RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Opération Dragon et Tête de Démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Opération Dragon et Tête de Démon    Mar 26 Mar - 23:32

Opération Dragon et Tête de Démon
操作龍太特省的惡魔





Il était 23h22 au dojo Funakoshi, tandis que Fei Long martelait son sac de frappe de coups puissants. D’habitude, il venait en ce lieu pour performer son art, ses coups. Or, là, il venait surtout pour se canaliser : il venait d’être mis à la porte d’une agence de cinéma simplement parce qu’il était trop typé Asiatique. Le publique ne veut pas voir un héro étranger. Ils veulent un héro Américain. Pas un Chinois. Pas un « Jaune »...

Ce racisme omniprésent de cette ville commençait sérieusement à lui peser sur ses épaules. Il s’était expatrié de son pays natal pour tenter sa chance dans ce pays où les rêves sont permis. Apparemment, il se trompait. Ce pays se présentait plus comme un pays de désillusion.

Le violant chassé pied droit du petit Dragon claque le sac jusqu’au plafond, brisant d’avantage le silence nocturne du dojo. Demain, il allait devoir faire la plonge, encore, au restaurant le Dragon Impérial. A défaut de voir ses rêves se réaliser, il fallait bien vivre en attendant. Par ailleurs, en jetant quelques coups d’œil sur la décoration typiquement japonaise des lieux entre deux coups bien appuyés, il songeait sérieusement à arrêter ses cours de Kung Fu qu’il donnait ici-même. Pour la simple et bonne raison qu’il avait les mains liées par la juridiction débilitante des Yakuzas de Chinatown.

Fei Long entretenait le discours d’enseigner a qui voulait apprendre. Sans distinction d’origine, de race ou de quoi que ce soit d’autre de discriminatoire. Or, si on désirait enseigner au dojo Funakoshi, il fallait se plier aux règles xénophobes des Yakuzas. Pas d’étrangers dans ce lieu sacré. Ce n’était pas tout, il fallait que son nom soit « neutre » à l’égard des Yakuzas. Fei bénéficiait de la renommé de sa famille Hongkongaise, ce qui instauré un respect mutuelle entre les deux protagonistes. Il avait déjà été rappelé à l’ordre lorsqu’il avait donné des cours de self-défense à quelques membres du G.C.P.D.


« Ridicule... » Pensa Fei Long en assénant un coup si puissant qu’il éventra le sac de frappe, laissant le sable se déverser sur le sol.

Tandis qu’aider d’un balai, il nettoya son excès de fureur rependu sur le sol, il arrêta son regard perçant sur l’horloge et fut stupéfait du temps qui s’était si rapidement écoulé. Comme dans tout le reste de Gotham, il ne faisait pas bon vivre passé une certaine heure dans Chinatown, même quant on s’appelait Fei Long. Il se hâta de ranger le sac et se dépêcha de se rhabiller avant de se diriger vers la sortie...




- C’est lui, lança une voix autoritaire à la cime d’un immeuble en face du dojo de Chinatown.

Une dizaine de silhouette se tenaient droit au bord du toit de la vieille bâtisse où ils avaient atterrit dieu sait comment. Le vent souffla timidement à travers ses étranges silhouettes, les regards braqués sur l’innocente cible qui sortait tranquillement du dojo. Un des mystérieux individus posa un pied sur le rebord de l’immeuble, visiblement prêt à bondir sur le petit Chinois...


- Attention, Jared, ordonna la voix autoritaire. Il s’agit du futur corps du maître. Je te rendrais chaque égratignure que tu lui infligeras au centuple.

Pour seule réponse, Jared bondit tel un félin hors du toit, se rapprochant de sa victime dans un silence des plus inaudibles pour une oreille humaine...

Le clair de lune zébra le ciel et éclaira quelque peu le groupe d’assassin, révélant ainsi l’apparence du meneur. Grand, bâti comme un gymnaste olympique et le signe distinctif le plus poignant : un bandeau qui lui masquait son œil gauche. Son autre œil non-dissimulé était posé sur Jared, mise à l’épreuve. Un œil à l’iris vert et au sourcil froncé. L’à moitié d’un regard pour un dictateur entier et impitoyable.


« L’été approche... » Pensa Fei Long, ravit d’être dehors si tard sans grelotter de froid.

Le vent soufflait très légèrement et animait le pantalon de Kung Fu de Fei Long, tandis que ce dernier stoppa sa marche. Son ventre gargouillait bruyamment se joignant à la fanfare des papiers divers qui dansaient sur le bitume. Il se demandait bien où il pouvait manger à cette heure-ci. Son frigo était aussi vide que son estomac, comme à chaque fin de mois, et la plupart des restaurants finissaient leur rush. Avec un peu de chance, il pourrait récupérer les restes du « Dragon Impérial ». Il avait une combine qui marchait bien pour ça.

Fei Long bifurqua sur la gauche empruntant un raccourcit pour se joindre à son restaurant où il était l’esclave de la plonge. Une petite et sombre ruelle, coincé entre deux imposantes bâtisses.


« Un vrai coupe-gorge... » Ironisa t’il.

Fei Long avait pour manie de s’imaginer toute sorte de scénario où il serait possible de l’attaquer. Quasiment, constamment. Dans sa jeunesse à Hong-Kong, cela lui avait déjà servit plusieurs fois. Lors d’un entretient, il s’imaginait quelle parade il pourrait appliquer si son interlocuteur se vautrait sur lui avec un direct du gauche. Cela permettait de conserver une certaine forme de vigilance, l’esprit affûté. Après, le corps suit ce que lui dicte l’esprit. Ainsi va la logique de l’humain.

C’est pour cette raison précise que le petit Dragon a rarement été surpris par une attaque, quel quelle soit. Il ne peut être pris en traître, sauf peut être par des assassins surentraînés. Le genre de type qui a grandit loin de toute civilisation, dans des temples à la philosophie extrémiste et impartiale, où la mort les indiffère complètement, des machines à tuer.

Un bruissement étrange du vent derrière son dos l’incita à se retourner et le coupa dans sa réflexion rocambolesque. Le vent sifflait dans une mélodie constante dans cette ruelle étroite. Pourtant, pendant une fraction seconde, le souffle changea de rythme. Après quelques secondes à disséquer du regard le décor qui se trouvait derrière son dos, Fei Long continua sa route, jugeant son excès de vigilance proche de la paranoïa. La faim n’a guère d’oreille, après tout...

Brusquement, ce fut comme une décharge électrique qui lui fit oublier sa faim en un éclair. Une piqûre d’insecte vint endolorir sa nuque. Instinctivement, Fei plaqua sa main droite sur sa nuque et sentit un objet métallique. Vu l’ampleur de la douleur, cela ne pouvait être un insecte. Avant même, d’analyser ce qui pourrait sembler être une fléchette, Fei Long bondit derrière une poubelle, à l’abri d’éventuel autre projectile.

Un coup d’œil rapide sur l’objet lui permit de voir une sorte de shuriken avec un liquide à l’intérieur qui dégoulinait sur chaque pointe de l’arme. Il avait été empoisonné, mais à quoi...

Il leva la tête à l’extérieur de sa cachette et ne décela aucun assaillant présent. Rien, à part le voile de la nuit et le faible éclairage des lampadaires qui fonctionnaient encore. Fei Long n’hésita pas une seconde, il se leva et courut dans la direction opposé, avant que le poison l’assomme ou pire, le tue.

Il sortit très vite de la ruelle piégée et se trouvait à présent sur une route qui, de journée, était bien plus fréquenté. Seulement à minuit passée, il n’y avait pas grand monde. Deux sans-abri se trouvaient par là, se réchauffant près d’un feu dans un baril. Ils étaient à une cinquantaine de mètre, dos à Fei Long. Il fit un premier pas dans leur direction, mais une sensation de vertige l’obligea à se cramponner à la cabine téléphonique à côté de lui. Il posa sa main devenu moite sur la vitre et tenta de reprendre son souffle qui s’était accéléré. Il tenta de se canaliser, commencer une pseudo-méditation avec une respiration longue et efficace.

Il ne pu s’empêcher de rejeter un coup d’œil derrière son épaule et découvrit avec horreur celui qui avait dû lancer cette shuriken. Un visage tout balafré au sourire démoniaque se présenta à lui.


- Laisse-toi aller, « petit Dragon ». Ce tranquillisant endormirait un cheval de course et puis tout serais plus simple, dit-il.

L’inquiétude de mourir se dissipa, laissant place à une haine qui vint faire barrage au tranquillisant. Il se redressa et lança un direct du droit avec toute la vitesse qu’il pouvait atteindre et la force qu’il pouvait délivrer en son état. Par chance, son adversaire, convaincu de l’efficacité de son poison, encaissa le coup directement dans les dents, sans prendre au sérieux Fei Long en levant sa garde.

Le coup du Chinois avait tapé juste car le nez du traître saignait abondement. Profitant de son attaque surprise, Fei tourna les talons et courut aussi vite qu’il le pouvait avant de se mettre à hurler :


- HEEEEY !!!

L’objectif étant de capter l’attention des deux individus. Il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien arranger à la situation, mais c’était son unique réflexe en cette crise majeure. Quelque part, Fei Long savait qu’ils n’allaient pas changer grand-chose, mais peut être allaient t’ils alerter d’autres personnes ?

Ils se retournèrent incrédules, visiblement déjà dépassé par les évènements ou par l’alcool qu’ils tenaient fermement dans leurs mains calleuses. Soudain, ce fut comme si l’anesthésiant venait subitement de faire irruption dans le cerveau de Fei. Son corps entier se changea en plomb. Sa tête bascula sur le côté, incapable de la retenir. Il tomba face contre terre, telle une marionnette abandonnée par son maître. Plongé dans un sommeil sans rêve, un sommeil provoqué par le venin du traître tout balafré, Fei Long se tourna dans un ultime effort regardant droit dans les yeux son assaillant mystérieux.

Il se tenait devant son corps de plomb, la main gauche toujours plaquait sur son nez, visiblement très en colère d’avoir pris un direct par ce dernier.

- Espèce de sale charogne ! dit-il en se précipitant sur Fei pour le frapper. Je vais t’extirper de ton sommeil avec... Argh !

Une lame transperça son épaule droite d’une bonne dizaine de centimètre avant de ressortir aussi subitement qu’elle venait de trancher.

- Imbécile ! Maintenant tu as une bonne raison de saigner, coupa le chef borgne sur un ton sadique. Estime-toi heureux que ce ne soit pas ta gorge que je tranche pour ta stupidité et ton incompétence !

Sans gémir plus que cela, le balafré pansa sa blessure d’un ruban blanc qu’il avait dissimulé dans sa ceinture, sans même démontrer une once de colère à l’égard de son tyran. Le borgne posa son unique œil sur les deux sans abri avant d’annoncer :

- Vous savez qui garde cette ville. Je ne veux aucun témoin pouvant engendrer une rumeur qui pourrait le mettre sur la piste de notre maître. Exécutez-les puis balisaient la zone à la recherche d’autre témoins ou de preuves. Allez !

En un éclair, une figure encagoulée se vautra sur les deux témoins malchanceux avant qu’ils se mettent à répandre leurs sangs sur le trottoir, sans plus de considération que cela. Puis, le borgne s’empara du corps inerte de Fei Long avant de s’élever dans les airs tandis que ses acolytes se dispersèrent à la recherche d’autre tête à trancher qui auraient pu voir l’étrange scène. Puis, plus aucune trace du groupe de ninja.

La nuit de Gotham retrouva son faux calme apparent avant de succéder au jour et au G.C.P.D qui se hâtèrent de protéger la scène de crime afin d’ouvrir une enquête. Un quotidien pour Gotham, mais l’épreuve d’une vie pour le petit Dragon...


Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Opération Dragon et Tête de Démon    Dim 31 Mar - 17:56

L'aube ne me met pas à l'aise.

Pour beaucoup, elle est une libération, le retour d'une lumière trop longtemps attendue, la disparition des cauchemars de la nuit et le début de l'existence ; je ne partage pas ce point de vue. Même si, dans mon sommeil court et difficile, je subis les apparitions de mes pires peurs, la résurrection de mon enfer personnel, les ténèbres nocturnes sont devenues mon foyer et mes cauchemars me permettent de revoir le visage de mes parent, même lézardés par leurs rictus de mort.

L'aube ne me met pas à l'aise, car elle me pousse à rentrer chez moi et à reprendre une existence qui ne me plaît guère. Pire encore : en chassant les ténèbres, elle révèle les horreurs de la nuit, et me navrent quand je me rends compte que je n'ai pas pu empêcher des agressions, des vols, des meurtres - des enlèvements.
Comme ici.

Alerté quelques minutes plus tôt grâce à Alfred, qui surveille les fréquences du Gotham City Police Department, j'ai achevé ma ronde pour me rendre à Chinatown, où j'avais pourtant promis de ne plus venir à Kagi, Seikyo Akumu, un chef de gang dont je n'ai plus de nouvelle. Je pensais avoir conclu un marché avec lui, mais le Japonais a apparemment dû faire face aux véritables difficultés de Gotham City, et disparaître. En un sens, j'espère qu'il va bien, même si je connais sa dangerosité et suis conscient qu'il serait mieux au fond d'un trou ; peut-être l'est-il déjà, finalement.

La police est déjà sur place, en train de dresser un cordon de sécurité autour d'une place normalement bondée de monde. D'ici peu, elle va devoir faire face à des commerçants et des habitants furieux de ne pouvoir accéder comme ils le souhaitent au reste du quartier ; et vu qu'il s'agit de Chinatown, les agents auront suffisamment peur d'une bavure ou d'une erreur, et céderont, laissant le peuple anéantir les preuves qui permettraient de remonter jusqu'aux auteurs de l'enlèvement - en temps normal. Ce qui n'est pas le cas ici.

Posté sur un immeuble depuis quelques minutes, je n'ai besoin que des caractéristiques de mon masque, qui me permettent d'entendre plus loin que l'oreille humaine, pour savoir que le G.C.P.D. ne trouvera rien.

Les habitants ne diront rien à la force de police, mais murmurent entre eux des informations capitales : un groupe d'hommes surentraînés s'est emparée d'un jeune homme et a supprimé deux clochards, avec une discrétion et une rapidité qu'ils n'ont jamais vu. Certains mafieux locaux sont eux-mêmes surpris et apeurés par de tels actes dans "leur" quartier.
Si je relie cela avec l'absence de traces, de preuves et d'armes ; le silence de l'intervention ; l'étrangeté de l'enlèvement ; la localisation de l'incident ; et surtout la présence en ville d'une troupe d'assassins de la Ligue des Ombres, je n'ai aucun mal à comprendre ce qu'il se passe - même si ça ne me plaît guère.

Le jeune homme a été enlevé par la Ligue, dans un quartier où elle peut avoir des liens et des relais. Même si je dois encore confirmer ma supposition, je suis persuadé qu'un Al Ghul est derrière tout cela... je me dois juste de savoir s'il s'agit de Talia ou de Ra', mais aucune de ces possibilités ne me plaît véritablement.

Je dois agir, et déjà conclure véritablement à la présence de la Ligue ici. Peut-être que l'arrivée de Talia me trouble, peut-être plus que je ne veux l'avouer, et j'imagine peut-être son ombre dans un évènement où elle n'a rien à voir.
Je dois en être sûr, et appeler le diagnostic d'un enquêteur doué en qui j'ai confiance pour établir rapidement son avis. Je ne peux malheureusement plus demander directement mes informations au G.C.P.D., depuis qu'un imposteur tue en mon nom et que je cherche à le provoquer en ne niant pas mon implication dans ces horreurs.

Pour le meilleur, et surtout le pire, je suis à nouveau recherché mort ou vif par la police. Je n'ai plus le luxe de gagner du temps, je dois combattre de tous les côtés, seul - ou presque.

"Robin. Rejoins-moi à Chinatown."

Après ces quelques mots rapides dans mon communicateur, je reste silencieux et j'attends l'arrivée de mon allié, de mon élève qui n'a plus grand-chose à apprendre de moi. Il sera certainement surpris de me retrouver dans ce costume, cet ancien costume, après le précédent, plus gris et rouge ; il est temps de revenir aux sources et de me retrouver, et de retrouver le jeune homme enlevé.

(HJ/ Mon post est court mais je préfère contextualiser le sujet et attendre Robin, pour ne pas être trop surdoué en devinant déjà tout. J'espère que ça ne dérange personne, en tout cas félicitations pour ce premier message très agréable ! /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Opération Dragon et Tête de Démon    Dim 7 Avr - 18:30

"Robin. Rejoins-moi à Chinatown."
"J'arrive dans 10 minutes environ. Rendez vous au checkpoint 7."

Le checkpoint 7 se situe au coeur de Chinatown, vers le milieu de la place du marché. Je ne me rend que trop peu fréquemment dans cette zone, étant donné qu'elle se situe en dehors de mes chemins de rondes classiques. Par chance, ce soir, lors de ma ronde, je me trouvais à quelques minutes à peine de Chinatown, me permettant de me diriger rapidement vers le lieu du rendez-vous.

Le message de Bruce m'intrigue pour plusieurs raisons. En premier lieu, ce n'est réellement, mais alors réellement pas son genre de demander de l'aide, et ce sans, très très bonne raison. En second lieu, je ne l'avais vu qu'une seule fois depuis mon retour à Gotham, et il n'était pas en costume. Nous avons sans doute affaire à un adversaire plus dangereux que les autres, soit un plan du Joker, soit une manigance de la Ligue des Ombres. En l’occurrence, vu les tendances occidentalisante de la Ligue, elle doit posséder un grand nombre de cachette dans cette zone de la ville. En repensant à ma récente entrevue avec Talia Al Ghul, j'espère bien ne pas recroiser cette dite héritière. Allons y.

Je tombe du haut des cieux, et atterri précisément au lieu de rendez vous. Ces nouvelles para-capes que nous avons récupéré il n'y a pas longtemps se révèle particulièrement efficace. Comme je le supposais, Bruce m'y attendais. Les rumeurs récentes lui donnaient un nouveau costume plus sombre, plus inquiétant, noir et rouge. Et pourtant, je le voyais dans son costume classique, sobre et efficace comme il se doit. Je me redresse, et fixe Batman dans les yeux, à travers les lentilles opaques de nos masques. Un sourire fend mon visage. Pas le sien.

"Que se passe il ?"
"Un jeune homme enlevé. Deux clochards assassinés. A toi de jouer."
"Je m'en charge."

La voix de Bruce est sombre, ne disant rien de plus que le nécessaire. Je crains déjà de deviner de qui il s'agit. Les flics déjà dans la zone, fouillant tout ce qui est fouillable. Je vais devoir les écarter pendant un petit moment. Je sors une sorte de petit pistolet de ma ceinture à objet, avant de viser une zone un petit peu plus loin dans Chinatown. Je tire, et une sorte de petite balise se retrouve projeté vers ma cible. Cette petite chose va déclencher un bruit strident, attirant par la même occasion les flics vers elle. En théorie, je suis également hors-la-loi, comme Bruce, et la discrétion se révèle de mise.

Une fois les deux flics loin des cadavres, je me laisse tomber du haut du toit, laissant Batman seul. Après tout, la solitude et lui, c'est presque une affaire de famille. A première vue, aucune trace matériel des assassins. Ils ne pouvaient que s'agir de pros. La tête d'un des clochards a été tranché. Je ne suis pas réellement sûr de ce qui se passe ici, mais cela ressemble réellement à une attaque de la Ligue. Le fait que Bruce m'ait appelé à l'aide, l'absence de trace matérielle et enfin la suppression de tout les témoins. Il faudrait juste que je me renseigne sur la personne disparue. Les flics ne vont pas tarder à revenir. J'attrape une feuille de la police, posé sur une table de fortune, et active mon grappin vers le toit où se trouvait auparavant Bruce. Je jette un rapide coup d'oeil sur la feuille, mais le nom que je vois me glace d'effroi. Fei Long ? On a kidnappé Fei Long ?! Enfin, non ... Ce n'est qu'une hypothèse. Cependant, l'heure de mort des témoins correspond à la période où Fei a été aperçu pour la dernière fois. Sa disparition a été attesté ce matin.

"Cela ressemble à une attaque de la Ligue. Une grande efficacité, l'absence de traces matériels, l'utilisation d'armes ancestrales pour exécuter les témoins à première vue. Qui plus est, nous nous trouvons dans la zone où ils possèdent le plus de bases de secours. Le fait qu'ils aient éventuellement kidnappé Fei Long me laisse déjà un peu plus perplexe. Qu'est ce qu'ils peuvent bien lui vouloir ?"

Je me pose plusieurs questions complémentaires, mais je ne suis pas convaincu que Bruce soit à même de me les donner. S'il m'a appelé, c'est sans doute qu'il à besoin de mes talents de détective. Cependant, vu la complexité de la scène de crime, je ne pense pas pouvoir faire quoi que ce soit pour le moment. Il faudrait que j'écarte pour de bon les flics, avant de passer la zone au peigne fin.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Opération Dragon et Tête de Démon    Sam 13 Avr - 21:43

Robin confirme mon hypothèse : la Ligue est bien impliquée. Les indices concordent, et le futur plus grand détective du monde parvient à la même conclusion. Même si je me refuse de le complimenter, de le flatter pour lui éviter de devenir trop confiant, et donc de devenir moins prudent, je dois bien reconnaître que Timothy Drake a un potentiel bien plus important que le mien.

Je ne sais pas ce que deviendra ce jeune homme : ni son nom de code, ni son emploi, ni son activité, ni son groupe d'affiliation.
Je ne connais pas l'avenir, mais je suis persuadé que Tim en sera un des plus importants acteurs - et je suis fier de pouvoir dire que j'aide à le devenir.

"Reviens."

L'ordre est rapide, formulé en un souffle dans mon micro. L'aube ne me plaît pas, et je sais que malgré sa relative incompétence, le Gotham City Police Department ne laissera pas Robin libre aussi longtemps qu'il le veut. Nous n'avons pas le temps pour un affrontement direct avec eux, et je n'ai pas envie d'empirer encore la situation.

Quelques secondes plus tard, mon partenaire, et non plus seulement mon élève, me rejoint. Nous nous retirons discrètement sur les toits de Gotham City, alors que les lueurs du soleil se font de plus en plus présentes ; un rictus de dépit lézarde mon visage, tandis que je m'arrête dans un des rares coins sombres de la ville.
Les yeux blanchâtres de mon masque se fixent sur la silhouette de Robin, et je parle d'une voix lente pour m'adresser à lui.

"Nous devons rester prudents et discrets. Si la Ligue a bien enlevé ce jeune homme, c'est que ce dernier est important pour eux : Talia ne se risquerait pas à une telle action sans une bonne raison. Maintenant qu'elle est maire, elle va ruser pour mettre en place les pièces de son jeu, et elle ne tentera rien d'aussi évident avant longtemps. Et vu qu'aucune rébellion n'est possible au sein de la Ligue, elle a dû se sentir liée par une affaire importante pour en arriver là."

Durant mon discours, j'ai fait quelques pas autour de Tim. Je m'arrête soudainement, et fixe sa poitrine avec mon index pointé directement vers lui.

"Tu vas enquêter. Tu connais la victime, tu connais la Ligue et nos ennemis font l'erreur de te considérer comme mon élève, ce que tu n'es plus. Sous-estimé, tu pourras utiliser cet avantage et ta jeunesse pour parvenir plus rapidement que moi à la fin de ton enquête."

J'aime ça : même si j'ai longuement hésité avant de faire confiance à mes proches, je goûte désormais le plaisir de passer le flambeau à ceux que je considère dignes de m'aider dans ma quête. Robin en fait définitivement partie.

"Tiens-moi informé des résultats de ton enquête. Talia est un problème - mais c'est mon problème. Tu géreras la Ligue si tu y tiens, mais la Tête de Démon est pour moi."

D'un geste ample, je m'empare de mon grappin et vise un immeuble, au loin.

"A bientôt à la Cave."

Un dernier signe de tête amical, et je disparais dans l'aube, que je n'aime guère. Je suis persuadé que Tim sera à la hauteur et gérera parfaitement cette mission ; il est, après tout, à la hauteur. Il est, après tout, mon successeur.

(HJ/ Suite à certains récents événements, je ne peux continuer ce sujet. Je m'en excuse et vous souhaite bonne continuation. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Opération Dragon et Tête de Démon    Lun 22 Avr - 19:24

Spoiler:
 

Il existe une trêve dans Chinatown. Fragile et invisible, mais elle est bien là. Omniprésente. Elle agit tel un halo protecteur sur Fei Long. Immunisé contre la pègre de Chinatown grâce à la grande influence de son oncle : Gen.

Ce dernier avait juré au père de Fei de veiller sur lui en plus de son lien familial et affectif. Or, dès son premier pas sur le sol Américain, l’ancien avait quasiment toute son attention sur lui car la célébrité de Fei Long attirait bien des sombres convoitises.

L’oncle était très respecté par l’ensemble de la population Asiatique de Gotham pour être droit, sage et surtout pour avoir milité en faveur des immigrés Asiatique à Gotham. Considéré comme un messie, Gen a énormément contribué à l’édification de Chinatown. Tout asiatique doit le respect à ce vieil homme, y compris la pègre.

Les chefs des mafias de Chinatown (Triade, Yakuza, etc) et des gangs (les trois dragons, le lotus pourpre, etc) respectent un certain code d’honneur et les obligent à ne pas toucher, de près ou de loin, à Gen et ses proches. Il va sans dire que Fei Long demeure également intouchable.

Cela permet à Fei Long de donner des cours de Kung Fu au dojo Funakoshi, pourtant au moins des Japonais (rappelons qu’en principe un dojo japonais tolère que modérément tout autre styles étrangers). Elle lui permettait également d’avoir un modeste studio, un travail au Dragon Impérial pour subvenir à ses besoins et de suivre ses études en philosophie à l’université de Gotham.

Cependant, cet équilibre instable était grandement menacé...

- Bon, écoutez moi bien les bleues. On a un enlèvement et deux cadavres moins la tête. Deux clochards du coin. Alors vous allez me baliser la zone de la 3ème avenue jusqu’à l’intersection, bien compris ? Sécurisez la scène de crime en attendant les enquêteurs. Je ne veux que cette scène là soit contaminée.

L’officier de police McMillan était un flic intègre. Alcoolique et négligeant, mais au moins on pouvait être sur qu’il n’était pas trempé dans la corruption jusqu'aux os. Il forçait un peu plus que de raison sur la bouteille et il n’était franchement pas réputé dans le G.C.P.D pour sa façon de travailler exemplaire.

Mais là, il venait de commettre une sacrée bourde en laissant les deux bleues avec la responsabilité de protéger la zone. On devinait aisément qu’ils n’étaient pas aussi intègre que leurs supérieurs surtout lorsque l’un d’eux ôta ses lunettes de soleil, laissant apparaître deux yeux bridés froidement déterminé.

L’officier McMillan tourna les talons et se hâta de rejoindre sa voiture, tandis que les deux recrues s’échangèrent un rapide regard.

- On a maximum dix minutes pour saboter la scène avant l’arrivé des enquêteurs. Si ça marche nous seront exaltés par nos pairs, lança l’un d’eux à son jeune frère.

Difficile de savoir à qui allait leur allégeance, mais certainement pas à la police. Peut être à la Triade ou les Yakuzas... Quoi qu’il en soit, ces deux hommes de mains infiltrés dans la police souhaité voir éclaté cette fameuse trêve afin d’élever leurs propre organisation criminelles. Ils allaient instaurer des fausses pistes de manière à ce que chacun accuse l’autre. Si leur plan réussissait, la guerre civile dans le quartier de Chinatown allait éclater. De plus, les ravisseurs du pauvre Fei Long ne seraient jamais retrouvés et son sort en serait jeté.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Opération Dragon et Tête de Démon    

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération Dragon et Tête de Démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» How train your dragon
» Salle d'opération section civile
» PQ VS Kairo Shin: Le bras de la justice contre la jambe du dragon
» Votre fédération 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Chinatown :: Place du marché-