RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Vibrio Cholerae [Post Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Vibrio Cholerae [Post Unique]   Mar 25 Mar - 12:49

Il n'était pas moins de trois heures du matin à Gotham City et pourtant les rues n'étaient pas vides. Au contraire la nuit elles s'emplissaient de la foule des rejetés de la société, masse grouillante de voleurs se rassemblant en bandes, prostituées cherchant un John en gardant l'œil ouvert pour les prédateurs, dealeurs refourguant de la marchandise coupée à des camés trop désespérés pour s'en plaindre et les monstres regardant tout ce beau monde d'un œil torve, cherchant une victime. Ce monde de la rue, cette économie parallèle évoluait à un rythme bien à elle où les justiciers étaient des ennemis et où le soleil se faisait rare. Ils se rassemblaient dans les mêmes endroits, échangeaient les mêmes histoires autour de bières tièdes dans l'atmosphère moite d'une gargote mal famée ou celle plus fraiche des ruelles.

"En ce beau matin d'été si doux... Au détour d'un sentier une charogne infâme..."

Mais même pour les habitués les ruelles devenaient impraticables. L'épidémie de choléra était désormais la grande tragédie des classes les plus pauvres habitant l'East End et Grammercy Row. Oh bien sur il y avait toujours eut quelques cas en été, quand les poubelles rôtissaient au soleil et que leur jus rependait les miasmes des ordures sur l'asphalte des trottoirs. Mais d'habitude il ne s'agissait que de quelques clochards, alors ils s'en fichaient. Les autres avaient toujours pu obtenir des médicaments pour la maladie, ils n'étaient pas chers et les hôpitaux les distribuaient grassement pour éviter que leurs maux ne touchent le reste de la ville. Mais avec la destruction des ponts par Ra's Al Ghul, les ordures n'avaient pu être détruites dans de bonnes conditions. Elles s'amassaient dans les rues, rendant l'odeur insupportable même pour les Gothamites les plus solides. Les habitants des classes les plus aisées de la ville avaient fait transporter leurs ordures dans les classes les plus basses dans une démonstration flagrante de Darwinisme social. Mais telle la chaîne alimentaire animale, si un seul échelon était retiré tous les autres le suivraient dans la tombe.

"Ouvrait de façon nonchalante et cynique... Son ventre plein d'exhalaisons."
Passant un cadavre de clochard se faisant petit à petit ronger par les rats L'Epouvantail rabattit un peu plus sa capuche sur sa tête et se permit un sourire. Marchant dans les rues il se retint le plus possible. Elles avaient beau être anormalement vide à cause de la crasse, de la maladie et de la menace que présentait la Ligue des assassins, s'il se mettait à sautiller et à ricaner il avait tout de même des chances d'attirer un peu plus l'attention que d'habitude. Un homme longiligne de plus de deux mètres, ça n'était pas discret. Un homme de deux mètres dans une version bâtarde d'une tenue Hazmat qui dansait la gigue en ricanant et chantant à gorge déployée c'était à peu près aussi discret qu'une sextape de Paris Hilton dans un couvent de bonnes sœurs. Mais leurs idées pour essayer d'enrayer la progression de la maladie le faisait mourir de rire. La dernière en date ? Brûler les déchets à ciel ouvert. Sauf qu'ils ne se rendaient pas compte qu'ils ne faisaient qu'emplir l'air de miasmes et leur terreur les faisait passer outre les cris des médecins.

" Le soleil rayonnait sur cette pourriture... Comme afin de la faire cuire à point."

Il s'était habillé ainsi car malgré le fait qu'il se soit injecté un vaccin, celui pour le choléra ne fonctionnait pas toujours et il transportait avec lui une grande quantité d'un agent pur de la maladie pestilentielle dont la transmissibilité avait été multipliée de façon exponentielle par ses soins. Il avait fait tout le chemin de Grammercy Row à Old Gotham à pied, parcourant plusieurs kilomètres dans les égouts une fois qu'il avait quitté son territoire, ne sortant occasionnellement qu'un bras arachnéen d'une plaque, telle une créature cauchemardesque rependant une fine poudre blanche sur le sol avant de disparaître dans les entrailles de la ville.

" D'où sortaient de noirs bataillons... De larves, qui coulaient comme un épais liquide."

Mais après des heures de marche il était enfin arrivé à l'entrepôt qui l'intéressait. Il avait "convaincu" la sécurité d'aller faire une petite promenade au clair de lune cette nuit là. Il ne voulait pas être dérangé. Sortant du conduit, il respira un air plus sain. Les classes moyennes commençaient à être touchées, mais il faudrait un certain temps pour que ces quartiers se parent de l'ambiance Post- Apocalyptique qui régnait en ce moment dans l'East End. Il voyait bien les efforts de STAR Labs pour fabriquer des médicaments dans l'urgence face à la panique des citoyens, mais ils étaient spécialisés dans les armes, pas les médicaments et n'avaient assez de matières premières que pour s'occuper des classes les plus riches étant restées à Gotham. Le reste mourrait comme des rats ou s'entretuerait pour pouvoir se soigner. La peur est un levier et bientôt les foules se soulèveraient.

" On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague... Vivait en se multipliant."

Mais ça n'allait pas assez vite. Son impatience était probablement ce qui le faisait le plus souvent perdre mais il ne pouvait s'en empêcher. Il voulait voir l'hécatombe MAINTENANT ! Alors il avait décidé de donner un petit coup de pouce au virus. Ca lui avait prit un certain temps de recréer toute cette poudre virale et il avait du taper dans ses réserves financières mais depuis qu'il "tenait" pour ainsi dire Crown Point ça n'était plus un si gros problème. C'était le but après tout, il ne se serait pas donné tant de mal pour régner sur un amas d'âmes perdues et de damnés autrement.

"Et ce monde rendait une étrange musique... Comme l'eau courante et le vent."

Il entra dans le grand bâtiment et traversa le dédale de couloirs sans même s'aider des lumières. Il était habitué à l'obscurité et connaissait le chemin. Puis il arriva finalement au hangar qu'il cherchait et sourit en voyant la porte entrouverte. Bons garçons. Leur vaccination contre la mort du reste de la ville. L'Epouvantail trouvait cela très poétique. Il ouvrit en grand sa glacière et rependit une très fine poudre dans les sacs de lettres, de façon à ce que ça soit pratiquement invisible. Les postiers commençaient leurs tournées vers quatre heures du matin, il seraient probablement trop fatigués pour se rendre compte de quoi que ce soit. Jusqu'à ce que la maladie les tue. Il leur faudrait probablement... Trois jours pour mourir. Plus pour voir que toute la salle était contaminée. S'il n'avait pas voulu avoir le moins de contacts possible avec l'agent il se serait frotté les mains. Il saupoudra précautionneusement les piles de journaux avec un sourire mauvais. Les greniers à nourriture, le centre des eaux, les châteaux d'eau étaient bien trop surveillés depuis le vol des réserves pharmaceutiques de Gotham et la destruction d'une des ailes. Mais la poste ?

"Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve... Une ébauche lente à venir... Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève."

Personne ne s'y attendait. Mais n'était-ce pas cela l'avantage des Rogues sur le reste de la population ? Leur imprévisibilité ?

"Derrière le rocher une chienne inquiète
Nous regardait d'un œil fâché
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché."


Revenir en haut Aller en bas
 

Vibrio Cholerae [Post Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un zeptoseconde d'énergie infinie ! [Post Unique]
» Une poupée de porcelaine se brise [post unique]
» Le début de la fin.[Post unique]
» La flèche de Cupidon [POST UNIQUE POUR L'EVENT]
» [FB solo Custodio - post unique] ¡ Buenas tardes, bastardos !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: "Gotham Globe" Bureaux-