RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Restless

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Restless   Sam 8 Fév - 19:20

"You made me a warrior. I made myself a hero"


Est il possible d'imaginer un éclair sans pluie ? Cela nous semble lointain, iréel, peut être même ridicule. Cela nous inquiéterait : un craquement sourd sans la douce musique de la pluie, l'étincelante menace divine sans la caresse rassurante de l'eau sur notre peau. C'est au delà de notre réalité, au delà de notre compréhension, d'aucuns écarteraient l'hypothèse en prenant ça pour de la fiction. Et pourtant, cette nuit là, un éclair traversa le ciel, déchira la nuit et enflamma les sens d'une jeune femme qui en était à l'origine. Cette dernière se releva, passa sa main blanche-trop blanche- sur le cou de l'homme sur lequel l'éclair qu'elle était venait de tomber et vérifia son pouls. Une seconde, deux secondes, trois secondes, quatre secondes. Battement. Régulier. L'éclaireur de Double-Face était toujours branché sur Vie FM. Elle laissa retomber le corps flasque, et jeta un regard circulaire dans les alentours pour trouver le coin adéquat et avisa un bâtiment gentrifié, datant du dernier siècle, loin des cercles de patrouilles de la Batfamily, aussi haut qu'un building. L'une des fenêtres était allumée mais une rapide observation lui permit de se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'une bande de squatteurs adolescents qui buvaient de l'alcool en regardant la télévision et en s'adonnant à l'hédonisme de la jeunesse. Ils ne la dérangerait pas. Après avoir accroché l'homme assommé à son grapin, elle grimpa au sommet de cette tour de quiétude et s'assit en tailleur sur une gargouille, avant d'accrocher le grappin et sa proie sur le nez de la créature. Lentement, en prenant son temps, elle passa ses mains gantées à sa ceinture et décrocha son taser, qu'elle appliqua consciencieusement sur les jambes de sa proie pendue par les pieds, surtout au niveau des talons et de la plante des pions. L'homme se réveilla en hurlant, et ses cris redoublèrent lorsqu'il se rendit compte de sa position et de la distance effrayante qui le séparait du sol. Cassandra, toujours assise, attendit qu'il lève difficilement la tête et appelle au secours pour appliquer son taser une seconde fois en intimant à l'homme de se taire. Plusieurs secondes passèrent, l'homme déglutit et se tut finalement en se massant les épaules, toujours emprisonné dans le grappin de la fille de Lady Shiva.

Une fois le silence maître, Cassandra se pencha légèrement en avant, et retira son masque, révélant son visage de jeune étudiante asiatique très pâle et aux longs cheveux noirs. Avec un petit sourire devant la surprise de l'homme qu'elle avait assomé et accroché en haut d'un building, elle se fit une queue de cheval et brandit son taser et l'approcha des pieds de l'homme qui se remit à hurler, avant de comprendre ce qu'on attendait de lui et d'arrêter aussitôt. Elle l'avait dompté.

- Bien, vous avez tout compris. Vous êtes le premier lieutenant de Double-Face un tant soi peu renseigné que j'ai trouvé. Désolée donc de vous secouer sans raison - à part votre appartenance à un gang criminel bien sûr - mais j'ai besoin d'informations rapides. Alors, vous connaissez le scénario, j'imagine que Batman vous a déja interrogé ou peut être l'ai je moi même fait il y a quelques années. Alors, allons vite, si vous le voulez bien.

Elle se pencha légérement en avant, ancra son regard dans les yeux de son interlocuteur qui ne put plus s'en détacher et articula ses derniers mots avec précision, de façon à être certaine qu'il ait bien entendu.

- Où est le repaire actuel de Double-Face ? Où se cache il ?

La discussion fut, il faut bien l'avouer, assez rapide. Après les refus d'usages et après avoir usé, raclé et recyclé plusieurs fois sa fierté virile, le malfrat lâcha finalement l'information qu'elle souhaita et elle le remercia sincérement, avant de récupérer son gratin et de laisser l'homme seul, sans matériel sur son toit, éloigné de toute autre plateforme et dépouillé de son téléphone, sûrement mine d'information sur les réseaux criminels auxquels il avait participé. Cassandra savait désormais où frapper, et elle ne comptait pas attendre bien longtemps. Après un petit passage chez elle, le temps de se préparer et de se reposer un peu, elle allait toquer à la porte de Double-Face et le punir pour le vol d'armes et d'explosifs orchestré sur les quais de Gotham City et qui avait coûté la vie de plusieurs marins, plusieurs receleurs et même de certains de ses hommes.

Elle se sentait désormais tout à fait réintégrée à Gotham.

....

GCPD abandonné , une heure et demi plus tard.

Deux autres éclairs. Deux autres hommes neutralisés. Cassandra savait que l'alerte serait bientôt donnée lorsque les gardes du GCPD essayaient de joindre leurs deux collègues, aussi se dépécha elle. Double Face était peut être dèjà en train de revendre ses nouveaux jouets.  Elle fit le tour des environs, chercha des snipers, des explosifs, des pièges, des gardes cachés, et fit le nettoyage, conscienscieusement, comme elle le faisait à l'époque où elle travaillait avec le Batman. Lorsque le chemin fut ouvert, elle choisit finalement la lumière pour entrer dans le GCPD. Elle savait que les hommes du Janus fou chercheraient dans les ombres et les chemins détournées, et elle avait souvent fait l'expérience que passer en pleine lumière était parfois le meilleur moyen pour passer inaperçue, mais, en réalité, elle ne craignait pas les menaces, et elle les avait toutes supprimées, en tout cas celles de l'extérieur. Aussi, Double Face, ayant perdu le contact avec ses gardes, devait désormais se douter qu'il se passait quelque chose de grave. Elle n'allait probablement pas faire du flagrant délit, mais de toute façon, le terroriste aux deux visages était recherché, et reconnu comme un ponte de la mafia occidentale.

Elle ouvrit, la porte, un batarang dans la main, l'une des armes des gardes dans l'autre, prête à tout. Une nouvelle fois, la justice de la Batfamily allait s’abattre sur Gotham...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Restless   Dim 9 Fév - 10:39

Au plus haut étage du GCPD, Double-Face savait que quelque chose n'allait pas. Ses snipers ne répondait plus. Lorsqu'il essaya de faire sauter un explosif dans l'immeuble d'en face, il n'explosa pas. Sa plus grande peur était qu'un assassin n'en vienne à l'éliminer. Non, pas possible, il venait de créer une alliance de tout les maîtres de la pègre à Gotham. Quelqu'un avait t'il envoyé Deathstroke le tuer ? Non. Double-Face n'avait rien à craindre d'eux. Et un psychopathe comme le Chapelier fou ne pouvaient rien contre lui. Non, c'était un justicier. Enfin, ceux qui croyaient servir la justice. Batman ? Impossible. Il sorti son téléphone portable.

- Scott, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais mes sniper ne répondent plus. Tu me reçoit ?

- Cinq sur cinq, patron. Je ne connais pas votre avis, mais je pense que Batgirl est derrière tout sa. Elle nous en veut à mort depuis le braquage au port. C'est un véritable problème, patron. Antonella et Rico sont au Casino et ne peuvent rien pour nous. Branden non plus. Mais les flics corrompus peuvent l'arrêter pour agression grave contre les forces du SWAT, pour corruption, et bien d'autre. De toute façon, et elle ne peut rien contre vous. Rien du tout, à partir du moment ou vous avez posé votre pied au sein du GCPD, vous n'étiez plus recherché. Sa a été la même chose pour Black Mask. Dès qu'il a eût des contact avec les flics, il ont toujours du le laisser tranquille. Pareil pour vous. Même si elle vous enferme a BlackGate, Branden vous fera revenir sur le devant de la scène.

- Je veut bien séjourner quelques temps à BlackGate. Mais plus jamais à Arkham. Tu sais quoi Scott ? Je vais lui tendre un piège. Flass est là ?

- Affirmatif. C'est bien le tireur d'élite et le gars assez doué au corps à corps ?

- Oui. Toi, tu me rejoins, et tu fais ce que je te dit. Voici ce que l'on va faire...

_______________________

Malgré les ordres de Dent, Flass n'arrivait pas a éliminer la menace. Ses partenaires tombaient un à un. Tantôt avec les joujou préférés du chevalier noir, tantôt sous des rafales de balles, tirés méthodiquement afin de ne pas tuer la cible. Double-Face avait beau lui faire confiance, Flass ne pouvait pas tirer sur quelques chose soit sans cesse en mouvement, soit cachée, soit carrément invisible. Il se trouvait juste à côté de Scott, mais après un appel téléphonique, il était parti se réfugier au dernier étage du batiment. Il était donc seul face a l'ombre sur le mur ... Euh, face à Batgirl. Il ne la voyait pas. Mais soudain, il la perçut, face a lui. Il ne lui dévoilerai rien sur Double-Face. Son honneur était en jeu. Il perdit néanmoins son sang froid et se précipita sur elle.

_______________________
Scott était fier de son patron. Il n'avait pas céder à la panique malgré ce qui se passait plus bas. Malgré qu'ils étaient en sous effectif à cause de se qui se passait a Caligula. Il toqua, puis ouvrit la porte. Double-Face sirotait du champagne, la télévision allumée. Mais ce dernier regardait plus le paysage qui s'offrait a sa vue que les informations, racontant en boucle le reportage d'un Maroni se plaignant de complot malgré les preuves irréfutables contre eux que Branden avait pourtant bien pris soin de perfectionner, la scène montrant les atrocités passés au port, ou l'on ne voyait évidemment pas Harvey Dent. Scott, ne sachant que dire, se lança soudain dans le plan que venait de lui conter son patron

- Votre plan ne peut que marcher, évidemment.

Double-Face se leva de fureur et toisa Scott du regard

- Bien sûr qu'il ne peut que marcher. Parce que si il ne marche pas, je retourne illico à BlackGate. Je ressort un semaine plus tard et je continue mes activités. Voila ce que je fais. Alors maintenant, on va s'occuper directos de la fille. Tu as bien caché mes armes et mon pognon dans la planque, à la " Face cachée " ?

- Oui boss. Bien sûr. Je ne laisserai jamais la LSAT et le fric ici.

- L'experimentation des sérums aussi, bien évidemment ?

- L'experimentation des sérums aussi, évidemment.

- Bien. Si Batgirl te chope, où si le plan ne marche finalement pas, tu ne dis absolument rien. Me suis-je bien fais comprendre, Scott ?

Question complètement idiote à laquelle Scott ne répondrais évidemment pas. Il était pret a tout pour Double-Face, la personne qu'il respectait le plus au monde. Non un sentiment de virilité face à Batgirl q'uil ressentirait, mais depuis qu'Anarky c'étais laissé influencé face a la chauve souris, Scott ne pouvait qu'admirer Harvey Dent. Il se battait pour la même chose depuis qu'un mafieux lui avait lancé de l'eau au visage. Il n'était plus le même certes, mais il avait vu le véritable côté des choses. Il avait vu que seul un pistolet pouvait arrêter la criminalité. Répondre à la violence par la violence n'étais pas apprécié de Batman. Seulement, si Double-Face et celui-ci pouvaient former une alliance, la criminalité baisserait fortement à Gotham. Pour cela, il devait parler au chevalier noir. Il avait besoin de quelque chose pour lui parler. Il avait besoin d'un moyen de pression.

Et ce moyen de pression venait juste de poser le pied sur son domaine
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Restless   Sam 15 Fév - 11:17

Les balles n'avaient eu aucun effet. L'avant dernière défense de Double-Face n'avait pas réussi à éliminer la menace avant qu'elle ne devienne sérieusement proche, aussi avait elle rassemblé les quelques restes de son intelligence pour tenter une attaque surprise au corps à corps, convaincu peut être que Cassandra s'attendait à ce qu'il échange son fusil de précision contre une arme de poing et tente de la supprimer à bout portant. Tandis que l'homme courait vers lui, Cassandra, qui continuait d'évoluer en marchant, contente de ne pas porter de talons ce soir là, évalua son adversaire d'un rapide coup d'oeil. C'était un sbire comme les autres, légérement massif certes, mais uniquement nourri au CQC et peut être à quelques années de judo ou de karaté, les deux seuls arts martiaux que les Américains pratiquaient. La garde mobile qu'il tentait d'appliquer à son corps et sa façon de ne pas tendre les bras pour se protéger et pouvoir rapidement armer sa frappe lorsqu'il arriverait à elle trahissaient de longues années de boxe, et les pansements qu'elle devinait sur ses mains et ses muscles apportaient la suite des réponses que l'enquêtrice/assassine/justicière pouvait chercher : c'était un ancien policier, ou un corrompu encore en service, et le G.C.P.D lui avait délivré des cours de self defense, comme à tous ses pensionnaires. Il ne faisait pas le poids. Dans un relâchement extraordinaire d'adrénaline et de virilité, l'homme atteint enfin, sa cible, délia ses puissants bras et frappa, il leva un poing fort, long, les phalanges pliées et l'abbatit...
... dans le vide.

Cassandra avait évité son adversaire, et le regardait dans les yeux, derrière son masque, comme si elle se demandait s'il avait cru pouvoir la toucher. Ce dernier, frustré, tenta de la frapper à nouveau, sacrifiant cette fois la puissance à la rapidité et à une allonge certaine. Il ne pouvait pas la rater à cette distance. Mais avant que son poing n'atteigne sa cible, il se sentit voler, et se rendit compte qu'elle avait balayé ses pieds et qu'elle le tenait par le torse. Il fit un rapide voyage au dessus de son épaule et retomba juste derrière. Kochinage. Se servir de la force de l'adversaire. Toujours le même schéma. Avant de continuer sa chasse au procureur fou, Cassandra organisa un speed dating entre la tête de Flass et le sol, et les deux se rencontrèrent aussitôt, se marrièrent, et firent beaucoup d'étoiles.

Il n'y avait plus de temps à perdre. Aucun doute que, quand il se serait rendu compte que son G.C.P.D ne lui garantissait rien du tout, Double-Face tenterait de déménager et elle devait l'attrapper avant qu'il n'ait cette excellente idée. Si elle avait bien estimé ses forces, elle devait avoir passé le gros des défenses du ponte de la pègre, mais il gardait probablement le meilleur pour la fin, aussi jeta elle des bombes à fragmentation fumigène lorsqu'elle entra dans la bâtisse, non par la porte que gardait Flass, puisque Double-Face s'y attendait, mais par une porte de service. Avant d'être importunée par des pantins, des sbires et autres goules de second ordre, elle se servit de son grappin pour arriver aux bureaux supérieurs de l'ancien domaine des forces de l'ordre, à la recherche de Double-Face. Il n'y était pas. Elle s'en remit donc à la logique : Double-Face n'était pas un adepte des plans tordus, comme le Joker, ses plans ressemblaient plus à ceux d'un jeu vidéo, avec des niveaux à passer, des ennemis de plus en plus coriaces à neutraliser et des boss, des cartes de secours qu'il envoyait lorsque la Batfamily l'atteignait. Donc, très logiquement, il se trouvait dans l'endroit le plus gardé et le plus sécurisé du bâtiment.

Elle avisa un énorme tueur aux traits peu altiers, une sorte de brute habillée, selon son détecteur, d'un équipement électronique à la fois offensif et défensif, et qui gardait une porte comme un bon chien prêt à mordre tout ce qui s'approchait. Double-Face ne la connaissait donc pas. Il cherchait des armes sophistiquées, des "épines" à poser sur ses hommes pour empêcher un Batman de leur taper dessus. Il la pensait comme son mentor. Tactile, armée de gadgets inutiles, toujours violent. C'était une vision beaucoup trop virile. Cassandra aimait passer par des chemins détournés. Surprendre. A Gotham, peu de gens savaient que Barbara Gordon et Cassandra Cain étaient deux personnes différentes. Encore moins savaient que Cassandra était une arme vivante enfantée par Lady Shiva et David Cain. Elle se laissa tomber à quelques mètres devant Scott et attendit d'avoir son attention. Elle savait qu'il allait se mettre en garde, hésiter entre l'attaquer ou défendre, qu'il se préparait à un combat à mains nues dans ce couloir étroit. Il n'en serait rien. Double-Face s'était préparé pour contrer un Batman, mais c'est Batgirl qui l'attaquait.

Elle dégaina l'arme de Flass, un calibre .22 réglementaire, et fit feu dans les jambes de Scott. Pour prévenir une tétraplégie, elle tira une fois dans sa cuisse gauche, et une fois dans son pied droit. Cela l'éloignerait des terrains de longs mois, sans pour autant l'hospitaliser à vie. Elle tira une troisième fois dans la serrure pour l'ouvrir, puis désarticula son arme, vida le chargeur à terre et laissa les différentes morceaux tomber sur le sol alors qu'elle enjambait Scott pour entrer dans la cachette de Double-Face.

Elle profita de l"effet de surprise pour aller directement au but de sa visite.

- Bien. Echec et mat, Harvey. Tu connais la chanson. Dis moi où sont les armes que tu as volé, et tu ne passeras pas toute ta vie à Blackgate. Je te laisse vingt secondes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Restless   Lun 17 Fév - 12:00

Lorsqu'il entendit la phrase de Batgirl, il ne comprit pas tout de suite ce qu'elle voulait dire. En fait si. Cette justicière avait tout bonnement eu l'idée de pénétrer dans son antre pour lui dire de lui passer les armes afin de se rendre à BlackGate. Il dévisagea la justicière. Non, c'était impossible. Elle ne croyait tout de même pas qu'il allait se rendre comme sa. Les coups de feu, qu'il avait entendu ... Elle croyait véritablement avoir blessé Scott ? Certes, son pantalon n'émettait pas d'élèctricité, mais il s'était mit un minimum de protection. Il saignait certes, mais dans pas longtemps, il... Ah, c'est vrai, elle avait de la chance sur ce coup là. Scott avait dû tomber dans les pommes, il déteste le sang. Donc, si il résumait la situation, son plan de l'attraper vivante avait échoué. Il se contenta donc de se lever.

" Bonsoir, Miss Je ne sais trop quoi. Vous rendre les armes volés, vraiment ? Les accessoires et l'argent aussi j'imagine. Mais laissez moi vous dire que je préférerai passer le plus clair de mon temps a BlackGate plutôt que vous dire où je les ai cachés. Tu doit te dire que tu va me faire la morale et m'enfermer dans la prison en allant demander gentillement a mes chers lieutenants où sont les armes. Hey bien, je pense que je vais te décevoir, mais je suis le seul à connaître la cache, ainsi que mes autres alliés. Mes lieutenants le sauront certainement très bientôt mais, il préféreront mourir que de vous le dire. Ils vous apprécient beaucoup pour vos actes, tout comme moi, mais il pensent également que vous faites mal la justice."

Un homme du GCPD rentra dans la pièce et pointa son arme sur la tête de Batgirl, celle-ci ne l'avait pas remarqué. Double-Face l'aperçut et lui tira une balle dans la tête, puis la regarda et la pointa de son arme, au cas où elle voudrait écourter son discours.

" Ne vous inquiétez pas, Miss. Cette homme est un corrompu jusqu'à la moelle. Participation à quelques braquages, Vente de drogues. Il s'apprêtait a vous tirer dessus au passage. Vu ses yeux, il avait dû consommer le petit vénard. Vous ne me croyait pas ? Bon, de toute façon il n'est plus la pour se justifier. Il ne faut pas leurs laisser le temps de se justifier. Je ne me souviens même plus qui m'a lancé de l'acide au visage. Il s'était défendu, j'avais montré une preuve irréfutable. Il s'est énervé et me la jeté. Mais à chaque fois que j'essaye de me souvenir, je n'y arrive pas. Mais si il ne l'avait pas fait, je serait encore dans l'ignorance, avec Gordon, Avec Batman, Avec Bruce et avec ma femme. Peut être même que je serai heureux, que Gotham serait sauvée. Mais voilà ce qu'il en est. Sa ne marche pas comme sa. C'est triste, mais c'est ainsi, malheureusement. Je vais vous dire ce qu'il va se passer, Batgirl. Vous allez m'attraper. Vous allez m'emmener a BlackGate. Je vais être accepter ou refuser, peut importe. Si ils me refusent, je retournerai ici. Ce n'est pas pour rien qu'un homme comme Cobblepott ou Sionis n'aient jamais séjournés à BlackGate. A ces hommes là, on peut simplement empêcher leurs coups fourrés. Enfin, sa c'est pour Batman où les justiciers. Savez vous ce que j'aurais fais, moi, Miss ? Je les auraient butés. Du moins, si j'avais été Batman. Car voyez vous, depuis que mon cerveau est partiellement endommagé, j'ai tendance a bien aimer certains criminels, à me sentir proche d'eux. Je crois que Sionis, je l'aurait aidé, pour toucher la moitiée de l'argent. Il ne me juge pas lui au moins. Il n'est pas vraiment comme les autres. Il assume ce qu'il est. Cobblepott, lui, je crois que je l'aurait poignardé en même temps qu'il serait pendu. Mais je m'égare, vous ne croyez pas ? Si, au contraire, ces chers amis de gardes m'acceptent, je ferai regner la terreur dans BlackGate pendant quelques temps. Je tuerai tout ces criminels. Ensuite, par les papiers, Rico, Antonella, Scott et surtout Branden me feront sortir. Tiens, finalement, je viens de découvrir quelque chose. Branden me sert. Pas mal, je commencais à douer depuis quelques temps. Là, je pense que je vais essayer de te résister, pour montrer au monde que même les meilleurs justiciers peuvent faire du mal. En fait, ce que j'aime avec vous, c'est que, même quand je perd, je gagne."

Soudain, dix hommes du gang de Double-Face pénétrèrent dans la pièce, sans que Batgirl ne puissent rien faire. Deux d'entre eux lâcha une grenade libérant une vaste fumée. Double-Face se rua hors de la salle, releva Scott, puis se rua dans la salle informatique accompagné de se dernier, gémissant et sous le choc. Aussi surprenant que cela ne paraisse, Harvey Dent sauvait Scott au lieu de lui coller une balle dans la tête, preuve qu'il tenait à ses trois lieutenants. Il sortit la carte de Branden ainsi que celle de Scott pour pénétrer dans la salle, où trois porte de fer s'ouvrirent à la volée puis se refermèrent à leurs passage. Malgré tout son discours, Dent ne pouvait pas aller à BlackGate avant une heure. Catgirl allait arriver, il lui fallait empocher l'argent et lui remettre les armes qu'il lui avait promise. Trente hommes de Dent se trouvait là. Il regarda les caméra de surveillance. Evidemment, ces hommes avait succombés. Morts ? Peut être, étant donné qu'elle avait tirée sur Scott. Soudain, les écran virèrent au vert, puis le visage de Nygma apparu. Le sang de Double-Face bouillonait de fureur. La rage qui s'empara de lui fit apparaître sa personnalitée la plus sombre. Il lui envoya cependant un message : " Chinatown, le Dragon Impérial, Dans deux jours, nous nous expliquerons, Nygma". Le message était court, il n'avait pas le temps d'en dire plus. L'offre de l'homme mystère était alléchante, mais il n'avait pas le droit de l'insulter de débutant. Pour sûr, la réputation de l'ancien procureur n'était plus à faire, tandis que Nygma se faisait souvent très petit. Ils règlerait leurs comptes plus tard. En attendant ... Double-Face devait aller à la planque. Sans Scott, celui là devait protéger ses arrières. De plus, il ne devait pas savoir où elle était, pour son bien. Batgirl n'avait pas pu rentrer. Et même si elle arrivait à entrer, par les tuyaux ou il ne savait quoi, aussi forte guerrière soit elle, il était impossible qu'elle arrive à éliminer trente et un membre de son gang, armés jusqu'aux dent. Dont un éléctrisé jusqu'aux dent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Restless   

Revenir en haut Aller en bas
 

Restless

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ? restless heart syndrome
» Travel notes from a restless vagabond [ Carnet de bord de Seiichi Hasegawa ]
» ABE SANA ? I'm restless can't you see I try my bestest to be good girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Casino Caligula-