RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Une lumière entourée de ténèbres [Post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: Une lumière entourée de ténèbres [Post unique]   Jeu 29 Mai - 11:40

HRP : Ce poste unique à vocation a expliquer le retour de Gordon.
Cependant si des Birds of Prey veulent voir et parler à Gordon, elles peuvent poster ici. Le sujet unique deviendra alors un sujet de RP.



Noir.
Tout est noir et pourtant il n'est pas mort. Il le sent, sa respiration lente, l'air qui fait fonctionner tout son corps. Un corps plus fatigué que jamais, mais un corps vivant. Il n'arrive pas à le bouger, pourtant quelque chose le pique dans son bras droit, quelque chose qui le transperce depuis longtemps. C'est très désagréable et pourtant nécessaire, car il sait ce que c'est. Il ne le sait que trop bien : c'est une perfusion.
Il est donc à l'hôpital, encore une fois... Que c'est-t-il passé ? Il se rappel de sa retraite ; finis les risques du métier, à présent il n'intéresse plus personne, ne met plus sa vie en danger, mais que fait-t-il ici ? Il n'arrive pas à se souvenir. Un ronronnement lointain commence à parvenir à ses oreilles.

Si seulement il pouvait ouvrir les yeux pour comprendre, mais il n'arrive qu'a bouger quelques doigts fébrilement, il le sent. Le ronronnement est soudainement coupé par un éclat de voix :

« Papa ! »

Une porte s'est ouverte et un bruit métallique s'approche, des roues.

« Papa ! Tu m'entends ? Je t'ai vu bouger... oh s'il te plait, pas de faux espoirs. »

« B... Barbara ? »

La jeune femme à ses cotés se mis à pleurer, il l'entendait dans sa voix brisée. Elle attrapa sa main gauche et la posa sur sa joue. Il pouvait en ressentir l'humidité chaude et heureuse.

« Oh quel bonheur.
Tu m'a déjà fait tellement de fois le coup, mais je doute toujours. Quelle idiote ! Je devrais le savoir que tu ne partira pas comme ça...
Comme je suis soulagée. »


-----------------------------------------------------------------------------

Un jour plus tard.

James Gordon se tenais toujours dans le lit moelleux qui sa fille lui avait préparé et entretenu. Il avait les yeux ouverts et pouvait se relever, mais c'était fatiguant et il ne sentait plus ses orteils. Au moins il pouvait ouvrir la bouche pour parler et avaler la délicieuse soupe que Barbara venait de lui apportait sur un plateau.
Il se trouvait dans une pièce sans fenêtre et sans décorations d'allure vétuste. Une ampoule nue pendait au plafond et diffusait une lumière jaunâtre sur des murs sombres. L'ouverture de la porte donnait vers un couloir aussi sobre en apparence, mais également des sons s'en échappait également. Des bruits sourds et répétitifs...

« Des légumes fraichement mixés ! Profites-en ! Je vais aussi te trouver des béquilles pour que tu puisse te mettre debout et travailler tes jambes. Il doit bien y en avoir à la clinique la plus proche. »

« Mmh, ma fille tu me gâte. » commença-t-il en appréciant l'odeur d'une véritable soupe avant de reposer la cuiller.
« Mais je refuse d'avaler quoi que ce soit tant que tu ne m'aura pas dit ce qu'il se passe dehors. Je le vois bien dans tes yeux et dans tes paroles qu'il s'est passé quelque chose dehors. J'ai besoin de le savoir... »

« Je... Je ne sais pas par où commencer... »

« Et si ce lieu a un quelconque lien avec le Batman, ne me le cache pas. Je sait ce que tu fait avec lui. »

Barbara ouvrit grand yeux et bouche avant de se plaquer la main sur cette dernière. Elle s'attendait bien un jour à devoir parler de sa deuxième vie, cette vie normalement cachée aux yeux de son père, mais les révélations devaient venir d'elle. Elle se sentit alors très mal, les traits de son visage se plissèrent d'une souffrance intérieure. James s'en rendit immédiatement compte et tendis le bras pour poser sa main sur sur celle de sa fille.

« Excuse moi d'avoir parlé aussi franchement. J'aurais du m'en douter que ça te ferais un tel choc. Pardonne moi, je le sait depuis longtemps, alors pour moi ça ne me paraît pas grave. »

« Non c'est moi... qui m'excuse... J'aurais dû... »

« Tu n'aurais rien dû faire. Tu a agit comme tu pensais bien agir et je n'ai rien à dire là dessus. Mais sache qu'il n'est pas évident de cacher quoi que ce soit à un ancien détective. » dit James avec un sourire bienveillant.
« Revenons plutôt à ma première question, d'accords. »

« Oui.
Depuis plusieurs mois, Gotham n'est plus ce qu'elle était. Te rappel-tu de la cérémonie organisée par l'ancien commissaire Blake ? »


L'information déclencha un petit déclic dans la tête de l'ancien commissaire. Des images floues, des hommes en uniforme, une musique et du sang, du sang, beaucoup de sang et de morts...

« Il y a eu une attaque ! » cria-t-il d'un seul coup, s'arrachant de ces horribles souvenirs.

Barbara lui serra la main pour le faire revenir parmi elle :
« Oui. Nous étions tous les deux là, dans la foule, quand les policiers se sont fait attaqués. Il y avait des snipers et des explosifs... beaucoup de morts... »

« Sawyer ? Elle va bien ? »

« Oui.
Bullock, Montoya, Allen, Ramirez, ils vont bien... mais Cornwelle... Cage... »


« Cage. Le pauvre garçon. Paix à son âme... » L'horreur laissait place doucement à la colère dans le cœur de l'homme.
« Qui a fait ça ?! »

« La ligue des ombres. »

L'ancien commissaire réfléchis un instant.
« Tu peut être plus précise ? »

« Oh pardon. Oui.
La ligue des ombres est une organisation terroriste internationale qui agit secrètement depuis très longtemps. A sa tête se trouve Ra's Al Ghul, un homme qui a plusieurs centaines d'année et qui dispose de ressources quasi-illimité en plus de quelques pouvoirs surnaturels. Il a déjà tenté par le passé de purifier par la destruction Gotham qu'il considère être une ville perdue par sa criminalité et sa corruption. Ses idéaux et ses méthodes sont extrêmes. »


Ne pouvant rabattre sa colère sur un être qu'il ne connaissait pas, James respira un bon coup et se calma avant de poursuivre ses questions :
« Qu'en est-il de Gotham depuis l'attentat ? »

« Il y en a eu d'autres.
La manoir Wayne à été incendié au même moment que l'attaque contre le GCPD... »


''Évidemment'' pensa Gordon. Il préféra garder cette remarque pour lui afin de ne pas infliger une révélation supplémentaire à sa fille.

« … tous les ponts ont été détruits. La ville est coupée du continent. La baie est surveillée par la Ligue, ceux qui tentent de rejoindre la terre par bâteaux se font très souvent attaquer et de toute façon tous les docks et le port regorgent de criminels. Nos seuls ressources proviennent de largage aérien, mais là aussi il y a beaucoup de perte. Après le pillage, c'est la famine qui consume rapidement la ville. On estime une perte de plusieurs dizaines de milliers de personnes... des disparitions chaque jours... »

James Gordon sauta littéralement sur son lit malgré la vive douleur que cela lui provoqua :
« Comment ?! Mais c'est un véritable génocide !! Mais que fait le gouvernement ?! »

« Quasiment rien... »

« C'est impensable, nous sommes au XXIème siècle, en Amérique !!! »

« Le gouvernement fait de nombreux largage de ressources, mais refuse d'intervenir militairement. Je pense que la Ligue est également responsable de cette apathie. »

« Des milliers de morts... Gotham est une ville difficile, mais je n'aurais jamais cru cela possible... »

« Oui.
Tous les honnêtes gens se barricadent là où ils peuvent. Le néo-GCPD organise les rationnements, mais les risques d'attaques son nombreux. C'est le chaos dans les rues... »


« Le néo-GCPD ? »

« Le GCPD a été dissous, le commissariat de remplacement a également été détruit, cette fois-ci par le Sphinx. Les autres bâtiments on été ravagés par les criminels qui se sont tous échappés d'Arkham et de Blackgate.
La maire Head à disparue et le conseil de la ville a nommé Johan Brisbane...
»

« Brisbane ? »

« … l'ancien officier, oui. Mais être maire dans ce chaos...
En tout cas il essaye de maintenir le moral des habitants, de les nourrir, de les soigner et de les protéger à certains endroits clés. En particulier dans Park Row où le néo-GCPD s'est installé dirigé par le Sphinx... »


« Attend un peu, tu est en train de me dire que le néo-GCPD est dirigé par Edward Nigma et cela dans Park Row ? L'un des pires criminels et l'un des pires quartier de Gotham ? »

« Mais à présent ironiquement le plus sûre... le cœur de Gotham est la proie aux pillages et les criminels sont au moins vingt fois plus nombreux que les membres de néo-GCPD, des marshalls ou de la milice récemment constituée... A présent c'est la loi du plus fort, l'argent ne compte plus.
Et pour Nigma, le Batman n'a pas confiance du tout en lui, mais c'est Brisbane qui l'a amnistié et l'a mis à ce poste. »


« Incroyable...
Si Sarah nous regarde en ce moment, j'imagine qu'elle n'en crois pas non plus ses yeux... »


Barbara ne dit rien.

-----------------------------------------------------------------------------

Plusieurs jours plus tard.

Le père découvrait enfin ce que faisait sa fille. Il savait qu'elle était douée en informatique, mais pas à ce point. Le matériel informatique et technologique qu'elle disposait était impressionnant. Des dizaines d'écrans plats projetaient divers images en continue : des chaines télévisées, des caméras de surveillances, des articles de journaux en ligne, des millions de chiffres et de lettres qui bougeaient tous seuls et même des écrans radars.
James n'avait jamais été à l'aise avec les ordinateurs, si bien qu'il ne posa pas de questions, car il savait déjà qu'il ne comprendrait rien aux réponses.
Il s'intéressa d'avantage aux gadgets et au costume noir et jaune exposé derrière une vitrine.

« Je l'ai toujours trouvé magnifique. »

« Merci... Celui-ci n'a pas été fabriqué par moi, bien sûre, mais j'ai dessiné le modèle. »

« Je suis fière de ce que tu a fait ; plus fière que de n'importe quoi d'autres que tu aurait pu accomplir. »

« Même si j'avais été championne du monde de gymnastique ? »

« Bien sûre. Tu a accomplis mon rêve...
J'ai toujours pensé que si j'avais eu quelques années de moins, j'aurais fait tout mon possible pour rejoindre le Batman et l'aider, même si je devais devenir un hors-la-loi pour cela... »


Barbara regarda son père avec des yeux ronds. Elle ne savait pas si ce dernier lui faisait une révélation ou une plaisanterie... Comme il se dirigea ensuite en fauteuil roulant vers les engrenages de l'horloge sans dire un mot de plus, elle n'insista pas et le suivit en faisant avancer les roues de sa propre chaise.

« C'était donc ça que j'entendais à chaque fois que la porte s'ouvrait. »

Chaque seconde qui bougeait la colossale aiguille de la Clock Tower de Gotham, provoquait un toc sourd, tandis que les minutes et les heures déplaçaient les deux autres gigantesques flèches de métal en faisant un bruit plus aigu et plus fort. Des engrenages bougeaient continuellement en produisant des sons métalliques sans qu'on sache à quoi ils pouvaient bien servir.

« Tu arrive à travailler dans ces conditions ? »

Barbara sourie. Elle apprécia l'usage du mot ''travailler''.

« Je m'y suis habituée, bien que j'ai généralement un casque sur les oreilles pour communiquer avec tous le monde. »

« Je vois... et je crois que tu a un appel justement. »

Un icône téléphonique rouge clignotait sur l'un des écrans. Aussitôt Barbara se dirigea vers ce dernier, mis un casque et appuya sur un bouton.

« Oui ? Alfred ?
Ah j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer... »


« Alfred Pennyworth va bien ? Ah, je suis soulagé » dit Gordon qui s'était rapproché également de l'écran espérant voir l'image de vieux majordome, mais ce n'était pas le cas.

Barbara tourna la tête dans sa direction, le visage décomposé, comme si elle venait de commettre la pire chose au monde.

James tenta de la rassurer immédiatement :
« Ne t'inquiète pas. Je le savait aussi que Bruce Wayne est le Batman... tu te rappel, je suis détective... »



HRP : Si certaines des informations que je me donne par la parole de Barbara sont erronées, n'hésitez pas à me le faire savoir par MP. Je corrigerais.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une lumière entourée de ténèbres [Post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La lumière fait place aux ténèbres, le danger nous guette. [PV Lee - Libre]
» La lumière au millieu des ténèbres...
» Un zeptoseconde d'énergie infinie ! [Post Unique]
» Une poupée de porcelaine se brise [post unique]
» Le début de la fin.[Post unique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: Tour de l'Horloge-