RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 L'homme d'acier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snake

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 16/01/2009
Nombre de Messages : 2804
Autres Comptes : Copperhead
Vous à Gotham : Ex-Killer Fucking Croc !
Citations : Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort !

MessageSujet: L'homme d'acier   Mer 3 Juil - 16:36

[HRP : Flashback alternatif à ne pas tenir compte dans ma biographie.]

État de Virginie, aout 2012.

Il était passé 22 heures lorsque Roger, conducteur de camion, s'arrêta sur le parking d'une aire d'autoroutes. Après huit heures de route dans les pattes, avec seulement une pause d'une demi-heure au milieu de son trajet, il ressentait le besoin de se reposer, d'autant plus que son estomac criait famine. Il coupa le moteur puis descendit de son camion. Tout en allumant une cigarette qu'il bloqua entre ses lèvres, il fit le tour de sa remorque qui était à ciel ouvert, et s'adossa contre le bord de la remorque. Tout en fumant, il regardait de temps en temps à droite et à gauche. Puis il se mit à penser à sa famille. Il ne les reverrait que dans deux jours. Sa famille lui manquait, lui qui passait la majeure partie de son temps sur les routes loin de son foyer. Dur métier que le sien, mais il n'avait pas le choix.

L'endroit était plutôt désert. Dehors, il n'y avait personne. Tout le monde était réfugié dans une brasserie à quelques dizaines de mètres de là et nul doute que Roger allait y faire un tour une fois sa cigarette terminée. Mais d'abord, il voulait profiter du calme et de la fraîcheur de la soirée. Il avait fait très chaud toute la journée, et il savait qu'il aurait de nouveau chaud à l'intérieur du bâtiment. Autant retarder ce moment le plus possible.
Soudain, une main surgit par derrière, et attrapa son visage au niveau de la bouche, l'empêchant de crier. Il écarquilla les yeux et sa cigarette tomba au sol, puis, alors que l'arrière de son crâne se retrouva plaqué contre la remorque, il se débattit de toutes ses forces pour essayer de retirer cette main. Mais l'étreinte était trop forte, même avec ses deux mains il ne parvenait pas à repousser la main qui le plaquait contre la remorque. Il put d'ailleurs ressentir que la peau de cette main était vraiment rêche, et semblait avoir une couleur peu naturelle, même si la nuit commençait à tomber. De plus, une odeur nauséabonde s'en dégageait. Après plusieurs dizaines de seconde à tenter de se débattre, une autre main vint l'agripper sur le côté du visage. Puis, Roger ressentit une forte douleur au niveau des cervicales, alors qu'on entendit un fort craquement. Il eut l'impression de s'être retourné très rapidement, faisant désormais face à la remorque de son camion, à laquelle il tournait pourtant le dos. Il tomba lourdement sur le sol, aucun de ses membres ne pouvaient bouger. Sa respiration était bloquée. Si l'oxygène emmagasiné par son cerveau lui permettait de vivre ses derniers instants dans d'atroces souffrances durant un peu moins de 5 secondes, il lui était pourtant impossible de penser et de comprendre ce qui s'était passé. Puis, ce fut le noir total et complet, le vide, le néant. Pour lui, c'était la fin. Il n'existait déjà plus et deviendrait poussière. Une mort violente, douloureuse, mais rapide.

Le criminel aux mains rêches et craquelées passa totalement par dessus la remorque sans toit. Il s'agissait d'un être géant et colossal, d'une taille d'un peu plus de deux mètres, et qui devait faire plus de cinq kilogrammes de muscles. Ses mains n'étaient pas les seules à être abîmées, en fait, toute sa peau était dans le même état. Une peau sèche, dure, craquelée et au teint grisâtre tirant sur le kaki. Il n'était vêtu que d'un jean déchiré, sans haut et sans chaussure. Deux jours plus tôt, il était encore la principale attraction d'une fête foraine de Floride, une bête de foire qui avait tout de même un peu de célébrité et qui s'était auto-proclamée chef du petit cirque. La veille, il avait massacré ses vieux amis forains, car ils ne supportaient plus son caractère autoritaire et son comportement dictatorial et irrespectueux. Il avait roulé pendant des heures dans l'une de leurs caravanes, jusqu'à être à court d'essence. Il s'était alors introduit discrètement dans cette remorque pour continuer son voyage. Sa destination : Gotham City. La ville du crime. Là-bas, il pourrait être lui-même. Et il pourrait devenir quelqu'un d'important et d'influent, avec sa force. Killer Croc régnerait en maître sur la criminalité et deviendrait King Croc.

Mais d'abord, il fallait manger. Les vêtements du routier étaient malheureusement trop petits pour lui, il n'avait donc pas d'autres choix que d'y aller dans cette tenue et de dévoiler sa véritable apparence. Mais s'il voulait devenir un criminel respecté à Gotham, il allait falloir qu'il cache son apparence monstrueuse, il en était conscient. Il s'avança vers la brasserie et pénétra à l'intérieur. Il n'y eut alors plus un seul bruit tandis que les regards se tournèrent vers lui. Il balaya la pièce du regard tout en grimaçant de rage à cause de leur réaction, puis il s'avança vers le comptoir pour s'adresser au barman.


"Donne moi un whisky et un truc à bouffer !"

Le barman le dévisagea, le regardant d'un air un peu répugné à cause de sa laideur. Tout le monde avait les yeux braqués sur lui et il put entendre des chuchotements à son égard.

"Tu veux ma photo ?!" s'exclama t-il à l'attention du barman.

Ce dernier s'éloigna pour aller chercher sa commande, tandis que les chuchotements continuaient. Après plusieurs secondes de tension, Croc finit par ne plus les supporter. Il frappa du poing sur le comptoir, marquant son empreinte sur cinq centimètres de profondeur, avant de se retourner pour faire face à la majeure partie des clients.


"Quoi ?! Qu'est-ce que vous avez ?! Vous avez jamais vu de monstre, c'est ça ?!" s'exclama t-il sur un ton enragé.

Le barman revint, une carabine dans les mains pointée sur le monstrueux colosse.


"J'sais pas ce que tu es, mais tu ferais bien de dégager en vitesse."

Waylon se tourna vers le barman et fut étonné en apercevant la carabine pointée sur lui. Il réagit au quart de tour, attrapant le canon de l'arme dans sa main gauche avant de le plier pour la rendre inutilisable. Alors que le barman écarquilla les yeux de surprise, il ferma les yeux en voyant le poing du géant se diriger vers lui, s'apprêtant à avoir très mal. Mais, rien ne se passa.
Un homme retenait le poignet de Croc avec sa main droite. L'étonnement se lut sur le visage du monstre en voyant l'homme qui était parvenu à stopper net son coup. Il s'agissait d'un homme assez grand et musclé, mais beaucoup moins que lui. Il était brun, aux yeux bleus, et portait un jean bleu et un tee-shirt noir. L'inconnu finit par lui lâcher le poignet, et Croc rétorqua :


"Tu m'cherches, sale abruti ?!"

Aussitôt, il envoya son autre poing en direction du visage de l'homme, et le percuta de plein fouet. L'homme ne chercha ni à esquiver, ni à parer le coup. Il l'encaissa, et ne bougea pas d'un poil. Croc écarquilla les yeux et ouvrit légèrement la bouche sans qu'aucun mot n'en sortit. Il n'en croyait pas ses yeux : un coup de plein fouet, et ce type n'avait même pas bougé ?! C'était impossible, il avait dû mettre moins de force que prévu. Il recommença avec son poing droit, ce coup-ci en y mettant toutes ses forces pour le frapper au milieu du torse et lui couper le souffle.

"Encaisse ça !!!" s'exclama t-il fièrement tout en envoyant son poing fulgurant sur l'inconnu.

L'impact fut violent, on entendit plusieurs craquements, puis un cri de douleur provenant du colosse. L'homme aux cheveux noirs, quant à lui, n'avait toujours pas bougé d'un millimètre.


"AAARGH !!!"

Plusieurs os de ses doigts et de son poignet s'étaient brisés. C'était impossible ! Lui qui pouvait briser des murs d'un seul coup de poing, il se brisait la main en frappant un simple être humain ? Qu'est-ce qui lui arrivait ? Qu'est-ce qu'il se passait ? Ce type était en titane, ou quoi ?

"Imp... Impossible !"

Mais Croc n'abandonna pas. Il n'avait jamais rencontré personne de plus fort que lui, c'était lui le plus fort. Il s'empara d'un tabouret situé derrière lui avec sa main intacte, et le fracassa sur la tête de l'inconnu. Le tabouret se brisa en morceaux, Waylon n'ayant plus qu'un simple bout de bois dans sa main, mais une fois de plus, l'homme ne montra aucun signe de faiblesse.

"Tu vas tomber bordel ?!"

Le colosse continua alors à le frapper avec le bâton mais ce dernier se brisa à son tour.

"Tombe ! Tombe !!!"

"Ça suffit. Ils en ont vu assez." finit par dire l'inconnu inébranlable avec une voix emplie d'assurance.

Cela avait pour don d'énerver Killer Croc au plus haut point. Il s'éloigna de quelques pas en reculant, et s'empara d'une table située sur le côté.


"La ferme !!! Je suis Killer Croc !!! Personne ne peut me résister !!!"

Il souleva la table à deux mains sans le moindre effort, et l'envoya valser en direction de l'homme. Ce dernier la réceptionna d'une seule main et la reposa lentement sur le sol, avant de marcher vers Croc.
La plupart des clients s'étaient précipités vers la sortie de la brasserie mais ne pouvaient s'empêcher de regarder le spectacle.
L'inconnu s'arrêta de marcher juste devant lui.


"J'ai dit : ça suffit."

Puis, aussitôt, il enfonça son poing dans le ventre du géant qui se plia de douleur et tomba à genoux, le souffle coupé. Il posa les deux mains à son ventre et tenta tant bien que mal de reprendre sa respiration. Le coup avait juste pour objectif de le calmer.

"Je ne sais pas qui tu es, mais je sais ce que tu ressens. Si tu y mets de la bonne volonté, je peux t'aider."

"Ta... gueule... J'ai pas... besoin d'aide... J'ai pas besoin... de ta pitié !"

"Où que tu ailles, les gens te prennent pour un monstre, simplement parce que tu es né différent d'eux. Tu ressens une profonde solitude et un sentiment d'injustice. Tu te demandes pourquoi tu es comme ça, quelle est ta place dans ce monde où personne ne semble vouloir de toi."

"Arrête !... Tais-toi !"

"Mais tu sais au fond de toi que tu n'y es pour rien, que tu n'es pas un monstre. Tu aimerais que les autres personnes te voient comme l'un des leurs, comme une personne normale."

Killer Croc parvint à se redresser avec difficulté au fur et à mesure que l'autre parlait. Il avait toujours une main portée sur son ventre à cause de la douleur, et la respiration haletante. Ce type l'énervait, mais il avait raison sur toute la ligne.

"Comment tu sais tout ça ?! Tu m'connais pas !"

"Je le sais, parce que c'est aussi ce que je ressens. Ces gens ici-présents ont aussi peur de moi que de toi. C'est dans la nature humaine d'écarter ce qui leur fait peur. Ils n'ont en réalité aucune raison d'avoir peur de nous, mais ils ne sont pas encore prêts à le comprendre. Croc, qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que par nos actes. Nous avons tous les deux des capacités supérieures aux humains, mais cela ne veut pas dire que nous devons nous en servir pour nous venger ou pour faire le mal. C'est à nous qu'incombe la tâche de leur montrer qui nous sommes réellement. Si tu ne veux pas que les gens te traitent comme un monstre, alors n'agit pas comme tel. Si tu les aides, si tu les sauves, alors tu verras qu'ils porteront un autre jugement sur toi, et tu seras respecté. Tu peux encore choisir ce que tu veux être, il n'est pas trop tard. Mais tu dois faire le bon choix. Je vais fermer les yeux sur tes actions d'aujourd'hui. Mais si tu recommences à malmener des innocents, sache que je le saurai, et que je reviendrai. C'est à toi de faire le bon choix. Tu peux agir comme le monstre qu'ils pensent que tu es, ou bien agir comme un homme, comme un héros, et leur prouver que tu n'es pas un monstre."

Sur ces mots, l'homme commença à s'en aller, se dirigeant vers la sortie du bar tandis que les clients s'écartèrent de plusieurs mètres pour le laisser passer.

"Attends !" s'exclama Croc en se dirigeant lentement vers lui.

L'inconnu aux cheveux noirs se retourna d'un air étonné.


"C'est la première fois que j'rencontre un type plus fort que moi... C'est quoi ton nom ?"

L'homme sourit. Depuis qu'il voyageait loin de sa petite bourgade de Smallville, il tentait de dissimuler son identité. Mais Croc lui semblait moins monstrueux que ce dont il avait l'air, et il décida de faire un effort pour lui.

"Je m'appelle Clark."

Puis, sur ce, il franchit la porte, et disparut quelques secondes plus tard, pour retourner à la recherche de ses origines. Croc sortit à son tour mais ne vit aucune trace de lui. Il s'éloigna tout en réfléchissant à ses paroles.

=======================================================
Une semaine plus tard, à Gotham City...

Le colosse se tenait debout, à bout de souffle, au milieu d'une ruelle sombre en pleine nuit. Il portait un chapeau qui cachait son visage grâce à l'ombre qu'il procurait, ainsi qu'un long trench-coat, un pantalon large et des grandes chaussures marrons. Les gants qu'il portait à ses mains étaient recouverts de sang, et il y avait en tout une dizaine de cadavres autour de lui.


"Vous pensiez avoir une chance contre moi ?!... Personne n'a aucune chance contre moi !... Je suis Killer Croc !!!"

Et ainsi débuta une longue carrière...



[HRP : Bon ce n'est pas le meilleur poste RP unique que j'ai fait, et je suis conscient qu'il y a pas mal d'incohérences, mais c'est le film Man of Steel qui m'a donné envie d'écrire ça. ]

_________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme d'acier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Pacte Rouge (PV L'Homme d'Acier)
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-