RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]   Ven 28 Nov - 23:51



A la mémoire des enfants perdus

Andrea Beaumont/Phantasm & Bruce Wayne/Batman



C'était une étonnante nuit pour l'homme chauve souris et le fantôme masqué. Alors que Batman songeait à celle qui avait donné son nom à l'orphelinat non loin et qu'il regrettait sa mort, il fut surpris par une explosion dans un immeuble abandonné tout proche qui laissa s'effondrer près de lui une silhouette qu'il ne connaissait que trop bien. Andrea, travestie sous les trait du Phantasm, avait voulu récupérer des informations capitales pour sa guérilla contre la mafia de Gotham, sur un de leur sbire. Mais ce dernier s'était fait explosé plutôt que de donner son information et à présent, la jeune femme était rudement amochée. Quelques cottes fêlées, une cheville tordue et les poumons emplies de fumée n'aidèrent pas le Phantasm à fuir celui qu'elle prenait pour un ennemi malgré leur ancienne relation. Mais contre toute attente, Batman avait offert son aide et son soutien alors que les sirènes de police et d'ambulance retentissaient dans les rues de Gramercy Row.

C'est donc avec une certaine appréhension qu'Andrea se résigna et accepta l'aide du justicier. Le souffle coupée, pliée en deux par la douleur, elle sentit nettement la poigne ferme mais indolore de Bruce autour d'elle, la maintenant contre lui afin de la soutenir comme il pouvait. La tête basse, elle entendit le déclic de son célèbre et bat grappin et s'attendit à une douleur, mais ce ne fut pas suffisant. Elle poussa un grognement de douleur alors qu'ils s'élançaient tous deux dans le vent glacial, la pression et la force de déplacement n'aidant pas ses blessures.
Batman la déposa en haut du toi, là où ils seraient à l'abris des policiers du GCPD alors que la jeune femme s'effondrait à genou sur les tuiles sombres, gémissant en essayant de calmer la douleur et en respirant difficilement. Son masque empêchait clairement l'oxygène de rentrer autant qu'il le faudrait dans ses poumons et elle fit tomber sa capuche en arrière, dévoilant ses boucles rousses attachées en un chignon serré sous sa cagoule, retirant ensuite cette dernière et son masque de métal au faciès de crâne qu'elle laissa tomber au sol. Andrea prit une profonde respiration autant qu'elle le put, avant de voir la main de Bruce qui lui tendait des médicaments. Elle le regarda, ses yeux aciers semblant traverser le costume du super héros avant de les attraper entre ses mains gantées.

- J'espère pour toi que... tu n'essayes pas de me droguer pour mieux... me vendre à la police... Tu me connais, je suis très rancunière... pour ce genre de chose... réussit elle à articuler avec difficulté en arborant un sourire narquois avant de prendre tout de même le remède que lui proposait son ancien fiancé. Sa voix n'était plus celle rauque et sombre du Phantasm mais bien la voix sarcastique mais douce qu'elle avait toujours eu. Les pilules avalées, elle resta quelques minutes silencieuses, attendant une réaction positive dans son corps. Mais Bruce n'avait pas menti et bientôt la douleur dans ses cottes se fit moins prononcée et elle réussit à reprendre une respiration convenable. Elle se redressa même si sa cheville l'empêchait de se tenir droite, usant d'une cheminée non loin pour s'adosser et se reposer tout en récupérant son masque entre ses mains.

- Moi ? Morte ? Voyons, Bruce... Je suis plus forte que ça... Et de plus, je t'avais laissé un indice dans ta précieuse batcave, tu ne l'as pas trouvé ?

Andrea faisait allusion au pendentif doré qui contenait une photo de Bruce et elle quand ils étaient jeunes... et amoureux. Un artefact qu'elle n'avait jamais pu jeter et qu'elle avait toujours gardé avec elle, sauf quand sa vengeance fut exercée sur ceux qui avaient causé sa perte et celle de son père. Elle l'avait alors déposé dans la batcave afin que Bruce le retrouve et ainsi prouver qu'elle laissait leur passé derrière elle. Mais c'était évidemment un énorme mensonge car, même si Andrea essayait de paraître le contraire, elle aimait toujours Bruce plus que jamais. Mais elle ne pouvait pas laisser ses sentiments prendre le pas sur sa logique et son devoir.

- Je me suis enfui avec le Joker dans les égouts sous le parc. Mais l'explosion a réussi à nous atteindre et j'ai du choisir entre ma vie et celle de ce cinglé. Je l'ai laissé partir dans le courant... et j'ai fui Gotham en bateau. Tout ça à cause de tes mots qui m'ont fait douter...

Elle eut un léger rire, ne voulant pas risquer d'aggraver sa blessure. C'était un rire jaune bien entendu. Les paroles de l'amour de sa vie avait gâché en partie le dernier assassinat pour sa vengeance. Mais après tout, le Joker n'était plus que l'ombre de l'homme qui avait assassiné son père... Aucun regret. Aucun souvenir. Juste une coquille vide riant sans cesse. A quoi bon ?

- Mais de toute façon, cela ne change rien, n'est-ce pas ? Tu veux savoir pourquoi je suis revenue ? demanda-t-elle en regardant ailleurs pensivement, les lumières rouge et bleu de la police illuminant les environs. Je n'arrivais plus à vivre avec moi même. Voilà la raison. Sans raison de vivre, sans personne à qui parler. J'ai hésité un instant entre m'ôter la vie... et faire quelque chose de cette vie. J'ai choisi la seconde option.

Andrea tourna son regard vers Bruce, esquissant un sourire mélancolique avant de remettre sa capuche pour dissimuler ses cheveux au cas où une lumière furtive passerait dans les parages. Le gris de sa capuche passerait beaucoup mieux au milieu des pierres et tuiles que sa chevelure auburn.

- Je suis revenu pour la justice, Bruce.

Revenir en haut Aller en bas
Batman / Bruce Wayne

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 15/10/2013
Nombre de Messages : 260
Autres Comptes : Takeshi Akuma
Vous à Gotham : Le Chevalier Noir, protecteur de Gotham City.

MessageSujet: Re: A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]   Ven 5 Déc - 0:53

Ainsi, elle me raconta son histoire ou du moins, comment elle survécut à cette terrible nuit. Pendant si longtemps, j'avais caché la vérité à Gordon, faisant croire que le meurtrier m'avait échappé. Parler d'un cadavre aurait revenu à devoir en livrer un...et ce n'était pas dans mes méthodes.

Et ce médaillon.....Bien sûr que je l'avais trouvé mais j'en ignorais l’interprétation exacte au point de fausser mon propre jugement. Sur l'instant, j'aurai du me douter mais j'étais trop secoué par les événements pour arriver à reprendre le contrôle sur la logique...et petit à petit, j'ai cessé de penser à elle, acceptant doucement et douloureusement un deuil qui n'avait pas lieu d'être. Une fois de plus, pour être sûr, je scanne de mes lentilles Andrea avec la fonction X-Ray. Des organes, une ossature, et bien sûr, les blessures, réelles, douloureuses et bien présente. A présent, j'étais sûr que celle qui me faisait face n'était pas une des nombreuses Gueule d'Argile que j'ai autrefois combattu.

"..."

Je l'ai prise dans mes bras. J'ai vécu au même rythme qu'elle et pendant si longtemps, j'avais espéré pouvoir passer à autre chose, et qui sait, laisser la cape derrière moi...ou à Dick, voire, Tim. Ils étaient les seuls à qui je pensais si un jour, je devais partir.

*Je l'ai embrassée*

Le Joker a détruit sa vie....mais pas uniquement lui. Mr Beaumont était tout aussi responsable de cela, mais je préfère m'abstenir de ce commentaire devant elle. Elle souffre déjà assez ainsi et je dois cesser de vouloir me prouver que ma carapace est à toute épreuve face à mes sentiments. Je sais bien que cela est faux car ce que je ressens pour elle.....est toujours là. Je sais ce qu'elle a fait et quels actes elle a commise. Cela n'est pas pardonnable.

*Elle a fauchée des vies.*

Elle devrait payer pour cela...mais elle avait avant tout besoin d'une aide que moi seul pouvait lui apporter. La fuite et la mort n'étaient pas des options valables et j'avais assez vécu cela pour en parler après le décès de mes parents. Nous étions orphelins, elle et moi...et je sais ce que la douleur d'avoir perdu un être cher peut provoquer. J'ai très longtemps voulu la mort de Joe Chill avant d'arriver à faire la paix avec lui et avec moi-même.

"Tu n'a pas à t'infliger un tel fardeau. Tout ce qui est arrivé n'était pas ta faute....."

J'ai crée le Joker par un soir d'automne, quelque part du coté d'Axis. C'est moi qui l'ait poursuivi et fait tomber dans cette cuve de produits chimique par accident, créant finalement le monstre qu'il était devenu....l'ombre de l'assassin de son père....mais je n'ai pas crée l'homme qui avait abattu froidement son père.

"....mais ce que tu fais, ce n'est pas la justice. C'est une vengeance aveugle. Elle te place au même rang que ceux que tu traques. Elle te rends pire qu'eux car elle fausse ton jugement en faisant de toi ce que tu n'est pas. Elle te transforme, jusqu'à te faire passer la Ligne rouge."

Je marque un léger silence et le bruit du vent me porte les voix des nombreux policiers. De loin, je reconnais la voix de Gordon ainsi que celle de Montoya. Ils fouillent les restes du bâtiments alors que les pompiers étaient occupés à éteindre les flammes. Cela n'est pas de mon ressort...car je suis déjà occupé avec la principale concernée.

Le ton de ma voix ne montre aucune colère bien qu'il monte d'un cran. Je tiens à elle et la voir reprendre ses activités me déçoit. Andrea est bien trop obnubilée, renfermée dans son monde pour que je la laisse faire. Elle est dangereuse, habile, destructrice aussi bien envers ce qui l'entoure qu'elle même. Je ne peux pas supporter cela, et ce n'est pas seulement parce qu'elle enfreint un grand nombre de règles.

"Il y'a une autre option....et tu le sais tout comme moi. Ne laisse pas cela te détruire."

Un autre silence s'installe le temps de quelques secondes. Le vent, lui, se faisait moins violent bougeant un peu moins les plis de ma cape. Toute mon attention est désormais focalisée sur elle. Elle n'est pas en état de se battre...et je suis sûr qu'elle ne le veut pas, d'ailleurs, mais je refuse de partir sans obtenir une réponse de sa part. De son choix dépendra la suite de notre rencontre.

"Laisse moi t'aider, s'il te plait. Tu a fait assez de mal ainsi....et tu t'est assez infligée de blessures. Tout ce que ta vengeance t'amènera, ce sera de l'amertume....et cela me forcera à te traquer. Tu sais que je ne le veux pas. Mais je le ferai si tu m'y forces."

_________________________________

I'am Vengeance. I'am the Night
I'am Batman


Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]   Dim 14 Déc - 12:20



A la mémoire des enfants perdus

Andrea Beaumont/Phantasm & Bruce Wayne/Batman



La jeune femme écouta attentivement son ancien fiancé, respectueusement et sans aucun jugement dans le regard excepté une certaine tristesse. Un long silence s'installa un instant entre eux et elle poussa un soupir en regardant un instant ailleurs. Ça n'allait définitivement pas être simple de lui faire comprendre, lui, l'idéaliste qu'il avait toujours été.

- Ce fardeau comme tu le dis si bien, Bruce, c'est moi qui ait décidé de le porter. C'était moins choix. Et si c'était à refaire, je le referais. Ces hommes méritaient la mort. Ce n'est que justice.

Andrea plongea ses yeux bleus dans ceux du Batman. Il lui disait que ce qu'elle faisait n'était pas la justice, que ce n'était que vengeance aveugle et que ce n'était pas ce qu'elle était au fond d'elle même. Elle esquissa un rictus, dépitée mais amusée par le fait que Bruce la voyait toujours comme la douce jeune femme qu'elle était avant la mort de son père.

- Peut être ne me connais tu pas vraiment, Bruce. Tout comme je pensais te connaître, il y a quelques années. Mais au final, tu n'es plus le même depuis longtemps. Qui es-tu pour me juger alors que tu agis comme le pire des play-boys milliardaires écervelés ?

Elle se mordit la lèvre. Ses sentiments l'avaient emportés et elle avait laissé sous entendre sa jalousie alors que c'était bien la dernière chose qu'elle voulait lui montrer. Resserrant sa main sur la manche de sa combinaison sombre de Phantasm, elle lui tourna le dos en soupirant. Quand elle avait lu les journaux et les tabloïds qui regorgeaient des conquêtes éphémères de l'héritier de la famille Wayne, elle se mentirait à elle même si elle avait dit ne pas être jalouse. Car malgré tout, son amour pour Bruce restait intacte, et ses efforts pour l'effacer étaient voués à l'échec. Son cœur en était d'autant plus meurtrie.

- Mais ça n'a pas d'importance. Nous avons tous les deux changé. Je ne suis plus que l'ombre de l'Andrea que tu as connu... depuis la mort de papa. Et cette ombre ne peut plus vivre en sachant qu'il y a encore des gens, des familles, qui souffrent de ces criminels comme moi j'ai souffert. Je dois agir, et c'est la seule option.

Le Phantasm eut un nouveau sourire aux réponses de Bruce qui tentait de lui faire comprendre qu'elle pouvait devenir comme lui. Une justicière qui ne serait plus meurtrière.

- Bruce... Tu as toujours été un idéaliste. Ce que tu fais pars d'une bonne intention mais... ça ne fonctionne pas et tu le sais bien. Tu as beau enfermer les criminels et les fous, ils finissent toujours par s'échapper. Quant aux mafieux, ils trouvent toujours une façon ou une autre de se blanchir et éviter la justice. C'est un cycle sans fin et même avec la meilleure volonté du monde, tu n'y arriveras pas. Cette ville est beaucoup trop corrompue...

Andrea se retourna vers lui et s'approcha de nouveau, le fixant dans les yeux, son regard perdu s'égarant sur ce faciès qui lui avait tant manqué. Un instant, elle tendit la main pour effleurer son visage, sa joue, son menton, mais finalement elle se rétracta, comme une enfant fautive. Si seulement...

- Je sais que ce que je fais ne m'amènera que de l'amertume, crois moi. Quand j'ai fuit Gotham, je l'ai éprouvé chaque jour de ma pitoyable existence. La culpabilité est forte malgré tout. Mais je... j'agis ainsi parce que quelqu'un doit le faire. C'est la seule façon de protéger les innocents de Gotham.

Elle esquissa un sourire mélancolique et baissa les yeux vers les mouvements en contrebas. L'endroit commençait à grouiller de policiers.

- Crois moi, j'aimerais partager tes idéaux et ta vision des choses. Mais... Il n'y a plus que des ténèbres autour de moi, et tu es la seule lumière qu'il me reste, Bruce. Je ne veux pas me battre contre toi. Mais il n'y a plus de retour en arrière de possible pour moi. J'ai forgé une alliance avec d'autres qui comprennent ce dont Gotham a besoin. J'ai donné ma parole et je ne peux faire machine arrière.

Andrea perdit son sourire et replaça son masque de Phantasm sur son visage, ses yeux s'illuminant d'un éclat irréel alors que sa voix résonnait à nouveau sombre et rauque.

- Je ne mérite pas le pardon, Batman. J'ai emprunté ce chemin, j'ai franchi la limite, et je me servirai de cette force pour éviter à d'autres de souffrir.

Revenir en haut Aller en bas
Batman / Bruce Wayne

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 15/10/2013
Nombre de Messages : 260
Autres Comptes : Takeshi Akuma
Vous à Gotham : Le Chevalier Noir, protecteur de Gotham City.

MessageSujet: Re: A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]   Lun 29 Déc - 20:06

Pendant tout ce temps, j'écoute avec déception chacune de ses paroles. Chacun de ses mots fait pression en moi. Je sens presque cette boule en travers de ma gorge tant je ne puis accepter ce que j'entends. J'ai toujours réussi à passer au dessus des paroles de mes ennemis sans pour autant ne pas essayer de les comprendre. Ils étaient des tueurs, des assassins mais aussi des victimes de cette ville. Il en était de même pour Andrea....mais je ne l'acceptais pas.

Pas elle......

Mais je n'accepte plus rien, pas même d'elle. J'ai aimé Andréa....et je l'aime toujours. C'est maintenant pour cela qu'elle me trouvera dorénavant sur sa route chaque fois qu'elle frappera dans cette ville. Ce n'est, bien entendu, pas qu'une question de devoir.

"Chaque décision que tu prendras....."

Je fais maintenant un pas dans la direction, non pas de la jeune femme que j'ai connu, mais le monstre qui s'est désormais incarné en elle. Dois je me faire une raison et comprendre qu'Andréa n'est plus? Est ce définitif? J'aurai voulu croire que non.

"......chaque action que tu commettras......"

Mais ai je le choix? Andrea l'avait et elle a prise sa décision. Cela m'attriste de devoir en arriver là.

".....entrainera la mort et la souffrance."

Ma colère se sent. Elle afflue dans mes veines, envahit mon esprit jusqu'à changer le ton de ma voix à son égard. Elle doit maintenant comprendre à quel point je suis attristé par ses choix. La vérité, c'est que malgré mes sentiments, elle avait franchie la ligne depuis bien trop longtemps, à la manière de Talia, Jezebel et de nombreuses autres. Maintenant, je n'accepte plus rien. J'ai tenté de la raisonner, de lui proposer mon aide. Maintenant, c'est cette part sombre d'elle, le Phantom, qui dirige. Si j'ai pu ressentir quelque chose pour la jeune femme en dessous le masque, je ne ressens que de la haine à l'égard de la chose qui la contrôle.

"Tu a choisie. Je t'ai tendu la main. J'ai espéré, souhaité que tu comprennes que tu faisais fausse route, et ce,  non pas seulement au nom de notre passé. Alors sache une chose...."

Je l'attrape par l'épaule gauche, faisant pression pour la forcer à me faire face. Si il y'a encore un instant, j'avais une once d'humanité présente au fond de moi, les paroles de celle que j'ai autrefois aimé ont finie par la faire voler en éclat. Je dois lui faire passer un message fort, laisser mes sentiments de coté pour tenter de lui faire entendre raison, une fois de plus. Je doute que cela serve car la souffrance qu'elle vit à finie par la dévorer....mais je me dois d'essayer. Au moins pour ce que nous avons vécu autrefois.

"Chaque fois que tu tenteras quoi que ce soit dans ma ville, tu me trouvera. Je te traquerais.......je t’arrêterais.....et je te ferais enfermer. Je t'ai proposé de t'aider à laisser cela derrière toi et tu l'a refusé. Entête toi à cette décision, et quand tu quitteras ce toit, tu deviendras une ennemie, comme tout ceux que je continuerais de poursuivre, peu importe le nombre de fois où ils reviendront."

J'ai refusé le comportement de Jason Todd. J'ai detesté Thomas Elliot pour ce qu'il avait fait.  L'un était comme un fils pour moi. L'autre était mon meilleur ami jusqu'à ce que je découvre quel monstre vivait en lui. Je pensais ne plus revivre cela avec quelqu'un qui m'était vraiment proche. Une fois de plus, la déception est grande.
Mon étreinte se resserre sur l'épaule de celle que j'ai autrefois aimé et le ton de ma voix se fait plus...sombre. Elle ressent certainement ma colère à son égard et peut-être cela la fera elle réfléchir......bien que j'en doute. Autrefois, Jason m'avait offert le même discours, plein de rancoeur et de vengeance, non pas seulement à l'égard du Joker mais aussi mes méthodes. J'ai choisi de ne jamais prendre une vie, peu importe ce que je souhaitais au plus profond de moi. J'ai juré devant mes parents de tout faire pour redonner de l'espoir à cette ville et ces habitants. Ce que Gotham avait besoin.....ce que je devais être, c'était un protecteur. Pas un vulgaire assassin. Jason s'était trompé....et Andrea se trompe tout autant. Si elle persiste, une fois de plus dans son jugement, alors je sais ce qu'il me restera à faire. Ce sera pénible, douloureux aussi bien pour elle que pour moi...mais ce sera une nécessité.

"Dernière chance, Andrea. Tu peux encore reculer."

_________________________________

I'am Vengeance. I'am the Night
I'am Batman


Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]
» Prière pour le dieu des enfants perdus... [ PV : Amerlyllian Die. Rosenberg]
» Les enfants perdus |Xaphan|
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gramercy Row :: Orphelinat Jennifer Willis-