RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 1    Dim 21 Sep - 12:16

Il était près de minuit et demie. La plupart des personnes dormaient tranquillement chez eux. Ceux qui se retournaient dans leurs lits, cherchant tant bien que mal à trouver le sommeil désespéraient, car c'était l'heure des attaques de gang, et elles étaient nombreuses à Park Row. Souvent des hommes de Double-Face. Mais ses derniers temps, les attaques s'étaient calmés, notamment grâce à l'excellent travail du commissaire Nygma et du maire Johan Brisbane, qui n'avaient fait qu'une bouchée de l'homme aux deux visages. Il était clair que l'assaut au tribunal Solomon Wayne avait été dur, mais il avait cependant beaucoup amélioré la vie dans ce quartier, favorisant les sorties nocturnes.

Mais ce soir, il y avait une rumeur disant qu'il se passerait quelque chose. Ca avait d'abord été une alerte, un murmure mais qui avait pris de grande proportions. Les bruits courent vite à Gotham, et c'est grâce à cela que l'on survivait. C'était le cas de James Offman. Simple ouvrier aux revenus très bas, c'était un homme qui aimait se faire remarquer. Il n'était ni laid, ni beau, des cheveux d'un noir de jais, il aimait cependant draguer les jolies filles du My Alibi et raconter des bobards à tout le monde. Il avait des connaissances douteuses, des membres de gang. Lui même vendait de la drogue, qu'il avait stocké depuis quelques temps déjà. Mais ses affaires lui rapportaient énormément depuis la destruction des ponts et l'isolement de Gotham. Personne ne pouvait plus se réapprovisionner, et les drogués n'avaient d'autres choix que d'aller en acheter chez les mafieux ou bien l'Epouvantail. Mais, les prix de James étant plus bas, la quasi totalité de Park Row venait sonner à sa porte. Cependant, il n'avait pas de réel " scoop ", aussi n'avait il pas crû son meilleur ami lorsqu'il lui apporta une grande nouvelle. Une nouvelle qui allait décider du destin de Gotham

Cet ami, c'était Arthur O'Brian. Depuis l'enfance, ils adoraient défier les lois de leurs parents, et encore à leurs âge, ils ne connaissaient pas le sens du mot justice. Ils avaient prit des chemins différents, mais étaient toujours en contact. La seule chose qu'ils ne voulaient pas être, c'est criminel, aussi Arthur s'était engagé chez Freeze en tant qu'observateur. Il était l'un des douze gardiens de GothCorp. Pendant quelques temps, il avertissait James qu'il allait se passer quelques chose. Il ne savait pas qu'il parlait à une pipelette, malgré ses tendances, jeune, à tout répéter. Il pensait qu'il tiendrait sa langue, mais une telle occasion de raconter quelque chose de vrai était inespéré. Aussi, James n'en crû pas ses oreilles lorsque son ami lui raconta qu'une bombe gèlerai Gotham. Il ne le croyais qu'à moitié, mais il avait en tout cas raconté cette histoire à tout le quartier. Le message était clair : Freeze congèlerai Gotham ce soir. Bien évidemment, personne n'y avait cru, mais par précaution, tout le monde était rester tranquillement chez eux, et ça ne les a pas empêchés de dormir. Tous, sauf un. James était tel une pile électrique. Jamais il n'aurait loupé la catastrophe provoquée par le scientifique fou. Mais il n'y croyait pas. Il se décida enfin à se lever lorsqu'il se rendit compte que Morphée ne viendrait pas. Il tourna en rond dans la pièce, mangea un petit peu, se brossa les dents, alluma la télévision. Il tenta d'écouter les sons, un bruissement de vent qui annoncerait le début de la fin, des grêlons. Mais non. Décidément, tout ce qu'il pouvait entendre, c'était ce foutu bruit d'hélicoptère ...


Et qui aurait pu penser que cet hélicoptère tenait la machine mortelle qui givrerait la ville au plus haut taux de criminalité ? L'hélicoptère, en fait véritablement large avait été acheté exceptionnellement par Sionis pour l'accomplissement du plan. Cependant, la porte était trop petite pour montrer toute la forme de la tourelle, mais était suffisamment grande pour que le bout avale l'air avant de le repousser sous forme de rafale. En plus de la machine infernale, il y avait deux personnes dans l'hélico. Le premier était Stan Copperfield, pilote de l'avion, et Edward Scott, ancien militaire chargé de stabiliser et maintenir la machine. Tout deux avait été payés par Sionis. Ce que les deux malheureux ignoraient, c'est qu'ils avaient été payés beaucoup trop cher, et que le Black Mask comptait récupérer son argent. Entre autre, ils ne se doutaient ni l'un ni l'autre que c'était une opération " suicide". Mais pour le moment, ils étaient content de leurs mission, mais n'étaient pas dupe. Ils savaient qu'ils se feraient doubler, mais ignorait la façon. Ils avaient donc pris soin d'apporter deux mitraillettes, au cas où ils se feraient attaquer en vol.

C'était pour bientôt. Dans quelques instants, Gotham ne serait presque plus visible, on ne pourrait pas marcher sans se casser la figure et surtout, on devrait allumer à fond le radiateur pour survivre. Pour eux, Freeze était un grand cinglé. A quoi tout cela lui servirait, au fond, de congeler Gotham, alors qu'il pouvait rester tranquillement chez lui ? A quoi ça lui servait, au parrain de la mafia, que de l'aider ? Qu'est ce qu'ils en tireraient, de tout ça, à part plusieurs morts ? S'ils savaient les profits que ça rapportait au complot ...

" Dis, tu stabilise bientôt l'appareil ? "

Le pilote ne répondit pas. Il faut dire qu'il n'était pas très bavard, mais il était tout de même excité d'avoir une place de choix pour assister à la destruction de cette ville moisie. En bas, on pouvait voir Park Row, les ruines de BlackGate, l'Asile d'Arkham, ainsi que le Burnley. Pour dire, le GCPD, ou du moins ce qu'il en restait, était parfaitement visible malgré la hauteur. C'était donc un coup de maître que les deux coéquipiers allaient accomplir. L'appareil sembla se stabiliser. Pas de manivelle, ni de bouton. Une simple crosse à tirer pour aspirer l'air, et sa partirait ensuite tout seul. L'ancien militaire n'était pas pour autant impressionné. Des bombes, il en avait dégoupillés toute sa vie, des grenades simples, aux grenades collantes. Ils avait abattu des milliers de personnes pour son pays. La simple chose pour laquelle il reprenait du service, c'est qu'il s'ennuyait terriblement. Alors exercer une simple pression ne l'impressionnait pas, mais alors pas du tout.

" Sympas, en tout cas, ta réponse. Paré ? "

Le pilote vérifia que tout était bon, enclencha le pilote automatique puis se risqua à regarder son partenaire.

" Paré. "

Edward attendit quelques secondes, puis tira enfin sur la sorte de levier. La machine fit durant quelques secondes un bruit du tonnerre, sans pour autant rien faire. Au bout d'une minute, les deux collègues crurent à une grande supercherie et faillirent quitter l'appareil, jusqu'à ce qu'un mélange de fraîcheur, de cristaux et de glace sortent de la tourelle. La position de l'hélicoptère était méthodique. Freeze savait exactement où il allait frapper. Tout était programmé au millimètre près. Il ne voulait pas rater son coup. En quelques minutes, l'entier quartier de Park Row fut ensevelie sous la glace, ainsi qu'une partie d'Otisburg.

" Woooh ! Quel bordel ! "

L'ancien militaire en avait vu, des assauts. Mais des comme celui-ci,, c'était une première. Les salves arrivaient aux quatres coins de Gotham, à la même heure. En quelques secondes, Gotham se retrouva immergée sous la glace que le bonhomme de neige avait crée. Pas à dire, il était très fort. Qui sait le monde qui était la dessous ? Le Pingouin ? Le Joker ? Catwoman ? Le Sphinx ? Batman ? Tous tués par l'attentat de Freeze ? Avec ce qu'ils voyaient, Stan et Edward pouvaient désormais affirmer que le scientifique givré pouvait cracher sur le terroriste qui avait fait exploser les ponts. D'ailleurs, peut être étaient ils liés ?

Dans l'une des maisons de Park Row, James n'en croyait pas ses oreilles. Le bruit était si fort qu'il crû que sa maison allait s'écrouler. Alors, ce qu'avait raconté son ami était vrai ? Il se demanda se que dirait ses voisins le lendemain en le voyant. Il savait, il n'était pas un menteur, et il les avait prévenu. Il était un sauveur. Il regarda sa porte et voulu en avoir le cœur net. Il n'aurait qu'à ouvrir un peu la porte. Un tout petit peu. Les fenêtres n'explosaient pas, alors tout cela ne devait pas être si terrible. Il marcha extrêmement lentement vers l'extérieur, puis ouvrit très légèrement la porte. Le souffle l'ouvra à la volé et le givra sur place. Il ne pouvait plus faire un seul geste alors que de la glace se formait autour de lui. Il avait extrêmement froid en pyjama. Sa dernière heure était surement arrivée à cause de sa minable curiosité. Dans un même temps, le souffle d'air glacé percuta toute la maison, la givrant de l'intérieur, puis vint vers la cuisine, percutant les tuyaux de gaz. Une seconde à peine avant le contact, la dernière pensée de James fut pour son ami qui l'avait prévenu. Puis tout explosa. Un nuage de flamme s'éleva dans le ciel, voulant à tout prix s'échapper des décombres de la maison et des deux autres alentours, emportée par le souffle de feu. Malgré les trois explosions, le feu s'éteignit bien vite à cause de l'air anormalement glacial.

Sur l'hélicoptère, Stan et Edward étaient toujours en train de contempler la machine en œuvre. Une bonne demie heure s'écoula lorsque les tourelles disposées aux quatres coins de Gotham finirent leurs œuvres. Gotham était totalement ensevelie sous la glace, et même à cette hauteur, on pouvait distinguer de gros tas de neiges par ci par là. La tourelle arrêta enfin son massacre, mais aucun mot ne sortit de la bouche du pilote et du militaire. D'ailleurs, celui-ci était aux anges. Il demanderait un plus lorsque tout serait terminé. Ce travail méritait bien plus que les clopinettes que lui avaient promises Black Mask. Dans ses pensées, il ne remarqua pas le bruit de verre cassé et l'hélicoptère qui commençait à piquer vers le sol.

" T'a vu ça, Stan ? Hey, Stan ! Qu'est ce que tu fout ? "

Il s'approcha de son partenaire. Il eu soudain peur de se qui se passait. Une flaque de sang confirma ses dires. Stan avait été abattu d'une simple balle dans la tête par un sniper. Freeze ne voulait pas que le Batman puisse identifier la tourelle pour créer un antidote et Sionis ne voulait pas qu'on l'identifie au complot. Le seul moyen était de les abattre en vol, et de faire disparaître la machine infernale.

Edward, en bon militaire, réussi à remettre l'appareil d'aplomb, ou presque, puis se baissa pour éviter une autre balle. Mais le mercenaire nocturne ne tenta même pas de le toucher. Soudain, l'appareil valsa sur le côté et Edward ne maîtrisa même plus les commandes. Il comprit bien vite ce qui s'était passé. La seconde balle avait touché les rotors. L'hélicoptère piqua presque verticalement. Il sera les commandes à fond, mais rien n'y fut. L'hélico s'écrasa sur les côtes de l'asile d'Arkham - l'île n'avait presque pas été touché par le souffle glacial -, et alors il se rendit compte de la puissance de la tourelle. La glace avait même recouverte l'eau ! Bien sûr, Edward ne chercha pas de parachute. Il attendit d'être au bon moment pour attraper le rebord de la falaise de la prison aujourd'hui détruire et sauta. Mais au dernier moment, l'hélico étant trop vertical, il trébucha et se loupa, s'embrochant sur un rocher émergé de la glace. L'hélicoptère continua sa course, puis explosa en contrebas. La glace ne se brisa pas, mais fut sérieusement entamée, et avait presque fondu. C'était normal, le feu battait la glace, mais le fait qu'elle tienne témoignait de la solidité de celle-ci. Comment les justiciers réagiraient ils face à la menace de Mister Freeze et du complot Congélation ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Coeur de glace, Partie 1, Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coeur de glace, Partie 2, Chapitre 3
» Présentation de Coeur de Glace
» Glaceà la Mauve ! [coopération Coeur de glace et Pelage de Mauve]
» Haradrim: quelle couleur?
» Le Wendigo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Le ciel de Gotham City-