RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Batman-Joker Reversed [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Batman-Joker Reversed [PV]   Dim 17 Fév - 14:48

[HJ : Bon, je sais, je suis Apprenti en mode Batman, donc ne hurle pas Razz ]


Gotham City ...

Une ville ordurière, pourrie jusqu'à la moëlle. Monstrueuse et tentaculaire. Mais c'est MA Ville. Je suis le Seigneur de la Nuit, le Chevalier Noir, le protecteur et le purificateur de la ville. Du haut d'un toit, je lance mon grappin et je me hisse jusqu'au toit du Commissariat. Le Bat-signal est allumé, et Jim Gordon, le seul allié en qui j'ai le plus confiance dans cette ville, en dehors de mes fils, est là. Il me jauge, nous sommes seuls. Je regarde l'Homme à la moustache blanche et aux lunettes fumées, et il me tend un papier, blanc, avec du rouge. Un sourire sur le dessin.

Jim Gordon - "Le Joker semble être de nouveau sur les rails. Vous pensez l'avoir cette fois ?"


Je regarde Jim et j'écrase de ma main le papier du Joker. Je relève mes yeux vers le Commissaire de Gotham. J'ai encore en mémoire les horreurs que le Prince des Clowns avait fait enduré à la famille Gordon, et chaque nuit, chaque fois que je revêt cette cape, je me demande si je franchirais cette frontière qui m'aspirera dans un abîme de non-retour. Chaque fois, je me demande si je dois tuer pour sauver, ou sauver les criminels et montrer que je reste un héros pour cette ville. Basculer de Charybde en Scylla. Chaque nuit, j'arpente un fil qui me basculera des deux côtés, je prie en mon fort intérieur pour ne pas me laisser aller à mes pulsions. Je me retourne et je m'apprête a rechercher le Joker.

- "En suivant nos règles, comme toujours."

Ma voix est mêlée de pessimisme. J'aimerais tuer ce monstre, lui faire payer ce qu'il nous a fait. En lui montrant et aux autres criminels les résultats qu'ils font subir à l'innocence et à la Justice. Mais je ne le peux pas, je ne peux pas franchir cette ligne. Je suis condamné a vivre, et a sauver ces monstres du châtiment qu'ils méritent. Mais au fond, c'est moi que je sauve.

L'air est pollué, vicié. Deux petites frappes dans la rue. Deux soi-disants informateurs. Le Premier a fini avec le nez cassé et la main broyée. L'autre, est accroché par le câble, suspendu dans le vide. J'attends de le cuisiner un peu. C'était un de ces petits cons qu'on trouvait dans les rues, qui savait toujours tout sur tout. L'orage commence a gronder, je lâche un peu le fil, il commence a hurler de peur. Tandis que l'orage tonne, d'une voix grave, je lui hurle.

- "OU EST IL ?"
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Batman-Joker Reversed [PV]   Dim 24 Fév - 15:54

Son index tape avec régularité le tissu violet qui recouvre sa cuisse. Son regard est fixe, fixé droit devant, sur une fenêtre offrant un paysage sombre et anonyme d'un quartier malfamé et abandonné de Gotham City. Le rythme des chocs est celui d'une chanson, d'une vieille chanson, dernier vestige de son enfance, de son passé, de sa vie d'avant.
S'il s'en rendait compte, il arrêterait - il ne veut pas se souvenir. Mais il ne s'en rend pas compte, bien sûr. Il est au-delà.

A quelques mètres de lui, au fond, deux hommes montent la garde ; terrifiés. Vêtus des costumes de clowns qu'il leur a trouvés, ils sont mal à l'aise dans ces combinaisons criardes, si éloignées de leurs manières habituelles. Ils se cramponnent à leurs armes, essayant de ne pas penser à tous leurs prédécesseurs qui sont décédés en service à cause de lui.
Au fond, ils savent qu'ils ont fait une erreur en s'engageant avec lui, mais ils n'ont plus le choix : il n'y a plus de marche arrière. Au fond, il sait qu'ils vont tous périr ce soir, mais il s'en fiche.

Cela fait des heures qu'il est assis ici, immobile. Après avoir mis au point les derniers éléments de son plan, après avoir donné ses derniers ordres, il s'est installé et a débuté son attente, à peine troublée par le rythme régulier de son index contre sa cuisse. Vêtu de son plus beau, et plus classique costume, il attend - il l'attend.

Il sait qu'il va venir : il vient toujours. Il sait qu'il va sauver les otages : il les sauve toujours.
Ce n'est pas ça l'important, ça ne l'a jamais été.

Même Harley ne l'a pas compris. Même Lui ne le comprend pas. Tout ça n'a rien à voir avec le crime, l'argent, le pouvoir ; c'était lié au début, bien sûr. Quand il a commencé, quand il a recommencé, il ne savait pas vraiment quoi faire, comment faire, où aller. Encore rongé par l'Accident, encore troublé par la vie qu'il venait de perdre et le mythe qu'il venait d'atteindre, il cherchait une voie - et il l'a trouvé. En Lui.


"Bébé..."

"Chef ? Vous voulez Harley ?"

Ses dents crissent. Le rythme de son index se bloque, ses mains se crispent. Son visage, neutre et serein, se transforme en rictus de haine. Lentement, il se lève et se tourne, prêt à hurler, prêt à rappeler les règles, prêt à prouver qu'ils ne doivent parler que lorsqu'il l'exige... mais il s'arrête.
Le dos tourné à la vitre, il entend - il l'entend.

Le verre brisé. Le vent qui s'engouffre dans l'entrepôt délabré. Les postures terrifiées des gardes. Sa présence, sa puissance qu'il a appris à connaître et apprécier.
Il l'avait senti - il est là.

Lui. C'est Lui.
Enfin.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Batman-Joker Reversed [PV]   Lun 25 Fév - 15:38

East End ...

Il se planquait là, le Monstre avait décidé de commettre ses exactions dans un quartier appartenant à Sélina. Depuis le commencement, le Joker avait toujours été attiré par Batman. Même moi j'étais attiré par lui, non pas à cause d'une quelconque relation, mais il était tout l'inverse de moi, il avait pété les plombs selon ce qu'il disait, que tout cela était ma faute. A chaque histoire qu'il s'inventait, c'était moi le point commun à chaque histoire, une fixation, une lubie. Comment pouvaient t'on se hait comme ça ? Alors que nous ne connaissions rien l'un de l'autre, nous étions les deux faces d'une même pièce de monnaie, nous étions des siamois élevés différemment. Je savais qu'au fond de moi, il me tuerait un jour, où moi je le tuerais, pas maintenant, ni même demain, mais un jour prochain, un jour où l'horreur aura atteint le paroxysme.

Je me faufile telle une ombre dans le bâtiment délabré, un garde habillé en clown fait la ronde. Tapis dans l'ombre, je le laisse passer avant de le neutraliser, mes mains sur sa bouche, je le cogne et il sombre dans l'inconscient. Il y'en aura d'autres, d'ici là, je me faufile, j'explore et je garde un avantage : ils sont enfermés avec moi, et ils ne savent pas où je me trouve. Le Monstre sait surement que je suis là, comme si nous étions mentalement connectés. Pendant des années, je n'ai jamais voulu croire à ce genre de psychose, de délire, mais au fur et à mesure, nous étions liés, ensemble, jusque dans la mort. Un autre garde passe par là, il finit mal lui aussi. Cogné et jeté par-dessus la rambarde. Où sont les otages ? Surement avec Lui, pas de chance, ce soir n'était pas un bon soir.

La zone est dégagée, j'appelle Oracle.

- "Où sont les otages, Oracle ?"


Oracle - "Je vous dit ça, Bruce ......... Ils sont dans une pièce adjointe à la pièce où se trouve le Joker, juste au dessus de vous. Je constate deux hommes armés avec le Joker. Qu'allez-vous faire ?"


- "Tenter de lui donner une chance de se rendre calmement."

Je raccroche, Jim me le répète souvent : Dans les règles, toujours dans les règles. Plus fort qu'eux, plus fort qu'Arkham, plus fort et imperturbable. Je suis un symbole, pas un monstre. Je monte vers la pièce principale et je parais face au Joker et à ses deux hommes de main qui me tiennent en joue.

- "On ne joue plus, Joker ... Rend-toi tranquillement, et je te garantis que tu n'auras aucun os de brisé ce soir."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Batman-Joker Reversed [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Batman-Joker Reversed [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Batman : JoKeR
» Batman Movies
» Article - La Mort du Joker
» la mort du joker
» C'est la fête ! La fête ! Ha ha ha ! [Joker d'amour]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-