RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Like a Feather [Pingouin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Like a Feather [Pingouin]   Mar 27 Aoû - 20:47

Spyral avait rapidement compris les fondements du métier d'organisation de renseignements international de premier rang. Le réseau avait tissé sa toile un peu partout dans les millieux les plus éclairés comme les moins obscurcis, et notamment sur le plan criminel. Chaque vibration imprimée à la toile par un tiers attirait les agents du Spyral qui venaient récupérer les informations et laisser les cadavres vides derrière eux. Récemment, avant cependant son retour à Gotham, Kathy avait appris que le Pingouin, leader criminel et receleur d'ampleur planétaire, tentait de secouer à nouveau son immense fortune pour relancer son industrie mafieuse. Il y a quelques années de cela, le gang du Pingouin et son économie sous-terraine rassemblait une grande partie des malfrats de Gotham et Kathy s'était longtemps battue pour stopper les plans du manchot diabolique, lorsqu'elle portait le costume de Batwoman. En criminal mastermind attaché à la tradition et frappé à la naissance d'un certain nombre de défauts physiques qui le rendait si tordu et original qu'on pouvait raisonnablement penser qu'il était en réalité une création venue des fin fonds de l'Internet, Oswald Cobblepot utilisait des hommes grassement payés et une technologie de pointe pour faire perdurer son business, en toute sécurité.

Jugé sociopathe par des experts mais jamais arrêté pour autant, le Manchot n'hésitait pas à tuer - ou plutôt faire tuer - pour arriver à ses fins et garder ses transactions secrètes, et avait engagé une bonne partie des oubliés et laissés pour comptes de l'économie gothamite à son crédit. Après la "mort" de Kathy, le Pingouin avait commencé à engager des hommes et des femmes plus spécialisés et avait décidé de renflouer sa fortune fondante en organisant braquages, relations criminelles douteuses et implantations dans les affaires de la Mafia. Cobblepot se terrait, enveloppé dans son identité euphémiste de businessman véreux, dans un Musée qui lui appartenait et qui servait de plaque tournante à toutes ses collections. C'était là que des agents du Spyral avait perçu remous et excitation, et avaient compris que le Manchot était de retour. On disait qu'il avait renoué avec Victor Freeze et que ses hommes ressortaient fièrement leurs costumes bon marché au pavillon blanc et noir. La banquise avait tremblé, et Kathy l'avait senti sous ses pieds. C'est pourquoi elle s'était rendue au Musée, afin d'en savoir plus à ce sujet, consciente de s'attaquer à un criminel qui avait commencé à briller après qu'elle ait disparue et qui ne savait donc à son sujet que l'essentiel : elle était officiellement morte.

Elle détenait l'effet de surprise, et ne fit pas beaucoup d'effort pour se cacher lorsqu'elle visita discrètement le musée pendant une semaine. Seule mais accompagnée à distance par des agents du Spyral, elle inspectait le cheminement des salles de la collection et emplissait sa mémoire de l'emplacement des caméras, alarmes, et autres sécurités que le Pingouin avait laissé pour protéger ses archives et ses dossiers secrets, c'est à dire son but. Elle comptait entrer dans les salles protégées, chercher des indices sur ce que préparait éventuellement le manchot, et utiliser Spyral pour l'empêcher de sortir de son antarctique marqué de l'approbation de Lethé. Après huit jours de visite et de préparation, elle rassembla les photos qu'elle avait prises subrepticement lorsque les agents de sécurité ouvraient les portes verrouillées et s'en servit pour comprendre les codes qu'ils avaient utilisés et préparer l'ADN dont elle aurait besoin pour les scanner à empreinte et les scanner à iris. Les laboratoires de Spyral mirent plusieurs jours à optimiser tous ces outils et elle obtint finalement un plan précis du Musée, annoté avec tout les systèmes de verouillages et leur solutions.

Ce jour là, elle entra en plein jour, attendit qu'il y ait une certaine affluence et se décala lentement vers la première porte qu'elle avait remarqué, dont elle tapa le code avant d'entrer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a Feather [Pingouin]   Ven 30 Aoû - 17:36


  La nuit tombait sur la ville. Les malfrats courent maintenant les rues et les plus petites canailles, elles, prennent la poudre d'escampette. La disparition du parrain de la pègre Carmine Falcone avait fait comme un boum dans le monde du crime. Qu'était-il arrivé exactement? Personne ne le savait et s'était précisément ce qui chiffonnait Oswald Cobblepot. Il passait maintenant pour un véritable seigneur à Gotham City. Son musée servait de recueil aux SDF de la cité et il avait fait fuir le prince Clown du Crime pendant un temps. Le coup de grâce du Joker avait donné au Pingouin une place de choix dans la ville qu'il se permettrait d'utiliser à des fins corrompues.

  Il gérait toujours ce lounge bar dans Midtown qui le rendait de jour en jour plus fortuné. Evidemment, comme il devenait de plus en plus célèbre mais pour de bonnes raisons cette fois, beaucoup de gens de différentes classes sociales affluaient à l'Iceberg. Son pouvoir devenait de plus en plus grand chaque jour. Les autres chefs de gang avaient de quoi le craindre. Cobblepot était rusé et imprévisible. Seul lui était le chef d'orchestre d'une suite magnifique. D'ailleurs, ce dernier se trouvait dans l'armurerie du Musée. Il inspectait des armes dans le coin Nord. Du calibre 10. Simple mais efficace, l'arme devait être récurée plus d'une fois mais elle avait une puissance de feu inestimable. C'était un vendeur russe du nom de Polikoff qui proposait ces trophées au Pingouin pour sa collection. Et comme il se procurait tout ce qu'il voulait à moindre prix, il n'hésiterait pas à supprimer cet élément qui en savait trop de ses actions alors qu'il était blanchit aux yeux des Gothamites. Il possédait toujours son parapluie truqué dans la main gauche et son monocle distinctif. Son haut de forme était disposé sur une marche d'escalier et il négociait avec le russe.

  «Et qu'est-ce qui te fait dire que je veux de ça dans ma collection?
-Eh ben parce que moi t'assurer que les armes russes sont top qualité!
-Top qualité?! Attends mais t'as de la merde dans les yeux ou quoi? Regarde! Tes canons sont enrayés! C'est du toc tes armes!
-Moi pas comprendre! 
»

  Le Pingouin ne se fit pas prier et supprima vite son interlocuteur grâce à la ruse de son parapluie. Il ne se fit pas prier pour que ses laquais ramassent le corps et le cachent et il se dirigea vers l'escalier pour sortir lorsqu'il entendit le bruit d'une porte qui s'ouvrit en grinçant d'une bien triste façon. Quelqu'un entrait. Oswald se rua derrière un pilier avant d'armer une pointe à l’extrémité de son parapluie. Il attendait sa proie tel un rapace...

  Qui pouvait bien vouloir pénétrer ici et surtout pouvoir sans autorisation. Etait-il poursuivit? Observé? Il ne le savait pas mais il allait bientôt le découvrir. Car si quelqu'un mettait la main sur les dossiers privés du Pingouin, il pourrait dire adieu à son statut social actuel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a Feather [Pingouin]   Ven 6 Sep - 18:22

Une drôle d'impression s'empara de la jeune femme alors qu'elle pénétrait l'intimité du muséum d'histoire naturelle. Elle avait souvent eu à se faufiler dans des endroits interdits, parfois si surveillés et prohibés qu'elle avait violé de son passage des dizaines de secrets nationaux ou ecclésiates à chaque pas, mais rarement elle avait ressenti une telle intensité de mal-aise, une telle insanité dans les coulisses d'une structure. Lorsqu'elle referma la porte, le brouhaha incessant des visiteurs s'arrêta, comme par enchantement, puis reprit, en vagues lentes et lourdes, alors qu'elle s’accommodait à l'acoustique de la pièce. Son coeur se serra d'une puissante décharge d'adrénaline et elle se permit de fermer les yeux une poignée de secondes, le temps de laisser passer cette éprouvante sensation, avant d'entrer en contact avec la pièce et de laisser sa peau se faire une idée de la température des murs et de leurs défauts multiples. Elle était entrée dans un petit couloir, épuré et gris acier, où de longues lignes blanches trahissaient l'absence de finition d'un endroit qui ne se trouvait sur aucune carte, et que personne, public ou personnel, n'empruntait jamais. Seuls des personnalités n'ayant rien à voir avec l'histoire de Gotham et les oeuvres présentées derrière les vitrines se faufilaient parfois derrière cette porte, et se coulaient dans le vernis de l'Histoire que le Pingouin voulait bien dégager à la vue du monde - l'histoire du musée - pour entrer en une histoire beaucoup plus personelle et beaucoup moins adaptée à tous publics : celle d'Oswald Cobblepot, figure mafieuse majeure de la criminalité moderne.

Derrière le mal-aise, Kathy ressentit une certaine joie : il n'y avait aucun doute, elle était sur la bonne voie. Seuls des murs enfermant les plus honteux secrets, dissimulant les plus odieuses données pouvaient avoir un tel aura, pouvaient paraître aussi sanguinolents malgré tout cette blancheur, et l'écraser sans la toucher, comme l'intrus trop curieuse qu'elle était. Elle ne venait pas seulement déranger la quiétude des coulisses du louche musée, elle venait de faire un pas dans la psyché délirante de leurs propriétaires. Quelques uns encore et elle saurait enfin, tout, de quoi, probablement, l'incriminer, et le neutraliser à vie, sans verser le sang.

Kathy porta un doigt derrière son oreille droite et chuchota dans le vide :

- Je suis entrée, il n'y a pas de caméra. C'est un couloir, et je vois une salle au bout, je vais m'avancer. Aucune trace de présence ennemie.

- Entendu, Directrice. Agents 14, 70 et 6 sont positionnés à moins de quatre cent mètres de vous dans toutes les directions, ils ont réussi à se mêler aux visiteurs. Nous sommes prêts en cas de besoin.

Sans répondre, Kathy sortit de son sac - un Hermès au nom de Grace Kelly et très stylisé pour paraître touriste - ses deux armes, le revolver doré et le calibre 22 et s'équipa de la première avant de glisser la seconde dans sa ceinture. Ensuite, elle tira une matraque télescopique et la brandit vers le sol, tout en avançant, gardant une torche à portée de main, bien que tout cet enchevêtrement secret semblait allumé.

Absorbée par la recherche de preuves compromettantes, elle dépassa le pillier du Pingouin sans le voir, et atteignit la porte d'une prochaine salle, dont elle déverouilla patiemment le système de sécurité, avant de se retourner pour vérifier que personne ne la suivait...


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a Feather [Pingouin]   Sam 14 Sep - 15:26

Serait-ce les ténèbres de la nuit qui embrumaient son esprit de gentleman cambrioleur? Il avait chassé le Joker de l'acierie Sionis et été blanchit par la mairie de Gotham. Et même après ses événements de héros, il accueillait des SDF dans son habitat et on venait encore jouer les espionnes dans son musée?!!! Passant en marmonnant dans sa barbe, cette sotte espérait sortir d'ici indemne. Le Pingouin tenait en ses mains un parapluie dont l’extrémité pouvait trancher une gorge. Elle passait dans une autre pièce qui menait entre autre au bureau de Cobblepot. Si cette garce tombait sur les dossiers de vente du gérant de l'Iceberg, Oswald pourrait dire adieu à son statut. Aussi, elle se retourna et l'homme manchot se serra contre le pilier. Dans le noir, personne ne pouvait le remarquer. Elle pénétra donc dans le bureau du propriétaire et ne referma pas la porte derrière elle. Se faufilant derrière elle, Le Pingouin arma son parapluie et commença à parler avec une dextérité et un sérieux sans nom...

« Je savais que j'avais du sex appeal mais au point de vouloir jouer les espionnes dans le musée d'Oswald Cobblepot! Qu'est-ce que tu veux espèce de petite conne? »

Et dire qu'elle pénétrait ici comme dans un moulin... Qu'allait-t-il bien lui faire? La noyer? Hm ce serait pas mal. Ou bien vendre sa carcasse à un cannibale de Gotham? Tant de belles choses à faire à cet esprit damné d'avance mais avant il fallait savoir ce que l'espionne voulait à Cobblepot afin de ne pas avoir de problèmes par la suite... Faisait-elle parti d'un clan bizarre ou bien d'une société d'espionnage multi fonction?! Il fallait qu'elle crache le morceau!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Like a Feather [Pingouin]   Dim 29 Sep - 15:12

Le Pingouin lui-même. Kathy dut s'avouer surprise.

La headmistress de Spyral s'attendait à être arrêtée par une armoire à glace, un garde de musée interloqué, un chauve tatoué mal payé par son gang et toutes sortes d'oiseaux criminels des plus loufoques au plus sérieux mais rencontrer le Pingouin en chair et en plume dans les locaux secrets de son musée : voilà qui l'étonnait. Assez explicitement agressif, le court prédateur en costume tendait vers Kathy l'une de ses fameuses cannes-gadgets, comme une promesse létale qui confirmait tout ce qu'elle était venue chercher mais qu'elle ne pourrait jamais révéler à la face du monde, comme elle l'avait prévu.

Le Pingouin pouvait activer la sécurité d'un instant à l'autre, il pouvait la tuer seul même si elle n'évaluait pas ses capacités de tirs à un très haut niveau et elle ne pouvait aller chercher les preuves qu'elle cherchait et repartir sans encombres. Il ne lui restait donc qu'une seule solution. Eloignant lentement sa main de la poignée, elle se tourna complètement vers le Pingouin, qui ne semblait pas avoir reconnue une Batwoman ayant officié avant que son monocle ne supervise une si incroyable part du traffic mafieux gothamite et le regarda en silence. Il la prenait probablement pour une espionne lambda, ou une justicière qu'il ne conaissait pas. Cela ouvrait des opportunités mais gardait quelques inconvénients, comme la crainte qu'aurait pu provoquer sa "résurrection". Elle inspira et expira, vérifia que ses cheveux étaient noués en une queue de cheval avant de répondre, tout en approchant lentement une main de sa ceinture..

- C'est comme ça que vous acceuillez les gens qui viennent visiter votre musée, monsieur Cobblepot ? Ce n'est pas très poli..

Tout en parlant, elle avait activé le bouton d'alarme de son téléphone. Quelque part dans cette ville, Spyral remuait d'un branle-bas de combat presque salvateur et les agents que Kathy avait amenés avec elle dans le musée se précipitaient vers leur maîtresse, sans plus se soucier de leur couverture ou des caméras..

- Je voulais juste... consulter quelques morceaux d'archives. Ce n'est pas le bon chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Like a Feather [Pingouin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like a Feather [Pingouin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Like a Feather [Pingouin]
» Pingouin !
» Le pingouin sauve la banquise
» Feather, un oiseau haut en couleur !
» Questions sur Gossip Feather

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle-