RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Les chroniques d'un mort: Spook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Les chroniques d'un mort: Spook   Jeu 23 Oct - 16:28











Val Kaliban

SURNOM: Spook
RANG: Justicier
NATIONALITÉ: Américaine
DATE DE NAISSANCE: 8 décembre
SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
AUTRE: Technicien en effets spéciaux

HISTOIRE

-À quoi bon vous compter ma vie, je vous l’ai déjà dit, je ne suis de toute façon plus de ce monde et je ne serai plus très longtemps ici.

On insiste, je jette un bref regard par le hublot, le port de Gotham n’était plus trop loin à présent. –Inutile de songer à t’enfuir, t’es menotté à la chaise, alors autant parler et nous dire qui tu es.

Comme si de simples menottes allaient me retenir, autant jouer le jeu encore un moment. –C’est bon, vous avez gagné. J’ai grandi dans l’état de la Floride, mes parents étaient des artistes, mon père un grand illusionniste et ma mère une contorsionniste. Ils bossaient pour un cirque. Autrement dit, ma jeunesse fut assez particulière, passant mes journées avec les forains apprenant divers tours, afin qu’un jour, moi aussi je fasse partie de la troupe. Mon père m’enseigna tout ce qu’il savait de l’illusion tandis que ma mère voyait à mon éducation, autant physique qu’intellectuelle. Vous vous doutez qu’il n’y avait pas de gamin aussi flexible que moi dans tout l’état, avec les enseignements maternel. On m’interrompt. Il faut croire que ma jeunesse n’était pas réellement le sujet de discussion qui les intéressait. J’esquisse un petit sourire.

-On en a rien à foutre de quand t’étais gamin, comment ce fait-il que tu sois ici tu es qui pour avoir réussi à t’infiltrer dans ce navire.

-C’est bon, c’est bon j’y viens. Tout ça pour dire que la vie de cirque n’était pas faite pour moi, j’ai donc quitté le nid familial pour m’enrôler dans l’armée. J’y ai passé de nombreuses années étant formé sur diverses unités, mes aptitudes lors d’interrogatoire et lors de mission spéciale ou la subtilité était de mise m’ont faire remarqué par les services secrets. L’expression sur leur visage vaut bien mille dollars. Autant enfoncer le couteau dans la plaie.

-J’ai travaillé pour la CIA de nombreuses années, mes aptitudes à obtenir de l’information ont poussé mon organisation à m’envoyer en Bolivie. Un homme Morris Baron, un richissime homme d’affaires ayant des visées sur les terres contenant du pétrole d’une région reculé de la Bolivie, avait soudoyé ces derniers afin que je sois envoyé en mission là-bas. Baron espérait qu’avec mes talents j’arriverais à éliminer un général de la région et ses hommes afin qu’il puisse saisir les terres appuyées par les rebelles locaux. Malheureusement pour moi, ça ne s’est pas passé comme prévu.

Baron a été contacté par le général qui lui a offert bien plus que ce que les rebelles lui offraient, en échange il a donné ma localisation aux hommes du général. On m’a appréhendé et torturé. J’ai passé de nombreux jours dans leur cellule à subir la torture. Ils m’ont brisé, puis tué.

Mes deux geôliers éclatent de rire, je souris.

-Comme ça tu es mort, alors comment ce fait-il que tu sois là devant nous, attaché à cette chaise? Hahaha

-Qui a dit que j’étais attaché à cette chaise? Un fantôme ne peut-il pas passer outre des liens physiques?

À leur grande surprise, je me lève, lançant les menottes à la figure de l’homme situé devant moi. Il n’a pas le temps de réagir que je suis déjà sur lui, saisissant son arme d’une main, je tire son corps devant moi de l’autre afin de m’en servir comme bouclier humain. Une bonne chose puisque son confrère partiellement remit de sa stupeur ouvre le feu. Je réplique avec l’arme de son collègue. Le silence retombe dans la pièce, les deux hommes étant morts. Lentement je m’éloigne de leur cadavre, récupérant mes effets personnels qui se trouvaient sur une table dans la cabine. J’entends des pas qui approchent. Les coups de feu ont attiré des indésirables. Rapidement j’enfile mon costume pare-balle, puis mes lunettes et mon costume. Spook entre en action.

Les lumières sont rapidement neutralisées, activant mon système de fumée j’en emplis la cabine, récupérant les armes de mes geôliers. Il ne reste plus qu’à terroriser ses pauvres hommes. La porte s’ouvre, la fumée sort de la pièce. Je vois leur image thermique et ouvre le feu. Ils ne comprennent pas ce qui arrive, je vois la terreur sur leur visage et cela me remplit de joie. Je fonce.

-BOOOUUUUOOUUU

La mise en scène parfaite. Les trois survivants ouvre le feu, la panique leur faisant manquer leur cible, c'est-à-dire moi. Finalement une balle me percute, absorber par mon gilet. Il ne voit qu’un trou dans mon costume. Je lève mes armes, ils crient de terreur. Il ne suffit que de quelques minutes pour mettre fin au règne de ses stupides guerriers. Me frayant un chemin parmi le navire j’arrive jusqu’à une seconde section de détention. Liquider les gardes n’est qu’une question de formalité. Les femmes présentes dans la cellule semblent ne pas comprendre ce qui se passe, attrapant les clefs sur le cadavre encore chaud d’un de leur gardien, je les libère. Guidant les prisonnières sur le pont, je les fais embarqué dans les navires de sauvetage afin qu’elle s’y cache le temps que je termine de sécuriser le navire.

Quelques escarmouches plus tard, j’atteins finalement la cabine de pilotage, les hommes de main surpris de ma présence sont rapidement mis hors d’état de nuire. Le capitaine n’a d’autres choix que de guider son navire à bon port, menacer de mon arme. Une fois arrimé, je lui fais contacter les forces de l’ordre. Lorsque le GCPD arrivera, il trouvera le navire, son équipage mort et une trentaine de jeunes femmes. Spook n’était plus a bord depuis longtemps.

Je revenais à Gotham en grand, ayant contrecarré les plans de trafic humain, de la mafia russe locale. Encore d’autre ennemi sur mon dos, quoique personne ne pourrait dire quoi que ce soit, sinon qu’ils avaient vu un fantôme. Gotham, ville m’ayant accueilli à mon retour de Bolivie, m’avait manqué, même si ma dernière expédition en Russie avait été fructueuse. J’avais enfin mis la main sur un homme qui une fois… convaincue, m’avait indiqué l’emplacement de ce cher Morris Baron. Il allait enfin payer pour les crimes qu’il avait commis contre moi.










TITRE EVENT



Un coeur de glace, part 2, chapter 1
(ft. Shadow, Lock-up, Bane & Mr.Freeze)

TITRE (ft/....)
TITRE (ft/....)

TITRE RP



Les fantômes sont silencieux ils se promènent deux par deux…
(ft. ANDREA BEAUMONT/ PHANTASM )

Morris Baron l’homme à abattre
(ft. Copperhead)

TITRE (ft/....)

TITRE RP



TITRE (ft/....)
TITRE (ft/....)
TITRE (ft/....)




LIENS





TITRE ET LIEN RP

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.





TITRE ET LIEN RP

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.





TITRE ET LIEN RP

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.



Crédits: Cassandra Cain/ @Gotham City rpg

Revenir en haut Aller en bas
 

Les chroniques d'un mort: Spook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Contexte et forces en présence :: Edition des fiches RP-