RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Mar 27 Mai - 23:33

Les chauve-souris sortaient la nuit. C'était d'autant plus vraie à Gotham, où les volatiles nocturnes se faisaient nombreux. Batman, de part sa présence dans la ville, avait en quelques sortes fondés malgré lui une petite armée. Batwoman faisait parti de cette armée. Une armée peu nombreuse cependant, pas assez pour lutter contre le chaos qui régnait dans la ville, depuis la destruction des ponts de Ra's Al Ghul et le décret du No Man's Land sur la ville. La lutte était d'autant plus importante qu'il n'y avait qu'eux pour intervenir. Les justiciers. Cela motivait davantage Kathy dans son choix d'avoir rejoint l'armée de Batman. L'ancien cadet de West Point avait réussi, en enfilant pour la première fois le costume de chauve-souris, à enfin trouver sa voie. Sa lutte, son combat, ses valeurs. Des valeurs qu'elle avait prise au Chevalier Noir, ainsi qu'à la famille des Kane, et à l'armée américaine. Mais elle faisait tout pour appliquer les règles de Batman dans la lutte contre la criminalité de Gotham. Pourtant, elle ne collaborait pas, ou très peu, avec son homologue masculin, encore moins avec le reste de sa famille. Elle était seule, d'autant plus seule depuis qu'elle en voulait à son père. Cela lui pesait, bien sûr, elle qui n'avait plus été seule depuis la mort de sa mère, et la disparition de sa jumelle. Mais elle n'était pas prête à pardonner au Colonel, pas encore.

Le quartier de Park Row était la cible de la justicière ce soir. Réputé pour être mal famé, et pire encore, elle enquêtait depuis plusieurs jours sur la vente d'une nouvelle drogue, qu'on nommait Ipsum dans le jargon, et qui ravageait le quartier depuis plusieurs semaines. Les effets de la drogue étaient plutôt importants, et poussait souvent les gens à une violence extrême, leur conférant une force légèrement supérieur à la normale grâce à l'augmentation de l'adrénaline. Elle était très toxique et rendait dépendant les gens qui avaient le malheur de l'essayer. Elle pouvait généralement mettre plusieurs semaines seulement avant de provoquer une overdose. Les victimes étaient très nombreuses, et le taux de violence du quartier, déjà le plus haut dans Gotham, était sur le point d'exploser si l'on ne faisait rien. Batwoman avait donc décidé d'intervenir au plus vite, avant qu'il ne soit trop tard et que le trafic ne s'étende au reste de la ville. Park Row était généralement l'une des premières passerelles avant que les trafiquant n'exporte leurs produits.

D'après ce qu'elle avait pu savoir, le gang qui vendait le plus de drogue était un petit groupe du nom de Authority of Evil. Nouveaux dans le quartier, ils s'étaient rapidement fait une réputation de malfrats dangereux, mais Kathy soupçonnait que quelqu'un de plus importants étaient derrière tout cela. Les petites frappes de l'Authority of Evil n'étaient pas arrivés comme ça, d'un coup, avec une nouvelle drogue que personne ne connaissait, sans que personne ne dirige vraiment le trafic. Les chimistes fou dangereux étaient légions à Gotham, mais il fallait encore savoir lequel d'entre eux était capable de faire ça. Pour en savoir plus, Batwoman avait décidé d'intervenir dans le My Alibi Bar. Elle avait suivi le chef de la bande Authority of Evil, un certain Joe Miller, jusque ce lieu assez connu dans le quartier pour être le repère de plusieurs bandit en quête d'alcool et de jeux d'argents.

Batwoman fracassa la fenêtre pour faire son entrée dans le bar. Plusieurs personnes la confondirent avec Batman aux premiers abords, et tremblèrent en conséquence, avant d'apercevoir la crinière de feu qui longeait son dos. Ils n'en étaient pas moins rassurés. Elle s'approcha de la table de Joe Miller. Quelques uns de ses amis tentèrent d’intervenir. Batwoman les compta au nombre de cinq. Cinq de plus se joignirent à eux, juste pour combattre un justicier. Et deux parce qu'ils faisaient parti du bar et qu'il ne voulait pas plus de bordel qu'il n'en avait déjà en temps normal. Le combat s'annonçait plus compliqué que prévu. Elle frappa plusieurs d’entre eux sans être inquiété tout d'abord. Elle en mis hors course deux ou trois également, avec des coups bien placé, et des tibias fracassés. Puis, une grosse brute de deux mètre qu'elle n'avait pas vu lui accrocha les bras et la souleva. Il lui donna un puissant coup dans la colonne vertébrale, qui fit un son qui ne plaisait pas trop à Katherine. Cette dernière ne pu s'empêcher de laisser s’échapper un cri, puis la brute la jeta au sol, la laissant à la merci des autres.

La partie s'annonçait mal pour la jeune justicière. Fort heureusement, le cri des chauve-souris avait le don d'en amener d'autres. Ce qu'elle ignorait encore.


Dernière édition par Katherine Kane le Ven 13 Juin - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Jeu 29 Mai - 20:28

Toute la pièce embaumait maintenant de vapeurs chaudes et parfumées, qui s'élévaient en volutes de fumées pour se poser sur les très rares affaires présentes dans le studio et les mouiller doucement, comme une rosée matinale qui les aurait délicatement caressé. Tout ça parce que Cassandra avait ouvert la porte de sa salle de bain et qu'elle aimait ses douches très chaudes. Avant de s'habiller pour sa patrouille et d'alourdir son corps de la tonne de gadgets qu'elle devait emmener chaque fois qu'elle sortait, la jeune femme s'était ceinte la taille et la ceinture scapulaire de serviettes sobres et molletonnées. Après s'être arrêtée au seuil de la porte blanche, la jeune asiatique inspecta du regard les rares meubles qu'elle possédait, et qu'elle avait acheté non pas par confort ou par envie de consommation, mais pour que son studio ressemble à un studio d'étudiante concentrée sur son travail et peu dépensière. Elle s'était basée sur l'impressionnante réserve de photographies mentales de studios d'étudiantes qu'elle avait pu emmagasiner pendant ses longues nuits blanches à courir sur les bâtiments en long, en large et en travers et avait retiré le plus de choses possibles, ne gardant qu'un minimum de ce qu'elle appelait des « objets futiles » et concentrer le maximum de rangements et d'objets utiles. Son studio, sa Batcave personelle donc, se constituait essentiellement de deux pièces, dont l'une contenant un lit aux draps violets, spacieux et confortable, qui s'avérait l'objet le plus « étudiante » qu'elle possédait, des rangements plein de gadgets, d'armes à foison et de quelques dossiers qu'elle n'avait jamais su lire, mais qu'elle gardait pour Batman, ou pour y trouver quelques informations utiles lorsqu'elle en avait besoin. Dans l'autre pièce, une petite salle de bain, une kitchenette déserte et d'autres rangements avec des cartes de la ville et des bâtiments importants, des informations secrètes qu'elle avait amassé pour Batman Inc et de très rares trophées et reliques personnelles, enfermées sous clef dans une ancienne boîte à biscuit asiatique.

L'appartement n'était pas climatisé, elle ne craignait ni le froid ni la chaleur, mais la vapeur de sa douche fraîche avait rendu toute la pièce très chaude, aussi passa elle une main sur sa peau pâle, au grain asiatique si caractéristique. Elle était et restait malgré tous ses combats la fille de Lady Shiva, et malgré tout son talent martial et sa supériorité sportive, elle était pleinement une femme, qui ne pouvait accomplir son poste de vigilante toute la journée, bien qu'elle l'aurait vivement souhaité. Elle devait aussi faire illusion, à un autre niveau que Bruce Wayne, certes, mais elle devait sortir, s'habiller autrement qu'avec des costumes de latex et de kevlar ténébreux, sourire dans les couloirs pour entrer dans la mémoire des voisins, forcer la serrure de la sympathie des gens pour se faire un nom public, et ainsi sécuriser la position de Cassandra Cain, alias Blackbat, alias Kasumi, alias Batgirl, la sidekick du plus important justicier du monde, à jamais. Affaire de sécurité nationale. Cassandra jeta un coup d'oeil à l'horloge numérique accrochée au plafond par une rapide colocataire qu'elle avait eu à son retour de Hong Kong, Il lui restait un quart d'heure avant sa patrouille nocturne. Avec la même célérité qui garantissait la singularité de ses combats, elle ouvrit une fenêtre, ouvrit les différents coffres dans lesquels étaient dispatchés ses affaires et s'habilla distraitement, en écoutant les dernières nouvelles.

Ce n'était pas une curiosité mondaine ou une recherche d'informations quotidienne qu'elle aimait mener à bien mais un entraînement difficile quoique nécessaire qu'elle accomplissait depuis plusieurs années, qu'elle accomplissait aussi bien à Gotham qu'à Hong Kong, Tokyo, Brazilia ou Lagos. Même à Cape Town, elle trouvait toujours un poste de radio ou une « téévission » pour écouter la langue du pays, capturer ses accents, goûter la saveur de ses sonorités et l'assimiler doucement et sûrement, afin de rattraper son retard sur le reste du monde et multiplier son vocabulaire naissant. Elle le voyait comme une fleur parfumée qu'elle arrosait chaque jour et qui grandissait pour chaque dialogue qu'elle comprenait, mais qu'elle ne comprendrait jamais vraiment pour son goût de la futilité, de la beauté vaine : la langue était un combat, mais un combat fait d'artifices et de subtilité parfois inutiles. Dans les combats, rien n'était, rien ne devait dépasser et rester inutile. Seul l'essentiel, le plus rapidement possible, sans exceptions ni à cotés. Beauté artistique et volupté martiale : Cassandra vivait dans un monde qui lui en apprenait beaucoup chaque jour.

Un cri. Les sens de la jeune femme s'affolèrent. En un instant, elle isola la direction dans laquelle elle avait entendu le son, analysa sa force et comprit sa teneur : ce n'était pas un cri de peur, ni un cri de plaisir, ni aucun autre son de cette gamme. C'était un rugissement de combat. Une évacuation d'adrénaline qui annonçait qu'on déliait ses membres et qu'on était prêt à se battre : l'une des musiques quotidiennes de la vie de Cassandra, voir même une des premières pistes de Cassandra Life : l'OST, qu'elle écoutait chaque jour. Cassandra se glissa a la lisère de sa fenêtre et plissa ses yeux bridés de jeune femme asiatique pour sonder les ombres de la nuit. L'appel guerrier provenait des bas-fonds de la ville, près du My Alibi Bar. A moins de cent mètres de sa fenêtre proprette. Elle se laissa tomber dans l'obscurité, laissa le temps couler alors qu'elle chutait avec grâce et sans aucun contrôle apparent sur son corps, puis lança son grappin en avant et bondit, traversant la rue d'un coup de rein, alors que le bruit d'une vitre brisée et des hurlements virils venaient répondre au son qui l'avait attirée.

Le crépuscule commençait bien, et colportait son lot de surprises. Au prix d'un second bond, elle atterrit dans l'ancien bar de la fameuse Stella, l'ancienne reine du quartier, repaire à bandits en tout genre, faussaires et nombre de jeunes hommes peu recommandables. Quel genre de tueur implacable pouvait avoir traversé la vitre pour aller se battre avec l'un de ces durs à cuir, en sachant très bien qu'il devrait confronter tous les autres pour en ressortir vivant ? Cassandra s'imaginait un titan gigantesque, un Zsasz viril, tatoué sur chacun de ses énormes muscles, ou un Bane éloigné de son territoire par quelque incroyable histoire, mais elle n'eut pas le temps de mettre ses théories à l'épreuve. Avant qu'elle ne puisse inspecter le bar et en apprécier les combats pour trouver sa mystérieuse prédécesseur, l'un de ces pilliers de bar avinés et irrités l'avait prise pour une nouvelle menace et tendait une chaise au dessus de sa tête, prêt à la frapper avec à tout moment. Elle se demanda brièvement si ce n'était pas l'Undertaker qui était en train de tenter de l'assommer avec un tabouret rembourré, mais passa aussitôt à l'action et entra dans la danse avec la force de l'habitude. Son assaillant mis au sol par un croche pied tout simple, elle se releva et para un coup venu d'ailleurs avant d'envoyer son pied dans les parties de son nouvel adversaire, qu'elle envoya derrière son dos, contre un mur flanqué d'un poster géant de Stella.

Malgré l'adrénaline, malgré les derniers événements, malgré le rythme péchu du sucès de Foreigner, le fameux Jukebox Hero, qui emplissait le bar et accompagnait la bagarre, Cassandra n'était pas au bout de ses surprises....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Ven 30 Mai - 16:54

Sonnée, Katherine ne se relevait pas tout de suite. Elle n'entendait plus grand chose de ce qui se passait autour d'elle, et ne savait même plus, pendant un court instant, où elle était. Pendant quelques secondes, elle n'eut que de souvenirs. Des souvenirs de Bethy, des leurs jeux, de sa fausse mort, de ses dernières parole lorsqu'elle l'avait vu tombé de l'avion, de souvenirs de West Point également, de son renvoie, de son père fier d'elle. Aussi des souvenirs d'un agresseur qui la mettait au sol, d'une cape noire qui l'aidait à se relever... Cette cape noire qu'elle avait décidé elle-même de porté par la suite. Oui, elle portait cette cape ce soir, elle était dans un bar entourait de criminel prêts à tout pour l'achever. Elle était tombé sur un gros morceau qu'elle n'avait pas vu venir. Elle avait reçu un coup dans le dos, et il l'avait jeté. Sa tête avait été claque par le coin du bar et elle s'était retrouvée sonnée. Fort heureusement, son costume et son masque avait encaissé le plus gros des dégâts. Elle remercia silencieusement son père de lui avoir fournit ce matériel de très grosse qualité provenant de l'armée qui lui avait probablement sauvé la vie pour cette fois. L'espace d'un instant, elle ne lui en voulait plus. Elle n'avait pas encore les pensées assez clair pour se rappeler qu'elle lui en voulait grandement.

Elle retrouvait cependant peu à peu ses esprits, et elle ouvrit doucement les yeux de nouveau. Après quelques secondes de vision flouté par le choc et les effets de lumière, elle réussit tout de même à observer, l'instant d'une petite seconde, une cape noire qui était venue lui prêtait main forte. Elle cru voir Batman quelques instants, avant de se rendre compte que la carrure ne correspondait pas. Son aide se retourna vers elle. C'était une femme. Katherine ne la connaissait pas, mais reconnaissait au costume qu'il s'agissait sans doute de Batgirl. Pendant une seconde d'inattention, la jeune rousse se demanda ce qui pouvait se cacher derrière ce costume. Mais la réalité la rattrapa lorsqu'un autre criminel vint pour l'attaquer. Elle para difficilement le coup, encore légèrement sonné par ce qu'elle venait de recevoir, mais elle retrouva rapidement un second souffle. Elle attrapa le bras de son agresseur et le fit passer à travers le bar, cassant par la même occasion les nombreuses bouteilles qui étaient rangés derrière. Elle n'eut pas le temps de savourer cette petite victoire qu'un autre lui arrivait dessus. Elle ne voyait même plus Batgirl dans la mêler, cette dernière se trouvant très rapide dans l'exécution de ses mouvements. Bien trop pour Batwoman, et cela l'étonnait. Cela lui redonna un sourire, la curiosité de connaître un peu plus sa collègue la gagnait

Elle brisa le bras d'un de ses assaillants, le genou d'un autre. Avec des geste puissants et précis, certains appris à l'armée, d'autre appris avec les amis de son père, des forces spéciales ou des services secrets. La bataille avancé, le chaos augmentait, mais le nombre d'ennemis s'amenuisait. Batwoman et Batgirl réussissaient à vaincre un par un leurs ennemis. Les tables et les chaises se brisaient sous le poids des projections, du verre brisés et des tâches de sang au sol étaient également les témoins d'une bataille engagée. Katherine faisait en sorte de faire plus attention, au cas où un nouveau mauvais coup lui arrivait, qui pouvait être fatale. Elle entendit d'ailleurs un coup de feu. La balle fusa prêt de son oreille, lui coupant quelques méchés rousses en passant à proximité d'elle. Sans se poser plus de question, elle se retourna et lança un large couteau à l'aveugle. L'arme de jet s’enfonça dans le poignet du tireur. Il hurla, avant que la jeune femme ne lui brise la mâchoire d'un coup de pied puissant. Elle observa de nouveau aux alentours pour être certaine qu'aucune surprise de ce genre ne viendrait de nouveau. Il ne restait qu'une poignée d'homme, que Batgirl réussissait à vaincre sans difficulté.

L'homologue de Katherine, sans doute plus jeune, elle ne le savait pas, se battait pourtant beaucoup mieux qu'elle. Elle effectuait chaque coup comme s'il s'agissait d'une répétition de danse quotidienne, elle anticipait chacun de ses adversaires, esquivant, parant avec beaucoup de facilité. Légèrement jalouse de son aptitude au combat, Batwoman se demandait comme faisait Batman pour former aussi bien ses sidekick. Elle-même avait toujours fait parti de l'armée, on lui avait enseigné le self-défense dès son plus jeune âge, elle avait vécu à un rythme militaire d’entraînement effréné. Elle avait voyagé durant deux ans à l'étranger pour se parfaire. Elle n'était pas parfaite, ça non. Elle n'avait jamais vu personne être parfait pour l'art du combat. Mais elle n'arrivait pas à voir les failles dans le style de son homologue. Kathy la regardait éliminer ses derniers adversaires avec une pointe de fascination et d'interrogation. Batgirl était beaucoup moins féminine qu'elle-même, ou qu'une Black Canary. Son costume avait été étudié pour lui laisser le plus de mouvement possible, épousant ses formes. Elle était ainsi plus petite et plus menue que Batwoman, bien que musclée et  beaucoup plus souple, et elle possédait une forme de simplicité élégante et redoutable d'efficacité. Le jaune du symbole de chauve-souris était la seule touche de couleur de son costume et mettait ainsi en valeur sa poitrine, et sa faction.

Le combat n'était cependant pas loin d'être finie, il ne leur restait plus grand monde à éliminer. La curiosité de Katherine vis à vis de sa collègue serait ainsi bientôt assouvie. A moins que d'autre événements indésirables ne viennent les interrompre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Sam 28 Juin - 14:00


Très honnêtement, une rixe à mains nues dans un bar de bas étage, avec des têtes qui claquent sur les tables et des pintes en plastique qui volent, on avait vu plus original comme situation de combat. Mais par contre, comme premier rendez vous galant, il fallait avouer que c'était plutôt singulier et bien trouvé. Mais bien sûr, Cassandra, hermétique à tout romantisme depuis que ses parents avaient posé leurs yeux possessifs sur son petit corps à sa naissance, ne voyait rien de très sentimental dans ce qu'elle était en train de faire, à savoir achever les tas de chair en perfecto qui essayaient de se relever pour abattre leurs poings tremblants d'ivresse sur le minois pâle de la meilleure des assassines. Grâce à leur force virile et leurs réserves de chair moyennement rigides, ces barbus musclés n'était pas tombés inconscients sous les premiers coups de la jeune femme et certains avaient eu l'étrange et impétueuse idée d'essayer de se relever pour lui lancer une chaise dessus ou tenter de lui tomber dessus par derrière, en l'entourant, tels les 88 fous piégeant la Mariée dans l'oeuvre de Quentin Tarantino. Tandis qu'elle dansait entre les corps bedonnants, frôlant les tables, volant entre les ombres massives pour attendre qu'elle se relève afin de leur appliquer un atemi bien senti sur un côté du crâne, du plat de la main, elle agissait comme un butoir tranchant et droit qui les couchait aussitôt et éteignait avec un bruit sourd toute velleité. Et tout ça avec grâce.

Tandis que la jukebox du bar de Stella Black était passée à For What it's Worth, le succès des Buffalo Springfield, écrit justement pour une rixe dans un bar mais repris pour dénoncer la guerre du Vietnam par des foules d'hippies pacifistes, la foule se massait près du bar où les deux justicières s'affairaient, encore trop occupées pour se regarder. Quelques badauds appelaient simultanément la police, sous les plaintes criardes de leur famille qui ne savaient pas vraiment s'il fallait repousser les deux chauves souris du bar à la vitre brisée ou s'il fallait plutôt les féliciter. Certains jeunes à casquettes retournées se prenaient en selfie devant le bar en mauvais état, pas encore illuminé par l'halo des gyrophares mais par des lampes de secours du magasin de Stella. Cachées derrière leurs masques et leurs longues capes, les deux justicières finirent d'étendre tous les criminels avant de s'intéresser à l'autre.

Dans le monde de la vigilance nocturne, il était de coutume de ne pas s'intéresser à son coéquipier tant qu'il agissait de notre côté, mais il restait important d'évaluer la menace qu'il pouvait représenter et de déterminer ses intentions une fois les ennemis communs neutralisés. Toujours dans une garde offensive donc, la jeune femme à la crinière brune se tourna vers la Batwoman, qu'elle reconnut au premier coup d'oeil pour l'avoir vue dans les dossiers de Batman et ceux de la tour de l'Horloge, lorsqu'elle coopérait avec sa prédecesseuse, Barbara Gordon, et ce fut alors l'incendie.



Aussi voraces que rapides, les flammes s'élevèrent de toutes parts, brûlant tout ce que contenait le bar, s'élevant si haut qu'elles masquèrent à Cassandra tout le monde autour avant de consumer la pièce et de faire partir en fumée tout ce qui entourait Cassandra, et d'allumer ses sens. Tout ses sens. Frappée à un endroit de son corps qu'elle ne connaissait pas et qu'elle n'avait jamais entraîné, la jeune femme dut faire un pas en arrière, sonnée, et lorsqu'elle reprit ses esprits, elle tremblait doucement. Passant un doigt sur la paume de sa main gantée, elle utilisa son habituelle maîtrise d'elle même pour compartimenter son esprit et enfermer ces étranges considérations sur son état physique, spirituel, et son coeur palpitant, dans un coin, afin de se reconstituer un masque, un rationalisme martial à toute épreuve, et être capable de se défendre au cas où, mais les longs cheveux roux de la justicière semblaient lui apparaître comme le reste des flammes qui venaient de la submerger et elle sentait quelque chose de brûlant lorsqu'elle passait de ces derniers aux yeux profonds de la jeune femme encore plus pâle qu'elle. En plissant délicatement les yeux, elle rassembla ses faibles connaissances de la langue américaine, plus difficilement que jamais, et articula un :

- Câ être ma zone de patrouille. Toi en mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Sam 28 Juin - 15:06

Le combat touchait à sa fin. Batwoman et Batgirl arrivaient à mettre à terre leurs adversaires un à un. Certains se relevaient pour reprendre le combat, d'autres pour fuir, certains ne pouvaient pas se relever en revanche. C'était la méthode Batman. On ne tue pas nos adversaires, on les casse en deux, on les effraie. Et la fois d'après, ils sont souvent moins enclin à se battre. Et plus à discuter. Et les deux jeunes femmes s'en sortaient plutôt bien à ce jeu là. Batwoman utilisait sa technique militaire et sa force brutale pour mettre hors course ses adversaires, tandis que Batgirl était plus dans l'agilité, la précision et la justesse. Deux méthodes radicalement différentes, mais qui fonctionnait plutôt bien et qui laisserait pas mal de bleues et de fractures à tout ces criminels. Une fois que tout ce beau monde était KO ou en fuite, Kathy fit un léger tour du bar pour constater les dégâts et le nombres de criminels à terre. Une bonne quinzaine a vu de nez. Plusieurs tables et chaises cassés, des bouteilles également.

Batgirl, quant à elle, se tourna vers Kathy et se figea quelques instants, eux un geste de recul et continua de fixer la justicière rousse. Batwoman se demanda pourquoi elle la dévisageait ainsi. Elle devait pourtant avoir l'habitude de fréquenter des justicière. Kathy en profita pour l'étudier plus attentivement. C'était plutôt une jolie femme, à y regarder de plus près. Son masque laissait cependant paraître une teinte de peau assez pâle, et typé orientale. Alors que le silence se faisait pesant, Batwoman allait lui demander si elle allait bien lorsque Batgirlfinit par ouvrir la bouche pour laisser échapper quelques mots maladroits et accentué. Elle n'avait pas une grande maîtrise de la langue. Elle demanda à Batwoman si elle était en mission, affirmant que c'était sa zone de patrouille.

« Je ne sais pas que j'empiétais sur ton territoire. Je recherchais un type du nom de Joe Miller, mais il s'est tiré, au début de la bataille quand je me suis fait assommée. Dans le jargon de chez moi, on appel ça un Échec de la Mission. J'appelle ça complètement foirer une intervention.

Joe Miller était maintenant loin, et il savait que Batwoman en avait après lui. Il sera donc plus compliqué a approcher la prochaine fois. Mais la jeune femme ne désespérait pas, les criminels n'étaient pas des gens très prudent, sinon ils ne faisaient pas ce métier. Elle finirait par l'avoir, elle en était certaine. Elle s'était jurée d'arrêter ce trafic de drogue au plus vite, et elle comptait respectait sa promesse. Elle ne supportait pas que des truands puissent profiter ainsi du malheur des gens pour s'enrichir sur leur dos.

Kathy posa la main sur l'épaule de son homologue justicière avant de reprendre :

« Merci de m'avoir sauver au fait, je t'en dois une belle. Je n'imagine même pas ce que ces types m'auraient fait s'ils m'avaient choper. Et je dois avouer que tu es plutôt forte. Il faudra que tu m'apprennes un ou deux de tes petits trucs. C'est la première fois que je vois un style de combat pareil. Mais on ne devrait pas traîner ici...

Des sirènes se firent entendre. La police avait dû être prévenue. Batwoman fit signe à Batgirl que la suivre et  accouru vers l'extérieur. Elle sortit un grappin et se retrouva ainsi sur le toit de l'immeuble situé en face du My Alibi Bar. Elle observa les environs pour essayer de remarquer la présence de Miller, mais il devait désormais être loin. Elle pesta. Batgirl l'avait suivi. Batwoman eu un léger tournis, mais elle ne mit pas longtemps avant de se reprendre. Elle avait encore un peu mal au crâne, sans doute encore quelques séquelle du combat qu'elle venait de livrer. Elle espérait juste qu'elle n'avait pas d’hémorragie. Elle ne voulait pas que son père apprenne qu'elle s'était blessée lors d'une intervention. Il risquait de lui faire la morale et de lui rappeler l'importance qu'il avait pu avoir dans toutes leurs opérations.

Une fois son esprit rétablit, Batwoman se tourna de nouveau vers son homologue. La jeune Batgirl avait décidément une élégance et une classe naturelle très appréciable.

« Au fait Batgirl, tu es encore en patrouille ou la bagarre t'as suffit pour la soirée ? Je ne veux pas te retenir, mais je t'en dois une pour ce soir. Tu prends un verre ? Je connais des endroits un peu plus tranquille que le My Alibi.

Batgirl n'était pas du genre à prendre des verres avec des filles qu'elle venait de rencontrer, c'était sûr. Kathy la trouvait cependant intéressante et elle n'avait encore jamais croisé son homologue féminin de la Batfamily. Elle désirait en connaître un peu plus sur la femme derrière le masque, mais peut-être n'aurait-elle pas dû être aussi directe. Si c'était le cas, Batwoman verrait sans doute Batgirl s'envoler d'ici quelques minutes. Elle n'avait plus qu'à attendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Sam 28 Juin - 16:29


Le bar était certes toujours debout malgré l'incendie, mais Cassandra, elle, était en cendres. Chaque fois que ses sens acérés saisissaient un filet de son parfum troublant, chaque fois qu'elle portait ses yeux sur l'océan sombre de ses yeux, cet inconnu obscur au millieu de son masque de grâce plus pur que tous les visages qui constituaient les phares de Gotham, elle se sentait éblouie, comme si une lumière qu'elle ne connaissait pas avait jailli d'elle, frappé Kathy Kane, dessiné l'insolence de ses courbes parfaites, de ses lèvres, pour revenir sur elle et la troubler comme jamais. Les deux chauves souris s'étaient transformées en papillon pour voler jusqu'aux sommets de Gotham, à bonne hauteur du bar de Stella Black, ses vitres éclatées et les feux tricolores qui dansaient sur son jukebox chantonnant, son comptoir de zinc maquillé de fards rouge et ses cadavres grommelants. Toujours aussi muette, l'Arme Parfaite écouta sa compagne de mission bavarder toute seule, pestant contre l'échec de sa mission, expliquant les raisons de la déviation de sa patrouille - il lui semblait que Batwoman exercait plutôt dans les quartiers riches, là où les hautes demeures blanches avaient été repeintes plusieurs fois pour dissimuler les éclats pourpres - puis lui proposant de laisser tomber Gotham comme des irresponsables pour aller consommer de l'alcool dans un bar. Devant une idée aussi saugrenue, Cassandra leva un sourcil surpris et en profita pour dévisager sa partenaire, expérience qu'elle ne pouvait plus se retenir de faire.

Et qui la laissa encore sans voix. "

Your lipstick stains on the front lobe of my leftside brain

Comment une justicière aussi réputée, aussi hiérarchiquement proche du Chevalier Noir, le maître de Gotham, et aussi importante dans l'histoire de Gotham pouvait être à ce point irresponsable ? Jamais Cassandra n'avait arrêté une patrouille sans raisons valables, et surtout, elle n'avait jamais volontairement consommé de substance autre que de l'eau et des décoctions énergiques qu'elle fabriquait elle même à base de fruits. Bien sûr, son entraînement complet et insurmonté l'avait obligée à boire de l'alcool jusqu'à ce qu'elle en tombe presque inconcsciente, pour qu'elle apprenne à se battre dans un tel état. Durant des semaines, elle avait progressivement compris comment se battre tout en étant pompette, et cela n'avait fait qu'améliorer sa maîtrise d'elle même, et lui avait servi à de multiples occasions lorsqu'elle avait dû combattre malgré les gazs du Joker, dans une atmosphère étouffante, dans des usines de produits chimiques ou dans une pièce où un ennemi avait diffusé de la chlorophylle. C'était grâce à ce genre de détails qu'elle était devenu la justicière la plus crainte du monde.

Mais quitter son service pour aller boire, que ce soit un Coca ou un verre alcoolisé, elle n'y avait jamais pensé, c'était totalement idiot. Cependant, Cassandra avait compris, à force d'interventions menées de justesse, que la coutume occidentale voulait qu'un homme ou une femme sauvé par quelqu'un se sentait redevable et voulait lui offrir quelque chose en échange de la vie qu'il lui avait rendu. Froisser Batwoman avait quelque chose d'étrange pour une Batgirl, d'autant plus que ne pas la quitter permettrait à la jeune femme de mettre au clair les étranges sensations qui naissaient en elle. Aussi hésita elle quelques instants avant de rabattre le bandeau noir dentellé qui lui servait de masque sur les yeux, puis de prononcer doucement, comme si elle avait peur d'une mauvaise réaction de sa collègue.

- Montrez moi votre chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   Sam 28 Juin - 17:44

Batgirl ne répondit pas tout de suite. Elle semblait hésiter à laisser de côté le masque pour prendre un peu de bon temps. Avec son coup à la tête, Kathy ne pouvait quant à elle pas risquer de continuer sa sortie du soir. Elle s'attendait à ce que la jeune femme qui lui faisait face et la fixait étrangement refuse et continue sa route. Comme le ferait Batman en somme. Ils étaient de la même école, et Batgirl était réputée en ville pour être encore plus terrible que son supérieur. De ce que Batwoman avait vu, elle était vraiment très forte, sans comparaison possible avec tout ce qu'elle avait pu voir jusque là, et c'était sans doute le résultat d'une vie d'entraînement acharnée et de soirée bien remplis en matière d'intervention contre les criminels. Le bon temps, elle ne connaissait sans doute pas. Était-elle seulement déjà sortie avec quelqu'un ? Il y a longtemps, peut-être. Comme Katherine, depuis le départ de Renée, bien avant qu'elle ne devienne Batwoman. Une vie qui ne laissait que peu de place à toutes ces choses.

Pourtant, contre toute attente, Batgirl se démasqua et accepta la proposition de Batwoman. Elle dévoila ainsi son visage. Des traits fins, une couleur pâle et des yeux bridés et le regard sombre, le tout encadré par une chevelure noire et bien taillée. La jeune asiatique avait une élégance naturelle indéniable, et Katherine devait avouer qu'elle était plutôt mignonne. Si elle ne l'avait pas déjà fait, elle l'aurait sans doute invitée à boire un verre. Cette pensée fit sourire la jeune rousse. Après tout, pourquoi pas ? Elle ne connaissait pas encore les dispositions de son rencard vis à vis des femmes, mais elle le découvrirait bien assez tôt. Elle avait accepté le verre, peut-être par politesse. D'ailleurs, elle signifia à Batwoman qu'elle devait appeler quelqu'un pour la remplacer avant d'abandonner sa patrouille. Elle faisait les choses à fond et correctement. Une grande qualité que Kathy découvrait déjà.

« En revanche je n'ai rien pour me changer. Tu dois déjà me trouver lourde, mais j'habite assez loin d'ici. Si tu n'es pas loin, tu peux me passer quelques vêtements ? On n'est pas vraiment de la même taille, mais ça fera l'affaire.

Katherine suivit donc Batgirl jusque chez elle. Un appartement sobre, peut-être un peu trop d'ailleurs, qui dénoté un certains style de vie très strict vis à vis de sa vie de justicière. Elle ne vivait que pour le combat et la guerre sans doute. Kathy se demandait encore comment elle avait pu accepté de sortir ce soir avec elle. Elle ne devait pas le faire souvent. Elle avait un petit intérêt pour la jeune femme rousse ? Peut-être, si c'était le cas elle le saurait sans doute bien assez tôt. Batgirl lui confia donc un vêtement d'origine asiatique, un qipao rouge qui irait très bien avec le style de couleur de Kathy ainsi qu'avec ses cheveux. Elle se vêtit donc comme une chinoise. En se regardant ainsi dans le miroir, elle ne pu s'empêcher de rire. Elle n'avait jamais mis ce genre de chose. Surtout qu'elle était un peu courte et trop cintrée pour elle. Elle sortit ainsi de la salle de bain. Cassie la voyait ainsi pour la première fois sans son masque, et elle se sentait légèrement ridicule, mais cela l'amusa.

« Finalement, c'est plutôt resto chinois ce soir. Habillée comme ça, ce serait dommage de passer à côté non ? Au fait, tu peux m'appeler Kathy. Et toi comment dois-je t'appeler ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit des chauve-souris (PV Cassandra Cain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]
» Un oeil de chauve-souris, des larmes de crapaud, un peu de sang de licorne, et le tour est joué ! (Pv : Aaron)
» Entre un Corbeau et une Chauve-Souris ... [PV Hikari]
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» La Goule, la Chauve-Souris et le Chevalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Park Row :: My Alibi Bar-