RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Lun 17 Sep - 18:31

Était-ce raciste de les avoir jetés ? Je m'en moquais pas mal. J'étais avant tout dans ce quartier pour le bas prix des loyers, et la tranquillité vis-à-vis de la flicaille et autres porte-flingues vulgaires. Ce n'était certainement pas pour la couleur locale, j'avais horreur du jaune, ni pour les mets orientaux qui me défrisaient les narines du coucher au réveil. Alors, recevoir une enquête sous la forme d'un colis, empli de rouleaux frits au porc et aux oignons, cela n'avait jamais figuré dans mes projets. J'avais jeté le paquet, en le refermant pour l'odeur. Ce qui s'avérerait plus intéressant était la note, glissée entre le carton et la boîte en papier d'alu. Je dépliai le rebord, et sortis le courrier de ma corbeille à papier. Les premières lignes étaient inscrites en sinogrammes, une écriture et un langage qui me sont aussi inconnus que le ciel clair à un rat des villes, ou les profondeurs obscures à un aigle royal. La deuxième partie du message était suivant toutes probabilités, la transcription de la première dans la langue natale de notre détective.

A M.NYGMA, DETECTIVE ET VOISIN
VEUILLEZ RECEVOIR CADEAUX DE
BIENVENUE ET EMBAUCHE POUR
ENQUETER SUR FUSILLADE DE
L'HOTEL YING YANG. PAUVRES
HOTELIERS, BESOIN DE DOSSIER
POUR REMBOURSEMENT ASSURANCE

SALAIRE PLUS TARD QUAND REMBOURSES

Ils avaient un sacré toupet, ces chinois. Honnêtement, les scènes de crime, ce vieil Edward était plus habitué à les perpétrer qu'à les déblayer, mais après tout, si je voulais faire de vieux os ici, je devais bien commencer à faire mon trou. Si je rendais service à des voisins dans le besoin, cela commencerait à dépoussiérer mon blason, lui donner une lumière plus positive que celle de mon ancienne réputation. D'un autre côté, je n'étais pas devenu le Sphinx en m'empiffrant de friture, et les chinetoques auraient intérêt à allonger la monnaie, car après tout, un gentleman a des besoins supérieurs. Allez, Eddie, ce n'est pas comme si tu croulais sous les dossiers. Cela me dégourdirait les jambes, et si tout cela s'avérait sans intérêt, je n'avais jamais rencontré le client, aucun engagement ne me liait à ces tenanciers. Une certaine famille...

"J comme Jeannine, A comme Antoine, O comme Oscar, M comme Michel, I comme Ignace, N comme Nicolas, G comme Gérard. Jaoming. En un seul mot ; je vous remercie, on vous rappellera."

Du moins, c'était ce qui était noté sur le cadastre d'après les services de la mairie. Se faire passer pour un inspecteur des travaux finis au téléphone, cela fait toujours trembler les fonctionnaires, pour quelque raison, et voilà que l'on m'avait donné le nom de la famille propriétaire du bien immobilier. Probablement, ils étaient mes clients. Bon, comme vous pouvez le voir, notre héros ne s'est pas encore décidé à bouger son vert séant. Il est tellement facile d'obtenir certaines informations de chez soi, pourquoi s'infliger de longues quêtes ambulatoires ? Pourtant, maintenant, il fallait bien se faire à l'idée, j'allais passer de l'autre côté de ces persiennes qui filtraient la lumière du jour. En homme libre, sain de corps et d'esprit, j'allais parcourir ce quartier puant qui était désormais le mien, afin d'enquêter sur une scène de violence et de poudre ; un langage qui, s'il en est, m'était un peu trop familier. Était-ce pour cette raison que je rechignais à la tâche ? Trêve d'enfantillages, le Sphinx, personne ne viendra te prendre par la main. C'est parti mon Néfer-titi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Mar 18 Sep - 18:38

Icare, encore Icare. Encore et toujours ce vol et cet échec de l'homme. Ces cinq lettres envoyées comme une bravade à l'inspecteur Sanchez. Pourquoi les derniers mots du bras droit de Samuel Taylor était Icare, pourquoi avait-on occulté le projet Icare de Green World Corporation. Ces mystères tournaient autour d'un seul et même homme : Julien Morgan, Julyan Yosef de son vrai nom.
Sanchez enquêtait depuis des mois sur l'écologiste français et avait déjà échappé à deux tentatives d'assassinat.

Mathéo avait été chargé de l'enquête sur la fusillade du Ying Yang hôtel. Les propriétaires avaient été pris en otage et il régnait une atmosphère d'insécurité autour de la scène du crime. La population était prête à sauter sur les flics. Il examina les lieux mais ne vit pas grand-chose d'intéressant. On avait dû déblayer l'entrée.

Quel merdier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Sam 22 Sep - 16:58

Je passai le cordon de police, trompant la surveillance du planton. Quel métier était-ce, que de devoir faire le pied de grue ? L'hôtel n'était haut que de trois étages, ce qui à Gotham était plutôt bas, mais c'était dans la norme à Chinatown. La plupart des affaires ici étaient souterraines, comme chacun peut s'en douter. Ce quartier avait le mérite de ne pas faire semblant de vouloir toucher les étoiles, à part peut-être un certain Fei-Long, acteur raté dont on entendait parler de temps en temps. Et si on ne tenait pas à y faire publiquement des étincelles, je gardais à l'esprit que les Chinois avaient inventé la poudre, et que nous autres occidentaux n'étions pas en reste pour l'utiliser. Le hall d'entrée avait été pas mal déblayé par les forces de l'ordre, mais je remarquai que des charges avaient dû être mises aux murs, vu les trous béants dans la structure ; j'enjambai les gravats, afin de me rapprocher du comptoir. A mesure que je me rapprochais du registre et de l'ordinateur, je remarquai une ombre qui grandissait derrière moi, dans la lumière crue des réverbères.

"Edward, E. Nygma, détective agréé, mais vous pouvez me nommer Eddie, après tout nous voulons la même chose, hum ?"

J'espérais que ce soit un flic, et non l'un des participants revenu sur le théâtre de ce joyeux carnage. Je me retournai, et tandis la main, inquiet. Les lumières de la rue blanchirent mes verres, m'éblouissant. L'individu s'approcha, ce qui assombrit l'effet lumineux sur mes lunettes. J'espérais qu'on ne lise pas trop l'inquiétude sur mon front, et abaissai mon chapeau melon de la main gauche, affichant un sourire qui se voulait assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Dim 23 Sep - 14:03

Mathéo n'avait pas vu l'homme au chapeau melon et aux lunettes noires quand il entra mais finalement le fait que cet homme prenne la parole attira l'attention de l'inspecteur Sanchez.

"Edward, E. Nygma, détective agréé, mais vous pouvez me nommer Eddie, après tout nous voulons la même chose, hum ?"
Edward Nygma ? J'ai déjà entendu ce nom quelque-part.
" Inspecteur Sanchez du GCPD. Détective agrée ? Qui est votre employeur ? "

L'inspecteur Sanchez se souvint finalement de vieux dossiers sur celui qu'on appelait le Sphynx. Edward Nygma était le criminel obsédé par les énigmes mais il semble que le programme de réinsertion a du bon.
Mathéo ne put s'empêcher de penser à un Joker réinséré dans la société en souriant.
Il serait obligé de bosser dans un cirque celui-là...

" Alors, quel est votre avis sur tout ça monsieur le détective ? "
Mathéo passa son doigt sur le comptoir recouvert de poussière. Même avant l'assaut, l'hôtel n'était déjà pas très propre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Mer 26 Sep - 14:20

Je reconnus effectivement le nouveau-venu pour avoir une démarche d'officier des forces de l'ordre. Il n'était pas très grand, moins d'un mètre quatre-vingts, ce qui était limite petit à Gotham vu les pointures et les anciens sportifs qui devenaient de la, disons, main d’œuvre dissuasive. C'était un type pâle, peut-être d'origine hollandaise ou nordique. Difficile à dire. Chose assez rare, ou plutôt anormale, il était dépourvu de coéquipier. Alors, soit un autre traînait dans les parages, soit c'était quelque chose d'encore plus sérieux que d'habitude, le genre agent super-spécial commissionné sur place. J'avais besoin de me faire un avis, et puis poser des questions risquait doublement de l'inquiéter.

"J"ai monté mon cabinet, que voulez-vous, on a du mal à embaucher un ex-criminel, surtout aussi avide d'attention. Enfin, tout cela c'est le passé."

Je scannai le hall du regard, il communiquait directement avec un tout petit lobby. Je cherchai des détails simples, quelqu'un avait-il déballé et lu la Gazette ? Si oui, à quel endroit et y avait-il des traces de doigts sur l'encre afin de trouver facilement des empreintes ? Dans la même idée, des affaires avaient-elles été dérangées ? Apparemment, la maison avait fonctionné normalement pourtant, jusqu'au moment fatidique.

"Il faudrait vérifier les appels téléphoniques mais... A mon avis, ça n'a jamais été une question d'intimidation. C'était prévu pour être une attaque frontale, reste à en connaître les deux partis."

Je soutins le regard du mystérieux Inspecteur Sanchez ; c'était plus facile derrière mes verres sombres. Quant à lui, il ne semblait rien lâcher. Il ne montrait pas signe de savoir qui j'étais, ni de jugement de valeur. Soit il était très pro, soit il n'avait pas été dans le circuit de Gotham depuis fort longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Sam 29 Sep - 10:13

"Il faudrait vérifier les appels téléphoniques mais... A mon avis, ça n'a jamais été une question d'intimidation. C'était prévu pour être une attaque frontale, reste à en connaître les deux partis."

Mathéo se plaça derrière le comptoir et ne souligna pas la remarque de Nygma tout de suite.
"L'hôtel ne marchait pas bien. Ils n'ont même pas de registres. "

Mathéo ne parvint pas à aller au bout de son raisonnement quand il entendit de l'agitation à l'extérieur. Il vérifia en vitesse le registre pour noter les numéros de chambres. Ils avaient deux chambres voisines au premier étage. Mathéo fit signe à Nygma de le suivre car il sentait que les choses se gâtaient.

En effet, les habitants du quartier se pressaient autour des trois flics qui étaient chargés de boucler le périmètre. Ils tirèrent en l'air pour effrayer la foule mais elle devenait de plus en plus pressante et les flics allaient devoir fuir s'ils ne voulaient pas finir en charpie.



Dernière édition par Mathéo Sanchez le Lun 15 Oct - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Lun 15 Oct - 9:57

J'entendais des voix et du fracas, dont j'avais tout d'abord ignoré le vacarme, mais mon acolyte d'un soir semblait perturbé par cette agitation. Il est vrai que les forces de l'ordre de l'Oncle Sam sont mal perçues par les noiches. Gotham, terre d'accueil, enclavait de nombreux territoires communautaires, et ces îlots ethniques s'isolaient envers et contre toute incursion du proverbial ennemi. Après tout, les chinois n'étaient génétiquement que les descendants du cannibale Homme de Pékin, descendant direct de Homo Erectus et ennemi mortel de Sapiens Sapiens. L'homme qui se dresse, VS. L'homme très savant. Comme si ce n'était pas familier au vieux Nygma. Et moi qui voulais échapper à mes vieilles chimères. [/i]

"S'ils voulaient montrer un exemple définitif, mettre un deuxième coup dans l'hôtel maintenant serait une idée séduisante à leurs yeux. Mais je crois que ce ne sont que des gosses, sans mauvais jeu de mots, bridés et élevés à la baguette, qui ont besoin de se venger sur les notables qu'on doit être à leurs yeux. Après tout, quel chinois a réussi dans la société gothamite ? Ils nous en veulent de notre domination. Et peut-être bien qu'ils vont, à nos dépends, pouvoir inverser la vapeur."

Songeant qu'ils n'avaient sûrement pas les moyens de nous atteindre à l'étage, je décidai de gravir les escaliers de l'hôtel miteux. A ma connaissance, peu de chinois disposaient de grenades de l'armée ou d'engins de démolition urbaine. Je fixai le flic, curieux comme à mon habitude. Allait-il porter main-forte à ses collègues ? Ou choisir son intégrité personnelle et l'enquête ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   Sam 27 Oct - 17:28

"S'ils voulaient montrer un exemple définitif, mettre un deuxième coup dans l'hôtel maintenant serait une idée séduisante à leurs yeux. Mais je crois que ce ne sont que des gosses, sans mauvais jeu de mots, bridés et élevés à la baguette, qui ont besoin de se venger sur les notables qu'on doit être à leurs yeux. Après tout, quel chinois a réussi dans la société gothamite ? Ils nous en veulent de notre domination. Et peut-être bien qu'ils vont, à nos dépends, pouvoir inverser la vapeur."

Mathéo sourit et répliqua.
"Vous devez faire un malheur dans les soirées vous !"
Mathéo prit sa radio de police qu'il avait dissimulé à sa ceinture.

" Ici l'inspecteur Sanchez. Qui sont les flics qui gardent l'entrée ? "
" Nous ne sommes que deux. Je suis l'officier Dunn et je suis suivi du sergent Galloway. "
" Quelle est votre situation ? "
" Nous devons fuir les lieux le plus vite possible. Magnez-vous de sortir où barricadez vous à l'intérieur. A vous de voir. "
" Fuyez, nous allons rester sur place. "

Mathéo remit la radio à sa ceinture et se tourna vers Nygma.
" On reste ici et on cherche des indices. Suivez-moi, on va s'enfermer dans une chambre et surveiller ce qui se passe pour le moment. "

Mathéo entra dans une chambre et attendit que Nygma le suive pour fermer. Il vit que quelques effets personnels y trainaient. La chambre avait été occupée.
Le regard de Mathéo fut attiré par un petit coffret qui semblait être fermé. Il n'arrivait pas à l'ouvrir.

"Jetez un coup d'oeil à ça. Ce coffret est aussi sécurisé que Fort Knox. On peut pas forcer la serrure. "

Mathéo examinait l'objet dans tout les sens sans y déceler quoi que ce soit. Il le secoua pour s'assurer qu'il n'était pas vide. Il y avait bien quelque-chose à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour une poignée de nems... [avec Mathéo Sanchez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une poignée de Yen [Andrea]
» Première victoire pour le fillieul JMB sur la Citadelle
» Sans magie pour se défendre.
» Pour une poignée de Whiskas...
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Chinatown :: Yin Yang Hotel-