RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Ven 21 Nov - 1:17

On dit de nous que nos actes nous définissent, font de nous ce que nous sommes et ce que nous deviendrons dans un proche futur. Mais les plus aguerris, ceux voyant par delà les barrières de notre monde vous diraient qu'avant toute chose, nous sommes esclaves de nos propres ombres car ce sont elles, qui, dans les Ténèbres, dictaient les lois dans le monde des mortels.

Les ombres font partie de nous. La science les avait simplement reléguées au rang de simple constatation scientifique mais par de bien des aspects, elles faisaient partie intégrante de notre âme, au même titre que notre esprit, notre coeur et nos membres. Elles sont nos guides, ceux qui voient et entendent par delà le voile des Limbes.

Nos ombres sont aussi nos côtés agressifs, la représentation de notre violence la plus destructrice mais aussi de ce que nous parvenons à refouler. Des constatations de bas étage qui pourraient être ramenées au rang de simple proverbes mais nos ombres nous ont parfois montré qu'elles pouvaient être créatives, protectrices et intuitives. Sans elles, nous ne sommes rien. Nous n'avons qu'une partie de nous-même ce qui nous rends incomplet. Sans elles, peut on dire qu'un homme sera privé de son destin? Une question qui allait sans doute amener des réponses dans cette fraîche nuit d'automne dans le No Man's Land de Gotham City.

Au plus profond des rues, un puissant véhicule blindé trace sa route sous les regards apeurés des enfants perdus de Gotham, ceux n'ayant pas eu la bénédiction de Dame Fortune pour quitter ce cloaque. Aujourd'hui chacun d'entre eux s'est laissé entrainer dans les fissures de la nuit, recroquevillés dans un mince espoir qu'un jour, leur enfer cesse. Ils observent par leurs yeux épuisés ce véhicule, suivi par deux autres du même type des Hummers puissants encore en bon état malgré un certain manque d'entretien. A bord du premier se trouvait l'homme que nous connaissons sous divers noms bien que le plus connu soit "L'Empereur". A ses côtés se trouvait une jeune fille perdue, cherchant désespérément une accroche...ou peut-être la rédemption. Ce soir, elle était pourtant à ses côtés, en observant silencieusement sa puissante stature. A sa ceinture brillait d'un éclat bleuté la lame des esprits, le trésor du clan Shirai Ryu.....Kusanagi, arme mystique forgée dans le sang et la douleur, clé d'un monde qui ne nous était pas encore destiné. L'Empereur aujourd'hui en est le maître unique et absolu, car dernier survivant d'un clan détruit pour leur trésor par la cupidité de l'homme blanc.

De la lame, on pouvait parfois entendre le chant des morts, une longue supplique à peine audible aux oreilles d'un non initié. Kitrina ne l'avait pas encore entendu et peut-être que les esprits ne la jugeaient pas encore digne de leur faire don de leur parole.

Dans les véhicules suivants, on pouvait y trouver Akasha et Sadira, silencieuses, méfiantes à l'égard de la jeune Falcone. Si Sadira ne nourrissait pas d'animosité constante envers la jeune héritière de l'empire du Romain, Akasha, elle, ne pouvait supporter de voir cette péronnelle voyager aux côtés de son père, aussi décida-elle, après avoir longuement supplié son père, de l'accompagner vers cet étrange endroit.

Le nom de l'homme qu'il va voir ce soir lui repasse constamment en tête. Un seul nom, une seule identité. Les esprits ne peuvent lui en dire plus. Pas parce qu'ils ne le veulent pas mais parce qu'ils ne le peuvent pas.
Imperceptible, mystérieux, il semble être sous le joug de quelque chose qui dépasserait le simple mortel.

Est il celui dont il a perçu l'énergie? Est ce l'être qui se cachait à lui? Non, bien sûr. Il était autre chose, entouré d'une énergie spirituelle puissante...si puissante qu'il semblait la vomir sur des kilomètres. Ce n'était pas difficile de le repérer, au final. Parfois, cela se manifestait sous la forme d'un mince filin d'énergie qui percevait à peine. Dans d'autres cas, il s'agissait d'un violent flash qui laissait apparaitre brièvement la forme de cet homme à l'étrange maquillage de mort. Avec le temps, l'Empereur avait appris à compresser l'énergie qu'on trouvait autour de nous afin de pouvoir se guider jusqu'à ce mystérieux personnage qui semblait s'immiscer dans ses pensées.

"A droite, à la prochaine."
"Bien, Seigneur."

Il ne fait plus totalement confiance à la jeune femme assise à ses côtés. Par deux fois, elle a trahi les règles de la Lignée et aujourd'hui, il se retrouvait à devoir l'emmener avec lui afin de s'assurer de son comportement. Bien sûr, il y'avait aussi une envie de la former un peu sur le terrain mais également de montrer que la jeune femme lui appartenait, corps et âme. Kitrina était au service de la Lignée et les quelques rares personnes qui les verront ensemble le comprendront assez vite.

Le véhicule, après avoir pris sur la droite, roula pendant deux minutes jusqu'à ce que, dans une exclamation brusque, l'homme en armure demanda au conducteur de stopper le Hummer. Tournant son regard vers sa droite, ses yeux se plongèrent dans la contemplation d'une étrange vitrine aux décorations exotiques sombres....et par exotique, nous voulions dire tout à fait étranger et inhabituel à ce que Gotham pouvait trouver.

Le combattant samourai n'en dit pas plus, n'attendant pas qu'un serviteur vienne lui ouvrir la porte. Il devait savoir, comprendre de quoi il s'agissait. Il prit tout de même le temps de faire un signe à la jeune fille, lui faisant comprendre qu'elle devait le suivre.
L'énergie spirituelle qui émanait de cet endroit était si inhabituelle, si perturbante qu'il mit une bonne minute avant de s'y habituer, du moins en partie.

"Kitrina, avec moi. Les autres, vous restez dehors."

Les ordres étaient clairs. Personne ne pouvait désobéir à un ordre direct du leader de la Lignée sans en payer le prix. La question que l'on pouvait maintenant se poser était si, oui ou non, le propriétaire de cet endroit connaissait la réputation de son visiteur. Si les esprits parlaient également à celui qui résidait ici, alors, il saurait bien vite qui venait lui rendre visite et peut-être savait il qu'il était là, dans sa boutique, à observer dorénavant les étranges babioles qui ornaient les étagères et autres meubles.

Les esprits de son clan avaient mené l'Empereur jusqu'ici, comme ils l'avaient autrefois mené à ce jamaïcain qu'il avait exterminé de ses propres mains, libérant Kingston du joug de son bourreau, Screwface. Une très vieille histoire qui vous sera peut-être racontée un jour mais dont le propriétaire de ce lieu avait peut-être entendu parler.

Cela viendrait un autre jour car ce qui amenait Akuma ici, c'était avant tout de la curiosité...et des questions. Et en ce qui concernait la jeune femme? Peut-être allait elle expérimenter quelque chose de nouveau...ou peut-être aurait elle, aussi , des questions à poser, si bien sûr, son maitre l'y autorisait.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Lun 24 Nov - 3:05




Les grands esprits se rencontrent








Pas une seconde Kitrina ne s'attendait à voir l'Empereur dans ses quartiers alors qu'elle revenait du Refuge, où elle avait tenu compagnie à Mary jusqu'à ce que celle-ci s'endorme. Pourtant, c'était bien sa silhouette qui se tenait près de l'embrasure de la porte, la faisant sursauter alors qu'elle franchissait le seuil. Elle n'eut pas le temps de lui demander ce qui l'amenait ici qu'il lui disait de s'armer et de le rejoindre ensuite sur le parking du Sinner's, avant de sortir de la pièce. Cela ne lui ressemblait pas, car en général, il avait toujours pour habitude de convoquer ses subordonnées dans la salle du Trône. Intriguée, la jeune fille ne chercha pourtant pas à le rattraper pour le questionner davantage et se contenta de se munir de deux poignards et d'un des revolvers que Shiro lui avait offert. Elle ignorait totalement où ils allaient, mieux valait donc être prévoyant.

Une fois au sous-sol, Catgirl eut la (désagréable) surprise de constater la présence d'Akasha et de Sadira. Si la deuxième ne lui accorda aucune attention, la "Furie" -comme elle l'avait surnommé ainsi- la gratifia de son habituel regard haineux, auquel la voleuse répondit par une expression de mépris avant de s'installer dans l'un des véhicules. L'Empereur monta à sa suite, à son grand étonnement car elle pensait qu'il aurait fait la route en compagnie de ses lieutenants. Encore une fois, le voilà qui dérogeait à ses habitudes, et ce n'était pas pour la rassurer.

Durant le début du trajet, la voleuse lançait de temps à autre un bref regard à l'homme en armure, sans oser interrompre le silence pesant qui s'était installé. Puis elle finit par s'en lasser, et porta son regard sur le paysage qui défilait au-dehors. Songeuse, elle s'interrogeait sur leur destination et finit par s'aventurer dans les méandres de son esprit en repensant, sans savoir pourquoi exactement, à sa rencontre avec Simon Dark. Ce dernier avait prétendu qu'elle était manipulée par l'Empereur, et bien que Kitrina refusait de l'admettre, le doute s'était ancré en elle, et elle nourrissait maintenant une certaine méfiance envers le leader de la Lignée, remettant en cause ses véritables objectifs quant au destin de Gotham. Oh, elle ne doutait pas de ses intentions de purger la ville de sa criminalité, mais elle avait le sentiment que sous ses actions honorables, se cachait autre chose. Quoi donc, elle n'aurait su le dire, les pensées du Samouraï restant impénétrables, mais elle espérait se tromper.

L'italienne émergea de ses pensées lorsqu'Akuma ordonna brusquement au conducteur de stopper. Elle descendit juste après lui, et resta perplexe en remarquant la façade du bâtiment devant lequel ils s'étaient arrêtés. Au premier abord, c'était une boutique tout ce qu'il y a de plus banal, mais dont le nom la laissait dubitative. Reverend Zombies, House of Voodoo .... Tout portait à croire qu'il s'agissait d'un lieu ésotérique.



" Kitrina, avec moi. Les autres, vous restez dehors. "


Décidément, la jeune fille allait de surprise en surprise. Elle qui en avait conclu que l'Empereur l'avait amené avec lui pour éviter qu'elle ne profite de son absence pour filer en douce, voilà qu'il lui ordonnait de l'accompagner à l'intérieur, contrairement aux autres. Concernant Akasha, ce n'était pas l'envie qui lui manquait de protester, mais elle savait que cela ne servirait à rien. Aussi se contenta t'elle de s'approcher de Catgirl et de la mettre en garde d'un ton menaçant.


" Je te préviens, sale ritale, si tu t'avises de faire la conne, je te le ferais payer très cher ... "


Kitrina réprima une violente envie de la gifler, ne voulant pas s'attirer de réprimandes, et lui adressa à la place un grand sourire hypocrite.


" Toujours aussi parano, hein ? "


Elle conclut ses mots en lui écrasant le pied de toutes ses forces, avant de rejoindre l'Empereur à la hâte, riant intérieurement en entendant la salve d'injures que lui adressait Akasha. Une fois dans la boutique, tout sourire disparut de son visage pour être remplacé par une expression incrédule. Et il y avait de quoi, devant les étagères regorgeant d'objets tous plus étranges les uns que les autres. Du simple parchemin au crâne humain rétréci, en passant par la poupée vaudou, il y en avait pour tous les goûts, pour qui était adepte de l'occultisme. Et l'occultisme, Kitrina en avait largement eu sa part suite à sa rencontre avec Simon Dark. Elle s'approcha du Samouraï, perdu dans la contemplation des artefacts, et attira son attention en lui posant une main sur son bras.



" Akuma ... Cet endroit me met mal à l'aise ... Qu'êtes-vous venu chercher ici ? Et pourquoi m'y avoir amené ? "


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Papa Shango

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 14/10/2014
Nombre de Messages : 24
Autres Comptes : Aucun
Vous à Gotham : Docteur Vaudou, adepte de l'occulte possédant une boutique.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Lun 24 Nov - 14:50


Les Grands Esprit se rencontrent


Papa Shango était à Gotham depuis huit mois maintenant. Huit mois. Un temps bien court si l’on considère son parcours de vie des dernières années. Haïti, le Brésil, la Nouvelle-Orléans. Établir sa boutique, lancer son commerce peu habituel pour Gotham avait demandé un certain temps, ainsi que beaucoup d’énergie physique, mais il en était fier. Il recevait régulièrement des cargaisons de matériel acquis lors de ses nombreux voyages et entreposé dans ses divers lieux de résidences afin de tout rapatrier ici, au Révérend Zombie, sa boutique. La grande majorité des objets était liée avec sa propre religion, sa magie vaudou, mais nombre d’objets avaient également un lien différent avec l’occulte. Le grimoire qu’il feuilletait depuis le matin dans son arrière-boutique était l’une de ces nouvelles acquisitions. Un vieil ouvrage religieux, traitant de démonologie et d’exorcisme. Un ouvrage fort instructif afin de mieux saisir les sombres puissances en œuvres dans ce monde.

Pour tout avoué, en huit mois, le docteur vaudou avait acquis plus de connaissance sur l’occulte de façon générale qu’au cours de ses pérégrinations axées purement sur le vaudou. Pourquoi cela demanderez vous? La facilité d’acquisition, plutôt troublante pour un passionné d’occultisme, de ces objets aux connaissances bien particulières. Certes, pour le commun des mortels, ces connaissances n’étaient que des fables, des histoires religieuses utiles pour contrôler la population par la peur, mais lorsque l’on plongeait réellement dans ce monde, lorsque l’intangible devenait réel, lorsque l’on avait ouvert notre vision aux véritables forces de ce monde, ces fables devenaient bien plus que de simple histoire. Elles devenaient des notions non négligeables afin de parfaire ses connaissances. Ce que le docteur vaudou s’efforçait de faire afin de se prévaloir des aptitudes nécessaires pour aider la population lorsque des forces indescriptibles s’opposeraient à eux.

En huit mois, il avait arpenté la ville, se laissant guider par les énergies invisibles, c’est ainsi qu’il avait trouvé ce grimoire chez un bibliothécaire. C’est également ainsi qu’il avait stoppé sa marche devant un parc de Gramercy Row. Une étrange énergie émanant de celui-ci. Il ne faisait nul doute pour Papa Shango qu’un être était à l’origine de cette source d’énergie. Son côté curieux souhaitait le pousser plus en avant, mais il jugea qu’il n’était pas encore temps pour cette rencontre. Il avait ensuite suivi le fil jusqu’au centre administratif et culturel de Gotham. Burnley. Un bar, une nouvelle trace énergétique bien particulière. LA ville de Gotham était prometteuse. Regagnant son domicile, sa boutique, il partagea ses impressions avec ses deux compagnons, Pacu insistant sur la prudence. Quant à Kayapu, elle possédait maintenant un nouveau centre d’intérêt. La jeune fille, douée pour la divination, souhaitant en apprendre plus sur ces énergies.

Le No Men’s Land avait procuré sa quantité de travail pour le vaudou et ses associés, Papa Shango multipliant les rituels afin d’aider les plus démunies à la recherche d’un peu d’espoir face à toute cette criminalité et face à tous ces désastres. De plus en plus de ses babioles aux propriétés magiques moindres, talisman de protection ou de bonnes fortunes se retrouvaient dans les rues de Gotham, superstition pour plusieurs ne croyant pas réellement aux véritables propriétés de ces objets, mais les rassurants néanmoins. C’est ainsi qu’il envoya bien malgré lui une signature énergétique, lui qui était d’un naturel sur ses gardes à ce niveau. N’avait-il pas scellé son arrière-boutique par de puissants rituels afin d’en camoufler la signature énergétique, afin d’en protéger le contenu plus précieux? Un temps chaotique demandant des mesures plus radicales aux dépens de sa propre protection.

Il avait ressenti cette présence, soulevant son nez du grimoire, esquissant un sourire. Kayapu également l’avait ressenti, elle était même venue l’avertir de la venue imminente d’un homme en armure aux capacités particulières. Cette charmante gamine et sa divination.  Elle avait aperçu le futur visiteur alors que Papa Shango n’avait que senti sa présence, car il remontait le fil magique émanant du docteur vaudou. Une aptitude bien peu commune en ces lieux qui laissait présager un entretien fort intéressant, mais potentiellement dangereux. L’Haïtien demanda à sa petite protégée de demeurer dans l’arrière-boutique, donnant également certaines consignes à Paco. Derrière la peau de zèbre, derrière ce puissant enchantement vaudou, ils seraient imperceptibles comme les objets précieux du docteur.

Pour sa part, il se prépara à la venue de cet homme, certaines mesures de précaution jugées normales pour le vaudou, étant mis en place. Une fois ses préparatifs terminés, il prit place derrière son comptoir, son bâton surmonté d’un crâne rétréci a porté de main. Au même moment, il entendit les véhicules stoppés devant sa boutique. Un nouveau sourire apparut sur son visage alors que peu de temps après la porte de sa boutique s’ouvrit, laissant entrée deux visiteurs. L’homme ayant été capable de suivre le courant occulte et une jeune femme. Son regard se posa un moment sur l’épée située sur le flan de l’homme en armure, tandis que ces derniers observaient la boutique et ses étranges objets. Crâne humain de tout genre, de grosseur variée, certaine momifiée, un présentoir avec diverses armes, sarbacanes et fléchettes, couteaux rituels, etc. Des instruments de percussion, tamtam, tambourin et autres. Une armoire pleine de livres et parchemins anciens, plusieurs étalages contenant des bijoux aux formes étranges, des colliers contenant des os d’origines inconnues, des talismans métalliques, de cuir ou de bois, une panoplie de poupées vaudou bref une boutique bien étrange pour Gotham. Une odeur de bois brûlé, mélangée à diverses épices et racines, envahissait également la pièce, dégagée par un petit brûleur à encens situé près du propriétaire des lieux. Papa Shango leur laissa un moment de répit avant de les inviter à approcher du comptoir afin de discuter.

À peine eurent-ils atteint celui-ci qu’une marque, d’un rouge lumineux, apparut sous leurs pieds. Un cercle de contention.



Un cercle de protection bien simple, habituellement placé devant une porte pour empêcher les intrus d’aller plus loin, empêchant quoi que ce soit, dont la ou les personnes ayant déclenché le cercle, d’en sortir jusqu’à ce qu’il ait été dissipé. Une magie bien simple, qu’un sorcier expérimenté pourrait facilement contrer, mais une magie qui demeurait néanmoins efficace. Sa source énergétique était bien loin de la magie céleste ou démoniaque classique, le cercle dégageant, pour les initiés, une énergie d’origine vaudou, imprégnée par les Loa. Son regard sévère se posa sur ses deux visiteurs, laissant un bref moment s’écouler avant de prendre la parole.

« -Pardonnez ma méfiance, mais vous comprendrez que ce n’est pas tout les jours que j’accueille un hôte de votre genre. Je suis certain que vous accepterez cette légère précaution de ma part, ne sachant pas encore ce qui vous intéresse dans mon humble boutique monsieur… Akuma. Sachez que je ne vous souhaite aucun mal, ce symbole en est la preuve, des méthodes bien plus drastique ayant pu être employé. »

Il songea un moment au symbole de souffrance, un cercle de protection bien plus… virulent qui en plus d’empêcher sa cible d’en sortir lui provoque une douleur atroce. Si son hôte connaissait les bases de la magie, de l’occultisme, il comprendrait cette allusion.

« Remonter le fil de l’énergie n’est pas donner à tous, disons même que c’est un talent assez rare de simplement la ressentir, pour cette raison vous avez mon respect. Malheureusement, j’ai souvent eût à faire à des gens mal intentionnés en ce qui concerne cette énergie, c’est pourquoi maintenant je ne prends plus de chance. »

Il leva sa veste, montrant ce qui ressemblait à une brûlure en forme d’araignée.

 « Encore une fois, je m’excuse de ses méthodes, mais mieux vaut être sur ses gardes que prit par surprise dans ce genre d’univers. Montrez-moi que je n’ai rien à craindre et ce cercle disparaîtra dans la seconde.»

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6347-papa-shango-le-vaudou-a-gotham
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Lun 24 Nov - 16:37

Le regard du combattant asiatique s'attarda sur la main que la jeune femme venait de poser sur son propre bras. Bien qu'il comprenait son malaise et avait besoin d'être tout bonnement rassurée, il écarta son bras, ne pouvant accepter une telle familiarité. Décidément, cette fille ne semblait se fixer aucune limite dans son comportement, même celle qui disait de ne jamais poser la main sur son maitre et seigneur.

Pas de répliques, juste un geste qui s'était voulu non violent mais assez direct pour lui faire comprendre de ne jamais recommencer. Toutefois, il consentait à répondre à sa première question, à savoir, ce qu'ils étaient venu chercher dans ce lieu.

"Quelqu'un........d’exceptionnel. Voilà ce que nous sommes venus chercher....et il sait que nous sommes là. Il savait que nous allions venir."

Une réponse en amenant une autre, l'homme en armure consentit à répondre à sa deuxième question.

"Tu es ici pour apprendre. Pour comprendre qu'il y a un autre monde au delà de celui que tu connais. Tu en a déjà eu un aperçu. Je t'en montre un autre."

D'une certaine manière, et certainement en grande partie à cause de l'épée qui semblait l'affecter de jour en jour, l'Empereur s'était retrouvé connecté à une sorte de réseau secret de témoins invisibles. Au début, cela l'avait effrayé et jamais il n'avait osé en montrer la moindre trace, se cachant au plus profond de ses quartiers pour tenter de maitriser ce qui lui arrivait. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il avait tout simplement une affinité naturelle avec tout cela et que ce qui l'envahissait faisait parti des nombreux dons qu'il avait hérité de son clan. Cela n'affectait pas seulement sa propre personne mais aussi ce qui l'entourait.

C'était devenant grisant, par la suite car il avait fini par comprendre la manière dont fonctionnait ce pouvoir. C'était comme un courant, un flux qui venait à lui, lui permettant de lancer un reflux afin de faire connaitre son existence. Peut-être était ce ainsi qu'il avait su se connecter à l'esprit de Simon Dark, ainsi qu'à celui qui habitait ici.

"Il y a un équilibre, une nature que nous devons respecter. Ombre et lumière. Force et sagesse.  Cela se place au dessus de toutes les lois des humains. Ce que nous sommes venus chercher ici, c'est la sagesse d'un être qui échappe au commun des mortels."

La fragrance de l'encens filtrait à travers les bords ouvert de son masque atteignant ses narines et s'infiltrant petit à petit en lui, ce qui réveillait quelques souvenirs d'un passé lointain. Il n'eut pas le temps de repenser à cela lorsque, brusquement, lui et la jeune femme furent pris au piège d'une manière peu orthodoxe, pour ne pas dire littéralement surnaturelle. A vrai dire, Akuma s'attendait aussi à cela, aussi ne semblait il point surpris. Sa cape enroulée autour de sa personne plissa l'espace d'un instant mais aucune peur n'était palpable ni visible dans son regard.

Concentration, discipline......tout cela lui était familier. Mais en ce qui concernait Kitrina, elle n'avait eu qu'un très léger aperçu du monde de la magie. Il se devait de la rassurer en lui montrant que cela n'était pas dangereux...du moins pour le moment.

"Ne bouge surtout pas. Ce qui est dans le cercle ne peut entrer en contact avec ce qui est à l'extérieur. Ne tente pas de sortir du cercle."

Cette fois, ce fût l'homme en armure qui posa sa main sur l'épaule de la jeune femme. Lui qui avait, il y a un instant refusé le contact de sa part, avait finalement décidé que cela serait peut-être mieux pour elle qu'il soit un peu plus proche de la jeune héritière italienne....du moins pour l'instant. C'est là aussi qu'il se félicitait intérieurement de ne pas avoir laissée Sadira ou Akasha l'accompagner car qui sait comment elles auraient réagi à cela.

L'homme en face d'eux ressemblait en tout point à ce qu'il avait vu à la fois dans ses rêves mais aussi dans les nombreux flashs qu'il avait pu recevoir par le biais de la lame.
En ce qui concernait le sorcier, car oui, le doute n'était plus à l'ordre du jour, il étonnait par son accoutrement un peu excentrique et l'étrange maquillage qui recouvrait les traits angulaires de son visage. Méfiant, il l'était et l'Empereur le comprenait. Un homme averti en valait deux et l'aura qui se dégageait de sa personne était assez puissante pour le craindre. Après tout, les personnes capables de remonter les flux magiques étaient rares à Gotham et il était logique de voir un tel homme se méfier lorsqu'un être surnaturel, ou du moins, en partie, venait jusqu'à lui. Aussi s'excusa il pour la petite précaution qu'il venait de prendre.

"........"

Toutefois, il n'y avait aucune volonté belliqueuse de la part du combattant samouraï qui était venu ici avant tout pour une rencontre. Bien que l'épée dépassait de la cape, cette dernière avait arrêté de briller, comme pour montrer son désir de ne pas provoquer de vagues.

"Je suis venu ici en curieux. Ce n'est pas tous les jours que quelqu'un parvient à se connecter à mon esprit."

L'Empereur marqua un court silence, profitant de cela pour poser son regard sur la jeune femme, dont il se détourna bien vite pour se focaliser à nouveau sur le propriétaire des lieux.

"Je suis Takeshi Akuma et je dirige la Lignée. La jeune femme qui m'accompagne est mon élève, Bake Neko."

L'épée se mit soudainement à briller d'un halo bleuté et à cet instant, seul l'Empereur semblait entendre le léger murmure qui venait de s'en échapper. Un murmure dans lequel semblait se mélanger une myriade de voix jusqu'à n'en former plus qu'une. Cela dura quelques secondes et aussi soudainement que la phénomène apparut, cela prit fin.

L'évocation du nom de la Lignée, pour quelqu'un comme cet homme, devait certainement lui dire quelque chose. Si, d'une manière ou d'une autre, il était connecté à la magie, alors il était aussi en liaison avec les esprits et qui sait, avec les âmes de ceux ayant été les victimes de cet homme en armure. C'était toutefois peu probable car la plupart, pour leurs actes, devaient certainement brûler en enfer pour ce qu'ils avaient fait.

"Kusanagi a parlé en votre faveur. Elle dit que vous êtes un homme de confiance."

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Mer 26 Nov - 2:59




Les grands esprits se rencontrent








Lorsque l'Empereur s'écarta d'elle, Kitrina comprit son erreur et crut l'espace d'un instant qu'il allait la réprimander. Mais il n'en fut rien ; au lieu de cela, il accepta de répondre à ses interrogations, la laissant perplexe. De ce qu'elle comprenait, il avait l'intention de lui faire découvrir le monde du surnaturel, cependant elle n'était pas sûre d'en avoir très envie. La jeune fille avait déjà été confrontée aux forces occultes, et sa rencontre avec Simon Dark l'avait profondément marqué, étant donné qu'elle avait toujours eu l'esprit cartésien jusqu'à présent. C'est donc sans l'ombre d'une hésitation qu'elle exprima son opinion à ce sujet.


" Est-ce vraiment utile ? Ça part sans doute d'une bonne intention, mais je ne me vois pas m'aventurer dans ce genre de monde. Toutefois, j'attendrais de voir comment se déroulera notre visite pour prendre une décision. "


Catgirl se perdit dans la contemplation des mystérieux objets qui ornaient les étagères, son regard s'attardant sur une rangée de crânes humains. Plutôt macabre, comme marchandise. La question qui pouvait se poser était : de quoi étaient morts leurs propriétaires ? Soyons honnêtes, la voleuse ne tenait pas vraiment à connaître la réponse ... Aussi, pour penser à autre chose, elle s'empara d'un grimoire et le feuilleta rapidement avant de le reposer. Les pages étaient couvertes d'une langue qui lui était inconnue, mais il n'était pas bien difficile de deviner qu'il s'agissait d'incantations. Elle allait se diriger vers le présentoir des armes quand un mouvement au fond de la boutique attira son attention. Un homme (vraisemblablement le vendeur) se tenait derrière le comptoir et les invitait à s'approcher. Plus que sa grande taille et son accoutrement, ce fut son visage qui retint son intérêt. Ce dernier arborait un maquillage formant une tête de mort, dont la couleur blanche contrastait de façon saisissante avec sa peau sombre. Mais Kitrina n'eut pas le temps d'exprimer sa curiosité, car à peine l'avaient t'ils rejoint qu'un cercle au contour rouge lumineux apparut soudainement, les prenant au piège. C'était la seconde fois qu'elle assistait à une manifestation surnaturelle, et si celle-ci était moins effrayante qu'un vent violent qui vous propulse contre un mur, ça n'en restait pas moins impressionnant.

La jeune fille était tellement effarée que c'est à peine si elle sentit la main de l'Empereur se poser sur son épaule dans un geste qui se voulait rassurant, alors qu'il lui intimait de ne pas sortir du cercle. Précaution inutile, car l'idée d'en franchir la limite ne l'effleura même pas, et elle n'osait plus faire le moindre mouvement. Quant au sorcier (car il n'y avait plus aucun doute là-dessus), il les observa quelques secondes avant de prendre la parole, s'excusant au passage, et leur indiquant qu'ils avaient tout intérêt à prouver leurs bonnes intentions pour que le cercle de protection disparaisse. Son discours était principalement adressé à Akuma, mais peu lui importait, car elle était trop occupée à lutter contre la panique qui menaçait de l'envahir pour prêter entièrement attention à ses mots. C'était bien mal parti pour qu'elle accepte d'évoluer dans ce monde-là, et il faudrait de bons arguments au Samouraï pour réussir à la convaincre. Kitrina parvint à retrouver en partie son calme au moment où ce dernier faisait les présentations, révélant le nom que la Lignée lui avait attribué. Un sobriquet qui lui collait tout à fait, étant donné que le Bake Neko était un démon-chat pouvant prendre une apparence humaine. Akuma ... Bake Neko .... des démons, figures emblématiques du monde de l'occulte, un monde qui l'effrayait au plus haut point. Drôle d'ironie. Ce n'était sans doute pas le hasard si on l'avait surnommé ainsi, si l'Empereur avait accepté de la former. Si c'était son destin de faire partie de ce monde, le fuir ne servirait à rien.

Sa peur finit par diminuer à mesure que les secondes s'écoulaient, sans pour autant disparaître tout à fait, et c'est donc avec un air interrogatif qu'elle se tourna vers l'homme en armure alors qu'il prononçait ses derniers mots.



" Qui est Kusanagi ? "


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Papa Shango

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 14/10/2014
Nombre de Messages : 24
Autres Comptes : Aucun
Vous à Gotham : Docteur Vaudou, adepte de l'occulte possédant une boutique.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Jeu 27 Nov - 15:43


Les Grands Esprit se rencontrent


Les Loas lui avaient été bien utiles dans l’élaboration de son cercle de protection, puissant esprit vaudou, avec lesquels il était en permanence relié depuis quelques années déjà. Le favori de Papa Legba, le Loa gardant la frontière entre le monde des humains et le monde surnaturel, observa un moment ses invités. Lorsque l’épée s’illumina, d’une faible aura bleutée, il remarqua une certaine perturbation dans l’énergie. Soudainement, son corps se cambra vers l’arrière et ses yeux devinrent entièrement blancs. Pour un connaisseur du vaudou, cela signifiait que l’un des Loas était présent avec lui en ce moment même. Retenant un cri de douleur, il ramena son corps dans une position normale, ses yeux toujours aussi blancs. Sa tête vacilla de droite à gauche. Ses yeux fermèrent un bref instant. Lorsqu’il les ouvrit à nouveau, il était revenu lui-même.

L’épée avait parlé en sa faveur Papa Shango sachant parfaitement de qui parlait l’homme en armure lorsqu’il signifia Kusanagi. Il fut toutefois surpris de voir que sa jeune apprentie n’en savait rien. Se pouvait-il qu’elle n’ait aucun lien avec ce monde qui leur était ouvert à son maître et à lui? Le docteur vaudou posa son regard sur elle pour la première fois avec un certain intérêt. Non, ce monde n’était pas le sien, du moins pas pour le moment. Attrapant son bâton situé juste à côté de lui, il prit finalement la parole, des mots incompréhensibles, des paroles vaudou.

« -Papa Legba! Demandi omen pour la ti. La pamana desort ti. »

Le cercle se dissipa dans la seconde. Nul doute que l’énergie magique contenue dans son bâton, ayant circulé entre lui et ce puissant objet mystique, avait été aperçue par Akuma. Un lien fort comme ce dernier partageait avec son épée, un artéfact tout aussi puissant. Un large sourire apparut alors sur le visage du docteur vaudou.

« -Pacu des bancs pour nos invités! Kayapu, tu peux aller verrouiller la porte, je ne souhaite pas recevoir d’autres clients pour le moment. »

Émergea alors de l’arrière-boutique, un colosse suivi d’une petite gamine arborant des tatouages tribaux. La source énergétique provenant de tout ce qui était caché, dans la salle, demeurant inaccessible par le puissant enchantement. Toutefois, pour un initié, la présence de Kayapu, dont émanait une certaine énergie, jusqu’alors imperceptible, pouvait éveiller des soupçons. La gamine s’empressa d’effectuer sa tâche avant de rejoindre son mentor derrière le comptoir. Le colosse pour sa part emporta deux tabourets de bois ancien les offrant aux hôtes avant de retourner à l’arrière-boutique. Il avait ses consignes.

« -Encore désolé pour ce désagrément. Les Loas disent que vous êtes de confiance également. Ce sera donc Akuma et Bake Neko. »

Propos voilant à peine qu’il connaissait la supercherie de ces noms, sachant toutefois le peu d’importance relié à une dénomination, ne se nommait-il pas Papa Shango depuis des années, qu’en était-il de Jean-Daniel.

« -Pour ma part, vous pouvez m’appeler Papa Shango, la petite que voici est mon apprenti, Kayapu. Nous voilà donc réunis entre maître et élèves. »

« -Exactement comme je l’avais vu. » Elle tourna la tête vers celle nommée Bake Neko, lui offrant un large sourire. « -Italienne? »

Cette gamine ne cesserait jamais d’impressionner le docteur vaudou. Un tel don pour la divination à un si jeune âge. D’un signe de la main, il demanda toutefois à sa protégée de garder le silence. Redirigeant ensuite son attention vers ses hôtes.

« -Kayapu possède un véritable don, néanmoins, elle a encore besoin d’enseignement et de discipline. Savoir prendre sa place. » Maître strict, mais bon. « -Pardonnez sa jeunesse et sa franchise. Vous disiez venir en curieux, il me fera plaisir de m’entretenir avec vous. » Une petite pause, observant à nouveau l’épée.  « -J’aimerais toutefois vous mettre en garde, j’ai eu la visite de ce cher Baron Samedi au début de notre entretien, le Loa des morts. Par ses yeux, j’ai vu des esprits troubles qui s’acharnent près de vous. Des êtres mal intentionnés, demeurant par je ne sais quelle force dans votre entourage, alors qu’ils devraient être en d’autre lieu. Un lieu maudit. Ils souhaitent se venger d’une mort par votre main. Mort bien mérité si vous voulez mon avis. »

Pacu ressortit alors de l’arrière-boutique, emportant un énorme serpent dans ses bras. Il le déposa sur les épaules du Papa Shango, salua de la tête les visiteurs et retourna derrière la peau de zèbre. L’Haïtien posa sa main sur la tête du reptile, souriant. Lien avec le grand Damballa, le Loa serpent, grand créateur. La présence du serpent offrait une meilleure vision du monde de l’occulte au docteur vaudou, du moins c’est ce qu’il se plaisait à dire. La présence du serpent étant troublante pour certains, il s’empressa de rassurer ses visiteurs.

« Un vieil ami, il éclaircit les esprits.  Pardonnez ma révélation troublante Akuma, mais ce n’est rien qui ne peut être réglé. De toute façon, je doute que cela fût le but réel de votre visite surtout si vous y guidez une apprentie.»



Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6347-papa-shango-le-vaudou-a-gotham
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Ven 28 Nov - 2:07

Peu de temps avait suffit au Sorcier pour se convaincre des intentions non belliqueuses des deux visiteurs nocturnes. Bien sûr, la petite séance de possession avait été surprenante mais loin d'être aussi impressionnante que ce que tout l'Empereur avait vécu au cours de sa longue formation autour du monde. Akuma avait bien compris le lien puissant qui existait encore l'homme en face de lui et ce bâton. Tout comme l'Empereur était lié à Kusanagi, Papa Shango était lié à ce bâton. Les apparences changeaient, mais l'idée d'utilisation était en partie similaire....à la différence que l'homme en armure était avant tout un combattant, et non un mystique rompu aux arcanes les plus secrètes comme celui qui lui faisait face.

L'Empereur avait fait preuve d'une maitrise étonnante de son comportement face à ce qui s'était déroulé. Après tout, des possessions, il en avait vu et et en voyait encore depuis qu'il avait admis Sadira dans ses rangs. Silencieux, mortelle, efficace, redoutable, la Shaman Perse avait parfois eue droit à des visites des plus....désagréables pour elle et plus d'une fois, son maitre avait pu sentir une autre présence tenter de se lover en elle, comme pour essayer de faire passer un message. Plus d'une fois, il avait mis cela sur le compte des rites de la jeune femme jusqu'à ce qu'il comprenne que Kusanagi n'était peut-être pas étrangère à tout cela.

Assis en compagnie de la jeune femme, il n'avait pas souhaité couper la parole à son hôte qui avait fait les présentations avec la jeune fille, une petite enfant médium qui avait peut-être, à vue de nez, dans les dix ans. Douée, selon son maître mais devant se perfectionner. L'aura qu'elle dégageait impressionnait déjà l'Empereur qui voyait en elle un grand potentiel, persuadé qu'un jour, elle dépassera son maitre. L'autre homme qui était apparu pour finalement laisser ce beau petit monde avait aussi une aura très étrange. Perceptible mais difficile à décrypter contrairement à celle de l'enfant.

D'un geste amical, il l'avait salué d'un mouvement de tête avant de laisser reprendre Papa Shango sur certaines choses comme la visite du fameux Baron Samedi, le Loa des Morts. Pas vraiment étonnant quand on savait que certains avaient osé coller le sobriquet de "Harbinger of Death" au combattant asiatique. C'était un élément de plus qui confirmait que depuis le voile des limbes, des êtres plus puissants encore se permettaient de garder un œil sur le commun des mortels.....mais mortel, l'Empereur ne l'était plus, puisqu'il était dorénavant devenu le porteur de la Lame du Ciel. Toutefois, il était intéressant de savoir que la fureur des morts n'était point tempérée par le pouvoir de la Kusanagi. En règle général, l'arme pouvait absorber et contrôler les âmes qu'elle avait aspirée après les nombreuses exécutions de la Lignée mais jamais l'Empereur ne s'était décidé à faire usage des nombreux esprits qui se trouvaient maintenant dans le voile des limbes.

Beaucoup de gens avaient connus la mort des mains de l'Empereur et tous pouvaient confirmer que jamais il n'avait eu la moindre pitié pour chacun des monstres qu'il avait envoyé dans l'autre monde. Bien sûr, il les entendait, chaque jour, chaque nuit, jusque dans ses rêves. Des tréfonds de l'Enfer jusqu'à l'infini des limbes, les cris venaient jusqu'à lui. Des mises en gardes, menaces et autres défi quand ils ne se moquaient pas ouvertement de lui en disant qu'ils l'attendaient de l'autre coté. Beaucoup l'avaient même accusé de leur tourment....mais face à lui, ils étaient si petits...si impuissant face au porteur de l'Epée contre qui ils ne pouvaient rien. Aucun ne pouvait lever la main sur lui....et pas un ne pourrait échapper à l'appel le jour où il convoquerait certains d'entre eux sur le plan terrestre.

"Vous n'avez pas à vous excuser. Je suis déjà au fait de cela...et je ne crains pas ces misérables vermines. Leurs âmes sont maintenant à moi. Qu'ils hurlent comme ils veulent en se confortant dans leur idée de m'avoir un jour."

L'Empereur avait parfaitement accepté la remarque du sorcier vaudou et après lui avoir parlé d'une voix parfaitement limpide et claire, il s'adressa ensuite à sa jeune et future disciple, acceptant de répondre à sa question.

"Kusanagi est une lame légendaire. Elle est le pont entre notre monde et celui des esprits. Elle me permets d'entendre leurs voix....leurs hurlements, mais aussi leurs conseils. Tous les esprits ne sont pas foncièrement de mauvaise augure mais il est nécessaire d'apprendre à ne pas écouter toutes les voix..."

Il tourna maintenant son visage à nouveau en direction du propriétaire de la boutique, prêt à continuer son récit.

"Ils méritaient leur sort.....Ils méritaient tous......comme celui-ci."

Soulevant sa main droite, il positionna cette dernière devant le regard de chacun, dépliant celle-ci dans un mouvement horizontal, comme pour tenter de montrer quelque chose. C'était effectivement le cas alors qu'une fumerolle noire s'éleva de l'épée, flottant doucement jusqu'à se positionner au dessus du plat de la main du combattant. Dans un étrange mouvement de vague, la fumerolle tentait de prendre forme, doucement à la manière d'une ombre d'horreur se levant de l'éternité mais elle n'avait que la forme que l'Empereur acceptait de lui donner: Celle d'un tas de fumée informe, noire et épaisse de laquelle émergea une voix sépulcrale, emplie de colère, qui s'adressa à son maitre avec toute la fureur des damnés.

"ORDURE. REGARDE CE QUE TU M'A FAIT. TU M'A ARRACHE LES COUILLES ET LE COEUR, AVANT DE ME JETER COMME UNE MERDE DE MA DEMEURE. ENCULE!!!!!!! REGARDE, PUTAIN DE MERDE. SALE FILS DE PUTE!!!!!!"

Cette voix, c'était celle d'un homme aussi damné que le Démon lui-même, un être dont on avait oublié jusqu'à sa nom, au même titre que Papa Shango lui-même. Les locaux de Jamaique l'appelaient Screwface et on le disait issu d'une tribu violente dont les membres se faisaient appeler "Les Fils d'Abako". Beaucoup ignoraient comment cela avait commencé, mais beaucoup surent comment cela avait pris fin après un règne qui dura près de deux ans. Screwface avait fini par étendre son pouvoir jusqu'à Kingston où il pris le contrôle des dealers locaux, jusqu'au réseaux de prostitution. On disait de cet homme qu'il était immortel, sachant avoir un regard partout. Sa dernière nuit dans la ville se termina par une constatation évidente: Son immortalité était à revoir, aussi bien que sa capacité à voler, après un plongeon de 12 étages. Suicide pour les uns, meurtre pour les autres, tous avouèrent qu'ils furent heureux d'être débarrassé de ce monstre qui n'hésitait pas à tuer jusqu'au enfants eux-même pour exercer son pouvoir.

Ce soir là, personne ne vit l'ombre du mystérieux samouraï sur le toit de l'immeuble. De là où il était, dans le monde des esprits, le pouvoir de Screwface n'était plus rien.

"REPONDS MOI!!!!!!!"

Un long silence se fit présent dans la boutique....jusqu'à ce que, d'une voix toute aussi calme que tout à l'heure, l'Empereur se mit à rétorquer.

"Tu t'est fait cela seul. Assume."
"VA TE FAIRE FOUTRE. JE TE DEVORERAI LE....."

L'esprit ne terminera jamais sa phrase. Ce dernier fût aspiré presque instantanément dans l'épée et sa voix s'étouffa dans un écho lointain, renvoyant la chose qu'était Screwface, dans l'autre monde. A cela, Akuma, de son vrai nom, Hanzo, se focalisa toujours avec ce calme inquiétant, sur Papa Shango. Les paroles qui allaient suivre seraient aussi destinées à Kitrina.

"Ce que je combats....ce que nous combattons......peut parfois aller au delà de ce que notre esprit peut percevoir. Les ombres se rassemblent dans le monde. A la fois vivantes et mortes, elles ne vivent que pour insinuer les graines du mal dans le cœur de chacun. La jeune femme qui est avec moi était autrefois perdue, mais maintenant, elle combat au coté de notre cause. Je pense que vous nous connaissez déjà bien.....mais j'aimerais en savoir plus sur vous. Un homme qui parvient à me contacter, même dans le monde onirique mérite que je lui accorde toute mon attention."

Le monde des rêves était loin d'être une simple idée, au même titre que l'Enfer et le Paradis. Tout cela était réel et transcendait l'imagination. Le tout était régi par un système d'inter-plans où les règles se voulaient différentes. Tout cela était bien au delà de la catégorie des pensées bien que la plupart des scientifiques aient relégués le tout à de vagues idées et impulsions imaginatives.

Des hommes comme L'Empereur et Papa Shango, eux, connaissaient la vérité....et Kitrina l'explorait doucement, non sans appréhension et angoisse. Quoi de plus logique pour une jeune fille qui ne vivait que sur des idées de logique et qui, du jour au lendemain, voyaient tout ce dont elle croyait tomber en morceaux. Plus de repère sociologique....et seulement la vérité, bien qu'elle ne soit de très loin, aucunement facile à accepter. Tout cela était encore bien minime. L'apparition de l'esprit de Screwface était une démonstration comme une autre.

"Je souhaite vous découvrir, Papa Shango. En apprendre plus sur vous et votre présence ici, si bien sûr, vous êtes disposé à en parler. Bien entendu, cela est avant tout une demande amicale et non un ordre."

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Dim 30 Nov - 1:41




Les grands esprits se rencontrent








Kitrina n'avait pas remarqué la lueur bleutée émanant de la lame, son attention focalisée sur le sorcier vaudou. Le phénomène avait déjà pris fin quand elle formula sa question, sans quoi elle se serait doutée qu'il s'agissait de l'épée. Et à peine eut-elle prononcé sa phrase que leur interlocuteur fut pris dans une sorte de transe, spectacle impressionnant pour tout novice évoluant dans ce monde, comme c'était son cas. A son grand soulagement, cela ne dura que quelques secondes avant que l'homme ne redevienne lui-même. Suite à quoi, il daigna enfin faire disparaître le cercle de contention, et bien qu'il ne semblait plus y avoir de danger, la jeune fille ne put s'empêcher d'avancer prudemment, redoutant un piège caché. Evidemment, il n'en fut rien et elle put s'asseoir sans crainte sur l'un des tabourets apportés par un colosse, tandis qu'une fillette s'empressait de verrouiller la boutique, tous deux appelés par le maître des lieux.

Ce dernier fit rapidement les présentations, révélant au passage qu'il n'était pas le seul à posséder des capacités surnaturelles. En effet, l'enfant avait un don de divination, et affirmait qu'elle avait vu leur venue, appuyant ses propos en devinant les origines de Kitrina. La voleuse acquiesça d'un signe de tête, mais restait sceptique ; il n'était pas impossible que Kayapu ait avancé sa conclusion d'après ses traits qui pouvaient trahir son sang italien. On ne pouvait changer un esprit aussi ancré dans la logique d'un claquement de doigts, et Catgirl avait besoin de trouver une explication rationnelle aux dons de la petite fille, ne serait-ce que pour se rassurer de ce qu'elle avait vu jusqu'ici. Néanmoins, sa franchise la fit sourire, sans compter la remarque de Papa Shango sur son manque d'enseignement et de discipline. Exactement comme elle ... Leur point commun, ainsi que sa présence, l'aidât quelque peu à se détendre.

Mais cela ne dura pas bien longtemps, car ce qui se passa ensuite dépassa son entendement, bien plus qu'un cercle de contention ou des dons prémonitoires. Ce ne fut pas l'énorme serpent que le Sorcier présenta comme une sorte d'esprit, mais ce que l'Empereur leur montra après qu'il lui eut expliqué ce qu'était Kusanagi, c'est-à-dire un portail entre le monde des vivants et des morts. Et si Kitrina avait du mal à croire ses paroles, sa démonstration prouva qu'il disait vrai et balaya tout doute dans son esprit. Une fumerolle sortit de l'épée et s'agrandit pour donner forme à une épaisse fumée noire. La jeune fille lâcha un hoquet de terreur quand celle-ci se mit à hurler des insultes envers l'homme en armure, d'une voix venue d'outre-tombe. Catgirl écarquilla les yeux d'épouvante, croyant être plongée en plein cauchemar.


* C'est ... c'est impossible, ça ne peut pas être réel ... *


La jeune fille était incapable de prononcer le moindre mot face à un tel phénomène, et son regard ne pouvait se détacher de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Ce n'est que lorsque que la fumée (ou le spectre, car elle n'aurait pu donner un nom à cette ... chose) fut aspirée à l'intérieur de la lame qu'elle craqua, laissant échapper un gémissement qui ne tarda pas à se muer en un hurlement d'effroi. Elle se redressa et recula précipitamment jusqu'à heurter un mur, avant de se laisser choir au sol en se tenant la tête entre les mains.


" Pourquoi ... pourquoi vous m'avez amené ici ... ? POURQUOI VOUS AVEZ FAIT VENIR CETTE CHOSE ??? CE N'EST PAS REEL, CA NE PEUT PAS EXISTER !!! FAITES-MOI SORTIR D'ICI !!! "


Simon Dark, le cercle de protection, les dons surnaturels ... elle avait réussi à faire face à tout cela. Mais ce à quoi elle venait d'assister était au-dessus de ses forces, et elle ne parvenait plus à contrôler sa peur. Elle ne pouvait que l'exprimer dans toute son étendue, jusqu'à ce qu'enfin, au bout de plusieurs minutes, elle ne diminue d'elle-même, laissant comme vestige des tremblements incontrôlables qui secouaient son corps.


" Je veux m'en aller d'ici .... "


_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Lun 29 Déc - 23:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Papa Shango

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 14/10/2014
Nombre de Messages : 24
Autres Comptes : Aucun
Vous à Gotham : Docteur Vaudou, adepte de l'occulte possédant une boutique.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Dim 30 Nov - 15:10


Les Grands Esprit se rencontrent


La relation entre Akuma et Papa Shango s’établissait d’elle-même, leur affinité pour ce monde parallèle au monde classique, se démontrant rapidement, l’épée laissant un esprit « s’échapper » pour venir discourir avec le propriétaire de la lame. Un esprit vengeur, comme l’avait aperçu le docteur vaudou quelques instants plus tôt. Ainsi la lame emprisonnait ces esprits troubles. Nombres d’occultistes n’auraient pas apprécié ce genre de pratique, mais pour l’Haïtien, qui contrôlait lui aussi le domaine des esprits, capable d’enfermer l’un deux dans un corps afin d’en prendre le contrôle, les fameux zombies vaudou, cela ne l’embêtait pas outre mesure.

Ce ne fût toutefois pas le cas de la jeune apprentie du guerrier en armure qui totalement terrifié par ce qu’elle venait d’apercevoir craqua. Le cri qu’elle poussa tira Papa Shango de ses songes, son regard se posant sur cette dernière qui avait déjà quitté son banc, reculant à l’autre bout du commerce tout près de la porte d’entrée. Pacu avait émergé de l’arrière-boutique, une machette dans la main. Brave guerrier. Il réalisa toutefois que sa présence n’était pas requise, car il s’agissait simplement d’une crise de nerfs, rangeant la lame et retournant derrière la peau de zèbre.

Kayapu voulue se lever pour aider la jeune femme à se calmer, mais elle fût retenu par un geste du bras de son mentor. L’apprenti d’Akuma n’était pas sous sa juridiction, son apprentissage n’était pas lié à lui, elle devrait affronter ce que son maître souhaitait lui faire vivre, et ce sans interférence de la part du vaudou ou de son entourage. Peu à peu, l’Italienne commença à se calmer, demeurant néanmoins terrorisée par ce qu’elle venait de vivre.

Papa Shango sourit à l’asiatique, former une apprentie au monde de l’occulte n’était pas une tâche aisée, surtout lorsque celle-ci n’avait aucun lien avec ce monde si particulier. Il aurait pu offrir à la jeune femme un talisman afin d’éloigner la terreur de son corps, mais qui sait comment elle aurait réagi dans une telle situation si ce n’eut été par la peur, celle-ci aurait pu être remplacée par l’agression. Il aurait facilement pu l’apaiser une fois la peur s’étant manifesté, un simple sors aurait fait l’affaire, mais elle n’était pas sous sa juridiction, même si elle se trouvait dans son établissement et pour lui la relation maître et apprentie étaient sacré.

Encore une fois, il fût tiré de ses pensées par un autre évènement. La crise de panique de l’Italienne avait attiré d’autres choses que l’amusement du docteur vaudou. Les compatriotes demeurés à l’extérieur avaient également entendu crier Kitrina, après tout elle se trouvait près de la porte lors de sa crise de nerfs. On tambourinait contre celle-ci ayant été verrouillé par l’apprenti du docteur vaudou. Shango posa à nouveau son regard sur Akuma, l’intégrité de son commerce étant potentiellement menacée.

-Je crois que vos hommes craignent pour votre vie, ou plutôt celle de votre apprenti, menaçant ainsi mon établissement. Vous êtes conscient que je ne puis laisser ça se produire. Toutefois, je vous laisse faire le nécessaire avant d’agir.

Shango ne doutait aucunement que les hommes et femmes du guerrier en armure n’auraient pas agi ainsi sans croire en un réel problème, c’est pour cette raison qu’il savait que le guerrier pouvait facilement gérer ses troupes sans l’intervention du sorcier vaudou. Il se leva toutefois, attrapant son bâton ancestral, observant avec intérêt la suite des évènements.

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6347-papa-shango-le-vaudou-a-gotham
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Mer 3 Déc - 2:29

"Je m'en occupe."

Le ton de l'Empereur est calme, posé et si humain sur l'instant qu'on ne pourrait croire qu'il était l'immonde démon qui avait emprisonné et maintenu bon nombre d'âme de l'autre coté du miroir. Akuma, en âme et conscience, avait décidé de faire franchir le rubicon à la jeune femme et sa réaction n'en était que légitime. Après tout, comment le prendriez vous en voyant tout ce dont en quoi vous croyiez, s'écrouler comme un château de carte.
Screwface était retourné dans l'autre monde, mais du coté des vivants, la terreur avait pris part à la fête et s'était immiscée dans le cœur de la jeune femme qui refusait d'accepter ce qu'elle avait vue. De l'autre coté, plusieurs gardes, dont Akasha, avaient braquées leurs armes sur la boutique, à la fois sur le visage du propriétaire mais aussi la jeune enfant......armes qui furent rapidement baissée sur ordre de l'Empereur, d'un geste simple de la main. Il gérait parfaitement la situation mais la jeune Falcone, elle, ne contrôlait absolument plus rien, comme en témoignait la crise de tremblements par laquelle elle était envahie.

A présent sûr que les troupes étaient rassurées, il se tourna vers la jeune femme vers qui il se dirigea d'un pas lent. Avant de lui adresser le moindre mot il pris soin, pour la toute première fois en face d'elle, de retirer le puissant et volumineux casque qui ornait et protégeait si bien son visage de l'extérieur. Un léger cliquetis de métal résonna dans la boutique jusqu'au moment où cela laissa place aux traits humains et plus rassurant de l'homme, le gérant du Sinner's Inn. Akuma avait bien conscience de la terreur pure que ressentait la jeune femme mais elle devait voir la vérité, même une fraction, et comprendre les enjeux de la guerre dans laquelle la Lignée était maintenant lancée. Une guerre à la fois pour le monde des vivants, mais aussi des morts.

"Kitrina......je sais ce que tu ressens à ce moment précis. Si tu veux me blâmer, je ne t'en tiendrais pas rigueur. Je t'ai promis la vérité...mais je n'ai jamais dit qu'elle serait facile à accepter."

Maintenant agenouillé face à la jeune femme, il reprit la parole, avec une voix plus compatissante à son égard. Il lui devait bien cela, après tout. La pauvre enfant est blême, recroquevillée et perdue face à un monde qui lui échappe. C'était humain et compréhensible car en dehors de la peur, il y'avait aussi l’incompréhension et l'envie d'ignorer quelque chose qui ne pouvait, en toute logique, aucunement exister. C'était un fait....c'était scientifique et donc, aux yeux de tous, cela ne pouvait exister, jusqu'à être relégué aux rangs de simples légendes d'écrivains comme Stocker, Shelley, Maupassant, Baudelaire et tant d'autres.  Rien n'était vrai et malgré tout, ce que Kitrina avait vue ce soir, était encore plus réel que les quelques balles qu'elle avait ramassée lors de la soirée du GNN.

"Écoute moi......Tu n'a pas à avoir peur d'eux."

L'Empereur avait maintenant pris la main droite de la jeune femme dans la sienne. Il pouvait presque sentir son pouls battre contre sa propre paume et ce dernier avait un rythme si rapide qu'on aurait pu danser dessus contrairement à celui du Samourai qui était étrangement calme.

".....mais tu devais connaitre la vérité. Cela faisait parti de ta formation. Tu devais devenir consciente. C'est une leçon qui n'est pas facile à apprendre. Tu connais l'existence de l'autre monde et c'est un don qui te semblera pesant, je le crains. Tu en souffrira mais sache qu'il n'est pas dans ma nature d'infliger la souffrance sans aucune raison."

Kitrina avait connu les aspects les plus inhumains et mystérieux de l'Empereur. Elle l'avait connu silencieux, impitoyable, renfermé comme si elle n'avait vu de lui que le coté face de sa personne. C'était vrai car au fond de tout être, il existait encore une part d'humanité qui souhaitait subsister. La question que l'on pouvait se poser était maintenant la suivante: L'Empereur l'avait il lui-même entretenu au cours des années...ou quelqu'un d'autre s'était chargé de la maintenir allumée? Une question qui amènerait une réponse mais cela était une autre histoire.

Ce soir, Akuma avait, semble il, échangé son rang de démon dévoreur de démons pour laisser place à celui de l'homme. Ce dernier bien que maladroit dans son approche, semblait si sincère pour tenter de calmer la jeune femme qu'on aurait dit quelqu'un d'autre, comme un père envers sa propre fille. Hanzo se rassura en portant un regard vers la vitrine pour s'assurer que personne n'observait la scène et fort heureusement, c'était le cas. Les autres étaient stricts: Personne n'entre et personne n'observe comme un foutu charognard. Tout ce qui se passait dans la boutique devait rester secret. Seul le cri de Kitrina serait rendu public mais l'affaire ne serait pas ébruité dans la Lignée.

"Je sais que tu m'en veux.......et je ne t'en tiendrais pas rigueur. Tu a le droit de m'en vouloir. Par deux fois, je t'ai confrontée à cela et par deux fois, tu en a souffert...mais ce mal était nécessaire pour que tu deviennes officiellement mon élève."

La révélation était faite. Elle qui avait attendue si longtemps la formation de l'Empereur, elle qui avait sans doute trépignée dans ses quartiers jusqu'au jour fatidique, voyait maintenant son souhait se réaliser. Toutefois, on pouvait supposer que cela avait pris une direction très inattendue. Cela n'était que le début d'un long chemin que la jeune femme allait devoir parcourir...mais elle aurait besoin de temps pour se remettre de ce qu'elle avait vue.

"Maintenant, réponds moi: Si je te promets que je t'aiderai à mieux comprendre tout cela, me fera tu confiance?"

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Ven 5 Déc - 1:25




Les Grands Esprits se rencontrent








Les tambourinements contre la porte firent sursauter Kitrina, encore sous le choc de ce qu'elle venait de voir, et redoutant une autre apparition. Fort heureusement, il ne s'agissait que des lieutenants de l'Empereur qui avaient été alertés par les cris de la jeune fille. Lequel les rassura d'un geste de la main avant de s'approcher de son apprentie et d'ôter le casque qui dissimulait son visage. Chose qui l'étonnait beaucoup malgré les tremblements qui continuaient de la secouer, car elle ne l'avait encore jamais vu se dévoiler lui-même, mais qui l'aida au passage à la rendre un peu plus confiante. Habituellement imposante, le ton de sa voix se voulait apaisante, prouvant qu'au fond, il restait un homme. Durant tout son discours, sa main s'était refermée sur la sienne sans même s'en rendre compte, s'y accrochant comme à une bouée pour ne pas se faire submerger par la panique. Au fur et à mesure de ses paroles, sa peur finit par se dissiper peu à peu pour laisser la place à de l'angoisse.

" Ne pas avoir peur d'eux ... plus facile à dire qu'à faire, surtout après ce que vous m'avez montré ...  "


Catgirl repensa aux mots de Simon Dark, quand il lui avait dit de craindre ceux qui maîtrisaient le surnaturel, et non le surnaturel en lui-même. Un concept qu'elle avait pourtant du mal à appliquer ... Il avait également évoqué une autre vérité, dont elle lui fit part.


" Vous maîtrisez ces forces mystérieuses ... mais êtes-vous sûr d'y arriver indéfiniment ? Que se passera t'il si elles échappent à votre contrôle ? Je ... j'ai du mal à vous faire confiance sur ce point-là ... "


Sa voix reprenait une tonalité normal pendant qu'elle parlait, peur et angoisse avaient maintenant disparues, remplacées par de l'inquiétude à l'idée de faire partie de ce monde qu'elle redoutait. Elle qui avait attendu impatiemment que l'Empereur débute enfin sa formation, elle n'était maintenant plus vraiment sûre de vouloir devenir son kōhai, étant donné que pour cela, il lui faudrait être confrontée régulièrement à ces forces occultes. Retirant sa main, Kitrina reprit sur sa lancée.


" Je ... je ne veux pas que vous m'aidiez à comprendre ... ce n'est pas mon monde, je ne veux pas en faire partie, même si pour cela, je dois renoncer à votre enseignement ... "


Un détail dans les paroles de l'homme en armure lui revint soudainement en mémoire, soulevant une autre et dernière question.



" Vous dites qu'être confronté à ce monde est nécessaire pour devenir votre élève ... Kali, Akasha, Ryo ... Ils en sont passés par là, eux aussi ? C'est pour cela qu'ils sont devenus vos lieutenants ? "



Une autre réalité s'imposa brusquement dans l'esprit de la jeune fille, lui rappelant des événements d'un passé dont elle tentait désespérément de tourner la page. L'Empereur avait mentionné le monde des morts, et dieu sait combien elle avait détruit de vies, car nombreux furent les innocents qu'elle envoya de l'autre côté.


" Ceux que j'ai tué ... peuvent-ils m'atteindre si je refuse d'intégrer votre monde ? "


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Mar 9 Déc - 2:37

"...."

Sans l'interrompre, il avait écouté chacune de ses paroles en tentant de se montrer le plus humain possible dans son comportement. Ce n'était pas tous les jours que la voix des morts venait nous harceler ou du moins, faire entendre son "opinion" sur un autre dans notre monde.
Sans être empathique, Hanzo comprenait les craintes de la jeune femme et il repensait à ce qu'il avait lui-même vécu lorsque les esprits de l'épée commencèrent à apparaitre à ses yeux. Bien sûr, cela s'était amplifié maintenant que l'arme était en sa possession mais autrefois, dans sa jeunesse, il possédait déjà un certain "don" pour entendre et voir des choses qui échappaient au commun des mortels. Plus d'une fois, il s'est cru fou à lier et plus d'une fois, dans son adolescence, il avait pensé mettre fin à ses jours pour faire cesser ces horribles voix qu'il entendait parfois dans sa tête, quand il n'était pas hanté par des apparitions surprises de gens qui lui étaient familiers, sans qu'il ne puisse autant les reconnaitre. La vérité, c'est qu'il avait perdu une grande partie de ses souvenirs lorsqu'il était enfant. Le massacre de son clan fût un traumatisme terrible pour le petit garçon qu'il était...et le retour en Amérique avec sa mère effaça pour de bon les quelques bribes fragmentées du passé qu'il s'évertuait à nourrir en son sein.

Mais le passé......le passé est comme la guerre. Il ne disparait point, ne cesse jamais et laisse pour toujours son empreinte dans l'esprit d'un petit enfant meurtri. Cela avait fini par altérer sa perception, lui faisant voir des choses qu'il ne savait pas comment interpréter, ni même expliquer. Il ne pouvait mettre des mots sur ce qui le terrifiait chaque nuit quand il dormait seul. Il n'expliquait pas pourquoi ces ombres, glissant sur les murs de sa chambre, murmuraient son nom au point de lui faire ressentir la terreur dans sa forme la plus pure. Longtemps, il s'en est voulu tout comme il en a voulu à ceux venu lui rappeler ce qu'il était vraiment...et ce qu'il allait devenir.

Aujourd'hui, il bénissait les esprits de son clan....sa vraie famille, qui ne l'avait jamais abandonné. Il savait maintenant ce qu'il y'avait de l'autre coté et avant de les comprendre, il avait appris à les craindre...pour mieux les accepter et les faire sien....faire d'eux son fer de lance. Père, Mère, frères, soeurs....tous étaient à ses cotés et marchaient avec lui, hurlant depuis le monde des morts jusqu'à déchirer la barrière qui les séparait de notre monde. Kusanagi lui avait offert ce pouvoir en leur permettant de revenir parmi nous.

"Ils sont mes frères....mes sœurs. Autrefois, je les craignais mais ils sont avec moi...et avec toi, Kitrina. Je comprends ta peur car moi aussi, j'étais autrefois terrifié par ce qu'ils étaient...ce qu'ils sont devenus. C'est en les acceptant que nous apprenons à mieux les entendre et les comprendre....jusqu'à ce qu'ils nous confient leur force."

Bien entendu, la jeune femme refusait de faire face mais avait elle le choix, maintenant qu'elle avait eue la "chance" de voir l'existence de tels êtres qui vivaient au delà de notre compréhension, en défiant toute logique?

"Je ne te donne pas le choix, Kitrina. Chacun de ceux qui me servent de près ont vu la vérité. C'est une notion qui va bien au delà de la simple mise en exergue d'un pouvoir. C'est avant tout une manière....de vous donner la foi."

L'Empereur marqua un léger silence avant de répondre à la question de la jeune femme. Elle craignait la réalité mais plus que tout, elle craignait les conséquences de ses actes. Si l'Empereur avait su, à l'aide des esprits de son clan, faire face aux nombreuses entités tentant de vampiriser ses forces et sa volonté, le cas de Kitrina serait plus compliqué car la jeune femme n'avait que très peu d'amis...et voire, uniquement des ennemis. Les ignorer ne ferait que les rendre plus enragés encore, les forçant à briser des règles établies depuis la fin des temps. Akuma ne pouvait permettre de laisser cela arriver, car avant d'être l'Empereur, il était avant tout un Gardien d'un équilibre qui devait être maintenu...car tel était son devoir d'Invocateur.

"Ignorer ton ennemi renforcera sa volonté à vouloir te détruire. Tu a conscience de leur existence. Tu a pu les voir...et eux peuvent maintenant te voir. Tu ne peux plus fuir. Fuir signifierait la mort...et celle de tout ceux à qui tu tiens. Est ce vraiment ce que tu veux pour toi? Est ce cela, l'image que tu laissera à Mary? Celle d'une lâche qui l'a abandonnée en proie à des forces qui la dépassent et qui n'hésiteront pas à la détruire pour t'atteindre? J'ai bien du mal à y' croire. Ceux que tu a tué....te hanteront tant que tu refusera de faire face à tes propres crimes...et chaque fois, ils te rappelleront leur existence...jusqu'à ce que tu parviennes à les vaincre...et à tempérer leur fureur."

Cette fois, il détacha son regard de la jeune femme pour le poser sur le propriétaire de la boutique. Deux cultures différentes, deux missions différentes mais un seul et même monde qui les rattachaient l'un à l'autre. Papa Shango était de ces hommes qui bâtissaient le destin à sa manière, affranchi de toutes les chaines humaines. Il était un Élu, un porte parole d'une puissance qui pouvait, si elle le souhaitait, déverser une punition divine sur ce monde si elle le voulait et plonger cette dimension dans un voile de Ténèbres dans laquelle nulle lumière ne pourrait prévaloir.

"Regarde cet homme....Il a appris à écouter et à contrôler ce qui se trouve par délà ce voile. Il a fait sien un pouvoir que la science a reléguée au rang de simple histoire horrifique, quand elle ne berce pas les us et coutumes d'une époque révolue."

Il fit alors un pas en direction du Sorcier, qui avait observé la scène sans sourciller. Les paroles qu'il eut alors s’adressèrent à la fois à la jeune femme, mais aussi à leur hôte.

"......Mais cela a été un parcours des plus ardu, n'est ce pas? Ce que vous avez vécu, traversé, aurait pu vous détruire, vous tuer, même......mais vous avez surmonté cela. Vous avez affronté vos esprits et vous les avez acceptés,ce qui vous a transformé, faisant de vous un être moins humain.....et plus.....divin."

Le ton du combattant semblait presque admiratif à l'encontre du singulier personnage. Hanzo admirait ce genre de personne, capable de comprendre ce qu'elle était et où se trouvait sa place. Bien sûr, il ne saurait jamais ce que Shango avait vécu mais chacun avait eu son lot d'expériences....traumatisantes. Les coutumes du monde vaudous n'avait rien d'un conte de fée. On parlait de morts, de violences, et de résurrection. Au final, seules leurs manières de procéder différaient.

"Cela ne s'est pas fait sans douleur, n'est ce pas?"

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Papa Shango

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 14/10/2014
Nombre de Messages : 24
Autres Comptes : Aucun
Vous à Gotham : Docteur Vaudou, adepte de l'occulte possédant une boutique.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Lun 15 Déc - 22:39


Les Grands Esprit se rencontrent


Des expériences douloureuses et troublantes. Papa Shango avait en effet eut sont lot d’épreuve lors de son parcours dans l’univers du vaudou. Après tout, les sacrifices étaient courants dans cette magie ancienne qui était sienne et le rapport avec les esprits encore plus fréquent. Pour posséder un pouvoir tel que le sien, nombre de sacrifices avaient dû être faits sur un plan personnel. S’ouvrir aux Loas impliquait leur présent jusqu’au plus profond de son être, une transe que très peu d’adeptes pouvaient soutenir à long terme. Pour l’haïtien s’était différent, se contact prolongé l’avait renforci, avait crée un lien bien plus puissant avec les divinités vaudou qu’aucun autre mystique avant lui. L’élu de Papa Legba, celui qui faisait le lien entre le monde surnaturel et le monde réel, voilà qui il était, rien de moins. Un éveil constant sur cet univers que trop peu connaissaient, que trop peu croyaient réel.

L’expérience que venait de subir la jeune apprentie d’Akuma était certes troublante, mais l’éveil était nécessaire si elle souhaitait progresser dans ce monde en pleine conscience de cause et pour ça, même si la méthode avait été drastique, Papa Shango ne pouvait qu’admirer son maître ayant pour sa part trouvé une élève déjà ouverte à ce monde si particulier. Les esprits étaient certainement parmi les visions les plus troublantes pour un mortel, si l’on excluait le côté démoniaque et angélique de l’équation et pour une première expérience, elle avait été intense.

-En effet, les épreuves ont été nombreuses, mais l’éveil est certainement le plus beau cadeau qu’un être puisse recevoir. Ce monde pourra vous paraître troublant, mais il pourra vous offrir bien plus que vous ne pouvez imaginer. Offrir le véritable repos à vos ennemis, pas un sommeil trouble, venant vous hanter. Si seulement vous saviez le nombre d’âmes n’ayant pas rejoint l’autre royaume. Pour nous Vaudou, le travail des barons, ceux qui veillent sur les morts et les guides, est perpétuel.

Votre maître dit vrai lorsqu’il vous affirme que si vous ne surmontez pas ces bêtes, elles vous hanteront à jamais. Combien d’hommes sont rongés par les remords d’une action posés à l’encontre d’un autre, action ayant eu une fin désastreuse? Vous croyez réellement qu’il s’agisse de simple remords? Les esprits ont leur façon bien à eux de torturer les gens. Trop nombreux sont ceux qui sombrent de cette façon sans réellement pouvoir se libérer. Pourtant, il existe de nombreuses façons de repousser ces êtres définitivement. Là encore il ne s’agit que d’esprit, ce monde peut tellement vous offrir plus.

Je comprends toutefois votre réticence face à ce monde que vous dévoile votre maître, vous seule pourrez y accéder, car sachez ceci, personne ne peut être contraint dans cet univers.


Papa Shango aurait pu ajouter : où il sera dévoré par celui-ci, ou l’ignorera totalement, mais cette mise en garde n’était pas sienne à offrir. Son regard toujours posé sur ses « invités » il appela une fois de plus Pacu.

-Prépare le thé d’herbe de notre pays, un peu de calme ne sera pas de refus je crois.

Acquiesçant de la tête le colosse disparu une nouvelle fois, revenant quelques minutes après, transportant un plateau où se trouvait une théière en terre cuite et quatre petites tasses. Akuma pouvait certainement ressentir une légère source d’énergie provenant du contenu. Préférant ne pas prendre de chance, Papa Shango s’adressa à ce dernier après les avoir invité à reprendre place et ayant servi un verre pour chacun, ainsi qu’à lui-même et Kayapu.

-Je suis certain que vous trouverez cet ensemble de thé intéressant Akuma. Il a été fabriqué à partir de terre sacrée provenant de mon pays natal d’Haïti. Une terre réputée pour son puissant lien avec les forces de la vie vaudou. Boire un liquide de ce contenu apaise l’esprit tout en permettant à l’âme un éveil. La boisson que je vous offre est une mixture ancienne, un puissant calmant aux propriétés curatives. Il aura pour effet de calmer votre apprenti tout en continuant son éveil, si c’est ce que vous souhaitez, ou plutôt si c’est ce qu’elle souhaite.

Kayapu prit une gorgée du breuvage, offrant un sourire à Kitrina. Elle avait depuis longtemps connu cette phase d’éveil et compatissait un peu avec l’Italienne. Loin d’être une drogue, bien qu’elle œuvre de façon significative sur l’être en consommant, la boisson était en fait une mixture ancienne, un remède alchimique puissant, bonifier magiquement pour éveiller le consommateur au monde occulte. Si elle buvait, l’Italienne pourrait éprouver diverses sensations, nouvelles visions du monde des esprits, apercevoir le flux magique, une connexion avec le futur, pour chaque personne l’expérience était différente.

Pour le docteur vaudou, une boisson provenant de la théière de la vie lui permettait d’apercevoir le mal chez un être. Non pas le mal en opposition au bien, mais le mal, issu d’une maladie, d’une infection, ou toute autre source. Un objet magique offert par sa mère alors qu’il débutait son apprentissage de la voie de la Vie vaudou, un cadeau lui permettant de mieux cerner les maux afin de les endiguer.  Il observa un moment ceux qui étaient venus le voir pour mieux le connaître, se demandant quelle expérience ils auraient s’ils acceptaient ce petit cadeau. Un partage qui démontrait beaucoup de respect de la part du vaudou, car très peu étaient ceux qui avaient pu boire dans cet objet issu de sa culture, objet qui après tout possédait des propriétés magiques.


Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t6347-papa-shango-le-vaudou-a-gotham
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Jeu 1 Jan - 6:23




Les grands esprits se rencontrent








Au fur et à mesure des paroles de l'Empereur, Kitrina sentit sa peur s'en aller pour laisser place à de la colère contenue non sans efforts. Elle avait le sentiment d'avoir été trahie, manipulée par le leader de la Lignée, et avait bien du mal à l'encaisser. Elle se leva lentement et se détourna de lui, les poings serrés, avec une seule envie en tête ; lui faire regretter de l'avoir mis brusquement devant le fait accompli sans lui avoir laissé son libre arbitre. Bien sûr, elle pouvait toujours refuser ... si elle avait été la seule impliquée dans l'histoire. Or, son refus mettrait à coup sûr Mary en danger face à ces forces surnaturelles, et ça, la jeune fille ne pouvait l'accepter.



" Et vous me demandez ensuite de vous faire confiance ... "


Kitrina garda le silence quelques instants, puis se décida enfin à se retourner, avec la furieuse envie de donner libre cours à sa colère. Elle n'en fit rien cependant, cela n'aurait fait qu'aggraver la situation, et se contenta de reprendre la parole sur un ton qui laissait poindre de l'agressivité.


" M'amener ici, me mettre le dos au mur face à un monde qui n'est pas le mien ... Vous aviez prévu ça depuis le début, pas vrai ? J'aurais bien du mal à vous faire confiance après le coup de pute que vous venez de me jouer !!! "


Sentant qu'elle commençait à perdre le contrôle, Catgirl se tut à nouveau, le temps de retrouver son calme. Ce n'était pas dans ses habitudes de contenir sa colère, mais à quoi cela aurait-il servi devant l'Empereur, sinon à mettre à bout sa patience ? Et tout bien réfléchi, il n'avait pas tout à fait tort, dans un sens. Elle n'avait fait que fuir jusqu'à présent, et cela devait cesser ; il était grand temps pour elle d'affronter ses peurs et d'assumer les conséquences de ses actes. Sans compter qu'un règlement de compte dans le repaire d'un Maître Vaudou aurait été des plus .... stupides.


" Soit. J'accepte votre enseignement. Pour Mary, et uniquement pour elle ... Mais j'ai une question ; ça vous fait quoi d'impliquer une enfant dans cette histoire ? "


N'ayant rien de plus à lui dire, -du moins pour le moment- Kitrina se détourna de l'Empereur et rejoint Papa Shango après avoir écouté attentivement ses paroles, qui méritaient réflexion. Elle resta quelques minutes silencieuse, plongée dans ses pensées, à méditer sur ce qu'il venait de lui dire. Ainsi, les âmes de ses victimes seraient en partie responsables des remords qu'elle éprouvait ... Apprendre à les combattre permettrait donc de libérer sa conscience, en plus de protéger Mary. Quoi qu'il en soit, la jeune fille n'avait plus le choix, bien que le fait d'avoir été manipulée ainsi sans avoir rien vu venir lui restait en travers de la gorge, et il faudrait du temps avant que la pilule passe. Le bruit du liquide s'écoulant dans les tasses la sortit soudainement de ses pensées ; le Sorcier Vaudou venait de leur servir une boisson qu'il leur présenta comme un thé aux étranges vertus. Catgirl se perdit quelques secondes dans la contemplation des volutes de fumée émanant de sa tasse, hésitante quant à accepter d'en boire le contenu, craignant ce qui se passerait si elle le faisait. Mais encore une fois, elle n'avait guère le choix, car si elle refusait, il ne ferait aucun doute que l'Empereur la réprimanderait vertement. Et à côté de ce qu'elle avait déjà vu, ce n'était pas une  infusion qui allait lui porter préjudice.



" Je n'y suis peut-être pas contrainte, mais si je refuse, d'autres que moi en souffriront ... ça ne me laisse donc pas trop le choix sur l'option à prendre ... "



Sentant le regard du Samouraï posé sur elle, Kitrina n'attendit pas plus longtemps et porta la tasse à ses lèvres avant d'avaler lentement une gorgée de son contenu. Au début, rien ne se produisit. Puis elle commença à ressentir comme une sorte de vertige qui la força à fermer les yeux. Elle ne les rouvrit que lorsque cela passa, et c'est à ce moment là qu'elle s'aperçut du changement que le breuvage avait provoqué en elle. La jeune fille avait la sensation de voir au-delà des perceptions de l'esprit humain, comme si les barrières du monde qu'elle connaissait s'étaient effondrées brusquement. Elle pouvait presque entendre le murmure des esprits qui peuplaient ces lieux, sans toutefois comprendre ce qu'ils disaient. Ajouté à cela qu'elle percevait également les auras tremblotantes des personnes qui l'entouraient, variant du blanc éclatant pour Kayapu au gris clair pour Papa Shango. Tout ça fut loin de l'apaiser contrairement à ce qu'on lui avait prétendu. Luttant contre une nouvelle vague de panique, Kitrina leva les yeux vers le leader de la Lignée dont l'aura arborait une couleur gris sombre, avant de tourner la tête vers le Sorcier Vaudou et son apprentie, la peur se lisant sur son visage alors qu'elle cherchait à comprendre ce qui se passait.



" Qu'est ce qui m'arrive ? Que ... qu'est ce que vous m'avez fait ... ? "


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   Dim 4 Jan - 4:26

"Un coup....de pute, dis tu?"

Dire de telles paroles à l'Empereur était synonyme de mort immédiate et n'importe lequel de ses serviteurs le savait pertinemment. Dans la seconde qui aurait suivi l'insulte, le corps de la personne irrespectueuse serait déjà en train de reposer sur le sol, au milieu de son propre sang, la nuque brisée.

Les circonstances étaient loin d'être les mêmes mais bien qu'il appréciait le franc parler de la jeune femme, il ne tolérait point le manque de respect et le ton de sa voix démontrait bien une certaine pointe de colère de sa part. Tenir tête était un trait de caractère des Falcone qui pouvaient vraiment les rendre insupportables, en plus de démontrer qu'ils avaient du courage à revendre...quoique, dans son cas, Kitrina était très particulière. L'Empereur avait pris soin de se renseigner sur chacun d'entre eux. Il avait passé des nuits, des jours à relire les dossiers qu'on lui rapportait: Sofia, Alberto, Carmine, Mario.......tous des profiteurs, des assassins en puissance qui ne méritaient aucune considération, des chiens esclavagistes, foulant de leur pied les droits des gens en s'appropriant territoires, quartiers, et en revendant drogues et armes pour faire fructifier des profits qui les positionneraient en haut de la hiérarchie de Gotham. Akasha, elle, avait parfaitement décrit la situation en les voyant comme de vulgaires "sacs à merdes en sursis" à qui elle ferait goûter la froideur de sa lame au lieu de leur offrir sa couche. Hanzo, lui, ne voulait pas leur accorder une importance qu'ils ne méritaient pas, considérant qu'ils étaient déjà perdu et que ce n'était qu'une question de temps avant que cette famille ne se détruise de l'intérieur.
La vérité est que seule la petite cambrioleuse était encore récupérable.

"Mesure tes paroles, Bake Neko......Mesure les bien car je n'ai fait cela que pour te forcer à faire face à tes propres démons. Un jour, tu serais partie, sans personne pour te guider....et ils auraient fini par te dévorer comme ils auraient dévoré Mary. Tu le sais aussi bien que moi. Fuir ne servirait à rien. Ceci fait parti de mon enseignement.....et tu l'a accepté, peu importe sa forme. Une lâche n'a pas sa place à mes cotés...et à mes yeux, tu n'en est pas une."

Si Kitrina maniait la franchise aussi bien qu'elle maniait ses armes, l'Empereur n'était pas en reste en ce qui concernait cette qualité. Brusque, immédiat, sans aucune finesse mais directe et simple à comprendre. Akuma n'avait pas toléré sa réplique et encore moins la comparaison à un coup de roturière. Cela serait toutefois pardonné pour le moment...mais non oublié. Elle en ressentirait tous les effets lors de l'entrainement à venir lorsqu'il l’emmènerait hors de Gotham.
Pour le moment, chacune de ses paroles était comme un coup de glas capable de transpercer le cœur, jusqu'à en faire trembler l'âme de la personne qui lui faisait face. Elle voulait la vérité, toute la vérité en plus de cracher sa colère aussi vulgairement sous le toit de leur hôte et cela tombait bien car Hanzo allait lui offrir. Après tout, pourquoi mentir alors que la vérité pouvait être parfaitement assumée?

"Impliquer une enfant? Je n'ai jamais impliqué Mary dans quoi que ce soit. C'est toi qui l'a impliquée en te liant à elle. L'attachement que tu éprouves envers cette enfant est l'ancre des esprits. C'est ce qui leur permettra, un jour ou l'autre de vous atteindre. Je peux comprendre ta colère et je te promets que nous en reparlerons une fois cet entretien ici terminé. Je ne tiens pas à ce que nous fâchions notre hôte"

Les enfants, ces êtres si innocents,  proches de la désincarnation, liés à l'avant et l'après vie, ce que certains appellent vulgairement la Mort et la Réincarnation. Des termes qui pouvaient sonner grossier, voire générique pour désigner quelque chose d'une profondeur plus mystique. Si Kitrina savait un dixième de ce que l'Empereur savait, peut-être reverrait elle son jugement sur ce dernier. Hanzo, de son coté, avait promis des explications et il les donnerait, en homme de parole qu'il était. Le moment n'était tout simplement pas venu surtout devant un tel personnage comme Papa Shango, un être aussi exceptionnel que ses deux visiteurs réunis.
Le Sorcier, quant à lui, avait bien observé chaque parcelle de ce qui venait d'arriver dans sa boutique, tout en gardant une oreille alerte à chacune de ses paroles et à vrai dire, il n'était pas étonnant de voir ce dernier sur la même longueur d'onde que le "Sensei" de la petite cambrioleuse. Des méthodes différentes mais des résultats identiques. Les deux êtres étaient finalement faits pour se rencontrer et de plus, il semblaient que leurs coutumes avaient quelques similitudes, comme ce thé que le colosse venait d'apporter.

Des siècles d'existence, de coutume et de subtils mélanges à base de plusieurs plantes. Des origines multiples comme leur usage, allant de la simple boisson à l'infusion magique, le thé avait surtout eu droit à ses traditions en Angleterre bien qu'il restait, au jour d'aujourd'hui, une boisson très apprécié et il fallait reconnaitre que le fumet qui s'échappait des tasses n'avait rien de désagréable. L'Empereur n'était pas du genre à refuser d'en boire de temps à autre et bien qu'il buvait parfois du thé de type Fukuju, son préféré restait le Gyokuro, aussi appelé "Perle de Rosée" qu'il consommait chaque jour et dont il possédait d'importantes réserves qu'il se gardait pour lui, au vue des derniers événements à Gotham. De nos jours, il était difficile de faire arriver de la nourriture depuis le mise en quarantaine mise en place par la Ligue des Ombres...ce qui, d'ailleurs, rappelait au Samouraï qu'il devait, dans les jours à venir, rendre une petite visite de courtoisie à ce cher Ra's Al Ghul.

L'odeur du thé était enivrante, presque envoutante et cela paru suspect au combattant asiatique qui sentit assez vite le flux magique s'en dégager. Son regard aurait pu parler pour lui à ce moment précis bien que le Sorcier, dans son honnêteté, dévoila les petits secrets du liquide qu'il venait de leur offrir. Il nota bien attentivement les détails dans son esprit et ce, afin de faire quelques recherches, une fois de retour au Temple. Durant ses voyages, il avait longuement appris les vertus de certaines boissons, capable, selon les légendes, de montrer et de laisser apparaitre des choses qui ne nous étaient point destinée. Bien sûr, certains hommes s’arrêtaient au terme stupide et biaisé de "Drogues" mais si ces incompétents sans culture avaient pris soin de bien étudier les légendes autour de ces breuvages, ils auraient alors compris que cela allait bien plus loin qu'un simple mot d'une stupidité navrante. Ces "Drogues", comme certains profanes aimaient les appeler dans leur ignorance étaient avant tout des moyens de communications, des clés à des mondes qu'on pensait issus des domaines d'écrivains à l'esprit dérangé ou imaginatif....voire, les deux à la fois. C'était une "science" occulte qui l'avait toujours intrigué sans qu'il n'ait vraiment le temps de se plonger dans son étude et aujourd'hui, voilà qu'il allait l'expérimenter, non sans une certaine méfiance car on disait de ces breuvages que l'effet pouvait être différent en fonction de celui ou celle qui l'ingérait. Le tout était maintenant de savoir ce que les deux invités allaient ressentir. Dans le cas de Kitrina, cela était assez évident si on se fiait au parole du Sorcier Vaudou. Pour l'Empereur, il y'avait fort à parier que cela pourrait se passer de deux manières différentes: Soit il serait sans effet, puisque ayant déjà ouvert son esprit au monde des morts, ou alors, il pourrait avoir un effet des plus inattendu.

Mais avait il le choix au risque de froisser son hôte? Il en était, bien sûr, hors de question et une fois servi, il porta la tasse à sa bouche pour en boire une première gorgée chaude. Il sentit le liquide descendre dans sa gorge, lui offrant une chaleur intérieure qui n'était pas désagréable. Le gout lui rappelait étrangement quelque chose sur l'instant, comme si il avait déjà bu cela quelque part. Bien sûr, ce n'était que du thé à la base, mais pourquoi, au moment précis où il avala le liquide, ce dernier fût saisi d'un étrange sentiment? Si cela avait pour but de calmer la jeune italienne, il n'avait pas du tout l'effet escompté sur le leader de la Lignée qui, l'espace d'un instant, avait semblé ailleurs. Bien entendu, son expression ne changea point et rien ne semblait indiquer qu'il entrait dans une sorte d'état second et pourtant...il se passait bien quelque chose et pas un mot n'aurait pu décrire ce qui lui arrivait à cet instant.

On dit que lorsque nous rêvons, ou que nous imaginons des choses, l'échelle de temps varie, quand ce dernier ne se stoppe pas brièvement. Et à ce moment précis, lorsque le temps se stoppe pour une personne, elle cesse alors sa connexion avec le monde terrestre pour rejoindre un monde qu'il est impossible de concevoir tant que nous ne l'avons pas encore visité. Pour l'Empereur, ce n'était qu'une visite dans un monde qu'il connaissait déjà trop bien....Le Yomotsuhegui, le monde des Limbes, là où se retrouvaient les esprits et les souvenirs détruits.
Les murs de la boutique s'étaient effondrés pour laisser place à une grande plaine au ciel rouge sang au milieu duquel il se tenait en observant des maisons en proie aux flammes, brulant d'une chaleur qu'il semblait pouvoir ressentir comme si elles étaient réelles. Ses pieds, eux, se trouvaient au milieu d'une mare de sang venant d'un amoncellement de cadavres brulant les uns sur les autres, empilés et laissé ici au feu et aux rapaces....tandis que derrière lui se tenait une ombre qu'il ne voyait pas encore.

Il savait où il était.......

Pourquoi avait il été ramené ici? Pourquoi maintenant? Le monde tel qu'il le connait est maintenant brisé et son âme est ailleurs. Autour de sa personne, les feux crachent des fumerolles dans un ciel de sang. L'air autour de lui est encombré de mouches et lourd d'une puanteur putréfiée, mêlée à l'acre odeur de chair brulée et de souffre. Ses yeux perçants scrutent l'horizon et peu à peu, la peur se mit à l'envahir. Un bruit de terre battue lui fit cesser son activité pour le pousser à se retourner et c'est là qu'il les vit jaillissant de la terre et de l'argile comme des marionnettes désarticulées. Leurs yeux décomposés pour certains et les orbites vides pour les autres se posaient sur le puissant combattant asiatique qui recula d'un pas...puis d'un autre, visiblement effrayé, non pas par les créatures en elles-même, mais parce qu'il reconnaissait la plupart d'entre eux alors qu'ils tendaient les bras, leurs doigts crochus, prêts à frapper. Tous hurlaient dans une parodie de hurlement humain, presque primal. Pour d'autres, aucun son à part le cliquetis des os et le bruissement de leurs cages thoraciques par lequel un puissant vent démoniaque s'engouffrait.

Ce qu'ils étaient? Des désespérés, des âmes en souffrance, détruits par une folie cupide et destructrice.Tout cela au nom d'un intérêt capitaliste qui avait décidé d'écraser la vie et plusieurs siècles de traditions ancestrales. Un grand nombre avaient perdus la vie avant même de pouvoir avoir l'occasion d'en imaginer la valeur tant beaucoup paraissaient jeunes, haineux d'une vie qu'ils n'avaient plus. Ils n'étaient plus que l'ombre d'une humanité éteinte, habité par un seul sentiment: Une colère infinie à l'égard de leurs bourreaux et quiconque oserait approcher de leur territoire.

Chaque personne avait son enfer.....et l'Empereur ne dérogeait pas à la règle car il avait le sien. Et cet enfer tendait de l'emmener avec lui. Ce lieu dans lequel il se trouvait était voué à ceux dont on ne voulait pas. Il appartenait aux choses brisées, les réprouvés, les rejetés et les abandonnés que la société avait expulsée. Beaucoup y' rentraient...et personne n'en ressortait, excepté cette petite chose vivante qu'était le Samourai du clan des Shirai Ryu.

*Pardon..........*

Au moment où il pense ces mots, l'Empereur sait que ceux qui l'entourent petit à petit n'ont que faire de ses excuses. Il ne voulaient aucun pardon, aucun prétexte. Ils avaient été tués gratuitement, sans véritable raison que celle qui avait poussé des rats cupides à exterminer ce qui se trouvait sur leur route pour un peu d'argent.
Il pourrait alors dégainer son arme, foncer et se lâcher dans une grande mise à l'épreuve de sa force en oubliant ce qu'ils avaient été autrefois. Ces êtres n'étaient que des détritus, des formes pataudes faites de débris d'os, de chair et de terre.

Ce qui leur donnait forme, c'était sa colère, sa propre culpabilité d'avoir été si faible ce jour là et de ne pas avoir su les protéger. Il se haïssait d'avoir été si jeune, si misérable quand ces hommes blancs sont venus s'emparer de leurs possessions....
Il passerait sa vie à se haïr, mais au moins, il tiendrait sa promesse.....envers son clan et envers lui-même et une seule pensée lui traversa alors l'esprit: Je vous vengerai. Certains étaient tombés et d'autres ne tarderaient pas. Ils étaient ici, à Gotham et tous n'avaient pas eu le temps de fuir. Ce n'était qu'une question de temps...et celui de l'Empereur était compté.

Puis tout s'écroule. Les figures se disloquent, tombent dans un violent cliquetis sur le sol alors que le ciel se dissipe et doucement, un plafond de bois et des murs décorés reprirent leur place autour de lui. Des formes familières apparurent alors sous ses yeux et enfin, le voyage s'acheva. Aussi vite que cela commença, l’événement se termina. Dans le monde réel, il ne s'était écoulé qu'une petite seconde mais pour l'Empereur, ce fût de longues et pénibles minutes dans les Limbes.

C'était maintenant à la jeune élève de l'Empereur de subir l'étrange effet du thé alors qu'il portait un regard dans lequel une lueur d'inquiétude pouvait se lire. Si il y'a un instant, le puissant guerrier fi preuve d'un étrange manque d'expression facial, il fallait reconnaitre que la réaction de Kitrina ne le laissa pas sans effet. La jeune femme semblait lutter intérieurement contre une nouvelle vague de panique tandis que l'Empereur, lui, se remettait doucement de ce qu'on pouvait appeler, un voyage astral des plus inopiné. Et pourtant, il trouva la force de rassurer Kitrina avec ces quelques mots.

"Je suis là."

L'Empereur avait ouvert une porte pour la jeune femme...et elle était maintenant en train de la franchir grâce au Sorcier qui, tel Ariane dans le labyrinthe de Minos, la guidait grâce au breuvage. Petit à petit, Kitrina perdait une partie de son humanité pour devenir l'équivalent d'une créature plus mystique...plus divine.

___________________________________________________

PS: Pour ce que l'Empereur venait de vivre, imaginez un mix entre les voyages en enfer de Constantine et les passages dans l'autre monde de Silent Hill, si vous voyez un peu le genre. Pour le Yomotsuhegui, dites vous que c'est l'équivalent de l'Enfer ou les Limbes dans la culture japonaise, le tout notamment réutilisé dans le jeu Forbidden Siren.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Grands Esprits se rencontrent (Akuma-Kitrina-Shango)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyensdiscutent des événements ; les petits esprits discutent des gens. | PV Helvia
» Les grands esprits se trouvent toujours [Pv Carl/Iosa/Vindi]
» Grands garçons musclés et bronzés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: Le Révérend Zombie, Maison du Vaudou-