RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Dim 11 Mai - 0:48

0H45
Bateau "Le Pingouin Plongeur"
____________________________

Gotham est bâtie sur des cendres de nombreux malheurs. Maudite, milles fois fuie, elle est pourtant devenue aujourd'hui le reflet d'une civilisation en pleine décadence où se côtoient luxe, orgueil, criminalité mais aussi espoir et bonheur. Tout était une question de point de vue mais suivant l'alignement de certaines étoiles, on pouvait, selon certains bonimenteurs de l'ancienne fête foraine de la ville, prédire le futur d'un habitant.

Mais personne à ce jour n'avait pu prédire le futur des trois familles fondatrices de Gotham. Personne n'avait pu deviner quel rôle leurs destinées à tous allait jouer dans le futur de Gotham.
Wayne, Elliot...et Cobblepot, tous réunis sur l’échiquier du destin, dans un vicieux jeu de rôle où la finalité serait la mort ou la disparition de deux des trois camps, car si les Wayne, avait été de ceux dont la destinée aurait pu être glorieuse, il n'en était pas le cas pour les Elliot et les Cobblepot, familles toutes deux victimes de leurs propres moutons noirs. Comme très souvent, la Gotham d'aujourd'hui est secouée par des actes abominables, des resurgences du passé....des explosions, un peu comme la Gotham d'autrefois, née d'elle même. En 1840, le juge Solomon Wayne confia à l'architecte Cyrus Pinkey la réalisation et construction d'une série d'immeubles au style innovant et au fil du temps, les 3 familles apportèrent, au même titre que les fameux ponts reliant la ville au continent, leur contribution.

Bien vite on s'est mis à comparer Gotham avec la cité des nuages, voire, la cité des Anges, titre pourtant détenu par une autre ville de la cote ouest. Peu importe car chacun avait sa vision de la ville, semblable à un rêve d'enfant réveillé. Pourtant, aujourd'hui, quand on la regarde, elle ne semble plus que le reflet de ce qu'elle fût jadis, vile glorieuse maintenant livrée aux mains des démons les plus destructeurs dans laquelle vivaient trois descendants des grandes familles...et un seul avait échappé à la corruption. Ce soir, nous n'allons pas nous interesser à l'héritier de la famille Wayne, mais celui de la famille Cobblepot, Oswald, surnommé dans les cercles, "Le Pingouin"

Collectionneur, gestionnaire, homme d'affaire, amoureux des oiseaux, on ne tarissait point d'éloges parmi ses proches, même ceux étant au courant de ses affaires de trafic d'armes. Peu importe car il restait un membre influent de la ville et de la jet-set malgré ses nombreuses condamnations. Après tout, il descendait d'une des familles les plus prestigieuses de Gotham et cela effaçait tout le reste...
Pourtant, rien ne prédestinait cette famille qui avait commencée dans la sidérurgie à l'époque, sous l'égide de Theodore Cobblepot. Ce dernier n'était pas novice en matière d’architecture et de construction mais ses obligations de maires le maintenaient souvent hors des réseaux de constructions des Wayne et des Elliot et cela était souvent source de tensions entre lui-même, Alan Wayne et Edward Elliot, fondateur du Gotham Herald.

Mais revenons dans le présent à bord du somptueux bateau qui mouillait depuis plusieurs jours à la même position, sans aucune possibilité de bouger. A son bord se trouvait le millionnaire et héritier de la famille Cobblepot, apparemment occupé à des tâches bien mystérieuses alors que dehors, ses hommes veillaient, conformément à ses ordres. Ne restaient à l'intérieur que Lark, Bossworth et peut-être, 2 ou 3 de ses hommes en qui il avait la plus grande confiance, dont Ignatius, qui, dans une pièce voisine, se contentait de monter la garde en silence.

Quelle destin cette sombre soirée allait elle réserver à Oswald dit "Le Pingouin"? Peut être n'allions nous pas tarder à le découvrir.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Dim 11 Mai - 18:44

La nuit tombée, la vie ne prenait pas fait chez les pingouins. Loin d'être des animaux nocturnes comme les chauve-souris ou les hiboux, leur habitat faisait qu'il faisait nuit six longs mois de l'année. Ils s'étaient donc habitué à vivre de nuits, comme de jours. Oswald Chesterfield Cobblepot était un Pingouin, le plus célèbre d'entre eux, et de jours comme de nuits, il était actif. Ce soir, il était en ballade sur son bateau, le Pingouin Plongeur. Il avait quitté l'étouffant Iceberg Casino pour effectuer une transaction importante. Accompagné de Lark, sa garde du corps, et Ogilvy, son second, et de plusieurs hommes de mains, ils remontaient doucement la Gotham River. Il ne voulait pas traverser les rues en limousine ces derniers temps. Des tas de gens mourraient, souvent issue du milieu criminel, pour des raisons inconnues. On lui avait appris très récemment la mort de l'un de ses avocats. Bien entendu, il en avait de nombreux, mais il détestait qu'on prenne ses alliés pour cible. Surtout impunément. La police était sur l'affaire bien sûr, mais allaient-ils enquêter sérieusement sur un avocat corrompus ? Le Pingouin en doutait fortement.

Silencieusement donc, le Pingouin Plongeur progressait. Légèrement éloigné de la rive, le Pingouin observait sa lente progression dans la pénombre de la nuit. Bientôt, il ferait mettre son navire à l'arrêt et attendrait l'embarquement de ses collaborateurs. Il les avait fait venir pour discuter affaire, il voulait notamment acheter une belle batterie d'armes pour se renforcer sur la guerre à venir. Plusieurs hommes faisaient le guet sur le pont. Ogilvy en menait la plupart, mais le Pingouin n'était pas assez fou pour donner le contrôle de la totalité de ses hommes à son impétueux second. Lark, de toute manière, était digne de confiance. Elle lui avait déjà sauvé la vie plus d'une fois, la dernière remontait à l'assaut contre ce rat de Double-Face, qui lui avait tiré des roquettes en plein sur le bâtiment où l'oiseau s'était perché. Depuis lors, il ne lâchait plus sa fidèle chef de la sécurité. Il ne tenait pas à reproduire cette mésaventure.

Ogilvy vint alors le voir pour lui signifier que leurs collaborateurs avaient embarqué. Le Pingouin vers alors à leurs rencontres. Bien sûr, ils n'avaient pas amené les armes ici, on évitait de faire ça ces derniers temps. On négociait avant de recevoir le butin.  Avec un léger paiement d'avance, pour couvrir les frais. Bien que cela pouvait déranger, c'était Oswald lui-même qui avait proposé ces mesures, pour éviter qu'une intervention de justiciers malencontreux ou de quelconques concurrents s'emparent à la fois du frics et des armes. De toute façon, celui qui ne réglait pas sa dette envers le Pingouin savait qu'il risquait d'en découdre. Il était désormais réputé pour être le baron du crime le plus dangereux de la ville. Surtout depuis qu'il avait mis fin aux agissements de Double-Face, les gens le craignaient davantage. Il était désormais capable de faire tomber tout le monde. Il proposa alors aux hommes de négocier dans sa propre cabine, pendant que Ogilvy ferait le guet dans la pièce voisine. Lark resterait auprès de lui avec quelques uns de ses hommes de sécurité. Le Pingouin s'assit à son bureau et brûla une de ses cigarettes, sans même en proposer à ses invités.

« Alors, comme convenu, je vous ai tous fait venir pour une importante importation d'armes venu tout droit de Chine. On m'a certifié que le made in China n'était pas de si mauvaise qualité qu'il paraissait. Avec la fin de Double-Face, j'ai récupéré de nombreux hommes sous mes ordres, et cet abrutis de Sphinx a fait sauté leur armurerie. Il me faut donc les armés correctement. Une idée des chiffres ?

Tandis qu'ils discutèrent de divers prix à mettre en avant, des choses allaient bientôt sortir de l'ombre. Quoi ? Ça, le Pingouin ne le savait pas encore. Peut-être le valait-il mieux pour lui. De toute façon, il était occupé à négocier, et il ne se doutait pas qu'il avait encore des ennemis assez fort pour s'en prendre à lui. Le perchoir du Pingouin était haut, sa chute n'en serait peut-être que plus grande ?
Revenir en haut Aller en bas
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Lun 12 Mai - 16:20

Un coup de vent, un cri étouffé....voici comment l'attaque venait de commencer alors que sur le pont, certains des hommes du Pingouin discutaient de tout et de rien sans voir qu'à différentes positions, les sbires se mirent à tomber dans le plus grand des silences. Un coup de couteau, un fil à piano et une main bien placée contre la bouche de leurs victimes....voilà comment les mystérieuses ombres commençaient doucement à prendre place.

Avant de foncer tête baissée sur le Pingouin, il fallait s'emparer des deux points stratégiques du luxurieux bateau: La cabine de pilotage et la salle où se déroulait la réunion, chose aisée maintenant que l'obscurité couvrait le assassinats silencieux des membres de la sécurité sur le pont. Chaque corps était balancé dans l'eau, rattrapé pour les membres de la Lignée encore à flot qui attendaient de pouvoir monter à leur tour. Deux soldat encagoulés firent irruption dans la cabine de pilotage, située sur le pont supérieur, tuant net le capitaine qui n'était capitaine que de nom et ses deux assistants, chacun un shuriken planté dans le crâne. Une fois en position, ils prirent quelques secondes pour observer attentivement le pupitre de pilotage et enfin, la barre de navigation qui leur servirait à retourner vers le quai de fortune qui était encore en place sur les rives. Vieux, usé mais encore solide, ce lieu avait vu autrefois l'affrontement qui avait opposé le Chevalier Noir à un Edward Nygma surhumain boosté au venin, ce dernier cherchant à empoisonner les eaux du secteur de Gotham avant d'être mystérieusement pris pour cible par les hommes de Bane.

Un très bon endroit pour ne pas être dérangé alors que sur la berge, l'Empereur attendait et observait de loin l'obscurité.

Une fois en place, les autres assassins émergèrent en silence des flots glacés qui entouraient la ville. 4 autres se dirigèrent à pas de loup vers la salle de pilotage tandis que les autres, environ 20 à 30 tueurs, encerclaient la partie basse du bateau où se trouvait Oswald, attendant le moment opportun pour frapper.....c'est à dire en forçant ses invités à se rendre dehors. Un affrontement...ou devrait on dire, un assassinat dans un lieu cloisonné était trop risqué. De plus, Oswald n'avait pas que des idiots inexpérimentés et on pouvait compter sur Lark et Ignatius pour le défendre. A vrai dire, ils auraient pu être sur la liste mais le Seigneur Ashtar avait insisté pour qu'on les laisse en vie afin qu'ils fassent passer le message.....comme quoi le Pingouin allait mourir ce soir. Venant de la bouche de ses sbires les plus fidèles et expérimentés, le message n'en serait que plus fort.

Le moteur du bateau fût à nouveau mis en marche, ce dernier prenant maintenant la direction du quai de fortune. Il fallait maintenant passer à la neutralisation des invités.

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Mar 3 Juin - 12:23

Alors que le Pingouin Plongeur aurait dû rester immobile, Oswald sentait que quelques choses clochait à la minute où il s'était mis en mouvement. Qui avait donné l'ordre au capitaine de bouger ? Ou alors était-ce une décision du capitaine lui-même ? Quoi qu'il en soit, le Pingouin s'était promis de faire payer ça au responsable. Ce dernier avait sans doute été payé pour effectué cette action. Le bateau se dirigeait sans doute droit dans un piège. Le Pingouin se leva et, accompagné de deux gardes du corps, sortit de la salle de réunion pour voir ce qu'il se passait. Il n'aimait pas être dérangé, il n'aimait pas que ses ennemis s'en prennent à lui en donnant des pots de vin à ses propres hommes. Ces derniers savaient pourtant que celui qui payait le plus dans cette ville, c'était le Pingouin. C'était des techniques de lâche, il n'aimait pas les lâches. Double-Face avait été un lâche, dans sa manière d'agir contre le Pingouin, contre son gang. Dans sa manière de fuir la queue entre les jambes lors de l'attaque du Soldat. Et il lui avait durement fait payer sa lâcheté. Ceux qui s'en prendrait à lui payerait également.

Mais la surprise survint lorsqu'il se trouva à l'extérieur. Une dizaines d'assassins l'entourèrent immédiatement, tuant sans concession ses deux gardes du corps. Que se passait-il ? Qui était-il ? Se pouvait-il qu'il soit de la Ligue des Assassins de Ra's Al Ghul ? Ou une autre de ses stupides sociétés secrètes à la Cour des Hiboux ? Oswald trouvait qu'il y avait décidément beaucoup trop de taré dans cette ville. Il fallait la nettoyer le plus tôt possible, mais le Pingouin pesta de ne pas être véritablement en position d'agir. Allait-il le tuer ? Allait-il mourir à cause de quelques assassins silencieux et de mauvais gardes beaucoup trop payé pour la sécurité qu'il finissait par lui apporter ? Dans tout les cas, le nom du Pingouin, lui, restera graver dans la mémoire de toutes ses saloperies d'habitants. Mais le vieux chef de gang n'était pas encore prêt à rendre l'arme. Il ne résista cependant pas, n'ayant de toute façon que de faible capacité de combat comparer à des assassins comme cela.

« Alors, à qui ai-je à faire ? Je suis sûr que l'on peut discuter pour arranger la situation... fit le Pingouin face à la plâtré d'assassin au regard vide.

S'ils étaient payés pour le tuer, il payerait le double. S'ils n'étaient pas payés pour ça, il les payerait cher pour sa vie. Il négocierait, comme il savait le faire. Oswald Chesterfield Cobblepot avait beaucoup de réserve. Il était malin et ne se laisserait pas faire comme un rat comme cela. Il était cependant curieux de savoir qui était derrière cette attaque intempestive.
Revenir en haut Aller en bas
Takeshi Akuma/ Ashtar

Crime
Crime
avatar

Date d'Inscription : 30/11/2012
Nombre de Messages : 226
Vous à Gotham : Leader de La Lignée / Gérant du Sinner's Inn
Citations : Mon pouvoir sert le Ciel et les Esprits!!! Mon Poing droit est au service de mon règne! Mon Poing gauche instaure la Terreur chez mes ennemis! Ceux qui tomberont face à moi deviendront une part de ma Légende!

MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Dim 15 Juin - 21:03

En guise de réponse, les hommes tuèrent les gardes de Cobblepot, d'un seul revers de lame sur leurs gorges. L'homme d'affaire, lui, fût mis à genou de force après avoir recu un violent coup derrière les genoux. Cela ne l’empêcherait pas de marcher mais il garderait la douleur pour un bon moment. Seul Lark et Ignatius furent laissé en vie, selon les ordres de l'Empereur. Le menu fretin ne serait jamais écouté lorsqu'ils raconteront leur histoire....mais les hommes les plus influents de Cobblepot, eux, auraient toute l'attention de la populace criminelle une fois relâchés pour raconter ce qui allait arriver ce soir.

"Garde ton fric.....A vrai dire, tu va pas tarder "Piou piou" dans la cocotte moineau."

La voix de Li-Mei, toujours cagoulée, avait été dure, tranchante après qu'elle lui eut envoyée un violent revers de sa main gauche dans le visage. La jeune chinoise ne le précisa pas, mais lors de l'impact, elle eut l'impression que le visage de celui qu'elle gifla était dur....comme si sa peau semblait.....comme si elle avait eu l'impression de cogner de la pierre....à moins qu'elle n'est que très mal placé son coup. Sa question ne trouvera jamais de réponse mais dans un élan de colère, elle hurla à ses hommes de garder Cobblepot ainsi que Lark et Ignatius sur le pont, tandis que lentement, le bateau commençait à s'amarrer au vieux quai où un nombre de personnage, plus conséquent, attendaient qu'enfin, leur victime du soir leur soit livré.

"Faites descendre Cobblepot....Gardez les autres à l'oeil."

Il ne fallu pas plus d'une minute pour que le bateau s’amarre sans aucun soucis. Et il en fallu deux de plus pour débarquer tout le beau petit monde à bord, du moins les soldats de la Lignée, et le richissime propriétaire du Iceberg Lounge, collectionneur, meurtrier, mafieux....et ennemi de la ville, selon l'opinion très personnelle de ceux qui allaient lui apprendre la vie à grands coups de trique.....enfin, si l'Empereur le permettait.

Imposant, ténébreux et enveloppé dans le linceuil de la nuit, la gigantesque forme en armure attendait qu'on lui livre celui qu'il avait demandé. Sa cape pourpre entourait sa majestueuse personne sous les caprice d'une petite brise locale qui frappait le secteur de Gotham depuis maintenant quelques minutes et alors qu'enfin, sans ménagement, le Pingouin fût jeté à ses pieds, l'homme qu'on appelait l'Empereur se mit à le toiser du regard, à analyser ce ventripotent personnage à l'influence importante........Difficile de croire qu'il avait devant lui un des descendants d'une des familles fondatrices de la ville du Chevalier Noir.

"Oswald Cobblepot........."

Sa voix semi-métallique avait brisée le bruit de l'écume des vagues et du vent et tous gardèrent le silence, attendant la suite du discours de l'homme en armure.

"L'un des trois légendaires descendants......homme d'affaire accompli, collectionneur, chef de gang, contrebandier,pillard, assassin, manipulateur, charognard.....et avant tout.........sac à merde..............Ai je oublié quelque chose, Mr Cobblepot?"

Nul doute que cela risquait fort de "l'amadouer".

_________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   Mar 1 Juil - 17:05

Les assassins emmenèrent Oswald en dehors de son Pingouin Plongeur. Ils ne le respectaient pas, le traînait comme un vulgaire manchot et le poussait s'il n'avançait pas assez vite a leur goût. Un traitement de prisonnier. Mais le Pingouin n'était le prisonnier de personne, qu'on se le dise ! Il avait plus d'un tour dans son parapluie. Même si on lui avait aussi enlevé son parapluie. Son parapluie ! Quel bande d'infâmes et de misérables. Où pouvaient bien être tous les hommes du Pingouin, qu'il payait déjà trop cher pour ce qu'il faisait ? Il ferait plus attention lors du recrutement de ses hommes de protections rapprochés à l'avenir. Il ne pensait pas que quelqu'un oserait s'en prendre à lui de cette manière. Mais apparemment, à Gotham, tout était possible, surtout par les temps qui courait.

On le mena jusqu'à un homme imposant en armure. Oswald en avait vu d'autre, il fallait plus pour l'effrayer. Les hommes comme lui, qui était naît avec une aura et un charisme naturel indéniable, ne savait rien de ce qu'avait pu endurer Oswald et son physique ingrat pour en arriver là. Un jaloux, comme tant d'autre, qu'un être aussi laid et repoussant que le Pingouin puisse demeurer aussi longtemps à la tête de la criminalité de la ville. L'Empereur lui fit alors un discours des plus dantesques, évoquant le célèbre nom de Cobblepot et des infamies qu'il avait pu faire avec. Il l'appelait Monsieur Cobblepot, et Oswald avait horreur de ça. Il détestait déjà son moralisateur.

« Ce sera le Pingouin pour toi, misérable cloporte ! Hawk !

Oswald avait déjà mis les choses au clair. Son élégance naturelle et sa politesse excessive n'avait pas lieu d'être ici. Il devait redevenir l'être abominable qui l'avait protéger toutes ses années d'enfances, tout ce temps où il n'était pas encore le Pingouin. Il essayait de voir s'il avait une chance de s'en sortir. Il n'en avait pas. Ou pas énormément. Mais il avait connu bien pire. Enfin, pas dans ses souvenirs immédiats. Il ne connaissait pas du tout l'homme qui était en face de lui, et c'était plutôt rare pour le signaler. Le Pingouin connaissait tout le monde dans cette ville, sans exception. Celui là était sûrement une salope d'étranger qui se croyait tout permis sous couvert qu'ils étaient inconnus au monde.

« Un moralisateur comme toi qui cache son visage derrière un masque de fer et une cape noir, tu crois que t'es le seul dans la ville à faire ça ? J'ai vite appris que dans le monde, ceux qui se restait dans l'ombre étaient ceux qui avait le plus de tord à se reprocher. La ville est à moi, et peu importe la façon dont je l'ai obtenu ! Alors crève !

Oswald se débarrassa d'un des gardes qui lui tenait le bras d'un geste brusque, récupéra un mini-flingue caché dans sa manche et tira en direction de l'Empereur. Son tir rata cependant, et il reçu un coup à l'arrière du crâne qui le fit tomber à terre. Le Pingouin toussa. Il avait raté son coup et il n'avait pas d'autres chances. En était-ce fini de lui ? Peut-être. Mais il avait atteint les sommets de la ville, son nom restera dans les mémoire de tous. Et son gang le vengera. Enfin, s'il n'était pas trop occupé à lui piquer tout son fric. Et sa collection d'oiseau rare. Et s'il transformait le Casino en patinoire ? Ce serait affreux. Le Pingouin devait survivre, il n'avait pas d'autre choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Purification, Chapitre 5 (PV Cobblepot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Rives de Gotham City-