RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Réunion de Criminels [Criminels seulement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Sam 2 Fév - 16:59

La Situation allait de mieux en mieux. Non seulement, le Pingouin sortait de sa petite hibernation de volatile, mais en plus, Silence et Freeze venaient d'ouvrir les négociations, Silence démontrait à tous, que Gotham avait besoin d'un changement notable, qu'il fallait aller plus loin, et qu'un être dans son envergure soutenait ardemment les projets du Joker. Une bonne chose qui pourrait montrer aux plus sceptiques que le Joker à la suite dans les idées, et que naturellement, tout ne pourrait que marcher. Le Pingouin et un type à tête de tigre s'opposaient à cela, même Zsasz. S'ils ne voulaient pas en faire partie, qu'ils partent. On amenait le Pingouin au Joker, toujours avec sa grenade dans la main.

- "Voyons Ozzy, je ne t'en veux pas. Tu sais quoi ? Je vais même te laisser la vie sauve, car c'était pas mal d'être congelé. Mais tu vois, si je te laisse la vie sauve, c'est pour te voir brûler avec ton Lounge auquel tu tiens tant. Maintenant, je te conseille de t'en aller, immédiatement."


Retournant son visage vers le Docteur Freeze, le Joker eut un sourire. Les signatures allaient bon train, la Charpentière, Le Fool, et même Calendar Man venaient de rejoindre les rangs de l'Union Criminelle de Gotham. Une bonne chose, une très très bonne chose, cependant, il fallait frapper un grand coup. Si les habitants de Gotham, et l'ensemble des forces politiques ont décrété la Mort du Joker, ce-dernier devait faire payer à Gotham cette farce de procès. Linderberg serait le premier, la juge en suivante, et le reste de la caste politique suivrait.

- "Freeze, je te laisse le quartier de ton choix. Mais sème le chaos. Détruit, provoque."


Il se retourna alors vers l'assemblée de criminels qui l'écoutaient. Tous avaient les yeux rivés sur le Joker. Les gardes du Joker tenaient toujours en joue le Pingouin, et le séparait de Zsasz qui tentait de prendre sa revanche. T-t-t-t-t, pas maintenant petit Zsasz, le temps est un luxe, le meurtre un plaisir, et il faut savoir attendre.

- "Zsasz, pourquoi le tuer ce soir ? Tu es un prédateur, pas un rustre. Tue le Pingouin au moment où il s'y attendra le moins, tu ressentiras tous les bienfaits de ta lame et de la cicatrice."


Quand on fait dans la psychologie inversée, nul doute que le Joker était fort, en prime d'être un orateur né. Deux larbins du Joker se mirent a genoux, et le Joker monta sur leurs dos, comme s'ils avaient été jadis des esclaves des égyptiens de Jadis.

- "Écoute-moi, Criminel de Gotham, Larve, Résidu, Oublié, Drogué, Camé, Maqué, Prostitué, Gigolo, Psychopathe asocial et Clowns tarés ! Gotham doit souffrir ! Gotham doit nous craindre de nouveau ! Sortez dans les rues ! Attaquez les passants, détruisez tout ! Qu'importe si nous finissons à Arkham ou à Blackgate ! NOUS SOMMES TOUJOURS LA ! Nous baignerons dans les tripes des enfants de Gotham !"


Une foule d'applaudissements de la part de nombreux criminels, des cris, des hurlements, de la joie, de l'horreur, de la monstruosité. D'un geste, le Joker ordonna à ses hommes de virer de l'aciérie ceux qui refuseraient de signer pour le Joker. Ils seraient, quand l'Heure viendra, les premiers témoins, et les premières victimes de la Fureur de Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Sam 2 Fév - 20:01

Le Pingouin fut d'abord gêné dans son discours : un criminel du nom de Fool ne cessait de rire sans la moindre tenue. Mais Cobblepot décida de continuer à parler, même s'il sentait qu'une haine grandissante planait dans l'assistance à son égard. Avant même l'intervention de Silence, Oswald comprit qu'il n'aurait pas dû venir, jamais. Quelle mouche l'avait piquée?! Il se retrouvait à présent être le grain de sel dans la poivrière, malgré tout, il garda un air assuré et agressif qui le caractérisait tant, histoire de montrer qu'il comptait bien se défendre à la moindre attaque. Cependant, il ne pouvait contrôler la température de son corps qui augmentait dangereusement et, bien vite, de lourdes gouttes de sueurs coulèrent sur son visage.

Silence fut le premier à briser le silence (marrant pas vrai?). Il pointa son arme sur le Pingouin, le traitant de ce qui se rapproche beaucoup du dégonflé et lui priant de quitter la réunion sur le champ. Ce qu'il ne savait pas, c'était que le Pingouin se savait au bord du mur et qu'il envisageait de plus en plus sa mort atroce et soudaine. Or il n'hésiterait pas emporter tous ceux présents dans la pièce dans sa tombe. Bref, il était bien plus dangereux qu'il en avait l'air, car la peur altérait son jugement et le rendait imprévisible. En simple réponse à Silence, il tendit ses grenades vers lui en les agitant, affichant un sourire tordu par la frustration. Il tentait de garder son calme, mais les yeux inquisiteurs qui le fixaient de partout à travers la pièce le rendaient fou. Ses grenades étaient sa seule garantie de survie.

Alors qu'il balayait la pièce du regard rapide d'une bête encerclée, il vit une ombre colossale se dresser : Freeze. Le visage de Cobblepot se tordit de haine et de peur, il n'avait pas revu le meurtrier de sa défunte femme depuis la période d'Arkham City et avait rêvé du moment où il pourrait réduire en morceaux sa femmes sous ses yeux avant de l'enfermer à vie dans une cage pour le laisser méditer. Or, ce soir, c'était probablement sa dernière occasion de le tuer et Chesterfield se fichait complètement de causer sa propre perte par la même occasion. La suite se passa en un éclair, le Pingouin hurla et arqua le bras en arrière, se préparant à lancer ses quatre grenades vers Victor, annihilant ainsi ce dernier et le reste de l'assemblée. Il ignora les exclamations de surprise qui se levèrent parmi les membres de la réunion. Mais le docteur fut plus rapide et lança une mini bombe de glace vers le bras de Oswald.

Un tir magnifique, en plein dans le mille. La grenade explosa sur la main de l'aristocrate qui était en plein mouvement, répandant une couche de glace sur tout son avant-bras. Pris dans son élan et ne se rendant même pas compte de ce qui venait de se dérouler, la rage l'aveuglant, le Pingouin continua son geste, mais les grenades restèrent bloquées dans sa main, fixées dans la glace. Alors qu'il sentit la morsure du froid, Cobblepot manqua un battement de coeur lorsqu'il comprit ce qui venait d'arriver. Mister Freeze se rapprocha de lui et le Pingouin tenta de se jeter sur l'homme de glace. Mais ce dernier le saisit sans mal et le traîna d'une main vers le Joker. Chesterfield se débattit, hurlant d'une voix suraiguë monstrueuse dévoilant bien un mélange de peur, de haine et de confusion :


Je t'ai tranché la main!... argh!... Je... j't'ai crevé un oeil!... Mais bordel comment t'as survécu!!! J'm'en fou j'te crèverai, tu m'entends?? Toi et ta femme... J'vous crèverai tous les deux!!!

Il s'étouffait en même temps qu'il hurlait, sa voix finit par s'éteindre à cause de ses poumons vides et fatigués par des années de tabac et d'alcool. Il griffait dans le vide, cherchant à se libérer de l'étreinte pour se jeter vers son pire ennemi qu'il avait cru mort jusqu'à aujourd'hui. Comment avait-il survécu à de telles blessures? Avait-il exécuté des greffes pour remplacer ses membres manquant? Ces questions fusèrent dans le crâne du volatile, au point qu'il ne se rendit même pas compte où Victor le traînait. C'est lorsqu'il le lâcha aux pieds du Joker que Oswald se tut immédiatement, ne reconnaissant que trop bien les chaussures du Clown qu'il avait pu admirer il y quelques temps déjà, enfermées derrière une prison de glace.

Le Pingouin leva très lentement la tête, ne dissimulant, cette fois, aucunement la peur qui le tiraillait. Quelque soit le sort que Freeze comptait lui infliger, celui du Joker serait forcément mille fois pire. L'esprit malade du Prince du Crime puisait dans une imagination plus que sordide pour exécuter ses châtiments, histoire de montrer l'exemple. Il se nourrissait de la peur des gens qui lui avaient causé du tord. Le Pingouin le savait et pourtant, il ne préférait pas être tué par Victor. Comment supporter d'être massacré par le meurtrier de votre femme? Jamais! Chesterfield préférait largement le Joker!

C'est alors que Zsasz fit son apparition, saisissant les cheveux d'Oswald pour mettre un couteau sous sa gorge. Totalement pris au dépourvu, la surprise délogea la peur qui habitait le Pingouin. Il avait été tellement menacé ce soir que cela n'avait plus aucun sens, la situation ne faisait même plus peur et se contentait d'être ridicule. Ainsi, Cobblepot n'y comprenait plus rien et cela le mit même en colère! Joker et Freeze, encore, c'était logique, mais Zsasz?! Un des plus tarés des psychopathes de la ville? Certes, il ne l'avait jamais croisé, mais il avait très souvent entendu parler de lui et de ses meurtres atroces. Pourquoi l'accusait-il d'être l'auteur de sa folie? La situation était tellement agaçante que le Pingouin prit la parole :


Mais c'est quoi ton problème bordel?! Je t'ai jamais vu et je ne t'ai donc jamais rien fait! Mais si tu tiens tant que ça à me crever, FAIS LA QUEUE COMME TOUT LE MONDE!!!

Tant qu'à mourir ce soir, autant le faire sur une note amusante. Mais c'était simplement le caractère colérique et satirique d'Oswald qui se manifestait. Alors qu'il se préparait à sentir le métal froid plonger dans sa trachée, le Joker prit la parole. Dans un premier temps, le Joker expliqua à Cobblepot qu'il n'avait pas l'intention de le punir ce soir. Le silence se répandit dans toute l'assemblée, personne ne comprenait cette décision. Mais après tout, elle venait du Joker. Ce dernier incita même Zsasz et Freeze à lui laisser la vie sauve, ordonnant à ses gardes de les éloigner de leur proie commune. Zsasz ne se laisserait probablement pas faire, mais que pouvait-il faire, armé d'un simple couteau face à des hommes équipés d'armes à feu?

Le Pingouin se releva, remettant en place son manteau d'un geste brusque et frustré. Le peur ne l'avait toujours pas quitté, il ne se rendait pas encore compte qu'il avait la vie sauve et il regardait à présent le Joker comme un jeune garçon qui ne pouvait supporter le regard colérique de sa mère. Puis, poussant une exclamation dédaigneuse, il tourna les talons, ramassa son haut-de-forme et se tourna vers Freeze, plus haineux que jamais.


J'attendrai ta venue dans mon Lounge, mais d'ici là, je te déconseille de te perdre dans les rues de Gotham.

Puis il se tourna vers Zsasz, sachant qu'il abusait de la patience du Joker.

Quant à toi, tu as commis une grave erreur ce soir. Quoique je t'ai fais, tu aurais mieux fait de faire profil bas et de rester dans l'ombre!

Puis il partit, ne jetant même pas un regard vers Silence, ignorant si ce dernier le pointait toujours de son flingue. Alors qu'il s'apprêtait à passer la porte, il se rendit compte qu'il tenait toujours ses grenades. Pourquoi ne pas les jeter vers la foule et anéantir cette menace une bonne fois pour toutes? Malheureusement, la glace de Freeze était solide et n'avait même pas commencé à craquer. Cette occasion en or s'envola donc et Oswald sortit sous la nuit pluvieuse de Gotham, couvert de honte. Une fois dehors, il remarqua que la limousine dans laquelle il était venu avait été incendiée et que son conducteur et ses gardes avaient été massacrés. Probablement les hommes du Joker qui avaient envisagés que le patron le tuerait à l'intérieur.

Le Pingouin marcha donc sous le temps pluvieux en direction de son musée, sans parapluie et avec pour seule protection son haut-de-forme. Sur le chemin, il fut hanté par les dernières paroles du Joker. L'opération se déroulerait le soir même et il serait une cible principale pour beaucoup de criminels. Il allait donc vider ses stocks d'armes pour armer ses hommes de main et barricader le musée, comme du temps d'Arkham City. La nuit prévoyait d'être longue...


Dernière édition par Le Pingouin le Mer 6 Fév - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Sam 2 Fév - 21:49

"Patron" gueula désespérément Joseph sur le corps de Mister Y.

"Oh, du calme !"

S'aidant en appuyant ses mains sur le sol, l'homme au masque de tigre se releva. Il eut un éclat de rire diabolique.

"Tu croyais quand même pas que Mister Y allait mourir maintenant ? Trop de choses l'attendent encore."


Bien sûr, même désarmé, il ne partait jamais seul. Il avait toujours sur lui une légère et discrète cuirasse en kevlar, dissimulée sous son manteau. Elle protégeait bien des balles, et même des coups de couteau qui n'étaient pas dirigés par une force surhumaine -mais nerveuse comme celle de son agresseur. Le choc n'avait cependant pas été agréable, et il avait peut être même été égratigné.

"On se casse d'ici Joe. Pas de temps à perdre avec ces idiots"

Il pu à peu près voir, non loin, la situation dégénérer avec le Pingouin. Il espérait que celui-ci s'en tire, un ennemi contre le Joker de plus ça n'avait que du bon... hein, il voulait que survive cette ordure finie ? Son esprit devenait de plus en plus confus, décidément. Le criminel qui avait tenté de l'assassiner était loin, les gardes l'avaient laissé partir : parce que ça ne les concernait pas ou c'était un coup monté ? Plusieurs personnes de l'assistance avaient aperçu Mister Y se faire frapper "mortellement" et aucun n'avait bronché. Ils le payeraient un jour, il se le promit.

"Tu te souviens de cet homme Joseph ? Il est vraiment celui qu'il prétendait être ?"


"Il me semble qu'en effet, j'ai eu un entretien avec lui selon tes ordres, à l'issu duquel on l'a ordonné de partir avec ses hommes, sous peine de les massacrer. Je l'ai reconnu rapidement. Tu veux qu'on le fasse buter ?"

"Ce serait inutile, il ne représente plus aucun danger. Je me demande, de toute façon, s'il n'a pas été manipulé par le Joker. Celui-là s'est peut être servi de lui pour m'éliminer sans qu'on puisse le soupçonner d'être un fieffé traitre. Allez, on s'arrache avant qu'il se rende compte que je suis toujours de ce monde."


Les deux hommes se dirigèrent vers la sortie. Copplebot ne tarda pas à les rejoindre, claquant des pieds à toute vitesse, et les dépassa. Alors prit d'une idée, Mister Y l'arrangua de sa voix monstrueuse :

"Hey, le Pingouin ! Pardon, Copplebot ! Attends-moi ! Alors te voilà un ennemi du Joker maintenant ? Comme moi. Ça te dirais pas de me soutenir ? J'ai un plan, on peut lui tendre un piège, et plus on sera nombreux à s'y mettre, plus on aura de chance d'annihiler ses projets."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Mer 6 Fév - 20:00

Le sang, la chair, les os, les tendons, les graisses, la bile, la peau, les bactéries... Un appel pour que tout cela vole en éclat.

Et pourtant, le corps humain est une machine parfaite, comme toutes celles qu'a créée la nature et le temps et qu'elle créera encore. 1% de ses créations vie, coure, vole et nage aujourd'hui. On s’émouvoit des découvertes, mais cela ne représente finalement rien.
Au microscope, bêtes et plantes se ressemblent, avec le recul ils ne peuvent être confondus, mais ils n'en demeurent pas moins parfaits. Tous parfait.
L'humanité à un corps aussi parfait que son existence est imparfaite. Son cerveau est une merveille, ses idées, des monstruosités. Ce n'est pas la seule espèce à s'autodétruire, bien qu'elles soit rares, mais elle le fait avec plus d'entrain et d'ingéniosité que les plus cruels des animaux ; du point de vue des émotifs de l'instant.

Ce simple homme ici bas : faible - il ne ferait pas long feu face à un puma - nu - il ne survivrais pas bien longtemps sur de petits sommets - et ignare - il ne survivrais surement pas dans une simple forêt de ce pays -, malmené et blessé par ses congénères, comme tous, était l'archétype de cette humanité, de toute l'humanité moderne.
A lui seule, il peut détruire tout ce qui l'entoure.

Aujourd'hui il était orateur, et il exhortait au meurtre. Rien d'étonnant.
Au meurtre sans étendard. C'est inutile.
Les soldats ne combattent pas pour un pays, ils combattent pour tuer, tuer les autres pour ne pas être tué.
Tu me menace, je te tue.
Un homme qu'on a condamné à mort, n'a pas d'autre choix que de les tuer, tous.

Le menaçait-on, lui ? Non.
Mais il avait pour objectif de tuer, de tuer par nécessité, toujours par nécessité. Milles péchés étaient des buts suffisants pour faire voler en éclat, sang, chair et os. La violence humaine fut détournée par l'argent, la civilisation, la sienne également... mais on l'avait finalement éclairé sur cette mascarade. Tout ceci était pire encore. Sa haine était née de celle des autres.

Aujourd'hui, un homme licenciait mille miséreux. Autrefois, ils plantait mille couteaux dans leur cœur. Le résultat était le même, l'argent en facilitait même la tâche...
Un péché : un meurtre. L'argent détournait la violence, mais elle provoquait encore plus et avec frénésie, car elle entrainait de par son existence, le péché ; l'envie, le meurtre.

Ce n'est pas si simple ? Non.
L'homme résiste à ses pulsions, il les éduquent, il détourne sa violence par des activités futiles. Ces dernière entrainent la mort d'autres hommes, des bêtes, des plantes. Il le sait, il en est satisfait. Son ivresse de violence est assouvie et cela sans un goutte de sang. La civilisation fait craindre le sang, pas le meurtre.

L'homme se tue à petit feu. Il n'a aucun avenir.
Personne à part eux-même ne ce soucie d'une mort d'un immigré ou d'un sans-emploi. Mais ceux qui tuent le plus, les plus forts grâce à leur argent, eux, n'aime pas voir leurs proches mourir. C'est dans cette tâche que Silence porte tout ses espoirs.
Il ne voudrait pas vieillir avant d'avoir vu l'homme d'argent disparaitre.
La cité d'argent disparaitre.

Le sang de Gotham va couler.
La chair de Gotham va bruler.
Les os de Gotham vont se fendre.
Les tendons de Gotham vont céder.
Les graisses de Gotham vont fondre.
La bile de Gotham va se répandre.
La peau de Gotham va pourrir.
Les bactéries de Gotham vont disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Ven 8 Fév - 16:56

[Pour conclure, si certains veulent en rajouter, hésitez pas, mais pour moi c'est mon dernier poste. Court, mais bref.]

Alors que la joie, les hurlements, les débordements, les cris de panique s'étendaient dans toute l'aciérie, le Prince des Clowns observa minutieusement les nouvelles têtes qui se présentaient au registre des signatures. Ce soir, Gotham vivait un tournant. Il était temps de montrer à cette ville, qu'elle méritait une criminalité vive et monstrueuse, et le Joker l'offrirait avec joie.

- "Vous savez ce que vous avez a faire maintenant ! Pas de quartiers ! Réduisez cette ville en cendres ..."


Et c'est ainsi, que les grandes portes de l'aciérie s'ouvrirent ... Une nuée cauchemardesque de criminels allait s'abattre sur la pauvre ville de Gotham City. Des fous dans toutes les rues, des monstres, des bouchers, tout cela pour rendre la ville tel un paradis de chair et de stupre. Ce soir, c'était la destruction, la haine et la terreur qui scelleraient le destin de la ville de Gotham.
Qu'importe si tous finiraient à BlackGate ou Gotham, tout cela faisait parti du plan ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Ven 8 Fév - 21:56

Tous ces mots haineux, négatifs, ces phrases interminables de promesses de destruction, d’éclats d’os, de sang et de chair entre deux gémissements innocents. Toutes ces flatteries sur les réussites passées et à venir pour les criminels les plus connus. Toutes ces têtes enflées à l’enrichissement précieux de leur propre individualité, de leur propre égocentrisme exécrable transpirant un sentiment d’humanité. C’était à vomir. C’était à se rouler dans la défécation la plus malodorante possible. C’était à en cracher du poison par les pores. Devant une telle indécence des valeurs essentielles, devant ces discussions, devant eux…

Le dégoût. Le bris. La rupture.

Poison Ivy ferma les yeux longuement, soupirant du pollen par les narines. Elle croisa ses bras davantage sur son enfant, sur son petit trésor adoré. Lorsque ses pupilles se rouvrirent, certains criminels l’avaient remarquée. Possédant une haine vivace quant à cette attention sur sa personne, la jeune damoiselle écouta une énergumène avec un masque de tigre la complimenter puis lui vanter les profits que les pavots apportaient à son commerce. L’argent, la prostituée verte qui assassinait les arbres, et la société qui encourageait l’ensemble de ces activités. Les plantes lui susurraient les méfaits, à chaque jour, que l’avarice des hommes pouvait causer à leur survie au cœur de cette société de surconsommation. Pamela pouvait verser des larmes empoisonnées, donner autant de baisers mortels jusqu’à ce que ses lèvres se flétrissent, rien ne pourrait arrêter l’imbécilité des autres par rapport aux conséquences de la négligence de l’environnement. L’idéal d’Ivy était sans espoir, sans solution. À ces mots, un sourire pincé de haine fut envoyé à cet autre criminel. La brutalité était réservée aux faibles, et les poisons aux professionnels.

Cependant, se plonger au cœur d’une attente éternelle pour observer le résultat de ce désastre demeurait impossible. Le faciès à la fois livide et verdâtre de la criminelle bioterroriste se fronça lorsque tous les invités commencèrent à animer la fête. Une ombre semblait planer sur ses traits, pendant que ses doigts caressaient nerveusement la petite plante qu’elle chérissait comme son propre enfant. Il fallait prendre des décisions hâtives et précipitées, satisfaire chaque orgueil enflé afin d’assouvir les espérances. Hélas, Ivy demeurait immobile, statique derrière les convives avancés, prêts à se lancer des grenades en pleine figure. Le pingouin se montrait le plus expressif quant à ses menaces. Toutefois, le Joker possédait une garde renforcée. Plusieurs criminels se montrèrent en faveur de ses plans de destruction, d’annihilation de l’espèce humaine à Gotham. Cela aurait été un ravissement si la seule voie de sortie n’avait pas été une population composée de clowns et de criminels dans un désordre les plus absolus. Mr Freeze vint appuyer le prince du crime, et bien d’autres encore. La jeune damoiselle se laissait charmer par ces promesses de destruction de l’humanité, portée par le discours du Joker qui utilisait des promesses envolées, quelques mots bien placés pour accrocher son auditoire. Le roi des clowns aborda un sujet très confus pour la criminelle. Il promit aux psycopathes un bain de sang composé des enfants de Gotham. Voilà le meilleur moyen de révolter Ivy, le dégoût le plus suprême de la femme-plante quant à l’humanité : causer un homicide envers sa propre chair, sa propre descendance. Le dégoût ressenti en cet instant fut phénoménal, décisif de ses prochaines volontés. En dépit de tous les criminels appuyant le Joker dans ses démarches, Ivy recula des rangs de la foule.

La fureur qui allait s’abattre sur Gotham city n’était pas du ressort de la femme-plante. Peu importe comment le clown avait l’intention d’exécuter son plan, il promettait une vague de sang sur les innocents, quelques hurlements d’horreur pour les psychopathes et la disparition de l’argent. Être une militante pour son camp, y perdre ses précieux enfants, regarder les hommes détruire leur propre chair une fois de plus, n’était qu’un spectacle dégoûtant à ses yeux. Ses pas reculèrent davantage, son teint livide se vivifiant de veines rosées, ses yeux scintillants de rage et de désespoir de ne pas se démarquer, mais peu importait la scène finale de cette fureur, car tout ce qu’il resterait ne serait que cendres et désolation, perte et dépression pour l’Eden de son cœur. Les rêves du Joker ne pourraient jamais rimer avec son bonheur. Ivy chuchota quelques paroles tendres au creux de son enfant, alors qu’elle se tournait en direction de la sortie. Personne n’osait réellement l’empêcher de se déplacer, étant donné son parfum à la fois obsessionnel et charismatique.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Sam 9 Fév - 21:01

La réunion se poursuivait, plusieurs personnes se ralliaient au Joker et à son projet machiavélique. L'un d'eux était même ravi d'en être, il portait un masque bien étrange comme si l'empreinte de son sourire s'adaptait à chaque situation, en tout cas à ce moment-là, ça donnait cet effet, il se faisait appeler le Fool. Mais Freeze n'y faisait pas trop attention, il la gardait pour son vieil ennemi, le Pingouin. A peine l'avait-il jeté aux pieds du clown, pour qu'il lui inflige sa propre sentence, qu'une autre personne s'accapara le volatil.

Il s'agissait de Victor Zsasz, un criminel qui avait un sombre passé avec le piaf, lui aussi. Décidément le Pingouin se trouvait en terrain hostile et il espérait s'en sortir vivant... Certainement pas, il avait fait l'erreur de venir et Freeze attendit impatiemment l'exécution du Pinguoin. Mais quel surprise de voir le Joker " protéger " l'un de ses plus redoutables adversaire. Il l'avait à sa portée et n'avait qu'un mot à dire pour en finir une bonne fois pour toute, mais non, l'esprit tordu du Joker se manifestait encore et il somma à tous de le laisser partir sans une égratignure.

Freeze sentit monter sa colère, il avait une occasion en or de faire souffrir le Pinguoin comme lui l'avait fait auparavant, mais on le lui interdisait. Il fallait qu'il paie pour ses crimes, pas tous ceux qu'il avait commis, mais ceux qui avaient affecté le savant et sa femme. Alors que le volatil repartie d'où il était venu, il s'adressait à l'homme de glace.


J'attendrai ta venue dans mon Lounge, mais d'ici là, je te déconseille de te perdre dans les rues de Gotham.

" Je viendrai, ne t'inquiète pas pour moi, tu as plutôt intérêt à t'y réfugier le plus vite possible et de ne jamais en sortir... Mais je viendrai je t'en fais la promesse. "

Une sensation de colère mêlée de haine brouilla l'esprit du savant, mais il avait répondu à l'invitation du Pinguoin et il n'allait pas hésiter à mettre les choses au point avec cette crapule. Et une fois face-à-face il lui ferait regretter tout ce qu'il a fait subir au couple Fries et plus même, beaucoup plus...

Avec le volatil partie, sa haine se dissipa petit à petit, le Joker avait accepté le marché de Victor Fries, il pouvait mener ses recherches s'il détruisait le quartier qu'il s'était réservé. Très bien, au moins Nora n'aura pas à souffrir du chaos qu'annonçait le prince du crime. Par contre, personne n'allait s'en sortir vivant, ce n'était pas parce qu'il échappa à la folie du Joker qu'ils allaient avoir un meilleur avenir, non bien loin de là même, tous seraient prisonniers du temps, à l'intérieur même de leur propre demeure, le piège allait prendre tout le monde de court, tout le monde.

Freeze s'apprêta à repartir, mais il oublia un détail, Zsasz, il ne pouvait pas le laisser obtenir sa vengeance sur Cobblepot, l'homme de glace avait des comptes à régler avec lui, il regarda l'homme aux cicatrices et se dirigea vers lui, en passant il vit Poison Ivy se retirer en toute discrétion, les manigances du clown ne pouvaient guère lui plaire, après tout l'anéantissement de toute vie comprenait celle de la nature également, ce qui allait contre ses principes. Une fois disparue, elle aussi, il revint vers le tueur au couteau.

" Victor Zsasz, je ne sais pas ce que le Pinguoin t'a fait subir et ça ne me regarde pas, mais il est à moi, je veux que tu comprennes bien ce que je te dis, car si c'est toi qui l'élimines, je te traquerais, je te trouverais et je te tuerais. "

Certes, il aurait pu être plus tolérant, mais quand il s'agissait du propriétaire du Lounge, il devenait obnubiler par sa vengeance, alors qu'il aurait pu tenter une autre approche et proposer de combiner ses forces avec lui pour l'éliminer, mais non sa passion de vengeance était tel qu'il voulait se le garder pour lui seul. Freeze sombrait de plus en plus dans sa folie meurtrière. Une fois terminée, il repartie voir le soldat du Joker qui avait son arme, il la récupéra et rentra vers son repaire, organisé ses futurs actions destructrices.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   Dim 10 Fév - 19:39

Il le tenait, il était à sa merci...Un geste et c'en était fini du Pingouin...Mais le Joker ne laissa pas cette chance à Zsasz, rapidement les gardes les séparèrent . Pourquoi Zsasz n'a t-il pas réagi?

Premièrement parce qu'il n'avait aucune chance, mais ça ne suffisait pas à stopper son élan, mené par une vengeance qu'il attendait, et qui le faisait vivre désormais.

Et deuxièmement, surtout parce que les paroles du Pingouin choquèrent en profondeur Victor...

Le psychopathe attendait depuis des années ce moment, ou il sentirait la peur dans les yeux d'Oswald...Ce moment ou la justice allait être rendue...Lui faire la peau était resté son seul but pendant des années. Mais pendant toutes ces années, le Pingouin avait ignoré Zsasz et pour une seule et bonne raison...Il ne se rappelait pas de lui..
.
Le psychopathe n'en revenait pas...Celui qui l'avait créé de toutes pièces, celui qui avait fait de lui le montre qu'il est à présent ne le savait pas. C'est principalement pour ça que Zsasz était dans l'incapacité de bouger...Suite à cette "annonce", il n'en avait plus envie.

" Quant à toi, tu as commis une grave erreur ce soir. Quoique je t'ai fais, tu aurais mieux fait de faire profil bas et de rester dans l'ombre! "

Zsasz regardait le Pingouin partir suite à cette phrase, puis il l'interpela une dernière fois :

" De quoi je suis censé avoir peur? De toi? Je t'attends depuis tellement longtemps, je te ferai payer ce que tu m'as fait. A moins que tu ne te caches comme toujours derrière tes hommes comme un misérable porc que tu es...Tu me fais vomir Cobblepot...Mais maintenant tu sais qu'il faudra toujours que tu regardes derrière toi."

Puis Zsasz s'adressa au Joker :

" Tu as osé le sauver...Le sauver d'une mort pourtant mille fois méritée. Je prends ça comme un affront. Je m'attendais à rire, mais le seul clown que j'ai vu c'est Oswald, ça ne vaut pas le coup que je reste."

Sur ces paroles il quitta la foule. Juste avant de sortir de l'aciérie, le psychopathe fut interpelé par Freeze, c'était à prévoir.

" Victor Zsasz, je ne sais pas ce que le Pinguoin t'a fait subir et ça ne me regarde pas, mais il est à moi, je veux que tu comprennes bien ce que je te dis, car si c'est toi qui l'élimines, je te traquerais, je te trouverais et je te tuerais. "

A ces paroles peu amicales Victor répondit :

"Si c'est le prix à payer pour que ce pourri meurt de mes mains, alors je prends le risque...De toutes façons, tu pourras me tuer...ça n'aura plus aucune espéce d'importance."

Puis il partit avec en tête un seul but à présent : Mettre le Pingouin dans un coin de sa tête, et s'occuper de la chauve-souris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réunion de Criminels [Criminels seulement]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion de Criminels [Criminels seulement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Réunion de Criminels [Criminels seulement]
» L'équipe de détective et les criminels à arrêter
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Editorial de Sabine Manigat sur l'insecurite
» Preval demande aux USA d'arreter les deportations d'haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Zone industrielle :: Aciérie Entreprises SIONIS-