RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Sam 22 Déc - 20:21

[HRP : Informations techniques :

Le déroulement décidé est le suivant :
- Modérateur
- Justicier
- 2 Criminel
- Justicier
- 2 Criminel

Le Modérateur postera au plus tard chaque samedi soir. Le sujet se termine dans un mois.

Chaque joueur doit se tenir au courant du déroulement et poster rapidement, même si la réponse est courte, car nous sommes 7 (ce qui équivaut à une réponse par jour). Le délai de réponse est donc de 24 heures, au delà, le joueur suivant à l'autorisation de sauter le tour du joueur absent et ainsi de suite. Merci de votre vigilance. En cas d'absence, indiquez le par MP à James Gordon qui transmettra l'information.

Les joueurs sont seuls et égaux dans ce sujet. L'appui de PNJ n'est pas autorisé.

Tous les joueurs ont été fouillé pour pouvoir entrer. Aucune arme conventionnelle n'est autorisée, à vous d'expliquer si vous avez prévus des subterfuges.

Vous êtes absolument libre, mais le modérateur tranchera en cas de conflit ou d'abus qu'il juge comme tel.

Je rappel que le gain est l'identité du Batman. Il sera offert au joueur le plus déterminé, habile et inventif.]










Introduction

Tom Sparewell était particulièrement mal à l'aise aujourd'hui. Il avait l'impression d'être piégé, que tout allait mal se dérouler et qu'il risquait même de mourir bientôt, mais il n'avais pas eu le choix ; c'était son dernier espoir.

Il avait eu beau tourner et retourner le problème dans sa tête, lister d'autres alternatives, rien ne semblait pouvoir l'aider. Il en avait parlé longuement avec sa femme, même si ce genre de discussion se terminait toujours en larmes et en dégoût. Aucun ami ne pouvait lui prêter cette somme, aucune banque n'y trouvait d'intérêt, les assurances et les organismes d'aides restaient sourdes, il n'était qu'un malheureux parmi d'autres, dans une ville pourrie et égoïste.
Il n'avait donc pu trouver aucun moyen légal pour réunir les fonds à temps.
Cette vente aux enchère était son dernier espoir.

C'est le ventre noué qu'il se rendit avant-hier aux laboratoires sous-terrain, miraculeusement conservés malgré l'attentat du Commissariat central. L'ensemble des lieux était en chantier mais il avait eu accès aux archives. Il tapota le code secret, que seul Gordon et lui connaissait, pris le dossier et le coffret stérile et disparu.
Le Commissaire était toujours à l'hôpital et sans lui vouloir de mal, il l'espérait pour encore quelques semaines. Il lui fallait un peu de temps. Le temps de l'opération et des valises et il disparaitrait pour toujours de la Côte est.

Il l'avait dit à sa femme, sans lui révéler les détails, qu'il avait trouvé un moyen, mais qu'il fallait déménager tout de suite après. Bien sûre, elle n'en supporta pas l'idée au départ. Le désespoir fut son seul argument et il fonctionna.
Avant de se rendre à la salle de vente, il passa trois heures à l'hôpital, auprès de son fils, bien que celui-ci ne s'en rendait pas compte, d'après les médecins... Ces porc ! Ne pourraient-ils pas avoir un minimum de compassion !
Toute cette ville est perdue. Il n'aurait jamais dû accepter ce job, il y a quatre ans.

« Vous n'avez pas d'inquiétudes à avoir Mr Sparewell. Nous assurons votre sécurité. C'est dans votre intérêt et le notre. »
L'homme qui lui avait parlé, lui souris. Un sourire que Tom rejetait. Il avait trop peur. Il voulait que ça se passe vite. Que tout le monde s'en sorte heureux, content de leurs gains respectifs, sans violence. Mais pouvait-on vraiment espérer cela du gratin du crime de Gotham ?

Le ''Carré d'As'', petit bar malfamé et haut lieu de jeux illégaux et de trafics divers était son seul contact. Ils lui semblait réglo à ce sujet, mais c'est les acheteurs qui l'inquiétait. Un tel prix allait attirer les pires de tous. Jamais dans sa vie il n'avait espérer voir Double-Face, le Pingouin ou d'autres montres prêt à tuer n'importe qui pour leur simple plaisir. Heureusement pour lui, le Joker est normalement dans les cellules de l'asile.

L'homme regarda sa montre.
« C'est l'heure Mr Sparewell. Les acheteurs vous attendent. »

Il se leva et suivis cet homme en tenant fermement la valise contenant son bien le plus précieux en cette heure sombre. Le couloir qu'il traversait avait des allures de couloir de la mort.
Justement, Tom avait l'impression qu'il était minuit, car aucune ouverture de laisser pénétrer la douce lumière du soleil de 15h. Ça le rassurait finalement que la vente se déroule en pleine journée.
Le ''Carré d'As'' avait choisi cette horaire pour éviter les chauve-souris. Après tout, la journée, elles sont censés dormir lui avait-on dit.
Secrètement, Tom espérait que le Batman ait capté l'information. Qu'il arrive bientôt pour capturer tout ces criminels et le sauve de ce piège. Mais pourrait-il lui obtenir l'argent nécessaire pour sauver son fils ? Ce doute n'était pas permis.

Il entra en compagnie de l'autre homme dans la salle souterraine du ''Carré d'As''. D'ordinaire, elle servait de lieu de jeu, mais aujourd'hui les tables et le matériel de jeu, roulettes, tapis... avaient été rangées sur les cotés et une cinquantaine de chaises installées en deux rangés pour faire face à une petite scène au fond de la salle où était placé une table et trois chaises. Il fut surpris du petit nombre d'individus présents. Une quinzaine seulement et principalement des têtes qui lui était inconnu malgré sa connaissance des grands criminels.

Il baissa les yeux pour éviter leur regards et continua à avancer, en compagnie de l'homme qui assurait sa protection, en direction de l'estrade. Il monta le petit escalier et s'assit sur l'une des chaises. Il tenait toujours fermement la valise, le regard baissé.

« Décontractez vous Mr Sparewell. Tous ces individus ne possèdent aucunes armes. Ils ont été fouillés avant d'entrer. Leurs valises ne contiennent que l'argent que votre prix mérite. » chuchota l'homme maintenant assis à ses cotés.
« Seul moi, en possède une. »

Il lui montra son révolver caché derrière son veston.

Ça ne le rassura pas du tout...

La salle était assez petite, pas plus de 200m² à vu d'œil. Les joueurs ne devaient pas être nombreux, ou alors ils devaient se serrer. Quant aux ventes aux enchères, il devait s'en dérouler peu.
Tom jeta un regard vers les issus.

La porte par laquelle il était entré, en face de lui, derrière l'ensemble des criminels, lui semblait maintenant impossible d'accès. Elle menait à d'autres pièces de stockage du ''Carré d'As'', mais également à une sortie de secours qui montait directement dans la rue.
A sa gauche se trouvait une autre porte qui menait on ne sait où. Peut-être à d'autres réserves, ou aux toilettes...
A sa droite se trouvait l'escalier en colimaçon qui menait au bar, exceptionnellement fermé. C'était par là que les criminels avaient dû arriver.
Chaque issues étaient gardé par un homme fort et bien habillé, probablement armé. L'équipe du ''Carré d'As'' ne devait pas avoir plus confiance en leur client que lui même.

Le patron du ''Carré d'As'' descendit alors de l'escalier. C'était un homme bien habillé, assez jeune, qui n'avait pas l'allure d'un criminel.
Chaque pas sur les marches métalliques, résonnait dans la pièce lugubre et silencieuse. Il monta sur l'estrade, fit un clin d'œil à Tom et s'assit lui aussi.

Faisant face à l'ensemble des intéressés, il parla d'une voix forte et assurée :

« Messieurs, mesdames, je vous remercie d'avoir répondu à notre annonce concernant une vente exceptionnelle se déroulant aujourd'hui au ''Carré d'As''. Vous vous êtes engagé au secret absolu concernant cette vente et au bon déroulement de celle-ci, sans aucun acte de violence. Je rappel que le moindre acte suspect sera immédiatement réprimé par les hommes armés, ici présent. Toutes les issues sont protégées. »
« Mr S et là pour vous proposer un objet, celui qui est prêt à l'acheter au meilleur prix l'emportera, rien de plus. »


« Mr S ? »


Tom posa la valise sur la table en déclarant :
« Cette valise contient une élément récolté sur le corps de Sharp après son décès. Il s'agit de morceaux de peau présents sous les ongles de Quincy Sharp. Des morceaux de peau dont l'ADN et l'identité à put être déterminé. D'après le GCPD, cet ADN serait celui du Batman et donc de la personne qui porte le masque et la cape. Une personne présente dans les fichiers de la police.
La valise contient également les documents d'authentification. Ces éléments n'ont jamais été révélé publiquement, mais j'ai pu me les procurer récemment. Je me propose de vous les vendre. »


« Vous voulez bien ouvrir la valise pour rassurer nos acheteurs, Mr Saprewell ? »

Après trois secondes d'hésitation, le scientifique montra à tous le coffret réfrigéré et le dossier du GCPD avant de les remettre dans la valise.

« Voilà. Le prix de départ est de 10.000 dollars. Qui dit plus ? »


[HRP : Vous pouvez décrire votre arrivé, vos réflexions concernant l'information, etc. L'enchère commencé et les coups fourrés également...]


Voici le plan rapide des lieux
:

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Dim 23 Déc - 12:06

Ma chaussure frappe une grille d'aération, dans les toilettes des hommes. Celle ci tombe au sol, dans un léger bruit métallique. J'ai soigneusement vérifié la configuration des lieux pour savoir comment entrer. Je me glisse rapidement à travers la conduite d'aération, avant de me laisser tomber sans un bruit au sol. D'après les voix que j'entend, la vente n'allait pas tarder à commencer. Légèrement étouffée par la porte, la voix de l'homme était mal à l'aise.

D'après le GCPD, cet ADN serait celui du Batman et donc de la personne qui porte le masque et la cape. Une personne présente dans les fichiers de la police.

Les rumeurs étaient donc bien vrai. Quelqu'un avait découvert l'identité de Bruce, lorsqu'il avait tué Sharp. Cependant, quelque chose n'allait pas. Mon père m'avait bien entendu à brouiller totalement les pistes. Par exemple, 16 dossiers de l'Université de Gotham correspondant à mon signalement se sont malheureusement retrouvé sans photos, et envoyé à l'Académie de Bludhaven. Bruce avait bien entendu fait disparaître toute trace de son identité dans les fichiers de la Police. Deux conclusions peuvent s'en tirer. Soit Bruce à fait une erreur, ce qui me semble totalement improbable. Soit ... Il ne l'a pas tué. Et le Batman meurtrier est un imposteur. Je dois me procurer cette mallette. Et j'ai deux choix. Soit je la vole, ce qui risque d'être compliqué, soit je l'achète, en me faisant passer pour un connaisseur.

Comment j'ai été au courant de cette vente ? Facile. J'ai des informateurs dans la plupart des milieux de la pègre. Un homme entre dans la pièce, un malfrat comme un autre. Je l'attrape brusquement, plaquant ma main sur sa gorge pour l’empêcher de parler, avant de le plonger brusquement dans l'inconscience. Un câble de grappin me permet de l'attacher rapidement, ainsi que de voler son costume. Par chance, il est à peine plus grand que moi. L'échange s'effectue rapidement, et je le place dans la conduite, un bâillon sur la bouche . Je replace un grand sac contenant mon équipement de Red Robin à sa suite, avant de reposer la grille. Il est temps de me fondre à la foule.

Je pousse la porte des toilettes pour hommes, avant de m'engager dans le couloir. L'homme de main posté à l'entrée de la pièce de vente à une tronche d'abrutie finie, mais un petit paquet de billet lui précise qu'il ne m'a pas vu. J'arrive pile au bon moment. Les enchères vont commencer. Au total, je dispose de 250 000$, provenant de la Fortune Wayne. Pour cette mission, je me suis permis d'ouvrir le compte de Bruce sans son accord. Quand il saura pourquoi, il ne se plaindra sans doute pas. Et je compte bien entendu lui rendre après coup.

« Voilà. Le prix de départ est de 10.000 dollars. Qui dit plus ? »

Je lève ma main, avant de prononcer un premier chiffre. Si la vente m'échappe, je deviendrais Red Robin, et capturerais l'éventuel acheteur, avant de lui voler la mallette. J'ai tout prévu. Je ne peux pas échouer. Pas pour quelque chose de cette importance. Ma voix est assuré, arrogante, voir prétentieuse comme il convient à un enfant chéri de la pègre.

12.000.


Dernière édition par Tim Drake / Red Robin le Mer 26 Déc - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Dim 23 Déc - 13:18

Une convocation spéciale pour un évènement qui ne se déroule que très peu dans l'année. Une vente aux enchères de criminels, rien de tel pour voir ce que le Monde Criminel peut offrir de magnifique à des êtres aussi excentriques que les fous de Gotham. Jervis Tetch, en raison de ses anciennes affinités avec le gratin de Gotham durant sa période de Maire de Gotham, avait décidé de se rendre à cette assemblée. Bien entendu, la date et le lieu avaient été tenus secrets suffisament longtemps et les participants avaient été convié la veille. Tetch se devait d'y aller, non par obligation, mais pour prouver à tous les autres criminels qu'il était toujours DANS la course pour Gotham.
Son arrivée se fit en grande pompe, une petite voiture, conduite par les Dum-Dum déposa le Chapelier Fou à une distance raisonnable, devant la ruelle, non loin de l'endroit où la grande assemblée devait avoir lieue. Tetch donna ses ordres à ses coéquipiers, l'attendre, et si jamais un pépin survient, le petit bouton rouge relié au Chapeau de Tetch clignotera. Bref, tout était prévu, on ne savait jamais sur qui on pouvait tomber dans un bouiboui aussi infâme. Lorsqu'il entra, Tetch posa un mouchoir sur son nez, l'odeur était fétide et dégueulasse. Mal tenu, pour un bar certes. Cependant, on lui indiqua l'entrée où se diriger, Mad Hatter remit son chapeau correctement sur la tête, et se dirigea d'abord aux toilettes. Il avait un petit colt Derringer dans son chapeau, dans le faux-fond. C'était un Must chez lui d'être armé. Arkham City avait été son projet, repris par Sharp et un homme de l'importance du Chapelier Fou devait se sentir protégé pour être un dandy !
Sortant des toilettes après avoir été réajusté son col, Tetch descendit l'escalier pour se retrouver dans la salle, certes, c'était une petite salle, mais Tetch était déjà petit, donc pour lui, c'était une salle normale. Observant la scène, le Chapelier Fou attendit que les invités arrivent. Quand cela fut chose faite, Tetch attendit le vendeur, celui-ci expliqua les règles et donna des indices sur le premier lot. Il proposait l'ADN du supposé Batman, Tetch ne pouvait surement pas passer à côté de ce prix. Étirant un léger sourire, le Mad Hatter leva la main, suite à un petit morveux qui semblait venir d'une famille de la Mafia.

- "15 000 Dollars ! En l'honneur de l'élite Criminelle de Gotham !"

Dit il d'une voix amusée. Ce serait un magnifique trophée de savoir QUI est Batman, et de mettre la main sur le trophée tant espéré : Le Masque du Chevalier Noir, l'objet Ultime de la collection du Chapelier Fou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Dim 23 Déc - 15:32

Énième boulot pour le compte du trafiquant d'armes Julien Morgan. Todd n'avait pas à se plaindre, il était bien, même très bien, payé pour ce que c'était. Ces derniers temps, il avait surtout été assigné aux transports de matériels et à la protection rapprochée de Julien. Aujourd'hui, le boulot allait être un peu différent. Il avait pour tâche de se rendre à une enchère du marché noir : "L'identité du Batman". Cet information faisait fantasmer plus d'un taré à Gotham City mais Julien n'était pas fou. Le Batman s'était déjà introduit dans son penthouse et il s'agissait plus pour lui d'une vengeance personnelle. Le justicier avait déjà fait perdre beaucoup d'argents à la pègre et au marché noir, il fallait en finir avec cette histoire pour commencer une nouvelle ère à Gotham.

Clayface arriva en voiture, et gara son 4x4 sur le trottoir d'en face. Pour cet évènement, il avait prit l'apparence d'un citoyen lambda. Taille 1m80, peu corpulent, cheveux châtains, les yeux de la même couleur, type caucasien, rien pour se faire remarquer. Il était toujours habillé de son blouson noir assortit avec son jean et portait de sa main droite une valise remplit de billets verts fournis par Morgan. Todd était garant de cet argent mais s'il devait tout perdre pour avoir cet échantillon d'ADN alors il perdrait tout. C'étaient les ordres de Morgan "Priorité aux échantillons... quelque soit le prix".

La porte d'entrée était gardée par plusieurs gardes qui lui firent passer un détecteur de métaux suivit d'une fouille corporelle. C'était la procédure standard. Un petit "bip" résonna, il s'agissait de son téléphone portable, rien de bien grave. Une fois la porte passée, Todd remit son téléphone dans sa poche et continua jusqu'à la salle de vente. Là il reconnut Tetch, qui apparaissait bien souvent dans les journaux, et ne fit pas attention aux autres. Pour l'instant Tetch était le seul, selon Clayface, à pouvoir faire envenimer la situation. L'homme de main de Morgan alla s’asseoir le plus proche de scène afin d'avoir un meilleur contact visuel, et être le plus proche, des échantillons.


"17 000 dollars"

Il fallait faire sobre, pas la peine d'en rajouter.
Son portable vibra.


"OK"

Un petit plan B n'était jamais de trop, Todd se tenait prêt à la moindre petite perturbation dans la vente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 24 Déc - 3:05

Bien que je fasse équipe avec Red Robin, un justicier entrainé par Batman, je devais m’infiltrer dans cet établissement par mes propres moyens. C’était ma volonté. Nous nous étions partagés le travail. Il s‘occupé des documents et moi du scientifique. J’avais donc élaboré ma propre stratégie quant à la marche à suivre de mon coté. C’était pour cette raison que je voulais pénétrer dans l’antre privé du Carré d'As à ma façon. J’ignore de quelle manière il était rentré, il devait sans doute posséder beaucoup plus de ressources que moi. La preuve, c’est par son intermédiaire que j’avais eut vent de cette vente. Sans lui mes faibles connaissances du milieu criminel m’auraient condamné à passer la soirée devant la télévision avec une pizza. Grâce à lui j’allais pouvoir reprendre du poile de la bête et effacer le gout amère de la tromperie stagnant encore dans ma bouche. J’aurais préféré le faire de façon classique, dans la rue à frapper des criminels de seconde zone, mais il faut savoir parfois répondre à l’appel du devoir et mettre de coté ses vœux. Je comptais bien apprendre de cette expérience. Bref tout ça pour dire que je n’étais pas venue sous les traits de Crimson Knight. Non j’ai opté pour une approche plus…

Black Dandy !

Vêtu de mon costume à queue de pie noir datant de la fin du XIXe siècle, assorti à un chapeau haute forme, et une canne noir en bois. Ha ! Sans oublier le masque en soie noir et le monocle pour parfaire le costume du très peu connu Black Dandy. Ce personnage inventé par mon arrière grand père avait fait beaucoup pour notre famille. Les Caïn auraient pu devenir milliardaire, leur longue histoire aurait permit d’investir et de prospérer de façon impressionnante, mais ça allait contre une de nos règle fondamental, ne pas attirer l’attention. Chaque Caïn devant donc subvenir à ses propres besoins avec des métiers de peu d’importance. Bien sur, il y avait parfois des exceptions. Grand Grand papa Caïn avait comprit que la civilisation devenait de plus en plus moderne avec l’impulsion donné à Gotham par les trois grandes familles qui se mirent en tête de la moderniser. Toujours en respectant la règle de passer inaperçu il devint Black Dandy et travailla un temps comme revendeur de bien volé histoire d’amasser assez d’argent pour suivre le file du temps et fournir aux futures générations de Caïn du matériel et des techniques adaptés à ce monde. Mon Grand père vendit de l’alcool pendant la prohibition sous l’identité de Black Dandy. Je sais même que mon père porta une ou deux fois ce costume, bien que je ne sache pas pour qu’elle utilisation.

Bizarre.

Lui qui écrivait tout dans son journal comme je le fait dans le mien, il est étonnant de penser qu’il à occulté ce passage. Bref je m’égare encore. Le principale à savoir est que cette identité de Black Dandy est encore connue d’une poignée d’individus et que c’est grâce à sa pseudo notoriété, ou alors à sa légende urbano-obscure que j’ai eu l’autorisation d’assister à cette vente privée. Heureusement, ça va grandement me faciliter la tache. Je me présentais donc devant les gardes qui me passèrent au détecteur de métaux et me laissèrent passer non avec un regard mi blasé mi irrité. Quelque part je les comprenais ils avaient sans cesse affaire à des barjos en costume étrange. Je n’étais pas non plus très à laisse mais je l’ai déjà dit, le devoir tout ça tout ça… Bref une fois assit dans la salle je m’aperçus avec avec tristesse que je n’étais pas le seul Dandy de la vente. Adieu originalité. C’était qui lui ?

Leprechaun Dandy ?

Les explications commencèrent me tirant de mes réfections intenses sur l’homme en vert qui me semblait familier. S’en suivit des enchères auxquels je ne répondis pas. Il était crédible d’attendre de voir les prix monter avant de se précipiter. De toute façon avec mon salaire de livreur de pizza je ne serais pas allé bien loin…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 24 Déc - 8:31

« Seul, maître ? »

Stupéfait, le disciple de la Ligue ne masqua pas son étonnement. Ce manque de respect risquait de lui coûter très cher, mais la simple idée que le Démon puisse se rendre désarmé et sans escorte à une vente aux enchères réservée aux pires criminels de Gotham lui hérissait le poil. Depuis la ruelle adjacente au "Carre d'As", d'où ils guettaient les entrées et sorties, le groupe de ninjas encaissa difficilement la nouvelle. Comme à son habitude sûr de lui, leur chef rétorqua :

- Il est évident que, cet après-midi, presque tous les acheteurs potentiels tenteront de passer outre les consignes de sécurité, afin de se rassurer ou de disposer d'un atout secret dans l'éventualité où la vente leur échapperait. Mais je ne suis pas de cette engeance faiblarde et craintive ! Je suis Ra's Al Ghul, l'Éternel, et par mon seul nom, j'inspire la crainte aux criminels et aux corrompus ! Un être de mon rang n'a pas à s'inquiéter de banalités aussi triviales... Je participerai donc à la vente en toute bonne foi. Et si d'aventures ma fortune ne suffisait pas à m'assurer de repartir avec l'objet mis aux enchères, j'aurais au moins appris l'identité de celui qui l'aura acquis... Conclut le multicentenaire avec la froideur de l'acier, réconfortant par cette déclaration ses élèves.

Comprenant que leur guide spirituel ne laisserait rien au hasard, ils acquiescèrent sans broncher, avant de se disperser pour entourer le bâtiment où aurait lieu la vente. Chacun des ninjas savait désormais quel était son ordre de mission : se tenir prêt à identifier la personne qui, en sortant du bar, disposerait du précieux échantillon ADN ; le cas échéant, prendre en filature le chanceux, s'il ne s'avérait pas être le Démon lui-même.

Paré d'un sobre costume d'un vert sombre, rehaussé d'une cravate lie-de-vin, l'adversaire du Chevalier Noir délaissa l'obscurité pour prendre la direction du lieu où il était attendu, se déplaçant (une fois n'était pas coutume) sans sa traditionnelle canne de marche stylisée. Se doutant qu'on lui confisquerait l'accessoire à son entrée pour ne prendre aucun risque, Ra's Al Ghul avait préféré se passer de la pièce en bois. Les bras croisés et repliés le long de son dos bien droit, il intégra le flot disparate des acheteurs potentiels qui, passant par le bar de Blüdhaven, descendaient jusqu'aux sous-sols du débit de boisson. Promenant ses yeux d'émeraude sur la foule, le guerrier d'élite fit appel à sa longue pratique de la méditation pour conserver une expression neutre et indéchiffrable. Être entouré d'autant d'individus ne méritant que la mort par décapitation lui soulevait l'estomac, et les vapeurs rances d'alcool flottant dans l'atmosphère ne firent rien pour atténuer sa nausée.

Face à la masse hétéroclites d'acquéreurs, assis sur une estrade, se trouvaient plusieurs personnes. L'une, visiblement angoissée, tenait entre ses bras une valise qui aurait pu contenir son propre cœur tant il s'y agrippait avec force. Visiblement plus serein, un homme se tenait debout, installé à ses côtés. Les yeux de ce dernier balayaient la salle, et sa carrure ainsi que sa stature trahissaient son rôle de garde du corps. Deux portes (une derrière la masse des acheteurs, l'autre sur leur droite) étaient surveillés par des individus taillés sur le même modèle. Alors que l'impatience commençait à se faire sentir dans la petite salle privée, "l'huissier" chargé d'assurer la bonne tenu de la vente fit son apparition, descendant depuis le rez-de-chaussée du bar par un escalier rectiligne métallique. Très loin de l'apparence coutumière d'un huissier réglementaire, le jeune tenancier ouvrit la session (après un bref rappel des consignes) sur une mise à prix de dix milles dollars.


* Si peu ? Qui donc croirait que l'identité secrète du Détective ne vaut que dix milles dollars ? * S'étonna le Démon.

A vrai dire, plus d'un point dans la vente l'étonnait. Pour commencer, quelle justification motivait le vendeur ? Un simple besoin urgent de liquidité, ou quelque-chose de plus complexe ? Pourquoi vendre dès à présent les échantillons ADN, pourquoi se dépêcher ? Probablement parce que le GCPD ne tarderait pas à divulguer lui-même l'identité de Batman, action qui ferait immédiatement perdre toute valeur à l'objet mis en vente. En conséquence, on pouvait supposer que, dans les jours à venir, un mandat d'arrêt contre l'identité civile de Batman serait lancé par le GCPD.


* Si cet échantillon incrimine le Détective, Bruce Wayne va devenir l'ennemi public numéro un des Marshalls dans moins d'une semaine... Et avec le décret "Tirer à vue", cette chasse à l'homme risque de compliquer sérieusement la croisade du Chevalier Noir... Parfait. Il n'en sera que plus enclin à accepter ma main tendue... * Analysa en son for intérieur le rusé leader de la Ligue des Ombres.

* En revanche, si l'ADN désigne quelqu'un d'autre que le propriétaire de Wayne Entreprise comme Batman... Soit la mort de Qunicy Sharp aura été un coup monté pour calomnier le Détective, soit le GCPD est une bande d'incapables, soit le vendeur ici-présent est un arnaqueur suicidaire... Vendre au prix fort un échantillon d'ADN quelconque en prétendant qu'il identifierait le Batman... Un coup de poker monstrueux ! Et qui expliquerait que notre nerveux ami soit pressé de vendre son échantillon. Mais dans ce cas, "Monsieur S" a intérêt à connaître un très bon chirurgien esthétique, parce qu'une fois que l'acheteur comprendra qu'on s'en joué de lui...* Un sourire de loup étira les lèvres du penseur grisonnant, tandis que ses prunelles anormalement lumineuses observaient le vendeur.

Les différentes hypothèses se valaient, du moins pour le moment. Durant la réflexion du Démon, les enchères étaient montés. Une voix masculine anonyme remonta le prix de vente de deux milles Dollars (une peccadille !) puis le timbre si particulier du nabot se fit entendre.


- "15 000 Dollars ! En l'honneur de l'élite Criminelle de Gotham !"

"17 000 dollars" Relança à sa suite une voix depuis le premier rang.

Pour le moment, les enchères suivaient un rythme poussif, montant graduellement, sans à-coup. Assez étrange, lorsque l'on savait que l'article mis en vente était l'identité du Chevalier Noir, et que les acheteurs se composaient des pires ennemis de ce dernier. Les offres de prix auraient dû bondir, tripler entre chaque proposition, et pas grimper par paliers successifs... Sauf, naturellement, si la majorité des acheteurs doutaient de réellement pouvoir acquérir la véritable identité de Batman. Ce qui apparaissait comme plutôt logique, en fin de compte... Les criminels évoluaient dans un univers où la tromperie et la duplicité étaient permanentes. A la longue, ils en venaient tous à développer une méfiance généralisée, par mécanisme d'adaptation.


* On dirait bien qu'ils ne se sentent pas suffisamment en confiance pour miser de fortes sommes... Voilà un élément intéressant. * Conclut Ra's Al Ghul en donnant un brutal coup d'accélérateur aux enchères.

« 40 000 dollars. » Offrit-il en levant une main à hauteur de tête pour signifier sa position à l'huissier.

Cette relance agressive avait pour objectif d'effrayer les acheteurs timorés, afin de les dissuader de suivre les enchères ; en parallèle, la mise d'une forte somme d'entrée de jeu réveillerait la combativité des quelques acheteurs sérieux de la salle, permettant au multicentenaire d'identifier rapidement la poignée d'individus à surveiller tout au long de la vente.
Quitte à laisser filer l'échantillon mis en vente, autant être en mesure de savoir qui repartirait avec.


Dernière édition par Ra's Al Ghul le Jeu 27 Déc - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 24 Déc - 13:26

Nerveuse, est un terme qui pouvait bien me désigner. Enfermée, dans cette salle avec 3 connaissances dont une qui voulait ma peau, je reconnaissais que c'était le genre de situation dont je me serais bien passée. La présence de Tim ne me génait pas, mais celle de Tetch me donnait des pulsions meurtrières. Oh, mais vous devez certainement vous demander ce que je fais ici, n'est ce pas? C'est une histoire un peu compliquée mais j'aime répondre qu'une personne comme moi parvient parfois à être au courant de beaucoup de choses.
Cette mallette? Est ce vraiment nécessaire de vous dire ce qu'il y'a la dedans?

Combien de temps suis je dehors, sans lui, sans Bruce? Je ne saurais plus vous le dire. J'ai souvent l'impression que les heures sont devenues des jours, et les jours, des semaines. Le moins que je puisse dire, c'est que je ne m'en sortais pas si mal. Je voguais un peu partout dans Gotham, me servant des remorques de camions comme moyen de transport, quand je ne me cachais pas dans une rame de métro. Je préférais éviter de me montrer. Jusqu'à il y'a peu de temps, j'avais appliquée cette règle à la lettre à une exception près, lorsque je m'étais attaquée bêtement de front à Jervis Tetch en mettant sa boutique à sac avant d'être poursuivie par les hordes des soldats Geists de la Biosyn. Un travail que je n'ai donc jamais pue finir et qui m'obligea à me cacher, une fois de plus, jusqu'à ce que l'écho d'une nouvelle alarmante parvienne à mes oreilles: Un homme prétendait détenir des informations sur l'identité de Batman. La nouvelle m'avait glacée le sang et j'avais vite fait le rapprochement avec la Biosyn en pensant à un coup fourré de leur part. Il s'est vite avéré que le coup n'était pas d'eux mais je devais en savoir plus. Quelques petites frappes étaient au courant de l'affaire et il ne m'avait pas été difficile de les obliger à parler. Beaucoup n'avaient pas encore oubliée la sale petite cannibale folle furieuse. Quant à l'argent....je ne prefere même pas dire comment je l'ai eue car vous me jugeriez sur le champ. J'ai juste évitée de tuer son propriétaire, un petit merdeux de bookmaker qui bossait pour les Falcone. Il en résultait donc deux possibilités: Ou le vieux Falcone apprendrait rapidement que Pandora lui avait soutirée une magnifique somme et mettrait une prime sur sa tête, ou alors, le pauvre bookmaker prendrait très cher et une prime serait tout de même mise sur ma tête. En fait, ca ne changeait absolument rien.

Le lieu m'avait été communiqué par un type des ruelles, le genre à qui quelques billets déliaient la langue. Lorsque je lui avais sorti un peu plus de 1000 dollars pour le faire parler, l'homme, un type assez vieux, avait été plus que ravi et m'avait même invité, à ce prix là, à quelques pratiques sur sa personne dont l'éthique m'interdisait de faire toute mention. Au moins, j'avais fait un heureux et j'avais toute les informations nécessaires pour me rendre sur place...et sans armes. Je ne tenais quand même pas à ce qu'on me reconnaisse et Stella m'avait filée quelques vêtements pour que je paraisse moins monstrueuse...plus discrère, mais comme à mon habitude, je prenais soin de dissimuler mon visage sous une cagoule et sans venir avec la moindre arme. Je me doutais facilement que je serais fouillée à mon arrivée. Quant au dispositif à mon bras, il fallait croire qu'il fonctionnait quand ca lui chantait. Il n'émettait plus la moindre lumière, aucune pulsation.....ma seule arme pour me défendre ne ressemblait plus au final, qu'à un bracelet hi-tech de luxe. Avec ma chance habituelle, il ne se remettrait à fonctionner qu'une fois cette histoire terminée.
La vente avait lieu de jour ce qui ne m'étonnait pas. La plupart de ces laches ne voulaient pas attirer Bruce, comme la nuit l'attire à elle. La Chauve-Souris et le royaume de la nuit étaient deux mondes indissociables. Ces types avaient pris leurs précautions et avaient quelques gorilles bien armés.
J'avais une bonne place dans la salle et j'avais même une bonne vue sur l'ensemble des acheteurs. Sur l'instant, je suis presque sure de reconnaitre l'une d'entre elle.....Tim....Mais que fait il ici? Question idiote, j'aurais du me douter que ses alliés allaient bouger ou du moins, un d'entre eux. Je me sentais un peu plus rassurée bien que je ne devais pas rester sans rien faire. Il était bon acteur ce petit mais je trouvais qu'il en rajoutait dans l'arrogance, histoire de completer le tableau et de s'offrir une vraisemblance avec un bon vieux mafieu de bas étage. Une comédie presque parfaite.

Je laisse les enchères démarrer doucement sans placer un mot, curieuse de voir jusqu'à quel point certains idiots ici se permettent de jauger la valeur d'un homme à quelques gouttes de son sang. Je sais que le type à la mallette est celui qui détient ce que je recherche, ce dernier n'ayant pas l'air rassuré du tout. Très bien, la cible est identifié. Dans le cas où je remporte la vente, j'emmene l'échantillon et je le détruis et si quelqu'un d'autre tente de jouer au plus finaud avec moi, je m'occupe de son compte. N'importe quoi dans le décor fera l'affaire pour me défendre.
Mais je reste perplexe car des détails me reviennent en tête. Lorsque je vivais encore dans la bat-cave, j'avais entendue de nombreuses choses et en particulier des détails peu reluisants sur l'affaire de l'ancien maire Sharp. Comme pour tout le monde, la principale information que j'avais retenue était celle de l'accusation de meurtre à l'égard de Bruce. C'était ridicule, impossible. J'avais combattue Bruce à une époque, je l'avais jaugé, analysé et parlé avec lui. Il est beaucoup de choses: Un homme renfermé, taciturne, en proie à ses démons et bercé par une tristesse qu'il ne montre pas. Un homme fort, avec une éthique et mené par une promesse qu'il avait fait. Il était beaucoup de choses, mais pas un tueur.

La reflexion viendrait plus tard. Les enchères montaient et une autre voix annonca un prix incroyable: 40000 dollars. Pire encore, cette voix, je la connaissais et j'en écarquille le regard tant cela me surprends: Ra's Al Ghul...l'homme qui m'avait soignée, nourrie et protegée alors que j'étais au plus profond du gouffre. A la manière de Bruce, il m'avait offert beaucoup et je n'avais jamais vraiment pu le remercier. J'aurais du prévoir qu'il serait là, bien sur, mais j'étais si pressée par le temps, si paniquée à l'idée de savoir que des criminels pourraient s'en prendre à l'homme que j'aime, que je n'ai pas cherchée à comprendre. J'ai foncée sans voir tous les détails, en me positionnant devant le fait établi. A lui, ca ne lui serait pas arrivé. Bruce était un homme paranoïaque, mais tellement prévoyant et paré à toute éventualité, que c'en était presque surnaturel.

Que faire? Me taire? Continuer l'enchère? Si Ra's est ici alors ca ne peut vouloir dire qu'une chose: Il ne connait pas l'identité de Bruce et ca m'oblige à passer à l'action.
Pardonne moi, Ra's, mais je ne peux pas te laisser faire.


"60000 dollars" annonçais je alors en levant la main, d'une voix posée. Quelque chose me dit que ca va se jouer entre toi et moi, Ra's, sauf si Tim continue de s'en meler. Je t'en conjure, ne fais rien de stupide, moineau. Si nécessaire, je te donnerais l'échantillon après la vente, tu a ma promesse, mais ne te mets pas en position inconfortable. Après, il y'a bien les deux autres types, que je ne connais pas, mais je me fiche d'eux, tant qu'ils ne s'interposent pas, et ne tentent rien de stupide. Je dois maintenant rester sur mes gardes, entre Tetch et Ra's qui ont surement reconnu ma voix. Cela doit être aussi le cas de Tim.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 24 Déc - 17:04

Le patron du ''Carré d'As'' légèrement étonné par le départ des enchères sourit lorsque le prix monta d'un seul coup. Il ne connaissait pas l'acheteur mais son allure et son ton assurait qu'il possédait une telle somme et probablement bien plus.
Il n'en attendait pas moins pour cette assemblée hétéroclite d'individus riches ou émissaires de ces derniers. L'ensemble des sommes présentes dans toutes ces valises devait vous propulser en haut de la pyramide hiérarchique de Gotham, à condition que l'enchère monte davantage.

Justement, une femme étonnement petite au visage masqué proposa un chiffre plus grand. Mais cela lui paraissait toujours dérisoire.
Près de lui, Tom comptait dans sa tête une nouvelle fois tous ses besoins : payer l'opération, les traitements, payer le départ, la nouvelle demeure, de quoi mettre sa famille hors du besoin pendant quelque temps… Le taux imposé par le ''Carré d'As'' de 50/50 sur l'achat le scandalisait intérieurement, mais il n'avait pas eu d'autre choix que d'accepter et on lui avait assuré au moins une centaine de milliers de dollars.

« 60.000 dollar au fond ! »

« Allons, Messieurs, Dames. Je rappelle que le Batman est activement recherché par la police et les chasseurs de primes de Gotham. Vif, il vous sera offert 100.000 dollars par le GCPD, mais combien sont prêts à payer bien plus pour l'avoir mort ? »
« Son identité sera votre ultime atout contre lui. Le piéger sera simple une fois cette information acquise et vous en gagnerez bien d'avantage que des billets verts ! »
« Je vous assure que les documents et les preuves que possèdent Mr S ne sont pas des contrefaçons. Ils proviennent du GCPD et sont classés confidentielles ! Cette valise contient la réponse au plus grand secret de Gotham ! »

« Alors, qui dit plus ?! »


[HRP : Je laisse les enchères et la tension monter, ne soyez pas radin ! ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mer 26 Déc - 19:36

Les enchères s’enchaînent les unes après les autres. J'ai immédiatement reconnu la voix de l'homme offrant 15.000 $, étant donné que je lui avais foutu une raclée pas moins que la semaine dernière. Le Chapelier Fou. Un dangereux psychopathe pédophile. Un être bien original. La voix de l'homme suivant m'est par contre inconnu. Je m'attendais à ce que les enchères augmentent de façon exponentielle. Une voix pleine de mépris, d'autorité, et de sagesse sans age se fait immédiatement entendre, suivi d'une main levée.

40 000 dollars.

Ra's Al Ghul. Le seigneur de la Ligue des Ombres. L'un des plus terrifiants criminels de Gotham, voir même du monde. Quelque chose m'échappe. Pourquoi veut il connaître l'identité du Batman ? Il la connait déjà, étant donné que Bruce a eu des relations "poussée" avec sa fille. Il doit lui aussi se douter de quelque chose. Il doit lui aussi penser que Bruce ne peut pas avoir tué.

Je suis maintenant persuadé que cette mallette ne contient pas l'identité de Bruce. Elle contient quelque chose d'autre. Soit celle d'un parfait inconnu. Soit ... Le Batman qui a tué Quincy Sharp n'est pas Bruce. Et cette mallette va me permettre de découvrir de qui il s'agit. Par chance, je sais qu'un de mes alliés, Crimson Knight est dans la salle. En travaillant ensemble, on devrait pouvoir la récupérer. En parlant d'alliés, une autre voix retentit. Une voix ... de jeune fille. Pandora.

J'écarte la foule d'une main impérieuse, pour rejoindre là ou j'ai entendu la voix. Je dois parler à la jeune fille. Je dois savoir ce qu'elle fait ici. Je dois savoir ce qu'elle veux. Je dois savoir si il y a moyen que nous travaillons ensemble. Ma voix résonne dans la salle, avant que je ne parle à Pandora.

80.000 $

Je baisse la voix, avant de me tourner vers Pandora, qui m'a sans nul doute déjà reconnu.

Jennifer, qu'est ce que tu fais ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mer 26 Déc - 20:27

C'était d'une impolitesse. Cela devait a revenir aux fonds secrets du Chapelier Fou, son argent dissimulé sur certains comptes, la transaction serait pénible et longue a effectuer, mais il aurait ce qu'il désire. Avec un grand sourire, Tetch leva la main avant de dire d'une voix presque nasillarde.

- "Le Chapelier Fou et son gang des Merveilles offrent 100.000 dollars pour l'identité du Chevalier Noir."

Dans les rangs, de nombreux membres, certains faisaient parti de la famille Falcone, surement des observateurs, d'autres appartenaient aux Triades. Qu'elle qu'ait été le but de leur observation, rien ne plaisait à Tetch, c'était surement un moyen pour ces cloportes de se sentir exister. Cependant, une chose intrigua Tetch : La Présence de Pandora et de Ra's Al Ghul.

Tetch desserra son collet et son nœud papillon. A vrai dire, il ne se sentait pas à l'aise avec ces deux-là dans le coin. Pandora, il avait réussit à la berner dans son magasin personnel "Un Thé de Fous", et l'autre, Le Démon, l'homme aux six cents années, c'était le pire. Jadis, il avait terrorisé Jervis Tetch dans son repaire en assassinant les anciens collaborateurs du Chapelier Fou. Se faire tout petit, et il l'était déjà, c'était le must. Mais on ne pouvait quand même pas passer à côté de l'identité de Batman ! Et Jervis voulait son masque, ainsi que cette tête !


- "Fichtre ... Des invités inattendus à la Tea Party, j'aurais mieux fait d'y poser une bombe."

Dit il tout haut, en fait, c'était destiné pour lui-même, une réflexion personnelle. Mais Tetch était imbus de lui-même. Et il tenait à faire bonne figure devant ce petit personnel. Après tout, il était le seul représentant de l'asile d'Arkham ...
Réajustant ses gants blancs, Tetch gardait un œil sur les enchères et sur les deux gugusses qui furent alliés jadis. On ne sait jamais ce qui peut se passer avec des bestioles pareilles. Surtout Pandora ... Son révolver bien caché dans son chapeau, Tetch se sentait réconforté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mer 26 Déc - 21:35

La tension montait peu à peu dans la salle des ventes depuis que le Patron du Carré d'As fit son annonce. A présent, personne n'allait lésiner sur la montée des prix. Todd pouvait déjà apercevoir sur certains fronts des perles de sueurs. Nul doute que cette vente allait finir dans un bain de sang, la vraie question c'était : qui frapperait le premier? Etant relativement nouveau à Gotham, Clayface ne pouvait pas vraiment parier. Il devait tous les considérer comme extrêmement dangereux. Tout le monde était son ennemi aujourd'hui, il ne pouvait faire confiance à personne. Morgan lui avait fourni 300 000 dollars, cela aurait du être largement suffisant pour connaître l'identité de la Chauve-Souris mais à présent Todd en doutait, peut-être que son boss avait sous-estimer l'attrait des criminels de Gotham pour l'identité du Batman.

Les enchères étaient à présent à 80 000 dollars, cela augmentait un peu trop vite à son goût. Todd retint rapidement les visages de ceux qui avaient prononcé un prix. Potentiellement, ces personnes pourraient essayer de lui voler les échantillons dès qu'il les aura. C'était toujours un petit plus de pouvoir reproduire le visage de ses ennemis.

100 000 dollars maintenant. Le Chapelier semblait miser tout ce qu'il avait pour démasquer le Chevalier Noir. Et il l'entendit vaguement parler d'une bombe. Peut-être qu'il serait le premier à frapper? Quoiqu'il en soit, Gueule d'Argile devait se débarrasser des petits joueurs et connaître les plus tenaces.


"200 000 $...qu'on en finisse"

La première partie du plan allait bientôt prendre fin. Todd scrutait le patron du Carré d'As, il s'était mit devant exprès afin de distinguer les moindres détails de son visage, les timbres de sa voix, ses différentes expressions... Il en aura besoin pour la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Sam 29 Déc - 2:06

Les enchères allaient bon train et j’en profitais pour inspecter discrètement les personnes dans la pièce. Prétextant me retourner vers eux à chacune de leurs interventions. Les Hommes du Carré d’As ne seraient pas la menace principale quand ça allait dégénérer. Parce que oui, ça allait forcement partir en vrille. Avec une telle information mise en évidence tel le flanc d’une biche devant des hyènes, ça ne resterait pas une entente cordiale pour savoir qui allait pouvoir se repaitre et qui se contenterait de regarder. Cela dit, j’y comptais bien, mon plan ne pouvait fonctionner qu’à partir du dérapage. Je ne disais rien, me contentant de pousser de temps en temps une imitation discrète d’un rire Dandy qui ressemblait plus à celui du père noël. Je ne suis pas un très bon acteur.

Oh Oh Oh !

Je continuais mon tour d’horizon quand je tombais sur Ra’s Al Ghul. Je ne l’avais jamais rencontré en personne, mais il était bien connu de notre ligné. C’était le genre d’individu puissant à automatiquement fuir. Nous n’étions pas autorisés à faire de vagues, mais cette interdiction ne se cantonnait pas uniquement à la société. Les zones d’ombres du monde étaient aussi concernées. Du coup mon appréhension fit un bond en avant. Cela n’allait sans doute pas se passer aussi bien que prévu et bien que mon approche des règles des Caïn soit altéré, je voulais bien conserver celle faisant référence au maitre de la ligue des ombres.

Oh oh.

Je cherchais aussi Red Robin, je me doutais bien qu’il ne serait pas apparut en costume de justicier et je n’avais aucun moyen de savoir sous qu’elle apparence il se cachait actuellement. Le faite de séparer les taches était d’autant plus une bonne idée. Ainsi nous pourrions agir sans se gêner. Surtout que je ne préférais pas affronter par inadvertance un individu formé par Batman. Les enchères continuaient pendant que le responsable de la vente faisait monter la pression. Sans m’en apercevoir mes rires de Dandy se calèrent sur les offres et ma gorge se serra à l’idée que les criminels présent le prennent pour eux. Une moquerie au dépend de leurs propositions.

Oh…

Heureusement, mes rires c’étaient aussi fait de moins en moins fort au fur et à mesure que la pression montait, si bien que seuls mes voisins directs avaient l’opportunité de l’entendre. Plus de rire et plus d’épiage. J’en savais le peu que je pourrais tirer de mon inspection plus besoin de me faire remarquer. Rester immobile et attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Sam 29 Déc - 11:24

Estimant avoir remonté la barre suffisamment haut, le Démon tendit l'oreille, certain de bientôt distinguer au travers du brouhaha des acheteurs la voix de crécelle du Pingouin doubler la mise, ou celle, auréolée d'intonations latines, d'un ponte de la mafia. Mais ni l'un ni l'autre ne fit vibrer ses cordes vocales pour se porter acquéreur, à meilleur prix, de l'identité de Batman. Paradoxal. Les chefs de file du crime organisé étaient-ils seulement venus à la vente, ou s'étaient-ils immédiatement abstenus, considérant que tout ceci ne pouvait être qu'une vaste fumisterie ? Impossible à dire... Les criminels, lorsqu'ils ne couraient pas après ce qui les motivent, se comportaient souvent avec un manque total de logique.

Cependant, l'un des raisonnement les moins dénués de sens consistait à voir la session d'enchères comme un traquenard monté de toutes pièces par le GCPD pour réaliser un magistral coup de filet. Faire circuler parmi les malfrats la rumeur qu'on pourrait prochainement acheter en billets verts l'identité civile du Chevalier Noir ressemblait à un appât grossier pour inciter le maximum des ennemis du vigilent protecteur de Gotham à se réunir en un même lieu. En misant sur l'égocentrisme des criminels, on pouvait aller jusqu'à supposer que des hostilités éclateraient fatalement durant les enchères, la tension ambiante finissant par porter sur les nerfs de certains. D'où des affrontements entre truands facilitant le travail de cueillette de la police.
Sauf qu'aucun agent de la Ligue n'avait eu vent de la moindre planification allant dans ce sens. Réaliser le coup de filet du siècle aurait demandé à l'anti-gang et au SWAT des trésors de minutie et d'organisation ; le genre de planification ne pouvant rester secrète éternellement. Si une action avait couvé, des fuites auraient fatalement permis d'en être averti.


"60 000 dollars " Annonça presque froidement une voix de jeune femme qui, sans qu'il ne comprenne trop pourquoi, évoquait à Ra's l'image de Jennifer.

* La différence étant que Pandora n'a pas encore mué... Et peut-être ne muera-t-elle jamais. * Songea le père adoptif de la méta-humaine durant un bref instant de distraction, avant de sonder la foule (par habitude).

Partageant l'opinion du Démon quant à la valeur marchande d'un échantillon d'ADN du Batman, le commissaire-priseur prit la parole d'un ton clair, haranguant la foule des acheteurs pour les stimuler, les pousser à toujours faire monter plus les enchères. Un rictus moqueur ourla les lèvres cruelles du leader de la Ligue.


* En voilà un qui ne souhaite pas voir son pourcentage sur la vente rester sous le seuil des dix milles dollars... * Ricana aigrement le quinquagénaire d'apparence en tirant sur la manche de son costume vert.

Ce banal mouvement lui fit pivoter le regard sur un point précis de la salle. De là où les yeux verts de Ra's Al Ghul l'observaient, ce n'était qu'un chapeau haut-de-forme noir et un morceau de masque du même ton. Néanmoins, l'Éternel sentit des fourmillements électriques lui chatouiller la nuque. Ce costume, il l'avait déjà vu, porté par un autre... Longtemps auparavant. La coïncidence pouvait difficilement en être une...
Tout en concentrant ses pensées pour situer où et quand exactement le chapeau haut-de-forme s'était inscrit sur sa rétine, le père de Talia s'insinua, l'air de rien, entre les rangs des acquéreurs potentiels, prenant soin de ne bousculer personne. Comme un tiède courant d'air, il réduisit silencieusement la distance entre lui et son objectif, profitant de la cohue ambiante pour ne pas se faire détecter. Ra's désirait n'ouvrir la discussion avec Haut-de-forme qu'une fois capable de mettre un nom sur ce costume. Avoir toutes les cartes en main lui paraissait un minimum, lorsque l'on tombait fortuitement sur une vieille connaissance, depuis oubliée.


- 80 000 $.

- "Le Chapelier Fou et son gang des Merveilles offrent 100.000 dollars pour l'identité du Chevalier Noir."

En fond sonore montaient Crescendo la valeur de l'identité secrète du Chevalier Noir, jusqu'à atteindre le seuil symbolique des cent milles dollars. Soit autant que pour la capture vif du justicier à la cape. A partir de maintenant, toute personne surenchérissant admettrait indirectement qu'à ses yeux, l'identité civile de Batman valait plus que la propre vie de ce dernier. Autant hurler à la foule « Je veux voir Batman mort ! ». Indifférent aux joutes financières auxquelles se livraient plusieurs invités, l'adversaire du Détective se souvint.

* Le revendeur ! Mais oui, bien sûr ! Celui qui venait des Amériques, et installa un comptoir d'antiquités à Londres lors de la dernière décennie du dix-neuvième siècle ! Oui, c'est bien lui... Quel était son nom d'emprunt ? * Le multicentenaire ouvrit grand les paupières, frustré de buter sur l'alias de son ex-vendeur de reliques.

Loin d'être découragé par son trou de mémoire passager, l'homme le plus âgé du
Carré d'As déroula exagérément le pas, s'immobilisant à la gauche du mystérieux revenant grimé en gentleman d'avant-guerre. Pour y avoir veillé des centaines d'années durant, le Démon savait que personne, lui et sa Ligue exceptés, n'avait pu découvrir les puits de Lazare ainsi que leur fabuleuse utilité. L'individu portant le costume du vendeur d'antiquités n'était donc pas celui à qui Ra's avait eu à faire, deux cents ans et quelques plus tôt. Soit il avait à son côté un imitateur ayant puisé son inspiration d'un quelconque tableau représentant l'antiquaire de jadis, soit la doublure avait hérité d'un parent la panoplie du pourvoyeur de raretés obtenues par des biais discutables.

« Et moi qui pensais qu'on me confisquerait ma canne à l'entrée... Se manifesta le fondateur de la Ligue, en indiquant à son interlocuteur masqué l'accessoire en bois tenu par ce dernier d'un rapide mouvement de la tête. Non pas que ce soit un objet dont je ne puisse me passer ; simplement, cela aurait renforcé le comique de la situation... Car figurez-vous que j'ai fais l'acquisition de ma propre canne auprès d'un homme qui arborait très exactement la même tenue que vous, Monsieur... ? »

Tout en attendant que son vis-à-vis lui donne son nom (ou plus vraisemblablement son alias), le distingué adepte des philosophies orientales tendit une main amicale et prête à être serrée à l'anonyme porteur de monocle. L'anecdote concernant l'acquisition de sa canne était purement fictive, et constituait un test supplémentaire que le prudent chef de groupe avait tissé pour s'assurer qu'il ne discutait pas avec un marchand vieux de plus de deux siècles. Courtois et velouté, la Tête du Démon se présenta à son tour.

« Comme vous vous en doutez, j'ai plus d'un nom, comme nous tous ici... Mais vous pouvez m'appeler Ra's Al Ghul. Mettant fin à la poignée de mains, le sagace mentor des ombres de la Ligue expliqua sans détours : Étant grand amateur d'art ancien, j'ai eu la chance et le plaisir de côtoyer, il y a de cela... Longtemps (et je pèse mes mots !) un certain vendeur de pièces, toutes rares et impossibles à dénicher sur les marchés conventionnels, telle ma chère canne. Vous imaginerez aisément ma surprise en apercevant, dans ce lieu et à cette époque, un homme lui ressemblant trait pour trait ! Qu'êtes-vous donc ? Un admirateur du personnage ? »

Sa curiosité stimulée par la rencontre inattendue, le quinquagénaire à la cravate bordeaux fut rappelé à ses obligations premières par une voix masculine provenant du premier rang.

"200 000 $... Qu'on en finisse."

Deux fois la valeur attribuée à la capture du Batman vivant... Une enchère pour le moins impressionnante. L'homme à qui appartenait la voix semblait avoir les moyens de ses ambitions, et risquait fort de repartir avec l'échantillon d'ADN. Malheureusement, s'il désirait sortir du bar en avance pour prévenir ses disciples et leur décrire la personne à prendre en filature, le Démon devait savoir à quoi ressemblait l'acheteur en question. Or, deux cents milles dollars représentaient une très forte somme d'argent... Il était très envisageable que personne ne puisse rivaliser, et que la vente se finisse prématurément. D'où la nécessité pour le Démon de faire parler l'acquéreur mystère à nouveau, et donc de relancer la discussion du prix. Puisque les sommes misées atteignaient déjà des plafonds conséquents, Ra's ne vit pas l'intérêt de multiplier une nouvelle fois l'enchère, se bornant à relancer juste assez pour inciter l'autre à se découvrir. S'excusant auprès de son actuel interlocuteur, l'homme au bouc soigneusement taillé leva à nouveau la main pour faciliter le travail du commissaire-priseur, annonçant d'une fois forte et intelligible :

« Deux cents dix milles dollars. »

Revenant sur son interlocuteur à queue de pie et monocle, le père de Talia replia les bras contre son dos. En se penchant à moitié, il murmura doucement à l'homme au masque de soie :

« La personne avec qui vous semblez partager des goûts vestimentaires avait la réputation de savoir se défendre... J'espère (dans votre intérêt) que vous partagez également cette facette avec votre homonyme, car d'ici peu, la situation va sérieusement dégénérer. »

Échangeant un regard éloquent avec le dandy bien apprêté, l'orateur aux traits taillés à la serpe embrassa les environs des yeux, ses iris verdoyantes semblant s'illuminer d'un éclat surnaturel inquiétant.

« L'échantillon mis en vente est comme... Un poisson esseulé nageant dans l'océan. Et nous sommes tous de dangereux requins, suivant tranquillement son sillage. Crut apprendre au Dandy le pédagogue meneur d'hommes. Mais quoi qu'il advienne, seul l'un d'entre nous refermera au final ses mâchoires sur la proie, laissant le reste du ban affamé, et frustré. Qu'arrivera-t-il, alors ? En refermant les mâchoires sur son poisson, le gagnant fera saigner sa proie. L'atmosphère se chargera d'électricité. Et l'on sait tous comment réagissent des requins affamés lorsqu'ils sentent de l'hémoglobine... Tous les acheteurs présents ont probablement l'arrogance de croire qu'ils sont les seuls à avoir prévu un plan B pour récupérer l'échantillon par la force. Lorsque quatre-vingt dix neuf pour cent de ces gens dévoileront chacun leur "stratégie de secours", ce sera le chaos. La sécurité sera dépassée, et une mêlée générale débutera pour s'approprier la précieuse mallette. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mar 1 Jan - 18:32

Ma surprise est grande et cette journée risque fort de rester gravée dans mon esprit pendant longtemps. Jervis fait de l’esbroufe et se permets une réflexion douteuse. J'espere que les organisateurs vont réagir et mettre ce minable dehors. Je voudrais bien le faire, mais je ne peux pas me permettre de me faire remarquer...et pourtant, ma haine brule à l'égard de cette saleté de pervers. Ne t'inquiète pa, Jervis, je m'occuperais de toi à nouveau....en temps voulu. Quant à Tim, il me rejoint et me prends en privé en me confortant dans l'idée que nous avons tout deux le même objectif, ou du moins une partie du même objectif: Empêcher que l'identité de Bruce ne soit révélée au public mais personne ne doit nous entendre et je ne peux que chuchoter alors que Ra's semble s'être rapproché de Tetch. Au moins, ce foutu chapelier aura fort à faire avec le Démon dans les pattes. Je lui souhaite bien du plaisir à ce foutu taré.

"La même chose que toi......Il m'a aidé alors je l'aide et je ne peux pas laisser un fou furieux comme Tetch le démasquer. Ni lui, ni même Ra's, ni qui que ce soit." alors que je chuchotais de ma voix la plus basse. Si c'est bien le sang de Bruce alors je me dois d'empecher que l'information soit révélée et si tout cela n'était qu'une supercherie, je répondrais que deux précautions valent mieux qu'une. Tim serait d'accord avec moi, j'en suis sure.

"J'ignore ce qu'il y'a la dedans mais je ne prends pas le risque. Que ce soit son sang ou celui d'un autre, on ne pouvait pas laisser passer ca" répliquais je à nouveau en prenant Tim en aparté et en gardant un oeil sur le sac qui contenait l'argent que j'avais soutiré aux quelques bookmakers de Falcone. Ce dernier ne me devait aucune dette mais j'estimais qu'il en avait une envers Bruce, pour l'avoir laissé dehors alors que sa foutu place est derrière les barreaux de Blackgate, avec tous les autres salopards qui hantaient cette ville. Mais je parle et les enchères montent, ce qui attire mon attention. L'un des types surenchérit et Ra's suit. Je connais bien le Démon pour dire qu'il va tout faire pour remporter l'enchère et qu'il est assez fortuné pour me battre. J'ai de l'argent, mais pas assez et même Tim ne doit pas être aussi bien équipé que moi. Je dois juste faire en sorte de tous les retarder le temps que nous ayons un plan d'action, une idée qui nous permettrait de prendre l'échantillon et de tous partir. Au plus, j'attrape la valise, je la balance à Tim et j'occupe tout ce beau petit monde. C'était un plan dangereux mais je n'avais que cela en tête pour le moment...Cela et ma seule défense: Retarder Ra's le temps qu'il faudrait en lui montrant que j'avais de l’intérêt pour le contenu de la valise que tenait l'autre homme

"230000 Dollars" hurlais je à nouveau en levant la main, histoire de bien me faire entendre. Désolé, Ra's, je n'ai pas oubliée tout ce que tu a fait pour moi. Je n'ai pas oubliée ton aide, ton amitié que je ne mériterais certainement plus, mais j'espere au moins que tu me comprendra quand nous nous parlerons à nouveau. Je ne te demanderais pas de me pardonner car je sais que tu ne le feras pas....juste de me comprendre.
Je m'assois à nouveau sur ma chaise pour m'adresser à Tim


"Qu'importe ce qu'il y'a la dedans, c'est toi qui doit repartir avec. Mais il faut faire vite....car je ne pourrais pas tenir longtemps face à Ra's. Il est bien plus fortuné que nous deux réunis."
Revenir en haut Aller en bas
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mer 2 Jan - 22:51

Le patron du ''Carré d'As'' trépignait intérieurement. Ses petites phrases avaient su faire leur effet. Les clients proposaient enfin des sommes intéressantes.
Intéressantes mais pas suffisantes...

Un bref tour des visages lui indiquait que ces hommes et ces femmes pouvaient poser d'avantage d'argents sur la table. N'était-ce pas l'élite du crime, qui était au rendez-vous ?
Ces criminels n'étaient donc pas capable de voler des millions légalement ou illégalement à la société ?
Des tableaux simplistes se vendaient des millions, pourquoi l'identité du Batman ne valait pas d'avantage ?
C'était la chance de sa vie ; combien valait-t-elle ?
Toutes ces questions traversaient son esprit déjà ivre par de telles opportunités. Il était évident qu'une fois sa part prise, il partirait immédiatement de Gotham. Une ville réservée aux miséreux et aux fous. Los Angeles ou Vegas, conviendront mieux à accueillir l'homme distingué et cultivé qu'il avait toujours été et jamais reconnu comme tel.

Tandis que les billets verts lui faisait tourner la tête, un chiffre l'arracha de son imagination naïve. Ce n'était au bout du compte pas plus le nombre que la voix féminine et pourtant manquant de douceur qui l'interpella étrangement.

Il enchaina immédiatement sans réfléchir plus :
« 230.000 dollars ! Messieurs, dames ! Est-ce suffisant pour pouvoir faire chanter le Batman, lui même... »
« Pour pouvoir le défier ou le piéger... lui dont ne serait-ce que ses mystérieux gadgets, que tout le monde connait, coûtent probablement 10 fois plus ! »
« Arrêtons nous-en là ?!... »


A sa grande surprise, ce n'est pas un criminel assis parmi l'assemblée en face de lui qui répondit à son ardeur et ses provocations, mais celui qui n'avait dit mot depuis le départ, comme l'exigeait son emploi : son garde du corps.

« Oui, nous nous arrêtons là, Mr Seal. Merci. »

Et sans autres manières, il colla son colt au visage abasourdis de l'homme avant d'appuyer sur la détente. L'explosion rompis le silence et la torpeur qui venaient de se poser dans la salle, même s'il était évident qu'ils seront de courte durée...

« Que, que ! Que faites-vous !! »
glapis le scientifique, plus accroché à sa valise que jamais.

« Si quelqu'un fait un geste, je l'abat. Vous compris, Mr S. »

« Et si ce n'est pas moi qui le fait, se seront mes collègues... »


Un rapide tour d'observation permettrait de voir que chacun des gardes du corps postés devant les trois sorties de la salle, tenait également une arme pointée en direction des criminels.

« Nous ferons bon usage de votre argent. » dit alors l'homme, qui semblait finalement ne pas être d'avantage garde du corps que bon chrétien, en sortant un petit masque à gaz de sa poche au moment même ou des bruits métalliques résonnèrent dans toute la salle.

Contre toute attente rien ne se passa.

Des grenades, probablement camouflées, venaient bien de tomber dans toute la salle mais elles en firent rien de plus que du bruit.
Tous les hommes armés et menaçant tenait alors un masque sur le visage, mais le moins perspicace de tous compris rapidement que quelque chose clochait. L'occasion d'inverser cette dangereuse situation...


[HRP : Trêve de palabre, vous êtes libre de réagir comme il vous plait et de faire agir ces quatre hommes armés comme des PNJs particulièrement agressifs. C'est simple, si vous bougez, ils tirent dans la foule, si vous ne bougez pas, ils vont le faire dans les quelques secondes à venir. Ils sont bien entrainés et dispersés dans la salle. Les portes sont solides et fermées pour le moment. Sparewell ne bougera pas, terrifié, il tiens fermement sa valise. PS : Vous devez tous la vie à l'un d'entre vous Wink
Edit : Les portes sont absolument verrouillées ce tour ci à moins que vous ne disposiez d'un moyen hors-norme, auquel je ne suis pas contre, mais demandez le moi par MP, merci.]


Dernière édition par James Gordon le Ven 4 Jan - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Ven 4 Jan - 21:10

Je l'aurais parié. Pandora, ou plutôt Jennifer car il s'agit de son vrai nom, est réellement amoureuse de Batman. Du moins, j'ai la claire impression qu'elle l'est. Et c'est pour cela qu'elle est ici. Bruce l'a sauvé plus d'une fois, l'a beaucoup aidé. Elle veut donc désormais payer sa dette. Et elle ne peut pas le faire d'une meilleure façon qu'en sauvant l'identité de Bruce, ou de celui qui veut se faire passer pour lui. Une étrange voix se fait entendre, proposant un prix très important, que je reconnais immédiatement.

Une voix que je n'ai pas entendu depuis très longtemps. Quelqu'un que je croyais mort, que je croyais disparu. Quelqu'un que je ne désirais plus jamais entendre. Ra's Al Ghul, le seigneur de la Ligue des Ombres. Et on dirait qu'il désire lui aussi obtenir l'identité de Batman. Mais ... Quelque chose ne va pas. Il la connait déjà. Il connait déjà l'identité de Bruce. Il sait déjà qui il est. Aurait il deviné lui aussi qu'il ne peut pas s'agir de Batman ? J'ai compris ... Ra's veut Bruce comme héritier. Et s'il découvre grâce à cette échantillon de sang qu'il s'agit réellement lui qui a commis le meurtre, il comprendra qu'il a choisi le bon héritier. Autrement, il en choisira un autre. Peut être même moi ...

Je secoue la tête, alors que j'entend Pandora proposer une nouvelle offre suivie immédiatement d'autres voix. Des voix qui ne me plaisent pas. Des voix qui menacent. Un cliquetis d'armes qu'on chargent. Les minutes qui vont suivre allaient être intense. Le soit disant garde du corps venait de prendre toute la salle en otage. Ra's Al Ghul allait réagir, ainsi que Pandora et moi. On allait tous crever. Ils allaient tirer dans la foule. Putain de merde, je n'ai pas mon équipement sur moi ! Il allait falloir improviser très très vite. Et quelqu'un venait de se faire tuer, bordel !

Un garde du corps ayant levé son arme se trouve juste en face de moi, et juste devant l'endroit où j'ai rangé mon équipement. J'allais devoir sacrifier un criminel. On ne pourrait pas s'en tirer indemne. Y'aurait forcément des blessés. Alors autant que j'en sacrifie un pour sauver tout les autres. Ma basket percute le dos d'un type que je ne connais ni d'Eve, ni d'Adam, et qui se trouve projeté vers le garde du corps. Une balle vole et le percute au niveau de l'épaule. Cette petite diversion m'a laissé le temps de me jeter en avant, et de frapper mon adversaire du tranchant de la main au niveau du nerf mandibulaire. Ma jambe droite fauche brutalement celle de mon adversaire, et le jette au sol. Merde, la porte qu'il gardait est bloqué ! Ils voulaient sans doute nous gazer, donc toutes les portes sont verrouillés. J'vais devoir me demerder avec très peu d'équipements. Comme tout les gangster caricaturaux des films, je porte simplement un holster à la cheville. En principe, un flingue se trouve dedans. Pour moi, c'est un shuriken et un grappin qui s'y trouvent. Je désigne mon principal adversaire, le garde du corps. Quand je m'en serais débarrassé, il faudra que Crimson récupère la mallette.

"Toi !"

Mon shuriken explosif vole à travers la salle à toute vitesse vers le garde du corps venant d'abattre son employeur.

"Ne bouges plus !"

Mon grappin jaillit de ma ceinture, et est brutalement activé. Pas pour me projeter vers mon futur adversaire, non. Pour l'attirer vers moi. La pointe de mon arme s'enfonce brutalement au niveau de l'avant bras gauche du garde du corps, qui n'a pas eu le temps de se déporter suffisamment sur le coté. Le câble se rétracte, et traîne mon adversaire avec lui à travers la salle. Ma botte se fracasse violemment sur son visage. Les autres gardes du corps sont bien trop dans leur besognes pour s'occuper de moi, et il serait temps de le faire parler. Je le frappe d'un premier coup de pied au niveau de la poitrine, avant de commencer à poser les questions.

"Pour qui bosses tu ? Allez, parle !"

Je suis plus intimidant que jamais (malgré mon pantalon trop grand), et je pense clairement le faire parler vite. Les malfrats résistent rarement à la violence. Et celui ci n'allait pas être différent des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Sam 5 Jan - 20:20

Quelle situation inattendue et pourtant si prévisible. Jervis Tetch aurait put prévoir à un coup du Joker, ou bien même de cette chère Pandora, mais que nenni mon bon monsieur ! C'était bien le garde du corps de cette vieille crapule de négociant qui essayait de tourner les avantages à son propre profit. D'une pensée bien envoyée par son chapeau, le petit bouton du camion des Tweedle allait s'allumer, et ils fonceraient vers le bâtiment ... Pour trouver les portes fermées, mais au moins, ils feraient le ménage à l'extérieur, pour consolider la fuite du Mad Hatter.
A l'intérieur, c'était la folie. Tetch aimait ça, et il y'avait quatre petits truands qui venaient de faire exploser des grenades. Tetch se risqua a monter sur la table, et ôtant son chapeau, tel un gentleman, il éclata d'un petit rire aigrelet.


- "On nous l'a déjà faite mon bon ami, c'était le Joker la dernière fois. Et croyez moi, il avait nettement plus de classe ..."

Mad Hatter ricanait déjà à la suite des évènements ! Dieu que cela serait d'un palpitant, mon cher Lièvre de Mars, pourquoi nous font ils tous rire comme ça dans Gotham ? Un des gardes essaya alors de le faire descendre de la table. Il l'avait poussé du pied, et Tetch dégringola à terre. Il feignit alors une petite moue, comme s'il avait mal. Il se trainait en rampant aux pieds du garde.


Il sortit alors un petit deringer, celui qu'il avait habilement dissimulé dans son chapeau avant de descendre le garde armé d'une balle. Tetch venait de faire payer l'outrecuidance de cet infect petit garde du corps de toucher au Chapelier Fou de Gotham. Tetch repoussa le corps qui allait s'effondrer sur lui.


- "Je n'aimerais pas du tout appartenir à son rêve !"

Dit-il en observant le cadavre à son côté. Bien entendu, la situation allait devenir tendue. Mais déjà, à côté et non loin de lui, un jeune membre de la Mafia venait de s'en occuper d'un. Nul doute que Pandora ou Ra's Al Ghul allaient faire main basse sur ces deux petits chenapans. Avec un léger rictus, Tetch se faufila dans l'ombre, grâce à sa petite taille. Il venait d'en avoir un, peut être que cette fois, il aurait Pandora ? Ou même Ra's Al Ghul ? Qui sait ?


Quant aux Tweeds, de leur côté, c'était le ménage monsieur propre, version deux gros chauves en colère. Tetch leur avait fait parvenir un ordre. Et bien entendu, ils obéiront comme de braves petits hommes de main qu'ils sont. Et si bien entendu, ceux-là venaient a trahir Tetch, le même sort les attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Dim 6 Jan - 22:42

Todd s'attendait à un coup fourré de la part des acheteurs, mais pas des vendeurs ! Finalement, les échantillons étaient peut-être des faux, peut-être que tout cela n'était qu'un coup monté pour attirer les pigeons de Gotham dans un piège. Non...le scientifique tenait fermement sa valise, si c'était un piège, il aurait déjà décampé. Les gardes du corps avaient prit toute la salle en otage et avaient probablement dans l'idée de tous les éliminer pour récupérer l'argent. Des grenades tombèrent au sol mais n'explosèrent pas. Et vu les masques à gaz sur les gardes, il s'agissait probablement de fumigène ou de lacrymogène...ou un gaz létal. Quoiqu'il en soit, aucune n'explosa. Comment autant de grenades pouvaient dysfonctionner au même moment? Il y avait clairement baleine sous le gravillon, mais cela tournait heureusement en la faveur des otages qui se mirent alors à se défendre. Le Chapelier commençait à danser sur la table tandis que les gardes tiraient sur tout ce qui bougeait. La situation venait de se compliquer un peu.

La gueule d'argile se leva de sa chaise et plongea ses mains brutalement dans son corps pour en sortir deux grenades et une arme de poing. C'était l'un des avantages d'être un Clayface, il pouvait cacher tout et n'importe quoi dans son corps. Il dégoupilla les deux grenades pour les lancer en l'air.


"C'est comme ça qu'on fait exploser les grenades !"

Les deux grenades explosèrent, et un panache de fumée en sortit. Il s'agissait de gaz lacrymogène. Certains acheteurs commençaient déjà à suffoquer et à pleurer toutes leurs larmes. C'était une très bonne chose pour les gardes du corps, mais Todd s'en fichait, son anatomie n'était conçu de la même manière qu'un être humain normal.

Des tirs fusèrent dans tous les sens, c'était le moment idéal pour récupérer la valise contenant les échantillons. Il couru donc vers Sparewell sans se soucier des balles pour le plaquer violemment au sol derrière la scène, tâche rapidement exécutée vu la distance entre lui et la scène. De là, très peu de personnes pouvaient les voir vu la fumée, qui ne se dissipera que dans dix minutes, et la scène. Le polymorphe pointa son arme vers le pauvre scientifique.


"Donnez moi cette valise si vous voulez rester en vie."

Il profita de ce cours instant de répit pour envoyer son message via téléphone :

"GO"





Dernière édition par Todd Russell/Clayface le Lun 7 Jan - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 7 Jan - 1:34

Mon père m’a entrainé avec efficacité depuis ma naissance, comme je suis censé le faire avec toi. Mon seul but, abattre tout ce qui pourrait se dresser entre moi et ma cible. LA cible. L’unique mission des Caïn : Abel. Toute autre formation étant superflus, j’étais passé à coté de chose importante pour un vrai guerrier. Quant on se spécialise trop, on perd en flexibilité. Il m’avait parfaitement entrainé pour m’infiltrer, mais moins pour me protéger des approches discrètes. Du moins de celle des Maitres. Quant on affute une lame avec vigueur on en oublie parfois que l’autre coté de la lame n’est pas tranchante, ou plus précisément dans le cas de ma famille… Hé bien…

On s’en fou !

Seul l’objectif compte. Personnellement je n’étais pas de cet avis. Du moins en ce qui me concerne directement. Changer temporairement d’orientation vous faisait pousser l’envie de combler vos lacunes. Perfectionner mes propres défenses me permit de ne pas sursauter quand Ra's Al Ghul se présenta à moi. Pas vraiment que je l’ai entendu arriver, c’était plutôt comme une sensation d’alarme. Il aurait pu me tuer sur le champ si cela avait été son but. Bien maigre consolation me diras-tu, mais un exploit tout de même. Cela dit, je ne savais pas quoi dire à part m’identifier.

    "Black Dandy, Monsieur… ?"
Je tentais de lui retourner sa question par politesse, sur un ton égale toute en lui serrant la main. Sans la discipline dans laquelle m’avait forgé mon père, ma main aurait sans doute tremblé, j’en suis certain. Au lieu de ça, elle se contenta d’agir comme si j’ignorais son identité. Mais c’était Ra's Al Ghul non d’une pipe ! Une légende, une dangereuse légende ! Ce n’était vraiment pas le moment. Je gardais le silence le temps qu’il me dise qui il était et ce qu’il voulait. Pas de panique, il me parlait de la cane et de mon ancêtre. C’était bien le genre d’un homme de sa stature, s’intéresser à une énigme secondaire quand l’identité du plus grand justicier de cette ville était dans la balance. Et c’était bien ma veine qu’il ait rencontré Black Dandy par le passé. J’attendis qu’il promulgue sa mise avant de lui répondre.
    "Ma canne n’a pas retenue leur attention, elle est trop légère…"
De faite elle était creuse et ne pouvait pas abriter de métal. J’illustrais mes paroles en la faisant tournoyer entre mes doigts.
    "… Par contre le seul de mes ancêtres qui ait vendu ce genre d’article était mon arrière grand père. Je doute qu’il ait pu vous le vendre directement. Mais j’apprécie de savoir qu’il n’est pas tombé dans l’oublie pour tous."
J’avais pris garde de ne pas trop abuser de mon parlé dandy, un peu comme une marque de respect pour un homme qui ne serait pas abusé par ma prestation douteuse. Pour ma défense, je n’avais jamais mit ce costume, ni endossé ce rôle avant ce soir. Je feignais aussi d’ignorer qui était réellement l’Immortel. En espérant qu’il me prenne pour un simple homme d’affaire peu scrupuleux, qui se pliait simplement aux traditions vestimentaires familiales.
    "Oui, bien entendue, je sais me défendre, mais je pense que tout le monde ici se conduira en gentlemen. Oh oh oh oh."
Il fallait vraiment que j’arrête avec ce rire… J’avais opté cette fois ci pour le dédain, feignant me montrer aussi orgueilleux que les criminels cités par mon interlocuteur. Essayant de passer pour encore plus vulgaire et sans intérêt à ses yeux. A moitié par instinct de conservation purement Caïn, à la fois parce que ma mission était importante et ne supporterait pas d’entrer en conflit avec Ra's Al Ghul. En d’autre circonstance je lui aurais parlé d’une autre manière, mais le temps pressait. Il avait raison, ça allait partir en sucette. Si il ne me considérait pas comme une menace pour s’approprier la mallette alors j’avais une change de pas finir raid mort au premier coup de feu. Je n’eus pas trop le temps d’y réfléchir plus avant que les choses dégénérèrent. Pas vraiment comme je l’avais imaginé, mais cela n’avais pas d’importance.

@%$&§ !

Dans le tumulte, je vis distinctement un des mafieux utiliser un grappin, ça c’était Red Robin, du moins je l’espérais. J’avais ainsi son apparence en tête, cela m’éviterais de le frapper par inadvertance. Des coups de feu retentirent et je n’eus pas à feindre la surprise quand mon chapeau fut emporté par un des tire. J’eus une opportunité d’agir selon mon plan, mais j’hésitais dans le feu de l’action, je n’étais pas libre de mes mouvements avec l’homme à coté de moi. Je serrais fort ma canne. Que faire ? Pas grand-chose, des grenades fumigènes explosèrent, noyant la salle dans une fumée épaisse. J’avais raté ma chance, mais tout n’était pas perdu. Je me faisais lourdement tomber sur le sol, comme si j’avais été touché et procédais à un repli stratégique. Me fondre dans la fumé, ça je savais faire. Mon masque me protégeait partiellement de la fumée, et mon entrainement fit le reste. Je n’avais plus qu’à attendre dans l’ombre le moment opportun pour agir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 14 Jan - 11:17

J'ai une haine viscérale des évènements qui ne tournent pas en ma faveur. Je n'étais pas seule mais la situation avait rapidement empirée au point que je pouvais pas rester là à rien faire. C'était l'avantage d'avoir des alliés dans cette bataille, mais cela ne voulait absolument pas dire que c'était gagné pour ma personne. J'étais démunie, sans armes et sans gadgets, pas même le grappin que j'avais pris à Bruce. Mon seul moyen de defense, c'était de prendre un barreau de chaise et de cogner avec si l'occasion se présentait. Résumons rapidement: Des grenades qui n'explosent pas, un garde en train de se faire maltraiter par Tim, un autre abattu par ce chien de Tetch et deux autres qui étaient sur le point de s'en prendre un peu à tout le monde dans la salle sans parler que quelqu'un d'autre jouait les troubles-fêtes et qu'il avait du matériel qui fonctionnait. Bon sang, cette saleté de lacrymogène brouille ma vue jusqu'à me faire cracher mes tripes. Toute mutante inhumaine que je suis, je ne suis pas insensible à ce foutu gaz. La seule chose que je peux donc faire est de me saisir d'une chaise et de la briser pour me faire une arme de fortune avec un des barreaux. C'est soit ca, soit être désarmée et c'est un luxe que je ne peux me permettre dans mon état. J'en profite pour déchirer les cotés de ma longue robe afin d'avoir une plus grande liberté de mouvement.

Avec cette foutue fumée, il m'est impossible de distinguer quoi que ce soit...pas même les gardes ni ce Sparewell qui doit certainement être en train d'essayer de se faire la malle, si il est intelligent. Mon seul espoir est d'essayer d'avancer vers sa dernière position connue. Un nouveau coup de feu résonne et une balle s'écrase à coté de moi. Je dirais même que c'est un tir au jugé car il manquait bien trop de précision pour m'être destiné. Qui que ce soit, il allait le sentir passer car il était hors de question que je laisse ce type ouvrir le feu à tout va. Pire encore, il était sur le chemin qui me menait à Sparewell. Je ne pouvais pas le voir aussi bien que je le pensais et en fait, je ne distinguais que vaguement sa forme, sans oublier que ma vue était troublé par le gaz et les larmes. Peu importe car le je voyais et ca me suffisait pour me faufiler jusqu'à lui sans qu'il me voit...et comble du bonheur, mon barreau était assez pointu pour que je lui laisse un bien douloureux souvenir de notre rencontre. Plus je m'approche et plus je peux au moins deviner que ce type est un adepte des salles de musculation ce qui ne me donne vraiment pas envie de tenter le face à face. Traitez moi de lâche si vous en avez envie, mais je me ferais très rapidement tuer si je foncais tête baissée...alors j'en reste au plan et une fois à portée, je plante le morceau de bois dans sa jambe, en faisant exprès de rater l'artère fémorale. Le type tombe a terre et hurle comme un dement à qui on venait d'arracher les parties génitales. Il n'était pas si loin que ça du compte mais avec ce traitement, il n'est pas prêt de continuer de jouer les portes-flingues ce qui me permets de me saisir du sien. Le service trois pièces de ce mec aura certainement eu des jours meilleurs, mais que vouliez vous que je lui dise? "Pardon ducon, je suis désavantagée?"
Tant que ce morceau de bois restera dans sa jambe, il survivra assez longtemps pour aller se faire soigner à l’hôpital...si quelqu'un n'a pas la mauvaise idée de le flinguer après moi. Je continue maintenant de me diriger vers la dernière position connue de Sparewell, mais j'ai de plus en plus de mal à tenir.....ma tête me tourne et j'ai envie de vomir tant ce foutu gaz me prends......et c'est là que je commence à me demander si je ne suis pas plus sensible à cette saleté qu'un humain lambda. Finalement, j’arrête ma progression pour gerber.....juste de la bile....ca tire, c'est encore pire quand on a l'estomac vide. Pire, j'ai mal dans tout le corps. Je vais quand même pas claquer à cause d'une saleté de gaz lacrymogène.... ça serait vraiment trop bête...et puis l'autre qui continue à gueuler encore et encore...Il hurle mon nom....bordel, il m'a reconnue et je peux maintenant m'attendre à voir tout les timbrés me sauter à la gueule vu la jolie prime qu'il y'a sur ma tête. Vivante ou morte, je vaux un paquet de dollars pour quiconque me ramènera au G.C.P.D ou pire....à la Biosyn. Essayez donc pour voir. Je suis peut-être à moitié secouée, mais j'ai un flingue maintenant et je compte bien coller une balle au premier qui essayerait de m'approcher. Je suis même prête à parier que Tetch va vouloir jouer à ce jeu, sauf si Ra's ou Tim décident de s'en occuper. La seule chose que je peux faire, c'est tirer un coup en direction de la dernière position connue de Sparewell et hurler son nom.

Il me fallait cette foutue valise, peu importe le prix.....alors j'ouvre à nouveau le feu et je prie pour que ca ait de l'effet....que ça touche Sparewell ou la valise. Si ca détruisait cette dernière avec son contenu, ca ne serait pas plus mal, mon but premier était de détruire ce que contenait cette valise. Et merde, je sais que je vais forcement mettre à coté, alors pourquoi j’espère? Une petite prière, ma fille? Prie dieu et tu feras mouche? Ouais, c'est ca. Mais bon, c'était toujours mieux que de ne rien tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 14 Jan - 18:47

[HRP : Effectifs des gardes : 1 mort, 2 blessés et désarmés, 1 capturé par Robin.]


Le garde de Robin :

Comment ce blanc-bec avait put cacher cette arme ? Et pourquoi les grenades n'avaient pas explosées !
L'homme qui se prétendait garde du corps n'appréciait pas du tout le fait que le plan échoue aussi subitement. Après sa surprise, il avait eu à peine le temps de tirer sur quelques hommes au premier rang avant de se faire harponner par un mafieux à sa gauche qui le frappait sans retenu.
Maintenant à sa merci et sans arme, à moitié assommé par les coups, il n'avait pas d'autres choix que de gagner du temps et de prier pour que les autres se ramènent vite fait et le tire de ce cauchemar.

Il devait improviser rapidement, si bien que les première paroles qui sortirent de sa bouche en sang furent les suivantes :
« Falcone, je bosse pour Falcone ! C'est lui qui a monté ce piège ! Je vous jure ! »

C'était facile comme réponse et recevable à condition que ce gars là ne bosse pas vraiment pour le parrain de la mafia.
Il n'eut pas besoin d'en dire d'avantage, car des grenades explosèrent, empirant la situation. Sur le coup il eut l'impression qu'il vivait ses dernières secondes. Si c'était les leur, ils était tous morts.
Mais, heureusement ce n'étais que du gaz lacrymogène qu'il reconnu immédiatement aux douleurs intenses mais non mortelles au niveau de ses muqueuses.

Comment les gars là haut, avais pu aussi mal les fouiller ? Ce piège était vraiment un fiasco...



------------------------------------------------------


Tom Sparewell :

Tout s'était passé beaucoup trop vite pour le pauvre scientifique :
L'assassinat du patron du Carré d'As, une prise d'otage par les gardes du corps puis une véritable tuerie et maintenant un gaz affreux qui le faisait suffoquer.
Il n'avait pas d'autre choix à présent que de tenter de s'enfuir avec la valise, se maudissant cent fois d'avoir cette très mauvaise idée...

Alors qu'il espérait se mettre à ramper en direction de la sortie la plus proche, un visage terrifiant perça la brume de souffrance et des mains d'une force terrible l'attrapèrent et le plaquèrent au sol derrière l'estrade. A cet endroit, ils étaient invisibles, mais Tom pris de terreur ne put s'empêcher de hurler de peur avant que sont agresseur ne lui parle :

"Donnez moi cette valise si vous voulez rester en vie."

« Oui, oui, prenez là, pitié ! Ne me tuez pas !! » pleura-t-il aussi bien sous l'effet du gaz, que de la peur qui l'éreintait.

Que pouvait-il dire d'autre ? L'argent n'avait plus la moindre importance dans un moment aussi épouvantable...



--------------------------------------------------------


Dans le couloir menant à la sortie de secours :

« Vous pensez qu'ils sont tous morts ? »
demanda l'homme qui descellait la porte.

« Évidemment, Sam. Dans cette petite pièce, toutes ces grenades au chlore tuent en quelques secondes. »

« Mais on a entendu beaucoup trop de coups de feu... »


« Mouais... S'il y a des durs à cuire, on se les farcies, okay ?! »

Sam, nouvelle recrue, n'était pas bien rassuré. Cette mission devait pourtant se passer sans accros tellement le piège avait bien été préparé, certes au dernier moment, mais un véritable piège mortel.
Il avait pourtant un sale pressentiment.

« Ok, Marshall Calahan... »

Le chef des Marshalls se tourna alors vers les quatre autres hommes postés derrière lui : Craig, Darryl, Don et Chris.

« Vous êtes prêt ? »

Chacun mis un masque pour se protéger du chlore et arma son colt.

Le piège avait été finement conçu.
A moins que des créatures surhumaines ne se cachent dans cette pièce, tous les criminels ainsi que le scientifique devait être mort, à l'exception, bien sûre, des autres Marshalls déguisés en garde du corps et équipé de masque. Ils avaient eu du cran de ce montrer volontaire, Nash le reconnaissait lui même, et une fois cette affaire réglée ils deviendront les véritables héros de Gotham.
Après leur victoire sur le Joker et ce massacre de criminel, l'époque des Chauve-souris sera véritablement révolue. Surtout avec la réception du beau cadeau qui les attendait dans la pièce...

« Un, deux, trois, Go ! »

Le bon vieux coup de pied de mesure ouvris la porte avec fracas, plongeant les hommes dans l'épaisse fumée de la pièce.

« Bordel, c'est quoi ça ?! C'est pas du chlore ?! C'est la guerre ici, les grenades ont pas fonctionné... »

Alors que Sam paniquait, une balle sortant de l'écran de fumée comme venue de nulle part, le mis à terre d'un seul coup. Amis ou Ennemis ? Impossible de le distinguer dans ce brouillard...
Aussitôt, le groupe se mis à genoux. La situation n'était plus du tout sous leur contrôle.

Sans perdre une seconde, Nash Calahan donna ses ordres improvisés :
« On se disperse et on tue tous ceux qu'on ne connait pas ! Ça doit être de la lacrymo, je ne sais pas d'où ça vient, mais on à l'avantage d'avoir des masques ! On fait le ménage comme prévu, Okay ?! »

Les hommes se séparèrent donc, chacun se déplaçant rapidement dans la petite pièce, prêt à faire feu sur tous les criminels vus...


[HRP :
5 Marshalls déambulent dans la pièce et peuvent vous rencontrer. A vous de l'intégrer à vos RP à votre guise. Chris et Nash Calahan ne peuvent être tués.
La porte du couloir Ouest est ouverte. Celle du Sud est toujours bloquée ainsi que celle de l'escalier mais peuvent être forcées avec des moyens originaux, sachant que des Marshalls se trouvent aussi au rez de chaussé (3 qui vous ont fouillés).

Concernant les PNJ, il est essentiel que vous n'ayez pas d'avantage ici du fait de leur possession, comme dit dans les règles au début. Nous pouvons donc considérer que les frères tweeds attaquent les Marshalls postés dans le bar au rez de chaussé, mais ne peuvent intervenir par aider le Chapelier. Il en est de même pour les ninjas de Ra's Al Ghul qui n'ont pas réagis. Cependant, le chef de la Ligue à le droit de donner des ordres à son infiltré dans les Marshalls s'il le voit : Chris Rough.
En effet, c'est grâce à lui que le dispositif de grenade à été saboté et que vous avez tous survécu, bien qu'il n'a pas eu le temps d'alerter son chef.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Marvel

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 25/02/2012
Nombre de Messages : 1598
Vous à Gotham : Ancien James Gordon, toujours là pour vous servir :)

MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Ven 18 Jan - 19:20

La quête n'intéresse plus ?

Je rappel que selon le règlement tout le monde peut sauter les tours des autres. Red Robin à eu suffisamment de temps.

Les plus motivés auront la récompense.

Je posterais normalement lundi, ce qui laisse peu de temps, allez-y !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Ven 18 Jan - 22:51

Le pauvre scientifique vivait un cauchemars. Ca tirait dans tous les sens et voilà qu'un homme l'avait agressé pour la valise. C'était fini, au diable l'argent ! La vie avait plus d'importance. C'est pourquoi il donna la valise sans hésiter à Todd. Ce dernier afficha un sourire satisfait. Il n'avait pas quitté cette valise des yeux depuis le début des enchères et s'était donc assuré qu'il n'y avait pas eu d'échange entre temps. Le paquet n'était pas bien lourd mais il devait faire attention à son contenu fragile. La gueule d'argile était à peu près sûr que la valise était blindée mais il ne pouvait pas s'en assurer tant qu'il ne l'avait pas ouverte...et ce n'était pas le bon moment pour procéder à une analyse.

Une fois le colis dans les mains, il prit une bouteille d'eau et versa plusieurs gouttes dans les yeux du scientifique. Il lui tendit également à mouchoir.


"Vos yeux iront mieux d'ici une minute. Appliquez ce mouchoir devant votre nez et votre bouche et suivez moi...de près."

Todd ne pouvait pas laisser le pauvre homme au milieu d'une bataille rangée, il n'y survivrait pas plus de deux minutes, et il aurait probablement besoin de lui plus tard...comme otage. Vérifiant si son chargeur était plein, il attendit le bon moment pour sortir de la cachette et se diriger vers la sortie.

Soudain une porte s'ouvrit violemment et d'autres tirs, moins espacés, ajoutèrent encore plus de chaos dans une situation qui l'était déjà. Le polymorphe cru reconnaître au bruit des armes de même calibre que ceux des gardes. Il s'agissait probablement de leur renfort mais l'épais brouillard de gaz lacrymogène ne lui permettait pas d'être sûr à 100%...tant pis il fallait tenter le coup.

Sparewell ne pouvait pas en croire ses yeux. L'homme qui était en train de lui sauver de cette situation était en train de se transformer ! Sa taille augmenta, ainsi que son allure et son visage qui prit vaguement la forme d'une tête allongée par l'avant. Mais il lui fallu attendre quelques secondes avant de comprendre qu'il s'agissait d'un masque à gaz. Todd avait prit l'apparence d'un des gardes qu'il avait vu tomber au sol et avait simulé une petite blessure au bras gauche. Il se dirigea vers la sortie ouest en longeant les murs, toujours accompagné de très prêt par le scientifique jusqu'aux Marshalls. Il s'écria dans son faux masque à gaz :


"Ne tirez pas ! Je suis blessé et je fais sortir Sparewell ! Laissez moi passer ! Vite !"

Il espérait que sa ruse marcherait et que le type devant lui ne poserait pas de questions.


[HRP: au tour du Chapelier après moi, on s'est mit d'accord pour intervertir nos places]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Lun 21 Jan - 16:47

Du gaz Lacrymogène. Fichtre et Jabberwock !
Tetch sortit de sa petite poche un mouchoir qu'il se colla sur le nez. Avec un révolver de ces chers gardes, Tetch tentait de se frayer un passage vers la malette de Sparewell. Manqué ! Quelqu'un l'avait déjà subtilisé. Tetch ne devinerait jamais qui serait Batman, mais dans le fond, c'était peut être mieux. Le Batman était une entité de Gotham, au fond, Tetch voulait avoir son casque, mais de manière honorifique et non pas en passant par la ruse. Le Chapelier était rusé, mais il avait une certaine éthique, un certain honneur qui lui disait de ne pas le faire, de ne pas s'abaisser à ça. Tant mieux pour celui qui l'a, Tetch trouvera un autre moyen de vaincre Batman.

Avec son sourire de niais et son arme dans la poigne, Tetch se fraya un chemin vers le petit local, là, il serait surement tranquille. Le temps de rassembler ses esprits et d'éviter les gazs. Des coups de feu se firent entendre, Les Dum Dums ? Ou étaient-ce ces fameux Marshalls que Shreck avait sous la main ? Des questions, toujours des questions. Tetch les oublia très vite et se focalisa sur une seule chose, la survie.


- "Par les moustaches du Lapin Blanc, me voila pris au piège dans son terrier."

Si les membres de l'assaut venaient jusqu'en bas, Tetch serait fichu, cuit comme un lapin de Garennes un jour de chasse. Mais les DumDum. Eux, ils étaient forts, idiots, mais forts. Ils pourraient venir chercher le Chapelier, mais il faut espérer néanmoins que ça marche pour eux.
Pour Deever et Dumson, ils étaient pris entre deux feux, ils avaient à gérer la présence des Marshalls mais aussi des résidents et des derniers hommes de main de Sparewell. Retranchés derrière un comptoir, Deever et Dumson pensaient a utiliser les grenades, mais il fallait attendre le bon moment, le bon moment pour nettoyer la vermine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   Mer 23 Jan - 0:12

Je m’étais dissimulé dans la fumée pour pouvoir me rapprocher de ma cible, oui, je pense que je peux l’appeler ainsi. Mon entrainement en vue de tuer Abel ma préparé à trouver et tuer un humain. D’où ma volonté de m’occuper de l’homme plutôt que de la valise. Maintenant que j’agis comme un justicier, je n’ai pas de base ni d’entrainement pour ce genre d’ "action héroïque". Comme la plus part de mes interventions se font plus ou moins au feeling, elles sont plus ou moins réussit. Mais dans le cas présent, sans entrainement adéquat de sauveteur, j’avais dû préparer une stratégie. Une stratégie basée sur mes capacités propre, malheureusement, elles n’ont rien d’héroïque. Ma mission était claire, empêcher l’homme de divulguer l’identité de Batman.

Spit.

Le bruit de ma sarbacane camouflé en canne de marche. Sa légèreté n’était pas uniquement destinée à endormir la méfiance des gardes en bas, elle devait me servir à lancer un projectile non métallique à pointe de verre. Il se planta dans la nuque de Sparewell. Je l’avais suivit dans cette purée de pois, mais je fus surprit de le retrouver avec un homme de main masqué alors que je le croyais avec l’homme à qui l’on devait cette chaleureuse et gazeuse atmosphère. Pire, en me rapprochant de ma cible pour lui tirer dessus, je m’étais rapproché de renforts indésirable. Désormais à découvert, mes options étaient grandement réduites. J’espérais tout de même que le scientifique allait me donner une diversion suffisante pour de nouveau me dissimuler dans la fumée. Le poison c’était diffusé en une seconde dans son organisme, il tomba sur le coté après avoir cessé de respirer et que son cœur ai cessé de battre. Comme je le disais, mes capacités sont loin d’être héroïque…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

FoB Quête 6 : Price of Secret [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Josh Price [TERMINE]
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Blüdhaven-