'écoulait à leurs pieds, avant de reprendre sa respiration.

"C'est... C'est juste que... Comme t'as l'air d'être un peu seul.... Enfin je t'oblige pas... Je proposais, c'est tout."

"Pourquoi tu fais ça ?... Tu vois pas que j'suis un monstre ?"

"Ben je... Tu... Tu m'as sauvé la vie... Donc t'es pas plus un monstre que les types qui ont voulu me découper en morceaux et me manger."

*Vraiment ?... Je lui ai sauvé la vie ?... Ou bien... C'est peut-être plutôt ma vie que j'ai sauvé... ? Est-ce que j'ai fait ça pour elle, ou pour moi ? C'est ça la vraie question. C'est ça qui compte vraiment.*

"T'as quel age, gamine ?"

"J'ai 15 ans."

"Alors t'es trop jeune pour te balader toute seule dans une ville où la seule loi qui règne encore, c'est la loi du plus fort. Allez, c'est bon, je vais venir voir ton groupe. Mais c'est pas pour rester. J'vais leur donner une leçon pour avoir laissé une gamine comme toi sans défense dans cette foutue jungle !"

"Non, s'il te plait ! Ne les frappe pas ! Ils sont gentils... Et pour tout te dire, c'est moi qui ai décidé de partir pour leur trouver à manger et des médicaments. Je suis partie en douce. Alors ne les punis pas s'il te plait !"

"Pfff... Alors t'es vraiment trop débile."

"Ha ha ha !... Au fait, moi c'est Sophie, et toi ?"

"Cro...non. Waylon."

"Cronon Waylon ? C'est marrant comme nom."

"Appelle-moi juste Waylon."

"Très bien juste Waylon, suis-moi ! C'est par là !"

Et c'est ainsi que commença le début d'une nouvelle aventure. Ouais, cette phrase de conclusion est vraiment pourrie et clichée au possible mais bon, j'ai pas trouvé mieux.
Et après quelques minutes de marche, Sophie lui présenta son groupe et Waylon s’aperçut qu'il s'agissait en réalité des gens faibles et malades qu'il avait croisés un peu plus tôt.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Mer 15 Juil - 21:04

Trois semaines plus tard...

Waylon tenait deux énormes sacs poubelles entre ses bras, alors qu'il revenait dans le campement souterrain après deux jours d'absence. Le petit groupe de miséreux se rua vers lui, alors qu'il laissa tomber les deux sacs à leurs pieds. Les sacs, pleins à craquer, s'ouvrirent et quelques boîtes de conserve s'en échappèrent, roulant sur le sol.


"J'ai ratissé tout l'quartier. C'est tout c'que j'ai trouvé."

"Wah ! Waylon, c'est génial ! On va pouvoir tenir des semaines avec ça !" s'exclama Sophie en souriant.

Le monstre posa son regard reptilien sur elle, et esquissa à son tour un sourire, qui ressemblait plus à une effrayante grimace à cause de son visage repoussant.


*Elle a le sourire d'un ange. C'est pour elle que je fais tout ça. Pour les autres, aussi, mais surtout pour elle. Parce que j'aime la voir heureuse, j'aime quand elle me sourit. Elle est comme la petite sœur que j'ai jamais eu. Elle a l'âge d'être ma fille. Et, parfois, j'aimerais qu'elle soit deux fois plus vieille, pour que j'puisse la voir comme une femme. Alors, j'me dépêche de virer cette pensée de ma caboche, parce qu'elle n'est encore qu'une gamine, et que j'suis pas pédophile. Je sais que je connaîtrai jamais l'amour. Je m'suis fait à cette idée. Au fond de moi, ça m'fait souffrir. Mais c'est pas si grave. Car maintenant, j'ai des amis. L'amour sert juste à assouvir des besoins primitifs. C'est pas important.

Pour la première fois de ma vie, je me sens à ma place. Je me sens aimé, et accepté par les autres. J'appartiens à leur groupe. A leur famille. C'est ma famille, maintenant. Ils m'apprécient. Ils ont confiance en moi. Ils savent que je peux les protéger. Que je veux les protéger. Ils m'ont accepté, comme ça, sans rien me demander. Ils avaient peur de moi, au début. Ils avaient trop peur pour me rejeter, et trop peur pour essayer de m'utiliser. Seule Sophie restait près de moi et venait me parler. Elle crevait de faim, comme tous les autres. C'était pareil pour moi. Alors j'ai commencé à fouiller autour, pour trouver un truc à se mettre sous la dent. Je trouvais plus grand chose de comestible, alors ce que j'trouvais d'à peu près potable, j'le donnais à Sophie. Et moi, j'me rabattais sur les rats qui traînent dans le coin. Ça me dérange pas de bouffer des rats, j'ai connu pire. Mais ça me dérangerait d'avoir que ça à refiler à bouffer à la petite, elle mérite mieux que ça. J'avais pas grand chose à lui donner, et le peu qu'elle avait, elle partageait avec le reste du groupe. Alors j'ai dû en ramener plus, en ramener pour tout le monde. Et ils ont fini par m'accepter vraiment. Me faire confiance. Me remercier. M'apprécier.

Elle me demande toujours si j'en veux en premier. Et à chaque fois, je lui réponds que j'ai pas faim. Je mange pas avec eux, car j'veux pas qu'ils assistent à ça. Je veux pas qu'ils me voient comme un monstre. Plus jamais.*


Un type d'une cinquantaine d'années, crâne rasé, s'approcha de la bête de foire et posa sa main sur son épaule.

"Vraiment, merci mon vieux. Je sais pas comment te remercier pour tout ce que tu fais pour nous."

"T'inquiète pas, Mike. J'suis avec vous. C'est tout c'qui compte."

"Et dire que dans les journaux, ils disaient de toi que t'étais un monstre sanguinaire et meurtrier ! Pfff, c'est incroyable comme les médias nous manipulent et nous font croire ce qu'ils veulent. J'suis content de te connaître, Waylon, parce que maintenant je sais au fond de moi que t'es un type bien, quoiqu'en disent les autres."

Il baissa la tête, comme s'il était un peu gêné. C'était la première fois qu'on lui disait cela. Mais était-ce la vérité ? Mike était probablement honnête, mais avait-il raison de penser cela de Croc ?

*Un type bien... Je suis... un type bien.*

===================================================

Trois heures plus tôt...


"Gryaaarhgh !!!"

KRAAAAK !

Killer Croc lâcha le cadavre à la nuque brisée, le laissant retomber mollement sur le sol, et rejoindre ses six camarades décédés un peu plus tôt. En face de lui se trouvait un dernier homme, qui tomba à genoux, les larmes aux yeux.

"Pitié !... Prends-tout !... Tu peux prendre toute notre bouffe ! Mais nous tue pas, mec ! J't'en prie... T'es... T'es pas obligé d'faire ça, mec !... J'te l'promets...Je... J'essayerai même pas de te suivre !... Je chercherai pas à m'venger, j'te le jure !... Pitié... Laisse-moi partir, allez... Déconne pas, mec... Pitié...."

Killer Croc le fixait de tout son long. Ses yeux jaunes aux pupilles ovales étaient légèrement plissés, son regard était menaçant. Et en cet instant précis, il ne ressentait rien. Cet être faible, devant lui, ce n'était qu'un tas de chair qui pleurait et implorait un prédateur sans remord, afin qu'il le laisse vivre. C'était un moins que rien, qui n'avait plus la force de se battre, ni même de fuir. Ils n'étaient pas parvenus à protéger leur réserve de nourriture malgré leurs chaînes, leurs barres de fer et leurs couteaux. Et maintenant, le membre restant était désespéré. Il voyait l'incarnation de la Mort devant lui, et ses nerfs avaient lâché.

"C'est vrai..." répondit Croc d'une voix sombre.

"J'suis pas obligé."

Il s'approcha lentement de lui, tout en penchant sa tête sur le côté, émettant un petit craquement sinistre. Il s'arrêta devant lui et se pencha légèrement vers l'avant pour poser sa main droite griffue et écailleuse sur l'épaule du type.

"Le truc... C'est qu'j'en ai envie."

Aussitôt, il serra l'épaule de l'homme dans sa main, au point de la faire craquer.

"AAARGH !!! A... Arrête !!! J't'en prie !!! AAARGH !!!"
s'écria l'homme agenouillé, tout en essayant de repousser le bras de Croc avec ses deux mains, en vain.

Croc se redressa, tout en soulevant l'homme qu'il tenait par l'épaule, de sorte à ce que ses pieds ne touchent plus le sol.


"Pou... Pourquoi tu fais ça ?!... J't'ai... J't'ai rien fait, merde !... On voulait juste bouffer !... On protégeait notre bouffe, c'est tout !... J'ai... J'ai rien contre toi, mec... Alors pourquoi tu m'laisses pas partir ?!"

"Parce que ça fait trop longtemps qu'j'ai pas tapé sur quelqu'un, et qu'ça m'fait du bien d'me défouler sur votre petite bande de minables. En plus..."

D'un geste brusque, il enfonça sa main gauche dans les entrailles du type, avant d’attraper ses tripes et de les lui arracher.

"BWOAAAAAAAAAAARGH !!!!!!" hurla la victime de douleur avant de vomir du sang.

"Moi aussi, tout c'que j'veux, c'est bouffer."

Il eut un petit sourire, avant d'engouffrer les tripes dans son énorme gueule et de les mâcher sous le regard terrorisé de l'homme qui se faisait dévorer vivant. Ce dernier vomit encore, à plusieurs reprises, un mélange de sang, de bile, et d'autres trucs dont il ne valait mieux pas connaître la provenance.

"Et tu es mon plat de résistance !" ajouta Croc avec un grand sourire, tandis qu'on pouvait y voir des morceaux de chair coincés entre ses canines ensanglantées.

Ce fut la dernière chose que l'homme vit, avant de perdre connaissance, et de mourir quelques minutes plus tard.

=======================================================

Toujours la tête baissée, Waylon regardait ses mains, qu'il avait passées à l'eau avant de rentrer au bercail afin que personne ne sache ce qu'il s'était passé.


*.... Je suis un type bien... * continua t-il de répéter dans sa tête, comme pour s'en persuader.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Jeu 16 Juil - 21:51

*Je le regarde. Il est assis dos au mur, comme moi, mais de l'autre côté du tunnel souterrain. Il fixe les autres, les surveille peut-être, tel un gardien. Je profite du fait qu'il ne fasse pas attention à moi pour le contempler, le dévisager, le visualiser en détail. Je le regarde, sans arrière pensée, d'un regard neutre. Je sais qu'il déteste ça, et s'il me repérait, je détournerais aussitôt la tête. Je ne veux pas le mettre mal à l'aise. Si je le regarde, c'est parce que j'ai rarement l'occasion de le faire avec autant d'intensité. Je n'avais jamais vu un tel être auparavant. Il est plus unique que n'importe lequel d'entre nous. Avec son allure de Golem, il est très impressionnant, et parfois, je me surprends encore à avoir un peu peur de lui, malgré moi. Pourtant, je sais que je n'ai rien à craindre de lui. Il se prend pour un monstre, mais sous sa carapace, se cache un grand et puissant cœur. Contrairement aux reptiles, avec lesquels il partage des traits communs, il est capable de sentiments, il est humain. Considéré comme une erreur de la nature, je le vois plutôt comme un miracle naturel. Quelle était la probabilité que ses gènes mutent pour faire de lui ce qu'il est ? Il est un cas unique dans toute l'évolution de notre espèce, et j'admire son unicité. Moi, je suis une fille banale, comme 90% des êtres humains. Mais lui, il a la chance d'être différent, de pouvoir se différencier des autres, et de ne pas être juste un mouton qui rentre dans le même moule que tous les autres. Il est persuadé que c'est une tare, mais j’appellerais plutôt cela un don.

Malheureusement, ce n'est pas l'opinion de la plupart des gens... Et à cause de ces moutons qui suivent leur définition de la normalité et rejettent tout ce qui n'en fait pas partie, il a passé toute sa vie à souffrir. Quand je le regarde, je ne peux voir que de la tristesse dans son regard. Même quand il fait tout pour la cacher, même quand il s'efforce de sourire, je ne vois que de la souffrance au plus profond de lui. Et ça me fait de la peine. On souffre tous depuis le début du No Man's Land, c'est certain. J'ai perdu ma mère et mon beau-père, y en a qui ont perdu leurs enfants, leurs frères et sœurs... Mais ça ne dure que depuis quelques mois. Lui, il a passé sa vie entière à souffrir, je ne sais même pas comment il a pu le supporter. Je me serais déjà suicidée depuis longtemps à sa place, mais il a tenu bon, il a eu la force d'affronter le regard des autres et ne s'est pas laissé abattre. J'admire aussi son courage.

J'aimerais pouvoir le rendre heureux, lui montrer que maintenant, il a des amis, une famille, et qu'il ne sera plus jamais seul. Je veux tout faire pour qu'il se sente bien, pour qu'il soit heureux. Et pas seulement parce qu'il m'a sauvé la vie. Mais parce que je me sens proche de lui, et il m'a donné une raison de vivre. Avant de le rencontrer, je n'étais plus qu'un fantôme. Je vivais parce qu'il le fallait, mais j'en prenais aucun plaisir. Et pas seulement à cause du No Man's Land. C'est vrai, j'étais effrayée, terrorisée même, quand ces deux enflures s'en sont pris à moi et ont voulu me découper en morceaux. Mais c'était juste parce que je craignais la douleur. Au fond, la mort, en elle-même, ne me dérangeait pas, ce qui me faisait peur, c'était la façon dont ils voulaient me tuer. Comme Waylon, je me suis presque toujours sentie seule, moi aussi. Mon père est parti quand j'étais petite, et avant ce qu'il s'est passé, je vivais avec ma mère et mon beau-père, son nouveau mari. Il avait déjà un fils, de 5 ans de plus que moi, mais il a quitté Gotham pour ses études l'an dernier, heureusement pour lui. Je n'aimais pas trop ma famille, mais je ne souhaitais pas leur mort non plus. Au collège, je n'avais que très peu d'amis. D'abord, parce que je n'ai pas vraiment les mêmes centres d'intérêt que les autres filles. Elles ne font que parler d'équitation et de Twilight. Quant aux garçons, ils préfèrent faire la cour aux top-modèles, et moi, je suis juste une fille quelconque et passe-partout. En fait, mon seul ami, c'est Marc. Un garçon très intelligent et très gentil, mais comme il est gay, les autres garçons passent leur temps à se moquer de lui. Il a eu la chance de quitter Gotham avec ses parents quand ça a commencé à capoter. Je suis contente pour lui. Nous, on a pas vraiment eu les moyens d'aller vivre ailleurs. Mes parents voulaient rester à Gotham, ils pensaient que tout allait s'arranger. Mais dehors, ça n'a fait qu'empirer. Les flics étaient trop peu nombreux pour empêcher les gens de devenir complètement fous. Gotham City a été complétement isolée du reste du monde, les magasins ont été dévalisés et les délinquants ont commencé à tout saccager. Et puis, y a eu ces types qui sont rentrés chez nous par effraction. Ils ont tué mon beau-père et ma mère sans aucune hésitation, et ils auraient fait pareil avec moi si j'étais pas parvenue à m'enfuir par la fenêtre de ma chambre. J'ai couru super longtemps, et c'est là que j'ai rencontré Mike. Il a pris soin de moi, et ensemble, on a vu à quel point le monde avait changé. Tout le monde voulait notre peau. Les gens sont devenus fous, prêts à tuer pour du savon, de l'eau ou de la nourriture, parfois même pour moins que ça. Alors on s'est réfugié dans les égouts, et on a rencontré d'autres gens biens petit à petit.

Mais maintenant, on a un gardien pour veiller sur nous. Waylon ne nous laissera pas tomber. Il nous protégera jusqu'à ce que ça aille mieux au-dessus.*


Elle regarda autour d'elle, tandis que le saurien se leva lentement et s'engouffra dans un tunnel cylindrique un peu à l'écart, pour s'isoler.

*Les autres se sont endormis, et il va se coucher. Je vais prendre soin de lui. Je lui dois la vie, alors je vais la consacrer à rendre la sienne meilleure. C'est la seule chose de bien que je puisse faire, de toutes façons, puisque je suis nulle quand il s'agit d'aller chercher des provisions.*

Elle se releva à son tour, et se dirigea dans le tunnel dans lequel s'était isolé le monstre. Il s'était assis contre le mur une fois encore, l'une de ses jambes était tendue, et l'autre légèrement repliée vers lui-même. Sa tête était légèrement penchée en arrière, posée contre la paroi froide. Il fixait le mur en face de lui d'un regard vide, réfléchissant.

*Toutes ces années, je m'trouvais des excuses à ma violence. Je cherchais des prétextes pour me battre, pour défoncer les autres. J'pensais que c'était à cause des autres que j'étais comme ça. Que j'étais aussi brutal, aussi... méchant ?... J'pensais que la société m'avait fait devenir le monstre que j'suis... Mais c'est faux.
Les types de tout à l'heure... J'avais pas vraiment de raisons de les buter. J'aurais pu juste les assommer ou les faire fuir et prendre leurs boîtes de conserve. Mais pourtant... Je l'ai fait. J'en avais envie. Je voulais sentir le contact de mes poings sur la chair. Sentir l'odeur de la peur. Les voir paniquer, me supplier en pleurnichant comme des bébés. A ce moment-là, je m'suis senti puissant... Important... Et j'ai aimé ça.
En plus, j'avais pas goûté à la chair humaine depuis longtemps, j'pensais que j'n'étais plus accroc. Mais j'en ai eu marre de bouffer des saletés de rats, et j'me suis rappelé à quel point l'humain a bon goût. Est-ce que c'est mal ? C'est un animal comme un autre, après tout. Est-ce que ça fait d'moi un mauvais type ? Un monstre ?
C'qui est sûr, c'est que j'ai aucune excuse pour ça. J'ai juste eu un accès de violence, j'pouvais pas m'contrôler... Ces types étaient rien à mes yeux, juste un empilement de chair et d'os dans lequel j'peux taper et mordre. Mais... Est-ce que ça pourrait arriver avec eux ? Avec Sophie ? J'veux pas leur faire de mal... Mais si j'arrive pas à m'contrôler ? Si j'ressens encore cette envie irrésistible de frapper sur quelqu'un ? Ou bien si j'suis affamé ? Est-ce que j'pourrais leur faire du mal sans l'vouloir ? Est-ce que j'arriverais à m'contrôler, parce que eux, j'les connais et j'les aime bien ? J'en sais rien, bordel...
Peut-être que j'suis vraiment un monstre... Que j'suis une bête incontrôlable et pas capable de vivre avec les autres... P't'et' qu'il vaut mieux que j'reste seul, finalement...*


Sniff snifff


"Waylon... ?"

*J'l'ai sentie venir. Mon pif s'est amélioré au fil des ans. Avant, j'étais pas capable de différencier un humain d'un autre humain, à l'odeur. Maintenant, j'sais au moins reconnaître ceux avec qui j'traîne souvent. Sophie a une odeur bien particulière que j'reconnaîtrais entre milles.*

"Tu vas bien ?"

Il haussa des épaules.

"Yup."

"Tu sais, tu n'as plus besoin de t'isoler maintenant. T'es avec nous."

"... Hm-hm."

"Moi, je suis avec toi..."

D'un geste hésitant, elle approcha sa main du visage de Waylon, et finit par la poser sur sa joue.

"Tu ne seras plus jamais seul."

*J'sens à peine le contact de sa main froide sur ma peau. J'suis pas assez sensible du touché, à cause de mes écailles. Mais pourtant, ça me gène quand même. J'suis pas habitué à ce qu'on me touche, et j'aime pas ça.*

Il repoussa doucement la main de Sophie sur le côté.

"Tu sais, je veux tout faire pour que tu sois heureux. Tu m'as sauvé la vie et je ne te remercierai jamais assez pour ça. Alors je suis prête à tout faire pour toi. Tout..."

Elle commença à déboutonner son chemisier délicatement, laissant entrevoir son soutien-gorge.

"Tu n'as qu'à demander..."

"Bordel, qu'est-ce que tu fous ?!" s'exclama Croc en la repoussant en arrière en contrôlant sa force pour ne pas lui faire mal.

Il se leva brusquement, en fronçant des sourcils.


"Fais plus jamais ça."

"Dé... désolée... Comme tu es seul, je pensais que..."

"T'auras jamais b'soin d'faire ça pour moi. T'es trop jeune, t'es une gamine à mes yeux."

*J'lui mens, autant que j'me mens à moi-même. Elle est jeune, c'est vrai. Mais elle a presque un corps d'adulte, assez pour m'donner envie. La vérité, c'est que j'veux pas lui faire de mal. J'suis trop dangereux, surtout quand j'perds le contrôle. En plus, j'suis déjà assez hideux comme ça, j'veux pas la dégouter encore plus. Y a un an, j'osais même pas sortir sans mon foutu trench-coat et mon chapeau. Et si j'me balade torse nu maintenant, c'est juste parce que j'ai du mal à trouver des tee-shirts à ma taille et que j'ai plus b'soin d'me cacher.*

Il quitta le tunnel cylindrique au moment où Sophie lui demanda :

"... Où tu vas ?"

Croc se tourna vers elle, il resta silencieux une seconde puis répondit :

"... Pisser."

Ensuite, il disparu dans la pénombre.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Ven 17 Juil - 13:52

Le lendemain matin...

"Mike ! Mike !"

Un homme se tenait accroupi à côté de Mike, et le poussait légèrement par l'épaule pour le réveiller. Ce dernier ouvrit les yeux, et l'interrogea du regard tout en se mettant en position assise.

"Nos conserves ! La moitié a disparu ! Quelqu'un les a volé !"

"Hein ? Comment... Qui était de garde cette nuit ?"

"C'était Andrew, je crois. Il est introuvable !"

"Merde ! Andrew ! Andrew !!!" s'écria t-il.

Les autres sdf se levèrent les uns après les autres, se demandant ce qu'il se passait. Waylon se réveilla également, il s'étira et s'approcha du groupe qui était en train de discuter.


"Qu'est-ce qu'y se passe ?"

"Quelqu'un a volé la moitié de nos boîtes de conserve !"

"Ah merde..." fit Croc en se grattant l'arrière du crâne.

"Oh mon Dieu !!!"
s'écria une femme à une centaine de mètres, à un embranchement de tunnels.

Tout le monde se précipita dans sa direction pour voir ce qu'elle avait découvert.


"C'est... C'est Andrew !... Il... Ils l'ont déchiqueté !"

Andrew était allongé par terre, blanc comme un linge, cadavérique. Il était éventré et ses intestins étaient répandus sur le sol à côté de lui, sa gorge avait également été tranchée sauvagement. Il était mort depuis quelques heures, dans la nuit.

"Mon dieu... Qui diable a pu faire une chose pareille ?"

Killer Croc observa le cadavre en se grattant le menton, se demandant comment cela avait pu se produire. Soudain, il sentit un regard se poser sur lui avec insistance. C'était celui de l'homme qui avait réveillé Mike pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

"Et si c'était lui ?"
demanda t-il.

"Moi ?!" s'exclama Croc en se désignant avec sa main droite, tout en ayant un air à la fois étonné et vexé.

"Jason, voyons ! Il est inutile d'accuser qui que ce soit tant qu'on n'a aucune preuve. Pourquoi Waylon aurait-il fait ça ? C'est lui qui a ramené toute cette nourriture !"

"Exactement, espèce de connard ! C'est grâce à moi que vous pouvez bouffer !"

"Et alors, qu'est-ce que ça change ? Je vous rappelle quand même que les médias l'appelaient Killer Croc, c'était un criminel ! Qui vous dit qu'il ne garde pas la moitié de la nourriture pour lui ? En plus, il n'y a que lui qui aurait pu faire ça à Andrew !"

"J'l'ai pas tué et j'ai rien volé du tout !" s'exclama la bête furieuse.

"C'est vrai ! Waylon n'aurait jamais fait une chose pareille !" ajouta Sophie pour prendre sa défense.

"Ecoutez-moi ! Je ne suspecte personne parmi nous ! Je pense que c'est quelqu'un de l'extérieur qui a fait ça."

"Et moi je suis persuadé que c'est Croc ! D'ailleurs, c'est plutôt bizarre qu'il ne mange jamais avec nous, non ? Et où est-ce qu'il trouve toutes ces conserves alors qu'on sait très bien que toutes les vivres sont entre les mains de groupes plus forts et plus armés que nous ?! Je pense qu'il se goinfre quand on a le dos tourné !"

Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase pour Killer Croc. Il agrippa Jason par la gorge comme il avait l'habitude de le faire avec les gens qui l'énervaient, et le souleva à bout de bras.

"Arrête de m'prendre pour un menteur !!!"

"Alors... erk... Si... Si tu manges pas... nos conserves... kkkr... Qu'est-ce que... tu manges ?...ergh...."

"C'est toi que j'vais manger si tu continues, espèce de sale ordure !!!"

"Waylon, non ! Lâche-le !"

"Ce type raconte n'importe quoi !!! Vous allez quand même pas écouter ses balivernes ?!"

"Relâche-le, Waylon. S'il te plait."

"Vous voyez... eurk... Il... Il est prêt... à me tuer... kkh... Comme il a fait... avec Andrew !"

"Ca suffit !!! J'vais t'buter ! J'vais t'buter, sale fils de pute !!!"

"Waylon ! Stop !!!"

"Non, ne fais pas ça !!!"

KRAAACK !!!!


Les doigts de la main droite de Killer Croc pressèrent suffisamment pour briser mortellement la nuque de Jason, qui laissa échapper son dernier soupir. Il lâcha le corps qui tomba mollement sur le sol.

"Il est... mort..." fit Make d'un air dévasté.

"Bon débarras ! Ce type a voulu vous liguer contre moi !"

Mike tourna la tête vers Waylon.

"Je... Je ne peux plus te laisser rester avec nous."

"Quoi ?! Mais il a menti sur toute la ligne ! J'ai rien volé et j'ai pas tué l'autre type !"

"Comment peut-on encore te faire confiance après ça ?... Je suis désolé, Waylon, vraiment... Mais tu dois partir."

Croc serra son poing pendant quelques secondes, furieux. Il prit une profonde inspiration, et parvint à se calmer partiellement, décontractant ses muscles. Il baissa la tête, tourna les talons, et s'éloigna d'un air dépité.

"Non !" s'exclama Sophie en courant dans sa direction pour le rattraper.

"Waylon, tu dois rester ! S'il te plait, Mike, dis-lui qu'il peut rester !"

Le monstre s'arrêta de marcher et se tourna d'un quart de tour vers Sophie.

"Non, il a raison, gamine. J'suis trop dangereux, pour vous tous. J'dois partir, pendant que j'me contrôle encore."

Puis il reprit son chemin.

"Non !!! C'est injuste ! Waylon ! Reste, je t'en prie ! On a besoin de toi !... J'ai besoin de toi ! Waylon !!!"

Des larmes coulèrent de ses yeux alors qu'elle le regardait partir sans qu'il ne se retourne une seule fois.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Mar 21 Juil - 21:31

*J'me sens vide. J'me sens seul. Et j'sens l'odeur du sang, et son goût dans ma bouche. Le liquide rouge coule lentement jusqu'au fond de ma gorge. C'est bon. Mais ça me fait pas me sentir mieux. Mes crocs sont plantés dans sa chair, au niveau de sa nuque. J'ai une main sur son épaule, et l'autre qui lui maintient la hanche, j'lui ai laissé aucune chance de fuir.
Aucune idée de qui ça peut être. Son identité, j'en ai rien à carrer. C'était une humaine. Un autre animal. Un morceau de viande. J'avais rien contre elle. J'ai pas pris de plaisir à la tuer. Je l'ai pas fait non plus par colère. J'avais juste faim. J'en suis pas fier, mais j'regrette pas non plus. Elle s'est trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. J'avais besoin de manger. J'ai pris c'qui m'est tombé d'ssus. C'est tout. Un animal reste un animal. Ça change rien que ça soit un humain, un lapin ou un bœuf. On est tous des animaux. Ils aiment bien se croire supérieur. Penser qu'ils sont au-dessus des animaux, juste parce qu'ils sont plus malins. Mais moi, je connais la vérité. L'homme est un animal. Et un animal, c'est d'la viande. On est tous mangeable. On est tous des proies, à un moment donné de notre putain de vie. La seule façon d'empêcher ça ? C'est d'se hisser au sommet de la chaîne alimentaire. C'est exactement c'que j'fais.

... J'ai passé trois semaines géniales. P'tet les plus beaux jours de ma vie. J'avais trouvé une famille. Les animaux mangent pas leur propre famille. J'me sentais bien avec eux. J'avais l'impression d'être quelqu'un, l'impression d'exister. Ils comptaient sur moi, et ils comptaient pour moi. Enfin, la plupart.
Et puis, tout a foiré, comme d'habitude. J'ai tout perdu, du jour au lendemain. Je réfléchis beaucoup, depuis. J'essaye d'comprendre où ça a foiré. Est-ce que c'est de la faute de Jason, ou de moi ? J'ai perdu mon contrôle parce qu'il m'a accusé et traité de menteur, alors que j'ai rien fait du tout. Enfin, j'crois... J'ai du mal à me souvenir de c'que j'ai fait cette nuit là. J'suis parti pisser... Et après ? J'étais claqué, m'en rappelle pas. Mais si j'avais buté un mec, j'm'en serais sûrement rendu compte. Je crois...

De toutes façons, ça n'a pas d'importance. J'ai saisi le fond du problème. C'est moi. Toutes ces années, j'ai voulu vivre comme un humain. J'ai voulu être accepté. Alors, j'ai essayé de faire comme tout le monde. Quand j'ai vu que personne m'accepterait jamais et que j'pouvais pas avoir un boulot honnête, j'ai voulu faire mon chemin dans la criminalité. J'pensais pouvoir aller loin, avec ma force. Et au début, ça a marché, avec Fool et les autres. Mais ma nature m'a rattrapé encore une fois, et j'ai tout fait foirer. Encore. La vérité, c'est que j'peux pas vivre comme un humain. J'en suis incapable. Trop incontrôlable. Trop brutal. J'peux m'entendre avec personne, ou pas assez longtemps, dans tous les cas. Les humains aiment vivre en société, se faire plein d'amis. Et moi, je peux pas m'faire d'amis, et si j'm'en faisais, j'pourrais les tuer sur un coup de colère, et regretter après. Je suis fait pour être seul. Donc, je peux pas vivre comme un humain. J'ai cru que j'pouvais, j'ai essayé, et c'est ça le problème.

Alors, qu'est-ce que j'fais, maintenant ?... J'suis condamné à vivre seul, jusqu'à la mort. Et j'ai aucun but. Y a rien que j'aie envie d'faire. ... Qu'est-ce que j'peux faire de ma putain de vie, bordel ?*


Il avait laissé le cadavre vidé de son sang et à moitié dévoré derrière lui, et il marchait dans les égouts depuis plusieurs minutes, lorsque soudain, il entendit des voix. Deux hommes étaient en train de discuter, à proximité, dans un tunnel voisin.

"Qu'est-ce qu'il fout ?! Il devait nous rejoindre il y a plus d'une heure !"

"On attend encore un peu. Il a dû avoir un imprévu. Il a dit qu'il éloignerait le monstre du groupe, et qu'après on pourrait s'en prendre facilement au groupe. Mais ça doit pas être si facile de s'occuper du monstre."

"Ouais. Il a dit que c'était Killer Croc, c'est ça ?"

"Je crois, ouais. Je suis pas sûr, des monstres y en a plein dans cette foutue ville."

"Il aurait au moins pu nous donner l'emplacement des conserves qu'il a volées cette nuit ! Et s'il s'est fait buter ? Qu'est-ce qu'on fait ?"

"On attend encore vingt minutes. Si Jason est toujours pas revenu d'ici là, on les attaque, monstre ou pas monstre."

"T'es sérieux ? J'te suis pas trop là, mec... On sait pas du tout d'quoi il est capable."

"Pas d'encaisser un tir de mon fusil à pompes en tout cas, ça c'est sûr." répondit-il tout en vérifiant que son arme était chargée.

"Ouais c'est clair. T'as vraiment eu du bol de trouver cette arme par hasard. Les armes à feu sont devenues super rares, je crois que le Pingouin monopolise tout le trafic, c'est relou."

"Cette arme vaut de l'or. Et quand je l'amènerai au Pingouin, j'lui dirais que c'est cette arme qui aura servi à buter Croc. Avec un coup pareil, j'suis sûr que le gros piaf me prendra sous son aile et j'aurai d'quoi bouffer au moins jusqu'à la fin du No Man's Land ! T'imagines un peu ? On va lui filer plein de conserves, la peau du croco, et l'arme qui l'aura buté ! Il va être aux anges, le Pingouin !"

"C'est de moi qu'tu parles, pauv' merde ?"

La voix gutturale et sombre de Killer Croc venait de retentir derrière eux. Ils se retournèrent aussitôt et eurent une expression paniquée.

"Oh mon Dieu c'est lui ! Tire !!!"

BANG !!!
KRIC-KRAK !
BANG !!!


Le monstre baissa la tête et posa les mains sur son ventre, à l'endroit où il venait de ressentir une douleur intense. Il retira l'une de ses mains et vit qu'elle était recouverte de sang, son sang. Son visage exprima la fureur tandis que son regard meurtrier fixa l'homme au fusil.

"Grrrrhhhhh ça fait mal, espèce de sale enfoiré !!!" s'exclama t-il furieusement avant de bondir dans sa direction.

"Putain ! Occupe-le pendant que je recharge !"fit l'homme armé, d'un air incrédule, tout en essayant de rentrer maladroitement des cartouches dans le fusil, tremblant de peur.

Plutôt que de se mettre en travers du chemin de la bête, son acolyte se décala sur le côté pour le laisser passer, trop peureux pour oser l'affronter. Le monstre attrapa le fusil avec ses mains, et le brisa en deux avant de laisser tomber les morceaux. Puis il attrapa l'homme désarmé, et le projeta sur son camarade pour les faire tomber tous les deux. Il s'approcha ensuite d'eux avec une démarche imposante.


"C'est quoi cette histoire sur Jason ?! Il bossait avec vous ?! Vous avez prévu de nous piller, bande de bâtards !"

"C'est... C'est pas ce que tu crois !"

"Le plan vient de Jason ! C'est lui qui a eu l'idée ! Il est tombé sur votre groupe il y a quelques semaines ! Et y a environ une semaine, il nous a retrouvé. On se connait depuis super longtemps, tous les trois, mais on le croyait mort avant la semaine dernière !"

"Ouais, et hier, il nous a dit que vous aviez plein de nourriture ! Mais il nous a parlé de toi, on pouvait pas attaquer le groupe tant que t'étais là, alors il a dit qu'il allait t'éloigner d'eux, comme ça on pourrait les attaquer et tout prendre ! On est désolé !"

Croc mourrait d'envie de les massacrer. Finalement, c'était à cause de Jason qu'il avait dû partir. Il avait donc bien fait de le tuer. Ces enfoirés méritaient de payer. Mais il ne pouvait pas les tuer tout de suite. Il eut une meilleure idée.

"Vous allez raconter ça à mon groupe, sinon je vous bouffe vivants !"


Quelques dizaines de minutes plus tard...

Waylon s'approcha du groupe, portant les deux types sur ses épaules. Lorsque Sophie le vit, son visage rayonna. Elle se releva aussitôt et courut vers lui avec un sourire.

"Waylon !!!"

Ses yeux étaient rouges, elle avait dû pleurer un moment. Elle remarqua ses blessures au ventre.

"Tu... Tu saignes !"

"Ça passera."

Mike, étonné, s'approcha de lui.

"Waylon, pourquoi reviens-tu ? Je croyais que nous nous étions mis d'accord... Et qui sont ces gens ?"

Le colosse les jeta aux pieds de Mike comme de vulgaires déchets, tandis que le reste du petit groupe s'approcha.

"Dites-leur la vérité !" grogna le monstre.

Ils racontèrent alors toute l'histoire. Jason ne s'était jamais vraiment intégré au groupe, il restait avec eux uniquement pour survivre. Et quand Waylon avait apporté beaucoup de conserves, il y avait vu un moyen de s'en sortir sans eux. Il en avait aussitôt informé ses amis. L'objectif : éloigner Croc pour que le groupe soit vulnérable, puis l'attaquer pour leur prendre toutes les conserves, et ensuite rapporter les conserves au Pingouin pour qu'il les protège en retour.


"Nous sommes vraiment désolés ! Mais on avait pas l'intention de vous tuer !"

"C'est vrai ! On voulait juste vous faire peur et partir avec la nourriture ! Je vous en prie, comprenez-nous, c'est dur pour tout le monde..."

"Vous pouvez nous laisser partir, on ne recommencera pas, on le jure !"

Mike les regarda avec mépris. Puis il leva le regard vers le saurien géant.

"Waylon ?... Tue-les."

Le monstre sourit.

"Avec plaisir."

Il replia son bras droit vers l'arrière pour prendre de l'élan, tout en repliant ses doigts de sorte à ce que ses griffes soient bien mises en avant, s'apprêtant à les éventrer.

"Attends. Pas devant les autres."

"..."

Waylon interrompit son geste, et prit les deux types par leurs cols, un dans chaque main. Puis il les traîna derrière lui avant de s'engouffrer dans un tunnel en retrait, pour se cacher. C'était un tunnel cylindrique situé à une hauteur de 50 centimètres par rapport au tunnel principal où le groupe se trouvait, et duquel de l'eau s'écoulait.

"Non ! Pitié ! Non noooOAHAAARGHHHBOAUAHRGHHHHghj...."

"HAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! HAAAAAA A L'AIIIID-EURRrtrrrhrhhggkrrh..."

L'eau qui s'écoulait du tunnel se teint en rouge, et garda cette teinte pendant encore une trentaine de secondes après que Croc soit sorti du tunnel.
Il rejoignit le reste du groupe.


"Waylon, je te dois des excuses... Je me sens tellement honteux d'avoir douté de toi... Depuis le début, Jason nous a mené en bateau... Je regrette ma décision : tu es à nouveau le bienvenue ici."

"Merci Mike. Mais j'peux pas rester."

"Quoi ?!" s'exclama Sophie.

"J'suis trop dangereux. Je suis un monstre. Et j'veux pas vous faire de mal. Pas à vous. Mais je sais que si j'reste, un jour ou l'autre, je finirai par vous tuer."

"Waylon, non ! Ne dis pas n'importe quoi, tu n'es pas un monstre ! Tu... Tu m'as-"

"Sauvé la vie. Ouais, je sais."

Il posa sa grosse main écailleuse sur l'épaule de la fille.

"T'en fais pas gamine. J'resterai dans le coin. J'surveillerai les alentours. J'continuerai de vous protéger. Mais j'me mêlerai plus d'vos affaires, et je ne resterai pas près de vous. C'est la seule façon de vous protéger. Je dois vous protéger de moi. De toutes les menaces qui peuvent vous tomber d'ssus, c'est moi que vous devez craindre le plus."

"Waylon... Tu n'es pas obligé. J'ai confiance en toi."

"Peut-être. Mais moi, j'ai pas confiance en moi. J'pourrais vous tuer sans m'en rendre compte."

"Non ! Tu ne peux plus partir ! Tu es avec nous, maintenant ! Tu dois rester !"

"C'est trop tard, j'ai pris ma décision. Vous êtes la seule famille que j'ai jamais eue, et j'ferai tout pour vous protéger. Mais je garderai mes distances."

"Non..."

Les yeux de Sophie se perlèrent de larmes une fois de plus. Elle s'accrocha au bras de Croc pour le retenir.

"Désolé, Sophie..."

Il la repoussa doucement en arrière, et recula de quelques pas.

"Maintenant, écoutez-moi bien ! Si un type débarque ici et vous menace, avertissez-le. Non, avertissez tout le monde ! Si quelqu'un s'en prend à l'un d'entre vous, il aura à faire à moi !"

Puis sans un mot de plus, il leur tourna le dos, et s'éloigna jusqu'à disparaître de leur champ de vision.

*J'ai enfin trouvé un but à ma vie. Je vais les protéger. Des autres, et de moi. Ils me verront quasiment jamais. Mais moi, je les aurai toujours à l’œil. C'est mon territoire, maintenant. Et je tuerai tout ceux qui s'approcheront d'eux !*

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Dim 26 Juil - 11:45

Une ombre se déplace rapidement à travers les égouts. Elle prend soin de sauter par dessus les flaques d'eaux sales, pour ne pas faire de bruit en claquant ses bottes et fait attention à enjamber les cadavres sur son chemin. Depuis le No Man's Land, les égouts se sont transformés en cimetière. On jette le surplus de cadavre de la surface dans les égouts, comme on avait l'habitude de jeter ses déchets dans les égouts avant, par flemme de trouver une poubelle. L'ombre se rapproche de plus en plus d'un groupe, se terrant dans l'obscurité, passant d'un point sombre des égouts à un autre, sans se faire voir, sans se faire entendre, sans se faire repérer. Elle se dirige vers un groupe de personne bruyant... Killer Croc est là. C'est lui que l'ombre cherchait.

Maintenant, l'ombre était dévoilé. Des vêtements entièrement noirs et un masque blanc souriant avec un éclair pourpre sur l'oeil gauche. Croc savait très bien à qui il avait à faire. Mais alors que on le pensait agressif envers Croc, il s'arrêta brusquement devant lui en regardant tour autour, apparemment très inquiet. Ses longs cheveux blonds tombèrent sur ses épaules en même temps qu'elle leva son masque. Amy Jacobs, sous le costume du Fool. Sous son masque impassible, elle arborait une expression extrêmement inquiète, la transpiration inondait son visage. Elle resta quelques secondes devant Croc sans dire un mot, cherchant quelque chose autour du regard avant de poser ses yeux, réellement en détresse sur ceux du colosse verdâtre.

- Croc ! Tu dois déguerpir ! On nous a balancé ! Ra's Al Ghul a lancé ses assassins après nous !

Voyant au départ l'incompréhension dans les yeux de Croc qui ne comprenait rien à ce qu'elle racontait et ce qui était en train de se passer, elle ravala sa salive avant d'essayer de reprendre son calme et le regarda droit dans les yeux.

- Ra's Al Ghul, l'homme qui a tué ton ami Fool et que tu devais tuer est à nos trousses. Il a apprit que je t'avais ordo'... Heu, demandé de le tuer. Des sources personnelles m'ont appris qu'il avait lancé des hommes à nos trousses ! J'ai combattu un de leurs assassins à Tricorner et réussit à placer une micro puce radar du Fool sur lui. Et il arrive sur nous !

Amy sortit son smartphone et activa l'option radar. Un point bleu s'approchait en effet du point blanc au milieu qui désignait Amy et Croc. Le point bleu s'approchant de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il... Disparaisse totalement. Amy s'écria et jura avant de prendre le bras du Croc pour l'inciter à fuir. Mais quelque chose vint soudainement s'écraser près d'eux en roulant. Les amis de Croc sursautèrent et crièrent en découvrant que c'était une tête décapité... Un visage asiatique, cagoulé d'un turban. Amy s'agenouilla et regarda pour voir le visage de la victime. La puce électronique était planté de façon barbare dans son oeil. La jeune femme lui ouvrit la bouche qui semblait rempli par quelque chose pour s'apercevoir avec effroi qu'il y avait une...

- GRENADE !!!

Amy jeta la tête en direction du canal d'eau bouseuse, mais la tête explosa en l'air. Le souffle de l'explosion la propulsa en arrière, sur des bottes noires. Elle regarda en haut... Un homme avec un masque qui lui couvre toute la mâchoire et une capuche... Encore un autre en noir... Il avait les mêmes vêtements que les Assassins de Ra's Al Ghul. En était-il un ? L'homme laissa tomber la lame d'un Kusarigama, relié à une chaîne qu'il tient par la main au dessus de la gorge de la jeune femme. Celle-ci se releva en vitesse et sortit un long couteau de combat de sous son manteau.
Le combat commença.

Amy attaqua en donnant plusieurs coups de haut en bas, pour trancher ou transpercer son adversaire. Mais celui-ci était trop agile et esquivait chaque coup sans la moindre difficulté et donnait quelques coups de genoux dans le ventre ou autres coups de coude dans la tempe quand la jeune femme lâchait sa garde de combat. Un puissant coup de pied vint expulser la jeune femme contre le torse de Killer Croc. L'Assassin en noir s'avança lentement vers eux, comme si il était confiant et certain de sa victoire.

- Amy Jacobs alias Fool et Waylon Jones alias Killer Croc. Vous êtes mes cibles.

L'Assassin au nom de code Unknown s'élança en lançant la lame de son Kusarigama vers la tête de Killer Croc...

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Lun 27 Juil - 19:49

10 minutes plus tôt...

Cela faisait trois jours depuis que Waylon avait rétabli la vérité au sein de son groupe à propos de ce qui était arrivé à Andrew. Sa blessure au ventre s'était refermée depuis un moment, après qu'il eut retiré de manière sauvage et barbare les quelques morceaux de plombs qui s'y étaient logés. Mais son abdomen était encore douloureux pour le moment.

Depuis trois jours, il était resté à l'écart du groupe, conformément à ce qu'il avait décidé, les surveillant de loin, protégeant les alentours telle une sentinelle qui montait la garde dans ces tunnels humides, froids et sombres. Il n'avait plus d'interactions avec eux, se considérant trop dangereux pour avoir des amis et pour pouvoir rester avec eux sans leur faire de mal. C'était douloureux, pour lui, moralement parlant, mais c'était nécessaire. Ces gens-là n'étaient pas comme les autres : ils l'avaient accepté tel qu'il était. Jamais plus il ne ferait de mal aux gens qui lui sont chers. Mais tout en restant éloigné, il gardait un œil sur eux, prêt à agir si une menace se présentait. Il ne se montrait pas, restant tapis dans l'ombre, mais il les observait à longueur de temps, quand il n'était pas en train de vérifier les canalisations voisines.

Pourtant, exceptionnellement, il marchait vers eux, cette fois-là. Ils furent surpris, Sophie ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en voyant la silhouette massive approcher d'un pas lourd et lent. Il portait quelque chose sur son épaule, et de loin, dans la pénombre, on aurait pu croire à un sac poubelle. Ils constatèrent qu'il s'agissait en réalité d'un être humain vêtu de noir, lorsqu'il le jeta entre lui et eux. C'était un homme de race asiatique, vêtu d'un uniforme noir et portant une cagoule recouvrant une bonne partie de sa tête. Il ressemblait à un ninja. Mais ce qui frappait le plus quand on l'observait, ce n'était pas son accoutrement si singulier, c'était la façon dont son corps semblait désarticulé. Beaucoup de ses os étaient broyés, et l'homme ne respirait plus. Le corps de Croc, quant à lui, arborait de nombreuses plaies superficielles qui trahissaient un combat récent.


"Qu'est-ce que... ?"

"J'l'ai trouvé en train de rôder dans l'coin. Y m'a attaqué. Il aurait pas dû."

"C'est un ninja ? Que vient-il faire dans les égouts de Gotham City ?"

"J'en sais rien. Mais il était p'tet pas seul. Alors faites gaffe à vous."

Soudain, l'odorat affûté de Killer Croc détecta une présence supplémentaire. Elle était restée cachée dans l'ombre, presque invisible et silencieuse, mais elle ne pouvait masquer son odeur. Croc n'avait pas reconnu cette odeur, car cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas passer de temps en compagnie d'Amy, mais il savait bien que cette odeur était différente de celles des gens des souterrains : il ne la connaissait pas.

Il se tourna vers la silhouette d'un air menaçant, lorsqu'elle décida d'apparaître à eux. Le masque blanc, le costume noir, et les longs cheveux blonds, ça ne pouvait être qu'une seule personne.


"Amy." fit-il d'une voix sombre qui ne laissait place à aucune émotion particulière.

Il n'était pas très enchanté de la revoir. Ici, elle était une intruse. Mais il ne la considérait pas vraiment comme une ennemie non plus.
Elle retira son masque. Elle semblait inquiète, regardant autour d'elle comme une proie méfiante qui voulait échapper à un prédateur. L'odeur de la peur émanait des pores de sa peau blanche.


- Croc ! Tu dois déguerpir ! On nous a balancé ! Ra's Al Ghul a lancé ses assassins après nous !

Il l'interrogea du regard. Balancé ? A quel propos ? Pourquoi ce Ra's Al Ghul en aurait après lui alors qu'il ne lui avait encore rien fait ? Croc avait même renoncé à le poursuivre après une courte recherche qui s'était révélée infructueuse, et une absence totale de pistes. Il ne voyait vraiment pas en quoi ça le concernait.

- Ra's Al Ghul, l'homme qui a tué ton ami Fool et que tu devais tuer est à nos trousses. Il a apprit que je t'avais ordo'... Heu, demandé de le tuer. Des sources personnelles m'ont appris qu'il avait lancé des hommes à nos trousses ! J'ai combattu un de leurs assassins à Tricorner et réussit à placer une micro puce radar du Fool sur lui. Et il arrive sur nous !

Il réfléchit quelques secondes, analysant ses mots, et enfin son histoire commençait à prendre un sens. Cela expliquait notamment la présence du ninja qu'il avait battu quelques minutes plus tôt, ce devait être l'un de ces assassins de Ra's Al Ghul.
Ne sachant quoi répondre sur le moment, il se contenta de regarder le smartphone d'Amy qui lui montrait la position de l'ennemi se rapprocher d'eux sur le radar. Lorsque le point disparu, il se gratta l'arrière du crâne d'un air hébété, ne comprenant pas ce qu'il s'était passé.


"Ça marche pas ton truc." affirma le colosse qui n'était pas un adepte des nouvelles technologies.

Soudain, une tête décapitée tomba et roula à côté d'eux. Amy l'examina pour y découvrir une grenade, qu'elle s'empressa de balancer sur le côté ! La grenade explosa en l'air, projetant Amy en arrière, tandis que Croc leva ses deux bras devant son visage pour se protéger un peu du souffle. Fort heureusement, son groupe d'amis était resté suffisamment loin pour ne pas être atteint par la grenade.
Aussitôt, un combat au corps-à-corps s'engagea entre Amy et le mystérieux inconnu, mais elle fut rapidement dépassée par la vitesse de son ennemi, qui la projeta d'un coup de pied violent de sorte à ce qu'elle se cogne contre le torse du colosse, qui recula d'un pas.

Ce dernier tourna alors rapidement la tête vers son groupe, d'un air légèrement paniqué, et s'écria d'une voix rauque et sévère :


"Dégagez d'là le plus loin possible !!!"

Il entendit un petit sifflement, c'était le son produit par la lame envoyée par l'assassin qui fendait l'air à toute vitesse dans sa direction. Tournant le regard vers le son, il vit la lame foncer à toute allure vers son visage, et eut tout juste le temps de mouvoir la tête de quelques centimètres. La lame déchira sa joue, et laissa une longue entaille horizontale sur tout le côté droit du visage avant de poursuivre sa trajectoire. Si Killer Croc ne s'était pas préoccupé du sort des siens, ses réflexes lui auraient permis d'éviter la lame à cette distance. Mais, ce jour-là, il n'avait pas l'âme d'un prédateur sans cœur. Il se battait pour protéger ceux à qui il tenait, ce qui serait sans doute sa plus grande faiblesse.

Malgré tout, la blessure à sa joue le mit directement dans le combat, et il ne perdit pas de temps pour attraper la chaîne du Kuramachintruc avec sa main droite, stoppant net son mouvement. Puis aussitôt, il tira dessus d'un coup sec, afin de tirer son assaillant vers lui et ainsi lui faire perdre l'équilibre tout en le faisant venir à lui, et serra son poing gauche, s'apprêtant à le cogner de toutes ses forces sur le torse de l'ennemi dés qu'il serait à sa portée.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Ven 7 Aoû - 12:05

L'homme-crocodile attrapa la chaîne de son adversaire et la tira vers soi, prêt à détruire son adversaire qui menaçait la vie de ses amis. Il tira la chaîne de sa force colossale, tirant en même temps vers soi l'inconnu qui tenait la chaîne. Mais ce dernier activa un système électrique dans ses gants, faisant propager de l'électricité à très haut voltage jusqu'à la main de Killer Croc. Heureusement pour ce dernier, sa maladie lui proférant des écailles atténua le coup de jus, bien qu'il dut lâcher la chaîne au risque de s'enflammer à cause de l'électricité. Mais Unknown s'était tout de même un peu avancé vers son adversaire qui allait arriver vers lui.

Il tira et rangea rapidement sa chaîne, inefficace contre un monstre avec de tels réflexes et frotta ses mains rapidement, créant quelques étincelles et un bruit grinçant électrique qui n'était que de mauvaise augure. Il avait prit la position de combat propre au ninjutsu, un pied en avant, il attendait son adversaire, mains ouvertes et chercha à frapper son adversaire dans les points vitaux, de la paume de sa main. Chaque coup aura l'effet d'un puissant défibrillateur après qu'il se soit frotté les gants électriques. L'inconnu cherchait à donner plus de coups qu'il n'en recevait. Il savait que son adversaire avait plus de force, mais lui, avait plus de vitesse. Esquiver, frapper les points vitaux pour faire reculer le monstre, le pousser à bout et l'achever. C'était la tactique.

Une ouverture ! Le ninja poussa un sourire derrière son masque et s'apprêta à frapper de la paume de sa main, mais un fil à mousqueton lui crocheta la main, l'en empêchant . Croc en profita pour frapper le visage de son adversaire qui décolla et s'écrasa dos au mur avant de retomber au sol. Le masque commençant à se fissurer s'en se briser. Un type normal ne se serait pas relevé d'un tel coup de poing. Mais là, le ninja se releva, le visage extrêmement colérique. Amy était équipé du Foudroyeur du Fool et l'activa aussitôt qu'elle vu que leur adversaire était encore conscient. Mais rien ne se passa. Les vêtements du ninja étaient comme les siens, dans un alliage qui ne laisse passer l'électricité.

Sans un mot, il attrapa le fil à mousqueton de Amy pour la tirer vers soi. Aussitôt, le ninja se jeta sur la jeune blonde lui envoyant plusieurs coups de poings très puissants et agressifs, lui explosant les arcades et le nez. Croc vint à la rescousse et l'inconnu se retrouva beaucoup plus en difficulté à deux contre lui. Un coup de pied vint le faire reculer et plier genou. La jeune femme s'approcha lentement de son adversaire, prêt à tuer son adversaire avec son Foudroyeur. Elle s'élança sur lui cherchant à lui maintenir la tête, mais celui-ci se releva soudainement et lui mît un formidable uppercut la faisant décoller du sol ainsi qu'un puissant coup de pied dans l'estomac, la dégageant au loin. Elle était hors combat.


-" Il ne reste plus que toi, Killer Croc."

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   Mer 16 Sep - 21:21

Son adversaire était rapide et agile, il combattait comme un ninja. Croc n'aimait pas se battre contre des ninjas. Et pour cause, les pros des arts martiaux étaient naturellement ceux qui lui causaient le plus de problèmes au corps-à-corps. Les grosses brutes de deux mètres, c'était pas un problème pour lui, parce qu'il était toujours plus grand, plus fort et plus résistant. Mais les ninjas, eux, ils étaient vraiment casse-couilles. Killer Croc avait des capacités physiques largement surhumaines : force, résistance, endurance, réflexes et vitesse de frappe. Il avait tout pour être un grand guerrier. Mais son défaut était qu'il n'avait aucune technique. Il pratiquait le combat de rue, se battant à l'instinct, comme un animal enragé, sans chercher à réfléchir. La plupart du temps, il se contentait de foncer et frapper dans le tas, sans chercher à esquiver : il encaissait bien, et puis il ripostait. Et en général, un seul coup suffisait à terrasser les petites frappes dans la rue. Pour ceux qui étaient un peu plus coriaces, il en fallait deux ou trois. Mais ce qui rendait les ninjas si chiants à affronter, c'était leur facilité pour l'esquive. Un coup suffisait, mais encore fallait-il pouvoir le placer. Il venait justement d'affronter l'un de ces ninjas quelques dizaines de minutes plus tôt, et ce dernier était parvenu à le blesser superficiellement avec tous ses subterfuges. Mais après avoir encaissé une dizaine de coups directs, Killer Croc était parvenu à bloquer son prochain coup, et avait pu riposter d'un violent coup qui lui avait causé une commotion cérébrale. Rares étaient ceux qui pouvaient se relever après un coup de Killer Croc à pleine puissance. Le précédent ninja en avait fait les frais.

Mais celui-ci était différent. Le colosse était finalement parvenu à lui donner un violent coup de poing dans la figure, après une suite d'attaques esquivées par son adversaire. Il avait pu, car Amy avait gêné son adversaire pendant une demi-seconde. A ce moment du combat, il pensait avoir gagné. Mais lorsque son adversaire se releva, il le regarda d'un air incrédule. Il baissa les yeux pour regarder son propre poing, se demandant s'il avait vraiment mis autant de force qu'il l'avait voulu ou non. Il n'arrivait pas à comprendre comment ce type avait pu se relever. C'était comme à la Cour des Hiboux, ces gars qui se relevaient tout le temps quelles que soient leurs blessures.


"Bordel, tout le monde est devenu increvable ou quoi ?!"

Mais il n'y avait pas de temps pour se poser de questions, l'inconnu était en train de s'en prendre à Amy. La fierté de Killer Croc l'empêchait de vouloir affronter un adversaire à deux contre un. Mais Amy l'avait aidé juste avant, et il ne voulait certainement pas être redevable à qui que ce soit, encore moins à une femme. C'est pourquoi il se rua sur les deux combattants afin de venir en aide à la jeune femme. Il se contenta de l'aider brièvement, juste pour qu'elle puisse donner un coup de pied à l'inconnu et le faire reculer. Il décida de laisser la suite à Amy, refusant de profiter de leur supériorité numérique pour vaincre leur adversaire. Malheureusement, il l'avait surestimée, car elle ne fit pas un pli face à l'inconnu au masque. Elle se fit terrasser en quelques coups. L'encapuchonné se tourna alors vers le géant écailleux et lui adressa la parole.


-" Il ne reste plus que toi, Killer Croc."

"Ouais, et c'est mieux comme ça, j'aime pas partager la victoire. Si j'pige bien, toi, t'es le toutou de Ra's Al Ghul, c'est ça ?"

Aussitôt, Croc s'élança sur son adversaire et envoya son poing en direction de son visage à une vitesse fulgurante. Malheureusement, cela ne suffisait pas pour outrepasser la vitesse et les réflexes de l'adversaire qui parvint à esquiver sur le côté. Unknown riposta d'un puissant coup de poing électrique au torse qui projeta le colosse d'un mètre en arrière tout en lui envoyant un bon gros coup de jus. Waylon recula de quelques pas, les membres engourdis par la décharge électrique qu'il venait de se prendre, et secoua la tête rapidement pour reprendre ses esprits. Situé à quelques centimètres seulement de la paroi des égouts, il se retourna, et attrapa avec ses deux mains un gros tuyau de 30 centimètres de diamètre alors que l'ennemi s'élança sur lui pour l'attaquer de plus belle. Il tira de toutes ses forces afin d'arracher le tuyau à ses gonds, et le plia pour le diriger vers le ninja à la capuche qui bondissait vers lui. La pression de l'eau qui circulait dans ce tuyau était telle que le puissant jet propulsa Unknown en arrière, l'éloignant du Croc et le faisant percuter la paroi située à l'opposée. L'eau étant conductrice d'électricité, cela aurait peut-être pour effet de piéger le ninja en retournant l'électricité de ses gants contre lui, et son mécanisme de gants électriques serait peut-être endommagé par la même occasion.

Mais Croc, qui n'avait pas vraiment de notion en physique-chimie, ne comptait pas trop là-dessus. Il arracha un autre tuyau, plus mince, d'environ 10 centimètres de diamètre et un mètre de longueur, et s'en servit comme une barre de fer qu'il utiliserait pour attaquer le ninja en maintenant une distance. Aussitôt, il se rua vers lui en grognant, profitant de l'effet de surprise du jet d'eau, et frappa à plusieurs reprises en direction de l'inconnu avec sa barre de fer.

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Is this the End of the Beginning or the Beginning of the End ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ABANDONNÉ ❝ the beginning of the beginning ❞ pv sa majesté Shy (phoenix)
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» Commun - Intrigue 13 - A new beginning - Earthquake
» NJPW The New Beginning in Sapporo
» The beginning of a new life [PV : Logan] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Egouts de Gotham City-