RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Un samedi soir brûlant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Un samedi soir brûlant   Jeu 22 Nov - 21:48

Firefly attendait dans sa camionnette garé à quelques mètres de Diamonds Exchange. Lynns avait redoublé de prudence après le fiasco du cambriolage de la bijouterie de Gotham Plaza. Les mains crispés sur le volant, il ne quittait pas des yeux la devanture du magasin et scrutait le faisceau de la lampe du gardien. Il y avait quatre gardes de sécurité: 2 qui faisait leurs rondes dans le magasin, un dans la salle de contrôle et un qui sortirait fumait sa cigarette d'ici.... Garfield consulta sa montre d'ici une demi-heure: j'ai largement le temps de me préparer et je pourrais tester mon nouveau gel explosifs!. Il jeta un regard derrière son siège et avisa sa combinaison, son arme fétiche et la fiole contenant un liquide rouge visqueux et translucide.

Il démarra son véhicule, fit marche arrière et alla se garer dans une ruelle situés à un demi blocs de là. Pendant qu'il mettait sa combinaison, il écoutait distraitement la radio: ce soir il n'était question que du procès du Joker. Il ne put s'empêcher de sourire en entendant une déclaration du clown tiré de son procès: ...et il ose me traiter de malade!. Il ajusta son casque, brancha l'arrivée d'air de sa bouteille d'oxygène. Il était fin prêt et aller pouvoir embraser Gotham de mille feus.

Il ouvrit la porte arrière de la camionnette et sortit dans la ruelle. Il émergea dans la rue bondé, il était plus de minuit mais les bars et les boîtes de nuits étaient ouvertes et un monde fou traînaient. Soudain, une femme aperçu Firefly et se mit à hurler. Une réaction en chaîne se produisit et Firefly traversa la rue dans la cohue provoqués par les badauds qui cherchait à s'enfuir. Une fois arrivé sur le trottoir d'en face, Lynns leva son lance-flamme et le pointa sur un groupe de gens.... La flamme jaillit sur plusieurs mètres et toucha un homme, ce dernier s'écroula le dos en feu et essayait de se rouler par terre pour éteindre les flammes. Firefly marcha jusqu'à lui et s'agenouilla à ses côtés:

-"Inutile, mon garçon, tu es grièvement brûlé et tu auras des séquelles toutes ta vie..."

-"Ce n'es..t pas..jus.t..e!!!!" Balbutia-le jeune accablé de douleur.

-"Tu as raison, il faut que justice soit faite!"

Sur ces mots, il leva son lance-flamme et balaya la zone en faisant un arc de cercle. Il y eut plusieurs autres personnes qui hurlèrent dans douleur quand elles s'enflammèrent et Firefly éclata de rire. Il relâcha son arme et la laissa pendre à son côté et il s'empara d'une grenade incendiaire, la dégoupilla et la jeta au hasard dans la devanture d'un restaurant. L'engin tinta en heurtant le sol et les clients de l'établissement eurent juste le temps de se jeter à terre. La déflagration fut assourdissante et presque aussitôt les flammes se mirent à dévorer la façade du restau. La seule chose que déplorait Firefly, c'est qu'il n'y avait aucune victime.

Il observa pendant de longues secondes les gens qui se tortillait sur le sol, les flammes purificatrices qui embrasait le restaurant et montait au 1er étage. Ce chaos le satisfaisait pleinement mais il était là pour faire un retrait, un très gros retrait, un retrait de diamants pour une valeur de 600 000 dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Sam 24 Nov - 21:18

La radio de ma chambre est branché sur la fréquence de la police. Un criminel venait de lancer une série de meurtres, dans le but de s'emparer de quelque chose. Firefly. Un criminel volant armé d'un lance flamme. Très dangereux, mais pas assez pour me stopper. Cela va être l'occasion de tester ma nouvelle cape ignifugée. En me blottissant à l'intérieur, je pourrais sans la moindre difficulté résister aux flammes.

Je descend dans ma cave, et enfourche ma moto. Je porte déjà mon armure. Le combat promettait d'être intense. J'ai prévu quelques gadgets de secours, spécifiquement pensé contre cette adversaire. Une balle qui se transforme en filet quand je la lance, précisément prévu pour résister aux flammes. Un shuriken qui contient un petit réservoir de mousse émulsifiante au contact de l'air. Cela suffira à bloquer les flammes également. Tout mon équipement est prévu pour le bloquer.

Je pars à toute vitesse. Ma moto est déjà lancée au maximum de sa vitesse alors que je ne suis pas encore sur l'autoroute. Mon adversaire du soir se trouve au coeur du centre ville. Je passe soudainement au dessus d'une des barrières de l'autoroute, et arrive au centre de Gotham. Les gens s'enfuient dans tout les sens, créant une intense panique, n'hésitant pas à marcher les uns sur les autres.

Je plonge de selle, glisse au sol, roule sur moi même et me relève. Un mur de flamme projeté par Firefly se dresse en face de moi. C'est l'occasion d'essayer ma bombe à mousse carbonique. Et ça marche ! La mousse est consumée par le feu, mais l'éteint par la même occasion. L'homme enflammé volant se trouve en face de moi. Je sors deux shurikens de mon harnais, avant de les jeter vers mon adversaire du soir. Je continue ma course, saute, et arme mon poing ! Il va être frappé en plein visage, et être projeté au sol, sauf si il m'esquive. Mais je n'y crois pas trop. Pas la peine de parler, ni même de crier. Il est simplement l'heure du combat !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Sam 1 Déc - 18:53

Le mur de flammes n'avait servi à rien. Apparemment, ce jeune coq était agile et possédait du bon matos mais il n'avait pas encore vu la surprise de Firefly. Ce dernier fourra la main dans sa poche et en sortit l'éprouvette remplit de gel explosif mais au moment ou il s'apprêtait à la lancer, il reçut un coup de poing en plein visage qui le fit valser et s'écraser dans la vitrine d'un des bars dévorés par les flammes.

Lynns se releva et secoua la tête, il avait perdu la fiole et sans elle, Le combat risquait de s'éterniser à moins que...dans la rue, quelques personnes tentait encore de s'enfuir de cette zone de guerre improvisé . Une jeune fille essayait désespérément de se lever mais elle avait un morceau de verre planté dans le pied et elle chutait à chaque fois qu'elle essayait. Un otage serait une bonne façon de tenir en respect ce guignol en collant.


Il marcha vers la malheureuse , la saisit et approcha le canon de son lance-flamme contre sa jolie nuque, la fille allait se mettre à hurler mais lynns lui asena un violent coup de crosse. Il sortit lentement de l'établissement tenant la jeune fille comme un bouclier et fit face à Red Robin:

-"Maintenant je ne joue plus gamin! Je voudrais savoir si tu es capable de sauver plusieurs personnes en même temps?"

Sur ces mots, il tourna la tête vers sa camionnette garé dans la ruelle situé à quelques mètres:

-"Tu ne me pensais pas stupide au point de ne pas assurer mes arrières! Il y a dans la camionnette deux jeunes enfants ligotés pieds et poings liés et avec assez de C4 pour les réduire en confettis! Laisse-moi partir ou tu auras leur mort sur la conscience!






Dernière édition par Garfield Lynns/Firefly le Dim 2 Déc - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Dim 2 Déc - 20:10

Firefly n'esquiva pas, reçut le coup de poing en plein visage et valsa dans la vitre juste derrière lui. Il semblait relativement hors de combat, et il était donc temps pour moi de sauver les quelques personnes qui n'arrivait pas à se dégager seul. Je me retourne, et scrute rapidement la zone. Pleins de voitures, une camionnette semblant relativement épargné par les flammes, et quelques personnes coincé sous des décombres. Je cours, soulève une poutre enflammé, et dégage une jeune fille des flammes. Elle peut maintenant s'enfuir seul, et je constate quelque chose de bien plus grave.

Une voiture dont les portes ont fondu à cause de la chaleur, ce qui empêche les passagers de sortir. Si je ne me dépêche pas, ils vont mourir brûlés ou asphyxiés. Je cours, prend mon élan, et saute sur le capot de la voiture. Ma botte percute le pare brise à deux reprises, me laissant des brèches pour mes mains. Des éclats de verre se plantent dans mes paumes, alors que je tire de toute mes forces. Allez, Drake, allez, allez, allez ! Le pare brise est brusquement arraché, puis je le jette en arrière. Les deux personnes peuvent s'enfuir à leur tour. Mais j'entend soudainement une voix qui me force à me retourner.

-"Tu ne me pensais pas stupide au point de ne pas assurer mes arrières, il y a dans la camionnette deux jeunes enfants ligotés pieds et poings liés et avec assez de C4 pour les réduire en confettis, laisse-moi partir ou tu auras leur mort sur la conscience!

Merde, je l'avais oublié celui là. Et il tient désormais une jeune fille comme bouclier, avant de désigner la camionnette que j'ai remarqué plutôt. Bon, qu'est ce que m'a appris Bruce. Un combat peut être assimilé à de la chirurgie. Si il y a trop de cibles, il faut les prendre une par une du plus dangereux au moins grave. On stoppe l'hémorragie avant de bander les plaies. Avant tout, je dois faire diversion, puis je pourrais agir.

Logiquement, il doit tenir la télécommande du C4 sur lui.Peut être elle est intégrée à son armure ? Possible. Je sors aussi discrètement deux shurikens de ma ceinture. L'un est explosif, l'autre est téléguidée. Essayons la commande vocale de mon armure lié à mon masque. La cible 1 est la main de mon adversaire, la cible 2 la serrure de son camion.

Guidage : cible 1. Explosif : cible 2

J'ai parlé tellement bas qu'il n'a pas pu m'entendre. Je lance les deux shurikens en arrière, les laissant effectuer chacun leurs courbes prédéfinis. Je dois agir en une fraction de seconde. Je redresse mon bras, et active mon grappin pour arracher la jeune fille de ses bras. Mon shuriken se plante au même moment dans le canon de son lance flamme, l'empéchant de tirer sous peine d'explosion. Mon second shuriken se plante dans le camion, en fait exploser la serrure, et me laisse le temps de courir vers là bas. Je parie qu'il est déjà sur mes pas, sur le point de tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Dim 2 Déc - 21:05

En un instant, le rapport de force fut changé. La fille avait été sauvé par Robin et un shuriken obstruait le canon du lance-flamme. Lynns vit ce sale gosse partir en courant vers le camion, cependant, il ne se précipita pas à la poursuite du garçon en collant. Firefly arracha le projectile de la bouche de son arme et ne put s'empêcher de sourire. Il avait bluffé au sujet des enfants, il n'y avait aucun otage dans le véhicule et ça le jeune prodige l'apprendrait à ses dépens.

La rue était déserte hormis les victimes des flammes de Firefly qui se tortillait sur le sol. Lynns marcha lentement vers le jeune homme qu'il avait flambé en premier. Il pouvait à loisir tuer cet homme sans être inquiété durant les prochaines secondes. L'odeur de la chair brûlé, les cris des blessés le firent presque entrer en transe et il pointa son lance-flamme sur le malheureux et l'acheva. Le corps carbonisé du jeune avait une position grotesque, on aurait dit ces statues de cendres de Pompéi. Des sirènes hurlèrent et des voitures de police déboulèrent du coin de la rue, il est temps pour moi de mettre les voiles!. Le braquage était raté mais il avait eu la satisfaction de voir les flammes dévoré un être humain et le dépouiller de toute vie.

Malheureusement, il n'avait pas le temps de s'extasier sur son oeuvre. Il soupira et partit en courant vers la ruelle ou était parqué sa camionnette. Il pouvait encore essayer d'accrocher un héros à son palmarès du soir. L'arme au poing, il déboucha dans la ruelle et mit en joue Robin:


-"C'est à ton tour de mourir pour mon plus grand plaisir!"

Sur ces mots, il pointa son arme sur Robin et appuya sur la détente. Une flamme d'environ un mètre jaillit du lance-flamme prête à immoler le garçon








*Encore un ou deux posts et je te laisse me coincer!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Dim 2 Déc - 21:22

[HRP : Ca marche mon grand ]

Certains l'aiment chaud à ce qu'on dit. Pas moi. Pas d'enfants dans la camionnette. Quel connard. Un bruit caractéristique d'ouverture de valve. Une odeur de combustible. Une voix de taré qui crie. Et un mur de flamme. Je me retourne, attrape ma cape d'une main, et me blottit à l'intérieur. Elle m’empêche de mourir brulé, mais je ressens quand même la chaleur. Cela fait mal. Il allait en chier quand j'en ressortirais.

Après de longues secondes, le déluge de flamme s'éteint en crachotant. Je relâche ma cape et me projette vers l'avant, vers mon adversaire du soir. Mon bâton est dans ma main droit, ma main gauche est violemment crispé, prêt à percuter son visage. Et le métal de mon gantelet percute son visage, lui arrachant un cri de surprise. La plupart des gens résistent relativement mal à un déluge de flamme. Par chance, ma cape est ignifuge. Par chance ou par préparation ? Enfin, bref.

Coup de genou dans le ventre, coup de bâton vers la tempe, enchaînement de coups, déluges de coups vers mon adversaire. Un shuriken dans ma main gauche me permet de trancher les différents câbles courant sur l'armure de mon adversaire. Le câble d'alimentation en combustible, le câble d'alimentation en oxygène, bref il est très mal. Je prend mon élan, et me jette dans un salto arrière, laissant mes bottes percuter son visage.
Ma botte droite se plaque à présent sur son visage, le comprimant dans le sol.

Bouge pas Firefly. C'est fini maintenant.

Les voitures de polices commencent à se rapprocher de nous. Il serait temps pour moi de déguerpir. Je tapote une série de touches sur mon gantelet, ordonnant à ma moto de me rejoindre. Une vraie merveille de technologie cette bécane.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   Dim 2 Déc - 21:37

La bouche pleine de sang, les côtes douloureuses et désorienté, Lynns essaya de se relever mais il en était incapable. Il entendit les sirènes s'approchaient mêlés à une série de bips consécutifs. Il parvint avec beaucoup de mal à retirer son casque et quant il tomba sur le sol avec un bruit mat, Lynns vit une demi-douzaine de flingue braqué sur lui:

-"Lève-toi, salopard!"

-"Je suis dans l'incapacité de me lever, officiers!"

Un violent coup de pied dans le ventre le fit changer d'avis, il se leva et chancela. Il s'était fait rétamer par Red Robin et allait finir la soirée en garde à vue et serait transféré à Arkham d'ici 3 jours. Il se releva avec difficulté, l'un des agents le colla au mur lui passa les menottes et le fit monter dans la voiture de patrouille qui quitta la rue désormais dévasté. Firefly jeta un dernier coup d'oeil à son oeuvre et vomit sur le flic assis à côté de lui:

-"Veuillez m'excuser, je dois souffrir d'une commotion...."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un samedi soir brûlant   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un samedi soir brûlant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hebergement samedi soir
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Pourquoi ce déclin à notre rendez-vous du Samedi soir?
» On nous renvoie le bébé grandi
» probleme Freebox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Diamonds exchange-