RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Un thé égyptien (PV : Sphinx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Un thé égyptien (PV : Sphinx)   Dim 13 Oct - 1:10

    Le Chapelier prenait, comme à son habitude, le thé.
Cette fois-ci, il avait opté pour un Roibos qui n'a du thé que le nom qu'on lui a donné. Le ''thé rouge'' contenait moins de tanin et donc d'amertume, ce qui correspondait bien à l'humeur du Chapelier.
Comme l'aurait dit la Duchesse : Bois le thé qui correspond à celui qui te voudrais boire ; ou, pour parler plus simplement : Ne buvez le thé que celui dont vous auriez pu vouloir, que vous avez envie ou que vous désireriez tout en restant sûre de son propre besoin et sans jamais être tenté de choisir un autre thé que celui que vous auriez choisi avant que vous ne choisissiez ce que vous présumez avoir envie.

    Les cousins Dee et Dum lui avait également apporté du pain blanc, du beurre de la meilleure qualité et une diversité de pots de confiture d'origine artisanale. Pour l'heure du thé, il n'allait pas avaler les cochonneries qui avaient maintenant envahies les étalages des marchés. Chaque jour la pourriture gagnait le monde de l'intérieur et si l'on ne voulait pas devenir cendre, il ne fallait pas en manger.
Il leva à nouveau la tête pour consulter l'horloge au dessus de sa personne : 5h45. Elle n'était pas à l'heure, mais ça l'importait peu. Ce qui lui importait c'est que son invité le soit lui, à l'heure.
    Se versant une nouvelle tasse de thé bouillante, il observa la pièce pour patienter.
Dee et Dum avait bien travaillé. Ils avaient, selon ses ordres, chassés les araignées et leurs toiles merveilleuses. Une procédure idiotes, mais nécessaire à la bienséance. Les murs étaient également dépoussiérés, les meubles essuyés, le parquet ciré. Une tâche malaisée dans une pièce qui avait visiblement était abandonné depuis un certain nombre années.
Les lieux étaient vraiment petits. Plus on est petit, plus on est oublié, c'est bien connu. Et, le Chapelier cherchait justement à se faire oublier depuis son évasion. Cette nouvelle n'avait pas dû échapper à ses ennemis et il lui fallait un toit sûre pour abriter sa famille loin de cette menace.

    Famille était un bien grand mot. Le Chapelier n'avait pu mettre la main que sur les cousins Dee et Dum toujours fourrés au même endroit et toujours éternellement serviables. Ils l'aidèrent ensuite à retrouver le Loire, la Souris et le Chat, mais ce fut à peu près tout.
Certains avaient disparus, comme le regretté Lièvre. Il lui faudrait trouver un remplaçant rapidement, car il s’ennuyait vite à prendre le thé tout seul.
D'autres ne voulaient plus entendre parler de lui. Lui, le Chapelier ! Qu'on voulait oublier comme de sa dernière punition ! Cette trahison devait évidemment faire l'objet d'un procès devant le Roi et la Reine de Coeur, mais pour le moment un procès attirerait bien trop l'attention. Il avait donc accordé un sursis au Morse et à ces autres gredins.

    5H50. Le Chapelier espérait que le Loire et le Souris n'allait pas débarquer en pleine heure du thé, ce serait très impoli de leur part.
Si les deux petits gros n'étaient vraiment pas malin, les deux animaux eux, étaient vraiment fous. D'une insupportable sottise, incapables de se rendre utile. Pour le moment, il avait réussi à se débarrasser d'eux avant qu'ils ne cassent toute la vaisselle en leur confiant une mission. C'est pourquoi cela faisait quelques jours qu'ils étaient partis à la recherche des autres membres de leur famille. Il n'avait pas grand espoir qu'ils réussissent, mais au moins ils se trouvaient dehors et non dedans. La folie dehors et la paix dedans, l'ordre naturelle respecté.
    Depuis, il avait acquis une quantité suffisante de somnifère pour calmer le Loire. Sa mauvaise influence dissipée dans le sommeil, apaisera la Souris, bien trop émotive.

    5H55. Son invité n'allait pas tarder.
Le contacter n'avaient pas été simple, surtout avec les oreilles et les yeux qui l'épiaient sans aucun doute. Il avait donc dû diffuser un message sur une fréquence radio inutilisée. Rien n'échappe aux oreilles du Sphinx. Un message que seul lui pouvait comprendre. Rien n'est incompréhensible pour la tête du Sphinx. Un message qui le mènerait à un endroit surveillé par le Chat. Le Chat qui le conduirait ensuite ici, pour prendre le thé.
Et, si les Chauve-souris s'en mêlait, le Chat les mangerait.
A moins que ce ne soit les contraire... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un thé égyptien (PV : Sphinx)   Mar 22 Oct - 21:24

Gotham était MON terrain de jeu !

Et ce n'était pas une façon de parler. Je pouvais observer quelques grands lieux de Gotham, je pouvais voir dans les endroits publics grâce aux caméras piratées, je pouvais m'introduire dans n'importe quel circuit et changer la donne. D'un coup, je pouvais changer les coordonnées bancaires et vider n'importe quel coffre de son argent avec le bon numéro et les bons codes d'accès. Je pouvais décider de tout et de n'importe quoi dans cette ville de Gotham, comme bon me semble, avec les idées les plus drôles comme les plus sérieuses.
Mais quel esprit s'abaisserait à cela pour de l'argent. Tout ça n'était que vanité, et je ne suis pas un vaniteux. Je n'accorde aucune importance à ces querelles qui ne sont pas de mon monde. La connaissance ! La voila la vraie puissance, et tous ces farfelus de la Mafia, ces crétins de l'asile qui croyaient dur comme fer que la destruction était le plus important. Tout ça, ce n'était que de la poudre aux yeux.
Mais pourquoi les blâmer ? Ils n'étaient pas responsables de leur condition.

Batman était LE responsable.

Ce n'était un secret pour personne. Tandis que je cherchais a faire diffuser des notes et des coordonnées sur des ondes, à l'attention des Justiciers et autres nuisibles de ce genre. J'entendis quelque chose d'étrange, une onde assez particulière et qui m'était adressée. C'était une allusion au Pays des Merveilles. Une allusion qui ramenait à Jervis Tetch, pédophile notoire et chapeauphile débile. Ce type pouvait me répugner quant à ses gouts qu'il disposait pour les jeunes filles, et le pire, c'est qu'il croyait s'inspirer de Lewis Carroll.
Néanmoins, il y'avait de l'intrigue dans ces ondes. Le pourquoi était plus intéressant, même si j'avais une petite idée sur la question. Je notais les coordonnées précise et traduisit rapidement l'énigme énoncée par les ondes du petit homme à chapeau. Je me méfiais quand même, il restait un danger, capable de contrôler et de faire ce qu'il veut d'un homme.

Déterminant le lieu où il se cachait, c'est à dire une ancienne petite demeure qui était recluse dans un quartier pourri de cette banlieue de Blüdhaven. C'était vrai que cette partie à l'extérieur de Gotham pouvait permettre à un criminel de fuir et de se faire oublier. Le Chapelier Fou avait-il des soucis ? Surement. Les dernières informations à son sujet étaient floues, mais il était sur qu'il avait essuyé de nombreux échecs. Je déterminais aussi que le Rendez-Vous était à 6 heures précises. Une logique indéniable qui soulignait effectivement que le Chapelier était le commanditaire de ma missive.
Entrant dans le bâtiment, je me fis discret pour ne pas me faire repérer par les deux brutes qui servaient de gardes au Mad Hatter. Poussant la porte à 6 heures précise, je me tenais devant la pièce, devant les trois hommes dont le Chapelier et je fis tourbillonner ma canne, gardant une attitude excentrique et sûre de moi.

"Quel heure est-il au Pays des Merveilles quand on prend le Thé ? 6 heures, tout naturellement. Et l'heure n'avance pas, puisque le Chapelier est en désarroi profond depuis ce triste accident au concert de la Reine."


La bicoque du Chapelier était étroite, petite, immonde de poussière et de saleté. Au moins, pas d'araignées. J'avançais lentement, donnant directement ma veste à l'un des deux gros hommes. Quand on a pas de cerveau, on a des bras, et on sert aussi de porte-manteau dans le milieu intellectuel.

"Vous n'êtes pas dur à trouver, Chapelier."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un thé égyptien (PV : Sphinx)   Mer 6 Nov - 23:59

Le Chapelier bondis sur son fauteuil pour applaudir son invité.
Il ne s'agissait pas vraiment de ''son'' fauteuil, mais d'un bien sénile siège trouvé dans un appartement du quartier. Abandonné par son propriétaire dans un état déplorable, le pauvre objet avait été amené ici et quelque peu recousu par les Cousins Dee et Dum selon leur modeste usage du fil et de l’aiguille. Originellement de bonne qualité, il était malheureusement délavé et tâché ; c'était toujours mieux qu'une affreuse chaise en bois.
   « A l'heure et à la nouvelle, Mr le Sphinx. Quelle entrée ! » s'écria-t-il.
Voyant que personne n'accompagnait le Sphinx, il fit la moue.
   « Oui, oui... Je vois que vous trouvé ma demeure temporaire sans passer par le rendez-vous fixé où vous attendez le Chat. Vous êtes très fort, bravo. Mon subterfuge n'a pas réussi, j'espère que les Chauve-souris ne seront pas aussi prompt que vous. »
   Il pris un large couteau dans sa main gauche, une miche de pain dans la droite, sauta sur la table deux fois plus longue que large et se mis à chanter en avançant en direction du Poseur de devinettes.
    « Que désirez-vous pour le goûter ? Vous qui êtes ici mon invité.
       Cheesecake les lundis, bien cuit, avec de la chantilly.
       Macaron les mardis, pour les petites faims, les petites envies.
       Pudding les mercredis, graisse bouillie, bonne appétit.
       Loukoum les vendredis, cœur de fruit, douce confiserie.
       Yùe bǐng les samedis, pour l'âme chérie, lune de ma vie.
       Paskha les dimanches, neige blanche, je te coupe une tranche ?
»
    « Mangez, mangez, prenez des forces ! Nous avons besoin d'un Sphinx en pleine forme ! »
Arrivé devant son invité, toujours sur la table et donc au niveau de l'Homme en vert, il lui demanda à nouveau avec un large sourire, étirant les rides d'un âge qu'il n'a pas :
    « Que désirez-vous, monseigneur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un thé égyptien (PV : Sphinx)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un thé égyptien (PV : Sphinx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Démon Égyptien... Un Démon venu d'Égypte... || Validée.
» La Sphinx en PNJ ?
» lvl 91 mais ou xp
» Rois des tombes en mai .
» Tableau d'exp du lvl1 à 165

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Blüdhaven-