RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Article : Gotham bientôt libérée, ou Amérique despotisée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Article : Gotham bientôt libérée, ou Amérique despotisée ?   Dim 8 Oct - 21:22


_____________________________________________________________________
GOTHAM CITY, PUBLISHED DAILY Dimanche 8 Ocotbre 2006
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Gotham bientôt libérée, ou Amérique despotisée ?
Difficile de répondre à cette question. Difficile aussi d’oser la poser, n’est-ce pas ?
Depuis que le Président des Etats-Unis d’Amérique, depuis que Alexander « Lex » Luthor, est venu dans notre bonne vieille Gotham City et a prononcé un discours devenu célèbre et bientôt légendaire dans la démagogie et la manipulation de masse, pas un habitant de notre bonne vieille cité ne se demande si il aura le courage de se la poser.

Notre cher Président a donc fait un discours. Dans notre ville. Dans notre chère cité. Et il a dit plein de choses très intéressantes ; Il a dit que nous étions de forts et courageux Américains, et que nous étions aussi de sa famille. Ses amis, ses frères, ses enfants, ses parents. Il a voulu créer un lien entre nous tous. Il a voulu nous rapprocher encore plus et avoir notre confiance. Et il a très certainement réussit, ce qui est peut-être à craindre.

Oui. C’est peut-être à craindre. Non pas que ça soit dérangeant de voir un Président enfin prendre le parti du peuple et essayer d’être proche de lui : nous n’en avons jamais vraiment eus depuis 1963, et ça nous manque. Et ce n’est pas ce bon vieux Bill, qui a seulement essayé d’être proche de ceux qui se laissent prendre par leurs instants, qui aura changé la donne, même si on aura vu une partie plus humaine de la place d’Homme le Plus Puissant du monde grâce à lui.
Non. Luthor est bel et bien le premier à essayer d’être vraiment proche des gens et de leurs vrais problèmes…et c’est ça qui fait peut-être le plus peur, finalement.

Le Président des Etats-Unis d’Amérique a dit des choses vraies, en fait : il a parlé de Gotham comme d’une ville forte, courageuse, digne du pays. Et il a raison. Ceux qui vivent ici savent qu’il n’est vraiment pas facile d’oser sortir le matin pour aller travailler, vu les chiffres de la criminalité et tous les fous dangereux qui se baladent en ville. Mais nous le faisons quand même. Encore et encore. Parce que nous devons le faire. Parce que nous y sommes obligés. Parce que nous n’avons tout simplement pas envie de faire autrement, je dirais.
Nous sommes forts. Nous sommes courageux. Nous sommes Américains, aussi. Et Luthor a bien comprit ce que nous endurions. Et il veut jouer dessus.

Luthor a envie de nettoyer la ville. Il a envie de montrer que son mandat n’aura pas seulement été marqué par ses envies de sauvegarde de notre pays contre les menaces extraterrestres, qu’elles soient visibles ou non. Non. Il a envie de faire vraiment quelque chose de bien en plus de la relance de l’économie, et il a trouvé son cheval de bataille : Gotham City.
Cette ville, notre ville finalement, est sa nouvelle cible. Il a déjà essayé d’en prendre possession lors du passage le plus sombre de notre Histoire, mais il n’y est pas parvenu. Grâce aux efforts de Wayne Entreprises et de son énigmatique PDG, ce cher Bruce Wayne qu’on ne connaît si peu mais qui apparaît étrangement toujours dans la presse people dès qu’il commence à se faire oublier, la Lexcorp n’a pu profiter de ce marché qui s’offrait à lui.

Mais passons. Lexcorp n’a pu contrôler la ville, et son ancien PDG a désormais prit les rênes du plus grand pays du monde et peut-être même de tous les temps : les Etats-Unis d’Amérique. Et pour avoir une marque dans l’Histoire, pour pouvoir continuer ces projets pour lesquels il dépense tant, il a décidé de passer à l’action dans cette cité qui s’est refusée à lui malgré un état de faiblesse intense, et l’on peut se demander quelle est vraiment sa motivation.

Déjà, nul ne peut savoir quelles seront les mesures prises par l’Administration Luthor. Il nous a parlé des criminels et des mesures floues qu’il va utiliser, mais…qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’est-ce qu’il veut et va vraiment faire ? Qu’est-ce que le Président Luthor va bien pouvoir faire pour stopper la criminalité dans cette ville qui fait un peu figure de tâche ou de phare dans l’Amérique moderne, vu qu’elle est beaucoup plus indépendante que la fière Métropolis ?
Mais déjà, de quels criminels parlent-ils ? De ceux qui sont à Arkham ? Du Sphinx ? Du Joker ? De Mr Freeze ? Ou bien des autres ? Des petits criminels qui payent plus cette société mercantile qui s’en fiche de ceux qu’elle laisse sur le carreau ? Ou bien des autres ? De ceux qu’il considère comme criminels ? De ceux que nous, nous considérons comme des héros ?

Batman…Et ses alliés…Ces êtres sombres, torturés, légendaires, terrifiants et mythiques, protecteurs de la ville contre ceux qui lui veulent du mal. Nul ne peut dire que Batman a fait beaucoup de bien à la cité, mais nul ne peut nier qu’il a aussi fait du mal. Mais sur la balance, sur le résultat de la balance, nul ne peut dire vraiment si il est un Ange du Bien ou un Ange du Mal. Si il est un déchu ou non. Si il est quelque chose de bénéfique ou de machiavélique dans la ville.
Batman a donc fait beaucoup de bonnes et de mauvaises choses pour Gotham, ainsi que ses alliés. Mais l’ancien dirigeant de la Lexcorp ne peut laisser passer l’occasion d’essayer de mettre fin au contrôle de Batman sur la cité, étant donné que cet homme est considéré comme criminel par beaucoup, beaucoup de gens. Qui sont aussi électeurs, d’ailleurs…

Mais pour ce qui est de cela, Luthor ne dit rien pour l’instant. C’est n’est que moi qui lis entre les lignes, et je peux me tromper. Mais ce n’est pas totalement de ma faute : finalement, on ne sait pas vraiment ce que notre Président veut faire. Il nous promet de nouvelles choses, il nous promet une nouvelle ville, mais on ne sait pas ce qu’il va faire. Il nous fait miroiter de belles choses, mais ne nous dit finalement rien, sauf que nous devons le suivre et accepter ce qu’il va faire simplement parce qu’il est le Président et que tout bon Américain doit se comporter ainsi.

Que faire, alors ? Que dire ? Comment réagir ?
Pour le moment, il n’y a rien à faire. Attendons les suites que va donner l’Administration Luthor à tout cela, et voyons ce qu’il veut faire. Nul ne peut savoir ce que ça va donner. Mais espérons. Espérons que tout se passera bien. Espérons que la ville sera enfin nettoyée. Espérons que les criminels seront chassés. Espérons que nous n’aurons plus besoin d’un Batman. Et espérons surtout que tout ceci a bien ce but-là, et surtout que Batman acceptera cela…Mais rien n’est moins sûr pour ces deux questions, malheureusement…Et il sera intéressant d’en connaître un jour enfin la réponse…même si je ne suis pas certain de vouloir vraiment la connaître, vu tout ce que cela peut entraîner…dans notre ville…et surtout dans notre vie…

Alexander Knox.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Article : Gotham bientôt libérée, ou Amérique despotisée ?   Lun 9 Oct - 21:11

Alfred "Les nouvelles du matin, Monsieur"

Batman Je prend le "Gotham Globe" qu'Alfred me tend depuis sa place de chauffeur dans la limousine.

Luthor fait la une. Je n'ai pas jugé opportun d'assister à son metting. Je me rends compte que sa menace est loin d'avoir disparue. Désormais Président, il a étendue son influence et revient à Gotham.

Mais, ce qui m'éffraie le plus, c'est cet article. Un article assez partial et presque démagogue. Cette façon d'écrire me choque. Non pas en elle-même car, elle est malheureusement courante dans ce pays depuis que Luthor est Président. Non. Elle me choque car il n'est pas dans les habitudes de l'auteur de ce torchon d'écrire ainsi.


Alfred "Il semblerait que ce cher Monsieur Knox ait quelque peu changé son fusil d'épaule."

Batman "En effet, Alfred...."
Revenir en haut Aller en bas
 

Article : Gotham bientôt libérée, ou Amérique despotisée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Un article ecrit par Lesly Pean sur les elections.
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» article sur haiti/tire de voltairenet.org
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: "Gotham Globe" Bureaux-