RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Le test [ avec Emery ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Le test [ avec Emery ]   Dim 18 Mai - 15:55

La chute de Double Face avait foutu un sacré coup à la Mercenary. Dès lors, je n'ai cessé de penser ce qui avait conduit à la perte de l'homme aux deux visages. Moi qui pensais qu'il était un pillier fondateur, indispensable pour l'organisation du plan ! Je m'étais lourdement planté. Je n'aurai que envoyer, en plus des criminels des rues, les sbires de Double Face dans mes rangs. Je n'eut pas mit longtemps à chercher la réponse. Celui ci était quelqu'un d'extrêmement rancunier. Alors quand il avait su que le roi des énigmes avait fait sauté son QG, son GCPD, sa place forte, il avait mit un point d'honneur à se venger. Il avait massacré des policiers. Une vendetta avait alors commencé contre le maire Johan Brisbane et le commissaire Edward Nygma. Une vendetta qui s'était terminé par la mort d'innombrables officiers des forces de l'ordre. Mais qu'est ce qui avait conduit à sa défaite ? Il n'avait tout simplement pas perçu le véritable danger, pourtant si gros à mes yeux. Oswald Chesterfield Cobblepot. Il avait touché la mauvaise cible et n'avait pas vu la véritable. Résultat, Le Pingouin et le Sphinx s'était alliés pour toucher et probablement couler Harvey Dent. Mais, tôt ou tard, je savais qu'ils en paieraient le prix fort.

Pourtant, je pensais tout autre chose du maire Johan Brisbane. J'estimais qu'il pourrait vraiment servir à l'organisation qu'est la Mercenary. Il cherchais à combattre les hiboux, la lignée, la ligue et même l'Arkham Gang. J'étais certain que je pourrais tirer quelques chose de la mairie, peut être même une alliance. Cet abruti de Double Face n'avait pas su le voir, il suivait les même pas qu'Anarky, ou presque. Peut être même que le maire pourrait nous donner l'amnistie et de bonnes sommes d'argent contre des contrats. Cela pourrait être relativement fructueux, surtout si les grands de la pègre ou les simples mafieux venaient graisser les pattes de mon organisation.

Mais en attendant, il fallait absolument que je remplace Double Face, et je n'avais plus le droit à l'erreur. Je ne voulais plus de leader de la pègre, oh que non ! Trop faciles à attraper au cas où il arriverait un problème. Et puis, mon esprit percutais trop cette affaire au tribunal Solomon Wayne. Dent n'était qu'un abruti. Il n'avait pas su voir ce qui allait lui arriver, alors que je l'avait prévenu maintes et maintes fois. Et ce qui devait arriver était arriver. Mais ne pensons plus à cela, Slade. N'y pensons plus.

Il me fallait quelqu'un de furtif, rapide et agile. Ces adjectifs ne pouvaient qualifier qu'un mercenaire, probablement un voleur. Et ce voleur s'était dessiné sous les traits d'une voleuse. Emery. Elle faisait, depuis peu, parler d'elle à Gotham. Ses exploits devaient lui rapporter un bon paquet de tunes. C'était quelqu'un comme ça qu'il me fallait. Mais avant de voir si elle était bonne dans sa profession, voire la meilleure, j'avais voulu lui lancer un entraînement, afin de voir si elle le réussirait avec brio. C'est pour cela que je me trouvais, en ce moment même, devant l'entreprise Arms. Celle ci vendait et revendait du matériel à l'armée et même au GCPD. Des Famas, MTAR, pas mal de truc dans ce genre là. Il paraissait même qu'on en vendait en masse, et qu'on vendait plusieurs tonnes d'explosifs. Il n'était pas donné à tout le monde d'y pénétrer, et pour cause. Il était extrêmement bien gardé. Au pied du bâtiment, j'y était en compagnie d'Emery, de Joanna, Jeremy et Ramzi, un vétéran de l'Escadron. J'y était appelé par Ernest Rolph, le propriétaire des lieux. Je me dirigeais, au sous sol, vers l'ascenseur. Celui-ci nous amena vers le huitième étage, là ou se trouvait le chef des lieux. Je ne me retournais même pas pour savoir si les autres me suivaient. Je l'imaginais, en tout cas. En toquant pour entendre la fameuse voix, annonçant à chaque fois que l'on faisait ce geste, le mot " Entrez ! ", j' appuyais sur la poignée et entrais.

Vêtu de mon habituelle armure, j'esquissais imperceptiblement un sourire en direction du patron de la boîte, qui nous fit signe de nous asseoir, ce que je fit. Il nous exposa brièvement sa requête.

" Bonsoir, Mesdames et messieurs. Si je vous appelle, vous vous en doutez, c'est pour un ordre de mission ... "

Il prit un dossier et l'ouvrit devant nous. Si la situation n'avait rien de comique, il m'était cependant difficile de ne pas ricaner. Emery, cependant, n'en savait rien, et pensais certainement que c'était un contrat comme un autre.

" Tian Zhao. Il possède près de Chinatown le même type d'entreprise que moi, et malgré qu'il ai moins d'armes que moi, les forces militaires se penchent plus vers sa marchandise. J'aimerai que vous l'éliminiez. Ainsi, je serai le seul qui puisse vendre des armes et des explosifs légalement de bonne qualité. Le tout, pour 600 000 dollars. "

Il referma le dossier après nous avoir montré quelques clichés, puis nous regarda droit dans les yeux. Stoppant mon sourire, je reprit soudain tout mon sérieux. Puis, à mon tour, je le regardait intensivement.

" Il y a un problème avec le contrat, très cher Ernest "

Il haussa légèrement des sourcils, s'attendant à devoir hausser son prix. Ou peut être était il simplement frustré ou abasourdi que je ne l'appelle par son nom. Cependant, il me sourit et ricana quelques seconde avant de demander d'un ton des plus arrogants :

" Ah oui, lequel, Deathstroke ? "

" Tian Zhao paye plus cher "

Avant qu'il ne puisse esquisser le moindre geste, je lui lançais entre les deux yeux le couteau que j'avais discrètement enlevé de ma jambière. Un faible cri s'échappa de sa bouche avant qu'il ne puisse comprendre ce qui s'était passé. Je me levais en me rappelant le prix de Tian Zhao. 800 000 dollars.

" Bien, rappeler vous. Le rée de chaussé, le 1er étage et le second ne sont que des façades. Le troisième garde les explosifs. le quatrième, cinquième et sixième gardent les armes. Quand vous serez sûr de votre coups, vous partirez avec le butin à bord du camion. Je resterai avec Ramzi pour m'occuper du septième étage, son coffre fort. De toute façon, c'est pas du vol, plus personne ne pourra profiter de son argent, dorénavant. Le séquenceur de Joanna a mit hors service toute les caméra de surveillance. Le problème maintenant, c'est que malgré qu'Ernest à demander à ce qu'on ne le dérange pas, c'est qu'on a pas plus d'un quart d'heure. Au boulot. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le test [ avec Emery ]   Lun 19 Mai - 17:14

Un entraînement. Peut-être en avais-je besoin. Peut-être pas. Après tout, ce n'étaient pas mes critères, mais ceux de Deathstroke. Mais de toute façons, je ne voyais pas à quoi je pouvais bien servir dans ce bâtiment nommé Arms. Conclure une affaire? Je ne vois pas en quoi ça allait m'aider dans mes cambriolages et divers vols. Peut-être voulait-il m'apprendre la politesse et l'art de conclure un marché? J'en doutais. Du peu que je connaissais de lui, ça ne collait pas trop. Et puis, où était l'intérêt?

Enfin bon. Je n'allais pas poser de question. Ce serait impoli. Même si ça me démangeait.

Deathstroke avait amené trois autres personnes. Je leur avais accordé un regard méfiant. Avait-il réellement besoin de toute cette protection? Sûrement que oui. Encore un signe que je n'étais pas faite pour commander. Ces trois personnes, je les aurais virées depuis longtemps. Déjà, je ne voulais pas qu'elles découvrent l'existence d'Enry. Ensuite, ils m'auraient ralentis dans mes vols et auraient été un poids que j'aurais dû surveiller. Et tout bonnement, je n'avais réellement confiance en personne.

Alors ils me dérangeaient. Mais encore une fois, je ne dis rien, préférant le confier à Enry. Celui-ci me signifia son accord alors que je suivais Deathstroke et sa bande à l'intérieur du bâtiment. Dans l'ascenseur, l'ambiance tendue me rendait de plus en plus nerveuse. N'aurait-il pas pu me dire au moins à quoi je servais? Arrivés au huitième étage, il sortit sans un mot de l'ascenseur et s'en alla dans le couloir. Je le suivis, derrière son petit groupe, attentive à la configuration des couloirs, à tout ce qui pouvait être un indice.

Deathstroke toqua à une porte, et quelqu'un lui répondit bientôt d'entrer, ce qu'il fit. Je le suivis discrètement à l'intérieur de la pièce et restai en retrait, derrière ses trois acolytes. Je n'aimais pas me faire remarquer.

Ils allais probablement discuter de projets qui, tant qu'ils ne me concernaient pas, ne m'intéressaient absolument pas. Cependant, je leur accordai une certaine oreille. Peut-être était-ce important.


- Bonsoir, Mesdames et messieurs. Si je vous appelle, vous vous en doutez, c'est pour un ordre de mission ...

Ah? Tiens? Peut-être était-ce plus intéressant qu'il n'y paraissait. Deathtroke émit un ricanement presque imperceptible. Etait-il si euphorique lorsqu'on lui confiait un contrat? Ou alors trouvait-il la situation comique? Le dossier que l'homme tenait devant lui était trop loin de moi pour que je puisse le lire. Cependant, il éclaira bien assez tôt ma lanterne.

- Tian Zhao. Il possède près de Chinatown le même type d'entreprise que moi, et malgré qu'il ai moins d'armes que moi, les forces militaires se penchent plus vers sa marchandise. J'aimerai que vous l'éliminiez. Ainsi, je serai le seul qui puisse vendre des armes et des explosifs légalement de bonne qualité. Le tout, pour 600 000 dollars.

- Il y a un problème avec le contrat, très cher Ernest.

- Ah oui, lequel, Deathstroke ?

- Tian Zhao paye plus cher.

Et, en quelque secondes, l'homme - Ernest - était mort. Rien qu'un clignement des paupières. Un petit "clic". Rien, pour ainsi dire. Et pourtant tout s'était passé. J'aggrandis mes yeux. Non, définitivement, ce n'était pas la politesse que Deathstroke avait voulu m'apprendre en me faisant venir ici. Vraiment pas. Je levai les yeux vers lui, attendant de sa part une explication, bien que les faits soient clairs: le contrat sur la tête d'Ernest était plus cher que celui proposé par celui-ci. Décidément, je devais bien être la seule mercenaire qui n'aurait jamais osé faire pareille chose.

- Bien, rappeler vous. Le rée de chaussé, le 1er étage et le second ne sont que des façades. Le troisième garde les explosifs. le quatrième, cinquième et sixième gardent les armes. Quand vous serez sûr de votre coups, vous partirez avec le butin à bord du camion. Je resterai avec Ramzi pour m'occuper du septième étage, son coffre fort. De toute façon, c'est pas du vol, plus personne ne pourra profiter de son argent, dorénavant. Le séquenceur de Joanna a mit hors service toute les caméra de surveillance. Le problème maintenant, c'est que malgré qu'Ernest à demander à ce qu'on ne le dérange pas, c'est qu'on a pas plus d'un quart d'heure. Au boulot.

Cachant mes remords et ma morale presque inexistants, je me retournai et partis. Les caméras étaient hors-service, disait-il, et c'était une bonne chose. Par contre, quinze minutes, c'était peu. Très peu. Je pris directement l'ascenseur et descendis au troisième. Les deux autres étaient-ils censés m'accompagner? Il ne l'avait pas précisé, mais je subodorais que oui. Après tout, transporter des explosifs et des armes à moi toute seule était difficile. Oui, ils venaient avec moi. Dans l'ascenseur, je sortis mes diverses armes et ustensiles. Et, lorsque la porte de l'ascenseur s'ouvrit, et devant nous se dressait une porte à serrure que j'ouvris assez facilement. Il serait temps pour Arms de changer leur sécurité. Enfin, ce que je venais de penser n'avait pas de sens, évidemment, mais bon...

En entrant dans l'entrepôt, je repérai immédiatement un garde sur lequel je lançai un shuriken. Celui-ci se planta dans sa gorge. M'avançant vers son corps agonisant dont le sang giclait, je retirai l'arme, agrandissant encore le trou. Il allait mourir d'ici quelque secondes. Bientôt, un autre garde apparut et je dégainai quatre couteaux de lancé qui fendirent l'air jusqu'à son corps. La tâche de sang qui se forma autour de son corps me fit frissonner. L'air conditionné faisait que la pièce était très fraîche, chose qu'en bonne Sicilienne, je n'appréciai pas énormément. Lui aussi s'écroula sans un bruit. Le silencieux avait atténué le boucan qu'aurait produit une arme à feu. L'entrepôt était assez grand, et les explosifs qui le composaient, divers.

Je me dirigeai vers un coin de la pièce où étaient entassés des grands sacs noires. J'en lançai plusieurs aux autres et m'approchai des diverses caisses et autres pour en enlever les explosifs. Nous n'aurions jamais assez de place pour tout prendre, mais il fallait en voler le plus possible, évidemment.

Je détestais les surprises. Mais celle-ci me semblait, pour une fois, assez agréable. Si seulement elle pouvait se prolonger encore...
Revenir en haut Aller en bas
 

Le test [ avec Emery ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Test: Qui aurait été votre petit copain à l'akatsuki et qui aurais-été-tu?
» Hommes bêtes avec Minotaure
» test fai
» Le grand test de personnalité One Piece !
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Zone industrielle-