RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Retour d'Italie [Post Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Retour d'Italie [Post Unique]   Dim 27 Jan - 14:03

*Italie, maison en bois rustique, 2h du matin*

Un corps se traine jusqu'à une salle de bains en râlant. Une lumière s'allume, des yeux se ferment et un soupire s'élève de la pièce. De l'eau coule et une ombre se glisse dans la cabine de douches. Une dizaine de minutes s'écoule puis l'eau cesse de tomber. La même ombre se recouvre d'un voile blanc puis disparaît sous un long drap noir. Quelques outils sont balancés à l'arrache dans un petit sac noir en tissu puis les lumières s'éteignent. Le corps lent rampe jusqu'à la cuisine pour se préparer un cocktail à la couleur sombre puis s'en retourne à sa chambre où se trouvent des valises remplies d'affaires personnelles et d'armes parfois très discrètes, parfois extrêmement douteuses et parfois encore étranges, aux aspects bizarres et familiers.

Un bip sonore retentit, le cocktail est prêt. Le corps se dirige lentement vers la cuisine, contourne un comptoir en bois puis va récupérer sa boisson. D'un trait, le corps aspire la boisson puis repose le crâne qui la contenait dans un évier. Sans bruit, l'ombre s'étire puis va réveiller les bêtes infernales qu'elle possède. Des chiens énormes aux colliers en chaînes et, pour l'un d'eux, en dents humaines. Les monstres musculeux se lèvent en tremblant, encore fatigués de la veille, puis se déplacent vers le canapé à leur droite pour s'allonger dessus, attendant que le moment tant attendu arrive. L'ombre les dirigeant sort vivement de l'endroit pour se diriger, dans le froid, vers une autre maison en face de la sienne. Elle toque à la porte, entre sans attendre que l'occupant ne se dérange pour elle puis grimpe des escaliers raides pour arriver dans une pièce plongée dans l'obscurité. Le corps s'accroupit vers une forme humaine, allongée confortablement dans un lit moelleux. Le corps se mit à pousser légèrement d'une main ce qui ressemblait de près ou de loin à un bras puis elle le frotta plus vivement. La forme se mit à bouger quelque peu puis elle se leva pour se tourner vers le corps.

Un large sourire rempli de dents pointues vint s'afficher sur le « visage » de la forme quand elle vit qui était le corps. La lumière faible d'une lampe posée sur une table de chevet en bois vint éclairer la pièce. Dark Hawk, accroupie près d'un homme torse nu à la peau extrêmement pâle et au visage semblable à celui de White Face, sans compter les dents pointues et la langues reptilienne. L'étrange homme s'étira pendant un court instant puis inclina la tête sur le côté en regardant la tueuse qui se trouvait en face de lui. Dark Hawk lui adressa un simple sourire puis se releva. Elle sortit de la pièce et referma la porte, laissant le colosse blanc s'habiller seul dans sa chambre. La voix de Dark Hawk déchira le silence glacial de la nuit.

-Je vais aller chercher les trois autres, Boia. Viens devant la forêt avec tes valises à 2h15. Ne sois pas en retard.


La tueuse sortit de la maison sans dire un mot de plus puis partit vers une autre structure : Un bar assez grand qui servait de temps à autres de repaire pour un certain tatoueur au crâne rasé. Dark Hawk poussa simplement la porte puis entra. Ses talons toujours aussi étranges claquaient sur le sol du bar. Un large comptoir à sa droite contenait nombre de bouteilles d'alcools divers et variés tandis que des tables de poker et de billard trônaient au centre de la pièce. Dark Hawk haussa les yeux au ciel en voyant de la lumière à l'étage. Des bruits d'haltères qu'on soulève et de souffle de taureau firent tout de même sourire la tueuse qui montait à vive allure les marches qui menaient à l'antre du tatoueur. Dark Hawk toqua simplement à la porte qui s'ouvrit en grinçant. Elle trouva son tatoueur, assit sur son lit rouge, en train de se faire les bras avec ses haltères. Des mitaines en cuir et renforcées l'aidaient à assurer sa prise sur les barres de fer et à ne pas lâcher accidentellement son équipement. Il tourna la tête vers la nouvelle venue puis se leva pour aller lui serrer la main avec force. La jeune femme le laissa faire puis lui donna une simple tape dans l'épaule.

-Allez l'tatoueur, va te préparer. Viens à 2h15. Aucun retard toléré. Et va prendre une douche, aussi, tu sens le bouc.


-Bien boss.

Dark Hawk lâcha la main striée de veines d'Inferno puis sortit aussi rapidement qu'elle était venue de son antre rempli de bouteilles d'alcool et de cigares ne demandant qu'à être fumés. Sans attendre, la jeune femme se dirigea vers une maison normale aux lumières éteintes. Sa propriétaire dormait encore, ce qui était tout à fait normal. Dark Hawk entra directement dans la maison remplie d'armes de poing et de têtes d'animaux morts sans s'attarder sur cette macabre décoration, digne d'une jeune femme comme Fiamma. L'assassin frappa à la porte, comme pour les deux autres, puis elle entra. Fiamma dormait dans un canapé, enveloppée dans une couverture épaisse et verte. La tueuse vint la s'assoir sur la table basse en face du canapé en question pour pousser de bout du pied le bras de la jeune femme qui sortait du cocon moelleux qu'elle s'était préparé. Un grognement brisa le silence puis le cocon bougea lentement. Le visage dur de Fiamma sortit de la couverture. Elle ouvrit un œil puis sursauta en voyant que c'était Dark Hawk qui osait la déranger. Cette dernière, elle, s'était installée en tailleur sur la table basse devant Fiamma.

-Grouilles toi, 'faut que tu sois devant la forêt avec tes valises à 2h15. T'es en retard, tu pars nourrir mes chiens.

-J'arrive boss. Répondit simplement la petite tueuse aux cheveux châtains.

Dark Hawk sortit pour se diriger vers son avant dernière destination : La maison de White Face. De la musique douce semblait venir du salon, ce qui fit sourire la tueuse. Elle se dépêcha d'y aller puis entra sans même toquer, ne voulant interrompre son cher homme de main. L'assassin entra dans le salon alors que White Face jouait la Marche Funèbre sur son piano à queue, assis sur un tabouret en bois. Il ne tourna pas la tête, devinant simplement qui venait d'entrer aussi tôt chez lui. Toujours habillé d'un costard cravate noir impeccable et de son masque blanc, il jouait tranquillement. Dark Hawk vint à son niveau pour poser sa main glaciale sur l'épaules de mince géant qui sourit derrière son masque. Il finit son morceau puis se leva et se retourna vers son boss qui lui adressait un sourire radieux. Le mince géant savait déjà ce qu'elle allait lui demander de faire : Ranger ses affaires et aller devant la forêt avant 2h15. Elle lui avait déjà dit ça la veille, avant d'aller se coucher. Il avait déjà tout préparé. Ses valises étaient faites – il gardait sur lui principalement des costumes-cravates de rechange, des armes très discrètes et des affaires normales comme une brosse à dents etc – il avait déjà donné ses ordres aux sbires qui, eux, dormaient tranquillement dans leurs quartiers.. White Face regardait la tueuse avec une tendresse certaine, bien cachée sous son apparence froide et cruelle. Il avait beaucoup d'affection pour elle, il la considérait même comme sa sœur. Rien ni personne ne pourrait les séparer, tous les deux. Rien, pas même un fou aux cheveux gris qu'il trouvait stupide et sans intérêt.

-Tu es prêt je suppose...Bien, je vais faire un dernier tour du côté des écuries et j'arrive.


White Face hocha la tête puis caressa affectueusement la joue de la tueuse qui souriait toujours autant. Il la laissa sortir et se remit à jouer de son cher piano. C'était un moyen de se détendre, un réconfort que d'avoir sous ses doigts fins les touches délicates de son piano. La Marche Funèbre retentit à nouveau dans sa petite maison de bois alors que Dark Hawk s'éloignait dans la nuit noire.

Comme elle l'avait dit, elle comptait aller voir ses chevaux une dernière fois avant de retourner à Gotham, cette ville maudite qu'elle n'arrive pas à oublier. Ses chevaux étaient déjà debout depuis un petit bout de temps. Ils attendaient la venue de Dark Hawk. Ils savaient que quelque chose allait se passer, qu'une séparation allait se produire encore une fois. La jeune femme entra dans l'écurie sans dire un mot puis elle vit Incubo, son magnifique Frison noir de jais au poil brillant, frapper contre la porte de son box. Son regard affolé témoignait bien de son inquiétude face à cette nouvelle séparation de longue durée. La tueuse se rapprocha en murmurant quelques paroles rassurantes puis elle lui caressa le chanfrein longuement. Cela lui faisait mal de devoir repartir et de les laisser là, mais elle devait vraiment y retourner. Son cher et tendre l'y attendait et elle voulait le revoir le plus vite possible. Le cheval aux longs crins lui donna un petit coup de tête et se mit à gratter le sol avec son sabot. Lui non plus ne voulait pas la voir s'éloigner encore une fois. La jeune femme déposa un simple baiser sur le chanfrein de son étalon puis partit voir l'autre bête qui trépignait dans son box. Luccicante, un grand cheval Arabe au poil or brillant. Il piaffait de son côté, attendant que Dark Hawk vienne le rassurer, le consoler, le caresser. Le cheval d'habitude agressif envers tout le monde, et même parfois Dark Hawk, se laissa faire sans rien faire quand elle entra dans son box pour l'enlacer, flatter son encolure et embrasser sa joue.

-Stefano viendra s'occuper de vous. Vous serez sages, d'accord ?

La tueuse recula d'un pas pour embrasser le chanfrein de son cheval puis elle sortit de l'écurie sans dire un mot. Les hennissements stridents de ses bêtes lui déchiraient le cœur alors qu'elle s'éloignait pour retourner dans sa maison, chercher ses valises. Elle en ressortit avec ses quelques valises ainsi que ses magnifiques chiens qui tremblaient encore à cause du froid, puis elle ferma à clef la porte avant de partir vers la forêt. Ses gars étaient tous là. Fiamma, enveloppée dans un manteau épais kaki et qui flottait dans son pantalon vert, Inferno qui lui était resté en Marcel rouge, exposant comme d'habitude ses bras musclés à l'air froid du matin mais dans la Berline. C'était lui qui allait les conduire jusqu'à destination. Boia Nero était adossé à un arbre mort, bras croisés, chapeau sur le crâne. Un sourire carnassier se dessina sur son visage quand il vit arriver la jeune femme tandis que White Face, lui, restait parfaitement neutre, droit comme un I, près de la voiture censée les amener jusqu'à l'aéroport. Le chauffeur attendait dans la voiture. Les valises étaient déjà dans le coffre, il ne manquait plus que celles de la tueuse. Cette dernière sourit puis partit déposer ses quelques sacs dans le coffre puis elle le referma pour aller voir ses hommes de main.

-Prêts à partir ?


-Oui boss.


-En effet...

White Face, fidèle à lui même, ne fit que hocher la tête. Pas un seul son ne sortit de sa bouche alors qu'il ouvrait la porte de la Berline noire pour que Dark Hawk s'y installe tranquillement avec ses chiens qui, eux, s'installèrent entre ses pieds et ceux des autres hommes de main. Elle s'étira un instant puis entra dans la voiture. Elle attendit que ses hommes de main s'y engouffrent pour demander au chauffeur de démarrer. Fiamma et Inferno étaient tranquillement installés à l'avant. Fiamma dormait sur le siège passager alors qu'Inferno gardait les yeux bien ouverts, au volant. White Face, lui, ne dormait pas pendant le trajet. Il était assis dans son coin en train de lire un journal quelconque. Que des informations inintéressantes. Des annonces pour des ventes de maisons ou d'appartements, la mort d'une jeune enfant retrouvée égorgée dans un parc pour gosses et....un poème. Un poème qui parlait d'un homme dangereux, très dangereux. Des rumeurs disant qu'un monstre tout de noir vêtu vivrait dans une forêt et qu'il tuerait toute personne voulant y aller. White Face serait-il déjà connu dans les parages ? Apparemment, oui. Le mince géant tourna la tête vers Dark Hawk et Boia Nero pendant un instant.

-...

La jeune femme dormait tranquillement, collée contre Boia Nero qui dormait également. La tête posée contre l'épaule large du jeune homme, Dark Hawk se reposait. Un fin sourire demeurait sur ses lèvres, faisant de son visage d'habitude froid un visage d'ange endormi. Ses longs cheveux noirs de jais lui tombaient jusqu'au bas du dos dans un dégradé parfait. Elle serrait contre elle le torse de Boia Nero, ce qui ne semblait pas le déranger particulièrement. Son chapeau cachait en grande partie son visage dépourvu de traits nets et son long trench-coat ne laissait apparaître que ses genoux blancs. Un sourire vint étirer les lèvres de White Face qui se replongea dans sa lecture.

*Plusieurs heures plus tard, à la sortie de l'aéroport de Gotham*

-Aaaaah, enfin !


Dark Hawk s'étira longuement puis se retourna vers ses hommes de main. La fatigue était encore présente et les heures d'avion n'avaient pas beaucoup aidé. La tueuse était la plus fraiche de toute la bande. Les autres étaient vraiment épuisés, surtout White Face qui avait veillé toute la nuit sur Dark Hawk et les autres tarés. Il tombait de fatigue. La jeune femme prit le volant pour les mener jusqu'à leur quartier : Chinatown. Elle y avait résidé et il n'y avait aucunes raisons qu'elle n'y retourne pas. Ses hommes de main allaient maintenant eux aussi y habiter et s'y reposer.

Une fois arrivés, tous prirent un appartement assez proches l'un de l'autre. Il s'y installèrent et Dark Hawk reprit le même que lors de son dernier séjour. Un appartement simple, aux couleurs beiges et marrons, très mignon. Rien n'avait bougé. Les chiens se trainaient dans le couloir menant jusqu'à l'appartement. Ils étaient crevés et prêts à retourner dormir. Brute attendit un instant que Dark Hawk pose son panier en osier sur le sol pour s'y installé, roulé en boule, et s'y endormir. Les autres bêtes firent de même sauf Poker qui lui, avait décidé d'envahir le canapé en cuir non loin d'eux. Dark Hawk partit déposer ses valises dans sa chambre puis se dirigea dans la salle de bains, prendre une petite douche pour se rafraichir un peu les idées. Le voyage l'avait laissée sur les rotules et ça ne lui faisait pas de mal de se doucher pour se détendre. Une fois sortie, elle se jeta dans son lit, totalement épuisée. Une bonne nuit voire même une journée entière de sommeil n'allait pas lui faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
 

Retour d'Italie [Post Unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un zeptoseconde d'énergie infinie ! [Post Unique]
» Une poupée de porcelaine se brise [post unique]
» Le début de la fin.[Post unique]
» La flèche de Cupidon [POST UNIQUE POUR L'EVENT]
» [FB solo Custodio - post unique] ¡ Buenas tardes, bastardos !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-