RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Ashes to Ashes - Clayface

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Ashes to Ashes - Clayface   Sam 23 Mar - 19:06

HRPG : Excuse moi, c'est un tout petit post pour commencer.. Je n'ai pas d'excuses.

Le Lady Gotham.
Quel meilleur endroit pour promouvoir la candidature à la mairie d'une activiste féminine ? La pierre froide, au contact de ses mains, gelait Talia mais la présence d'élécteurs lui réchauffait ce que Batman et son père lui avait laissé de coeur. Elle était toujours dans le rôle de Talia Head, la politicienne moins extrême que la maîtresse de la Ligue et moins froide que la reine du Léviathan. Le rôle, monté de longue date, ne lui pesait aucunement, elle s'était glissée dedans avec la seule appréhension de la reconaissance populaire qu'il allait lui octroyer. Talia, le moyeu mondial du terrorisme était inconnu, mais Talia, la candidate à la mairie de Gotham, on discutait de sa dernière sortie au boulot, à la maison, en cours. La politique est une vitrine derrière laquelle elle devait inévitablement se faire un petit peu paraître et cela avait été le plus difficile. C'était nécessaire, de toute façon. Pour la Purge. Habillée d'une robe bleue de soirée qui la démarquait du public sans paraître ridicule en un aussi solennel endroit, elle avait d'abord traversé les places attenantes au monument, en silence, suivie par des gardes issus d'une SPM à ses ordres et pour la plupart recyclés du Léviathan. Suite à l'incident de l'hôtel, elle ne se séparaît plus de ses sujets et de ses hommes, que ce soit les Ombres de la Ligue ou encore les rouges lumières criminelles qu'elle avait rassemblé sous la bannière du Léviathan. Plus baraqué et moins discrets, donc plus effrayants, les soldats de cette dernière organisation lui avaient parus tout indiqués pour cette visite.

Prévenus par le site internet-écran de la campagne de Talia, et par un message qu'elle avait fait diffuser dans les réseaux sociaux, une petite foule s'était amassée près de Lady Gotham, mais la foule de touristes et de badauds encore indécis était la véritable cible de la leader assassine. Avant de proposer un petit discours pour convaincre de nouvelles âmes de se sauver de leur misère Shreckienne, pour attendre au purgatoire la colère du Démon qui se cachait en Talia, elle avait décidé de se rapprocher du public et de parler avec quelques représentants importants du peuple gothamite. Il lui faudrait probablement supporter des anarchistes persuadés que " le système c'est nul" et "la politique, c'est un mensonge", ainsi que des fanatiques de ses adversaires mais elle avait affronté bien pire que cela, après tout. Affronté, mis à terre, et tué. Comme dans sa tenue d'assassin, elle était armée, et elle se sentait tout aussi prête. Elle avait assommé Lady Shiva avec une chaise, il n'était pas question de craindre des idiots éduqués avec la littérature conspirationniste et une famille jalouse des possessions de leurs voisins. Ils étaient tant, et pourtant, si faibles.

Après avoir réussi à ouvrir la foule, les gardes du corps de Talia lui installèrent un support pour son texte et un micro devant le monument, tandis que l'autre Lady Gotham s'approchait des gothamites, prête à tout.
Ou presque.


Dernière édition par Talia Al'Ghul le Dim 24 Mar - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Dim 24 Mar - 1:10

Une légère brise marine soufflait sur mon visage. La météo était bonne en ce début de soirée et l'évènement, organisé par Talia Head, avait rassemblé une centaine de curieux sur la petite île de Lady Gotham. Cette statue, une dérivée de la Statue de la Liberté de New York City, était sensée représenter la Justice aveugle de Gotham. La Justice pouvait frapper n'importe qui, sans distinction... mais on dit aussi que la statue a les yeux bandées pour ne pas voir à quel point la justice était corrompue à Gotham. La prétendante à la Mairie s'était engagée, comme tous ses prédécesseur, à stopper net la progression du crime. Et comme tous ses prédécesseurs, elle allait échouer. Le cancer du crime était bien trop avancé et la ville était en phase terminale.

Cette femme était charismatique, intelligente et son discours était convaincant mais ne n'étaient pas les raisons qui m'avaient poussée à venir sur Justice Island. J'ai reçu un appel inconnu une semaine auparavant me proposant un contrat aguichant : 100 000 dollars pour avoir la tête de Talia Head. A ce prix là, je ne posais même plus de question. D'autant plus que j'avais arrêté de travailler pour Julien Morgan, le trafiquant d'armes. Il ne me payait pas assez et je savais que travailler pour lui n'allait pas m'amener que des bonnes choses. De plus, son entreprise était vouée à disparaître dans l'oubli avec le retour du Ventriloque. Je m'étais donc retrouvé à travailler pour mon compte, contrat par contrat. Et ce dernier contrat m'avait donc amené à Talia Head. C'était une cible assez difficile à suivre et très protégée depuis un assassinat raté quelque jours plus tôt. Mais je n'étais pas réputé pour être l'un des meilleurs mercenaires de la ville pour rien. Elle était suivie en permanence par quatre gardes du corps provenant de Société Militaire Privé.

Ce soir, j'avais pris le visage d'un parfait inconnu dans la rue d'origine afro-américaine.Une centaine de curieux étaient là pour écouter un discours important avant le début du second tour des élections au poste de maire. Son discours sur la justice de Gotham était sensé les faire pencher de son côté.

Le discours en était à peu près à sa moitié quand soudain une explosion souffla une demi-dizaine de citoyens au milieu de la foule. La panique gagna très rapidement le public qui commença à courir dans tous les sens. Plusieurs personnes étaient blessés et on pouvait deviner cinq morts au vu des différents membres arrachés. Ma petite bombe artisanale avait fait son effet. Les gardes de Talia appliquèrent scrupuleusement de protocole afin de la mettre à l'abris dans Lady Gotham. Ma petite bombe artisanale provoqua la confusion sur toute l'île. En entrant dans la structure, un tir retentit. L'un des gardes de Talia tomba au sol, une balle dans le dos. Je me tenais derrière Miss Head en costume cravate noir, bref, les habits d'un de ses gardes du corps. J'avais en effet profité de l'explosion pour subtiliser la place d'un de ses gardes et rester proche d'elle quand elle irait à l'abris. La femme fatale pouvait sentir le canon d'un silencieux sur son dos.


"Miss Head...votre heure est venu."

Je m'apprêtais à appuyer sur la gâchette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Dim 24 Mar - 14:36

Cinq morts durant sa campagne sur la sécurité. La candidature de Talia Al'Ghul venait de tomber à l'eau. Brutalement. Elle n'avait peut être plus peur de la mort, mais celle de ses électeurs venait de lui faire perdre l'occasion d'accéder à la mairie de Gotham. Aucun doute que les caméras avaient tout filmé et que dès le lendemain, les sites de partage vidéo se déchireraient pour obtenir en HD : " Talia Head laisse cinq élécteurs mourir sous ses yeux". Elle se mordit la lèvre, alors que ses projets s'éloignaient d'elle à vitesse grand V. Elle avait tout perdu en une demi-seconde. Perdu la face, perdu l'élection, perdu l'utilité de son personnage politicien, perdu son avenir de couverture, et probablement perdu la face au sein du Léviathan. Si la chef laissait de tels désastres se dérouler durant ses missions under-cover, alors pourquoi lui obéir et l'imiter ? Surprise et affaiblie, elle ne bougea pas durant une poignée de secondes, le temps de la Chute du Démon,une chute difficile qui la fit frissonner et qui permit à Clayface de se positionner derrière elle sans encombres. Non seulement cet assassin avait détruit les rotules d'une réputation qu'elle avait mit son éternité à construire, mais il la ridiculisait en se mettant derrière elle, armé, ce que très peu de ses adversaires avaient jamais fait. Elle était pour une fois en position de proie, et elle s'en sentait toute nouvelle. Salie, par un tas de boue agaçant.

Il était temps de réagir. Cet éllipse passée, même si elle ne pouvait revenir en arrière, la fille du Démon devait tout de même se montrer digne de sa position. Et appliquer sa vengeance. Parmi les gardes du corps encore vivants, un ibéroaméricain aux lunettes de soleil rouges, très " Léviathan", fit feu sur la main de Clayface. Il savait que, surtout après une telle surprise, la colère de sa maîtresse pouvait lui coûter très cher, et préférait lui laisser l'assassin vivant. Son coup rata l'arme du tueur, et ricocha sur un mur avant de se perdre dans la nature, mais la détonation permit à Talia de se ménager un léger temps additionnel pour se retourner, pointer l'arme de son ennemi vers le bas et le repousser du pied. Elle le reconnut immédiattement. C'était l'un de ses gardes, un membre de la Ligue. Une nouvelle trahison. Elle ne savait pas l'homme capable de tant d'hardiesse et de talent, mais il n'était plus temps de se poser des questions. Elle allait le punir à la hauteur de ses fautes. Après tout, il était seul.

La reine des assassins commença à tirer un shamshir mais se rappela à temps de son rôle de politicienne bouleversée par un attentat ayant coûté la vie à ses électeurs. Elle jeta à Lunettes Rouges un regard si rempli d'ordres qu'elle se demanda si l'air et les murs qu'il traversait n'allaient pas eux aussi se mettre à jouer les gardes du corps. Très compréhensif, le garde ameuta ses compagnons vivant, au nombre effrayant de un, et hurla à Talia en la prenant aussi faible que possible :

- Madame, entrez dans la construction et allez vous réfugier !

Les civils qui regardaient encore la scène, mus par la curiosité malsaine qui les étreignaient souvent, virent une jeune femme bouleversée, sa robe de soirée tachée du sang de ses életeurs, rejoindre Lady Gotham et disparaître à l'intérieur. Il ne restait plus que les deux gardes massifs et le traître, dans le champ de leur canons. C'est alors que l'un des deux hommes trouva au sol le corps du vrai garde et leva sur Clayface un nouveau visage.
Effrayé et perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Lun 25 Mar - 0:48

La surprise dans les yeux de mes cibles, c'était ce que j'aimais le plus dans ce métier. La surprise de voir l'un des siens se retourner contre soi. Il ne me restait plus qu'à appuyer sur la gâchette pour remporter le pactole de 100 000 $ mais l'un des gardes du corps tira dans ma direction et me rata. L'homme avait prit de gros risque, par réflexe ou par peur j'aurais pu presser la détente, heureusement (ou malheureusement) pour lui, j'étais un professionnel et je savais garder mon sang froid. Cela dit, ce geste me surprit assez pour me désorienter et Talia Head eu le temps de se retourner pour abaisser mon arme vers le bas et me repousser violemment en arrière. Dans l'action, ma main lâcha le Glock au sol. La prétendante à la mairie en profita ensuite pour se mettre à l'abris.

Deux des gardes du corps restaient et me tenaient en joue. J'étais désarmé, en sous-effectif et j'avais perdu l'effet de surprise. Cependant, ils ignoraient toujours qui j'étais. Je me rua donc vers l'un d'eux et le frappa violemment au visage. Deux coups de feu partirent en plein sur ma tête. Les balles s'incrustèrent sur mon visage mais j'étais encore vivant. Mon corps, composé majoritairement d'une matière se rapprochant de la boue, était insensible aux armes classiques. Les deux balles ressortirent donc progressivement de mon visage pour retomber au sol, sous le regard interloqué des deux gardes du corps. Je souleva par le col l'homme le plus proche de moi pour l'envoyer dans le décor ce qui eu pour effet de l’assommer. Le deuxième me tira plusieurs fois dessus avant de comprendre finalement que c'était tout à fait inutile. Il lâcha donc son arme pour se ruer sur moi, je me mis en position de défense et me prépara à parer ses coups. Je bloqua son premier coup de pied mais je ne vis pas venir son deuxième coup qui me fit tomber lourdement au sol. Je me releva donc et enchaîna les coups de poing sur le garde. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se défende aussi bien. Mon commanditaire m'avait pourtant prévenu que Miss Head serait protégé par l'élite des gardes du corps. Le combat dura bien deux longues minutes durant lesquels on enchaînait les coups de poings et les contre. Lui utilisait une forme jujitsu tandis que moi je me défendais avec mes techniques de combat en milieu clos. Le plaisir de me battre me fit oublier mon objectif principal. Il fallait que j'en finisse avec ce combat. Je modélisa donc une lame sur mon bras droit pour la planter directement dans le torse de mon ennemi qui s'écroula. A présent, il ne me restait plus qu'à terminer le travail. Je me baissa pour récupérer mon arme de poing puis m'enfonça dans la structure à la poursuite de Talia Head.

De l'intérieur, la Statue de la Justice semblait immense et remplie d’échafaudages afin de maintenir toute la structure. Des escaliers menaient jusqu'à la tête de Lady Gotham où on pouvait admirer les lueurs de la ville. Dès que je vis Miss Head je fis feu sans sommation dans sa direction jusqu'à épuisement de mon chargeur .


"Mademoiselle Head, vous ne m'échapperez pas. Il n'y a qu'une seule sortie, et elle se trouve juste derrière moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Mer 27 Mar - 18:01

*Tu es une politicienne un peu débrouillarde. Pas une assassin. Tu as peur. On a tué tes gardes et tes électeurs. Tu ne dois pas te venger, tu dois t'enfuir, crier, faire quelque chose de politique. Une fuite à gauche, une fuite à droite, jamais rien au centre. Joue ton rôle, Talia*

Une balle ricochant près de sa jambe, elle se hâta de quitter le chemin de visite de l'intérieur du monument, telle la jeune femme paniquée qu'elle se devait d'être, et entreprit de courir dans tous les sens, pour une montée en zigzag plus sécuritaire que rapide. Tout en employant sa fausse hystérie survivante à éviter et se protéger des coups de feu de Clayface en comptant chacune de ses salves et en les déduisant du magasin de ses gardes, elle réfléchit à la meilleure façon de réagir à ce fâcheux événement. Au delà des assauts de Clayface, elle sentait dèja presque ceux de ses adversaires politiques et de tous ses détracteurs. Comme les fusils de l'assassin boueux, ces attaques allaient être trop lointaines pour être neutralisées, trop précises pour être totalement évitées, trop artificielles pour être considérées. Trop pressantes pour discuter. Une nouvelle balle passa à entre les cheveux de Talia, et la sensation brûlante éveilla sa peau refroidie par la température ambiante de Gotham. Elle usa de ce chaud-froid bienvenu pour frissonner, complétant ainsi son rôle sous l'oeil des caméras du personnel, et la clameur maintenant lointaine des sirènes de police et d'infirmerie qui venaient remettre de l'ordre là où le tas de boue était passé.

Lady Gotham était haut, très haut, et la structure ne permettait pas une évolution aisée du fait de l'amas d'échafaudage et de sacs de ciments, ou encore des barres de charpentes qui gênaient l'avancée de l'héritière du Démon et de son poursuivant. Si elle s'arrêtait ne serait-ce qu'un instant sur un obstacle, elle mourrait certainement, ou en tout cas, serait obligée de tirer une de ses armes pour parer le coup, et si elle avait effectivement, même sous une robe bleue, caché quelques kaikens, elle préférait les dissimuler à la face du monde. Sa tenue, par ailleurs, taillée pour les soirées mondaines et les apparitions en public, altérait la célérité de sa traversée et il lui semblait qu'une ou deux balles avaient dèjà entamés les pans de tissu volant. Elle n'offrait donc pas la moindre protection en cas de choc ballistique. Talia se rendit compte qu'elle aurait préféré ne pas se lever ce matin, et attendre les résultats des éléctions sans offrir sa vie à Gotham pour que cette dernière aie confiance en elle. D'un autre côté, c'était une femme d'action, une perpétuelle aventurière et une grande maîtresse du Danger.

Talia comptait atteindre le haut de la tour, pour des raisons qu'elle même ne parvenait pas encore à déterminer de façon certaine, mais elle avait toujours fait conscience à son instinct et voulait trouver un endroit calme, loin des micros, pour interroger son poursuivant s'il ne l'avait pas tué, et connaître ses motivations. Et, surtout, ses employeurs. Le fait qu'un membre de sa garde ai pu la berner était des plus alarmants, mais elle ne prit pas le temps de commençer à imaginer des vengeances à la hauteur de l'affront, se concentrant sur la course des balles, et tentant de prévoir celle de Clayface. La poursuite touchait à sa fin, il n'était pour autant pas encore temps de faire une erreur. Bloquée devant un tas de ciment, Talia tira finalement une de ses lames, et pourfendit le sac géant, puis le poussa en arrière et continua sa course alors que les particules blanches se déversaient derrière elle. Désormais, Clayface pouvait suivre ses pas grâce à l'empreinte sur ses chaussures, c'est pourquoi, alors qu'elle marchait sur des planches de bois en équilibre précaire au quasi-sommet de la tour, elle se déchaussa rapidement, essayant de faire croire - toujours dans l'esprit de la jeune femme paniquée qui espère s'en tirer - qu'elle était tombée de l’échafaudage.

Enfin, la maîtresse de la Ligue des Ombres, dans la peau d'une politicienne subissant un assaut, émergea tout en haut du monument. Au sommet de Gotham, avant que les élections ne vienne réfuter cette idée. Au sommet de la justice. En compagnie probable d'un des assassins les plus prolifiques de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Dim 31 Mar - 21:26

Cinq balles, quatre balles, trois balles, deux balles, une balle. Aucune de ces balles d'atteignit sa cible, et pourtant je n'étais pas mauvais tireur. Cette Talia Head était soit très agile, soit très chanceuse. Et à Gotham, rien n'était dû à la chance. Je restais derrière les pas de la prétendante à la Mairie tout en essayant, tant bien que mal, à lui porter un coup avec mon G17. Un son avec lequel je n'étais pas bien familier me surprit : mon chargeur était vide. J'avais usé de toutes mes munitions et je n'avais pas d'autre chargeur. J'avais largement sous-estimé mon adversaire et n'avait pas pensé à prendre d'autres balles. Mon arme n'était plus qu'un poids en trop et je le jeta dans le vide. De toute façon, il me suffisait juste d'attraper Talia et l'étrangler jusqu'à ce que mort s'en suive...ou la jeter du haut de Lady Gotham. Il n'y avait pas d'issue de secours en haut et je finirais par l'attraper.

Je perdis de vu ma cible un instant mais la retrouva grâce à des empreintes de pas blanches au sol. Sans réfléchir, je suivis scrupuleusement ses pas jusque...nulle part. Les empreintes s'arrêtèrent soudainement laissant présumer que ma victime avait fini par tomber dans le vide. Je regarda par dessus une estrade vers le bas...rien : pas de corps, pas silhouette tombant en criant de rage et de peur. Essaierais-t-elle de me tromper? C'était un stratagème simple et pourtant j'ai faillit tomber dedans. Je repris ma route vers le sommet du monument.

La tête de Lady Gotham, à l'instar de la Statue de la Liberté, était creuse et pouvait accueillir une quinzaine de touristes prêt à être éblouit de la beauté de Gotham. Il y avait également plusieurs écrans HD présentant l'histoire de Lady Gotham et deux caméras de surveillance. Celles-ci avaient une petite lueur rouge qui indiquait qu'elles filmaient. C'était étrange, j'étais persuadé avoir éteint le système de sécurité du monument avant d'attaquer. Quelqu'un a du les remettre en marche. Je décida de balayer cette information de ma tête et me concentra sur ma mission. J'avais encore la tête et l'apparence d'un des gardes de Talia. Si les caméras filmaient, tout le monde croirait à l'assassinat de Miss Head par l'un des siens. Cette dernière se tenait là, seule, coincée, bientôt éliminée. J'esquissais un petit sourire narquois avant de couper les caméras de sécurité pour de bon en les débranchant.


"Tout cette course pour se retrouver là. C'est malheureux...Vos secours arriveront, mais trop tard hélas..."

Enfin je repris mon apparence habituelle. Mon corps et mon visage se changèrent progressivement pour perdre celui du garde du corps, passer sur une couleur marron-orangée et gagner celle de Todd Russell, brun ténébreux, de taille moyenne (cf avatar) aux allures de tueur.

"Talia Head, je vous envoie à la Mort avec un recommandé...une dernière volonté?"

La tension montait. Mon poing se serrait, je m'apprêtais à lui sauter dessus et lui tabasser jusqu'à ce que mort s'ensuive, ou à l'étrangler jusqu'à ce que le sang et l'air ne parviennent plus jusqu'au cerveau. A ce moment, j'ignorais que Talia Head était en réalité Talia Al'Ghul, l'une des meilleures combattantes et assassins au monde. Elle devait sans doute connaitre des techniques de combat dont je n'arriverais jamais à prononcer le nom. La bataille allait être titanesque...et difficile pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Mar 2 Avr - 21:00

Enfin. Ils en étaient arrivés au terme. Au dernier niveau. Clayface et sa proie, la prétendante à la mairie étaient tous deux au faits de la Justice. Au delà de Gotham, au dessus de la ville, au dessus des hommes. "Hors du temps, hors de l'espace" écrivait Edgar Poe. Voilà longtemps que Talia était hors du temps et longtemps que Clayface était hors des cadres de l'humanité, et de la normalité. Deux êtres marginaux donc, qui se retrouvaient dans un endroit entre Gotham et les cieux pour régler leurs comptes, des comptes décidés par d'autres puisqu'ils ne se connaissaient pas. En l'occurence, il s'agissait des employeurs de Clayface. Leur volonté contre la volonté de survivante de Talia. La volonté de l'intouchable contre celle de l'immortelle. Aucun des deux ne connaissait vraiment le secret de l'autre, mais tous deux savaient qu'aucun d'entre eux ne ressortirait indemne de la confrontation. Talia avait assommé Lady Shiva avec une chaise enchainée, et mis à mal seule les légions de son père seule. Elle aurait peut être pu maîtriser Clayface tant qu'il ne s'attendait pas à une résistance fournie. Mais elle voulait savoir, le mettre à sa merci pour lui soutirer des informations, arracher les liens qui le retenait à son marionettiste pur les suivre et remonter juisqu'à ce dernier. Et c'était beaucoup plus difficile.

Ce ne fut que lorsque le Clayface se métamorphosa devant ses yeux, certain de tenir sa proie et de l'avoir désarmée, qu'elle comprit. Basil Karlo n'étant plus, elle se trouvait devant un nouveau Clayface. Un Clayface qui n'avait pas travaillé pour elle et donc ne connaissait pas sa réelle identité. Un nouveau monstre lâché en ville. Pire. Lâché sur elle. Une certitude ancrée en elle se renversa, et ses convictions quant à l'issue du combat tanguèrent dangereusement. Talia recula d'un pas, le masque de la politicienne effrayée sur son visage. Réagir. Vite. Non, pas vite : tout de suite, immédiatement. Avant qu'il n'ait le temps de concevoir qu'on l'attaque. Dans un premier temps, par sécurité, elle se déporta sur le côté, en glissant dans l'air, pour se mettre hors de porté de ses balles à moins qu'il ne tourne et forma une garde improvisée, rapide mais ambidextre et versatile, à tendance offensive : la main gauche en avant. Puis elle se lança, avec la célérité que confère l'habitude. Elle ne pouvait pas faire grand chose à Clayface mais elle pouvait annuler ses attaques avant qu'il ne les réalise et éviter qu'il l'emprisonne dans sa boue toxique. C'est pourquoi elle ne resta pas près de lui, vola un instant près de son corps à l'apparence si humaine et effleura du pied son genou gauche. Le coup était censé le plier en deux, le mettre à terre, elle savait que ce ne serait pas suffisant. En retombant au sol, la maîtresse de la Ligue abattit le plat de sa main dans un atemi au millieu de la potrine, entre les poumons. Cette fois, il était censé suffoquer. Perdre ses sens, et sa réactivité.

Enfin, elle roula derrière lui, histoire d'éviter un coup surprise, tira un kaiken, au cas où, et détendit son poing armé vers le dos du tueur boueux. Elle savait très bien que cela ne suffirait pas, et que la réponse allait être beaucoup plus dure que la boue qu'elle avait l'habitude d'écraser. Mais même si l'homme n'était pas le même, elle connaissait le spécimen, et elle avait la ferme intention de ne pas laisser toutes ces morts impunies. Une intention ferme comme sa lame.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Mer 3 Avr - 0:25

J'avais les poings serrés. Malgré ma composition de 10% d'organique je pouvais sentir l'adrénaline monter. Tuer une cible m'a toujours donné satisfaction, ça me donnait l'impression d'être encore... humain. Tout ce qui me restait à faire c'était de bondir sur la frêle femme politique et l'étrangler jusqu'à la mort, rien de bien compliqué. Surtout qu'elle semblait surprise par mon changement d'apparence, mais de nos jours qui ne l'était pas? C'était ce que les dessins animés apprenaient aux enfants avant qu'ils ne deviennent adultes : les monstres sont toujours méchant et celui qui ne ressemble pas à un homme est un monstre. Je ne faisais rien pour désapprouver ce cliché mais il me fallait de l'argent pour vivre et me souvenir de mon passé. Il fallait que je remplisse ce contrat.

Je m'apprête à passer à l'attaque, mais quelque chose que je n'aurais jamais pu soupçonner lors de cette mission arriva. La fragile femme en face de moi s'était soudain transformée en assassin expérimentée. Elle m'avait coupé dans mon élan en commençant à attaque avec une aisance et une rapidité que je n'avais jamais vu auparavant. Sa première attaque aurait explosé le cartilage de mon genou gauche si j'en avais encore un. Cette offensive me fit tout de même perdre l'équilibre et je me retrouva en un rien de temps au sol...et je n'avais toujours pas compris ce qui venait de se passer. La femme enchaîna par une deuxième attaque directement dans mon torse, la boue absorba le choc mais son attaque me coupa tout de même mon souffle. Dans la colère et l'improvisation je me releva et commença à enchaîner quelque coups devant moi. Aucune de mes attaques ne porta, Talia Head (si c'était vraiment son nom) avait anticipé le coup et s'était retrouvée derrière moi. Je ressentis un petit picotement, elle venait de dégainer une arme de je-ne-sais-où et me l'avait planté directement dans le dos. Le combat s'annonçait...difficile.

Avant qu'elle ne puisse retirer son couteau, je lui attrapa la main. Mon corps venait d'effectuer une symétrie avec lui même, tout ce qui se trouvait devant se trouvait à présent derrière ce qui me permit de faire directement face à mon adversaire le couteau planté à présent dans mon torse. C'était le moment de contre-attaquer.

La main toujours accroché à la sienne, je la tira vers moi afin de la frapper en plein visage avec mon deuxième poing (elle était belle mais là c'était de l'argent, et ma survie, qui était en jeu). J'enchaîna ensuite avec un coup de genou dans le ventre. Le but de la tactique était de la garder le plus proche de moi en m'accrochant le plus possible à sa main. J'enchaîna ensuite plusieurs coups de poing au visage et au torse en appliquant mes techniques de combat en milieu clos, où j'excellais. Je me sentais perdre prise sur son poignet, si elle se détache j'aurais perdu mon avantage. Je décida donc de profiter de ces derniers instants pour l'envoyer dans le décor avec un coup de pied bien placé au niveau du ventre.

Je profita du petit moment de répits pour remettre mes idées en place et m'adapter au tout nouveau personnage qui me faisait face. J'avais le couteau toujours planté dans le torse et je le retira difficilement.


"J'imagine que l'idée de vous rendre ne vous a pas encore traversé l'esprit...laissez moi vous faciliter les choses."

J'étais à peu près sûr qu'elle avait d'autres armes sous sa robe et elle s'en servirait sans retenu. Il fallait que je me mette à arme égale. Je pris le couteau de ma main droite comme un poignard et recommença à attaquer. Je chargea sur la prétendante à la Mairie et bondit au dernier moment sur elle pour enchaîner une série de coups de poings et de genoux. Mes attaques étaient précise et rapide mais je n'utilisais que des techniques de combat en milieu clos comme le Krav Maga, c'était le seul art que je maîtrisais mais je le maîtrisais à la perfection. J'utilisais également le "kaiken" le plus souvent possible pour essayer de la blesser. Chaque coup que je lui portais l’affaiblirait et j'étais sacrément endurant. Je n'avais plus qu'à allonger le combat et la finir quand elle sera exténuée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Sam 6 Avr - 15:52

Rester en vie. Ce n'est pas tant une question de talent. C'est une question d'adaptation. L'Homme a survécu et dominé parce qu'il a su s'adapter, pour traverser le monde, pour se servir en son sein, s'agripper, penser. Les bactéries s'adaptent aux produits avec lesquels on les baignent pour se reproduire, toujours plus nombreuse. La France, la Chine, La Ligue, la mafia. Tous ont du s'adapter à un contexte, s'agripper à l'avancée du temps pour rester debout, et il fallait s'adapter au terrain et aux coups pour rester dans le combat. Ici, pour rester en équilibre au sommet du monument dédié à la Justice, Talia devait s"adapter à l'imprévisible", dans le corps boueux mais consistant d'un tueur aux cheveux bruns. Le terrain, très spécial, semblait grand mais toute sortie, toute vulnérabilité qui permettrait à l'adversaire une projection s'avérait fatal. Il suffisait d'un pas de côté, d'un atemi bien placé, et toute immortelle qu'elle était, la reine du monde criminel serait renversée par le cavalier de l'adversaire, un pion très évolué et au déplacement incalculable. Clayface possédait d'un nombre infini d'armes et de corps, aux particularités toutes plus effrayantes les unes que les autres. Si Talia était capable d'assomer Lady Shiva grâce à un effet de surprise, survivrait elle contre un corps parfait, créé et conditionné pour tuer s'il était bien utilisé ? C'était vers ce but qu'avait tendu toute son enfance, et elle pensait avoir accompli sa tâche et montré ses capacités, mais elle n'était absolument pas à l'abri d'un dépassement. Clayface, même avec son corps originel, en tout cas le corps de cette inconnu, s'en sortait plus que bien. Contrairement à Basil Karlo, il ne passait pas son temps à farfouiller toujours et encore plus loin dans son arsenal illimité et se battait à la force des mains, en usant de sa boue comme d'une botte secrète pour des techniques d'incarcération et d'annulation de la menace assassine.

Il avait eu un entraînement, cela ne faisait aucun doute. Cependant, si la prétendante à la mairie était montée au fait de Lady Gotham, ce n'était pas pour se plaindre des risques que la hauteur offrait. C'était pour s'en servir. Talia profita des attaques et donc de la garde forcément offensive de son adversaire pour lancer son pied entre ses deux jambes, puis leva sa main gauche non armée, attendit l'enième coup de couteau de Clayface et frappa du plat de la main contre le côté de la lame. Le bras, dévié, offrit au regard de l'assassine son coude replié et elle n'eut plus qu'a appliquer un cas d'école. Du "rentre-dedans". Son pied dèja placé, Talia n'eut aucun mal à se projeter en avant vers Clayface pour donner à son ikyo plus de force et plus de longueur, puis, elle l'appliqua. Sa main armée entra dans le coude de Clayface, puis elle poussa ce dernier vers le bas, tout en maintenant le corps du tueur, immobilisant ainsi son bras droit et ne donnant pas assez de proximité à son côté gauche pour attaquer. Elle savait qu'il pouvait allonger son bras et l'enfermer dans un prolongement de son abdomen tant qu'elle était proche de lui, c'est pourquoi, le bras bloqué, elle l'utilisa comme un levier pour faire s'abaisser le monstre. Lorsque sa tête fut assez proche du sol, Talia leva son pied gauche, regrettant de ne pas avoir de talon et le fit retomber lourdement sur la tête de son ennemi. Le claquement ne marqua pas la fin de la revanche de Talia. Avant de retirer sa jambe, elle la délesta du bout des doigts de deux kaiken ceinturés autour de sa cheville et les enfonça des deux côtés du cou de Clayface.

- S'il y a une chose que j'aime à Gotham, outre la gastronomie de Midtown, c'est l'inutilité du mot impossible. Relevez vous, Masque d'Argile - je suppose que vous avez usurpé ce nom - et je vous promets que vous tomberez. Tout en bas de Lady Gotham. Au pied de la justice.



Dernière édition par Talia Al'Ghul le Dim 14 Avr - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Dim 14 Avr - 20:30

La contre-attaque de Talia était brutale, rapide, douloureuse, imprévisible bref parfaite. J'interceptais ses coups comme je le pouvais en me concentrant sur ses jeux de jambes. La meilleure défense? C'est l'attaque, et c'est ce que je faisais de mieux. Mon corps étant composé d'une grande majorité de boue je n'avais pas à m'inquiéter d'être blessé grièvement par un coup de couteau, un coup de poing ou un tir bien placé. Quand il fallu donc se défendre face à ma cible, je ne réagis donc pas vraiment comme un être humain normal : je laissa passer la plupart de ses coups, persuadé qu'ils ne me feraient rien. Et j'avais raison. Malgré le fait qu'elle m'ait projeté au sol pour continuer son combo et me finir avec ses kaiken dans mon cou, je ne souffrais toujours pas de ces blessures mortels qu'elle aurait pu m'infliger si j'étais toujours humain.

- S'il y a une chose que j'aime à Gotham, outre la gastronomie de Midtown, c'est l'inutilité du mot impossible. Relevez vous, Masque d'Argile - je suppose que vous avez usurpé ce nom - et je vous promets que vous tomberais. Tout en bas de Lady Gotham. Au pied de la justice.

Je me relevai donc, un petit morceau de mon crâne tomba en miette de boue. Ce petit trou se répara de lui même. La prétendante à la Mairie devait être un peu plus fatiguée maintenant, même si elle n'en laissa rien paraître. Ses paroles étaient inutiles, elle essayait de m'intimider mais elle ne faisait pas bien peur de là où elle était. J'étais un monstre après tout.

Il était temps de finir cette mascarade et mettre fin au combat. Ma réponse fut tout aussi rapide est brutale. Je sauta vers elle et , dans le mouvement, allongea rapidement mon bras droit pour la frapper directement au visage. Le coup aurait assommé n'importe qui. Je profita de ce petit moment pour me faufiler près d'elle et enchaîner mes coups plus puissants que jamais : coup au visage, coup de genoux, frappe sur les rotules, coup de tête, frappe dans l'abdomen, coup sur les articulations. J'enchaînais et j'enchaînais sans m'arrêter, sans prendre en compte les coups de mon adversaire. Enfin j'attrapa ses longs (et soyeux <3 ) cheveux pour frapper violemment sa tête contre le coin d'un bureau. Je maintenais ses cheveux et approchais mes lèvres de son oreille droit :


- Mademoiselle Head...J'ai été ravi de me battre contre vous. Mais c'est moi qui vais vous mettre au pied de la Justice.

Je transforma ma main en couteau et m'apprêta à le lui enfoncer dans le coeur quand soudain...une alarme se déclencha ainsi que les extincteurs de feu. Le système de sécurité anti-incendie venait de se mettre en route et arrosa toute la pièce... moi y comprit. Je ne comprenais pas ce qu'il venait de se passer mais je me sentais lourd...de plus en plus lourd. La boue absorbait l'eau et mon corps commençait doucement à se désagréger. Merde, merde, merde, merde !!! Si proche du but !!! Et un abruti venait de déclencher, d'une façon ou d'une autre, le système incendie !!! Si Talia avait compris que je serais plus lent et plus vulnérable à cause de l'eau, j'étais fini...

Dans le même temps, sur les écrans HD de la salle on pouvait apercevoir une phrase familière à Talia :


"Je suis le Chien de Garde de Gotham...Et je vous surveille !!!"

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Ven 19 Avr - 20:13

Alors que l'eau commençait à mouiller ses cheveux et couler autour de ses yeux écarquillés de stupeur, la prétendante à la Mairie reçut un violent coup à sa fierté al'ghul. La providence. Un bête jet d'eau déclenché probablement par la sécurité était en train de lui sauver la vie. C'était une sortie parfaite pour son rôle de politicienne agressée, mais une véritable défaite dans son esprit de combattante, et dans son rôle de leader intouchable. Il n'était de toute façon pas encore temps de se morfondre. L'intervention aquatique pouvait en effet faire pencher la balance de son côté mais ne l'aiderait en rien si elle n'y mettait pas du sien. Malgré la colère autociblée qui l'envahissait, la jeune immortelle remit ses cheveux en place, passa une main sur le bras de Clayface qui la maintenait, et tira de sa manche l'un des kaikens qu'elle n'avait pas laché avant de découper d'un geste sec la main-couteau ocre qui la menaçait. Le bras mouillé ne pouvant plus la surprendre aussi rapidement qu'auparavant, elle s'en servit pour se projeter en dessous de Clayface, glisser derrière lui et prendre le temps de réorganiser sa garde, puis de se rapprocher de la porte en attendant le Golem d'argile.

Les coups et les assauts de Clayface, largement plus puissants que les faibles mouvements d'un humain non composé de millions de grains d'une matière fouéttée solidifiée, avaient probablement fait des dégats, mais elle n'eut le temps que de se faire un garrot rapide au niveau du bras, et de constater que rien ne semblait cassé, à part sa dignité et qu'elle avait hérité d'une très vilaine céphalée. Cependant, elle se rendit compte en reculant que ses jambes tremblaient et qu'elle avait du mal à coordonner ses deux mains. De plus, une mèche de cheveux s'étant mutiné durant le décoiffage contre le mur bloquait l'un de ses yeux. Talia se mit à réguler son débit cardiaque et respiratoire, mis à mal par la violence du combat. Elle avait l'habitude de s'entraîner et d'échapper aux mains de colosses géants ayant reçu l'ordre de la faire trôner au bout d'un naginata mais Clayface avait une force titanesque, difficilement égalable et qu'elle n'avait vu qu'orientée contre des hommes comme Superman ou Deathstroke lorsqu'elle jouait encore les Oracle de la Ligue des Justiciers, en bonne fille ayant trahi son père pour le bien de l'humanité. Une époque qui lui semblait de plus en plus lointaine, quoi que brutalement rappelée par le poing boueux de son adversaire. Elle ne pouvait pas l'enfermer dans la tour puisqu'il serait capable d'enfoncer la porte, même tout mouillé et étalé au sol, ou bien de l'ouvrir en matérialisant une clé dans son corps étiré, elle ne pouvait pas non plus le faire tomber car pour cela, il faudrait le pousser, et s'approcher de lui était à peu près aussi intelligent que porter un costume de Robin dans l'acierie du Joker.

Talia repoussa une seconde fois ses cheveux désormais trempés, soupira en voyant sa robe trempée du mélange aqueux et boueux provoqué par la fonte de Clayface, et courut appuyer sur un bouton rouge, après avoir brisé la vitrine qui le protégeait. La suite fut aussi rapide qu'indigne de la maîtresse de la Ligue. Il y eut des cris, des appels aux secours, des bruits dans les escaliers et des ordres couvrant l'ascension d'une troupe entière de machinerie perforantes et ballistique. La sécurité se rapprochait, Talia était toujours armée et le Clayface était encerclé. Sa garde tournée entièrement vers le défensif, la tueuse tenta de trouver les yeux de son adversaire dans la masse jaunâtre qui rétrecissait et exprima sa désolation à l'idée qu'il ait choisi le mauvais camp. Elle aurait pu le payer mieux.
Bien mieux. Et il aurait beaucoup plus aidé, dans le bon camp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   Sam 20 Avr - 20:43

Mon corps commence à perdre sa forme humaine. Les couleurs de ma peau deviennent de plus en plus marron-jaunâtre, et ressemblent de plus en plus à de l'argile. Même ma composition corporelle perd de sa cohésion. Je fond littéralement sur place et mes gestes sont de plus en plus lent. L'argile absorbait l'eau et cela me rendait de plus en plus lourd, de plus en plus lent, de plus en plus vulnérable. Je devais en finir avec la prétendante à la mairie, la tuer rapidement et l'étouffer avec mes deux mains. Je couru vers elle en beuglant comme un damné et recommença mon enchaînement de coups. Cette fois-ci, Talia avait l'avantage. Elle anticipait tous mes mouvements, elle évitait chacun de mes coups. La fatigue me gagnait, je n'en pouvait plus. Mon ennemie le remarqua et contre-attaqua avec un coup de pied retourné sur ma mâchoire. Ce n'était qu'un coup, mais un coup puissant et parfaitement positionné. Ma mâchoire se détacha de mon visage pour disparaître quelque part dans la pièce et se diluer sur le sol. Mon visage était à présent privé de sa partie inférieure, je ne pouvais même plus parler et je n'avais plus la force de reconstituer cette partie de mon corps !

Merde ! Merde ! Merde ! Merde !

Je ne contrôlais plus la situations. J'y étais presque ! A deux doigts de l'avoir !

Il n'était plus question de continuer le combat dans cet état. Je devenais de plus en plus difforme, incapable de me battre efficacement.

J'entendais également les flics monter le monument. Les bruits de bottes me glacèrent le sang. En condition normale j'aurais pu m'en défaire aisément et les massacrer un par un mais là j'avais déjà perdu 20% de ma masse corporelle tout en étant plus lourd à cause de l'eau. Il est hors de question d'aller en prison, il faut que je m'échappe et vite ! Je regardais Talia, elle était affaiblie mais pas autant que moi. Mes coups l'avaient épuisés physiquement, mais elle pouvait encore continuer le combat.

La porte de la pièce s'ouvrit violemment et le SWAT débarqua par dizaine armé jusqu'aux dents. Il était temps de jouer ma dernière carte. Je plongea violemment ma main droite dans mon torse pour en sortir une grenade lacrymogène. Je la dégoupille et la fait exploser à quelque mètres de moi. Le fumée empêche les policiers de tirer correctement, et le gaz les empêchait de respirer tout court. C'était un excellent moyen de diversion que j'utilisa à mon escient en courant et en explosant une vitre pour me jeter dans le vide.

La chute fut longue et l'impact douloureux mais la boue amortissait parfaitement les dégâts. Ma fuite vers les égouts de la ville toucha gravement ma dignité mais il valait mieux ça que mourir dissout dans l'eau ou enfermé en prison...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ashes to Ashes - Clayface   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ashes to Ashes - Clayface

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ashes to ashes
» Faeryl + ashes to ashes
» 05. From the ashes I will rise
» up from the ashes ?
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Lady Gotham-