RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Une rencontre explosive (PV Catwoman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Sam 10 Mar - 19:03

L'annonce avait fait la une de tous les quotidiens de Gotham : le plus grand de la ville organisait une exposition pour mettre en lumière leur dernière acquisition. En effet, la succession du dernier rejeton d'une des plus anciennes familles de France venait de remettre au jour un objet des plus rares et des plus précieux : l'herbier de la reine Marie-Antoinette. Cette dernière, passionnée de nature, avait fait aménager à Versailles sa ferme personnelle, dans laquelle elle passait des heures à s'occuper de petit bétail et à faire pousser des roses. La petite histoire derrière la grande, était que la reine s'était piquée de botanique, et s'était mise en tête de créer sa propre variété de roses. Elle s'était dont attelée à la tâche, et le fruit de ses expérimentations était contenu dans ce fameux herbier, qui contenait également un échantillon des principales plantes qui poussaient au jardin de Versailles.

Comme tout artefact ayant trait à la nature, cette nouvelle eut le don d'éveiller la curiosité, puis la convoitise de l'empoisonneuse. Par-fait. Voilà l'occasion parfaite de se refaire la main, et d'agrandir sa collection. Là-dedans, elle pourrait récupérer des graines et des spores d'espèces qui, pour certaines, s'étaient éteintes depuis des siècles! Et parmi celles-ci, la rose créée par la reine... La perspective de faire revenir à la vie tant de plantes précieuses, et parmi elles la reine des fleurs, l'enchanta profondément. Et l'exposition allait ouvrir ses portes deux jours plus tard, ce qui signifiait que tout serait en place la veille, à savoir le lendemain soir.

Le soir venu, elle se fit donc conduire par un larbin auquel elle insuffla ses fameuses phéromones, devenant ainsi un serviteur zélé et docile. Elle gravit les marches du musée, impériale et sûre d'elle même, ses bottes vertes claquant sur les marches de grès, et sa cape assortie flottant derrière elle. Qu'est-ce que c'était amusant! Elle se demanda pourquoi elle s'était mise en retrait pendant une si longue période... mais après tout, ses protégés avaient besoin d'elle. Ses mains gantées de vert poussèrent les doubles portes du musée. Aussitôt, un troupeau de vigiles accourut, l'air mauvais. En une seconde, ils furent réduits en anges de douceur et de dévotion. Presque trop facile.

Bonsoir messieurs... J'ai besoin de vous pour m'escorter jusqu'à la pièce maîtresse de votre collection... J'aurai très... très envie de l'avoir...

S'en suivit une bousculade entre les gardes, chacun voulant avoir l'honneur et le privilège d'être celui qui donnerait le fameux herbier à l'empoisonneuse, celui qui arriverait à obtenir un de ses sourires.

Ils ouvrirent toutes grandes les portes devant elle, se bousculant autour d'elle comme des petits chiens autour de leur maîtresse, et bientôt elle le vit, installé sur son piédestal, éclairé par de petits spots. L'herbier, antique ouvrage relié de cuir, gonflé par les multiples plantes qu'il abritait entre ses feuilles jaunies.

Te voilà ma merveille!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Dim 11 Mar - 11:45

Je me glisse en dehors de mon nid. C’est la nuit noire dehors et une fine pluie tombe sur Gotham, me faisant rouler des épaules. Ce que je déteste ça. Mais il est temps pour moi de me faufiler dans les ombres grandissantes de la nuit bien avancée – je ne dors que très peu, en fin de journée pour pouvoir profiter du maximum de ma nuit pour mes petites escapades nocturnes. La nuit me prend dans son aile, me permet d’accomplir mes méfaits en toute discrétion. J’aime me glisser dans sa froideur inquiétante, observée attentivement par tous ces diamants qui la parsèment. Ces étoiles m’ont foutument faite rêver quand j’étais gosse. Elles étaient le symbole de ma reconstruction, de mon but. C’est bien pour ça que je flirte avec elles, chaque nuit.
Je commence d’abord par m’étirer, debout sur le rebord du bâtiment. Je sens une caresse subtile et familière contre mon mollet droit.
Je m’accroupis lentement pour glisser ma main gantée dans le poil de Mistigri qui ronronne d’agacement.

« Pas ce soir. Garde tes pattes au sec. » – Mon ton est doucereux, presque suave. Je me redresse, lâchant la fourrure du félin qui me fait sentir son mécontentement à coups de tête brusques.

Un sale petit caractère. Tout comme le mien. Je m’éloigne de lui, marchant sur l’étroit rebord pour m’éloigner de la fenêtre de mon appartement. J’ai fait ça tellement de fois que je peux même jeter un œil dans le vide pour observer la ruelle tout en continuant ma progression. Le comble d’un chat serait bien d’avoir peur du vide.

Quelques mètres plus loin, je bondis souplement sur le bâtiment d’en face pour m’y accrocher et me hisser jusqu’à son sommet. J’ajuste mes lunettes infrarouges sur mon nez, époussetant ma combinaison avant de me remettre à avancer avec un peu plus de rythme. Pourquoi ne pas aller faire un petit au Diamonds Exchange ce soir ? Je suis certaine qu’ils ont des choses magnifiques en stock. Et comme on dit si bien, le diamant est le meilleur ami de la femme. Ou il y avait bien le musée de Gotham, médiatisé cette semaine pour avoir en son sein le merveilleux herbier de la reine Marie-Antoinette. Ça me fait penser que ça fait longtemps que je n’ai pas mis les pieds au musée. Pourquoi ne pas subtiliser le précieux qui doit valoir une fortune bien avant que l’exposition n’ait lieu ? Elle avait toujours eu un petit faible pour les biens français.
Je saisis mon fouet et je m’élance dans le vide, jetant mon dévolu pour le claquer au niveau d’une cheminée en contrebas. Il s’enroule et je me balance lestement jusqu’à la corniche suivante. Je sautille, saute et grimpe, plonge, jusqu’à me rapprocher de mon but. Seul le bruit de mon fouet qui claque se fait entendre dans mon discret cheminement. Je finis par me percher sur le bâtiment qui surplombe de peu le musée de Gotham. J’affiche une petite moue dubitative quand je constate que je ne suis pas la seule à avoir eu l’idée de me rendre au musée.

Et quelle surprise quand je me dois de constater qu’il s’agit d’Ivy. La belle plante aurait-elle enfin décidé de sortir de ses jardins ?
Un petit sourire amusé égaye mon visage avant que je ne daigne m’accrocher au rebord pour retomber au sol dans une petite pirouette. Ivy m’a dégagé le chemin et je vais pas me gêner pour jouer aux troubles fêtes. Ça commence à faire un bail que je n’ai pas eu affaire à la plante vénéneuse. Je me glisse contre le mur du musée et je me faufile jusqu’à la porte d’entrée abandonnée des gardes. Mes griffes taquinent les boiseries tandis que je pénètre à l’intérieur en roulant des hanches. Ça n’est même pas drôle avec la reine des phéromones dans les parages, il n’y a même pas quelques déchainés à affronter. Mais la suite sera bien plus passionnante, j’en suis certaine.

Je me pointe dans la salle où est exposé l’herbier et je penche légèrement la tête sur le côté, fixant la silhouette de la criminelle qui joue sur mes plates bandes. Tous les hommes la collent sans oser la toucher et je ne peux pas m’empêcher de laisser échapper un petit rire qui lui parvient jusqu’aux oreilles. Quand elle se retourne vers moi, mes mains posées contre les deux portes viennent rejoindre mes hanches.

« Salut Ivy. Tu t’es enfin décidée à sortir de ta serre ? » – Mon ton reste suave et amusé. Je m’avance, entremêlant mes doigts pour les étirer dans un geste nonchalant. « Je suis désolée de te l’apprendre mais je convoite aussi cet objet. »

Mes prunelles sont fixées sur la jeune femme à la chevelure flamboyante. Entre Ivy et moi, ça a toujours été ambivalent, et je sais très bien que lorsqu’il s’agit de plantes, la criminelle peut se montrer de mauvais poil.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mar 13 Mar - 11:52

Quelque chose fit tourner la tête de la belle plante, la sensation d'une présence. Et bientôt un rire, familier. Une lueur de surprise amusée brilla dans son regard lorsqu'elle reconnut la féline. Toujours fidèle à elle-même, opportuniste, un vrai vautour, qui venait grapiller le butin une fois que les autres avaient fait tout le travail. Elle la suivit du regard alors qu'elle s'approchait en tanguant des hanches et en griffant les boiseries...Sale bête. SOn sourire se fit narquois, la regardant s'approcher, accoudée négligemment à la vitrine qui protégeait le précieux objet.

- Et toi, tu ferais bien de retourner dans ta boîte à litière, ou de t'amuser avec un arbre à chat... Cet objet est à moi. Première arrivée, première servie! Il va falloir que tu te trouves une autre pelote de laine!

Elle claqua des doigts en désignant la vitrine du menton, et un des gardes la brisa en donnant un violent coup de coude. Une pluie de verre se répandit sur le tissu soyeux qui servait de support à l'herbier, et le garde y plongea les mains d'un mouvement ample, insensible au fait que des fleurs écarlates éclataient ses avant-bras. Il tenait le livre comme on aurait tenu une relique ou une offrande précieuse, et se prosterna à moitié en le tendant à l'empoisonneuse.

Ivy le caressa amoureusement du bout des doigts, avant de le saisir de ses mains gantées. Elle ôta néglisemment les derniers bouts de verre brillants qui s'y trouvaient, puis le tint contre elle.

La partie est terminée ma grande...

De sa main libre, elle remonta sa capuche et commença à se diriger vers l'entrée. Sa longue cape verte froufroutait en même temps que ses talons claquaient sur le sol. Autour d'elle, la horde des gardes la suivait comme de petits caniches dociles. Ils n'avaient même pas semblé remarquer la présence de la femme-chat. Elle allait franchir la double porte menant dans le hall du musée lorsqu'elle s'arrêta. Sans tourner la tête, sans esquisser un geste, ses lèvres violettes susurrèrent un léger.

"Tuez-là."

Puis elle reprit sa marche, un léger sourire s'étira sur ses lèvres. Cette soirée était vraiment, vraiment très amusante. La moitié des gardes, à savoir environ quatre hommes, firent demi-tour d'un bloc et commencèrent à revenir dans la salle d'exposition en courant. Ils saisirent leurs armes et se mirent à faire feu en direction de Catwoman. Les balles commencèrent à siffler dans l'air, se fichant dans les boiseries, brisant les vitrines qui explosaient en une myriade de confettis scintillants et coupants.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mar 13 Mar - 17:24

Je me doutais bien que cette vieille branche ne me laisserait pas repartir tranquillement avec l’herbier et d’un côté, ça me rassure – je n’aime pas quand c’est trop facile. Ivy a ce petit sourire figé sur le visage, m’intimant qu’elle compte repartir sans goûter à quelques unes de mes griffures. Quelle douce erreur…

- Et toi, tu ferais bien de retourner dans ta boîte à litière, ou de t'amuser avec un arbre à chat... Cet objet est à moi. Première arrivée, première servie! Il va falloir que tu te trouves une autre pelote de laine!

Je fais claquer ma langue contre mon palais dans un signe réprobateur, relevant mes lunettes sur mon front pour observer la criminelle sous la lumière naturelle.

« Mon truc, c’est plutôt les arbres tout court tu sais ? » – Je prends un malin plaisir à la taquiner. D’ailleurs, je ne peux m’empêcher d’afficher un sourire carnassier.

Je m’avance toujours à pas lents, dodelinant de la tête alors qu’Ivy ordonne à ses esclaves d’ouvrir la vitrine et de lui donner l’objet de ses convoitises. J’observe avec amusement la scène – le garde s’écorchant les bras sans avoir conscience de la douleur que ça suscite pour donner son dû à la reine des phéromones. Les hommes sont bien tous faibles – Ivy en est la preuve incontestable. Tout ça est tellement cérémonial que j’en émets un bâillement ennuyé.

La partie est terminée ma grande...

Avec son air triomphant, l’empoisonneuse me semble si mignonne que je la laisserai presque repartir sans rechigner. Mais ça serait mal me connaître – si il y a bien une chose que je n’aime pas, c’est bien qu’on se permette de m’hérisser le poil en venant sur mon territoire.

« Tu ne crois pas si bien dire… » – Je murmure ça sur le ton de la menace.

Ivy me tourne le dos et se met à marcher à l’opposé de ma position, vers la grande porte qui mène au hall d’entrée. Elle jette sur moi un voile d’indifférence, mais je me doute bien qu’elle ne compte pas filer sans me mettre quelques bâtons dans les roues pour que je ne tente pas de la rattraper. Je trépigne presque d’impatience et il faut dire que la rousse est si prévisible qu’elle va sûrement m’envoyer ses sbires aux trousses.
Rien de mieux pour me mettre en jambe. Je regarde quatre de ses hommes tourner les talons pour me faire face et je me mets en mouvement avant même qu’ils n’aient réussi à verrouiller leur cible. Je plonge en avant, je roule, et je décoche un puissant coup de pied qui balaie le premier des hommes à ma portée. Un concert de bruits de vitres qui se brisent résonne dans l’immense salle d’exposition. Je m’accroupis vivement au sol pour éviter une nouvelle rafale de balle et je profite de la persévérance de mes agresseurs pour me saisir de mon fouet et claquer la main d’un d’eux pour le désarmer. Je me laisse glisser sur les genoux pour venir me dissimuler derrière une vitrine. Les quelques bouts de verres qui trainent sur le sol écharpent un peu ma combinaison mais je fais taire la douleur en serrant la mâchoire.

Ma douce Ivy… Si je te tiens entre mes griffes, je n’hésiterai pas à te faire sentir ce que c’est d’être une souris entre mes pattes. Il va sérieusement falloir que je pense à arracher quelques pétales sous ses yeux, histoire de la voir cruellement désespérer.

Les tirs finissent par se calmer et je profite du calme pour les prendre par surprise. Je me redresse, m’appuyant sur le bord de la vitrine encore indemne pour rejoindre l’un d’eux d’une roue vive qui se termine par mon pied dans sa face. Les deux autres qui sont à proximité tentent d’attraper mes bras mais j’en tiens un à l’écart d’un violent coup de griffes qui lui lacère le visage. Je profite de son inaction pour bloquer sous les miens les bras de celui qui se tient dans mon dos, et je le projette brusquement en arrière d’un revers de coude.

Sonnés, les hommes peinent à se relever. Mon regard se braque sur la porte par laquelle vient de disparaitre la diva des plantes et je la rejoins à grandes foulées. Il n’est pas question qu’elle m’échappe, et tous les gardes du musée ne suffiront pas à m’arrêter. La silhouette de la criminelle m’apparait, à mi-chemin de la sortie. Elle adore garder cette démarche calme et sensuelle - elle apprendra vite que quand on me cherche les puces, mieux vaut apprendre à courir.
Je ne mets pas longtemps à la rejoindre, et elle doit vite se rendre compte que les coups de feu ne fusent plus dans la salle d’exposition. Je bondis comme un fauve sortie de sa cage sur l’un des hommes qui l’accompagnent avant de darder mon regard dans les prunelles émeraude de l’impudente.

« Ivy-chérie, n’en as-tu pas marre qu’on te mâche le boulot ? » – Je la provoque avant d’enrouler mon fouet autour de son bras pour l’attirer vers moi d’un geste brusque pour placer ma main aux griffes acérées sur le fameux herbier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mer 14 Mar - 19:22

Ivy se doutait bien que la femme chat n'était pas du genre à se faire abattre aussi facilement, et surtout pas par trois ou quatre gardes séduits par des phéromones... Leur demander qu'ils s'occupent d'elle était juste une façon de l'occuper en attendant qu'elle puisse partir. Son sourire s'agrandit alors qu'elle entendit les premiers coups de fusil résonner dans les antiques murs du musée, le bruit du verre qui explose et qui retombe sur le sol, et des éclats de bois qui volent.

Un nouveau son s'ajouta aux bruits de tir : un combat. La minette savait y faire, et était en train de maîtriser les gardes. Peu importe, ils n'étaient que des marionnettes pour servir ses desseins, des accessoires facilement remplaçables. Elle continuait à s'avancer vers la porte de sortie, qui était maintenant toute proche, lorsqu'elle se rendit compte que les bruits de coups de feu avaient cessé. De deux choses l'une : soit ils avaient tué la féline, et c'était la meilleure option, ou elle avait réussi à tous les maîtriser, solution la moins sympathique. Catwoman aurait-elle été sous estimée?

La belle plante commença à tourner la tête pour contempler la situation, lorsqu'elle vit un de ses gardes mis à terre. Elle sentit la lanière cinglante du fouet s'enrouler autour de son avant bras, et la voix horripilante de la femme-chat. Toujours cette répartie qu'elle voulait mordante. De sa main libre, elle assène un gifle à Catwoman, et la regarde chanceler avec un sourire de triomphe.

Mais mon sucre d'orge, la partie ne fait que commencer!

Puis d'une voix qui se fit plus forte, et grimpant dans les aigus.

Bande d'incapables, je vous ai ordonné de la tuer!!! Sur le champ!!

Portant sa main à sa bouche, elle souffle en leur direction un nuage de phéromones concentrées... le nuage rosé flotte dans l'air et s'enroule paresseusement autour de leurs narines. Une seconde plus tard, une lueur plus intense brille dans leur regard. Les trois gardes restant saisissent Catwoman par les bras, et un autre tente de la maîtriser. Pendant la seconde où la chatte est entravée, Ivy s'approche. Elle sourit en la contemplant, impuissante, et caresse son beau visage une seconde du revers de la main.

Tsss tsss.... On ne joue pas à armes égales ma jolie. Tu te débrouilles mieux, mais moi mieux encore... Et je te conseille de te calmer, sinon je risque d'avoir envie de t'embrasser... Et tout le monde sait que mes baisers sont...mortels!

Elle éclate de rire, secouant sa longue chevelure rousse et tendant son corset, puis lui décroche un coup de poing. Pas un uppercut à décrocher la mâchoire, mais assez fort cependant pour être désagréablement douloureux.

Sur ce mon chat, j'ai du pain sur la planche! Contente-toi d'une des babioles qui traînent ici, si toutefois l'une d'entre elles est toujours intacte...

Elle fit demi-tour, accompagnée par une ondulation gracieuse de sa cape, et reprend sa démarche de reine vers la porte. Ces amateurs... si elle croyait qu'il lui suffisait de venir et de faire claquer deux fois son fouet pour obtenir tous les lauriers... Cette petite garce aurait ce qu'elle mérite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Jeu 15 Mar - 13:47

Alors que je tente de lui arracher l’herbier, la rousse me retourne une claque que je n’avais pas vu venir et qui me fait vaciller durant quelques secondes. A croire que la plante est plutôt douée dans le maniement de baffes. C’est au moins ça.

Bande d'incapables, je vous ai ordonné de la tuer!!! Sur le champ!!

Voilà la diva qui pique sa crise et use de son nuage de phéromones pour durcir son emprise sur l’esprit faible des gardes restants. Les trois hommes se tournent dans ma direction et se jettent sur moi. Je parviens à donner quelques coups avant de me retrouver incapacitée par la poigne des hommes qui me maintiennent les bras. Je joue des genoux avant que le troisième ne se dégage de devant moi pour laisser place à l’empoisonneuse, toute mielleuse et un sourire jubilatoire pendu à ses lèvres pourpres. Je la fixe, la défiant du regard, particulièrement amusée même si l’envie de donner un coup de griffes à ce visage parfait me démange les coussinets. Elle approche sa main de mon visage pour m’offrir une caresse presque tendre.

Tsss tsss.... On ne joue pas à armes égales ma jolie. Tu te débrouilles mieux, mais moi mieux encore... Et je te conseille de te calmer, sinon je risque d'avoir envie de t'embrasser... Et tout le monde sait que mes baisers sont...mortels! – Qu’elle me glisse dans un murmure suave avant d’éclater de rire.

Je plisse les yeux avant d’arquer un sourcil amusé. Me menacer d’un baiser est bien la dernière chose à laquelle je m’attendais. Un petit sourire en coin égaye toujours mon visage tandis que mes prunelles acérées restent braquer sur le visage de l’empoisonneuse. Ivy me balance une droite, à ma plus grande surprise, et ma tête reste légèrement penchée alors que je grimace sous la douleur. Décidément, de surprises en surprises. La diva des plantes ne se limiterait donc pas à se battre comme une fille ?

Sur ce mon chat, j'ai du pain sur la planche! Contente-toi d'une des babioles qui traînent ici, si toutefois l'une d'entre elles est toujours intacte...

La jeune femme se retourne, jetant un voile d’indifférence sur la situation pour s’en aller vers la sortie – me laissant là avec les trois hommes restants. Mon regard se fait plus dur, à mesure que les talons de la criminelle claquent sur le parquet. Je sens déjà le canon d’une arme à feu appuyer contre ma nuque – la sensation de la froideur du métal contre ma peau me fait frémir. Avant même que le garde ait abaissé le chien, je lui balance mon talon dans le tibia. Je me penche en avant pour faire de la résistance aux deux qui maintiennent toujours mes bras et je les déséquilibre avant de me renverser en arrière pour les faire tomber. Un violent coup de coude dans le ventre de l’un et je lui envoie mon poing dans la mâchoire. Je me redresse, mains sur le sol pour envoyer mon pied en arrière percuter l’homme armé et profite de mon élan pour me relever dans une pirouette. J’attrape le dernier par les cheveux pour l’assommer contre un pilier. Ivy n’a pas franchi la porte que je lui bondis dessus, décoiffant sa chevelure flamboyante en la renversant sur le sol. Je lui maintiens les épaules contre le sol, la surplombant avant de lui donner un petit coup de griffes pour lui esquinter le visage en guise de vengeance.

« Fini de jouer au chat et à la souris ! Maintenant que plus aucun mâle ne peut achever ta besogne, que comptes-tu faire ? »

Je ne m’approche pas de trop prés, mais bien assez pour l’empêcher de bouger.

« Si cet objet ne valait pas autant, je te l’aurais laissé… C’est une preuve de ma bonne foi. »

J’affiche un sourire mesquin, contemplant la peau pâle d’Ivy marqué par trois sillons au niveau de sa joue. Et encore, elle a de la chance – je l’ai à peine effleuré !

« Donne. Ne m’oblige pas à te l’arracher des mains ou je risquerais de te faire sauter un ongle. » – Mon ton est autoritaire, sans appel.


[Hrp : Je pense pouvoir dire que tu pourras bientôt intervenir Robin ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Sam 17 Mar - 11:27

Red Robin s'était installé sur un immeuble à proximité du musée. La nouvelle collection allait être installé et des criminels allaient sans doute s'inviter. Des coups de feu se firent entendre et un cri , tel un feulement sauvage. Catwoman serait dans la place ? Cela promettait d'être intéressant.

Tim plongea dans le vide, déploya ses ailes et transperça la vitre du musée à toute vitesse ! Il atterrit dans la salle de la collection, déja vide. Des odeurs de plantes flottaient dans l'air. Poison Ivy ?! Poison Ivy et Catwoman ?! Devait-il continuer ou non ? La curiosité fut plus forte que la crainte et il se dirigea vers la salle suivante, en n'oubliant de prendre un petit filtreur d'air dans sa ceinture , qu'il accrocha à son masque, pour se prémunir des phéromone. Quand il entra dans la salle, Red Robin tomba sur un spectacle , pour le moins ... insolite...
Catwoman et Ivy enlacé ? Ou en train de combattre. La 1ère solution était sans doute moins probable mais beaucoup plus amusante. Catwoman venait de donner un coup de patte. Elle était en train de se battre. Tim se racla la gorge, s'avança et se retint de rire pour annoncer :

Mesdames ... Je vous dérange par hasard ?

Aucune des deux ne répondaient. Devait il s'inviter ou juste admirer le spectacle. Enfin, il était un super héros, il devait remettre les choses dans l'ordre.

Mesdames, dernière sommation ...

Il se sentait ridicule , enfin il portait déjà un costume moulant rouge et noir , au stade où il en était. Robin sortit son bâton de son étui, l'étendit et attrapa 2 shurikens dans son autre main. Tim se jetta vers les deux enragés. Il ne voulait pas frapper des filles mais il n'avait pas vraiment le choix. Il lança les shurikens avant de faire tournoyer son bâton et de lancer un coup latéral violent vers Ivy !



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Lun 19 Mar - 12:41

Encore une fois la belle plante s'est montrée trop sûre d'elle, et ce qui lui apparaissait comme les bruits de la défaite de sa rivale, était en réalité ceux qui allaient causer sa perte. Alors qu'elle s'apprêtait déjà à pousser royalement la double porte du musée ,et en sortir l'air de rien avec son précieux trophée, ses plans se virent quelque peu... contrariés.

Sentant une violente torsion dans sa crinière, elle ne put retenir un cri mêlé de surprise et de colère, et se cambra souplement en arrière pour tenter d'y échapper. Sans résultat, et la belle plante ploie jusqu'à retomber sur le sol. Le rouge lui monte aux joues alors qu'elle tente de se débattre et de s'extraire de l'étreinte de la femme chat. Quelle peste, mais pour qui elle se prenait! Pamela Isley détestait plus que tout être en position de faiblesse et se voir dominée...sauf dans certaines circonstances particulières et celle-ci n'en était pas une. Son impuissance faisait bouillir une rage noire dans ses veines vertes.

De ta bonne foi? Tu veux rire? Tu vendrais père et mère si ça pouvait te rapporter quelque chose, espèce de sale garce!

Elle continue à se débattre de plus belle, mais rien à faire. Contrairement aux apparences, elle est plus forte qu'elle n'en a l'air.

Cet objet permettrait de recréer des espèces qui ont disparues par la faute de l'homme, de leur redonner leur vraie place dans notre ecosystème! Toi tu espères juste qu'elle ornera la bibliothèque d'un riche avocat qui se dit horticulteur parce qu'il a su faire pousser deux bonzai sur son bureau hors de prix! Vole des diamants et laisse la science à celles qui savent la maîtriser!

Elle hurle de fureur quand Catwoman confond sa joue avec un griffoir, alors qu'un sang rouge aux reflets verdâtres perle de la plaie. Alors c'est comme ça! Elle voulait jouer! Eh bien elle verrait que la plante la plus dangereuse n'est pas celle qui pique, mais celle qui empoisonne!

Elle tenta alors de dégager une main pour saisir le menton de son adversaire, espérant ainsi pouvoir y déposer un de ces fameux baiser... le genre dont on ne survit pas. Les deux étaient en train de batailler ferme lorsqu'une voix les fit s'immobiliser. L'empoisonneuse leva un sourcil et sourit légèrement. Cette petite visite pourrait tourner à son avantage... Mais avant qu'elle ne comprenne quoi que ce soit, voilà l'empoisonneuse qui se fait violemment frapper. Elle roule sur le sol avant de se commencer à se relever lentement. Heureusement, cette petite distraction a eu le don de la séparer de la femme chat. Elle profite de ce qu'il s'occupe de l'autre participante pour le contempler rapidement. Un nouveau venu... Mais elle remarqua bien vite qu'il avait le nez protégé. La peste!

Eho espèce de primate, on t'a pas appris la galanterie? C'est comme ça que tu parles aux dames?

Profitant de ce qu'il ne la regardait pas, elle sortit de son corsage quelques graines qu'elle déposa dans une jardinière toute proche. Du coin de l'oeil, elle vit que ses petites pousses commençaient déjà à pousser et à grandir. Bien, le reste ne prendrait plus beaucoup de temps...

Son regard passa ensuite sur l'herbier, toujours sur le sol. Elle vit que Robin et Catwoman étaient aux prises à quelques mètres, et courut pour le saisir. Lorsqu'ils auraient fini de se battre, elle serait déjà loin!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Jeu 22 Mar - 20:23

Apercevant Ivy courant vers l'herbier posé au sol, Robin repoussa Catwoman d'un coup de pied dans l'estomac. et plongea vers le livre. Tout en tirant une volée de shurikens, il se mit à courir vers la sortie. Il avait le livre et devait laisser Ivy et sa rivale se débrouiller. Cependant en les frustrant toutes les deux dans leurs envie du livre, elles risquaient de s'allier contre la ville. Se ressaisissant il dégaina son bâton et jeta le livre en haut d'une colonne du musée. Les plantes semées par Ivy venait de se développer. De grandes mâchoires végétales se tendait déjà vers lui.

Ma chère Ivy, je t'en prie, ce vieux tours ne marche plus avec moi.

Sur ces mots, Tim entama une danse dangereuse à l'aide de son bâton étendu à sa taille maximale. Il sautait, plongeait, frappait et brisait une à une les plantes. Cependant il semblait en avoir toujours plus et il ignorait où se trouvait Catwoman et Ivy à ce moment là. Attrapant un shuriken et sans le lancer, il frappait les tiges une à une avec le coté terriblement tranchant. Apercevant Catwoman dans une ouverture, il utilisa son grappin et se projetta avec violence vers elle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Ven 23 Mar - 21:34

J’avais manifestement fait mouche en collant Ivy à terre et en lui empêchant de faire tout mouvement. Le fard qu’elle pique en s’énervant contre moi est tout à fait adorable. Je la maintiens contre le sol, un demi sourire aux lèvres tandis qu’elle me crache son désaccord.

De ta bonne foi? Tu veux rire? Tu vendrais père et mère si ça pouvait te rapporter quelque chose, espèce de sale garce!

C’est mignon. Si j’avais eu père ou mère, j’aurais p’têtre pu les vendre en effet. La diva des plantes se débat tant bien que mal sous ma poigne et vu son impuissance, elle opte finalement pour un petit discours – qui sonne terriblement ennuyeux à mes oreilles. Ecosystème, blabla. J’en écoute la moitié d’une oreille distraite, bien trop occupée à savourer ma petite victoire d’un sourire carnassier. Quand je charrie sa joue avec mes griffes acérées, la jeune femme semble furieuse. Ses gestes à mon égard se font plus brusques et je dois avouer que je perds ma prise durant quelques secondes – lesquelles sont suffisantes pour me déstabiliser.
Je laisse échapper un grognement de mécontentement quand une voix masculine me parvient. Avec tout ça, je n’ai même pas pris gare à ce qu’il se passait derrière moi.

Mesdames ... Je vous dérange par hasard ?

Mes prunelles se braquent sur le justicier qui se tient à quelques mètres de nous. Vraiment… Il fallait qu’il vienne rajouter son grain de sel. Je le détaille ostensiblement du regard, une moue amusée égayant mon visage masqué, quand ce dernier se décide à agir. Il s’arme de son bâton et se jette dans notre direction. Je parviens à m’écarter avant de voir Ivy se faire toucher par l’enchaînement du justicier.
Je me redresse furtivement en observant la diva des plantes en faire de même après cette séquence d’action. Le justicier, celui qui se tient avec arrogance devant nous – ses armes me sont familières, quant au déguisement…

Eho espèce de primate, on t'a pas appris la galanterie? C'est comme ça que tu parles aux dames?

La venue impromptue du justicier allait changer la donne mais j’ai du mal à cerner s’il en a vraiment conscience. Ne jamais intervenir entre deux femmes qui se battent pour ce qu’elles convoitent – c’est la première leçon que je tâcherai de faire rentrer dans son crâne de piaf.
Je fais quelques pas dans sa direction d’un air prédateur, me mordant sauvagement la lèvre inférieure avec provocation.

« Pauvre petit oiseau égaré. » – Je passe ma langue sur mes lèvres pour lui signifier que j’aimerais bien le bouffer avant de me jeter dans sa direction, toutes griffes sorties.

Le justicier appréhende assez bien et me renvoie un coup de pied que je ne peux esquiver et je glisse en arrière, ployant les genoux pour mieux me réceptionner. Je perçois le justicier se jeter en direction de l’herbier pour le récupérer et filer en direction de la sortie. Je le considère d’un regard curieux quand je le vois faire finalement face aux plantes que l’Empoisonneuse vient de semer. Je croise lentement mes bras contre ma poitrine, comme si tout ceci n’était qu’un jeu pour tester les capacités du jeune premier.

Ce dernier bouge avec efficacité pour se dégager des pièges redoutables que vient de lui imposer Ivy. Les plantes retombent au sol, arrachées et maltraitées – de quoi mettre l’Empoisonneuse en colère. Je bouge avec furtivité sur un côté pour mieux assister au spectacle quand je perçois les bras métalliques d’un grappin se ruer sur moi. Je suis percutée sous le coup, sentant les griffes de fer se resserrer sur mon ventre, meurtrissant ma peau alors que j’étouffe un cri de stupéfaction. Le corps du justicier me retombe lourdement dessus, précipitant ma chute contre le sol froid. Je lui choppe la gorge, n’hésitant pas à jouer de mes griffes pour lui faire quelques marques. Je me sers de mes cuisses pour l’enserrer avec force et le faire basculer sur la côté avant de lui assener un crochet du droit.

« T’es pas invité même si tu as l’air trogon sous ce costume. »




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Ven 23 Mar - 21:59

[color=#660033]« T’es pas invité même si tu as l’air trogon sous ce costume. »[b]
Je te remercie, je suis flatté. On s'est déjà croisé n'est ce pas ? Mais là n'est pas la question.

Une série de frappes au visage, le firent se calmer. Robin avait mal mais il arriverait à sortir de ce contretemps. Il était coincé au sol et enserré par les cuisses de Catwoman. Dans d'autres circonstances cela aurait pu être sympathique mais ce n'était pas le moment. Au moment où elle l'avait retourné, Tim avait égaré son bâton. Il tenta de l'attraper mais les griffes d'un chat l’arrêtèrent. Elle venait de violemment le frapper au bras. Un nouveau costume bon pour la poubelle. Enfin oeil pour oeil, dent pour dent, il lui avait bien coupé une partie de son costume au niveau du ventre. Robin tenta de frapper Catwoman avec ses poings, mais ses bras étaient toujours bloqué. Il était forcé de lui mettre un coup de pied, qui la fit valser sur le cotés. Se relevant d'un seul coup il attrapa son bô et lança une nouvelle volée de shurikens sur Catwoman , avant qu'elle ne se releve. Il pensait l'avoir un peu ralentie, alors Tim choisit de reporter ses attaques vers Ivy et lança un coup circulaire au niveau de la tête, avant d'enchainer vers ses jambes. Enfin il sauta et frappa violemment du haut vers le bas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Jeu 29 Mar - 20:08

Pamela était restée en retrait pendant que le petit empêcheur de tourner en rond s'occupait du matou. Bien, pendant ce temps là, les dernières nées de ses expérimentations patientes et attentives grandissaient, s'étendaient et envahissaient peu à peu les murs de la salle. Un sourire amusé naquit sur ses lèvres alors qu'elle contemplait sa rivale se débattre avec le justicier, qui finit par avoir le dessus sur elle. Et dire qu'elle se désignait comme une combattante entraînée...

Elle vit ensuite Robin, bien amoché, costume lacéré et un peu mal en point s'approcher d'elle. Bien, ça n'en saurait que plus facile. Elle le laissa s'approcher, affichant sur son visage une moue faussement inquiète, et toléra d'encaisser le premier coup qu'il lui porta. Il n'y en eut qu'un, car sitôt qu'il fut porté elle s'accroupit. Avec la rapidité d'un serpent, une liane d'un de ses monstres se noua autour d'une de ses chevilles, bientôt suivi par une deuxième. Ses chéries profitèrent de son immobilité pour s'enrouler lentement autour de ses chevilles, mais avec une grande force. De plus, Pamela avait poussé le vice jusqu'à rendre les tiges épineuses et urticantes.Ce qui égratignait et taillait doucement, lentement mais sûrement dans les jambes, le torse puis les bras. Petit à petit une douce toxine s'insufflait dans ses muscles, dans son sang, dans tout son être.

Ivy en profita pour reprendre l'herbier, trottinant vers le jeune justicier, et se posta face à lui avec un sourire amusé aux lèvres. Elle promena son index sur la mâchoire du jeune homme.

Alors, petit Robin... tu vois qu'il vaut mieux laisser les grandes filles jouer toutes seules...

Elle tourna ensuite la tête en direction de Catwoman, et l'interpella.

Alors ma petite minette, ça va?

Elle se pencha en avant, attrapant le menton de Robin avec son pouce et son index, et rapprochera dangereusement ses lèvres violettes de lui.

Comme je t'aime bien, j'ai une folle envie de t'embrasser... Et tu vas adorer petit Robin...

Ses lèvres effleurèrent celles de son adversaire avant de se reculer. Elle ne voulait pas le tuer, non, il était bien trop joli garçon pour cela, et si jeune... Elle allait juste le mettre hors d'état de nuire quelques temps. Le poison de ses lèvres s'insinua doucement dans l'organisme du justicier, sa tête devint lourde et ses muscles détendirent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Dim 1 Avr - 12:45

Comme je t'aime bien, j'ai une folle envie de t'embrasser... Et tu vas adorer petit Robin...

Les phéromones commençaient a se faire sentir. Et la magnifique Ivy venait de déposer un baiser sur ses lèvres. Elle était si belle ... Elle se servait de son poison quand il sentit tout son corps s'engourdir. Elle l'aurait embrassé franchement, il serait mort. Rassemblant ses dernières forces, Tim attrapa un batarang et trancha les deux lianes le bloquant en l'air.

Robin glissa au sol , mais ne pouvait plus se lever. Le poison s'était trop infiltré en lui.

Ce n'est ... pas fini ... Cat ... woman ! Aide ...moi ! L'anti ... dote dans ma poche ...

Sa méthode est stupide. Pourquoi la femme chat l'aiderait ? Tim glissa sa main dans sa ceinture ... l'antidote ! Il l'avala et se releva. Ce n'est pas fini. Catwoman, où était elle ? Robin courut et partit a la recherche de Catwoman suite a la disparition d'Ivy !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Dim 1 Avr - 19:44

Je te remercie, je suis flatté. On s'est déjà croisé n'est ce pas ? Mais là n'est pas la question.

Quand le justicier me sort ça, un sourire étire mes lèvres avec malice. Batman a toujours été connu pour s’encombrer de disciples, lui qui est pourtant si solitaire. Sûrement vit-il dans l’espoir de faire de ce jeune pré pubère sa relève ?
Je ne perds pas pour autant ma concentration et je tâche de retenir tout mouvement du justicier pour le bloquer au mieux. A chaque égratignure sur son costume, j’en retiens une certaine jubilation. C’est ma marque – et Batman sera sûrement ravi de voir son petit protégé lui revenir couvert de griffures. Alors que je me démêle face aux coups qu’il tente de me donner, il parvient à me repousser sur le côté. Je me redresse juste avant de voir des Shurikens voler dans ma direction. Je tente de les éviter avec souplesse et habileté mais je sens plusieurs coupures au niveau de mon épaule et de ma hanche.
Foutu pigeon. Il commence sérieusement à m’agacer.

Alors que je pousse un grognement, constatant les quelques gouttes de sang qui perlent des entailles qu’il m’a faites, le justicier en profite pour retourner vers la diva des plantes. Ouais, c’est ça. Abîme donc un peu son joli visage à cette traînée.
Il arrive à lui assener quelques coups, mais je perçois la racine sournoise qui vient s’immiscer entre la criminelle et le justicier pour le maintenir à distance d’elle. Il n’y avait pas à dire – commander aux plantes avait quand même son intérêt. J’époussète tranquillement mon costume, regardant l’Empoisonneuse prendre prise sur le pauvre petit piaf. Et je constate aussi qu’elle a main sur l’herbier… Hum.

Alors ma petite minette, ça va? - Me taquine-t-elle.

Je lui rends un sourire carnassier, l’observant faire avec Robin. Entravé, il se voyait incapable de répliquer et je dois avouer que la donzelle peut se révéler efficace que ce soit avec ses plantes ou son charme ravageur. Je fais quelques pas sur le côté, guettant la situation avec un amusement mêlé de la perversité. Mais déjà, Ivy s’éloigne avec l’herbier, laissant là un Robin qui tente de se dépêtrer des lianes malgré le baiser torride qu’elle vient de lui donner. Un baiser… Mortel ? Ça se pourrait que je m’inquiète un peu. Si Robin venait à mourir je n’imagine même pas la réaction du Chevalier Noir.

Oui… Mais. C’est bien de la faute de ce jeune justicier s’il ne fait pas le poids contre la diva des plantes – et il n’est pas sous ma responsabilité. Je suis une criminelle, pas une nounou. Je contourne habilement les quelques plantes qui ont semé la pagaille dans le musée – les racines épaisses et recouvertes d’épines donnent une ambiance sinistre à la salle sombre. Un léger bruissement ponctue le silence environnant et je reste prudente, les sens aux aguets. Je retrouve rapidement l’Empoisonneuse, quelques détours plus loin et je l’attrape par le bras pour la retenir contre moi.

« Il se pourrait bien que je commence à t’apprécier Ivy – enfin, tant que tu gardes tes lèvres loin des miennes si intriguant cela puisse paraitre. » – Ma voix est mielleuse mais mon regard se fait dur et inquisiteur, voilant la menace.

Je la lâche et je me recule aussitôt, un sourire aux lèvres pour disparaître dans l’obscurité qui recouvre le labyrinthe de plantes dangereuses. Silencieuse, à l’image de mon animal fétiche, je me mets en quête du petit piaf. L’Empoisonneuse peut bien s’en aller avec l’herbier – je crois que la petite séance de chasse qu’elle m’offre prend une tournure qui me plait. Je me dissimule, immobile, quand j’entends un bruit de pas précipités qui se rapproche de moi. Tel le chat tapi en guettant sa proie, je bondis sur Robin lorsqu’il passe à mes côtés, sentant à peine ma présence, et mes griffes se referment sur sa gorge. D’une poigne brutale, je le plaque contre un pilier recouvert de lierre et je me colle presque à lui pour lui susurrer.


« Tu ne fais pas le poids. Retourne vite te cacher derrière la chauve souris, car la belle plante et moi-même, on compte bien ressortir d’ici sans t’avoir dans les pattes. Au début, c’était entre elle et moi – tu aurais du attendre que l’on règle ça avant de t’en mêler. » – Je laisse échapper un petit rire provocateur, mes doigts remontant sur sa joue, n’appuyant pas assez fort pour le griffer. Mon autre bras est contre son torse pour l’empêcher de faire tout mouvement brusque, même si j’me doute bien que le piaf risque de se rebiffer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mer 4 Avr - 9:57

(hrp : Poison Ivy n'est pas encore partie!!)

Pamela savourait sa victoire et son triomphe, et s'éloignait lentement vers la sortie dans le musée transformé en jungle. A son passage, elle voyait les plantes pousser des espèces de soupirs, et tourner leurs corolles vers elle. Ses protégées. Elle en caressait l'une et l'autre du bout des doigts sur son passage. Tout se passait merveilleusement bien. Pourtant, la victoire n'était pas encore totale. Elle ne voulait pas laisser la femme chat aux prises avec Robin. Elle l'appréciait quand même plus qu'elle ne la détestait, et n'aurait pas aimé que le disciple de Batman s'en sorte victorieux. Et entre criminels, il fallait s'entraider!

C'est cet instant que choisit Catwoman pour la prendre par le bras et lui faire son discours. Pamela sourit sincèrement, visiblement amusée.

Je me dois de dire que cela m'amuse aussi de jouer avec toi... Surtout quand on a une petite victime aussi mignonne avec qui s'amuser! Dit-elle en désignant Robin d'un signe de tête.

Catwoman disparut alors dans la jungle miniature qui avait envahi la grande salle. Ainsi elle lui concédait la victoire... Elle voulut en profiter pour partir, se dirigeant vers la grande double-porte avant de se raviser. Et si elle allait donner un petit coup de main à la femme-chat? Silencieuse, elle fit demi-tour et se dirigea dans l'ombre vers Robin pour arriver à l'arrêter, et aider Catwoman à s'en débarrasser. Elle remarqua alors qu'elle avait pris le dessus, immobilisant Robin, et fut même flattée du discours que Selina lui tint. Elle s'approcha d'eux en applaudissant, ses talons claquant sur le sol carrelé.

Je suis flattée Catwoman... très flattée... Et ta proposition me paraît très intéressante... Tu as raison quand tu dis qu'il aurait dû attendre avant de se mêler à nos petites histoires... Mais... pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas jouer... ensemble... contre lui. Qu'est-ce que tu en penses?

Un sourire gourmand naquit sur ses lèvres violettes, alors qu'elle s'approchait de ses deux camarades de jeux. Profitant de ce que Catwoman le maintenait immobile, elle avança la main et ôta le dispositif de filtration qui se trouvait sur ses narines. Maintenant il allait sentir son pouvoir, et il ne serait qu'un joli jouet aux mains des deux sirènes... Elle inspira profondément et souffla un nuage de phéromones concentrées, et ce nuage rosé flotta quelques instants devant le visage du justicier avant de pénétrer dans ses narines. Il put sentir une douce torpeur s'envahir, et toute pensée, tout sentiment, toute opinion quitter son esprit. Une seule et unique chose venait sans arrêt devant ses yeux : l'empoisonneuse, belle à en faire mal, et terriblement vénéneuse. Sa seule source d'inquiétude à présent était comment satisfaire la belle plante.

Satisfaite de son effet, Ivy tourna la tête vers Selina avec une lueur de triomphe.

Alors... que va-t-on demander à notre Robin? Tiens, j'ai une idée... Danse, petit Robin! Danse pour nous...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Sam 7 Avr - 21:22

Les phéromones que venait de lui cracher Poison Ivy remontait vers les narines de Tim. Il sentait déjà le contrôle de son corps lui échapper. Il devait les vaincre. Il le devait... Il le de... Il le ... Il ... Sa volonté lui échappait. Ivy était réellement dangereuse.

Alors... que va-t-on demander à notre Robin? Tiens, j'ai une idée... Danse, petit Robin! Danse pour nous...

No.... Non...

Tim sentit ses bras commencer a bouger. Puis sa tête suivit le mouvement. Ses jambes continuèrent à suivre le rythme. La seule danse qu'il connaissait était une ignoble chorégraphie d'ABBA totalement désuète même dans les années 80. Tim n'avait pas le sens du rythme. Il n'avait aucunement le sens du rythme. La danse n'avait aucun sens, ni queue, ni tête et était exténuante. Il devait reprendre le contrôle. A chaque instant les phéromones s'infiltraient plus dans son corps, dans son esprit. Il commençait déjà a se sentir amoureux de Ivy.

Non !

Dans un effort de volonté surhumaine, Tim se dégagea de l'attachement. Il n'avait qu'un instant pour frapper avant de retomber sous le charme. Bien que fatigué, Tim , propulsé par l'energie du désespoir frappa d'un direct du droit, renforcé par les plaques de métal, accroché a ses phalanges, le visage d'Ivy et d'un même enchaînement fluide se jetter les pieds tournoyant vers Catwoman. Il devait s'enfuir après avoir mis les deux au sol !


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Lun 9 Avr - 21:29

Au final, cette rencontre avec Ivy s’annonce bien meilleure qu’elle n’avait commencé. La petite humiliation que j’entrevois à l’égard du jeune justicier me fait sourire. La défaite sera amère et ça forge le caractère comme on dit !
Alors que je le tiens entre mes griffes, comme le petit oisillon égaré qu’il est, j’entends la démarche familière de l’Empoisonneuse derrière nous. Manifestement, elle apprécie le spectacle.

Je suis flattée Catwoman... très flattée... Et ta proposition me paraît très intéressante... Tu as raison quand tu dis qu'il aurait dû attendre avant de se mêler à nos petites histoires... Mais... pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas jouer... ensemble... contre lui. Qu'est-ce que tu en penses?

J’arque malicieusement un sourcil en m’inclinant légèrement en direction de mon interlocutrice. S’allier contre lui est une idée plutôt judicieuse. J’adore donner les fessées, alors quand c’est de concert avec une criminelle qui rend les hommes chèvres, ça a de quoi m’amuser.

« Je dois avouer que l’idée me botte pas mal. » – Je dévoile mes dents dans un sourire moqueur, faisant jouer mes griffes contre la joue du jeune justicier. « T’as l’air vraiment jeune là-dessous. Tu devrais être au lit à une heure pareille. »

Je me moque ouvertement de lui. Oui, parce que je vais sûrement le piquer en plein dans son amour propre. Je le maintiens toujours tandis que l’Empoisonneuse se rapproche de lui pour lui souffler quelques spores après l’avoir délester du petit appareil qui l’en protégeait. Je m’écarte doucement de lui, le fixant d’un œil méfiant alors qu’il inhale le nuage de phéromones. L’effet est plutôt rapide malgré le fait que Red Robin tente d’y résister.

Alors... que va-t-on demander à notre Robin? Tiens, j'ai une idée... Danse, petit Robin! Danse pour nous...

Je m’éloigne lentement, un sourire vissé sur les lèvres, laissant l’Empoisonneuse s’amuser avec notre invité surprise. Le jeune homme commence à se déhancher très légèrement et je profite du spectacle en ricanant. Niveau crédibilité, le justicier en prenait un sacré coup. J’ose à peine imaginer le fait qu’Ivy puisse appliquer cette sentence à Batman.
Puis dans un geste inespéré, il se débat, frappant Ivy au visage avant de foncer dans ma direction pour me percuter violemment avec ses pieds. Je retombe lourdement sur le sol en étouffant un grognement. Quel sale gosse. Il faut croire qu’il lui reste de la ressource.

Je me redresse en balançant mes jambes d’un geste souple et mon regard acéré se rive sur le justicier qui se barre en courant. Je saisis mon fouet dans un geste rapide et je le fais claquer dans les jambes du fuyard pour le faire tomber à terre. Je passe ma langue sur le sang qui perle au coin de mes lèvres et j’avance dans sa direction avec la ferme intention de lui faire payer son geste. Je l’attrape par ses fringues pour le redresser et je lui fous un coup de genou dans l’entrejambe avant de lui coller une droite, toutes griffes dehors. Avant qu’il n’ait pu répliquer, je me glisse dans son dos et je bloque mon avant bras contre sa trachée pour le surprendre et lui couper la respiration.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mar 10 Avr - 21:13

Tim prenait ses jambes à son cou. Il n'était pas prêt. Criant dans son micro, il attendait de l'aide.

Bruce ! Dick ! Jean-Paul ! Besoin d'aide, besoin d'aide au musée de Gotham. Catwoman et Ivy. Trop dangereux pour moi.

La jolie femme chat venait de faire claquer son fouet et de le faire chuter. Elle redressa le Red Robin avant de le frapper d'abord violemment a l'entrejambe avant de lui donner un grand direct au visage. Se plaçant dans son dos, elle lui comprima la trachée. Tim calma sa respiration, et se prépara à contre-attaquer. Attrapant le bras de la jeune femme, il la fit passer au dessus de son épaule et la projeta au sol. Pour etre sur d'avoir le temps de fuir , le jeune prodige lui lança un coup de pied au visage. Et un second par pur rancune.

Ca a été un plaisir, ma chère Catwoman. Au revoir, mon chaton

Tim la provoquait mais cela l'amusait. Il était temps de partir, et il le fit en partant en courant, vers une des fênetres. Plus qu'a esperer aucune intervention d'Ivy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Lun 16 Avr - 12:26

Ivy bascula sous le coup de poing, et tomba en mettant un genou au sol. C'est que l'avorton avait frappé fort, ce qui ne fit que déclencher la fureur de la belle plante. Si jusqu'à présent elle avait toléré les coups qui lui avaient été portés, car faisant partie de leur jeu, maintenant elle ne rigolait plus. Il lui avait fait mal, et en plus elle sentait que du sang s'écoulait de sa pommette ouverte. Maintenant on arrête de jouer et on passe aux choses sérieuses! Elle se releva lentement, et vit Catwoman tenter de barrer le passage au justicier, mais sans plus de succès. Non mais pour qui il se prenait ce petit cloporte! Arriver à tenir tête à DEUX des plus grandes, et plus séduisantes, criminelles de Gotham! Son ego ne le supporterait pas.

Elle se stabilisa et tendit le poing en avant, lançant ainsi une nuées d'épines vénéneuses depuis les longues manchettes qui ornaient ses gants verts. Du sumac, histoire de se mettre en jambe. Les flèches atteignirent Robin dans le dos et sur ses bras. A peine entrées au contact de sa chair, le poison contenu sur ces flechettes se répandit dans son sang, tout son organisme. Ses muscles se paralysèrent, sa respiration se fit plus difficile, et il retomba tête la première, comme une vulgaire planche de bois.

Que c'est mignon... le petit Robin a la frousse de ses copines plus grandes, et il demande à ses grands frères de l'aider... C'est adorable! Et lâche aussi!

Elle s'approcha de Catwoman, que les coups de pieds de Robin avaient étourdie, et lui tendit une main franche pour l'aider à se relever.

Ca va minette? Je commence à me lasser de cet oiseau, et je pense qu'il est temps de lui donner une leçon... Tu as ignoré mes avertissements, petit Robin, tu as osé contrarier Dame Nature... et Dame Nature te le fera payer très cher... Maintenant tu vas mourir!

Elle s'approcha ensuite de lui, le retourna et s'installa à califourchon sur lui, ses longues boucles rousses et son parfum boisé lui titillant la peau et les narines, les cuisses resserrées autour de ses hanches. Puis, un sourire mauvais illumina son visage alors qu'elle se pencha vers le visage du jeune homme, qu'elle caressa une seconde du bout de ses ongles violets, avant de l'embrasser à pleine bouche. Sa langue s'insinua entre les mâchoires paralysées du justicier, et se mit à caresser la sienne, avec fièvre et dureté. Le baiser se prolongea quelques secondes, contrairement au précédent qui n'avait été qu'un moyen de le rendre inoffensif. Il put sentir son pouls ralentir, et sa vue se troubler.

Elle se releva, s'essuya gracieusement les lèvres du revers de la main et attrapa l'herbier qui reposait toujours sur le sol. Elle se tourna ensuite vers Catwoman.

Je pense qu'il est temps de filer! Je garde l'herbier pour cette fois, mais c'est que partie remise... Je trouve qu'on forme une bonne équipe toutes les deux, tu trouves pas?

En lui adressant ces mots, elle se dirigeait vers la grande double porte alors qu'au loin les sirènes de police commençaient à se faire entendre.

(hrp : Comme convenu Robin, tu perds. Maintenant je te laisse le choix du sauvetage (ambulance, autre justicier, etc)! J'ai bcp aimé ce RP, un des premiers où ma Ivy a pu donner la pleine mesure de ses moyens!).
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   Mer 18 Avr - 20:11

La prise du justicier est plutôt efficace et je me sens soulevée dans un geste bref avant de retomber sur le sol, réprimant une grimace de douleur. J’essuie les deux coups de semelle en plein visage et je secoue légèrement la tête le temps de reprendre mes esprits. Lorsque je lève les yeux, je le vois filer en courant mais un nuage noir passe devant mes yeux pour aller se planter dans le corps du fuyard. Poison Ivy. J’essuie les quelques gouttes de sang à l’angle de ma mâchoire avant d’observer l’Empoisonneuse s’approcher de sa proie. Décidément, le petit Robin compte bien fuir mais c’est peine perdue avec toutes les mesquineries de la Diva des plantes.

Que c'est mignon... le petit Robin a la frousse de ses copines plus grandes, et il demande à ses grands frères de l'aider... C'est adorable! Et lâche aussi! – Ironise-t-elle.

Elle me tend sa main pour m’aider à me relever et j’hésite un peu avant de la saisir. Je surveille le justicier du regard. Ses muscles sont transis par le poison et il se voit incapable de bouger au bout de quelques secondes. Y a pas à dire, c’est redoutable.

Ca va minette? Je commence à me lasser de cet oiseau, et je pense qu'il est temps de lui donner une leçon... Tu as ignoré mes avertissements, petit Robin, tu as osé contrarier Dame Nature... et Dame Nature te le fera payer très cher... Maintenant tu vas mourir!

Je plisse les yeux, me demandant brièvement si Ivy est sérieuse. Certes, Robin est un justicier mais de là à tuer ce gamin – ce serait… Inconsidéré. Mais je la regarde faire – s’approcher de lui, terrible et vénéneuse. Puis elle l’embrasse, avec toute sensualité et dangerosité – je sais très bien ce qu’elle est en train de faire mais je ne bouge pas.
Quand leurs lèvres se séparent, la Diva des Plantes se redresse et se dirige vers la sortie, m’interpellant au passage. Pendant ce temps, mon regard est braqué sur lui qui meurt à petit feu.

Je pense qu'il est temps de filer! Je garde l'herbier pour cette fois, mais c'est que partie remise... Je trouve qu'on forme une bonne équipe toutes les deux, tu trouves pas?

« Je trouve aussi. »

Je ne jette même pas un regard à l’Empoisonneuse. Je daigne finalement m’approcher de Robin, entendant les talons de la criminelle claquer sur le parquet et je le rejoins pour m’abaisser à son niveau. Je lâche un long soupir avant de fouiller à la ceinture du justicier pour trouver ce qui serait sensé le sauver de ce mauvais pas.

« Celle là ? » – Demandé-je au jeune homme paralysé en lui désignant une petite fiole.

Je la débouche et je lui fais avaler le contenu après quoi je me redresse, entendant les sirènes se rapprocher du musée.

« Fais gaffe à toi gamin. La prochaine fois, tu risques d’avoir moins de chance. »

Puis je lui tourne le dos, m’éloignant pour rattraper l’Empoisonneuse qui vient de franchir la porte. Je descends les quelques marches de pierre, pressée par le temps, et je jette un dernier coup d’œil à la criminelle qui s’apprête à monter dans la voiture qui l’a mené ici.

« En espérant que l’on se recroise un de ces quatre Ivy-Chérie. »


[HRP : Je sais pas si c’est sensé être terminé ou non. En tout cas pour ma part je pense. Merci pour ce topic !]


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une rencontre explosive (PV Catwoman)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre explosive (PV Catwoman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La chasse aux félins (Pv Catwoman)
» [Batman le Défi] Les 9 vies de Catwoman
» Rien de personnel, c'est juste pour le boulot. [Catwoman]
» /Vilain/ Catwoman
» Zoan de la Fourmi Explosive !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: Flugelheim Musée d'arts-