RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 4    Dim 21 Sep - 12:29

C'est un jour comme les autres, en plein carrefour de la drogue. Les jeux illégaux vont bon train, les dealers se font du fric, les flics glandent. Oui, on peut dire que c'est un jour comme les autres sauf que, ce soir, rien ne va se passer comme prévu. On peut dire que celui qui met la main sur ce territoire, petit certes, pourrait se faire de l'argent extrêmement rapidement. Ce fut d'abord le cas de l'Epouvantail qui, après avoir dupé un très bon policier du GCPD, à décidé de prendre le contrôle des lieux, et qu'il a faillit devenir assez riche grâce à l'important stock de drogue. De plus, si un gang arrive à toucher un bonus pour l'emplacement des jeux illégaux, nul doute que ça serait la cerise sur la gâteau.

C'est ce qu'avait pensé le boss de Patrick. Ancien ouvrier travaillant sur les chantiers, c'est en quelques sorte lui qui avait construit des bâtiments vers Otisburg, mais aussi, lorsqu'il n'y avait plus rien à construire, à Bludhaven, ou encore à Chinatown. Il en connaissait un bon rayon sur l'architecture gothamite. Puis, lorsqu'il n'avait vraiment plus rien à se mettre sous la dent, faute de travail, il décida de bosser pour Freeze. Celui-ci avait toujours du retard pour payer, mais il payait, et c'est ce qui comptait, d'autant plus que Patrick ne voulait pas devenir un criminel. Dans un certain sens, le boulot que proposait Freeze était vraiment satisfaisant, car il payait autant que les gang de Double-Face ou du Pingouin, mais il demandait seulement à ce que l'on observe. Et comme, à part quelques voleurs nocturnes ou des envoyés de gang - qui servait la plupart du temps à être envoyés à " l'abattoir " ou à trouver le repaire du bonhomme de neige -, il n'y avait pas grand chose à surveiller, ce qui signifie que l'ancien ouvrier se faisait de l'argent facile.

Aujourd'hui, cet ouvrier même est accompagné d'un gars de Roman Sionis. Un seul car les autres étaient bien occupés, avec les évènements qui allaient suivre. Celui-ci avait affirmé, heureux de pouvoir aider son patron, qu'il connaissait la planque de l'Epouvantail et où était les stocks de drogues. Les deux n'éprouvaient aucune sympathie l'un envers l'autre, mais bien obligés de faire équipe, ils se parlaient de temps à autre. Ils n'avaient aucune arme, et pour cause, ils n'en avaient pas besoin. James, le sous fifre de l'homme au masque d'ébène, tentait tant bien que mal à se remémorer les différentes planques, et surtout la principale. Tout le monde avait été prévenu par un informateur qu'il allait se passer quelque chose de dangereux ce soir, et ce dans le plus grand secret afin que les justiciers ne s'en mêle pas, mais la nouvelle s'était répandue comme une traînée de poudre. Seulement, plusieurs personnes, des drogués sans doutes, allaient et venaient dans les rues abandonnées, non pas pour flâner mais pour se rendre à leurs activités quotidiennes, illégales pour la majorité, évidemment. Tant pis pour eux. Evidemment, Freeze n'avait pas prévenu tout le monde pour les beaux yeux de chacun, mais pour protéger les stocks de drogues. Il comptait bien, une fois que le mafieux aurait le territoire avec son collègue Carmine Falcone, de toucher aux recettes que rapporterait la vente de stupéfiant.

" Je ... Je crois que c'est par là ... "

James commençait vivement à agacer son collègue. Il devait avoir une mémoire de poisson rouge, pour ne pas se souvenir de la planque du maître des peurs. Lui, il s'en serait souvenu directement. Soudain, ses yeux s'agrandirent lorsqu'il reconnu l'immeuble en construction, et la ruelle qui avait opposé les quelques membres de la False Face Society à un gang rival.

" C'est là ! C'est juste ici ! "

Il l'avait crié, il en était sûr. Dans quelques secondes, ils sécuriseraient le périmètre. James serait récompensé et élèverait son grade. Il n'était ni le plus fort, ni le plus intelligent de tous, mais il était au moins débrouillard et avait réussi toute les missions que lui avait confié le tortionnaire sadique.

" Hey bien, ce n'est pas trop tôt. "

Ils marchèrent tous deux jusqu'à l'immeuble abandonné, fermant la porte derrière eux. Non pas pour se protéger du rayon de glace qui frapperait Crown Point, Chinatown et les alentours de Gotham, mais surtout pour mettre en sécurité les différentes drogues, plus ou moins rares depuis la destruction des ponts.

" Appel aux unités de Midtown, je veux votre aide après votre intervention. Unités les plus proches, votre présence est également requise. "

Tant de mercenaire que Freeze avait payés et qui ne servirait à rien du tout. Pourquoi sécuriser les lieux alors que le rayons de glace aurait pétrifiés, voir liquidés toute les personnes s'aventurant dehors durant la demie heure qui suivrait l'attaque ? Freeze était un personnage vraiment complexe, Patrick se l'était dit une bonne centaine de fois, mais décidément, il ne comprenait vraiment pas son patron. Ils découvrirent enfin la salle qui contenait la drogue. Et quelle salle ! Elle ne tenait presque pas tout ce qui y était, et il avait fallu déposer le reste de la drogue dans la salle voisine. Quel gros pactole ! Le scientifique fou déciderait sans doute de tout s'approprier si il savait cela. Malheureusement, James, toujours aux côtés de Patrick, pensait à la même chose.

" Même pas en rêve, mon gars. Personne double Black Mask. Parle en un mot à ton patron, et je te fait un trou dans la tête. Je t'aime bien, alors ne m'oblige pas à le faire. D'autant plus que le Romain aura droit à sa part. "

Patrick avait des mots peu courtois dans la bouche, à ce moment là, mais il n'en laissa rien paraître. James avait ce boulot depuis un bon moment, alors que lui n'avait fait que tenir une arme, sans jamais avoir besoin de s'en servir. Les seuls fois où il voyait un intrus, il prenait ses jambes à son cou et allait prévenir Victor Fries. Là, il ne ferait pas le poids. Soudain, plusieurs ombre se présentèrent devant les sacs de drogues. Hésitant, les deux associés se retournèrent, pour découvrir une dizaine de drogués de Crown Point. Apparement, ils étaient toujours là, et fidèle au poste, malgré que l'Epouvantail fut emmené dans une cellule du néo-GCPD après avoir été maltraité par la chauve souris. Les détraqués éclatèrent de rire en levant leurs armes. Cela devait faire un bon bail qu'ils n'avaient pas exterminés quelqu'un. Patrick était pétrifié, et James ne prit pas le temps de dégainé son flingue. Sa dernière pensée fut pour Black Mask, qu'il avait servi loyalement jusqu'à sa mort.

Soudain, un rayon bleu frappa une maison à quelques mètres de là, et tout se passa très vite. Les cris de terreur des passants, congelés aussitôt, les vents qui glaçaient tout sur leurs passage, et enfin, la vague de froid qui déferla dans l'immeuble. Les drogués, eux, ne réagirent pas sur le moment, mais se désintéressèrent immédiatement de leurs cibles. James, au lieu de dégainer son arme, eut le réflexe de fermer la porte qui contenait tout le stock de drogues. Tout à coup, la vague de froid déferla dans la pièce, givrant immédiatement les quelques paquets de drogues douces qui reposait un peu plus loin. Leurs ennemis coururent, l'un d'eux se jeta même par la fenêtre. Malgré leurs sprint, de la glace se forma sur eux, gelèrent d'abord leurs pied, ce qui les fît tomber à la renverse, puis leurs corps tout entier. James et Patrick se postèrent à la fenêtre. Les habitations étaient complètement gelés. Tout n'était que neige, glace et blanc. Quelques maisons explosèrent, le froid ayant pour effet de tout faire exploser lors de sa rencontre avec le gaz.

" Ton patron, qui a tout un régiment d'homme, n'a même pas réussi à conquérir Gotham. Le mien, qui est seul, y a posé sa marque sur toute la ville. "

Malgré sa furieuse envie de lui coller une balle dans la tête, James se retint. Il était la en tant que collaborateur, et non comme ennemi. Roman lui avait souvent dit que s'emporter était la pire des choses, que c'était ce qui le retenait de ne pas finir comme le Joker. Son admiration sans bornes pour lui le poussait à l'écouter.

" Le tien va tout perdre, alors que Monsieur Sionis va tout gagner. "

Patrick ne répondit pas, c'était inutile. En fin de compte, il était de l'avis de James. Qu'est ce que gagnerait Freeze ? La mort de Batman et la résurrection de sa femme. Et après ? Il irait en tôle pour le restant de ses jours, et ça n'aurais servi à rien. Tant de morts pour deux choses qui n'avaient pas la moindre importance aux yeux des autres. Seul ce que Freeze voulait comptait. Et il avait voulu que cette bombe recouvre Gramercy Row.

Freeze avait un cœur de pierre. Un cœur froid, comme son regard qu'il portait aux autres. Un cœur de glace.
Revenir en haut Aller en bas
 

Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coeur de glace, Partie 2, Chapitre 3
» Présentation de Coeur de Glace
» Glaceà la Mauve ! [coopération Coeur de glace et Pelage de Mauve]
» Haradrim: quelle couleur?
» Le Wendigo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gramercy Row :: Crown Point-