RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Batsu (PV Kitrina Falcone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Lun 17 Nov - 0:32

Avertissement: Ce Rp contient plusieurs passages susceptibles de heurter les plus sensibles et les plus jeunes de ce forum.

__________________________________________________

01H32
Heure de Midwich
Burnley, Toit du Sinner's Inn
___________________________________________________

Sa longue stature toise les rues avoisinantes. Son regard semble se perdre dans le grand vide des rues de Gotham alors que la lumière s'est évanouie depuis longtemps, laissant place aux ombres qui avaient enveloppées les bâtiments de la ville du Chevalier Noir.

Personne n'a conscience de son existence. Personne ne sait qui il est, ce qu'il est et ce qu'il représente. D'aucun le classent comme un monstre, et d'autre comme un libérateur. Pauvre fous, car il était bien plus que cela.
Sa tanière est un lieu où les âmes en peine tentaient d'échapper à la cruauté de cette ville perverse qui leur avait tant promis pour finalement les abandonner à leur sort. Dans cette ville, même les flics les plus endurcis finissaient par craquer et abandonner tout espoir.

Il est libre, puisque ayant tourné le dos aux lois des humains, aux éternels complots et affrontement, libéré de toute chaines et de la moralité. La loi n'existait plus pour lui puisqu'il était la loi....

Il n'était l'esclave de personne. Il était l'Elu, l'enfant de la Destruction.

Il est l'Empereur et bientôt, Gotham serait a ville et ici, seule sa justice prévaudrait afin de proteger les innocents et les faibles des criminels et des lâches qui se cachaient dans l'ombre.

Ce soir, il ressent quelque chose d'étrange. L'arme qui pends à sa ceinture, dans le fourreau darde le toit d'une lueur étrange et rougêatre. Ses yeux scrutent les Ténèbres sans prêter plus d'attention à la personne qui se trouve à coté de lui. Il observe, au delà du quartier. L'air n'est pas seulement encombré de l'odeur de la pollution et de la puanteur des ruelles avoisinantes dans lesquelles plusieurs cadavres pourrissaient depuis un moment. Aucun bruit ne trouble son observation excepté celui du vent qui porte à lui l'odeur du souffre et du feu.

"Je ne suis pas seul. "
"Qui est ce?"
"Je l'ignore......Il échappe à mon regard."


Cela n'a pas de nom et pourtant il sait que c'est là, quelque part. Il pourrait presque avoir l'impression de l'entendre rire parfois, un rire cristallin, aussi pur que de l'eau, presque innocent. Ni mort, ni vivant, quelque part entre les deux.

"Je suis connecté à lui. J'ai la sensation qu'il m'observe, qu'il sait qui je suis et qu'il peut lire en moi. Ce n'est pas une sensation que j'apprécie particulièrement. Quoique ce soit, ca a été laché dans les rues de Gotham. Il glisse comme une ombre sur la mer. Kara, j'ai plongé mes yeux dans la nuit en louvoyant les morceaux.....mais il m'échappe à chaque fois."
"Que veux tu dire?"
"Il sait que je le cherche. Il joue avec moi, me défie en faisant surface le temps d'annoncer sa présence avant de disparaitre."


L'ombre pose une main compatissante sur l'épaule du combattant en armure. Son visage reste cachée dans le voile de minuit mais sa voix avait trahie son appartenance et la jeune femme reprit rapidement la parole.

"Tu est ici depuis des heures."
"Il faut que je sache."
"Il faut surtout que tu rentres te reposer."
"Non...pas tant que je n'ai pas compris ce que c'est."

Il marque un moment de silence, détournant son regard pour se poser sur celle qui l'accompagne. Sa longue robe rouge au motifs fleuris flotte au gré des coups de vents, effleurant parfois l'armure de l'Empereur. Finalement, il reprends la parole, soupirant à peine.

"Tu a raison.....Je devrais rentrer me reposer."

Malgré sa puissance, son expérience, l'Empereur manque encore de discipline et surtout de force, ce soir. Patience et concentration sont les clés de la réussite mais sans force physique et psychique, il n'arrivera à rien et durant l'espace d'un moment, il a l'impression de revoir ce mystérieux masque blanc couvert de bandages dans son esprit, ce dernier lâchant un dernier rire moqueur avant de se fondre dans les méandres de son esprit.

Il aurait pu en terminer ainsi, ce soir, et se reposer un peu mais un évenement imprévu allait faire en sorte que la soirée risquait de prendre une autre tournure car au moment de franchir le seuil de l'entrée du toit, le combattant asiatique cessa tout mouvement de marche pour se tourner vers une zone d'ombre, comme si quelque chose s'y trouvait. Au moins, il n'avait pas perdu son instinct, c'était ça de pris. De l'ombre, un soldat émerga, en tenue de camouflage et bien vite, il se mit à genou devant son maitre.

"J'ai des nouvelles pour vous, mon Seigneur."
"Je t'écoute."


L'armure émets quelques cliquetis métalliques qui se perdent vite dans le vent alors qu'il laisse ses bras pendre le long du corps, visiblement fatigué.

"La jeune Falcone est partie en virée, ce soir......"
"..........Continue."
"Elle a été rattrapée par un des nôtres mais leur soirée a été des plus mouvementée et ils se sont fait remarqué. Il y'a eu des morts."
"Où?"
"Du coté de Park Row, à coté d'un bar appelé le "My Alibi", dirigé par..."
"Combien de morts?"
"Deux, dont un tué par le chef de la Garde, celui qui était chargé de surveiller Kitrina."

La voix de l'Empereur muait doucement, laissant place à la colère. Serrant les poings, il tenta de dominer son impérieuse envie de chatier les deux personnages qui venaient de violer une des règles fondamentales de la Lignée. A moins d'avoir une excuse valable, la punition risquait fort d'être à la hauteur de leur désobéissance.

"Dès qu'ils arriveront, amenez les moi sur le champ. Je serai dans la grande salle."
"A vos ordres, Seigneur!"

Sans dire un mot de plus, l'imposant personnage, suivi de près par la jeune femme, prit la direction de l'entrée sans accorder plus d'attention au messager qui allait faire rapidement passer le message à la totalité des membres de la Lignée présents sur place. La nuit de la jeune Kitrina ainsi que de son bienveillant protecteur était loin d'être terminée.

________________________________________
Environ 20 minutes plus tard

Un puissant moteur vrombissait au loin, déchirant le silence des rues de Burnley. Un engin pétaradant fit son entrée et à son bord se trouvaient justement les deux incriminés qui n'allaient pas en mener large dans quelques secondes. Loin d'être dans un état critique, la jeune femme avait comme qui dirait le bras en compote suite à un coup en lâche. Le conducteur, lui, n'avait pas dit le moindre mot sur la route et se doutait bien qu'il allait être acceuillis dès leur arrivée.

D'ailleurs, cela ne manqua pas lorsque, à peine après avoir mis le pied à terre, 3 gardes vinrent à eux pour leur annoncer ce que Shiro redoutait.

" L'Empereur veut vous voir. Tous les deux. "
*Oh merde......C'est pas bon, ca.*
" Pourquoi lui ? C'est moi qui suis en tort, alors laissez-le en dehors de ça ! "
" On a reçu des ordres, alors ne discute pas, jeune fille ! "


Sans aucune autre forme de procès, ils furent amenés séance tenante à la salle du trône dans le plus grand des silences. Shiro s'était contenté d'un simple regard, en essayant de se montrer rassurant mais il était difficile d'être crédible quand on savait que l'Empereur nous convoquait pour une faute grave. Pour chacun, les longs couloirs et les quelques mètres qui les séparaient de la salle du trône semblaient durer une éternité, comme pour qu'ils puissent méditer sur l'ampleur de leur bêtise. Peut-être était ce voulu.

La grande et puissante porte de la salle du trône s'ouvrit et au fond, fidèle à son habitude, l'imposant combattant, assis sur l'imposant siège en métal, attendait, les bras posés sur les rebords en fixant de toute son attention la jeune femme et son protecteur. Si ils avaient débarqués 10 minutes avant, ils auraient certainement fait face à la colère de leur maitre mais étonnement, celui-ci semblait étrangement calme. A ses cotés se trouvait 4 hommes, dont un maintenu par deux gardes, à genou en train de trembler. Les gardes étaient communs mais le 4éme homme, lui, avec ses cheveux ébourrifés sortait du lot. Il n'avait ni le style, ni même l'armement de la Lignée. A vrai dire, il n'en faisait pas parti.....du moins, pas directement. Doté d'un visage dur et d'un menton carré, sa barbe naissante n'en était pas moins visible au même titre que cette armure de combat en cuir léger. Les bras n'étaient pas couverts ce qui laissait une bonne mobilité au soldat qui tenait un étrange fusil d'assaut dans les mains. Toutefois, son bras droit affichait la présence d'une petite lanière dans la même matière que son armure, bien bouclée qui semblait tenir bon malgré les mouvements de bras et les légers mouvements de sa musculature.

Au final, il accorda à peine un regard aux nouveaux arrivants, plus interessé par sa proie ainsi que par le sac qu'un garde venait de déposer à ses pieds.

"Tu peux disposer, Hunt."

"Ce fût un plaisir de faire affaire avec vous, Akuma, comme toujours."

Soulevant le sac qui avait l'air de peser lourd, le mystérieux soldat quitta la salle, sans même se soucier des deux nouveaux arrivants. Pour lui, c'était "Mission Accomplie" et il n'avait pas besoin d'en avoir plus. Les victuailles dans son sac lui permettraient de tenir quelques jours avant de se chercher une autre cible. Peut-être Kitrina serait elle étonnée de voir que Grayson Hunt, l'un des plus redoutables chasseur de prime, faisait affaire avec la Lignée, mais cela était une autre histoire. A présent, il tourna son regard vers la jeune femme et son ami en prenant la parole.

"Il me semble que vous avez quelque chose à me dire.........Est ce que je me trompe?"

_________________________________




Dernière édition par Takeshi Akuma/ Ashtar le Sam 21 Fév - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Sam 22 Nov - 0:56




Batsu








Les immenses portes s'ouvrirent, laissant voir au fond de la salle du trône l'Empereur, assis sur son siège de métal. Kitrina eut l'impression de revivre sa première rencontre avec le Samouraï, tant la scène était similaire. A cela près qu'étaient présents également, non pas une foule en colère, mais quatre hommes dont l'un d'eux était visiblement un prisonnier étant donné qu'il se trouvait à genoux maintenu d'une main de fer. La jeune fille s'attarda sur l'un des individus dont l'allure indiquait clairement qu'il n'appartenait pas à la Lignée. Et si son visage ne lui disait absolument rien, elle le reconnut lorsqu'Akuma mentionna son nom. Grayson Hunt, connu pour être un redoutable chasseur de primes, craint des autres criminels. Cela ne faisait pas très longtemps qu'il était arrivé à Gotham -peu de temps avant le No Man's Land, si ses souvenirs étaient exacts-, mais il s'était très vite taillé une réputation. Pas très étonnant donc, que l'Empereur fasse appel à ses services. Non, ce qui l'intriguait, c'était plutôt pourquoi ce dernier avait ramené sa proie vivante. Avant de se rappeler qu'il en avait été de même pour elle lorsqu'elle avait été amenée ici. L'homme en armure voulait donc le juger lui-même, et Catgirl se demandait bien quel traitement il allait lui infliger. Car le malheureux n'allait pas en réchapper vivant, c'était inévitable ...


" Il me semble que vous avez quelque chose à me dire.........Est ce que je me trompe ? "


La voleuse détourna son attention du prisonnier, cessant au passage de se questionner sur les accusations portées contre lui, pour porter son regard sur l'Empereur. Ce dernier paraissait étrangement calme, alors qu'elle s'était attendue à le voir en colère. Mais il faut toujours se méfier de l'eau qui dort, et ça, elle était bien placée pour le savoir. Aussi pesa t'elle ses mots avant de lui répondre, après avoir jeté un regard qui se voulait rassurant à Shiro, dont le visage était devenu aussi blanc qu'un linge (ou comme un cachet d'aspirine, au choix. J'aurais bien dit blanc comme un cul, mais ç'aurait été un chouïa trop vulgaire et ... quoi ? Ouais, je sais, je l'ai quand même sorti, mais c'était pour ajouter une petite touche comique à mon post, parce qu'être confronté à l'Empereur, c'est jamais une partie de plaisir, surtout pour les criminels. J'espère que ça vous aura fait rire, ou au moins arracher un sourire. Sur ce, j'en reviens à mon p'tit chaton, qui s'apprêtait à miau... à s'adresser au rabat-joie déguisé en Shredder. A croire qu'il se croyait dans les Tortues Ninja, enfin passons ...)


" En effet ... et je vous fais mes excuses pour ce qui est arrivé ce soir, senseï. Cela ne se reproduira plus ... "


Kitrina marqua une pause durant laquelle elle s'avança vers l'Empereur, gardant toutefois une certaine distance. Bien qu'elle reconnût ses torts, elle refusait toutefois de s'agenouiller, comme le faisaient tous ses serviteurs. Non pas par manque de respect, mais parce qu'elle ne voulait pas se sentir rabaissée. Encore un trait de caractère qui prouvait qu'elle était bien une Falcone, car ces derniers ne s'agenouillaient jamais devant quiconque.


" J'aimerais cependant vous demander une faveur. Shiro n'as commis aucun acte punissable, c'est moi qui suis fautive, et je tiens à en assumer seule les conséquences. "


La jeune fille avait bien des défauts, mais quand elle promettait quelque chose, elle tenait toujours parole. Elle avait entraîné Shiro dans les emmerdes, et ne tenait pas à ce qu'il paie lui aussi pour sa désobéissance. Croisant les doigts pour que l'Empereur fasse preuve d'indulgence auprès du vigile, Catgirl espérait également qu'il en finisse au plus vite avec elle. Elle était trempée, son épaule lui était toujours autant douloureuse, et elle n'aspirait qu'à aller se reposer jusqu'au lendemain. Elle patienta néanmoins que le Samouraï daigne lui répondre, s'attendant au pire quant à la punition qu'il lui réserverait.


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Dim 7 Déc - 2:25

Ainsi, cela était confirmé par les paroles de la jeune femme en personne, qui n'avait nullement tentée de se fourvoyer dans des explications incohérentes. Directe dans ses propos et sans fioriture et pourtant, l'homme en armure serra le poing gauche à l'évocation d'un mot, un seul.

Pourtant, il se garda de toute réaction car comme dit un peu avant, bien qu'il semblait calme en apparence, il fallait toujours se méfier de l'eau qui dort. Oser l'appeler "Sensei" était à ses yeux, une véritable insulte face à laquelle il tentait de se contenir. Le chef de la garde, lui, ne semblait pas rassuré et pour cause: Il était tout autant en cause qu'elle. Malgré une peur qu'il pouvait renifler à des kilomètres, le jeune homme restait stoïque et calme malgré une faute lourde, en tuant de manière peu discrète.

"Vous êtes tout deux en faute."

Son regard oscillait à la fois sur le jeune homme et la jeune héritière de l'empire Falcone. Dans un élan de courage ou certainement d'idiotie, Kitrina avait décidée de prendre la faute sur elle en protégeant cet homme pour qui elle semblait déjà nourrir bien plus qu'une relation de base. Il faut dire que du coté de Shiro, qui n'en menait pas large à cet instant, c'était réciproque.

Là où tous dans la salle s'attendaient à voir l'Empereur se lever en hurlant sa colère et son mécontentement, ce dernier se leva effectivement du trône, dans un bruit métallique à peine perceptible pour reprendre la parole, sans sourciller.

"Kitrina, tu t'est enfuie d'ici au risque d'être vue par les hommes de ton père, et ce faisant, au risque de briser l'accord que nous avions passé. De plus, sous les yeux de certains témoins, tu a abattu de sang froid un homme....tout comme toi, Shiro, bien que je sais que tu a été plus....discret en évitant d'attirer le regard. Malheureusement pour toi, le personnel du bar est au courant. Mon espion.....m'a informé des faits. Savais tu que le vigile s'était chargé de faire disparaitre le corps que tu avais laissé derrière toi?"

Shiro n'eut pas l'occasion de prendre la parole. L'Empereur ne lui en laissait pas la possibilité sur le simple fait qu'il ne pouvait aucunement se défendre face à cette accusation. Il savait qu'il avait commis une faute...et qu'il n'avait aucun droit de répliquer pour plaider sa cause.

"Bien que tu ait tué pour protéger la clientèle, tu a oublié l'une de nos règles les plus sacrée: Tu a laissé des traces qui pourraient permettre de remonter jusqu'à nous. En pensant bien faire, tu t'est mis en danger et ce faisant, tu a mis en danger la Lignée toute entière....mais cela ne serait pas arrivé si....."

Cette fois, il porta son regard sur la jeune femme. Shiro était bien trop terrorisé pour pouvoir dire le moindre mot et ce dernier affichait une pâleur indescriptible face aux paroles de son Seigneur. Il savait parfaitement ce qui risquait de leur arriver si il décidait de se montrer impitoyable à leur égard.

".....elle avait respecté son contrat. Toutefois......"

Il fit alors plusieurs pas en direction du couple maudit sans quitter la jeune femme du regard, toujours aussi calme qu'il y'a un instant. Après plusieurs pas lourds, lents, sonnant comme le glas de sa punition, il s’arrêta à sa hauteur plongeant son regard dans celui de la jeune fille.

".........Tu a protégé un soldat de la Lignée......."

Allait il se montrer plus clément grâce à l'action de la jeune femme, alors qu'elle avait sauvé Shiro d'une mort certaine? Ou cela n'aurait il aucune importance dans son jugement?

"Cela ne pourra effacer totalement l'imbécilité de ton acte de ce soir, à savoir partir sans en référer à qui que ce soit. Comprends tu ce que je veux dire? Tu a eue de la chance mais ton étoile ne brillera pas toujours...et un jour, ton comportement ne portera pas seulement préjudice à ta personne. Ta mésaventure de ce soir te l'a prouvé."

Un silence oppressant envahissait la salle du trône et il fût à peine troublé par le gémissement du prisonnier qui, en prime de recevoir un violent coup à la figure, eut droit à une remontrance de la part d'un des gardes qui se permit de lui cracher à la figure, une fois au sol. Son sort attira à peine le regard du Samourai. Chaque chose en son temps.

"J'attends une réponse, Kitrina Falcone. Et il vaut mieux pour toi qu'elle me convienne."

Hanzo avait parlé d'une voix plus basse mais au ton un peu plus menaçant. Cette fois-ci, le ton était donné. Et en fonction de la réponse de la jeune femme, son destin pourrait connaitre un destin plus ou moins pénible...ou lui sauver la vie, pour cette fois.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Dim 1 Fév - 0:08




Batsu








Mais contrairement à ce qu'elle craignait, l'Empereur resta calme suite à ses propos et s'exprima d'un ton posé. Kitrina l'écouta attentivement sans le lâcher des yeux, refusant de baisser le regard, et prit le temps de réfléchir à ses paroles avant de se décider à lui répondre. Il lui faudrait maîtriser son franc-parler habituel, et prendre garde à ne pas le froisser. Car son sort, ainsi que celui de Shiro, dépendrait des mots qu'elle emploierait, comme il venait de l'évoquer.


" Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire, oui. Et je comprendrais que vous ne me fassiez plus confiance après ce qui s'est passé ce soir. Mais ce qui est fait ne pourra pas être effacé de l'ardoise, à moins que vous ne me disiez comment je peux faire pour réparer mon erreur. "


La jeune fille marqua une pause, le temps de jeter un coup d'oeil vers Shiro, dont le visage était devenu blême. L'homme en armure devait certainement se montrer impitoyable dans ses sanctions pour qu'il réagisse ainsi. Malheureusement, elle ne pouvait pas y faire grand chose pour le moment, seulement lui lancer un regard qui se voulait rassurant. Puis elle reporta son attention sur le leader de la Lignée et reprit la parole.


" Je ne voulais attirer d'ennuis à personne, seulement passer une soirée tranquille sans avoir quelqu'un accroché à mes basques. Quant à mon père, il est vrai que je n'avais pas pensé que ses sbires pourraient croiser ma route, pour la simple et bonne raison que ce n'est pas le genre des mafieux de fréquenter les bars malfamés. "


Ce qui était vrai ; les ritals étaient connus pour fréquenter les lieux de bonne réputation, et on ne pouvait pas dire que le My Alibi faisait partie de cette catégorie, bien au contraire. Aucun risque donc pour que Carmine et ses hommes de main ne la surprennent là-bas.


" Cependant, je reconnais que ce que j'ai fait était stupide, et comme je vous l'ai déjà dit, vous avez ma parole que cela ne se reproduira plus. Quelque soit votre sanction, je saurais l'accepter. "


N'ayant plus rien à dire à ce sujet, Kitrina se tut, son regard se focalisant sur le prisonnier agenouillé, dont la plainte lui valut un nouveau coup au niveau du visage. Sa curiosité prit le dessus, et elle ne put s'empêcher d'interroger l'Empereur.

" Pardonnez ma curiosité, et de passer ainsi du coq à l'âne, Senseï mais ... qui est cet homme ? Quel a été son crime et ... quel sort lui réservez-vous ? "

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mar 10 Fév - 15:38

Pas une seconde, la pitoyable diatribe de la jeune femme ne fût interrompue. A de nombreuses reprises durant son petit discours, Hanzo plissa des sourcils comme si ce qu'il entendait ne lui convenait pas véritablement.

C'était le cas.

Pourtant, il gardait un calme toujours aussi inquiétant qui ne rassurait personne et encore moins Akasha qui venait de faire une entrée des plus silencieuses. Dans d'autres circonstances, elle se serait permise une réplique cinglante à l'égard de son ennemi mais elle préférait s'abstenir, surtout quand elle comprenait que son "père" était d'une humeur massacrante. Il fallait dire que le coup de fil qu'elle avait passée en sortant du "My Alibi" n'avait rien arrangé....et à vrai dire, même sans cela, elle ne se sentait pas vraiment d'humeur à faire la maligne. A vrai dire, la tueuse était perdue dans ses pensées et c'est à peine si, comme tous les autres, elle avait remarqué la présence de Sadira, qui, perchée sur ses hauteurs, observait la scène avec beaucoup d’intérêt.
Qu'en pensait elle? Oh, à vrai dire, pas grand chose vu qu'elle ne souhaitait qu'une chose: Voir le sang couler, peu importe de qui il venait. Son maitre ne tarderait pas à la satisfaire.

Ce dernier quitta finalement sa place pour se diriger de quelques pas vers la jeune femme, mais garda ses distances avec elle. Un peu plus près et il pourrait très facilement l'étrangler si l'envie lui prenait...et à vrai dire, cette envie devenait impérieuse au fur et à mesure des minutes qui s’égrainaient.
La dernière question était celle que l'Empereur attendait.

Kitrina, fidèle à sa réputation de chatte curieuse. Ce qu'on pouvait se demander, c'est si la réponse allait lui convenir, ainsi que sa conséquence.

"Une ordure inutile........mais ce soir, il va prouver que même une ordure comme lui peut avoir une utilité."

L'homme tremblait sans pouvoir dire un mot, marmonnant quelque chose d'inaudible. Ce grand brun agé d'une quarantaine d'année à vue d'oeil exposait sur son visage un grand nombre de plaies dues à des coups, qui avaient été soignées à la teinture d'iode ce qui voulait dire qu'il devait être dans les cachots depuis un bon moment. Son regard auburn était en partie aveuglé non pas seulement par le sang qui avait coulé sur son visage mais aussi par le fait que ses yeux étaient injectés de sang, comme si il était au bord de l'hémorragie interne. Un nouveau gémissement de sa part lui valu cette fois un très violent revers de l'Empereur qui l'envoya s'écraser sur le sol. Le coup, particulièrement violent, avait rouvert une ancienne blessure dont des éclaboussures vinrent s'imprégner sur le sol, non loin de la jeune fille et de son compagnon d'infortune.

"Il s'appelle Marvin Crenna. 39 chefs d'accusation pour agression sur mineurs.....et 27 chefs d'accusation pour homicide volontaire sur mineur. Relâché pour vice de procédure....et libre de recommencer."

La voix accusatrice de Kali venait de briser le silence, la laissant sortir des ombres qui entouraient la salle. Maintenant, on pouvait mettre une origine sur les nombreuses blessures que ce type avait subi. La jeune brune en profita pour lui envoyer un violent coup de crosse dans les gencives, ce qui lui extirpa un cri étouffé, comme incapable de hurler sa douleur.

"Ce fils de pute peut à peine hurler. Je lui ai explosé la mâchoire. Mais il hurlera quand même dans quelques minutes, Kitrina."

L-ex lieutenante se baissa alors à son niveau et doucement, lui murmura à l'oreille des mots que tous purent entendre dans la salle.

"Alors, Marvin......Ou est la loi....qui est censée te protéger?"

La loi....c'était quelque chose que l'ex-flic connaissait bien. Trop bien, même. Dix ans dans la police et cela fût la seule constante de sa vie. Les camés, les braqueurs, fraudeurs, voleurs......et violeurs. Elle avait passée de nombreuses soirées en leur compagnie. Certains soirs, ca donnait de bons résultats...et parfois, des résultats mortels. Elle avait perdue 4 collègues ainsi. 4 bons flics, des gens utopistes qui croyaient à un système aux rouages sacrés. Cela fût leur erreur.

Malgré toutes les atrocités dont Christy Ryan fût témoin, malgré toutes les abominations auxquelles elle avait fait face, Christy n'avait jamais perdue de vue le sens de sa mission: Protéger et servir, peu importe le prix. Elle n'avait jamais flanchée, même quand elle se sentait étranglée par ses propres convictions morales et les règles que cette société hypocrite lui avait imposée.
La vérité, c'est que la morale était un danger dans ce métier, une entrave qui l’empêchait de protéger pleinement ceux qu'elle avait jurée d'aider.

La loi était une maitresse peu satisfaisante à l'égard celui qui était assez idiot pour y' croire. La Constitution donnait des droits à cet homme qui "méritait" d'être défendu. Christy en avait fait un affaire personnelle depuis que ce monstre avait été relâché dans les rues et protégé avec l'argent des contribuables. Et plus que tout, il avait même droit à ses gardes du corps. C'était l'avantage pour lui d'être dans un réseau.
Une époque lointaine....où elle portait encore la plaque, mais commençait doucement à dériver. Elle se souvenait encore du jour de l'affaire "Sarchie" et de parents qui étaient prêt à payer cher pour faire la peau au salopard qui avait mis leur enfant en miette. Un million de dollars pour qui coincerait ce salopard. Christy avait vu les corps....elle avait constatée à quel point ces pauvres enfants étaient méconnaissables. Elle avait entendue de nombreux pleurs et hurlement de douleur. Elle avait été témoin de familles déchirées par la douleur.

C'était assez. Il fallait qu'il paye. Alors elle le traqua pendant si longtemps...sans même songer à l'idée même d'en tirer un certain bénéfice pécuniaire. Non, pour elle, cela allait bien au delà de l'argent. C'était une douleur, une plaie béante que son cœur lui faisait subir. Elle avait cherchée des jours durant, sans succès jusqu'à ce que certains collègues aient plus de chance qu'elle.
Le pire dans ses souvenirs, c'était ce sourire de malade qu'il avait à la figure, plus éclatant encore que celui des flics et du public. Personne ne comprenait pourquoi....sauf Kali. Ses craintes s'étaient confirmées quelques jours plus tard, peu de temps après le verdict du procès.

Une maison abandonnée en Virginie du Nord, en partie délabrée près d'une ancienne gare de triage. C'était là qu'il les amenait. Ca faisait de la route mais c'était pratique pour lui effacer les traces...quoique, lorsque la police fit une descente dans cette vieille cabane, le spectacle fût à la hauteur de la sauvagerie du pédophile: Des restes atrocement mutilés, comme les anciennes victimes, au point qu'on n'avait jamais pu donner le nombre exact. Il y'avait assez pour le faire inculper vingt, peut-être même trente fois. Mais petit à petit, l'affaire commença à prendre une autre tournure: Des preuves disparaissaient, des témoins refusaient de passer à la barre quand ils n'étaient tout simplement pas abattus. puis la cabane fût détruite au C-4, effaçant définitivement ce qui restait de preuves jusqu'à ce que des ordres, venus d'en haut, demandèrent à tous de cesser l'enquête. Ce fût le coup de grâce pour la plupart dont les familles des victimes. Le Réseau avait fait ce qu'il fallait, non pas pour protéger un des leurs, mais pour empêcher que quoi que ce soit permette de les ramener à eux. Quant à Marvin, il était inutile de le tuer: Jamais il n'aurait parlé. Pendant tout le procès, il avait refusé de l'ouvrir et avait gardé ce putain de sourire en défiant du regard la plupart des gens autour de lui.

Après son transfert, il disparut, quelque part, sans laisser de trace.

Depuis, l'inspecteur Ryan avait cessée de croire à la justice. La seule en laquelle elle pouvait avoir confiance, c'était celle de l'homme qu'elle servait aujourd'hui. Plus de jugement corrompu....plus de pot de vins....plus de commissions d'enquête, et plus de menaces sur les familles ou les services publics. Après tout, comment menacer un ennemi que l'on ne pouvait ni voir ni entendre? Les membres du Réseau étaient nombreux mais ceux de Gotham...eux, n'étaient plus de ce monde, comme ceux de la Virginie du Nord, de la Caroline du Sud ou encore ceux du Minnesota. La Lignée avait fait le ménage et Marvin ne serait qu'une victime de plus que Kali allait voir mourir en ayant fixé les clauses de son départ. Autant dire qu'elle seraient des plus...bruyantes.

"Kali, amène le container. Il est temps."
"A tes ordres, maitre."

La jeune tueuse se releva, avec un sourire aussi mauvais aux lèvres que celui de Marvin à l'époque. Tous savaient ce qu'une telle expression sur son visage augurait. Kali était la plus douée pour les idées de tortures et dépassait de loin Akasha ou Li-Mei quand l'envie lui prenait, ce qui la rendait effrayante à sa façon, elle, qui, l'instant d'après, pouvait se montrer extrêmement protectrice et adorable avec les enfants du refuge. A vrai dire, aucun d'entre eux n'avait conscience du monstre qui dormait en elle, et c'était bien mieux ainsi. Jamais elle ne leur montrerait à quel point sa colère pouvait lui faire commettre des actes très....discutables.
Mais dans le cas d'un type comme Marvin, il n'y avait pas à discuter. Ce type était un monstre, une ordure de la pire espèce dont les rues devaient être débarrassées, au même titre que les salopards qu'ils avaient exterminés dans Robinson Park ainsi qu'a Blüdhaven, il y'a plus d'un an.

Kali, d'un pas rapide se rendit dans une petite salle annexe de celle du trône et en revint avec une gigantesque container isotherme qui avait été disposé sur un chariot, parfaitement bien fixé afin d'éviter un possible accident. Un des gardes, lui, revint avec un étrange récipient bleu qu'il était possible de reconnaitre, pour les connaisseurs, comme étant un Vase Dewar, qui permettait de recueillir l'azote liquide sans risquer de voir ce dernier éclater à cause d'un choc thermique.
Le tout fût amené à la hauteur de l'Empereur et du prisonnier qui comprit ce qui allait lui arriver. Il tenta vainement de se débattre et un nouveau coup d'une rare violence vint s'écraser dans son dos, l'immobilisant sur le sol et manquant de peu de le faire tomber dans une semi-léthargie, du fait d'une accumulation de coup reçus depuis une bonne heure.

"T'évanouis pas. Ca ne serait pas drôle, Marvin."

Kali, après avoir secoué le prisonnier, recula de quelques pas alors que le couvercle du container sauta pour laisser échapper d'épaisses vapeurs blanches et froides qui coulèrent et glissèrent doucement jusque sur le sol. Kali eut une dernière phrase, qui ne fût pas adressé à sa victime, mais à son maitre et cett manière qu'elle eut de serrer les dents à ce moment prouvait bien à quel point elle semblait impatiente de le voir se tordre de douleur.

"Qu'il souffre. Et je veux que ça dure."

L'Empereur approuva d'un geste positif de la tête à l'égard de sa protégée. Elle serait plus que satisfaite de ce qui allait s'ensuivre mais avant, le Samourai adressa quelques mots à Kitrina et Shiro, qui observaient la scène en silence.

"La douleur......était le pouvoir de ce monstre. Trop de familles détruites. Trop de pleurs et beaucoup trop de douleur engendrée. Ce que je vais lui infliger ne dépassera jamais ce qu'il a pu faire à ces enfants, voyez vous....mais cela ne m’empêchera pas de le faire. Observez la punition et retenez cette leçon qui se voudra essentielle si vous souhaitez continuer de servir dans la Lignée."

La voix du leader de la Lignée trahissait une colère évidente tant elle tremblait à l'idée que ce type avait pu être laissé libre de ces mouvements pendant des années. Il en était autant écœuré que sa lieutenante qui trépignait en silence réclamant intérieurement la mise à mort du parasite. Ses lèvres plissèrent bien plus lorsque l'Empereur dirigea le vase en direction du container pour en extraire une partie du liquide dont les vapeurs émergèrent du petit récipient.

"Détruire une vie est une chose.....mais détruire une âme, aussi pure et innocente soit-elle....est un crime impardonnable, Kitrina. Comme je l'ai dit, il y'a un instant, la douleur que je vais infliger à cet homme ne sera jamais aussi intense que celle qu'il a pu faire vivre durant sa triste carrière...mais il s'en rappellera, même par delà la mort."

Un contact froid, une morsure atroce...la cristallisation fût instantané et l'oreille gauche du monstre pédophile prit comme la consistance du cristal, semblant briller avant de se voir exploser par la griffe du gantelet de l'Empereur. Durant le processus, Marvin se débattit sur le sol, solidement maintenu par les deux gardes avec force. Une partie de l'azote, sous les mouvements du criminel, coula un peu sur sa joue et cela ne fit que renforcer la douleur. Avoir senti la structure cellulaire d'une partie de son corps se rigidifier l'avait surpris désagréablement...tout comme la douleur qui le fusilla comme si des millions d'aiguilles avaient transpercé sa tête.

Quelques secondes après, ce fût son bras gauche, maintenu par les gardes comme il y'a un instant, qui fût visé et comme pour tout à l'heure, le liquide fut versé au niveau de son poignet et son avant bras en faisant attention à ce que les deux hommes ne soient pas atteints durant le processus. La cristallisation fût rapide et une fois le bras transformé, ce dernier, d'un coup puissant, fût pulvérisé sous les yeux et le regard tétanisé de Marvin qui, malgré sa mâchoire brisé, laissa échappé un hurlement aigu, montrant à quel point il vivait l'enfer à cet instant. Incapable de fermer les yeux, il vit les morceaux de son bras s'éparpiller un peu partout dans la salle sous la forme de petits cristaux comparables à des diamants, brillant doucement. Ses yeux toutefois, ne purent s’empêcher de se poser sur le moignon dont il était pourvu dorénavant, dans une expression de terreur authentique.

Le même procédé s'enchaina pour son autre bras, l'amputant définitivement de ses moyens d'action. Plus de bras et toujours conscient alors qu'il aurait donné cher pour s'évanouir et ne plus être témoin de ce qui lui arrivait. Mais la douleur était trop forte, trop intense et l’empêchait de dériver. C'était l'effet du froid qui le maintenait conscient.

"C'est encore bien trop doux, Marvin.....C'est encore trop de grâce que je t'offre avec cette punition. Ton sort devrait être pire........N'est tu pas d'accord avec moi, Kali?"
"Il mérite bien pire."
"Et toi......qu'en pense tu, Kitrina?"

Marvin était dorénavant maintenu au niveau des jambes, soit plus précisément aux pieds ainsi qu'a la partie haute de ses jambes. La suite et les zones visées seraient des plus évidentes, mais l'Empereur, avant de continuer, voulait entendre l'avis de la jeune femme et pourquoi pas, lui proposer...de contribuer.

"N'a tu pas envie de lui arracher des hurlements? Ne souhaites tu pas le punir de tes propres mains et lui faire comprendre l'erreur qu'il a commise? Toi-même, mieux que quiconque ici pourrait comprendre ce que nous ressentons. Après tout, n'est tu pas une "mère", toi aussi?"

Le terme était peut-être peu adapté pour désigner la relation qui unissait Kitrina Falcone à la jeune Mary Jensen mais force était de constater que la petite cambrioleuse avait su éveiller le cœur de la petite fille qu'elle avait prise sous son aile et il était de plus en plus commun de les voir ensemble. En plongeant ses yeux dans ceux du pédophile, la jeune héritière de l'empire Falcone pourrait très vite mesurer le danger que représentait le prisonnier. Intérieurement, Kali approuvait les dires de son maitre. Avant d'être flic, elle avait été une mère et elle avait toujours craint le pire pour ses enfants lorsqu'on lui parlait de prédateur sexuel. Elle était persuadée qu'il en était de même pour Kitrina bien qu'elle voulut, à l'instar de son maitre, s'en assurer.

"Punis ce déchet, Kitrina. Si tu est avec nous, alors tu sais ce que tu dois faire."

Un des gardes s'approcha de la jeune criminelle et lui tendit une paire de gants adaptés, ainsi qu'un masque et une paire de lunettes pour la protection.
La suite serait des plus évidentes à deviner et la petite cambrioleuse allait devoir se transformer en bourreau.
En aurait elle la force?

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mer 11 Fév - 1:43




Batsu








(HRP : certains passages pourraient choquer.)

L'Empereur ne lui apporta qu'une vague réponse, laissant le soin à Kali -qui venait de faire son apparition- de lui donner plus de précisions au sujet du prisonnier, lequel reçut à nouveau un violent coup qui lui ôta toute envie de se plaindre. Puis vint l'heure de la sentence, et Kitrina sut alors à quel point le Samouraï pouvait se montrer très imaginatif quand il s'agissait d'exécuter un individu. Au moins, la leçon était efficace ; le voir briser l'oreille gauche, puis les deux bras du criminel en lui versant de l'azote liquide lui ôta toute envie de désobéir à nouveau. Elle allait se souvenir longtemps de cette scène, et de ses hurlements de douleur qui faisaient froid dans le dos malgré sa mâchoire brisée.

Mais le leader de la Lignée était loin d'en avoir fini. L'italienne comprit qu'elle allait devoir prendre la relève lorsqu'il lui demanda si elle aussi souhaitait le faire souffrir. Elle allait l'interrompre pour exprimer son refus quand il évoqua Mary par une phrase au sens caché. Kitrina focalisa alors son attention sur le prisonnier alors que Kali confirmait les paroles de son maître. Elle ne prit pas tout de suite la tenue de protection qu'un des gardes lui tendait, repensant aux mots de l'Empereur et songeant à la fillette. La colère commença à l'envahir à l'idée que la justice ait libéré cette ordure alors qu'il avait détruit tant de vies ....

Mary ... elle s'était jurée de la protéger quoi qu'il lui en coûte, et elle allait commencer ce soir... Sa colère redoubla à la pensée qu'il puisse lui faire du mal. Laisser un déchet de son espèce en vie, c'était lui ouvrir la porte pour qu'il récidive à tout va, et elle ne laisserait pas cela se produire ; tant pis pour le sang qui coulerait à nouveau sur ses mains. Au moins, ce serait pour la bonne cause, et des vies en moins de brisées au passage.


" Ce que j'en pense ? Sa douleur doit être à la hauteur de ses crimes ... (se tournant vers Kali ) Tu as ma parole que je saurais faire durer ses souffrances ... "


Sans rien rajouter de plus, Kitrina lui baissa son pantalon, enfila masque, gants et lunettes et alla remplir le récipient d'azote liquide. Et c'est là que le criminel regretta d'avoir vu le jour. Avec un rictus de haine, la jeune fille versa lentement le liquide sur ses parties, le privant ainsi de ce qui faisait de lui jadis un homme et un violeur  en les lui écrasant d'un grand coup de pied. Bien évidemment, ce dernier se remit aussitôt à hurler. Mais si ses paroles étaient à moitié incohérentes en raison de sa mâchoire brisée, ce qu'il en sortait était suffisamment compréhensible pour deviner qu'il l'abreuvait d'insultes et lui souhaitait d'aller brûler en enfer. Ce à quoi elle répondit par un éclat de rire sans joie.


" En enfer ? Tu y es en ce moment même, salopard, et je n'en ai pas encore fini...  Regarde-moi ... REGARDE-MOI !!! MON VISAGE SERA LE DERNIER QUE TU VERRAS AVANT DE CREVER !!! PLUS JAMAIS TU NE TOUCHERAS UN ENFANT !!! "


En même temps qu'elle prononçait ces mots emplis de hargne, la voleuse lui saisit brutalement les cheveux pour lui ramener la tête en arrière, plongeant son regard dans le sien, se délectant d'y lire une terreur sans nom. Puis la torture continua ; Kitrina prenait tout son temps comme elle l'avait promis à Kali, privant lentement le violeur de sa vue, ignorant au passage ses hurlements de supplication. Elle aurait pu continuer encore longtemps ainsi. Briser ses membres un à un, le priver de son ouïe et lui geler la langue. Mais alors qu'elle allait poursuivre, une main se posa sur son poignet, arrêtant net son geste.




_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Lun 16 Fév - 23:30

"ARRÊTE!!!"

La puissante main du combattant samouraï se posa sur le poignet de la jeune femme, les yeux écarquillé comme marqués par l'étonnement. Oui, il s'attendait à ce que la jeune femme soit "réactive" avec le criminel et non, il ne pensait pas que le "monstre" qui vivait dans le cœur de la jeune femme n'attendait que ce moment pour se réveiller.

"Tu en a fait assez. Ça suffit."

D'un geste, sans relâcher son emprise, il écarta la jeune femme alors que le type hurlait à s'en décrocher la mâchoire. Son hurlement s'étouffa dans un borborygme douteux lorsque le poing de Kali vint s'écraser sur son visage, le forçant à se taire. Le coup, donné avec une grande violence, fit sauter une canine ainsi qu'une incisive qui vinrent glisser non loin des pieds d'un des gardes. Ces derniers, qui auraient pu se permettre un éclat de rire ou même un sourire narquois à son égard n'en firent rien, toujours sous le choc du comportement de la petite cambrioleuse. A leur regard rempli de peur et de stupéfaction, ils comprirent assez vite qu'elle en avait sous le pied et qu'il ne fallait vraiment pas l'emmerder sous peine d'une sanction des plus douloureuses. Durant un moment qui avait paru long à certains, tous ici virent de leurs yeux la part la plus sombre de la jeune femme. Le prisonnier vit, une fois de plus un autre coup lui arriver en pleine figure alors qu'il eut l'audace de lancer une insulte en demi-teinte à l'égard de son bourreau, ce qui n'avait pas foncièrement plus à Kali, qui ne voulait pas revoir Kitrina se replonger dans un acte de torture dément.

Les membres de la Lignée était des bourreaux.....mais jamais ils ne tiraient de plaisir contrairement à la jeune femme. C'était la règle que l'Empereur avait imposé. Il fallait avant tout punir...et ne jamais laisser ce qu'ils avaient de pire, les submerger totalement. Akasha était l'exception, mais personne ne pouvait la contester car elle avait ses raisons, aussi tristes soient elles. Et en parlant de tristesse, c'est exactement ce que ressentait le petit cafard qui se tenait misérablement ce qui restait de ses parties, marmonnant d'étranges paroles à peine audible qui parvinrent aux oreilles de Kali. Cette dernière répliqua comme il fallait en envoyant un nouveau coup à la figure du prisonnier qui se vautra à nouveau sur le sol, misérablement, comme le cancrelat qu'il était.

"Ferme ta gueule."

Et il s’exécuta, non sans mal alors que des larmes coulèrent sur ses joues, se mélangeant doucement qui avait commencé à coaguler. Il continuait de gémir doucement, supportant tant bien que mal la morsure du froid et le fait qu'il ait été privé de sa "virilité". Ce fût le moment où, dans un grand silence, aussi vive qu'une araignée, aussi silencieuse qu'un ombre, Sadira fit son apparition, ayant atterrie sans aucun bruit derrière la jeune femme à laquelle elle avait accordée un léger regard avant de se focaliser sur le pauvre type qui remuait avec difficulté sur le sol. A vrai dire, il n'en avait plus pour très longtemps. Ses yeux indiquaient qu'il était au bord de l'hémorragie interne. C'était une question de minutes.
Ce fût l'Empereur, qui, après avoir relâché son emprise sur la jeune fille, reprit la parole, sur un ton dans lequel on pouvait sentir une pointe de déception.

"Je ne doute pas de ta loyauté........."

Son regard plongait maintenant dans celui de la jeune femme, comme si, une fois de plus, il tentait de la jauger. Cela ne dura pas plus de quelques secondes alors que son visage s'était rapproché de celui de la petite cambrioleuse. Bien vite, son regard se plissa avant de revenir à la normale.

"........mais ta réaction était inappropriée. Ce n'est pas ce que j'attendais de toi...et ce n'est que peu dire de ma déception."

Un test....un foutu test. Kitrina devait maintenant réaliser son erreur. Elle ne lui serait pas fatale, mais beaucoup allaient se souvenir de ce comportement monstrueux, ce début de démence qui avait sembler naitre en elle. A cet instant, l'homme en armure semblait presque se demander si elle avait vraiment sa place parmi eux.

"Nous sommes des assassins.....des rétributeurs de la justice des Abysses.......mais jamais nous ne laissons nos instincts prendre le dessus. Nous punissons car telle est la loi de la Lignée. Mais c'est quelque chose pour lequel nous nous interdisons le moindre plaisir, la moindre déviance. Nous ne devons jamais laisser le monstre qui est en nous dicter notre comportement......et tu a échouée, Kitrina. Ta loyauté est sans faille, mais tu a encore tant à apprendre de nos lois.....tant à apprendre de toi-même......et tant à apprendre de nos méthodes."

Si Sadira continuait d'observer avec insistance le corps mutilé du pédophile, ce n'était pas le cas de Kali qui elle, gardait un œil sur la jeune Falcone, peu rassurée de voir que cette gosse pouvait devenir une vraie psycho quand l'envie lui prenait. La Lignée avait déjà son quota de tarés ambulants, entre Akasha et l'autre encagoulée démoniaque qui se prenait pour une démone. D'ailleurs, cette dernière semblait extrêmement attiré par l'homme au sol, qu'elle ne quittait maintenant plus des yeux. Il n'était pas difficile de voir qu'elle souhaitait avoir sa part de sang, chose qui lui était pour le moment interdite. Et pourtant, cette envie était presque irrépressible tant sa souffrance semblait délectable. C'était frustrant pour elle de ne pouvait faire plus que d'observer. Les règles étaient claires: Cet homme appartenait à l'Empereur, et personne d'autre et intérieurement, elle maudissait Kitrina d'avoir eue la chance de pouvoir apporter sa contribution. Si elle pouvait parler, nul doute qu'elle l'insulterait en laissant éclater toute sa colère.

Mais c'était les ordres. Alors, il lui faudrait trouver quelqu'un d'autre, une victime potentielle qu'elle attirerait dans sa toile, telle la veuve noire qu'elle était. Un être qu'elle se réserverait pour elle seule, sans qu'elle n'ait besoin de partager. Là, elle gouterait la surface de sa chair, avant de tisser petit à petit sa toile autour....et la suite.....c'était quelque chose que nul ici n'avait vraiment envie de savoir. Sachez juste que ce n'était pas pour rien que l'animal totem de la tueuse perse était l'araignée.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mer 18 Fév - 22:59




Batsu








Un geste accompagné d'un ordre, simple et direct, qui la sortit de son état second. Un ordre qu'elle ne chercha pas à contester, malgré son envie de continuer à torturer Marvin Crenna pour lui faire payer ses crimes. Kitrina sentit de la déception poindre chez l'Empereur alors qu'il reprenait la parole sur un ton plus calme. Au fur et à mesure qu'il parlait, elle commença à éprouver de la colère envers l'homme en armure. Un test ... tout cela n'avait été qu'un putain de test ! Elle se retint à grand peine de lui balancer une réplique cinglante à la figure, et se contenta d'ôter sa tenue de protection avant de la lui jeter aux pieds, en le fusillant du regard. Bien qu'elle se savait en tort, elle était trop aveuglée par les ressentiments pour le reconnaître.


" Ma réaction ? Inappropriée ?? Je n'ai fait qu'exécuter vos ordres !! Je n'y peux rien si mes méthodes ne vous plaisent pas !! Et je suis prête à parier que cette furie (elle désigna Akasha d'un signe de tête) procède exactement de la même façon .... TOI, ON T'AS DIT TA GUEULE !!! "


La jeune fille décocha un violent coup de pied en plein visage du prisonnier après que celui-ci ait laissé échapper un nouveau gémissement de douleur. Sa colère n'était pas loin d'atteindre son paroxysme à présent, et il lui fallut de gros efforts pour parvenir à se contrôler. Sans compter qu'elle ne tenait pas non plus à se donner en spectacle. Elle fulmina donc en silence, tournant le dos à l'Empereur, ses yeux rivés sur le criminel allongé au sol. Sa fureur disparut peu à peu, remplacé par de l'effroi alors que son regard s'attardait sur les sévices auxquels elle avait pris part. Ce n'était pas l'intensité des blessures qui l'effrayait, mais le plaisir qu'elle avait ressenti à le torturer.


* Qu'est-ce que j'ai fait ... ? *


La réalité la rattrapa brutalement alors qu'elle restait tétanisée sur place, à observer son "oeuvre". La honte et la peur l'envahirent en s'apercevant qu'elle venait d'agir tout comme le Fool aurait fait dans pareil cas. Et le fait que sa victime soit un violeur ne justifiait en rien l'amusement qu'elle avait éprouvé à ce moment-là. Elle s'était délecté de sa terreur, de ses hurlements de douleur. Elle s'était délecté lorsqu'elle l'avait privé de sa vue et de sa virilité. Elle avait aimé ça, et c'est ce qui l'effrayait. L'italienne ne faisait plus partie de l'Insane Gang, constitué de psychopathes en tout genre, et s'était efforcé d'enterrer la partie la plus sombre d'elle-même. Elle pensait être parvenue à tourner la page définitivement, mais s'était trompée sur toute la ligne. C'était un combat de tous les instants, et il lui faudrait rester vigilante si elle ne voulait pas sombrer. Mais elle n'y arriverait pas sans aide, et si elle partait de la Lignée, elle ne ferait pas long feu très longtemps ...


"Vous avez raison, j'ai encore tant à apprendre ... Alors apprenez-moi ! Je ferais tout ce que vous me direz, mais laissez-moi rester parmi vous ! Je ne veux pas devenir un monstre ... "


Kitrina se retourna vers l'Empereur alors qu'elle prononçait ces mots, lui adressant un regard qui le suppliait d'accéder à sa demande.



_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Sam 21 Fév - 18:41

L'Empereur garda un long silence et personne ne tenta de le briser lorsque la jeune femme réalisa à quel point chacun d'entre nous pouvait céder à son démon...son monstre intérieur. A présent, tous les regards, y' compris celui de Shiro, étaient sur elle. Ce dernier, lui, semblait horrifié par le comportement même de celle pour qui il ressentait plus que de l'amitié. Il savait ce qu'elle était, un peu comme la fable de la grenouille et du scorpion. Pourtant, il se refusait de croire que de telles pulsions étaient dans la nature de la jeune femme. C'était inconcevable.

Tuer, oui....mais prendre un tel plaisir à le faire, c'était juste....monstrueux.

Mais c'était notre nature......notre nature à tous car comme dit avant, nous avons tous un monstre qui dort en soi et chacun ici devait faire en sorte que jamais il ne prenne les rênes de notre vie. L'héritière de la famille Falcone venait d'en faire la lourde expérience. Il y'a quelques heures, Shiro avait tué un homme de la même manière, en véritable boucher...mais il n'avait pas aimé ce qu'il avait fait, du moins, c'est ce que tous ici pensaient.  Ce n'était ni drôle, ni élégant. Juste nécessaire afin de protéger des gens d'un monstre sorti de sa cage.

Pourtant, son regard, presque apeuré, s'était posé sur la jeune femme et durant un instant, il resta interdit devant elle, parvenant à peine à bredouiller quelques mots. La réplique de la petite cambrioleuse fût violente, cinglante et visa l'ensemble des personnes dans la salle, Akasha principalement et cette dernière eut bien du mal à contenir cette pulsion naissante lui intimant de planter sa lance dans la gorge de sa rivale.

Des tueurs......mais pas des monstres......pas comme eux, ceux d'Arkham.
Elle ne comprit que l'instant d'après à quel point son comportement était erratique, dangereux, inapproprié et indiscipliné. Kitrina n'était pas seulement un danger pour les autres mais aussi pour elle-même. Un comportement qui ne la menerait que vers un seul chemin: L'auto-destruction.....un chemin que sa rivale ne connaissait que trop bien et qu'elle avait autrefois arpenté au risque de ne jamais en revenir.

"..............Maintenant, tu comprends, n'est ce pas?"

Le prisonnier ne disait plus un mot, trop tétanisé par ce qui se passait pour tenter de comprendre ou de rester conscient. A vrai dire, plus un ne lui accorda la moindre attention à cet instant et tous étaient focalisés sur l'Empereur et la jeune fille qui supplia presque pour ne pas être renvoyé des rangs du Samourai. Il est vrai qu'un autre serait mort pour un tel comportement ou privé de ses "talents" de combat....mais Kitrina était bien plus que ce que tous ici pensaient. L'Empereur le savait mieux que quiconque car à travers la rage de la jeune femme, il se reconnaissait lorsqu'il n'était encore qu'un jeune adolescent en quête de lui-même.

"Ta rage est le fruit d'une telle tristesse, Kitrina qu'elle te rends à la fois redoutable...et incontrôlable. Elle menace de te faire perdre pied comme cela a été le cas....pour ma fille."

Ses paroles eurent un impact très étonnant sur la fille adoptive de l'Empereur, qui ne semblait pas aimer ce petit rappel. Sa seule réaction fût de quitter la salle sur le champ en n'accordant point le moindre mot à qui que ce soit. Pas un ne vit les larmes perler au bout de ses yeux alors qu'elle prit congé en faisant fi de tout protocole comme il en est d'usage dans le temple. Après cette séance ici, il serait necessaire d'aller la voir dans ses quartiers...en privé.

"Ta colère est ta plus grande force mais aussi ta plus grande faiblesse. Elle peut te servir comme elle peut œuvrer contre toi et te détruire....tout en nous mettant tous en danger. Tu connais déjà le visage de tes ennemis....dans ton coeur...."

Il était maintenant face à elle, alors qu'il posa doucement sa main sur la tête de celle qui deviendrait bientôt sa nouvelle élève. Pour le moment, ce n'était pas encore le cas mais chaque minute, chaque moment de notre vie était un enseignement qu'il ne fallait pas oublier.

".....mais c'est aussi ici, dans ton esprit que tu dois le savoir. Ainsi, tu pourras utiliser cette colère pour la retourner contre tes ennemis sans qu'elle ne menace de te transformer définitivement. C'est un chemin qui sera long. Ainsi, tu connaitra pleinement tes ennemis ainsi que toi-même...et alors, ton chemin s'éclairera.

L'imposant combattant  se tourna à nouveau vers Kali et lança à sa manière, un ordre silencieux que la guerrière comprit instinctivement. Elle devait montrer la démarche à adopter, la méthode que la Lignée employait et comment réagir en toute circonstance. C'est pour cela que le prisonnier était ici, sous le regard de tous. Sous son masque, Sadira esquissa un rictus mauvais. Elle savait maintenant que ça allait finir dans quelques secondes. La lame de Kali vint alors se positionner sous la gorge du monstre pédophile qui, bien qu'il n'en menait pas large, tenta une bravade mal placée à l'égard de ses bourreaux.

"C'est ca.....Tuez moi.........mais jamais vous ne les trouverez.....et même si c'était le cas, tout l'endroit est conçu pour résister à des tirs des lance-roquettes."

Le coup fût rapide. La lame siffla dans l'air, s’enfonçant brusquement dans un craquement sinistre à travers la boite crânienne du prisonnier dont le corps fût secoué de spasmes. Son regard, révulsé, s'éteignait petit à petit. Ce salopard devait mourir dans la douleur, souffrir comme jamais et plus la lame restait encastrée dans son crâne, plus la souffrance s'amplifiait. Une fois que la dague serait extirpé du cerveau de sa victime, sa vie quitterait à jamais son corps. Le froid continuait pourtant de le maintenir réveillé malgré la blessure mortelle. C'était quelque chose d'horrible, d'insupportable pour lequel il payait le prix fort. Il ne le comprit que trop bien lorsque les deux pouces de Kali vinrent exploser ses deux yeux dans un bruit de succion abominable, rendant les spasmes du pauvre hère encore plus violent. Elle pouvait presque sentir les pulsations cardiaques de sa victime s'affoler, parcourir tout son corps, comme si une étrange connexion s'était établie entre lui et elle. Kali n'eut pas un mot, mais son expression reflétait une haine qu'elle tentait de juguler lors de son acte. C'était une ordure, elle méritait de mourir, pour tous les cris, tous les pleurs qu'elle avait provoqué, pour toutes les vies détruites. Une souffrance indicible dans les ténèbres, quoi de plus terrible, surtout lorsqu'on sentait encore son propre sang chaud couler  avec intensité sur le visage. Cette fois-ci, Marvin ne s'en relèverait pas. Il ne s'en relèverait plus jamais et sa vie quitta définitivement son corps au moment où la lame de la tueuse et ex-flic fût arrachée avec force, emportant plusieurs bouts de boite crânienne et de cervelle. Son corps, maintenant vide de toute vie, retomba sur le sol même, sous le regard plus que satisfait de Sadira qui avait profité avec joie et délectation de ce moment. Kali, elle, n'en tirait aucune satisfaction même après avoir pulvérisé le reste de la tête de Marvin d'un puissant coup de botte vertical, explosant le peu de cervelle qui lui restait, et éclaboussant le sol de nouveaux jets de sang.

Une mutilation nécessaire.....un exemple. Pas de joie interne. Juste ce qui devait être fait.

"......Pas comme ta tête, Marvin."

Pas d’épitaphe pour les ordures. Pas de pierre tombale. Son cadavre pourrirait à la vue de tous dans les rues les plus fréquentés de la ville et sonnerait comme un funeste avertissement à l'encontre de ceux qui portaient le mal dans leur coeur. L'Empereur faisait maintenant face à sa lieutenante qui tentait de rester stoique et maitresse d'elle-même malgré une colère encore plus évidente. Il était encore difficile pour elle de ne pas laisser le monstre en elle apparaitre totalement. Faire usage de ses "capacités" lui était encore pénible, mais elle s'était jurée qu'elle y parviendrait. C'était une question de temps...et d'expérience.

"........."
"...........Tu peux disposer. Va te reposer. Je passerai te voir tout à l'heure."


La jeune femme acquiesça d'un geste de la tête, incapable de parler davantage et, couverte du sang de sa victime, elle s'empressa de quitter la salle à son tour, sans dire un mot. Finalement, le leader de la Lignée risquait fort de voir sa soirée se prolonger. Le ton de la voix de l'Empereur s'était, à ce moment, comme radouci, comme si il tentait d'apaiser la fureur sanguinaire qui menaçait de déborder l'ex-policière. Kali était comme une enfant perdue qui avait trop perdue, bien trop souffert. Elle avait besoin d'aide, mais jamais il ne pourrait réguler ses pulsions assassines. Seul le "code" que l'Empereur avait mis en place pouvait l'aider. Akasha y'était soumise et Kitrina allait devoir passer par cette épreuve aussi.

"Une fureur tempérée est toujours plus efficace qu'une tempête déchainée. Retiens bien cet enseignement, Kitrina."

Une fois de plus, il fit face à la jeune fille, affichant maintenant un regard plus déterminé à son égard. Ce qu'il allait annoncer sonnerait la suite de la destinée de Kitrina Falcone.

"La colère est l'essence même de l'art que je t'enseignerai.......en personne. Ta colère te permettra de révéler tout ton potentiel, comme cela a été le cas de chacun de mes lieutenants."

Le leader de la Lignée avait réussi à surprendre toute l'assemblée présente, Sadira y' compris, qui laissa la surprise imprégner les traits de son visage. Elle s'attendait à beaucoup de choses de la part de son maitre mais jamais elle n'aurait pensé le voir à nouveau un jour enseigner une fois de plus l'art de l'Ansatsuken. Si ce qu'il disait était vrai, alors la possibilité de voir un nouveau lieutenant rejoindre les rangs de la Lignée était plus probable que jamais, si cela était bien le vœu d'Akuma....à moins qu'il n'ait une autre idée en tête à cet instant.

"Je ferai de toi une prêtresse de la justice divine. Tu sera la mort incarnée pour tes ennemis et protectrice des justes, mais avant cela, ta colère devra être surmontée......au même titre que tes propres envies. Là, seulement, je t'enseignerai l'art de l'Ansatsuken ainsi que la voie du Hado."

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mer 11 Mar - 1:44




Batsu








Kitrina garda le silence et fixa l'Empereur alors que ce dernier répondait à sa supplique, évitant de porter son regard sur le criminel de peur que l'envie ne lui prenne à nouveau de le châtier. Shiro se tenait toujours à ses côtés, dont l'expression sur le visage en disait long sur ce qu'il pensait des actes de la jeune fille. Une expression d'effroi, qu'elle avait perçu l'espace d'un instant, avant de focaliser son attention sur l'homme en armure. De par son geste, l'italienne avait distillé la peur dans le cœur de chacun des gardes présents, à l'exemple des criminels tristement célèbres auxquels elle refusait de ressembler. Et à présent, elle avait la désagréable impression d'être revenue au point de départ, comme si tous ses efforts pour tourner la page restaient inutiles …

Un mouvement détourna brièvement son attention, et son regard s'attarda quelques instants sur Akasha qui sortait à pas précipités de la salle sans dire un mot, juste après que l'Empereur l'ait évoqué dans ses paroles. Ainsi, sa rivale en était passée par là elle aussi ... Kitrina ne put s'empêcher de la prendre en pitié, malgré l'hostilité qu'elle ressentait à son égard. Que pouvait-elle avoir vécu qui l'eut rendu si détestable ? Une question dont la réponse viendrait en temps voulu dans un avenir proche. Pour l'heure, la jeune fille était trop occupée à écouter la diatribe de l'homme en armure pour s'interroger davantage sur le passé d'Akasha. Elle se raidit lorsque ce dernier posa une main sur sa tête, mais ne chercha pas à se dégager, soulagée de constater qu'il lui laissait une seconde chance. Son discours apportait un lot de questions, mais Catgirl devrait encore attendre un peu avant de les poser, car le moment était d'abord venu de mettre définitivement Marvin Crenna hors d'état de nuire. Ce fut à Kali qu'incomba cette tâche, ce qui rassura l'italienne, qui craignait d'y prendre goût une fois encore si on lui avait imposé de le faire.

Tout se termina en quelques minutes. L'ancienne flic enfonça sa dague dans le crâne du criminel, puis fit exploser ses yeux qui avaient gelé sous l'effet de l'azote, avant de retirer sa lame, mettant ainsi un terme à ses actes monstrueux. Aucune joie sur son visage, seulement une expression de haine intense. Et on pouvait voir rien qu'en l'observant qu'elle avait encore du mal à se maîtriser. Une fois Kali partie, Kitrina reporta son attention sur l'Empereur qui avait repris la parole, et resta perplexe devant son discours. Bien qu'elle comprit la leçon qu'il cherchait à lui inculquer, il employait des mots dont le sens lui échappait. Sa curiosité habituelle revint au galop, et elle n'hésita pas en cherchant à la satisfaire.


" Ansatsuken ... Hado ... J'ignore ce que ces mots veulent dire ... "


La jeune fille se tut quelques instants, repensant à ses paroles prononcés précédemment. Il lui avait parlé d'utiliser sa colère à bon escient en la retournant contre ses adversaires, mais là aussi, elle ignorait comment s'y prendre.


" .. Vous dites que vous m'enseignerez votre art une fois que je serais parvenue à maîtriser ma colère pour l'utiliser à mon avantage ... Je ne demande que ça mais .... la vérité, c'est que je ne sais pas si j'y arriverais toute seule ... M'aiderez-vous ? "


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Lun 20 Avr - 2:53

"GARDES.........Sortez. Je n'ai plus besoin de vos services pour le moment."

Sans un mot, dans le plus grand des silences, les gardes de l'Empereur quittèrent la salle le plus rapidement possible, laissant seul leur maitre, Shiro et la jeune femme qui ne quittait plus des yeux son Seigneur et futur mentor. Ce dernier, une fois assuré d'être tranquille, répondit à la dernière question de la jeune cambrioleuse.

"Bien sûr."

La voie de l'Assassin était tortueuse et un combattant néophyte n'avait aucune chance d'y accéder sans l'aide d'un maitre aguerri. Akuma avait lui-même été formé au Hado et l'art de l'Ansatsuken.
Cela fût comme une souffrance sans fin et durant la longue période où il devient petit à petit l'homme qu'il est aujourd'hui, il crut plusieurs fois qu'il ne pourrait jamais capable d'assimiler l'ensemble des techniques meurtrières de cet art. Bien qu'il ait ensuite tenté de l'enseigner à ceux qui composent sa garde personnelle, aucun ne fût pleinement capable de comprendre l'art ancestral dont l'Empereur était dorénavant la garant....et l'héritier actuel.

"L'Ansatsuken est un art ancestral dont l'histoire s'étend sur plus de mille ans. Il ne peut être enseigné totalement qu'à celui ou celle qui saura en être digne, à cause notamment de sa puissance destructrice. A ce jour, personne dans la Lignée, n'a su être capable d'en comprendre l’essence même......"

Le samouraï marquait maintenant un temps de silence qui fût rapidement brisé par les cliquetis métallique de son armure. Toujours sans quitter la jeune femme des yeux, il reprit finalement et posément son discours.

"........mais toi, tu a un potentiel insoupçonné, quelque chose qui pourrait faire de toi.......une véritable combattante. Voilà pourquoi je nourris tant de colère à ton égard à ce moment même. Tu est bien trop précieuse pour disparaitre à cause de futilités."

La dernière phrase, emplie de conviction, laissait déborder une partie de sa colère et cela était légitime. Kitrina n'avait pas le droit de mourir. Sa vie comptait plus que n'importe laquelle des serviteurs de la Lignée. Maintenant, elle pouvait le comprendre mieux que quiconque.

"Ces mots signifieront quelque chose pour toi lorsque viendra l'heure de l'enseignement. Je t'ai promis une aide que je te fournirai...."

Ainsi parla l'Empereur, dans sa grande sagesse. Sévère mais magnanime envers quiconque souhaitait le servir, le combattant asiatique avait fait le choix de laisser une seconde chance à la jeune Falcone, ce qui n'était, une fois de plus, pas donné à tous car l'échec, quelque soit sa forme au sein de la Lignée était rarement pardonné. La réaction d'Akuma montrait une fois plus que la petite cambrioleuse semblait avoir droit à un traitement de faveur. Bien entendu, c'était une apparence car l'homme qui se tenait en face d'elle savait à quel point elle pourrait se montrer importante dans un futur proche.

"....Et pour cela, je devrai t'emmener au-delà de Gotham City, sur une île à plusieurs kilomètres des cotes. La-bas, ton enseignement commencera réellement. Je t'apprendrai bien plus que ce que j'ai appris à mes lieutenants durant mon règne. Tu en ressortira grandie...plus forte."

Shiro, lui, semblait abasourdi devant les mots de son maitre et il y'avait de quoi. Il avait plus ou moins assisté à des tentatives d'apprentissages envers les différents lieutenants. L'Empereur recherchait un héritier, un combattant digne de détenir des techniques secrètes de plus de 1000 ans. Kane fût le seul exempté car bien trop âgé pour apprendre l'Ansatsuken et Sadira, elle, se montrait totalement désintéressé par cela.
Akasha avait été la première a tenter l'enseignement, mais sa colère et sa soif de sang mirent rapidement fin à l'examen, forçant l'Empereur à se focaliser sur un autre de ses lieutenants. Kali fût la deuxième et son apprentissage fût en partie couronné de succès. Plus assidue et moins enclin à la colère, elle avait su assimiler de nombreuses bases pour devenir une tueuse plus efficace.
Malheureusement, l'attentat de l'orphelinat de St Marie acheva dans la douleur cet entrainement, brisant à jamais l'esprit de l'ancienne policière. Les jours suivant ne furent point consacré à l'entrainement mais aux funérailles de "ses enfants", morts par la faute d'un monstre raciste. Sa tristesse aurait pu être un moyen de se relever....mais jamais elle ne pût se remettre alors qu'au fond d'elle, un monstre aussi avide de sang qu'Akasha apparût pour dicter la loi du sang.
Enfin, Li Mei, elle, n'était tout simplement pas douée et à vrai dire, peu intéressée pour devenir l'héritière, arguant qu'elle ne se voyait que comme une humble et dévouée servante.
Quant à Ryo.........personne ne sût vraiment pourquoi ce dernier avait été recalé et à vrai dire, il faisait tout pour taire l'info. Seul l'Empereur était détenteur de la raison mais certains pensaient qu'il n'avait pas assez de qualités "humaines" pour être le détenteur des secrets du Roi Démon. Bien entendu, parler de "qualités humaines" alors qu'on se considérait soi-même comme un démon, avait de quoi rendre un grand nombre de personnes perplexe.

Alors voir quelqu'un comme Kitrina, devenir une potentielle "héritière" de l'Ansatsuken, cela avait de quoi surprendre, mine de rien. Avouez que ce n'est pas tous les jours qu'un maitre d'art martiaux, détenteurs de plusieurs secrets millénaires, vous choisissait pour devenir son égal.

"Je prépare ce voyage depuis quelques jours. Je pense que tu a déjà du entendre parler de Sheena Island."

Sheena Island avait eue une histoire complexe, souvent déformée par des propos et des ragots parlant d'une peuplade de gens ayant refusé la civilisation. Nommés d'eux-même les "Réprouvés", ils avaient fui le monde moderne pour recréer une société qui avait ses propres règles, sa propre conception de la vie. Quelques journalistes avaient bien tenté de faire un reportage sur cette île, mais ils en furent chassés par la force et la menace. Une autre rumeur disait que Batman en personne, en compagnie de quelques "collègues" dont un bien connu de la ville de Métropolis, s'était rendu sur place pour en savoir un peu plus, sans réellement savoir qu'il y'avait, autrefois, une connexion entre ces gens et la Lignée. A ses yeux, ce n'était rien de plus que des habitants souhaitant vivre en paix, sans aucune ambition. Depuis, la Justice League ainsi que la Bat-Famille avait classé cet endroit, sans danger et avaient décidé de laisser ses habitants couler des jours paisibles sereinement.

Personne ne savait vraiment depuis combien de temps les habitants vivaient là-bas mais les règles y'étaient strictes et leur système politique, ainsi que leurs techniques d'agriculture, permettaient à cette île de vivre en parfaite autarcie. Depuis de nombreuses années, jamais ils ne posèrent de problème véritable malgré une méfiance de la part de l'opinion publique. D'autres, comme Lex Luthor, avaient tenté de racheter cette île afin de comprendre pourquoi elle semblait attirer autant de personnes mais son projet fût bien rejeté par le Sénat et surtout, contré par un Bruce Wayne qui tentait, du mieux qu'il pouvait, de protéger ses habitants.

Mais comment réagirait il en prenant connaissance de la connexion entre les habitants et la Lignée?
C'est une question qui trouverait une réponse prochainement, mais cela, c'est une autre histoire.

"Le départ sera fixé pour dans trois mois. D'ici là, je ne veux plus te voir sortir seule d'ici. Tu sera libre d'aller et venir dans le Temple ainsi que dans le Sinner's mais toute sortie extérieure devra se faire avec mon aval et en compagnie de plusieurs gardes. Me suis je bien fait comprendre?"

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mar 28 Avr - 2:49




Batsu








Après avoir congédié les gardes, l'Empereur lui répondit par la positive, ce dont elle lui fut reconnaissante. Demander de l'aide n'était pas dans ses habitudes, mais dans le cas présent, elle en avait grandement besoin, surtout si elle ne voulait pas finir dévorée par la colère et la haine. Comme précédemment, Kitrina l'écouta sans l'interrompre, attentive à chacune de ses paroles. Il lui avait déjà précisé lors de leur dernière rencontre qu'il avait vu en elle une âme de guerrière, mais la jeune fille pensait qu'il se contenterait de lui apprendre certains rudiments. Elle ne s'attendait certainement pas à ce qu'il lui enseigne un art des plus anciens, un art dont même ses propres lieutenants avaient échoué à en assimiler les subtilités. L'italienne n'hésita pas à lui faire part de son incompréhension.


" Je suis bien loin d'avoir l'expérience de vos hommes, alors comment pourrais-je réussir là où ils ont échoué ? Qu'est-ce qui vous fait croire cela ? J'ai beau avoir un "potentiel insoupçonné", comme vous dites si bien, je doute que cela suffise ... "


Kitrina marqua une pause, méditant quelques instants sur le fait que l'Empereur acceptait de lui apporter son aide, ajouté à cela qu'il lui accordait une seconde chance. La première personne à agir ainsi avec elle avait été Batman ; malheureusement, elle n'en avait fait qu'à sa tête et n'avait pas su saisir l'opportunité qu'il lui avait offert. Elle se jura de ne plus refaire la même erreur.


" Je veux bien tenter le coup cependant, ce serait idiot de passer à côté de cette occasion et .... je tenais à vous remercier de m'accorder une deuxième chance .... je tâcherais de ne plus vous décevoir à l'avenir .... "


La jeune fille s'interrompit l'air gêné et se mordilla nerveusement le coin gauche de sa lèvre inférieure, n'étant guère à l'aise pour exprimer sa reconnaissance. Fuyant le regard de l'Empereur qu'elle sentait braqué sur elle, ses yeux se portèrent instinctivement sur Shiro, lequel ne cachait pas sa surprise devant les intentions du Samouraï d'apprendre à une novice l'art de l'Ansatsuken. De toute évidence, lui aussi avait du mal à saisir ses réelles motivations. Néanmoins, l'asiatique avait confiance en son maître, et se disait qu'il avait forcément de bonnes raisons pour avoir choisi Kitrina comme héritière de son savoir. Surprenant son regard où il pouvait y lire de l'anxiété, Shiro se dépêcha de masquer son étonnement et lui pressa doucement l'épaule, dans un geste qui se voulait rassurant. La cambrioleuse comprit le message et reporta son attention sur celui qui allait devenir son mentor, puis reprit là où elle s'en était arrêtée.


" J'ai entendu parler de Sheena Island, oui, mais trop vaguement ... Pourquoi se rendre là-bas ? Ne pouvez-vous pas me former ici ? "


Kitrina n'osa pas exprimer le fond de sa pensée, bien que la crainte qui se lisait sur son visage en disait largement pour quiconque était un tant soi peu perspicace. La vérité, c'est qu'elle n'avait connu que Gotham comme lieu de vie et elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine appréhension à l'idée de franchir les barrières de ce qui constituait son univers. Néanmoins, elle ne voulut pas paraître trop exigeante et tenta de se rattraper en faisant fi de ce détail.

" Enfin peu importe ... pour une fois que j'ai l'occasion de voir autre chose que du bitume, je ne vais tout de même pas m'en plaindre ... Vous avez ma parole, je m'efforcerais  de me tenir tranquille d'ici là. J'ai toutefois une autre question ... qu'en est t'il de ma sanction pour mon escapade de ce soir ? "



Tout en prononçant ces mots, la jeune fille se rapprocha de l'Empereur, lui adressant un regard résigné. Elle aurait pu s'abstenir de lui rappeler les raisons de sa présence ici, mais ne voulait pas faire preuve de lâcheté une fois encore, et tenait à assumer pleinement les conséquences de ses actes.

" Tout ce que je vous demande, c'est de laisser Shiro en dehors de ça, s'il vous plaît. Je ne tiens pas à ce qu'il paye lui aussi pour mes fautes ... "

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Lun 29 Aoû - 22:59

Je possède mes propres raisons de t'emmener la-bas. Elles viendront à toi en temps et en heure. Sache toutefois qu'un apprentissage ne peut débuter sur une zone de guerre

Une réponse à la fois. Des mots articulés méticuleusement et choisis avec beaucoup de soins. Un calme apparent et un regard qui ne semblait faillir à aucun moment. Seul le cliquetis de l'armure de métal qu'il portait sur lui semblait parler pour l'étrange combattant asiatique. Mais il n'en décolérait pas pour autant. Il avait simplement décidé de ne pas le montrer. La guerre qu'il menait à Gotham depuis plus d'un an était la preuve de sa détermination à ne jamais baisser les bras. Faire des concessions n'était pas à l'ordre du jour. Perdre en autorité était la pire chose qui pouvait lui arriver et comme il le répétait souvent, les leçons devaient êtres acquises......et les exemples donnés. 

Le sombre Akuma allait offrir sa toute dernière leçon au duo improbable qui se tenait devant lui.

"Je n'ai pas à le punir mais un rappel doit être fait. Tu es la principale responsable de ce qui arrivé ce soir. Mais pour ce soir, je ne retiendrai aucune autre charge contre vous........" termina-il en prenant doucement la direction de la grande porte, faisant comprendre par son départ, que l'entretien touchait à sa fin. Alors qu'il s’apprêtait à son tour à prendre congé, il cessa étrangement sa marche, n'accordant plus le moindre regard à ceux encore présent mais sa voix, bien que sévère, semblait encore plus glaciale et inhumaine à cet instant. 

"Kitrina......encore une chose....."

Vous êtes vous déjà senti petit? Avez vous déjà eu cette impression d'un monde écrasant, dans lequel votre volonté ne pouvait prévaloir? Un univers capable, d'un seul regard, de par sa simple présence, de vous écraser à sa guise, de faire de ce que vous êtes, ce qu'il souhaite? De transformer un lieu en de terribles ténèbres oppressantes dans lesquelles vous auriez l'impression de mourir, comme si vous ressentiez à cette instant toute la colère de ce monde, prête à fondre sur vous et vous mettre en morceaux? C'est exactement ce qui arrive quand un adversaire aussi puissant que l'Empereur maniait sa propre force spirituelle pour plier un ennemi, simplement par sa propre présence........et c'est ce qui venait de mettre à genou le pauvre Shiro.....ainsi que la jeune femme, tout deux incapables de faire face à ce qui déferlait sur eux. A la fois invisible et insidieux, destructeur et redoutable, l'Empereur pouvait, si il le voulait, plier le monde à sa volonté.....et au lieu de cela, il préférait s'en servir pour punir un de ses subordonné....et celle qui serait sa future élève.

Tous ici, jusqu'à Sadira elle-même, étaient affectés. Cela allait des simples sueurs froides jusqu'à la perte pure et simple de la mobilité, comme si la terreur la plus ancienne nous envahissait, nous privant de toute possibilité de se mouvoir....en n'étant plus capable d'une seule chose: Attendre de voir la mort....ou la punition arriver. Shiro lui-même était le plus touché, victimes de spasmes incontrôlables au point d'en avoir les yeux en train de rouler.......jusqu'à finalement tomber évanoui sur le sol. Un choc rude pour lui. Kitrina, elle, semblait plus à même d'y résister, ce qui confirmait un peu plus les soupçons que l'Empereur nourrissait envers elle.

"Sensei est un titre qu'il faut avoir le droit de prononcer, mon enfant.......et je ne te l'ai pas encore donné. Alors, jusqu'à ce que je te l'autorise......ne m'appelle plus ainsi ou je le percevrai comme une insulte."


L'oppression qui s'était abattu sur la salle se dissipa brusquement, aussi soudainement qu'elle était venue. Les Ténèbres reculèrent pour à nouveau laisser place à la lumière et alors que les grandes portes s'ouvrirent pour laisser passer le puissant et imposant leader de la Lignée, il eut ces derniers mots.

"Emmène le avec toi.......et soigne le."

Dans le couloir, les pas claquants de l'Empereur résonnèrent en s'éloignant doucement, ce dernier prenant la direction de ses quartiers. La leçon avait été donnée.

L'exemple avait été fait.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   Mer 31 Aoû - 3:02

Le calme. La sérénité. Tout ce que Gotham ne pouvait m'apporter. Voilà pourquoi l'Empereur tenait à m'enseigner son art sur Sheena Island. Du moins, c'est comme ça que j'interprétais ses mots, étant donné qu'il se montrait avare en explications. Je n'étais sous ses ordres que depuis un mois, mais cela m'avait suffi pour glaner des informations le concernant, et me faire ainsi ma propre opinion sur le personnage. Un homme se dissimulant sous un voile de mystères, ne dévoilant à ses subordonnées que ce qu'il voulait bien montrer. Il serait inutile de tenter de lui arracher les vers du nez, le plus sage était donc de faire preuve de patience. Une vertu qui ne faisait pas partie de mon caractère, malheureusement, et que j'allais devoir apprendre à cultiver si je voulais faire partie de la Lignée.

Le soulagement commença à m'envahir alors que le Samouraï déclarait qu'il passait outre pour cette fois tout en prenant la direction de la sortie .... un sentiment qui ne dura pas lorsqu'il stoppa soudainement sa marche et reprenait la parole d'une voix glaciale, qui me fit hérisser le poil. Mais ce n'était rien à côté de ce qui se déroula ensuite. Une impression d'étouffement me submergea brusquement, tel un étau se resserrant de plus en plus sur mon corps. Je ne tardais pas à suffoquer avant de tomber à genoux, adressant à l'homme en armure un regard empli de terreur. C'était comme si toutes les âmes de ceux dont j'avais ôté la vie s'étaient assemblées en un seul être et m'écrasaient de leur colère. Je pouvais presque entendre leurs murmures chargés de haine, et n'étais pas loin de supplier l'Empereur de mettre un terme à tout ceci. Mais les mots refusèrent de franchir mes lèvres. Je n'étais pas la seule à être affectée des effets de cette "démonstration". A mes côtés, Shiro fut pris de violents spasmes, avant de s'écrouler sur le sol. J'étais cependant trop terrifiée pour y faire réellement attention, incapable de bouger le moindre membre. Cela ne dura que quelques secondes, qui me semblèrent une éternité.

Puis le phénomène prit fin, me laissant un goût amer d'impuissance. Jamais encore je ne m'étais sentie aussi insignifiante. Moi qui pensais jusqu'ici que tout ce qu'on racontait sur l'Empereur était exagéré, je comprenais mieux à présent pourquoi ses subordonnés le craignaient tant. Malgré cela, je ne pouvais m'empêcher de ressentir de la colère envers le Samouraï, ne supportant guère cette humiliation, bien que consciente que sa leçon me servirait à l'avenir. Mon tempérament impulsif me faisait souvent défaut, et il est vrai que j'avais parfois besoin d'être remise en place. Ravalant ma rancœur, je me contentais d'exécuter son ordre sitôt qu'il eut quitté les lieux. Deux des gardes m'aidèrent à transporter Shiro toujours évanoui jusqu'à l'infirmerie, où il fut pris en charge par le personnel. Je restais à ses côtés jusqu'à son réveil trois heures plus tard, méditant sur ce qui venait de se passer.

Sensei .... un titre que j'avais employé à son égard en pensant faire preuve de respect, sans me douter un seul instant qu'il s'agissait là d'une insulte pour quiconque l'utilisait à tort. A bien y réfléchir, cela paraissait évident. Je n'étais pas son élève, je n'avais aucun droit de l'appeler ainsi. Et après mon escapade de ce soir, j'avais tout intérêt à me tenir à carreau si je voulais un jour accéder à son enseignement. Une autre question se posait ; comment s'était-il retrouvé en possession d'un tel pouvoir ? Mon esprit cartésien cherchait à tout prix une explication rationnelle à ce phénomène, mais en vain. Ce détail m'effraya et je compris alors que devenir son élève aurait forcément un prix à payer ; celui d'être confrontée un jour à des forces qui dépasseraient mon entendement. Ce que j'avais vu là n'était encore qu'un aperçu de ce que je vivrais à l'avenir, et j'espérais de toute mes forces qu'il s'écoulerait encore du temps avant que ce jour ne débarque. Une chose était sûre, j'aurais beaucoup de questions à lui poser lorsque ce moment arrivera.

J'en étais là de mes pensées quand Shiro se réveilla enfin. Je l'observais quelques instants, m'interrogeant sur ce qu'il avait bien pu ressentir pour réagir aussi mal à l'épreuve que nous venions tous de subir. J'aurais pu le questionner à ce sujet, mais préférais m'abstenir. Ce n'était ni l'endroit ni le moment, et je ne tenais pas à éveiller chez lui de vieux démons. Aussi me contentais-je de lui adresser un simple sourire en lui pressant doucement l'épaule, avant de prendre congé pour me diriger vers mes quartiers, le laissant se remettre tranquillement de notre soirée mouvementée.



Fin du topic

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Batsu (PV Kitrina Falcone)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Batsu (PV Kitrina Falcone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /Mafia/ Kitrina Falcone
» Batsu (PV Kitrina Falcone)
» [RP] Bureau d'inscription à l'université d'Alexandre-le-Fier et Léonore
» [FLASH-BACK] Quand l'oiseau sort de son nid... /PV Alberto Falcone/
» Alberto Falcone alias Holiday

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Burnley :: Sinner's Inn-