RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Une mauvaise impression...(Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Une mauvaise impression...(Libre)   Ven 17 Jan - 21:40

14 heures 30, hôpital de Gotham City.

Une jeune fille blonde se présenta à l'accueil de l'hôpital et demanda où se trouvaient les chambres du secteur de médecine. La personne à l'accueil lui indiqua de quel côté cela se trouvait et la jeune fille la remercia avant de quitter l'accueil: pas besoin de demander le numéro de la chambre, elle le savait déjà.

La jeune fille était Stéphanie Brown, une étudiante de l'université de Gotham City dans la section littérature-Histoire. Du moins, c'était ce qu'elle était dans la journée mais dans la nuit, c'était la justicière Spoiler: une justicière de banlieue qui était assez connue dans le milieu discret de la nuit des super-héros de Gotham puisqu'elle avait eue une relation sérieuse avec un Robin (Tim Drake) et qu'elle avait été elle-même une Robin par le passé avec Batman.
Pour des raisons privées, elle avait été virée et laissée pour morte pendant un an avant de revenir au grand bonheur de Tim et au grand malheur de Wayne car en vérité, ce dernier ne l'aimait pas trop et malgré son imposition dans le milieu de la justice à Gotham, la jeune fille ne comptait pas se laisser faire et malgré ses menaces de dévoiler son identité et cie, elle le tenait en joue que si elle était dénoncée, elle n'hésiterait pas à le faire pour wayne et avec des preuves concluantes.

Bref, après cela, elle se « promena » la nuit pour casser du petit criminel ici et là et au bout d'un moment, elle sentait un ennui: elle n'avait plus revue Tim depuis longtemps et ce dernier était introuvable et elle avait moins envie de prendre sa tenue moulante violette.
Elle craignait de s'en lasser mais suggéra de prendre une petite « pause » avant de reprendre ses sorties de nuit.

Sa mère serait tranquille d'une part et de deux, sa vie sociale n'en serait que grandement meilleure pour elle.
C'est pour cela qu'elle décida d'aller à l'hôpital, voir une de ses amies qui avait eue un accident de la route, il y a quelques jours: Amélie, une copine d'université qui a été renversée un soir et qui est dans un état entre la vie et la mort.
Une fois arrivée à la chambre d'Amélie, elle prit une chaise et s'asseye à côté du lit de la jeune fille: les heures passaient encore et encore jusqu'à 18 heures 55: après avoir pu discutée et avoir pu entendre Amélie parler des sujets de femmes: les hommes, les études et autres sujets d'actualité, Stéphanie quitta la chambre avant de lui promettre de revenir rapidement pour avoir de ses nouvelles et la tenir au courant de l'université.

Une fois sortie de l'hôpital, elle continua sa route à pied pour rentrer chez elle et pendant une bonne vingtaines de minutes, elle sentit une impression qu'elle était suivie, alors elle se faufila dans une avenue et continua sa route en ayant un rythme un peu plus rapide et bizarrement, deux personnes firent pareils en faisant le même parcours.....

Pourquoi donc ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Sam 25 Jan - 23:45

Edward Nygma n'étais pas fou.

Bon, à la limite peu être un peu original... Non, il fallait se rendre à l'évidence: il était plus cintré qu'une penderie.

Resserrant sa veste contre lui, il soupira devant ce constat mental. Bien qu'il détestait devoir l'admettre, il avait besoin de prendre des médicaments pour gérer ses désordres mentaux. Ceux-ci lui permettaient de garder l’esprit clair et de se mettre moins de personnes à dos en étant insupportable. L’ennui c’est qu’ils n’étaient pas parfaits et ne l’empêchaient donc pas d’avoir une envie irrépressible de glace banane cranberries avec des anchois digne d’une femme enceinte en plein milieu d’une partie d’échecs contre son ordinateur. Au début il s’était résonné, il faisait froid dehors, avec sa stature peu imposante il allait se faire agresser à tous les coins de rues, il n’aimait pas les anchois…

Mais son cerveau avait été le plus fort et c’est donc pour cela qu’il était hors de chez lui à sept heures du soir avec une veste à capuche abominable au dessus de sa chemise noire et du blue jean inconfortable qu’il avait dû mettre pour se fondre dans la masse ignorante de la supérette. Non pas qu’il ai l’air plus malin avec son sac en plastique rempli de cochonneries, mais personne ne l’avait reconnu et c’était l’essentiel.

Une fois la tâche ingrate accomplie, il avait prit la direction de son appartement d’un pas vif, sa main restant toujours proche de son pistolet. Parce que s’il n’avait pas du subir la bêtise crasse d’une bande de macaques à l’allée, cela voulait dire qu’il croiserait les rampants au retour, telle était Gotham City. Bon sang, si ce n’avait été pour Batman il serait encore à Brooklyn.

Et s’il obligeait le chevalier Noir à émigrer pour New York ? Idée à creuser …

Du coin de l’œil il vit une jeune femme prendre un détour sur le trottoir d’en face. Jolie, blonde, se mouvant avec une prestance rare elle était un plaisir pour les yeux, contrastant avec les murs sales de la rue. Il allait calculer dans sa tête les chances qu’elle se fasse agresser quand deux gorilles lui emboitèrent le pas. Il leva les yeux au ciel. Ravissante, mais pas très futée hélas. Il s’arrêta et hésita quelques secondes. Non, c’était tant pis pour elle, les individus témoignant de l’activité intellectuelle d’une éponge moisissant au fond d’un évier ne méritaient pas de vivre. Il recommença à marcher. Mais son cerveau, ce sale traitre, lui fit remarquer qu’au vu du galbe de ses jambes et de la forme de ses genoux elle ne devait pas avoir beaucoup plus de vingt-cinq ans, qu’il y avait en moyenne quatorze viols reportés à la police de Gotham toutes les semaines…

Il poussa une exclamation exaspérée et rebroussa le chemin en courant pour entrer dans la ruelle, pistolet dans une main, sac en plastique dans l’autre. Ah, et les Ignoramus faisaient deux fois sa largeur. Mais il signala tout de même sa présence d’un raclement de gorge sonore, d’expérience il savait qu’il ne craignait rien.

Cette espèce particulière de caids de ruelles n’avait qu’une seule crainte au dessus du Batman : les mots de plus de trois syllabes.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Mar 28 Jan - 21:17

(hrp: j'ai souri en voyant ton post. Smile et je suis sincère.)

Stéphanie continua son chemin un peu plus rapide dans la ruelle, toujours suivie au loin par deux personnes.
Elle pourrait se dire qu'elle pourrait les semer ou bien leur foutre une petite correction mais dans ce cas-là, elle se trahirait en se balançant elle-même sur ses capacités de justicière: de plus, elle n'avait pas prise son costume pour la raison de sa « pause » alors d'un côté, la question était réglée.

L'un des deux hommes au loin, interpella Stéphanie:


« Hé mamselle. »

Pas de réponses, il recommença de nouveau avec un ton un peu plus élevé avant de s'arrêter suite à un raclement de gorge qui ne venait pas de lui, ni de son copain.
Stéphanie s'était arrêtée car en vérité, il y avait un mur en face d'elle et aucune autre sortie extérieure: à moins de vouloir faire le mur ce qui est une expression totalement jouée sur le mots suite à la situation actuelle qui n'a aucun rapport avec ce qui se passe, mais bon, passons.....


« Hé t'est qui toi ? »

« T'as un problème cousin ? T'as mal à la gorge ? Je peux t'aider si tu veux. »

Bien entendu, quand il s'agit d'entendre le mot « cousin » avec une situation qui ne prête aucunement à une entente « familiale » et dont celui qui veut aider l'homme qui se présenta au loin, a un couteau dans la main: nous pouvons éventuellement en conclure qu'il s'agit là d'une drôle de manière de « régler » un problème dans Gotham City.
Ce qui est quand même bon à savoir, c'est que notre charmant duo possède un pistolet factice, tenu par le copain de celui qui vient voir Nygma au loin (sans savoir que c'est lui) et d'un poing américain.

Stéphanie vit la situation pas loin et regarda aux alentours pour savoir ce qu'elle pourrait en tirer: des petits cailloux: assez pour jouer au petit poucet mais comme la forêt n'est pas à Gotham donc option inutile.
Elle continua à voir rapidement en faisant attention que le 2e ne s'approche pas trop d'elle....

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Jeu 30 Jan - 19:05

Il n'avait pas prit la peine d'annoncer sa présence de d'une façon élaborée, ces gorilles n'auraient su apprécier son sens du spectacle à sa juste valeur, mais son raclement de gorge eut l'effet escompté. L'un des deux n'était pas sourd et se retourna dans la seconde, couteau en main et expression nerveuse. Il plissa les yeux pour essayer de distinguer plus clairement sa silhouette, qui était à contre jour. Un autre soir il se serait félicité pour être parvenu à faire une entrée en scène si théâtrale sans le moindre effort, mais là il était agaçé, il avait froid, il avait faim et il se râlait dessus mentalement pour avoir voulu jouer les héros au lieu de rentrer chez lui.

"Hé t'es qui toi ?"

Il va sans dire que Nygma fut soufflé par tant d'éloquence.

"T'as un problème cousin ? T'as mal à la gorge ? Je peux t'aider si tu veux."

N'ayant pas les capacités mentales nécéssaire à l'élaboration d'un argument, il appuya son propos tant bien que mal en pointant son pistolet vers lui. Au moins comme ça, la pauvre fille pourrait s'enfuir. Mais en fait non. Ils étaient dans un cul de sac. Pendant une seconde, la stupidité ambiante lui donna envie de se frapper la tête contre un mur dans l'idée d'effacer toute cette soirée de sa mémoire. Sauf que bien que l'un ne soit muni que d'un pistolet GROSSIEREMENT factice,l'autre avait un beau couteau de chasse. Alors s'il faisait le mort, il serait mort. Et foi de Nygma il n'allait pas se faire tuer armé d'un pistolet et de pots de glace dans une ruelle puante !

Ca et, par déduction, si la jolie jeune fille, blonde, plantureuse et conne comme une poule voulait bien répondre au dernier cliché des demoiselle en détresse et l'embrasser pour le remercier quand il lui aurait sauvé la vie, ça permettrait de finir la soirée sur une note positive.

"Hey mec ! J'te cause !"

Ah oui, les primates.

" Veuillez m'excuser je ne parle pas l'attardé. Pourriez vous articuler et réduire le débit ?"

Il y eut un instant de flottement. Probablement pour que l'information leur monte au cerveau.

"Mec... T'es pas ... T'es le Sphinx ?"

Mais pourquoi, POURQUOI, est-ce qu'on le reconnaissait quand il était incognito, et qu'on le confondai avec un personnage du Dr Seuss quand il était un costume ? Il était un génie entouré de crétins analphabêtes, voilà pourquoi. Il les aurait détrompé sur son identité s'il avait pu, mais à cause des troubles mentaux déjà mentionnés, il était incapable de mentir. Maladroitement, il dit la première chose à laquelle il pensa.

" Je ne suis pas un Sphinx, je suis un geek avec une envie de glace.

...

Bon et bien tant pis pour le baiser.

Sa déclaration fit ricaner les deux, et celui au couteau s'élanca vers lui sans prévenir. Surpris, son doigt dérapa et il lui tira dans le genou. Allons bon, c'est que ça partait vite ces choses là ! Il se remit de sa surprise assez vite et se tourna vers l'autre.

" Je passe une très mauvaise soirée, alors je vous serais gré de partir avant qu'il ne me prenne l'envie de mettre fin à vos jours"
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Lun 3 Fév - 22:56

Stéphanie voyait la situation de l'autre côté avec les deux hommes dont celui qui était le plus proche de l'avenue: en fait, un troisième et qui avait fait rire les deux lascars en sortant une remarque dont Stéphanie n'avait pas faite attention.
Un coup de feu fut tiré et l'un des deux tomba au sol, car c'était le genou qui était atteint (imaginez si cela avait été aux bijoux de famille, ca serait à en pisser.....du sang).

Suite à cela, les deux lascars décidèrent de se barrer du lieu après le dernier avertissement du « Geek avec une envie de glace ».

Enfin, la situation était devenue beaucoup moins dangereuse, tant pour elle que pour lui: mais qui était donc ce fameux « lui » ?
A un moment donné, l'un des lascars avait mentionné qu'il était le Sphinx mais Stéphanie ne l'avait pas entendue: peut-être qu'elle allait le regretter par la suite mais peut-être pas non plus, car après tout Gotham est une ville où tout peut arriver: des choses mal comme des choses bien et cette situation, dans pas longtemps, indiquerait si cela serait une chose bien ou pas bien.

La jeune fille reprit ses affaires et marcha vers la sortie de la ruelle: à vrai dire, c'était là o elle était entrée: ah là là, les femmes, on vous jure.....

Elle regarda l'homme en question et le remercia:


« Merci....beaucoup de m'avoir sauvée, monsieur. »

C'est dingue, si cette dernière n'avait pas prise sa « pause », elle s'en serait sortie en quelques coups bien placées, si des gens l'avaient vues, elle aurait faite la promotion du self-défense pour les femmes, auquel il y a des cours dans le milieu scolaire: un bon point en gros.

Mais au final: que dalle, tu peux crever pour avoir ce bon point (et la petite image qui allait avec, comme au bon vieux temps, ha ha) mais passons.


« Je vous offre quelque chose pour vous remercier ? »

Question dont les réponses peuvent être nombreuses: si il parle de pipes, alors le fabricant de pipes à Gotham City est fermé à cette heure-ci et ne rouvrira que demain à 9 heures du matin.
Sinon une réponse à cette question ?

Elle se doutait même pas que ce serait le Riddler.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Mar 4 Fév - 11:43

Il regarda le gorille traîner son camarade de sotise en dehors de la ruelle avec une satisfaction intense. Le Sphinx ressortait encore et toujours vainqueur de son affrontement quotidien contre la bêtise crasse de ses adversaires ! Enfin rien d'étonnant, il était l'homme le plus intelligent de Gotham City après tout. Cette rencontre ne faisait que remettre les choses dans l'ordre jusqu'à sa prochaine altercation contre le chevalier noir. Où il gagnerait évidemment. La douzaine de fois où le rongeur en spandex avait résolu ses devinettes avant de l'envoyer à l'hôpital ne comptait pas. Oui, Nygma souffrait d'amnésie séléctive pour ce qui était de ses
nombreuses défaites.

Alors qu'il s'envoyait des fleurs en pensées, il ne vit pas la jeune fille s'approcher de lui et ne se rendit compte qu'elle avait bougé que quand elle lui addressa la
parole:

« Merci....beaucoup de m'avoir sauvée, monsieur. »

Il sursauta en l'entendant, et scruta son visage. Il pensa bien à lui proposer de prendre un café avec lui, mais dû se frapper mentalement. Trop jeune Edward ! Beaucoup trop jeune! Il faudrait qu'il arrête de mater les étudiantes un jour lui. Parce que déjà que l'ignare qu'il devait subir lors de ses séances de psychiatrie à Arkham le pensait bipolaire, sociopathe, masochiste et mégalomane, s'il entendait parler de ça il le traiterait de pédophile encore en plus. Mais déjà il n'était pas bipolaire, c'est juste que les médicaments en surdose le faisaient agir bizarrement, il n'était pas sociopathe non plus, il ne supportait pas les crétins c'est tout, et absolument pas mégalomane. Est-ce que c'était de sa faute si le reste du monde ne se rendait pas compte de son importance pour l'avenir de l'humanité ? Non ! Et il fallait donc qu'il le leur rappelle. La seule chose avec laquelle il était d'accord dans son diagnostique c'était son obsession pour les énigmes. Et encore. Un jour sur trois.

« Je vous offre quelque chose pour vous remercier ? »

Il rabattit sa capuche sur son visage un peu plus en cherchant une réponse. Il ouvrit la bouche pour lui proposer de la raccompagner chez elle, innocement, mais la referma en se rendant compte qu'un trentenaire un peu louche avec un pistolet proposant de raccompagner une jeune fille, ça puait le pervers en puissance. Il fronça les sourcils en replaçant son arme à feu dans la poche intérieure de sa veste à capuche. Qu'est-ce qu'il pourrait bien demander ? Non, il n'allait pas laisser une dette non payée. C'était un gentleman, mais c'était quand même un criminel de haut vol. Bon, la majorité de ses collègues clâmaient qu'il était aussi effrayant qu'un canard boiteux mais leur avis ne comptait pas. L'ennui c'est qu'il ne pourrait rien retirer de la blonde... Et qu'il n'en avait pas franchement envie. Il voulait juste rentrer chez lui et se plaindre à son python de l'horrible soirée qu'il venait de passer.

Après avoir ouvert et fermé sa bouche plusieurs fois pendant ses élucubrations, il finit par jeter l'éponge et soupira, fatigué. Sortant deux barres de chocolat de son sac en plastique, il lui en fourra une entre les pattes et ouvrit l'autre. D'une part parce qu'il avait faim, d'autre part parce qu'il n'était pas très calin et généralement dans ces moments là les filles de son âge avaient besoin de réconfort. Il déclara, avec une bonne dose d'exaspération comme lui seul en avait le secret:

"Je doute que vous ayez les capacités métapsychologiques et physiques pour accéder à une de mes requêtes."

Puis il fit une pause. La dernière fois qu'il avait dit "métapsychologique" le cerveau d'un de ses macaques avait failli imploser. Il soupira et lui tourna le dos.

"Essayez juste de  rentrer chez vous en un seul morceau."

Puis, tel l'homme parfaitement sain d'esprit qu'il était actuellement, il poussa un soupir exaspéré avant de se retourner.

"En fait il y a quelque chose que vous pourriez faire: Laissez moi vous raccompagner. Je tiens à préciser que je ne suis pas pédophile."

Parce que s'il ne le faisait pas, il allait se sentir coupable pour rien du tout, et finirai de toute façon par agir comme un stalker pour vérifier qu'elle soit rentrée chez elle à cause de l'abominable masse de chair entre ses deux oreilles qui faisait sa joie et son malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Sam 8 Fév - 18:03

"Je doute que vous ayez les capacités métapsychologiques et physiques pour accéder à une de mes requêtes."

Ah ben merci, c'est sympa ça. Stéphanie saurait s'en rappeler de cette remarque: le parfait intello de service: cela lui rappelait un peu le Riddler, avec sa sale manie de parler un langage que quelqu'un de normal qualifierait de chinois, de japonais, mélangé à du russe et à de l'arabe: en gros, une langue incompréhensible.
Mais heureusement, on pouvait voir que le sauveur de la jeune demoiselle n'était rien de plus qu'un geek qui avait une grosse envie de glace.

Le jeune homme se retourna et conseilla à Stéphanie de retourner chez elle en un seul morceau: ah ben ça c'est clair et net qu'elle y reviendrait en un seul morceau après cela, vu ses compétences mais comme elle s'était fixée une « pause »....
Elle commença à partir, laissant le geek tout seul, estimant qu'il allait très bien se débrouiller seul par la suite mais PATATRAS....


"En fait il y a quelque chose que vous pourriez faire: Laissez moi vous raccompagner. Je tiens à préciser que je ne suis pas pédophile."

Alors il y a quelques minutes, il parlait une langue inconnue et faisant comprendre qu'il préférait la laisser partir et quelques secondes après, il revenait sur sa décision et souhaitait raccompagner la Stéphanie: faudrait savoir, quand même.

Stéphanie s'arrêta et se retourna: cela devait être quelqu'un de prévoyant car sortir tout de suite le mot « pédophile », il savait prendre au moins de la prudence.
D'autant plus qu'il ne pouvait pas être réellement un pédophile, puisque Stéphanie n'avait que 23 ans et était donc une adulte, alors l'acte de pédophilie était à exclure.


« Comme vous voulez, monsieur ? »

Et c'est à partir de là que le duo commença la marche pour raccompagner la jeune demoiselle. L'histoire s'arrête là ? Pas vraiment, non car à vrai dire, il y avait un barbu moustachu qui avait observé la situation au loin et bizarrement, il pensait que le mec en question n'était pas celui qu'il prétendait être, alors il sortit son téléphone et les suivit par la suite.

Quelques minutes plus tard, deux autres gars se mettaient pas loin devant le duo dont l'un avec une barre de fer et une batte de base-ball cloutée: ces personnes faisaient partie des Barons de l'Enfer, un gang de motards réputé à Gotham grâce à leurs vêtements avec une tête de démons et écrit au dessus: DOOM.
Ils avaient eus des soucis avec Batman et quelques tarés par le passé et depuis, ils s'étaient calmés....jusqu'à maintenant. Peut-être que le riddler déguisé se rappellerais, si il a eu affaire à ce gang par le passé, qui sait ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Jeu 13 Fév - 20:43

« Comme vous voulez, monsieur ? »

Non, parce que si c'était comme il voulait il aurait prouvé sa supériorité sur le Batman, il aurait une femme -sublime évidemment- probablement des gosses, serait riche, sain d'esprit et résiderait toujours dans la grosse pomme. Sauf que là il se faisait systématiquement laminer par Batman, était toujours célibataire, avait pour pseudo fille une adolescente qui faisait une obssession sur lui, il avait des pulsions étranges vers trois heures du matin et il n'était pas à Central Park mais vers les rives froides, humides et nauséabondes de Gotham City avec des pots de glace en train de fondre, un pistolet encore chaud et une jeune femme qui le regardait  bizarrement. Etait-ce si peu commun de nos jours de voir quelqu'un de galant ? Pourtant raccompagner une demoiselle en détresse ça se faisait depuis l'antiquité ! Quoique non, les héros des mythologies grecques, latines et egyptiennes auraient plutôt eut tendance à ... Hum passons.

Il allait la ramener chez elle, rentrer chez lui et il n'en entendrait plus jamais parler. Au bout d'une vingtaine de mètres une silhouette se mit à les suivre. Il ne pouvait pas se retourner, c'aurait été un signe qu'il se savait suivit et il préférait garder cette information secrète pour l'instant. Après tout c'était peut être juste une personne d'aspect louche qui empruntait le même chemin qu'eux. Parce que s'il les suivait vraiment, ça voulait probablement dire qu'il avait encore moins de chance qu'il ne le croyait. Pourtant il avait bien vérifié que ce soir n'était pas un mercredi. Il avait comme un doute. Depuis combien de temps il n'avait pas regardé le calendrier ? Généralement c'était le Mark gentil qui s'occupait de lui rappeler ce genre de détails insignifiants...

Tandis qu'il était perdu dans ses pensées le Sphinx ne s'aperçu pas que deux hommes parés de cuir, de cuir, de moustaches, d'une barre en métal et d'une batte de base-ball cloutée se rapprochaient dangereusement. En fait il ne s'en rendit compte que lorqu'ils lui foncèrent dessus.

Un homme moins intelligent n'aurait probablement pas été capable d'agir sous l'effet d'une telle surprise. Réagir peut être, mais agir ? Non. Mais Edward Nygma avait une plus ou moins bonne raison d'être bouffi d'arrogance. Son cerveau avait une malformation minime, qui atrophiait son sens artistique au privilège de sa mémoire, de sa rapidité de calcul et de ses facultés d'adaptation. Alors en voyant soudainement deux hommes armés lui sauter dessus il eut le temps de prévoir. Le temps qu'il tire son pistolet de sa veste le premier aurait frappé la fille et le deuxième serait à 1.34 senconde de le toucher. Il évalua rapidement ses chances et prit la voie qui lui semblait la plus sûre. Il sortit son pistolet et tira sur le lien retenant l'auvant en tissus d'une boutique. Ca lui donnerait au maximum dix secondes.

Comme il l'avait prévu, le troisième couru dans leur direction, pistolet au poing. Mais au lieu de s'arrêter Nygma jeta son sac à l'endroit précis où son pied droit devait atterir, le faisant se manger les paver. C'était du grand art mais là il n'avait pas le temps de s'auto congratuler. Il prit la jeune fille par le poignet et  couru dans une direction aléatoire tout en sortant son portable. Comme toute personne en fuite il avait un numéro d'urgence et l'appella tout en courant, faisant fi de quelconques protestations de l'étudiante.

"Allo patron ?"

Le mark débile ? Décidement...

"Mark, ferme ce clapet qui te sert de bouche quand tu l'ouvre tu freine le progrès de l'humanité."

"Aaaaahh ! C'est pour ça que j'use autant de semelles !"

Abasourdi par la stupidité de son acolyte, il s'arrêta brusquement. Il se pinca l'arrête du nez. S'il n'avait pas eut besoin de lui...

"Envoie juste un des militaires au Nord des rives, je suis poursuivi par les barons de l'enfer qui m'en veulent pour je ne sais qu'elle rais..."

Il s'arrêta et regarda la fille à ses côtés. Maintenant qu'il y pensait depuis qu'il l'avait rencontrée il avait du faire face à pas moins de cinq gorilles. En moins d'une heure. Ca commençait à faire beaucoup comme coincidence. Ce n'était pas lui, il était déguisée, donc elle était poursuivi, donc il allait devoir la cacher s'il voulait la tenir en vie jusqu'au matin. Il enleva sa veste à capuche et la lui tendit. Elle allait probablement le reconnaître, après tout sa tête passait aux informations et était placardée dans tous les postes de police, mais tout de suite il la jugeait suffisement maline pour se rendre compte qu'il n'arrêtait pas de la sortir du pétrin et que c'était des autres qu'il fallait se méfier.

"Edward Nygma, prince des puzzles, maître des énigmes et j'imagine que pour ce soir je suis détective. Une idée de qui pourrait bien vous en vouloir miss... ?
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Ven 14 Fév - 15:35

Ainsi donc, le geek avec une envie de glace était le Riddler déguisé mais dont ce soir, il serait le détective ? Stéphanie en avait entendue parler de ses activités « légales » lorsque ce dernier était pas à l'asile d'arkham, depuis un petit moment, mais comme elle n'était plus trop au courant de certaines personnes depuis pas mal de temps alors bon....

« Vu que vous m'avez sauvée et que vous dites que vous êtes détective, je ne peux que vous croire.

Quand à votre question, je ne sais pas pourquoi on m'en voudrait, je reviens de l'hôpital pour une amie qui a eue un accident de la route. »

Et le pire, c'est que c'était vrai: elle n'avait plus était sur une affaire depuis un bon moment sous Spoiler mais comme le Riddler ne savait pas son identité, autant ne pas le lui dire, parce que sinon « hey salut mec, je suis Spoiler la justicière de Gotham qui a déclenchée une guerre des gangs ».....non sérieusement, si elle lui disait cela, cela ne serait pas du tout passé ni pour elle, ni pour lui.

Les barons de l'enfer, pour une raison encore inconnue avaient réussis à pister Edward Nygma: peut-être que ce dernier avait laissé quelque chose qui avait mis sur la piste, les barons de l'enfer, qui sait ?

Lorsque le trio se regroupa au loin, l'un d'eux signala:

« Il faut retrouver ce mec, c'en est un, j'en suis sûr. »

« Par là. »

Le trio se sépara pendant que Stéphanie et Edward étaient dans leur coin.

« Je suis sortie de l'hôpital, il y a moins d'une heure pour rentrer chez moi, et après vous êtes intervenu suite aux deux jeunes avant maintenant. Vous êtes sur une affaire ? »

Le coin où ils étaient leur permettaient une sortie de secours par une porte menant à l'arrière d'un restaurant chinois, ainsi qu'une échelle qui était descendue pour pouvoir passer par les toits, mais passer par là-haut, c'était beaucoup plus risqué et c'était pour une question de vertiges, loin de là.
Un des barons de l'enfer commença à arriver dans le coin du duo, sans les avoir vu pour l'instant mais d'ici quelques secondes, cela se passerait autrement....

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Ven 14 Fév - 23:54

« Vu que vous m'avez sauvée et que vous dites que vous êtes détective, je ne peux que vous croire.

Tant mieux, s'il avait sa coopération il aurait plus de chances de réussir à la garder en vie. Pourquoi ne lui avait elle pas dit son nom ? Là il commençait à avoir des soupçons. Il a la regarda de plus près, sourcils froncés. Maintenant qu'il y pensait il avait déjà vu sa tête quelque part. Mais où ?

« Je suis sortie de l'hôpital, il y a moins d'une heure pour rentrer chez moi, et après vous êtes intervenu suite aux deux jeunes avant maintenant. Vous êtes sur une affaire ? »

Non, l'hôpital n'était pas pertinent. Il ne connaissait personne dont un des proches importants étaient injuriés. Une affaire ? Ah ! Il aurait bein voulu mentir et dire que oui mais la vérité était que cette situation l'avait prise totalement au dépourvu ! Il n'avait même pas prévu de faire une bonne action ce soir. Et il avait perdu sa glace. Fatigué à cause de la course il s'appuya contre la porte derrière lui et soupira. Dans dix minutes un des Mark militaire serait là, probablement les deux puisqu'ils se déplaçaient toujours par paires.Impatient d'en finir il tira un peu sur la manche de sa chemise pour regarder l'heure. Mais à sa grande horreur sa montre était absente. Et il entendait les pas de quelqu'un qui s'approchait.

Mais est-ce que cette soirée voulait sa peau ?

Le Sphinx avait survécu à bien pire qu'à trois truands. Il avait subi Arkham, son père, Batman et beaucoup d'autres. Il ne mourrait pas ce soir. Regardant aux alentours, il choisi de tenter sa chance avec la porte. De toute façon l'échelle prendrait trop de temps à escalader. Il sortit un petit couteau de sa manche et cassa la serrure avant de prendre la jeune fille par le bras et de s'enfoncer dans l'arrière salle, heureusement vide. C'était un signe! Dame chance reviendrait-elle enfin de son côté ? Regardant dans la pièce tout en écoutant tout autour de lui, il su qu'il ne pourrait pas rester là dix minutes. D'un côté le propriétaire arrivait, mais de l'autre il y avait un motard qui voulait leur faire passer un sale quart d'heure. Et s'il faisait trop de bruit cela rameuterait le reste de la troupe.  Est-ce qu'elle en valait la peine ?Il se retourna vers la fille. Blonde, très jolie, la peau blanche, les yeux bleus... et pas l'air à moitié aussi terrifiée par la situation qu'elle aurait dû l'être. Une fois qu'ils seraient sortis de ce pétrin elle aurait beaucoup de choses à expliquer. Puis il se rendit compte qu'elle tenait encore sa veste dans ses mains. Il ne savait pas pourquoi elle l'avait pas mise, mais là ça pouvait l'aider. Il le lui arracha des mains et ouvrit la porte.

Il avait un plan. Complètement fou, mais c'était ceux qui marchaient le mieux.

Il sortit de l'arrière salle du restaurant chinois comme un diable de sa boîte et sauta dans le dos du gorille habilement en lui enfonçant le tissus dans la bouche, l'empêchant de crier ou de respirer. Le criminel le plus large essaya bien de se défaire du poids qui l'étouffait, mais Nygma était persistant à défaut d'être fort et vu la position dans laquelle ils étaient il était aussi gênant de le déloger que se se gratter entre les omoplates. Il ne put que se jeter en arrière, telle une tortue suicidaire. Bien qu'écrasé, le poseur d'énigmes tint bon et pendant deux minutes il refusa catégoriquement de lâcher prise, se prenant volontairement griffures et coups de poings. Au bout des deux minutes, son adversaire avait perdu connaissance. Il le lâcha alors, essoufflé. Voilà pourquoi il ne se battait pas d'ordinaire. Il gagnait rarement, finissait couvert de bleus, et ses côtes le faisait souffrir.

Cependant sa bagarre sur le sol -qui pour un œil extérieur aurait pu ressembler à un accouplement de cloportes- avait fait un peu de bruit et les deux autres arrivaient lentement mais sûrement. Il se retourna vers la fille, qui le regardait toujours bizarrement. Bon à la rigueur cette fois ci elle avait une excuse, il devait être en piteux état. Il regarda intensément ses jambes. Elles étaient athlétiques. Avec un peu de chances elles le seraient suffisamment pour les tenir en vie encore un peu.

"Miss, j'espère que vous courrez vite parce qu'il ne me reste qu'une balle et ils sont deux."

Plus que cinq minutes à tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Sam 15 Fév - 22:13

Stéphanie n'avait presque rien faite depuis le départ: elle se laissait guider alors qu'en fait, elle pourrait s'en sortir mais non.....le destin en décida autrement, mais alors là, d'une étrange manière.
Nygma qui la regarda d'un air méfiant, pour un détective, peut-être qu'il ne la croyait pas mais bon, de toutes manières, rien ne pouvait la trahir sur sa double-vie: elle avait laissée sa tenue à la maison donc bon...

Nygma l'emmena à l'arrière du restaurant chinois, puis il avait mis à terre, le motard du restaurant avant de se retourner et de lui demander si cette dernière courrait parce qu'il était qu'avec plus qu'une seule balle et qu'à moins d'être Lucky Luke, il n'en restait que deux.

Elle répondit de manière positive, tandis qu'un des deux barons de l'enfer (ou plutôt son ombre) était dans les environs, comme si il comptait attraper soit Stéphanie, soit Nygma par surprise mais de manière étrange, cela n'était pas qu'une seule ombre mais bien deux au final: l'un des deux surgit pour attraper Stéphanie et lui mettre sa main sur sa bouche avant de l'emmener dans une autre pièce.

Au même moment, le 2e baron de l'enfer fit son apparition bien armé, face au riddler:


« Je me disais bien que t'était un de ses tarés en question..... »

Nul doute que les explications allaient pas tarder à arriver pour Nygma, mais laissons-le car il fallait savoir ce qui se passait du cpité de Stéphanie: hé bien, pour ainsi dire, le baron de l'enfer emmena la jeune fille dans ce qui était la cuisine, mais ce qui est plus étrange, c'est qu'il 'y avait personne mis à part quelques bocaux avec des contenus étranges à l'intérieur.
Le motard continua à l'emmener quelque part, alors Stéphanie commença à bouger un peu plus, au point que lorsqu'elle voyait qu'elle était toute proche d'un mur, elle plia ses jambes  et frappa de toutes ses forces le mur, ce qui eut pour effet d'avoir par surprise le motard en le poussant vers ces fameux bocaux en question: quelques uns d'entre eux furent cassés, ce qui libéra leurs contenus: des crabes, des araignées, un homard.

Les crabes et le homard s'occupèrent du motard, qui avait lâché sa prisonnière entre-temps, tout en criant que ca faisait mal comme pas permis.

Stéphanie en profita pour prendre ce qui était assez gros pour pouvoir l'assommer: une casserole.

What ? Une casserole ? Après un coup donné, le motard tomba au sol tandis que les bestioles partaient dans tous les sens, la jeune fille se demanda ce qui s'était passée pour le riddler.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Mer 19 Fév - 20:33

Il faudrait vraiment qu'il revoit la note qu'il donnait au Batman la prochaine fois qu'il le verrait. Non vraiment. Parce qu'apparement, sauver les demoiselles en détresse avec la poisse ça n'était pas aussi facile qu'il n'y paraissait. Au début il avait juste cru qu'il suffiait de faire peur aux deuxcréatures trollesques mais non. Il avait encore fallu en plus qu'ils fuient tois autres bonshommes et qu'il se batte avec l'un d'eux !

Enfin se battre était un bien grand mot. L'altercation rapellait plutôt une relation contre nature entre un poulpe câlin et une tortue des Galapagos en dépression.
Mais il n'était pas encore sortit du bourbier où il s'était enfoncé. Non au contraire, chaque minute qui passait il perdait un centimètre de plus contre les méandres poisseux de la malchance. Il faudrait qu'il pense à dire à un Mark de lui casser une jambe la prochaine fois qu'il déposerait les armes face à une de ses lubies bizarre. Ou non. Parce qu'il avait plein de lubies bizarres et qu'il était douillet. Mais la raison pour laquelle il devrait VRAIMENT donner un cookie ou autre friandise surcrée pour enfants à Batman la prochaine fois qu'ils se verraient, c'est que juste après qu'il ai dit à la jeune fille qu'ils allaient devoir courir que celle ci se fit manuellement bailloner par un macaque. Ceci dit, le dit arboridé était étonnement silencieux pour un membre de son espèce. Donc un Orang Outant et pas un ouistiti comme il l'avait cru. Ceci dit les ouistitis étaient esthétiquement plaisant. Un Ouistiti atteint d'une maladie vénérienne dévorante ?

L'enlèvement avait été trop rapide pour qu'il ne réagisse. Le temps qu'il mette la main sur son pistolet l'étudiante et son aggresseur avaient disparu dans une autre pièce et un troisième homme menaçait Nygma. Avec son air belliqueux, ses bottes en cuir, sa veste en cuir et sa moustache il n'avait pas des airs de bonne sœur.

« Je me disais bien que t'était un de ses tarés en question..... »

Et audiblement il n'en avait pas l'inelligence non plus. Non, il le classerait plutôt au niveau d'une mitochondrie atteinte d'alzheimer. Mark arriverait d'une minute à l'autre. Il fallait qu'il ne laisse pas paraître sa crainte et qu'il fasse l'idiot. Simple comme bonjour. Il croisa ses bras sur son torse et le reagarda en souriant, penchant un peu sa tête tout en égrenant les secondes.

"Qu'est-ce t'as à sourire ? T'es sous extasy ?"

Stressé par son manque d'inquiétude ? Il venait d'évoluer d'organisme unicellulaire à mollusque.

" Votre plan est mauvais. Non en fait ... il est stupide."

Il secoua un peu son pistolet dans sa direction avant de parler un peu plus fort pour démontrer son autorité. Ou prouver son manque de neurones.

" Ah ouais ? Ah ouais ! Sauf qu'à la fin de la soirée tu sera plus troué qu'un gruyère et les Barons de l'Enfer auront tué le Sphinx !"

Il émit un petit rire. Le revoilà chez les bactéries, et lui qui pensait qu'il avait fait tellement de chemin. Il se contenta de tourner la tête et de faire un pas en arrière. L'andouille en face de lui fit un pas en avant, plus très sûr de lui devant la confiance du Sphinx. Dix... Neuf...

" Qu'est-ce qui possède l'intelligence d'un ephémère, tremble comme un ephémère et va bientôt en posséder l'éspérence de vie ?"

" MAIS QU'EST CE QUE TU...."

Une seconde plus tard, la porte était criblée de balles et le motard, qui se tenait juste devant, s'écroûla sur le sol. Le Mark pyromane entra, un grand sourire aux lèvres et un FAMASS encore fumant au bras. Le Sphinx lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre qu'il avait eut un bon timing avant d'indiquer la direction où le kidnappeur était parti. Quand son homme de main le moins sain d'esprit eut disparu, il s'arrêta juste à côté du motard qui rendait son dernier soupir en gémissant.

"Un indice ? Ce n'est pas moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Dim 23 Fév - 18:17

L'homme en question rentra dans la pièce après avoir tiré dans le tas et troué comme un cochon, le motard Baron Of Hell en question: Par la suite, il courut immédiatement dans la direction que le riddler avait indiqué.
Lorsqu'il arriva dans la pièce où se trouvait Stéphanie, il garda son arme en main et la pointa:


« Plus un geste. »

Cette dernière n'a pas pu avoir le temps de faire quoi que ce soit, puisqu'elle fut prise au niveau du bras, ce qui eut pour effet de lâcher sa casserole, tandis que l'homme en question se déplaça tout en la tenant et tirant plusieurs balles vers le dernier des barons of hell pour en finir une bonne fois pour toutes.

Bien entendu, il fit en sorte que la Stéphanie ne puisse pas voir le corps se faire trouer de balles. Une fois ceci terminé, il garda le bras de la jeune fille et l'amena dans la pièce au Riddler:


« J'ai trouvé cette gonzesse là où vous m'avez indiqué la direction. Le connard en question était au sol, je l'ai achevé et pris la fille pour vous l'amener ici. Elle avait une casserole dans les mains: j'en ai conclu qu'elle savait se défendre, mais comme les barons of hell sont pas réputés pour être de bons combattants au corps à corps.... »

« Lâchez-moi, vous me faites mal. »

C'est tout ce qu'elle avait à dire ? Merde, quand même......

Bref, la jeune fille ne pouvait pas vraiment quitter la poigne de l'homme qui la tenait, attendant la suite....

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Mar 25 Fév - 20:19

Il regarda l'homme qui l'avait menacé rendre son dernier soupir, une expression horrifiée sur le visage. Enfin pour être honnête c'était plutôt un dernier glougloutement, les balles avaient percé ses poumons en de multiples endroits. D'ordinaire il trouvait le meurtre grossier mais dans le cas de cet ignare c'était plutôt un cas de salubrité publique. On ne pouvait pas laisser cette décharge génétique ambulante se reproduire. Il avait déjà pensé à mener des campagnes de stérilisation sur les personnes dont le QI ne passerait pas la barre des cent, mais il s'était par la suite rendu compte qu'il manquerait alors de main d'œuvre.

Cela dit ça ne voulait pas dire qu'il était contre une euthanasie précoce si l'occasion se présentait, c'était juste qu'il préférait ne pas avoir à se salir les mains. Entendant d'autres coups de feu il se releva et s'épousseta un peu. Voilà à quoi ça servait d'avoir des Marks. A envoyer faire le genre de tâches ingrates, sales et dénuées d'élégance qu'il ne se rabaisserait pas à faire s'il avait le choix. Il épousseta soigneusement son visage, puis son jean et sa chemise à l'aide d'un mouchoir en tissus, un léger sourire au lèvres. C'était déjà mieux. Les choses revenaient dans le bon ordre. Le Mark pyromane sortit de la pièce adjacente, son sempiternel sourire éclatant au lèvres, tenant fermement la jeune blonde.

« J'ai trouvé cette gonzesse là où vous m'avez indiqué la direction. Le connard en question était au sol, je l'ai achevé et pris la fille pour vous l'amener ici. Elle avait une casserole dans les mains: j'en ai conclu qu'elle savait se défendre, mais comme les barons of hell sont pas réputés pour être de bons combattants au corps à
corps.... »

Il haussa un sourcil dans sa direction. Depuis quand est-ce qu'il parlait comme ça ? Il savait qu'il n'appréciait pas ce genre de langage, et de toute façon, ce Mark là avait plus tendance à citer Ronsard -et lui rouler dessus avec un trente-cinq tonnes au passage- pour séduire les demoiselles en détresses qu'à les mettre mal à l'aise, le tout avec des intentions très peu chevaleresques derrière.

« Lâchez-moi, vous me faites mal. »

Il claqua des doigts et il la relâcha immédiatement, retournant dans le silence plaisant que respectaient ses employés. Gentleman, il prit délicatement le bras de la jeune fille et l'entoura autour du sien pour la guider vers la camionnette. Une fois qu'il furent dans le véhicule blindé il vit son homme de main lui faire un clin d'œil. Il leva les yeux au ciel, tout comme le Mark militaire sur le siège passager. C'était donc ça, il avait joué les durs pour que le Sphinx passe pour le gentil. Sauf qu'il avait perdu toute attirance envers la jeune demoiselle à partir de la deuxième attaque, alors non. Vu la poisse qu'elle lui apportait il valait mieux que leurs interactions restent minimales.

" Bien, maintenant que le duo de la sottise a été écarté de façon permanente, il est grand temps que nous vous ramenions chez vous miss. Dîtes juste à Mark où vous déposer."

Et ensuite il rentrerais chez lui et enverrait Enigma lui chercher de la glace et des anchois. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Brown/ Spoiler

Justice
Justice
avatar

Date d'Inscription : 09/11/2008
Nombre de Messages : 949
Autres Comptes : Bane
Vous à Gotham : Portée disparue de la circulation. "Hypnotisée" par la Ligue des Ombres via un masque....
Citations : To The Spoiler Belongs The Victory

MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   Dim 2 Mar - 22:41

Stéphanie eut le bras lâché après que le mark reçut l'ordre par un claquement de doigts de Nygma.
Puis, ce dernier se comporta en parfait gentleman en lui accordant son bras à la jeune femme pour l'amener à son véhicule.
Elle se demanda ce qui allait se passer par la suite et voyant la tête de Nygma qui semblait exaspéré:


" Bien, maintenant que le duo de la sottise a été écarté de façon permanente, il est grand temps que nous vous ramenions chez vous miss. Dîtes juste à Mark où vous déposer."

« J'habite au 13, avenue de Miskatonic au Nord de Gotham. »

Et le véhicule commença sa route vers sa destination pendant une bonne vingtaines de minutes: peu de choses furent dites mais ce qui est sûr, c'est qu'elle le remercia de l'avoir sauvée la vie à deux reprises ce soir, elle se présenta comme Stéphanie Brown et c'est tout.

Une fois arrivée à destination, la porte arrière s'ouvrit, la jeune fille en ressortit et après quelques petits détails bien inutiles, la porte se referma laissant seule dans l'avenue, face au 13, la jeune femme.

Personne dans l'avenue, mais comme on ne dit jamais deux sans trois.....

Et parce que le « destin » l'a décidé, il ne se passera plus rien d'autre par la suite: ce soir, cela avait été le Riddler qui fit le gros du travail en « sauvant » une jeune femme de petits caïds de merdes et d'un gang de motards qui voulaient faire la peau au taré d'Arkham: finalement, il ne semblait pas aussi taré, quand il ne l'était pas bien entendu....

Stéphanie rentra chez elle en se posant la question sur son avenir de continuer le costume ou pas, mais son « destin » allait décider de son avenir à Gotham City.
Il se peut même que les événements jouent un rôle important dans la vie de la jeune femme.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/StephsVoice
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une mauvaise impression...(Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mauvaise impression...(Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première impression [Libre]
» Une très mauvaise nouvelle ( Libre )
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Rives de Gotham City-