RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Une remise en selle... [PV Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Une remise en selle... [PV Batman]   Jeu 12 Juin - 12:25

La pluie tombait sur la ville. D'ordinaire, elle était presque noire tant la fumée des cheminées l'obscurcissait, à moins que ce ne soit le signe d'un quelconque châtiment divin. Informer les hommes de la prochaine destruction de Gotham. C'était plutôt la spécialité de Ra's Al Ghul, pourtant... Quoiqu'il en soit, ce jour là, l'eau qui tombait du ciel était translucide, limpide comme de l'eau de roche. Étonnant. Cela ne se produisait que rarement dans les grandes villes, où les monoxyde et dioxyde de carbone étaient rois. Quoi qu'il en soit, en ce début de soirée, les rares citoyens qui avaient encore un travail (il en restait, oui...) rentraient chez eux, la peur au ventre, les sens en alerte. A la vue de tous les problèmes qui harassaient Gotham aujourd'hui, c'était plus prudent.

Et parmi ces gens, une jeune femme au teint mat. Cette jeune femme au visage recouvert d'un masque médical blanc se déplaçait dans les rues de la cité, une terrible hâte imprimée dans le mouvement de ses jambes. Elle avait peur. Normal, vous me direz. De plus en plus d'atrocités se produisaient dans les endroits sombres, en particulier envers la gente féminine, considérée comme plus faible. Viols, enlèvements, vols, meurtres, mutilations... tous les monstres s'en donnaient à cœur joie. Surtout que depuis le No Man's Land, de moins en moins de personnes daignaient passer dans les rues dites "coupe-gorge". Une véritable honte !!!
Mais ce soir là, la jeune femme, Elia Jones, essayait de rentrer chez elle. Elle connaissait tous les chemins de traverse permettant de gagner du temps. Elle n'était pas la seule, malheureusement. Depuis peu, un petit groupe de sinistres individus, assez réputés pour ce qu'ils faisaient, avait élu domicile non loin de chez Elia, à la recherche de nouvelles cibles. Mademoiselle Jones n'avait pas de chance, ils étaient en chasse. A l'abrupt tournant d'une des rues, elle vit une espèce de dégénéré à capuche, adossé au mur, les bras croisés, qui la regardait. Avec un très très très grand sourire.

Très poliment, Elia le lui rendit, avant de s'enfuir. Dans ce genre de ville, soit on était naïf, soit on était parano. En général, selon les statistiques, le parano vit plus longtemps. Si si, c'est prouvé: https://lh3.googleusercontent.com/-0cr-sUS2_iw/Uznpc1qyfYI/AAAAAAAAD3Q/ZnuG2eGHfEY/14%252520-%2525204.jpg.
Euuuuh... en fait non... Soyez maudits !!!
Quoi qu'il en soit, la jeune femme se mit à courir, de toutes ses forces, de toute son âme. Elle avait entendu parler de ce que les criminels accomplissaient sur leurs victimes. Et elle avait prévu tout autre chose pour la soirée. Mais la volonté ne suffit parfois pas, vous le savez bien, et Elia se trouva vite immobilisée par des bras musculeux, après une brève et silencieuse course-poursuite s'achevant dans une petite cour. C'était fini. Elle ne pouvait plus rien faire. Mais avec l'énergie du désespoir, elle tenta.

- NOOOOOON !!! LAISSEZ MOI !!! hurlait-elle.

Elle se débattait, mordait, griffait. L'instinct de survie, après tout. Rien n'y fit. Les camarades du poursuivant arrivèrent, impatient de s'essayer à diverses activités nocturnes avec leur proie. Elia se trouva complètement entourée de toutes parts. Elle ne put faire qu'une dernière chose: pleurer.
Cela excita davantage les violeurs, qui se mirent à rire grassement entre eux. On aurait cru avoir à faire à une meute de chiens galeux qui venaient d'acculer une brebis dans un coin de la forêt.
Le chef, sans doute, le plus grand, sourit à son tour, avant de porter les mains à sa ceinture. Il dégrafa la boucle qui l'ornait, et commença à déboutonner son pantalon. Rien ne pouvait plus les arrêter dans leur œuvre. Ri...

BZZZZZZZZ

Alors que la pluie avait cessé et que l'eau imbibait les vêtements de chaque personne présente, un bourdonnement retentit dans l'ombre, suivit d'un éclair lumineux bleu. Ce flash fit se retourner les criminels, qui n'aperçurent dans l'ombre des bâtiments qu'une silhouette obscure. Puis, de ces ténèbres jaillirent un trait de lumière qui frappa le chef de plein fouet. Il se trouva soulevé dans les airs, propulsé contre un des murs derrière lui. Une fois clairement au sol, assommé par le choc électrique, Alden sortit de l'ombre.
Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il traquait cette bande de monstres au pénis bien trop actif. Une bande de dégénérés, oui, loin de ce que pouvaient être les vrais hommes. Enfin, il avait pu les trouver. Il n'avait plus qu'à leur faire payer cher ce qu'ils avaient osé accomplir en ces lieux.
Un rictus déforma le visage de Spark. Il était prêt. Ses mains s'illuminèrent d'un éclat menaçant, et ses yeux s'emplirent d'un pouvoir grandissant. Ah, ces métahumains... toujours dans le grandiloquent, le théâtral !!! On ne s'en lasse jamais.

Face à lui, un bandit au sol, encore fumant, quatre debout. Sur ces quatre, deux avaient sortis des couteaux. Parfait. Eux en premier. Spark produisit donc un léger flash. Il avait pour but de détourner l'attention et de masquer ses premiers mouvements. Essentiel pour dévier un coup de couteau ou désarmer. D'un bond, Alden franchit les quelques mètres qui le séparait de ses adversaires, et asséna un violent coup de poing en plein visage du premier porteur de couteau. L'attaque fit mouche, déstabilisant le criminel. Puis, le Justicier enchaîna en l'attrapant par les parties génitales.

- Il semblerait que tu aimes ça, non ? grinça le Métahumain.

Et il envoya une puissante décharge. Le coupe-jarret se raidit, parcouru par le courant de part en part. Efficace. Laissant ensuite derrière lui le violeur inerte, Alden se retourna pour faire face au second ennemi armé. Juste à temps pour esquiver l'attaque. La première... En effet, les trois autres s'étaient mis en tête de l'encercler, et alors que Spark évitait le coup de couteau, il reçut un splendide poing dans la tempe, qui l'envoya rouler au sol. Mais habitué à ce type de combats, il se redressa vite, bien qu'un peu sonné. Cela ne l'empêcha pas pour autant de placer une attaque de la pointe du pied en plein plexus adverse. Le criminel en lâcha son couteau. Hé hé. Une menace temporaire de moins. Néanmoins, il ne put esquiver un genou, qui lui heurta la cuisse, et un fourbe coude en plein torse. Ce n'était pas une raclée, mais fichtre, qu'est ce qu'il prenait !!!
Alden jeta ensuite un regard vers la victime de ces malfrats. Elle venait à peine de quitter la petite cour où ils se trouvaient. Parfait. Vraiment parfait !!!
Il n'avait plus le risque de la blesser par accident.
Avec un grand sourire, Spark fit honneur à son nom, et lâcha ses pouvoirs. Il fit jaillir de ses mains de gros éclairs qui entourèrent ses adversaires et les immobilisèrent dans des cages d'énergie. Alden savait manier, travailler l'électricité, la foudre, l'énergie. Il avait appris, bien évidemment, ce n'était pas inné. Et à la manière d'une sphère électromagnétique de protection, il avait créé une cage d'éclairs. Fort pratique, mais très temporaire. C'était le genre d'action à prévoir en vue d'autre chose.

Et cet autre chose, il arrivait déjà au bout des doigts du métahumain. Il ne rencontra aucune résistance et jaillit pour aller se ficher dans les corps des bandits restants. Autant de petites aiguilles électriques qui picotèrent chaque nerf des criminels. C'était amusant de voir les corps se mettre à accomplir une étrange danse, pleine de mouvements désordonnés, mais qui pouvaient paraître beaux, dans une certaine mesure. En tous cas, ils avaient toujours fasciné Alden.
Après quelques secondes supplémentaires de danse, les violeurs s'effondrèrent, toujours parcouru de petits éclairs par-ci, par-là. Ils ne bougèrent plus, mais ils étaient en vie. Ils ne le méritaient pas. Droit comme un i, les jambes légèrement écartées, le Justicier aux mains de foudre haleta. L'effort du combat l'avait épuisé, et malgré sa grande résistance, il allait avoir de jolis bleus le lendemain. S'appuyant contre un des murs, il reprit son souffle. La prison avait réduit son endurance. Il allait falloir qu'il se refasse une santé.

Puis, Alden s'approcha des malfrats inconscients, et fouilla l'un d'entre eux. Il en sortit un portable, qu'il ouvrit. Pas de code. Tant mieux. Il composa ensuite le 911 et attendit que quelqu'un lui réponde. Même avec le No Man's Land, ce numéro fonctionnait. Un point positif.

- Commissariat de Police, je vous écoute.

- Bonjour, je vous passe un appel pour vous signaler qu'un groupe de détenus notoirement violents a été retrouvé inconscient dans une cour au sud du My Alibi Bar, dans Park Row.

Sur ces mots, O'Conaugh coupa le téléphone et le jeta sur un des malfrats. Peu de monde viendrait vérifier ses dires, c'était sûr, au vu des menaces qui pesaient sur les forces de l'ordre, mais on ne sait jamais... Des courageux, ça existait encore.
Jetant un dernier regard sur son travail, Alden secoua la tête et quitta la zone de combat, se plongeant dans les rues noires de la ville qui ne dort jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Dim 15 Juin - 19:58

"Es-tu fier de toi ?"

Une voix de tonnerre s'élève au-dessus de Spark.

Lui qui vient de quitter l'arrière-cour dans laquelle il a châtié les violeurs est interpellé par un ton autoritaire et dur juste au-dessus de lui. S'il lève la tête, il découvrira une silhouette, massive et puissante, qui se dégage entre les ombres, sur un toit à quelques mètres.

"Es-tu fier de ton oeuvre ?"

Un geste, et le Batman s'élance dans les airs. Planant grâce à sa cape, il ralentit sa chute et atterrit juste à quelques mètres de sa cible.
Accroupi pendant quelques secondes, il se relève lentement, utilisant toute sa connaissance théâtrale pour intensifier son charisme et sa présence.

"La puissance utilisée contre eux fut excessive."

Son regard blanchâtre, derrière son masque, est fixé sur le surhumain. Il ne le connaît pas, ne l'a jamais rencontré, mais il vient de le voir à l'oeuvre ; s'il a apprécié de le découvrir défendre une innocente, il s'inquiète du déchaînement de puissance auquel il vient d'assister.

"Ils survivront, mais avec de lourdes conséquences à long terme. Ils vont souffrir de dommages permanents."

Le Chevalier Noir demeure immobile, calme. Il sait qu'il a désormais besoin d'alliés, de soldats, et il est heureux de découvrir qu'un des rares surhumains de la ville ait décidé d'aider une jeune femme dans le besoin. Cependant, il doit savoir s'il peut se fier à lui, ou au moins le tenir du "bon" côté de cette guerre.

"Le savais-tu ?"

Est-ce un boucher ? Est-ce un novice ? Est-ce un danger... est-ce un héros en devenir ?
Des questions terribles, auxquelles les futures minutes répondront. Et qui détermineront, définitivement, leur future relation, et la façon dont cette guerre pour Gotham City sera menée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Lun 16 Juin - 21:10

[Excuse moi, Batou, mais je voudrais utiliser ce post comme un test pour rédiger à la première personne. Si ce n'est pas concluant, je reprendrais comme avant.]

Bon, une bonne action de faite. Je n'avais plus qu'à continuer cela toute la nuit. J'aurais pu, si je n'avais pas été interrompu par une voix puissante, grave et posée. Une voix qui faisait trembler la ville depuis 20 ans déjà, une voix de vrai héros. Le Batman. Il était là, et il ne semblait pas être ravi de ce qui s'était passé. C'était presque une évidence au vu du choix de mots, et au ton utilisé.

- Es-tu fier de toi ?

Bah, plutôt, oui. J'avais stoppé un groupe de violeurs, aidé une pauvre dame à échapper à leurs griffes, et il n'était même pas encore minuit. Je pouvais l'être. Et pourtant, devant le fait accompli, et le début de la réprimande du Caped Crusader, je ne pus réprimer un remord. Non, pas de ça. Il fallait être ferme, implacable. Et la colère me permettait d'atteindre cet état.

- Es-tu fier de ton oeuvre ?


Je ne me répèterais pas, mais je trouvais enfin précisément d'où venait la voix. Elle émanait d'un toit, situé à quelques mètres, où se trouvait une forme massive, presque bestiale. Une véritable gargouille de chair. Impressionnant. Mais étonnamment, cela rendait moins matérielle la menace qui pesait au dessus de moi.
Mais il rompit très vite cet effet en se jetant dans le vide. Il déploya sa cape, formant deux grandes ailes. Même si je n'avais jamais grandement apprécié le mythe qui entourait le Batman, je devais reconnaître qu'il la méritait, son histoire. Par prudence, j'activais l'énergie de mes mains, réduisant l'obscurité. Mais le Chevalier Noir se contenta de se poser, et de dire de son ton sévère:

- La puissance utilisée contre eux fut excessive.

Mais de quoi il se mêlait ? Le seul moyen de faire suffisamment peur aux criminels, c'était l'étalage de la puissance. Je le savais depuis longtemps. Plus la menace paraissait réelle et présente, plus les voyous se tenaient à carreau. Et à la vue de ce que je savais de ce célèbre Justicier, il ne faisait pas dans la dentelle non plus, et il avait occasionné de jolis blessures à beaucoup de monde. Il n'avait donc rien à me dire. Mais je restais silencieux pour le moment, préférant le laisser parler. Ce devait être frustrant de voir que celui à qui l'on parle faisait mine de s'en foutre littéralement. En tous cas, ça me les briserais menues.

- Ils survivront, mais avec de lourdes conséquences à long terme. Ils vont souffrir de dommages permanents.

Tous les criminels, même quand ils n'étaient pas face aux Justiciers, risquaient de souffrir de dommages permanents, comme le Batman appelait ces fractures, commotions et autres blessures physiques. D'autant plus que je n'étais pas le pire de ces combattants. Ils allaient avoir mal, mais pas aussi longtemps qu'avec un os brisé.

- Le savais-tu ?

- Oui, je le sais. répondis-je au tac au tac. Mais ils le méritaient. Je ne rends pas la justice. Je suis une mesure préventive. Et les criminels de ce quartier me craignent parce qu'ils le savent. De toutes façons, ils souffriront moins de mes coups, qu'une victime des leurs.

Sans déconner, il me prenait pour un enfant irréfléchi, ou quoi ? Si j'avais décidé de jouer dans la cour des défenseurs de l'ordre, ce n'était pas pour me voir rabaissé de la sorte. Non mais... Cela dut se voir sur mon visage. Je n'avais jamais vraiment su dissimuler mes pensées derrière un masque d'impassibilité... Quoi qu'il en soit, j'étais prêt à faire mes preuves, quitte à lui envoyer une décharge ou deux pour lui rappeler qu'il n'avait pas le monopole de l'héroïsme, ce chiroptère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Lun 16 Juin - 22:24

(HJ/ Aucun souci, fais les tests que tu veux ! Smile J'ai longtemps écrit à la première personne, et je trouve que tu t'en tires bien ici ! /HJ)

Réponse prévisible, malheureusement. Le Batman fait face à un surhumain pétrit de bonnes intentions, mais qui va trop loin dans son utilisation des pouvoirs qu'il a obtenus, récemment ou non ; il se doit de le recadrer, pour éviter de futurs drames, mais aussi pour éviter de devoir le faire plus tard.

"Les motifs de ton action sont nobles : il est en effet préférable, indispensable, que l'innocente ne subisse aucun dommage, et que ses agresseurs soient châtiés."

Il a bien vu que son interlocuteur a "activé" ses pouvoirs, ses mains changeant, se chargeant d'électricité. Il est pleinement conscient qu'il doit être sur ses gardes : il ne connaît pas ce nouveau venu, et le ton de leur conversation n'implique pas de futurs moments agréables.

"Cependant..."

Lentement, le Chevalier Noir se met à marcher autour de Spark. Derrière son masque, son regard blanchâtre est fixé sur la silhouette athlétique, et évidemment dangereuse, de celui qu'il est en train de juger.

"Cependant, un vieil ami m'a fait comprendre que tout pouvoir implique des responsabilités. Tu ne peux pas handicaper à vie quelqu'un, simplement pour envoyer un message. Si tu choisis de protéger l'innocent, si tu choisis d'aider la Loi, tu dois accepter de suivre des règles, et d'adapter ta "mesure préventive" à la situation."

Il sait que beaucoup de ses alliés, et de ses ennemis, seraient surpris d'entendre de telles paroles venant de lui. Bruce a déjà passé la ligne, et causé de terribles dommages à ses ennemis, sous le coup de la colère ou de la douleur ; cependant, il a décidé de changer, et entend que ceux qui combattent comme lui ne commettent pas les mêmes erreurs.

"L'envie de châtier, définitivement et brutalement, les criminels est présente, toujours. Mais nous devons être meilleurs - supérieurs à eux. Nous devons montrer que nous ne sommes pas comme eux, et que nous savons nous arrêter avant qu'ils ne soient plus des criminels punis, mais des victimes."

Bruce s'arrête juste devant Spark ; il en a profité pour s'avancer un peu, cherchant dans toutes les réactions physiques de son interlocuteur le signe d'une attaque pour s'en défendre au mieux.

"C'est ce que tu souhaites, je pense. Et je peux t'aider à agir au mieux pour la Loi et les habitants de cette ville."

La proposition est simple, directe, honnête. Il est en train de constituer une armée, et il souhaite inclure tous ceux qui peuvent l'aider - et un surhumain ne serait pas de trop, définitivement, face à tous les monstres qui menacent Gotham City.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Mar 17 Juin - 22:26

[Ouais non, je repasse en troisième personne.^^ Je trouve ça sympa, mais je manque un peu de technique.]

Blablablabla... Malgré la menace que pouvait représenter le Batman envers lui, Spark n'avait rien écouté de ce que le Justicier avait dit. Enfin si, il avait écouté. Mais il avait cessé de prêter attention après le mot responsabilités. Il avait tellement eu droit à des remontrances quand à ce qu'il signifiait. Responsabilité. "La responsabilité est le devoir de répondre de ses actes, toutes circonstances et conséquences comprises, c’est-à-dire d'en assumer l'énonciation, l'effectuation, et par suite la réparation voire la sanction lorsque l'obtenu n'est pas l'attendu." Ainsi était-elle définie dans le dictionnaire. Ce que le Batman ne pouvait pas s'imaginer, c'était qu'Alden assumait totalement ce qu'il avait fait ce soir. Et si par responsabilité, il voulait parler de la morale, eh bien qu'il change son vocabulaire, ce n'était pas de la faute du métahumain. D'ailleurs, ce dernier répondit assez violemment:

- Je ne veux pas agir pour ta Loi. Parce que même toi, ô grand Justicier, tu es en dehors. Non, je ne veux pas agir pour le bien absolu. Je veux agir pour que ceux qui sont autour de moi, ceux que je croise dans la rue soient en sécurité, même si une certaine forme de terreur doit être imposée aux criminels. Je ne veux pas tuer. Je l'ai déjà fait, et ce n'est pas une solution.

Spark s'en rappelait. Il n'avait pas fait exprès, ça non. Il avait juste fait tomber un pauvre malfrat d'un toit. Ca avait été involontaire. Totalement. Néanmoins, cette expérience était arrivée, et elle permettait au métahumain de savoir quoi faire, d'éviter d'aller trop loin dans ce qu'il faisait.

- Et vois-tu, ouais, tu me fais peur. Pas parce que tu existes. Parce que tu es plus fort que moi. Les gens se sont habitués à ton système, et ils savent qu'ils seront arrêtés, et qu'ils sortiront de prison aussi vite qu'ils sont rentrés. Tu n'es plus dissuasif.

Spark croisa les bras, coupant au passage tout courant électrique. Il n'était pas d'accord avec ce qu'avançait le Batman, mais ce n'était pas pour autant qu'il voulait se battre contre lui. Il perdrait sans doute, de un, et de deux, il s'en ferait un ennemi. Ce n'était pas forcément la chose la plus intelligente à faire en ce moment. Mieux valait l'amitié, ou au pire, la paix. Et Alden se doutait que le Chevalier Noir vouait la même chose. Il devait avoir suffisamment à faire avec ce foutu No Man's Land.

- Donc je veux bien aider, mais je ne changerais pas mes manières. C'est non négociable.

Bon, à vrai dire, Alden flippait grave. Il suffisait qu'un mot, un seul n'aille pas et il pouvait se retrouver au sol, attaché, ou assommé. Les coups de poing du Croisé Masqué étaient redoutés et redoutables, sans aucun doute. Quoi qu'il en soit, O'Conaugh ne mâchait pas ses mots, au point qu'on aurait pu croire qu'il s'exprime avec une simple fougue impulsive, alors que c'était tout l'inverse. Il le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Mar 24 Juin - 22:46

Aucune expression ne passe sur le visage du Batman alors qu'il subit un refus sec et définitif de son interlocuteur.
Aucun mouvement ne trahit une éventuelle colère alors que son interlocuteur lui fait comprendre qu'il refuse de changer ses méthodes, et qu'il ne croit pas en ses règles.

Pendant de longues, très longues secondes, il reste silencieux, laissant s'installer une ambiance oppressante et désagréable. Cela ne le dérange pas - il cherche cela, il cherche à mettre mal à l'aise Spark, pour que ce dernier se répète les derniers mots prononcés et y cherche la moindre erreur, la moindre provocation.

Derrière les yeux blanchâtres de son masque, il analyse le comportement de l'autre, ses faiblesses, ses réactions. Il remarque, bien sûr, que Spark a coupé ses pouvoirs, et qu'il souhaite ainsi montrer une forme de pacifisme, quelques manières civilisées pour faciliter leurs échanges ; cela ne fonctionnera pas.

"Soit."

Le mot, la syllabe est comme un coup de tonnerre dans le silence.
Le Chevalier Noir ne bouge toujours pas.

"Je comprends que tu puisses ne pas adhérer à mes positions, à mes méthodes. Les imbéciles, les novices et les morts en devenir n'ont pas le temps nécessaire pour comprendre leur intérêt, leur supériorité."

Il n'aime pas s'ériger en haute autorité morale, mais ses deux décennies de combat ici lui ont appris que seules ses règles peuvent faire fonctionner au moins un peu le système. Les autres tentatives, plus extrêmes, n'ont conduit qu'à des drames ; sans aucune exception, malheureusement pour ceux qui les ont tentées.

"Tu as eu ta chance."

Sans un mot de plus, Bruce se détourne de Spark et... part.
Etonnamment, il ne se retourne pas et s'avance vers les ténèbres des ruelles de la ville. Son interlocuteur est certainement surpris, décontenancé que la conversation s'achève ainsi, que Wayne ne cherche pas à le convaincre ou l'arrêter.

Cependant, Spark ne peut voir son interlocuteur appuyer sur un bouton à sa ceinture, et il ne cherche certainement pas à regarder au-dessus de lui - une grave erreur.

A quelques mètres plus haut, sur un toit, un regard inhumain, mécanique s'illumine. Une machine massive, terrible s'active silencieusement, et se précipite en avant, vers la première source de super-pouvoir à proximité ; Spark, bien sûr.

Ce dernier découvre alors, trop tard, la forme terrifiante fondre sur lui, déployant ses ailes et ses armes métalliques.
Un cauchemar mécanique s'abat sur lui.



Des balles tranquillisantes et des lasers sont expulsés de la machine, alors que le Batman se retourne de moitié, à une dizaine de mètres de là.
Le premier Bat-robot est déployé. Le sauvetage de Gotham City passe désormais à une étape industrielle - et Spark est le premier test malheureux de cette nouvelle dynamique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   Mer 25 Juin - 18:47

Hum... Soit ? Juste "soit" ? Pas d'autre réponse, pas d'attaque immédiate ? C'était... assez surprenant, à vrai dire. Spark se demandait si le Dark Knight ne se faisait pas un peu vieux. Après tout, deux décennies, ça laissait des marques... Mais ça prouvait aussi au métahumain que le Batman perdait de son autorité: juste accepter les choses quand il faut imposer, c'était une erreur dans ces bas-fonds, encore plus en temps de No Man's Land.

- Je comprends que tu puisses ne pas adhérer à mes positions, à mes méthodes. Les imbéciles, les novices et les morts en devenir n'ont pas le temps nécessaire pour comprendre leur intérêt, leur supériorité.

Oh, on commençait avec les insultes et les menaces, parfait... Là, Spark ne pouvait pas laisser passer. Imbécile, il ne l'était pas. Il n'égalait certes pas les capacités intellectuelles et la réflexion d'un Stephen Hawking, mais il n'était pas un parfait demeuré qui agissait de manière injustifié, quand même !!! Tout ce qu'il faisait, il l'assumait et pouvait expliquer le pourquoi du comment. Un novice ? Relativement. Il n'était pas un justicier depuis bien longtemps, c'est vrai. Néanmoins, il avait passé de nombreuses années dans la rue, et il connaissait ce monde dangereux. Il le ressentait.
Quand au mort en devenir... malgré le fait que le Batman ne tue pas, cela ressemblait furieusement à une menace ou une mise en garde. Ô déplaisir, ô colère qui se mettait à doucement monter.

Toutes ces paroles ressemblaient à un discours moralisant de la part d'un champion de la Loi et de l'ordre... mais tout ce qu'accomplissait Batman, aujourd'hui, et Spark s'en rendait compte, c'était énerver le crime, lui titiller les nerfs jusqu'à ce que la réaction soit volcanique. Plinéenne.
Sur ce, Alden ouvrit la bouche, prêt à jeter ses mots en plein visage du Caped Crusader, mais:

- Tu as eu ta chance.

Et il partit.
Comme ça.
Sans se retourner.
Sans déconner ?

- Hé, te barre pas comme ça !!! On a pas fini de parler !!!

Pourquoi était-il parti ainsi ? Il lui tournait le dos, comme à un pestiféré, un traître, un moins que rien !!! De quel droit agissait-il ainsi ? POURQUOI ??? Réactivant ses pouvoirs de colère, Spark se mit à avancer droit vers le Batman, déterminé à poursuivre la discussion. S'il avait su ce qui se trouvait au-dessus...
Alors qu'il n'était plus qu'à quelques mètres de son interlocuteur, Alden se retrouva stoppé net par... une machine ??? Un immense robot, noir comme la nuit, à l'image du Chevalier Noir, au regard aussi froid que la lune qui les éclairait venait de se poser devant le pauvre métahumain. Ce dernier, les yeux écarquillés, ouvrit la bouche et dit:

- Merde.

10 minutes plus tard...

Devant les grandes portes de l'Eglise Last Hope avait été déposé un petit cadeau, bien empaqueté dans un ensemble de filins d'acier, les mains prises dans des menottes canalisant et bloquant les pouvoirs. Wayne les devait à Manhunter, d'ailleurs. Ce cadeau était assez mécontent, dans le fin fond de son esprit à moitié conscient.
Même à cette heure là, des policiers gardaient l'entrée de la nouvelle prison du néo-GCPD (comment ça, répétition ?) et le pauvre Alden, complètement comateux à cause des fléchettes anesthésiantes, ne put articuler qu'une seule chose, en un gargouillis étrange:

- Eu eu oir un a'ocat... Gak...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une remise en selle... [PV Batman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une remise en selle... [PV Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une remise en selle... [PV Batman]
» remise en vente des maisons abandonnees
» Amphithéâtre [évènements officiels et remise de diplômes]
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
» Premier entraînement et remise à niveau. [PV : Nuage de Nuit et Nuage de Lune]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Rues de Gotham City-