RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Sortie du Glaçon [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Sortie du Glaçon [Réservé]   Lun 2 Avr - 23:08

Iceberg Lounge : 21 heures.

L'élection de Maximilien Shreck n'avait pas eu l'effet escompté dans cette partie d'Arkham, a vrai dire, les criminels s'attendaient a autre chose avec ce bonhomme, genre une amélioration des tenues de sécurité et de répression. Mais il n'en était rien, l'idée de New Gotham intriguait les criminels, et cela était étrange.
Cependant, en cette soirée des plus douces, l'Iceberg Lounge, logé dans le Musée du Pingouin, accueillait une grande fête en l'honneur du Pingouin. C'était devenu le véritable caïd, le vrai maitre d'Arkham City, et personne ne pouvait lui enlever ce titre.
Il était le seul vrai Seigneur d'Arkham City et aucune force ne pouvait rivaliser avec lui tant sur le plan armement et tactique. Il restait maitre à bord, renforcé par le fait qu'il avait battu le Joker à plates coutures.



Exposé, maintenu en vie, derrière un épais bloc de glace, le Joker était bien la, bien vivant. Personne ne savait s'il pouvait voir derrière cette épaisse couche de glace, mais il était la, son grand sourire, ses yeux rivés sur la personne qui le regardait, comme un témoignage authentique de ce qu'il fut jadis. Le Joker dans toute sa splendeur.



Figé pour l'éternité, dans une posture de son appréciation. Le Pingouin lui avait offert ce choix du condamné.

Mais ce soir, c'était un évènement ! Des petits criminels comme Ratcatcher, ou bien Maxie Zeus étaient à cette soirée, des criminels que l'on entendait pas parler, ceux qui représentaient une menace infime dans ce monde de dépravés. Les petits étaient la pour assurer, pour se faire voir, et bien sur, choisir leur parti. Oswald Cobblepot, ou la mort. Ce soir, ce n'était que l'assurance de Cobblepot et sa prise de pouvoir qui devait se faire dans la ville prison. Et personne ne devait contester le nouveau maitre.

Pas ce soir ...

Mais prenez garde, criminels, le Joker a bien de nombreuses fois, échapper à la mort, et ce n'est pas dit qu'il rendra aussi facilement son dernier souffle. Ne soyez pas trop hâtifs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Mer 4 Avr - 18:51

Ça faisait quelques temps déjà que Duela était sortie de son coma, elle ne savait d'ailleurs pas si elle avait loupé son anniversaire ou pas..en fait, elle ne savait même pas quand était son anniversaire. Toujours est-il que depuis son réveil, la jeune psychopathe avait eu le temps de se renseigner ça et la, histoire de savoir ce qui s'était passé lors de son sommeil. Elle avait appris que le Pingouin avait gagné cette gueguerre auquel elle avait refusé de prendre part pour ne pas trahir son sang, quel qu'il soit, Duela avait également appris que le Joker , le perdant du conflit- se trouvait « dans le frigo du Pingouin », elle n'avait pas trop compris ce que cet homme à un bras avait voulu dire par la..peut être aurait elle du lui demander des explications avant de lui arracher le second bras...
Qu'importe, le Pingouin donnait ce soir même une grande réception, tout Arkham se battait pour y aller et Duela était certaine qu'elle trouverait exactement ce qu'elle cherche, bien qu'elle ne sache pas exactement ce qu'elle cherche...

La jeune fille n'eut aucun mal à trouver le lieu, il lui suffisait juste de suivre la foule jusqu'à l'iceberg, un petit bar mal famé, comme à peu près tous les bars de la ville. Ou plutôt comme toute la ville elle même.
Les vigiles eurent quelques réticences à laisser la jeune criminelle entrer, à cause de son apparence d'adolescente mais elle n'eut qu'a leur faire une grand sourire menaçant aux dents pointues en exigeant de voir son père pour qu'ils se montrent plus coopératifs. Discrètement, bien sur, elle ne voulait pas se faire attraper par les hommes de main du Pingouin dès le début de la soirée, ça risquerait de tout gâcher. Même si elle ne savait toujours pas ce qui risquait d'être gâché, tout ce dont elle était consciente c'était qu'elle avait vraiment besoin de se renseigner sur ce qui s'était passé lorsqu'elle était inconsciente, et aussi que c'était assurément l'endroit le plus amusant d'Arkham, au moins pour cette soirée.
Il tenait dans ce bar une population impressionnante, Duela aurait juré que l'endroit était plus grand à l'extérieur qu'a l'intérieur. Le lieu était bien sur fréquenté par des criminels de renommée plus ou moins grande, comme le Sphinx,(d'ailleurs, ce n'était pas une de ses pères?) mais aussi et surtout par de petits criminels sans grande importance que les sbires du Pingouin avaient certainement laissé passer comme mégarde, comme...ben, comme elle même.
En parlant avec quelques uns des invités (qui ,d'ailleurs ne se prenaient pas pour n'importe quoi, même si ils étaient pour la plupart de vulgaire taulards avec des super pouvoirs désireux de se faire bien voir par la Pingouin.) la jeune psychopathe appris que la fête avait pour but de « montrer les superbes trophées de ce Grand Pingouin ». Organiser un vernissage dans un bar.. l'endroit était-il vraiment approprié?
Bien, puis ce qu'elle était la, de toute façons...autant voir à quoi ressemblaient les fameux trophées et il y aurait peut être des trucs drôles comme le pied gauche d'un riche PDG ou le cigare d'un parrain sur lequel la main dudit parrain serait restée accrochée.
Curieuse, Duela se dirigea donc vers le « trophée » qui attirait le plus de visiteurs. C'était un gros bloc de glace maintenu à température ambiante dans une vitrine . En s'approchant la criminelle se rendit compte que la silhouette qu'elle avait aperçu plus tôt à l'intérieur du bloc de glace en question était une parfaite imitation du Joker. Ou, à en juger la dizaine de personnes qui se tenaient debout, la tête baissée, une expression de recueillement sur le visage devant le parangon du crime sous pression, ce devait être le vrai Joker. C'était fou, même maintenu dans la glace il gardait son incroyable pouvoir comique, bien que son maquillage avait un peu coulé...
Elle repensa à ce Ragdoll qui lui avait dit que le Joker avait besoin d'elle, il s'était bien fichu de sa tronche, elle aurait du lui arracher les yeux. Puis, elle se dit que tout de même le Pingouin exagérait un peu, et se demanda ce qu'elle risquerait si elle tentait de faire fondre la prison du Clown à l'aide de l'acide que sa broche en forme de fleur contenait...sûrement une mort lente et douloureuse. Et, sa broche était un petit petite pour faire fondre un glaçon d'un mètre 80 à vue de nez.
Mais elle en avait vraiment envie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Mer 4 Avr - 22:22

- "Qu'est-ce qui est vert, violet et plus intelligent que vous?"

Il avait uniquement fallu ces quelques mots pour que Nigma ait accès à la somptueuse fête donnée à l'Iceberg Lounge. Cobblepot avait tenu parole: ses gardiens connaissaient l'Homme-Mystère et lui accordait aisément la statut VIP. Dès qu'il avait appris la terrible nouvelle par Quiz qui avait espionné une conversation entre deux prisonniers, Edward s'était juré d'aller rendre visite à Oswald dès que possible et voilà que l'occasion s'était présentée. Il voulait voir de ses propres yeux ce qu'il n'arrivait même pas à concevoir mentalement: le Joker était tombé aux mains de l'ennemi. Intérieurement, le Sphinx se félicitait d'avoir accepté la proposition du Pingouin. Apparemment, le règne du Clown était révolu et il devait céder la place à son homologue palmipède. "J'ai toujours eu du flair pour prendre les décisions les plus judicieuses..." pensa le brillant malfrat.

Bien que l'endroit avait perdu de sa superbe depuis l'ouverture d'Arkham City, l'Iceberg n'en restait pas moins l'un des bars à la décoration la plus originale et un soin particulier à l'esthétisme et à l'élégance semblait avoir été apporté pour cette soirée si particulière. De tous les hommes de Gotham City, seuls quelques fins connaisseurs et collectionneurs d'art avaient su se démarquer du reste de la plèbe imbécile dans l'estime de Nigma et son ami Cobblepot en faisait partie. L'ambiance rafraîchissante et les breuvages délectables finissaient de charmer les invités.

Toutefois, l'établissement était bondé. Il ne se passait pas deux minutes sans que le Sphinx ne ressente le besoin d'afficher une moue dégoûtée en apercevant tel ou tel gredin anonyme. Il y avait bien certains criminels reconnaissables, mais ceux-ci méritaient tout au plus un regard peu intéressé. Non, ce qu'Edward voulait, d'abord, c'était de contempler le Joker, ou plutôt ce qu'il était devenu, puis de retrouver Oswald pour le féliciter de sa victoire et, qui sait, peut-être avoir avec lui une conversation plus enjouée et cultivée que l'échange qu'ils avaient eu au téléphone. L'Homme-Mystère avait un troisième objectif en tête, mais celui-là, il valait mieux le faire en toute discrétion, à l'insu du propriétaire des lieux, ou si c'était impossible, l'accomplir sans que ça paraisse. À Arkham, les rumeurs et les histoires épouvantables de pièges diaboliques, de machinations tordues ou de personnages effrayants courraient encore plus vite que les potins du Gotham Globe. Nigma voulait vérifier le bien fondé de certaines hypothèses à propos du Pingouin. Avait-il réellement un spécimen de requin blanc préhistorique dans son musée? Si oui, quelles autres horreurs cachait-il? Et finalement le plus important: Y avait-il une vitrine d'exposition n'attendant que d'être remplie au nom d'E. Nigma? Le fait de servir d'oeuvre d'art dans une collection unique charmait le maître des énigmes un instant, un court instant au bout duquel il se rappelait toute l'horreur que cette possibilité impliquait.

Enfin, après s'être taillé un chemin dans la foule à coups de canne et de questions cyniquement blessantes du style : "Qu'est-ce qui est gros, qui avance lentement et qui n'est pas un éléphant?", Edward parvint au centre de toute cette agitation et contempla de longues minutes la statue de glace qu'il avait devant lui. Le Joker lui avait toujours donné un peu froid dans le dos, car on ne pouvait jamais être sûr ce qu'il allait faire ou de ce qu'il pensait. Nigma aimait la certitude, les mathématiques, la grammaire, l'ordre, tout ce qui avait un sens et des règles. Mais le Prince du Crime était un être chaotique, qui n'obéissait à aucune règle et c'est pourquoi le côtoyer était un aller simple vers un monde imprévisible. Figé dans une pose de sa convenance, le Joker paraissait se moquer encore plus de l'univers et de ses lois. Son sourire qui ne le quittait pas devenait plus sadique, car immobile. On avait l'impression que cette inertie était une autre de ses mauvaises blagues, que le monstre allait soudainement se mettre à bouger et à battre à mort la première personne dans son champ de vision, uniquement pour son pur plaisir. C'était une sensation fort déplaisante, mais le Sphinx n'en demeurait pas moins fasciné devant un tel spectacle statique. Il murmura pour lui-même:

-"La peur et le froid sont ses principaux agents, rien ne lui est comparable lorsqu'il est grand... Qui est-ce?"

"Le frisson, bien sûr." fut la réponse spirituelle.


Dernière édition par Le Sphinx le Jeu 5 Avr - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Jeu 5 Avr - 18:32

Arkham City tombait.
C'était une chute brutale, délibérée. Bientôt, toute cette mascarde ne serait plus qu'un très mauvais souvenirs et tous ceux qui devaient payer payeraient, bien moins que la réelle valeur de leurs exactions mais personne n'était dupe.
Arkham tombait et certaines choses tombaient avec elle, certaines silhouettes démoniaques dont le va et vient avait rythmé la vie des Arkhamiens disparaissaient à jamais dans l'ombre d'où ils étaient venus. D'autres, baignés dans la nouvelle lumière qui venait de Gotham, s'ouvraient et évoluaient, non pas comme des tournesols, mais comme des fleurs. Les fleurs du mal. Le Mal ne disparaît jamais, et même si le Joker avait été vaincu par le Pingouin, ce dernier s'élevait au trône de Belzebuth Gothamien aux pieds palmés, tandis qu'une nouvelle génération de vilains dont laquelle faisait partie Denna s'élevait jusqu'à égaler les anciennes bêtes noires.

C'est dans ce genre d'évenements que le relais se déroulait. Dans cette soirée, l'effectif anarchique allait se rassembler, des flambeaux allaient changer de mains, de nouveaux visages – masqués ou non – allaient danser dans les cauchemars de Gotham. Et accessoirement, le Pingouin allait étendre son emprise sur la ville, montrant à tous les Arkhamiens importants à quel point il était imbattable. N'ayant pas eu le temps et l'envie de suivre les actualités avec son téléviseur, Denna ne savait pas que son hôte possédait le Joker, cryogénisé dans un bloc de glace, mais se doutait bien qu'on leur réservait une surprise.

Arrivée à la porte du salon, la jeune femme s'arrêta, la main posée sur la poignée. On l'avait invitée, connaissant sa petite ascension dernière, et sûrement on profiterait on pour lui faire comprendre que le marché du parapluie piégé avait un maître. Ce soir pourtant, elle n'avait pas réellement d'intentions belliqueuses envers ses congénères, pas de meurtres prévus en tout cas. Son ambition n'allait pas encore jusqu'à ce genre de folies, hors de ses limites. Mais sa folie allait bien entedu jusqu'à ce genre d'ambitions, et ne connaissait pas de limites.

Pour la soirée, sachant que prendre une robe de soirée l'empêcherait de se mouvoir correctement et surtout de porter des armes, elle s'était simplement parée de son costume habituel, semblable à la fois à une tenue guerrière en cuir souple et à une robe du dix-neuvième, un style qu'elle aimait beaucoup. Si son daisho était resté au Shutter Cross, dans un coffre imprenable, deux flacons de poisons fermé par des petits parasols de cocktails, capables de vaporiser les produits en aérosol, tintaient dans une poche intérieure, tandis qu'une dague neuve était attachée à sa cheville, sous ses bottes. Son maquillage, jamais très développé par manque de goût, se résumait à un simble contour noir autour des yeux, ce qui suffirait pour ce genre de soirée.

Il n'y avait apparemment pas de gardiens, pas de gardiens visibles en tout cas, et elle entra sans problèmes. A l'intérieur, plusieurs silhouettes portant des têtes que beaucoup avaient passé leurs vies à rechercher, se pressaient dans la grande salle, la plupart autour de la plus grande surprise de la nuit. N'en croyant pas sa première vision, Denna fit quelque pas vers le bloc de glace, les yeux rivés sur l'épiderme froid du Joker. A travers les différentes couches concaves et floues, l'authentique clown souriait, à moitié mort, à moitié vivant mais réellement lui. Subjuguée, la jeune femme resta dans l'ombre, à quelques pas de l'ancien Seigneur d'Arkham, les fleuves de ses pensées coulant à grand flot, sa raison traversant les rapides de la surprise. Un nouveau monde de possibilités s'ouvrait à elle.
A Arkham.
A Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 7 Avr - 19:48

Que d’aventures encore avaient ponctuées avec folie la vie de la Reine d’Arkham. Elle n’avait que faire de la nouvelle appellation, Harley Quinn était éternelle. Une autre invitation avait atterrit sur la pile de lettres dont elle n’en lisait que les noms de provenance. Beaucoup voulait voir qui était cette petite qui malgré la disparition de son poussin, continuait de survivre et surtout accomplir des choses dans les pensées même du disparu. Il n’était pas en tant que tel disparu, son corps froid et sans vie gisait dans la vitrine du musée du Pingouin. Et après tout ce qui passait, il voulait maintenant vendre cette pièce d’art à quiconque le voulait.

«Non mais il se croit pour qui celui-là? C’est mon Joker qu’il soit mort ou vivant! À moi seule et personne d’autre! Il aimerait voir où j’en suis, j’en suis sûr!»

Elle brandit sa masse et frappa sans relâche la table qui contenait de nombreux papiers. Le tout créa une pluie de feuilles qui virevoltaient dans l’air ambiant. Les pattes de la table tenaient bon sous les coups répétés bien qu’elle vibrait à chaque fois à se soulever du sol. L’arme elle-même finie par s’enlever de ses mains et elle visa le reste des choses sur la surface plane. Sa tête se posa finalement sur la table vide, les deux bras étirés l’autre côté de son corps. Sa bouche bougeait et une espèce de marmonnement sortait, mais rien d clair et ne voulait surement pas dire grand-chose. Les fesses en l’air, la reine n’avait plus rien de royal.

Ses longs doigts vinrent commencer une petite mélodie, toujours sur la table. Sa bouche se tordit dans une espèce de rictus de pensé. Il lui fallait trouver un moyen de prendre le glaçon de Monsieur Jo sans devoir donner quelque chose au manchot. Mais pourquoi il n’était pas là lui pour lui dire quoi faire? C’était plus facile d’aller où il le disait, faire ce qu’il voulait et exécuter des choses incroyables. Tout était drôle et ça le faisait sourire. Harley souffla dans sa couette qui lui tombait dans le visage. Elle se redressa complètement en étirant ses bras derrière elle. Ses pieds se balançaient. L’impatience la gagnait. On ne lui avait pas dit à quel point c’était difficile de gouverner ou de simplement avoir des hommes qui ne comptaient que sur vous pour faire quelque chose. C’était son rôle habituellement d’attendre et de faire.

Et si elle ramassait une forte somme d’argent et en sortir qu’une partie et en promettre d’avantage au Pingouin? Le seul problème était de trouver cet argent en moins de deux jours. Et c’était impossible! Elle ignorait jusqu’à quel point le prix allait monter et si quelqu’un était intéressé à acheter le cadavre de son poussin gelé. Ses deux talons se collèrent ensemble et fit deux petits bons dans une direction quelconque. Sauf si…Une idée qui lui avait croisé l’esprit il y a quelque temps quand elle avait fait la promenade de ses hyènes l’autre jour. C’était réalisable mais elle devait avoir un volontaire…



La Queen venait d’arriver devant les portes du fameux musée du Pingouin. Accompagnée de quatre hommes à ses nouvelles couleurs, Harley Quinn claqua des doigts. On ouvrit les portes devant sa personne. Son énorme masse, dont le dessin du Joker était encore visible, reposait sur sa frêle épaule. Elle avança sur l’allée, ses hommes lui firent place durant son déplacement énergique. Ses pas s’arrêtèrent, prenant une pause de grande vedette sur le tapis rouge. Elle souriait. Harley était fière de son entrée et surtout du pouvoir qu’elle détenait en ce moment. Elle s’applaudissait elle-même de cette idée géniale et de tout ce qu’elle avait élaboré pour en arriver devant le Pingouin. La foule était dense et les nombreuses personnalité connus étaient dans la salle. Son corps frissonnait devant autant de monde mais son idée était encore plus merveilleuse.

«Mesdames et messieurs! Monsieur le Pingouin, j'offre un beau dollar pour la belle sculpture du Joker!»

Elle était sérieuse, il n'y avait pas de doute. Une belle blague, une belle mise en scène mais la Reine d'Arkham ne plaisantait pas. Au moins dans sa tête tout était clair. Mais qui pouvait lire dans la tête d'une folle comme elle? Harley semblait fière d'elle-même et narguait le manchot d'une pièce dans sa main. C'était tout ce qu'elle avait à offrir ce soir car bien sûr, une autre surprise attendait. Elle appuya sa masse contre la vitrine et avança vers la foule.

«Car ce soir je vous présente le seul et unique, le très charmant prince des clowns! Voici le Joker!»

Elle pointa la porte où elle était entrée accompagnée de ses hommes de main. Un sourire béant faisait place sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 7 Avr - 22:44

Cobblepot avait décidé d'organiser une fabuleuse soirée qui regrouperait une grande partie des criminels d'Arkham. Il voulait que sa pièce maîtresse : le Joker, soit exposée aux yeux de tous. Ainsi, il pourrait, une fois de plus, prouver sa domination et surtout, forcer ses rivaux à le rejoindre. On ne parlait, évidemment, que de criminels de seconde zone, mais il fallait rallier un maximum de monde avant que les exécutions publiques ne commencent, durant lesquelles il charcuterait tout ceux qui avaient pris parti contre lui ou qui, tout simplement, avaient choisi de rester neutre. Une telle décision n'existait pas dans cette ville, il fallait toujours se ranger dans un côté, celui des vainqueurs. Evidemment, personne n'était au courant de ses plans, mais il comptait bien passer à la phase deux très bientôt.

En plus des "sous-criminels" qu'il avait invité, Oswald avait aussi profité de cette opportunité pour faire venir le Sphinx, avec qui il souhaitait s'entretenir et féliciter pour sa collaboration. Il lui donnerait l'argent nécessaire à l'accomplissement de son nouveau contrat. Il espérait bien lui faire rejoindre définitivement son côté, car son aide avait toujours été précieuse à l’aristocrate, en plus de ses conseils. Mais si Nigma ne prenait pas parti, Chesterfield le laisserait mener ses activités sans l’accommoder, si celles-ci n'allaient pas en travers de ses propres plans, bien sûr. L'amitié entre Edward et Oswald était réelle, le Pingouin n'avait jamais eu l'intention de lui faire du mal. Ils étaient deux personnages très différents qui menaient chacun leur business de leur côté. Après tout, c'était à Nigma que Chesterfield avait confié le Lounge lorsqu'il avait été contraint de quitter Gotham.

Une autre personne avait été invitée : la tristement célèbre Harley Quinn qui essayait de prendre la place du Joker sans grand succès. Elle n'était pas une menace pour le manchot, mais il voulait son territoire et, de manière symbolique, il fallait qu'il se débarrasse de tout ce que le Joker avait laissé derrière lui. Il ne pouvait, cependant, pas l'inviter ainsi, car bien que stupide, elle aurait deviné qu'il comptait se débarrasser d'elle, aussi, avait-il mis en place un amusant stratagème. Il avait fait croire, dans la lettre d'invitation de Harley, que le Prince du Crime était à vendre, ce qui n'était, bien évidemment, pas le cas. Comment le Pingouin pourrait-il perdre sa plus belle pièce? Quoi qu'il en soit, il avait vu juste, Quinn avait mordu à l’hameçon et elle était présente, ce soir.

Cobblepot décida enfin de se rendre dans son Lounge pour saluer les invités. La plupart s'écartaient où venaient lui lécher les bottes en jurant leur allégeance et en cherchant à gagner les faveur du maître d'Arkham. Passé roi dans l'art du snobisme, Chesterfield l'appliqua à merveille sur ces criminels pathétiques, ne saluant que les figures les plus importantes. La statue du Joker faisait son effet si on en jugeait sur la foule qui se dressait en face de sa vitrine blindée. Cobblepot remarqua d'ailleurs une femme, pas particulièrement belle, mais dont les accessoires qu'elle portait lui plaisait. Il se rendit auprès de la jeune femme au parapluie et lui accorda ses propres paroles.


Ma chère Madame, sachez qu'il me fait plaisir de voir des femmes ayant si bon goût que le votre dans mon Lounge. Votre parapluie est d'une beauté rare, aussi, laissez-moi vous proposer un privilège pour cette soirée. Allez au bar et dites que l'oiseau prend son envole. Le barman comprendra et vous apportera des boissons gratuites pour toute la soirée.

Sans rien dire de plus, il souleva légèrement son chapeau pour la saluer puis il s'écarta de Lidell, l'oubliant presque aussitôt. Il remarqua ensuite ce cher Sphinx dans la foule. Chaque personne qu'il croisait grimaçaient, probablement à cause des énigmes honteuses qu'il leur soufflait au oreilles. Alors que le manchot se dirigeait vers Edward, une voix particulièrement agaçante s'éleva dans la salle. Harley Quinn faisait son entrée. Ses gardes du corps avaient, bien entendu, été fouillé à l'entrée, mais il était totalement illogique qu'on ne lui ait pas pris son marteau. Une faute d'inattention des gardes qui le payeraient de leur mort. Quinn était toujours dans l'illusion que le Joker était à vendre, et sa proposition démente fit sourire le Pingouin. Il fallait l'admettre, c'était osé, il retrouvait une partie du Joker dans cette jeune fille qui l'avait côtoyé pendant tant d'années. Mais Cobblepot devait faire bonne figure, et prouver que les fauteurs de troubles n'étaient pas autorisés à la soirée. Il claqua des doigts et deux serveurs sortirent des fusils à pompe de leur longue serviette et les pointèrent vers Harley.

Harley Quinn, quelle belle surprise, tu as accepté mon invitation. Cependant, les armes de mêlé comme les armes à feu sont interdites dans mon bâtiment. C'est pourquoi nous allons devoir réquisitionné ton marteau qui te sera, bien évidemment, rendu à la fin de la soirée.

Deux autres serveurs sortirent, cette fois, des mitraillettes et s'approchèrent de la jeune fille, que Cobblepot aimait appeler "l'Ombre du Joker", pour lui prendre son marteau. Le moindre mouvement brusque serait vu comme une autorisation d'ouvrir le feu pour les serveurs, aussi fallait-il mieux la jouer discrètement. Chaque serveur du Lounge était armé, même les danseuses et les barmans. Chesterfield savait combien il était dangereux de réunir tant d'ennemis dans la même pièce, c'était pour quoi il avait fait appliquer la sécurité maximale dans le Lounge. Jusqu'où allait le protectionnisme de Cobblepot? Très loin, car des snipeurs étaient installés sur le balcon et surveillaient la foule, prêt à abattre quiconque n'accepterait pas les règles. Quinn était chanceuse d'être arrivée jusqu'ici sans s'être fait descendre pour la possession d'une telle arme, et Oswald n'arrivait toujours pas à comprendre qu'on ait pu la laisser entrer sans l'interpeller.

De plus, je me permets de vous corriger, très chère. Je ne sais pas où vous avez appris que le cadavre du Joker était à vendre, car je n'ai aucunement l'intention de perdre la meilleur pièce de ma collection. Vous m'avez bien entendu, vous-autres : le Joker a succombé au froid à l'intérieur de cette prison de glace. Je l'ai fait examiner dans la glace grâce à une technologie de pointe, et il n'y avait aucun signe de vie. Aussi, je demanderai à tout ceux qui souhaitaient le réveiller de son sommeil d'arrêter de s'imaginer l'impossible.

En effet, depuis la défaite du Joker, beaucoup de rumeurs avaient circulé dans la ville expliquant que le Prince du Crime avait survécu, qu'il était simplement assoupi dans le givre. C'était totalement absurde, tous savaient bien qu'il était impossible de survivre à un tel froid continuellement, à moins d'être Victor Freeze lui-même! Mais le doute avait quand même agrippé le Pingouin, qui s'était dit que si le Joker était toujours en vie, cela pourrait rendre sa pièce de collection encore plus précieuse, mais aussi dangereuse. Le fait qu'il puisse se venger de lui un jour terrorisait le Pingouin, et c'était pour cela qu'il avait fait examiner le corps. Grâce à une sorte de détecteur de signes de vie qu'on avait placé sur la statue, on avait remarqué que la glace abritait bel et bien un cadavre, ni plus ni moins.

Cobblepot aurait pu laisser la rumeur couler, pour laisser croire que sa pièce valait en fait le triple, mais cela avait créé des cultes un peu partout dans la ville. Des psychopathes, s'imaginant que le Joker était une sorte de Dieu, s'étaient mis en tête qu'il fallait le libérer à tout pris. Cela aurait pu très vite dégénérer, et c'était pour cela que Oswald mettait les choses au clair ce soir. Le Pingouin s'adressa de nouveau à l'Ombre du Joker, en gardant cependant une certaine distance pour éviter un éventuel jet d'acide, arme que le Joker lui-même s'amusait à envoyer sur quiconque lui manquait de respect.


Miss Quinn, dois-je demander à ces hommes d'ouvrir le feu? Ou vous tiendrez-vous correctement dans mon bâtiment?


[hrp]Désolé du délai, vraiment, je vais essayer de revenir à un rythme normal, mais sachez que j'ai mes bac blancs la semaine prochaine, donc ne soyez pas trop exigeants^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Dim 8 Avr - 14:41

Un applaudissement se fit ressentir, faisant retourner une majeur partie de la foule, à l'encontre de l'homme qui venait de briser le silence qui régnait en ces lieux, suite au discours menaçant du Pingouin.

" Et dire que je me croyais le roi de la mauvaise blague !!! "

Le mystérieux homme arrêta sa progression au beau milieu de la foule et retira son chapeau, dévoilant ainsi aux yeux de tous, sa véritable identité.

" SURPRISE !!! "

Le Joker était là, présent, faisant face à son adversaire de toujours. Les invités quant-à eux, regardaient avec un regard ébahi, le soit-disant miraculé. Bons nombres de questions, devaient se poser dans leurs têtes si minables, si ringardes, si ... insignifiantes !!! L'homme au visage de porcelaine, porta toute son attention sur le maitre des lieux.

" Dis moi ... tu ne pensais tout de même pas, que tu avais gagné aussi facilement dans MON aciérie ... PINGOUIN !!! Si ? Tu le pensais réellement ? Hahahaha, c'est d'un comique !!! "

Sans rien dire de plus, notre homme se rapprocha de son double de glace. Il le fixa longuement, tout en adressant un sourire des plus sadiques.

" Et bien quoi ? J'ai jeté un froid ? " Dit-il tout en pouffant de rire, avant de prendre une voix des plus théâtrale. " Être ou ne pas être, telle est la question ! "

Il se retourna une nouvelle fois et fit une énième fois, face à la foule !

" En tout cas, ce n'est pas MOI !!! Et cet homme, joue sur votre naïveté mes amis ! Vous êtes les dindons de la farce whahahaha !!! "

L'homme au sourire sanguinolent, vola une flute de champagne à un invité et vida la boisson d'un trait. Puis ses yeux se mirent à croiser ceux du Sphinx et le salua.

" Comment appelle t-on un homme qui retourne sa veste ? Un Sphinx messieurs-dames !!! "

Il jeta son verre, en arrière qui se brisa non-loin d'une femme qui portait un parapluie de grande marque.

" Que les enchères commencent ! "

Il tira une chaise et prit place dessus, avant de relever la main.

" Je propose pour cette magnifique pièce d'art, 1 dollar, qui dis mieux ? "

Il croisa ses bras et pouffa de rire, une énième fois. La soirée serait riche en rebondissement et en surprise !!!







Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Dim 8 Avr - 15:19

Dans certaines soirées, on s'amusait. On faisait surtout semblant, mais on se quittait sans grand danger.

Dans cette soirée, on réfléchissait. Denna en tout cas, réfléchissait profondément. Tout s'était déroulé trés vite, obligeant le peuple de Satan à suivre les évenements avec le plus grand recul possible, sans pouvoir se permettre d'en perdre une miette. Depuis qu'elle avait fait le tour du Joker, la criminelle s'était rapprochée du bar. Bien qu'elle n'ait pas l'intention de boire - la boisson avait des effets capables d'altérer l'ensemble de ses capacités et les criminels qui buvaient cette soirée là était bien stupide de se laisser aller - mais le Pingouin l'y avait convié et il pouvait s'y passer des choses intéressantes.

Bien entendu, le Pingouin la considérait comme une sous-criminelle, un gangster original mais insignifiant au style baroque mal choisi. Au sommet de son trône, il avait atteint l'ivresse du pouvoir et était trop occupé à l'étaler pour se soucier d'autres choses. Cela n'inquiétait pas Denna, qui comptait se servir de ce point de vue d'estimation lorsqu'elle prouverait le contraire. Lorsque l'adversaire a les yeux bandés, lui enfoncer une dague dans le dos était plus simple. Ici, ce serait un sacré coup de parapluie. Les yeux rivés sur le Joker, invité à la conversation glaciale, elle continua à réfléchir à tous les tenants et aboutissants de l'occasion qui s'offrait et de tout ce que cette possession signifiait. Le Pingouin avait réellement eu son jour de gloire. Hélas, il vivait sur une banquise et les rayons de sa bonne étoile allait rapidement faire fondre le sol sous ses pieds, la jeune femme s'en assurerait.

C'est alors que le clou du spectale se produisit. Toujours aussi spectaculaire et faite pour être spectaculaire, Harley Quinn entra dans le musée, suivie d'une phalange de sbires et de portes flingues, présents à la fois pour la protéger mais surtout pour huiler la mise en scène. Cette dernière se révéla apparemment satisfaisante pour la blonde qui sembla en sautiller de bonheur. La pupille du Joker avait fait un sacré chemin depuis son apparition dans les pattes du clown et elle semblait avoir tiré beaucoup de leçons du passé. Comme le Joker l'aurait fait, elle imposa par sa présence le silence dans toute la salle et meubla ce silence avec tout ce qu'elle avait envie, rendant ainsi son public aussi attentif que malléable. C'était l'instant Harley Quinn et même le Pingouin perdit un instant sa place d'hôte pendant qu'Harley rayonnait dans la salle.

Aussi prudent qu'Harley était fière d'elle, il s'adressa alors à elle et l'échange fit fourmiller les armes d'une bonne partie de l'oratoire. Denna sourit, prête à suivre l'évenement, consciente d'avoir vaincu l'ennui et d'être montée dans l'ascensceur de l'Ascenscion. Au moment où la rencontre était à son apogée, Harley sortit une nouvelle carte de sa manche, à la surprise générale. C'était un Joker. De chien de manchon du Roi d'Arkham, elle était devenue une maîtresse indomptable qui pouvait utiliser son compagnon comme une carte. Un sacré coup de maître d'ailleurs.

Surprise comme la plupart des personnes présentes, Denna n'applaudit pas du tout et s'équipa par précaution de sa dague, qu'elle attacha au parapluie. Qu'est ce que cela signifiait ? Qui était le vrai Joker ? L'homme coincé dans la glace était bien un criminel, l'Umbrella avait sans mal discerné son épiderme aussi réel que maltraité.

Le Roi des Blagues avait il a nouveau frappé avec l'aide d'Harley ou c'était elle qui organisait son premier grand coup de bluff, jusqu'à rendre le Pingouin plus pâle encore ? Comment cela allait il se terminer ? Voilà une soirée qui commencait sur les chapeaux de roues. Denna serra son arme, et posa calmement son regard sur l'assemblée afin de scruter leurs réactions. Elle était à deux pas du ( vrai ? faux ? ) Joker de glace mais il n'était pas encore temps.

Quelque chose se passait, et il y avait un moment pour tout. D'abord, comprendre, ensuite agir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Dim 8 Avr - 20:14

"Aïe..."

Edward avait deviné que les choses allaient déraper dès qu'il avait aperçu Harley Quinn. Cette femme troublée au comportement à la fois dépendant affectif et en manque de sensations fortes n'étais pas censée arborer ce sourire fier alors que l'homme de sa vie était emprisonné dans un bloc de glace. L'entrée et l'intervention du Pingouin aurait pu calmer le jeu, instaurer un semblant de sécurité dans l'Iceberg Lounge, s'il n'y avait eu...la consternation.

" Et dire que je me croyais le roi de la mauvaise blague !!! "

"Non, cette voix..." songea Nygma.

" SURPRISE !!! "

"C'est absurde!"

" Dis moi ... tu ne pensais tout de même pas, que tu avais gagné aussi facilement dans MON aciérie ... PINGOUIN !!! Si ? Tu le pensais réellement ? Hahahaha, c'est d'un comique !!! "

"Le Joker parle et marche devant mes yeux. Comment puis-je accepter une telle aberration! Impossible! Ou plutôt, fort improbable...Qu'est-ce qui cloche? POURQUOI, MOI, LE SPHINX, JE NE COMPRENDS PAS?!"

" Et bien quoi ? J'ai jeté un froid ? Être ou ne pas être, telle est la question ! "

Si son entière existence n'avait été centrée sur un sentiment de supériorité à toute épreuve, l'Homme-Mystère se serait probablement évanoui là, au beau milieu des invités du bar, entre deux Clowns parfaitement identiques. Celui qui paraissait bien vivant poursuivait sa jubilation et finit par se tourner vers Edward:

" Comment appelle t-on un homme qui retourne sa veste ? Un Sphinx messieurs-dames !!! "

Le maître des énigmes déglutit péniblement. Qui aurait crû que son double jeu allait lui attirer des ennuis aussi rapidement. Techniquement, il n'avait causé de tort à personne, mais les grands criminels de la ville-prison étaient des susceptibles; être l'ami d'un ennemi signifiait nécessairement être ennemi soi-même. Et si le Joker voyait en lui un ennemi, qui de surcroît l'avait trahi, Nygma n'avait aucune chance, quand bien même il resterait très proche de Cobblepot. Il y avait de quoi se demander si cette venue à l'Iceberg était une sage décision après tout. "Raisonne... Pense... C'est ce que tu fais de mieux... Il faut voir les circonstances comme une énigme. Oui, une énigme bien ficelée, mais qui a une explication. Car il y a toujours une explication. Deux Joker. L'un figé telle une statue polaire. L'autre s'amusant comme un enfant dans un magasin de jouets. L'un d'eux est nécessairement un imposteur, une illusion, un trompe-l'oeil. Il ne peut en être autrement. Des jumeaux? Pfffff... Comment ce secret aurait-il été gardé si longtemps? Et pourquoi le dévoiler maintenant? Non, c'est autre chose... Mais lequel est l'homme à qui j'ai parlé quelques jours plus tôt? Tiens, j'ai une idée."

Le Sphinx aurait voulu s'approcher du Joker "vivant" pour le regarder de plus près, mais il se dit que c'était le meilleur moyen pour se retrouver entre les hommes armés du Pingouin et leur cible principale. Une balle perdue est si vite arrivée... Bientôt, l'ahurissement général allait laisser sa place à toutes sortes d'émotions contradictoires chez les malfrats du bar. Les conditions parfaites étaient réunies pour provoquer une bagarre, ou plutôt une émeute dans l'établissement. Plus Edward y songeait, plus il commençait à y voir clair dans cette mascarade. Il croyait avoir identifié le véritable Prince du Crime et il était impressioné par l'ingéniosité déployée par l'esprit maléfique derrière ce plan génial. Il lui fallait seulement quelques informations supplémentaires pour compléter le puzzle. Mais comment récolter ses informations sans s'attirer les foudres de l'un ou l'autre camp. Cobblepot devait voir en lui un ami, car après tout, c'est bien ce qu'il était. Le Joker devait voir en lui un partenaire du crime, car l'union de leurs deux esprits tordus pouvaient créer de grands projets.

- J'offre deux dollars pour la statue! clama l'Homme-Mystère tout haut en affrontant les quelques regards qui s'étaient tournés dans sa direction.

Et s'adressant cette fois-ci au psycopathe maquillé qui ricanait sur sa chaise:

- Hé, Joker! Je repense encore à ces deux demoiselles que tu as assassiné sauvagement lors de notre dernière rencontre! Tu sais que tu as taché l'une de mes plus belles chemises! C'est d'ailleurs pour ça que je suis venu voir ce cher Oswald. Lui, au moins, respecte l'élégance des beaux habits.

Edward prit une grande inspiration. " Espérons que la pêche sera bonne à l'Iceberg Lounge."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Dim 8 Avr - 21:22

Duela était toujours en train d'observer tranquillement le Joker, se demandant si il était en vie ou non et surtout quelle était la blague qu'il était sur le point de proférer avant qu'on le congèle. La jeune psychopathe était tellement concentrée qu'elle ne remarqua pas le silence qui s'était fait dans la salle . En revanche, elle entendis très distinctement le discours d'Harley Quinn et apparemment elle avait raté une entrée on ne peut plus théâtrale. En effet, la Reine du crime venait juste d'introniser le Joker, celui même qui était censé être coincé dans un bloc de glace . La mise en scène était parfaite, Duela était ébahie et enchantée en même temps, elle crut vraiment à ce coup de théâtre et regardait avec de grands yeux brillants d'admiration son père, son modèle. Elle buvait chacun de ses mots, pouffait à chacune de ses blagues (seule) jusqu'à ce qu'il s'assoie sur un fauteuil, toujours aussi confiance et fasse la même blague qu'avait fait sa compagne en arrivant.
Une blague moyennement drôle. Une blague d'amateur « Un dollar pour cette œuvre d'art ». Nul. Pourri. Zéro. Caca. Beurk. Ils étaient censés être les plus grands humoristes du monde, ils pouvaient quand même trouver quelque chose de plus drôle. Ils le devaient, c'était leur marque de fabrique.
Des doutes apparurent soudain dans le cerveau dérangé de Duela, qui disait que cet homme moyennement drôle était vraiment le Joker? Elle était assez près du bloc de glace pour être sure qu'il y avait bel et bien un vrai cadavre derrière la vitrine, elle était peut être la criminelle la moins connue d'Arkham City, mais elle tuait assez souvent pour reconnaître un corps quant elle en voyait un.
D'un autre côté, Harley Quinn n'aurait pas évalué son Joker à un si bas prix. Un dollar, c'était le prix d'un cadavre de chat, pas celui de cadavre du plus grand criminel de sa génération. Oui mais la reine du Crime devait de toute façons faire croire que l'homme dans le glaçon n'avait aucune valeur, ça avait l'air de faire partie de son plan... De toute façons, c'était trop compliqué pour pour la jeune psychopathe. Elle voulait connaître la vérité et pour cela, il n'y avait pas 36 solutions, elle devait interroger le Joker sous pression. Même si ça ferait capoter l'éventuel plan de sauvetage d'Harley Quinn. Après tout, si Duela arrivait à décongeler le Joker gelé, le résultat serait le même et puis tous les acheteurs potentiels de la sculpture seraient assurés -ou non de la marchandise du Pingouin et tout le monde serait content.

L'adolescente se tourna vers l'homme dans le glaçon et se dit que si Han Solo y avait survécu, le Joker -ou la personne qu'on avait mise à sa place pouvait très bien y survivre aussi. Elle avait vu star Wars, et Han solo était une tapette qui avait l'air aussi résistante qu'un bébé congelé, contrairement au Joker.
Elle regarda autour d'elle, et sourit en pensant qu'il y avait des avantages à être une criminelle inconnue à Arkham, on n'inspirait pas la peur mais au moins, on pouvait commettre des tas de méfaits sans que personne ne fasse attention à nous. De plus, toute l'assemblée était captivée par le nouveau Joker. C'était compréhensible, un Joker en pleine forme était beaucoup plus intéressant qu'un Joker maintenu à – 50 °C.
Duela se demanda si le Pingouin avait prévu d'installer un système de sécurité autour d'un Joker cryogenisé dans une fête bondée. Et si oui, ce qu'il valait. Même si il était peu probable que ce soit le cas, aussi probable que le fait qu'il ait prévu la mise en scène qui venait d'avoir lieu. Quoique..le Pingouin se devait d'être prévu à n'importe quelle éventualité. Et la vitre qui protégeait tout ce dont le Joker avait besoin pour ne pas vivre était sûrement plus résistante qu'un de ces steak haché surgelés entièrement chimique qu'on trouvait dans les supermarchés .
On verrait bien...après tout qu'est ce qu'essayer lui coûterait à part la vie? La jeune fille appuya sur sa broche_fleur orange qui contenait un acide très acide d'après ce qu'elle avait pu voir, le genre d'acide qui faisait fondre l'épiderme des gens en leur faisant pousser des cris amusants. L'acide gicla sur la vitre, faisant une jolie tâche verte.
Avant de pouvoir observer le résultat de son forfait, la criminelle s'éloigna en se mêlant à la foule avec souplesse, persuadée que personne ne l'avait remarquée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Lun 16 Avr - 4:24

[HRP : Bon j'ai fait de mon possible ^^ dur dur dans mon état! Je laisse la place à Pingouin et a mon Poussin! Very Happy]

Elle ne broncha pas devant les fusils qui étaient pointés vers elle. Ils ignoraient seulement que le Joker allait vraiment entrer par la porte principal et venir réclamer sa statue de glace. Bien sûr on voulait son arme mais elle l'avait déjà laissé derrière très près de la vitrine. Qu'ils le prennent si ils voulaient, mais au moins il était entré dans le bâtiment. Elle laissa le Pingouin déblatérer son discours car de toute façon, c'était elle la reine et le Joker, son Joker était en vie et prêt à traverser les portes de cette salle. Harley Quinn resta la sagement, les mains croisées dans le dos en regardant un peu partout. Elle n'avait pas l'intention de se battre, du moins pas pour le moment.

«Han han han Pingouin!»

Elle faisait une belle négation. Il avait tord car c'est lui-même qui avait lancé une invitation pour qu'elle arrive jusqu'ici. Mais il avait encore tord dans son discours car peu importe ce qu'il disait, elle avait ramener le vrai Joker ici. Elle espérait que le monde croit que c'est le vrai Joker. Plus elle le regardait agir, plus elle en était elle-même convaincue jusqu'à outrepassé un peu les véritables convictions. Pour l'instant, et cet instant seulement, elle le laissait parler en regardant la mine déconfite de plusieurs personnes qui s'étaient laissé berné par la rumeur du Pingouin. La chaire de poule l'envahissait quand elle sentait les yeux du véritable Joker derrière son dos. Elle entendait encore le son de sa voix lui crier après, sa présence toujours près de son corps si ce n'était que les petites caresses dont il l'a gratifiait des fois. C'était son poussin à elle.

«Ah!»

Il approcha en poussant les portes. Le Joker s'arrêta devant la surprise général. Ce ne pouvait qu'être lui. Harley rapprocha ses mains de sa poitrine en sautillant devant toute cette attention. Ce n'était pas vers elle mais elle avait annoncé son retour. Et il gardait l'assistance sur lui. Elle se pencha un peu et envoya un baiser sonore dans sa direction.

«Mouha!»

Elle remit son attention sur le Pingouin.

«Je te l'avais dit!»

Elle fronça les sourcils à l'appel du Sphinx. Que quelque pièce. Non tout allait être gratuit en final car la sculpture était forte belle mais le Joker l'a voudrait. Harley Quinn l'a voulait. Son attention vaquait entre l'homme oiseau et son nouveau poussin. C'était certes la meilleure chose qu'elle est faite. Après le refus du Jester, il lui fallait un autre cobaye pour remplacer son poussin chéri. Mais cette fois, elle était au dessus des lois. Elle laissa la place aux autres, maintenant que son rôle était joué. Elle appuya ses mains sur ses hanches en continuant de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 21 Avr - 22:23

Alors que Cobblepot fixait avec un sourire victorieux "l'Ombre du Joker". Elle ne sortirait jamais vivante de son bâtiment car elle allait être escortée dans une pièce loin de la foule et elle se ferait décapiter. La tête de la jeune fille serait plantée sur une des nombreuses statues à son effigie que le Pingouin avait volé dans l'aciérie. Le reste du corps serait vidé et empaillé pour que la tête de la statue soit fixée dessus. Ainsi, il aurait deux pièces authentiques de la célèbre Harley Quinn qui seraient exposées non loin du Joker. Ce serait si beau, il ne pouvait attendre plus longtemps et, d'une voix sèche et pleine de sous entendus, Oswald demanda à son invitée :

Tu vas maintenant me suivre, Harley. Je dois m'entretenir avec toi en privé et...

C'est à ce moment précis que le monde du Pingouin s'écroula. Le Joker venait de faire son apparition dans la salle, tout souriant et vivant qu'il était. Personne n'osa réagir, les hommes du Pingouin semblaient paralysés par la surprise. Quant au volatile, la surprise mélangée à l'horreur était telle qu'il n'arriva pas à sortir le moindre mot de sa bouche. Seul un espèce de croassement étrange, digne de son nom, s'étranglait au fond de sa gorge. La logique du monde venait de disparaître à ses yeux, la légende était réellement immortelle, un Dieu qui avait décidé de s'impliquer dans le monde des humain pour se divertir. Le plus grand accomplissement de son existence s'était évaporé, il n'avait été que mensonge. S'étranglant tellement la surprise était grande, Oswald commença même à craindre pour sa vie car il n'arrivait pas à se calmer et s'il n'arrivait pas à respirer dans les plus brefs délais, il mourrait d'asphyxie.

Heureusement, sa gorge finit par se dilater et une profonde bouffée d'air entra dans ses poumons. La surprise l'avait troublé, mais alors qu'il éclaircissait son esprit, Cobblepot finit par conclure que cette abomination ne pouvait être que l'aboutissement d'un subtil stratagème. Il avait vu le Joker mourir, il l'avait senti lui griffer le visage et cela ne pouvait avoir été une hallucination. Alors comment une telle chose pouvait-elle arriver? Il y avait forcément une explication, si tordue fut-elle. Après tout, on se trouvait dans Arkham, la ville prison qui regroupait les criminels les plus dangereux et surtout les plus étranges du monde. De véritables monstres étaient enfermés, tels que Killer Croc, Solomon Grundy ou encore Gueule d'argile... Mais bien sûr! C'était évident! Lorsque un personnage voyait apparaître sa parfaite copie, qui fallait-il accuser? Alors que Bossworth se tenait à côté de son patron, ne sachant quoi faire, celui-ci lui murmura à l'oreille.


Vas me chercher mon fusil à glace, et vite.

Et alors que le colosse s'éclipsait vers une autre salle, le Pingouin leva la voix vers le Joker tout souriant qui avait fait son apparition quelques secondes plus tôt. Il parlait avec tant de haine, tant de colère que la foule s'écarta autour de lui.

Comment oses-tu?! De quel droit viens-tu d'impliquer dans MES affaires?! Ai-je jamais cherché à te nuire? A-t-on des différents toi et moi?!

Mesdames et messieurs, je déclare que le Joker n'est toujours pas à vendre car il est une pièce inestimable de ma collection. La personne qui se trouve en face de vous n'est qu'un honteux imposteur. N'est-ce pas, Gueule d'Argile?


Il ne pouvait y avoir d'autre explication, Gueule d'Argile avait été embauché par Harley Quinn pour faire diversion lorsque celle-si s'occuperait de libérer le véritable Joker. Il fut surpris de l'initiative prise par la petite clown, il ne l'en avait jamais cru capable. Il y avait une autre possibilité : le Joker qui se dressait en face de lui était le vrai et celui qu'il avait congelé dans l'aciérie avait été Gueule d'Argile. Cela était fort peu probable car le Pingouin l'aurait probablement remarqué en frappant son adversaire dans l'aciérie, il avait senti la peau sous le contact de son poing. Et puis, pourquoi le vrai Joker se présenterait-il ce soir, si ce n'est pour mourir? Dans les deux cas, le Pingouin devait agir, soit pour dévoiler la supercherie, soit pour se protéger de la vengeance du Joker. Aussi, il leva son parapluie et tira sur le soit-disant Prince du Crime.

Sans vérifier s'il avait touché sa cible, le Pingouin se retourna pour ordonner à six de ses hommes de se poster devant la vitrine du Joker congelé et il fit signe aux snipers de rester très vigilants à la pièce maîtresse de Cobblepot. Enfin, Bossworth traversa la salle en courant avec le fusil à glace de Freeze et le donna au Pingouin. S'il allait devoir réellement affronter Gueule d'Argile, il n'avait aucune chance de l'emporter sans une puissance de feu polaire, le point faible du monstre. Sans réfléchir, le Pingouin "ouvrit le froid" sur la foule en direction de la créature métamorphe.


[hrp]J'ai compris votre petit jeu dès l'apparition du Joker, fô pas prendre le Pingouin pour une bille^^
J'espère ne pas avoir pris trop d'initiative, sinon faites-moi signe, et bien joué pour ce plan aussi brillant qu'amusant. Que le combat commence![/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Lun 23 Avr - 16:49

Toujours assis à sa table, le Joker pouvait entendre sans réelle difficulté les murmures de la foule. Visiblement son entrée des plus théâtrales avait fait mouche, comme il le souhaitait. Il pouffa une énième fois de rire, avant qu'une voix fortement familière ne se fasse entendre. Le Sphinx venait de prendre son courage à deux mains et tentait de découvrir coûte que coûte, l'identité du soit-disant imposteur.

- Hé, Joker! Je repense encore à ces deux demoiselles que tu as assassiné sauvagement lors de notre dernière rencontre! Tu sais que tu as taché l'une de mes plus belles chemises! C'est d'ailleurs pour ça que je suis venu voir ce cher Oswald. Lui, au moins, respecte l'élégance des beaux habits.

Le Prince des Clowns se tut l'espace de quelques secondes, observant dans les moindres détails son nouvel adversaire. Ce dernier l'avait terriblement déçu et sa vengeance serait des plus cruelles.

" Pffffffff " Dit-il, tout en faisant signe à Nigma de le laisser tranquille.

Sans rien dire de plus, il continua à siroter son verre de lait-fraise, comme si de rien n'était. L'assemblée était pendu à ses lèvres, attendant de voir sa prochaine réaction qui ne se fit pas attendre. Lentement l'homme au teint blanchâtre tourna la tête en direction de sa reine et lui adressa un clin d’œil des plus séducteurs. Il se releva lentement et se fit craquer les phalanges.

" Et maintenant, attaquons le plat de résistance ! Faisons taire une bonne fois pour toutes vos ragots de pacotilles. " Il tourna une nouvelle fois la tête en direction de sa moitié et lui adressa la parole. " HARLEY !!! Ramène moi la masse, veux-tu ! "

Une fois cette dernière en main, l'homme au visage de porcelaine s'avança d'un pas déterminé en direction de son double de glace, prêt à pourfendre cette œuvre d'art ! Il fut stoppé dans son élan par une voix rauque. Le Joker se retourna et put constater que le maitre des lieux venait enfin de prendre part à la soirée ... SA soirée.

Comment oses-tu?! De quel droit viens-tu d'impliquer dans MES affaires?! Ai-je jamais cherché à te nuire? A-t-on des différents toi et moi?!

Mesdames et messieurs, je déclare que le Joker n'est toujours pas à vendre car il est une pièce inestimable de ma collection. La personne qui se trouve en face de vous n'est qu'un honteux imposteur. N'est-ce pas, Gueule d'Argile?


Un sourire des plus malicieux se dessina sur le visage du clown.

Soudainement un coup de feu se fit ressentir, juste un seul. La balle heurta de plein fouet le torse du Joker qui se trouva propulser dans les airs, avant de retomber lourdement sur le sol. Ce dernier releva la tête, en direction du tireur.

" Aoutch !!! Sa fait mal ! Fais attention, veux tu ! "

Pour réponse, il put voir son hôte qui pointait une drôle d'arme en sa direction.

" Bah quoi un seul esquimau ne te suffit plus à présent ? "

Le Joker se releva aussi vif que l'éclair et se rua dans la foule, afin d'échapper à la colère du Pingouin. Ce dernier venait de dévoiler au peuple sa véritable identité, et il allait payer pour cet affront.

Il venait de jouer le plus beau rôle de sa vie ! Son rôle, son idole ...


=========

=========

[HRP : No souci Pingu. Ravi que la surprise t'ai plu. J'ai pas trop fait avancer l'action pour permettre aux gens de jouer leurs réactions en totale liberté. J'attaque au prochain tour Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Jeu 26 Avr - 17:37

Un geste, un soupir... Ce fut tout ce dont avait besoin Nygma pour comprendre, pour découvrir la vérité. Le "Joker" s'était contenté d'ignorer sa dernière remarque et cela l'avait trahi. Bien entendu, c'était la réaction qu'Edward avait prévue. Jamais, au grand jamais, le Prince du Crime n'avait assassiné deux jeunes filles devant le Sphinx lors de leur dernière rencontre. Au contraire, il les avait laissé partir et le véritable Clown aurait nécessairement fait une blague à ce sujet en réponse à la provocation de l'Homme-Mystère. Or, le criminel devant lui n'avait rien dit ou fait qui puisse confirmer son identité. Partant de là, Nygma déduit que le vrai Joker était toujours enfermé dans la glace et qu'il ne savait encore rien de la double alliance précaire formée par le maître des énigmes. L'autre cinglé maquillé ne pouvait être qu'une seule autre personne... Edward jubilait devant ses capacités intellectuelles surnaturelles. Il pourrait utiliser la vérité à son avantage.

-"Mesdames et messieurs, je déclare que le Joker n'est toujours pas à vendre car il est une pièce inestimable de ma collection. La personne qui se trouve en face de vous n'est qu'un honteux imposteur. N'est-ce pas, Gueule d'Argile?"

Le Sphinx fit une grimace dégoûtée. Le Pingouin aussi avait compris, et très rapidement en plus. Son raisonnement lui apparraissait désormais comme enfantin et il s'en voulait de ne pas avoir tout pigé dès qu'Harley Quinn était entrée dans l'Iceberg Lounge. Et, bien sûr, Oswald avait ressenti le besoin de crier haut et fort l'identité du faux-Joker. Edward appréciait bien son ami Cobblepot, mais parfois, il se disait que ce bonhomme ventripotent ne songeait pas à toutes les facettes d'un problème avant d'agir.

Puis, la situation dérapa. Elle dérapa comme elle dérape toujours quand trop de criminels sont rassemblés au même endroit. Elle dérapa comme Nygma l'avait si souvent vu déraper. Les hommes de Pingouin se positionnairent, soit pour protéger la sculpture de glace, soit pour former une ligne de défense et/ou d'attaque. Les petits malotrus présents à la soirée choisissaient un camp ou prenaient leurs jambes à leur cou. Comme il n'avait aucunement envie de se retrouver entre deux feux ou de se prendre une balle perdue, le Sphinx déguerpit du centre de la salle. Son cerveau tournait à plein régime. "Tout d'abord, étape la plus importante: rester en vie! Ensuite... Ensuite... ENSUITE.... ARRRG! Je ne peux pas me ranger d'un côté ou de l'autre, au risque de mourir ce soir ou de subir des représailles atroces dans quelques jours... Et si je fuis, le Joker me retrouvera et me torturera, car IL sait, Il sait que je suis avec le Pingouin aussi... Un instant... IL? IL sait? Mais non, Edward, le VRAI Joker ne sait rien; il est toujours aussi immobile dans son glaçon! C'est Gueule d'Argile qui pense que j'ai trahi le Clown! Avec un peu de chance, Cobblepot ne fera qu'une bouchée de lui! Ha ha! Mais... Oh non..."

Nygma venait de songer à un détail, un enjeu pouvant faire la différence entre sa vie et sa mort.

"HARLEY QUINN!"

La psycopathe était témoin de toute la scène et si elle allait raconter les évènements à son chéri après, l'Homme-Mystère ne donnait pas cher de sa peau. Il ne restait plus qu'une seule chose à faire: convaincre cette femme à l'esprit dérangé qu'Edward Nygma était de son côté, tout cela sans attirer l'attention d'Oswald. Bref, un travail titanesque.

Sans plus attendre, le Sphinx se faufila du mieux qu'il put à travers la foule pour retrouver Harley. S'il se montrait assez charmant avec elle, il devrait pouvoir se la mettre dans sa poche. Du moins, l'espérait-il. La jeune tueuse venait de remettre la masse à son amoureux d'argile et était retournée dans son coin. Surgissant à ses côtés, Edward lui dit d'une voix mielleuse:

- Bonsoir, très chère... Vous allez bien, j'espère. Je dois dire que vous m'avez beaucoup impressionné avec votre surprise! J'ose espérer que vous avez compris pourquoi je suis moi-même à l'Iceberg Lounge, n'est-ce pas?

Le maître des devinettes prit une courte pause, le temps que Quinn prenne conscience de ses paroles.

- J'étais en mission d'infiltration pour ce merveilleux Joker. Quoi de plus brillant pour l'aider à éliminer le Pingouin que de frapper son ennemi de l'intérieur? Mais, apparemment, vous avez été plus rapide et plus efficace que moi. Je m'incline devant votre ingéniosité et votre force d'esprit.

Nygma se tut. Son coeur battant la chamade, il attendait la réaction de son interlocutrice. Tout pouvait se jouer maintenant. Elle devait abolument le croire, ou du moins, le prendre pour un ami. C'était sa seule chance.


Dernière édition par Le Sphinx le Mer 2 Mai - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 28 Avr - 17:36

A l'intérieur du glaçon, une détonation ... Elle avait réveillé le Joker de sa plus profonde léthargie de glace. Bien qu'il avait eu les yeux grands ouverts, le Prince des Clowns avait survécu au tir mortel de glace du Pingouin, et il s'était enfermé dans un sommeil de glace, cryogénisé. Ses yeux ne pouvaient pas bouger mais il voyait, il voyait désormais ...
C'était les ruines de l'Iceberg Lounge, le Pingouin l'avait fait disposé. Quelque chose tentait de détruire la glace et il avait ressenti l'onde de l'impact contre son cercueil de glace, quelqu'un tentait de le libérer. Quelqu'un essayait de le sortir de cet endroit. C'était parfait pour le Clown. La Folie se devait de revenir hanter Gotham City.
Mais bien entendu, il devait attendre, il n'arrivait pas bien a discerner tout ce qui l'entourait mais il savait une seule chose : Sa libération était prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 28 Avr - 21:44

Cela s'était déroulé très rapidement, trop rapidement pour la plupart des hommes et femmes présents dans l'Iceberg Lounge. De tous cotés, l'action se développait à une vitesse inouîe, qui ne laissait aucune place à la réflexion et obligeait les acteurs de cette étrange soirée à réagir rapidement, de la meilleure manière possible, s'ils ne voulaient pas être noyés dans la folle vague apportée par Harley Quinn. Beaucoup réagissaient de manière égoiste et voyant que le scénario calme de leurs attentes dégénérait, sortait leurs armes afin de rester en vie et d'obtenir ce qu'ils étaient venus chercher par la Force. Hébété puis courroucé, le Pingouin tenta de communiquer avec Quinn puis déclencha le début de la véritable fête en la menancant, puis en donnant son point de vue de la supercherie. Les deux jeunes femmes qui avaient pris l'initiative de libérer le Joker, ou en tout cas la chose vivante qui était enfermée dans son glaçon, s'étaient à nouveau fondus dans la masse et serait bientôt spectatrice de leur décisions.

Quant au Riddler, d'abord exceptionellement perplexe devant les fameuses réflexions que lui seul savait mener, il disparut et marcha d'un bon pas vers son destin en forme de point d'interrogation. Denna, quant à elle, se retrouva douloureusement arrachée à ses pensées et posée en face de son propre avenir dans cette folle nuit. Alors que la vague armée des invités du Pingouin s'enflammait, elle tourna la tête vers le Pingouin, observa sa petite silhouette disparaître dans le choc des volontés, puis vers le glaçon, en train de fondre, dans lequel l'humanoîde habillé en Joker venait d'ouvrir les yeux, brutalement, comme pour tout réveil post-cryogénique. Il avait les pupilles du Joker. Son identité réelle allait être le fait juge du comportement d'Umbrella. Qui était il vraiment ? Harley exécutait elle une blague à la hauteur de son mentor ? Si ce Joker de glace était le vrai, et que le Pingouin avait été abusé, que devait elle faire ? Aider le Joker à sortir et donc aider la blonde à réussir son extraction, ou aider le Pingouin et exécuter le Joker tant qu'il serait encore vulnérable et que personne n'avait l'idée de l'en déranger ? Quel solution serait la plus productive ?

Si en effet, le Pingouin était dorénavant le véritable Seigneur d'Arkham, et le maître de la Pègre, le Joker devait toujours avoir des ressources et la possibilité de venir embêter l'oiseau, Quinn et ses hommes était d'ailleurs là pour le prouver. D'ailleurs, si le Joker de glace était le vrai, le faux ne pouvait qu'être Clayface, et ce monstre ne venait pas en aide à n'importe qui. Laisser le Joker faire son retour pourrait donc provoquer une guerre à Arkham pour le pouvoir et permettre à Denna d'en tirer les fruits. Quant à aider le Pingouin et mettre un frein à l'ascenscion d'Harley en coupant définitivement celle du rieur au costume violet, cela pouvait aussi avoir des avantages et apporter des nouvelles relativement bonnes. Le « Chacun pour soi, le diable reconnaîtra les siens » qui s'appliquait parfaitement à la situation la ramena sur Terre, lui rappelant que sa première priorité était de survivre, et si elle devait faire un choix, autant le faire vite.

Enfin, la lumière se fit. Il n'y avait qu'une véritable chose à faire : dévoiler la vérité. Cela passait obligatoirement par la libération du faux/vrai Joker. Le Pingouin venait d'envoyer six hommes au glaçon et ces derniers levèrent leurs armes vers Denna dans le but de lui faire quitter la zone par la force, tandis que leur patron tentait de geler le vrai/faux Joker qui tenait debout. S'ils arrivaient jusqu'au Joker, ils allaient empêcher la vérité d'éclore par un moyen ou un autre. L'idée fixe de les supprimer du chemin de la lumière prit soudainement l'Umbrella, Un coup d'oeil lui offit la possibilité de constater que des snipers s'était aussi tournés vers le glaçon et allait la neutraliser, ce qu'elle ne pouvait absolument pas faire en retour.

Le geste fut rapide et difficilement détéctable, sauf par les snipers et leurs lunettes de visées. L'un des petits parapluies, semblables à ceux qu'on plantait dans les glaces ou qu'on posait au dessus des cokctails, que la femme aux ombrelles avait tirés à l'entrée d'Harley Quinn, fut lestement introduit dans la glace grâce à la pointe qui le terminait. En quittant la zone pour éviter de finir presque aussi froide que le Joker, Denna appuya sur la toute petite ombrelle et déclencha la petite explosion qui était la fonction de ces parapluies.

Voilà qui devrait accélérer la Vérité..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Mer 2 Mai - 18:40

« Faisons sortir le Joker de la glace. Le vrai n'aurait pas fait de blague de ce niveau. »

Un sourire se dessina sur les lèvres de Duela, cette toute petite fille avec un masque sur la tête était de toute évidence une personne dotée d'un humour hors du commun et d'un intelligence remarquable. Comme quoi, avoir un masque sur la tête ne freinait en rien ses capacités cognitives. La jeune psychopathe était ravie d'avoir trouvé une personne qui comprenait en quoi le joker était un génie, tuer c'est bien beau, mais c'était à la portée de tout un chacun...

«Chouette pistolet!»

Duela allait continuer sur sa lancée en proposant à son interlocutrice de prendre le glaçon d'assaut, histoire de rigoler un coup. C'était sans compter sur les événements en cours qui s'avérèrent bien plus drôles que n'importe quel bain de sang, elle désigna le pingouin qui s'égosillait à sa comparse, niant la (certainement fausse) identité du nouveau Joker, il serait soit disant un certain Gueule D'argile. Jamais entendu parler. Duela ne s'intéressait qu'aux hommes à qui elle pouvait réclamer un droit de paternité... comme le Sphinx, par exemple. Il avait l'air soucieux, comme pas mal de convives présents dans la salle. C'était compréhensible, Harley Quinn avait l'air bien décidée à reprendre le titre de Prince du Crime, ou du moins le rendre au Joker. Et le Pingouin était sur son territoire avec des hommes. Et de grosses armes. Tout le monde sait que les criminels lambda aiment rester en vie, c'est un genre de lieu commun extrêmement ennuyeux et plutôt balo, en l'occurrence.

Mais la n'était pas la question, danger de mort ou pas, personne ne savait encore qui était le vrai Joker ce qui était vraiment gênant. Ce devait avoir un rapport avec cette histoire de danger de mort, un truc comme ça. D'un autre côté, la foule assistait à un évènement historique dans l'histoire de la criminalité. Chacune des personnes présentes aujourd'hui pourra dans le futur dire à ses amies « J'étais la » . enfin, seulement si ladite convive sortait du Lounge en vie. Mais ça valait tout de même pas mal le coup, perdre une miette de la confrontation serait assez dommage. Ce qui était aussi dommage, c'était cette énorme foule agglutinée autour des principaux protagonistes de l'événement qui empêchait Duela d'assister au spectacle. La pauvre psychopathe s'était retrouvée au fond de la salle, près de l'énorme glaçon humain et utiliser la force ou les chatouilles ne semblait pas vraiment être une solution .

Un bruit tira la jeune sadique de ses pensées, une explosion. Le glaçon près duquel elle se tenait venait d'exploser...c'était étonnant, elle ignorait que l'acide qu'elle avait projeté sur la vitrine plus tôt dans la soirée avait un tel effet. En fait, elle ignorait que l'acide à retardement avait été inventé...a moins que Duela et Pluie ne soient pas les seules personnes qui aient tenté de délivrer l'esquimau , c'était fort possible. Qui qu'elle soit, cette personne avait raison, sortir le truc de la glace était à peu près le seul moyen de connaître la vérité.

Les choses devenaient décidement de plus en plus drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Mer 2 Mai - 22:46

Harley était débitée. Elle n'arrivait pas à comprendre comment ils ont pu deviner aussi vite que c'était un leurre alors qu'elle pensait avoir eu l'idée du siècle pour sortir son poussin de là où il était. Même mort, elle voulait sa carcasse pour enfin pleurer, ou pas. Elle regarda avec horreur le Pingouin qui tirait vers son nouveau Joker sans attendre. L'entretient privé allait être vite terminé. Elle recula du glaçon tant convoité pour ne pas s'attirer les foudres maintenant que toute l'attention était porté sur le coup de fusil. Si il ne l'évitait pas, elle savait ce qui allait arriver et elle serait de nouveau viser à tord et à travers. Malgré qu'elle ne pouvait pas dire que c'était le Joker...il; était encore dans cet énorme bloc de glace.

Elle sursauta quand elle entendit une voix près de son oreille. Mais le tout était super doux, gentil presque trop gentil. Elle l'écouta malgré le scandale qui venait de se faire découvrir. Harley espérait passer inaperçue en s'étant éloigner de tous les plus gros. Surtout que le glaçon était maintenant entouré par une garde rapprochée. Se retournant pour faire face au Sphinx, elle ne réalisait pas vraiment ce qu'il voulait dire par ses raisons d'être ici. Elle osa des sourcils et ne répondit pas. Ses yeux fixaient à droite car une fille s'approchait de son poussin. Elle se concentra sur l'homme vert à nouveau cherchant à savoir ce qu'il voulait. Ses hommes regardait dans sa direction aussi. Elle souri bêtement.

Elle arriva à comprendre quand il dit mission d'infiltration. Il était l'allié de son poussin ce petit là. Autant en profiter pendant qu'ils étaient loin de tout ce mouvement. Elle allait lui répondre quelque chose quand une explosion fit rage. La Reine se retourna en cherchant la provenance d'un tel évènement. Elle vit avec horreur la fumée qui s'échappait encore. c'était son poussin qu'on attaquait. Son corps se figea sur le choc. La première fois elle n'avait pas vu le Pingouin entrer dans l'aciérie pour tout givrer. Elle avait elle-même enlever l'eau du sol et la peur pour son amour l'avait grisé à certain moment. Mais Pandora et Ivy lui avait dit qu'elle était la Reine. Et en tant que Reine, elle exigeait son dut. Présentement, au milieu de tout ce qui se passait, elle ignorait quoi faire surtout que son marteau était encore bien haut et loin de sa portée.

«Joker!»

Son regard retomba sur le seul membre qui lui parlait en ce moment qui n'était personne d'autre que le Sphinx en personne. Il était un ami de ce qu'il disait et elle ne pouvait en douter pour le moment. Elle avait besoin de lui si en plus le corps du Joker était maintenant en miette en plus d'être mort. Harley le prit par le bras et l'attira vers une sortie où les gens commençait à sortir sous la panique d'un tel bruit. Une explosion finissait toujours par faire paniquer les gens, la Quinn surtout quand ce n'était pas de sa faute. Elle allait récupérer le corps après. Pour le moment, il fallait sortir. Son plan n'avait pas marché et Clayface serait capable de se débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Ven 4 Mai - 16:35

Cobblepot sentait l'angoisse monter en lui, il n'avait pas imaginé qu'on tenterait de lui reprendre sa pièce maîtresse pendant sa soirée avec tous les gardes et la sécurité qui avaient été exploités. Aussi avait-il décidé de passer très violemment à l'offensive, avant l'ennemi, en ouvrant le feu sur la foule en direction du monstre de boue. Celui-ci, lâchant une réplique théâtrale, s'échappa du jet en se cachant dans la masse de criminels terrorisés qui cherchaient à se mettre à l'abri. La balle que le Pingouin avait tiré sur Clayface lui avait creusé un trou dans le torse, révélant une partie du vrai corps boueux du monstre au niveau de la poitrine. Ses membres semblaient plus mous lorsque Gueule d'Argile se fraya un chemin entre la foule, sûrement parce qu'il s'appliquait moins à garder sa forme de Joker.

Les personnes qui avaient été invités cherchaient leurs armes pour pouvoir se défendre mais ils se rendirent très vite compte qu'elles leur avaient été retirées à l'entré par la fouille minutieuse des gardes. Ils étaient à la merci du Pingouin et, dans de violentes bousculades, ils se précipitèrent vers la sortie, horrifiés à l'idée de finir comme le Joker. Oswald tirait en continu, il avait compris qu'avec un ennemi tel que Clayface, chaque personne présente pouvait être un camouflage, aussi, avait-il décidé qu'il massacrerait chaque personne présente sans la moindre pitié, car il ne fallait pas prendre le moindre risque. De plus, lorsqu'il remarqua que les convives se dirigeaient vers la sortie, il hurla à ses hommes que l'on ferme les puissantes portes du Lounge pour les piégées à l'intérieur. Personne ne sortirait, on avait tenté de se jouer de lui, et le Pingouin irradiait une colère noire et dévastatrice. Ce massacre massif servirait d'exemple pour chaque membre de la ville prison, et Clayface payerait son affront en finissant aux côtés du Joker, derrière une vitrine.


Trouvez le Sphinx et faites-le sortir de la pièce, mais vérifiez avant que ce n'est pas ce tas de merde de Gueule d'Argile Hurla Chesterfield à ses gardes. L'insulte n'avait jamais été aussi proche d la vérité.

Le Pingouin ne voulait pas que le Sphinx fasse parti d'un de ses nombreux meurtres, il était une personne de confiance et Oswald perdrait un très bon allié en l'abattant. Aussi avait-il décidé de l'éloigné du carnage. Plus de la moitié des convives étaient à présent piégés dans la glace. Beaucoup mourraient immédiatement sous le froid et d'autres vivaient quelques instants d'atroce agonie. Les gardes abattaient aussi les invités sans sommation pour en finir rapidement, si bien que le nombre de corps et de statues de glaces était impressionnant. Il y avait à peu près 500 personnes présentes dans la salle, et ainsi, le massacre prenait une ampleur considérable. Dans sa folie meurtrière, le Pingouin n'entendit pas l'explosion derrière la vitre blindée et il continua de déverser un flot de froid sur les invités. Sur les balcons, tous avaient été abattus par les gardes armés. Un des criminels tenta de prendre le Pingouin par surprise en l'attaquant dans le dos avec un morceau de chaise pointu, mais juste avant qu'il n'atteigne Cobblepot, le bouclier du fusil à glace se déclencha si violemment qu'il propulsa l'ennemi contre un mur, le crâne et la colonne vertébral brisés sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Sam 5 Mai - 12:41

La haine profonde du Pingouin, terrorisait au plus haut point ses propres convives. Ne cherchant pas à faire dans la dentelle, ce dernier "allumait" sans aucune retenue, la salle, avec son arme redoutable. Une arme unique dans son genre, faisant la jalousie de bon nombre de malfrat à travers Gotham. Une arme conçu par le terrible Mister Freeze, qui envoyait avec une certaine grâce, un rayon polaire, pouvant immobiliser ses victimes ou pire encore ... les tuer !!! Comme bons nombres de super-vilains, Oswald connaissait le point faible de Clayface. Le monstre de boue devait dorénavant penser à sa propre survie, si il ne comptait pas rejoindre le Joker dans sa prison de glace.

Les gens hurlaient de tout part, priant les sbires du volatile, de ne pas les tuer ! C'était cause perdue d'avance. Les hommes n'hésitèrent pas à faire feu, et ce fut un massacre des plus violents et des plus sanguinolents. Arkham City venait de tourner une nouvelle page et les premiers mots étaient écrit dans le sang. Le Pingouin montrait une fois de plus, qu'il était le dominateur et que cette ville-prison était sienne. Il la dirigeait d'une main de fer et ne comptait pas se la faire voler.

Trouvez le Sphinx et faites-le sortir de la pièce, mais vérifiez avant que ce n'est pas ce tas de merde de Gueule d'Argile hurla le Pingouin, visiblement excédait par la situation actuelle, tout en continuant à "arroser" les convives, avec son arme.

Karlo devait trouver une solution et immédiatement. Une idée qui ne mit guère longtemps à arriver. Les membres du gang avaient pour ordre de flinguer les gens présents dans cette salle. Les seules survivants seraient eux et eux seuls. La voila, la fameuse situation.

Sans rien dire de plus, Basil se releva et fonça sur un garde armé et l'absorba sans crier garde. Une fois cette tâche des plus anodines effectuées et le tout discrètement, le polymorphe prit l'aspect de sa vicitme. Il récupéra l'arme et s'amusa à tirer à tout-va sur la foule.

Du rôle de proie, il était devenu chasseur. C'était à la fois excitant et réjouissant.

Continuant à massacrer sans aucune retenue les différents invités, il s'approcha lentement mais surement du bloc de glace ou était retenu prisonnier le clown. Il rigola de bon cœur avec les véritables hommes du Pingouin, tuant sans compter. Il fallait à présent songer à sortir son objectif de sa prison glacial et à sortir d'ici.

C'était pas une mince affaire et il ne le savait que trop bien. Et si il le pouvait, il ferait sauter la tête à Cobblepot.

Prudence était mère de sûreté, il ne fallait pas précipiter les choses et donc dévoiler sa nouvelle "couverture".


========

========

[HRP: Prochain coup, je fais péter la prison de J. Wahahaha Razz ]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Lun 7 Mai - 0:50

Peut-être aurait-il dû y réfléchir à deux fois. Peut-être aurait-il dû mieux calculer son coup. Peut-être aurait-il dû peser le pour et le contre. Peut-être... Peut-être... Nygma venait de terminer ses petites déclarations à la "Reine" quand celle-ci, sous le coup d'une impulsion subite, lui attrapa un bras et se dirigea vers la sortie. Le Sphinx ne se débattit même pas tellement il avait été pris par surprise. Certes, il ne s'attendait pas à une réaction aussi soudaine et pragmatique, mais cela démontrait hors de tout doute qu'Harley Quinn lui faisait confiance. "Tant mieux..." songea-t-il. "Une chose de moins à craindre..." Hélas, ses problèmes ne pouvaient se régler aussi simplement. Jamais rien n'était simple dans ce fichu monde de criminels et de fous. Tout était compliqué, versatile et si on n'était pas doué d'une once de bon sens ou armé d'un gros fusil, on ne survivait pas longtemps.

Si Edward avait songé un seul instant que le début de la soirée avait été un cauchemar, il se détrompait assez rapidement. La panique de la foule monta d'un cran quand le Pingouin ordonna qu'on barricade l'Iceberg Lounge pour empêcher quiconque de s'échapper. Tous cherchaient un pistolet, un couteau, ou un objet contondant pour se tailler une place et se défendre, mais c'était peine perdue, avec toutes les précautions qui avaient été prises lors de cette fameuse soirée d'exposition. On en venait alors aux poings. Et comme si les bagarres violentes entre criminels ne suffisaient pas, Cobblepot et ses gardes tiraient dans l'assemblée sans ménagement dans l'espoir de toucher Gueule d'Argile qui tentait de se cacher dans toute cette pagaille. Emporté par un flots de gens hystériques, l'Homme-Mystère, qui s'était aggripé à son tour au bras d'Harley Quinn, réfléchissait à toute vitesse pour se tirer d'embaras dans ce huis clos meurtrier. Heureusement, l'hôte du Lounge lui permit de souffler un peu en ordonnant à ses hommes de le faire sortir. Deux costauds le remarquèrent assez vite (après tout son chapeau melon et son complet vert ornés de points d'interrogation étaient difficiles à manquer) et le tirèrent par son bras libre, celui qui tenait sa canne dorée.

Le chaos était infernal; Edward n'avait plus les moyens de penser. Il ferma les yeux et se concentra sur deux sensations de tiraillement qui lui venaient de chaque côté de son corps. L'une était beaucoup plus intense que l'autre, bien sûr, et c'est de ce côté qu'il se laissait entraîner. Mais à aucun moment il ne décrispa les poings, il s'aggripait avec force à une réalité qu'il tentait pourtant de fuir. Heureusement, après un temps, de nombreux zig-zags et maintes bousculades, le vacarme s'atténua et Nigma rouvrit les yeux en entendant le déclic d'une porte qu'on verrouille. Il se trouvait dans un couloir éclairé par la lumière artificielle de quelques vitrines, derrière lui, il entendait encore les cris provenant du bar d'Oswald. Apparemment le massacre se poursuivait. Un grand poids s'était libéré de ses bras et ce n'est qu'après quelques secondes qu'il se rendit compte qu'en plus des deux gardes qui l'avait escorté en lieu sûr, il était également accompagné de Quinn. Après tout, il ne l'avait pas lâchée. Les hommes du Pingouin aussi semblèrent désorientés; avec tout le remue-ménage qui se déroulait à l'Iceberg, ils n'avaient songé qu'à une chose: protéger Edward Nigma. Et Edward Nigma avait traîné Harley Quinn avec lui.

- "Hé, c'est la pute de Joker! s'exclama l'une des brutes.

- Elle nous a suivi! Meurs, conasse!" renchérit l'autre.

Les deux hommes levaient déjà leur mitraillette vers l'Arlequine lorsqu'Edward, beaucoup plus par instinct que par mûre réflexion, s'interposa. Son esprit bouillonnait à mesure qu'il parlait:

- "Attendez messieurs... Vous n'allez pas exécuter Harley Quinn comme ça! Je suis certain qu'Os...euh, je veux dire que votre patron a des projets pour elle! Et s'il apprenait que vous l'avez simplement tuée pour votre bon plaisir, comme ça, dans un couloir, sans grande cérémonie, je ne donnerais pas cher de votre peau. Laissez-la moi et retournez aider le Pingouin! Il a besoin de vous! Je m'occupe d'elle, aucune inquiétude à avoir."

Comme pour illustrer ses propos, le Sphinx attrapa encore une fois le poignet d'Harley et le leva bien haut, à la hauteur des yeux des gardes.

-" Mais s'il est ce tas de merde de Gueule...Euh.. Gueule...

- Gueule d'Argile... Le boss nous a dit de vérifier... Comment on sait si vous êtes vraiment le Sphinx?

- Écoutez-moi bien, le tandem larvaire! Vous vous imaginez peut-être que vous allez trouver tout seuls une question suffisamment brillante pour que j'y réponde et vous prouve qui je suis? Ne voyez-vous donc pas la faille dans le raisonnement? JE suis plus astucieux, plus perpicace, plus ingénieux, plus intelligent que n'importe qui et certainement plus que vous deux! Celui qui doit poser la question, c'est moi! Ou vous préférez peut-être que je vous énonce les 50 premiers termes de la suite de Fibonacci? Ou mieux encore, que l'on joue une partie d'échecs que je suis certain de gagner en vingt coups maximum?

- Hum... Vous êtes peut-être Nigma, mais il faut être sûrs...

- J'ai une incroyable idée! Je vous propose une énigme et si vous n'arrivez pas à la résoudre, cela prouvera bien que je suis l'Homme-Mystère en chair et en os!"

"Le simple fait que j'aie songé à une telle démonstration devrait suffire pour confirmer mon génie, mais ces deux crétins ont un cerveau trop microscopique pour voir la vérité..." pensa Nigma, de mauvaise humeur.

-"Allez-y.

- Plus le temps passe, mieux je me développe et tout ce que je gagne est perdu. Qui suis-je?"

Les gardes ne mirent même pas trente secondes pour déclarer forfait. Pendant ce temps, les hurlements de l'autre côté de la porte verrouillée menant à l'Iceberg Lounge devenaient de plus en plus sinistres.

- "Ça va! Vous êtes le Sphinx! Faites attention à cette garce! Si elle vous file entre les doigts, c'est vous qui allez avoir des ennuis avec le boss..."

Sur ces menaces peu voilées, le duo armé se dépêcha de retourner dans le bar en refermant et reverrouillant la porte aussi prestement.

"La réponse était: la pourriture." se dit intérieurement Edward. "Exactement ce que vous êtes, minables babouins..." En lâchant la main d'Harley Quinn et en se tournant vers elle, il lança:

- Une petite visite dans le musée, ça vous dit?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Mar 15 Mai - 20:43

Les armes du Pingouin, probablement volées à Freeze avaient le mérite d'être extrêmement efficaces. Malgré les interventions discrètes de Duela Dent et Pluie, ainsi que la toute récente attaque de l'Ombrelle, la cage de glace du Joker était à peine corrompue et si la dégénaration de la glace allait bientôt la faire changer d'état et libérer le Seigneur Clown, une bonne partie du glaçon n'avait pas été entamée et le Yan Solo flottait toujours dans un âge de glace prématuré. Après avoir rejoint la foule plus trés compacte des invités du Pingouin, occupés à se chamailler joyeusement pour des raisons obscures, mitraillés par les hommes de Cobblepot, d'Harley et d'autres profiteurs, elle se glissa le long d'un mur, devint une simple ombre - on ne tire pas sur des ombres, c'est évident - puis voyant qu'un lâche imbécile se couchait à terre pour faire croire à sa mort et échapper à la réelle faucheuse, elle punit sa couardise d'un atemi à la racine de la nuque, une technique communément appelé coup du lapin. Tandis qu'il s'affaissait et arrachait son col d'ambitieux quadragénaire pour permettre à sa poitrine en quête d'air de bouger à son aise, elle chercha sur lui une prodigieuse arme mais n'en trouva pas. Après avoir tiré de sa double poche un simple couteau, gadget trop peu sophistiqué pour faire partie de ses indispensables, elle se releva, ne prit pas le temps d'admirer la collection de parapluie du Joker mais acquiesça en souriant lorsque le Pingouin utilisa sa propre ombrelle, puis laissa son regard errer sur les principaux acteurs de la soirée.

Harley, pendant un instant décomposée, se transforma en kaléidoscope qui passa, non sans jouer cette fois la comédie, par toutes les émotions que peut ressentir un être humain - même si elle n'était pas si humaine - et tira par le bras un Sphinx tout d'abord hébêté puis opportuniste et enfin fidèle à lui même, qui s'en tirait avec des honneurs en forme de point d'interrogation. Le Pingouin, lui, était submergé par une colère, noyeu en fusion de sa peur, qui consumait la vie de la plupart des invités et le rendait au moins deux fois plus grand. Au lieu de bronzer au soleil brûlant de la haine du Pingouin, Denna releva la tête et sonda la foule calmement, bien décidée à trouver les deux petites qui avait tenté de délivrer le véritable Joker, curieuse de leurs motivations et de leurs identités. Shutter Cross était loin d'ici, et elle ne comptait de toute façon pas y rentrer cette nuit. La soirée du Pingouin était bien plus amusante que prévu. Mais ô combien dangereuse. Etant tous à la fois égoistes et sans fois ni lois, les hommes et les femmes cloîtrées dans le séjour du volatile faisaient vite tomber leur masque et c'est une véritable guerre qui parcourut le bâtiment, tâchant les décorations du gangster et brisant douloureusement sa réputation, celle là même qu'il avait sûrement eu durant toute la journée, hâte d'étaler devant un Gotham de la pègre médusé. Médusés, c'était les expressions que l'on pouvait lire sur le visage des fiers témoins de la fête avant qu'ils ne tombent un à un et deviennent rapidement moins froids que le Joker mais bien moins vivants.

Car le Joker revenait, son épiderme blanchâtre allait bientôt trembler sous l'air conditionné du salon, ses cheveux verts redevenir aussi lâches qu'auparavant sans la pression indomptable du liquide, ses yeux allaient s'allumer à la flamme de sa folie et cette même flamme allait sûrement le réchauffer trés rapidement, non sans brûler les ailes du Pingouin auparavant. Denna s'attendait même à entendre le fameux rire du compagnon d'Harley avant de secouer ses idées et de reprendre la bataille vers son salut, le chemin vers sa vie. Un chemin qu'elle parcourut en sécurité, sans pluie et tempêtes, grâce au parapluie. Il était trop dangereux de s'approcher d'Harley en présence du Pingouin et de ses hommes, et le Sphinx avait eu de la chance. Pour ne pas faire partie des victimes du massacre, il faudrait de la ténacité, et attendre que les portes soient défoncées et que le flot des moutons de Panurges commence à sortir, histoire de s'y laisser entrainer. Pour l'instant, la chose ressemblait tristement à une partie de dodgeball avec des joueurs armés et d'autres qui bougaient pour revoir le soleil, malgré la brume et l'obscurité de New Gotham/Arkham. Beaucoup de facteurs entraient en jeu pour la survie : la chance dominait les capacités physiques; mais le retour du Joker et le temps qu'il mettrait pour s'en remettre, si son glaçon n'était pas pris pour cible rapidement, pouvait aussi singulièrement changer la donne..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Ven 25 Mai - 14:42

[HRP]Suite à une longue absence et aucune nouvelle ni réponse de Duela et Étincelle, nous avons décidé de passer votre tour. [/HRP]

Elle soupira dans sa panique, le Sphinx était accroché lui aussi à son bras et la suivait parmi les gens qui commençaient à craindre pour leur vie. C'était un peu son quotidien que de fuir devant une telle menace mais cette fois, le Joker restait en arrière. Elle s'en mordit la lèvre en se penchant pour ne pas être happé par une perdue. Il suivait, mais à moment donné, une autre force l'arrêta dans le sens contraire. Elle plaqua ses talons dans le sol les yeux grands ouverts. Elle devait sortir et avec l'homme vert coûte que coûte. Elle tira le plus possible sur le bras, ce fut peine perdue. Les deux hommes étaient plus forts et ne semblaient même pas la remarquer. Comme à son habitude, Harley allait laisser les problèmes à un autre, mais le Sphinx ne la lâchait pas et continuait de se faire entrainer loin de la sortie. Ils nageaient à contre courant contre les gens qui se bousculaient. Le visage de la Reine s'assombrit quand les portes se refermèrent. Elle aurait eu le temps de les franchir si elle aurait été seule. Elle chercha des yeux ses propres hommes mais aucun ne semblait là. Ils avaient surement eu la chance eux de sotir.

Les voix se turent, d'autres portes se refermèrent sur sa personne. Elle allait répliquer quand un des hommes l'appela la pute mais le Sphinx se chargea lui-même des présentations. Elle était trop hébétée pour faire un quelconque geste et se laissa faire. Quand il leva son poing dans les airs, elle s'arracha à sa poigne et croisa les bras. La colère l'emportait. L'énigme, elle n'en connaissait pas la réponse, elle ne se pencha pas sur la réponse non plus. Sa vie n'était pas en danger avec ce genre de sornette.

«Non mais tu aurais pu me lâcher à la fin! C'est quoi cette idée de les suivre jusqu'ici! Je voulais le Joker et je suis maintenant coincé avec le Pingouin!»

Elle frissonna, mais la furie ne la quittait pas. Elle n'était pas très bonne pour faire des plans pour sortir. Elle avait l'habitude de faire ce qu'on lui disait et sinon attendre ce qui lui arrivait. Mais son poussin était seulement l'autre côté des portes. Elle alla s'y appuyer pour entendre ce qui se passait de l'autre côté dans pouvoir y accéder pour autant. Le musée ne lui tentait pas, surtout en sachant que le Joker y avait eu sa place et qui sait si la sienne n'y était pas non plus. Son oreille était toujours collée à la porte, la mèche rouge se collant aux parois. Le Sphinx ne pouvait qu'observer le côté noir de Harley Quinn qui ne laissait rien présager de bon.

«Il n'y a pas d'explosion...pourquoi est-ce qu'il n'y a pas de grand boom? oh!»

Elle se retourna, les yeux si triste qu'il vous en ferrait chavirer l'âme à l'envers. Elle baissa la tête vers le sol, les deux lulus glissant en rideau sur son visage. Un espoir caressait encore son esprit même si certain disait encore qu'elle en était dénué.

«J'imagine encore qu'il est vivant. Il ne pouvait pas mourir ainsi, même si j'ignore comment tout s'est passé en final. Les Birds vont le regretter je le jure!»

Elle leva le poing devant elle jurant solennellement de mettre fin à la vie de Batgirl, Midnight et Black Canary. Si elle n'aurait pas été là, elle aurait pu rejoindre son Joker l'autre côté des murs d'Arkham et être là à temps pour empêcher le Pingouin de pénétrer dans l'aciérie. Malgré, depuis qu'il était disparu, elle reprenait contrôle de ses gestes comme Ivy et Pandora avaient dit. Elles avaient raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Jeu 21 Juin - 11:16

[hrp]Je suis vraiment navré de mon délai de réponse, je sais que ce rp est très important pour le Joker, mais avec le bac et les révisions, je ne trouve plus de disponibilité[/hrp]

Toujours dans sa folie meurtrière, le Pingouin continuait de déverser le froid sur ses convives. Il ne pensait pas aux conséquences que cet acte aurait, il était en train de faire un véritable massacre. En quelques minutes, il était en train d'exécuter le plus grand massacre de chef de gang dans l'histoire de Gotham. Ramasser les corps et nettoyer la salle prendrait des jours, mais surtout, cela risquait d'attirer les justiciers. Il avait déjà eu la visite de quelques uns. Il en avait repoussé la plupart (n'étant pas des as comme Batman) et en avait même tué deux, un certain blaisefall et un nightlight. Des nom mal trouvés, c'est imbéciles venaient de rentrer dans le métier. Ils s'étaient plutôt bien défendus pour des débutants, mais on ne s'attaque pas au Pingouin en première mission. Leurs corps décomposés dans leur costume déchiré étaient suspendus à une chaîne, au dessus de la fosse au gladiateur.

Cobblepot avait de plus en plus de mal à trouver des cibles. Quelques secondes plus tôt, il ouvrait le feu en continu sur cette masse de gens qui se collaient aux murs et aux portes, bloqués et sans défense. Mais à présent, presque tous les convives avaient été changés en bloc de glace ou jonchaient sur le sol, criblés de balles. Il en trouvait un de temps en temps qui surgissait de dessous une table et le gelait de sa course. Encore une dizaine de minutes et les coups de feu cessèrent totalement. Le Pingouin contemplait son massacre, il se dit qu'il avait peut-être dépassé les bornes cette fois. Une grande partie de ses collaborateurs étaient morts, y aurait-il une tentative de prise de pouvoir contre lui de la part des autres gangs? Non, il le savait, quand cela serait rendu public, plus personne n'oserait l'approcher.

Oswald décida d'aller vérifier si la cage du Joker était toujours intacte. Il y avait tellement de corps par terre que le passage devenait difficile et il dût plusieurs fois marché sur un membre un torse, un dos. Ses chaussures et son pantalons furent souillé de sang jusqu'au cheville, on aurait cru qu'il était allé se rafraîchir les pieds dans un mare, sauf qu'au lieu de sortir boueux, il ressortait "coaguleux". Il arriva finalement devant la vitrine et constata qu'elle avait été vilainement grignotée par l'acide. Ils avaient même réussi à briser une partie de la glace qui se trouvait sur le Joker. Cette vision fit l'effet d'une aiguille plantée dans la poitrine de Chesterfield, voir le Clown avec une partie de sa prison en moins le terrifiait, il avait tellement peur qu'il ne s'échappe.

Il fallait reformer sa prison complète de glace dès maintenant, Oswald ne voulait pas prendre le moindre risque. Il n'y avait plus un seul convive vivant dans la salle et Clayface devait se faire passer pour un cadavre, loin du freeze gun de Cobblepot. Cette arme était son point faible, aussi, Chesterfield se dit qu'il ne tenterait pas de s'approcher tant qu'elle serait en sa possession. Il désigna un de ses gardes et lui demanda de s'approcher. En voyant son visage, il fut tout d'abord surpris, car il avait l'impression de l'avoir vu parmi les cadavres. Il chassa cette image de sa tête et lui demanda, avec un autre garde, d'ouvrir la vitrine blindée du Joker une fois qu'il aurait entré le code d'ouverture. A présent, plus rien ne séparait le Pingouin du clown à part une fine couche de glace déjà brisée. Le Pingouin sentit un frisson parcourir son échine et il leva son arme. Cette fois, il le rouvrirait d'un véritable cube de glace.



[hrp] A toi de jouer, Clayface!! [/hrp]

[hrp] Pour ce qui est de Duela et Étincelle, on à cas dire qu'elles se font passer pour mortes parmi les cadavres[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   Jeu 21 Juin - 15:16

Un calme froid venait de s’installer en ces lieux, faisant presque oublié le massacre qui s'était orchestré quelques instants plus tôt. La soirée de gala qui en temps normal aurait du fêter la suprématie du Pingouin avait tournée au cauchemar. Bons nombres de caïds plus ou moins connus voyaient leurs corps inertes jonchaient au sol, dans des mares de sang et autres stalactites ! Quelques coups de feux continuaient néanmoins à ce faire entendre par-ci et par-là, faisant comprendre que les derniers survivants allaient vivre leurs derniers instants.

Clayface quant-à lui se retrouvait pris au piège, bien malgré lui. Son associée du soir en la personne de Harley Quinn avait disparue mystérieusement et les sbires de cette dernière n'étaient plus que des bouts de viandes qui venaient de perdre leurs sourires éternels. Cependant dans sa malchance, Karlo avait réussi à esquiver à plusieurs reprises une mort certaine. Son nouveau costume lui assurait pour le moment, la meilleure couverture possible ! Il allait devoir approfondir les choses dans ce sens là pour permettre au Joker de sortir de sa cellule de glace.

Le Pingouin venait de revenir en direction de ses hommes, afin de voir si son prisonnier VIP n'avait pas réussi à se faire la malle. On pouvait constater à son sourire sadique, qu'il semblait content d'avoir limité la casse ! Néanmoins, il souhaitait à présent, renforcer la cage doré de son rival, qui visiblement avait subi une attaque au jet d'acide d'après les dégâts qu'avait subi le bloc de glace. Il donna la combinaison à ses gorilles, afin de repasser une nouvelle couche. Il venait de commettre une nouvelle erreur et il allait pas tarder à le savoir.

Soudainement les choses allèrent très vite. Une sorte de matraque venait de sortir des côtes d'un des gardes du piaf qui frappa violemment son soi-disant collègue de travail. Ce dernier ne put éviter le coup et se retrouva propulser dans les airs. Le fautif quant-à lui venait de se retourner et fixait avec des yeux étrangement oranges le maitre des lieux.

" Surprise ! " venait de dire Basil

Puis et sans crier garde, une foule de flèche semblait sortir de son dos arrosant tout sur son passage. Oswald visiblement surpris par cette attaque des plus audacieuses s'empressa de se mettre à l'abri. Profitant de son court avantage, le bras droit de Gueule d'Argile venait de se transformer en hache avant de frapper avec brutalité la cellule forcée du prince des clowns. La glace n'opposa guère de résistance et éclata en mille morceau qu'en elle fut en contact avec l'arme boueuse ! Le corps inerte du Joker venait de retomber lourdement au sol, tel un misérable sac de pomme de terre ! Il était enfin libre et il devait cela à Karlo ....

Le Joker allait pouvoir faire parler de lui, en organisant une fête des plus morbides pour signaler son retour parmi les mortels !

THE SHOW MUST GO ON !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sortie du Glaçon [Réservé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie du Glaçon [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sortie du Glaçon [Réservé]
» (Réservée) La colère d’un homme…
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle :: Iceberg Lounge-