RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Sam 10 Nov - 17:33

Tic tac, tourne l'heure, que se brise son coeur.
Tic tac, tourne l'heure, une mercenaire se meurt...


Jade ne venait plus à l'entrepôt ces derniers temps, elle passait ses journées et ses nuits dans les rues de Chinatown à chercher désespérément où pourrait être son patron.
Elle ne mangeait presque plus, ne dormait presque plus.
Elle n'avait plus de patron, elle ne le retrouvait plus.
Elle n'avait aucune raison de rester en vie.
C'était son but. Son unique but dans la vie est de servir, toujours et encore son patron, son sama, jusqu'à ce que l'un d'eux meurt.
Et si le patron mourrait, elle devait en chercher un autre, c'était comme ça depuis toujours dans sa vie.
Mais là, c'était différent. Elle était tombée amoureuse de ce patron.
Pourquoi lui? Elle ne savait pas.
Parce qu'il l'avait sauvé, parce qu'elle pouvait lui faire confiance?
Elle ne sait pas.
Mais Kagi lui a dit que l'amour pouvait frapper n'importe quand.
Il disait que l'amour donnait des ailes, là, elle avait envie de le retrouver...ou bien de chuter.
Elle était revenue à l'entrepôt dire au revoir à celui qui se considérait comme son père. C'est vrai que Kagi avait toujours été là pour elle, mais cette fois, c'était fini. Elle devait partir.
Et là, elle sortit. Elle avait fait à peine quelques pas que Kagi la rattrapa par le bras. Il était paniqué, vraiment paniqué. Il ne voulait pas qu'elle parte!
Jade n'en pouvait plus, son coeur n'en pouvait plus. Elle le frappa au ventre pour qu'il la lâche, ce qu'il fit.
Et en courant, elle disparut dans la nuit.
Son surnom de Sweetie retentit dans la nuit en un cri de panique et de tristesse.

La mercenaire avait fini de courir. Ses longs cheveux, d'habitude attachés en arrière en un chignon parfait par des aiguilles, étaient détachés. Les aiguilles étaient dans sa main.
L'hôtel dans lequel elle avait vu le Cannibale la première fois était vraiment en un sale état.
Les lieux avaient été abandonnés par la famille Jaoming.
Elle se laissa tomber à genoux devant la porte. Les larmes coulaient le long de son visage.
Elle pleurait.

-Morand sama...où êtes-vous? murmura t-elle.

Elle n'arrivait plus à parler, ça ne servait à rien de parler aux pierres, jamais elles ne vous répondraient.
Et puis, sa voix était étouffée par les larmes. Sa gorge se nouait.
Parler ne servirait à rien aux morts.
De toute façon, Jade se mourrait depuis le jour où le Cannibale lui a envoyé cette lettre.
Elle ne pouvait plus le servir. Qu'à cela ne tienne, elle ne servirait plus jamais personne d'autre.
Personne. Car elle allait mourir.
En main elle avait l'une des aiguilles qui avait tué Samuel Taylor et propulsé cet infect Morgan à la tête de l'entreprise.
Un jour, un faux pas le tuerait.
De là où elle serait, se réjouira de le voir souffrir et mourir.

Son coeur lui faisait mal, elle voulait l'arracher.
Elle se contenta de rapprocher les aiguilles de sa gorge. Les aiguilles empoisonnées remplies du poison de fugu.
Elle allait mourir...
Mais elle sentit une présence...quelqu'un était là à l'observer.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Dim 11 Nov - 19:19

"Ce n'est pas une solution."

Mes bottes claquent lentement sur le sol nu de l'hôtel. Mes yeux blanchâtres se fixent sur la silhouette devant moi, qui n'est plus qu'à quelques centimètres d'arracher la vie de son corps. Ma voix est posée, et peu agressive ; autant ne pas la pousser encore plus dans cette voie.

"La nuit la plus sombre précède toujours le jour."

Je m'arrête à trois mètres d'elle, ma longue cape entourant tout mon corps. Seul mon visage à moitié masqué se détache de cette forme sombre, et n'affiche aucune expression pour l'instant.

"Seikyo Akumu m'a informé de vos récents déboires face à un industriel discret et violent. Je me suis engagé auprès de monsieur Akumu d'aller le visiter et de lui rappeler les règles de vie dans Gotham City. J'aurais besoin de vos lumières sur cette agression pour y parvenir."

J'ai assisté, quelques minutes avant, à l'altercation entre Kagi et elle. J'ai bien compris que leurs relations ne sont pas aussi saines que celles décrites par le criminel japonais quelques jours plus tôt, quand je l'ai rencontré, mais je ne peux pas m'en préoccuper réellement. Mon seul intérêt est de remonter la piste de cet industriel pour découvrir l'étendue réelle des dommages de la ville ; pour le moment, la jeune femme devant moi, dont j'ignore l'identité, n'est qu'un outil pour moi, le moyen d'en savoir plus.

"Donnez-moi ces informations et quittez Chinatown - quittez même Gotham City. Vos... associés sont trop dangereux pour vous, et rien ne justifie la décision que vous étiez sur le point de prendre."

Oui, même si elle n'est qu'un moyen d'obtenir des informations, elle reste un être humain et je refuse de voir des personnes périr devant moi quand je peux y faire quelque chose.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Lun 12 Nov - 19:22

"Ce n'est pas une solution."

Jade s'arrêta, ne baissant pas ses aiguilles pourtant.
Qui était-ce? Elle ne se retourna pas, peu lui importait. Cette voix, elle ne la connaissait pas, alors rien ne servait.
Elle mourrait cette nuit de toute façon.


"Seikyo Akumu m'a informé de vos récents déboires face à un industriel discret et violent. Je me suis engagé auprès de monsieur Akumu d'aller le visiter et de lui rappeler les règles de vie dans Gotham City. J'aurais besoin de vos lumières sur cette agression pour y parvenir."

Ah ok..Il l'avait arrêté dans son élan de suicide juste pour des informations...
Bah! Que cela lui importait peu...autant que ça serve à quelqu'un.


"Donnez-moi ces informations et quittez Chinatown - quittez même Gotham City. Vos... associés sont trop dangereux pour vous, et rien ne justifie la décision que vous étiez sur le point de prendre."

Elle était toujours par terre quand elle se tourna vers le justicier.
Elle avait les larmes aux yeux, elle ne pouvait s'empêcher de pleurer.
C'était lamentable pour elle.
Une mercenaire amoureuse...pfft...
Elle parla, mais elle avait du mal. Le désespoir et le chagrin lui nouait la gorge. Elle essayait pourtant de se calmer, de parler calmement pour que le justicier - car c'en était un apparemment - puis la comprendre malgré son accent japonais.


-Julien Morgan m'a payé pour tuer Samuel Taylor. Je n'avais pas les moyens de me racheter les armes à feu qu'il me proposait, il m'a donc demandé d'exécuter cet homme à cette soirée en échange. Il n'est pas mon associé, j'en ai pas. Il y eut un tir dans la nuit, tout le monde pensait que c'était Morgan qui était visé alors qu'en fait c'était moi. Franck Morand sama l'a compris et il s'est jeté sur moi pour me sauver. C'est la première fois qu'on essaie de me sauver...enfin..à part Kagi sama...


Elle montra les ruines de l'hôtel.


-Et ces ruines sont le résultat de cet acte. Mon patron m'a sauvé la vie et Morgan lui a fait payé. Il a lancé un assaut contre nous et l'a pris en otage. Cependant j'ai pu le libérer avec l'aide de certaines personnes. Je ne dirai pas qui. Et depuis, nous ne nous sommes jamais revus...j'ai juste reçu une lettre de lui disant qu'il voulait mettre fin à notre contrat...Mais je ne peux pas. Cela n'est encore jamais arrivé...d'habitude le contrat est fini quand l'un des deux meurt, et si c'est mon patron qui meurt alors je dois en trouver un autre. J'ai toujours vécu ainsi. J'obéis. Sans ordres je suis perdue. Je suis perdue sans lui...


Elle fixa le sol, triste et mélancolique, désespérée.
Elle ne lâcha pas les aiguilles pour autant.
Dans son regard se lisait tout l'amour qu'elle avait pour Franck Morand, mais elle ne se rendait pas compte...comme elle ne se rendait pas compte qu'elle venait de parler énormément contrairement à d'habitude...et à un justicier qui plus est...


-Je suis finie. Une mercenaire avec des sentiments et surtout celui de l'amour ne peut continuer à exister. Je ne pourrai jamais vivre sans savoir où il est ou s'il va bien...
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Mer 14 Nov - 22:07

Je pousse un soupir silencieux en écoutant son discours. Je me doutais bien de l'implication de Julien Morgan dans cette affaire, je n'imaginais "juste" pas combien l'actionnaire français pouvait tremper dans les agissements sombres de Gotham City.

"Votre métier de mercenaire est terminé, en effet. Une professionnelle incapable de tenir son contrat, menacée par ses anciens employeurs, ne sera plus considérée comme crédible par le milieu et deviendra bientôt la cible de tous les apprentis tueurs espérant se faire un nom sur votre cadavre."

Ma sentence est terrible, mais juste.
Mes yeux blanchâtres continuent de fixer la silhouette pathétique juste devant moi, et même si je suis concerné par sa survie, j'ai du mal à me sentir réellement concerné par son sort. Elle est une tueuse, une professionnelle, et je n'ai besoin d'elle que pour obtenir des informations sur un plus gros gibier.

"J'ai besoin de toutes les données à votre disposition : vos associés, vos méthodes, vos preuves. Je suis persuadé que quelqu'un comme vous garde des traces et a une excellente mémoire de ses contrats. Livrez-moi tout."

Mon ton est incisif, autoritaire. Je continue de la fixer, et de voir les baguettes mortelles prêtes à s'enfoncer dans sa chair ; je n'aime définitivement pas l'idée de la voir continuer à tenir de telles armes.

"Et je retrouverai Franck Morand."

Cet homme ne me dit rien : je vais devoir lancer une recherche sur celui qui semble être au coeur même de toute cette histoire. Cependant, la femme en face de moi n'a pas à le savoir, et je dois tout faire pour la pousser à tout me dire... même à promettre des choses que je ne ferai pas forcément.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Jeu 15 Nov - 17:40

"Votre métier de mercenaire est terminé, en effet. Une professionnelle incapable de tenir son contrat, menacée par ses anciens employeurs, ne sera plus considérée comme crédible par le milieu et deviendra bientôt la cible de tous les apprentis tueurs espérant se faire un nom sur votre cadavre."

De toute façon, elle n'avait pas l'intention de continuer, juste servir Franck Morand et puis c'est tout. Le sauver et mourir pour lui.
En revanche, pour les apprentis tueurs, eux, risquaient d'avoir beaucoup de mal.


"J'ai besoin de toutes les données à votre disposition : vos associés, vos méthodes, vos preuves. Je suis persuadé que quelqu'un comme vous garde des traces et a une excellente mémoire de ses contrats. Livrez-moi tout."

Il avait bien insisté sur le "tout". Soit.
Le justicier la fixe toujours mais elle ne peut même pas le regarder, elle fixe les murs en ruines de l'hôtel.


"Et je retrouverai Franck Morand."

Elle tilta à ce moment là. Pourquoi faire? A quoi ça avancerait le justicier?

-A quoi cela vous avancerait de retrouver Morand sama? Savez-vous qui il est? J'en doute. De plus...je suis sûre que vous me dites ça uniquement pour que vous dévoile la totalité de ce que je sais. A quoi ça me servirait en ce cas, puisque je vais bientôt mourir? Mes méthodes sont simples, j'utilise le moins souvent possible les armes à feu et tout peut me servir d'arme; aussi bien ses aiguilles dans ma main qu'un vulgaire bout de plastique. Tout peut devenir une arme mortelle ou tout simplement un objet de distraction le temps de battre en retraite. Je n'ai aucun associé, je suis seule, à part Kagi sama qui se considère comme mon père. Et quelles preuves voulez-vous? Des preuves contre qui?





Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Sam 17 Nov - 23:44

Elle n'est pas bête - bon point pour elle, mauvais pour moi.
Il va falloir ruser un peu plus.

"Je suis Batman. Je ne mens pas, je ne manipule pas."

Ma voix est sèche, tranchante. Même si je suis bien en train de faire ce qu'elle dit, je dois la convaincre du contraire, et j'espère qu'elle tombera dans le panneau.
Mes yeux blanchâtres se fixent sur le visage de la jeune femme en face de moi. Je m'accroche à l'arme que je tiens entre les mains, prêt à l'utiliser en cas de besoin - et sentant malheureusement le besoin se rapprocher de plus en plus.

"Je retrouverai Franck Morand en échange d'informations. Des vies sont en danger, et celles de vos proches sont également dans la balance. Monsieur Akumu, monsieur Morand se sont attirés des ennuis et des ennemis, et rares sont ceux qui peuvent les protéger. J'en fais partie."

Lentement, je m'approche d'elle et m'accroupit à un mètre d'elle à peine. Discrètement, je garde toujours mes doigts sur mon Batarang, au cas où.

"Dites-moi tout, et j'aiderai. Ne dites rien, et je me chargerai personnellement à ce qu'aucune aide ne leur soit dispensée. Alors donnez-moi tout ce que vous savez sur Julien Morgan, sur le contrat, sur son fonctionnement, sur vos missions en ville et vos contacts, et j'agirai dans leur intérêt - et le vôtre."

Je n'ai rien à perdre, rien à prouver à une mercenaire comme elle. Je suis, depuis quelques temps, trop gentil avec les criminels que je croise, et il est temps que cela cesse. Elle me livrera ces éléments, qu'elle le veuille ou non.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Dim 18 Nov - 12:02

"Je suis Batman. Je ne mens pas, je ne manipule pas."

"Menteur!" cria une voix dans la tête de Jade, son instinct tout simplement...

"Je retrouverai Franck Morand en échange d'informations. Des vies sont en danger, et celles de vos proches sont également dans la balance. Monsieur Akumu, monsieur Morand se sont attirés des ennuis et des ennemis, et rares sont ceux qui peuvent les protéger. J'en fais partie."


Elle aurait presque ri si elle n'était pas dans la situation d'essayer de se tuer.

"Dites-moi tout, et j'aiderai. Ne dites rien, et je me chargerai personnellement à ce qu'aucune aide ne leur soit dispensée. Alors donnez-moi tout ce que vous savez sur Julien Morgan, sur le contrat, sur son fonctionnement, sur vos missions en ville et vos contacts, et j'agirai dans leur intérêt - et le vôtre."

-Je me souviens que Mr Unknown et Jiro ne proféraient pas de menaces pareilles quand ils avaient besoin d'informations. Je connais leur existence pour les avoir croisés plusieurs fois quand ils venaient voir Kagi sama.


Elle eut un petit sourire nostalgique.

-A la réception de Julien Morgan, je me suis approchée de ma cible. Il devait mourir de façon à ce qu'on croit qu'il était passé par-dessus le balcon parce qu'il avait trop bu. Je l'ai tué avec cette même aiguille avec laquelle je m'apprête à mourir ce soir et je l'ai enfoncé derrière la nuque. C'est là qu'il fallait regarder, avec une grosse loupe, un tout petit trou y était, et ça n'a même pas laissé une goutte de sang tellement c'était petit. Ce n'était que mon premier contrat en ville, je n'en ai pas eu d'autres depuis. Julien Morgan, je sais qu'il va souffrir d'ici quelques semaines, mais pas par moi...Je ne peux m'inquiéter pour Kagi sama, je sais déjà que personne ne peut le sauver, il va bientôt mourir. Si je le sais, c'est parce qu'il me l'a fait écouté. On a tous reçus ça, on sait pas d'où ça vient, une comptine sur nos portables respectifs. On sait juste que c'est une comptine à l'air enfantin...mais diablement sombre et menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Lun 19 Nov - 20:16

"Mr Unknown et Jiro sont morts d'avoir suivi certaines règles."

Toujours accroupi devant la jeune femme, ma voix roule comme le tonnerre, et mes yeux blanchâtres fixent la silhouette figée à quelques centimètres de moi. Nul ne sait que Jiro vit et a repris la lutte comme le Batman du Japon, et je dois continuer sa mascarade pour le protéger et enrober sa nouvelle identité de mystère.

"Le monde change, la ville change, les criminels changent. Je change, mais je tiens mes promesses."

Je n'ai aucun mal à mentir à la mercenaire, d'autant plus que je sais que les meilleurs côtés de ma personnalité me pousseront à l'aider malgré tout. On ne se refait pas.

"Pourquoi Seikyo Akumu est-il condamné ? Et quelle est cette comptine ?"

Au fil des instants, les informations s'accumulent - et ne me plaisent pas.
Si la tueuse en face de moi me donne ce que je veux, je me rends aussi compte que l'univers que je découvre est plus nébuleux que je le pensais. En parallèle de mes ennemis habituels, de nouveaux acteurs sont apparus à Gotham City et évoluent depuis des semaines, des mois, sans que j'en ai connaissance.
Peu à peu, ils se sont établis, ont tissé des liens et se sont créés des relations, des inimités qui éclatent lentement au grand jour. Jamais je n'aurais cru que Julien Morgan soit lié à la mafia japonaise, et jamais je ne l'aurais cru capable de telles manigances ; il va me falloir remettre à jour mes fichiers, mes priorités et mes actions avant que tout ceci ne prenne trop d'ampleur.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Mar 20 Nov - 18:57

"Mr Unknown et Jiro sont morts d'avoir suivi certaines règles."

Peut-être, mais elle n'y pouvait rien.

"Le monde change, la ville change, les criminels changent. Je change, mais je tiens mes promesses."

"Menteur! Menteur! Menteur! MENTEUR!" criait la voix dans la tête de Jade. Les seuls justiciers en qui elle savait qu'elle pouvait faire réellement confiance, étaient juste morts...

"Pourquoi Seikyo Akumu est-il condamné ? Et quelle est cette comptine ?"


Elle sortit son portable, pianota sur quelques touches. Elle avait enregistré le message vocal sur lequel on pouvait entendre des voix d'enfants chantant une comptine à l'air enfantin, il y avait de la musique aussi. Les paroles étaient juste pas très rassurantes...


"Tic, tac, tourne l'heure, c'est beau Décembre pour partir.
Tic, tac, tourne l'heure, Kagi va bientôt mourir.
Tic, tac, tourne l'heure, inutile de courir.
Tic, tac, tourne l'heure, Morgan va souffrir.
Tic, tac, tourne l'heure, vive les fantômes du passé.
Tic, tac, tourne l'heure, Ketsueki face à son passé.
Tic, tac, tourne l'heure, que le flic se fasse tuer.
Tic, tac, tourne l'heure, personne ne sera épargné.
Tic, tac, tourne l'heure, que se brise un coeur.
Tic, tac, tourne l'heure, une mercenaire se meurt.
Tic, tac, tourne l'heure, qu'apparaisse l'autre personnalité.
Tic, tac, tourne l'heure, un tueur va se réveiller.
Tic, tac, tourne l'heure, le Cannibale est en danger.
Tic, tac, tourne l'heure, sa sauveuse sera tuée.
Tic, tac, tourne l'heure, une tueuse va se venger.
Tic, tac, tourne l'heure, elle aussi elle va chuter.
Tic, tac, tourne l'heure, que de morts pour un poste.
Tic, tac, tourne l'heure, mais à qui la faute?"

Elle coupa et rangea son portable.

-Qu'il meurt durant le mois de Décembre ou pas, ça n'y changera rien, il mourra un jour ou l'autre de ce qu'il a dans sa tête ou de ce qu'il a à la place son coeur! C'est bien pour ça qu'il est ici et qu'il ne veut pas y partir...Gotham est sa dernière chance...sa dernière chance sinon il meurt.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Mar 20 Nov - 21:52

Je m'attendais à une autre comptine, morbide et plus connue dans la ville - je me trompais, au moins sur une partie.

Je croyais que la mercenaire en face de moi allait me réciter la petite chanson apprise par coeur par tous les enfants de Gotham City, qui met en avant la célèbre Cour des Hiboux. Longtemps, j'ai cru qu'elle n'était qu'une légende, qu'un argument employé par les parents pour terrifier leur progéniture et s'assurer une certaine paix à la maison - je me suis même prouvé l'inexistence de la Cour, quand le petit garçon que je fus voulait croire à un complot derrière le meurtre de mes parents.
Depuis quelques jours, mes certitudes ont volé en éclats et mes récentes découvertes auprès de Calvin Rose, et les récentes agressions de quelques citoyens gothamites m'ont fait comprendre que je me trompais, même si ce n'est jamais facile à accepter.

Mon doigt se pose discrètement sur un bouton de mon avant-bras gauche, comme quelques secondes auparavant.
Secrètement, sans que la mercenaire puisse me voir, j'ai enregistré le message vocal avec le système audio de mon uniforme. Autant conserver certains éléments qui pourraient m'être utiles pour la suite, et ces quelques phrases le seront indubitablement.

"Pourquoi Akumu peut-il espérer éviter un tel sort ici ?"

Cette comptine me permet de comprendre un peu plus les raisons de la présence de Seikyo Akumu ici, même si je ne sais toujours pas ce qui peut terrifier et menacer autant un homme comme lui. Les rapports de Jiro m'ont permis de saisir toute la dangerosité de ce nouvel ennemi, et je suis bien conscient que ce qui peut l'atteindre menacera évidemment Gotham City ; et je ne peux l'accepter.

Maintenant que je connais les liens entre cette mercenaire et Julien Morgan, je vais pouvoir aller rencontrer le Français - mais cet entretien ne se limite pas à ces informations.
Tout un pan de la ville m'échappait jusqu'à ce soir, et je fais désormais face à un océan de mystères et de dangers qui ne me plaisent guère. D'abord la Cour des Hiboux qui semble être une réalité, maintenant Akumu, Morgan et tous les autres... non, tout ceci n'est pas agréable, n'est pas acceptable, et je vais mettre un terme à mon ignorance.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Mer 21 Nov - 15:12

"Pourquoi Akumu peut-il espérer éviter un tel sort ici ?"

-Je ne peux dire qui tire les ficelles et qui menace tout le monde, à part que ça doit être une possible conspiration contre Kagi sama et que tous ceux pouvant le venger seront éliminés. Ce qui veut dire que rien d'autre à part les membres de la famille à Kyoto ou à Gotham mourront. Et dire que Gotham était sa dernière chance. Il repartirait bien à Kyoto, mais il est trop malade pour refaire un voyage, c'est trop tard. Il est venu ici uniquement dans ce but...faire ce qui a été impossible il y a dix-huit ans...Mais ce n'est pas à moi de vous dire ça, Kagi sama vous le dira lui. Il se peut qu'il refuse car cela touche à sa vie privée qui ne regarde personne. Mais si vous voulez vraiment le savoir, c'est à lui qu'il faut demander, il ne m'a pas dit tous les détails, juste qu'il était gravement malade et que Gotham était sa dernière chance.


Jade avait toujours les aiguilles près d'elle, près de sa gorge, toujours prête à mourir.

-Qu'est-ce que vous voulez savoir d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   Sam 24 Nov - 23:21

Je pousse un long soupir en entendant les nouvelles réponses de la mercenaire devant moi.
Tout se complique - rien ne me plaît.

"Je ne veux rien savoir d'autre."

Dans mon dos, je lâche l'arme que je tenais jusque-là, la remettant à sa place à ma ceinture. Très rapidement, trop pour qu'elle puisse réagir, ma main s'échappe de ma cape pour frapper ses doigts et faire tomber ses armes sur le sol, à quelques mètres de là.

"Vous m'avez offert ce que j'espérais. Je saurais m'en souvenir."

Plus lentement, je me relève et m'avance de quelques mètres pour écraser les baguettes qui allaient la tuer, quelques secondes plus tôt. Mon regard blanchâtre se pose à nouveau sur sa fine silhouette, et je reprends la parole après quelques instants d'un silence tendu.

"Les ténèbres les plus sombres précèdent toujours l'aube. Si Seikyo Akumu est bien en train de mourir, si un destin aussi féroce menace de s'abattre sur lui, alors il aura besoin d'alliés capables de le défendre - et de proches capables de le soutenir. A mon avis, vous êtes ce qui ressemble le plus aux deux, et il ne saurait survivre sans vous. En vous ôtant la vie, vous le menacez aussi lui. Réfléchissez à cela, et prenez une décision demain."

Je me détourne d'elle et m'approche d'une fenêtre, arrachant mon grappin à ma ceinture pour viser un autre immeuble. En me préparant à partir, je jette un dernier regard à la jeune femme, sentant tout le poids de son désespoir sur son visage. En un sens, je suis touché par sa situation, même si je ne peux oublier son occupation et ce que je pense vraiment d'elle.

"Vivez. Sauvez Akumu - sauvez-le de ces menaces, et de lui-même. Je saurai me souvenir de vos informations."

C'est tout ce que je veux lui offrir - c'est tout ce que je peux lui offrir.
Espérons qu'elle saura s'en contenter et comprendre l'importance de cette offre.

(HJ/ J'ai bien apprécié ce sujet, mais je ne vois pas comment continuer. A moins que tu ne veuilles faire plus de révélation, je te propose d'arrêter ici et que tu conclues en indiquant que Batman s'en va par la fenêtre. Par contre, si tu veux encore rajouter, je laisse volontairement la fin de mon post "libre" pour te permettre de me retenir. Merci. Wink /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un murmure d'amour, un murmure de mort [Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Murmure des Chimères
» Le murmure de l'eau, Murmure Aquatique [ATTENTE]
» L'appel de la mort [Batman]
» Ses sanglots n’étaient qu’un murmure étouffé par le vent
» Murmure Nocturne [ Modérateur de la CB ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Chinatown :: Yin Yang Hotel-