RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 L'affaire Charles Shreck (Article)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: L'affaire Charles Shreck (Article)   Mer 13 Mar - 22:27

L'oiseau qui est tombé du Nid.


Ce n'est pas n'importe quelle affaire qui s'ouvre aujourd'hui dans les annales de Gotham puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins de la mise en coma artificiel de Charles "Chip" Shreck, fils du maire de la ville Maximilien Shreck sur décision de ce dernier après une formidable perquisition dans son bureau et son domicile. Les causes de l'état du fils de notre bien-aimé dirigeant sont bien connues, non seulement de son père, mais aussi des autorités du Corps des Justiciers d'État, puisque c'est dans le cadre d'une mission officielle que tout cette histoire a commencé.

Résumons tout d'abord pour nos quelques lecteurs les faits terribles qui ont eut lieu le soir du 10 mars dernier. Charles Shreck (alors Président Directeur Général de Shreck's Industries qui a succédé en tout bien tout honneur à Maximilien Shreck devenu maire de Gotham City), était dans son bureau à travailler, selon ses collaborateur, sur "la finalisation d'une opération de Fusion Acquisition prometteuse" avec un groupe chinois. C'est alors qu'un Justicier d'État en pleine enquête a infiltré le bâtiment pour mettre "hors d'état de nuire un individu suspecté d'intelligence avec le crime organisé de Gotham City", d'après le porte-parole de la Mairie et avec l'approbation de mademoiselle Aileen Finch (responsable du Corps des Justiciers d'État auprès de l'institution). L'individu en question n'était autre que Charles Shreck. Le Justicier L'Artiste alors déployé pour cette mission s'est vu opposer une vive résistance de la part du businessman qui refusait toute perquisition et mise en examen. Usant de la force légale investit par ses devoirs de Justicier assermenté, ce dernier dû mettre "hors d'état de nuire son agresseur" (dixit Aileen Finch).

Le porte-parole de la Mairie à d'ailleurs rajouté que cette opération disposait d'un mandat émanant du cabinet de monsieur Shreck, l'ordre de mission était très exactement: "Enquête et mise en examen des criminels coupables de transit illégal d'armes dans le port de Gotham City." L'enquête menée par L'Artiste l'aurait donc directement mené à la personne de Charles "Chip" Shreck et serait directement liée à des opération du corps des Justiciers d'État visant à affaiblir la pègre et notamment la famille Galante, laquelle aurait déjà fait l'objet de perquisitions suites aux preuves retrouvées dans le bureau de l'ex-PDG.

Après le devoir, l'amour d'un père.

Maximilien Shreck, actuel maire de Gotham City et père du jeune homme a été l'un des premiers à rejoindre son enfant au Gotham Hospital selon le médecin chef de l'établissement. Ce dernier aurait été décrit comme vieillissant de 10 ans et ravagé par la nouvelle, il aurait également passé la nuit auprès de son fils avant d'autoriser au matin sa mise sous coma artificiel pour qu'il puisse se reposer et reprendre des forces. Ce dernier a encore refusé tout commentaire sur cette affaire, se contentant de la qualifier de "terrible" à la sortie du bâtiment médical. Maximilien Shreck a signé l'ordre de mission, comme pour toutes les missions officielles de ce corps, pouvait-il seulement se douter que son fils serait mêlé à toute cette histoire? L'on peut affirmer sans trop se tromper que l'amour sincère de ce dernier pour son enfant ne peut nous autoriser qu'à déplorer cet écart de conduite; mais le maire était bien au fait de l'implication de son fils et loin de le protéger frauduleusement, sa main a signé elle-même l'ordre de perquisition dans Shreck's Industries, preuve de son inaliénable amour de la Justice et l'espoir qu'il incarne de ne laisser aucune barrière venir l'empêcher de faire ce qui est juste pour Gotham. Il serait cependant dur de le juger négativement car les quelques infirmières qui étaient de garde cette nuit là ont entendu des sanglots dans la chambre et se souviennent de la main tremblante du maire lorsqu'il avait dû signer la mise sous coma. Après le devoir, l'amour d'un père retourne vers la triste réalité.

D'après le médecin chef de l'hôpital, Charles Shreck sera laissé dans cet état pendant une semaine, le temps que "son organisme se remette de ses plus forts traumatismes". Le porte parole de la Mairie s'est félicité à ce propos de la maîtrise de l'agent assermenté L'Artiste, lequel avait dû faire face à une résistance particulièrement pugnace de la part du jeune homme. Dans les pièces à convictions ramassées sur le terrain, les enquêteurs envoyés par le corps des Marshall ont pu retrouver l'arme à feu que ce dernier gardait dans un tiroir de son bureau, inerte sur le sol et une balle se serait logée dans un mur de la pièce. Les dernières analyses sanguines montrent d'ailleurs que Charles Shreck était tout ce qu'il y avait de plus clair au moment des faits, aucune trace de drogue ni d'alcool n'ont été décelées, signe que le dernier né de la famille était bel et bien décidé à ne pas se laisser prendre.

Face à une telle action, Maximilien Shreck honore jusqu'à la fin ses engagements vis-à-vis de la sécurité dans notre ville, nous souhaitons un prompt rétablissement à son fils dans l'espoir qu'il réponde de ses actes devant la Justice. Les devoirs d'un père ne sont jamais simples lorsque les enfants choisissent de prendre un mauvais chemin, mais fort heureusement notre maire a su tenir les siens jusqu'au bout.

James Seabury
Revenir en haut Aller en bas
 

L'affaire Charles Shreck (Article)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La leçon de l'Artiste (Charles Shreck)
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Réplique de Michel Martelly au Sénateur du Nord Moise Jean Charles
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Code Pénal Ayisyen an demode.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: "Bien le bonjour Gotham !" Bureaux-