RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)   Sam 7 Sep - 3:04

Une transition....Voilà comment on appelait cela. Une transition. Ni ouvert, ni fermé, mais plus vraiment en service. Beaucoup de matériel avait été transféré au nouveau poste à l'ouest de Bludhaven, près du Stade.......C'était pas très loin de sa position actuelle, celle de la vieille gare de triage. Daryl s'était toujours demandé pourquoi avoir fait surveiller une vieille gare de triage sans importance alors que c'était le seul endroit à Bludhaven où il se ne passait rien.....

Bon, il y'avait bien quelques prises de têtes avec des voyous qui qualifiaient le vieux flic de maso tant il en imposait au niveau de sa stature. Issu des classes pauvres, Daryl Weaver avait eu la malchance de perdre ses parents très tôt. Son père, lui même flic, avait été abattu lors d'une descente dans une planque de drogue.....48 balles dans le corps...Sa mère ne l'avait pas supportée et avait commencée à s'envoyer plusieurs doses de crack dans la gueule. Inutile de dire comment cela à fini et c'est bien pour ca que le vieil homme gardait toujours près de lui cette photo de ces parents qu'il n'avait pourtant jamais connu. A son tour, il a trainé les séquelles d'un passé douté, émaillé d'alcool et de drogue, quand il s'entourait de prétendus amis et de conseillers mal avisés. En fait, rien ne le prédestinait à devenir flic. Peut-être parce qu'il avait eu droit à une chance de tout changer lorsqu'on lui a tendu la main, alors qu'il n’espérait plus rien, lui qui n'avait vu que la rue et sa violence.

Observant son vieux bureau, il n'y'avait plus qu'un téléphone et quelques dossiers ainsi que les clés des cellules à l'arrière du bâtiment. Dans le hall, tous discutaient s'activaient à vérifier les caisses contenant les ordinateurs, les dossiers et autres objets du poste de Mealtide Park. Dans quelques heures, tous seraient au poste de Skunk Avenue.
Au rez de chaussée, il devait rester l'agent Rebecca Silk, une jeune recrue de 24 ans prometteuse à la chevelure brune doté d'un regard déterminée et d'une volonté dans faille. Rick Cayman, plus âgé du haut de ses 35 ans était un habitué qui avait ramassé pas mal de coups et de balles dans le buffet...mais qui était défini comme le plus grand enfant de putain que la police ait pu voir tant il montrait un acharnement à vouloir coffrer les tarés de Bludhaven....il avait d'ailleurs un assez joli palmarès. Et enfin, il y'avait Rita et Samantha, les deux assistantes à la réception. L'une était une pure américaine et l'autre, une croisée aborigène Koori sortie de la rue qui voulait un minimum pour pouvoir vivre correctement.

Tous discutaient du transfert en fument une clope. Ca avait l'air d'aller plutôt bien pour eux sachant qu'en plus, ils seraient rejoints dans la soirée par le Sergent Wilson et son unité, histoire d'assurer leur protection pour la nuit. Un transfert comme un autre qui serait en plus supervisé par une autre personne qui était en cours de route et qui ne tarderait pas......Le Commissaire Blake en personne.

D'ailleurs, la camionnette de Wilson venait de se garer dans la cours arrière. Les flics en descendait, armés de plusieurs fusils d'assauts. Wilson lui, portait  un CZ-75 à la ceinture, un pistolet à fréquence de tir rapide. Ce que personne ne savait, c'est qu'il allait vite avoir un autre soucis sur le dos.

Daryl écoutait d'une oreille attentive ce qui se disait entre les membres du personnel de ce lieu. Ça parlait de choses et d'autres, mais principalement de la pluie et du beau temps à Bludhaven....cela ne changeait pas de beaucoup. Rebecca, elle, était en pleine discussion intense avec Samantha. Leur sujet principal tournait autour des décisions de la mairie Head avec bien sur, les questions habituelles comme à chaque fois qu'un nouveau maire se pointait à Gotham. Le dernier sur la liste, Shreck, avait été plutôt efficace, bien que décrié, mais déjà plus compétent que ce crétin de Sharp.

Il y'avait aussi ce comportement psycho-érotique de la part des féministes heureuses de voir pour la toute première fois une femme au pouvoir, balançant en riant parfois des répliques cinglantes sur les mecs.....Ces deux là allaient pas changer. Reste à savoir si Miss Head allait apporter de l'eau dans le vin de Gotham ou si elle serait aussi incompétente que les prédécesseurs de Shreck.

Ce soir, jusqu'à ce que le Commissaire Blake arrive, c'était Daryl qui commandait, en espérant que la soirée soit des plus tranquilles.

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Blake/L'Artiste

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 29/12/2012
Nombre de Messages : 171
Vous à Gotham : Ancien commissaire de la ville. Possède une double identité en tant que justicier d'Etat sous le nom de l'Artiste et en tant que commissaire sous le nom d'Andrew Blake.
Citations : Chapeau, L'Artiste.

MessageSujet: Re: [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)   Mer 11 Sep - 1:29

"Commissaire Blake, comment comptez-vous gérer la menace venant de l'aciérie Sionis au nord ? Et que comptez-vous faire face à la vague de criminalité s'abattant sur l'East End ? Cela vous parait-il normal ?"

Un long soupir s'échappa dans la bouche d'Andrew suite à la question. Il devait être quoi ? Seize heures et demie ? Une heure où la plupart des gens sortaient du travail la valise sous le bras et le sourire aux lèvres, content de rejoindre leur petite famille chez eux et de pouvoir manger un bon petit repas préparé par une femme attentionnée ou que sais-je... Et bien pour le vieux commissaire, c'était actuellement l'heure de sa réunion de presse mensuelle. Andrew eut tout de même le réflexe de regarder sa montre par mépris envers le journaliste qui posait sa question merdique, de manière à lui montrer que cela l'ennuyait terriblement.

Alors qu'il réfléchissait à la manière dont il allait sortir les mots de sa bouche, il pensa tout de même à la superbe soirée qui l'attendait. Car après la conférence de presse barbante et inutile, il fallait qu'il parte vers Blüdhaven pour superviser un transfert de personnel. Heureusement qu'il avait dormi six heures la nuit d'avant sinon il aurait fini par s'endormir pendant l'opération. Bref, l'heure était tout d'abord de répondre à ces fouilles-merdes de journaliste et à en finir avec cette bêtise humaine.

"Vous devriez me présenter une personne normale qui trouve que la criminalité est normale. J'ai déjà rencontré beaucoup de fous mais de là à penser que les crimes commis par les malfrats de la ville sont "normaux", il faudrait être sacrément timbré, je vous l'assure." répondit brièvement Andrew d'une voix fatiguée.

"Alors comment cela se fait-il que rien ne se fasse ? Depuis votre coup de publicité à Park Row, vous êtes tombé dans l'inactivité la plus totale. Ne vous reposez-vous pas trop sur vos lauriers, commissaire ?"

"Park Row n'était en aucun cas un coup de publicité et j'aimerais que l'on cesse de me rabattre les oreilles avec ce terme insultant. C'était une opération qui a été prise à la légère et qui a coûté la vie à de nombreux hommes. N'oubliez pas que chaque opération de grande envergure coûte la vie à des gens qui ont des familles à nourrir, nous ne sommes plus à la guerre. Chaque vie compte, chaque vie est précieuse. Vous ne lisez jamais la bible bon sang ?"

La fin de sa phrase fit légèrement sourire Andrew. Tout ce qu'il disait n'était au final qu'un long tissu de mensonges, mais il devenait très professionnel dans sa façon de mentir à vrai dire. Lui qui ne vivait que pour les combats, les escarmouches et la guerre, il se débrouillait suffisamment bien pour sembler être un homme qui vit pour tout le contraire. Mais bon, il fallait donner des informations aux journalistes sinon ils ne le lâcheraient jamais.

"Si je peux continuer à répondre à des questions plus au moins intelligentes et digne d'y consacrer un temps précieux. Je tiens à dire que l'aciérie Sionis a été mise sous haute surveillance et que d'importantes escouades de policiers ont été mises en place pour contrer toute sortie du bâtiment. Concernant l'East End, nous avons intensifiés nos arrestations dans le quartier et nous avons commencés à perquisitionner des hangars remplis d'armes grâce à l'aide d'un juge. Que voulez-vous de plus ? Que je vous dise que Superman va venir nous aider ?"

"À défaut de parler de Superman, nous aimerions avoir des nouvelles du Batman. L'avez-vous vu récemment ? Avez-vous des informations sur lui ?"

"Je n'ai aucune information sur Batman. Je n'ai jamais parlé à cet individu et je ne le ferai sûrement jamais. Batman est un justicier qui n'a jamais collaboré activement avec les autorités, sous le régime de notre ancien maire il était considéré comme un criminel. Les temps ont changé certes mais cela ne fait pas de Batman un héros national, nos vrais héros sont les policiers qui arpentent chaque jour nos rues pour nous défendre. Sur ce, la conférence de presse est terminée. Merci à tous pour votre présence, bonne fin de journée !"

Aussitôt qu'il eut fini sa phrase, Andrew se leva rapidement de sa chaise et sortit du local de presse pour rejoindre son bureau. Là-bas, il se dépêcha de clôturer un ou deux dossiers et de les envoyer au secrétariat avant de s'emparer de sa veste et de partir vers le dernier rendez-vous de sa journée. Il grommela cependant de devoir encore une fois devoir travailler à des heures aussi tardives. Mais le travail, c'était le travail alors autant finir cela et ne plus jamais avoir à s'en soucier.

Sa voiture se mit donc en direction du poste de Blüdhaven où il avait rendez-vous avec un certain Daryl Weaver ainsi que le Sergent Wilson. Le premier bonhomme était un total inconnu tandis que le deuxième avait récemment fait fureur dans les journaux suite à l'éradication d'un groupe de dangereux sauvages. Au moins, cet homme avait compris qu'il ne fallait pas régler les problèmes à coups de peine de prison, la morgue offrait plus de possibilités sur le long terme.

Une fois arrivé au poste de police, il se gara grossièrement devant le bâtiment et se dépêcha d'entrer à l'intérieur pour rejoindre les deux réceptionnistes.

"Andrew Blake, enchanté. Je voudrais rencontrer le Sergent Wilson ainsi que Monsieur Weaver pour planifier la transition. Faites vite s'il vous plait, je n'ai pas toute la nuit à accorder à une telle banalité."

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)   Mer 11 Sep - 19:32

On pouvait dire beaucoup de chose de Daryl Weaver: Ponctuel, serviable, dévoué, intégré...et surtout très préoccupé alors qu'il vérifiait les quelques caisses d'armes du dépôt. Chacun avait un cadenas bien accroché et doté d'un digicode "Wayne tech" réputé inviolable. Il avait chaque code en tête, bien noté dans son esprit, préférant ne pas avoir à les noter sur un papier. Soupçon personnel ou simple inquiétude?? Chez le vieil homme, on aurait dt un peu des deux et toute précaution était bonne à prendre, surtout à Blüdhaven.

Tirant d'abord un coup sur sa cigarette déjà bien consumée, il ensuite nota sur le carnet que chacune des caisses était ben verrouillée et prête pour le transport. Il avait reverifié plus d'une fois chacune des caisses par précaution. Un effort un peu inutile, pour un homme méfiant face à une technologie pourtant de pointe qui éviterait un bête accident.  Toute personne mal avisée tentant d'ouvrir chacun des coffre sans en connaitre la combinaison se verrait gratifié d'une magnifique décharge électrique dans la figure....du moins, au bout de 3 essais. La caisse ensuite se verrouillerait définitivement sans possibilité de la rouvrir à moins de faire appel à son créateur, Lucius Fox, qui avait aimablement mis ses talents aux services de la police...enfin, de la police en elle-même, c'était vite dit. Mais au moins, ça servait et cela pouvait permettre d’empêcher le premier pignouf un peu frappé de prendre un flingue et de remettre les choses au clair à coup de fusil de chasse.

Au moins, il préférait faire ça que d'écouter les piailleries des autres...enfin, du moins jusqu'à ce qu'il soit dérangé par la sonnerie d'un des téléphones internes. Prestement, il décrocha pour entendre la voix de Samantha, une des réceptionnistes.


"Agent Weaver, le commissaire Blake est arrivé."
"J'arrive tout de suite."


Raccrochant le téléphone, le vieux flic tentait de dominer une légère anxiété qui l'envahissait. C'était à se demander pourquoi il semblait si....stressé. C'est pas comme si il allait prendre un blâme ou autre. C'était juste la procédure que le commissaire vienne vérifier que tout se passait bien durant le transfert d'un poste à un autre.
Pourquoi se sentait il aussi mal à l'aise, pourtant? La peur de la nouveauté, peut-être?? Ou le fait qu'il se trouvait dans un quartier sensible auquel il était pourtant habitué depuis son enfance?
Toutes ces questions l'envahissaient et lui faisaient perdre un temps dingue, sans compter que le Commissaire n'était pas le genre à aimer attendre. C'est donc sur un rythme rapide qu'il se rendit à l’accueil où attendait le vieux vétéran. On disait pas mal de choses sur lui: Un vieux du Vietnam, un tueur froid, méthodique, qui avait dernièrement réussi à se faire une place dans la police avec des idées parfois peu orthodoxes, sans pour autant ignorer la loi. Il avait sa manière bien à lui de l'appliquer mais on pouvait pas lui reprocher de faire son travail, mine de rien. Il était juste un peu différent malgré les ragots qu'on colportait sur lui. Daryl avait pris soin de se renseigner un peu sur lui avant qu'il ne vienne.
Faisait il correctement son travail? Dans un sens, c'était indéniable, mais pouvait on lui faire confiance, se fier à lui? L'avis serait donné après l'entretien. Un truc à ne pas faire, c'était de mater sa balafre sur la gueule....les anciens soldats n'aiment pas trop qu'on mate leurs blessures...ça devait leur rappeler de mauvais souvenirs.

Enfin, il atteignit le petit hall d’accueil où l'attendait le remplacant de Gordon. Il s’arrêta un instant, pris son inspiration avant de reprendre sa marche pour aller se présenter à son supérieur.


"Commissaire Blake? Je suis le lieutenant Daryl Weaver. Enchanté. Vous m'avez fait demandé."
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Blake/L'Artiste

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 29/12/2012
Nombre de Messages : 171
Vous à Gotham : Ancien commissaire de la ville. Possède une double identité en tant que justicier d'Etat sous le nom de l'Artiste et en tant que commissaire sous le nom d'Andrew Blake.
Citations : Chapeau, L'Artiste.

MessageSujet: Re: [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)   Ven 27 Sep - 13:18

Les secrétaires s'agitaient, l'arrivée du commissaire avait dû les perturber pour voir autant de hâte dans leurs mouvements. Un rapide coup de téléphone à ce fameux Daryl Weaver et une fois fini, il ne restait plus qu'un long silence dans le bâtiment. Peut-être que ces femmes avaient espéré qu'Andrew allait leur tailler une bavette sur tout ce qu'il avait fait de la journée mais malheureusement, ce n’était pas le genre de la maison. Elles se contentèrent juste de fixer le vétéran à l'aide de petits coups d'œil discrets tout en faisant semblant de travailler. Le commissaire se retint de le faire la remarque, il était trop tard pour remonter les bretelles de fonctionnaires.

Et puis arriva le fameux Sergent Weaver. Andrew s'était rapidement informé sur qui était le bonhomme. Apparemment un vieux flic du temps de Gordon, il avait fait ses dents en gérant la frontière entre Gotham et Blüdhaven. Après tout, il fallait croire que certaines personnes dans ce monde adorait camper dans les nids à emmerdes plutôt que de se la couler pénard dans un poste de Midtown. Mais malgré tout, le commissaire avait du respect pour l'homme, il avait du courage.

"Monsieur Weaver, ravi de vous rencontrer. Je vais faire simple et rapide et vous m'en excuserez, je ne veux pas perdre ma nuit à faire une chose aussi banale qu'une transition. Le sergent qui devait se charger de cela est à l'hôpital après s'être pris une balle dans la jambe, je le remplace donc et je vous avoue que cela ne m'enchante pas des masses. Bref, faisons de notre mieux tous les deux pour que cela se passe sans encombre. N'est-ce pas ?"

Le commissaire s'approcha donc de la table située à sa gauche et s'empara d'une carte sur l'un des murs de la pièce. Après l'avoir soigneusement déroulé sur la table, il s'empara d'un feutre rouge dans une de ses poches et commença à dessiner rapidement. Il entoura donc le poste de police où il était en rouge puis traça un itinéraire jusqu'à la destination voulue. Le groupe ne devait passer que par les grandes routes, là où les gangs et autres vermines ne s'entassaient pas comme des animaux. Une fois le tout fini, le commissaire porta le feutre à ses lèvres et visualisa ce qu'il venait de faire. Cela ferait l'affaire normalement.

"Donc, comme vous devez le savoir, le transport sera protégé par l'unité de l'Agent Wilson. Nous passerons bien entendu par les routes les plus sécurisées, je n'ai pas envie de devoir me frotter à une bande de camés en manque. Normalement tout devrait se passer sans problème mais nous ne sommes jamais sûrs que les choses aillent bien se passer, ici à Blüdhaven. Mais bon, vous devez le savoir parce qu'apparemment, d'après ce que j'ai lu dans votre dossier, vous avez grandi dans les coins proches d'ici."

Andrew s'empressa de replier la carte de manière à pouvoir la caler dans sa poche. Il décida par la suite de faire un dernier tour du bâtiment pour vérifier si tout avait bien été enlevé. Il ne restait plus aucun matériel, ce bâtiment était plus mort que vif au final. Le commissaire s'arrêta devant les caisses de matériel qui attendaient bêtement devant la porte d'entrée, elles n'allaient quand même pas se mettre dans le fourgon toutes seules. D'un geste de la main, Andrew ordonna à trois policiers postés dehors de rentrer dans le bâtiment.

"Vous trois, mettez les caisses dans le fourgon blindé prévu pour le transport. Et ne faites pas les brutes avec pour l'amour de Dieu. On a des données importantes dans les ordinateurs, il ne manquerait plus qu'on perde tout parce que l'un d'entre vous se décider à jouer au basket avec."

Les policiers se dépêchèrent de se mettre à la tâche tandis qu'Andrew se retournait vers les derniers résidents du bâtiment.

"Allez, on va pas tarder à démarrer. Vous prenez tout ce qu'il vous reste et vous vous mettez dans les véhicules du convoi. Sergent Weaver, vous avez la permission, vous et vos hommes, d'emprunter des fusils d'assaut dans le véhicule de l'Agent Wilson. Vous pouvez aussi prendre un gilet pare-balles, on n'est jamais trop prudent avec les tarés qui courent dans cette ville. ON SE BOUGE ALLEZ !"

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Assault : 12 hours to die (Chapitre 2) (PV Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [cherche] roitiflame et clamiral event
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Blüdhaven-