RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Dim 22 Juin - 18:54

On dit qu'à Gotham, des millions de destinées s'entrecroisent sans le savoir et qu'elles se laissent dans l'indifférence la plus totale. On raconte que chaque jour, des centaines de milliers de personnes pourraient se montrer capable, en quelques secondes, de changer le destin d'une, voire de plusieurs centaines d'autres de par son comportement, ses actions et ses décisions.

Peut-être est ce vrai. Levez la tête et regardez donc au dessus de vous car avec un peu de chance, vous pourriez voir passer la matérialisation le plus exacte de cette théorie sous la forme d'un singulier personnage qui vit et protege depuis si longtemps cette ville. D'aucun disent qu'il aurait enfin pris compte de son destin en devinant pourquoi il existait. Et vous, qu'en pensez vous? Pourriez vous vous dire qu'une personne, une simple rencontre, un simple mot pourrait changer votre vie à tout jamais? Seriez vous tenté de croire un peu au destin, le temps d'une soirée?

Et vous deux? Oui, vous, jeunes filles....ou plutôt, jeunes dames? Pourriez faire face à cette hypothèse et la laisser, le temps de quelques heures, guider votre chemin comme ce fût le cas pour de nombreux autres?
Choisir? Refuser de faire face? A la vue de mes quelques mots, je suppose que vous devez vous sentir comme Alice dans le terrier du lapin blanc, n'est ce pas? Peut-être voudriez vous croire à quelque chose, comme une majorité d'habitants, sans pour autant perdre ce que vous pensez posseder....c'est à dire, le libre arbitre, mais c'est en me remettant votre destin entre vos mains, et uniquement de cette manière que là, vous pourrez croire qu'il existe bien quelque part, une force qui influe sur vos vies.

Je suis cette force et ce soir, je vais faire en sorte que deux destinées qui se sont que trop ignorées, se rencontrent enfin et accomplissent leur destinée comme il était écrit dans le grand livre de l'univers. Bien sûr, vous n'aimerez peut-être pas cette idée, celle qui dit que vous ne pouvez être aux commandes de votre vie, et je vous comprends....mais ne pensez vous pas qu'à un moment ou un autre, vous devez faire face?

Je vais vous raconter le début d'une histoire, celle donc, de deux femmes. L'une est encore fragile, tombée dans un sombre et grand terrier, là où se trouve la vérité, l'origine de toute son histoire. Bien sûr, elle ne comprends pas encore la totalité des enjeux de sa vie et elle semble avoir besoin d'aide, d'une accroche...d'expérience. Cette jeune femme à la destinée trouble oscille entre plusieurs mondes et est dévorée par une pléaide de questions internes, quand elle n'est pas hantée par des actions passées. Bien sûr, rien ne semble vraiment l'arreter et plus elle marche et moins elle ne semble réaliser à quel point sa vie est en train de prendre un tournant des plus innattendu. Cette femme porte le nom de Kitrina......Kitrina Falcone et ce soir, un nouveau chapitre de son histoire allait s'écrire dans les pages de Gotham. Bien sûr, cela serait très différent de sa rencontre avec la Lignée et la Cour des Hiboux et à mes yeux, elle méritait de passer un peu de bon temps, devant un verre et dans un lieu qui, malgré sa position dans Gotham, avait su la charmer après en avoir entendu quelques rumeurs, d’où sa présence ce soir au My Alibi.

L'autre dont nous allons parler....si parler est le mot juste, a parfaitement prise conscience de son destin. Expérimentée et sure d'elle, elle arpente une route qui lui semble sans embuche et avec ses compagnons, elle ne craint pas ce qui se profile à l'horizon. Je me suis toujours dit que cela venait de son passé, sa vie d'autrefois et la famille dans laquelle elle avait vécue. Aujourd'hui, malgré les difficultés, elle ne plie pas, et a adoptée un style de vie des plus particulier, bien qu'il en reste respectable....quand elle ne se laisse pas aller au péché originel, celui de Cain et Abel. Bien sûr, certains diront que ceux qu'elle fait passer de vie à trépas ne sont ni ses frères et sœurs, mais pourtant, celui qui voit et entends tout là haut prétendrait que nous serions tous frères et sœurs. Peut-on croire, encore et toujours à cela? C'est une question dont je vous laisserai seuls juges de la réponse.
Celle dont nous parlons maintenant porte le nom de Black.......Stella Black. Barmaid, grande gueule, fan de cigares, et dotée d'une répartie tranchante, cette femme au caractère trempé pouvait se targuer d'être, ce que nous appelons, un électron libre qui vivait sa vie comme elle l'entendait. Ce qui l'a donc amenée à Gotham en compagnie de ses employés et amis est, à ce jour est un mystère.....à moins qu'une fois de plus, ce soit moi qui ait guidé ces pas.
Ce soir, Stella Black avait enfin décidée de rouvrir son établissement après une pause des plus longues et autant dire qu'elle devait être ravie de voir une bonne clientèle revenir mettre les pieds chez elle. Peut-importe leur nombre car elle était toujours prête à accueillir, avec une bouchée du poulet de chez Spaulding en bouche, les habitués du coin.

Je vous laisse à votre bon jugement, mes amis, car il est temps que je m'efface pour laisser la place à ces deux êtres singuliers, qui, ce soir, allaient enfin se croiser. Maintenant que j'ai guidé leurs jugements et leur pas dans ce lieu, je les libère de mon jugement et leur rends enfin leur libre arbitre.

Mesdames, en scène!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Lun 23 Juin - 1:24




Where You Come From ?







Pas un bruit ne se faisait entendre ... c'était le moment. Après avoir risqué un œil par la porte entrouverte pour vérifier que personne ne venait, Kitrina se glissa au dehors de son appartement avant de s'aventurer dans le couloir. Rasant les murs pour ne pas se faire repérer par les caméras de surveillance, elle se dirigea d'un pas silencieux vers les ascenseurs du temple, qui la mena à l'étage inférieur, dans un parking souterrain. Il fallait faire vite, les membres de la Lignée ne tardaient pas à s'apercevoir qu'elle avait masqué les caméras se trouvant dans ses quartiers, afin de pouvoir sortir sans être vue. Avec un peu de chance, elle serait déjà à bonne distance quand ils enverraient Shiro à sa recherche, et elle pourrait passer une soirée tranquille sans l'avoir sur le dos. Bien sûr, ça lui vaudrait des remontrances, mais la jeune fille en avait assez d'être constamment suivie dès lors qu'elle faisait le moindre pas. Sans perdre une seconde, elle se dirigea vers la moto qu'on avait bien voulu mettre à sa disposition pour qu'elle puisse se déplacer à loisir, et démarra sur les chapeaux de roue. Une fois dehors, Catgirl se surprit à sourire alors qu'elle roulait à toute vitesse dans les rues de Gotham. Ses errances nocturnes lui avaient manqué, ainsi que ses balades en bécane, où elle s'amusait à battre des records de vitesse.

Cette fois, elle avait l'intention d'aller se poser au My Alibi, un bar qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de fréquenter, mais dont elle avait perçu les échos de la musique un soir où elle traînait aux alentours. A ce moment-là, elle se trouvait en compagnie de Red Hood à la recherche de mafiosis, et tous deux étaient finalement tombés sur un zigoto affublé d'un costume de scorpion qui se prétendait justicier. Une soirée très divertissante, où ils avaient pris un malin plaisir à l'humilier. Revenir en cet endroit lui rappellerait de bons souvenirs, et comble de la chance, personne n'avait réussi à l'intercepter.


* Et merde ... *


En fait non, elle avait parlé trop vite. Le rétroviseur lui renvoyait le reflet d'un individu à moto qui ne la lâchait pas d'une semelle, et elle mettrait sa main au feu qu'il s'agissait de Shiro. Décidément, il prenait vraiment à cœur la tâche que l'Empereur lui avait confiée. Beaucoup trop, aux yeux de la jeune fille. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle allait renoncer à son escapade nocturne et rentrer gentiment au bercail, loin de là. Il persistait à la suivre ? Et bien elle allait lui donner du fil à retordre. Kitrina accéléra l'allure et se dirigea droit vers un carrefour dont elle grilla le feu, en zigzaguant à droite et à gauche pour éviter les véhicules. Elle lui souhaitait bien de la chance pour arriver à en faire de même sans risquer de se retrouver sur le pavé. La prochaine fois, elle ferait plus simple et se contenterait de lui crever les roues de sa bécane, c'était beaucoup moins dangereux.

Une fois arrivée à bon port, elle gara son véhicule non loin de l'entrée et pénétra dans le bâtiment où était diffusé un morceau de musique métal, exactement la même qu'Akasha écoutait pendant la nuit de son enlèvement, à bord de l'hélicoptère qui les amenait au Sinner's. Un morceau qu'elle avait bien aimé, d'ailleurs.



Catgirl se dirigea en premier lieu vers le bar où elle commanda une bière (autant commencer modérément), avant de s'accouder au comptoir et d'observer les alentours. Se trouvaient également un groupe de bikers qui à première vue semblaient être des habitués des lieux. Mais ce qui retint son attention, ce fut le type qui arborait une drôle de dégaine et enchaînait les verres en draguant de loin la serveuse, se montrant de plus en plus insistant. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà qu'il semblait l'avoir repéré. Elle lui tourna aussitôt le dos, priant pour qu'il reste à sa place. Mais évidemment, sa réputation d'attirer les ennuis revint au galop.


" Salut, beauté ! Je peux t'offrir un verre... ou autre chose ? "


Tout en prononçant ses mots, il lui porta la main aux fesses sans aucune gêne. Aussitôt, son sang ne fit qu'un tour et elle attrapa la bouteille de bière avant de la lui fracasser sur la tête.


" Si tu recommences, c'est moi qui t'offrirais quelque chose ... comme un aller simple pour la morgue. Et tu seras tellement défiguré que ta pauvre maman aura bien du mal à te reconnaître ! Dégage, maintenant ! "


Le gars n'osa plus tenter quoi que ce soit et se contenta de l'insulter de tous les noms, ce dont elle se fichait royalement. Il finit par s'éloigner fou de rage, non pas vers sa table, mais vers la serveuse, sur qui il employa les mêmes méthodes de drague. A croire qu'il cherchait vraiment les emmerdes. Kitrina vida son verre, attendant de voir la suite des évènements, prête à intervenir si besoin.




_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 10 Oct - 17:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Mar 24 Juin - 0:55

Un mois en Italie qui était aujourd'hui un lointain souvenir au parfum doux-amer.
Un putain de mois inoubliable à silloner le paysage italien, en mode road-trip sur sa Harley. Naples, Rome, Florence, Milan, et pour finir sa ville natale, Venise. C'était vraiment le pied de partir à l'aventure comme ça, en solo. Bien sûr, Otto avait voulu venir avec elle, mais la sombre étoile insista pour rester seule. Et puis après tout, suite aux ravages causés par une certaine "mite tueuse" aussi minable que mal habillée, le bar avait fermé pour réparations diverses. Des tables, des chaises, les tireuses à bières... complètement bonnes à foutre à la benne. Vraiment, si ce sale enfoiré de première osait à nouveau croiser son chemin, elle le fouetterai à coup de papier tue-mouches. Oh bien sûr, elle avait réussi à le prendre en photo, mais la tronche que tirait le criminel raté après s'être fait "décalquer la gueule" ne lui permettait pas de l'identifier correctement. En y repensant, ça l'avait fait rire de le faire chialer comme une fillette.
Intérieurement et de manière assez étrange, Stella avait éprouvé le profond besoin de se ressourcer après ce fâcheux événement, mais ce qu'elle ne disait pas, c'est que le silence insupportable de Black Mask était également un facteur dans l'initiative de ce voyage. Une absence qu'il lui fallait remplir et qui lui faisait si mal qu'elle avait cédé au charme d'un bouffeur de riz à l'ouverture du Sinner's Inn. Elle tombait vraiment bien bas dans ce domaine et ne se reconnaissait pas. Bref.
Sentir autre chose que l'air pollué à la pisse, à la friture et au crack de Gotham City lui avait fait du bien. Avec tout l'argent amassé grâce au détournement d'argent de la Biosyn, la brune incendiaire avait même pu voyager à bord d'un vol première classe, et se réserver une luxueuse suite dans un hôtel étoilé de Venise. Elle avait également eu la chance de solliciter de riches personnalités, plus ou moins connues dans le pays, et dans le monde de la pègre. De l'ombre à la lumière en quelque sorte pour elle... Au fond, tout ce luxe clinquant elle le devait à une seule personne, et elle ne remercierai jamais assez Jennyfer Willis pour tout ça. Elle respecterait à jamais cette gamine paumée qui avait donné de sa personne pour ramener un soupçon de paix à la ville du Crime.
Mais rien n'est éternel hélas...

La gérante du "My Alibi" était finalement rentrée à Gotham pour contribuer aux réparations diverses au sein de son établissement, et avait par conséquent retrouvé la ville et ses mauvaises facettes. La poisse, une semaine après son arrivée, de sinistres événements avaient lieux dans la ville du crime, pour ne pas changer. Elle avait l'habitude, mais c'était lassant. Le manoir Wayne avait été ravagé par un incendie, les ponts reliant Gotham au monde extérieur avaient étés coupés, les petites bandes de malfrats en solde essayaient de faire leur loi... il se passait vraiment de drôles de choses, et cela n'était pas sans conséquences sur son commerce. Pas mal de gens à la réputation douteuse se faisaient descendre aussi, dont quelques personne que Stella connaissait pour leur secrets les plus sombres. C'était plutôt louche tout ça... était-ce lié ? A quoi bon isoler Gotham et la débarrasser parallèlement de la mauvaise graine ?
La femme-fatale se posait ces questions et tant d'autres en marchant dans la rue ce soir là. Un grand seau de poulet fris tout droit sorti de chez Spaulding sous le bras, elle reprenait la direction de son bar en mastiquant sa viande, toujours avec ce même air vulgaire et provoquant qu'on lui connait. Contrairement à l'Italie où elle affichait un look plus chic et décontracté, le look underground de bad-girl était de retour. Les habitudes reviennent vite à Gotham...
__________________________________________________________

Au "My Alibi" ce soir pour le juke-box, c'était soirée musicale, avec une ambiance toujours aussi rock'n roll qui se voulait conviviale en dépit de son côté malfamé. Le vieux tripot malfamé avait rouvert ses portes voilà deux semaines, et malgré la réouverture récente, le bar était redevenu aussi collant qu'avant la venue inopinée de Killer Moth, et le mobilier était toujours dans un style très "D.I.Y". Malgré la période néfaste que traversait la ville du crime, la clientèle ne manquait pas. Quelques client, mais pas la grande bousculade non plus, chose plutôt rassurant car cela ne présageait aucune réunion massive de criminels connus. Le groupe de bikers habitué des lieux était toujours là, et le personnel proche de Stella toujours au rendez-vous. Countess et HolyKate servaient les consommateurs, attentives à leurs besoins malgré les avance de certains, et Otto, fidèle à lui-même, accueillait les clients en surveillant d'un oeil vigilant l'ensemble de la salle du haut des escaliers menant à la salle principale.
D'ailleurs, le vigile avait très bien remarqué Kitrina entrer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il ne l'avait jamais vue ici, et sa mémoire photographique ne le trahissait jamais. Une nouvelle tête donc, et qui plus est une gamine plutôt mignonne. Vingt ans à tout casser. Ce fût la serveuse rousse HolyKate qui servit l'héritière Falcone. L'espace d'un instant en la regardant boire le liquide mousseux et ambré, Otto se demanda si elle avait l'âge légal pour boire de l'alcool. Tant qu'elle se limite et ne cherche des ennuis à personne, mais valait mieux rester sur ses gardes. Ce qui attira aussi l'attention du colosse, c'était ce lourdingue bourré un peu plus loin qui faisait du rentre-dedans pathétique à Countess. Le type faisait des signes à la serveuse, comme pour l'inviter à prendre un verre avec elle, mais plutôt timide, la jolie pin-up blonde avait préféré fuir et servir une autre table. Les propos qu'il lui lançait était des phrases typiques du dragueur ivre, ce que la demoiselle ignorait avec bien du mal. Une biche au milieu des loups.
Le loup pervers, visiblement à l’affût de chaire fraîche, repéra la nouvelle venue, et se dirigiea vers elle au comptoir. Otto fronça les sourcils, attentif en cas d'intervention. Le balourd lui parla, puis la pelota sans aucune gêne. Otto eu à peine le temps de descendre la moitié des escaliers, que Kitrina frappa l'ivrogne avec sa bouteille. On peux dire qu'elle a du répondant la môme.

" Si tu recommences, c'est moi qui t'offrirais quelque chose ... comme un aller simple pour la morgue. Et tu seras tellement défiguré que ta pauvre maman aura bien du mal à te reconnaître ! Dégage, maintenant ! "

Beaucoup de répondant. Il l'avait jugé un peu trop vite. Le colosse eu un sourire en coin à sa réponse, mais préféra garder le regard sur le pauvre type, qui visiblement, n'avait pas compris la leçon. En effet, il était reparti bredouille, et voulait visiblement assouvir à tout prix ses pulsions de mâle affamé. Toutefois, ce qu'il fit était une erreur, une grossière erreur. L'altercation entre la voleuse et le mec éméché avait suscité un vif intérêt auprès de l'assistance, si bien que l'homme ivre était devenu le centre d'attraction de la salle. Comme si les clients voyaient une bête de foire, ils avaient les yeux braqués sur lui et n'avait pas honte de leur curiosité presque malsaine quand à ce qu'il allait faire. Personne ne remarqua l'entrée discrète de la maîtresse des lieux, à l'exception du vigile.

" Alors poulette, t'es pas lesbienne comme la rouquine ? " demanda t-il en lui donnant une claque sur les fesses et esquissant un sourire pervers.


Surprise, la blonde poussa un cri aigu comparable à celui d'un petit oiseau effarouché et lâcha son plateau, fort heureusement vide. Le bruit de la main sur les fesses de la jeune serveuse résonna dans toute la pièce, alors que la musique venait de s'arrêter.
Tout le monde l'avait vu faire, et d'un coup, suite à son geste, tous les échos de conversations s'arrêtèrent net. Même les gros bikers en pleine beuverie festive avaient cessé de rire, surtout en voyant la sombre étoile en haut des escaliers. Toucher Countess, c'était LE truc à ne pas faire.

" Amène-le moi. " claqua sèchement la vipère, fendant le silence d'église.

Otto s'avança calmement et le pas lourd vers l'homme ayant abusé de la boisson, le visage fermé en comprenant très bien ce qui attendait le fauteur de troubles. Ce dernier d'ailleurs, semblait ne rien comprendre à ce qui lui arrivait, insultant au passage le vigile, en se débattant en vain. Pas si naïve que ça, Countess compris très bien aussi ce que cette phrase voulait dire, et ramassa son plateau en silence, retournant derrière le bar. Une autre chanson recommença à ce moment.



Toujours en haut des marches, une main sur la rembarre et l'autre chargée par le seau de poulet, Stella essayait de conserver son calme, mais on voyait bien malgré sa casquette ses yeux brûler de colère. On aurait dit un volcan sur le point d'entrer en éruption. Elle serrait les dents, un os de poulet dans la bouche. La brune incendiaire avait tellement la mâchoire crispée que l'os commençait à se fendre. Son regard hautain et assassin en disait long, très long... et ça, les habitués l'avaient bien compris. Autant elle pouvait supporter les nombreuses rixes entres ivrognes et même se joindre à la bagarre, mais les gestes déplacés, surtout envers sa protégée... il fallait être maso pour tenter d'essayer.
La femme-fatale attendis qu'Otto arrive devant lui avec le fameux guignol pour lui donner le seau de volaille panée, puis empoigna vivement l'ivrogne par le col de sa chemise, dans une colère contenue. Sans ménagement, elle le traîna sur le pallier des escaliers et sorti avec lui. Il avait beau se débattre et insulter la gérante du "My Alibi", il était fermement tenu et marchait de travers, rendant difficile sa fuite.
Une fois la lourde porte refermée derrière elle et après l'avoir emmené dans l'impasse à côté de l'entrée, la sombre étoile laissa exploser sa colère. Dans cet endroit, les chances d'être vus était seulement de 5%. Un uppercut, puis un coup de poing à la tempe droite, un autre à gauche. L'homme ivre vacilla en retrouvant un semblant de lucidité suite à l'avalanche de coups et tomba au sol lorsque son dos rencontra la grande poubelle taguée au nom du bar. Il y eu à peine quelques secondes de répit que son assaillante revint à la charge.

"Tu veux d'la poulette connard ??!! J'vais t'en donner !!!" siffla rauquement Stella en s'accroupissant à son niveau, l'air menaçant.

Sans la moindre douceur et sans éprouver la peur de se faire mordre, elle le saisi par le col d'une main, pris entre ses doigts son os de cuisse de poulet de l'autre, et lui enfonça dans la gorge l'ossement. Etant donné qu'il était fendu, les bords brisés étaient tranchants, et commencèrent à contribuer à la suffocation de l'ivrogne, qui fixait apeuré l'américano-italienne. Avec trop d'alcool dans le sang et sous l'effet de la peur, il demeura incapable de se défendre. Heureusement pour lui, c'est pas comme si il l'avait frappé au visage comme Marvin, du coup, il était plus ou moins épargné, et sa tortionnaire se montra finalement magnanime.

" T'as intérêt à plus jamais toucher mes filles et refoutre les pieds ici, sinon j'te jure que je te retrouve, et je fais frire ta putain de gueule de con jusqu'à ce que tu crève. "

A ces dernières mots, elle lui lança un sourire cruel et malsain, presque sadique. Satisfaite de voir ce dragueur aussi effrayé, elle retira l'os et le jeta par terre un peu plus loin près d'un fut de bière vide.
Tandis que la femme-fatale l'abandonnait dans l'impasse, l'ivrogne à genoux et les mains sur son cou toussa pour recracher de petits morceaux d'os en sang. Le corps tremblant, il n'avait qu'une idée en tête, fuir. Mais le Destin allait en décider autrement...

La maîtresse des lieux entra à nouveau dans son établissement comme si rien n'était, visiblement l'air plus détendu, et un peu de sang sur les mains. Au cours de son passage à tabac, l'ambiance était redevenue bruyante. La bière coulait à flots auprès des bikers, et même l'un d'eux s'était inquiété pour Countess. Elle préféra lui sourire, comme pour lui dire que c'était déjà oublié et repris son travail, le pas léger en compagnie d'HolyKate. Otto lui, demeurai impassible à l'entrée, et était plutôt fier de voir Countess gagner en assurance. Il tourna instinctivement la tête en reconnaissant la tignasse brune de sa patronne franchir la porte. Le vigile lui tendit son bac de poulet, et la laissa descendre les escaliers.
Stella laissa courir son regard sur les clients en s'avançant vers le bar. Alors, qu'es-ce qu'on avait là ? Des habitués, intimement des raclures de premier ordre, ses amis, puis... Kitrina. Tiens, voilà quelqu'un qu'elle n'avait jamais vu dans son antre crasseux. C'était plutôt rare de voir la clientèle jeune par ici, et cela n'était pas sans lui rappeler Pandora, qui avait trouvé refuge ici quelques mois plus tôt. Une rencontre intéressante, ou minette pétasse qui voulait se la jouer rebelle ? C'était une question qui méritait bien une réponse.
Une fois arrivée derrière le comptoir, non loin de cette petite inconnue, elle claqua son seau de poulet à un mètre d'elle à peine, et sorti de sous la plan de travail une boite de cigares. Elle se servit, sortit son zippo et l'alluma.
D'une démarche féline assurée et l'air pas spécialement rassurant avec son sourire carnassier, la brune incendiaire s'approcha de Kitrina, aspirant une bouffée de son cigare odorant.

"Bha alors, j'savais pas que c'était une crèche ici. dit-elle de sa voix suave et cassée. Qu'es-ce qu'une gamine comme toi viens foutre ici ? Tu t'es perdue ?"

Moqueuse et attendant une réponse de son interlocutrice, la sombre étoile ne pu s'empêcher de ricaner, de la fumée s'échappant de sa bouche aux dents nacrées. Ce genre de provocation purement anodine était un genre de test, comme pour savoir qui elle avait en face d'elle.

" Tu veux du poulet ? " ajouta la femme-fatale en lui avançant le seau de volaille panée à l'odeur de friture prononcée.

Détournant le regard un instant et se servant une aile, elle fit un signe à HolyKate, qui compris instantanément la demande de sa patronne. Un verre de whisky arriva jusqu'à elle en glissant le long du comptoir, comme si elles étaient dans un saloon. Réception parfaite. Après avoir mâché sa viande sans aucune élégance, Stella reporta à nouveau son attention sur l'héritière Falcone en dégustant une gorgée de whisky.

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Jeu 26 Juin - 1:09

Les ennuis.....voilà à qui semblait se résumer la soirée du jeune asiatique qui suivait de loin la jeune recrue de la Lignée qui avait crue bon de se faire la malle en esquivant adroitement certaines caméras du repère de l'Empereur. Il y'a encore moins de 20 minutes, la jeune femme avait décidée de prendre la tangente à sa manière. Li Mei était, comme chaque soir à la surveillance et lorsqu'elle vit une sorte de panne toucher les caméras de la jeune femme, panne qui n'en était pas une, elle comprit vite que Kitrina avait décidée de jouer les filles de l'air, dans un but encore incertain.

Mal lui en pris car malheureusement, échapper à l’œil de lynx de la chef de la sécurité relevait de l'impossibilité et il y'avait bien une caméra qui avait repérée la jeune femme, quelques mètres avant le parking. Ni une ni deux, son gardien fût prestement prévenu et à peine eut il atteint le parking qu'il vit la moto de la jeune fille démarrer en trombe. Tant pis pour son casque, il ne pouvait la laisser filer ainsi et la laisser mettre en danger la communauté. Ce qui était rassurant, c'est qu'elle ne l'avait pas vue débouler en ouvrant la porte de service, le bruit étant possiblement couvert par le rugissement de la 125cc qu'elle chevauchait à présent. Peut-être pensait elle pouvoir se balader et semer comme elle le voulait son guide et gardien. C'était sans compter sur la persévérance d'un des limiers de la Lignée. Kitrina avait une bonne moto à sa disposition, tout comme Shiro et il allait être difficile de la rattraper sans se faire repérer. Peu importe, car bien qu'elle possédait le droit d'aller et venir comme elle le souhaitait, elle ne pouvait se permettre de se déplacer sans Shiro et ce dernier fulminait alors que le vent fouettait son visage. Sur l'instant, il ressentait l'envie de lui coller plusieurs baffes pour le principe et il se demandait encore comment il allait avouer à l'Empereur que la jeune femme s'était décidée à leur désobéir.

Quelle idiote. Si l'Empereur venait à savoir cela, ça serait leurs têtes à tout les deux qui tomberaient. Pas question de mourir pour satisfaire les pulsions immatures d'une Falcone. Il semblait tellement plongé dans ses pensées qu'il manqua de peu de se faire tamponner par un taxi déboulant d'une rue à droite, ce dernier l'insultant de tous les noms après avoir pillé comme un malade de peur de se faire ce motard casse-cou qui roulait toujours plus vite pour ne pas se faire semer par la jeune femme qui avait plus de chevaux sous le capot. Des immeubles luxueux jusqu'au vieux quartiers abandonnés, sa balade nocturne semblait l'entrainer dans les pires recoins de la ville.....ce qui était loin d'effrayer l'asiatique qui se baladait toujours avec un Mac-10 sous la veste. Bonne contenance, portée honorable et une vitesse de tir plus qu'acceptable. Bien sûr, il valait mieux ne pas griller les munitions trop vite, surtout lorsqu'on se baladait avec seulement 4 chargeurs. Tout ce qu'il espérait, c'était de ne pas devoir s'en servir sur le premier connard venu. En cours de route, il se rappelait de ses paroles envers la lieutenant de l'Empereur....et de chaque mot, lui demandant de ne pas prévenir le grand Manitou, qu'il allait la rattraper et la ramener sans faire d’esbroufe. Bien sûr, la jeune Sino-Américaine avait été hésitante, sachant pertinemment ce qui l'attendrait si jamais la vérité avait été cachée à leur maitre et pendant un léger moment, elle se tata à l'idée de balancer Shiro et Kitrina.....jusqu'à ce qu'elle se rappelle que la faute lui retomberait dessus, en tant que chef de la sécurité du Sinner's mais aussi du Temple.

Alors elle décida de se taire...et donna 12 heures au jeune homme pour rattraper et ramener la jeune femme. C'est tout ce qu'elle pouvait lui accorder, c'est à dire, jusqu'à ce que l'Empereur se réveille, lui qui avait décidé cette nuit de prendre du repos. Chose plutôt rare, on pouvait admettre que l'atmosphère était un peu plus détendue dans les long couloirs du temple et que les Gardes se permettaient de parler entre eux.

L'angoisse, voilà ce que ressentait le jeune homme alors qu'il talonnait la jeune femme qui prit en direction du secteur de Park Row, c'est à dire, loin de la demeure familiale. Bien, au moins, elle n'était pas partie prévenir Carmine à propos de son statut et de la position de la Lignée. Parfait. De plus, elle ralentissait le rythme et avait cessée de se prendre pour Steve McQueen. Tant mieux, car à vrai dire, le jeune garde n'avait pas l'intention de se foutre en l'air à cause d'elle mais nul doute qu'elle allait entendre parler du pays...si du moins sa colère ne s'était pas apaisée depuis.
Le périple prit finalement fin à la vue d'un bâtiment au néon endommagé mais peuplé de monde dont le doux parfum d'huile de moteur, de cuir et de bière vint caresser les narines de l'asiatique......Motards, chevelus, barbus, barbouzes, sexe, drogue and rock'n roll, bienvenue au My Alibi qui avait rouvert ses portes depuis.....très longtemps. Le Japonais connaissait de nom cette enseigne bien qu'il soit passé peut-être deux ou trois fois à coté. Bon, ok, Kitrina avait décidée de passer la soirée ici...et Shiro allait en faire de même alors qu'il garait sa Suzuki loin des Harleys pétaradantes des clients. Faire profil bas, voilà ce qu'il devait faire.....Faire profil bas et fermer sa gueule jusqu'à ce qu'il la rejoigne à l'intérieur.

A vrai dire, elle n'avait pas tardé à se frayer un chemin à l'intérieur et l'asiatique voulait la rejoindre, seulement....comme pour la jeune femme, le jeune asiatique semblait décidément abonné aux emmerdes ce soir....et ces emmerdes prirent la forme d'un motard au crâne dégarni sur le devant, portant une mauvaise chemise rouge puant la sueur avec un foutu regard de requin qu'il exhibait au même titre que son sourire ultra-brite auquel il semblait manquer une dent ou deux. Petite taille doté d'un visage un peu ovale et aux formes creusés, sa mauvaise haleine se déversait sur le visage de l'asiatique qu'il refusait de laisser passer en posant la main sur son épaule. Mauvaise donné puisque Shiro répondit par trois directs dans la figure. Rapides, violents, secs, il avait pulvérisé le nez et une nouvelle dent pour ce client déjà un peu beurré.

"Alors, t'en dis quoi? J'assure ou j'assure?"

A vrai dire, le pauvre motard ne semblait pas comprendre ce qui venait de lui arriver, et il comprit encore moins lorsque après que le jeune homme soit entrée, il se prit une autre volée de coups par un autre client qui ne semblait pas non plus l'apprécier et qui, avec un grand sourire sur la gueule, lui savatait maintenant, dans la joie et l'allégresse, ses cotes et son ventre.

"Salut!!! Comment ca va? Bien? TANT MIEUX!!!"

A chacune de ses répliques, l'autre client, un type tout aussi jeune que Shiro, concluait par un coup de pied avant de reprendre sur une autre, jusqu'à ce qu'enfin, dans un râle d'incompréhension, le type ne s'écroule sur le sol. Pas que ca lui faisait vraiment mal...ou si, peut-être un peu, mais il avait eu le souffle coupé et surtout, il essayait de comprendre où il avait merdé....Peut-être que ses copains, qui le ramassaient pour éviter qu'il ne fasse tache en face de l'entrée, finiraient par lui expliquer ce qui était arrivé.

A l'intérieur, l'odeur de bière, de cigarette, de bouffe et de sueur était encore plus présente. Cela changeait du Sinner's mais il s'en acclimaterait alors qu'il gardait un œil sur Kitrina, accoudée au bar dans l'attente d'une commande. Lui aussi se prendrait bien quelque chose mais il doutait de pouvoir trouver quelque chose de vraiment à son gout, sachant qu'il n'aimait pas particulièrement l'alcool. Peut-être au moins un morceau à manger, histoire de remplir ce ventre vide qui criait famine.
Mais sa faim disparut presque immédiatement, laissant place à une boule de colère lorsqu'il vit un type, possiblement éméché, s'approcher un peu trop près de Kitrina et lui poser la main à un endroit pas très adapté à une sous-merde de son espèce. Possédé par l'impérieuse envie de lui démolir la gueule, là, tout de suite et maintenant, il ne put que voir la jeune femme attraper une bouteille et lui écraser sur l'énorme courge, ou du moins, cet immonde melon qui lui servait de tête. Blessé et jurant comme un charretier, il s'éloigna bien vite de la jeune italienne pour s'en prendre cette fois à une serveuse plutôt joli à le chevelure blond pale...et au comportement effarouché. Elle lui semblait plus facile d'accès et peut-être se disait il qu'il allait pouvoir se la troncher et diner copieux pour ne pas dire qu'il allait l'empaler de sa propre personne, si vous voyez ce que je veux dire. Il fallait au moins avouer que Kitrina savait s'y prendre pour attirer le regard, bien que sur la suite, c'était l’alcoolo de service qui était maintenant le centre de l'attention. La réaction vive et directe de la belle italienne était parvenue à lui arracher un sourire de satisfaction, et une pensée sympathique à son égard. Si cette fille était un putain de mec, on aurait clairement pu dire qu'elle savait porter ses couilles. Oh oui, ca l'avait amusé de voir ce pauvre gland rejeté comme un sac de purin en subissant une bien belle humiliation pour son égo de merde. Et pourtant, ce type ne semblait pas prêt à s’arrêter. Et merde, il allait devoir lui régler son compte, là, tout de suite et maintenant, au risque de se griller, mais il s'interdisait de laisser un tel enculé porter la main sur une fille, peu importe la manière.

Et au moment où le jeune asiatique souhaitait intervenir, il y'eut un silence....inquiétant, pesant, le genre qui remets les pendules à l'heure quand on s'y retrouve confronté. Plus de musiques, les rires s'étaient tus...et toute vie semblait avoir quitté ce lieu après le cri de la jeune fille. Cette fois, on ne pouvait pas dire qu'il avait passé inaperçu...et Shiro risquait fort de se faire griller si il tentait d'ouvrir le feu, là, tout de suite et maintenant..

" Amène-le moi. "

La voix est sèche, autoritaire, sans aucune pitié et lorsque l'Asiatique décide de tourner son regard vers son origine, son regard se posa sur une beauté ténébreuse au regard d’émeraude...dans lequel on pouvait voir danser les flammes de la colère. Un type, très grand, brun à la coupe carrée...genre, putain d'armoire normande, taillé dans du chêne était apparu pour choper le gars et le trainer de force dehors et intérieurement, le jeune garde de la Lignée savait qu'il allait prendre cher dans sa gueule. C'était la suite logique et il avait une petite idée de l'endroit où ça allait se passer, genre, la petite allée à coté de l'entrée, sombre, discrète et pratique pour dérouiller un mec.

Sans éveiller les soupçons, alors que l'ambiance venait de reprendre, l'asiatique se décida et prit la direction de la sortie histoire d'assister à la scène. Le show venait déjà de commencer et c'était une représentation très privée à laquelle Mayata allait assister alors qu'arrivant discrètement dans un coin non éclairé, il se contenta d'observer la scène. La brune était brutale, mauvaise comme la gale et défendait chèrement ce dont à quoi elle tenait. Une telle émotivité, une réaction si disproportionné démontrait avec aisance l'attachement de cette femme avec la serveuse qui devait avoir dépassé depuis longtemps le simple stade d'employée.
En clair, le type était en train de vivre un putain d'enfer eveillé et autant dire qu'il allait durer quelques minutes: Coups dans la gueule, insultes, menaces et legere tentative d'homicide avec l'arme la plus originale de tous les temps: Un os de poulet....voilà des méthodes qu'Akasha n'aurait pas dénigrée, et dans un sens, la brune au regard d'émeraude lui rappelait cette foutue barjot qui dirigeait la Iron Guard.

Et il attendit....un long moment qui devait sonner comme une foutue éternité pour la victime. Pourtant, elle décida de le laisser en vie, comme ca, au milieu de la ruelle et de repartir, non sans lancer un ultime avertissement à l'encontre de ce pervers. Toujours caché dans les ombres, il vit la gérante du bar passer à coté de lui à pas rapide, sans même le remarquer. Tant mieux parce que lui aussi avait quelques mots à dire à l'encontre de ce fils de pute. Oser toucher Kitrina, c'était se condamner soi-même à la mort et il allait le faire comprendre à ce mec qui se sentait repousser des couilles maintenant que Stella était hors de portée.

".....Tu sais pas qui je suis.......ON VA TE LA FAIRE FERMER TA PUTAIN DE GUEULE, SALOPE. ET JE TE JURE QU'AVANT L'AUBE, VOUS SEREZ LES CULS LES PLUS DECHIRES DE GOTHAM."

Erreur fatale!

"Non.....Tu ne fera plus rien."

La voix de l'asiatique s'était élevée dans la ruelle, les ombres caressant son corps et recouvrant d'un voile de ténèbres son visage. Le type, lui se relevait doucement, toujours en crachant des glaires de sang suite au traitement infligé par la jeune femme. Ce qu'il avait vécu n'était qu'un avant gout de l'enfer que Shiro allait lui offrir alors qu'il dégainait une étrange lame courbée tout en se ruant sur victime avant de la plaquer au sol. Le jeune homme était hors de lui, dévoré par la haine alors qu'à cet instant, des années de rage explosaient en lui comme si quelque chose de destructeur venait de resurgir. Il y'eut d'abord un premier coup de la lame placé dans l'épaule droite.....puis dans la gauche, le tout en deux mouvements rapides. Puis il le releva pour le bloquer contre un des murs de la ruelle, tout en lui plaçant la lame sous la gorge.

"Tu sais comment on appelle ce genre de lame? Un coupe-Boules......On s'en sert pour couper les burnes des Taureaux.......et c'est les tiennes que je vais couper, sac à merde mais avant......"

Le type tentait de se débattre mais il avait face à lui un tueur, un combattant expérimenté, un assassin passé maitre dans son art qui, le temps d'un moment, allait laisser l'honneur et les méthodes de coté pour faire souffrir sa victime, un type qu'il reconnut comme un membre des Dreddnaughts, une bande de voleurs dont plusieurs membres auraient été accusés de viols. A vrai dire, la bande avait subie un petit ravalement de façade suite à une descente de la Lignée il y'a 8 mois mais jamais il n'aurait pensé revoir l'un d'entre eux ici, et encore plus, près de sa "nana", bien que le terme qui définissait la relation entre Shiro et Catgirl était loin d'être celui de "Petit copain" ou "Petite amie". Mais peu importe, parce qu'il n'allait pas le laisser repartir en vie....et plus encore, il allait le priver de sa fierté alors qu'après lui avoir collé un coup de genou dans le ventre, et ce faisant, lui coupant le souffle, il baissa prestement le pantalon de sa victime qu'il poignarda d'abord dans la jambe droite, puis aussitôt dans la gauche.

"La fille a eue pitié de toi.......C'est honteux de ne même pas valoir une balle."

Et pendant plus de 5 minutes, plusieurs cris résonnèrent dans la ruelle...des hurlements de détresse auxquels tous restaient sourds...quand ils pouvaient les entendre. Mourir dans une ruelle, seul, dans les ténèbres, c'était habituel à Park Row mais y' être torturé avant d'être privé de ses atouts de "mec", c'était autre chose...et Shiro prenait son temps, écorchant d'abord sa victime autour de ses couilles, coupant la peau au niveau de l'entre-jambe. Puis, il y'eut plusieurs tirs de son arme....équipée d'un silencieux. Bien sûr, il n'avait pas abattu sa victime, non, mais avait besoin d'un instrument chaud, voire, brulant pour cautériser les blessures...et le canon de son arme allait faire l'affaire. Une odeur de chair brulée monta jusqu'à ses narines alors qu'il appliquait avec force le canon de son pistolet-mitrailleur sur les zones torturées, extirpant une nouvelle série de hurlements à sa victime.

"C'est maintenant qu'on voit qui a des couilles.....et qui n'en a plus."

Et une fois de plus, au fin fond de ruelles, personne n'entendit hurler Jim Baker qui se voyait dépourvu maintenant de ses attributs...et au passage, de sa vie. La lame plongeait au plus profond de ses chairs, coupant et tranchant dans un bruit de chair déchirée les couilles de sa victime. Shiro se délectait avec plaisir de chacun des hurlements de sa victime qui se débattait, si bien qu'il aurait voulu pouvoir lui trancher les bras et les jambes pour qu'il cesse de bouger. Ne pouvant accomplir ce qu'il voulait proprement, il revient se placer à la hauteur de ses bras, lâchant la lame courbée pour en sortir une autre qu'il dirigea vers la main droite de sa victime...et d'un coup vif, il planta l'arme dans la paume de sa main et au passage, à même le sol....et il fit de même avec l'autre main, toujours avec une autre lame, bloquant ainsi une grande partie de la mobilité de sa victime qu'il réduisait à l'état de cornemuse. Ce qui était sur, c'est qu'une fois qu'on aurait retrouvé le corps torturé et sans vie de Jim, on pourrait rapidement écarter la thèse du décès accidentel.

"Mon père me disait autrefois que nous avions tous un Diable et que nous ne pourrions trouver la paix tant qu'on ne l'aurait pas trouvé. Voici le tien......Vois le visage de Hyo.....ET VA LEUR DIRE EN ENFER QUE C'EST MOI QUI T'ENVOIE!!!!"

Et ainsi, au fin fond d'une ruelle abandonnée, une nouvelle rose noire était en train de mourir...pour mieux renaitre dans l'autre monde....dépourvu de ses attributs qui termineraient au plus profond d'une poubelle, devenant ainsi le repas des mouches et autres rats du secteur. Jim mettrait encore plus de 10 minutes avant de mourir....et son corps sans vie et mutilé ne serait retrouvé que plus tard dans la soirée, par pur hasard.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Ven 4 Juil - 1:58




Where You Come From ?







S'il y avait deux choses que Kitrina détestait, c'était les dragueurs et les ivrognes. Mais plus encore, c'était la combinaison des deux catégories, et la cambrioleuse en avait justement un parfait exemple sous les yeux. Elle n'eut cependant pas le temps d'aller lui flanquer une raclée que quelqu'un d'autre s'en chargeait. Le cri de la serveuse blonde avait retenti comme un signal d'alarme, coupant au passage toutes les conversations. Les yeux étaient à présent rivés sur la jeune femme qui venait d'apparaître en haut des escaliers, et il était facile de deviner d'après son expression qui s'affichait sur son visage que le fauteur de troubles allait passer un très mauvais quart d'heure. Sur son ordre, le vigile lui amena le poivrot qu'elle saisit aussitôt par le col avant de le traîner au-dehors. Ce qui se passa ensuite, Catgirl ne le sut jamais, pas plus qu'elle ne remarqua la silhouette qui se glissait discrètement à l'extérieur, étant donné qu'elle resta accoudée au bar, à siroter une deuxième pinte de bière en se laissant porter par la musique, pendant que l'ambiance revenait à la normale.
Un bruit sec lui fit tourner la tête, la sortant au passage de la torpeur dans laquelle la musique l'avait plongé, pour découvrir que la propriétaire des lieux se tenait à présent derrière le comptoir, un seau rempli de poulet devant elle dont l'odeur venait lui titiller les narines. Kitrina l'observa alors que cette dernière s'approchait d'elle, le sourire aux lèvres et le cigare au bec. Brune, yeux verts, tout dans son apparence laissait deviner ses origines italiennes. Son regard s'attarda sur ses mains tâchées de sang, indiquant clairement que l'ivrogne devait avoir bien morflé. Mais elle était loin d'imaginer les tortures qu'il subissait en ce moment même. Ça, la jeune fille le découvrirait plus tard, et son regard envers l'auteur des sévices changerait alors du tout au tout. Pour l'instant, son attention était focalisée sur Stella Black qui avait engagé la conversation, fronçant les sourcils après que celle-ci ait employé le sobriquet très élogieux de gamine. Décidément, ça devenait une habitude pour tous ceux qu'elle croisait de l'appeler ainsi ...


" Kitrina, s'il vous plaît. J'ai passé l'âge qu'on m'appelle gamine ... Et si je suis ici, c'est parce que j'ai enfin réussi à semer l'espèce de trouduc qui me sert de garde du corps qu'on m'a collé aux basques, et que je voulais fêter ça.  "


Catgirl vida son verre puis en commanda un autre, appliquant au passage la célèbre phrase " Jamais deux sans trois ", avant d'attraper une cuisse de poulet et de la dévorer à belle dents. Elle reprit ensuite la parole entre deux bouchées.


" Merci, je commençais vraiment à avoir la dalle. Sympa, votre bar, j'adore la musique. Ça fait longtemps que vous créchez ici ? Faut pas avoir peur aux miches pour s'installer dans un endroit pareil, mais à ce que j'ai vu, vous savez accueillir les petits merdeux comme ils le méritent et ... fait chier, le revoilà ... "


La jeune fille ne fut pas franchement ravie de voir débarquer Shiro dans le bar et s'approcher d'elle. Il allait très certainement lui intimer l'ordre de rentrer avec lui au temple, aussi le devança t'elle alors qu'il s'apprêtait à prendre la parole, essayant par là de prolonger la soirée.


" Tiens, Shiro ! T'as réussi à me retrouver ! Pas trop eu de mal au moins ? Viens t'asseoir, je t'offre un verre, pour la peine. Par contre, je doute qu'ils servent du saké. "


Foutage de gueule ? Voyons, jamais elle ne se le permettrait ! Bon, vous l'aurez deviné, elle était effectivement en train de se moquer de lui ouvertement, lui faisant comprendre clairement avec regard à l'appui qu'elle ne comptait pas bouger d'ici avant un long moment.




_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 10 Oct - 17:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Ven 4 Juil - 22:36

La femme-fatale n'avais même pas pris la peine d'essuyer ses mains légèrement en sang alors que la jeune fille lui parlait. Attentivement elle écouta, et dévisagea sans aucune gêne la nouvelle venue, fumant toujours son cigare.

" Kitrina, s'il vous plaît. J'ai passé l'âge qu'on m'appelle gamine ... Et si je suis ici, c'est parce que j'ai enfin réussi à semer l'espèce de trouduc qui me sert de garde du corps qu'on m'a collé aux basques, et que je voulais fêter ça. "

"Kitrina" hein ? Miss Black allait essayer de s'en souvenir. "Jeune, jolie et naïve", voilà ce que la petite voleuse lui inspirait. Bon, ça avait l'air d'être une fille pas chiante, ni une pétasse venue allumer du mec, mais une minette bien fraîche avec ses airs de rebelle, ça apportait toujours son petit lot d'ennuis, Stella en savais quelque chose. Alors comme ça elle avait un garde du corps ? C'était une gosse de riche ou quoi ? En tout cas vu le genre qu'elle se donnait on aurai pû le penser. D'ailleurs, elle n'avait pas du tout l'allure pour un tel parler... le vouvoyement en plus lui donnerai presque la nausée venant d'une gamine... Bouarf, pas d'humeur à se prendre le chou, tabasser l'autre connard à l'entrée avait suffit. Kitrina commanda une autre bière, et poursuivit en commençant à dévorer une cuisse de poulet.

" Merci, je commençais vraiment à avoir la dalle. " dit-elle entre deux bouchées.  " Sympa, votre bar, j'adore la musique. Ça fait longtemps que vous créchez ici ? Faut pas avoir peur aux miches pour s'installer dans un endroit pareil, mais à ce que j'ai vu, vous savez accueillir les petits merdeux comme ils le méritent et ... "

Tout ces "vous" lui donnaient envie la migraine... Non vraiment, l'argot venant de sa bouche, c'était juste trop sale, ça ne lui allait pas.
D'un coup, la jeune fille s'interrompit l'espace d'une seconde en voyant débarquer un asiatique. Rien qu'à voir son visage déconfit, la gérante du "My Alibi" compris bien vite que le fameux trouduc venait d'arriver.

" Fait chier, le revoilà ... "

Ça confirmait son idée...
Voyant la scène, l'américano-italienne ne retint pas un sourire moqueur au coin des lèvres en dégustant quelques gorgée de whisky. Très vaudeville tout ça...
Shiro arriva enfin près d'elles, et sembla vouloir prendre la parole, jusqu'à ce que la jeune voleuse lui coupe la parole volontairement.

" Tiens, Shiro ! T'as réussi à me retrouver ! Pas trop eu de mal au moins ? Viens t'asseoir, je t'offre un verre, pour la peine. Par contre, je doute qu'ils servent du saké. "

La sombre étoile comprit bien vite que Kitrina se moquait ouvertement de lui. Tout son discours puais l'ironie. Intérieurement, ça l'amusait beaucoup en fait, car effectivement, point de boisson spécialement prévue pour les bouffeurs de riz. C'était une clientèle qui devait s'adapter.

" Effectivement, on a pas ça chez nous. " grogna la femme-fatale en piochant un nouveau morceau de poulet dans le seau après avoir fini son verre. "Sinon ouais, faut avoir des couilles et savoir se faire respecter ici. J'aime pas les emmerdeurs qui s'croyent tout permis avec mes filles."

Elle marqua une pause et repris entre deux bouchées, toujours en mangeant comme une Lady ne saurait le faire.

" Ah, puis arrête de m'vouvoyer, j'ai pas encore 40 ans. " trancha la brune incendiaire la bouche pleine en laissant planer un instant son regard de vipère sur son interlocutrice.

Le visage dur, Stella fixa Shiro en détail. Plutôt beau gosse si on était une de ses pouffe-pouffes fana du Japon sans même s'intéresser à la culture du pays.
Sa gueule lui disais quelque chose... à y regarder de plus près, elle était sûre de l'avoir déjà croisé quelque part, mais où ? Des asiat's à Gotham, ça commençait tellement à courir les rues maintenant... le seul endroit blindé de bridés dans lequel elle avait mis les pieds, c'était le Sinner's Inn. Peut-être l'avait-elle croisé alors qu'elle discutait avec Masao ?

" Qu'es-ce que je te sers ? " demanda t-elle au jeune homme en fronçant les sourcils, comme pour fouiller dans leurs souvenirs communs.

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Sam 12 Juil - 21:34

Shiro aimait se considérer comme un homme normal. Après tout, il croit en de nombreuse choses et n'est pas dévoré par le nihilisme constant de ses coéquipier de la Lignée. Il aimait par exemple, planifier des événements en se fiant à certaines règles et notions fixes: Honneur, respect, pardon, justice...et vengeance. A vrai dire, il aimait bien reunir tout cela sous l'égide de la protection mais quand on regardait l'état du corps, maintenant crucifié sur le sol, les tripes à l'air et les couilles en moins, il ressentait un malaise qui mit quelques minutes à se dissiper. A vrai dire, il avait laissé ses pires instincts remonter le temps d'un moment, et fût presque effrayé de voir à quel point il avait mis en morceau ce type......jusqu'à ce qu'il se rappelle de ce qu'il était vraiment, c'est à dire une ordure sur laquelle les mouches viendraient butiner tandis que personne ne regretterait ce gugusse.

Et tout d'un coup, ses scrupules s'envolèrent, mais pas le sang sur ses mains dont il devait se débarrasser tout de suite. Avisant une flaque d'eau non loin de lui, il y' trempa ses mains à plusieurs reprises mais ne parvint qu'à enlever une partie du sang de sa victime. Au plus, il serait bon pour terminer le reste en intérieur...ce qui ne serait pas chose facile car entre Kitrina qui risquait de le griller et l'autre enragée qui avait son mode "Berserk" activé, il se demandait laquelle découvrirait le pot au rose. Déjà, fallait dégager le plus rapidement possible et faire comme si de rien n'était. Avec un peu de chance, les gens ne verraient rien, pas même le vigile au visage aussi figé qu'un malade de la gastro-entérite (Comment ca, c'est pas comparable? Et mon divin pied à vos culs, c'est comparable?)

Bref, revenons au tueur de la Lignée qui retournait à pas discret vers l'entrée, en tant d'avoir l'air aussi normal que possible. Difficile de ne pas afficher une autre mine alors qu'on venait de mettre en pièces un violeur multi-récidiviste. La question qu'il se posait, c'était "Quand son corps allait il être découvert?"
A vrai dire, une part un peu sadique de lui espérait que l'autre sac à merde soit retrouvé dès ce soir. Ça donnerait une petit leçon aux futurs candidats adapte de la main aux miches de la boulangère, si vous voyez l'idée générale. Premier objectif: Foncer aux chiottes, laver ses mains couvertes d'une partie du sang de sa victime, et s'installer afin de garder Kitrina à l'oeil........mais ce soir, il stressait tant qu'il fût très rapidement repéré par la jeune femme en personne....et pire encore, par la patronne qui avait l'air d'être en plein milieu d'un dialogue qui se voulait certainement passionnant. Qui sait, avec un peu de chance, ca parlait peut-être de Dawson ou encore, Twilight (Comment ça, ma blague ne s'applique pas à ces deux dames?? Et ma main dans votre tronche de premier de la classe, elle s'applique?)

*Dieu m'en veut, ce soir.*

A vrai dire, aller aux chiottes impliquait de passer à coté de ces deux magnifiques représentantes de la gente féminine et peut-être devaient elles croire qu'il venait leur adresser la parole. Oui et non, en fait......et filer comme le dernier des voleurs aurait paru suspect, surtout avec l'autre espèce de frappadingue au cigare. C'était d'ailleurs à se demander chez qui elle se fournissait car l'odeur était aussi vomitive tout comme sa blague était aussi vide que celle d'un humoriste raté. Il lui aurait bien balancé un "Fuck Off" dans la gueule mais il avait l'intime conviction qu'il risquait fort de passer un sale quart d'heure ensuite. Ainsi accepta il l'invitation moqueuse de sa......"protégée" en prenant soin de ne pas répondre au regard cinglant de Stella qui devait le juger. D'ailleurs, elle savait où elle pouvait se le foutre, son saké? (Dans son cul?? Bon, ok, elle était facile, celle-là!). Enfin, en même l'idée, l'évocation du Sake vint de la part de Kitrina et non de la brune au regard incendiaire et aux pulsions meurtrières. Mine de rien......fallait avouer qu'elle en avait dans le froc. Pas étonnant que ces deux là semblaient s'entendre.

"J'aime pas le Sake, de toute manière."

Puis il reprit pour passer au moins UNE commande, tout en sa gardant bien de laisser ses mains à l'abri des regards.

"Un Jack Daniels, ca ira très bien.....Et deux glaçons avec."

Au moins, il commandait une boisson de mec, une vraie, pas un truc pour chochotte. De plus, il ne tenait pas trop mal l'alcool, ce qui faciliterait les choses.

"Tu veux boire quelque chose, la ronronneuse? Un jack aussi, ca te ferait du bien, je pense....à moins que tu préférés quelque chose de plus fort genre, un Daiquiri ou une Vodka."

L'asiatique sorti un billet de 20 dollars qu'il posa sur la table avec sa main droite, en tentant de cacher le sang qu'il y'avait encore dessus. Chose peu aisée, mais jouable.

"Sinon, ca t'a plu de me faire cavaler?"

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Ven 18 Juil - 0:32




Where You Come From ?







Le message était passé, et Shiro semblait n'y voir aucune objection. Heureusement, d'ailleurs, car Kitrina n'aurait pas hésité une seule seconde à lui tenir tête, quitte à se donner en spectacle. Mais on sentait pourtant dans sa voix qu'il se retenait de lancer une réplique bien sentie, que ce soit à l'adresse de la jeune fille ou de Stella Black, alors qu'il passait commande et lui offrait un verre au passage. Elle opta pour le Daïquiri, une boisson qui n'était pas sans lui rappeler sa première visite au Sinner's Inn, où elle n'avait réussi qu'à se mettre la Lignée sur le dos. Pour finalement en faire partie, ce qui lui ne déplaisait pas, en fin de compte. L'Empereur lui avait assuré qu'il lui enseignerait son savoir, et elle avait hâte que l'entraînement débute. Mais en attendant, rien ne l'empêchait de prendre un peu de bon temps, et ce n'était pas son "gardien" qui allait lui rétorquer le contraire. Catgirl haussa les sourcils d'un air amusé suite à sa question - et aussi au fait qu'il n'aimait pas le saké.


" Tu croyais quand même pas que j'allais te faciliter la tâche ? J'aime pas qu'on me colle aux basques. Et puis te plains pas, l'important c'est que tu m'as retrouvé, non ? Alors oublie ça et détends toi un peu. A ta santé ! "


Après avoir bu une gorgée, elle attrapa une autre cuisse de poulet et allait lui en proposer une quand elle remarqua le sang sur ses mains qu'il s'efforçait de dissimuler. Aussitôt, elle attrapa son poignet pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé avant de le relâcher et d'observer l'asiatique d'un air légèrement inquiet. Une inquiétude qui disparut remplacé par un début de colère alors qu'elle reconnaissait la personne assise derrière eux à la table voisine, qui les fixait sans aucune gêne, allant même jusqu'à adresser un sourire narquois à l'intention de Kitrina alors que cette dernière la dévisageait sans en croire ses yeux. Alors là, c'était le comble ! Elle avait admis le fait que Shiro la suive comme son ombre, puisque telle était la volonté de l'Empereur, mais voir qu'Akasha en faisait de même, là, c'était hors de question ! Pas cette furie ! Rien que de la voir, sa soirée s'en trouvait à moitié gâchée, et l'envie la démangeait de se lever et d'aller lui flanquer son poing dans la figure pour lui faire ravaler son sourire. Elle se retint pourtant tant bien que mal, n'ayant pas envie de provoquer une bagarre qui ne lui vaudrait que des emmerdes et attiserait la colère de la propriétaire des lieux. Toute envie de moquerie avait à présent disparu quand elle reprit la parole.


" Tu peux venir un instant ? J'aurais à te parler en privé ... - Se tournant vers Stella - Vous ... tu m'excuses, j'ai un truc à régler avec Mr Je suis Japonais mais j'aime pas le saké. Ça sera pas long ... "


Sans même attendre de réponse, Catgirl se leva brusquement et saisit Shiro par le bras, avant de le traîner à l'intérieur des toilettes. Là, elle se tourna vers lui et put exprimer librement toute sa contrariété.


" Que tu débarques à l'improviste, okay. Mais j'aimerais que tu m'expliques deux choses ... D'abord, d'où vient ce sang que t'as sur les mains ... Ensuite, qu'est-ce que cette pétasse d'Akasha fout ici ??? JE PEUX SAVOIR A QUOI TU JOUES, BORDEL ??? "


Une fois de plus, Kitrina eut bien du mal à maîtriser son accès de colère et saisit Shiro par le col, persuadée qu'il était de mèche avec Akasha. Et l'asiatique en faisait à nouveau les frais, alors qu'il se retrouvait plaqué contre le mur et que le visage de la jeune fille se rapprochait du sien en lui hurlant dessus, le regard empli de rage.




_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 10 Oct - 17:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Dim 27 Juil - 17:46

Sous-estimer Otto était une erreur monumentale. On ne roule pas un ancien soldat aussi facilement dans la farine. L'attitude plutôt suspecte de Shiro n'échappa nullement à la vigilance  du colosse, qui ne le quitta pas des yeux dès son arrivée, perché sur le palier. D'ailleurs, il avait remarqué une jeune femme entrer quelques minutes plus tard avec un look excentrique, mais rien de bien méchant, il en avait vu d'autre. L'asiatique avait un comportement très "fuyant", comme si il était quelqu'un essayant de se faire discret après avoir commis une bêtise. Était-ce un fugitif ? Il avait très bien vu le sang sur les mains du jeune homme. Peu certes, mais du sang quand même, et le savait très bien faire la différence entre du sang et de la simple crasse. Non, ce soir le bon Dieu était pas avec le tueur de la Lignée, et si il restait une heure dans ce trou à rats pour faire du zèle, il risquait gros. Une petite piqûre de tranquillisant pouvait si vite arriver sous la manche du colosse gardien des lieux en cas de débordement...
En haut de son perchoir, il préféra rester sans agir pour le moment, et resta les yeux rivés au comptoir, où sa patronne et les deux clients se tenaient. Il remarqua d'ailleurs Akasha fraîchement arrivée prendre place derrière eux, plus ou moins à l'aise alors que Countess débarrassait quelques tables alentours.
De son côté, le regard de vipère de la sombre étoile continua de fixer l'asiatique avec insistance, persuadée non seulement de l'avoir déjà vu quelque part, mais aussi méfiante. Il faisait le fanfaron, de façon bien trop excessive, et c'était le genre de comportement dont elle avait tout simplement horreur. Il faisait très "moi j'ai tout vu, tout vécu". Cette face de citron empestait les emmerdes, et la gérante du bar malfamé n'aimait pas ça. Elle appréhendait une bagarre en constatant le climat tendu entre la jeune fille fraîchement arrivée et l'asiatique. Depuis son retour d’Italie, c'était vraiment une des choses dont elle n'avait pas besoin... Elle qui d'habitude aimait se mêler à la bagarre, elle n'avait pas envie ce soir d'un nouveau carnage à la Killer Moth.

" J'aime pas le saké, de toute manière. Un Jack Daniel's, ça ira très bien... Et deux glaçons avec. "

Un jap' qui aimait pas sa propre picole ? Stella résista à l'envie furieuse de lui rire au nez, mais le sourire affiché au coin de ses lèvres la trahissait clairement. L'os du poulet qu'elle venait de manger lui donnait de plus un air des moins recommandable. Ce petit merdeux en face d'elle l'amusait beaucoup tant il était pathétique. On peux dire que la demoiselle avait du souci à se faire avec un zozo pareil, et ça, Miss Black l'avait bien compris, et lança même un regard blasé et compatissant à Kitrina.
Elle sentait très bien le jeune asiatique tendu, et prêt à la moindre insulte. C'était imprimé sur sa gueule, et si il osait faire une scène, la femme-fatale n'hésiterait pas à le remettre à sa place, même si l'idée ne l'enchantait pas... L'autre abruti dehors avait suffit à lui pourrir sa soirée en fait.
Répondant à l'invitation du nouveau venu, l'héritière Falcone commanda un Daïquiri alors que la brune incendiaire versait le breuvage ambré dans un verre, dos à eux. Oh bien sûr, ses oreilles ne restèrent pas sourdes à leur discussion, mais c'était d'un ennui... et agaçant... Le mec faisait très frimeur avec son pseudo parlé alors que la demoiselle avait l'air d'en avoir strictement rien à foutre. A croire qu'il commandait un whisky juste pour se la jouer viril... On aurai dit un mauvais remake de West Side Story tiens en y repensant... Et en parlant de l'original, elle l'avait même trouvé... comment dire ? Barbant et soporifique. C'était à vomir...
La maîtresse des lieux le remarqua sortir son billet mais ne prêta nullement attention au sang sur les mains de Shiro, préparant le cocktail pour la jeune voleuse.
Rapidement, cette dernière fût servie, tout comme l'homme qui s'était invité. L'américano-italienne eut à peine le temps de se retourner que Countess lui faisait face, lui renversant un plateau de pintes à moitié pleines en plein dans le décolleté. Surprise et oubliant complètement les deux jeunes gens au comptoir, Stella en laissa même échapper l'os de sa bouche, projeté un peu plus loin sur la table d'Akasha. Alexis et sa maladresse légendaire quand elle est distraite, c'était on ne peux plus normal pour les habitués, mais peut être pas pour les nouveaux. La pin-up complètement gênée ramassa très rapidement les verres, en se confondant en excuses sous le regard à moitié courroucé de sa patronne.

" T'inquiète c'est rien... on va dire qu'il s'est rien passé... " soupira la femme-fatale en tirant sur son haut pour l'essorer un peu en tentant de garder son calme. " J'préfère ça que le vin tu m'dira... "

En cet instant, Kitrina venait de remarquer le sang sur les mains de Shiro, et Otto n'avait rien raté des scènes se déroulant sous ses yeux, bien que ne faisant aucun lien entre Akasha et les deux personnes au bar.

" Tu peux venir un instant ? J'aurais à te parler en privé ..." demanda la jeune fille à l'asiatique avant de se tourner rapidement vers la sombre étoile. " Vous ... tu m'excuses, j'ai un truc à régler avec Mr Je suis Japonais mais j'aime pas le saké. Ça sera pas long ...  "

L'air complètement désintéressé, la propriétaire des lieux haussa les épaules en grognant et les laissa partir. C'était pas ses oignons, qu'es-ce que ça pouvait lui foutre ? Elle ne les connaissait pas, et en avait à vrai dire pas grand chose à faire de leur vie de couple. Ils pouvaient même s'envoyer en l'air dans les chiottes dégueulasses, ils seraient pas les premiers. Bon au moins, elle avait pris la peine de la tutoyer, c'était pas une mauvaise chose.
Alors que la femme-fatale se resservait du poulet, la jolie blonde restée à côté d'elle sembla ne rien y comprendre, et se contenta de fixer le "couple" avec ses grands yeux de biche d'enfant surpris en posant les verres derrière le comptoir, prêt à être lavés.
Soudain, le regard de la serveuse rencontra celui d'Akasha, et remarqua bien vite qu'elle n'avait pas prît le temps de prendre sa commande. Son allure, bien qu'original ne la déconcerta pas, puisqu'elle aussi avait son grain d'originalité avec sa robe rockabilly et ses tatouages. Naturellement et le sourire accueillant, elle se dirigea vers la jeune fille, plateau et carte à la main.

" Bonsoir ! Bienvenue au "My Alibi" ! Vous désirez ? " demanda t-elle avec son air candide et chaleureux. " Je me souviens pas vous avoir déjà vue ici, vous êtes déjà venue ?"

Countess était tellement plus à l'aise en présence féminine malgré son côté poupée fragile. Elle faisait plus assumée, presque comme si elle était une autre personne.
Attendant éventuellement sa réponse, elle tendit à sa cliente la fameuse carte, textuellement pleine à craquer de bières en tous genre, alcools forts, cocktails et autres softs. Il y avait même une rubrique pour les milk-shakes, pour le côté vintage du lieu. Si la leader de la Garde D'acier comptait rejoindre Shiro et Kitrina, c'était plutôt perdu d'avance, d'autant qu'Otto venait de rejoindre Stella au comptoir, le visage impassible mais pas vraiment l'air porteur de bonnes nouvelles.
Et comme vous l'aurez sûrement compris, le principal sujet de conversation fût l'attitude louche de Shiro.

" Le jeune asiatique ne m'inspire pas confiance. " déclara à voix basse le colosse en se rapprochant de sa patronne qui mangeait son poulet avec la finesse qu'on lui connait.
" Moi non plus. Il se la pète grave. Autant elle ça passe, mais lui j'ai du mal à l'encadrer. Mais je l'ai déjà vu quelque part, je le parierai !"
" A ce point ? Hum... je l'ai vu avec du sang sur les mains toujours est-il. "

Le visage de l'américano-italienne se ferma un peu plus, alors que ses sourcils se fronçaient d'une colère contenue. Qu'es-ce que c'était encore que cette embrouille de merde ?

" Va vérifier dehors si il n'y a pas de casse. " vociféra la gérante du bar d'un ton sec. " Le moindre truc, la moindre dégradation et tu le fout dehors. "
" A vos ordres. "

Il parti aussi vite qu'il était venu, et disparu bientôt derrière la lourde porte d'entrée du bar, tel une ombre.
Contrariée, la brune incendiaire décida de se calmer en faisant la plonge, tournant le dos aux clients. Décidément, c'était le clou de la soirée ça. Enfin, c'est ce qu'elle croyait car après tout, que nous réserve l'avenir ? Nous l'ignorons...
Et surtout, elle ne s'attendait pas à la macabre découverte que venait de faire son employé dans la ruelle.
Ça sentait la mort, la pisse et les fonds de poubelles. Arrivé sur le lieu du crime, l'ancien soldat haussa un sourcil surpris devant le cadavre crucifié, reconnaissant sans mal le jeune homme qui avait levé la main sur Countess. C'était pas vraiment le genre de "dégradation" auquel on pouvait s'attendre. Heureusement que ce n'était pas elle qui avait trouvé ça d'ailleurs; elle se serai évanouie instantanément au risque de faire un arrêt cardiaque.
Pas vraiment horrifié, il s'approcha du corps en grognant. Après tout, avec la guerre, les hôpitaux de fortune dans les pays sous-développé et les opérations avec les moyens du bord, il avait l'habitude de voir ce genre de spectacle. Et puis, en tant que médecin et suite à son passé militaire, il compris que tout avait été fait au millimètre près, par un professionnel. Cette découverte mettait clairement en cause Shiro, qui s'avérait finalement pas si professionnel que ça pour son oeil avisé. Il connaissait Stella, et savait que ce n'était pas elle qui avait fait ça. Ce n'étaient pas ses méthodes.
Puis, il pensa au bar en s'agenouillant devant le cadavre, prenant le soin de ne pas se poser dans la flaque de sang. Ça n'allait pas faire une très bonne publicité dans les journaux, déjà qu'elle n'était pas terrible... Il hésitait beaucoup entre prévenir la police comme un honnête citoyen, ou alors faire ce qu'il a souvent fait en cas de problèmes du genre : faire "le sale boulot". Nettoyer la scène de crime comme si il ne s'était jamais rien passé, puis de manière complètement aléatoire, se débarrasser du corps. L'acide, c'était une valeur sûre. Après mûre réflexion, vu les nombreux soupçons pesant déjà sur le bar, et ceux posés sans réelles preuves sur Stella, mieux valait appliquer cette dernière méthode. La réputation de sa patronne ne devait pas être entachée plus qu'elle ne l'est déjà. Non seulement il rendrait service à sa brune de patronne, mais aussi au tueur de la Lignée, en effaçant les traces de cette terrible erreur, qui allait tout de même sûrement parvenir aux oreilles de l'Empereur.
En silence, le visage toujours aussi implacable, Otto sortit des poches de son imperméable des gants, semblables à ceux utilisés en chirurgie, et commença son travail, dans l'ombre de la ruelle, et à l'abri des regards indiscrets...

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Lun 28 Juil - 3:50

Si il y a bien un terme désignant le jeune asiatique ce soir, c'était "Guigne". Vous savez, avoir la scoumoune, la cerise, la poisse, pas de pot, manque de bol. Déjà parce que, sans le savoir, il avait eu droit au mépris de la propriétaire mais aussi sa méfiance....quoique, pour le mépris, c'était plutôt visible, mine de rien. Traîné de force dans les W.C, voilà qu'il se retrouvait plaqué contre le mur, ses yeux grands écarquillés à l'évocation d'Akasha. Bon, ok, pour le sang, ça méritait une engueulade...et une explication, mais savoir cette folle furieuse de la Lignée ici.......L'Empereur manquait-il de confiance envers le jeune homme ? C'était à douter fortement et il y avait fort à parier que la tueuse était là de son propre chef.

*Je le crois pas.......Elle m'a suivie.*

Par contre, pour le sang sur les mains, difficile de se défiler, à vrai dire, vu qu'il s'était payé une ordure au fin fond d'une ruelle. Soupirant un grand coup, il prit la parole, visiblement exaspéré par la réaction de celle qu'il était censé surveiller.

"J'ai vraiment besoin de te faire un dessin pour le sang ? Quant à Akasha, j'ignorais que cette conne m'avait suivi alors maintenant, t'est gentille........."

Un mouvement, un seul et déjà, il venait de saisir les deux poignets de la jeune femme, exerçant une pression dessus de manière à la faire lâcher prise, sans pour autant se montrer violent ou la jeter. C'était pas non plus le moment de la maltraiter mais ca serait difficile de lui expliquer dans une telle position.

"......Tu me lâches......et on en discute calmement mais avant, si tu me permets..."

Et effectivement, après l'avoir fait lâcher prise, il relâcha aussitôt les poignets de la jeune femme, sans se montrer plus brutal et en allant laver de suite le sang qu'il avait sur les mains. Il en aurait pour une bonne petite minute car laver du sang en parti séché n'était jamais fort simple.  Et bien sûr, l'autre furie risquait fort de lui secouer les prunes une fois qu'elle aurait appris ce qu'il avait fait.

"Tu vas me faire un cirque parce que j'ai buté un mec.. ?"

Reprenant doucement sa respiration, il se tourna vers la jeune femme, qui attendait une explication vive, franche et sans mensonge. Pas de soucis, elle allait l'avoir. Ce qui risquait de poser problème, c'est la manière dont elle allait réagir une fois qu'il aurait craché le morceau. Shiro se doutait que les choses ne seraient pas simple et au vu du caractère de la jeune femme, il aurait des complications à se faire entendre. C'était d'ailleurs son plus gros souci : un manque certain d'autorité malgré une volonté à vouloir s'affirmer et avec Kitrina, c'était un magnifique défi que de lui faire comprendre que c'était lui qui commandait......mais avec un électron libre comme elle, c'était presque peine perdue.

"J'aime pas les violeurs.......Ça te va, comme explication ? J'ai pas aimé qu'il pose ses paluches sur toi et il t'attendait dehors pour s'en prendre à toi. La patronne lui a dérouillé la tronche mais j'ai voulu m'assurer qu'il ne se relèverait pas."

Maintenant, à elle de voir ce qu'elle allait en penser. Après tout, elle avait tué des gens, elle aussi. Ça ne devrait pas l'émouvoir tant que cela, surtout la mort d'une sale petite ordure qui préférait laisser ses plus bas instincts le guider sur le chemin de la perdition.

"Et quant à Akasha, je te jure que j'y suis pour rien. Je ne l'ai pas invité à me suivre mais j'ai une petite idée du pourquoi de sa présence."

Cela paraissait évident : Akasha se méfiant ouvertement et agressivement de la jeune héritière Falcone. Pas difficile à deviner pour Kitrina et son gardien, ce dernier soupirant une nouvelle fois en se passant la main derrière la tête, visiblement ennuyé par la tournure des événements de ce soir.

"Écoute.......Que tu veuilles sortir, c'est compréhensible mais tu ne dois pas partir comme ça. Estime toi heureuse que j'ai pu te rejoindre avant elle car qui sait ce qu'elle aurait pu te faire......et...............je m'en serais voulu."

Durant l'espace d'un instant, le jeune asiatique était passé de l'état d'homme courroucé à celui d'être visiblement désappointé, pour ne pas dire qu'il semblait gêné par ce qu'il venait de lui répondre. Maintenant qu'il en avait fini avec elle, c'était maintenant au tour de Kitrina de rétorquer et autant dire que l'asiatique appréhendait la réponse de sa protégée.

__________________________________________

Du côté d'Akasha, elle n'avait pas quitté du regard ce si joli couple à la table, se demandant à quel instant la jeune italienne allait les trahir pour rejoindre son mafieux de père. Son envie de meurtre la démangeait mais tuer en public n'était pas la meilleure des choses.
Jamais elle ne pourrait lui faire confiance mais dans un certain sens, Akasha était soulagée de voir qu'elle n'avait pas tenté de jouer les traîtresses. Elle avait encore ses paroles à l'égard de Kitrina qui lui revenaient en tête, le jour où elle s'était entretenue avec l'Empereur.....l'homme qu'elle considérait à la fois comme son sauveur et aussi le seul père qu'elle aurait pu accepter.
Durant un instant, elle oublia l'odeur de bière et de cigare qui l'entourait pour repenser aux derniers événements en date, mais en fût vite extirpée par l'arrivée d'un bout de poulet à sa table, ce qui la fit sursauter l'espace d'un instant. Ce n'est pas qu'elle était en proie à la peur....ou si, peut-être un peu, mais le monde extérieur l'effrayait tant qu'à chaque fois qu'elle tentait de sortir, les choses se finissaient souvent mal.

Encore un mouvement et elle aurait pu se surprendre à sortir sa lame de sous sa veste bien qu'elle arrêta son geste à quelques millimètres de la poignée de son arme. Cela aurait été le pompon si elle avait sortie son arme devant tout le monde, juste à cause d'un os de poulet. Crispée pendant quelques secondes, elle reprit rapidement sa place, tentant de se détendre en sachant que, sur un plan technique, elle ne risquait rien......enfin, quoique, ici, on était à Gotham et tout était possible.

*Il a raison...................*

Ses mains tremblaient et malgré sa petite provocation à l'égard de la jeune Kitrina, Akasha était terrorisée par ce qui l'entourait au point de rester constamment sur ses gardes. Peut-être que boire quelque chose l'aiderait à se calmer.
Cela tombait bien car la serveuse, ou du moins, l'une d'entre elles, vint se présenter à la tueuse de la Lignée. Cette dernière la reconnut comme la maladroite qui avait renversé une partie des pintes sur la patronne et soupira presque en silence alors qu'elle fût accompagnée par un changement de musique, virant du métal un peu baveux à un son plus rock qui restait toutefois un peu dans l'esprit de cet endroit.



" Bonsoir ! Bienvenue au "My Alibi" ! Vous désirez ? " Je me souviens pas vous avoir déjà vue ici, vous êtes déjà venue ?"

Surprise qu'on lui adresse la parole de manière aussi légère mais aussi chaleureuse, la tueuse en fût presque perturbée qu'elle bafouilla en tentant de trouver ses mots, elle, qui d'habitude, aurait envoyée chier le premier chieur ou la première pétasse mal fagotée. Il faut dire qu'elle avait quelque chose de sympathique, mine de rien, avec ses airs de pin-up. Plutôt jeune et les bras couverts de tatouages, elle avait un certain goût vestimentaire des plus étranges avec sa robe à motifs dont les dessins différaient, semblant se perdre dans un ballet chaotique, oscillant entre la mort jusqu'à de mignons petits papillons. Étrange mais pas moche et mine de rien, cela lui allait. Mais sa petite observation de la serveuse lui avait fait quitter des yeux pendant une minute le "couple d'un soir" qu'elle avait eu le temps de voir filer en direction des.......WC. Bon, d'accord, au moins, ils ne risquaient pas d'aller bien loin et il y avait fort à parier que Shiro avait l'intention de se nettoyer de tout le sang qu'il avait sur les mains. Oh oui, Akasha avait vu toute la scène et mine de rien, cela la dissuadait d'aller bousculer le jeune garde de la Lignée qui en avait finalement sous le pied, comme on disait dans le jargon des combattants. Par contre, il valait mieux que personne ne découvre le corps dans la soirée. Au plus, demain, ca ne serait pas une mauvaise chose. Et à vrai dire, si ce qui était arrivé venait à se savoir, Akasha n'osait imaginer quelle serait la réaction de son père adoptif.

"Je......oui.....bonsoir......."

Surprise, voire, totalement décontenancée, elle tentait de se reprendre, ce qui n'était pas chose aisée. Si elle savait comment s'y prendre lors de relations conflictuelles, elle avait encore de très sérieuses lacunes sur le plan social et tentait de réfléchir assez vite à la manière de répondre.....car si pour certains, la réponse à donner était évidente, cela était une vraie épreuve de force pour la Leader de la Garde d'Acier.

"...........Oui, c'est la première fois........"

Bon, au moins, pour ce point là, c'était réussi. A voir maintenant comme elle allait enchaîner la suite avec cette jolie blonde au regard d'ange.

"Vous.......vous pouvez me servir un Spicy Red...........heu.......s'il vous .....S'il vous plait?"

Pas très douée, n'est ce pas ? Peut-être se rattrapera-elle au prochain essai, mais il fallait faire vite car on était déjà à la 9ème réponse après celle du maître de jeu et les évènements pouvaient filer vite quand on s'y attendait le moins. Toutefois, la manière dont elle bafouillait en tentant de trouver ses mots pouvait presque paraitre comique, elle qui était à l'aise quand elle beuglait milles malédictions sur la tête de ses victimes.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Jeu 21 Aoû - 20:19




Where You Come From ?







Kitrina n'eut pas le loisir de déverser davantage sa bile que Shiro se chargeait de l'interrompre dans sa lancée en lui saisissant les poignets pour lui faire lâcher prise. Un geste que normalement, elle lui aurait fait regretter en lui collant une beigne ou par un coup de genou dans les parties. Mais bien que le poing la démangeait, elle préférait écouter ce qu'il avait à dire pour sa défense et attendit ses explications les bras croisés alors qu'il se nettoyait les mains. Et au fur et à mesure de ses paroles, sa colère finit par retomber, laissant la place à de l'embarras. Une fois qu'il eut terminé, la jeune fille l'observa un long moment avant de se décider à répondre. A vrai dire, elle ne savait plus trop quoi penser de tout ça, et les mots de l'asiatique la laissait comme deux ronds de flan. Certes, elle avait bien conscience de l'attachement qu'il ressentait à son égard, mais elle pensait que ça lui aurait passé, lui ayant bien montré que ce n'était pas réciproque. La dernière fois qu'elle avait eu une histoire de ce genre, ça a été pour finir avec trois balles dans la peau. Oh bien sûr, Shiro était loin d'être comme le Fool, mais elle ne le connaissait pas encore suffisamment pour lui faire pleinement confiance. Cela dit, il était certain qu'avec le temps, leurs rapports s'amélioreraient mais pour le moment, Catgirl se montrait encore méfiante.


" Il s'en serait pris à moi que je me serai fait un immense plaisir de le transformer en eunuque. Ton intervention était inutile, j'aurais très bien pu m'en charger ... mais merci quand même. La prochaine fois, oublie pas de m'en garder un morceau, tu seras gentil. "


Les nouveaux arrivés sur ce forum l'auront vite compris en lisant ces quelques lignes, Kitrina avait un caractère bien trempé et ne refusait jamais de prendre part à un combat. Une sorte de défouloir pour la joueuse cachée derrière ce personnage, dirons-nous. Mais revenons à nos moutons en nous concentrant à nouveau sur nos deux protagonistes. Nous avons donc d'un côté un Shiro gêné par les dernières paroles qu'il venait de prononcer et qui reflétaient l'attachement éprouvé envers la jeune fille, et de l'autre une Catgirl qui masquait son embarras par ces mêmes paroles en crânant devant le danger dont le vigile l'avait préservé.


" Okay, je ne filerais plus en douce, vu que ça te met dans tous tes états. Mais tu ne devrais pas t'inquiéter autant, je suis encore capable de me démerder toute seule. Et ce n'est pas une tarée comme Akasha qui parviendra à m'effrayer. Des cinglés de son acabit, j'en ai croisé pas mal dans ma vie ... D'ailleurs, il est grand temps que j'ai une petite discussion avec elle. Libre à toi d'y assister ... "


Sans attendre de réponse, la cambrioleuse tourna les talons et franchit les portes des commodités, avant de se diriger d'un pas décidé vers la fille adoptive de l'Empereur. Cette dernière finissait tout juste de passer commande au moment même où elle s'asseyait à sa table. Kitrina la dévisagea ensuite sans aucune gêne, affichant un air narquois après l'avoir entendu s'adresser à la serveuse en bégayant. Elle alla même jusqu'à l'imiter, curieuse de voir si cette furie oserait répondre à sa provocation en un lieu public.


" V.. vous p.. p.. pouvez me s.. ser.. servir un Sp ... Spicy R .. Red, heu .. heu .. heu .. s'il v.. v.. vous pl.. plaît ? "


Bon d'accord, c'était assez exagéré, la guerrière ne bafouillait pas à ce point-là, mais Catgirl n'avait pas pu résister à la tentation de se foutre de sa gueule. Et le jeu en valait la chandelle, étant donné qu'Akasha se mettait à bouillonner de rage. On pouvait presque voir de la fumée sortir de ses oreilles. Mais la jeune fille ne s'arrêta pas là et se permit d'en rajouter une couche.


" J'ignorais que tu avais l'intention de passer un casting pour doubler la voix de Porky Pig. A mon avis, tu devrais pas avoir trop de mal pour obtenir le rôle. "



Le visage d'Akasha virait maintenant à l'écarlate, aussi rouge que le cocktail dont la serveuse venait de lui servir. Le regard de Kitrina se posa sur les mains de l'italienne, dont les jointures devenaient blanches à force de serrer les poings. Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle constata que la jeune femme se retenait pour ne pas lui sauter à la gorge. Elle-même se retenait pour ne pas éclater de rire ; cela n'aurait servi qu'à allumer l'étincelle qui aurait fait exploser la dynamite, et elle ne voulait pas provoquer de bagarre au sein même du My Alibi. Au lieu de ça, Catgirl se saisit du verre et but une longue gorgée, qui calma quelque peu le fou rire qu'elle sentait monter peu à peu, puis elle reprit la parole sur un ton plus sérieux.


" Bon, fini de rire. Je vais pas te demander ce que tu fous ici, j'ai bien compris que tu espérais trouver une occasion de pouvoir me balancer à l'Empereur. Manque de pot, je n'ai rien fait de condamnable. Mais si tu veux régler des comptes, ce sera à l'extérieur. "


Sur ces mots, Kitrina se leva de sa chaise et sortit du bar, sans un regard pour Shiro qui venait de les rejoindre, l'air assez paniqué et qui s'attendait au pire vu le tempérament des deux femmes. Une fois dehors, elle s'adossa contre la façade du bâtiment et attendit, certaine qu'Akasha ne manquerait pas de la suivre pour lui faire payer sa provocation. Et tout comme elle avait ignoré son " garde du corps ", elle ne fit pas attention à l'arrivée d'un groupe de personnes dont le meneur était vêtu d'une chemise rouge et affichait un air agressif.



_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 10 Oct - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Ven 5 Sep - 23:02

Toujours au bar à essuyer des verres, la femme-fatale regardait sa jeune protégée avec Akasha d'un air un peu absent. Il fallait dire que l’absence d'Otto l'inquiétait un peu, mais elle n'avait pas peur pour sa vie. Elle se doutait très bien qu'il avait dû faire une découverte intéressante dehors, et elle n'allait pas rester sans en être informée.

" Je... oui ...bonsoir ... " répondit Akasha à la serveuse timidement. "Oui, c'est la première fois... Vous... vous pouvez me servir un Spicy Red... heu... s'il vous ... S'il vous plait? "

La jolie blonde rigola gentiment face à la gêne d'Akasha; c'était "so cute" ! Son look extravagant était en total opposition avec son caractère, un peu comme elle.
On voyait bien que socialement parlant, elle avait du mal. Sûrement parce que c'était sa première venue, et il fallait dire que pour les demoiselles en général, l'endroit n'était guère accueillant. Sauf si on était surveillé la patronne comme la fille de Spaulding l'était. Elle était parfois jamais tranquille, mais elle en avait pris l'habitude, et ne disais plus rien.

" Ça arrive tout de suite ! " dit-elle de sa voix chantante et reprenant la carte des mains de son interlocutrice.

Dans un sourire, Countess tourna les talons en retournant vers le bar, semblant véritablement flotter, comme un oiseau dans les airs. Elle ne remarqua pas Kitrina rejoindre la table, contrairement à Stella qui les fixait attentivement.
Cette fille empestait les problèmes à plein nez, et la femme-fatale n'aimait pas ça. Elle se la pétait tout autant que le bouffeur de riz encore aux chiottes. Vraiment une sale enfant pourrie gâtée.
Tout en préparant le cocktail demandé par la cliente face à Kitrina, la sombre étoile les observait encore. Avec le bruit, elle n'entendaient pas leur conversation mais en voyait assez pour comprendre que la voleuse se moquait ouvertement de la tueuse de la Lignée.
La pin-up revint à la table avec le Spicy Red réservé normalement à Akasha. En voyant les deux jeunes femmes, la serveuse compris bien vite que leur relation n'était pas des plus amicale. Voir la tueuse de la Lignée dans un tel état de rage lui fit même froid dans le dos. Puis, lorsqu'elle vit Kitrina boire dans le verre qui ne lui était pas destiné, la jolie blonde écarquilla ses grands yeux de biche, choquée.

" Bon, fini de rire. " repris l'héritière Falcone avec sérieux mais le ton provocateur. " Je vais pas te demander ce que tu fous ici, j'ai bien compris que tu espérais trouver une occasion de pouvoir me balancer à l'Empereur. Manque de pot, je n'ai rien fait de condamnable. Mais si tu veux régler des comptes, ce sera à l'extérieur. "

Alors que Kitrina se levait pour sortir, Shiro apparût hors des WCs et prit de suite place à table, sous le regard complètement perdu de Countess. Elle n'avait absolument rien compris aux propos de la cambrioleuse, mais sentait très bien la tension entre les deux clientes. Ça la mettait mal à l'aise, encore plus qu'elle ne l'est d'habitude.
Stella n'avait rien loupé de la scène, et poussa un bref soupir de soulagement, presque inaudible en voyant l'insolente sortir. Ça faisait très gamine populaire dans la cour de récré qui venait faire chier une fille marginale qui voulait peut-être juste rester tranquillement dans son coin. D'un air blasé, elle préféra continuer sa plonge, regardant d'autres clients, perdue dans des pensées connues d'elle seule. Mais revenons-en à Countess voulez-vous ? Soit.
La jolie blonde repris le verre d'Akasha, les joues un peu rouges et la moue boudeuse.

" Je vais t'en apporter un autre tout de suite ! Désolé ! Mais s'il te plait t'énerve pas d'accord...? "

A cette dernière phrase avant de détourner les yeux, la pin-up offrit son plus joli regard de chien battu, celui dans lequel on pouvait clairement lire "tu va pas me dire non, je suis trop gentille et trop mignonne".
Enfin, elle fixa Shiro de ses grands yeux, se demandant si elle l'avait déjà vu. Il fallait croire que non, un garçon aussi mignon ! C'est tout naturellement que dans un sourire on ne peux plus glamour et timide qu'elle lui adressa la parole.

" Je peux te ramener quelque chose ? "

Attendant sa réponse, Countess lâcha un petit rire cristallin plutôt stressé. C'était toujours comme ça face à un bel homme. Romantique un jour, romantique toujours il fallait croire. Voyant la scène, Stella ne pû s'empêcher de soupirer. Décidément, cette fille était une vraie girouette...

Du côté d'Otto en revanche, l'ambiance était nettement moins romantique et pas des plus légère.
Il n'était qu'une ombre dans la nuit. Se souciant du moindre détail malgré l'odeur nauséabonde du cadavre, le vigile effaçait une à une les traces du crime, jetant quelques regard à l'entrée de l'impasse, par précaution. Le moindre témoin n'était pas tolérable, et si il y en avait, il était évident qu'il connaîtrait les dernières minutes de sa vie.
Le colosse savait parfaitement ce qu'il faisait. Il avait enlevé avec soin les entrailles de la victime grâce à son couteau rangé dans sa botte , puis avait nettoyé le sang avec l'eau de pluie trouvé dans un seau sous l'évacuation d'une gouttière avec en office de serpillière, un vieux pull rayé trouvé dans la poubelle juste à côté de lui.
Discrètement, il ouvrit la plaque d'égout située à quelques mètres, et y écoula l'eau sanguinolente, avant d'y jeter les tripes du défunt Jimmy. Les rats s'en occuperaient sûrement du reste. Maintenant, il ne restait plus qu'à cacher le corps en attendant de le ramener à sa planque. Et qu'es-ce qu'il y avait de mieux qu'un vieux baril d'essence vide caché derrière le lampadaire pour ça ? Certainement pas le risque de transporter l'odeur de mort et les mouches jusqu'au bar.
Prenant le corps qui commençait à être rigide, Otto le glissa doucement dans le baril, le faisant se recroqueviller. C'était bientôt terminé. Le visage impassible, il déposa le couvercle et enferma le cadavre. C'est à ce moment précis qu'il commença à entendre du bruit à l'entrée du bar. Il y avait du grabuge on dirai. L'ancien soldat retira ses gants et les jeta eux aussi dans la bouche d'égout. Avant d'aller voir ce qu'il se passait, le colosse remis en place la plaque d'égout d'un coup de pied, puis contempla son "lieu de travail". Tout était impeccable, comme si rien ne s'était passé.
Un semblant de sourire satisfait étira quelques secondes son visage alors qu'il tournait les talons, le pas lourd, et peut être prêt à en découdre. Il était temps pour lui de redevenir le vigile du My Alibi.

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Jeu 11 Sep - 20:55

La tueuse de la Lignée semblait déconcertée à l'arrivée de la petite serveuse et c'est peut-être pour cela qu'elle sembla avoir du mal à aligner une phrase correctement. La petite blonde ne sembla aucunement en tenir rigueur alors qu'elle se chargea de lui apporter sa commande, la laissant seule un instant sans se rendre compte que plus loin, la scène avait été observée d'un regard félin par une jeune chatte qui ne comptait pas laisser l'occasion lui passer sous le museau et c'est ainsi que, de toute évidence, Kitrina vint se poser à la table d'Akasha, avec une furieuse envie de jouer avec ses nerfs. La jeune serveuse, qui était revenue entretemps semblait avoir compris que la situation entre les deux jeunes femmes n'était pas au beau fixe, surtout lorsque, après une réflexion des plus stupides, la petite protégée de Shiro se permit, dans un geste rapide, de se servir une gorgée de la boisson d'Akasha, sous les yeux écarquillés de cette dernière.

*SALE PETITE CATIN. TU MANQUES VRAIMENT PAS D'AIR.*

Si Akasha avait eue les yeux revolvers, à la manière d'une certaine chanson, Kitrina aurait déjà été foutue. Fort heureusement, ce n'était guère le cas pour cette dernière, qui avait décidée de titiller la tueuse de la Lignée à sa manière car entre ses moqueries et ce geste qui était de lui piquer sa boisson, autant dire que dans un autre cas, la jeune héritière de la famille Falcone baignerait déjà dans son sang.

"Je devrais t'ouvrir ta sale gueule de ritale ici et maintenant,  petite effrontée. Si je ne le fais pas, c'est uniquement parce que mon père te protège......"

Le tout semblait se dérouler sous les yeux d'un Shiro dépité qui ne savait plus vraiment comment il pouvait gérer la situation. Ce dernier n'avait qu'une envie à vrai dire: Prendre la tangente et vite avant que ces deux furies ne décident d'en venir aux mains, le tout en public, histoire de rajouter un peu plus de merde à toute cette histoire. D'ailleurs, il semblerait bien que Kitrina voulait se la donner un peu plus en provoquant une fois de plus la fille adoptive de l'Empereur et en l'obligeant à la suivre dehors.

"Tire toi d'ici avant que je ne me décide à revenir sur ma promesse, petite conne. Et toi, Shiro, t'a clairement intérêt à ramener son sale petit cul de gosse pourrie et gâtée avant que je ne vous traine de force."
"Ca va, on comptait rentrer."
"Et toi, t’inquiète pas. L'Empereur m'a interdit de te tuer mais il ne m'a rien dit dans le cas où je devrais remettre le cerveau à l'endroit. Pas ce soir, mais je ne vais pas oublier......maintenant, tire toi d'ici."


La Guerrière de la Garde D'acier avait à peine desserrée les dents alors qu'elle s'était adressé avec haine à la jeune femme, cette dernière décidant de quitter les lieux, au même titre que son gardien qui ne tarderait pas, laissant la tueuse de la Lignée seule, en proie à ses plus noires pensées. A cet instant, tout ce qu'elle voulait, c'était prendre sa lame la plus affutée et lui planter dans le bide en la regardant droit dans les yeux, histoire de savoir ce qu'elle était en train de ressentir.

Qu'elle aille se faire foutre car à un moment, elle finira par faire un faux pas et là.....elle n'aura aucune pitié à lui ôter la vie de la manière la plus douloureuse possible....et là, elle montrera que son père avait eu tort de pas tenir compte de ses avertissements. Jamais elle ne serait Impératrice......jamais elle n'accepterait de voir cette petite catin prendre sa place.......jamais elle ne laisserait cela se produire.
La seule chose qui la sortit de ses noires pensées, c'était la voix de la petite serveuse, ce qui avait eu étonnement le don de la calmer presque aussitôt. A ses mots, elle répondit d'une manière calme et simple.

"Oui........."

Son regard s'attarda sur Shiro qui était encore plus désappointé par la scène et qui semblait à peine accorder de l'attention à la petite blonde. Soupirant légèrement, il hocha négativement la tête avant de s'adresser à elle.

"Non merci.......Je dois partir. Bonne soirée.........et encore désolé pour la scène, tout à l'heure. Ces deux là ne s’apprécient guère."

Était il sincère dans ses propos? Peut-être bien que oui alors qu'il salua rapidement Countess d'un geste de la tête en prenant le même chemin que Catgirl, envahi à son tour de pensées peu agréables car entre Kitrina en rogne envers lui et Akasha qui était tout autant énervé, le jeune homme se disait que c'était le complet pour la soirée de merde. Manquerait plus que l'Empereur soit au courant et là, on aurait la totale......

_______________________________________________
Environ 2 minutes plus tard.

Une fois les escaliers montés, il rejoignit bien vite la jeune femme, adossée à la façade du mur et la prit brusquement par le bras avant de l'emmener dans la ruelle où il y'a plusieurs minutes, il avait massacré un type de ses propres mains. D'ailleurs, alors qu'il s’apprêtait à sermonner Kitrina comme il fallait et dans les règles de l'art, son regard s'attarda sur la ruelle et là, il comprit rapidement que quelque chose n'allait pas. D'ailleurs, il était tellement surpris qu'il relâcha aussitôt son emprise sur la bras de celle qu'il devait surveiller.

"C'est quoi ce délire? J'avais laissé un macchabée ici, je rêve pas."

Son esprit semblait tellement égaré qu'il ne remarqua pas l'arrivée, quelques mètres derrière lui et Kitrina, d'une bande de type dont les intentions semblaient assez claires, vu leur démarche ainsi que les quelques bâtons qu'ils avaient à la main. L'un d'entre eux semblait facilement reconnaissable à sa chemise rouge et son crâne en partie dépourvu de pilosité capillaire.

"Le type.....C'est lui et cette puta, la-bas."

Derrière lui, 3 à 4 types, assez robustes, taillés pour être des bagarreurs. Légèrement alcoolisés mais encore conscient de leurs actes puisqu'ils semblaient capable de parler correctement.

"Lequel des deux?"
"Cet espèce d'enculé de bridé, là.......Il m'a cassé les doigts....ET LE NEZ AUSSI!!!! Puis ensuite, cette pédale m'a savaté les cotes quand j'étais par terre."


Tant pis pour le corps, il allait y' repenser à une autre fois vu le danger qui se présentait à eux deux. D'ailleurs, le type à le chemise rouge s'approcha, un tesson de bouteille à la main, plus menaçant encore, sans savoir qu'il allait à nouveau se ramasser la raclée du siècle.

"Avant que je te fasse un deuxième trou du cul pour ventiler ta face de citron, j'aimerais savoir pourquoi tu m'a éclaté les cotes et les burnes."
"Mauvais jour, l'ami."
"Comme maintenant pour ta gueule?"
"Ouais.....comme maintenant"


Le type à la chemise rouge ne vit rien arriver et le coup à la figure fût rapide. Assez pour le faire tomber et lui faire lâcher son tesson de bouteille. Le signal de départ était lancé. Un peu de baston, ça allait justement lui faire du bien tout comme pour Kitrina.

"Budain.......bon bez.......BUTEZ LES"

_________________________________




Dernière édition par Takeshi Akuma/ Ashtar le Dim 14 Sep - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Dim 14 Sep - 22:54




Where You Come From ?







Mais au lieu d'Akasha, ce fut Shiro qui apparut, bien déterminé à lui mettre les points sur les i. La jeune fille se raidit lorsqu'il la saisit par le bras pour l'entraîner dans une ruelle jouxtant le bâtiment. Elle n'eut pas le temps de protester qu'il la relâchait aussitôt, poussant une expression de surprise dû à l'absence d'un soi-disant cadavre. Kitrina lui lança un regard douteux ; avec ses airs de beau gosse, elle avait du mal à l'imaginer tuer quelqu'un. Cependant, elle savait d'expérience qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences, aussi chercha t'elle à en savoir plus.


" De quel cadavre tu parles ? Me dit pas que c'est le type de tout à l'heure auquel j'ai dû enlever des neurones ? Euh ... changement de sujet, on a de la compagnie ... Ce sont des amis à toi ? "


Catgirl venait tout juste de remarquer Chemise Rouge et sa bande, armés de matraques et affichant clairement l'envie d'en découdre.


" Le type.....C'est lui et cette puta, là-bas."


La cambrioleuse serra les poings suite à ce terme peu élogieux à son égard. Une pute, elle ? Il allait regretter amèrement ses paroles ... Après quelques brèves amabilités échangées entre lui et Shiro, ce dernier eut le mot de la fin par un direct en pleine tronche, lui cassant le nez au passage. Evidemment, le type n'en resta pas là et aboya à ses sbires l'ordre de les éliminer. Une bagarre qui s'annonçait ... rien de tel pour clôturer la soirée en beauté. Elle lança quelques mots à l'asiatique tout en se mettant en garde alors que l'adversaire approchait en faisant tournoyer son arme dans les airs.


" On fait 50/50 ? Je prends ceux de gauche ...  "


Deux types seulement ... ce serait un jeu d'enfant de les mettre au tapis. Toutefois, la vie lui avait appris à ne jamais crier victoire trop vite. Kitrina ne bougea pas, laissant à l'ennemi le soin de porter le premier coup. Les deux armoires à glace approchaient lentement en ricanant, persuadés que cette frêle gamine ne ferait pas le poids face à eux. Puis sans crier gare, l'un d'eux se rua dans sa direction en brandissant sa matraque. Mais la jeune fille se tenait prête ; elle bloqua l'attaque et riposta par trois directs dans la trachée avant de pivoter sur sa jambe droite et de lui envoyer un coup de pied dans le plexus. Elle fut tentée un instant de l'achever, mais se contenta finalement de s'emparer de sa matraque pour l'assommer, l'expédiant ainsi au pays des songes pour un bon moment. La scène n'avait duré que quelques secondes, mais ce fut suffisant pour son acolyte de se remettre de sa surprise devant l'issue du combat, et d'attaquer lâchement par derrière par un violent coup de matraque sur l'épaule gauche, lui arrachant un cri de douleur. Grosse erreur ... Une sourde colère gronda en elle alors qu'elle se retournait brusquement et répliquai de la même façon dans les jambes. Une fois l'homme à genoux, elle se défoula en lui matraquant la tête, jusqu'à ce qu'il tombe à terre, le nez et quelques dents cassés. Sa colère était en partie retombée quand elle se retourna vers Shiro, prête à lui donner un coup de main en cas de besoin. Mais ce dernier s'en sortait très bien et venait tout juste de mettre au tapis le dernier sbire alors que Kitrina se dirigeait vers lui, grimaçant à cause de son épaule à moitié paralysée. Pourtant, l'issue de l'affrontement parvint à lui arracher un sourire adressé au jeune homme.



" Sacrée soirée, pas vrai ? Je pense qu'ils ont compris la ... ATTENTION !!!  "



Catgirl poussa brusquement Shiro alors que Chemise Rouge se relevait et brandissait un revolver. Un coup de feu retentit et elle ressentit l'instant d'après la balle lui érafler la joue, suivie d'une cuisante douleur. Elle réagit instinctivement au danger en sortant son poignard avant de le lancer vers leur agresseur. L'arme finit sa course plantée entre ses deux yeux ; le type n'eut pas le temps de revenir de sa surprise qu'il s'écroula au sol en laissant échapper un râle, tel un pantin à qui on aurait coupé les fils. La voleuse laissa s'écouler quelques secondes et s'avança prudemment vers le corps pour s'assurer qu'il ne bougeait plus.


" C'est bon, il ne nous causera plus de souci ... On devrait partir maintenant, avant que quelqu'un ne rapplique ... Toi là-bas, réveille tes copains et dégagez ! Et emportez le macchabée, en passant ! "


L'armoire à glace ne se le fit pas dire deux fois et après avoir secoué ses acolytes, tous trois s'empressèrent de quitter les lieux au plus vite en emportant leur chef défunt. La jeune fille hésita alors que son regard se tournait vers le My Alibi. Akasha était toujours à l'intérieur et elle était tentée de proposer à Shiro de filer en la laissant là. Mais ça risquait plus de leur attirer (davantage) d'ennuis qu'autre chose.


" Je te laisse prévenir l'autre furie ? "

_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 10 Oct - 17:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Mar 23 Sep - 11:08

Devant le refus de Shiro, Countess n'insista pas, mais ne pû s'empêcher de lancer un petit sourire frustré en le voyant partir. Il présenta également ses excuses pour les deux jeunes filles qui l'accompagnait, dont Akasha, mais la jolie blonde n'en tenu pas rigueur pour elle-même, puisque non seulement elle n'avait rien compris, mais qu'en plus, elle avait surement raté un épisode pour pouvoir se faire une idée de la situation.
Dans une démarche toujours aussi légère, la jeune serveuse repris le chemin du bar, le verre de la tueuse de la Lignée à la main. Sa patronne réceptionna bien vite le cocktail, et entreprit la préparation d'un autre, fixant Akasha du coin de l'oeil. Elle était un peu louche aussi celle-là, et semblait avoir quelques problèmes de gestion de colère. Enfin ça, avec les frasque de la femme-fatale, c'était monnaie-courante ici. Attendant la préparation de la commande, la pin-up entreprit de passer un coup sur le bar, même si elle savait pertinemment que d'ici une dizaine de minutes, il allait redevenir tout aussi poisseux que maintenant.

" Heureusement que ce crétin de bouffeur de riz se soit tiré, parce que si il voulait coucher avec toi j'aurai dis non. " déclara sèchement la sombre étoile en s'attelant à sa tâche.
" Mais enfin Stella... " soupira plutôt choquée Miss Spaulding. " Je peux faire ce que je veux... ! "
" C'est pas ce que dis le taré qui te sers de père. "
" Daddy n'est pas là, et de toute façon je ne suis plus un bébé ! "
rétorqua t-elle avec une moue boudeuse et vexée, sous le rire moqueur de la maîtresse des lieux.

Alors que les deux femmes discutaient et que Shiro montait les escaliers pour rejoindre Kitrina, le jeune asiatique croisa la route d'Otto mais sembla ne pas y prêter attention. Pourtant, le vigile esquissa un sourire en coin en voyant l'assassin impulsif disparaître derrière la lourde porte. Il allait avoir une sacrée surprise, en plus de sérieusement réfléchir à ses méthodes peu discrètes. Du moins c'est ce que le colosse espérait en se dirigeant vers le bar, passant à quelques mètres d'Akasha.
L'Allemand avait bien remarqué l'arrivée d'une bande avant d'entrer, mais n'y accorda pas plus d'attention que ça. La seule chose qu'il retint, c'était leur forte odeur alcoolisée, et la couleur tape-à-l'oeil de la chemise de celui qui semblait être le chef. Oui, il avait bien senti vu leurs dégaines qu'ils cherchaient la bagarre, mais étrangement, il ne s'en mêla pas. D'un part c'était dehors (pas au point de débarrasser un cadavre non plus), mais en prime, c'était une sorte de test personnel. Si le jeune homme qui venait de sortir était aussi sanguinaire que stupide, alors les allaient mourir bêtement, et dans peu de temps.
Ignorant ce qui pouvait se passer dehors, Otto demanda à Stella si il restait quelques tacos préparés il y a quelques heures à peine. Countess venait de l'entendre, et lâcha un petit rire cristallin, tout en prenant le verre destiné à Akasha.

" Non il n'y en as plus, tu as tout mangé. " dit-elle en souriant, prête à repartir à la table de l'Italienne. " Mais promis je vais t'en préparer tout à l'heure ! "

A ses mots, la jolie blonde revint vers sa cliente et posa le verre sur la table avec son habituel sourire angélique et le feu aux joues.

" Et voilà, madame est servie ! Là au moins tu pourra le boire tranquillement. Au fait euh... moi c'est Countess ! "

Attendant d'être payée, elle lâcha un petit rire pour détendre l'atmosphère, la sentant encore passablement énervée. Elles ne se connaissaient pas, mais malgré sa timidité, la pin-up avait le contact bien plus facile avec la gent féminine.
Du côté de Stella et son fidèle ami, parlant d'une voix basse, la conversation tourna autour de Shiro et Kitrina,. Le vigile en profita pour lui détailler ce qu'il avait vu, et exprima clairement son avis concernant l'identité de l'assassin. Sans gêne mais sans aucune tonalité de voix particulière, le colosse ne manqua pas de faire remarquer également que l'asiatique avait réagit violemment, sans penser aux conséquences. De l'immaturité en somme. Ah la psychologie par les cadavres, quel hobby passionnant...
L'américano-italienne, sachant qu'il y avait eu meurtre aux portes de son établissement, retint sa colère, mais ses sourcils gravement froncés trahissaient son état. La moindre contrariété et elle était bonne pour distribuer des pains ce soir.

Soudain, tout le monde se tût, entendant ce qui ressemblait à une détonation. Un coup de feu venait d'être tiré à l'extérieur du My Aliby.
Certaines personnes avaient eu aucune réaction. Ce qui fût le cas d'Otto.
D'autres sursautèrent simplement, comme Stella et peut être Akasha.
Et les autres pâlirent, notamment Countess, qui tellement surprise, en poussa un cri aigu terrifié. Pour vous faire une idée, repensez aux vieux films d'horreurs des années soixante-dix, ça devrait vous aider. Bien que la jeune serveuse vivait depuis son enfance dans un environnement violent, jamais elle ne semblait pouvoir l'atteindre tant elle paraîssait fragile et innocente. Hélàs ce soir, elle se faisait des films, car "coup de feu" rimait avec "blessure" et donc, "sang".
Manquant de s'évanouir à cette image macabre, elle sentit quelqu'un la retenir derrière elle. Otto, accompagné de très près par Stella, qui visiblement était au bord de l'éruption, tel un volcan qui depuis dormait depuis des années malgré lui.

" Comme si il y avait pas eu assez de bordel comme ça ce soir... " siffla la femme-fatale entre ses dents, comme prête à mordre. " Otto ! Va voir dehors, et laisse personne rentrer. "
" A vos ordres. "

Avant de partir, il fit asseoir aux côtés d'Akasha la fille de Spaulding, puis la confia aux bons soins de sa patronne, qui prit place sur une chaise voisine, secouant la jolie blonde qui avait bien du mal à reprendre ses esprits.
Le vigile gravit silencieusement les marches d'un pas militaire et ne tarda pas à ouvrir la porte, sous le regard attentif de certains clients. Le colosse referma la lourde porte métallique, sans laisser aux spectateurs le loisir de profiter du spectacle qui pouvait s'en suivre dehors. Otto n'était pas stupide, et remarqua au loin dans une autre ruelle le loubard en chemise rouge se faire traîner par ses acolytes. Alors le coup de feu était pour lui, pensa t-il dans une brève réflexion intérieure.
Le diction veux que tout meurtrier retourne sur les lieux de son crime. C'est donc tout naturellement qu'Otto fit quelques pas jusqu'à l'impasse, où il croisa l'asiatique et Kitrina. Il avait vu juste, mais haussa à peine un sourcil en voyant la cambrioleuse en sa compagnie. La brune incendiaire qui lui servait de boss avait eu bien raison de se méfier.

" Je peux vous aider ? " demanda t-il d'une voix sèche, ponctuée par son accent.

Il se manqua d'ajouter froidement "encore une fois" à l'attention de Shiro mais se retint, attendant leur réponse tout en analysant ouvertement l'ancienne scène de crime, redevenue plus ou moins sale suite à la bagarre qui venait d'avoir lieu. Ils étaient limite pris en flagrant délit. Il y avait des traces de sang et le revolver à l'origine du coup de feu. C'était plutôt simple, deux solutions s'offraient à l'héritière Falcone et à l'assassin de la Lignée : soit ils dégagent comme si rien, soit ils prenaient le risque de provoquer l'homme en face d'eux. Si ils venaient à répliquer par la force, ils étaient plutôt mal barrés vu l'arsenal de seringues sous l'imperméable du colosse en face d'eux, et en plus de ça, ils renforceraient leur imposture...

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Ven 10 Oct - 1:38

Si il y en a un qui semblait ne rien comprendre sur l'instant, c'était bien le jeune asiatique qui, bien qu'il se battait avec la férocité d'un fauve, ne pouvait avoir ses yeux partout. Un coup dans les côtes, un autre dans la figure, il frappait avec une habilité hors du commun, presque surnaturelle en repensant aux préceptes qu'il avaient appris depuis son arrivée dans la Lignée.

Mais là, ce n'était pas la garde qui se battait corps et âme.....mais le jeune d'autrefois, celui qui aimait montrer qui il était, en défiant du regard quiconque osait l'approcher de trop près pour pouvoir enfin lui expliquer qui était le patron. Dans un sens, Shiro repensait à sa vie à Shonan alors qu'il plaçait un coup après un autre. Il avait besoin de cette adrénaline, de ressentir chacun de ces moments afin de se persuader d'être en vie.

Le destin faisait parfois bien les choses car la petite terreur de Shonan, malgré sa fureur guerrière, ne vit pas la traitrise et la lâcheté se révéler sous les traits de "Chemise Rouge" qui n'avait pas encaissé la raclée reçue. Difficile de ne pas parler d’orgueil froissé quand un mec baraqué et salement énervé vous braquait avec un Glock 17 fonctionnel et parfaitement chargé. Il y eut un coup de feu qui suivit la bousculade dont le jeune homme avait été victime de la part de sa compagne d'infortune, puis comme un léger bruit, une sorte de coup de vent furtif qui se termina par un bruit de chair déchirée. Son regard se porta immédiatement sur "Chemise Rouge" qui affichait une mine surprise lorsqu'il constata que la lame de la jeune fille se trouvait dorénavant à une place très dérangeante, et fatalement mortelle. Il n'eut aucun mot, aucune autre réaction alors que son corps gras et adipeux retomba lourdement sur le goudron de la ruelle en laissant un Shiro largué....et qui réalisait que sans elle, il serait maintenant mort.

*..........Elle............sans elle, je serais mort......*

Les yeux encore écarquillés, sans doute sous le choc, le jeune homme essayait de remettre de l'ordre dans sa tête, ce qui était loin d'être une mince affaire alors qu'un frisson très désagréable lui parcourut l'échine. L'espace d'un instant, il s'imagina allongé sur le sol, une balle dans la tête....et cela sembla durer une éternité alors que cette vision l'effraya, l’enfonçant encore plus dans cette terrible réalité alternative. Il sentait sa respiration s’accélérer et cette sensation de froid l'envahir tandis que les secondes s'égrenaient. Seules les paroles de Kitrina le sortirent de sa torpeur, l'obligeant à reprendre pied dans notre monde. Ce soir, le jeune homme avait bien failli trouver la mort au fond d'une ruelle, comme un misérable........une mort indigne de quelqu'un comme lui.

Maintenant, il avait une dette gravée au fer rouge envers la jeune femme.....une dette qu'il ne pourrait jamais effacer. Après avoir réveillé le jeune asiatique et vilipendé verbalement les gars en leur demandant de vider les lieux sur le champ, la jeune héritière  suggéra au jeune homme d'en faire de même en prévenant l'autre furie restée en arrière, chose qu'il refusa en se contentant de hocher négativement la tête. Il fallait foutre le camp sur le champ et ne pas poser de questions

"Tu........Tu m'a sauvé la vie.......Je......Merci..."

Le jeune homme bredouillait quelques mots, toujours en état de choc et articulant difficilement en réalisant une fois de plus que sans elle, il ne serait plus en vie pour en parler.

*.................Sans elle..........Kitrina...........*

La présence du vigile confirma les pensées du jeune homme et rien qu'à voir le grand costaud brun en face de lui, il savait qu'il valait mieux ne plus rien tenter de plus, sachant qu'en rentrant, le sermon serait de taille. Oh oui, il l'avait vu, cet espion de la Lignée qui avait observé la bagarre, du haut de l'échelle de secours. Kitrina n'avait pas eu le temps de l'apercevoir mais le jeune homme, lui, fût assez vigilent pour s'apercevoir de sa présence avant qu'il ne disparaisse vers le toit du bâtiment voisin. C'était officiel: Ils allaient entendre parler du pays lorsqu'ils reviendraient tous les deux au Temple.

Shiro voyait bien que les paroles du puissant videur lui étaient destinées. Pas de doute, il savait, tout comme son interlocuteur. L'ancien chef de bande était loin d'être idiot et devinait assez aisément au comportement, au ton et à sa manière de le regarder qu'il était démasqué...tout comme le japonais se doutait que le videur devait être pour quelque chose dans la disparition du cadavre. Un simple regard lui fit comprendre que celui qui lui faisait face était un pro qui devait avoir son niveau, peut-être même plus........genre, le niveau d'un lieutenant de la Lignée. Inutile de le provoquer car personne n'avait besoin de voir plus de sang couler ce soir. Les rues en étaient assez teintées pour cette nuit.

"Non...........On partait."

Plus de sang, plus d'affrontement, rien de plus. La punition à l'égard des deux êtres serait légendaire mais cela, c'était une autre histoire.

_______________________________________________

"...........Je suis Alana. Enchantée, Countess.!"

Les présentations semblaient se faire avec une certaine hésitation. Après tout, la jeune femme n'était pas encore une habituée des contacts humains, sauf lorsqu'ils se faisaient dans le sang, les tripes et la violence. Pour cela, elle était douée, très douée, mais dans le relationnel, c'était le vide absolu.

Après avoir payé son verre, la jeune femme fût à nouveau en proie à des idées noires, comme très souvent. La colère, une chose si visible, si évidente chez cette tueuse....et pourtant si fausse. Un masque comme un autre qui dissimulait ses faiblesses, des cicatrices qu'elle se refusait de montrer, par péché d’orgueil. A vrai dire, il n'y avait rien de pire qu'une guerrière dévorée par les doutes et la tristesse.

Une immense cicatrice qui la brûlait, la déchirait chaque jour.......voilà ce qu'était son passé. Tuer était un moyen de l'apaiser....et sa colère, un moyen de la dissimuler. Personne n'avait été à même de mieux la comprendre que celui qui avait été le seul vrai père pour elle. Tolérer une catin comme Kitrina, c'était le risque de voir la jeune italienne être remplacée dans le cœur de l'Empereur. Cette décision terminerait de faire voler en éclat le peu d'humanité qu'elle tentait vainement de garder en elle.

De l'humanité? Aux yeux de tous, elle en était dénuée. Une meurtrière sans âme, sans éthique, qui n'était liée à aucune règle. Tout le monde la prenait pour un monstre, une destructrice prête à foutre le feu à cette putain de ville sur un simple coup de tête. La seule chose qu'ils ne comprenaient et ne comprendraient jamais, c'est qu'elle faisait cela pour lui.....et lui seul. Un amour paternel un tant soi peu macabre, dirons nous.

La vérité, c'est qu'elle avait toujours voulu se tirer de ce cercle macabre, cesser d'être un monstre, mais les choses étaient loin d'être faciles. Akasha avait compris que ce putain de monde hypocrite ne pourrait jamais la laisser en paix. Des projets, des idées, elle en avait, mais chaque fois, un imprévu venait tout bouleverser pour la ramener à une réalité froide, triste, haineuse. Pour pouvoir espérer vivre en paix, elle avait compris que les choses ne pourraient jamais se passer pacifiquement et que faire couler le sang serait une obligation. Akasha était prête à tuer pour protéger les innocents....et pour satisfaire le seul homme qu'elle avait jugée digne de son respect.

Ce regard sur ce verre au contenu rouge rubis semblait comme un rappel à la tâche alors qu'elle ne pouvait plus détacher son regard......mais cela, c'était jusqu'à ce qu'un puissant coup de feu sorte tout le monde de l'ambiance générale. les réactions avaient été diverses et Cristina avait eue un regard écarquillée avant de se dresser en partie de sa chaise, ce qui était légitime. Bien sûr, pas difficile pour elle de faire un dessin de la situation puisqu'elle se doutait que les deux guignols de tout à l'heure y étaient pour quelque chose.

*Bordel.....Ils peuvent vraiment pas se tenir tranquilles, ces deux idiots?"

A sa grande surprise, le cri de surprise de la jeune femme ne la laissa pas sans effet. Une jeune fleur féminine très sensible, cette petite serveuse. Pas le genre à aimer la violence mais à préférer quelque chose de plus tranquille. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que le videur la fit s'assoir à sa table après avoir reçu les ordres de la patronne. Intérieurement, elle se disait que la branlée qu'ils allaient recevoir était méritée, mais elle se surprit à s’inquiéter pour le vigile, chose qui l'étonna encore plus. Malgré sa carrure, il aurait beaucoup de mal si il devait se fritter Kitrina et l'autre idiot car à deux, ils seraient capable de lui tenir tête. Dans un autre sens, elle se disait qu'il pouvait aussi faire en sorte de les mettre à terre, ce qui leur donnerait une assez bonne leçon d'humilité.

La réaction de la serveuse ne la laissait vraiment pas indifférente et elle quitta son regard agressif pour adopter quelque chose de plus ouvert à la discussion. Bien sûr, parler n'était pas son fort mais peut-être cela permettrait il à la jeune femme de se sentir un peu mieux.....et au passage, il était possible que cela calme la flamme meurtrière qui brulait dans le cœur d'Akasha.

"Heu...........Est ce que.....ça va aller?"

Un ton légèrement inquiet, mais un peu maladroitement placé. Bien sûr, il y avait une part de sincérité dans sa voix car elle s'inquiétait réellement pour Countess, mais on sentait encore que c'était fastidieux. Stella était aussi là pour tenter de la rassurer, visiblement habituée à ce que cela arrive souvent. Sa manière de lui parler et de la tenir en disait long sur le fait qu'elle devait être habituée aux réactions de la petite blonde.

Akasha, ou plutôt Alana, comme elle s'était présentée, porta la main dans sa poche et en extraya un petit pot à peine plus gros de sa main de couleur noire sur lequel était attaché un mince ruban rouge d'une petite taille. Le posant doucement sur la table, elle prit la parole à l'égard des deux femmes présentes à sa table.

"Donnez lui cela. Ca devrait.......l'aider à se calmer."

Le pot contenait une petite poudre à diluer dans une boisson. N'importe qui dans cette ville aurait pu croire à quelque chose de commun mais il ne s'agissait que d'un mélange issu de différentes plantes médicinales. Rien de bien dangereux en somme. Cela pourrait aider la serveuse à se sentir un peu mieux, si bien sûr, Stella ne s'opposait pas à cette proposition.

".........C'est à base de plantes. J'en utilise souvent. Ca m'aide..........quand j'ai mes crises."

Akasha n'était pas prête de rentrer au temple de la soirée, il semble. Elle allait devoir s'armer de patience...et attendre. Mais nul doute que si Shiro et Kitrina étaient impliqués, elle ne manquerait pas de faire un rapport qui allait allumer sec les deux personnages.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Lun 13 Oct - 1:39




Where You Come From ?







Shiro répondit par la négative d'un signe de tête, à son grand étonnement. Apparemment, lui aussi se fichait pas mal de laisser Akasha en arrière, et vu son expression, il n'était pas bien difficile de deviner qu'il voulait ficher le camp au plus vite, ce dont elle ne pouvait pas lui en vouloir. Le pauvre était encore sous le choc d'avoir échappé de très peu au coup de feu et bredouilla des remerciements à son encontre. Kitrina lui répondit en le secouant par l'épaule pour qu'il se ressaisisse.


" Tu me remercieras plus tard. Viens, on s'en va, maintenant ! "

" Je peux vous aider ? "


La jeune fille se retourna aussitôt pour découvrir le vigile du My Alibi qui les observait le regard empli de méfiance, certainement attiré par le bruit du coup de feu. Elle n'eut pas le temps de répliquer que l'asiatique la devançait, indiquant qu'ils étaient sur le point de partir. Catgirl préféra garder le silence et se contenta de le suivre alors qu'il se dirigeait vers les motos garées non loin. En temps normal, elle se serait permise une réplique bien sentie, mais jouer les provocatrices aurait été la dernière des choses à faire face à un homme bâti comme une armoire à glace. De plus, la soirée avait été mouvementée, et elle n'avait qu'une envie, c'était de rentrer au Temple, quitte à se faire passer un savon par l'Empereur. La prochaine fois, elle y réfléchirait à deux fois avant de n'en faire qu'à sa tête et de désobéir aux ordres. Alors qu'elle s'apprêtait à enfourcher le véhicule à l'instar de Shiro, une violente douleur à l'épaule lui arracha soudainement une plainte et la ramena bien vite à la réalité. Impossible de conduire dans ces conditions. Gênée, elle se tourna vers son compagnon d'infortune.


" L'autre m'a pas loupé, avec sa matraque. Je vais pas pouvoir aller bien loin dans cet état. T'as rien contre le fait d'avoir un passager ? "


Suite à sa réponse positive -le contraire aurait été d'ailleurs bien étonnant-, Kitrina grimpa derrière lui et passa ses bras autour de sa taille, non sans un certain embarras. Si elle avait écouté son orgueil, elle n'aurait pas hésité à rentrer au bercail par ses propres moyens. Ce qui n'aurait pas été très malin, sans compter que pour couronner le tout, la pluie se mit à tomber à verse. Chouette soirée, en définitive. Pas un mot ne fut échangé durant tout le trajet du retour. La voleuse n'osait pas briser le silence, persuadée que Shiro lui en voulait encore d'avoir filé en douce sans prévenir, alors qu'on le lui avait expressément interdit. Elle ne reprit la parole que lorsqu'ils furent arrivés à bon port, dans le parking du Sinner's.


" Je ... désolée pour ce soir ... Je suis prête à en prendre toute la responsabilité, je voudrais pas t'attirer d'ennuis par ma faute ... "


Et en parlant d'ennuis, voilà qu'ils se présentaient sous la forme d'un comité d'accueil composé de trois gardes, qui s'avancèrent aussitôt dans leur direction. Nul besoin d'être une lumière pour deviner la raison de leur présence ici.


" L'Empereur veut vous voir. Tous les deux. "

" Pourquoi lui ? C'est moi qui suis en tort, alors laissez-le en dehors de ça ! "

" On a reçu des ordres, alors ne discute pas, jeune fille ! "



Kitrina ouvrit la bouche pour protester à nouveau, mais le regard que lui lança le garde l'en dissuada bien vite. Elle avait déjà foutu un beau merdier, il était inutile d'empirer les choses. Aussi les suivit-elle sans discuter davantage, après avoir adressé un regard désolé à Shiro, dont l'expression en disait long sur ce qui les attendait. Le poids de la culpabilité commençait à se faire sentir ; Catgirl s'en voulait de l'avoir entraîné là-dedans, et se promit de plaider sa cause auprès du leader de la Lignée si jamais ce dernier aurait dans l'idée de sanctionner le jeune homme.



_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Stella M. Black

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 02/09/2012
Nombre de Messages : 173
Vous à Gotham : Gérante du My Alibi Bar ~ Femme-fatale corrompue

MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   Mar 25 Nov - 17:03

La jolie serveuse était complètement sonnée tandis que la vie reprenait doucement son cours dans l'enceinte du My Alibi, comme si rien ou presque ne s'était passé. Assise entre Stella et Akasha, la pin-up blonde était blanche comme un linge, et tremblait légèrement, les lèvres entrouvertes.
Semblant plus ou moins inquiète, Akasha osa demander à Countess si ça allait. Cette question, plutôt stupide dans de telles circonstances, fit définitivement bouillir la colère dans les veines de la maîtresse des lieux, qui jusque là, secouait gentiment son employée pour la ramener à la raison. Ses yeux de vipère se posèrent sur le visage de la cliente à leur côté, déchirant véritablement du regard le visage de la tueuse de la Lignée.

" Même un rat crevé il est en meilleur forme ! " vociféra t-elle férocement, telle une lionne.  " Ow Lexie, c'est bon, c'est fini ! "

Appuyant ses paroles, la brune incendiaire secoua plus fortement la blonde, qui sembla reprendre ses esprits en sursautant et retrouvant des couleurs en se dégageant doucement de la vive étreinte.
Malgré les bonnes intentions d'Akasha, l'américano-italienne resta méfiante, et lanca un regard dédaineux à la timide cliente, s'allumant une énième cigarette. Certes, la jeune fille en face d'elle n'avais pas l'air méchante, mais c'était plus fort qu'elle: elle était pire qu'une nounou quand il s'agissait de Countess, et ce soir, c'était le summum avec le couple de détraqués.

" Ow... je suis tellement vénère que j'en ai mal au crane... " soupira la femme fatale en posant les coudes sur la table, la main sur son front.
" Je... je vais te chercher un médicament dans mon sac ! " rétorqua la serveuse en se levant.

D'un pas gracieux mais hésitant, toujours sousle choc du coup de feu, la jolie blonde d'engouffra dans un des couloirs du My Alibi, laissant Stella seule avec la "socialement pas douée". C'est alors que cette dernière déposa un pot teinté avec un ruban rouge sous le regard émeraude de la maîtresse des lieux.

"Donnez lui cela. Ça devrait... l'aider à se calmer... C'est à base de plantes. J'en utilise souvent. Ça m'aide... quand j'ai mes crises."

Sans la moindre délicatesse, ni remerciements, la sombre étoile s'empara du petit pot à la poudre jaune ambrée et le regarda d'un air suspicieux pendant un moment, sa cigarette pendue aux lèvres., Puis, elle ouvrit le pot avant de vider partiellement son contenu dans le creux de sa main. Les sourcils de l'américano-italienne se froncèrent, ne sachant visiblement pas ce qu'elle avait devant elle. Bizarre, elle n'avait jamais vu ça.

" C'est quoi cette connerie ? Vu la couleur c'est pas de la cocaïne, ni de la Red Dust. Même pas de la marijuana ! C'est une nouvelle drogue sur le marché ? "
" Mais je croyais que tu ne te droguais pas... "
lâcha Countess d'un air effarouché plutôt surpris alors qu'elle revenait avec un verre d'eau et un comprimé. " La drogue c'est mauvais... "

M'voyez ?
La gérante du bar malfamé éclata de rire, à ses paroles, avant de tousser grassement, s’étouffant avec sa fumée de cigarette. Un rire sec et franc comme elle en faisait rarement. C'est vrai qu'elle ne touchait pas à ce genre de produits. Du moins plus, car elle en avait assez consommé par le passé, et elle avait pû se rendre compte de tout ses effets néfastes, au péril de sa vie, et celles d'autres personnes.
C'est ce moment qu'Otto choisi pour revenir à l'intérieur de l'établissement. Il était rassuré de savoir que Shiro et Kitrina avaient débarrassé le plancher, mais mieux valait rester vigilant, et se renseigner par la suite sur eux. Pas de façon très approfondie pour le moment, mais si d'autres événement venaient à se produire, nul doute qu'il se montrerai plus entreprenant, voir menaçant. De toute façon, il les voyait désormais comme des parasites, inconscients des conséquences de leurs actes. Deux morts dans la même soirée sans effacer leurs traces, il fallait véritablement être stupide pour faire ça. D'ailleurs, le corps du dénommé "Chemise Rouge" reposait à présent dans la grande poubelle, en attendant de finir dans un bain d'acide, comme l'autre cadavre dépecé par Shiro...
De son habituel pas lourd et contrôlé, il s'avanca vers les trois femmes et remarqua bien vite le pot de poudre, puis le contenu dans la main de Stella, qui continuait d'observer ce qu'elle tenait dans sa paume.

" Otto, tu sais ce que c'est toi ? " grogna la femme-fatale en rangeant la poudre. " C'est la môme qui veux donner ça pour détendre Lexie."

Le surnom péjoratif désignait clairement Akasha, bien que Miss Black la pointait du doigt ouvertement. Countess elle, jeta un regard intrigué à la cliente, puis à Otto, appréhendant son verdict.
Le colosse porta le petit pot à son nez, et respira son contenu en fronçant les sourcils. Cette odeur lui rappelait l'Indonésie, étrangement, et plus particulièrement les infusions que la grand-mère de sa femme leur préparait. Il n'était pas très sûr... Préférant dissiper ses doutes, l'allemand prit une pincée de poudre entre ses doigts et la porta à sa bouche.

" Ce sont des plantes médicinales originaires d'Asie de l'Est. Il n'y a rien à craindre. " confirma alors le vigile en refermant le pot.
" T'es sérieux ? "

Pour simple réponse, il hocha la tête en silence, et donna à Alexis le pot noir, qui désormais lui appartenait. Concernant le coup de feu, il se contenta simplement de dire que ce n'étaient que des ivrognes qui se disputaient, et qui avait finir par quitter les lieux en voyant le colosse arriver. Son bref récit était en partie vrai, mais c'était plutôt pour faire bonne figue auprès de Countess.
Par contre, Stella et Akasha n'étaient pas dupes, et se doutaient très bien de la vérité. Et d'ailleurs, la brune incendiaire se doutait bien que son employé avait agit comme il le fallait en cachant les preuves, à savoir les éventuels cadavres et le sang... il fallait s'en débarasser au plus vite, à l'abri des regards, et pour cela, la sombre étoile ne voyait qu'une solution.

" Je pense que nous allons fermer. " déclara Stella en écrasant sa cigarette dans le cendrier sur la table. " Allez du balai messieurs, on dégage ! " termina t-elle en prenant le médicament apporté par la serveuse.

Elle se leva et se dirigea vers les tables à débarrasser. Otto la suivit et invita les derniers clients à quitter les lieux, laissant les deux autres femmes seules.

" C'est dommage qu'on ai pas pû faire plus connaissance... " bouda Countess avec son habituelle moue et ses yeux de biche. " J'espère que tu reviendra nous voir, et merci ! Pour ce que tu m'a donné. "

La pin-up offrit son plus beau sourire à la tueuse de la Lignée, en toute sincérité et innocence, alors que les clients partaient au compte-goutte sous les regards attentifs de la patronne et du vigil.

_________________________________

-
She's like cocaine, heroine,
Alcohol, and vicodine.

Your Addiction.
-
--------------------


Présentation de Stella ~ Personnel du My Alibi, PNJs ~ Fiche RP et Relations

Avatar draw by Nicolas Jamonneau [his site here]

-
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4477-stella-m-black#62877 http://lennekazama.tumblr.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Where you come from? (PV Stella / Catgirl/ Lignée)
» Stella griffon x caniche de 6 ans (dép 29)
» Si longtemps! [Stella]
» Voyage vers Dol Amroth, l'héritage d'une lignée
» [Juillet] Pullip Tokidoki Super Stella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Park Row :: My Alibi Bar-