RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 La chasse aux félins (Pv Catwoman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mer 4 Avr - 17:42

L'ambiance dans le manoir Bertinelli était assez morose. De toute façon, Helena, fille et héritière de Franco et Maria Bertinelli, y vivait seule depuis ses 21 ans et ne s'y était jamais réellement plus. Elle se souvenait de cette demeure comme du lieu où ses parents avaient été sauvagement assassiné par Omerta The Silencer, en plein milieu d'un dîner dominical. Juste après la prière. Juste après que Helena ait prié à Dieu que son père meurt et aille tout droit en enfer. Sa prière a été immédiatement réalisé. Mais elle n'avait pas pensé que Dieu emporterait aussi sa mère, et son grand frère Pino. Des années plus tard, un entraînement intense et une psychologie d'acier, elle était devenue Huntress, la justicière qui veillait sur Gotham City avec sans aucun doute le plus de violence. Il lui arrivait rarement de se remettre en question, elle et ses méthodes. Mais la mort du Démon quelques temps plus tôt, la mort qu'elle lui avait donné, l'avait fait grandement réfléchir. Elle n'avait plus esquissé un sourire depuis ce moment. Batman lui même avait apparemment attenté à la vie d'un homme, Quincy Sharp. Helena avait du mal à le croire. Non, elle n'y croyait pas réellement. Quelques choses cachaient les apparences. Un fait manquant. Mais elle n'avait pas la réponse.

Ce soir là, Helena était assis dans le fauteuil de son salon, uniquement revêtu d'un peignoir violet, très agréable au contact de la peau encore humide alors qu'elle sortait d'une douche froide qu'elle s'était infligée quelques minutes plus tôt. Elle voulait sans aucun doute se punir elle-même de son acte envers le NKVDemon, car personne ne le ferait à sa place. Les Birds of Prey ne lui avait encore rien dit à ce sujet, même Oracle. Batman était introuvable. Et jamais la police ne réussirait à la retrouver. Même les journalistes, qui avaient été sauvé par son intervention, ne l'avait pas trop réprimandé. Sauf peut-être sur le fait que Lemmy Campbell était mort en emportant ses secrets dans sa tombe. Mais jamais il n'aurait révélé quoique ce soit, même sous la plus efficace des tortures. Son cerveau avait été arrangé pour qu'il n'en reste rien d'autre que la fonction « obéir et détruire ». Helena n'était même pas sûr qu'il ressentait la douleur. Non, elle pensait avoir prit la bonne décision. Alors pourquoi cela la tracassait ? Elle avait autrefois assassiné de sang froid Stefano Mandragora, mais elle ne s'était pas posé autant de question. Elle pensait pouvoir réitéré cette action avec une créature qui n'avait plus rien d'humain sans en subir les conséquences. Mais elle avait appris la véritable valeur de la vie lors de ses dernières années de justicières. Elle n'arriverait pas à se pardonner cette acte. Et personne n'était là pour la conseiller. Personne.

Son jeune chat roux, qu'elle avait nommé Pino car ses coups de folies lui avait rappelé ses jeux d'enfants avec son frère, s'était installé sur elle, devant le feu de cheminé qu'elle avait allumé. Il ne faisait pas très froid la journée, mais la température descendait aussi rapidement que le soleil. Elle caressa la touffe de poil roux de son chat qui commença à ronronner presque immédiatement. Elle ne savait pas quoi penser de tout ça. Elle ne savait pas trop à qui se confier, qui pourrait la conseiller dans ses heures sombres et troubles. Devant les Birds of Prey, elle essaye de paraître bien, même si elle n'avait pas sorti le costume de Huntress pour une mission depuis ce jour. Elle n'avait plus de parent, et la destruction de la Cathédrale avait fait disparaître pour de bout son cousin Salvatore Asaro, qui s'était converti en prêtre après une arrestation en Sicile. Non, elle était seule ce soir avec Pino, et le verre de Marsala, fierté de la Sicile, qu'elle s'était servi mais qu'elle n'avait pas encore touché. Elle buvait de l'alcool de temps en temps, recherchant plus la saveur que la véritable sensation qu'elle provoquait. Elle savait savouré un bon vin rouge, surtout s'il provenait d'Italie, ou un délicieux cocktail préparé avec minutie. Ce soir, le Marsala allait peut-être l'aider à retrouver ses esprits. C'était encore un des rares plaisirs qu'elle s'autorisait. Elle regretta subitement que Pino s’était installé tranquillement sur elle, voyant désormais ses mouvements drôlement réduit. Elle aurait bien voulu saisir la télécommande pour mettre la télé en marche, mais elle dû se contenter du journal qui était posé sur un meuble à côté du fauteuil.

Une nouvelle l'interpella. Elle n'était pas dans les premières pages, en fait elle était situé dans un si petit cadre qu'elle avait bien faillit ne pas la voir. C'était une collection de pierre précieuse et et chat en or qui était désormais en vente au Diamonds Exchange. Ils avaient sans doute bien fait de ne pas trop attiré l'attention là dessus, le magasin était souvent l'objet de vol ou de cambriolage. C'était d'ailleurs un des rares magasins de bijoux à Gotham. Et une des victimes privilégiés de la plus grande voleuse que Gotham ait connu. Catwoman. Et ces produits allait sans aucun doute être très tentant pour la femme chat. Elle adorait évidemment tout ce qui était cher, et également tout ce qui était en rapport avec les félins. Alors quand on mélangeait les deux, ce n'était plus de la convoitise, cela risquait de virer à l'obsession.

C'était peut-être une aubaine pour Helena, qui voyait là peut-être une façon de revoir la femme qui l'avait aidé dans ses débuts de criminels, quand Batman la rejetait. C'était peut-être une des seules personnes à qui elle pouvait se fier, demander conseil... comme elle l'avait autrefois conseillé. Elle lui avait dit y de faire ce qu'il lui plaisait, de ne pas se soumettre à Batman comme tant de justicier. Aujourd'hui, rares étaient les justiciers aussi reconnu qui n'avait jamais l'approbation du chevalier noir un jour ou l'autre. Certain se faisait rejeter, d'autre n'était pas assez important dans la ville pour que Batman s'y intéresse réellement, mais il ne les désapprouvait pas pour autant. Il avait toujours désapprouvé Huntress. C'est ce qui avait rendu Catwoman si curieuse à son sujet. C'était la seule justicière à être totalement débarrasser du joug de Batman depuis des années, à avoir une réel liberté de mouvement. Finalement, Huntress était la justicière ressemblant le plus à Catwoman. Jusqu'à leurs aversions pour les chiens et leur affiliation pour les chats... Peut-être que Huntress avait une chance de pouvoir parler à Catwoman ? Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire, ni même si la cambrioleuse en aurait quelques choses a faire, mais Helena voulait la revoir. Revenir aux origines de Huntress. Peut-être que cela lui ferait du bien. De toute façon, elle n'était pas du genre à se morfondre sur son sort très longtemps.

Helena fit descendre, non sans mal, son fainéant de Pino de ses genou, elle s'agenouilla devant la croix accroché au dessus de sa cheminé et fit une courte prière. Malgré toutes ses années, toutes ses déceptions, toutes ses horreurs, elle avait toujours la foi. Elle savait que ce soir là, Dieu l'avait puni de lui avoir priée de telles horreurs. Il la mettait depuis à l'épreuve. Pour se racheter, si elle le méritait, elle devait combattre tout ce crime qui polluait la ville. Elle devait sauver des vies. Elle devait devenir un héros. Même si à la fin de sa vie, ce serait sans doute l'enfer amplement méritait qu'elle subirait, elle aura au moins laver son honneur et celui de sa famille. Sa prière terminé, elle se dirigea vers sa Huntresscave, revêtu son costume de justicière, vérifia que son arbalète était en état de fonctionner, vérifia également si elle avait bien tout ce qui lui fallait, puis monta sur sa moto et fonça en direction de Diamond District, le quartier des affaires, des restaurants chics, et bien entendu des magasins huppés, tel que le Diamonds Exchange.

Lorsqu'elle arriva non loin de la fameuse boutique, elle gara sa moto dans une ruelle sombre et escalada le toit pour surveillé les alentours. Elle espérait voir le bout du nez de Catwoman. La nuit, tout les chats sont gris, mais dès qu'un diamant brille, ils deviennent tout de suite plus reconnaissable..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Jeu 5 Avr - 22:07

La nouvelle s’était propagée dans Gotham comme un incendie en pleine sécheresse. Sharp enlevé puis tué par Batman. Le Chevalier Noir. Lui qui n’avait jamais donné la mort avant aujourd’hui, même aux pires ordures qui l’ont sali et poussé à bout. Il a toujours été inflexible là-dessus pourtant. Je ne l’ai pas revu depuis que je l’avais filé jusqu’aux docks et où il m’a bien fait comprendre que nos petits jeux futiles étaient terminés pour lui.
D’ailleurs, j’avais eu un peu de mal à digéré tout ça. Le fait qu’il soit Bruce Wayne, qu’il m’en ait voulu de ne pas avoir été là pour lui et qu’il s’en soit sorti grâce à l’assistante du procureur.
Ma réaction, comme à chaque fois que je suis frustrée, agacée ou triste, eut été la même. Voler, encore et toujours. Enfin, je crois même que je ne fais que ça, que je sois heureuse ou triste.

Quand je pense trop, alors je m’affiche en tant que Sélina – du moins, cette fausse Sélina. Celle qui est pleine aux as et qui côtoie le gratin. La haute. Mais même si j’espérais l’y croiser, pas de Bruce. De toute manière, je ne sais pas si j’aurais supporté de le voir s’afficher au bras de sa brune.

Sharp était un taré, je ne suis pas du genre à pardonner. Si j’avais été entre les murs d’Arkham, alors je serais sûrement morte aujourd’hui. Sharp a déchainé sa folie. Un génocide. Quel enfoiré. Il a voulu toucher à la tour Wayne – c’est sûrement ça qui lui a été fatal. A moins que le maire par intérim n’ait décidé de se jeter de lui-même du gratte-ciel. Quoiqu’il en soit, voilà quelques jours que Batman défrayait la chronique. Petit-lait vraiment devenu un meurtrier ?
Il fallait que je le voie, même si je me doutais que le Chevalier Noir avait bien d’autres chats à fouetter en ce moment. Je ne compte pas vraiment lui demander de compte – Sharp ne méritait que ça, de crever. Je n’ai jamais eu de pitié pour les manipulateurs.
Ce qui m’inquiète, c’est lui – Batman. Quand il est venu me voir, il avait l’air de me dire qu’il contrôlait tout – à moins que j’aie vu ce que j’voulais voir.

Je me laisse tomber lentement dans le vide, les bras en croix. L’air frais fouette mon visage tandis que j’appréhende ma chute vertigineuse en toute sérénité. Ça n’est qu’au dernier moment que je dégaine mon fouet pour l’enrouler autour d’un bras de métal et de m’y balancer lestement.

Mes prunelles émeraudes se posent langoureusement sur l’enseigne de la boutique, de l’autre côté de la rue. Le Diamonds Exchange. Quoi de mieux qu’un vol pour chasser ses doutes ? Peut-être que ça me donnera l’occasion de croiser la chauve souris qui plus est ?
Immobile dans l’obscurité, je scrute la ruelle de droite à gauche. Personne. Je commence à prendre mes habitudes avec cette boutique – d’ailleurs, malgré le système de sécurité mis en place, j’arrive toujours à me remplir les poches avant que les flics n’arrivent sur place. La brochure de la bijouterie m’avait accroché l’œil quand j’avais vu la magnifique collection de pierres étincelantes et surtout les figurines de chat en or. N’est ce pas une certaine provocation que de commander ça alors qu’on connait mon béguin pour tout ce qui concerne la figure féline ?

Je ne mets pas longtemps à rejoindre les toits dans l’intention de me glisser par la grille d’aération qui circule au dessus de la bijouterie. Mais je suis saisie par une impression bizarre. Une légère fragrance, reconnaissable. J’incline légèrement ma tête sur le côté, sentant qu’une présence n’est pas bien loin de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mer 11 Avr - 0:59

Huntress avait mis ses lunettes de vision nocturne pour surveillé les environs. C'était d'ailleurs très étrangement calme. Le quartier était pourtant habituellement très animé, même la nuit. Les événements de ce fameux « Day of Doom » comme avait appeler les journalistes l'attaque du NKVDemon sur la ville avait dû calmer les esprits. Mais même là, cela interpella la curiosité de la Chasseresse. Le calme avant la tempête comme on avait coutume de dire. Et l'expérience de la justicière lui avait fait vérifié plusieurs fois ce dicton. Mais pour le moment, il n'y avait aucun signe avant coureur d'explosion, d'émeute, de fusillade ou autres. Et si le quartier de Diamonds étaient actifs, il était très peu attaqué, car les forces de l'ordre y était vraiment nombreuse, et c'était là que la plupart des parrains de Gotham trafiquaient leurs petites affaires.

Enfin, Helena s'ennuyait un peu. Elle ne savait même pas si la plus grande cambrioleuse de la ville allait être présente ce soir. Elle avait peut-être d'autre cibles plus importantes. Qui sait... peut-être allait-on la retrouvait en train de libérer des fauves dans un zoo ou dans une cargaison de braconnier, de voler le diamant d'une riche héritière russe en visite à Gotham, ou d'arnaquer un pauvre homme d'affaire seul. Pourquoi elle irait s'embêter pour une collection de chats en or ? Peut-être parce que elle avait une obsession pour les chats, et l'or. Et Huntress avait suivit son instinct, qui le trompait rarement. Son flair de Chasseresse était aussi efficace que celui de la féline. De toute façon, les félins étaient des chasseurs, ce n'était donc pas très étonnant.

Helena repérait enfin du mouvement. Elle reconnu assez rapidement le style particulier de la façon dont Catwoman se déplaçait. Elle repéra rapidement les alentours et sembla très intéresser par la boutique de bijoux. Helena avait donc vu juste. Elle esquissa un sourire de victoire, et sortit son arbalète. Elle n'allait bien entendu par tirer directement sur Catwoman. Cela ne ferait qu'attirer les mauvaises foudres sur la très rancunière Catwoman, et cela ne servirait pas les intérêt de la Chasseresse. Car elle voulait lui parler, ou du moins l'interpeller. Mais allait-elle tout lui dire ? Et surtout, Catwoman n'allait-elle pas la rejeter comme elle le faisait avec tant de monde ? De toute façon, elle se devait d'essayer. Au moins, peut-être empêcherait-elle un vol d'être commis.

* Quoique empêcher Catwoman de voler, c'est comme empêcher Joker de rire... * pensa amèrement Helena.

Oui, cela risquait d'être difficile. Et Catwoman n'était pas du genre à se laisser faire. Mais Huntress avait sa petite idée derrière la tête. Ce n'était pas une manière très orthodoxe d'empêcher un crime d'être commis, ais après tout, pourquoi pas ? Elle aurait peut-être le temps d'y réfléchir, le temps qu'elle ait une conversation avec Catwoman. Helena chargea tout de même son arbalète de carreaux, qui n'étaient bien entendu pas léthals. Des carreaux taser, qui paralysaient la cible au moindre contact avec un bon voltage bien réglé, et des carreaux assommant, avec un embout métallique contondant qui pouvait fracturé un os. Comme ça, au cas où la féline se trouvait un peu plus agressive que prévu, pour Dieu sait quelle raison, et qu'elle attaquerait al justicière. Après tout, on n'était jamais sûr de rien avec elle...

D'ailleurs, en parlant de Dieu, la fervante catholique regrettait amèrement avoir jeter la croix de sa mère dans la maison de Zinda Blake, à l'aérodrome Blake Aviation. Elle la portait depuis l'âge de huit ans, elles avaient toutes deux traverser tant d'épreuve... et désormais elle devait composer sans. C'était dur pour Helena, mais ce jour là, elle était vraiment fâché contre Dieu. Elle avait longuement penser que sa vie était finis. Mais sa coéquipière, qui avait rejoint plus tard les Birds of Prey, lui avait permis de s'en sortir. Cependant, Helena n'osait pas aller demander à Lady Blackhawk sa croix. Elle ne voulait pas l'embêter avec ça. La pilote en avait déjà trop fait pour elle, et cela n'avait pas été réciproque.

Alors que Huntress s'approchait discrètement de Catwoman, cette dernière suivie ses instincts primaires et repéra son mouvement. * Bien joué, la vieille... * pensa Helena. Les sens du félin était donc toujours aussi affûté, car Helena, sans se vanté, était l'une des justicière les plus discrètes des Birds of Prey. Elle arrivait même a s'approcher des animaux comme les faons en pleine nature lorsqu'elle partait à la chasse. Mais Catwoman avait également l'habitude de la présence de Batman qui était encore plus silencieux que Helena. Bref, Catwoman était forte à ce jeu-là.

« Bonsoir Catwoman, dit Helena, toujours présente dans l’ombre, les yeux plissé et le regard sévère.

Enfin, elle était face à face avec Catwoman. Cela faisait quelques temps que ça n'était pas arrivé. Pas depuis la mise en place d'Arkham City en tout cas. Et pourtant, les deux femmes travaillaient habituellement dans le même secteur : East End. Il y avait un partie de ce quartier qui était italien, et donc mafieux, que Helena tentait de gérer. C'était également là qu'on trouvait le night club de Galente, la Notte Selvaggia. Rien qu'à repenser à ce lieu, Helena frissonna et ses yeux brillèrent un peu. Mais elle ne devait pas faiblir. Pas maintenant, pas devant Catwoman. Elle avait des choses plus importante à lui dire.

« J’espérais te voir ici ce soir, et je dois avouer ne pas être surprise que tu te sois pointé. Des chats en or hein ? On dirait qu'ils font tout pour t'attirer ici. Il m'est d'avis que c'est un piège, à toi de voir si tu veux tenter ta chance ou pas... Maintenant, il est rare de pas voir un garde employé de l'agence de nuit « Gotham Night Watchman » sur cette boutique.

Helena disait ça d'un air assez moqueur, provocateur. Catwoman aimait bien les provocations. Elle comprenait ce dialogue, et étrangement cela pouvait parfois fonctionner. Helena était de toute façon toujours également dans ce registre. Peut-être était-ce pour cela que les deux femmes s'entendaient relativement bien. Catwoman, lors des débuts de Huntress, avait peut-être vu en elle une sorte de jeune Catwoman. Sans doute à ses débuts, elle avait été comme ça. Car à l'époque, Helena n'était pas du genre à suivre la loi. Et quand ça l'arrangeait, elle ne l'était toujours pas d'ailleurs...

« J'ai à te parler, Catwoman, dit-elle plus sérieusement.


[HRP : Sorry pour le retard, je voulais avancer un peu dans d'autres topics important pour savoir de quoi je parlerais ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Sam 14 Avr - 13:18

Je ne m’incline même pas vers l’endroit où je devine que se tient la présence inattendue, attendant seulement qu’elle se manifeste. Mais un petit sourire étire mes lèvres quand j’entends une voix familière. Celle de la justicière Huntress. Etrangement elle est une des seules justicières avec qui je m’entends plutôt pas mal – sûrement dû au fait que notre tempérament est similaire. Elle est en marge des autres car ne possède pas vraiment cette éthique. Ses valeurs, c’est son combat et sa violence. Mais je sais parfaitement bien que cette dernière aimerait rentrer dans les bonnes grâces du Batman. Elle a souvent été en conflit avec lui – et je me rappelle d’ailleurs très bien lorsque ces deux là ont échangé quelques coups. Elle n’en reste pas moins une justicière, et si elle est là, c’est sûrement pour me faire chier.

«Bonsoir Catwoman,

Je daigne finalement me retourner vers elle, un visage amusé tranchant avec l’air sérieux de mon interlocutrice.

« Tiens tiens, Huntress. » – Je remarque aussitôt son air grave. J’incline légèrement la tête sur le côté, la scrutant dans l’obscurité avant de faire quelques pas dans sa direction, une main sur la hanche. « Je ne m’attendais pas à avoir de la compagnie. »

La justicière ne semblait pas aussi assurée qu’à son habitude. Ça m’embêterait de me faire les griffes sur elle, mais j’imagine qu’elle ne me laissera pas voler les statuettes sans s’interposer.

«J’espérais te voir ici ce soir, et je dois avouer ne pas être surprise que tu te sois pointé. Des chats en or hein ? On dirait qu'ils font tout pour t'attirer ici. Il m'est d'avis que c'est un piège, à toi de voir si tu veux tenter ta chance ou pas... Maintenant, il est rare de pas voir un garde employé de l'agence de nuit « Gotham Night Watchman » sur cette boutique.

J’arque un sourcil amusé, secouant légèrement la tête.

« Ta mansuétude me touche Huntress. Vraiment. Mais, je me débrouille toujours pour faire capoter les pièges. La preuve, je suis encore là aujourd’hui alors que bon nombre de chats en argent, en or et en rubis ornent ma collection. » – Je dis ça sur le même ton sarcastique qu’elle a emprunté.

« J'ai à te parler, Catwoman.

Le ton tout a fait sérieux qu’elle emploie me fait brièvement froncer les sourcils d’un air ennuyé. Que me veut-elle donc ? Avec tout ce qu’il s’est passé récemment à Gotham, je me doute que bien plus d’un justicier doit être troublé – surtout vis-à-vis de Batman. Mais pourquoi venir me voir, moi ?

« Alors dépêches-toi de dire ce que tu as dire, car j’ai du pain sur la planche. » – Lui rétorqué-je en me retournant pour observer la ruelle en contrebas, calme.

Je ne suis pas très fan des discussions. Je ne compte pas tourner les talons et abandonner l’idée d’avoir mes statuettes tout ça parce que la justicière a quelques mots à me dire. Je veux bien l’écouter, certes, mais si cette dernière compte m’empêcher de rentrer dans le Diamons Exchange, alors on risquera d’en devoir aux mains elle et moi. Mais je sens une certaine angoisse dans le creux de mon ventre, parce que peut-être qu’elle a l’intention de me parler de lui, et de ce qu’il a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Dim 15 Avr - 12:58

Catwoman, fidèle à elle-même. Huntress aurait presque pu prévoir chacun de ses mots, gestes, mimiques, et même son petit air amusé qu'elle avait en parlant. Sourire mesquin au lèvre incliné, main sur la main, une démarche particulièrement souple, à la manière d'un chat. Tout ça, c'était Catwoman. C'était son personnage. Peut-être sa véritable personnalité. Après tout, Huntress se sentait plus elle-même lorsqu'elle mettait son propre masque, pourquoi ne serai-ce pas pareil pour Catwoman ? Le féline commença alors à parler. Elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un ? Étrange. Pourtant, n'importe qui aurait vu dans le journal la collection de bijoux auraient sauté sur l'occasion pour essayer d'attraper Catwoman. D'ailleurs Batman allait peut-être arriver lui-même ? Peut-être que sous ses airs de provocation, elle était tombé dans ce piège facile pour un justicier exprès pour le voir, mais elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un d'autre que la chauve-souris. Après tout, il n'y avait que lui qui avait véritablement le courage et la détermination d'arrêter Catwoman.

Catwoman répondit alors aux préventions de la justicière. Bien entendu, comme c'était à prévoir, elle n'allait pas se laisser faire. De toute façon, Huntress se moquait un peu de quel milliardaire russe qui avait décidé de vendre sa collection à la mort de sa femme au magasin la chatte allait se décider à voler. De toute façon, ce genre de possession était inutile et ne méritait pas un tel traitement de faveur. C'était du luxe. Catwoman n'a jamais rien fait de mal a part voler des gens qui n'ont jamais été dans le besoin. Même si voler un musée était un délit un peu plus grave, car on touchait cette fois au symbole, à l'histoire. Mais là, Huntress s'interposerait peut-être. Mais elle n'irait pas jusqu'au conflit avec Catwoman pour un tas de bijoux sans intérêt. Même si dans un sens, elle était complice de Catwoman en acceptant cela.

« Si tu préfère, on peut discuter en chemin. Ça me ferait mal de te voir arrêter parce que tu es trop sûre de toi. On n'est jamais à l'abri d'une... erreur...

Huntress buta un peu sur le dernier mot. Quelques semaines auparavant, elle était toute aussi sûre d'elle que l'était actuellement Catwoman. Mais elle avait commis une erreur. Irréparable. Elle avait mal jaugé son adversaire. Elle n'avait pas mesuré le risque que le Marsala pouvait représenter. Elle n'avait pas prévu qu'il pourrait y avoir de la drogue. Les événements qui ont suivi n'ont découlé que de cette erreur. Elle n'aurait jamais dû la connaître. Catwoman non plus n'était pas à l'abri d'une erreur. Malgré l'assurance légendaire qu'elle pouvait afficher. Malgré la force qu'on pouvait voir sur son visage ou son comportement. On n'était jamais sûr de rien. Huntress n'était plus sûre de rien, en tout cas.

La question était de savoir si la Chasseresse allait se rendre complice de Catwoman pour un soir. Elle n'était certes pas la justicière la plus exemplaire au niveau des règles, des lois et de l'éthique. Mais elle n'en restait pas moins une combattante du crime. Malgré le peu d'importance qu'elle accordait au vol de bijoux par rapport au trafic d'arme ou de drogue, cela restait un crime aux yeux de la loi. Elle venait de tuer un homme, qui ressemblait plus à un cyborg qu'un homme proprement dit, mais il a été un homme un jour. Et il est mort comme n'importe quel homme serait mort à sa place avec un carreau entre les deux yeux. Mais elle n'avait pas eu le choix. Là, elle a le choix entre s'interposer entre Catwoman et le magasin, la laisser faire ou l'accompagner. Et elle venait de choisir la troisième option.

« Je sais que ça peut paraître étonnant et soudain. Je ne sais pas réellement pourquoi je veux discuter avec toi, Catwoman. Je sais juste que mon instinct me dit de le faire. Et si tu m'as appris une chose, c'est bien de suivre mon instinct plutôt que les autorités ou les valeurs que les autres veulent faire partager.

C'était d'ailleurs assez étrange. Helena ne savait même pas quoi dire à son interlocutrice. Elle la regardait, là, à déhanché son corps qui était sans doute l'objet de multiple convoitise, qui devait faire jalouser des milliers de femmes, et sans savoir exactement ce qu'elle voulait ou pouvait lui dire. Une chose était sûre, elle ne pouvait parler qu'à Catwoman. Ni les Birds, ni Batman, ni personne d''autre ne pouvait l'aider. Les yeux émeraudes de la jeune femme, un peu caché par sa visière, la fixait et semblait attendre expressément un début de mot.

Et pourtant, ce n'était pas les sujets de discussions qui manquait. Elle avait été victime d'un viol. Elle avait tué un homme. Elle avait perdu foi en la justice. Batman semblait avoir perdu tout contrôle sur ses propres valeurs. Et elle avait toujours été une rejetée, une exclue. Lorsqu'il a formé le Réseau, il ne l'a jamais convoqué pour le rejoindre. Lorsqu'il a formé les premiers Outsiders, il ne l'a jamais convoqué non plus. Lorsqu'elle prit le costume de Batgirl, il s'est interposé et l'a interdit, alors qu'il a accepté récemment que la fille de Lady Shiva, entraîné par des assassins pour apprendre à tuer, et qui était analphabète et muette et ne comprenait pas les valeurs occidentales. Qu'est ce que Huntress devait comprendre de tout cela ? Est-ce que Catwoman pouvait l'aider ? Ou du moins, la comprendre ? Ou bien allait-elle la rejeter parce qu'elle n'en avait rien à faire ? Au premiers abords, Catwoman n'était pas la première femme avec qui on voulait se confier...

« Si je ne m'interpose pas et propose mon aide, accepterais-tu de m'écouter Catwoman ? Ou dois-je m'en aller parce que je ferais face à un mur ? Tu es la seule à qui je peux... me confier. Les Birds, Batman, Nightwing... ils ne peuvent pas comprendre. Tu es la seule qui n'est jamais désapprouvé ce que je faisais.

Elle se souvint du soir où elle avait rencontré Catwoman. L'une de ses premières sorties à Gotham City en tant que Huntress. Elle avait pénétré par effraction dans la chambre d'un parrain de la mafia, Alberto Angelo. Ce dernier était le père du premier amour de Helena, Tony Angelo, qui avait fuit la Sicile après leur premier baiser pour se marier avec une gothamite blonde. Il était l'un des associés de Mandragora, et l'un des seuls qui pouvait aider Helena à retrouver Omerta the Silencer, le meurtrier de ses parents et de son frère Pino. Du moins, celui qui avait appuyer trois fois sur la gâchette. Car Stefano Mandragora avait tout commandité, c'était le véritable meurtrier. Mais il avait payé. Le prix fort. Un carreau en plein cœur.

Toujours est-il que ce soir là, elle avait pénétré dans la demeure des Angelo. Mr. Angelo était seul dans sa chambre à boire du vin lorsque Helena l'a menacé. Alors qu'il allait sans doute lui révélé des indices utiles, Omerta a pénétré dans la chambre et a tué Angelo. Puis, après une courte altercation avec la justicère, Omerta c'est enfuit. Tony Angelo a pénétré dans la chambre et a vue son père allongé mort, et la Chasseresse à côté du corps. Il a juré de se venger et de reprendre la mafia de son père, Huntess s'est enfuit a son tour. Dehors, Batman est intervenu pour arrêter Helena. Il avait déjà deviné son identité par son style de combat, son âge, son physique. Il savait qu'elle était la dernière des Bertinelli, et désapprouvait déjà ses méthodes. Il voulait la forcer à obéir aux siennes, et la faire enfermé pour le meurtre de Mandragora, et celui supposé de Angelo. Catwoman est intervenue et à aider Helena à s'enfuir. Les deux femmes ont ensuite enquêter et ont retrouvé Omerta. Avec l'aide de Batman et Batgirl, elles ont arrêté le meurtrier. Huntress en profita pour lui arraché la langue avec un couteau.

Tout ça faisait remonter de vieux souvenirs dans la tête de Helena. Sans Catwoman, la jeune justicière serait sans doute à Blackgate pour meurtre avec préméditation. Et peut-être même double homicide si personne ne l'avait innocenté pour le meurtre de Angelo. Catwoman lui avait offert cette chance de se racheter. Elle avait réussi a persuadé Batman de la laisser tranquille. Helena lui en serait à jamais reconnaissante. C'était grâce à Catwoman qu'elle était devenue la personne qu'elle est aujourd'hui. Huntress est née de la patte de Catwoman. Elle était un peu la mère du côté justicière farouche de la sicilienne. Même si les deux femmes n'avaient pas tant d'occasion de se rencontrer que ça, c'était important pour la justicière. Peut-être qu'une nouvelle fois, Catwoman serait la seule à la comprendre, la seule à pouvoir véritablement l'aider. C'était sans doute pour cela que son instinct lui disait de lui parler.

« Maintenant, si tu es d'accord, je pense qu'il est temps pour nous de se mettre en route, je commence à percevoir un peu de mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Dim 15 Avr - 17:22

J’aime garder une attitude détachée, même avec les individus qui me sont le plus proches. Du moins quand je suis en costume. On ne peut pas dire que moi et Huntress on se connaisse réellement. Disons que je suis intervenue lors du conflit entre elle et Batman – lui la considérant trop violente et revancharde. Peut-être bien que je me suis reconnue en elle. Mais à défaut de moi, elle cherche sa reconnaissance. Et Batman ne la lui a jamais accordée. J’essaie de ne pas me mêler de ses histoires, mais parfois c’est un besoin. Peut-être pour me sentir proche de lui.
Huntress, de ce que je connais d’elle, lutte pas mal dans le quartier contre les mafieux du coin. Elle les a en horreur.

« Si tu préfère, on peut discuter en chemin. Ça me ferait mal de te voir arrêter parce que tu es trop sûre de toi. On n'est jamais à l'abri d'une... erreur...

Je plisse malicieusement les yeux en l’entendant parler avant d’ajouter dans un murmure.

« Pourquoi ai-je l’impression que ça n’est pas de moi que tu parles ? » – Je laisse échapper un petit rire, plus pour la forme que réellement moqueur. Je croise lentement mes bras contre ma poitrine, fermement campée sur mes jambes et je scrute le faciès de la justicière. Elle semble terriblement préoccupée, et si elle ne se décide pas à vendre le morceau, j’aurais vite fait de lui délier la langue.

« Je sais que ça peut paraître étonnant et soudain. Je ne sais pas réellement pourquoi je veux discuter avec toi, Catwoman. Je sais juste que mon instinct me dit de le faire. Et si tu m'as appris une chose, c'est bien de suivre mon instinct plutôt que les autorités ou les valeurs que les autres veulent faire partager.

Perplexe, je la fixe, ne sachant pas vraiment où elle veut en venir. Ce que je vois, c’est que la jeune femme a besoin de se confier, au sujet de quelque chose qui la dérange.

« Si je ne m'interpose pas et propose mon aide, accepterais-tu de m'écouter Catwoman ? Ou dois-je m'en aller parce que je ferais face à un mur ? Tu es la seule à qui je peux... me confier. Les Birds, Batman, Nightwing... ils ne peuvent pas comprendre. Tu es la seule qui n'est jamais désapprouvé ce que je faisais.

Je reste silencieuse durant quelques secondes, sans afficher autre chose que de la pure neutralité avant de lâcher un petit soupir. Ça ne me met pas en joie d’être la confidente d’une justicière – comme si j’avais une quelconque similitude avec Batman et son côté « mentor ». Néanmoins, ça n’est pas pour autant que je n’aime pas échanger avec les autres. D’ailleurs, j’ai toujours été sociable. Je me montre seulement réticente car faire preuve d’un attachement amène toujours des problèmes.
Huntress finit par m’inviter à agir et je ne cille pas.

« Je ne te ferai pas complice de mon vol Huntress. » – Après tout, c’est une justicière.

Je m’avance vers elle et je la dépasse pour venir m’asseoir au bord du bâtiment, m’offrant une vue sur la Gotham nocturne, attendant qu’elle me rejoigne. Je ne vais pas donner une raison de plus à Batman de la réprimander et si elle commence à m’aider à piller le Diamonds Exchange, alors je redoute la suite. Je tapote à côté de moi pour qu’elle vienne me rejoindre.

« Qu’est ce qui t’arrive ? Batman trouve toujours à te faire la leçon après ce qu’il vient de faire ? » – Un sourire sardonique, un peu cruel, flotte sur mes lèvres. Cela dit, je suis bien curieuse de savoir ce qui préoccupe autant la justicière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Lun 16 Avr - 1:40

Catwoman eut la gentillesse de retarder son cambriolage quelques instants pour écouter la justicière. Cela devait bien entendu la peser. Huntress ne savait pas vraiment quel estime la féline pouvait avoir des autres justiciers, voir même personne. Elle semblait toujours si détaché de tout, si égocentrique parfois. Si libre également. Elle faisait ce qu'elle voulait. La seule personne qui sera un jour capable d'arrêter Catwoman, c'était Batman. Mais ce dernier en avait-il véritablement envie ? Huntress n'avait jamais vraiment compris la... relation qui les unissait. Elle n'avait jamais véritablement compris Batman d'ailleurs. Ni Catwoman. Ces deux personnages semblaient affiché une personnalité si différente que leur véritable nature. Il mettait chaque jour un masque, sans doute pour cacher leurs propres sentiments. Comme la Chasseresse l'avait fait. Mais cela l'avait conduit jusqu'à tuer un homme. Cela l'avait conduit jusqu'à faire des erreurs irréversibles. Cela ne pouvait pas continuer. Même si Catwoman n'avait sans doute pas grand chose à faire des dires de Huntress, elle avait besoin que cette dernière ne l'écoute. Même d'une oreille. Car elle voulait sortir tout ça, repartir de l'avant. Qui sait, peut-être essayer de nouer de nouvelle relation, par exemple avec Lady Blackhawk ? Pourquoi pas...

Malgré ses provocations, son ennui apparent affiché par ses soupirs agacé, et ses rires narquois et moqueur, Catwoman refusa de laisser Huntress l'aider à cambrioler. Délicate attention de la part d'une femme qui refusait de se plier aux règles. Un peu comme une mère qui refusait que sa fille commettent les même erreurs qu'elle. Peut-être que malgré tout ce qu'elle semblait vouloir affiché, Catwoman était comme la sicilienne : elle voulait que Batman l'accepte comme elle est, et non pas comme il voudrait qu'elle soit. Tout ça était compliqué, car la chauve-souris était une personne à la fois exigeante sur elle même et sur les autres. Il voulait avoir le contrôle sur tout, pouvoir diriger ses justiciers comme des pions. Il y était parvenu avec son Réseau, avant que certains justiciers ne se rebellent contre lui, au point de scindé les vigilants et laisser libre à des gens comme Sonatine ou Sharp de détruire la ville. Heureusement, Dinah avait eu la bonne idée de fondé les Birds of Prey pour se substitué à l'autorité Batman et construire quelques choses de plus grand encore. Jusqu'à maintenant, ça fonctionnait plutôt bien.

Catwoman s'assit alors sur le rebord du toit du bâtiment sur lequel les deux femmes s'étaient mises. La vue de Gotham illuminé par la nuit était belle. Le quartier de Midtown était rempli de gratte-ciel plus grand les uns que les autres. La Tour Wayne, la Black Tower, la tour Gotham News Network, la tour Shreck's... Et bien d'autre encore. Le panorama offert était ainsi magnifiquement bien choisis pour que les deux plus magnifiques brunes de Gotham puisse avoir une conversation. La Chasseresse la rejoignit alors, lorsque la féline lui fit signe de s’asseoir près d'elle. C'était une situation assez drôle quand on y pensait. Une criminelle et une justicière assise côte à côte sur un toit, en face d'un magasin de bijoux, en train de discuter des problèmes de la plus jeune d'entre elles. Helena ne savait même pas par où commencer. Elle prit alors une profonde inspiration, et commença à sérieusement réfléchir à comment elle pourrait amorcer les choses.

La Chasseresse n'était pas très à l'aise. Même si Catwoman semblait plus à l'écoute qu'elle n'avait osé l'espérer au départ, elle avait tellement de chose à dire, tellement de doute à raconter qu'elle avait peur que Catwoman ne s'y intéresse finalement pas du tout, et disparaisse chercher cette collection de chat en or si convoitée. Et Helena n'était pas non plus très douer pour parler. Elle fut alors pris d'un gros doute. Devait-elle vraiment tout raconter à Catwoman ? Mais de toute façon, il était trop tard pour reculer, et la jeune justicière n'était pas du genre à se dégonfler. Elle prit donc enfin la parole, d'une voix moins assurée que d'habitude, plus calme également. Elle regardait les bâtiments face à elle avec un regard anormalement triste. Son air déterminé et méprisant habituel avait disparu.

« Batman... aha. Tu sais bien qu'il n'a jamais vu mes actions d'un très bon œil. Et pourtant... tu sais ce que les journalistes disent de lui depuis quelques jours. Avec ce qui c'est passé sur le toit de la Tour Wayne.

Helena pointa du doigt la fameuse tour Wayne. Ce large et haut bâtiment, qui surplombait Gotham de son majestueux W de la firme Wayne Enterprise de Bruce Wayne. La famille Wayne avait toujours été l'une des plus philanthrope de Gotham City. Thomas Wayne avait construit le Métro, qui passait par la tour Wayne elle-même. Bruce Wayne avait fondé sa Fondation d'aide aux plus précaires. Helena avait souvent donné de l'argent à cette fondation. L'entreprise était en outre à la pointe de la technologie. C'était dans le pays la principale concurrente à l’indétrônable Luthor Corporation. L'avantage, c'est que son propriétaire et son directeur général, Lucius Fox, étaient réputé pour leur gentillesse et leur droiture, alors que Lex Luthor était très célèbre pour sa malfaisance. La Chasseresse se demandait ce que le maire Sharp pouvait bien faire sur ce toit. Qu'avait-il contre Wayne ? Ce n'était sûrement pas un homme attiré par la politique, loin de là. Si un homme avait convoité la place de Sharp pour l'en dégager, c'était plutôt Maximilien Shreck, qui n'avait pas hésité à retourner sa veste lorsqu'il commençait à nager à contre-courant. Gotham city était bien triste ses temps-ci...

« Je ne sais même pas ce qui lui ai passé par la tête. Après toutes ses années à m'avoir rejeté pour ma violence et pour avoir tué ou tenté de tuer les pires ordures que cette Terre est porté, il à commis l'irréparable avec un vieux fou qui devait être soigné par les autorités compétentes. Quoique vu l'état de l'Asile d'Arkham, on se demande si on peut encore être soigné correctement dans cette ville.

C'était un fait. Arkham Asylum, qui était complètement cloîtrer entre les murs d'Arkham City et la rivière de Gotham minée pour l'occasion. Il avait été récupéré par trois horribles criminels, plus cruels les uns que les autres, à savoir Scarecrow, Black Mask et le méconnu mais non moins horrible Dollmaker. Huntress et Black Canary, autour d'une partie de carte dans le Ladies' Paradise, ont discuté de plusieurs manières dont les Birds of Prey pourrait reprendre l'asile pour en faire de nouveau un lieu de soin psychiatrique sûr et sécurisé. Il fallait seulement retrouver Dinah, et Helena avait envoyé Starling ce matin même pour cela. D'après les dernières nouvelles, il y aurait des chances pour que la fondatrice des Birds soit encore en vie mais enfermé à Arkham. Il fallait tenter de la retrouver. Et ensuite seulement elles pourraient mettre en place un plan pour attaquer Arkham Asylum.

« Toujours est-il que sa propre action à maquiller en grande partie ce que j'ai fait. J'ai tué un homme, Catwoman. Je l'ai déjà fait une fois par le passé, mais cette fois là, j'avais accumulé une soif de vengeance durant une dizaine d'année. Là, c'était la première fois que je rencontrais ce Lemmy Campbell. Je ne sais pas si j'ai pris la bonne décision, et ça me ronge. J'aimerais que quelqu'un m'en parle... me réprimande même. Mais Black Canary a disparu, Oracle est occupée à la retrouver, et les autres Birds n'osent pas m'en parler. Quant à Batman, il est introuvable et a fait la même erreur que moi. Alors, je ne sais même plus quoi penser. Je ne suis plus sûre de rien. Et... tu es la seule autre personne que je connaisse à toujours être sûre d'elle à 100%.

Helena n'osait pas encore parler de ce qu'avait fait Davide Galente dans la Notte Selvaggia, ce night club miteux qui était dans le quartier de East End. Elle n'osait pas dire que si elle avait été parcouru par une rage meurtrière contre le NKVDemon, c'était parce qu'elle avait subis un acte horrible quelques semaines plus tôt. Et qu'elle serait même sans doute morte sans l'intervention de Lady Blackhawk, sa coéquipière du soir. Est-ce qu'elle oserait ouvrir à nouveau ce traumatisme encore trop présent dans son esprit ? Elle ne le savait pas. Cela l'effrayait un peu de dévoiler cela. Elle n'en avait même pas parler à Dinah ou Barbara, ses deux meilleurs amies. Mais étrangement, cela l'effrayait moins d'en parler à Catwoman. Peut-être était-ce justement parce que leur rapport était plus éloigner, et donc que la honte et le dégoût qu'elle ressentait avait moins d'importance. Et Catwoman n'était pas du genre à prendre les gens en pitié, et cela Helena ne le voulait pas. Elle ne voulait pas que ses amies la traitent comme une femme fragile. Cela lui rappelerait trop son erreur. Aussi, la Chasseresse attendrait le bon moment pour évoquer cela. Tout allait aussi dépendre de ce que lui dira Catwoman...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mer 18 Avr - 8:46

Assise au bord du toit, je regarde au loin, tranquille – attendant qu’Huntress daigne me rejoindre. Son inquiétude et son appréhension sont largement palpables et j’attends qu’elle se décide à prendre la parole, croisant mes jambes d’un air patient et observant la nuit dans une contemplation évasive et silencieuse.

« Batman... aha. Tu sais bien qu'il n'a jamais vu mes actions d'un très bon œil. Et pourtant... tu sais ce que les journalistes disent de lui depuis quelques jours. Avec ce qui c'est passé sur le toit de la Tour Wayne.

Oui, je sais très bien ce qui a été dit. Je me pose d’ailleurs quelques questions sur ce qu’il a pu se passer ce soir-là. Si c’est vraiment lui qui l’a poussé de cette tour ou s’il s’est passé autre chose. Mais je me doutais que cela arriverait un jour – qu’il craquerait. Après tout, Batman n’est qu’un homme. Avec des valeurs, certes, mais un homme reste un homme. Je devine que la justicière est là plus ou moins parler de ça et je fais une légère grimace, me surprenant à penser que j’aurais aimé parler à Batman avant d’entendre les opinions des autres justiciers à ce sujet. Huntress est perdue dans la contemplation de la tour Wayne au loin, et je lis en elle une certaine déception. C’est un coup dur pour Gotham.

« Je ne sais même pas ce qui lui ai passé par la tête. Après toutes ses années à m'avoir rejeté pour ma violence et pour avoir tué ou tenté de tuer les pires ordures que cette Terre est porté, il à commis l'irréparable avec un vieux fou qui devait être soigné par les autorités compétentes. Quoique vu l'état de l'Asile d'Arkham, on se demande si on peut encore être soigné correctement dans cette ville.

Je plisse les yeux, mon regard de nouveau tourné vers le panorama.

« Batman reste un homme sous le costume, et même s’il est du genre inflexible, exigeant envers lui-même et les autres sur ses propres valeurs, ça devait bien arriver un jour. » – Lui répondis-je, mon regard sérieux malgré le petit sourire insolent qui étire toujours mes lèvres. « Il n’est qu’un homme, avec des faiblesses, et la vengeance a prise le dessus cette fois-ci. »

Ça me fait drôle de devoir constater ceci à son sujet. Cet acte prouve bien qu’il a changé – que quelque chose s’est brisé en lui. Qu’il a laissé place à autre chose. L’accepte-t-il ? Je n’irai pas lui reprocher. Moi je m’inquiète juste, pour lui.

« Toujours est-il que sa propre action à maquiller en grande partie ce que j'ai fait. J'ai tué un homme, Catwoman. Je l'ai déjà fait une fois par le passé, mais cette fois là, j'avais accumulé une soif de vengeance durant une dizaine d'année. Là, c'était la première fois que je rencontrais ce Lemmy Campbell. Je ne sais pas si j'ai pris la bonne décision, et ça me ronge. J'aimerais que quelqu'un m'en parle... me réprimande même. Mais Black Canary a disparu, Oracle est occupée à la retrouver, et les autres Birds n'osent pas m'en parler. Quant à Batman, il est introuvable et a fait la même erreur que moi. Alors, je ne sais même plus quoi penser. Je ne suis plus sûre de rien. Et... tu es la seule autre personne que je connaisse à toujours être sûre d'elle à 100%.

Je fronce légèrement les sourcils, inclinant mon visage en direction de la justicière. C’était donc ça ? J’avais bien entendu parler de cette affaire mais j’avais oublié que c’était elle qui avait mis fin à la vie de l’expérience à Sharp. Pourquoi veut-elle donc que moi, Catwoman, je lui fasse la leçon ? J’ai étais plus d’une fois à deux doigts de tuer quelqu’un. Il est difficile de me rendre folle, mais lorsqu’on s’en prend au peu de gens proches qui m’entourent, ça me fait rentrer dans une rage dévastatrice. Ce que je sais, c’est que si je n’ai pas tué jusqu’à maintenant, c’est parce que Batman a toujours su me modérer. Aurais-je du être là pour lui, au moment où il a précipité cet homme, ce fou, dans le vide ? Encore un regret qui s’éclipse furtivement tandis que je me concentre sur Huntress.

« Pourquoi as-tu besoin d’être réprimandée ? Ton geste te dégoute-t-il ? Tu le regrettes maintenant, tu devrais être capable d’apprendre de tes erreurs. Donner la mort semble si simple parfois. Bien sûr, que Gotham ne serait plus la ville du crime si on avait décidé d’exécuter tous les psychopathes criminels qui y trainent au lieu d’essayer de les entasser dans une prison dont on sait pertinemment qu’ils finiront par s’échapper. Ce serait simple. Mais la vie n’est pas simple. Car quand on commence à donner la mort, alors on ne peut plus s’arrêter. » – Je soupire avant de reprendre. « Je me bats pour ma survie, et crois-moi, je suis assez violente aussi. Mais on vit dans un monde cruel. Parfois, des gens méritent de crever – je le pense sincèrement. Mais donner la mort, c’est se prendre pour un dieu et s’éloigner de ce qui nous reste d’humain. Si seulement les autorités étaient efficaces et que y avait une once d’espoir de soigner tous ces cinglés, les choses seraient bien moins préoccupantes aujourd’hui. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mer 25 Avr - 14:24

Catwoman semblait être beaucoup plus touchée par le geste de Batman que Huntress ne l'aurait pensé. Bien sûr, il était extrêmement difficile de percevoir une quelconque émotion derrière ses traits à la fois si dures et si détendues et moqueurs. Catwoman était décidément une femme très difficile à cerner. Peut-être était-ce la raison pour laquelle Batman l'adorait tant. Elle donna ainsi son propre point de vue sur l'action de Batman. C'est vrai que malgré ses airs de chauve-souris inflexible se cachait un homme. Huntress ne l'aurait jamais pensé si fragile. Après tout, Quincy Sharp avait finalement réussis à le détruire. Sa mort n'allait au final que provoqué la fin du Chevalier Noir, et par la même occasion la foi que porterait les habitants envers les justiciers. De toute façon la Chasseresse n’était déjà pas en soit très apprécier. Si il y avait un Top 10 des justiciers les plus aimer de la ville, elle arriverait sans doute dernière, ou alors tout juste devant Spoiler, que les gens ne portaient pas spécialement dans leur cœur non plus.

Mais ce que disait Catwoman était cependant très juste. Batman avait ses propres faiblesses. Il exigeait beaucoup de lui même et encore plus des autres. Nightwing, Robin, Batgirl... il leur demandait beaucoup d'effort pour être irréprochable. Et il n'avait jamais accepté Huntress pour cette faiblesse, cette tendance à tomber facilement dans la violence et la rage. Pourtant, c'était ce qui avait permis à la Chasseresse de ne pas finir meurtrière comme son père Franco Bertinelli, paradoxalement. Mais ça, jamais le Chevalier Noir ne l'avait compris, et il n'avait de toute façon jamais voulu le comprendre. Son nom sans doute, qu'il avait deviné dès le premier soir. Le nom de Bertinelli, le nom qui représentait autrefois la Cosa Nostra, la mafia sicilienne. Un nom de truand, de gangster de la pire espèce. Et la violence qu'affichait la justicière était sans doute le reflet de cet héritage. Toute ses années à essayer de ne pas ressembler à son père et ses proches avait peut-être été inutile. La Chasseresse avait tué, une fois de plus.

Il restait toujours le doute. Batman avait-il frappé ce soir là ? Huntress était persuadée qu'il c'était passé quelques choses que tout le monde ignorait. Mais alors pourquoi Batman ne se montrait plus depuis ce jour ? Pourquoi n'avait-il pas tenté de s'expliquer ? Oracle était sans doute l'une des justicière en qui il faisait le plus confiance, même depuis qu'elle était clouée sur ce maudit fauteuil roulant à cause du Joker. Et il n'avait pas tenté de la joindre, et elle n'avait même pas réussis à le retrouver malgré tous ses talents. Et qu'en était-il de ce pacte passé avec Black Canary plusieurs mois plus tôt, concernant sa relation de confiance mutuelle avec les Birds of Prey ? Beaucoup de question pouvait dès lors se poser. La Chasseresse ne comprenait pas trop ce qui pouvait bien se passait derrière le masque du Chevalier Noir. Qu'avait fait Quincy Sharp pour le faire tomber si bas ? Pour lui faire renier toutes ses valeurs en une soirée ? Car même s'il n'avait pas agit comme les médias osaient le raconter, il agissait comme s'ils avaient raison.

« Et pourquoi ce soir ? Contre Quincy Sharp qui plus est ? Surtout qu'aux dernières nouvelles, c'était Batman qui détenait le maire en otage depuis la conférence. S'il voulait le tuer il en aurait eu tout le loisir. Et le Joker a fait des actes bien plus terrible et il n'a jamais voulu en finir avec. Alors pourquoi ce vieux décrépis aurait réussis à lui faire balancer toutes ses convictions aussi facilement ? Batman est qu'un homme, mais tu sais comme moi qu'il était le plus fort d'entre nous, que ce soit physiquement et mentalement. Toi-même tu n'en es jamais arrivée à de telles extrémités alors que tu trouve que certains hommes le mérite. Pas Batman. Batman ne veut pas ressembler à tous ceux qu'il combat. Enfin bref...

De toute façon, Catwoman n'avait sans doute pas plus de réponses que Huntress à ce sujet. Elle avait espéré que le Chevalier Noir est pris la peine au moins d'aller voir la féline. Qu'il avait eu la même réflexion que la Chasseresse. Mais apparemment, même pas. Il avait vraiment décidé de s'isoler de tout le monde, de tous ses contacts les plus précieux, et même la cambrioleuse ne faisait pas office d'exception. Huntress se demandait si cela affectait Catwoman. Après avoir longtemps jouer au chat et à la (chauve)-souris, le Chevalier Noir c'était un peu éloigné d'elle et là lui faisait clairement comprendre que tous cela était terminé. C'était sans doute une des rares personnes que devaient tolérer Catwoman. Et puis, qui sait, derrière ce masque de félin pouvait se cacher des sentiments bien enfouit. Si Batman restait un homme, Catwoman n'en demeurait pas moins une femme. Mais tous cela ne regardait pas la Chasseresse. L'étrange relation que nouait le justicier et la voleuse était vraiment le genre de sujet à éviter si on n'appréciait pas les coups de griffes.

Catwoman donna ensuite son point de vue sur la Chasseresse elle-même. Elle commença ainsi ses paroles par deux questions, que la justicière violette et noire ne s'était même pas posée au final. Pourquoi elle avait besoin d'être réprimandée ? C'était à la fois une drôle de question, et pourtant elle était très justifiée. Car c'était un peu ce que demandait ce soir la justicière, à se faire réprimandé pour son geste. Mais pourquoi ? Un besoin, sans doute. Quand un enfant fait une bêtise, ses parents le réprimande. Quand un élève fait quelques choses de travers, son professeur le réprimande. Et habituellement, quand la Chasseresse allait trop loin, on la réprimandait. Mais ce fameux soir, elle avait tué un homme. Elle avait éprouvé une rage et une pulsion meurtrière que rien aurait pu arrêter, même pas les facultés régénératrice du Démon. Et personne n'avait été là pour l'en empêcher. Ni pour lui faire regretter son geste. Peut-être qu'elle était encore comme une enfant, qu'elle recherchait avec ses geste violent d'un peu d'attention qu'elle réclamait ce soir à Catwoman.

Et son geste la dégouttait-elle ? Elle ne le savait pas elle-même. C'était un sentiment assez ambiguë. Après tout, on lui avait toujours répétait qu'il ne fallait pas en arriver jusque là avec ses adversaires. Et malgré tous, elle était une fervente catholique, malgré le fait qu'elle n'avait plus sa croix depuis qu'elle l'avait violemment jeter à l'Aérodrome. Donc elle savait que son geste devrait la dégoutter. Mais qu'en était-il réellement ? Elle était de nature violente et sans pitié, c'était un fait. Elle avait toujours été comme ça, toutes les épreuves qu'elle avait passé l'avait forgé ainsi. Le meurtre de ses parents, son éducation par des assassins, les Asaro, et leur arrestation dès l'âge de quinze ans, la prise en charge par Richard Dragon qui n'était pas un tendre non plus, connu pour avoir entraîner Lady Shiva elle-même. Et son viol l'avait grandement perturber. Chaque fois qu'elle se battait, elle entrait désormais dans un état de rage incontrôlé. Quand elle avait croisé le regard froid de Lemmy Campbell, cela lui avait rappelé celui de Davide Galente. Aurait-elle pu s'empêcher de commettre ce meurtre ? Non, sans doute pas. Pouvait-elle récidiver si personne ne l'aidait ? C'était certain. Elle avait besoin de soutiens car elle savait qu'il fallait entraver cette rage meurtrière. Mais elle n'y arriverait pas seule.

« Ce n'est pas une question de dégoût, ou d'erreur qui nous fait avancer. Depuis.... depuis quelques temps, je suis entré dans une spirale de violence, plus grande encore qu'habituellement. J'ai été violemment changer. Je ne veux pas devenir comme Red Hood, voir pire, arriver jusqu'à tuer un innocent par mauvais choix. Mais je sais que dans l'action, quand je vois rouge, je ne pourrais pas m'en empêcher moi-même. Je l'ai ressenti devant le NKVDemon. Et ça m'a effrayé. Je n'ai même plus osé ressortir... jusqu'à ce soir. J'ai donné la mort à un type non pas parce que je pensais qu'il le méritait, mais parce que je le voulais. Ce n'est pas mon geste qui me dégoutte... c'est ce que je deviens.

Et elle le savait. Elle avait été violemment changé comme elle venait de l'annoncer. Par l'acte ignoble de Davide Galente dans sa boîte de nuit le Notte Selvaggia. Et elle l'avait su dès lors que son corps avait cessé de bouger lors de la prise involontaire de la drogue paralysante. Elle avait su que sa vie et son comportement changerait. Elle aurait d'abord pensé en revanche qu'elle se perdrait elle-même, qu'elle perdrait tout courage, toute volonté de vivre, toute confiance en elle. Elle n'avait pas complètement eu tord. Mais si elle avait eu le courage de reprendre le costume de Huntress et de combattre à nouveau des ''Galente'', en revanche elle avait déchaîné quelques choses de très enfuit. Les autres ne s'en rendaient pas compte car elle n'avait jusque là pas fait grand chose. Mais elle avait blessé un mercenaire pour qu'il leur révèle des infos sur le Demon, puis elle avait tué ce dernier dans la tour du Gotham News Network, devant les cameras du plateau télévisé. Et devant des journalistes prisonniers du Démon. Qu'oserait-elle faire lorsque personne ne l'observera ?

Catwoman avait raison. Quand on commence à donner la mort, on ne pouvait plus s'arrêter. C'est comme franchir les douanes de Arkham City. On pouvait y entrer, mais plus en sortir. C'était un pas irréversible, et il n'existait pas de Ctrl+Z pour ça. Huntress avait pêché et elle ne pouvait plus revenir en arrière. C'était même ridicule d'être venu ici ce soir. Catwoman ne pouvait rien y faire, elle ne pouvait pas l'aider. Huntress en avait ressenti un étrange besoin, mais elle ne saurait pas en expliquer l'origine. Un besoin peut-être de lui parler de tout ce qui s'était passé au final. Mais oserait-elle abordait ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Dim 6 Mai - 16:59

J’ai pas mal de mal à me rendre à l’évidence. Je suis en train de discuter avec une justicière, à refaire le monde vis-à-vis de l’idée de faire le bien ou le mal. Les questions d’éthique, je ne les supporte pas, même si j’y reviens souvent. J’ai encore du mal à le croire, et tant que je ne l’aurais pas vu de mes propres yeux et que je ne lui aurai pas parlé, je ne suis pas certaine de pouvoir y croire. Qu’il l’a fait. Tuer Sharp. Batman était un modèle pour ses pairs et il se comportait d’ailleurs comme tel. Alors pourquoi ? Je peux comprendre pourquoi Huntress en est toute chamboulée, elle qui comptait tant sur lui. La justicière pointe les incohérences de l’affaire d’un ton haché de surprise. Elle n’a pas tort, c’est sûr. La seule raison qui aurait pu convaincre Batman de tuer Sharp manque de raison justement. L’instinct, une pulsion ? ça ne lui ressemble pas.
Je fronce les sourcils, le regard dans le vague avant d’émettre un petit soupir accompagné d’un haussement d’épaules.

« Oui je ne sais pas… ça ne lui ressemble pas parce que tout ce qu’il fait est réfléchi. Mais qui aurait pu croire que ce vieux croulant et réfléchi de Sharp aurait pu fondre un câble ? Je ne dis pas par là que Batman est devenu fou. Il doit y avoir quelque chose… » – Je me mords les lèvres, m’en voulant d’émettre mes doutes à haute voix. Entre moi et Batman – Bruce – ça n’a jamais été facile, et j’ignore encore si j’aurais le fin mot de cette histoire ou non. « Je n’ai pas de réponse à te donner. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vu. »

J’essaie de dire ça sur un ton détaché, consciente qu’Huntress ne se laissera sûrement pas avoir pas la supercherie. Je tâche d’éviter le sujet Batman pour un moment, préférant me concentrer sur les angoisses personnelles de la chasseresse. Ce qui la torturait, c’était son geste à elle, envers Lemmy Campbell, le robot de Sharp. Elle met donc les mots sur ce qui la tracasse. Le fait qu’elle ait prit goût à toute cette violence, cette spirale infernale.

« Tu as conscience de ce que tu veux ou non. Tu n’as pas aimé cette vague de violence. Tu ne comprends pas tes réactions mais c’est on ne peut plus normal lorsqu’on côtoie le crime nuit et jour. Si tu n’as pas aimé ce que tu as fait, alors je pense que tu devrais te faire confiance et t’en tenir à ce que tu désires. Rester juste. Pourquoi as-tu peur de toi-même ? Tu te connais, tu devrais être capable de te contrôler… A moins que tu ne caches habilement une schizophrénie aigue ? » – J’hausse un sourcil à demi amusé en faisant allusion à Sharp. « La question que l’on doit se poser est plutôt, pourquoi tu deviens comme ça ? Qu’est ce qui a changé ? Une rancune peut-être ? Une vengeance… ? »

Je l’interroge du regard, scrutant son visage plongé dans l’obscurité à mes côtés. Je sais qu’il s’est passé quelque chose avec elle, pour qu’elle ait besoin de se venger avec autant de violence. Plus d’une fois j’ai du faire face à ma rage, parce qu’on m’a pris mes amis – parce qu’on s’en est pris à eux pour m’atteindre. C’est la seule chose qui puisse me faire péter un câble. La seule chose qui m’ait poussée au crime – comme quand Sonia est morte. Mais Batman m’a empêché, de le pousser du haut de ce gratte-ciel. L’ironie du sort. Si seulement j’avais été là haut pour lui, pour voir ce qu’il s’était passé.

Je regarde en contrebas, la ruelle vide. L’air nocturne est doux ce soir, et je ne me serais jamais imaginée ici à tailler un bout de gras avec une justicière alors que je pourrai très bien être en bas à piquer ces somptueuses statuettes.

Mais comme quoi, il y a un temps pour tout.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mar 8 Mai - 20:59

Catwoman pensait elle aussi qu'il y avait anguille sous roche avec Batman. Son acte n'était apparemment pas cohérent pour la cambrioleuse non plus. Dur de savoir si cela la touchait réellement, car elle semblait toujours détaché de tout. Mais le Chasseresse n'était pas dupe, elle savait que ce qui touchait Batman devait également la toucher également. C'était la seule véritable personne avec qui elle avait un semblant de relation. Même si Helena ne savait quelle type de relation ces deux là pouvait bien entreprendre, et ne désirait pas tellement le savoir. Après tout, cela ne la regardait pas et elle s'en moquait un peu. Même si encore une fois, Batman accordait une considération à une personne violente, et même criminelle même si elle n'était pas meurtrière, et pas à Huntress. Qu'avait-elle donc fait pour qu'il la rejette autant? Elle croyait de moins en moins à l'argument de surplus de violence qu'il pouvait bien utilisé.

Même si Catwoman ne voulait pas montrer ses propres sentiments sur cette affaire, quelques mimiques la trompait. Cela amusa intérieurement Huntress. Elle espérait que la cambrioleuse réussisse à parler au Chevalier Noir. Il n'écoutait pas beaucoup de personne, mais Catwoman, ou même Black Canary, étaient des personnes à qui il pouvait parler non pas comme supérieur mais comme égal, et cela faisait toute la différence. Nightwing, Red Robin, Batgirl, Oracle... il ne les écouterait pas. Il n'aurait pas de leçon à avoir de gens qu'il a lui-même formé. En revanche la position de la féline était à la fois différente à ses yeux et de par sa position de criminelle. Et cela pouvait compter. La Chasseresse quant à elle n'essayerait même pas de parler à Batman. Il ne l'écoutait pas avant, il ne l'écoutera sûrement pas aujourd'hui. Pas durant cette période. C'était d'ailleurs dommage, car s'il avait bien commis cet acte, Helena était peut-être la seule personne capable de le comprendre. Car les autres n'en sont jamais arrivés à une telle extrémité.

La conversation se tourna de nouveau subtilement vers elle. Catwoman avait quant à elle bien compris que Huntress avait vécu quelques choses de troublant pour en arriver là. Mais pourrait-elle finalement lui avouer ? Pourrait-elle fouiller dans ses souvenirs et s'arracher une nouvelle fois le cœur pour en parler avec la cambrioleuse ? Honnêtement, elle ne le savait pas. Mais elle était venue elle-même chercher la compagnie de Catwoman. Elle était elle-même venue lui demander de l'écouter. Et elle n'allait donc pas se dégonfler maintenant. Elle n'était pas comme ça, et ne voulait pas donner cette image là à Catwoman.

« Pourquoi je deviens comme ça ? Répéta comme un écho la Chasseresse.

Cela lui permettait de gagner un peu de temps sur la réponse. Elle avait peur, peur de ses propres futurs mots, peur du passé.

« Disons que quand j'ai choisis ma voix de justicière, je connaissais les risques que j'encourrais. Je n'ai pas spécialement peur de mourir, non... Je sais que c'est Dieu qui m'a amené là pour que je chasse les pêchés de ma famille. Et je suis devenue la Chasseresse pour ça. J'aurais pu devenir moi-même une criminelle, suivre la voix la plus simple et la plus naturelle pour moi. Mais j'aspirais à devenir un héros. Mais devenir un héros implique des risques, et personne n'est à l'abri d'une erreur. Et j'ai fait une erreur, il y a plusieurs semaines. Que j'ai payé.

Dieu n'avait pas été tendre avec elle. Elle avait d'ailleurs jeté violemment sa croix, qu'elle portait depuis ses huit ans et même avant cela, en réponse à ça. Encore une épreuve qu'il lui faisait subir. Mais il était toujours là, il l'avait toujours protégé jusque là. Il avait envoyé Lady Blackhawk sur son chemin pour la protéger. C'était la première fois qu'elle la rencontrait, c'était sa première nuit en tant que justicière à Lady Blackhawk. Il n'y avait pas de hasard. C'était l'ange gardien que Dieu avait envoyé, mais bien entendu elle n'avait pas pu la protéger de tout. Elle ne lui en voulait d'ailleurs pas. Elle lui avait tout de même sauver la vie. Elle l'avait emmené chez elle, à l'Aérodrome Blake Aviation, avait pris soin d'elle. Elle avait tout fait pour que Helena s'en remette au plus vite. Sans doute que sans tout ça, les choses auraient été bien pire. Peut-être que Helena n'aurait d'ailleurs jamais remis le costume de Huntress.

Le visage de Helena s'était assombri davantage. Elle avait déjà naturellement un visage sévère, sombre, qui avait été forger avec des années et des années de rancune, de désir de vengeance personnelle, de vivre avec la perte de sa famille sur le cœur. Seul ses yeux, d'un bleu éclatant, semblait vouloir rompre en permanence la dureté de son expression faciale, accentué par ses cheveux sombres et méditerranéen. Mais il à cette colère renfermé s'ajoutait une profonde tristesse. Une tristesse qui s'était mué en rage meurtrière quelques jours auparavant. Et aujourd'hui en peur. Il fallait que cela cesse.

« Oui, je l'ai payé... j'enquêtais sur une affaire de trafic d'arme, des mafieux italiens... enfin tu vois le genre. Je suis remonté jusqu'à un nightclub qui porte le nom du Notte Selvaggia. Géré par Davide Galente, l'un des fils de Pascale Junior Galente, chef de la mafia sicilienne. J'ai voulu infiltré les lieux pour en savoir plus sur son trafic, où il cachait ses armes... mais il m'a reconnu. J'ai été drogué. Puis...

Helena en tremblait. Elle ne savait pas si elle réussirait à finir sa phrase. C'était dur. Les images lui revenaient à l'esprit. L'horreur et le dégoût l'envahissait. Elle essayait de tenir le goût pour ne pas vaciller de trop devant Catwoman. Elle n'avait pas à être témoin d'une justicière perdue. Mais il était trop tard pour revenir en arrière.

« Puis il m'a.. violé..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Lun 21 Mai - 15:22

Il ne fallait pas être très perspicace pour voir qu’Huntress avait du dernièrement vivre des choses difficiles. En la regardant bien, ça se voyait même dans ses gestes et la manière d’aborder le sujet. Quant à savoir pourquoi c’est à moi qu’elle compte en parler ? J’ai toujours entretenu une relation ambigüe avec les justiciers, et particulièrement avec Batman. Je ne suis pas mauvaise. Je ne suis pas cruelle. Mais je ne suis pas une bonne poire et mes motivations ne sont pas altruistes. Il m’est arrivé de me demander si je pourrai un jour me considérer comme une justicière ; mais je ne pense pas. Tout ça fait partie d’un code d’honneur que je n’ai pas. D’un idéal de vie que je n’aurai jamais. Stupide Sélina. Pourquoi en es-tu encore à ressasser tout ça ?

Huntress prend de nouveau la parole et m’explique comment ça s’est passé dans sa tête quand elle a décidé d’être justicière. Elle me parle de Dieu, de son dieu, et je me force à ne pas lâcher un rire plein de sarcasmes. Chacun est motivé par quelque chose et si son dieu lui permet de rester dans l’équilibre des choses, alors tant mieux pour elle. Elle a d’ailleurs l’air de dire que c’est seulement grâce à ce dieu là qu’elle ne fait pas partie des criminelles. Il semblerait que moi et la chasseresse on ait quelques similitudes même si ça me tuerait de l’avouer.
Quand elle mentionne le mot erreur, je la regarde fixement. Voilà qu’on y vient au problème et à voir la mine sombre qu’elle tire, l’erreur lui a coûté cher. Je reste silencieuse, attendant qu’elle poursuive. Je ne vais la forcer à rien et pas la presser même si à la base, je comptais passer ma soirée dans d’autres occupations. Serais-tu devenue une bonne confidente sans le savoir Sélina ?
Elle m’expose donc le problème, une mission d’enquête sur la mafia – jusque là rien de bien anormal. Elle me donne un nom, qui ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde. J’connais bien le milieu – moi aussi je l’ai pas mal côtoyé et quand je peux bouffer du mafieux et le laisser en pâture aux flics de Gotham, je ne me gêne pas. Plus elle avance son récit, plus je devine la tournure des évènements.

Ce visage me disait bien quelque chose. Cette expression sinistre, c’est celle des femmes bafouées. Les mains de la justicière se mettent à trembler presque imperceptiblement et elle finit sa phrase dans un couperet.

Je fronce les sourcils, plongeant mon regard dans l’obscurité apaisante de la nuit. Je peux comprendre ce que la jeune femme ressent. C’est d’ailleurs innommable, révoltant. Les hommes comme ça me débectent. Mon regard se durcit et mes muscles se tendent en l’espace d’un moment. J’incline légèrement mon visage dans sa direction avant de lui dire d’un ton froid et sans appel.

« Il paiera. »

Notte Selvaggia. David Galente. J’ai tout ce qu’il me faut. Je me redresse, faisant face au vide puis j’ose un regard en direction de mon interlocutrice.

« J’peux te ramener ses couilles en guise de souvenir si tu le désires. »

Une touche d’humour même si la situation ne s’y prête pas vraiment.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mar 5 Juin - 10:41

Huntress ne savait pas quoi rajouter. Elle se sentait honteuse , elle n'aimait pas ce rôle de victime qu'on risquait de lui attribuer. Et surtout, ce n'était pas à Catwoman de la venger. Elle savait encore le faire elle-même. La Vendetta, c'était son truc. Il fallait juste attendre qu'elle soit prête. Davide Galente allait le payer, et son frère parrain de la Cosa Nostra également, Silvio Galente. Mais Huntress avait également peur de la limite qu'elle était une nouvelle fois capable de franchir. Voulait-elle devenir une meurtrière à cause de ses mafieux ? Allait-elle prendre cet abus comme excuse pour pouvoir agir avec extrême violence ? Non, ça, c'était la façon d'agir des criminels qu'elle connaissait. Tous avait une histoire triste, avait soit disant une raison de mal tourné. Mais on gardait le choix. Helena avait vu ses parents et son frère mourir devant elle. Elle aurait pu décidé de se venger en tuant tous les mafieux de la ville, comme un Red Hood. Mais elle avait préféré prendre exemple sur la justice de Batman, mélangé à son propre style de vengeresse. Elle était ainsi la Chasseresse, le fléau de la pègre, sans doute connue pour être la plus violente des justicières de la ville.

Et Huntress espérait que Catwoman en fasse de même. Bien sûr, ce n'était pas un gentil chat qui restait allonger toute la journée sans se préoccuper des souris qui se baladait dans toute la maison. Mais avec ce qui venait de se passer avec Sharp et le NKVDemon, elle préférait éviter que Catwoman n'en rajoute une couche. Elle ne savait pas jusqu'où elle était vraiment capable d'aller et si elle ne prenait en fait pas cette touche d'humour au sérieux. Huntress espérait qu'elle ne s'en mêle pas trop. Catwoman avait aussi ses contacts dans la mafia, et elle agissait la plupart du temps dans leurs quartiers. Elle aimait bien d'ailleurs les cambrioler. Au final, Helena tenta tout de même de répondre à cette petite pointe d'humour, qui caractérisait assez la féline :

« Chez les mafieux, habituellement on les fou dans leur bouche pour les laisser se vider de leur sang. C'est tout aussi radical...

C'était vrai. Les règles de la Cosa Nostra était stricte, même en ce qui concernait les femmes. Il était donc interdit de les violer sous peine d'une terrible sanction, surtout que malgré tout, Helena était née fille de Franco Bertinelli. Même si elle n'était pas mafieuse, elle n'en restait pas moins de sang mafieux. Et donc techniquement intouchable par ses gens là. Davide Galente risquait gros même avec les membres de sa propre famille, qui voudrait sans doute appliquer leurs lois lorsqu'il apprendrait ce qui c'était vraiment passer lorsqu'ils ont trouvé Galente à poil en pleine chute depuis son bureau. Les sanctions risquaient donc de tomber bientôt. Surtout que Silvio Galente, le parrain, ne le portait pas véritablement dans son cœur et il devait savoir que Davide cherchait à prendre sa place à la tête de la mafia.

« Je.. je ne sais pas quoi dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   Mer 6 Juin - 15:08

Je devine que la justicière est un peu comme moi. Je devine aussi que si elle est venue là pour me parler de ses doutes et de ses angoisses, ça n’est sûrement pas pour quérir mon aide en matière de vengeance. Mais la vengeance est dangereuse, et étrangement, peut-être que ça colle difficilement avec l’image d’une justicière. Je ne sais pas. Je ne suis pas dans sa tête – ce que je sais, c’est qu’Huntress doit avoir assez conscience de mes penchants anti-connard pour se douter de ma réaction face à cette nouvelle. Je me mure dans le silence en fixant la justicière, tentant de déchiffrer sur ce visage ce qu’elle n’ose pas prononcer à voix haute.
Elle glisse une petite remarque au sujet des pratiques courantes en matière de torture chez les mafieux et j’hausse un sourcil avant de retrouver un air neutre. Je plisse légèrement les yeux avant de prendre la parole quand elle me sort qu’elle ne sait quoi dire.

« Qu’est ce que tu attends de moi Huntress ? Si tu veux ta vengeance alors prends là et n’aies pas peur. Oublie le code de conduite du justicier. Moi, je n’en aie pas. Je peux le faire pour toi si il n’y a que ça qui te dérange. Davide Galente n’est qu’un mafieux de plus qui mérite de finir en taule. Ou p’têtre même de crever mais moi, je n’irai pas jusque là. J’ai bien mieux en tête. » – Mon ton se fait dur, mon regard presque froid. « Je comprends bien quelle prise de tête doit entraîner le fait d’être parmi l’élite des gentils. Mais tu as voulu ça. Alors à toi de choisir maintenant. »

Je ne vois pas. Si c’est de l’aide qu’elle veut, je lui apporterai, mais encore faudrait-il qu’elle me le demande. Je ne suis pas là pour deviner ses désirs et ses pensées, et je suis loin d’être aussi patiente que Batman.

« Quand tu auras choisi, et si tu estimes que je peux t’aider, tu sauras où me trouver. » – Je lui coule un regard, luisant d’une brève complicité. « Les diamants sont les meilleurs amis de la femme. »

Un bref sourire, je recule et je me laisse tomber dans le vide au bout du bâtiment. Je m’immisce dans le dédale des rues obscures. Le vol ne sera pas pour ce soir – par contre, un petit tour du côté des quartiers mafieux ne serait pas de refus pour me mettre en jambe.

[HJ : Voilà, je pense qu’on peut clôturer, vu que j’imagine que tu as prévu autre chose niveau vengeance. Merci pour ce topic !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La chasse aux félins (Pv Catwoman)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La chasse aux félins (Pv Catwoman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La chasse aux félins (Pv Catwoman)
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Diamonds exchange-