RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)   Lun 16 Juin - 22:28

Depuis la destruction du manoir, Batman et son acolyte Robin avait élu domicile au Batbunker. Situé sous la tour Wayne, il avait été mis en place il y a des années par le Chevalier Noir pour avoir un point d'appuis dans la ville de Gotham, en cas de coup dur ou de besoin urgent. Depuis, d'autres caves annexes avait été mis en place, notamment le bat-hôpital ou la bat-prison. Mais le Batbunker était le plus sécurisé, le plus grand et le plus équiper de toutes les caves annexes. C'était là également que Damian avait fait ses débuts en temps que Robin, Dick Grayson avait en effet décidé lorsqu'il avait hérité de la cape de s'établir dans ce bunker, justement parce qu'il voulait mettre sa propre marque, son propre chez lui. Il avait donc remis à jour les installations, et ce n'était pas le père de Damian qui allait lui donner tord après l'attaque de son grand-père Ra's Al Ghul. Batman avait également hésité à s'installer chez Oracle, à la Tour de l'Horloge, mais il s'était contenter d'y stocker toute sa base de donnée, au cas où. Aujourd'hui, il était à la recherche de nouveaux alliés, d'une nouvelle armée, d'un nouveau réseau.

Scorpia, Spark, Black Feather, Catgirl... nombreux étaient à Gotham les justiciers sans bannière qui demandaient, ou non, du soutiens dans leur lutte contre le crime. Damian n'était pas forcément d'accord sur les recrues, des jeunes, inexpérimentés, comme lui mais en beaucoup moins légitime et moins doué. La plupart ne respectait pas d'ailleurs les règles de bases, ils étaient tous plus ou moins des criminels cachés, avaient beaucoup de mort ou de crime sur leurs conscience. Damian aussi en avait, mais il avait changé. Peut-être que ceux là pouvaient changer aussi. Mais Batman avait déjà tellement de travail que surveiller tout ceux qui avaient le goût à mettre un masque et se proclamer bras armé de la justice pouvait être compliqué et laborieux. Robin ferait bien sûr de son mieux pour aider son père, il en était capable. Batman et Robin, le dynamic duo de Gotham, pouvaient affronter tout les dangers sans craintes. Ra's Al Ghul et ses hommes n'avaient qu'à bien se tenir.

Récemment d'ailleurs, Robin avait suivi, sans l'accord de son père et en hackant le bat-ordinateur, la jeune Kitrina Falcone pour savoir si elle était digne ou non de la confiance de Batman. Selon lui, elle ne l'était pas. Imprévisible, impétueuse, une attitude a toujours s’attirer des ennuis sans forcément en ressortir victorieuse seule... elle avait d'ailleurs réussi à se faire retirer la puce électronique de Batman lors de l'attaque de l'Insane gang et d'autres tarés contre l'Asile, trahissant ainsi volontairement la confiance et l'aide que lui avait fourni le Chevalier Noir. Combien de mort y avait-il eu encore ce soir là ? Provoqué par Fool, Joker, Scarecrow, Mad Hatter et d'autre ? Des dizaines, sans doute. Falcone pensait sans doute que sans appuyer sur la détente, elle n'avait rien fait, mais elle avait tord. Robin s'était promis de l'arrêter au nom de son père, qui avait parfois des accès de faiblesses vis à vis de ce genre d'individu, sans doute provoquer par une attitude ressemblante à celle de Catwoman, sa mentor, une femme qu'il a aimé, et qu'il aime peut-être encore. Robin n'avait que faire de tout ce sentimentalisme. Kitrina lui avait demandé d'attendre sa réponse avant de s'opposer à elle, elle lui avait ainsi donné. Mais d'autres priorités étaient à son esprit.

L'autre soir, son père a subit l'assaut d'une sorte d'assassin d'un nouveau genre, une dénommée Kali, qui d'après le dossier qu'avait monté son père dessus faisait parti d'un groupe d'assassin qui s'occupait des criminels en les exterminant. Ils obéissaient à un homme du nom de l'Empereur. Damian, et sans doute son père grand détective qu'il était, avait fait le lien avec l'Asie. Les Empereurs japonais ou chinois étaient autrefois très célèbres et respecté dans l'art de la guerre, et Kali faisait référence à une déesse hindou de la destruction, ou alors à une arme d'origine asiatique utilisés dans certains arts martiaux, des Philippines notamment. Au vu des armes qu'elle utilisait, Damian préférait croire à la référence hindouiste. Toujours est-il que tout ça faisait référence à l'Asie. Et pas d'une Triade ou des Yakuzas, apparemment, ils ne se contentaient pas juste d'achever des criminels par justice cruelle. Un groupe d'un nouveau genre donc, que Batman pensait responsable de plusieurs actions récentes.

C'est ainsi que Robin avait demandé à son père de venir l'écouter. Il avait demandé à Alfred de le faire venir, pendant que le jeune prodige frappait à l'aide de ses poings sur quelques mannequins d’entraînements. Lorsque son père fut présent, il prit la parole, tout en continuait à frapper ses mannequins, sans même jeter un regard à son père. Il devait en quelques sortes avouer une erreur, une désobéissance volontaire, et il préférait le faire ainsi.

« Père, je sais que nous n'avons pas encore eu l'occasion d'en discuter, et je sais que vous êtes au courant. L'autre jour, je suis sorti en tant que Damian Wayne au Sinner's Inn, un boîte de nuit de Burnley, pour aller à la rencontre de Kitrina Falcone. Peu importe ce qui est sorti de ma discussion avec elle...

Il n'avait pas vraiment eu l'occasion de discuter avec la voleuse, en fait. A peine avaient-ils échangé quelques mots qu'un abruti les avaient menacer d'une arme à feu. Cette dernière avait eu la bonne idée de contre attaquer à l'aide d'un poignard. Les choses avaient rapidement dégénéré et le jeune garçon et la jeune fille devait croire en la chance pour avoir réussi à s'en sortir sans aller en prison, ou au moins au commissariat. Même si ce dernier avait été de toute façon détruit par Nygma et que la police avait de toute façon d'autre chat à fouetter.

« Là bas, il y avait un Shiro Mayata, d'origine japonaise donc. La boîte appartient à des japonais, ou des asiatiques en général, j'en ai repéré plus d'un à l'intérieur. Un Ryuji aussi. Il nous a combattu. Mais ce n'était pas vraiment un combat. Plutôt un round d'observation. Je l'ai vu jeté un couteau à une vitesse et une précision que seul vous êtes capable d'imiter ici. Je reconnais ce genre de geste d'assassin. J'avais l'impression qu'il ne cherchait pas réellement à nous confronter mais plutôt de mesurer notre talent. J'ai fait de mon possible pour le cacher, j'étais en civil, cela n'a pas été le cas de Falcone. Il lui a posé des questions sur son maître, et nous a tranquillement laissé partir. Ce Sinner's Inn ressemble à une planque d'assassin. Cela à peut-être un lien avec cette Kali que vous avez affronter, et de l'Empereur qu'elle a évoqué. Vous semblez vous intéresser à ce nouveau groupe, je vous ai donc fait part de mes soupçons.

Robin stoppa ses coups. Il avait pratiquement casser le mannequin en deux. Un nouveau. Il observa sa main qui, en contrepartie, n'avait strictement rien. Une main ferme et dure d'assassin, celle que sa mère et la Ligue avait forgé. Il serra les poings. Il détestait ceux qui l'avait formé, il détestait sa mère qui l'avait abandonné puis renié, puis mis sa tête à prix. Il détestait les assassins. Il se tourna cette fois vers son père pour observer sa réaction, en attendant sa réponse. Il avait fait ce qui lui semblait juste. Il espérait avoir raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)   Mer 25 Juin - 21:52

Gotham City est au centre d'une guerre - de plusieurs guerres, malheureusement. Les multiples menaces qui pèsent sur la cité ont déclenché les hostilités, et les rares qui tentent de les arrêter font face à plusieurs fronts, à plusieurs groupes armés parfaitement disciplinés.

Si Bruce Wayne a quasiment disparu de la circulation, laissant seulement la place à son sombre alter-ego, les journées sont courtes et la tâche infinie.
Sautant de bataille en bataille, de plans en stratégies communes, il n'a plus guère le temps de se reposer ou même de se poser. Il n'a pas vu Alfred ou Damian depuis plusieurs jours, et ils n'ont pas eu l'occasion de parler réellement. Cela n'implique pas qu'il a laissé son fils seul dans la nature.

Gardant toujours un oeil sur son héritier, il a su sa sortie personnelle et interdite, ainsi que sa rencontre avec la troublée et troublante Kitrina Falcone. Il n'a pas évoqué le sujet avec Damian, attendant que ce dernier fasse le premier pas et qu'ils échangent, en pleine confiance et en totale honnêteté.

Bruce est alors évidemment heureux, et même soulagé, d'être sollicité par son fils pour une telle discussion. Rejoignant silencieusement le jeune adolescent et Alfred, leur figure paternelle et morale à tous les deux, dans le Bunker, il enlève lentement sa cagoule et plisse les yeux dans la faible lueur locale.

Le visage usé par les épreuves, rongé par une barbe de quelques jours, il a évidemment besoin de repos mais refuse de se l'accorder pour le moment.
Il dépose ses fesses sur le coin d'un bureau, croise les doigts et fixe, en silence, Damian. Ce dernier se libère du poids qui pèse sur son âme et son esprit depuis quelques jours, trahissant sa frustration et la pression en s'acharnant sur un mannequin.

Quelques minutes suffisent au jeune homme pour tout révéler, et se tourner vers son père. Ce dernier reste muet quelques minutes, avant de prendre lentement la parole, d'une voix très posée et douce.

"Je pense, tout comme toi, que l'Empereur et ses troupes ont une connotation asiatique : ma rencontre avec lui, son style et le style de Kali me rappellent cette région. Ce sont, à mon sens, des fanatiques, entièrement éblouis et menés par leur leader, qui impose ses valeurs comme un gourou. Ils me semblent excessivement dangereux."

Bruce ne révèle pas l'impression terrible que lui a faite l'Empereur, autant pour ne pas inquiéter Damian que par malaise d'exprimer ainsi ce sentiment devant son fils.

"J'ai su ta sortie solitaire, Damian, ainsi que ta rencontre. Tu sais que je ne goûte pas ce genre d'initiative, pour ta sécurité et celle des autres, mais..."

Il pousse un long soupir, et se relève. Quelques pas rapides sur le sol dur et froid du Bunker le font se rapprocher de son héritier, et il enlève en chemin ses gants, qu'il glisse à sa ceinture.
Avec des gestes lents et tendres, il pose ses doigts sur les mains de son fils, qui ne sont pas endommagées par les coups mais ont tant souffert, déjà, à cause d'entraînements de ce genre.

"Fais attention, fils. Ce n'est pas parce que ton corps est désormais entraîné à l'exercice et à la douleur qu'il ne souffre pas. Ton corps est ton arme, tu dois en prendre soin."

Wayne manipule les mains de Damian, avant de tourner le visage vers Alfred.

"Alfred, pouvez-vous..."

"Monsieur Damian passera des radios à votre retour, et je m'occuperai de lui. Comme son père, il semble ne pas savoir prendre soin de lui."

Le Batman sourit, avant de regarder son fils dans les yeux.

"Nous allons enquêter au plus près de nos ennemis, et de tes investigations. Qu'en dis-tu ?"

Une sortie père-fils, dans la veine du Chevalier Noir. Intérieurement, et même s'il aura du mal à l'avouer, Bruce est plus heureux que jamais de pouvoir partager cela avec la chair de sa chair, qui a combattu son éducation et sa nature pour faire son immense fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)   Jeu 26 Juin - 18:21

Batman lui fit part de sa rencontre avec l'Empereur et partageait l'avis de Damian au sujet de ses origines. C'était de toute façon très asiatique d'éradiquer tout ceux qui n'était pas du bon côté de leur ying ou de leur yang. Chez eux, c'est tout noir ou tout blanc, pas de juste milieu. Et leur honneur qui les obligeait à se battre pour leur maître jusqu'à la mort aussi, les rendait d'autant plus dangereux et comme le disait père, fanatique. Si ce Shiro comme le craignait Damian était un membre de la Lignée, cela lui donnait une légère idée de la dangerosité de ses lieutenants. De ses lieutenants seulement car les membres de la sécurité du Sinner était tous complètement nul et quelconque. Peut-être qu'eux-même ne faisait même pas vraiment partie de la Lignée d'ailleurs. Jusqu'où s'étendait leur Réseaux, quelles étaient les hiérarchies, les membres les plus dangereux... C'était sans doute les questions que se posaient son père.

« Pas la peine Pennyworth. Je n'ai rien. Et je n'ai pas de temps à perdre avec toute ses bêtises. Je sais très bien de quoi je suis encore capable.

Son père et Alfred s’inquiétait beaucoup trop pour sa santé, alors qu'il y avait des choses beaucoup plus importantes à faire dehors. Le jeune Wayne avait hâte d'en découdre avec la Lignée, lui qui n'avait pas vraiment pu combattre au Sinner et qui n'était pas sorti avec Batman, hormis leur rencontre avec Scorpia peut-être. Ce qui était loin d'être une sortie réjouissante.

La proximité dont faisait preuve son père à son égard était troublante. Non pas qu'il se désintéressait toujours de lui, bien au contraire, mais il ne faisait pas montre de beaucoup d'attachement affectueux non plus. Et Damian ne lui demandait pas vraiment. Après tout, sa mère elle-même le combattait au sabre pour des duels tout sauf amicaux. L'affection, il n'en avait jamais eu. Il ne savait pas vraiment ce que c'était au final.

« J'en pense que c'est une merveilleuse idée père. Je vais chercher mon costume sur le champ. Plus vite on aura trouver leur tanière, plus vite on pourra les enfumés et les faire sortir, comme les rats qu'ils sont.

Damian se dirigea ainsi vers le compartiment qui détenait son costume et sa ceinture et se prépara à sortir en tant que Robin. Le costume rouge, les manches grises, la longue cape jaune, son masque vert et la capuche grise qui cachait en grande partie son visage dans son ombre. Il était content de pouvoir enfin se dégourdir un peu les jambes. Surtout en compagnie de son père, qui l'emmenait de plus en plus rarement sortir, sans doute craignant pour lui les dangers de dehors. Mais Robin savait tout de ces dangers, il était prêt à les affronter depuis sa naissances.

« Et s'il se trouve qu'au Sinner il s'agit bien d'eux. Que feras-t-on père ? Vous pensez que nous sommes prêts,à les affronter ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)   Dim 29 Juin - 13:28

Bruce esquisse un petit sourire en découvrant Alfred secouer la tête devant le refus quelque peu arrogant de Damian de le laisser s'occuper de lui. Son vieil ami a la même expression quand lui-même le rejette quand il revient, blessé et amoché, de ses sorties nocturnes ; il a définitivement plus en commun avec son fils qu'il ne pouvait le penser au premier abord.

Alors que son héritier va se changer, Wayne subit le regard du majordome, qui soupire dans son coin en assistant à un tel tableau.

"Il a besoin de soins, Maître Bruce. Et de repos."

"Il passera une radio en rentrant."

"Ce n'est pas suffisant, et vous le savez. Il se donne trop, et surtout pour vous plaire."

Le Chevalier Noir se passe la main sur le visage, et soupire également. D'ici quelques instants, Damian sera revenu et cette conversation devra être terminée.

"Il saura qu'il fait ma fierté, car je vais le lui dire. Cependant, je ne peux entièrement le protéger : dans cette ville, dans cette situation, il est mon premier lieutenant - mon premier atout."

"Je ne sais quoi vous répondre, Maître Bruce. Il me semble à la fois heureux qu'un père fasse autant confiance à son fils, et triste que le destin d'une ville repose pour partie sur les épaules d'un enfant."

Robin arrive, et son père ne réplique guère, même s'il ne se prive pas d'un regard noir pour son majordome. Il remet son masque, et s'approche de la Batmobile, son fils à ses côtés.

"Nous sommes Batman et Robin, Damian."

La porte du véhicule s'ouvre, et s'il laisse son héritier monter, il ne se prive pas de planter son regard blanchâtre dans le masque du plus jeune.

"Ce sont eux qui ne sont pas prêts à nous affronter."

Le Batman monte de son côté, adresse un dernier signe à Pennyworth et appuie sur l'accélérateur, pour faire sortir la Batmobile du Bunker par les anciens tunnels de métro abandonnés depuis des années. Leur mission ensemble commence.

(HJ/ Est-ce que ça te dérangerait d'ouvrir le sujet au Sinner's ? Je prendrais le relais /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les prémices d'une croisade (Dynamic Duo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)
» Pas de mini-campagne 2ème croisade les 7 et 8 mai.
» reçit d une croisade sous le soleil a la vbm
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude)
» prémices printaniers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Wayne Enterprises-