RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Dim 26 Mai - 0:35

Le vent souffle dans mes cheveux mais ces derniers ne flotteront pas au gré des quelques légères bourrasques qui déferlent sur la ville. Cette nuit, je vais devoir être sur mes gardes, ne pas être gênée et tout faire pour que l'opération se passe bien. Au loin, les cloches d'une des nombreuses églises de Gotham sonne à plusieurs reprises. Il est maintenant 22H00 et du haut du toit de l'immeuble faisant face à luxueux bâtiment d'Oswald Cobblepot, plusieurs hommes montent la garde.

Je ne me sens jamais inquiète, peu importe les circonstances. Maseo veille sur moi et combat à mes cotés. C'est si imagé mais sa présence me rassure et me permets de me battre sans me soucier d'être seule. Et ce soir, il n'est pas le seul à m'aider.
Ma main gauche se porte à l'oreille située du même coté et dans un soucis du détail, je revérifie l'oreillette que le Gardien a fabriqué pour moi et relié à un micro que je porte au niveau du cou, caché par mon costume. Un homme polyvalent, organisé et minutieux...un allié de choix à qui j’obéissais ce soir, selon le serment que je m'étais fait en mon for intérieur.
J'avais apprise de bien étranges choses sur Oswald Cobblepot et son passé. Des rumeurs le liant aux batisseurs de la ville, avec les Elliot et les Wayne et ses frasques actuelles: Trafic d'armes, braquages, homicides...tout ce qui correspondait à un gangster moderne. Autrefois, pour être un gangster, il suffisait d'aligner les zéros sur les chèques et d'avoir les relations nécessaires pour qu'il soit inutile que vous ayez à vous salir.
Pour un richissime homme d'affaire comme le Pingouin, ce ne fût pas difficile d'engager des types qui révaient d'action, de gilets pare-balles et de paranoïa. Et mine de rien, je repense à cet homme, celui qu'on nomme aussi le Gardien, mais dans une catégorie tout autre. On dit de lui tellement de choses qu'il m'est difficile de trier ce qui est vrai et faux. Légende superstitieuse, esprit de Gotham, Gardien des faibles et des opprimés, on le dit inhumain, partout et nul part mais ayant toujours un oeil sur vous. Cela ne m’impressionne pas. Je crois à beaucoup de choses, aux fantômes, à l'enfer et au paradis mais je doute que le Chevalier Noir soit, comme beaucoup le disent, le démon de Gotham. Ce n'était que de la superstition relayé par des froussards et je ne pourrais croire qu'à ce que je verrais.

Ce soir, il y'allait avoir pire que le Batman...Et cela serait moi...moi et un chien infernal sorti des bas fonds de l'Enfer pour venir s'occuper de vous. Il hurlera la mélopée de votre destinée tandis que vous rencontrerez le froid de mon acier jusqu'à tomber dans les Ténèbres Abyssales ou vous attendra mon cher mari qui se chargera de votre punition éternelle...si cela s'avérait une nécessite.

Un rapide coup d'oeil dans mon dos afin de m'assurer que tout allait bien et que la Voleuse d'Âme était bien fixée et je pourrais enfin m'y mettre. De ma position je voyais 3 hommes, armés de matraques et d'objets contondants. Les mouvements gênés de l'un d'eux, portant une veste noire et assez large me confirme qu'il porte une arme à feu sur lui. Il sera donc le premier à tomber durant la diversion que je m’apprêtais à mettre en place.
La zone est à peine éclairée par quelques lampadaires et une enseigne lumineuse du Lounge, dont les néons en partie usagés pouvaient, à tout moment, lâcher prise, avec un petit coup de pouce du destin.

Je ne peux pas me permettre de rater mes cibles

"Katana en place. Trois devant l'entrée principale. Je les neutralise et je m'arrange pour les amener à moi."disais je à voix basse, en sortant quelques shurikens accrochés à ma ceinture. Retenir sa respiration, bien viser...et lancer. Le premier shuriken est spécialement conçu avec une décoction ayant pour but d'endormir rapidement celui qui est touché. Mon premier coup fait mouche et bien vite, il s'écroule sur le sol en ayant pris soin d'extirper ce qui s''était planté dans son bras. Les deux autres sont interrogatifs, prennent peur et ne me voient pas lancer mes autres shurikens, explosant les ampoules des quelques lampadaires et plongeant enfin la ruelle dans la pénombre. Il me sera facile de m'occuper d'eux, une fois que je me serais laissée glisser par l'échelle de secours.

Les Ténèbres me recouvrent totalement et pas un ne me voit. Je suis habituée à l'obscurité et ces idiots me revelent leur position avec leurs lampes torches...et l'un des deux fait l'erreur d'approcher d'un peu trop près. Mes bras sortent de l'obscurité et l’attrapent par la tête. Je place mes mains de manière à étouffer ses hurlements et j’exécute un coup sur sa tempe qui l'assomme et le laisse dans l'inconscience. Il dormira aussi pendant très longtemps. Le troisième, un type à la stature peu travaillée braque sa lampe en levant sa matraque en ma direction. Il ne verra qu'un kunai venir se ficher dans sa main, malgré le fait que je ne peux pas le faire taire dans l'immédiat. Cela m'arrange. Qu'il appelle donc quelques amis. Ça devrait faciliter les choses à Cerberus, mais ça n’empêchera pas la tête du troisième sous-fifre de rencontrer mon poing...et ensuite, mon genou, pour finir le sol sur lequel il se réveillera, avec un sacré mal de crâne et quelques dents en moins.

D'autres arrivent, et nous allons jouer à ma manière. Les Ténèbres sont avec moi et je vais jouer avec cet avantage. Il y'a quelques ruelles dont une qui va me servir, aussi sombre que les autres et communicant les unes avec les autres. Je vais adorer expérimenter de nouvelles méthodes sur ces idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Dim 26 Mai - 15:26

Par une magnifique soirée dans les cieux de Gotham. Le plan du Pingouin avait germé, et s'était développé jusqu'à devenir une plante magnifique et folle. C'était une idée sensationnelle, crée et développée par Le Chapelier Fou. L'âme damnée du Pingouin, celui qui était toujours dans l'ombre et qui offrait des plans démesurés au vrai maitre de la Pègre de Gotham. Mais dans tout ça, qu'est ce que Tetch pouvait en tirer ? Des Alice, des multiples Alice, qu'il aurait pour lui. Le Pingouin voulait contrôler la ville de Gotham, par contrôle mental. Le chapeau même du Pingouin avait été renforcé et amélioré grâce à Tetch, et ça lui assurait le contrôle des recrues.
Mais pour le moment, Mad Hatter devait améliorer sa création.

Sur le toit de l'Iceberg, le Chapelier Fou était en compagnie de Dumson et Deever Tweed, les deux cousins du Wonderland Gang qui lui servent d'hommes de mains à tout faire. Certes, c'était deux idiots parfaits, mais deux idiots nécessaires pour les plans du Chapelier. Tandis que ces deux-là achevaient de mettre les derniers relais pour le satellite de Mad Hatter, Tetch était assis, pensif, regardant la ville étoilée, magnifique Wonderland, magnifique endroit, magnifique ville, si sombre, si sale, si répugnante. Jervis Tetch était devenu plus cynique avec le temps, plus imprévisible, plus dangereux. Ses pulsions se caractérisaient désormais par le vol de nombreux objets de Lewis Carroll, de pulsions pédophiles et de meurtres en série assez violents. Dernièrement, Tetch avait écrasé la colonne vertébrale d'un homme qui cherchait un chapeau dans sa boutique, malheureusement, le pauvre homme avait critiqué la taille du Chapelier, et Tetch, furieux, lui retourna le crane avant de lui poser un chapeau sur le reste de la tête.


- "Pressons les DumDums, le Pingouin attend que notre installation soit opérationnelle. Pas de timing incorrect. Cobblepot attend son heure de gloire au pays du Jabberwock ailé."

Dit-il en regardant sa petite montre de gousset. Son rictus s'accentua, ses cheveux blonds flottaient au vent et d'une petite voix aiguë, il commençait a chantonner "Un Matin de Printemps", une petite chanson d'Alice au Pays des Merveilles de Disney, certes, c'était enfantin, mais Tetch aimait cela. Tout en buvant une tasse de thé, il repensait à son Alice, son bonheur, et son cauchemar à la fois.


- "Le temps nous est favorable, ne soyons pas en retard."

Nul ne préparait l'assaut direct qui allait se dérouler ici, ce soir, mais de toute façons, Cobblepot défendrait le sol, et Tetch le côté aérien de l'Iceberg, au cas où tout aurait été perturbé par le Batman. Il était toujours au courant de tout celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Dim 26 Mai - 18:40

Le Iceberg Lounge, grand palace 4 étoiles du centre ville...en fait c'était plutôt une boîte de nuit restaurant chic et un hôtel pour les criminels en cavale dans le coin. Les hommes de main du Pingouin pouvaient y passer des journées sans le quitter une seule fois. Officiellement, l'endroit avait été créé par Oswald Cobblepot pour les riches de Gotham mais mes sources (wikipédia et google) le décrivait comme le quartier général du criminel et de ses trafics illégaux. L'immense restaurant faisait près de 1000 m² et abritait une piscine gelée pour des pingouins, phoques, manchots et sûrement des requins et des ours polaires... Bref, un endroit parfait pour lancer une bataille rangée.

Depuis quelque temps, j'avais appris que le Pingouin et le célèbre violeur-pédophile-schizophrène Chapelier Fou avaient conclu une alliance pour occuper le Sud de Gotham au dessus du territoire de Killer Moth. Cobblepot profitait sûrement des armes de contrôle de Jervis pour étendre son influence dans la ville et cette paire de dégénérés m'inquiétaient plus que la paie de face d'Harvey Dent. Cette fois-ci, il fallait sortir l'artillerie lourde : Katana. Evidemment, si je l'avais surnommée ainsi lors de notre dernière réunion, je ne serais pas là pour vous en parler mais c'est une façon à moi de dire que des dents allaient être cassées, et pas par moi. Bref, notre dernière réunion remontait à plus d'une semaine et depuis, on s'était débarrassé de Double-Face et les flics avaient lancé un assaut sur son territoire. Le plan prévoyait de continuer en attaquant le Ventriloque mais un mystérieux appareil brouillait les ondes radios dans le Midtown. En fouinant un peu, mes caméras avaient détectés une antenne sur le toit du Iceberg Lounge et on avait décidé de lancer l'offensive sur le duo ChaPingouin plus tôt que prévu de peur que Tetch finisse sa création. Je ne savais pas encore à quoi cela pouvait servir mais ce n'était sûrement rien de bon pour la ville.

L'assassin asiatique avait décidée d'attaquer frontalement en profitant de l'obscurité tandis que moi, j'allais profiter de la diversion pour m'infiltrer jusqu'au toit de la boîte de nuit. Et comme je n'avais pas encore appris à voler comme Batman, je me suis simplement réservé une table dans l'Iceberg Lounge sous un pseudonyme. Je suis en train de prendre un verre en compagnie d'une charmante demoiselle brune en robe se soirée que j'avais rencontré au bar quand soudain, les vigiles commencent à confluer vers l'entrée.

C'est le moment. Je me lève de la table en laissant quelques billets sur table et me dirige vers les toilettes pour homme sans oublier de laisser mon numéro de téléphone à la jeune femme. Dans une cabine à peu près propre, je sors mon fameux costume de justicier : un jean, un t-shirt, une veste, foulard et une casquette pour les enfiler aussitôt. Une fois la casquette vissée sur ma tête et mon foulard remonté jusqu'au nez, je me dirige vers une porte d'escalier menant jusqu'au toit. Il reste encore un vigile, baraqué et stoïque au possible. Je m'approche de lui pour lui demander une cigarette, de mon air le plus naturel possible, et l'attaque soudainement et sournoisement avec ma matraque électrique. Mais le coup ne suffit pas pour le faire tomber et il fonce vers moi, tête en avant comme un taureau pour m'enfoncer le ventre et me plaquer violemment sur le mur. Le coup me surprend mais je continue à le frapper avec le manche de ma matraque au niveau de la tête. Le mastodonte recule pour éviter les coups et j'en profite pour une mettre un énorme coup de matraque au niveau de la mâchoire, ce qui le fait tomber. A quatre pattes, il essaie encore de se relever mais mon dernier coup au bas de son crâne l'achève, inconscient.

Résistant le bougre, je le traîne jusqu'à un placard à balais et le ligote tout en le privant de ses armes puis monte jusqu'au toit de l'Icerberg. Là, je pouvais clairement distinguer le Chapelier Fou et ses deux acolytes en train de travailler sur la machine.


"La partie est terminée Jervis. Je suis Cerberus, et je viens pour toi...Kinder Pingui attendra son tour."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mer 29 Mai - 3:42

Le Pingouin vaquait à ses affaires. Il était à l'avant dernier-étage de sa tour, faisant le point sur ses affaires avec ses trois femmes fatales et gardes du corps. Il était perché, tel un roi de Gotham. Mais comme tout le monde le savait, c'était une immondice, une incarnation même de la corruption de cette ville. Et ce soir, il était temps de récolter ce qu'il avait semé, le Pingouin allait subir une attaque, attaque à laquelle il ne pouvait s'attendre. Le Talkie-walkie sonna sur une de ses gardiennes, qui fit alors sur un ton paniqué:

- Monsieur Cobbllepot! Nous subissons une attaque au niveau de la porte!
- Quoi? Qui ose jouer? Oh et puis peu importe, relâchez donc ma dernière acquisition sur la cible!
- Monsieur vous être certain de ...
- Exécution! Amenez-le moi!


Sa jolie garde du corps alla dans une salle à proximité. Cela pris quelque temps. Puis elle lui amena la bête, un condor des andes, le plus gros rapace encore en vie, et bien sur en voie d'extinction. Non seulement Oswald, se l'étais procuré, mais en plus il l'avait dressé pour en faire un chasseur sanguinaire. Le Pingouin n'avait pas le temps d'envoyer plus d'hommes, il ne savait pas de qui il s'agissait mais s'il attaquait de front c'est qu'il avait confiance en ses capacités. Il ne pouvait donc pas prendre cet assaut à la légère! Une autre de ses "femme de main" lui mit un gant pour éleveur de rapace avec un morceau de viande au bout. Le Pingouin appela l'oiseau qui se posa sur son bras. Cette vision était ridicule, l'oiseau était presque plus grand que son maître, qui le tenait néanmoins fermement. Il alla vers la fenêtre qu'une de ses pouliches ouvrit, il fit alors en caressant son horrible oiseau de chasse:

- Un steak juteux t'attend en bas mon poussin! Va chercher!

Le rapace partit en chasse à toute allure, droit vers Katana. Le prédateur avait flairé sa proie, le Pingouin ferma la fenêtre et resta sur le bord pour savourer le spectacle!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mer 29 Mai - 17:00

Ils s'éloignent, tremblent. La peur envahit leur coeur, mon amour. Regarde les...Si insignifiants, si stupides...si esclaves. Ils ne connaissent pas le courage ni l'honneur. Ils ne sont que le bas de l'échelle comme celui que je suis en train de piétiner. Crache, hurle, maudit moi sur le nombre de générations.
Maudite, je le suis déjà mais vous, je vous ferais connaitre l'enfer.

Les lumières m’illuminent, éclaire la rue entière comme si le soleil était levé. Je pensais que briser les lampadaires m'aiderait mais j'ai eue tort. L'ennemi se sert de moyens dérivés et utilise sa propre source de lumière pour m'éclairer comme un acteur d'une scène improbable. Mon regard se porte sur l'homme que je suis venue chercher et que j'observe en silence. Lui aussi me regarde, m'analyse avec mépris et dégout. En fait, c'est tout aussi réciproque de ma part à la vue de cette "chose" immonde qu'il représente.
Il ne viendra pas. Je ne suis rien à ses yeux. Il enverra toujours quelqu'un d'autre...ou quelque chose d'autre.
Comment un être aussi majestueux et divin que cet oiseau a il pu entrer à son service? Pourquoi s'baisser à servir plus faible que lui, Maseo? J'aimerais comprendre le sens de tout cela. Je sais que je vais devoir me défendre mais je ne peux me résoudre à tuer une créature innocente. Les animaux ne sont pas mauvais comme les décrient certains. Ils suivent juste leur instinct mais ils ne sont pas des tueurs dans l'âme. Jamais ils ne tueront pas plaisir.

Mais il ne me laisse pas le choix. L'oiseau de proie venait de déplier majestueusement ses ailes. Son cri strident arrive aux oreilles de tous se trouvant à mes cotés.
Je n'ai pas peur, mais je n'ai pas le choix. Il va me tuer, me réduire en morceaux si je le laisse faire. Je ne peux me permettre de lui lancer quelque chose au risque qu'il l'évite et me prenne par surprise. Je n'aurais droit qu'à une seule chance. Je compte sur toi pour me guider, mon cher mari. Guide ma main et aide moi à frapper.

Il déplie ses serres, et je sens son odeur sur moi. Il ne m'aura jamais. Il y'a alors un bruit comme un léger courant d'air, et un bruit métallique qui fends l'air tandis que je m'abaisse ensuite. Un seul geste...un seul mouvement et le cadavre décapité de l'oiseau s'effondre derrière moi, passant par dessus ma personne, dépourvu de sa tête qui git dorénavant sur le sol, avec un regard d’incompréhension. Une partie de son sang nous recouvre...Toi et moi, Maseo.
Je ne pourrais pas pleurer cette victime. Je ne peux plus verser de larmes mais jamais je ne pourrais oublier ce que j'ai fait.
Je m'en veux mais tu sais aussi bien que moi que c'était une obligation. Le choix n'était pas mien et dépendant uniquement de l'homme qui me regardait et devait fulminer.

"Lache"disais je à l'encontre d'Oswald Cobblepot. "Mon mari dit que tu a peur. Il dit que tu n'a ni honneur, ni courage. Il te dit vaniteux, orgeuilleux et surtout....idiot."
J'ignorais si il m'entendait ou pas mais le meurtre de son oiseau allait le pousser à se mêler et à venir en découdre avec nous deux. Je veux l'affronter, le confronter et le mettre à genoux. Mais jamais tu ne pourras le rencontrer. Une promesse a été faite et je serais déshonorée si je revenais sur ma décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mer 29 Mai - 17:41

Les derniers relais de la machine du Chapelier Fou étaient presque terminés. A vrai dire, ça se passait bien, le fond de la soirée était calme, les Dum-Dum s'arrêtèrent cependant, laissant tomber les derniers fils sur le sol, puis, ils pointèrent leurs doigts vers moi. Bégayant, ils avaient du mal a parler, mais ils prirent leur courage pour arriver a former une phrase intelligible.

Dee&Dum - "Boss, derrière vous ..."

Cerberus - "La partie est terminée Jervis. Je suis Cerberus, et je viens pour toi...Kinder Pingui attendra son tour."

Tetch se retourna, un sourire en coin. A vrai dire, c'était surprenant oui et non. D'un côté, Tetch s'attendait au Batman, pas un ersatz de justicier. C'était triste, mais on avait toujours besoin de main d'oeuvre, même zombifiée. Posant ses doigts sur sa tempe, Tetch fit venir les cinq hommes postés sur le toit, cinq hommes déguisés en pingouins. C'était des recrues du gang du Pingouin. Avec les DumDum ça faisait sept hommes contre un.


- "Cerberus n'est-ce pas ? Je ne connais certes pas votre réputation, mais n'ayez crainte cher ami. Je parlerais de vous à titre posthume ... à votre enterrement. ALLEZ-Y !"

Menés par les deux cousins Dee et Dum, les zombis du Chapelier allaient suivre leurs ordres comme de braves petits soldats qu'on emmènerait à l'abattoir. Tetch lui aussi allait en profiter pour s'attaquer à cet homme. Bien sur, il fallait réussir a l'immobiliser. Et peut-être que Tetch s'en ferait une poupée pour ses services ? On avait besoin d'âmes charitables et bénévoles dans l'organisation du Pingouin.

Pendant que les zombis et les Dum&Dum essayaient de cogner de foutre en l'air le dénommé Cerberus. Mad Hatter sortit sa lame de rasoir avant de s'approcher, malgré sa petite taille, vers le Justicier auto-proclamé.


- "Ne t'en fais pas, Alice n'est pas encore arrivée, on a tout le temps pour jouer ..."

Dit-il tout en souriant. A vrai dire, Mad Hatter restait légèrement en retrait dans ce combat, il ne tenait pas tant que ça a prendre des coups pour rien, mais si le Justicier venait a se planter, Tetch se ferait un malin plaisir a lui enfoncer une lame bien affutée dans la cuisse ou dans le torse.
Bien entendu, en temps normal, Tetch dispose d'un Wonderland Gang, mais Tetch les avait envoyé en mission, munis de casques anti-ondes, afin de récupérer les différentes Alice qui viendraient à eux. Le Wonderland avait sa mission, et ils connaissaient parfaitement les gouts de leur chef pour les jeunes filles à tendance blondissime. Ils connaissaient aussi les risques, s'ils se faisaient avoir par le Chevalier Noir, ils finiraient à Blackgate, et Tetch viendrait les délivrer, si tout se passait bien, bien entendu.

Pendant ce temps-là, sur le toit de l'Iceberg Lounge, la bataille continuait. D'un côté le Chapelier Fou, expert criminel, et de l'autre, le dénommé et challenger, Cerberus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mer 29 Mai - 23:41

D'ici je pouvais entendre les hommes de mains du Pingouin se faire démolir par la Reine des Lames. Elle ne plaisantait pas quand elle s'y mettait, quitte à décapiter une espèce en voie de disparition sans le moindre regret. Le Pingouin, comme à son habitude, s'était retranché pour envoyer ses hommes et ses oiseaux faire le sale boulot. Le Chapelier, lui, était un autre type de cinglé. Il n'avait aucune notion d'argent et tout ce qui l’obsédait c'était "Alice" mais Gotham City était très loin d'être le pays des merveilles et il fallait que quelqu'un se dévoue pour réveiller le pauvre Jervis...et si on disait... moi ? Et je prescris deux coups de matraque au niveau de la nuque tous les soirs avant de lancer une arme de contrôle de l'espère humaine.

Les deux jumeaux commencent à approcher de moi avec les cinq "zompingouins" de Tetch. Rapidement, ils s'immobilisent à 10 mètres de moi, en position de combat, tous prêt à en découdre. Moi, je commence à m'échauffer la nuque et les poignets...puis dégaine mon Glock 17C pour tirer dans la petite "foule". Ils ne s'attendent probablement pas à cette action de ma part. Et pour cause, à force de se battre contre Batman et tous les autres Batjusticiers, les criminels ont finit par croire que tous les vigilants de cette ville se battaient à mains nues. C'était basiquement tout à fait sans intérêt, l'humanité n'a pas fait évoluer la civilisation sur des armes de plus en plus mortels pour finalement se retrouver à se battre à mains nues.

Mes tirs visent principalement les jambes et les organes non-vitaux des "zompingouins". Trois d'entre eux s'écroulent lourdement au sol sans gémir, et les deux derniers, dénués de toute forme d'instinct de survie, foncent vers moi. L'attaque est rapide et je n'ai plus le temps d'ajuster mes tirs. J'accueille le premier d'un coup de genou bien placé dans le ventre et enchaîne le second d'un uppercut au visage. Mes coups semblent à peine les faire souffrir. Le contrôle que le Chapelier exerce sur eux semble supprimer toute connexion nerveuse entre le cerveau et le reste du corps. Je sors rapidement ma matraque télescopique et frappe le premier zombi à la tempe, ce qui l'envoie dans le décors tête la première. Le second arrive vers moi mais un coup de pied au niveau du thorax puis un coup de matraque sur le dessus de la tête le met définitivement KO.

Soudain, un coup au niveau de mon poignet me fait lâcher prise sur ma matraque. Les jumeaux Dum-Dum, qui s'étaient abrités lors de mes tirs, sont revenu à la charge. Les deux allaient plus dur à éliminer vu leur taille et leur masse. De plus, je ne peux pas me risquer à recharger mon flingue maintenant. Dum, ou Dee, commence à attaquer mais je me défend avec un coup de poing au niveau de son ventre. Ma main rebondit...littéralement. Son gros ventre amortissait mes coups et il lui suffit d'un coup au niveau de mon visage pour m'envoyer valdinguer. Dee, ou Dum, me réceptionne et me met un coup de boule. Je perd l'équilibre mais l'autre jumeau m'attrape au niveau des bras et m'empêche de bouger. Son frère revient à la charge et me rue de coups de poing.

Le Chapelier n'est pas bien loin et semble se rapprocher de moi avec son habituel sourire de cinglé-fou-psychopathe-pédobear-violeur. On dirait que c'est moi qui vais aller faire un tour au Pays des Merveilles...


"Hmmm...tu vas croire que j'essaie de gagner du temps mais...t'es pas sensé servir le thé à tes invités?"

Dans la catégorie "Je parle pour gagner du temps", Cerberus est nominé aux Oscars !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 30 Mai - 5:27

Le Pingouin regardait, avec un grand sourire, son majestueux volatile foncer vers sa proie. Quelle que soit la personne qui se trouvait devant l'entrée, on ne se sort pas aussi facilement d'un tel oiseau de proie. Néanmoins l'impossible arriva. Le Pingouin perdit son sourire en voyant son oiseau se faire décapiter par un katana. C'était quoi encore ça? Encore un de ces pseudo justiciers asiatiques? Quoiqu'il en soit, Cobblepot était littéralement furieux, et le pire c'est qu'il ne comprit pas ce qu'elle dit mais qu'il entendit Katana lui crier quelque chose. Elle se fichait de lui en plus. Il se mit à hurler sur ses sbires:

- Qu'est-ce qu'elle vient de faire à mon poussin?! Et qu'est-ce qu'elle vient de me dire cette radasse!? Elle se fiche de moi?!
- Je n'ai pas entendu Monsieur Cobblepot, je crois que ...
- Tu crois? Tu crois quoi?! Que tu vas rester là à la regarder tuer mes oiseaux de proie?! Allez me chercher un sniper et débarrassez moi de ça! Elle a pris la tête de mon oiseau alors je vous préviens que si je n'obtiens pas la sienne il m'en faudra d'autre en compensation c'est clair!?
- Oui Monsieur Cobblepot!


Les trois fille s’exécutèrent. Elle foncèrent vers le minibar et appuyèrent sur un bouton caché, le bar laissa alors la place à une véritable armurerie. Elle prirent chacune un fusil sniper à pointeur laser déjà chargé et se mirent aux fenêtre afin de débusquer leur cible. Le Pingouin prit le temps de se calmer. Cet oiseau lui avait coûté une fortune et il s'attachait toujours aux bêtes féroces qu'il s'amusait à dresser. Qui que ce soit, cette folle au katana allait le payer! Une fois calmé, il alla vers la porte menant directement à sa serre. Si jamais cette héroïne venait à le suivre jusque là, alors elle aura plus qu'un vautour à affronter. Le Pingouin n'avait peut-être pas autant d'homme de main qu'il le voudrait face à une attaque surprise mais il avait plus d'un tour dans son sac. Un combat dans cette banquise, au milieu de ses bêtes dressées, avec les armes à sa disposition, le chevalier noir lui-même n'en ressortirait pas indemne. Il était sur son terrain, avantage non négligeable. Mais avant de se rentre à cette confrontation, Katana allait devoir échapper à ses snipers. Les sbires qui accompagnaient le Pingouin n'étaient pas des filles ordinaires. Elles étaient entraînées à se battre et à tuer, quelle que soit la façon. Et même si cela n'était pas assez suffisant cela lui laisserait assez de temps pour se rendre sur le champs de bataille. Cobblepot emprunta rapidement les couloirs vers la serre en marmonnant d'un ton agressif:

- Si jamais je te choppe, c'est ta tête que je vais faire tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 30 Mai - 16:33

Idiots. L'un d'entre vous aurait du rester à me surveiller mais seulement, vous vous êtes crus plus malin, plus fort. On ne chasse pas les Ombres. Ce sont les Ombres qui vous chassent et à ce petit jeu là, j'étais devenue très forte. Le temps que les tireuses reviennent à la fenêtre, je m'étais simplement éclipsée en ne laissant de mon passage que les corps inanimés des hommes de Cobblepot. Plus aucun ne pourrait remarcher avant quelques semaines car j'avais prise soin de leur briser une jambe à chacun.

Les servantes de l'Oiseau nous cherchent. Elles nous scrute à travers la lunette d'un fusil. Qu'elles cherchent, elle ne m'auront pas. Je pourrais les arrêter d'ici, de ma ruelle, avec quelques lancers bien placés, mon amour, mais il n'en est rien. Ta femme n'est pas une lâche et elle va te le prouver. Elle va te montrer à quel point elle t'aime et jusqu'à où elle sera capable d'aller pour que tout cela ne recommence plus jamais. J'ai ce qu'il faut pour les prendre par surprise mais j'ai besoin de temps, et surtout, je dois parvenir au toit sans me faire attraper. Escalader n'est pas un soucis mais parvenir à me placer quelque part au dessus de la fenetre d'ou elles visent. Le toit se décompose de plusieurs parties hautes et quelques mètres plus loin, j'entends des bruits de combat et des coups de feu. Cerberus mène son propre combat et intérieurement, je prie pour qu'il aille bien. Il connaissait les risques et je les connaissais aussi, mais je t'en supplie...fais attention.

Il est temps d'utiliser la corde que j'ai emmenée avec moi. Je prends le temps de la nouer à une espece d'antenne dont les parties segmentées m'intriguent. Cela ne ressemble à rien de ce que je connais mais qu'importe, elle finira par se briser quand je me servirais d'elle comme support d'accroche. Je noue ensuite la corde autour de ma taille et je commence à descendre en rappel au dessus de la fenetre. Surprendre et tromper, tel est ce que mon vieux maitre m'a enseignée. Une fois en position, je prends une ultime fois appui sur mes jambes et je fais en sorte que la corde m’amène au niveau de la fenêtre que j'explose sous mon poids. Les filles sont projetées en arrière et je ne dois pas leur laisser le temps d'agir. Couper la corde, dégainer mes kunais et les lancer. L'une d'entre elles est touchée à l'épaule et chute par ce qu'il reste de la fenêtre alors qu'elle avait tentée de se relever. Les autres sont touchées à la main pour l'une, et à la jambe pour l'autre mais chacune finira par sombrer dans l'inconscience. Leurs regards me prouvent qu'en plus de la surprise, le poison se diffuse déjà dans leur corps en paralysant petit à petit leurs membres....Un bon coup à chacune accélére les choses et je me permets un rapide coup d'oeil à celle que j'ai défenestrée. Elle git sur le sol, morte au milieu de son sang.....Merde, sa tête a du cogner le sol la première. Je n'avais pas vue les choses ainsi. Je n'ai pas voulue cela, mais c'est malheureusement fait. Je ne te pleurerais pas car tu a tentée de prendre ma vie. Si tu est partie, c'est que ton heure était venue.

Je dois trouver Oswald et en finir avec lui.

Alors que je m’apprête à franchir la porte, un homme du Pingouin y' fait irruption. Grand, bête et pas vraiment armé, il doit se dire que seul ses poings comptent. Il tente de me décocher un coup et je riposte en fendant l'air de mon arme...Il y' laissera sa main droite, qui vient de tomber d'un bruit sec sur le sol. Il hurle en tenant l’extrémité de son bras coupé en baissant sa garde. Il me suffit juste de l'attraper par la tête et de lui écraser contre le mur pour le faire taire. L'effet est immédiat et il finira par mourir de son hémorragie ici.
Pardon, Cerberus, mais je n'ai pas le choix. Je ne l'ai jamais eu avec de tels personnages. Je fais juste ce qui doit être fait. Tu me blâmeras si tu veux, mais c'était une nécessite.

Mon objectif est quelque part, devant moi.
Je viens pour toi, rapace de Gotham. Je viens t'annoncer ta destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 30 Mai - 17:38

L'avantage tournait à Tetch, un grand sourire sur le visage. Il jubilait de toutes ses forces, un grand sourire cynique sur le visage, dansait littéralement devant le petit soi-disant héros qui avait défié le Chapelier Fou. Bien entendu, Tetch était dans sa folie, complètement perdu, et en s'avançant vers le justicier, il tua d'un coup net du cou, un de ses zombies pingouins qui était à terre en lui tordant le coup, colonne vertébrale brisée d'un cou net. Regardant ensuite Cerberus, Mad Hatter s'avançât, une moue se dessinait sur son visage ridé et sec. Sa petite voix flutée se répandit actuellement dans l'atmosphère.

- "Ce ne sont pas les gens qui tuent, mais les chapeaux ! Tu as amoché gravement mes troupes tu sais ?"

Les deux jumeaux Deever et Dumson étaient stupides, mais assez forts, et ils retenaient le dénommé Cerberus avec toute la graisse qu'ils pouvaient avoir pour empêcher le petit justicier de se trémousser. A vrai dire, la chose marrante, c'était que les deux gros, éreintés, étaient en train de transpirer sur le pauvre Cerberus. Amusant, mais pas drôle pour lui.

Mais c'est à ce moment bien précis que Mad Hatter fut interrompu par un des hommes du Pingouin. Ce dernier venait d'expliquer que l'alarme avait été signalée, et que deux intrus donc Cerberus, étaient entrés dans le Lounge. Mad Hatter demanda au messager de s'agenouiller, avant de lui planter les pouces dans les yeux, faisant hurler l'homme comme un porc. Une mauvaise nouvelle reste une mauvaise nouvelle. Et c'était assez contrariant.

- "Mais il me vint une idée de génie, mes tous petits ..."

Mad Hatter sortit de sa veste, une de ses cartes à puce personnelles. Avec un léger sourire, il s'approcha de Cerberus et grimaçât nerveusement.


- "Je pense que notre cher ami ci-présent, va changer de camps et attaquer son allié. Le Pingouin offrira une magnifique récompense pour vos têtes. Je pense même, qu'il se fera une joie de vous empailler dans son musée."

Tetch éclata d'un rire nerveux. A vrai dire, mettre la puce dans le chapeau de Cerberus était assez imminent, et voir deux héros se battre, tous les deux, ce serait amusant aussi. Oh bien sur, il y'aurait un risque. Que celui-ci se libère de ses entraves et vienne administrer une rouste à Mad Hatter, c'était un danger, mais cela pouvait aussi marcher.

- "J'espère que tu aimes le thé, petit chien ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 30 Mai - 19:05

Intérieurement, je remerciais le pauvre messager du Pingouin qui me permit de gagner un peu de temps tout en se faisant massacrer par le Chapelier mais maudissait les Dum&Dee qui dégageaient une odeur de sueur insupportable à mon museau. Ça leur arrivait de prendre des douches? Ou de mettre du déodorant? Cela me rendait l'épreuve encore plus difficile. Les deux jumeaux étaient gros et fort, leurs bras musclés m'empêchaient de m'échapper mais pas complètement de bouger. J'arrivais encore à gigoter ma main droite, juste assez j'espère pour attraper mon téléphone portable dans ma poche. Les choses auraient pu très bien se passer s'ils s'étaient mit d'accord pour me tabasser à mort. Mais Jervis eu une autre mauvaise idée et sortit l'une de ses fameuse puce de contrôle de sa veste (trop) colorée. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre ce qu'il voulait de moi. Avec un peu de recul, je pense que la première option, celle de mourir, n'était pas si mauvaise.

Il faut absolument que j'atteigne mon téléphone avant de devenir Cerbzombie, le criminel hacker. Je n'ai aucune envie qu'un malade mental contrôle mon esprit. La bonne nouvelle, c'était que je n'aurais pas à troquer ma casquette contre un de ses horribles hauts de formes.


"Aucun moyen de discuter donc..."

Je me débat de toutes mes forces pour échapper à l'étreinte de Dum, ou Dee, mais rien n'y fait. Ils sont beaucoup trop fort pour moi, mais pas forcément plus malin. Ma main atteint finalement, et non sans difficulté, mon téléphone pour composer un numéro avant de valider. Mais Dee, ou Dum, me voit faire et envoie valser mon appareil à dix mètres de là d'un coup de main. Le Chapelier s'approche de moi avec sa puce mais au fur et à mesure qu'il s'avance, je me rend compte qu'il n'arrivera jamais à me mettre sa puce dans ma tête tout seul. Et pour cause : il était beaucoup plus petit que moi. Je laisse échapper un petit rire.

"Merde...je t'imaginais plus grand. Besoin d'un escabeau? Je crois que j'en ai vu un à l'entrée..."

Mais visiblement, les deux jumeaux n'aimaient pas mes blagues. L'un me mit un coup de poing pour me calmer et l'autre me força à me mettre à genoux. Une fois à la taille de Tetch, celui-ci s'approche de moi et pour mettre sa puce de contrôle dans un pli de ma casquette...

Les jumeaux me lâchent et je m'écroule au sol avec un affreux mal de tête. Je lutte mentalement de toutes mes forces mais mon corps devient incontrôlable et je n'ai plus la capacité de me mouvoir. Puis je ressens des frissons désagréables sur tout le long de mon corps et ma main commence à bouger toute seule, ainsi que mes pieds et mes jambes. Mon corps se retrouve très vite à se mettre debout sans mon aide. Ou plutôt sans l'aide de mon cerveau. Ce sont finalement à mes lèvres de devenir indépendantes. Heureusement, je peux encore entendre ce que je dis :


"Cerberus est à vos ordres...Chapelier."

Et bah...elle s'annonçait mal partie cette affaire...Katana n'allait pas apprécier ce qu'elle allait voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Ven 31 Mai - 21:05

Le Pingouin arriva enfin dans sa serre, ce genre d'endroit dont lui seul avait le secret. Maintenue dans un climat arctique, l'endroit laissait place à une piscine gelée, une banquise en faisait le tour afin de donner un aspect plus "naturel" à cet endroit. La faune était diversifiée, des phoques et des pingouins majoritairement. Mais on pouvait signifier la présence D'un ourse polaire et de deux grands requins blancs au niveau de la piscine, de quoi refroidir vos hardeurs! Le Pingouin comptait sur la présence de ses bêtes afin de régler son compte à son invitée inattendue. L'ours alla vers Cobblepot, il grogna et baissa la tête en signe de soumission. Oswald lui caressa le haut du museau en faisant avec le sourire :

- La bouffe s'en vient mon gros, la bouffe s'en vient.

Il continua son chemin pour se mettre sur le haut d'une butte de glace au milieu de sa serre, au dessus de sa piscine où les requins, affamés, tournoyaient d'impatience. Il avait ce qu'il faut avec lui, pas seulement ses bêtes mais aussi son parapluie, qui regorgeait d'armes mortelles. Et surtout, il avait son chapeau que lui avait confectionné le chapelier. Peut-être ce combat sera-t-il l'occasion de le mettre à l'épreuve. Quelle que soit la personne qui avait décidé de s'en prendre à lui, elle allait en découdre, à condition bien sûr de trouver cet endroit. Oswald ne voulait pas manquer ce spectacle, il allait falloir guide à cette brave héroïne. Il prit son appareil de communication, celui qui lui permettant de se faire entendre dans tout le Iceberg Lounge, ou qu'elle soit, elle ne pourra pas manquer le message :

- Ici Oswald Cobblepot, je m'adresse à la demoiselle qui a décidée de faire un poulet rôti avec ma dernière acquisition. Il ne faudrait pas que tu partes sans que je te fasses payer l'addition! Je t'attends dans ma serre au 31ème étage, alors ne sois pas trop en retard! Oh et si mes employés entendent se message, une folle avec un Katana se dirige au 31ème étage, alors abattez-la! Si elle s'amène ici en vie, je vous montrerez personnellement comment je vais découper cette écervelée!

Il ne restait plus qu'à attendre, alors que les hommes présents dans le bâtiments se regroupaient vers le 31ème étage. Katana n'avait pas fini d'en découdre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 4 Juin - 0:42

"Idiots"


L'insulte repasse en boucle dans mon esprit mais mon corps n'en a cure, tout comme le danger. Chaque homme que je croise finit sur le sol, une main ou une jambe en moins. Leurs vies ne valent rien. Ils ne sont qu'esclaves serviles et dévoués à une cause injuste. Dits moi pourquoi devrais-je avoir pitié d'eux, Maseo...Donne moi une raison de ne pas les punir. J'accepte de les laisser en vie mais je me refuse de ne pas leur infliger une punition exemplaire.

Ma seule voie d'accès est un ascenseur dont l'arrivée sera surveillée, je n'en doute pas. Les escaliers ne seront tout autant et mon vice me poussera à prendre une voix qui coutera la vie de nombreux sbires. C'est pourquoi je monterais dans l’ascenseur mais d'une manière peu commune, comme en passant au dessus de la cage d’ascenseur. La trappe de secours n'est pas difficile à faire sortir de ses gonds alors qu'il monte vers le 31éme étage, là où se terre le rejeton du mal. Infâme oiseau aux ailes obscure, ton croassement de maudit volatile cessera bientôt. Tandis que l'appareil se dirige vers notre destinée commune, je sors un objet dont je ne me sers que rarement. Je surprendrais l'adversaire comme il se doit.
Une secousse, un arrêt et j'entends les portes qui s'ouvrent. Une volée de feu et de boucan parvient alors à mes oreilles. Je comprends rapidement que j'ai été inspirée de me cacher en utilisant la trappe de secours, sinon, je n'ose imaginer dans quel état je serais.
Tout ce bruit....tout ce fer et cet acier....tout ce bruit. Un enfer pour celui qui aurait à le subir et une simple formalité.

Les tirs cessent dix secondes après. Ils constatent alors leur erreur: Celle d'avoir vidé leurs chargeurs. Je les entends ordonner à l'un d'eux d'aller vérifier sur les cotés. Erreur monumentale. Ses pas sont lents, hésitants et je devine que l'homme est un poids leger qui sait à peine tenir une arme. Il regarde, est hésitant mais je le laisse faire. Je dois juste attendre qu'il se retourne et les reflexes feront le reste. Il me tourne maintenant le dos, en faisant face à l'assemblée de tireurs qui garde l'accès à Cobblepot.
La trappe s'ouvre et ma corde s'enroule autour du coup du jeune homme que je soulève non sans mal et sans me montrer. Sa mitraillette fait le reste pour moi. Il arrose la zone au hasard, fauchant les hommes du Pingouin en hurlant, tout comme eux. Ils ne peuvent se cacher et chaque râle que j'entends de leur part est une confirmation de leur mort. Son videur prestement chargé, je continue de serrer jusqu'à lui écraser la gorge et bloquer toute respiration....jusqu'à lui ôter toute vie.

Je le laisse retomber sur le sol, sans vie, le visage figé dans cette expression d’incompréhension. Je passe la trappe de secours en m'assurant que tous gisent sur le sol. Pas d’épitaphe pour les ordures, Maseo. Pas de prières pour les damnés. Qu'ils brûlent en bas, telle est le destin.

Arme à la main, j'enfonce la porte qui s'ouvre à la volée. Cobblepot est là, en face de moi. Ce dont à quoi je ne m'attendais pas, c'est le fait qu'il soit en compagnie de prédateurs bien dangereux. Mes kunais empoisonnées allaient me servir mais j'avais envie de le laisser croire qu'il a une chance contre moi.

Aucun mot, pas de parole. Je braque juste mon épée en sa direction sans rien dire, couverte du sang de ses hommes, eux-mêmes exhibés derrières moi, raides morts. Oui, je les ai tous tués, et maintenant, c'est ton tour, Oswald.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 4 Juin - 14:32

Tetch disposa la puce dans le chapeau de l'homme qui s'était maintenant introduit et qui s'était offert à lui. Grand bien lui en fasse, maintenant, il payait son erreur. Il était maintenant en plein contrôle du Chapelier Fou. Bien sur, les ondes se recevaient directement dans le cerveau, et le moindre ordre que Tetch pouvait proférer, lui offrait puissance et subordination. Le cerveau de Tetch fit cependant marche arrière ...

Pingouin - "Ici Oswald Cobblepot, je m'adresse à la demoiselle qui a décidée de faire un poulet rôti avec ma dernière acquisition. Il ne faudrait pas que tu partes sans que je te fasses payer l'addition! Je t'attends dans ma serre au 31ème étage, alors ne sois pas trop en retard! Oh et si mes employés entendent se message, une folle avec un Katana se dirige au 31ème étage, alors abattez-la! Si elle s'amène ici en vie, je vous montrerez personnellement comment je vais découper cette écervelée!"

Le Pingouin avait des ennuis. De gros ennuis. Ce serait fortement dommage de le laisser seul face à un ennemi intransigeant. Surtout si elle avait des appétits féroces en matière de lutte contre le crime. Tetch hésitait, a vrai dire, il aimerait pouvoir aussi la contrôler. C'était une idée fixe, et puis, les talents d'une Justicière pourraient sans doute être bénéfiques. Attaquer les rivaux et se débarrasser des gêneurs. Tetch sourit à cette idée, de toute façons, dans peu de temps, Gotham sera au Pingouin et au Chapelier Fou. Le Chapelier gifla le dénommé Cerberus et lui tint ce message.


- "Toi ! Trouve et TUE celui qui s'en prend au Pingouin. Amène moi sa tête !"

Les yeux emplis de rage, Tetch avait donné son ordre. Combattre la dénommée Katana. Cela ferait mal, très très mal. Et bien entendu, Mad Hatter ne s'en souciait guère. En ce moment, la seule chose qui l'importait, c'était sa machine. On prenait trop de retard, beaucoup trop et ce n'était pas bon. Les DUMDUM's s'activèrent vers la machine.


- "Allez vous deux, terminez moi cette machine. J'ai des Alice a récupérer."

Tetch réajusta son petit nœud papillon. Mad Hatter exprima un grognement d'insatisfaction. A vrai dire, il s'attendait à mieux pour ce soir, et la chose la plus étonnante, c'était de voir que les Justiciers avaient été mis au courant trop facilement.
Surement une taupe, et le Chapelier la débusquera, même s'il devait assassiner tout l'Iceberg Lounge pour la trouver. Qui contrôle qui au final ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 4 Juin - 19:56

Cette puce me fout un mal de crâne atroce, je suis incapable de réfléchir correctement et les ordres du Chapelier semblent être un apaisement dans ce chaos. Tetch me gifle de toutes ses forces mais je ne ressens aucune douleur, aucune sensation. Il a un contrôle absolu sur moi et pourrait même m'envoyer sauter dans le vide pour se débarrasser définitivement de moi. Mais Katana était arrivée jusqu'au Pingouin, et la santé de son partenaire en affaire semblait plus importante à ses yeux. Son ordre résonne un millier de fois de ma tête jusqu'à ce que tout mon corps comprenne l'action et ne l'exécute. Je résiste de toutes mes forces mais mes muscles refusent d'obéir. Comme si un second cerveau était en place et avait prit les commandes. Mes lèvres lui répondent d'une voix robotique :

"Très bien. Katana sera éliminée."

Et tout de suite après, des millions d'idées m'envahissent le cerveau sur la manière la plus efficace pour éliminer Katana. Le pilote au commande prend une décision que j'ignore puis se dirige machinalement vers le téléphone portable et le flingue qu'il ramasse pendant que le Chapelier donne ses derniers ordres aux jumeaux. Ils finisse de construire leur machine infernale. Finalisée, elle permettra sans doute au duo Tetch/Pingouin de prendre le contrôle de la ville. Il s'agissait sûrement d'un amplificateur qui permettrait d'augmenter le signal de ses puces de contrôle. Bref, un "Psycho-Rayon" du jeu Alerte Rouge 2. Comme une machine, je prend la porte d'escalier et descend les marches.

Les jumeaux s’attellent à leur tâche ingrate sur la machine pendant que Tetch surveille au loin son plus grand chef d'oeuvre, rêvant sans doute de contrôle mental et d'Alices. Mais soudain, toutes les lumières du quartier s'éteignent, y comprit le courant du Icerberg Lounge. Les ténèbres envahissent littéralement le Midtown. Le toit du bâtiment est plongé dans le noir, et pendant que les Dum&Dee se demandent bien à quels câbles ils avaient touché pour faire court-circuit dans tout le quartier, Tetch peut sentir la froideur du canon d'un Glock G17 sur sa tempe droite. Un chuchotement provenant de l'obscurité vient percer le silence.


"Surprise motherf*cker."

Sans mauvais jeux de mot ce serait plutôt Alicef*cker mais je trouve que placer cette citation dans cette situation révélait du pure génie. De mon bras gauche, j'attrape et serre le cou de Tetch, l'arme toujours sur sa tempe. Son pouls laissait deviner qu'effectivement, il était très surpris. Même moi j'avais du mal à croire que cela ait fonctionné.

Avant que le Chapelier ne me mette sa puce, j'ai pu taper un code sur mon téléphone lui ordonnant d'activer un compte à rebours pour déclencher une petite impulsion électromagnétique. L'IEM n'allait pas plus loin que les cinq mètres et ne pouvait pas désactiver le téléphone lui même, aux composants résistants à ce genre d'attaque, mais était suffisant pour désactiver la puce de Tetch. Cela m'a permit de reprendre le contrôle de mon corps à mi-chemin entre le toit et Katana. Le Chapelier ne devait se douter de rien, d'où l'intérêt de mettre un compte à rebours de 5 minutes. Maintenant, les jumeaux étaient trop loin pour m'atteindre sans que je ne colle une balle à Jervis et il était trop petit pour me remettre une puce dans ma casquette. De plus, l'obscurité empêchait les Dum&Dee de voir où était le Chapelier.

Ne le laissant pas le temps de formuler quoique ce soit, je lui met un coup de crosse de pistolet sur la tête. Je ne m'attend pas à l'assommer mais le coup est suffisant pour l'étourdir un peu et le rendre plus coopératif. Le tirant violemment par le cou, je l'entraîne dans la cage d'escalier tout en tirant dans la direction des deux frères et de la machine et verrouille la porte du toit derrière moi emprisonnant les deux jumeaux sur le toit. J'espère que la coupure de courant mettra la machine infernale hors-service et que mes tirs l'auront endommagés.


"Fini la mascarade. Allons voir Kinder Pingui."

Je le pousse toujours aussi violemment devant moi pour le faire avancer et descendre jusqu'à l'étage du Pingouin. L'endroit semblait bien protégé mais je peux déjà voir des cadavres aux sols. Katana semble être passée par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 18 Juin - 23:16

Le massacre qui se déroulait de l'autre côté de la porte fit frissonner le Pingouin. Il savait que son adversaire viendrait à lui, il savait que ses gardes n'arriveraient pas à l'arrêter, il savait que c'était à lui de régler le problème. Tout s'était déroulé tellement vite! Une quinzaine de minutes plus tôt, Oswald s'affairait à remplir différentes paperasses et à s'investir dans ses différentes magouilles. A présent, sa vie était en jeu.


Des hurlements, des bruits de tirs aléatoire, le son glaciale de la lame tranchant la chair d'un mouvement vif : son adversaire n'avait aucun scrupule, il tuait en masse, rien à voir avec le Batman. Chesterfield ressentait-il de la peur? Pas vraiment en réalité, car ce n'était pas la première fois qu'il s'était retrouvé dans une telle situation. En réalité, il avait déjà vu bien pire et pourtant, il était toujours là. Ainsi, c'était plutôt un sentiment d'excitation, l'adrénaline se déferlait en lui et il avait hâte de découdre car, après tout, il se trouvait sur son territoire.


Il se tenait au milieu de la vaste salle dans laquelle des centaines de cages abritaient toutes sortes d'oiseaux aux couleurs variées, mais majoritairement sombres. Respectant leur maître, ils n'émettaient aucun son, attendant calment que leur future proie se manifeste. Le Pingouin, lui, était habillé comme à son habitude, avec un ample manteau de fourrure sombre. Le reste tenait d'une tenue chic de salon, hormis le fameux haut de forme calé sur sa tête et le parapluie dans sa main gauche. Un cigare se consumait lentement entre ses lèvres fines et cruelles.


Dans sa main droite, Cobblepot portait un lourd lance grenade GLM ICS qu'il  tenait nonchalamment, appuyé sur son épaule. Il ne fallait pas oublier l'ours polaire massif qui attendait patiemment à sa gauche, tel un garde du corps vigilant. Pourtant, le véritable et fidèle garde du corps d'Oswald, Bossworth, se trouvait à sa droite, dans son costume blanc, montagne de muscles à la mâchoire de fer. Il se tenait droit comme un pique, les bras croisés dans son dos.


L'asiatique débarqua enfin, fracassant au passage la belle porte de chaîne, dernière rempart entre elle et l'Oiseau de Proie de Gotham. Le Pingouin l'accueillit avec un sourire cruel et ne prononça pas le moindre mot. Il lâcha son parapluie (ce dernier, légèrement planté dans le sol, ne tomba pas), prit le GLM à deux mains et tira sans même prendre le temps de viser. Il n'en avait pas besoin car la cible était proche et la zone d'impacte était très large. Le projectile fit une courbe dans sa trajectoire et explosa au sol dans un carnage monstrueux, balayant d'un souffle la cloison où Katana avait enfoncé la porte un peu plus tôt.  Cet accueil brusque et violent donnerait le ton et montrerait à cette illuminée à qui elle avait à faire.


A présent, l'entrée de la salle était plongée dans une fumée épaisse. Cobblepot avait largement l'impression d'avoir tiré en plein dans le mille. Avait-il déjà vaincu son adversaire? Cette dernière s'était-elle faite balayer par la déflagration? Il fallait être un individu exceptionnel pour survivre à une telle attaque. Pourtant, le Pingouin avait appris à rester prudent et, comme il ne pouvait pas voir son adversaire, il se tourna vers quelqu'un qui pouvait le flairer.


Vas-y, mon beau, rapporte-moi ce qu'il reste de notre invitée.


Et l'ours fonça en hurlant vers la fumée, prêt à décocher un puissant coup de griffe à quiconque lui opposerait la moindre résistance.


Dernière édition par Le Pingouin le Dim 30 Juin - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 27 Juin - 16:46

Maudit soit il, Maseo. Cet homme n'a aucun honneur. Tu avais raison en me disant de me jeter sur le coté, mais le sang qui coule de ma jambe droite montre que son attaque a portée ses fruits bien que j'aurais du être mise en morceaux. Blessée mais pas impotente, je me dois d’abréger ce combat. J'ignore quel en sera l'issue si je continue de cette manière mais il a toute les chance de l'emporter. Je ne peux pas non plus foncer droit sur lui sous risque de me prendre une autre grenade ou de me faire attraper par le colosse à ses cotés.

Je suis plongée dans le sang et les tripes des corps des gardes, détruits par la déflagration. leurs entrailles coulent sur ma personne. J'ai vécue pire durant ma carrière de tueuse de Yakuzas et un tel détail ne me gêne pas. Ce qui risque de me gêner, ce sont les lourds bruits de pas qui se rapprochent de moi.
Avant que Cobblepot ne tire, j'ai eu le temps de voir l'Ours à ses cotés, en plus du garde à la mâchoire métallique et je parierais fort qu'il m'envoie l'animal pour finir le travail. L'odeur du sang et de la chair l’amènera forcément à moi, droit devant. Il émergera obligatoirement face à moi, une fois la fumée traversée et une fois de plus, cet homme sans honneur ne me laisse pas le choix. Je n'aurais droit qu'à une seule chance, je sais, Maseo. Je m'en remets entièrement à toi. Guide moi et ordonne le moment où je frapperais d'un coup d'estoc l'ennemi. Seule, je ne suis rien, mais ensemble, nous enseignons la peur à nos ennemis. J'ai ta confiance et tu a la mienne.

Les pas se rapprochent à chaque seconde. Lourds, intenses, ils résonnent comme des coups de gong, mais le glas ne sonnera pas pour moi. Je ne dois pas encore mourir. Je n'en ai pas le droit. Alors entre toi et moi, j'ai choisie, et puisse tu me pardonner, pauvre créature qui n'avait rien demandée. Je ne pourrais te faire entendre raison et tu veux mourir en combattant. Je t'offrirais cette mort sans que tu ne puisses y' faire quoi que ce soit.

Tu émerges de la fumée, te dressant sur tes pattes arrières pour frapper...et jamais tu ne termineras ton geste. La lame te traverse déjà le crâne, pénétrant en profondeur ta boite crânienne et stoppant ton geste net. Tu est surpris, n'est ce pas? Pensais tu pouvoir m'atteindre, noble plantigrade? Croyais tu que j'allais fuir ou me laisser faire? Ton erreur de jugement t'aura été fatal.
Puisse tu partir en paix, je ne te haïssais point. Je te jure que je lui ferais payer tout ce qui est arrivé ce soir.

Arme à la main, toi et moi, Maseo....nous allons en finir avec Le Pingouin ce soir. La fumée commence à retomber et ma forme en émerge, au coté du cadavre de l'ours. Je n'ai, que pour seul réponse un geste en pointant de l'épée le garde du corps de Cobblepot. Le message était clair: Son tour était venu alors qu'il approche afin que nous puissions combattre.
Et après, cela serait le tour du nabot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 27 Juin - 21:11

Mad Hatter s'était rendu compte d'un truc bizarre, quelque chose qui n'allait pas dans la démarche de Cerberus mais ... Trop tard ! Il avait berné le Chapelier Fou et les Dum-Dums. Tetch regarda ses deux comparses s'enfuirent lamentablement, tels des traitres, comme à leur habitude. Il les punirait pour cela. Ses yeux observaient avec un certain mépris affiché le petit être qui s'était cru plus malin que l'immense, le généralissime Jervis Tetch. Réfléchis, Jervis, réfléchis.
L'Iceberg Lounge était équipé des meilleurs systèmes de sécurité, et Tetch les connaissait parfaitement. A vrai dire, Mad Hatter pouvait voir que l'ensemble du Lounge et du Musée étaient reliés par le grand aquarium où se trouvait le requin du Pingouin : Tiny.


- "Désolé, je ne sais pas nager du tout, mais allez-y voyons. Courez rejoindre votre belle, je vous attendrais ici ..."

Dit-il en espérant le voir nager et se faire bouffer par le gros Tiny. Ce serait une joie néanmoins, mais hélas, il y'avait peu de chances que cela marche, c'était trop gros. Tetch avait néanmoins l'intérêt d'aider son allié le plus vite possible. Attendant patiemment près de l'eau, Mad Hatter n'avait pas oublié son petit jouet personnel.

D'un coup, il se rua vers le couloir et distançat le dénommé Cerberus. En actionnant un bouton sur son chapeau, les mécanismes de l'Iceberg se refermèrent. Des grilles coupèrent les couloirs et Mad Hatter était maintenant séparé de Cerberus par une grille. Avec un sourire, le Chapelier Fou lui tira le chapeau, dans une légère révérence.


- "Vous m'excuserez mon petit, pour ce tour de passe-passe immonde, mais voyez-vous, vous avez détruit mon antenne, fait fuir mes associés et vous m'humiliez dans ce superbe établissement. Je dis non non non, voyez-vous ? Je vous laisse vous amusez avec Tiny, pour ma part, j'ai un allié qui nécessite mon aide."

Tetch connaissait parfaitement les recoins, les passages secrets du Pingouin de l'Iceberg pour pouvoir le retrouver. Nul doute que le trouble et le grand combat devaient se dérouler dans la Serre personnelle du Pingouin. Tetch n'y avait pas accès hélas, mais il avait néanmoins accès au bureau du Pingouin, et il pourrait s'amuser a piéger ses ennemis via les différentes sécurités de l'Iceberg.

Après avoir gravi les quelques marches et emprunter certains passages non connus des larbins, Tetch accédait enfin au panneau de contrôle. Une douce musique résonnait maintenant dans le Lounge et dans le Musée Cyrus Pinkey.


- "Ici le Chapelier Fou, en direct du bureau de monsieur Cobblepot. Tout le personnel du Lounge est vivement demandé à l'aquarium, un intrus s'est glissé parmi nous. Même plusieurs. Faites lui une bonne visite de l'établissement de Monsieur Cobblepot."

Le Message avait été transmis dans les étages, les pièces ... Maintenant, les larbins allaient se ramener pour casser du Cerberus. Tetch ouvrait et refermait des portes à sa guise. Maintenant, il était temps de montrer aux héros que le Lounge n'était pas qu'une vieille relique, mais une arme dangereuse qu'il fallait connaitre. C'était de l'amateurisme et ils allaient payer chers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 27 Juin - 23:19

Je tenais fermement le Chapelier au bout de mon arme de poing, prêt à faire feu s'il tentait quelque chose. Mais je n'avais jamais abattu quelqu'un froidement, même un violeur en série complètement taré comme Jervis. Rien qu'à me tenir à un mètre de lui, je ressentais comme un malaise. Était-ce sa taille, proche de celle d'un enfant, son apparence de monstre sadique et sans pitié ou l'odeur de transpiration qu'il dégageait ? Je savais qu'il cherchait une échappatoire, sa cogitation était trop visible, une veine sur sa tempe semblait prête à exploser.

On passa prêt d'un énorme aquarium. Un panneau affichait très clairement "attention requin", ce qui permit au Chapelier de glisser une remarque à propos de ses capacités en natation. Puis soudain, l'inattendu arriva : une explosion secoua tout l'établissement et Tetch en profita pour s'éclipser. Je lui tira dessus à plusieurs reprises mais sa petite taille et sa vitesse jouait en sa faveur. Rapidement, il activa un bouton de son chapeau qui fit refermer toutes les grilles de la pièce, me piégeant à côté de l'aquarium. Nous sommes alors séparés par une grille.

Le petit homme se pavoise devant moi en enchaînant un petit pas de danse et finissant :


"Je vous laisse vous amusez avec Tiny, pour ma part, j'ai un allié qui nécessite mon aide."

"C'est qui Tiny?" lui répondis-je en le voyant s'enfuir et ignorant mes paroles.

Une petite musique commença à se faire entendre dans ma tête : "Pom pom pom pomp pom pom pom..." (ou la musique des Dents de La Mer), je me retourne et voit la nageoire dorsale d'un squale s'approcher de moi. La bête doit être énorme au vu de la taille de la nageoire, et il ne ferait sans doute qu'une bouchée de moi.

Mais Jervis avait commencé à jouer à un jeu auquel j'excellais. Rapidement, j'empoigne mon téléphone et active mon protocole de piratage standard. C'est à dire : connexion au réseau, piratage des mots de passes, installation d'un virus, téléchargement des données et des systèmes de contrôle vers le téléphone. La grille se lève ainsi en moins de cinq secondes, et le requin n'a pas le temps d'arriver jusqu'à moi.

Je ne connaissais pas aussi bien le bâtiment que le Chapelier et je n'en avais pas besoin. Tout ce dont j'avais besoin, c'était de connaître le réseau. En fait, plus le Chapelier Fou était connecté, plus il était à ma merci...mais d'abord, je devais m'occupe des hommes de main du Pingouin qui venaient à moi.

Le reste des hommes du Pingouin était plus juste en réalité, Katana avait bien fait le ménage et seulement trois types se présentèrent à moi, prêt à en découdre.


"Pile à l'heure pour mon entraînement physique quotidien." Lançais-je en rangeant mon arme.

Une petite musique douce commença à envahir la pièce, ce qui donna le top départ aux criminels pour venir m'attaquer. J'accueille le premier en évitant son coup de poing et en répondant par un violent coup dans le ventre. Le second reçoit un coup de pied au visage et le troisième a le droit à ma matraque télescopique. Rapidement les trois hommes commencent à exprimer leur douleur, mais ils n'abandonnent pas. Ils se mettent autour de moi et m'attaquent. Avec confiance et rapidité, je me baisse pour esquiver et saute sur le mur. Je me sers de celui-ci comme point d'appui et me projette à l'aide de mes jambes pour frapper violemment le premier homme de main avec ma matraque. Le coup est une violence inouïe et il tombe lourdement au sol. Je lance ma matraque sur l'un de mes agresseurs pour l'assommer et finit le dernier en le frappant deux fois au visage.

Haletant, je me baisse pour ramasser ma matraque et me dirige vers la salle où se trouvent le Pingouin et Katana.

Sur le chemin, je télécharge un virus conçu spécialement pour Tetch sur le réseau du Lounge. Le Chapelier se croyait en sécurité dans le bureau du Pingouin derrière ses écrans, mais il n'a jamais été aussi en danger.

Le virus commence à se propager à travers tout le réseau, et les caméras de sécurités détectent automatiquement Tetch par la reconnaissance faciale. Tous les mots de passes et les pare feux sont ensuite changé et le bureau du Pingouin isolé informatiquement. Puis, ce sont les portes qui se verrouillent emprisonnant le Chapelier dans son propre piège. Enfin, tous les écrans s'éteignent pour faire passer une seule image en boucle à intervalle régulier :




Et une musique de type Hard Rock passe également dans le bureau de Cobblepot avec les enceintes réglées au maximum. Tout ça dans le but de piéger Tetch physiquement et mentalement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Dim 30 Juin - 17:16

La fumée épaisse finit par se dissiper, laissant place à un cadavre et à un être victorieux. Mais les personnages qui tenaient ces rôles n'étaient pas ceux que Cobblepot aurait souhaité, car en effet, c'était son précieux animal de compagnie qui gisait au sol, baigné dans son propre sang, tandis que Katana défiait le Pingouin du regard. Elle comprenait que son prochain adversaire serait Bossworth et à juste titre.

Tirant un bon coup sur son cigare, Oswald afficha un regard sévère : cette situation commençait réellement à l'agacer. Qui était cette salope qui s'infiltrait chez lui, massacrait ses gardes et ses précieuses créatures, et le menaçait de mort? Il avait hâte de pouvoir l'enfermer dans une de ses salles de torture et de mutiler chaque partie du corps, l'une après l'autre, en s'assurant qu'elle serait toujours consciente pour tout ressentir. Cette pensée l'amena directement au souvenir de Freeze, une des personnes sur lesquelles il s'était le plus acharné et, instinctivement, il porta sa main à son oeil gauche, caché derrière le tesson de bouteille.


Bossworth, je crois qu'il est temps d'échanger nos armes.

Ce dernier saisit d'une main le lance-grenade de Cobblepot et de sa seconde, lui tendit un fusil des plus étranges. L'arme était cachée dans son dos depuis le début et sa force physique avait permit à Bossworth de la tenir à bouts de bras sans le moindre effort. Chesterfield, lui, dû la prendre à deux mains avant de la poser sur son épaule comme la précédente. Ainsi, le garde du corps tenait le GLM alors qu'Oswald... un canon de Mister Freeze?? Et oui, il gardait précieusement cette arme qu'il lui avait dérobé à Arkham City et qui lui avait permis de vaincre le Joker.

Véritable bijou technologique, cette arme pouvait tirer des rafales capables d'emprisonner la cible dans une prison de givre ou de la transpercer par des projectiles de glace. Mais ce n'était pas tout! L'arme offrait aussi une protection à l'épreuve de n'importe quel projectile à son porteur : dès qu'un objet quelconque à haute vitesse se rapprochait un peu trop de l'utilisateur, un bouclier déflecteur était instantanément relâché tout autour de l'intéressé, et repoussait l'agression. Bref, il devenait presque intouchable.


Tu as fait une grosse erreur en venant me rejoindre ici, ma belle : Batman lui-même n'oserait pas s'en prendre à moi dans ma serre, accompagné de tous mes oiseaux, de mon garde du corps et équipé d'une arme qui me rend invincible.

Crois-moi, tu vas danser ce soir, et j'ai hâte de voir lequel d'entre nous te choppera en premier. Seras-tu désintégré par le lance-grenade de Bossworth? Te feras-tu dévorer par les milliers de coups de bec de mes bons amis? Ou finiras-tu coincée pour l'éternité dans une splendide prison de glace, exposée dans la collection de mon musée? Les paris sont ouverts!!


Sur cette dernière phrase, il saisit son parapluie de sa main libre et le pointa vers le plafond. La toile se plia pour laisser place à des pales tranchantes qui tournoyèrent immédiatement pour soulever le Pingouin. Ce dernier alla se placer en hauteur, faisant de gros efforts pour garder en mains le lourd canon de glace. Une fois installé, il cracha son cigare, visa Katana et poussa un sifflement étrange. En réponse, ses centaines d'oiseaux jaillirent des différentes cages pour se mettre à tournoyer dans la salle, plongeant en masse à intervalles irréguliers pour tenter de lacérer la ninja de leurs griffes et de leurs becs.

Bossworth leva le lance-grenade et tenta de tirer en direction de Katana. Le but n'était pas de la toucher mais de limiter ses déplacements, tirant un peu au hasard pour ne pas être prévisible. Enfin, le pire de tous : le Pingouin, tirait des rafales de glace dont le moindre contact transformerait la cible en statue. Comme par magie (ou obéissance parfaite), les oiseaux s'écartaient toujours de l'angle de tir d'Oswald pour ne pas gêner ce dernier. Bien que le garde du corps était le plus exposé, la masse de volatiles et les tirs de Cobblepot s'assuraient que l'adversaire serait tenu à distance

Bref, un rythme intenable que le Chevalier Noir lui-même ne saurait maintenir bien longtemps. Cependant, l'arme de Chesterfield fonctionnait en grande partie sur de nombreux logiciels informatiques qui lui permettaient d'être redoutablement efficace. Katana n'avait probablement pas les capacités suffisantes pour la pirater, mais qui alors? Cerebus? Malheureusement, la salle était isolée du système et il ne pourrait pas pirater le canon de glace depuis sa position actuelle. Une bien mauvaise situation, en effet...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 9 Juil - 16:23

Que m'arrive il? Tout allait si bien il y'a si peu de temps? Qu'est ce qui venait de se passer? Pourquoi, alors que j'avais réussie à me frayer un chemin jusqu'à ici, devais je me retrouver dans cette position de faiblesse? Je devais faire preuve d'agilité pour me cacher à des endroits de cette salle, mais entre les tirs de grenade et l'espèce de canon à glace, je ne pouvais plus agir sans me faire tuer. Et pire encore, les oiseaux s'en prenaient à moi, me perforant et m'arrachant la peau.
Non, n'hurle pas....Ne leur donne pas cette satisfaction. Mais ca me fait si mal. Ma peau me brûle à plusieurs endroits et le sang coule. Pas encore en quantité mais assez pour me faire comprendre que ma situation est désespérée.

Une autre grenade me déloge derrière d'un des murs qui me couvrait et m'oblige à partir me mettre ailleurs. Inutile de penser les laisser décharger leurs armes car je sais d'avance que leurs munitions sont en quantité presque illimité. Ils savaient que j'allais venir et ainsi, avaient organisés cette magnifique sauterie. Je repense aux paroles de Cobblepot, disant que l'arme le protège. Je n'arrive pas à tout comprendre mais devais je imaginer qu'il avait un bouclier?

Maseo me prévient d'un autre danger et je n'ai d'autre choix que de bouger pour me cacher ailleurs. Chaque tir du canon à glace passe in-extremis à coté de moi. Jamais je ne pourrais tenir à ce rythme sans oublier les oiseaux qui ne me ménageaient pas.
Je dois au moins éliminer le grand costaud, et gagner un peu de temps car il est celui qui me gêne le plus. Si les tirs du canon s'écrasent contre les murs en se contentant de les recouvrir, les grenades peuvent me tuer facilement.

Réfléchis, réfléchis vite......Le costaud n'a plus l'arme de Cobblepot, donc il n'est plus protégé...et il me reste assez de kunai imbibés pour l'envoyer dormir. Je serre les dents en tremblant à la pensée que je peux me faire tuer à la seconde où je sortirais de ma cachette. Et ces oiseaux....je dois les éloigner mais je ne peux tous les sabrer comme je faisais il y'a un instant. C'est comme me battre contre du vent. J'avais pensée m'asperger avec cette petite fiole de poison que j'avais sur moi mais je coure le risque de m'empoisonner moi même car il pourrait s’infiltrer à travers les blessures.

Je dois tenter ma chance sur les lancers. Je me montre enfin, kunai à la main pour les lancer vers le grand costaud. Même un homme fort comme lui sera obligé de plier sous leur effet. A cet instant, je ressens de la peur. Je tremble car tout peut arriver. J'ai voulue cette situation et je dois maintenant en finir......Les trois derniers projectiles filent en direction du géant, bien ajustés......et touchent leur but....et lui me touche aussi. Son dernier tir atterrit non loin de moi comme je l'avais malheureusement pressentie. Il vient de tomber et je le suis dans la même logique. L'explosion me projette au sol et impossible de contenir mes hurlements. Quelque chose est venu se planter dans ma jambe
Cerberus doit certainement m'entendre dans son oreillette, mais je refuse qu'il vienne me sauver. Maintenant, je sais que je suis fichue et je peine à me trainer derrière un des murs. Tout se trouble et je n'entends presque rien.

Je me doutais qu'un jour, tout cesserait. Ma croisade folle n'était que le vœu pieux d'une folle furieuse sans réflexion. Maseo, pardonne moi....J'ai échouée et maintenant, il est plus que probable que nous nous rejoignons dans quelques instants.


"Ne........viens pas..........aucune chance....." disais je dans mon micro. Il ne devait pas risquer sa vie pour moi. Cerberus, tu dois vivre. Je t'en prie, ne tombe pas ce piège grossier. Ma voix est plus faible d'instant en instant et je n'entends même plus le ronronnement de l'arme de Cobblepot....Suis je en train de devenir sourde? Cesse il tout tir? Je ne sais pas.......je ne sais plus......Plus aucun repère.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Jeu 11 Juil - 10:50

Jusqu'à là, tout allait bien, a vrai dire, Mad Hatter s'éclatait comme un petit fou oui, un vrai petit fou à bord de son clavier et de ses instruments. Mais c'était sans compter au fait quelques hommes de main étaient déjà en train de se faire mater par le dénommé Cerberus. Manque de pot, au moins Mad Hatter pourrait empêcher de voir Cerberus s'en prendre au Pingouin. Alors qu'il allait enfermer une nouvelle fois le pauvre Cerberus dans les recoins les plus pénibles du Lounge, quelque chose n'allait pas ... Les commandes avaient une certaine douleur a s'activer raisonnablement. Tetch tenta quelque chose mais ...

Tiens ? Quelque chose bloque ...

Bizarre et si on appuyait sur ce bouton ... Et c'est alors qu'un virus se déclara dans l'ordinateur de l'Iceberg. Une espèce d'Alice se matérialisa et tout à coup, une musique sortie droit de l'enfer commençait a retentir. Tetch tenta d'arrêter tout ça mais c'était trop tard. Il tentait aussi de fuir par la porte, mais elle était bloquée par le système.


Les yeux exhorbités, Mad Hatter commençait a hurler par dessus la musique. Il hurlait, hurlait, hurlait de toutes ses forces. Il cogna contre la porte, pour essayer de l'ouvrir, il hurlait des injures par dessus la musique, mine de rien, cela s'accordait super bien à la musique.



Hurlant, bavant, grognant, il se cogna la tête contre les murs. Il n'avait même pas ses pilules pour rester calme. Tout devenait confus, tout cela était si réel, si affreux, si monstrueux. La réalité est une chose horrible pour quelqu'un de fou. Il venait de perdre la joie et la folie d'un coup, on venait de détourner son Alice pour un procédé qui visait a le nuire, c'était presque horrible !

Mad Hatter observa patiemment, malgré la musique, il revit le visage de sa Alice sur l'écran avant de baver et de tomber à terre, tout en se convulsant, en gesticulant et en grognant, vaincu, par le virus informatique de Cerberus. Finalement, il avait vaincu le Chapelier, bien que ça ne soit pas difficile de vaincre un cinglé nain fan de Lewis Carroll, mais c'était vrai. Mad Hatter était fini, il venait de se faire battre sournoisement et vicieusement.

Allongé à terre, Mad Hatter ne répondait plus, il bavait, éructait des petits grognements, se crispait de temps en temps. Complètement refroidi et comateux, ses yeux fixaient le vide, complètement allumé et battu à plates coutures. Le mur n'avait jamais été aussi beau, si propre, si calme. C'était pour Mad Hatter la défaite tant attendue, et là, ça faisait mal. Surtout d'être battu par un petit novice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   Mar 16 Juil - 19:15

Les caméras de sécurité confirmèrent mes prédictions. Avec tout cette musique chaotique et ces images d'Alice, Le Chapelier avait fini par devenir se court-circuiter. Ses plombs avaient complètement fondus et il n'était plus en état de combattre. Du moins en apparence, il pouvait toujours simuler une crise et espérer que je vienne le libérer pour éviter sa mort...mais je m'en fichais. Il était coincé maintenant, et s'il mourrait ce ne serait sûrement pas de ma faute. De plus, Katana avait plus besoin de mon aide que Tetch.

Je me dirigeais rapidement vers la serre en suivant le plan du bâtiment. En fait, je n'en avais pas réellement besoin vu toutes les explosions qui retentissaient dans l'immeuble. Chaque explosion pouvait signifier la mort de ma coéquipière. Plus j'approche, plus le bruit des détonations est fort et plus j'entend le croassement des oiseaux. Enfin, j'arrive enfin à l'entrée de la salle complètement explosée par une grenade du GLM. Cobblepot ne faisait visiblement pas dans la dentelle et en plus de ça, je le voyais tirer sur Katana avec un drôle d'engin. La température de la salle, proche de zéro, m'indiqua qu'il s'agissait probablement du canon à glace de Victor Fries. J'avais lu sur de nombreux sites (non spécialisés) que son arme pouvait geler instantanément n'importe quelle surface, y comprit la peau humaine. Et maintenant, son arme était entre les mains du Pingouin. Ce dernier ne savait pas vraiment l'utiliser, et ça se voyait, il rata tous ses tirs sur Katana, même les plus faciles, et les grenades de Bossworth produisaient de plus en plus de fumées. Mais l'arme lui fournissait un bouclier apparemment infranchissable vu tous les oiseaux qui venaient s'écraser dessus et cet avantage le rendait quasiment invulnérable.

Avec tous ces facteurs et les oiseaux qui volaient dans tous les sens, il était plus simple pour moi de passer inaperçu, l'attention étant surtout focalisée sur Katana, mais les oiseaux étaient agressifs et déchiraient mes vêtements en surface. Rapidement, j'essaie de pirater le terminal de son arme mais, tout comme cette pièce, le réseau était séparé du reste du bâtiment, ce qui me rendait presque inutile. M'énervant contre moi même, je me dis : "Quel est le fichu intérêt d'isoler informatiquement une verrière ???!!!". C'était un fait et j'étais impuissant face au Pingouin.

Ma coéquipière étaient épuisée et ne pourrait pas survivre plus longtemps. Dans un élan de désespoir, elle sortit ses kunais et les lança sur l'homme de main du Pingouin qui était en train de recharger. Ses projectiles atteignirent parfaitement sa cible mais, avant de s'endormir, il pu tirer une dernière grenade qui projeta Katana contre le sol et la mit KO. Ses derniers mots m'ordonnèrent de ne pas venir...

Et je n'avais aucun ordre à recevoir d'elle ! Son dernier geste m'avait fourni une opportunité, Cobblepot ne pouvait toujours pas me voir et chercherait sûrement à en finir avec Katana mais Bossworth était à terre et son lance-grenade était au sol. Je couru rapidement vers lui pour ramasser son arme. J'étais tellement concentré que je ne savais même pas si le Pingouin tirait sur moi. A vrai, ce n'était vraiment pas le moment de se poser la question. D'un saut vers l'avant, j'attrape le lance-grenade et me met à l'abris derrière un mur. Les oiseaux bloquaient de plus en plus mes mouvements mais l'arme avait assez de munition pour faire ce que j'avais en tête. Il ne fallait pas que je rate mon coup.

Je sors de ma cachette toujours armé du lance-grenade et tir 2 fois. Le premier tir rate le Pingouin de peu et le second tir touche l'un de ces immenses arbres qui tenaient les cages d'oiseaux.

Souriant, je crie :


"En plein dans le mille !"

Le premier tir rata Cobblepot mais toucha parfaitement le côté par lequel son promontoire était tenu. La bâtisse explosa en mille morceau rendant la plateforme du Pingouin de plus en plus incliné et fini par céder. Le gros homme n'était pas assez costaud pour lever et tirer d'un seul bras l'arme de Fries, il ne pouvait donc pas s'envoler en même temps et de toute façon, l'arbre que j'avais touché fini lui aussi par s'incliner dangereusement et tomber lourdement sur le bouclier du snob. Le tout entraîna le roi des manchots dans sa chute de plusieurs dizaines de mètres.

Le bouclier de Fries lui évitera la mort par chute mais l'arbre et tous les débris de son promontoire l'empêcheraient de bouger comme de s'envoler...

...et de toute façon, un Pingouin ça vole pas !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Facedown (Katana, Tetch, Cerberus & Pingouin)
» Tournois Cerberus SDA I
» Le Katana, Arme de prestige
» Pingouin !
» Le pingouin sauve la banquise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle :: Iceberg Lounge-