RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 0:20

Aciérie Sionis,
22H00



Rire, cri de joie, tir et autres festivité aux couleurs bigarrées régnaient en maître dans l'antre du Joker .On pouvait appeler cela « Une habitude » voire, une coutume propre au prince du crime de Gotham City, qui, comme chaque jour de liberté, ourdissait plan sur plan pour en finir avec la Chauve-Souris....Enfin, en finir, c'était vite dit car beaucoup de posaient la question quant à la capacité de ce dernier à se débarrasser du justicier. En prime, on ne pouvait pas dire que les choses allaient au mieux parmi les hommes de main qui avaient entendu parler du plan « Grill et Barbecue » de Grendel Road....Certains murmuraient que Firefly était en train de partir en vrille une fois de plus. On disait également qu'un nouveau joueur était sur la brèche, bien que certaines bouches avaient pointée le Joker comme bouc émissaire.

Une accusation justifié car il avait appris à cette ville que tout était possible. Après tout, on était à Gotham City, n'est ce pas. Cette ville avait son lot de phénomènes, de légendes urbaines et de cas en tout genre. Pourquoi continuer à s'étonner dans une ville ou la surprise était le lot de tous ?

« Ouais...Cramé comme pas deux. Il restait rien à part des squelettes noircis. »
« Merde, ce connard de Firefly commence à me taper sur les nerfs. »
« Moi il me fout les chocottes, ce con, avec sa lubie du feu et son envie de transformer tout le monde en barbecue. »
« C'est clair. On est mieux loti avec le Joker. »
« Ha bon ?? Ca te plairait de te retrouver avec un putain de sourire forcé sur la gueule ? »
« Non, mais je préfère mourir de rire que crever dans les flammes, pauvre con. »
« A propos, vous avez entendu ce qu'on raconte ? A propos des meurtres de clodos ? »
« Non....C'est quoi ? Croc qui déconne encore ? »
« On sait pas. Y'a des types qui disent qu'il se passe des trucs louches dans les ruelles. »
« Bé.....comme dans tout Gotham, non ? »
« Non, non, t'a pas pigé. Un type que je connais dit qu'un autre lui aurait parlé de quelque chose de bizarre.»
« Ha ouais ? Et quoi ? »
« Il sait pas. Il a juste dit qu'il avait vu un truc ramper sur un mur et embarquer un pauvre clochard ivre qui se débattait en hurlant. Il y'a eu un cri...puis plus rien.»
« Tu penses à quoi ? »
« J'en sais rien. On a des monstres comme Croc et Grundy, donc, y'a plein de trucs qui sont possibles. »

Une histoire peu rassurante, vous en conviendrez. Il est vrai que la mort d'un pauvre alcolo plein comme une outre au fond d'une ruelle, ce n'était pas le genre d'info que le Gotham Globe aimait balancer. Ça n'avait rien de sensationnel, ni d'accrocheur. Un fait divers parmi tant d'autre mais la manière du carnage de Grendel Road, cela se transmettait de bouche à oreille, de personne à personne, jusqu'à remonter à des sphères plus élevés qui préféraient prendre leurs précautions. Dans le cas du Joker, il se fichait totalement de ces meurtres. Il se disait juste qu'il faudrait être totalement taré pour venir l'attaquer sur son territoire et qui plus est, volontairement et sans personne. Aucune armée, aucun groupe ne s'était risqué à cela, en dehors du Batman...et c'était ainsi que le Parangon du Crime souhaitait continuer. Cette situation lui convenait très bien, et il ne se cachait pas de le dire en balançant des blagues souvent au goût douteux à travers les interphones de la vieille aciérie de Black Mask.

Attrapant son arme, un des sbires du Joker commençait son nouveau tour de garde et prit la direction de la grille, d'un pas assuré tandis que ses camarades continuaient de débattre des faits divers de la ville.
Il y'avait tant à dire qu'on ne s'ennuyait jamais quand on parlait de cette bonne vieille ville et de ses problèmes constants et naissants. Alors qu'il disparaissait dans l'ombre, ces amis continuaient de parler de choses et d'autres....jusqu'au moment où un cri atroce se fit entendre. Le genre de cri qu'on pousse lorsque quelque chose de vraiment horrible vous tombe dessus. Les deux gardes eurent alors pour réflexe de cesser toute discussion et de braquer leurs armes en direction de la source du cri, sans oser bouger.

Un silence de mort, pas un bruit....Tout se tût, même le bruit des vagues et de la circulation. Angoissant, pesant, étouffant, ce silence enveloppait les deux hommes qui se mirent à reculer....puis à hurler lorsque le corps sans vie de leur camarade leur fût jeté à la figure avec une force surhumaine. Ni une ni deux, leur premier réflexe fût de rentrer à l'intérieur et de refermer la porte lorsqu'ils virent plusieurs paires d'yeux rougeoyant les observer dans les Ténèbres de la rue, en poussant de légers grognements qui montaient crescendo. Quoi que ce soit, ce n'était pas un homme, ni Croc, et encore moins Batman. Et quoi que ce soit, ça venait pour leur faire la peau.
D'autres gardes accoururent à l'entrée du bâtiment lorsqu'ils entendirent leur camarade se replier dans l’aciérie même et en verrouillant le tout. L'un d'entre eux fût envoyé séance tenante pour avertir le Joker de l'attaquer alors que les autres s'occupaient à barricader l'accès principal.

A peine eut il franchi le premier coude du couloir principal que plusieurs coups violents résonnèrent contre la gigantesque porte en acier, comme si....quelque chose se jetait dessus....comme si des multitudes d'êtres désiraient enfoncer la porte pour en finir avec les hommes du Joker. Pour le moment, ceux gardant l'entrée avec leurs camarades tenaient bon et l'envoyé fit irruption dans la pièce principale du Joker, qui était en train de préparer sa prochaine attaque sur la ville.

« PATRON, ON EST ATTAQUE »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 11:44

Aciérie Sionis. Un endroit de fous pour des fous.
Si vous n'étiez pas fou, vous seriez en plein cauchemar, ou complètement flingué de rire par les diverses attractions mortelles du Joker. Bien entendu, l'aciérie avait ses troupes, ses gardes. Le Joker avait puisé dans ses propres réserves et était parvenu a atteindre une cinquantaine de personnes, de recrues venues de Gotham pour intégrer son gang de clowns débiles. Bref, du bonheur.
Les rondes étaient menées avec silence et professionnalisme. A vrai dire, tout était calme, et personne n'osait déranger le Joker. Ballons, sonos, confettis, tout était fait pour que la fête commence. Pour que les hôtes aient un magnifique spectacle avant de mourir dignement. Des hôtes genre chauve-souris.

Le Joker venait de s'offrir un moment de joie. Torturer un sbire de Double-Face à la scie et au fer a souder. Le résultat n'était pas beau a voir, mais il avait parlé. Et il avait déballé pas mal d'informations croustillantes et intéressantes. Avec un sourire, le Joker réfléchissait, pensait, étudiait les nouvelles opportunités. Tout était si confus et à la fois, facile a mettre en place, que tout ce qu'il faudrait, c'est une étincelle pour mettre ce plan en pratique. Avons-nous dit "Plan" ? Quelle erreur. Il n'y avait jamais de plans avec le Joker, tout partait dans la confusion la plus ultime. Le moindre faux pas était toujours assuré par un second plan ou un triple ou un quadruple, il fallait prévoir en fonction de ce qui se passait. Mais ce soir là, personne n'aurait put prévoir ce qu'il se passerait ...

Des cris ... Des coups contre l'acier des murs de l'aciérie. La grille principale avait été forcée et les caméras avaient été détruites. Un gros soucis, un soucis de taille. Qui cela pouvait-il bien être. Bien entendu, les sbires du Joker avaient refermé la grande porte principale, et on avait posté des hommes un peu partout. Il fallait repousser ce qui allait arriver. Le Joker savait que c'était une attaque massive, mais de QUOI ?
L'homme de main entra et le Joker dégaina son arme, un petit drapeau "BANG" en sortit.

- "On ne tire pas sur les messagers de mauvaise augure hein ?"


L'homme de main eut peur, certes. Mais le Joker savait très bien que cela serait une attaque en bonne et due forme. Que faire dans un cas pareil ? Il y'avait les défenses et les pièges du Joker. Cela serait une bonne chose, et cela serait marrant a utiliser. Les réseaux d'auto-tamponneuses commencèrent a vrombir et a circuler partout. Abramovici lui aussi était là, et il en dégommerait une paire avant de sombrer dans la mort. Son marteau était assez lourd, et son bras puissant, le colosse serait une proie difficile pour quiconque essaierait de le tuer. Le Joker quant à lui, avait toujours de la réserve dans l'aciérie. Et beaucoup, beaucoup d'AS dans sa manche. Le Prince des Clowns était sur son territoire, et personne ne devait réussir a le vaincre. Il avait beaucoup apprit depuis la dernière fois avec le Pingouin. Prenant son micro, sa voix se fit désormais entendre dans l'aciérie.

- "Ding Dong ici le Joker ! Vous l'avez sans doute remarqué mais il y'a une espèce d'attaque sur nous ce soir. Pas de panique, vous êtes mes hommes de main, vous ferez face à tout ça, j'ai foi en vous, les petits gars. Et n'oubliez pas, je suis là ! Et je sais que nous gagnerons. Hé Hé HA HA HA ..."


Il éclata d'un rire sonore qui résonnait. Les hommes de main étaient prêts. Ô Cruauté réveille-toi, qu'importe le chaos, que le sang coule et que tout soit amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 12:12

Faire face était une chose. Tenir en était une autre. Si la porte tenait bon pour le moment, nul doute qu'elle finirait par céder d'un moment à l'autre tant les coups redoublèrent d'intensité. Chaque charge était plus violente que la précédente et doucement, les accroches des portes commençaient à céder. L'ennemi n'attaquait que sur une zone, mais elle y' mettait la force. Pour les hommes du Joker, ils était difficile de dire ce qui était le plus effrayant: Se faire attaquer.....ou ne pas avoir su identifier un adversaire qui ne semblait au final, peut-être pas si humain que cela. Mais pour répondre, les hommes du Joker semblaient être équipé du nec plus ultra de la technologie en ce qui concernait les armes à feu. Sans doute cela venait il des labos pillés de Star Lab, ou encore d'un entrepôt militaire qui avait reçu une visite inattendue.

"MERDE, LA PORTE VA CEDER."
"En position, les gars. Qui que ce soit, on va leur montrer qu'on déconne pas avec les Jokerz"

Un nouveau coup venait d'arracher en partie la porte de ses gonds. Ce n'était plus qu'une question de secondes avant qu'elle ne s'effondre face à plusieurs dizaines d'hommes armés, prêt à en découdre mais pas franchement rassuré. Il y'eu encore un coup, puis un autre. A y' réfléchir, même Croc n'aurait pas été en mesure d'enfoncer cette porte, aussi fort qu'il l'était, ce qui ne donnait qu'une possibilité à leur yeux......Bane. Du moins, c'est ce que tous se disaient. Ça ne pouvait être que lui qui tapait sa crise contre l'aciérie.

L'ultime coup eut enfin lieu, arrachant totalement la porte d'acier de ses gonds, retombant lourdement sur le sol dans un bruit métallique en soulevant la poussière. Des milliers de tirs se firent entendre, mitraillant tout ce qui pouvait se poster dans l'embrasure démolie de la porte. Les balles fusaient et un enfer de feu s'abattit sur ce qui avait osé venir attaquer le clan Joker....Qui que ce soit, il ne pouvait survivre à des salves aussi destructrice, que ce soit Bane ou un autre.....

Les tirs durèrent bien une bonne minute durant laquelle les hommes du Jokers vidaient chargeurs sur chargeurs dans le vide, en espérant faire mouche. Même un idiot qui ne savait pas viser pouvait faire un carton avec des fusils d'assaut X-15.
Puis le silence retombe, et les coups de feu cessèrent. Lorsque la fumée se dissipa, ce qu'il virent les stupéfia plus jamais.......Il n'y' avait rien....Pas de corps, pas de cadavres, rien sur toute la zone visée.....Tous avaient tirés dans le vide en vidant leurs cartouches....Et c'est là alors qu'ils apparurent, suintant, rampant et bavant, poussant des hurlements stridents en faisant irruption dans le couloir sous les cris effrayés des hommes de main du Joker.
Des cadavres inanimés pourtant si vivants, des traits du visages affreusement déformés, poussant des rugissements en se jetant sur les hommes en poussant des cris stridents, plantant goulument crocs et griffes dans la gorge des hommes pour s'abreuver de leurs sang en leur offrant pour ultime vision un regard rougeoyant........Celui d'une nuée de vampires affamés.

Certains voulurent répliquer mais leurs armes vides ne leur fût d'aucun secours. Ceux tentant de s'enfuir furent attrapés, jetés au sol pour être vidés de leur sang à leur tour...et certains se relevaient pour attaquer leurs camarades, totalement métamorphosés et devenus des nouveaux enfants de la nuit. Les hommes derrière la secondes portes eurent juste le temps de se barricader pour foncer vers le Joker, terrorisés. Cette fois-ci, c'était du sérieux et il était difficile de dire si un poids lourd comme Abramovici ferait le poids face à une engeance morte-vivante. Et qu'en serait il du Joker, dont les images du carnage devait défiler sur son moniteur?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 13:40

La porte tomba.

Les hommes de main tirèrent, vidant les cartouches, distribuant les balles comme des bonbons. Tout se passait exactement comme prévu. Malgré tout, cela n'empêcha pas le tintamarre de balles et de tirs sifflotant dans le grand hall de l'aciérie SIONIS. Le Joker, devant ses caméras, observa attentivement les coups. Pas de cadavres ... Lorsque la poussière retomba, le Joker se mit en colère. Reprenant son micro, il balançât de nouvelles insultes.

- "Bande d'imbéciles ! Ils sont là, planqués, et vous avez gaspillé vos balles, c'est pitoyable ! Si vous devez mourir, c'est de votre faute !"


Et le carnage commençait.
C'était ce que tout bon film de série Z appelait des monstres morts-vivants. Et ça éviscérait, ça griffait, ça tuait, c'était une putain de boucherie. Mémorable et magnifique, cependant, le combat n'était surement pas gagné, ni-même réussi. Le Joker dut même se contraindre, tout en gardant son calme, a fermer des sas, piégeant de nombreux hommes derrière les lignes protégées de l'aciérie. Du sang, des cris. On se serait cru à Noel. Mais la situation pourrait être largement mieux, si elle n'était pas si critique.
Le Joker n'avait pas peur d'une mort imminente, oh que non. Abramovici cependant, avait fuit la zone de combat avec les autres hommes, il faut dire qu'il en avait massacré une petite dizaine, Abramovici avait survécut grâce à sa maitrise des armes redondantes. Et après un coup de marteau sur le crane, on se relève difficilement. Ce dernier avait même réussi a rejoindre le Joker, avant que le SAS ne se referme.
Le Prince des Clowns observait sur les caméras, les différentes saloperies qui envahissaient son bastion. Avec un sourire, légèrement agacé, il savait qu'il offrirait surement une dernière prestation. Mais vous aviez beau tuer le Joker, il revenait toujours.

Le Joker avait actionné les panneaux d'urgence. La lave allait monter et désagréger ces pourritures très rapidement. Des torrents de lave sortirent des tuyaux dans le hall principal. Certes, les hommes en train de se faire massacrer allaient aussi souffrir. Mais cela allait faire un peu de ménage. N'oublions pas que tout ce que le Joker touche, il le piège ...
Dans un coin de l'aciérie, le Joker s'était rendu, en compagnie de Mr Marteau et de ses sbires, dans une salle reculée. La salle en elle-même était plongée dans le noir, des mannequins, un lit, et beaucoup d'affiches de cinéma de la vieille époque. Le Joker s'avançât et alluma la lumière.

- "Karlo, je vais avoir besoin de ton aide. L'aciérie est attaquée par des vampires, et en tant qu'acteur, tu sais comment les vaincre pas vrai ?"


Une masse, monstrueuse, dégoulinante se dirigea vers le Joker : Gueule d'Argile. L'acteur ultime, le plus dangereux des monstres, sortit de l'obscurité et avec un sourire, il se transforma en Joker. Exacte copie du Prince des Clowns, puis il se transforma en Van Helsing, rôle qu'il avait jadis interprété dans un film sur Dracula.

Karlo - "Le rôle de ma vie, Joker. Je suis fais pour ça ..."

Comme cela serait beau. Pas d'eau, pas de dissolvant, Karlo serait parti pour un magnifique massacre de zombie vampires je sais pas trop quoi, et ça allait chier monstrueusement. Karlo était un être difforme, mais qui disposait de beaucoup d'énergie a revendre. Ce soir, ce serait un film de vampires, version Tarantino à l'aciérie SIONIS.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 21:53

Lave, métal en fusion, peu importe car son efficacité n'était plus à refaire. La Joker venait de jouer sa première carte en utilisant sa première série de pièges, inondant les créatures et leurs victimes, mais tuant au passage quelques hommes encore non infectés. Chacun des cris d'agonie des monstres se répercutait dans la zone et les plus inaptes furent détruits dans un hurlement d'agonie strident.
Le prince du crime sous-estimait toutefois ses adversaires qui ne manquaient pas de ressources et les tunnels de ventilation et d'entretien allaient devenir leurs outils de chasses.
Peu importe les efforts du clown car les monstres arrivaient à passer, tuant et infectant chaque victimes, transformant chaque Jokerz en Vampire qui se relevait pour traquer les siens, écume au lèvres et ergots tedus pour déchirer toute chair à sa portée.

Personne n'y échappait, pas même Abramovici qui subissait des attaques à chaque recoins et qui était le seul à ne pas succomber, ni à se faire mordre. Mais le pauvre finirait vite par fatiguer. Il pulvérisait des têtes, en décapitait d'autres mais ces monstres semblaient arriver sans fin. Peu importe, jamais il ne se rendrait en tombant comme un lâche, même si il devait tuer ses camarades qui l'attaquait également. Une fois son œuvre faite, il avait pris soin de rejoindre le Joker accompagné de quelques hommes qui bloquaient les accès à l'aide d'explosif. Bien sur, ca passait pour certains et pour d'autres, c'était un coup à coté et une victime qui succombait à la morsure avant de se relever, son visage grossièrement déformé en ne quittant plus sa proie des yeux.

L'accès au Joker venait d'être fermé et pressurisé, mais est ce que tout cela allait tenir? La réponse était plutôt évidente, et c'est ainsi qu'il fût rejoint par un bien singulier personnage, armé et prêt au combat, équipé de tout l'attirail d'un parfait chasseur de vampire.
Van Helsing? Appelons le plutôt Basil Van Helsing, qui fût le premier chargé alors que la porte ceda, laissant place à la horde des Décharnés et des Nouveaux-Né, faisant face au Metamorphe. A ses cotés se tenaient Mr Marteau et les quelques hommes qui ne se laissaient pas si facilement effrayé par une bande de suceurs de sangs.....Des durs de durs, des vrais pour qui aucune menace n'était insurmontable.

La seconde bataille pouvait commencer.
HJ: Fais toi plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 8 Juin - 22:43

Basil Karlo était un maitre dans l'art de connaitre les faiblesses des créatures des séries Z, un plus pour le Joker. Le Gueule d'Argile était maintenant armé de deux arbalètes aux poignets et d'une machette à la ceinture. Abramovici se reposait avant de ré-affronter la vague finale, s'autorisait une quart de vodka pour récupérer de l'énergie et de la vigueur. Quant au Joker, il avait dégainé son couteau long, prêt a perforer des cœurs. Les quelques hommes restants changèrent les cartouches pour des balles plus perforantes, histoire de faire encore plus mal. Dans les couloirs, on les entendait, on les entendait crier, hurler, se débattre, se faire bouffer, mais la seule chose qui maintenant l'équipe en vie, c'était la certitude que le Joker était un de ces immortels de Gotham City, il ne pouvait pas mourir comme ça, son combat, c'était contre Batman. Pas contre des minables de je ne sais quel coin paumé de l'Enfer.
Karlo en première ligne, il vit les créatures et balançât déjà une sacrée rafale de flèches dans la gueule et les cœurs des monstres qui arrivaient. Alors que les autres se pointaient en rampant, dans les conduits, les hommes du Joker tirèrent dessus histoire de les faire reculer.
Basil Karlo se retourna vers le Joker alors qu'il sortait maintenant la machette dans la main droite et une espèce de pique de boue apparut à la place de la main gauche, histoire de transpercer. D'un regard, il jeta un crachat et releva la tête, comme un héros de série télévisée.

Basil Karlo - "Hell ... It's about time ..."


Et le Clayface se rua sur les créatures, trucidant, dégommant, explosant, nettoyant chaque créature qui tentait de passer. Une véritable boucherie dans les couloirs de l'aciérie.

Quant au Joker et à Abramovici, suivit des hommes de mains, ils restèrent non loin de Clayface, éliminant les quelques ordures qui restaient. Le Joker prenait un malin plaisir a transpercer les poitrines avec son couteau, prit d'une folie meurtrière. Il chantonna même des chansons de Frank Sinatra. On aurait cru Orange Mécanique.

- "Fly me to the moon, let me swing among those stars, let me see what spring is like on Jupiter and Mars."


A chaque note, le Joker, tel un artiste, cognait, frappait, cadavres ou blessés, sans état d'âme. Un grand sourire sur le visage. Une débauche aveugle, monstrueuse, dégueulasse. Mais une belle boucherie. Le sang coulait à flots, on aimait ça. Dans la tête du Joker, les paroles de Sinatra résonnaient encore, et plus il cognait fort, plus il chantait fort. Bien entendu, les monstres étaient innombrables. Il fatiguerait surement à un moment.

- "Si je dois mourir, autant en emporter le plus possible avec MOI ! Vous êtes morts ? Alors mettons un beau sourire sur ces visages !"


Le regard du Joker était complètement fou, pris par le massacre, la frénésie du meurtre. Tout ce qui comptait pour lui, c'était de tuer un maximum de cadavres, le plus possible, sans s'arrêter, jusqu'à ce que la mort l'attrape. Pas de pitié pour les vivants, aucune pour les morts. Sonnez l’hallali !
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Dim 9 Juin - 16:12

La bataille entre les troupes du Joker et les engeances du clan des morts était loin d'être gagnée en ce qui concernait le clan humain. Si le Joker et Karlo arrivaient à gérer le flux de créatures sans trop de mal avec Abramovici en support, c'était un peu moins le cas de ses hommes qui commençaient doucement à tomber pour se relever et attaquer leur ancien camp.
Les Vampires tuaient par plaisir mais ce soir, il avait une dalle comme jamais ils n'en avaient ressenti. Les nouveaux-nés, quant à eux, ne contrôlaient pas leur faim et les poussaient à se jeter sur le premier venu tant le besoin de sang était insupportable.
Le colosse russe avait manqué à deux reprises de se faire mordre mais chaque attaque avait été repoussée avec une réplique impitoyable. Quant à Karlo, les morsures auxquelles il avait eu droit ne semblaient pas l'affecter....l'avantage d'être une créature composée de boue : Pas de chair à détruire, ni à marquer d'une malédiction. Dans un sens, il était le plus à même de tuer la horde, voire, il était devenu une armée à lui seul et prenait beaucoup de plaisir à faucher chaque créature morte-vivante. C'est donc pour cela qu'on le trouvait en tête d'affiche dans la bataille, suivi non loin de ceux qui n'étaient pas encore contaminés.

Pour Karlo, c'était grisant. Pour le Joker, c'était un jeu de plus, une blague supplémentaires qui lui permettait de libérer ses démons les plus noirs. Il avait osé des comportements, des agissements monstrueux dans sa vie mais jamais il n'avait pu se laisser autant aller à la barbarie...mais après tout, ces créatures étaient déjà mortes.....Seulement, les choses allaient changer pour le petit groupe qui allait vite se faire encercler. Si le Prince du Crime avait observé dehors ce qui se passait, il n'aurait pas seulement vu un groupe, mais littéralement une armée sortir de la multitude de bouches d'égouts qui entouraient l'aciérie. En clair, cela semblait être le début d'une bataille sans fin qui finirait forcément par tourner en défaveur du groupe du clown. Si on prenait chaque détail en compte, le seul ayant une chance de survivre à cette nuit d'horreur, c'était bien évidemment le mutant de boue qui jouait toujours de l'arbalete en dégommant tout ce qui passait à sa porté. Ce qui allait être moins simple pour lui, c'est ce qui venait d'enfoncer la porte d'un coup destructeur. Dans un bruit d'acier, l'acteur à l'apparence de chasseur fût écrasé net sans aucune autre forme de procès pour laisser place à une créature monstrueuse, sorte d'amalgame de plusieurs cadavres doté de plusieurs bras fusionnées et difformes, dont plusieurs têtes humains tentaient de s'extirper en hurlant, comme si cette chose...les avait absorbé. Sa chair à vif pulsait sous les battements de cœurs de ses victimes et il n'y'eut pour réponse de sa part qu'un rugissement qui fit trembler l'aciérie entière.

Personne n'eut le temps de bouger, pas même le prince du crime qui fût jeté contre un des murs par un des gigantesques bras du monstre, tout comme Abramovici, qui ne chercherait sans doute pas à en rester là. Quant aux autres hommes, la plupart furent rejetés en arrière, en direction de la horde qui s'en donnait à cœur joie avec eux. Au final, ils n'étaient plus que 3 encore en vie face aux monstres, si on comptait Karlo qui devait déjà commencer à se reformer. Quant au Joker, il était à present coincé dans l'immense main du monstre qui se demandait si il allait simplement l'écraser ou le dévorer. Ce petit homme avait une apparence si étrange, si différent des autres humains, qu'il devait certainement hésiter sur l'idée d'en faire son 4 heures.

C'est une hésitation qui lui sera fatale mais l'attaque ne vint ni de Karlo, ni du puissant russe au marteau. Qui que ce soit, il venait d'emporter le monstre avec une grande rapidité, le forcant à lacher le prince du crime qui retombait à l'instant sur le sol. Le monstre, quant à lui, se débattait face à une ombre toute aussi imposante que lui, tenant étrangement bon avec une seule et gigantesque main. De dos, il ne ressemblait qu'à un type.....un type monstrueusement grand et habillé d'un imper qui le recouvrait intégralement. Son crâne galbe et legerement déformé pouvait témoigner qu'il ne s'agissait pas de Bane, pour qui l'implant si connu de tous derrière son crâne était visible. Celui-ci était un autre joueur, qui venait d'entrer dans la danse et sa réponse à l'égard du tas de chair mort-vivant fût sans appel.
Un seul geste, rapide et parfaitement dirigé en direction du cœur de la créature....fouillant dans les chairs et les entrailles, cherchant à y' extirper ce qui allait lui ôter la vie : Son cœur, battant encore dans la puissante main de celui qui venait de sauver la vie du Joker et d'Abramovici avant d'être écrasé d'une seule et unique pression...et ôtant la vie sur le champ au monstre qui tombait instantanément en poussière, comme les nombreux autres vampires tombés sous les coups du clan du Joker. Qui que ce soit ce type doté d'un masque étrange, il avait à lui seul pulvérisé une abomination vampire et dieu sait ce qu'il serait capable de faire à une bande de suceurs, ces derniers oubliant complètement les derniers survivants pour se jeter sur l'agresseur à l'imperméable.

Impassible, calme, il observait la horde se jeter sur lui et il n'eut que pour réponse un grognement avant de lever la main en leur direction.
Déjà qu'une attaque de vampire, ça pouvait paraître dingue, mais un type sorti de nul part qui apparaissait et dégommait à lui seul une pourriture infernale de 2 mètres et 400 kilos de muscles, ca impressionnait encore plus.
Avant que les créatures ne l'atteignent, ces dernières furent rejetées en arrière, sans que le type ne daigne bouger, par une étrange lumière mauve, calcinant la plupart d'entre eux, et forçant les autres à se relever pour s'enfuir, comme si ils semblaient pris de panique....mais le combat était encore loin d'être fini et les renforts ne tarderaient pas. Qui qu'ils soit, l'étranger pourrait, avec Karlo, changer le cours de la bataille.....mais qu'en serait il d'eux après tout cela ?

Pas un mot, rien que des regard à travers cet étrange masque qui lui recouvrait le visage et un étrange regard verdoyant ne quittait plus des yeux les deux hommes qui se relevaient, alors que Karlo se reformait.
"D'autres vont venir"


L'étranger avait parlé d'une voix sinistre, presque sépulcrale ce qui laissait des doutes quant à sa propre humanité. Il avait sauvé le Joker, oui...mais dans quel but? Pourquoi? Et surtout, encore pourquoi semblait il connaitre ces créatures? Des questions qui trouveront bientôt des réponses....peut-être.
"Il faut partir"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Mar 11 Juin - 12:37

Bien entendu, le carnage ne s'arrêta pas là.

Alors que le Joker ouvrait littéralement une créature pour en apprendre un peu plus sur les teneurs anatomiques de celle-ci, une autre créature, plus énorme, plus monstrueuse, arriva et se rua sur eux. Les hommes de main sur Joker furent anéantis, Abramovici mis à l'écart et Karlo se recomposait lentement après un sale coup. Dans la main d'un monstre, le Joker gardait son sourire, un immense sourire et il éclatait de ce qui semblait être son dernier et ultime rire. Pas la fin qu'il avait toujours envisagé, mais il s'était au moins éclaté en explosant un maximum de créatures et en les renvoyant en Enfer. Alors que le Joker riait une dernière fois, gravement, un homme parut.

C'était une espèce de gros balèze, un peu comme Bane. Le pourquoi du comment il était arrivé là ? Aucune idée. Alors que l'homme perfora la créature qui retenait le Joker. D'autres petits monstres apparurent, c'étaient les hommes qui avaient subit leur mutation. Et avec son pistolet gant de boxe, le Joker les expédia droit dans la cuve de lave qui se trouvait en dessous de la rambarde. Pas de paroles, l'étranger avait un secret, il pouvait rivaliser avec Karlo, qui venait de reprendre son apparence de Gueule d'Argile. Le Joker et Abramovici se réunirent autour de ces deux-là. L'homme parlait directement. D'autres viendraient ? Tant mieux. Ce serait un ultime baroud d'honneur avant de sombrer. Mais la puissance de Karlo et de l'inconnu permettrait de survivre aisément.

Karlo quant à lui, s'était bien éclaté, pour le moment. Il changea une nouvelle fois d'apparence avant de revêtir celle de Al Pacino, avec le costume de Scarface. La ressemblance était frappante, et il avait même la mitraillette. Projectiles de boue transperçantes à la place des balles. Mitraillette sur l'épaule, machette, marteau, tous se dirigèrent vers de nouveaux couloirs sombres de l'aciérie.

- "J'imagine qu'on pourrait avoir quelques explications non ?"


Il portait un masque étrange, un lueur verdâtre s'en dégageait. A vrai dire, la vraie question était de savoir ce qu'était ce bordel, et pourquoi ils s'en prenaient au Prince des Clowns de Gotham. Alors qu'ils passèrent devant la salle des caméras, on pouvait y voir de nombreux cadavres sur les écrans. Pas de chance.

- "Il faudra plus de personnel, hélas."


Comme si ça gênait vraiment le Joker. Mais cela ne l'était pas. Travailler seul avait toujours été bénéfique pour le Joker. L'aciérie tenait bon, pour le moment. Il restait encore des clowns vivants qui respiraient l'air fétide de la lave et des produits chimiques. Ils étaient encore en vie. Et cette fois, il fallait porter le coup de grâce. Karlo prit ensuite la parole, doté de l'accent cubain de Scarface, un léger sourire sur les lèvres.

Karlo - "Et si on lançait l'auto-destruction de l'aciérie ?"

Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Mar 11 Juin - 20:43

"Pas le temps d'expliquer. Il faut partir."

L'étranger avait une fois de plus parlé directement, sans fioriture alors qu'il observait un à un les différents écrans jusqu'à celui de l'entrée qui était surveillée par plusieurs vampires. Peut-être...30, ou 40, quelque chose comme ça. Sans compter que certains couloirs menant à la sortie étaient bondé de ces créatures. Porter le coup de grâce était nécessaire, mais courir au suicide n'était pas une obligation. Karlo avait proposé l'auto-destruction de la base, quitte à y' laisser leur peau....Digne d'un grand stratège, ça....

"Non....Ca ne les tuerait pas tous. Et on risquerait d'être piégés."

La voix autoritaire et sépulcrale du géant parvient jusqu'au oreilles des 3 survivants dont l'un avait visiblement changé d'apparence pour revêtir celle d'un mafieux de films très connu du monde du cinéma. Une constante chez Karlo qui amusait intérieurement le Marcheur sans en montrer quoique ce soit. En fait, ces 3 là semblaient prendre plaisir à ce qui était en train d'arriver. Sans quitter l'écran des yeux, il semblait attendre quelque chose, comme une occasion d'en finir avec la horde qui attaquait la zone. Cette occasion prit la forme d'un flash, une lumière éblouissante qui venait d'irradier l'entrée de l'Aciérie, réduisant les vampires postés à l'état de cendres.
Une attaque surprise, rapide, efficace et destructrice venait de dégager la voie en forçant ceux qui étaient non loin à se replier vers l'intérieur de l'Aciérie, amenant paradoxalement les monstres sur l'étrange quatuor improbable.

"Maintenant"

Sans crier gare, le géant se retourna et pointa sa gigantesque main en direction des 3 êtres qui disparurent presque instantanément de sa vue comme si ils s'évaporaient dans les airs. Une fois mis en sécurité, le géant en fit de même, non sans avoir brisé la nuque du suceur de sang qui avait eu le temps de bondir sur lui dans l'intention de le mordre. Puis il suivit le groupe, de la même manière, réapparaissant à leurs cotés devant la grille du bâtiment, en compagnie d'une jeune femme en imper noir, équipée d'une batte de baseball qui semblait presque impatiente de les voir débarquer.
Une fois de plus, La Joker, Abramovici et Karlo devaient vraiment se demander ce qui leur arrivaient. Peut-être auraient ils des réponses une fois cela terminé mais pour l'heure...

"Je vous conseille de fermer les yeux si vous ne voulez pas devenir aveugle"dit la jeune femme avec un sourire presque amusé. Son comportement contrastait totalement du géant, qui semblait prendre la situation très au sérieux. La jeune femme brune, elle, s'en amusait, un peu comme le Joker, mais de manière plus contrôlée.

"Un conseil: Faites ce qu'elle dit. La lumière va irradier toute la zone"

Une lumière?? Quelle lumière? Ils allaient vite le découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Jeu 13 Juin - 17:02

Le Joker ne comprenait vraiment rien à cette soirée. Mais il s'en fichait éperdument a vrai dire. Il avait eu la joie, le bonheur, l'irrésistible attrait de tuer en toute impunité. Et au fait ? Harley ? Elle n'était pas dans l'aciérie, non ? Nan, elle était à Arkham, tant mieux pour elle, le Joker ira la chercher plus tard. A vrai dire, l'heure n'était pas à la parlotte, ni même à la rigolade, il fallait survivre à cette folle nuit, enfin ça, c'était l'idée de Karlo et d'Abramovici.
L'homme qui les avait secourut se révélait utile, il était puissamment armé, dôté de pouvoirs assez intéressants et ce n'était pas le Joker, même s'il avait la folie pour, qui le provoquerait, surtout un soir comme celui-là. Alors qu'ils continuaient de s'enfoncer dans l'aciérie, les monstres étaient toujours là, patientant de dévorer leurs carcasses.

- "Dommage, j'aurais aimé leur apprendre comment se faire botter les fesses de A à Z. Mais on aura sans doute plus de chance dans la soirée."


C'est alors qu'une autre personne parût. Une femme. Le Joker n'avait rien contre les femmes, ni même les psychopathes. C'était même un plus dans une organisation, elles avaient la folie déjà dans les gênes, en plus d'être de bonnes ménagères. Le Joker sourit. Sortant une fleur de sa manche, et exécutant une courbette.

- "Une jolie fleur, pour une jolie demoiselle ?"


Bien sur, il dirigea la fleur vers une créature qui fonçait vers eux. Un jet d'acide transperçât la bestiole, le crane, la chair et les os fondirent. L'acide du Clown était plus corrosif qu'il ne le pensait. Une bonne chose en effet. Le Joker ricana avant de donner un coup de pied au cadavre fumant de la bestiole.

- "Tadaaaaa !"


Dit-il en dansant sur le cadavre de la bestiole. Exhibant son grand sourire de détraqué vers le petit groupe qui s'était massé. Malheureusement, il fallait fermer les yeux sur le dernier ordre de l'homme imposant. Qu'allait-il réserver encore ? C'est dommage, le Joker aimait les surprises, et il voulait en prendre plein les yeux. Littéralement ? Il planqua ses yeux vert et attendit ce qui devait se passer.
Karlo et Abramovici firent de même.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Sam 15 Juin - 21:49

L'ordre était exécuté sans discussion. De toute manière, il ne fallait mieux pas y' désobéir sous peine d'y laisser sa vue de manière définitive. Le géant n'eut pas besoin de se faire prier pour en faire antant alors que la jeune femme esquissait un foutu regard sadique en imaginant ce qui attendait la meute vampirique. Si les quelques survivants du gang du Joker avait fait plus attention, ils auraient remarqué cette petite télécommande dans la main droite de la jeune femme.

"Vaya Con Dios, suceurs. Je vais pas griller mes pouvoirs pour vous."

Un dernier petit rire et une pression sur le bouton....et au plus profond de l'antre du Joker, une étrange machinerie se mettait en route. Un grondement montant crescendo et une lueur commençait à irradier le bâtiment tout entier....Puis vint l'explosion, mais pas de celle qui réduisaient un lieu en miettes. Non, celle-ci était bien différente. Une lumière, bien plus forte encore se répandait dans les couloirs, comme une vague de feu léchant les murs et détruisant chaque vampire à son contact. Le bruit était similaire à celui d'un tremblement de terre mais en partie couvert par les cris stridents des créatures qui essayaient de s'échapper. Peine perdu car chacun d'entre eux était rattrapé par la lumière issue de la bombe UV que le géant avait pris soin de disposer et d'armer avant de venir au secours du Joker, un peu à contre-coeur. Les ordres de Lynn étaient formels: Faire en sorte que le Prince du Crime ne soit ni tué, ni mordu. Les autres étaient sans importances.
Les hurlements des monstres affluaient en direction de la sortie. Certains avaient reussi à tracer jusqu'à l'entrée où se trouvait le groupe....mais ces morts-vivants furent aussi balayés par l'onde de lumière de la bombe, qui n'avait, au final, fait aucun dégât à la structure même du bâtiment......et le silence retombait à nouveau.....seul le vent vint à briser le silence du groupe qui allait vite comprendre que les choses étaient loin d'être finie. Reste à savoir ce qui allait se passer entre le géant et sa compagne et le groupe du Joker, qui ne savait toujours pas à qui ils avaient affaire.
La jeune femme prit les devants, en faisant un geste en direction du mutant boueux qui était maintenant entouré d'une grande barrière d'énergie dont il ne pouvait s’échapper. Le géant braquait maintenant le Joker de sa main, qui était étrangement entouré d'une chaude flamme tandis qu'Abramovici, lui, était mis en joue par la jeune femme brune, qui le braquait de sa batte de baseball, elle aussi entourée de vives flammes orangées.

"Maintenant, vous allez nous dire pourquoi les vampires vous ont attaqués. Ils ne viennent jamais vers quelqu'un par pur hasard. Et jamais ils n'auraient mobilisés autant de troupes"

Telles étaient les paroles du géant à la main enflammée, ce dernier faisant face au Joker avec une mine menaçante. La jeune femme, elle, ne semblait pas du tout inquiétée par le Russe. Qu'il tente quelque chose et il irait vers un tour à la flotte, non sans avoir été le plus beau home run qu'elle ait placée dans sa vie.

"Qu'est ce que vous avez foutu avec Raven pour qu'elle décide de s'en prendre à vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Mar 18 Juin - 14:42

Aussitôt, une vague de chaleur et d'énergie emplissait le lieu, détruisant toutes ces saloperies qui avaient décimé l'armée entière du gang du Joker. Ce n'était que pure justice, pour un criminel, HA HA. Bref, il faudrait reformer le gang, réparer l'aciérie, et faire en sorte que des saloperies pareilles ne reviennent pas faire chier leur petit monde dans ce coin paumé de Gotham City. Abramovici avait survécu, Karlo aussi, et c'était l'important, avec le Joker. On pourrait refaire un gang, et ce serait plus tranquille d'avoir des troupes fraiches et mieux préparées. Avec un sourire, le Joker regarda Abramovici.

- "Je crois que nous sommes maintenant partis pour un recrutement massif mon cher Abramovici. Vite ! Ma canne, ma queue de pie et nous sommes remis à flots !"


Mais tout cela s'estompa très vite. Les deux sauveurs enveloppèrent les trois criminels dans une espèce d'aura bizarre, étrange, vraiment ... Le Joker avait toujours son sourire, nullement surpris on aurait cru. Karlo et Abramovici se regardèrent, abasourdis. Puis, ils attendirent ce qui allait être inéluctable.
Mais ce n'était pas une mise à mort, non. Juste des questions. Abramovici ne comprenait pas grand chose, lui qui venait de sa campagne russe. Il ne pigeait pas qui était Raven. Quant à Karlo, il ne supportait pas les tarés de Métropolis et de la Ligue de Justice, il ne pouvait pas être le grand fautif. Peut être que le Joker ...

- "Raven, jeune fille sombre sous une capuche ? Gueule sombre et triangle rouge sur le front ? Aux dernières nouvelles, je la croyais entre quatre planches ..."


Révélation soudaine, le Joker avait entamé un petit voyage d'un mois à Métropolis jadis. Il avait aidé Luthor et d'autres criminels a former l'Injustice League, avant d'en être radié. Trop instable, trop dangereux, trop cynique pour être avec d'autres criminels. Trop égocentrique, il n'aurait pas pût être contrôlé par Luthor.

- "Bon je l'admet ! Je l'ai tué, je lui ai mangé son cœur et je m'en suis servi comme tapisserie ! Je l'avoue ! Je l'ai fait par amour et je le referais si c'était possible ! Par amour du bon gout.


Petit moment calme, blanc, tout le monde se regarde les uns les autres, puis, un sourire et enfin un grand rire sonore et sadique.

- "Hé hé Ha Ha Ha Ha Ha ... Je plaisaaaaante."


Dit-il avec un grand sourire, après avoir bien rit à sa blague. Abramovici et Karlo se regardèrent, neutres, ils ne rigolaient pas pour autant. Remettre sa vie dans les mains du Joker, fallait vraiment rester accroché.

- "J'en sais rien du tout ! J'ai aucune idée du pourquoi ni du comment, et je m'en fiche ! Et si vous me disiez ce que vous saviez ? Peut-être que je pourrais me rappeler ... de quelque chose hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Mar 18 Juin - 15:20

Le silence....un immense silence enveloppe les protagonistes. De la part des deux inconnus, il n'ya ni agressivité, ni haine, mais juste de l'interrogation. L'espace d'un instant, ils se regardent, interrogatif voire, perplexe face à la réponse du criminel.


"Lita, tu crois qu'il dit la vérité?"
"Je ne suis même pas sûre qu'il sache de qui on parle."
"Et moi, je suis étonné qu'il ne connaisse pas Cassandra Raven"
"Peut-être ne connait il d'elle que ce que tout le monde sait."

La jeune femme à la batte de baseball continuait de garder en joue les trois protagonistes alors que le colosse semblait plongé dans une grande réflexion. Sans doute essayait il de dénouer le vrai du faux sachant que le Joker était du genre à raconter tout et n'importe quoi pour s'en sortir. Mais si Raven avait décidée de se débarrasser de lui, ce n'était certainement pas pour rien....a moins que...Oui, cette possibilité là, même si il ne voulait pas l'énoncer, paraissait bien évidente.
Ou alors, cherchait elle simplement à brouiller les pistes pour une raison qui leur échappait. Il prit encore une longue minute pour bien peser le pour et le contre de la décision qu'il allait maintenant prendre.
Puis portant son regard sur le trio de comiques, il reprit la parole.


"Cassandra Raven n'envoie jamais ses troupes au hasard...ou alors......elle a décidée de changer ses habitudes.......Lita, libère les."
"Est tu sur?"
"Oui.....Fais le."
"Très bien"

La jeune femme plissa légèrement les yeux et l'aura qui se trouvait autour de chacun des criminels se désintégra, les laissant à nouveau libres de leurs mouvements.
Le géant reprit la parole, calmement, comme si il ne semblait pas craindre les 3 hommes qui lui faisaient face.


"Les Vampires....Ça fait des siècles qu'ils vivent ici, mais jamais ils n'avaient organisés une attaque aussi meurtrière. Je doute que ce soit pour étancher leur soif qu'ils vous ont attaqué. Peut-être n'avez vous simplement aucune connexion avec les morts-vivants et que cette attaque n'était qu'un avertissement d'un événement plus grand mais si je peux vous donner un conseil: Vous allez devoir garder des pieux et des crucifix à portée. Et je vous conseille de faire monter des lampes à UV."
"Je doute que tout leur révéler soit une bonne chose et je doute que Lynn apprécie."
"Ils ont le droit de savoir la vérité. Ils les ont vu. Le secret est brisé pour eux."

Si ils avaient des questions à poser, c'était le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Ven 21 Juin - 17:29

Pour Basil Karlo, c'était le moment d'endosser un nouveau rôle. Se transformant en Dracula, il se tenait maintenant devant les protagonistes, cheveux noirs lisses, cape noire sur fond rouge, son sourire denté de deux canines pointues, il n'en revenait pas intérieurement que de telles créatures pouvaient exister, mais nous étions à Gotham pas vrai ? Tout pouvait donc être possible dans le pire des mondes. Puis, il se retransforma en Van Hellsing, avec cette fois, une arbalète dans la main.

Karlo - "Pas de problèmes pour le plus grand des chasseurs de vampires ..."


Certes, c'était théâtrale, tout ce que le Joker pouvait aimer. S'allier avec un transformable, c'était une de ses plus brillantes idées. Et puis, c'était quand même un avantage, il pouvait tuer du zombie à répétition ou du vampire, l'avantage d'avoir un ancien acteur dans ses rangs. Le Prince des Clowns quant à lui, accueillit la nouvelle avec un rire sobre et non surpris. Il avait vu tellement de choses dans sa vie que le surnaturel ne le dérangeait même plus. C'était presque incroyable et pourtant tellement cliché. Mais soit ! On trouverait toujours des larbins pour installer des capteurs et des lumières assez puissantes pour repousser ce genre de saloperies inutiles.

- "J'ai peur que ma note d'électricité s'enflamme ... Hé hé hé."


Dit-il avec un léger rire, a vrai dire, il ne savait pas comment aborder la situation, mais il trouverait surement le moyen de remonter à la source et d'éliminer celui qui avait lancé son armée démoniaque sur le clown. Alors que le Joker donnait un coup de pied dans le cadavre d'une créature, il ne put s'empêcher de regarder les autres qui racontaient leur petite histoire de monstres et de machins.

- "Des noms ! Je veux savoir qui est à l'origine de tout ça. J'aimerais lui offrir un magnifique sourire sur son visage de dépravé imbécile."


Même si la personne qui avait lancé ses troupes face au Joker était un immortel ou un truc du genre, pas grave ! Le Joker avait l'intention de s'amuser et de torturer sans relâche quiconque se dresserait devant lui, s'en prenant à lui pour rien. Il avait survécut et ne se laisserait pas tuer bêtement en attendant la prochaine contre-attaque. Oh que non, monsieur, bien sur que non ! Touchant du doigt sa lame personnelle, il avait une furieuse envie d'en découdre et d'arracher les dents et de trouer de la peau de non-mort. Pour le plaisir, personnel et gratuit !

- "Où sont-ils hein ? Allons-y fièrement ! La tête haute et le sourire sur le visage. J'ai une envie de torturer un monstre ou même plusieurs !"

Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Ven 21 Juin - 19:35

La fille préférait garder le silence. Ce fût le géant qui reprit la parole en ayant un regard amusé envers Karlo le métamorphe. Mine de rien, les transformations du mutant étaient très étonnante...Pourtant, il n'était ni gardien, ni même un destructeur. Difficile de cerner une telle catégorie.

"Même si on vous le disait, vous n'auriez aucune chance. Celle qui vous a envoyé ces monstres est une créature millénaire, le genre que vous n'approcherez pas à moins de vouloir brûler sur le champ. Tout trois, en tant qu'humain.....êtes condamnés d'avance si vous vous attaquez à la Reine des Vampires.
"Bien joué....Bravo de leur avoir dit. Lynn sera furieuse."
"J'assume, et j'ai déjà dit qu'ils avaient le droit de savoir. Ensuite libre à eux de faire ce qu'ils veulent quand ils s'attaqueront à Cassandra Raven"


Cassandra Raven, dirigeante de Strega Enterprise, créatrice de sa propre ligne de vêtements et Vampire Mathusalem de plus de 1200 ans. Le choc aurait été incroyable chez une autre personne, mais pas chez le Joker. Karlo, lui, devait s'en amuser et Abramovici devait être totalement perdu dans l'histoire du géant. Chose qui devait aussi paraitre incroyable dans son histoire, c'est que cette femme était apparue en plein jour, chose un tant soi peu paradoxal et le Joker allait vite faire le rapprochement. Le Géant aurait de quoi répondre à cela en cas de soucis mais disons simplement que le passage des siècles et le sang-pur qui coulait dans ses veines la rendait imperméable à certains désagréments de la vie de mort-vivant.

"Laissez nous la Reine des Vampires. Vous n'avez pas la moindre once d'une chance. C'est une des nombreuse descendantes du sang d'Abel et Cain."

La jeune fille avait rétorqué, avec peu d'assurance. Elle se doutait que le Joker n'écouterait pas ce qu'elle avait à dire. A vrai dire, le personnage était si imprévisible qu'il pourrait faire tout et n'importe quoi.

"Elle a raison: Seuls, vous êtes des proies faciles, même avec votre ami au don si particulier. Mais vous pouvez passer le message. Si les Vampires décident de briser la loi du secret, alors vous devriez en faire autant et passer le mot.....mais à vrai dire, je doute que les gens vous croient sur parole."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   Jeu 27 Juin - 17:37

- "Me croire moi ? Vous avez vu ma tête ? Ha Ha !"

Le Joker regarda alors son aciérie, partiellement détruite, rongée par les flammes, le chaos, l'ambiance idéale pour le Joker et son armée personnelle. Certes, il avait survécut pour une nuit, mais il avait de quoi encore tenir ! Et surtout, il pourrait lever une nouvelle armée ! Si Batman et les autres justiciers devaient aussi les combattre, le Clown en profiterait pour prendre Gotham pendant que les Justiciers s'occupent des vampires. C'était une bonne idée mais il fallait faire vite.

- "Oh je suis navré, mais je ne me joindrais pas à votre petite guéguerre d'éternels et de suceurs de sang. J'ai d'autres idées en tête, des gens a tuer et une ville a brûler."


Dans les yeux du Joker, une folie palpable, monstrueuse, abjecte et cynique. Une joie non dissimulée. On avait tenté de le tuer, d'en faire un martyre pour les générations futures. C'est en tuant le Joker que les gens verront la fin et le début d'un martyre, une pauvre victime, folle, abattu par un esprit de vengeance. Les foules se lèveraient pour le Joker après sa mort.

- "Vous savez, je pense que vous allez tuer cette Raven, quant à moi, je vais m'occuper de la ville d'accord ?"


Karlo se transforma en Général Patton, un de ses plus grands rôles au cinéma d'ailleurs. Tenant sa badine, il la frappa contre la main avant de pointer du doigt la ville. Solennel, le transformiste avait le même accent que sur les films de la guerre.

Karlo - "On se bouge les donzelles ! On a une putain de ville a anéantir, et une chauve-souris a écraser, comme en 40 ! On se bouge !"


Il était maintenant temps de penser à l'après-nuit. Recruter et organiser une parade pour faire entrer des troupes fraiches dans le gang du Joker, et bien entendu, profiter de la pagaille pour prendre d'assaut la ville. Batman serait bien sur, trop occupé pour le Joker.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Hellgate Gotham] Chapitre 2: Fright Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [cherche] roitiflame et clamiral event
» Wednesday Night Raw # 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-