RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Retour à Gotham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Retour à Gotham   Lun 10 Juin - 0:12

"Monsieur ? Monsieur Trust ? Nous arrivons à Gotham City dans cinq minutes. Veuillez redresser votre siège et mettre votre ceinture s'il vous plait. "

L'homme d'affaire se redresse et s'étire. Sa sieste avait été plus longue que prévue et il devait maintenant se rafraîchir à l'eau fraîche pour se réveiller. Désobéissant aux conseils de l'hôtesse de l'air, Trust parcourt le couloir du jet privé pour se diriger vers les toilettes. Ses mains sondant la température de l'eau, il empoigne quelques millilitres pour s'en asperger le visage puis s'essuie avec la serviette posée à côté. Ce voyage à parcourir Beinjing, Paris et Londres pour négocier quelques contrats du groupe a été particulièrement épuisant. Paris et Londres étaient nécessaires pour négocier des contrats concernant la fabrication de pipelines au Moyen-Orient avec les différents gouvernements. Pour Beinjing, Trust aurait pu laisser ses associés s'en occuper mais il devait régler une affaire urgente en parallèle pour la Ligue des Ombres. Habituellement, il ne se déplaçait pas pour l'organisation mais cette fois-ci il devait être présent pour s'assurer de la bonne conduite des opérations.

Retournant à son siège, il admirait la descente depuis son hublot. Gotham était définitivement plus belle la nuit. L'obscurité faisait ressortir les lumières de ses immenses buildings. Ces mêmes buildings qui pourraient l'appartenir, définitivement. Mais comme toujours, il avait des adversaires en travers de sa route : Schreck, Wayne, et ces fichus justiciers. S'ils dépendaient de la loi, cela ferait longtemps qu'on en entendrait plus parler. Un petit coup de téléphone à des personnes hauts placées et c'en serait fini d'eux, mais la population était de leur côté. La démocratie était géniale quand elle était de votre côté, mais quand elle se retrouvait en face de vous, rien de plus emmerdant au monde.

L'avion atterrit sur le tarmac et de là où le Trésorier était, il pouvait déjà voir une petit foule pour l'accueillir. La presse sans doute. Il fallait être présentable, afficher son plus beau sourire et se jeter dans cette bande de chacals. D'un pas sûr, il descendit de son jet privé tout en saluant la presse puis se dirigea vers le cortège. Tout de suite, ses gardes du corps tentèrent de lui libérer le passage mais les premières questions arrivèrent.


"- Monsieur Trust, des commentaires sur la décision de Paris à propos du pipeline?

- Ils ont faire une erreur en refusant ce contrat. J'aimerais le faire comprendre que nous ne sommes pas leur ennemi sur cette affaire. Tous les pays occidentaux doivent se serrer les coudes redresser l'économie, les entreprises aussi. Wayne Enterprise nous a devancé sur ce projet mais nous reviendrons bientôt à la charge. J'ai notamment de très grands projets pour Gotham City. Je ne peux pas vous fournir les détails mais Hightower Incorporated pourrait négocier avec la Mairie, la reconstruction du quartier de Park Row longtemps abandonné. Nous voulons être un acteur incontournable dans la région et relancer le marché de l'emploi et l'économie dans ce secteur gravement touché par la crise financière. Le crime aussi est sur notre liste, nos sociétés de sécurité privées vont élargir leur catalogue et proposer de meilleurs prix aux particuliers comme aux entreprises. Nous ferons de votre sécurité, notre priorité.

- Que pensez vous des accusations contre Tyger Security à propos de leurs exactions au Moyen-Orient?

- Tyger Security est géré par le Colonel Shaw. Je connais personnellement Shaw et je dois reconnaître qu'il abuse de la force de temps en temps. Et pourtant je peux vous assurer que ses crimes ne resteront pas impuni et qu'une enquête aura lieue à ce propos. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour éclaircir ses activités au Moyen-Orient comme à Gotham City à l'époque. Nous ne pouvons pas accuser toute la société d'être responsable, la ville a besoin de plus de sécurité en ce moment. J'étais dans mon jet quand j'ai entendu toutes ses attaques survenir à Gotham. Eh bien je peux vous assurer que j'ai eu un peu peur moi aussi. Mais avec des gardes Tygers à tous les aéroports de la ville, cet événement ne serait jamais produit.

- Pourquoi ne pas avoir remplacé Shaw après Arkham City?

- Le Colonel Shaw a été vraiment bouleversé par les actions de Sharp après Arkham City et il s'est retiré des Etats-Unis pendant un moment avec le reste de son équipe. Je ne pense pas que ce fut utile de le remplacer à ce moment là vu qu'il n'était plus au pays. Vous aurez plus de détails quand je me serais bien reposé et mangé un bon hamburger ! Mais merci pour votre accueil et bonne soirée."

Trust parcouru rapidement la piste pour rejoindre sa limousine. Il haïssait ces journalistes quand ils fouinaient dans tous les recoins de votre entreprise pour trouver l'affaire du siècle qui propulsera leur carrière. Heureusement qu'il n'était pas politicien...

Le Colonel Shaw faisait preuve d'une exemplarité rare mais il fallait qu'une tête tombe pour toutes ces affaires et il était tout à fait désigné. La retraite allait arrivée plus tôt que prévu pour le vétéran. Se servant un whisky, Alexander se demandait quelle était le meilleur moyen de s'en débarrasser sans qu'il n'est l'air d'être une victime dans l'histoire. La question ne pressait pas, mais il fallait s'en occuper. Pour l'instant, il devait gérer les affaires de la Ligue à Gotham.

Le téléphone de la limousine sonna.


"- Monsieur? Madame Head souhaiterait vous voir.

- Maintenant?

- Oui monsieur. Elle vous attend dans le parking du Terminal C de l'aéroport.

- Très bien. Dites lui que j'arrive. Merci Clarence."

Clarence est mon assistante personnelle. Dieu que je l'adore mais elle est tombée enceinte...Je vais devoir m'en séparer et la remplacer. C'est triste, elle est vieille et elle aura sûrement du mal à retrouver un job, mais une personne en difficulté financière n'a pas le droit de tomber enceinte à 55 ans, ce sont les dures lois du marché de l'emploi...

La limousine se dirige lentement vers le parking du Terminal C de l'aéroport. L'endroit est sombre et aucun journaliste n'est présent dans les environs. Evidemment, tout le monde est au courant des relations (strictement professionnelles) entre Talia et Alexander mais s'ils se voyaient trop souvent, la presse allait finir par croire à un autre type de relation. S'ils fouinaient encore un peu, ils découvriraient que Head et Trust faisaient partie de la Ligue des Ombres et cela n'était pas bon du tout pour les affaires et l'organisation. La Maire voulait sans doute entendre des nouvelles de Beijing à propos de la collaboration de la Ligue avec le groupe terroriste "Lotus Noir". Dans cette affaire, Hightower Inc. fournirait des armes "tombées du camion" au groupuscule, en échange de quoi le Lotus Noir donnerait des hommes et des femmes pour l'effort de guerre. Trust s'était assuré lui même qu'aucun lien ne sera fait avec Hightower en orientant un groupe de pirate vers l'une de ses cargaisons d'armes. Le consortium récupérait donc l'assurance et les hommes du Lotus Noir.

Trust avait prit cette habitude de toujours sortir une cigarette et de commencer à la fumer avant de rencontrer Ra's Al Ghul. La tête de démon n'était pas spécialement contre le tabagisme passif, d'ailleurs il se fichait sans doute d'avoir le cancer. Mais Trust détestait avoir les mains vides pendant une discussion avec le Maître et cela a dû continuer avec Talia quand Ra's disparut.





Dernière édition par Alexander Trust le Mar 11 Juin - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Lun 10 Juin - 15:35

La Ligue lui manquait.

Elle était une partie essentielle de sa personne, et si toute l'organisation tournait autour de la famille Al'Ghul, ces derniers, surtout Talia, avaient leurs naissances, leurs existences et chacun de leurs gestes uniquement motivés par le but final de cette dernière. Mais depuis son élection, l'éternelle avait l'impression d'être un agent infiltré dans une autre organisation, obligée de garder avec les siens des contacts brefs et secrets. Bien sûr, c'était pour le bien, pour l'accomplissement final de la Ligue des Assassins, que Talia avait participé aux élections, mais après avoir passé l'entier début de sa très longue vie aux côtés de cette famille létale, gérer son empire criminel et financier d'aussi loin avait de quoi la déranger. Maîtresse du monde depuis sa naissance, Talia avait l'habitude de s'adapter, tenant de son père cette capacité à changer de rôle et de situation, comme il avait dû s'adapter à tous les siècles qu'il avait traversé et tous les lieux qu'il avait visité et conquis avec sa fille. Mais si travailler au CEO de Lexcorp ou dans le gouvernement américain lui laissait un certain temps libre pour gérer le reste, la mairie, surtout en des temps de crise, de Gotham City, était un travail de tout instant, et non seulement tout relâchement était prohibé, mais toute proximité prise avec ses assassins surveillée et très dangereuse.

Ainsi, les Ombres s'effaçaient peu à peu derrière la "Maire", qui en profitait pour lever le Léviathan et appuyer ainsi sa mainmise sur le crime mondial et la politique internationale comme municipale, mais fort heuresement, elle avait toujours des auxiliaires. Certains de ses lieutenants, de ses associés, des chefs de ses sociétés écrans ou des corporations qu'elle manipulait réellement dans l'ombre, qui se trouvaient au courant de la conjuration primitive, mais trop heureux d'en ramasser les fruits pour la dénoncer. Parmi les plus importants, Alexander Trust, véritable trésorier de la Ligue, était un des visages de Talia, autant Head qu'Al'Ghul et l'un des apôtres de la Ligue les plus dynamiques, apte à aller précher la bonne parole partout dans le monde et ramasser avec ampleur et précision les offrandes de l'humanité écrasée que la Ligue essayait de rassembler pour mieux détruire depuis des années.

Personnage mystérieux mais intelligent et prompt à l'initiative, il avait une véritable qualité de chef exécutif et d'exécutant, mais pas dans le sens que ce mot englobait pour les membres de l'élite assassine engagée dans la Ligue. Il tuait peu, ne se mouillait pas, il se contentait d'exister à la place de Talia et d'en tirer tous les bénéfices, tout en manipulant avec lucidité et connaissance du millieu. Son retour, après un long voyage dédié à l'extension du pouvoir de la Ligue, était providentiel. Entre ses inquiétudes de mère, ses inquiétudes de maire, le travail que nécessitait Gotham City et les affaires de commandement de la Ligue et du Léviathan, Talia avait plus que besoin d'hommes comme Trust, que son père avait eu la grande intelligence de dénicher, de former et d'engager. Et comme dans touts contrats avec le diable, ces méphistopholès étaient engagés à vie.

Une aubaine. C'est dans un parking anonyme - anonyme pour elle à une telle heure de la nuit, en tout cas - que Talia attendait, accompagnée de l'Heretic, toujours aussi droit et silencieux, et de quelques assassins en civils, occupés à jouer à Angry Birds dans une voiture proche ou faire semblant de converser, assis sur un muret avec cette nonchalance qui caractérise le civil insouciant. Seuls leurs mouvements rapides et précis, la vigueur de leurs corps et la célérité de leurs regards pouvait trahir ces quelques assassins, aussi hyperentraînés que tout leurs compagnons, mais personne n'avait pour l'instant la moindre envie d'enquêter sur des occupants d'un parking nocturne. Le lieu de rendez-vous semblait sûr, et surtout, à l'abri des regards comme des oreilles. Talia avait un instant hésité à prendre sa tenue d'assassin - la fameuse tunique de cuir ou de soie, coupée sur mesure - mais avait préféré jouer la carte de la précaution jusqu'à son apogée, en ces temps de début d'élection où son éligibilité était encore précaire. Elle était donc vêtue de son "costume de maire", qui pouvait aussi servir de costume de soirée : la longue robe bleue uniforme et simple mais efficace qu'elle portait le soir de No Man's Land. La couleur se fondait dans le noir avec facilité et elle pouvait rapidement troquer ses talons contre quelque chose de plus souple si besoin était. La couverture semblait parfaite, elle n'espérait plus que des bonnes nouvelles.

Alexander Trust arriva enfin, modérément fatigué, le visage encore brillant de l'eau qu'il s'était appliqué au sortir de l'avion et un cigare entre les lêvres. Amusée et un peu effrayée, Talia se rendit compte qu'elle était entourée de fumeurs : Toreno et Artiste, son procureur et commissaire avaient eux aussi un penchant pour les rouleaux du péché. C'était toujours idiot, mais elle espérait ne pas voir son équipe municipale décimée par un bête cancer.

- Rebienvenue à Gotham, monsieur Trust. Nous possédons désormais la ville. Et que possédons nous d'autres ? Je n'ai eu que de brèves nouvelle de votre voyage autour du monde..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Lun 10 Juin - 20:07

Le Trésorier de la Ligue fumait tranquillement sa cigarette. Sans le système de ventilation automatique, la limousine sentirait très vite la cigarette et cela pouvait déranger certains de ses clients. Il aimait bien le cigare mais n'en fumait qu'à de rares occasions, comme pour fêter la défaite de l'un de ses adversaires. La cigarette l'aidait à réfléchir et à se détendre à la fois. Étonnant qu'il s'y est mit aussi tard dans sa vie. Sa première cigarette remontait à son premier enfant, ironique n'est-ce pas ? Mais cela l'aidait à faire passer quelques petits mots de tête. Une nuit toute entière pouvait passer pendant que Trust réfléchissait à ses plans en fumant quelques cigarettes et en buvant un bon vin. De temps en temps, il s'asseyait sur le bord de sa fenêtre et regardait la Lune. Celle-ci avait un tel effet hypnotique sur lui qu'il en oublierait presque de dormir. Sa femme Laura l'accompagnait de temps à autre avec une bouteille de whisky. Pendant que elle parlait de sa journée et de celle des enfants, lui pensait au meilleure moyen de détruire la vie d'une autre personne.

Talia l'attendait. Elle savait se faire très discrète, comme son père et Trust l'avait à peine remarquée en arrivant. Faut dire aussi qu'il avait arrêté de la chercher des yeux tellement elle était douée dans son art. Le chauffeur descendit de la limousine pour ouvrir la portière et laisser entrer Talia tout en vérifiant que personne n'observait. Ismaël Abravich, de son vrai nom Marc Gambler, était son chauffeur depuis l'accession au siège de Maire par Talia. L'homme était grand et musclé à mâchoire carrée, mais derrière cette montagne de muscle se cachait un assassin parfaitement entraîné par la Ligue des Ombres. Avant la période Talia, Ismaël était infiltré à plein temps au sein des Marshalls de Gotham mais maintenant il était chauffeur, garde du corps, et homme à tout faire Trust. C'était une personne de confiance, ne posant aucune question et ne répondant que par "Oui" et "Monsieur".

La Maire entra discrètement dans la voiture face à Alexander qui ne lui accorda qu'un bref regard, toujours en train de fumer. Talia allait droit au but, et il aimait ça chez elle. Il inhala une dernière fumée de cigarette avant de prendre la parole.


"Merci Madame. J'ai effectivement pu lire que l'emprise sur Gotham s'est nettement améliorée depuis mon départ. J'imagine que les chiffres concernant les bénéfices rapportés par nos contrats au Moyen-Orient ne vous intéressent pas."

Laissant la Maire patienter en tirant une taf, il aimait faire durer le suspens. Il savait que Talia ne voulait entendre que ces six mots magique traverser ses lèvres :

"Le Lotus Noir nous a rejoint."

Servant lui même un verre de whisky à lui et à sa supérieure, il laissa Talia s'exprimer à ce sujet.

"Ils n'ont pas été facile à convaincre mais c'est leur haine contre le communisme et le totalitarisme qui m'a aidé. La Chine est loin, très loin d'être communiste mais il n'en fallait pas beaucoup pour le leur faire croire. Ils ont des hommes et femmes maniant extrêmement bien les arts martiaux et nous envoient dix de leurs meilleurs soldats à Gotham dans une quinzaine de jour.

J'ai également pu regrouper une partie des mercenaires de TYGER Security pour les envoyer à Gotham protéger nos installations et les points sensibles de la ville. Ils se sont améliorés depuis Arkham City et ont même attrapé le NightRunner. Je vous passe encore une fois les détails mais les affaires se passent très bien hors de Gotham Madame."

Il finit ensuite sa cigarette pour l'écraser dans le cendrier.

"Hightower Inc. a aussi rassemblé assez d'argent pour racheter le Gotham News Network. Je lancerais les négociations dès que vous m'aurez donner le feu vert. Il est important que nous contrôlions absolument tout à Gotham et le GNN n'est qu'une étape cruciale parmi tant d'autres. Rassurez vous, je me suis assuré moi même de la suppression de tous les liens entre cet achat et votre place de Maire. Il reste encore quelques connexion mais rien qui ne pourrait faire croire que la politique influence l'information."

La gorgée de whisky enveloppa sa gorge d'une chaleur confortable et nostalgique. L'homme d'affaire n'avait bu que du vin français et de l'alcool de riz pendant son voyage. Retrouver un peu ses racines lui faisait du bien.

"Et quoi de nouveau à Gotham ? J'ai appris les nouvelles concernant les attaques terroristes sur la ville. Les images d'Amusement Miles sont vraiment impressionnantes."

Trust savait déjà l'existence de la Lignée avec le mail que lui avait envoyé Talia. Ils utilisaient un langage crypté pour se transmettre des messages sans la moindre suspicions que les boîtes mails tombaient entre de mauvaises mains. Le tout était traduit pour faire croire à une simple conversation d'affaire entre deux personnes importantes. Des mesures de sécurité supplémentaires devaient être rajoutée cependant avec cette nouvelle organisation qui essayait de paralyser les actions de la Ligue. Cela n'inquiétait pas Alexander pour autant.

Je connais l'existence de la Lignée bien avant les attaques et je sais que ses méthodes ressemblent aux nôtres. Mais nous restons plus nombreux, plus forts, plus riches et plus malins qu'eux. C'est pour ça que ça ne m'a jamais inquiété... Leurs mesures sont extrêmes et je sais exactement comment les utiliser à notre fin. Je vais juste attendre que Talia propose ses solutions avant de dévoiler mes cartes...


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Mar 11 Juin - 16:24

Bien avant la naissance de sa fille, Ra's avait compris qu'il était à la fois bien plus prudent et bien plus réaliste de raisonner non pas en individus lâchés dans un monde ouvert, mais en proie et en prédateurs, changeant constamment de rôles au flux des situations et des mouvements. Talia, en tant que détentrice du plus grand prédateur mondial sur les plans financiers, politiques, avait rapidement dû retrouver cette vision des choses qui avait tant servi à son père. C'est pourquoi, en tant que proie continuelle, du fait de sa prédation peu appréciée, elle n'aimait pas les endroits clos, trop petits et facilement disparus dans la nature, ces lieux anonymes et découverts qui flottaient à la surface du monde et semblaient si solubles que leur disparition n'affecterait personne jusqu'à ce que l'on s'en rende compte. C'est pourquoi converser dans une voiture aurait pu lui paraître dangereux, s'il ne s'agissait pas justement d'un élément invisible dans lequel peu de prédateurs auraient l'idée de regarder. Aucun endroit n'était sûr, les membres de la Ligue étaient bien placés pour le savoir puisque c'était là la finalité de leur métier et le résultat de leur qualité, mais celui-ci semblait un peu moins dangereux que d'autres. La Maire s'y glissa sans mot dire et écouta le rapport d'Alexander Trust.

Il rapportait de son expédition une richesse rare, de moins en moins connue en Amérique, et donc porteuse de cette saveur exotique qu'avait toutes les découvertes : des bonnes nouvelles. Un bien singulier mot dans un monde aussi fatal et fataliste. Comme de coutume, les affaires de la Ligue, maintenant recoupées avec celles du Léviathan, se développaient, et retrouvaient même leurs origines en réaffectant avec plus d'ardeur encore l'ex-Tiers Monde et le monde oriental. Même pas bronzé, Trust revenait de ses voyages et avait le culot d'apporter un peu de lumière au travail de la Maire, plongée jusqu'à s'y perdre dans les ombres de Gotham. Les temps changent, ma petite dame.

A la question de Trust, Talia répondit après un léger temps de réflexion, où elle transperça du regard les alentours calmes du parking, sans oublier de noter les positions de ses hommes et de rassurer de leur calme apaisé, et de leurs guets solides. Rien ne semblait venir gâcher cette soirée de repos, pas même l'évocation de ce nouveau problème qu'était la Lignée. Elle n'en avait aucune peur, des organisations de ce type n'étaient que des pâles copies de celle dont elle avait hérité et la Ligue avait fait de leur dissolution et de leurs défaites une habitude, un sport, une sorte de détente entre deux véritables matchs qui permettait de s'entraîner un peu et de garder la tête froide.

- C'est impressionnant, oui. C'est du spectacle, et uniquement du spectacle. Ils tirent la langue en criant leur méchanceté et en montrant à quel point ils ne sont pas beau. Je ne sais encore pas grand chose sur ces copycats mais ... Lady Shiva en a fait sa mission. Vous la connaissez. Bientôt, nous pourrons accrocher la tête de leur chef dans les sous-sols de la Ligue pour bien voir à quel point il a l'air méchant pas beau et les adolescents feront des AMV Evanescance ou Linkin Park dessus en se tatouant la peau.

Gotham doit faire face à autre chose que du terrorisme sectaire, ce genre de fanatisme est issu de la passion et de la haine, ce sont des émotions. Elles ne durent jamais longtemps, laissant les se consumer de colère pour le monde. Après tout, ce qu'ils font, c'est le métier de la Ligue, mais ils le font mal : des innocents ont été tués. Il y aura sûrement une mutinerie quand les fanatiques se rendront compte qu'ils sont les méchants. Je disais donc que Gotham a d'autres problèmes. La Ligue ne peut intervenir pour garder sa discrétion, mais.. avez vous dèja entendu parler d'une organisation appelée le Léviathan ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Mer 12 Juin - 0:39

Trust ne savait pas trop quoi penser de Lady Shiva. Oui, il la connaissait mais c'était une plus une machine à tuer qu'une enquêtrice. Si la Lignée réussit à échapper à nos radars jusqu'à maintenant, c'était parce qu'elle savait se faire discrète. Elle était tapis dans l'ombre prête à frapper à nouveau. Quand nous l'aurons débusquer, effectivement, envoyer Lady Shiva serait une bonne idée mais pour l'instant on ne savait pas grand chose d'eux. Mais à part envoyer l'une des meilleures armes de la Ligue, le plan de Talia consistait essentiellement à attendre les bras croisées qu'ils s’entre-tuent. C'était pas une mauvaise idée en soit, mais la Ligue pouvait-elle réellement attendre que cette organisation adverse grossisse jusqu'à devenir assez gênante ? La Maire ne semblait même pas envisager cette possibilité vu l'allusion qu'elle fit à Linkin Park et Evanescence. Alexander n'était pas assez à la mode pour vraiment saisir la référence mais cela le fit tout de même sourire. Talia était bien différente de son père, d'une autre époque même. Ra's Al Ghul était resté fondamentaliste, ancré au passé, alors que sa fille s'adaptait parfaitement à l'ère moderne et c'est ce qui manquait profondément à cette organisation.

"Je suis d'accord pour dire de ne pas nous focaliser sur cette secte, elle pose problème mais finalement elle se salit les mains pour nous.

A Londres, un ami m'a dit qu'il avait eu un accident de la route. Un camion a fait tomber des tonneaux sur l'autoroute et il a dû braquer violemment pour les éviter. Je pense que ce n'était pas à lui d'éviter la collision, mais aux tonneaux de s'écarter de son chemin. Tout comme ces tonneaux, les autres copies de la Ligue s'écarteront de notre chemin avec le temps. Cependant, ce serait une erreur de sous-estimer la Lignée. Il se pourrait que ce tonneau soit plus gros que les autres. Mais comme vous, j'attend les informations que nous donnera Lady Shiva. J'ai une entière confiance en ses compétences. Et peut être que nous en saurons assez pour les manipuler à nos propres fins."

Puis elle énonça le Leviathan. Qu'est-ce que Trust pouvait en penser ? Il avait mené ses propres recherches dessus. C'était une organisation secrète dont personne ne connaissait les origines capable de créer des méta-humains. En fait, il savait qu'une partie des fonds de la Ligue avait été utilisé par Talia. Et il s'agissait d'une grande quantité d'argent, assez pour éveiller les soupçons du Trésorier de la Ligue. Alexander était étonné de ne pas en avoir entendu parlé plus tôt par Talia quand il était encore à Paris. La fille de la Tête de Démon avait bien plus d'espions que Trust dans le monde, elle était donc forcément au courant. Comme d'habitude, même si ils considéraient les autres organisations secrètes comme ridicules, ils en discutaient par mail. Cette fois-ci, rien du tout. Pas un mail, pas un appel. Le Trésorier avait donc finit par croire que Talia était liée au Léviathan.

Savourant son whisky, il fit mine de ne pas savoir de quoi elle parlait Buvant une dernière gorgée de whisky, il pria la Maire de continuer.


"Dites m'en plus, s'il vous plait. Arriver à Gotham et découvrir deux nouvelles organisations secrètes fait partie de mon cocktail de bienvenue."

Le Courtier de la Ligue appuya sur l'interphone pour demander à Ismaël de se rendre chez lui pour rejoindre sa femme et ses enfants. La nuit était tombée et il avait peur de rentrer trop tard pour le dîner. Evidemment, il se doutait de la présence de la Garde personnelle de la fille du Démon mais il savait aussi qu'ils étaient assez doués pour suivre la limousine de prêt sans éveiller de soupçon.

"Cela ne vous dérange pas que l'on continue la conversation sur le trajet? Je ne suis pas à l'avance... Oh, et peut être que vous aimeriez venir dîner avec ma femme et les enfants ? Laura a préparé de la dinde, et comme d'habitude, elle en fait toujours trop..."

Discuter des affaires et de la vie privée en même temps était un art difficile à maîtriser que Trust avait appris à utiliser avec le temps. Cela permettait à la personne d'en face de penser à autre chose et de ne plus faire attention à la véritable discussion et donc de, potentiellement, révéler plus de choses que prévu. Mais une chose était vrai cependant : Laura en faisait toujours trop au dîner...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Mer 12 Juin - 16:26

Talia ne put qu'en sourire. Malgré ses occupations quotidiennes, Trust était quelqu'un de renseigné. Il en savait plus qu'elle ne l'avait prévu mais cela ne faisait que prouver la réputation grandissante de l'organisation terroriste, mais aussi la discrétion de ses activités les plus importantes. D'après ce qu'il lui racontait, Alexander avait vu les traces du passage de la pieuvre et avait aperçu son corps massif, mais il n'avait pas eu vent des longues tentacules qu'elle avait déjà glissé dans les couloirs de la politique internationale. S'il avait eu vent de l'élitisme assassin que l'organisation partageait avec la Ligue, il ne semblait pas au courant de la véritable nature des hommes et des femmes qui formaient son noyau. Pas encore. Quelques instants silencieuse, l'immortelle promena son regard au delà de la vitre, le long de la succession de ruelles noires que Gotham lui offrait, appréciant l'architecture moderne et simple que Lex Luthor avait ordonné lorsqu'il avait opéré à la reconstruction de la ville après sa destruction par Poison Ivy lors du fameux No Man's Land. Il était étonnant de constater à quel point elle n'avait pas du tout l'impression de passer en revue ses possessions mais plutôt d'avancer en terra incognita, dans une jungle de bâtiments sauvages et inconnue dans laquelle elle était étrangère, et non pas maîtresse, ni mairesse.

Les zones prioritaires et les friches immobilières entourant l'aéroport international s'effacèrent peu à peu pour laisser place à des demeures plus singulières, mieux rangée et moins proche les une des autres, si bien que Talia en respira mieux. Le silence avait maintenant conquis l'habitacle et la ville, mais c'était un silence trompeur, un voile qui s'abaissait sur les crimes et les rendaient plus silencieux, mais en aucun cas moins nombreux. Si Talia n'entendait aucun cri, aucun coup de feu, elle savait très bien qu'ils étaient seulement étouffés, et non absents.

- Découvrir votre famille serait à coup sûr un plaisir, et manger autre chose qu'un régime de maire à base de sophistications alimentaires aussi. Mais.. Je suis une femme occupée, de nuit comme de jour. Je n'arrête pas de travailler, je ne fais que changer d'identité entre temps..


Il n'y avait pas de poche dans sa robe, pliée et lissée pour ne pas se froisser sur la banquette de la voiture, mais Talia portait en permanence une arme cachée et parfois des gadgets utiles, et qui dit possibilité de glisser un pistolet dit possibilité de cacher une clé USB. Elle détacha d'un bracelet à la cheville une clé noire voisine de son couteau de combat et la fit passer à l'avant,où elle fut appliquée sur le panneau de commandes. Aussitôt les écrans placés sur les sièges arrières et avants, à la mode de toutes les voitures modernes, s'allumèrent et des reportages caméras sur l'épaule, au son étrangement bien calibré, se succédèrent devant les yeux de Trust. Certains clichés semblaient si précis qu'il n'eut pas été idiot de penser que les sujets du reportage s'était eux même emparés de la caméra et se savaient pertinemment filmés.

- Le Léviathan est autrement plus grand que des organisations comme la Lignée. Et autrement plus vaste. Ils sont présent partout sur la planète, mais le gros de leur puissance millitaire se partage entre l'Afrique et les USA, via des sociétés privés et des sectes paramillitaires. Ils possèdent un pays d'Afrique, je veux dire par là qu'ils le possèdent vraiment, et presque officiellement, ils y ont tous les pouvoirs. Il s'agit du Mtamba. Les enfants apprennent dès la primaire que le seul chemin valable pour réussir leur vie et débarrasser le monde des méchants sera de prendre les armes et rejoindre le léviathan, en ayant sacrifié jeunesses et corps pour se montrer à la hauteur de leurs ennemis. Ce que la Ligue n'a pas corrompu, ils l'ont fait. Ce que la Ligue ne peut surveiller, ils l'ont amadoué. Ce que la Ligue ne contrôle pas, ils le menacent.






Comme nous, ils sont composés de plusieurs castes, au contraire de la Lignée avec ses soldats et son empereur. La milice armée compose la principale partie de l'organisation, ce sont des civils et des engagés millitaires qui croient à ce qu'ils font et qui le font pour précipiter une harmonie finale et complète. Les têtes pensantes, les éminences, ce sont ceux que l'on appelle parfois les super-vilains. Ce sont des leaders versatiles et polyvalents, capables de tout. Parmi les noms cités, Goatboy, Dedalus le père de Batwoman ou encore le fils de notre ami Pyg, le Son of the Pyg. Chaque pays surveillé et contrôlé offre son meilleur méchant pour nourrir le Léviathan, ainsi, en France, l'asile du Jardin Noir, leur Arkham, est sous contrôle du Léviathan et du Fils de l'Homme, qui ressemble trop au Joker pour ne pas en être le meilleur et le plus terrifiant copycat.


Pour finir, le Léviathan est à Gotham depuis plusieurs mois, ils se sont armés auprès du Ventriloque et ils se diffusent dans les rues, ils ont un objectif assez clair : tuer le Batman, pour appliquer la justice finale sans l'entrave du chevalier noir. Quant à leur chef... Il ne se montre qu'avec un déformateur de voix et une tête de squelette, toujours accompagné d'un garde du corps qu'on dit capable de battre le Batman, et rivaliser avec Lady Shiva.


Monsieur Trust...




Talia leva sa main gauche, dans laquelle était apparue un masque squelettique semblable à celui que les clichés des écrans de la voiture blanchissaient dans une obscure convention de l'organisation. Talia ne souriait plus.

- Je suis le Léviathan. L'héritage de mon père ne s'est pas montré suffisant. Mais je ne compte pas m'en servir pour faire le mal. J'ai... découvert beaucoup de choses récemment. J'aime cette ville, j'aime des personnes, et .. j'aime aimer. L'humanité doit être purifiée, je suis là pour ça, je suis née pour ça mais... mon apocalypse ne sera pas un massacre. Ce sera un changement, guidé par mes organisations, et sans morts inutiles. Le Léviathan et la Ligue m'appartiennent, et je vous demande d'en  être garant pour moi. 


Avec la mairie, je manque de temps pour m'occuper du reste du monde, c'est pour cela que je vous propose d'être mon second auprès du Léviathan, en plus de vous occuper de la Ligue. Vous ne manquerez pas d'aide et d'accompagnements mais... vous avez fait vos preuves et nous devons passer à la vitesse supérieure maintenant que Gotham est acquise. J'aimerais avoir votre confirmation, et, si elle vient à exister, l'assurance que du sang inutile ne sera pas versé. Je ne veux pas faire de vous un leader criminel, je veux simplement un politicien et un économiste près des rênes. Je ne vous demande pas de préserver les innocents..


Dans ce monde, l'innocence n'existe plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour à Gotham   Jeu 13 Juin - 19:55

Le paysage défilait dans la vitre sombre et blindée de la limousine. Ismaël conduisait à une vitesse tout à fait respectable. Ce n’était pas le moment de se faire remarquer par la police. L’architecture moderne et effilée de l’aéroport laissa place à la banlieue de Gotham et ses couleurs sombres et oppressantes. Le mélange des arts de la construction était étonnante, surtout ici. Lex Luthor avait reconstruit la plupart des bâtiments donnant un aspect plus moderne à la ville mais il restait encore des vestiges d’avant le No Man’s Land. Ainsi, l’architecture gothique se mélangeait avec l’architecture moderne, et ce n’était pas forcément moche. Ce mélange symbolisait aussi bien le passé que le futur de la ville. Gotham avait vécu, Gotham avait survécu et Gotham allait vivre. En plus de Luthor Corp. Et de Wayne Enterprise, Hightower Incorporated avait aussi investi dans la réparation de la ville mais en moindre quantité. Le conseil d’administration de l’époque avait jugé plus utile de garder l’argent et de l’utiliser à d’autres fins. Après tout, le geste de Luthor tenait plus de la politique que du business.

La limousine parcourue les routes de la banlieue de Gotham. Les pavillons s’alignaient par dizaine et offraient un paysage en apparence plus calme et plus détendue. Mais la banlieue de Bristol était tout de même beaucoup plus tranquille à Blüdhaven ou Gotham. On n’entendait pas des cris et des coups de feu toutes les demi-heures et les sirènes de polices étaient moins présentes.

Pendant le trajet, Talia continua à expliquer l’organisation du Léviathan. Elle sortit une clé USB pour l’utiliser sur l’ordinateur de la limousine. Des reportages défilèrent et il était évident de deviner à quoi elle voulait en venir. Le pays du Mtamba n’était pas si connu pour Trust, pourtant bon en géographie. Il n’avait vu et entendu que quelques reportages sur ce pays inscrit dans la « liste noire » des Etats-Unis et exclue de l’ONU. En résumé, il s’agissait de la Corée du Nord en Afrique. Un pays prônant l’armement des enfants de moins de 16 ans devait sans doute mériter son inscription dans cette liste. Si les pays Occidentaux n’y a pas encore lancé une invasion pour « libérer » son peuple c’était simplement parce qu’il n’y avait pratiquement aucune ressource là-bas. Si un jour, il venait aux oreilles de Trust que le Mtamba était plein de pétrole ou d’or, alors peut-être, envisagerait-il de pousser le gouvernement à l’acte. Mais à présent, le lien entre le Léviathan et la Ligue était trop étroit pour une quelconque action.

La Maire continua ensuite à décrire la hiérarchie de la Ligue et évoqua le recrutement des meilleurs « super-vilains » de chaque pays. Une sorte de multinationale terroriste, comme la Ligue. Cependant, même avec de telles ressources, l’élimination du Batman ne semblait pas être aussi évidente et Alexander avait encore un peu de mal à discerner les liens entre la Ligue et le Léviathan. Il semblerait que les méthodes et l’organisation des deux organisations se ressemblent mais la fille du Démon vint apporter l’éclaircissement qu’il manquait à Trust : c’était elle le Léviathan.

La voiture arriva enfin devant une maison de banlieue tout à fait banale. Rien d’extravagant, rien en surplus, pas de poste de garde à l’entrée ou de portail en or massif. C’était simplement un pavillon, certes grand, mais simple et parfait pour le développement de la vie d’une famille. La lumière sortant des fenêtres à l’étage indiquaient que les enfants d’Alexander, Alice et Alex Jr., étaient encore debout à cette heure-ci.


« D’ici, je peux déjà sentir l’odeur de la dinde… »

Un petit silence s’en suivit, le temps que Trust considère la proposition de Talia, puis sa voix brisa ce même silence.

« Madame, vous pouvez évidemment compter sur moi. Je m’occuperais de la Ligue et du Léviathan. Vous reprendrez les rênes de ces deux organisations quand vous en jugerez nécessaire mais vous me connaissez. Vous n’en n’aurez pas besoin.
Cependant… si un jour votre père revient. Je vous prierais de ne pas me demander de choisir entre vous deux. Ce serait un choix que je serais incapable de faire. »

Il quitta ensuite la voiture, ordonnant à son garde du corps de raccompagner Talia là où elle le souhaitait. D’autres hommes de main se faisaient discrets dans les environs de la résidence mais surveillaient tout de même la famille Trust.

Evidemment, ce sera à celui qui aura la plus grosse part du gâteau qui aura mon allégeance…et pour l’instant c’était Talia. Mais Ra’s Al Ghul peut nous réserver bien des surprises et se trouver dans le camp opposé quand il exprimera toute sa colère me semble être la dernière des meilleurs idées. Occupons nous de nos affaires, pas des problèmes familiaux des autres.

L'homme d'affaire se dirigea vers sa maison sans se retourner vers Talia, il réfléchissait encore aux implications de son intégration au Léviathan que cela entraînerait. Ce soir, il allait passer une nuit blanche à récolter encore plus d'information sur le Leviathan et trouver un moyen de gérer en même temps les deux organisations et Hightower.

La porte s'ouvrit, une odeur chaleureuse de dinde au four lui emplit les narines. Il se fit accueillir par sa famille et des amis. A ce moment là, personne ne pouvait deviner que ce père de famille s'apprêtait à gérer une guerre secrète à Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour à Gotham   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à Gotham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le retour à Gotham
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Aéroport International Archie Goodwin-