RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Lun 2 Juin - 13:14



18h54
Centre de Midtown


_____________________________


Le soleil se couche progressivement derrière les buildings de Midtown. Autrefois bondé de monde en costard-cravate, il n'y avait plus personne dans les rues depuis le début de l'attaque terroriste de Ra's Al Ghul et sa ligue, l'explosion de la Black Tower...  Dans toute son histoire, Gotham City a du faire face à un problème majeur : la criminalité. La situation a toujours été compliqué. L'arrivée du Batman aurait du arranger les choses, mais il a réveillé des cinglés d'Arkham, comme le Joker. Les gens avaient l'habitude de vivre dans une telle ville. Mais les événements récents les forcent à se terrer chez eux, à sortir un minimum. Alors qu'avant, les gens riches étaient le moins touchés, désormais, tout le monde peut être victime.
Mais victime de qui ?

Le ciel s'obscurcit...
La terre tremble...
Une explosion.

Un père de famille, enfermé chez lui avec sa femme et ses enfants regarde la télévision avant de se lever de son canapé pour voir ce qu'il se passe dehors... Sa vitre tremble. Sa fille lui demanda ce qu'il se passe.
Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il vit, dehors, une armée de machine de guerre, tout droit sortit d'un film de science fiction ou d'un mauvais jeu vidéo, longeant les rues de la ville, tirant sur les passants qui se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, sur les voitures, sur les immeubles... Un véritable carnage commence.





Le père de famille lève un peu la tête pour voir ce qui s'apparentait à un groupe d'oiseaux migrateurs, mais... Il recula brusquement lorsque il s'avéra que c'était des drones de combat aériens dernier cri. Ces derniers s'attaquent eux aussi à la population et aux bâtiments. Les explosions se succèdent, les hurlements avec. Le pauvre père de famille n'eut le temps que de se retourner avant qu'un missile ne vienne exploser son appartement, le désintégrant avec sa famille dans un hurlement de terreur.
En quelques minutes, les rues étaient devenues un champ de guerre. Des voitures explosés et en feu sur le côté, des débris de bâtiment sur le sol, des cadavres démembrés, éparpillés un peu partout, des hurlements, les sirènes d'alarme,...
Certaines personnes fuient leur appartement pour éviter de finir brûler avec leurs biens, mais se font mitrailler par les tourelles automatiques des drones de combat. Des centaines de drones de combat, ressemblant fortement à ceux de l'armée Américaine avaient désormais pris tout le quartier de Midtown et le district de Diamonds sont envahis. Une dizaine d'hélicoptères de transport survolent la ville, armés de missile et de tourelles, mais ne tirent pas. Ils ont des ordres précis.
C'est une purge. Une extermination.



_________________________________________________

Au même moment
GNN Tower


Trois fourgons s'arrêtèrent brusquement devant la porte de la GNN Tower. La porte s'ouvrit sans forcer. Deux hommes portant un uniforme de ninja, celui de la Ligue des Assassins étaient postés devant la porte. Plus de trente hommes équipés de masque à gaz entrèrent dans le building, lourdement armé, à la queue pour ne pas se bousculer. A l'intérieur, une multitude de cadavre démembrés, décapités ou transpercés jonchaient le sol. Les membres de la Ligue des Assassins avaient fait leur travail. Deux hommes équipé d'un sac restèrent sur les lieux tandis que le reste monta au prochain étage par les escaliers. A l'étage suivant, le groupe d'homme envoya plusieurs bombes de gaz soporifique, endormant toutes les personnes à cet étage. Le groupe continua sa route, laissant une fois de plus deux personnes à l'étage; équipé d'un sac. Ils répétèrent ainsi l'opération une multitude de fois, pour chaque étage atteint.
Les hélicoptères qui survolaient la ville, quant à eux, se déposèrent, l'un après l'autre sur le toit du building, laissant à chaque fois plusieurs dizaines d'hommes par engin. Les intrus pénétrèrent le building, sans obstacle.
_____________________________________________

La diffusion d'un téléfilm fût coupé pour un flash info de toute urgence.

-"Nous nous excusons d'interrompre votre programme pour un flash info. Des drones ont envahi le district de Diamonds ainsi que le quartier de Midtown. Détruisant tout sur leurs passages, nous sommes également des cibles potentielles. C'est pourquoi, pour notre sécurité, nous nous devons de couper l'antenne."

La caméra se tourna vers la baie vitrée et filmer l'ampleur des dégâts et du chaos qui venait de s'abattre.
Un grésillement suivit sur les télévisons des habitants.
Tous les journalistes à l'intérieur de la GNN Tower commencèrent à sortir de la salle, mais l'explosion des portes de la salle du plateau repoussa tout le monde. Une fumée épaisse se dégagea et des hommes lourdement armés, certains habillés d'un anorak rouge et d'autres portaient des masques clownesques. Ce sont ceux qui ont pénétré le bâtiment. Seul un d'entre eux se distinguaient par son masque blanc qui donnait l'impression de sourire et son manteau noir.
Le Fool. C'est lui qui est à l'origine de cette attaque. Ces drones, ils sont issus des plans qu'il a volé à la base militaire. Qui a construit tout cela ? Des immigrés qu'il a réduit en esclavage.

-"Cette porte est désormais condamné. Si vous voulez sortir..."

Le Boucher de Gotham prit un journaliste par le bras, marchant rapidement vers une baie vitrée.

-"Il va falloir prendre une autre sortie !"

Il jeta le journaliste sur la baie vitrée avant de lui donner un puissant coup de pied dans le thorax, explosant la baie vitrée derrière lui, l'expulsant alors de la GNN Tower... Du cinquantième étage.
Les journalistes hurlèrent en masse, cherchant à essayer de passer par la porte exploser malgré le mur d'homme du Fool qui s'y opposaient. Ces derniers tirèrent sur le plafond pour calmer la fool foule hystérique qui se coucha par terre.

-"Remettez l'antenne ! Il est temps d'annoncer quelque chose à nos chers concitoyens."

Les hommes du Fool s'exécutèrent, tournant la caméra vers le Boucher de Gotham assis derrière le bureau du journaliste qui fait le JT de 20h, les mains croisés, l'air sérieux.

-"Bonsoir Gotham ! Vous allez bien ?! Me répondez pas, j'entends rien et je m'en fous de toute façon. Sachez que je suis à l'origine de cet attaque sur le district de Diamonds et sur le quartier de Midtown. Mon objectif ? Tous vous tuer."
Les journalistes gloussèrent.
" C'est exact, je vais tous vous massacrer un par un, je n'épargnerai personne, femme, enfant, quelque soit votre race, quelque soit votre religion, quelque soit différences qui vous divisent... Vous êtes pareil pour moi. Vous n'êtes que de la viande qui saigne rouge. Je vais déployer mes forces sur tout le reste de Gotham pour vous traquer et vous exterminer... Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Hé !"
Fool s'appuya sur la table, la caméra fît un zoom sur son masque.
"Si espérez vivre, battez vous pour votre survie ! Rien n'est plus amusant que de chasser une proie qui sait se défendre..." Un des hommes avec un masque de clown amena une journaliste au tueur masqué, qui la prit par les cheveux.

-"S'il vous plait ! Arrêtez ! S'il vous plait !"

Fool sortit son épée télescopique qu'il planta dans la gorge de la jeune femme. Du sang coula de sa bouche et de sa gorge transpercé, alors qu'elle agonisait lentement. Le Boucher lâcha le corps de sa victime qui s'écroula lourdement sur la table avant de tomber sur le sol, laissant une trace de sang sur son passage et sur le masque blanc du Fool.

-"Vous êtes les prochains... Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"

L'écran des habitants de Gotham se brouilla une nouvelle fois.


Fool se tourna vers un homme au masque clownesque.

-"On va s'amuser..."

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 3 Juin - 19:03



♦ NO MAN'S LAND, CHAP 2. :

DESTRUCTION ♦


 


Chaos ... Destruction ... Folie ...

Trois mots qui décrivaient à la perfection la situation actuelle à Gotham. Au-dehors, tout n'était que hurlements, coups de feu, explosions. Une guerre civile venait d'éclater, et Catgirl avait "l'honneur" d'être aux premières loges pour assister à cette tuerie. Un privilège dont elle se serait bien passée ... Mais elle n'avait pu se dérober à cette opération. Ses fréquentes absences avaient fini par semer le doute dans l'esprit des membres de l'Insane Gang, et elle avait déjà surpris nombre de regards suspects à son égard. Cependant, l'indifférence dont elle se drapait habituellement lors de ses missions commençait à se fissurer, et ce depuis sa rencontre avec le Chevalier Noir. Kitrina se rendait compte peu à peu qu'elle était loin de ressembler aux psychopathes dont elle s'était entourée. Contrairement à eux, elle était loin d'être folle, et ses nombreux meurtres avaient fini par faire rejaillir les remords qu'elle était toujours parvenue à faire taire jusqu'ici. Aussi regrettait-elle de ne pas avoir quitté bien plus tôt les rangs du Fool, alors qu'elle franchissait les portes du GNN. Mais il était trop tard pour reculer à présent. La seule chose à faire était d'obéir aux ordres, tout en s'efforçant de laisser le sale boulot aux autres sbires. Trop facile et plutôt lâche, mais la jeune fille refusait d'avoir encore plus de sang sur les mains.

Catgirl se contenta donc de repousser les journalistes vers le plateau à l'instar des autres en tirant une salve en l'air. Puis elle alla se poster devant la baie vitrée explosée quelques secondes plus tôt par le passage d'un des employés qui gisait maintenant sur le bitume, tournant le dos au Fool qui s'amusait à jouer les présentateurs télé. En contrebas, le massacre continuait, faisant de plus en plus de victimes. Partout, les habitants tentaient de fuir face aux tanks et aux drones de combat, cherchant en vain un endroit où s'abriter. Hommes, femmes, enfants ... nul n'était épargné. Tant de vies innocentes ... et tout ça afin d'assouvir les pulsions meurtrières du tueur masqué. Kitrina avait déjà eu un aperçu de sa folie, mais ce n'était que maintenant qu'elle en mesurait la véritable ampleur. Batman avait raison, il n'était qu'un monstre assoiffé de sang. Un monstre dont elle avait soutenu la cause et pour qui elle avait éprouvé des sentiments. Comment avait-elle pu tomber aussi bas, elle qui avait eu pour principes lors de ses débuts de criminelle de ne jamais faire couler le sang inutilement ? La jeune fille se haïssait de plus en plus d'avoir été aussi aveugle et dénouée de scrupules alors que son regard se focalisait sur la scène se déroulant dans les rues.

Au bout de quelques minutes, Catgirl se détourna pour reporter son attention sur le Fool qui achevait de finir son speech. Ses derniers mots furent comme un signal qui annonçait la mort d'un des journalistes. Et ce fut une jeune femme qui paya le prix de la folie meurtrière du Boucher de Gotham, folie que lui-même s'obstinait à nommer la fatalité. Une excuse bien faible qui ne justifierait jamais toutes ces horreurs dont il était l'auteur. La malheureuse finit la gorge transpercée par la lame de son épée. Cette arme, combien de fois la cambrioleuse l'avait vu effectuer sa sinistre besogne, et tout ça sans ressentir la moindre émotion. Kitrina regarda le corps de la journaliste étendue sur le sol. Cette vision lui en rappelait une autre, celle d'Erik Modano gisant dans son sang, une balle dans la tête. Elle n'avait rien eu à envier aux actes du Fool, cette nuit-là, et ne s'était rendue compte que bien plus tard de toutes les vies qu'elle avait détruite d'une simple pression du doigt. La cambrioleuse observa ensuite le tueur masqué éclater de rire comme si souvent chaque fois qu'il s'adonnait à ses meurtres. Contrairement à elle, c'était un être dénué de tout remords, qui voyait tout ceci comme un jeu. Une fois de plus, elle se maudissait d'avoir fermé les yeux devant tant de monstruosité. C'était décidé, une fois cette mission finie, Catgirl quitterait définitivement l'Insane Gang. Pour aller où ? Ça, elle ne le savait pas encore. Peut-être chez Carmine, vu qu'il lui avait donné accès à son loft. Un bon endroit pour s'assurer d'un peu de tranquillité. Sauf qu'elle ne pourrait pas y rester indéfiniment. Tôt ou tard, elle devrait répondre de ses actes, et il était hors de question qu'elle s'y dérobe, comme avait coutume de faire habituellement.

Mais pour l'heure, Kitrina devait encore continuer à jouer la comédie. Elle revêtit un masque d'indifférence puis s'avança vers le Fool.

" S'amuser, quelle excellente idée ... Quelle est la suite du programme ? "


_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 11 Juil - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 5 Juin - 23:25

"L'enfermement."

Une voix inconnue, extérieure se fait soudainement entendre, juste après la question posée par Catgirl.

"Dans un trou si profond, si désolé et si obscur que personne ne pourra jamais vous en sortir."

La voix est dure, tranchante, autoritaire. L'homme qui leur parle semble empli de colère envers ces quelques fous, et il n'est définitivement pas dans la pièce.

"Personne."

Il ne leur faut que quelques secondes pour comprendre que la voix provient du système de communication de la chaîne, implanté dans toute la tour. Quelqu'un, quelque part leur parle et ils ne savent pas encore d'où vient la communication.

"Vous savez qui je suis. Vous savez que j'arrive. Vous savez que vous ne pouvez rien empêcher."

Le Batman coupe soudainement la transmission.
Accroupi sur le toit du bâtiment, il déconnecte la connexion avec les systèmes informations de son ordinateur interne. Lentement, il se relève et jette un regard sur le Batwing, son si pratique véhicule qui lui a permis d'arriver ici en quelques minutes. Il pousse un long soupir, en entendant les bruits de terreur et de massacre dans les rues de sa ville.

L'Apocalypse frappe Gotham City - encore une fois. Encore cette semaine.

Le Fool, ses troupes et ceux qui tirent les ficelles veulent emporter la cité dans le chaos et la destruction, et ils y parviennent. Le Chevalier Noir a bien sûr averti ses alliés, a mandaté ses armes et ses gadgets pour protéger les innocents, mais il sait au fond que ça ne sera pas suffisant.
Les Batrobots ne sont pas encore prêts, malgré l'acharnement de la section Recherches & Développement des Entreprises Wayne. Et les gens meurent, maintenant.

S'il a choisi de venir ici, de s'en prendre au Fool, c'est pour envoyer un message. D'autres Batwings ont été envoyés dans les rues pour combattre les drones, mais les gens ont peur - ils sont terrorisés, car l'Ennemi est autant dehors que chez eux, dans leur télévision.

Bruce doit leur montrer... il doit les rassurer. Leur prouver que l'Ennemi peut être vaincu, et il doit l'afficher clairement à l'écran.
La reconquête de Gotham City passe par la chute du Fool - et ce sera pour ce soir.

Il arrache, avec la force renforcée de son costume, la porte reliant l'immeuble au toit et jette un coup d'oeil rapide à la cage d'escalier ; rien, pour le moment. Sans hésiter, sans remords, Wayne se propulse dans les airs et descend, en planant, dans l'espace entre les marches.
Il lui suffit de quelques secondes pour rejoindre un des niveaux principaux de la tour. Les filtres oculaires de son masque lui indiquent le plan du bâtiment, et il sait qu'il sera bientôt près du Fool.

Le Batman pianote sur le clavier intégré sur son avant-bras gauche, et le Batwing s'envole soudainement au-dessus de la tour. Il le pilote à distance, et le place en face de la salle où les troupes ennemies se trouvent. Quelques touches appuyées suffisent pour déclencher un feu nourri dans les étages au-dessus et en-dessous de leur niveau, pour les terroriser et les préparer à sa venue.
Il n'a pas menti : il arrive. Et ils ne pourront rien faire pour l'empêcher de mettre en oeuvre ce qu'il a prévu pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Sam 21 Juin - 18:47

Le corps de la pauvre sacrifiée gisait au sol, les yeux grands ouverts, du sang coulant de sa bouche et de sa gorge. Le hurlement des journalistes piégés se mêlaient au bruit des explosions qui avaient lieu dehors. A travers la baie vitrée, on pouvait voir des parties de bâtiments, de commerce, d'habitats, s'écrouler sur eux-mêmes, tuant toutes les personnes aux alentours, tandis que les drones continuaient à avancer, tuant tout être vivant sur leur passage. Quelques personnes tentaient de contrer cette purge, mais cela était vain...
Fool se rapprochait de son objectif : la destruction de Gotham City.
Les raisons d'un tel objectif ? Une pure folie mêlée à une haine profonde pour le monde et chaque être vivant qui le compose.
Sa réputation en tant que tueur en série, connue comme le "Boucher de Gotham" était révolue aujourd'hui. Il venait d'atteindre son apogée, il était devenu l'agent du chaos.
Ce dernier fût tiré de ses pensées par un journaliste qui l'interpellait derrière lui, lançant des insultes à l'égard du terroriste. Trois hommes de main à capuche rouge pointèrent le journaliste de leur arme, prêt à l'abattre, mais Fool fît signe de la main, prêt à écouter ce qu'avait à dire sa victime.

-"Enfoiré ! Tu crois que tu vas t'en sortir comme ça ?! Tu penses que tu peux mettre notre ville à feu et à sang et repartir comme ça ?!!"

-"Bien sur que je peux. Mais je ne vais pas partir..." Le masque blanc s'approcha un peu plus de son interlocuteur. "Je vais rester pour voir brûler ta précieuse ville..."

-"Raclure !"

Le journaliste se releva, brandissant son poing sans pouvoir le coller dans le visage du Fool qui anticipa l'attaque et donna un puissant coup de genou dans le plexus du pauvre homme avec de l'éjecter au loin avec un puissant direct du droit dans le nez. La victime s'écrasa contre le mur, tenant son nez saignant. Jin était devant lui, prenant plaisir à enchaîner de puissants coups de pieds dans le thorax et dans la tête.

-"T'es courageux. Mes félicitations... Malheureusement, le courage ne fait pas tout."

Levant son sabre, prêt à l'abattre sur la tête du journaliste, une jeune femme sorti de derrière fonça sur Jin, hurlant comme une hystérique.
La tête qui roula au sol fût celle de cette hystérique qui avait interrompu le Boucher dans une exécution. Ne jamais l'interrompre dans une exécution. Le journaliste qui devait mourir regarda la tête de la jeune femme rouler au sol, tremblotant les larmes aux yeux.

-"Oh, tu ne parles plus ? Allez, raconte quelque chose de drôle !"

-" Tu...  As tué ma femme !"

-"HA ! Hilarant !"

Le sabre vint soudainement fendre la tête du pauvre homme qui s'écroula au sol. Aussitôt, Fool sortit une pince de sa poche, ouvrit la bouche du cadavre, tira sa langue qu'il coupa avec la pince. Jin se releva et donna la langue du mort brutalement à Catgirl qui était à côté, lui écrasant sur le ventre.

-"Alors ? A cours de blagues ? T'as donné ta langue au chat ?! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA !

Catgirl demanda alors "la suite du programme" et avant même que Fool ne réponde, une voix venant des radios se fît entendre. Une voix rauque qui sent la colère à des kilomètres. Les criminels connaissaient cette voix. Tout le monde a eu à faire à lui.
Le Batman.
Fool l'avait combattu et avait été défait il y a quelques temps. C'est grâce à lui qu'il avait fait l'expérience d'Arkham et qu'il en était sortit pas moins dingue. Le terroriste masqué regarda un type avec un masque clownesque et commença à ricaner.

-"Il arrive."

Soudainement, tout le bâtiment fût secoué et plongé dans le noir total. Une fumigène tomba au sol, enfumant tout l'étage tandis qu'une silhouette en profita pour monter les marches pour atteindre le toit du bâtiment...

_________________________________


Fool's thème :



Dernière édition par The Fool le Mar 1 Juil - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 24 Juin - 21:32

Les filtres oculaires de son masque sont à la pointe de la technologie et lui permettent autant d'analyser le plan du bâtiment que d'assister, en temps réel, aux performances du Batwing qui s'en prend à la tour.
A quelques mètres de lui, l'engin fait subir un véritable calvaire aux étages au-dessus et en-dessous de la position du Fool et de ses hommes, mais personne ne bouge. Leurs nerfs sont solides - pour l'instant.

Le Batman est à leur niveau, évoluant en silence et dans l'obscurité de la Tour G.N.N., guidé par les suggestions de son ordinateur interne. Il est surpris que ses adversaires ne réagissent pas, mais il sait que ce gang, que ces barbares ont dépassé depuis longtemps la conscience des autres et de leur propre existence.

Le Fool et les siens sont au-delà, bien loin de l'Humanité et de ses valeurs.
Cela va faciliter la punition qu'il entend leur infliger.

Le Batwing lance quelques fumigènes dans la pièce où sont rassemblés les étages, puis remonte pour se cacher dans les nuages. Ailleurs, d'autres appareils, similaires, luttent contre les drones et tentent de protéger les innocents, sans grande réussite pour le moment. La défense a le mérite d'exister, mais elle ne sera pas suffisante pour sauver tous ceux qui périront lors de cette nuit maudite ; l'addition sera très lourde pour les responsables.

Le Chevalier Noir parvient à quelques mètres de la porte menant aux monstres, et s'arrête. Ses filtres oculaires font apparaître une vision infrarouge, lui permettant de compter le nombre d'ennemis et leur localisation.
Sans un mot, il déconnecte son masque et lève les yeux, pour découvrir un trou dans le plafond, causé par la fusillade du Batwing.

Avec un geste ample, il s'empare de quelques petites boules noires dans sa ceinture, et les fait glisser sans un bruit sur le sol, vers la porte.
Sollicitant les muscles de ses cuisses et la force de son costume, il saute et s'agrippe au trou, avec moins de facilité qu'auparavant. Il met quelques secondes de plus que dix années plus tôt, mais parvient à se hisser et à parvenir sur le niveau anéanti.

En silence, il marche entre les ruines et arrive au-dessus de la salle pleine de journalistes. Ses filtres oculaires sont réactivés, et il maîtrise sa respiration en envisageant ses futurs mouvements ; seuls quelques secondes lui suffisent pour préparer le plan adéquat.

Accroupi à quelques mètres des baies vitrées brisées, il se relève et s'élance vers l'extérieur, vers le vide. Bruce appuie sur un bouton à sa ceinture, et les petites boules noires explosent, anéantissant la porte.
Au même moment, il s'élève dans les airs et envoie son grappin sur le sol. La gravité, l'expérience, la longueur de la corde et sa souplesse lui permettent de modifier sa trajectoire pour se propulser contre les baies vitrées encore debout de la salle qu'il vise.

Dans un déluge de bruit et de verre brisé, le Batman arrive dans la pièce, tombant très brutalement sur un des hommes du Fool.
Ce dernier et ses acolytes ont dû se tourner vers la porte d'entrée, et ils entendent désormais dans leur dos l'arrivée charismatique de leur adversaire. Ce dernier se relève lentement, auréolé de sa cape, seuls les pupilles blanches de son masque apparaissant dans la pénombre de son coin.

"Cela cesse ce soir."

La fumée s'épaissit autour de lui, et il ne bouge pas.
A eux de commencer - à eux de faire la première erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 24 Juin - 22:30

Clap... clap... clap... clap...

L'homme au masque de Clown, seule personne à qui Fool avait adressé la parole de manière amicale ce soir là, se mit à applaudit subitement. D'abord lentement, puis de plus en plus vite, comme pour faire remarquer qu'il était bien là, et que le son ne provenait pas d'ailleurs. De sous la funèbre représentation de l'Auguste émergea alors une voix bien connue du Chevalier Noir, véritable figure d'un Clown Blanc sali par la corruption. Une voix ancienne comme le fardeau de la Chauve-souris, totalement absurde, mais qui pourtant s'accordait au mieux avec le corps d'où elle émanait. D'un geste théâtral, contre toutes-attentes (du Batman, hein, le lecteur s'en doutait juste un tout petit peu), le Joker ôta le grotesque masque qui en dissimulait le modèle.

- Bravo, bravooooo !!!

Le Clown au sourire de sang regarda tour à tour le Fool et le Batman. La folie et l'ordre. Encore. C'était vraiment une réédite de l'éternel combat qui les opposait tous les deux, le Batou et lui, pauvre victime de produits chimiques. Oh pauvre, pauvre Joker... De tous, c'était bien lui le plus à plaindre: ce soir là, ce n'était même pas pour lui que venait le Dark Knight, et en plus, il avait un rôle secondaire !!! Il était vraiment temps qu'il reprenne les choses en main !!! Et il ne se gêna pas pour le faire.
Voyez-vous, plus tôt dans la soirée, ayant été prévenu par le Fool des petites réjouissances qui allaient avoir lieu, le Joker avait pensé à quelque chose pour pimenter la fête. Non pas que le Fool était un mauvais maître de cérémonie, loin de là. Mais il lui manquait un petit "je-ne-sais-quoi" d'élégant, de classe, de distingué que le Joker avait. Le Joker ne tombait jamais dans le ridicule. Le Joker sonnait toujours juste. Le Joker était le Joker. Le Fool, lui, eh bien, il était le Fool, et rien que ça, ça limitait ses chances d'égaler un jour le Prince du Crime. Mais pardonnons lui cela, et regardons plutôt ses méthodes: brutes, violentes, gores. Il savait manier la psychologie des gens, à n'en pas douter. Néanmoins... non. Il était trop brut. Il fallait le laisser s'affiner avec le temps, qu'il se procure enfin les arômes nécessaires à son plein épanouissement. OUI !!! OUIIII !!! Le Fool était un fromage. C'était évident, maintenant !!! Un bon gros fromage dégoulinant. Qui bavait. Et puis, comme il est dit: https://i.chzbgr.com/maxW500/4323522048/h7F05215F/

De toutes façons, voilà quoi, the Joker is superior, point. C'est du moins comme ça qu'il le voyait. Et pour le moment, peu de choses le détrompaient. L'Asile, les expérimentations... rien ne lui résistait bien longtemps, au grand dam des millions de résidents gothamites. Cette attitude, loin de fragiliser le Clown dans ses actes (péché d'orgueil, tout ça...), le rendait plus fort, prêt à tout et capable de tout pour réussir.
Quelle superbe transition pour revenir à ce qui était dit plus haut, n'est-ce pas ? Tout cela pour dire que le Joker avait fait piéger les fondations de la tour avec de jolis explosifs bien artisanaux, qui faisaient BOUM quand on leur demandait... et même quand on leur demandait pas. C'est beau la technologie, hein ? Enfin, ce n'était pas comme si des vies innocentes et leurs jolis minois de super-criminels et super-héros se trouvaient pile dans ce bâtiment là, si ? Si ? Bon, ça fera une bonne raison de décamper à toute vitesse dès que le premier bouton aura été pressé. Mais histoire de prendre son temps, s'il l'avait, le Joker saisit un des journalistes, sortit ensuite son gros pistolet d'une de ses poches de veste, et en déposa le canon sur la tempe du malheureux. Ca devrait lui offrir le temps nécessaire pour discuter comme il le souhaitait avec son adversaire le plus farouche, et le seul à son niveau.

- Dis-donc Batou, tu en a mis du temps ? Tu te fais vieux, on dirait. Il se raconte en ville que tu t'es pris une sacrée dérouillée de la part de Deathstroke et Bane... Ouch, ça n'a pas dû être des plus réjouissants.

Il se décala un peu sur la gauche, vers la sortie de secours. Quand on est super-vilain, on est jamais assez près d'une sortie de secours. Surtout avec le Batman face à soi.

- Mais bon, bon, je peux comprendre que tu ne veuilles pas en parler. C'est difficile de ressasser les vieux souvenirs. Même avec un bon camarade.

Avec un petit clin d'oeil, le Joker éclata de rire.

- HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!

Dans ses bras, la journaliste, terrifiée, essaya de s'enfuir. La maintenant d'un geste brusque, il lui asséna un coup de crosse en plein occiput, histoire de la calmer un peu. Puis, il reprit son manège.

- Alors, on fait quoi ? J'ai donné un coup de main au Fool pour s'enfuir. On se retrouve encore une fois en face à face, et à vrai dire, je n'ai pas vraiment besoin de ça pour m'en sortir, tu le sais.

Et il appuya sur la détente de son arme. Un Bang sonore retentit, et un trou gros comme une pièce de dix cents se trouva étonnamment creusé dans le crâne de l'otage. Ce dernier s'effondra, complètement délaissé par le Clown psychotique qui n'en avait plus grand chose à faire. Non, devant lui se dressait son seul amour, sa seule raison de vivre.

- Tu vois, Batman, je suis peut-être dément, mais je ne suis pas fou !!! HOU HOU HOU !!!

Une petite révérence absurde, comme à son habitude. Plus de rempart entre lui et les poings rodés du Chevalier Noir. Vous me direz, la face d'albâtre de cette parodie funeste du Clown Blanc connaissait bien elle aussi les jointures, les muscles, les os, les tendons, toutes, toutes les parties du poing fermé du premier grand Justicier de Gotham. On ne pouvait qu'il les aimait, mais presque !!!

- Hou hou houuu... Mais dis moi, je me posais une question. Bah, ne t'inquiètes pas, elle ne te prendra pas la nuit à répondre... ou peut-être que si, qui sait ? Donc, ma question: qu'est-ce que ça fait de perdre tout le temps ? Parce qu'à chaque fois, tu me prodigues tes bons soins, mais au final, tu perds. Tu m'arrêtes, je m'échappe, et je tue encore. Petit à petit, tu perds. Tu perds, tu perds, et tu perds. Ça fait quoi d'être bloqué dans cette impasse ?

Il regarda ensuite sa montre, et sourit atrocement.

- En fait, tu n'as pas tant de temps que ça. Tic tac tic tac tic tac, l'heure tourne, et à chaque minute, mon doigt s'approche davantage du gros bouton rouge !!!

D'une des nombreuses cavités de tissu qu'abritait le costume violet sortit un gros boitier orné d'un fameux bouton rouge. Classique, mais ça fait tellement son effet. Un plaisir que d'être vintage !!!
Que retiendrait le Fool de tout ça au final ? On ne vole jamais la vedette au Joker. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 1 Juil - 22:52

Le Batman avait fait son entrée.
Mais le Fool était sorti.
Laissant les deux ennemis classiques se friter ensemble, pendant que "le Fils du Chaos" continuait de prendre les choses en main. Aujourd'hui était son jour de gloire. Les machines de Guerre, ses hommes, Catgirl, le Joker,... Ils n'étaient que des pions sans le savoir. Il savait que le Prince du Crime viendrait si le Batman serait là (même si il ne savait pas qu'il était lui même un pion du terrible Ra's Al Ghul). Voilà pourquoi, c'est le Joker qui est aux côtés du Fool en ce moment et pas un autre.  Ce dernier se fichait bien du Chevalier Noir, certes, celui-ci l'avait déjà défait, mais le psychopathe masqué ne s'était jamais montré rancunier vis à vis de cela.

Mais il est vrai, le Joker reste le Joker, et est un adversaire bien plus redoutable que le Fool ne le sera jamais. Mais encore une fois, celui-ci s'en fichait. Il ne cherchait pas à être le meilleur. Seul son but comptait : La destruction pure et simple de Gotham. Aucun survivant, juste un paysage apocalyptique comblé de cadavre,...
Pour Jin, son allié, bien que très célèbre, manquait cruellement d'ambition. Ses projets tournaient souvent autour du Batman. Sans lui, le Joker n'aurait aucune raison d'être ce qu'il est. Vieux... Vu et revu, le Joker fait parti des "vieux criminels" qui pullulent Gotham sans jamais avoir frôlé leur objectif. D'ailleurs, faudrait-il que le Joker ait un objectif. Si Fool et le Joker devaient être des fromages, Jin serait un fromage dégoulinant, pas encore terminé, en corps de préparation. Le Joker, lui, serait un fromage pourri, attaqué par les asticots et autres vers.
Mais ces deux fromages avaient tout de même beaucoup en commun. Commençons par le fait qu'ils ont eu la même idée chacun, sans la dire à l'autre : Piéger le bâtiment d'explosif. Les premiers sbires de dingue masqué qui avaient un sac à dos, transportaient avec eux, des briques de C4, qu'ils ont placé sur les murs et sur les plafonds après que les ninjas de Ra's Al Ghul (qui n'était pas au courant de ce détail) soient tous montés aux étages supérieurs à l'étage où a eu lieu le JT. Tout cela est également commandé par une télécommande, mais pas de bouton rouge, Fool fait dans la sobriété contrairement au Joker.


Spoiler:
 

Le Fool monta les marches et accéda au toit, suivit de près par Catgirl... De là, on avait une vue splendide, sur un paysage magnifique qu'est Gotham en feu. L'agent du Chaos contemplait son oeuvre, comme si tout cela était une oeuvre d'art... Un chef d'oeuvre... Le tueur s'approcha du bord, écoutant les hurlements des victimes, les coups de feu, les explosions, les sirènes d'alarme,... Fool leva son masque, affichant son visage déformé par le feu et un immonde sourire effrayant. Les bras écartés, face à la ville, il savourait l'instant. Il avait le contrôle. Il installait le chaos. Le début de la victoire... Ce quartier n'est qu'un début, le reste de Gotham va suivre. Aucun criminel ne lui volera la vedette. Aucun héros ne l'arrêtera. Mais avant, il devra régler un problème avec celui qui l'a aidé à s'approcher de son but, Ra's Al Ghul.
Soudainement, un hélicoptère fît son apparition dans le ciel assombri par la fumée,... Fool savait qui était à bord... Quant on parle du loup...
Le terroriste remit son masque, coupant ainsi cet instant de pur bonheur pour aller voir cet emmerdeur dont il ne connaissait même pas le nom.
Mais il allait régler tout cela maintenant, ce type l'a bien aidé, mais il doit disparaître. Ce soir, Fool va le tuer comme pour mettre la cerise sur le gâteau, pour que tout soit parfait. Ensuite, il fera exploser le bâtiment, tuant le Batman et le Joker ensemble, ce qui ne déplaira pas tellement à ce dernier, de mourir avec son "chéri".
Par la suite, il n'aura pas de difficulté à s'asseoir sur le reste de Gotham avec ces machines de guerre et ses troupes restantes qui après avoir posé le C4, sont partis comme l'avait ordonné le Boucher.
Fool n'avait pas totalement agi comme un idiot pour cette fois. Il faut dire que le plan était un peu donné par le commanditaire de la Ligue des Assassins même si Jin l'a tourné à sa sauce... Sauce hémoglobine en l'occurrence...
Il se tourna vers Catgirl à qui il n'avait pas dit un mot depuis un moment.


-"Tu es chanceuse toi ! Beaucoup aimeraient être à ta place pour regarder la chute de Gotham à mes côtés !"

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 3 Juil - 4:32



♦ NO MAN'S LAND, CHAP. 2 :

DESTRUCTION ♦


 


Mais elle n'obtint jamais de réponse ... du moins, pas de la part du Boucher de Gotham. Au lieu de la voix de son boss, ce fut celle de Batman qui se fit entendre, ce qui était loin de la réjouir. Pas parce qu'il était là pour les arrêter, non, mais il lui avait donné une seconde chance, et voilà qu'il la retrouvait au beau milieu d'un carnage, à obéir aux ordres du Fool. Il allait très certainement revoir son jugement après cela. Un autre problème se posait ; si le tueur masqué venait à l'affronter, Kitrina n'aurait plus le choix et devrait s'y opposer, dévoilant au passage sa trahison envers l'Insane Gang. Ce qui déclencherait sans aucun doute la colère du Fool, lequel tenterait sûrement de la tuer, encore ... A moins qu'elle ne prenne la poudre d'escampette en laissant tout ce beau monde se battre entre eux. Très tentant, même si ça l'obligeait à prendre la fuite, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Kitrina n'eut cependant pas le loisir d'appliquer cette option que la porte volait en éclats. Mais ce n'était qu'une diversion, et le Chevalier Noir profita que leur attention se focalise sur l'endroit de l'explosion pour faire son entrée, brisant les dernières baies vitrées encore intactes. Un des sbires en fit les frais, et la cambrioleuse se retourna au moment où le justicier se relevait.

" Cela cesse ce soir. "

En réponse à ses mots, un des hommes, dont le visage était dissimulé sous un masque de clown, se mit à applaudir, puis dévoila ses traits. Catgirl écarquilla les yeux en reconnaissant le Joker. Pour une surprise, c'était une surprise ! Mais à bien y réfléchir, ce n'était pas si étonnant de la part des deux criminels. Tous deux avaient formé une alliance récemment, et le Clown étant le pire ennemi du Batman, il n'aurait manqué pour rien au monde une confrontation avec ce dernier, sachant pertinemment que l'attaque de la Tour n'aurait pas manqué de le faire rappliquer. En fait, le plus surprenant, c'était de constater que le Fool était capable de mettre au point ce genre de plan, lui qui en général n'était pas quelqu'un de prévoyant. Et apparemment, le tueur masqué n'avait pas l'intention de participer aux festivités, vu qu'il n'avait pas perdu de temps pour les planter tous ici. Sans se poser davantage de questions, la jeune fille lui emboîta le pas, curieuse de savoir ce qui poussait le Boucher à fuir les lieux au lieu de faire face à l'ennemi, comme il le faisait en général, sans compter qu'elle n'avait guère envie de se retrouver face à face avec le justicier.

Arrivée en haut, Catgirl se contenta de regarder sans mot dire le criminel s'approcher du rebord et enlever son masque. Il semblait savourer ... non, il ne semblait pas ... il savourait réellement le spectacle cauchemardesque qui se déroulait dans les quartiers de Midtown. Alors qu'elle s'approchait elle aussi, un hélicoptère apparut au-dessus d'eux.  Le vrombissement de l'appareil était si fort qu'elle dut tendre l'oreille alors que le Fool se tournait dans sa direction et daignait enfin lui adresser la parole. De la chance ... ben voyons ! Si quelqu'un voulait sa place, qu'il la prenne donc, ce serait avec un immense plaisir qu'elle la lui donnerait ! Mais elle ne dit rien sur le fond de sa pensée, préférant à la place le questionner sur ses futurs projets, tout en portant son regard sur la ville en feu.

" La chute de Gotham ... c'est ce dont tu as toujours rêvé, pas vrai ? Et je suppose que tout ceci n'est que le début ... Mais dis-moi ... quand tu auras atteint ton but, que feras tu ensuite ? Quand il n'y aura plus rien à détruire, ni de personnes à tuer ou torturer, où iras tu ?  "


Kitrina détourna son regard pour focaliser son attention sur le tueur masqué. Une chose était certaine, elle ne ressentait plus que de l'indifférence à son égard, ses sentiments s'étant définitivement envolés devant tant d'horreur. Cependant, elle le voyait toujours comme son mentor, celui qui lui avait appris à tuer et à se battre. Sans lui, elle serait toujours à errer dans la rue, survivant grâce à ses rapines. C'était sans doute pour cela qu'elle n'était pas encore partie. Mais beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis son entrée dans le gang. Ses retrouvailles avec Carmine en l'occurrence, pendant lesquelles l'un et l'autre avaient enterré définitivement la hache de guerre. Si tout se terminait bien pour elle -entendez par là ne pas se faire arrêter ni tuer- elle accepterait l'offre du mafieux de réintégrer la famille des Falcone. En attendant, la jeune fille avait une dernière question à poser au Fool, pendant que l'appareil se posait à quelques mètres d'eux.

" Tu ne m'as pas répondu tout à l'heure ; c'est quoi la suite du programme ? Et les gars dans l'hélico, je parie que ce sont des invités surprise ... "


_________________________________



Dernière édition par Catgirl/Kitrina Falcone le Ven 11 Juil - 20:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Ra's Al Ghul

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 03/07/2013
Nombre de Messages : 1340
Autres Comptes : Lock-up & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Maître de la Ligue des Assassins
Citations : L’entraînement est inutile, seul compte la volonté, la volonté d’agir.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Ven 11 Juil - 18:46

L'Algol descendit de l'hélicoptère en applaudissant, accompagné de son second, ou plutôt sa, Myra. Resplendissant dans son élégant costume vert, l'Immortel souriait. Tout se déroulait exactement comme prévu. D'abord l'intervention du Fool, puis celle du Joker. Ensuite, c'était à lui, le maître d'œuvre, le metteur en scène de pénétrer sous les projecteurs. Il avait choisi ses acteurs avec soin. Fool, le Joker, Catgirl et Batman. La pièce sera magnifique. Ra's cessa soudain d'applaudir et se dirigea vers le tueur masqué, suivi par Myra, les deux autres passagers de l'appareil restant à l'intérieur de celui-ci.

''Bravo. Vous y êtes arrivé, au final. Je dois vous avouer que j'émettais quelques doutes à votre sujet au début de tout cela. Mais apparemment, je me trompais. Midtown ne sera bientôt plus que cendres fumantes et gravas rougeoyants. J'aurais cependant privilégié une méthode moins... vulgaire. Toutes ces explosions... Certes, je ne mets pas en doute leur efficacité, mais tout cela est d'un grossier... Enfin, passons.''

Le Démon se tourna vers la jeune cambrioleuse, restée jusque là silencieuse. Un sourire mauvais vint tout d'un coup modifier ses traits détendus. De son côté, Myra se tenait prête à protéger son maître, prête à intervenir. La jeune femme passa inconsciemment une main dans son dos, effleurant au passage la poignée de son cimeterre. Sa nervosité était à peine perceptible mais bien présente. Car elle seule ici était au courant du plan actuel du Seigneur Al Ghul.

''Je suis ravi de vous revoir, Catgirl, bien que j'aurais préféré que ce soit en d'autres circonstances. Batman est-il au courant de votre présence en ces lieux ? Je n'en doute pas. Il est vrai que votre collaboration s'est avérée des plus surprenante. Mais que voulez-vous ? Ce n'est pas donné à tout le monde d'être un informateur du Chevalier Noir.''

L'Arabe se tut, laissant le Fool digérer le coup de massue qui s'abattait sur lui, puis regarda la cambrioleuse d'un air satisfait. Son plan se déroulait à la perfection. Pour l'instant. Ses derniers échecs lui avaient appris à ne surtout pas sous-estimer son potentiel successeur. Et ses ''alliés''. Les hommes qu'il avait adjoint au Fool plus pour le surveiller que lui porter assistance l'avait informé que l'ego de ce dernier et celui du clown les avaient poussés à truffer le bâtiment d'explosifs.

Mais lui aussi avait eu cette idée. La scène de ce soir serait magnifique, à n'en pas douter. Ses assassins avaient fragilisés les structures souterraines du GNN et rajoutés des explosifs en plus, dissimulés toutefois, parmi ceux des deux cinglés et dans les parois de l'immeuble. Éclipsés discrètement, ses agents avaient tous disparus. Tels des ombres.

Il avait été facile pour un homme aussi brillant que lui de connaître le lien unissant Kitrina Falcone et Batman. Cela n'était pas prévu. Mais la volonté de Kitrina de quitter le marécage ignoble et poisseux dans lequel elle évoluait depuis si longtemps pouvait être retournée contre elle. Ce serait un coup terrible pour le tueur masqué. Et un moyen pour lui, Ra's Al Ghul, d'affirmer sa puissance et son autorité.

L'alliance entre le fou et lui-même n'était pas faite pour durer. Le spectacle de ce soir en était la preuve. Mais la pièce n'était pas terminé. Tout ne se réduisait pas à une banale tentative d'intimider, de faire peur à la population gothamite. Non. Tout cela était bien plus profond. C'était certes une pièce de théâtre qui se jouait sous les yeux terrifiés de la populace, elle-même acteur de la pièce, mais c'était aussi, et avant toute chose, une partie d'échecs entre lui et son plus grand adversaire, le seul qui soit digne de lui, l'Algol.

Le Démon avait édifié sa défense, lancé ses premières attaques sur les pions du Détective puis placé les siens à des postes stratégiques. Pour lui porter le coup fatal. Un mat propre et définitif.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5522-ra-s-al-ghul-is-back
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 15 Juil - 22:29

Il ferme les yeux.
L'instant est fugace, il dure moins d'un centième de seconde - mais l'instant existe, et il se dépêche de rouvrir les paupières pour déposer ses cornées blanches sur la silhouette terrifiante mais trop habituelle du Joker.

Le clown. Le voleur. Le tueur. L'assassin. Le monstre.
L'Ennemi.

Malgré lui, le Batman a trouvé en lui sa Némésis, son contraire, son adversaire intime. Une relation malsaine, terrible a débuté entre eux, et de trop nombreuses victimes les séparent maintenant, formant un fossé impossible à combler. Une haine intense, sans fin, les unie malgré tout, et il ne peut retenir un goût de bile dans sa bouche, une aigreur d'estomac.

"Joker."

Les poings soudainement plus serrés, la posture plus crispée, il fixe son ennemi, voyant du coin de l'oeil le Fool et ses hommes filer vers le toit. Il entraperçoit Kitrina parmi la horde qui se précipite à la suite du psychopathe, mais ne retient pas cette information pour le moment. L'Adversaire est le centre de ses pensées, comme à chaque malheureuse rencontre.

Sa silhouette dégingandée, son teint cadavérique, son sourire figé et sanglant, ses mouvements si terrifiants, si glauques... Bruce le connaît par coeur. Il a analysé chacun de ses mouvements, chacune de ses apparitions publiques. L'Ordinateur est rempli de bandes de données, de bandes vidéos passées au ralenti pendant ses longues heures d'insomnie.
Il le déteste ; plus que tout au monde. Et il ne sait pas comment l'arrêter.

Alors que le Fool disparaît, que la folie continue de s'emparer des rues de Gotham City, Wayne reste figé quelques secondes devant le monstre qu'il connaît tant ; quelques secondes de trop pour son innocente victime.

"Je vais te faire plaisir, Joker. Pour la première fois, je vais te faire plaisir et te répondre."

Les secondes s'écoulent, infinies, alors que la vie quitte le corps du journaliste en s'écroulant.

"Il est lassant d'être bloqué, et de ne pas réussir à t'arrêter pour de bon. Il est très lassant d'être ainsi bloqué."

Plus vif qu'à n'importe quel moment de la soirée, le Chevalier Noir s'empare de son grappin et le pointe vers son adversaire. Son coeur bat à tout rompre, emporté par une haine si forte qu'il pourrait presque l'arracher de son être.

"Je l'ai dit plus tôt : cela cesse ce soir."

Wayne appuie sur le bouton, et la pince s'échappe du grappin pour filer vers le Joker. Rapidement, trop pour que le Clown du Crime puisse réagir pleinement, la pince file vers lui et s'enfonce dans son ventre, pénétrant les habits pour s'immerger dans la chair.
Le sang coule, la peau est percée, et la colère d'un homme usé et fatigué est loin d'être apaisée.

Sans aucun remords, le Batman appuie sur le bouton, et ramène vers lui la créature monstrueuse, son poing ganté sur son nez comme habituel comité d'accueil.

Cependant, il abandonne là l'Ennemi et appuie sur quelques boutons de son avant-bras. Le Batwing redescend soudainement, et se place juste devant les vitres brisées de cet étage. Il ouvre immédiatement une trappe, et s'approche suffisamment pour laisser entrer les otages.

"MONTEZ LA-DEDANS."

L'ordre n'est qu'un hurlement. Même si l'espace dans l'appareil est très limité, il devrait être suffisant pour stocker leur nombre et les évacuer d'ici ; eux, au moins, seront préservés.

Ses cornées blanchâtres se posent sur le corps blessé mais toujours dangereux et terrifiant de l'Ennemi, et il se retient de s'acharner sur cette forme sanguinolente ; il doit arrêter le Fool, et découvrir le propriétaire de l'hélicoptère qui vient d'arriver. Merci les capteurs du costume.

"Ce soir, tu m'as provoqué. Ce soir, tu as tué devant moi. Mais, ce soir, tu n'es pas l'objet de mon attention."

L'objectif est multiple : rattraper le Fool, énerver le monstre, le forcer à expulser sa rage et, peut-être, le mener à voir chez le jeune psychopathe un adversaire, un concurrent dans leur relation si étrange.
Sans rien dire de plus, et alors que les journalistes disparaissent dans le ventre du Batwing, le Batman saute dans le vide, et utilise son deuxième grappin, plus petit et moins maniable, pour se préparer à rejoindre le toit.

Rien n'est terminé, avec le Joker. Mais le Fool, pleinement responsable de tout cela, doit payer. Dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 31 Juil - 22:08



L'hélicoptère se posa calmement devant les deux criminels. Catgirl reposa sa question, curieuse de connaître la suite du programme, du plan. Elle devait être étonné qu'un plan aussi construit ait vu le jour avec son mentor, ce n'était pas son genre. Il était plutôt du genre à foncer tête baissé et massacrer tout ce qui se dresse devant lui. La vérité est que ce n'est pas Fool qui a planifié tout cela. Mais bien celui qui s'apprête à descendre de cet hélicoptère. Il lui a donné le plan, Jin l'a simplement appliqué. Ce n'est ni le Joker, ni le Fool qui tirait les ficelles. Mais bien, Ra's Al Ghul. Il s'est servi des criminels les plus tarés de Gotham. Il a fait en sorte qu'un quartier entier brûle.

Pour en revenir à la situation, le désaxé masqué tourna simplement la tête vers Catgirl et pencha la tête sur le côté et avec son masque, on pouvait penser qu'il souriait sournoisement sous son masque.
Puis le maître d'œuvre sortit de l'hélicoptère, habillé d'une tunique verte typé orientale et accompagné d'un de ses lieutenants. Il applaudissait.
En effet, sa pièce était magnifiquement réussie. Il ne pouvait qu'applaudir ses acteurs. Toutefois, il souligna le fait que cela avait été un peu "grossier", peut être brouillon, sans accorder plus d'importance à cela.

-" Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Si tu me connaissais mieux que ça, tu saurais que c'est mon trip. Et puis, tu ne m'as donné que les grandes lignes. Pour le reste, je fais ce que je veux."

Il disait ça dans un air de provocation. Il n'était à la solde de personne, il n'avait fait ça que pour lui et pour personne d'autre. A vrai dire, depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Jin comptait tuer Ra's Al Ghul ainsi que tous ses lieutenants. Derrière son masque blanc et les verres rouges qu'il comportait au niveau des yeux, il ne lâchait pas son homologue et sa compagne Myra qui semblait un poil tendu. Et Fool le ressentait, tel un prédateur. Si il y a raison à ce qu'un autre animal soit tendu en votre présence, c'est qu'il vous craint. Et si il vous craint, c'est qu'il se considère comme une proie vis à vis de vous. Un sourire tordu se cachait sous le masque du tueur.

Ra's Al Ghul sourit également. Il tourna la tête vers Catgirl et devint un des hommes les plus détestables pour la jeune Kitrina.

''Je suis ravi de vous revoir, Catgirl, bien que j'aurais préféré que ce soit en d'autres circonstances. Batman est-il au courant de votre présence en ces lieux ? Je n'en doute pas. Il est vrai que votre collaboration s'est avérée des plus surprenante. Mais que voulez-vous ? Ce n'est pas donné à tout le monde d'être un informateur du Chevalier Noir.''

Fool mît du temps à percuter. Non pas parce qu'il n'en revenait pas, mais parce qu'il est relativement idiot. Il a du mal à comprendre les sous-entendus. Mais lorsqu'il comprit ce que venait de dire l'Arabe, il n'eut pas de "coup de massue" ou quoi que ce soit. Mais il ne rit pas non plus. Sa tête se tourna lentement à 45° vers Catgirl, d'une manière assez étrange... Comme si une poupée hantée sortie d'un film d'horreur vous regardait. Son aura était plus que jamais malfaisante, son masque blanc qui affichait ce sourire moqueur,... Il glacerait le sang de n'importe qui.

-"La présence de Catgirl sur les lieux ?"

Son bras droit sortit subitement de sa longue veste noire, armée d'un revolver, braquée sur Catgirl.

Sans prévenir, sans un un mot de plus, il tira trois fois dans le corps de son ex coéquipière. Cela devait arriver un jour, Fool avait déjà essayé de la tuer. Il aurait pu l'éliminer, mais le destin de Kitrina avait été porté par la chance. Il aurait pu la tuer lors de sa première rencontre, mais il l'a recruté dans l'Insane Gang. Il aurait pu la tuer lors de son entraînement au Krav Maga, mais ils ont couché ensemble. Il aurait pu la tuer à la soirée de la "Lady", mais il tua un autre membre du gang à la place. Il aurait pu la tuer dans les guerres de gang, lors d'une chance ou simplement dans son sommeil.

Mais non, il considérait qu'elle avait quelque chose à apporter au gang, au même titre que Dante ou Amy. Cela ne leur sauvait pas la vie. Mais cela réduisait les chances de se faire découper par son boss.

Mais c'était terminé, la première balle fît reculer la jeune femme d'un pas, la seconde balle, la poussa un peu plus en arrière et la dernière la poussa dans le vide.
Quelques gouttes de sang tombèrent sur le sol.

-"Catgirl n'a jamais été sur les lieux."

Son ex coéquipière, maintenant victime, tombait dans le vide, trois trous dans le corps. Lui, éclata de rire.
Aucun remord, aucune compassion, aucune empathie.
Il n'était qu'un monstre, un démon qui ne pense qu'à faire le mal et ce, en impliquant la mort et la souffrance de tout le monde. Il ne faisait pas d'état d'âme, tout le monde méritait de mourir de sa main. Certains avaient juste la priorité sur d'autres. Avec les révélations de Ra's Al Ghul, Kitrina avait gagné cette priorité de mourir.

Les yeux du fils du Chaos se tournèrent maintenant vers Ra's Al Ghul. Myra, son lieutenant était repartie dans l'hélicoptère. Tous savaient ce qui allait se passer. Dés le début, ils savaient que cela se passerait comme ça.
Fool sourit sous son masque, leva son bras armé et tira sur l'hélicoptère, cherchant à tuer Myra qui partait. Mais le Maître du No Man's Land protégea son lieutenant en donnant un coup pour désarmer le psychopathe et un autre pour le repousser.

-"Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Le vieux papi va souffrir !"

Fool sortit son épée télescopique qu'il déplia immédiatement, faisant face à son ennemi. Un Duel au sommet, entre le Démon et le fils du Chaos commençait...

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Batman / Bruce Wayne

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 15/10/2013
Nombre de Messages : 260
Autres Comptes : Takeshi Akuma
Vous à Gotham : Le Chevalier Noir, protecteur de Gotham City.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mar 26 Aoû - 19:11

Il y a un instant, Jin Hill était devenu ma priorité....jusqu'à ce que les règles changent, une fois de plus. Je dois m'adapter, réfléchir vite et prendre la décision qui est la plus adéquate, c'est à dire, sauver celle qui chutait inéluctablement dans le vide, victime de la perfidie de l'homme qu'elle aimait. Je n'avais plus de temps à perdre. Avec rapidité, mon ombre passe aux côtés de Jin et Ra's, qui dévoilait à son tour ses cartes.

N'aie crainte, vieil homme, car ton tour viendra très rapidement.

Je plonge à toute vitesse dans le vide, mes mains plaquées le long de mon corps, jusqu'à ce qu'enfin, je puisse être à sa portée. Les scans indiquent trois blessures profondes, causées par balles. Le tout se joue vite et chacun de mes mouvements se doit d'être parfaitement millimétré...car en cas d'échec, c'est la mort pour nous deux.

La moitié des étages est déja franchie lorsque j'arrive enfin à attraper Kitrina avec le bras gauche, le droit était occupé à dégainer mon grappin et à viser la structure de l'immeuble du GNN. Un tir, un seul et je remonterais dans une zone sauve où je pourrais m'occuper d'elle. Ensuite, je jure de leur faire payer d'une manière que certains risquent de réprouver.

"Accroche toi."

Je tire sans vraiment regarder après avoir attrapé la jeune femme. La corde du grappin se tends et tire sur mon bras. Les renforceurs musculaires de mon armure et la solidité du câble en fibres de saphirs me permettent de tenir et me balancent droit sur un bureau par lequel on entre en détruisant la grande vitre, cette dernière explosant à l'impact de ma propre personne. Je finis de lâcher le grappin pour rouler dans une grande salle remplis de bureaux pour finir contre l'un d'entre eux. Je m'en remettrais.....mais pas le bureau.

Kitrina est au plus mal mais j'ai de quoi la soigner. Je me dépêche de la poser sur le sol. Après un scan rapide, je détecte les trois balles, toutes logées dans son ventre, entre les intestins. Par chance, aucun organe n'est touché. Tout d'abord extraire les balles et pour cela, l'électro-aimant de mon gant droit va se montrer très utile. Habituellement, je m'en sers pour repousser les armes des gangsters lors des mêlées bien qu'il présente encore quelques failles qui faisaient qu'il ne pouvait être totalement déployé pour le moment.

"Ca risque de te faire mal."

J'inverse la polarité et bien évidemment, les balles commencent à ressortir. Je fais en sorte de ne pas trop bouger afin de ne pas blesser plus la jeune fille, qui se vidait de son sang. Doucement, une première balle sort alors qu'elle gémit de douleur.

"Je sais que c'est douloureux....Tiens bon."

Une autre balle finit par s'extraire dans un bruit de succion, et de manière toute aussi douloureuse. La troisième suit peu de temps après. Fort heureusement, elle ne sont pas allées très loin. J'imagine que ses vêtements ont amortis en partie les balles. Il est maintenant temps d'utiliser quelque chose que je garde depuis fort longtemps et qui devrait déjà arrêter le saignement. De ma ceinture, je dégaine une petite bombe, un cylinde d'environ cinq centimètres dont j'ôte le bouchon pour le verser sur les blessures. Un gel pyro-cicatrisant, permettant de cautériser les blessures. Ce n'est pas aussi efficace que les soins d'un hôpital ou de mes machines mais ca lui permettra de tenir le temps qu'il faut.
Elle se débat sous la douleur et je la maintient au sol. Elle doit éviter de bouger, le temps que le produit agisse.....et je dois avouer qu'il est des plus efficaces. Une légère odeur de désinfectant monte de son ventre, jusqu'à ce qu'enfin, les saignements cessent.

Soyez béni, Lucius.

Bien, maintenant, recoudre, et pour cela, le cicatriseur manuel permettra de recoudre dans l'instant ses blessures. Trois passages, trois moments pénibles pour elle car chaque passage de l'appareil la fait atrocement souffrir. J'en ai, fort heureusement, presque fini.

Plus qu'une injection d'antalgiques et elle sera tirée d'affaire. Pour cela, une simple seringue hypodermique fera l'affaire. Il faudra qu'elle se contente de cela. Ensuite, je l’emmènerais chez Leslie.......quand j'en aurais fini avec ces deux fous sur le toit.

D'abord Jin......et ensuite Ra's.

"Alfred, stabilsez le Bat-Plane à ma position."
"Tout de suite, monsieur."
"Oracle, tu me reçois?"
"Que veux tu que je fasse, Bruce?"
"Quelle est la situation en ville."
".............Je.........C'est une véritable boucherie. Les machines massacrent tout le monde."
"Très bien.....Dans ce cas, utilise le Satellite Paracelsus."
"Bruce, si on fait cela, c'est tout Gotham qui sera plongée dans le noir."
"Calibre-le uniquement sur la fréquence de ces machines. Ensuite, enclenche le tir."
"Tu est sûr de ce que tu fais? Nous ne l'avons jamais utilisé avant et je dois procéder à un tir d'essai avant..."
"Ça, c'est le tir d'essai. Alors, fais le, VITE!!!!"


Je coupe le contact alors que le Bat-Plane se stabilise au niveau de l'étage. Je prends Kitrina à nouveau dans mes bras pour l'installer rapidement à bord, sur le siège passager. C'est une bonne idée d'avoir aménagé une place de plus. Elle sera un peu à l'étroit mais au moins, elle y sera à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Lun 1 Sep - 0:56



♦ NO MAN'S LAND, CHAP 2 :

DESTRUCTION ♦


 


Il s’agissait bien d’un invité surprise. En effet, l’Algol était bien la dernière personne que Kitrina se serait attendue à voir en ces lieux. Et vu ses paroles, lui et le Fool avait conclu une alliance. Mais elle n'était pas dupe ; jamais Ra's Al Ghul ne se serait ligué avec un cinglé comme Jin sans une très bonne raison. Tout ça cachait forcément quelque chose. Malheureusement, elle n'eut pas le temps d'exprimer ses soupçons que l'Immortel se tournait dans sa direction, un sourire mauvais sur le visage. Sans savoir pourquoi, la jeune fille pressentit que ce qu'il allait dire serait de très mauvaise augure pour sa personne. Et bien sûr, ses craintes se trouvèrent très vite confirmées. Ses paroles eurent l'effet d'une gifle, et une sourde colère s'empara d'elle, mêlée à de la peur quand le tueur masqué tourna lentement la tête dans sa direction.


" Vous me le paierez, espèce de salaud ... "


Ce furent les seuls mots qu'elle put prononcer avant que le Fool ne sorte un revolver de sous sa veste pour lui tirer dessus à trois reprises. Tout se passa si vite qu'elle n'eut pas le temps de s'enfuir, et quand bien même elle l'aurait eu, son corps était resté tétanisé d'effroi lorsque Ra's Al Ghul avait révélé son double jeu. L'instant d'après, Catgirl se sentit tomber dans le vide ; la dernière chose qu'elle entendit alors qu'elle chutait fut le rire sadique du Boucher de Gotham. Alors voilà la mort auquel elle aurait droit ...


* Au moins, je ne sentirais rien ... *


Voilà quelle était sa pensée alors qu'elle fermait les yeux, attendant l'impact contre le bitume qui ne manquerait pas de faire éclater son corps. Une chute d'une cinquantaine d'étages (ou plus ?), ça ne pardonnait pas. Cependant, ça valait mieux que de connaître une mort lente et douloureuse sous la torture. Mais le choc ne vint jamais. Au lieu de cela, Kitrina sentit qu'on l'attrapait par la taille avant d'entendre la voix si reconnaissable du Chevalier Noir qui lui disait de s'accrocher, ce à quoi elle obéit instinctivement. Plongée dans une sorte de torpeur suite à ce qui venait de se passer, la cambrioleuse n'aurait su expliquer comment elle se retrouva étendue dans un des bureaux de la tour du GNN, et à vrai dire, c'était le cadet de ses soucis. Le brouillard qui l'entourait devenait de plus en plus sombre, mais elle n'avait plus ni l'envie ni la force de tenter de s'en extirper. Et elle se serait bien laissé sombrer si une violente douleur ne l'avait pas sorti brutalement de sa semi-inconscience, lui arrachant une plainte au passage. Elle en devina bien vite l'origine en voyant Batman penchée sur elle, occupé à extirper une première balle.


" Je sais que c'est douloureux....Tiens bon.  "


Tenir bon ... facile à dire ! On voyait que ce n'était pas lui qui venait de se prendre trois bastos dans le bide ! Mais malgré l'envie de lui dire le fond de sa pensée, Catgirl se contenta de serrer les dents alors qu'il la débarrassait des deux autres projectiles. Il lui avait sauvé la vie pour la troisième fois, elle n'allait quand même pas s'en plaindre. La jeune fille se permit toutefois de lâcher une bordée d'injures alors que le justicier appliquait un gel cicatrisant sur ses blessures, qui eut également comme effet de lui faire ressentir de vives brûlures. Et comme vous avez pu déjà le constater par le passé, pour ceux du moins qui ont suivi son background, la fille-chat n'était jamais en reste pour proférer des insultes. Je vous en passerais donc les détails et me limiterais à dire que la teneur de son langage suffisait largement à exprimer l'intensité de sa douleur. Ajouté à ça qu'elle se débattait comme un beau diable sous la poigne d'un Batman qui la maintenait au sol. Dommage pour elle, le calvaire n'était pas encore tout à fait fini. A peine la douleur commençait à s'apaiser que la Chauve-Souris remettait ça en s'appliquant à la recoudre à l'aide d'un appareil qui ressemblait ni plus ni moins à une grosse agrafeuse.

Mais cette fois, Kitrina se borna à détourner la tête en retenant à grand peine la nouvelle salve de mots orduriers qui était sur le point de franchir ses lèvres. Ne vous y détrompez pas, ce n'est pas autant qu'elle se priva de maudire Batman sur mille générations, tout en lui souhaitant la pire mort qui soit. Ce qui peut sembler exagéré comme réaction, surtout envers quelqu'un qui vient de vous sauver la vie (encore). Sauf qu'après tout ce qui venait de se passer, à savoir le fait qu'elle avait servi de cible avant de chuter dans le vide, la cambrioleuse n'était plus trop en état de réfléchir clairement et calmement.

La douleur était telle qu'elle ne ressentit pas l'aiguille qui s'enfonçait dans son bras, libérant un puissant analgésique qui ne tarda pas à atténuer son mal. Catgirl se sentait pourtant toujours vidée de ses forces lorsque le justicier la prit dans ses bras pour la faire asseoir dans le Bat-Plane qui venait d'apparaître. Au moins cette fois, il y avait une place de plus, ce qui leur éviterait à tous deux d'être collés l'un à l'autre. La jeune fille ne lui posa qu'une seule question, alors qu'il finissait de l'installer dans l'appareil.


" Tu vas le tuer ? "


Kitrina l'avait déjà vu sur le point de tuer un criminel, lorsque la colère l'avait submergé, à tel point qu'il n'était plus arrivé à se contrôler. Si elle l'avait retenu cette nuit-là, il n'en serait pas de même pour cette fois si cela devait à nouveau arriver.

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Ra's Al Ghul

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 03/07/2013
Nombre de Messages : 1340
Autres Comptes : Lock-up & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Maître de la Ligue des Assassins
Citations : L’entraînement est inutile, seul compte la volonté, la volonté d’agir.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 11 Sep - 21:24

Et la partie continuait. Le Fool réagissait comme prévu, une fois de plus. Ra's observa avec délectation le psychopathe tirer sur sa coéquipière puis celle-ci chuter du toit, gravement blessée. Aucun risque de la revoir un jour. Sauf si Batman s'en mêlait. Selon ses estimations, le Dark Knight devait être en chemin. Le Joker n'était qu'un obstacle temporaire, seulement destiné à freiner sa progression. Un figurant en quelque sorte. L'Algol sourit.

-"Catgirl n'a jamais été sur les lieux."

Jin Hill rit. Tel un vulgaire ersatz du Joker. Ce garçon n'était pas seulement stupide, il était aussi cruellement dépourvu d'expérience. Le Fool se tourna vers l'Immortel. Et tira rapidement en direction de Myra, son bras droit, vers l'hélicoptère. Le Démon s'avéra être le plus rapide. En un éclair, il dégaina son sabre et en abattit violemment le plat de la lame sur le poignet du Fool. Le pistolet tomba à terre dans un bruit sec tandis que le Maître de la Ligue des Assassins repoussa l'homme au masque blanc d'un coup du pommeau de son sabre dans l'épaule. Il avait encore besoin de son lieutenant et de l'hélicoptère.

-"Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Le vieux papy va souffrir !"



La lutte à mort commençait. Après avoir sorti son jouet favori, le Fool passa à l'attaque. Le fait que son arme soit télescopique ajoutait un peu de difficulté au combat. Tant mieux. Ra's s'en serait voulu d'avoir gagné trop facilement. L'Immortel sourit. La lame de son adversaire se dirigea vers son cou. La parade fut aisée. La riposte aurait pu l'être. Le Fool se contentait d'être bestial, en colère. Il improvisait au fur et à mesure qu'il découvrait que son ennemi était de son niveau. Voire plus. Les assauts furieux du psychopathe étaient sans cesse déjoués par l'Arabe qui n'attaquait pas ou si peu. Parade, esquive, esquive, parade, parade. Le Démon esquiva un autre coup d'épée puis en para un dernier avant de bloquer la lame du Fool et de la lui coller contre la gorge. L'Algol lui murmura à l'oreille :

''Aucune discipline, aucune technique, aucune organisation. Tu penses que posséder une lame fait de toi un bon escrimeur. Si tu savais à quel point tu es dans l'erreur... Tu as tout perdu, Jin Hill. Comme d'habitude. Tu a toujours échoué. Tu es un perdant. Un perdant qui cache sa honte sous un masque aussi pitoyable que lui.''

Rejeté en arrière par le tueur en série, le combat reprit et Ra's para plusieurs fois de son sabre, presque avec négligence avant de continuer d'une voix puissante :

''Tu te croyais assez fou pour réussir, tu te croyais aussi malin que les autres criminels de cette ville, tu croyais être à la hauteur de Gotham City, mais il n'en est rien. Tu n'es qu'un tueur en série minable qui porte le lourd fardeau d'une vie de raté et qui veut en faire payer le monde ! Tu voulais faire brûler cette ville, tu voulais devenir le plus grand mais tu as échoué.

Sache que meurtre n'est pas de la simple brutalité. Cela requiert de la finesse, de la précision. Et comme la majorité, tu en es dépourvu. Au fond, tu n'es même pas capable de vraiment tuer. Jin.''


Ce n'était plus un sourire qui était affiché sur le visage du Démon mais un rictus étincelant de prédateur qui jouissait des tortures qu'il infligeait à sa proie. Les attaques de l'auto-proclamé cinglé se faisaient plus nombreuses, plus rapides, mais plus désordonnées, plus imprécises. Le Fool se laissait submerger par la rage et par la déception tandis que son adversaire ne se contentait plus que de parer et d'esquiver ses coups avec une certaine concentration. L'issue de ce duel pouvait-elle être incertaine ?


(HRP : Oui, j'avoue, j'ai repris une citation de Ra's dans ''La Revanche de Bane''.
Et désolé du retard mais pour avoir Internet, il faut que je fasse cinq kilomètres aller-retour pour aller à la bibliothèque.)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5522-ra-s-al-ghul-is-back
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Sam 20 Sep - 21:49



Une bête sauvage. Un animal enragé et limité quant à son intelligence. C'était la façon dont combattait le Fool, préférant utiliser son instinct que la tactique. La lame se déplia et vint frapper le sabre de l'Algol au niveau de son cou. Le choc des lames créea des étincelles, provoqué par l'électricité du Foudroyeur que Jin fait passer dans sa lame, espérant toucher son adversaire ainsi. Mais l'Arabe avait tout prévu, son manche n'était pas conducteur, au grand regret du dingue masqué. Les lames se décollèrent, ne se reliant qu'un instant par un arc électrique, avant qu'un autre coup de sabre ne fût donné au niveau du ventre de Ra's Al Ghul qui para encore l'attaque de son sabre. Fool tourna dans le sens inverse de sa précédente attaque. Mais encore une fois, ce fût un échec. L'Anglais enchaînait les attaques, l'Arabe enchaînait les parades et les esquives.

Pourquoi n'arrivait-il pas à le toucher ? Il n'avait jamais été dans une telle situation ! Ra's Al Ghul bloqua soudainement le sabre de Jin et lui met sous la gorge. Il voulait lui montrer qu'il était plus fort, malgré toutes les attaques du taré, il n'arriverait pas à le toucher. Il murmura alors quelques mots à l'oreille de son adversaire. Des mots blessants. Des mots durs à digérer pour un criminel. Mais... Pas pour Fool. Aucune discipline ? C'est vrai et alors ? Aucune technique ? Il s'en fiche. Aucune organisation ? Il  ne sait même pas ce que ça veut dire. Fool ne s'est jamais prétendu escrimeur ou quoi que ce soit. Et au contraire, il avait tout gagné. Un gang, de l'argent, le respect des tarés et la crainte des autres. Sa honte ? Un sociopathe n'a pas de honte. Fool profita de l'erreur d'arrogance de Ra's Al Ghul pour mettre en oeuvre un peu de Krav Maga. Son genou remonta avec une extrême violence au niveau de l'entre-jambe de son adversaire en même temps que son bras avait saisi le poignet de l'Algol pour lui faire baisser la lame et le rapprocher alors que son autre bras, il leva son coude frapper son menton. Sa technique ne fût pas poursuivi, Ra's Al Ghul recula après avoir prit ces quelques coups qui semblaient ne pas avoir eu l'effet attendu.
Il continuait de parler de Jin. Il cherchait à le torturer psychologiquement. Mais cela ne fonctionne pas sur des sociopathes. Ra's avait mauvaise connaissance de son sujet. Fool sourit derrière son masque.

-"Hé ! Hé ! Hé ! Hé ! Fou ? Moi ? Non... Je suis juste... Le vrai démon." Une pique envoyé quant au surnom de Ra's qui est le démon. "Je ne suis pas à la hauteur de Gotham City, je suis plus grand encore !! J'ai échoué ? Regarde l'état de la ville ! Je l'ai brûlée ! Comme je le voulais ! Les gens meurent en hurlant mon nom ! La ville me craint ! J'ai gagné Ra's Al Ghul ! Le monde me connaît désormais comme la mort incarné ! Personne ne se souviendra de toi ! C'est toi qui a perdu ! Tu n'es qu'un vieux débris dépassé ! Un opportuniste qui n'a rien compris à l'idéologie que j'ai répandu à Gotham ! L'idéologie du chaos ! "

Son sabre en main, Fool fonça de nouveau sur Ra's Al Ghul.

-"MAINTENANT CREVE !"

Il s'était carrément emporté dans son discours. Ce n'était ni de la rage ni de la déception. C'était de l'enthousiasme. Son sabre frappait celui du Démon de plus en plus vite, de plus en plus fort. Mais aussi plus imprécises. Le Boucher de Gotham riait, l'Algol n'allait pas tenir si il continuait sa série d'attaque qui augmentait en nombre, force et vitesse. Un coup de sabre fût porté en diagonale au niveau du torse. Ra's Al Ghul, recula pour esquiver, mais le sabre du taré, relié à son fil à mousqueton, fût en fait envoyé comme un kusarigama et vint faire une grosse balafre sur le corps du Démon.
Celui-ci recula pour constater sa blessure tandis que Fool riait à s'en déchirer la gorge. Son sabre pendait près du sol, tenu par son fil à mousqueton qu'il tenait de main ferme.

-"Allons, ne cesse pas de sourire Ra's Al Ghul. Tu étais pourtant si confiant ! C'est rare d'avoir des adversaires qui restent positif tandis que je fais couler leur sang ! "

Fool commença à faire tourner son sabre en faisant tourner le fil à mousqueton. Il n'y avait plus d'escrime, son sabre servait d'arme de jet. Comme pour le kusarigama, il contrôlait la distance et la direction de son sabre via son fil à mousqueton qu'il tenait. Le sabre fût lancé à une incroyable vitesse en direction du visage de l'Arabe qui esquiva l'arme, tout de même surpris de son  utilisation. Fool, pour éviter que son adversaire ne lui coupe le fil à mousqueton, tira immédiatement dessus, faisant revenir le sabre à lui. La donne avait changé.

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Batman / Bruce Wayne

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 15/10/2013
Nombre de Messages : 260
Autres Comptes : Takeshi Akuma
Vous à Gotham : Le Chevalier Noir, protecteur de Gotham City.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Sam 20 Sep - 22:33

Deux démons s'affrontent....deux fous sont prêt à jouer leur vies pour le contrôle de cette ville.......Non, pas le contrôle, mais sa destruction totale. Cette fois-ci, Jin Hill doit payer pour ce qu'il a fait et je ne compte pas le laisser s'en tirer. Alors ma seule réponse à l'égard de Kitrina est la suivante.

"Il doit payer......et ça prends fin ce soir."

Et c'est vrai: Sa folie disparaitra ce soir, pour de bon. Ce que Jin a fait ce soir....les actes dont il a été l'organisateur.....Ce soir, Jin Hill m'a prouvé qu'il pouvait être bien plus dangereux encore que tout mes ennemis réunis et qu'il devait être stoppé, une fois pour toute....

Ce soir, je ne suis pas sur de pouvoir tenir ma promesse envers mes parents, envers ceux qui croient en moi...et pourtant, ai-je le choix? Un monstre comme Jin ne devrait pas vivre. Il ne devrait pas être de ce monde. Trop de gens morts, trop de meurtres, trop de sang pour que j'accepte la responsabilité de tout cela.

Le Bat-Plane atteint le toit et enfin, je vois les deux hommes, occupés à s'entretuer. Aucun ne semble avoir l'avantage et aucun ne l'aura. Je mets fin à cela ce soir.

"JIN HILL, C'EST TERMINE!!!!!!!!"

Partout autour de Gotham, une grande lumière aveuglante éclaire la ville, aveuglant et illuminant tout sur son passage. Le satellite Paracelsus est à l’œuvre et mes écrans m'indiquent que le tir est un succès. Partout dans Gotham, les machines de cet assassin s'écroulent dans un bruit de tôles écrasées. Les drones s'écrasent les uns après les autres, victime de l'impulsion généré et calibrée sur leur fréquence.
Ses plans de démence prennent fin à mes pieds....et sa vie ne tardera pas à se finir au son de mes poings.
Le bat-Plane m'éjecte juste derrière lui, positionné en pilotage automatique et en laissant le cockpit ouvert. D'abord lui.....et ensuite Ra's. J'adresse un regard de défi à ce dernier.....et pour le moment, il ne m’intéresse pas. C'est Jin que je veux.

"Tu a perdu........"

Il a détruit ma ville, détruit des centaines de milliers de vies. Dire que je lui en veut est bien faible. Je ne lui laisse pas le temps de bouger, de dire le moindre mot que je plonge sur lui, et je le martèle de coups. Chacun de mes poings......chacun de mes impacts, c'est pour les vies qu'il a détruit avec tant de cruauté.....et je veux qu'il paye.

Alfred et Barbara sont totalement paniqués. Ils hurlent comme jamais, m'intimant d’arrêter, de cesser ce que je suis en train de faire....mais je ne peux pas....je ne peux réprimer ma propre colère, cette culpabilité d'avoir laissé en vie un tel démon.

Je l'envoie au sol par un violent coup au plexus, puis je le relève, le forçant à me faire face. Ra's est tenu, quant à lui, en joue par le Bat-Plane. Un mot, un ordre de ma part et l'appareil ouvrira le feu sur lui.

"J'AI DETRUIS TES MACHINES, JIN....TES PLANS DE CONQUÊTE PRENNENT FIN SUR LE CHAMP....ET MAINTENANT...."

Je lui envoie un revers du droit qui l'expédie au sol, non loin de Ra's.  Je ne compte pas le laisser s'en sortir.....Pas ce soir.
Père, Mère, pardonnez moi pour mes péchés mais ce soir, un monstre va disparaitre de la ville.

".............C'EST TOI QUE JE VAIS DÉTRUIRE."

Je lui assène un dernier coup qui le renvoie une fois de plus au sol, ce faisant, brisant une partie de son masque qui vole en éclat sous l'impact de mes poings. Le reste se passera entre lui et moi, en privé. Jin Hill va venir avec moi, alors que je le soulève pour l'embarquer vers une destination connue de moi seul. Je n'aurais qu'à le mettre dans la petite soute de transport, comme un vulgaire bagage....et quant à Ra's......son tour viendrait très rapidement.

___________________________________

HJ: Je vous rassure: Je suis parfaitement au fait du déroulement de la situation et de son dénouement, mais il est normal, après de tels évenements, que la colère de Batman explose. Z'avez quand même foutu le chaos dans sa ville, ce que personne n'a reussi à faire.

_________________________________

I'am Vengeance. I'am the Night
I'am Batman


Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Mer 8 Oct - 0:11

L'Apocalypse venait de s'abattre sur Gotham City.
Croc ignorait tout de ce qu'il se passait. Il ne savait pas si c'était une invasion extra-terrestre ou bien la troisième guerre mondiale ou quoique ce soit d'autre. Tout ce qu'il savait, c'était que des gens mourraient autour de lui et que les rues étaient devenues extrêmement dangereuses.

Il s'était évadé d'Arkham depuis plusieurs jours, lors de la grande attaque orchestrée par de redoutables criminels. Depuis, il errait dans les rues de Gotham, à la recherche de son passé perdu. Dans cette ville qu'il semblait découvrir pour la première fois, il n'avait aucun repère, aucun souvenir. Et des machines volantes venaient d'apparaître tout autour et s'étaient mises à tirer sur tout ce qui bougeait. C'était du pur délire, il avait l'impression d'être en plein cauchemar, c'était surréaliste.

Cela faisait plusieurs minutes qu'il courrait dans les rues, sans savoir vraiment où il allait, bifurquant à droite, à gauche, là où ses jambes le conduisaient. Essayant tant bien que mal d'éviter les tirs des drones alors que de nombreux citoyens se faisaient massacrer les uns après les autres autour de lui. Les rues étaient jonchées de cadavres, et les quelques personnes qui courraient comme lui pour échapper aux machines finissaient toujours par trouver la mort.

Waylon avait eu de la chance jusque là, il ne s'était encore pris aucun tir. Mais depuis une petite minute, il avait constaté un drone qui le suivait et essayait de le tuer tandis qu'il courrait en zigzag. Arrivant dans une ruelle, il bondit derrière une benne à ordure pour éviter un n-ième tir qui lui était destiné, et s'accroupit derrière afin de rester à couvert.


"La vache ! C'est quoi cette foutue ville de dingues, bon sang ?!"

Il récupéra son souffle quelques secondes alors que le drone s'approchait. Puis il se releva, souleva la benne à ordures avec ses deux bras, et la projeta contre la machine qui se la prit de plein fouet et explosa. Il soupira, et reprit sa course effrénée dans les rues de Gotham, à la recherche d'un endroit sûr. Il arriva dans une grande avenue dévastée. La plupart des véhicules y étaient incendiés, les bâtiments tombaient en ruines et les gens étaient morts ou en train de mourir. Il n'avait jamais vu un tel spectacle, ou alors il ne s'en souvenait pas. Il leva la tête et vit, au loin, à l'autre bout de l'avenue, la grande tour du GNN qui crachait de la fumée. Il y avait encore plus de combats là-bas, on entendait des tirs, des explosions, et il pouvait y voir d'énormes engins volants tels que des hélicoptères et des véhicules plus futuristes encore. Il n'avait aucune envie de savoir ce qu'il se passait là-bas car ça avait vraiment l'air d'être un gros bordel. Il se remit donc à courir, vers le côté opposé.

Alors qu'il courrait à vive allure et que des tirs et des explosions continuaient de retentir tout autour de lui, il vit à quelques dizaines de mètres une échappatoire qui prenait la forme d'une bouche d'égouts. Au moins, les machines risquaient pas de le suivre là-dedans. Il se hâta vers cette sortie improvisée, quand soudain un gamin en pleurs traversa la route à quelques mètres devant lui. Il était pourchassé par l'un de ces drones mortels. Comme Waylon passa juste à côté de lui, il l'agrippa par le col et le tira vers lui pour le soulever, le faisant ainsi éviter un tir qui lui aurait été fatal. Puis il bondit à l'intérieur de la bouche d'égouts et atterrit sur ses jambes trois mètres plus bas, dans de l'eau qui lui arrivait jusqu'aux genoux. Il lâcha le gamin qui baigna dans l'eau jusqu'au niveau du ventre. Il baissa ensuite la tête vers le gosse et le fixa d'un air menaçant. Il ne savait pas trop pourquoi il lui avait sauvé la vie, il avait fait ça instinctivement sans réfléchir parce qu'il était devant son passage, mais il n'avait pas du tout l'intention de s'encombrer d'un môme.


"Si tu veux sauver ta peau, t'as qu'à rester ici en attendant qu'ça s'calme. Quand t'entendras plus d'explosions et tout ça, r'monte par l'échelle. Moi, j'me tire. T'as pas intérêt à m'suivre, sinon j'te bouffe. Pigé ?"

Il n'attendit pas de réponse de la part du gamin. Il lui tourna aussitôt le dos et commença à s'éloigner pour se perdre dans les méandres des égouts, en attendant que la guerre à la surface ne se termine. Il ignorait la raison d'un tel carnage, mais une chose était certaine : les types qui avaient fomenté tout ça n'étaient pas n'importe qui. Des gens, là-haut, réglaient leurs comptes, et ça faisait beaucoup de dégâts. C'était bien au-delà de son niveau et de sa compréhension.




==========================================================

[hrp : Yop. J'ai lu tout votre sujet et je l'ai trouvé tout simplement GE-NIAL. Alors je me permets juste de faire un petit caméo qui n'a aucune influence sur le reste du sujet. En tout cas merci de m'avoir procuré un tel plaisir en vous lisant !]

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ra's Al Ghul

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 03/07/2013
Nombre de Messages : 1340
Autres Comptes : Lock-up & Carmine Falcone
Vous à Gotham : Maître de la Ligue des Assassins
Citations : L’entraînement est inutile, seul compte la volonté, la volonté d’agir.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 16 Oct - 1:41

L'épée du tueur en série déchira brusquement son costume au niveau du torse, grâce à l'ingénieux mécanisme la constituant. Les yeux de l'Algol étrécirent. Il évita de peu une seconde attaque avant l'intervention de son grand ennemi, le Batman :

"JIN HILL, C'EST TERMINE!!!!!!!!"

''Enfin, murmure l'Immortel, tu sors de ta cachette... ''

Puis, alors que le Batplane maintient Ra's en respect grâce à son armement incroyablement développé, le Chevalier Noir perd son sang-froid. Et attaque avec une hargne presque jamais inégalée le Fool. Le regard du Maître de la Ligue des Assassins est empreint d'une joie sauvage. Car il sait, quoiqu'il arrive, qu'il a gagné la bataille, ce soir, et peut-être même plus. Le Fool est condamné. La ville l'est aussi. C'est jouissif pour l'homme aux plusieurs vies de voir son plus grand ennemi s'apprêter à franchir la frontière toute relative entre le Bien et le Mal, entre la Mort et la Vie. Va t-il sauter le pas ? La barrière mentale qu'il s'est dressé semble sur le point d'exploser.

"J'AI DETRUIS TES MACHINES, JIN....TES PLANS DE CONQUÊTE PRENNENT FIN SUR LE CHAMP....ET MAINTENANT...."

Ces quelques instants paraissent à Ra's Al Ghul une éternité. Son cerveau fonctionne à une vitesse folle, analysant chaque moment, chaque action du Batman, chaque mouvement du Dark Knight. Oracle et Pennyworth doivent chercher à le calmer. En vain. Chaque coup de Wayne résonne comme la frappe d'un missile, chaque coup du Détective le rapproche un peu plus de lui, le possesseur des Puits de Lazare. En analysant la situation, en étouffant sa rage, le justicier aurait pu agir autrement. Mais son esprit n'en peut plus. Chaque attaque qui est faite à sa ville l'érode un peu plus. Et l'oblige à recourir à présent à des solutions plus définitives.

".............C'EST TOI QUE JE VAIS DÉTRUIRE."

Le Fool s'écrase près de l'Arabe qui ne lui accorde pas un regard. Il ne bouge pas. Pas pour l'instant. Seulement quand son heure sera venue. Et elle approche à grand pas. Alors que le héros ramasse le criminel pour l'emporter dans son antre, une poigne d'acier se pose sur son épaule. Dans le même temps, la porte de l'hélicoptère coulisse brusquement, laissant échapper Myra, l'une des deux seconds du Démon. Dans ses mains, un bazooka. Pointé sur le Bat-Plane. Dans un bruit de tonnerre, la roquette s'écrase contre l'aile gauche de l'appareil, explosant une bonne partie de cette dernière. Déséquilibré, le Bat-Plane n'a d'autre choix que de s'écraser à terre. En tournoyant sur lui même, il amorce alors sa longue descente vers le sol, toujours avec l'intérieur une jeune femme blessée, bientôt morte si Batman n'intervient pas. Mais les choses ne sont pas si faciles. Alors que sa lieutenant tire sur son véhicule, l'Immortel fait pivoter son adversaire face à lui d'un mouvement brusque avant de lui faire don d'un heurt violent du pommeau de son sabre sur la gorge. Le corps du Fool tombe à terre et Ra's enchaîne avec une botte qui lui permet d'entailler profondément l'armure du Détective au niveau de son abdomen et de lui infliger une entaille brûlante. Sa lame incroyablement aiguisée, d'une solidité absolue et d'un alliage plus que tranchant le lui permet. La douleur doit être vive, mais pas plus que celle d'avoir failli à sa mission. Immédiatement après son attaque, il repousse son potentiel héritier d'un coup de pied brutal sur sa blessure, l'envoyant à son tour au sol. Celui qui se cache sous le masque d'un justicier a désormais le choix : soit il continue son combat contre l'Algol, avec le Fool comme variable à inclure dans le duel qui les opposera, soit il fonce au secours de Catgirl, coincée dans un appareil à la dérive qui se dirige à grande vitesse vers le sol. Cette dernière ne peut pas s'en échapper toute seule. Le pilote automatique ne servirait à rien dans une telle situation, l'aile détruite ne pouvant être remplacée. Myra rechargea rapidement son arme, prête à tirer une seconde fois, sur le justicier cette fois.

Batman a le choix. Sauter dans le vide et sauver une âme perdue ou lutter contre deux meurtriers ayant pour but la destruction totale du monde. Quoiqu'il fasse, sa décision aura pour conséquence la mort de quelqu'un. Hélas, comme partout, l'une de ces deux morts aura plus d'impact sur son mental. Bruce Wayne n'a donc pas le choix. Alors il agit. Ce qui permet à Ra's de reprendre son combat avec Jin Hill, le tueur fou surnommé ''Fool''. Se dirigeant vers ce dernier, il donna un vigoureux coup de pied dans le corps du criminel pour le forcer à se relever. Son masque brisé, mal en point, Jin ne refuse pourtant pas le duel entre lui et le Démon. Et le combat reprend. Toujours avec autant d'acharnement, le fou tente de toucher son adversaire. En vain. Le Maître de la Ligue ne cesse d'alterner entre parade et esquive. Leurs lames s'entrechoquent encore plus brutalement qu'au début de leur affrontement, et l'Anglais puise au fond de ses forces, il donne toute son énergie pour enfin venir à bout de son si coriace antagoniste. Mais cela ne suffit pas. Après quelques minutes d'une lutte sans merci, la situation bascule. D'un geste fluide, empreint d'une grâce pourtant sauvage, le Démon écarte l'épée du Fool et ne murmure doucement que deux mots qui scellent le destin de Jin Hill :

''Ça suffit.''

Et son sabre plongea dans la chair du tueur en série. Dans un chuintement de peau et d'organe transpercés, la lame de Ra's Al Ghul ressortit dans son dos, à hauteur de ses poumons. Depuis le début, tout n'est que manipulation. Depuis le début, il est celui qui se cache dans l'ombre. Cela ne changera pas pour l'instant. Ra's retira lentement son sabre du corps du Fool et contempla d'un œil neutre le futur cadavre agonisant devant lui. Son arme n'ayant pas percée le cœur mais perforée l'être se tenant devant lui presque entre les poumons, coupant au passage le poumon gauche et quelques vaisseaux reliant le cœur au reste des autres organes. Jin ne mourrait pas tout de suite, mais dans une poignée de secondes, voire au maximum une minute pas plus, le temps que ses poumons s'emplissent de sang et que la pompe biologique de son corps ne soit plus active. Le Démon lui enleva son épée d'une gifle puis se pencha vers lui en lui collant un petit objet sur sa poitrine ensanglantée :

''Fais ce qui doit être fais, Jin Hill. ''

Puis, presque avec tendresse, il poussa du pied le moribond du haut du toit du GNN avant de se retourner et de partir à pas rapides vers l'hélicoptère dont l'hélice tournoyait déjà impatiemment. Tout en refermant la porte de l'appareil, Ra's Al Ghul eut un dernier regard envers son œuvre avant d'ordonner au pilote de décoller immédiatement. D'ici quelques secondes, un second enfer se déchainerait sur Midtown. Le mourant avait en effet peu de temps pour actionner le détonateur et tous les emporter avec lui, en guise de vengeance post-mortem.

''Au revoir, Jin.''

Puis la tour du Gotham News Network trembla avant d'imploser violemment, tout comme la zone autour du bâtiment. La charge d'explosifs du Fool ayant été successivement renforcée par le Joker puis par Ra's Al Ghul, c'est tout le GNN et ses alentours dans un rayon de 500 mètres qui éclatèrent dans un déferlement de flammes...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5522-ra-s-al-ghul-is-back
Unknown

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 18/04/2012
Nombre de Messages : 362
Vous à Gotham : Revenu du monde des morts

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Ven 17 Oct - 22:11

Le combat avait tourné en l'avantage de Jin. Il allait gagner, il en était persuadé. Ra's Al Ghul présentait une belle entaille sur son torse et ce n'était que la première. Sa tête roulera sur le sol tandis que le taré rigolera en s'en éclater la gorge. Enfin, c'était comment Fool voyait la fin de cette journée. Ce fût sans compter l'arrivée d'un Dark Knight fou de rage, prêt à en découdre une bonne fois pour toute, avec le Boucher de Gotham.

"JIN HILL, C'EST TERMINE!!!!!!!!"

Le Batman était arrivé. Le Joker a été d'une grande inutilité. L'avait-il trahi et laissé tout seul ? Il était censé arrêter la chauve-souris ou du moins le retarder un maximum pour que Jin réussisse. Enfoiré de clown - Fool se tourna quand il entendit des bottes claquer derrière lui.

"Tu a perdu........"

Encore un qui croyait à sa défaite. Au final, il n'y avait que lui qui pensait avoir gagné. Mais à quel prix ? Sans avoir le temps de réagir, l'homme à la cape plongea sur le taré qui s'écroule au sol. Il n'avait pas le temps de parer, esquiver ou contre-attaquer. Les coups du Batman s'écrasaient comme des météores sur le masque du Fool qui se fissurait petit à petit. Dans une confusion extrême, au sol, martelé de coup, Jin ne voyait qu'un démon aux yeux rouges scintillants dans une colère extrême le massacrer. Il ne voyait qu'un taré qui allait le tuer. Quelqu'un de la même trempe que lui ou que Ra's Al Ghul.

Un monstre.

Batman allait devenir comme ses ennemis, ce soir, il allait franchir le pas et tuer l'exterminateur.

Un puissant coup de poing dans le plexus envoya le sociopathe au sol après plusieurs roulades arrières sur le sol. Du sang coule de sa bouche et de son nez, il compte plusieurs côtes brisées. Mais il ne laisse exprimer aucun sentiment de douleur. Batman le relève comme une vulgaire chiffe molle en le prenant par le col.

-"Même pas mal..." Dit-il en avalant un gorgée de son sang.

-"J'AI DETRUIS TES MACHINES, JIN....TES PLANS DE CONQUÊTE PRENNENT FIN SUR LE CHAMP....ET MAINTENANT...."

-"Conquête ? Je ne veux pas conquérir la ville voyons... Je veux la détruire... Et j'ai réu..."

Un violent crochet du droit vint le couper dans sa phrase, le faisant tomber une fois de plus au sol. Sa vision de cette fin de journée commençait à s'altérer. Au final, qu'importe ce qui allait lui arriver. Il ne craignait ni la vie, ni la mort. Il avait déjà atteint son objectif, il avait réussi. Ce pourquoi il était venu à Gotham, le challenge qu'il s'était lancé en partant de France. Mettre la ville la plus criminelle à feu et à sang, devançant tous ses concurrents... Le Joker, le Pingouin, le Sphinx, Bane,... Ils étaient à la ramasse, tous loin derrière. Il était devenu le n°1 des criminels à Gotham, tous les médias du monde scanderaient son nom comme celui de Satan. Sa mort allait faire de lui une légende. Cette pensée le fît sourire. Un sourire immonde, ensanglanté derrière un masque sali et brisé et face à un justicier qui s'apprêtait à devenir un vengeur expéditif.

".............C'EST TOI QUE JE VAIS DÉTRUIRE."

Après s'être relevé, Fool repart rejoindre le sol après un autre crochet encore plus puissant que les autres. La partie basse de son masque se brise, laissant apparaître son sourire figé malgré la puissance du coup. Un autre coup vint le frapper, puis un autre, puis encore un autre. Du sang giclait, plusieurs dents se décollèrent, le masque tomba petit à petit en morceaux, laissant apparaître totalement le visage ravagé par les flammes et maintenant, par Batman. Celui-ci s'empare du corps du taré, le prenant comme une poubelle qu'on ne voudrait pas toucher de peur qu'on se salisse avec. Mais l'Algol tenait à son adversaire et ne voyait pas les choses se terminer comme la chauve-souris. L'aile du Bat-plane explosa et il allait rejoindre les autres boites de métal en bas. L'Arabe donna un puissant coup au Dark Knight qui relâcha le Fool, de nouveau au sol. Les coups portés par le Batman lui avaient presque fait perdre connaissance. Sa tête tournait et petit à petit, la vue se stabilisa pour voir qu'à côté de lui, son potentiel meurtrier était maintenant au sol. Jin posa ses mains à plat sur le sol, puisant au fond de ses ressources pour se relever tandis qu'un filet de sang reliait encore ses lèvres au sol. Ra's "l'aida" à se relever en lui donnant un puissant coup de pied dans le buste. Il fît face de nouveau à l'Arabe, ramassant son sabre fétiche. Le visage à découvert et ensanglanté, il affichait toujours un sourire immonde et effrayant, ne regardant plus son adversaire à travers un masque.

Le Fool releva subitement la tête en écartant les bras, il hurla comme un guerrier sparte qui puise sa force au fond de lui pour aller combattre l'ennemi. L'Anglais avait opté pour ré-utiliser son sabre comme tel et non comme un kusarigama. Les lames s'entrechoquent une fois de plus, les étincelles sont plus vives, les coups plus rapides et violents. Puis l'Algol écarta soudainement le sabre du Fool sur le côté, lui laissant la garde ouverte.

''Ça suffit.''

Il ne pût rien faire. Le sabre vint traverser son manteau noir ensanglanté, pour parvenir à passer sa chair. La lame de l'Arabe le transperça totalement, sortant dans son dos, tâché du sang du terroriste.

Il avait perdu.

Le sociopathe ne laissa échapper qu'un gloussement et du sang qui sortit de sa bouche en toussant. Ses yeux n'arrêtaient pas de viser ceux de son assassin. Et son sourire était toujours persistant tandis Ra's Al Ghul retirait lentement son épée du corps de sa victime. Fool fît quelques pas en arrière, se rapprochant du bord du toit puis tomba au sol, sur le dos. Une flaque de sang se dessinait autour de lui, alors qu'il continuait de regarder sans cligner des yeux son tueur. Après toutes ses années, Jin Hill a tué plus des milliers de personnes et ce jour fût son plus gros coup. Et Ra's Al Ghul l'avait finalement tué, vengeant toutes les vies que Fool avait prise. Il déposa la télécommande qui achevait la pièce finale sur le torse ensanglanté de son adversaire en train de mourir. Sa précieuse télécommande, qu'il avait certainement fait tomber lorsque le Batman l'a passé à tabac.

"Fais ce qui doit être fais, Jin Hill. ''

Le terroriste prend la télécommande dans sa main ensanglanté et tremblotante, la regardant comme une pièce rare. C'était la fin, c'était sa dernière action, ses derniers meurtres.

-"Je vais mourir... Mais j'emporte ce quartier avec moi..."

Ra's Al Ghul poussa du pied un Boucher agonisant du haut du toit, le faisant tomber dans le vide. Il allait mourir d'une seconde à l'autre. Enfin, la mort allait l'accueillir dans les ténèbres qu'il chérit. Il a envoyé tellement de monde dans l'autre monde et maintenant, il va les rejoindre. Fool s'est fait rejeté de nombreuses fois par la mort, avant d'arriver à Gotham et à chaque fois qu'il est revenu, il était encore plus dément. Mais aujourd'hui, c'est terminé.
Jin appuya sur le bouton de la télécommande, faisant exploser toutes les bombes des criminels. Les flammes envahirent toute la tour, explosant ses murs et ses fondations. La tour du GNN s'effondra sur elle-même, soulevant les débris, la poussière et les flammes autour. Les explosifs déposés dans la rue à un rayon de 500 mètres par le manipulateur explosèrent à leur tour, transformant le sol en mer de flammes dans laquelle, Fool plongea la tête première...

==========================================================

[Hrp: Merci à vous pour ce sujet terrible. Je suis heureux que nous ayons réussi à te faire plaisir, Croc, avec ce sujet qui m'a vraiment passionné. J'espère que ça a été le cas avec d'autres lecteurs.]

_________________________________


Fool's thème :

Revenir en haut Aller en bas
Batman / Bruce Wayne

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 15/10/2013
Nombre de Messages : 260
Autres Comptes : Takeshi Akuma
Vous à Gotham : Le Chevalier Noir, protecteur de Gotham City.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Ven 21 Nov - 0:04

"Alfred. Le X2, à ma position. VITE!!!!"

"Il est déjà en route."

Ra's et Jin paieront. J'en fais le serment mais je ne peux laisser Kitrina en proie à une mort certaine alors que le Bat-Plane tombe inéluctablement dans le vide. Je tape une commande rapide sur la console de mon avant bras et j'enclenche le système d'ejection à distance. J'avais prévu ce genre de parade pour parer à l'éventualité d'une tentative de prise de contrôle par autrui, mais dans le cas de Kitrina, c'est ce qui va lui sauver la vie. Attaché à son siège, blessée, épuisée, harassée mais encore en vie, je l'attrape lors de ma descente et j'ai à peine le temps de tirer mon grappin et de viser un immeuble voisin. Le choc au moment de la rattraper est violent et me blesse malgré mon armure. La douleur parcourt mon corps mais je dois ignorer cela, rester concentré et réussir mon atterrissage sur le toit d'un immeuble voisin

Je dois en plus gérer la blessure infligée par Ra's, qui apprends vite à anticiper et contrer mes moyens. Je ne connais que peu d'armes qui peuvent traverser les polymères renforcé de mon armure et je serai prêt à parier que mon vieil ennemi a tiré parti de certaines informations que Jason aurait pu lui donner à l'époque de sa résurrection. Seules des armes en fibre de saphir seraient capable de trancher ma protection et au passage, les liens de mes différents gadgets dont le grappin.

Au loin, le X2 apparait alors que, des mètres plus haut l'affrontement entre Ra's et Jin fait rage. Le X3 étant hors d'usage, je suis obligé de me rabattre sur un modèle moins performant mais toujours efficace et utile. Quant à Kitrina, elle est toujours des mes bras, à moitié sonnée bien que je n'en sois pas sûr. Elle est affaiblie mais elle vivra. Au loin, le X2 arrive et vient se placer à notre hauteur. J'installe d'abord Kitrina à bord, sur le siège arrière avant de voir ce que je n'aurai souhaité....

*Non!*

Le corps de Jin Hill chute dans le vide, victime de son combat contre Ra's Al Ghul. Jamais il ne connaitrait la punition et la confrontation face à la justice de cette ville. Le Fool, dans son orgueil, avait défié Ra's...et il venait d'en payer le prix fort, réduisant ma liste d'ennemis et me privant du plaisir de faire payer ce monstre en le sachant définitivement enfermé à tout jamais entre les 4 murs d'une prison de haute sécurité.

Le dénouement ne pouvait que être évident mais ce qui était moins envisageable, c'était les explosions qui commençaient à secouer la zone. Dans un dernier souffle de vie, Jin ne comptait pas laisser cet endroit en un seul morceau et la terreur me traverse lorsque je repense à ces gens coincés dans la tour qui commençait à voler en morceaux. Il était trop tard pour eux, trop tard pour le Fool, mais pas encore pour moi et Kitrina. Je me dépêche de monter dans le X2 et à peine à bord, j'enclenche les boosts du réacteur. Le départ est brusque, et nous cloue à notre fauteuil. Les charges explosives sont puissantes et commencent à rayer le quartier entier, emportant encore d'autres victimes innocentes. Je serre les dents en voyant les vagues de flammes émerger d'un peu partout. De ma position, je voyais des pauvres gens se faire rattraper par les ondes de chocs, alors que d'autres brulaient en tentant d'échapper vainement à cette atroce punition.

Alors que je pousse le reacteur à son maximum afin d'échapper à ces vagues d'explosions, je ne pense qu'à une seule chose.

*Justice sera faite....Je vous vengerai....tous.*

Le Bat-Plane X2 ne tarde pas à se mettre hors d'atteinte des explosions et à cet instant, je n'ai qu'une seule envie: M'en prendre à elle, lui extirper des renseignements, à coup de poings si il le faut....mais à quoi cela servirait il, maintenant?

Ces gens sont morts......J'ai échoué....et tout est ma faute. J'aurai du arrêter Jin Hill bien avant. J'aurai du en finir avec lui...quitte à briser ma promesse.
Mes mains se resserrent sur les manettes de pilotage mais je n'accorde aucun regard à la jeune femme. Elle-même était assez proche de Jin pour m'avertir de ce qu'il préparait...et elle a préférée garder le silence.

"Tu savais, n'est ce pas?"

Ma colère monte progressivement et je ne lui accorde toujours aucun regard.
J'ai peur de ce qui risque de se passer si je me retourne vers elle. Cela est ma faute...mais aussi la sienne.....notre faute à tous, et je ne peux arriver à accepter cela.

"EST CE QUE TU LE SAVAIS??"

Le ton monte bien vite de ma part et je suis obligé d'agripper plus fermement les commandes tout en serrant les dents. Je fais effectuer à l'avion un tour à 180° pour finalement lui faire prendre un circuit autour du rayon d'explosion.
Batiments, cadavres, ruines......Jin Hill ne voulait pas le contrôle de la ville.....il voulait la détruire et dans un sens, il a réussi.

"Tu l'a aidé......et par ta faute.....VOTRE FAUTE, des gens ont perdu la vie. Je t'avais avertie une première fois et maintenant, tu est témoin. Je veux que tu regardes ce qu'il a fait. et que tu n'oublie jamais que tu a,et que tu aura toujours une part de responsabilité dans ce qui vient d'arriver ce soir. Tu devra vivre avec cela maintenant."


L'écran du Batplane s'allume et une communication se fait entendre mais celle qui apparait n'est pas la personne à qui je m'attendais. J'imagine que Barbara m'a mis en communication avec elle.

"Bruce, j'ai entendu des explosions. Que s'est il passé?"
"..................."

Un quartier entier......des milliers de vies et une trop grande culpabilité pour pouvoir dire quoi que ce soit. J'imagine que Leslie est déjà sur place avec des secours suite aux attaques des drones.

"Midtown a été détruite......."
"Mon dieu....."

Je marque un léger silence au point d'oublier ma colère envers Kitrina....du moins pour le moment.

"Où êtes vous.?"
"3 kilomètres au nord. On a de très nombreux blessés."
"Je vous amène quelqu'un. Je n'ai pas le temps de m'en occuper. Terminé."


Je coupe la communication pour prendre la direction du camp de fortune de Leslie. A vrai dire, j'en ai plus qu'assez de m'occuper de cette gamine. Je n'ai plus de temps à lui accorder et la prochaine fois qu'elle et moi, nous nous verrons, ce sera dans une relation ennemie. Pour l'instant, je ne peux la laisser dans cet état et Leslie s'en occupera certainement. En ce qui me concerne, c'est terminé entre moi et cette fille.

"Une fois que je t'aurai amenée chez Leslie, je ne veux plus jamais te revoir. Sinon, tu sais ce qui arrivera."

_________________________________

I'am Vengeance. I'am the Night
I'am Batman


Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/f30-fiches-de-presentation-pj-fiches-validees
Bake Neko/Kitrina Falcone

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 12/08/2012
Nombre de Messages : 1195
Autres Comptes : Cassandra Cain
Vous à Gotham : Membre de la Lignée.
Citations : Je retombe toujours sur mes pattes.

MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   Jeu 4 Déc - 1:39




No Man's Land, Chap. 2 :

Destruction








Il n'allait pas le tuer, non, le contraire l'aurait étonné d'ailleurs. Mais lui faire payer, ça, il n'allait pas s'en priver. Et Kitrina était bien placée pour savoir que Batman ne retenait jamais ses coups, surtout envers les meurtriers. Le Boucher et l'Immortel étaient en train de s'affronter lorsque le Bat-Plane atterrit sur le toit, mais cela n'empêcha pas le justicier de s'éjecter de l'appareil et d'interrompre leur combat en décochant une pluie de coups plus violents les uns que les autres sur l'objet de sa colère. Cela se serait passé quelques semaines en arrière, la jeune fille se serait interposée sans aucune hésitation pour prendre la défense de son (ex) mentor. Mais désormais, son sort l'indifférait totalement.

Catgirl ferma les yeux, refusant d'assister au pugilat, sans compter que ses blessures l'avaient épuisée. Elle ne vit donc pas l'un des lieutenants de Ra's Al Ghul brandir un bazooka en direction du Bat-Plane. En revanche, elle entendit très bien l'explosion du missile et rouvrit brusquement les yeux alors que l'appareil chutait dans le vide. Mais ce n'était pas aujourd'hui que la Faucheuse allait la cueillir. Encore une fois, Batman lui vint en aide et l'attrapa au vol alors qu'elle était éjectée de son siège. Plongée dans une sorte de torpeur, la voleuse se retrouva incapable de se rappeler la suite des évènements, jusqu'à ce que les explosions qui secouèrent l'appareil la ramènent à la réalité. Elle constata, effarée, que la tour du GNN s'effondrait tel un château de cartes, causant des dégâts collatéraux sur un rayon de 500 mètres aux alentours. A ses côtés, sans un regard, le Chevalier Noir l'accusa d'avoir su ce qui se tramait, et elle n'eut pas le temps de répliquer le contraire qu'il reprenait sur sa lancée, le ton montant au fur et à mesure de sa diatribe. La jeune fille détourna la tête, les mots acerbes du justicier la poignardant en plein cœur, et fixa son regard sur la scène apocalyptique qui se déroulait dans les quartiers de Midtown.



" Non, je l'ignorais ... "


Les habitations tombant en ruines, les citoyens qui couraient dans tous les sens, dont certains finissaient par s'écrouler, le corps criblés de balles ou immolé ... et tout ça par sa faute ... Kitrina ne pouvait plus détacher son regard de ces atrocités, et des larmes commencèrent à glisser le long de ses joues alors qu'elle s'apercevait de la réalité de la situation. Car Batman disait vrai ; elle avait sa part de responsabilité dans ce drame, et ça la hanterait toute sa vie. Tout ça parce qu'elle avait eu peur que Jin Hill ne découvre son double jeu ...


" Je l'ignorais ... mais j'aurais dû le savoir ... "


Catgirl se tut, incapable de continuer tant le poids des remords se faisait de plus en plus lourd. Elle ne pouvait pas se justifier, elle n'en avait pas le droit, pas après ce qui venait de se passer, et s'excuser ne réparerait jamais le mal qu'elle avait fait. Batman lui avait donné sa chance et elle l'avait refusé, n'en faisant qu'à sa tête. Et maintenant, elle avait perdu sa confiance à jamais. Le reste du trajet se fit sans un mot, et ce n'est que lorsqu'ils arrivèrent devant la clinique de Leslie Thompkins qu'elle trouva enfin le courage de briser le silence et de lui adresser ces derniers mots.


" Je ne te demanderais pas de me pardonner ... je n'en ai pas le droit ... mais merci d'avoir tenu ta promesse ... "



_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t4649-kitrina-falcone
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction   

Revenir en haut Aller en bas
 

No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» No Man's Land, Chapitre Deux : Destruction
» Générique FAKE LOVER™ chapitre deux, saison deux.
» Générique FAKE LOVER™ chapitre deux, saison six.
» Mission Chapitre deux: « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Chapitre 9, Destruction Centrale ? Introduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: GNN Tower - Gotham news Network-