RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Que l'obscurité soit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Que l'obscurité soit !    Sam 9 Fév - 0:16


Les écrans de contrôle éclairaient la salle de contrôle et abîmaient les yeux des gardes. Il était 23h30 et la relève n'allait pas tarder à arriver avec le prochain convoi. Celui-ci devait servir à évacuer les déchets radioactifs de la centrale. Le "Gotham Light and Power" fournissait en énergie plus de la moitié de Gotham City et était situé sur la baie de Blüdhaven. La société qui possédait la centrale n'avait pas lésiné sur la sécurité du complexe et l'évacuation de ses déchets radioactifs. C'était compréhensible vu le haut taux de criminalité et de terrorisme à Gotham. Jusqu'ici, cette politique fonctionnait parfaitement et depuis sa création, aucun incident majeur n'était à déplorer. Même après les incidents de Tchernobyl et Fukushima, les citoyens restaient confiant et optimiste vis-à-vis de l'énergie nucléaire. Même après plusieurs manifestation devant les réacteurs, les différents maires de la ville n'avaient pas pensé une seule seconde à remplacer la centrale qui fournissait lumière et chaleur à Gotham City...et c'était une erreur.

Le convoi arriva enfin. On pouvait apercevoir deux camions blindés de la société CELL arriver devant les grillages. Ils avaient un peu de retard mais rien d'inquiétant. Un homme armé descendit du premier véhicule. Il était blond, assez grand avec une mâchoire carrée et était pourvu d'un équipement de combat noir. C'était le chef de la sécurité du convoi. Il présenta son badge aux gardes à l'entrée. On pouvait y lire "Todd Russell".

Le gardien réagit en levant un sourcil :


"Vous n'êtes pas Johnston? Il est malade? Désolé mais je ne peux pas vous laisser entrer si vous n'avez pas le bon ID."

Sa radio grésilla :

"Laisse le passer Jack, c'est bon pour ce soir."

Le garde "Jack" acquiesça et ouvrit les portes aux convois.

"Désolé mon gars, on est un peu sur les nerfs. Un entraînement "Alerte III" est prévu pour ce soir et on est tous sur nos gardes."

Les deux convois et les véhicules auxiliaires passèrent pour se diriger vers le garage du réacteur numéro 1. Une vingtaine d'hommes et femmes descendirent des véhicules. Ils étaient tous armés et avaient le logo de la société de sécurité privée "CELL" sur le dos. Des gardiens étaient là pour les accueillir. Le premier convoi blindé ouvrit ses portes pour laisser échapper un gaz de refroidissement. Un homme descendit du véhicule blindé...il s'agissait de Victor Fries !

"Mais qu'est-ce que..."

Une balle traversa la gorge du garde avant qu'il n'ait pu finir sa phrase. Le deuxième fut assommé par les prétendus hommes du CELL, ils ne purent en revanche empêcher le troisième garde d'activer l'alarme. Le vacarme des alertes parcourait alors tous les couloirs du complexe. Une vois masculine résonna dans la centrale nucléaire.

"A tout le personnel armé, alerte dans le réacteur numéro 2 ! Je répète alerte dans le réacteur numéro 2 ! Que les groupes de sécurité alpha, bravo, echo, foxtrot, juliet et golf se rendent urgemment dans le réacteur numéro 2 !"

L'homme blond écouta avec satisfaction l'alerte. Il se dirigea avec son SCAR H vers le dénommé "Mister Freeze".

"Je vous avais bien dit que ça marcherait. Prenez vos hommes, dirigez-vous vers la salle de contrôle du réacteur numéro 1 et faites votre affaire. Je m'occupe du reste."

Le reste du groupe se dirigea ensuite vers la salle de contrôle de la sécurité. Il existait quatre pièces cruciales dans le complexe. Deux salles de contrôle des réacteurs (là où se dirigent Fries et ses hommes) permettant d'assurer la sécurité "informatique" des réacteurs et deux salles de contrôles permettant d'assurer la sécurité "physique" des réacteurs, c'est-à-dire la gestion des portes de confinement ou des caméras.

L'homme avec le badge "Todd Russell" se dirigea avec son équipe dans la salle de sécurité. Y accéder était assez facile vu que la majeure partie des forces de sécurité avaient été dérouté vers l'autre réacteur. Sur place il ne trouva que des techniciens et le chef de la sécurité du complexe. Celui-ci se releva rapidement de sa chaise pour s'enfuir vers la sortie de secours. Les hommes du CELL n'étaient malheureusement pas assez rapide et l'homme réussit à les semer.


"Laissez-le. On s'en occupera plus tard. La mission avant tout. Les flics vont pas tarder à arriver. Blouclez tout le complexe !"

Un homme demain tapota rapidement sur les claviers et l'alerte cessa immédiatement. Les cloisons et portes de sécurité se refermèrent bloquant l'accès au réacteur numéro 1. Il prit sa radio et appela l'homme de glace :

"Freeze, vous m'entendez? Vous êtes arrivé? Nous avons pris le contrôle du bâtiment. Vous pouvez désactiver le réacteur 1...il est temps de plonger la moitié de Gotham dans les ténèbres !"

Les sirènes de police et des pompiers ne tardèrent pas à déchirer le silence de la nuit. Ils allaient bientôt arriver sur place pour comprendre ce qu'il se passait. Mais bientôt, ce sera la garde nationale et la FEMA qui interviendront...


[HRP] Ce sujet est libre pour un maximum de trois justiciers et Mister Freeze. En gros il y a une vingtaine d'hommes de main dans le complexe. C'est pas beaucoup mais ils contrôlent les systèmes de sécurité. Au prochain post, moi ou un justicier pourra faire intervenir et utiliser les policiers. Une fois le paysage implanté, ce sujet se séparera en deux, un avec moi et les otages et l'autre avec Mister Freeze et son plutonium. Vous pouvez vaguer entre les deux sujets comme bon vous semble tant que ça reste logique et que vous l'indiquez dans vos posts. [/HRP]


Dernière édition par Todd Russell/Clayface le Dim 10 Fév - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Sam 9 Fév - 16:48

Freeze sentit le camion s'arrêter aux poste de contrôle, le plan allait-il marcher ou non ? Ils allaient le savoir très vite, finalement après quelques secondes on leur accorda l'accès. Le véhicule s'engouffra dans la centrale nucléaire, la première partie du plan avait été accomplit. Mais il ne s'agissait que de la plus simple, maintenant, les véritables épreuves à surmonter allaient commencer et l'échec n'était pas tolérable. Une fois que la camionnette s'arrêta de nouveau, Freeze descendit du camion laissant pantois les gardes s'attendant à leur relève et, tout de suite, des coups de feu partirent pour éliminer ces gardes, deux des trois furent vaincus rapidement, malheureusement, le dernier sonna l'alarme.

"A tout le personnel armé, alerte dans le réacteur numéro 2 ! Je répète alerte dans le réacteur numéro 2 ! Que les groupes de sécurité alpha, bravo, echo, foxtrot, juliet et golf se rendent urgemment dans le réacteur numéro 2 !"

C'était bien joué, le savant ne croyait pas que le plan se déroulerait à la perfection comme c'était le cas. Un homme se mit devant lui, un sourire affiché sur son visage.

"Je vous avais bien dit que ça marcherait. Prenez vos hommes, dirigez-vous vers la salle de contrôle du réacteur numéro 1 et faites votre affaire. Je m'occupe du reste."

" Très bien, tenez-moi informé du bon déroulement de notre plan. "

Puis il s'adressa à ses hommes et leur fit signe de le suivre. Peu de résistance jusqu'à leur arriver à la salle de contrôle, mais à l'entrée de cette salle, quatre gardes firent feu sur Freeze est ses sbires. L'un d'eux fut tués sur le coup, Victor arracha une bombe fumigène à son cadavre et la lança sur eux. Les gardes cessèrent le feu et on entendit leur toussotement dans la fumée. Le savant activa son détecteur de chaleur et s'aventura dans l'épaisse brume qu'il avait déclenché. Il saisit un garde et l'étrangla jusqu'à ce qu'un craquement se fasse entendre, il balança le cadavre et en saisit un autre le jetant sur le troisième, puis il prit son canon réfrigérant en main et congela les deux hommes à terre. Il en restait encore un qui avait dû pénétrait dans la salle de contrôle pour tenter d'évacuer les scientifiques s'y trouvant. Malheureusement pour lui, les hommes du savant de glace avait contourné la première entrée et faisaient face aux fuyards. Ils exécutèrent la plupart des techniciens ainsi que le garde qui les avaient prévenus. Seul deux scientifiques étaient en vie.

" Faites ce que je vous dit ou vous rejoindrez vos collègues... "

Les deux individus n'eurent pas d'autre choix que d'aidaient le savant, quant aux hommes de Freeze, ils mirent les blouses des techniciens qu'ils venaient d'assassiner. L'un d'entre eux en portait déjà une et il avait une grosse mallette attachée à lui via une paire de menottes. On ne voyait rien de ce qu'il y avait à l'intérieur, mais tout ce qu'on pouvait apercevoir, c'était qu'elle était lourde vue la force que dégagé la personne en la tenant. Puis un bruit de radio résonna dans le casque de Freeze.

"Freeze, vous m'entendez? Vous êtes arrivez? Nous avons pris le contrôle du bâtiment. Vous pouvez désactiver le réacteur 1...il est temps de plonger la moitié de Gotham dans les ténèbres !"

" Nous sommes sur place, j'engage la procédure d'extinction du réacteur. "

Il posa son arme sur une table à côté du clavier sur lequel il tapait, il fit signe aux deux autres savants de s'activer également, ce qu'ils comprirent et obéirent sur-le-champ sans faire une seule contestation, l'aiguille d'une jauge montrait que l'énergie diminuait petit à petit, la ville disparaissait dans la nuit. Puis, toujours concentré sur l'ordinateur qui lui faisait face, il ordonna à ses hommes d'effectuer les rôles qui leur avaient été demandés. Chaque partie du plan s'étaient correctement réalisé, on pouvait même entendre les sirènes de polices, ils approchaient petit à petit. Oui on pouvait dire que l'attaque se déroulait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Dim 10 Fév - 13:47

La prise de contrôle du complexe était un jeu d'enfant. La partie la plus difficile arrivait. Les mercenaires avaient maintenant une cinquantaine d'otages, dont des ouvriers, techniciens, administratifs et agents de sécurité, tous répartit un peu partout dans le bâtiment. Ils étaient tous coincés par les épaisses portes en béton armé qui servaient, à la base, à empêcher (ou du moins ralentir) la fuite des radiations en cas de problème. Dans ce contexte-ci, les mercenaires avaient le contrôle total des systèmes de sécurité du complexe. Ils étaient ainsi libre d'aller et venir sans être inquiété de la fuite d'un otage.

Dans le poste de contrôle principal, qui était une très grande salle avec des écrans un peu partout, se trouvaient 10 mercenaires et une vingtaine d'otages désarmés et apeurés. A l'extérieur, on pouvait clairement entendre les sirènes de la police et des pompiers à l'entrée du bâtiment sous verrou. Todd pouvait même entendre des hélicoptères. Le téléphone commença à sonner, il s'agissait du médiateur. Un des mercenaires décrocha :


"Nous avons une cinquantaine d'otage dans tout le bâtiment. Si vous ne respectez pas nos consignes nous en abattrons un toutes les demi-heures."

La voix du médiateur semblait hésiter puis entama la conversation :

"- Très bien. Quelles sont vos revendications?
- Une équipe de journaliste devrait être arrivé à présent. Envoyez un caméra man et un journaliste par la porte numéro 13. Pas de coups tordu."

Puis il raccrocha. Les autorités mirent une dizaine de minutes avant de se décider d'envoyer les journalistes. La porte 13 s'entrouvrit et les deux civils entrèrent dans le bâtiment. A l'intérieur, deux mercenaires les amenèrent jusqu'à la salle de contrôle. La caméra commençait déjà filmer en direct. L'homme blond, apparemment chef de cette opération s'avança pour accueillir les journalistes. Il se présenta à la caméra.

"Bonsoir Gotham. Comme vous l'avez sans doute remarqué, les lumières de la ville ont commencé à faiblir. J'ai en effet pris le contrôle du réacteur numéro 1 du Gotham Light and Power, la Centrale Nucléaire de Gotham City. Mais pas de panique, les centrales de charbon ont du prendre le relais. Vous pourrez commencer à paniquer quand je vous dirais que nous avons assez de C4 ici pour reproduire l'incident de Tchernobyl."

Il prit une pause, puis continua :

"Mon nom est Todd Russell et je suis un défenseur de la justice. J'en ai assez de rester les bras croisés alors que la corruption règne à Gotham. La corruption ronge les entrailles de cette ville depuis trop longtemps. Les sources du problème? La Mairie, le GCPD et Arkham. Quant à New Gotham City...une immondice sans nom. Cher citoyens de Gotham, ne vous laissez plus influencer par les médias officiels. Reprenons les rênes de cette ville ensemble ! Ne nous attaquons pas au problème, attaquons-nous à la source du problème !"

Il fit une autre pause et afficha une liste de nom sur un tableau.

"Au nom du Peuple de Gotham City :
Nous demandons la démission du Maire Maximilien Schreck pour avoir faillit à son devoir de protecteur de Gotham.
Nous demandons la démission du procureur Arthur Lindberg pour avoir condamner des innocents lors de procès truqués.
Nous demandons la démission des directeurs d'Arkham et de Blackgate pour avoir laisser échapper les criminels les plus dangereux de Gotham.
Nous demandons une augmentation de 300 $ sur la fiche de paie de TOUS les policiers de Gotham City afin de garantir une protection optimum à tous ses concitoyens.
Et enfin, nous demandons une enquête complète sur les transferts d'argent du milliardaire Bruce Wayne et sa mise en garde à vue pour avoir fournit des pots de vins aux autorités afin de profiter de certains bénéfices.

Si ces exigences ne sont pas respectés ou si vous tentez quoique ce soit nous exécuterons un otage toutes les demi-heures et dans 10 heures nous ferons sauter le réacteur numéro 1. Et ça commence maintenant !"


Il sortit son arme et mit une balle dans la tête d'un des otages sous le regard terrifié des journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Mer 13 Fév - 23:17

HJ : Si mes dérives gênent les cerveaux de ce plan, qu'ils n'hésitent pas à me le dire, je propose un peu d'imprévus, contournables... Smile


La caméra qui enregistrait le message de Todd Russel n'était pas reliée aux ondes de Gotham, évidemment.

Un nouveau mouvement de panique et de violences inévitablement liées devait absolument être éviter au sein de la population de Gotham. Il fallait surtout éviter un scénario similaire à l'exode massif et les pillages et destructions multiples qui avaient eu lieu lors des menaces de la Confrérie d'Hécate. Une menace également nucléaire, à croire que cette découverte exceptionnelle du 20ème siècle signerait la fin du 21ème siècle.

Cette mise sous cloche, ce secret, ne pouvait tenir une dizaine d'heure, surtout avec les pannes qui allaient se produire dans nombre de quartiers malgré le soutient d'autres réseaux d'électricité extérieure. Hormis les habitants, les journalistes auront la puce à l'oreille et ils n'auraient qu'a se tourner en direction de Blüdhaven pour voir un attroupement peu commun.
Quel scénario allait leur raconter Power Society Est Cost pour conserver sa réputation ? Une panne, une erreur humaine, un exercice ?...
Et, si les terroristes se rendait compte de la supercherie la situation pourrait vite tourner au vinaigre, mais n'était-ce pas déjà le cas ?

Pour le moment les lieux avaient été complètement bouclés.
Pas un rat ne devait pouvoir aller et venir entre le périmètre fixé autour de la centrale et le reste du monde. Les pompiers, Le SWAT et les Justiciers d'État avaient été immédiatement alertés par l'entreprise pour prêter main forte à son équipe extérieure tout en respectant le protocole dans un secret absolu. Mais, le FBI également prévenu, ne devrait pas tarder à avoir son mot à dire sur les intentions affirmées ou non de la multinationale de l'énergie qui menait la danse.

Dans le quartier général mobile des Justiciers d'État, le mystérieux Silence au visage bandé et Therence Redfiel, le délégué auprès de la Mairie, purent voir la transmission du terroriste en directe.

Redfiel ne fut pas avare en remarques :

''Mais qu'est-ce que c'est que ces revendications, merde ! C'est ridicule !''

''Menacer de faire exploser une centrale nucléaire et supprimer des millions de vies pour augmenter les salaire des travailleurs, c'est assez atypique je vous l'accorde.''

''Ça pue l'embrouille et ce contrôle de Power society aussi ! J'espère que Mr Shreck va les informer de...


Il fut couper par une femme qui cria à l'intention du délégué du bureau des Justiciers d'États.

''Réunion dans une minute, Redfield.''

''Bon, j'y vais. Ça ne devrais pas durer trop longtemps...''

''J'attendrais les ordres.''


Qu'attendait vraiment ce groupe de terroriste ?
Ce sujet n'allait surement pas être abordé...

Seul leur ressources importaient. Un petit groupe avaient réussi à pénétrer l'un des lieux les plus protéger de Gotham, lui même n'aurait même pas espérer en avoir l'occasion. Après l'attentat du Commissariat centrale, tout le monde pouvait s'attendre au pire, mais étaient-ils vraiment possible de provoquer l'explosion de la centrale avec quelques explosifs ?
Silence ne connaissait rien sur ce sujet, il allait devoir se fier aux experts et il détestait cela. De toute façon les informations seront donné au compte goutte vu l'importance du secret.
Il s'attendait simplement à être envoyé dans ce piège mortel faire le sale boulot...

Comme le prouvait pour le moment, le contrôle temporaire de la société, ce scénario avait dû être nettement réfléchis auparavant. Si des terroristes avaient put infiltrer l'établissement, ils n'étaient pas pour autant maître et gagnant de cette partie.
Bien des mécaniques allaient être employées pour les contrer avec un minimum de risques.
Ce ne devait pas être les premiers, mais Silence espéraient qu'ils en soit les derniers. Ce danger monstrueux ne pouvait exister qu'entre les mains d'hommes riches. Avec leur chute, le monde serait enfin libéré de cette menace démesurée.

Et, quelques vies humaines issus des classes inférieures n'étaient surement pas leur priorité.
Pour l'entreprise, le plus important devait être le secret et sa réputation. L'effondrement potentiel de la multinationale dans la bourse des États-Unis pourraient avoir des conséquences similaire à une petite bombe atomique.
Pour les institutions publiques, les mêmes objectifs devaient être pointés.
Tout ce qui importait c'était que la Centrale n'explose pas et c'était son job.
...


''Voici un émetteur et un talkie, tu les conservent en permanence. On va te suivre et te guider dans la Centrale au départ. Je te donne également un plan au cas où il y a un souci.
Les terroristes peuvent être déguisé en personnel, tu a le droit d'abattre qui tu veux si tu a un doute, aucune poursuite ne sera retenue, mais ne commet pas de massacre ça nous ferait mauvaise réputation.''


''J'ai tout de même un peu de considération pour les vies humaines, tu sait.''

''Oui, mais tu doit surtout savoir s'ils sont capable ou non de faire sauter les crayons de combustibles nucléaire et de créer un incendie ou si le cœur est déjà dans un processus rapide de fusion. Cela le plus vite possible pour que d'autres prennent le relais si possible. Une cinquantaine de vie contre des millions ça ne représente rien.''

''D'ici 30 minutes, les lignes seront entièrement coupées, ils ne pourront plus agir sur les machines et les ordinateurs. Ils ne seront plus en mesure de créer une fusion rapide du cœur normalement, à moins qu'il n'ont déjà commencé le processus. Par contre, en coupant le système de refroidissement, la température va augmentée rapidement, même si le réacteur est lui aussi arrêté, et une fusion aura lieu d'ici quelques heures, c'est ton temps maximum accordé.''

''De même, la borne sera désactivée et avec elle toutes les ondes qui utilise son canal. Nous ne savons pas s'ils ont pensé à des alternatives, mais ça peut les bloquer.
Ce ne sera pas le cas pour ton émetteur qui est satellite et ton talkie qui émet par onde radio.''


Bien d'autres explications furent fournit à Silence.
Sa mission étant avant tout de l'infiltration et de la prise de connaissance sur l'état de la Centrale et les ressources des terroristes. Les faux-journalistes avaient peut-être aussi un rôle à jouer, mais il n'en savais rien.
Chaque minute était comptée, si bien qu'après avoir pris tout son matériel, il fut conduit vers une entrée détournée de la Centrale pour pénétrer dans le lieu le plus dangereux de Gotham City.
Apocalypse redouté ou espéré ?


HJ : La société gère donc. Pour le moment je suis seul et j'espère que d'autres vont me suivre dans ce piège. J'ai tenté de m'informer un peu sur les risques et les moyens, même si je pense évidemment que ce n'est pas là dessus que va se jouer la fin du sujet. Mon post peut paraître brouillons, j'ai eu bien du mal et cela m'a pris beaucoup de temps pour l'écrire.
Vivement l'action !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Sam 16 Fév - 15:24

Après avoir refroidit, jusqu'à son extinction, le réacteur, Freeze commença à chercher dans l'ordinateur de la centrale les réserves de plutonium nécessaire pour le fonctionnement de la centrale. Il découvrit que ce stock se trouvait, exactement, un étage en dessous, étage qu'il pouvait contrôler également vu les machines qui la composaient. Le plutonium étant une matière extrêmement radioactif, même avec le port de la combinaison antiradioactive, il ne valait mieux pas s'éterniser avec et c'est pour cela que la plupart des manipulations se faisaient avec l'aide de bras mécaniques articulés et le plutonium se conservait dans des réceptacles entièrement recouverts de plomb.

Il ordonna à deux de ses hommes de se rendre dans les étages inférieurs afin d'atteindre le précieux combustible une fois ce dernier enfermé dans une boîte de plomb, ainsi, il aura ce qu'il était venu chercher. Deux de ses hommes de mains partirent, dont l'homme qui portait la mallette. Pendant ce temps, le savant s'introduisit dans les programmes de la centrale afin de commander les machines que comprenait la pièce inférieure.

Pendant ce temps, Todd s'occupait de la police et savait très bien qu'il fallait qu'il laisse un certain temps à l'homme de glace pour effectuer son opération, mais Freeze ne se faisait pas trop de soucis de ce côté-là. Il contrôlait tout le périmètre de la centrale, les moindre faits et gestes de l'ennemi, il l'avertirait si la situation lui échappait, ce qui permettait au savant de se concentrait pleinement sur l'affaire qui l'avait mené jusqu'ici.


( HJ : Je me retire de ce sujet et en ouvre un autre au coeur de la centrale comme convenu. )
:arrow: http://gotham-city.actifforum.com/t5081-au-coeur-de-la-centrale
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Lun 25 Mar - 21:22

Les paroles du terroriste Todd Russel résonnent dans la Bat-Cave. J'étais venu ici simplement pour réparer un petit peu mon équipement, et quelques nouveaux gadgets, mais je pense que je vais pouvoir m'en servir dès ce soir. J'attrape ma ceinture d'équipement, la place à ma ceinture, avant d'écouter plus en détail les paroles du terroriste. L'homme, l'air patibulaire, et semblant parfaitement entraîné vu la résistance futile qu'il a balayé d'un revers de la main, prétend pouvoir faire sauter le réacteur général avec une puissance égale à celle de Tchernobyl. En soit, cela suffirait largement à détruire Gotham. Mais j'ai un énorme doute. Serait ce du bluff ? Serait il prêt à détruire une ville entière, car ses revendications ne seraient pas respectés, mourant par la même occasion ? Le fait qu'il abatte un otage sans se poser la moindre question me fait déjà un peu plus tiquer. Un tel sang froid ne peut appartenir qu'à un pro. Il va falloir faire bien attention une fois au coeur de la centrale. Nightwing a disparu, je n'ai pas revu Bruce ou Batman depuis quelques jours, je crois bien être le seul actuellement capable de gérer la situation. Très bien, en route. Todd Russel, qui que tu sois, me voila.

Je roule à toute vitesse sur le dos de ma moto dans le grand périphérique de Gotham. En théorie, personne ne peut accéder à la centrale nucléaire sans accréditation, mais j'ai téléchargé un plan des zones d'évacuation des eaux usées de la centrale dans les données de mon armure. J'ai enfilé une armure bien spécifique pour cette mission, une armure totalement hermétique. Je ne pouvais pas prendre le risque de m'exposer trop longtemps à d'éventuels radiations. Je devrais cependant exécuter très rapidement ma mission, pour que les protections de mon armure ne cède pas. Cette mission risquait d'être terriblement dangereuse. Mais j'étais prêt à l'accomplir par moi même.

Environ 10 minutes plus tard, j'arrive là où je le désire. Un ancien tunnel d'évacuation des eaux usées, plus utilisé de nos jours à cause des lois de protection de l'environnement, mais qui reste relié à la centrale de Gotham, et menant directement vers l'intérieur du premier réacteur. Le terroriste et les journalistes se trouvent à l'intérieur de celle ci, tout en haut précisément. En suivant le tracé d'évacuation des eaux usées, je pourrais me diriger vers le coeur du réacteur. En évitant soigneusement celui ci, j'aurais une possibilité de me trouver un chemin menant vers la salle de controle du réacteur.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je me trouve environ 500m plus loin, tout au bout du tunnel. Celui ci a été barré, pour empêcher les fuites par ce réseau, et se trouve juste en dessous d'une passerelle à coté du coeur du réacteur. En produisant un trou, je pourrais entrer dans la centrale, sans que personne ne m'ait répéré. Cependant, la vision ultraviolet de mon masque est absolument inutilisable. Les radiations du coeur, bien qu'en train de faiblir m'apportent trop de signaux pour que je puisse voir convenablement. Il va falloir espérer qu'aucun homme de main du malfrat ne se trouve dans cette zone. Je fouille l'une de mes sacoches de ceinture, et en dégaine une sorte de petit distributeur de gel. Celui ci est explosif, quand on active le son de bonne fréquence. Je place un petit carré de pâte sur deux jointures de plaques un peu fragile, avant de les faire éclater. Une voix se fait entendre alors que la lumière envahit mon abri.

"Et merde, c'était quoi ça ?!"
"J'en sais rien, va voir !"

Deux hommes de mains selon le bruit. Le premier d'entre eux arrive, jette un oeil dans le trou. Il ne peut pas me voir, vu que je me suis caché dans l'ombre. L'homme se retourne, s'apprête à informer son partenaire, mais mon grappin l'attrape par le dos, et le jette vers moi dans l'ombre. Je l'attrape au vol, place mon gantelet sur sa bouche pour l’empêcher de parler, et lui murmure à voix basse.

"Combien êtes vous ? Parle, et je te laisse repartir sans te faire de mal."
"On est ... 20 ... Me faites pas de mal..."
"Merci..."

Un violent coup de coude sur la tempe, renforcé par les plaques métalliques de mon armure, et le voila plongé dans l'inconscience. Il ne pourra rien faire de mal pour le moment. En me servant de mon dit grappin, je monte sur l'escalier, et me permet enfin de retirer une partie de mon armure hermétique. Sans mon respirateur, je ressens un peu mieux l'air frais. L'autre homme de main ne vas pas tarder à arriver, alerté par la disparition de son collègue. Il va être temps de réellement passer à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Mar 26 Mar - 1:12

Les choses commençaient tout juste à devenir amusantes. La police avait complètement bouclée les entrées et les sorties du bâtiment et ce cher Fries faisait sa part du boulot. Tout se déroulait selon le plan prévu. Au vu de la gravité de la situation pour les autorités, il était tout à fait normal qu'ils cherchent à bloquer les communications. Voilà pourquoi le plan prévoyait également une diffusion de la prise d'otage sur le net et sur quelque fréquences radios. Cela serait moins répercutant que de passer directement à la télévision mais ça aura son effet sur la Toile. Les standard téléphonique des commissariats commenceront doucement à être saturé, puis ce sera au tour des pompiers et autre secours. Les médias finiront par retransmettre l'information dans la ville puis dans le monde, c'était inéluctable. Enfin, la panique gagnera la population. Pas seulement Gotham City mais également les villes aux alentours. La ville du Crime se situant sur la côte Est, un nuage radioactif provoqué par une explosion de centrale ramènerait automatiquement les radiations dans les terres. New York, Washington DC, Detroit, Métropolis... ce sera la panique, le chaos et avec un peu de chance des scènes de pillage dans les rues.

Les terroristes surveillaient toujours les caméras de la salle de contrôle. Il fallait garder un oeil sur l'ensemble de la Central Nucléaire et appuyer sur le bouton rouge activant les pans de C4 si le plan tournait mal. Ces explosifs étaient installés tout proche des noyaux de fusion et sur les toits du réacteur. La moindre explosion pourrait laisser échapper une fuite de radioactivité hors du complexe. Ce qui inquiétait Clayface à ce moment là n'était nullement la police, il connaissait vaguement leur tactique et pourrait les gérer, non ceux qui seraient embêtants et imprévisibles ce seraient les justiciers. Cette pourriture qui s’incruste dans l'épine du pied des criminels de Gotham, il fallait s'en débarrasser une bonne fois pour toute. Victor Fries était d'accord avec lui, et c'est pourquoi ils avaient pensés à ce plan à deux. Les bénéfices de l'opération leurs reviendraient à tous les deux...ainsi que les échecs.

Un mercenaire décrocha sa radio :


"Groupe Echo, vous avez raté votre rapport il y a 2 minutes...Groupe Echo? Vous me recevez?"

Aucune tonalité. L'homme baissa sa radio inquiet et se dirigea vers celui qui semblait diriger l'opération, le dénommé Todd Russell :

"- Chef, le groupe Echo n'a toujours pas fait son rapport.
- Ah...l'un de nos invités doit déjà être sur place. Je ne l'attendais pas si tôt..."

Le chef des opérations empoigna un microphone et parla dans toute la Central Nucléaire :

"A l'inconnu qui s'amuse à zigouiller mes gardes, il ferait mieux de rentrer chez lui. Nous avons des choses plus importantes à gérer mais nous nous occuperons de vous comme vous le méritez. Groupe Charlie au boulot !"

Malheureusement, le groupe Charlie, composé de deux mercenaires, était occupé à une autre chasse à l'homme. La personne qu'ils chassaient se trouvait être le chef de la sécurité du complexe. Le bloc dans lequel se trouvait Robin et le dernier homme du groupe Echo était complètement hermétique et n'avait que la sortie que venait de créer le justicier. Cependant, le groupe Charlie et le chef de la sécurité étaient aussi bloqués dans la même section. Des tirs fusèrent dans la direction du pauvre homme qui courait le long des couloirs. Celui-ci arriva à toute vitesse pour bousculer par maladresse le dernier homme du groupe Echo, les autres hommes de mains toujours à ses trousses. Ceux-ci se mirent à couvert.

"- On a retrouvé le chef de la sécurité et le groupe Echo !
- Le vigilant ne devrait pas être loin, ne prenez aucun risque ! Feu à volonté !"

Les deux hommes commencèrent alors à mitrailler toute la zone tuant ainsi l'un des leurs sans la moindre considération et arrivèrent à blesser au bras le chef de la sécurité qui se mit immédiatement à couvert. Ces mercenaires étaient lourdement armés de fusils d'assaut et protégés par des gilets pares-balles et des casques de protection provenant directement de la cache d'armes de Julien Morgan.

La situation pouvait être parfaitement gérée de ce côté-ci du complexe. Le tiers des mercenaires allaient s'occuper du justicier masqué tandis que l'autre partie s'occupait des otages. Et quand bien même, le vigilant s'occuperait des mercenaires il resterait une demi-dizaine de portes en acier et en béton armés sensée contenir les explosions et les radiations du complexe.

Il était l'heure de se renseigner pour l'autre côté du complexe :


"Fries? Vous vous en sortez? Vous avez besoin de combien de temps encore? Il semblerait qu'un justicier ou plus vienne fourrer le nez dans nos affaires."


[HRP : le chef de sécurité pourra être utilisé pour ouvrir les portes blindées du complexe...et il s'appelle Miguel Espinoza Wink [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Mar 23 Avr - 0:12

Les hauts parleurs se mirent à retentir dans le secteur où je me trouvais présentement. Le chef des terroristes, un certain Todd Russel, me mettait en garde. Un nouveau groupe se mettait en route pour me capturer. J'avais éliminer la moitié du premier groupe sans la moindre difficulté, ce n'était pas le second qui allait me poser la moindre difficulté.

J'entend soudainement une grande cavalcade. Merde, que se passe-il ? Un cri de terreur et d'angoisse se fait entendre et je vois un homme, légèrement typée hispanique, plus petit que moi, et avec une blessure au bras se jeter à l'abri derrière ma position. Les deux autres mecs envoyés à ma poursuite venait sans doute d'arriver, et avait voulu le capturer également. Je jette un rapide coup d'oeil de derrière mon abri. Les deux hommes de mains sont équipés de fusils d'assauts, d'armures pares balles, et ont tué sans le moindre état d’âme, en guise de dégâts collatéraux, l'autre soldat restant. Il allait falloir improviser pour les vaincre. Vu leur armure, mes batarangs de base n'auront pas le moindre effet. Ceux explosifs se révéleront sans doute déjà beaucoup plus efficace. J'en prend un dans ma main, et prépare mon action. Le plan allait être simple. Un autre lieu où je pourrais être à couvert se trouvait sur le coté de l'allée. Au bruit de pas, les hommes de mains traversait l'allée, sans doute orgueilleux de part leur armure, ne pensant rien craindre. Je vais me jeter sur le coté, lancer mon batarang en même temps, faire vaciller un des hommes, passer au dessus de mon couvert, et claquer une balle fumigène. Je devais me montrer rapide et efficace. Allons-y !

Une fraction de secondes plus tard, les deux hommes de mains se retrouvaient au sol. Mon action s'était parfaitement déroulée, discrètement, rapidement, efficacement. Félicitation Drake, tu t'es bien demerdé. Mais assez d'auto-congratulations. A l’aide de deux cables de grappins, et d'un noeud langue du diable, j'attache les deux hommes ensembles, les mettant définitivement hors de combat. En effet, a moins de le couper ou d'en connaitre le secret, ils ne sauront jamais défaire ce noeud. Occupons nous de l'homme terrifié. Je m'approche de lui, et prend une voix apaisante.

"C'est bon, je me suis chargé d'eux. Comment vous appelez vous ?"
"Je m'appelle Miguel ... Miguel Espinoza..."

Sa voix était complètement angoissé. Il avait clairement peur, était clairement terrifié par ce qui s'était passé il y a peu auparavant. Je devais le calmer, pour obtenir ce que je voulais. Vu sa blouse, il devait certainement faire partie des employés de la Centrale. En tout cas, j'allais certainement pouvoir obtenir un peu d'aide grâce à lui. Je dégaine un bandage de ma ceinture, et bande rapidement sa blessure. Allez, un petit peu de calme.

"Vous allez pouvoir m'ouvrir les portes du complexe, non ? Je vais m'occuper des terroristes, et régler la situation du mieux que je peux."
"Bien ... Bien sur. Laissez moi deux trois minutes..."

Deux minutes plus tard, les portes venaient de s'ouvrir, me laissant le chemin vers les terroristes retranchés au centre de contrôle du premier réacteur. J'avais intérêt à faire du bon boulot, sur ce coup là surtout. Tout Gotham était en jeu. Et c'était mon entière responsabilité. L'adrénaline m'envahissait. Au boulot Drake ! Tu as une cité entière à sauver !

Je cours le plus vite possible pour monter vers le poste de contrôle. Pour le moment, avec un peu de soin et de discrétion au moment approprié, j'avais réussi à esquiver la plupart des mes adversaires. J'avais du en éliminer un ou deux, bien entendu, en brisant peut être même quelques os, mais j'avais fait du bon boulot sur la discrétion. Selon les plans de la centrale que j'avais téléchargé sur mon gantelet, la salle de contrôle se trouve à l'étage supplémentaire. J'allais devoir me glisser dans les conduites d'aérations, si je voulais être parfaitement discret.

Quelques minutes plus tard, me voila au dessus de la salle. J'espère que personne ne m'a remarqué. En tout cas, j'avais trouvé une grille d'aération, juste au dessus du criminel en questions. L'air patibulaire, une mâchoire carrée, les cheveux coupées ras, une veste en cuir, il avait parfaitement l'air d'un tueur à gages. Je n'avais plus qu'à attendre de voir ce qu'il dirait à ses hommes de mains, et espérer que ceux ci quittent la pièce, pour que je puisse l'appréhender vite fait. Il peut faire sauter la moitié de la centrale, et donc de la ville, faut que je fasse du boulot très propre. Un peu de calme Drake

J'active ensuite l'ordinateur présent sur mon gantelet pour pouvoir trouver certaines informations sur Russel et ... Rien. Absolument rien. Ce n'est absolument pas normal. L'ordinateur de la Bat-Cave est l'ordi le plus puissant de la planète. Il doit pouvoir trouver toutes les informations sur n'importe qui. Merde. Cela ne me plait pas du tout. Bon. Wait and See.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    Mar 30 Avr - 23:18

La situation commençait à devenir tendue. Les flics étaient toujours en train d'encercler la Centrale Nucléaire et y avaient mit du moyen. Les hommes de Gueule d'Argile commençaient à devenir nerveux, le plan ne se déroulait pas tout à fait comme prévu, surtout avec l'intervention de ces justiciers, ici et dans les réacteurs. S'il y en avait bien un qui restait confiant, c'était bien Todd. L'homme de main devait à la fois gérer les policiers à l'extérieur, la fuite des otages, la préparation des charges explosives et le justicier, mais il gardait la tête froide. C'était un professionnel. La seule chose dont pouvait s'inquiéter l'homme à la veste en cuir était le silence de deux de ses meilleurs mercenaires partis à la recherche du chef de la sécurité Espinoza. Ils étaient sensés lui faire un rapport il y a déjà trois minutes.

Soudain, la radio grésilla. Il souffla d'un air rassuré, mais ce n'était pas ses hommes. C'était Freeze au réacteur numéro 1, il avait lui aussi ses problèmes :


"Agent Todd, le courant reviendrait dans exactement cinq minutes, si dans dix minutes vous n'avez pas de mes nouvelles, faites tout exploser. "

C'était bien pire que ce qu'il imaginait. Freeze faisait face à plusieurs ennemis inattendu et il n'était visiblement pas sûr de remporter le combat. Toute la mission reposait Sans le chef de la sécurité pour contrôler les réacteurs et les portes, le chef des opérations ne pouvait plus faire grand chose à part bluffer avec les flics. Si Espinoza arrivait jusqu'aux autorités, il pourrait leur permettre de rentrer en force dans le complexe. Toute cette situation l'avait poussé à revoir son plan et ses priorités. Il répondit à son collègue :

"Bien compris. Je passe au plan B. Continuez à vous occuper du réacteur 1. Terminé"

Il se dirigea vers une caméra et se racla la gorge avant de commencer son nouveau discours au GCPD :

"Je m'adresse aux autorités : J'en ai assez de tuer des otages parce que VOUS refusez de coopérer. Ces gens meurent à cause de vous et de vos ambitions. Vous ne faites qu'aggraver la situation en refusant de négocier. Au lieu de traiter des problèmes de la ville, vous nous envoyez vos "justiciers" corrompus abattre froidement des hommes. J'en ai assez de vos paroles ! Gotham a besoin de voir des faits !"

Le mercenaire attrapa un détonateur sur le coin d'une table et joua un moment avec devant la caméra :

"Il s'agit du détonateur qui me servira à créer un deuxième Tchernobyl à Gotham City. Des gens vont mourir par votre faute. Si vous pensez que je bluff regardez un peu ces gens derrière moi..."

Il tourna la caméra vers les otages restants et fit signe à ses hommes de tous les descendre. S'il n'y avait aucun intervention, tous ces hommes et femmes allaient être exécutés devant la caméra. Todd ne reculera devant rien pour accomplir sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Que l'obscurité soit !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Que l'obscurité soit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Des ténèbres à l'obscurité [PV Darth Mandross]
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)
» . le business reste le business . aussi agréable soit-il . [Dess']
» Obscur le démon de l'obscurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Centrale nucléaire Lights and Power-